Récapitulatif résultats 2011 au 16/09/2011

658 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
658
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
12
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Récapitulatif résultats 2011 au 16/09/2011

  1. 1. Résultats semestriels 2011 Septembre 2011 Membre de INTEGRA PARTNERS Publications du jour Sonasid CA S1 2011 REX S1 2011 RNPG S1 2011 2 760 MDH  25.7% 92 MDH  11.1% Dans un contexte de reprise modérée du marché de l’acier, Sonasid a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 2 760 MDH, en hausse de 25.7%. La marge opérationnelle du groupe s’est également affermie par rapport à S2 2010 grâce aux efforts de réduction de coût à l’aciérie et dans les laminoirs, l’optimisation des coûts logistiques et la capture de nouveaux volumes rentables à l’export. Ce qui s’est traduit par une hausse de l’EBITDA de 14.7% à 256 MDH. Le résultat net s’est ainsi consolidé de 11.1% à 92 MDH. Sothema CA S1 2011 REX S1 2011 RNPG S1 2011 462 MDH  17% 48 MDH 15% 26 MDH  16% La Société de Thérapeutique Marocaine (Sothema) a réalisé un chiffre daffaires de 462 MDH, soit une hausse de 17% par rapport au premier semestre de l’année précédente. L’EBITDA a été cependant maintenu au même niveau que l’année précédente impacté par l’augmentation de la masse salariale telle que prévue dans le cadre de l’harmonisation desDépartement recherches et études salaires ainsi que des autres charges externes. La hausse des investissements a également plombé le résultat dexploitation qui a reculé de 15% à 48 MDH. Suivant le même rythme, le résultat sest déprécié de 16%à 26 MDH. Delattre CA S1 2011 REX S1 2011 RNPG S1 2011 19 MDH  21.1% 12.5 MDH  6.5% Avec une production en augmentation de 15.9% à 97 MDH au premier semestre 2011, DLM confirme l’intérêt de la diversification de ses secteurs d’activité. L’énergie constitue la part prépondérante dans le chiffre d’affaires avec une contribution de 80%. La marge opérationnelle s’est renforcée de 28 points de base à 8.45% grâce à la gestion rigoureuse des charges d’exploitation. Ainsi, le résultat d’exploitation s’est renforcé de 21.1% à 19 MDH. Le résultat net, quant à lui, est en hausse de 6.5% à 12.5 MDH. Concernant les perspectives, le carnet de commande totalise 1 163 MDH à fin juin 2011 contre 599 MDH en début de l’année assurant deux ans d’activité pour la société. Ceci est directement lié à la dynamique des secteurs d’activité des business Units de DLM notamment les chantiers d’infrastructures et les projets miniers qui constituent des domaines d’expertise de la compagnie. Microdata CA S1 2011 REX S1 2011 RNPG S1 2011 147.7 MDH  20.4% 20.1 MDH 2.4% 15.1 MDH  24.6% Profitant de la réalisation de projets d’infrastructure pour de grandes organisations marocaines, Microdata a vu chiffre d’affaires augmenter de 20.4% par rapport à S1 2010 pour s’établir à 147.7 MDH. Les services se maintiennent à 11.4 MDH avec une contribution de 7.7% dans le chiffre d’affaires. Néanmoins, le résultat d’exploitation a affiché une baisse de 2.4% à 20.1 MDH. Le résultat net ressort à 15.1 MDH, en hausse de 24.6%. Les informations contenues dans cette publication proviennent de sources que nous jugeons être de confiance. Il n’est néanmoins donné aucune garantie quant à l’exactitude de ces informations. www.integrabourse.com
  2. 2. Résultats semestriels 2011 Septembre 2011 Membre de INTEGRA PARTNERS Publications du jour CNIA CA 2010 RNPG 2010 1 707 MDH  4% 130 MDH 25% La bonne tenue de l’activité assurance s’est traduite par une hausse de 4% du chiffre d’affaires de la CNIA à 1 707 MDH tiré principalement par l’activité non vie (+5%) cœur de métier de la CNIA. L’activité vie quant à elle a enregistré un recul de 5% à 242 MDH. L’amélioration de la sinistralité et l’optimisation des charges d’exploitation combinées à la stabilité du résultat financier ont boosté le résultat technique Non Vie à 166 MDH, soit une hausse de 80% par rapport à S1 2010. Le résultat technique Vie a plus que doublé passant de 19 à 51 MDH principalement sous l’effet de la hausse du résultat financier. Par conséquent, le résultat technique global s’est hissé de 94% à 217 MDH. Compte tenu de ce qui précède ainsi que de l’effet de l’impôt, le résultat net s’affiche à 130 MDH, soit un accroissement de 25% par rapport à S1 2010. Atlanta CA 2010 RNPG 2010 1 517 MDH  8% MDH 17.4%Département recherches et études L’activité au cours du 1er semestre a été marquée par une solide progression du chiffre d’affaires et des résultats ainsi que par la reprise des projets de croissance. Le chiffre d’affaires de la société au 30 juin 2011 s’affiche à 711 MDH, en progression de +5.5% par rapport au 1er semestre 2010. La répartition du chiffre d’affaires entre les différentes branches de la société a mis en évidence de nouveau une hausse de l’activité « VIE » (+19.7%), et ce grâce au bon développement des produits de bancassurance commercialisés par le CIH. L’activité « NON VIE » s’est hissé de 4.5%. La compagnie Atlanta poursuit l’optimisation de la gestion et la meilleure sélection de ses risques, ce qui s’est traduit par une marge d’exploitation en amélioration. Cependant, cette hausse n’a pas compensé la baisse du résultat financier induisant une baisse du résultat net de 147 à 103 MDH amplifiée par un effort accru de provisionnement. Le chiffre daffaires consolidé atteint 1517 MDH, en hausse de 8% (+ 12.5% pour la branche Vie et +7 .7% pour la branche Non vie). Le résultat net consolidé atteint 153.6 MDH contre 186 MDH enregistré au 30 juin 2010. Les informations contenues dans cette publication proviennent de sources que nous jugeons être de confiance. Il n’est néanmoins donné aucune garantie quant à l’exactitude de ces informations. www.integrabourse.com
  3. 3. Résultats semestriels 2011 Septembre 2011 Membre de INTEGRA PARTNERS BCP PNB 2010 RBE 2010 RNPG 2010 4 949 MDH  2% 2 595 965.8 MDH 26% Le groupe Banque Centrale Populaire a réalisé une bonne performance sur le premier semestre 2011 avec des indicateurs d’activité orientés à la hausse. En effet, les encours des créances à l’économie ont affiché une hausse de 7.5% à 154.6 milliards de dirhams consolidant la part du marché du groupe de 39 points de base à 23.6%. Cette hausse a été plus marquée sur le marché de l’entreprise qui s’est renforcé de 8.8%. Les dépôts classiques se sont également appréciés de 5.6% à 177.4 milliards de dirhams portant la part de marché à 28.4%, soit un accroissement de 142 points de base. La politique de proximité, qui se déploie à travers le réseau de couverture le plus large au Maroc, est à l’origine de ce succès. Le PNB consolidé du groupe (intégrant les BPR) s’est renforcé de 2% atteignant 4.95 milliards de dirhams avec une contribution majoritaire de la marge d’intérêt. Néanmoins, le coefficient d’exploitation ressort en hausse par rapport à son niveau de fin d’année passant de 45.8% à 47.6% témoignant d’une baisse de la productivité du groupe. Le résultat net consolidé s’est établi à 1.5 milliards de dirhams. En l’absence d’indicateurs proforma pour le semestre S1Département recherches et études 2010, nous ne pouvons pas apprécier l’évolution des agrégats financiers du groupe. Au niveau de la Banque Centrale Populaire (entité cotée à la bourse de Casablanca), le résultat net part du groupe affiche une croissance de 26% à 966 MDH tirée à priori principalement par un effet de périmètre (intégration de la BPR Casablanca). Sur le plan de la gestion du risque, la société a décidé d’affecter une enveloppe de 800 MDH aux provisions sur base collective (Provision pour risques généraux dans les comptes IFRS (comptes PCEC) afin de couvrir des risques sectoriels non avérés. Attijariwafa bank PNB S1 2011 RBE S1 2011 RNPG 2010 7 937 MDH  14.8% 4 496  20.4% 2 236 MDH 15.2% Au terme du premier semestre 2011, le PNB consolidé du groupe, ATW, s’est apprécié de 14.8% pour atteindre 7.94 milliards de dirhams profitant principalement de l’appréciation de la marge d’intérêt (+12%). Une ventilation du PNB par nature des revenus montre que la marge d’intérêt, produit récurrent, est le principal contributeur dans la croissance avec une part de 61.1% du PNB. Cette performance se justifie par la dynamique de la distribution des crédits avec une progression de 10.6% grâce à la stratégie de diversification et d’innovation du groupe. Le groupe poursuit sa politique de maîtrise des charges avec une baisse de 40 points de base du coefficient d’exploitation par rapport à fin 2010 pour s’établir à 43.4%. Ainsi, le résultat brut d’exploitation s’est affiché à 4 496 MDH, en hausse de 20.4% par rapport à la même période de l’année précédente. Le coût du risque quant à lui, a connu une légère hausse passant de 330.4 MDH à 396MDH maintenant le coût du risque pratiquement au même niveau de l’année dernière à 0.35% suite à l’anticipation des effets de la crise en Tunisie et en Côte d’Ivoire dans les comptes 2010. Néanmoins, on note que le taux de couverture a connu une baisse passant de 74.4% à 70.3%. Par conséquent, le résultat net part du groupe s’est bonifié de 15.2% à 2 236.2 MDH. Les informations contenues dans cette publication proviennent de sources que nous jugeons être de confiance. Il n’est néanmoins donné aucune garantie quant à l’exactitude de ces informations. www.integrabourse.com
  4. 4. Résultats semestriels 2011 Septembre 2011 Membre de INTEGRA PARTNERS IAM CA S1 2011 REX S1 2011 RNPG S1 2011 15 323 MDH 0.8% 6 094 MDH 8.3% 3 985 MDH 14.4% Dans un environnement caractérisé par une concurrence acharnée au niveau national et par une instabilité au niveau international, l’impact a été visible sur les comptes du premier opérateur national au terme du 1er semestre 2011. Globalement, Maroc Telecom a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 15.3 milliards de dirhams, soit une faible baisse de 0.8% par rapport au S1 2010 (–0.4% sur une base comparable). Ce léger repli est justifiable par le fléchissement de l’activité au Maroc (–1.7% du chiffre d’affaires) et ce malgré la bonne tenue du chiffre d’affaires filiales (+7.2% sur une base comparable), plus précisément Sothelma (+39%) et Mauritel (+1%) . Rappelons qu’à fin juin 2011, le parc clients du groupe s’est bonifié de 16.5% par rapport à un an auparavant à 27.5 millions. Par ailleurs, le résultat opérationnel consolidé a enregistré un repli de 8.3% à 6.1 MDH (-8.1% sur une base comparable) correspondant à une marge opérationnelle de 39.8% et ce malgré un rythme d’investissement soutenu tant au Maroc (1222 MDH en S1 2011) qu’aux filiales (788 MDH). Au Maroc, Au terme du 1er semestre 2011, le parc clients du segment mobile a enregistré une hausse de 6.9% à 17Département recherches et études millions clients. Toutefois, le chiffre d’affaires mobile a enregistré une faible baisse de 1% à 9.4 milliards de dirhams en raison du recul des prix (-24% par rapport à S1 2010). Malgré la baisse des prix, l’ARPU a été maintenu au même niveau du T1 2011 à 86 DH/client/mois (vs 94 DH au T1 2010). Notons que le chiffre d’affaires de l’internet 3G s’est bonifié de 75% passant de 87 MDH à fin juin 2010 à 152 MDH une année après. Le chiffre d’affaires du segment fixe et internet, quant à lui, s’est délesté de 11.2% à 3.8 milliards de dirhams impacté par la baisse des usages fixes au profit du mobile et par la réduction des prix des liaisons louées par le fixe au mobile de IAM.. Par ailleurs, le résultat opérationnel a affiché un affaiblissement de 8.6% à 5.6 milliards de dirhams entre autres sous l’effet de la hausse des tarifs d’interconnexion et de la réduction de l’exonération de la contribution au Service Universel accordée à Maroc Telecom relative au programme PACTE. Côté perspectives, le management de Maroc Telecom prévoit de réaliser un léger fléchissement du chiffre d’affaires en 2011 suite à la baisse des prix au Maroc, et de rentabilité élevée comparable à celle du 1er semestre 2011. CIMAR CA S1 2011 REX S1 2011 RNPG S1 2011 2 033 MDH  11.2% 675 MDH  3.5% 579 MDH  4% Après une année de stagnation, les ventes de ciment reprennent affichant une progression de 7.2% sur le premier semestre 2011. Dans ce contexte, les ventes de ciment de Ciments Du Maroc ont enregistré une progression de 4.3% boostant le chiffre daffaires consolidé de 4.7% à 2 033 MDH. Lexcédent brut dexploitation, quant à lui, sest établi à 892 MDH, en progression de 17.6% sous leffet favorable de laugmentation de la production de lusine dAït Baha induisant une réduction des achats de clinker. Ainsi la marge dEBE sest renforcée significativement passant de 39.1% à 43.9%. Le résultat dexploitation enregistre une amélioration de 3.5 % à 675 MDH impacté par la forte augmentation des dotations aux amortissements générées par lusine dAït Baha. Le résultat financier, intégrant une stabilité des dividendes reçus au titre de la participation dans la société Suez Cement Company, et une augmentation des charges financières due au financement de lusine dAït Baha, génère un produit net de 80 MDH, en retrait de 9 MDH. In fine, le résultat net du premier semestre 2011 sest établi à 579 MDH, en progression de 4% par rapport à la même période de lannée précédente. Les informations contenues dans cette publication proviennent de sources que nous jugeons être de confiance. Il n’est néanmoins donné aucune garantie quant à l’exactitude de ces informations. www.integrabourse.com
  5. 5. Résultats semestriels 2011 Septembre 2011 Membre de INTEGRA PARTNERS Wafa Assurance CA S1 2011 RNPG S1 2011 2650 MDH  20% 398 MDH  23.6% Au terme du premier semestre 2011, le chiffre d’affaires de Wafa assurance s’est bonifié de 20% par rapport à une année auparavant pour s’établir à 2650 MDH profitant de la croissance de l’activité vie (+28.9%) mais également de l’activité non vie (+13.8%). En effet, le chiffre d’affaires vie qui s’est établi à 1167 MDH a été tiré par la bancassurance, celui du non vie s’affichant à 1483 MDH a été réalisé grâce aux segments : marché de l’entreprise et l’automobile. Impacté positivement par l’amélioration de la sinistralité et la bonne performance du résultat financier, le résultat technique non-vie a crû de 33.3% à 425 MDH. Le résultat technique vie, quant à lui, a progressé de 56.5% passant ainsi à 114 MDH. Cette croissance résulte du raffermissement de l’activité décès et de l’amélioration de la marge financière en épargne. In fine, le résultat net s’est renforcé à fin juin 2011 à 398 MDH en hausse de 23.6% EnnaklDépartement recherches et études CA S1 2011 REX S1 2011 RNPG S1 2011 697 MDH 43.1% 41.1 MDH 48.7% 36.1 MDH 49.2% Au terme du deuxième semestre 2011, la société Ennakl a réalisé un chiffre d’affaires de 121.3 Mdt, soit 697.2 MDH, en retrait de 43.1% par rapport à S1 2010. Ce repli se limite à 27.9% si l’on retraite le chiffre d’affaires des ventes de véhicules industriels. Cette baisse résulte de l’effet combinée du ralentissement de la demande en générale (-36% sur les véhicules légers) sous l’effet de la situation politique de la Tunisie et du déblocage en mars de l’avance sur quotas d’importation des véhicules neufs au titre de 2011. Le résultat d’exploitation, quant à lui, ressort à 7.1 Mdt, soit 41.1 MDH, ce qui correspond à une marge opérationnelle de 5.89% vs 6.5% un an auparavant. Le résultat financier s’est également délesté passant de 1.3 Mdt (7.5 MDH) à 663.4 Kdt (3.8 MDH) amplifiant la baisse du résultat net qui s’est affiché à 6.3 Mdt (36.1 MDH) vs 12.3 Mdt un an auparavant. Auto Nejma CA S1 2011 REX S1 2011 RNPG S1 2011 556.2 MDH 5% 70.7 MDH 19.2% 49.4 MDH 15% Après une année 2010 particulièrement favorable, ponctuée par un chiffre d’affaire assez important, la société auto Nejma enregistre une régression à 556.2 MDH. Au terme des six premiers mois de l’année 2011, les ventes cumulées de voitures ont rapporté 556.2 MDH, signant une décroissance de près de 5% par rapport à la même période de l’année précédente. Le résultat d’exploitation du groupe a reculé de 19.2%, à 70.7 MDH, ce qui s’explique principalement par l’augmentation des charges de personnel ainsi que celles des impôts et taxes. En effet, Auto Nejma enregistre une baisse de sa marge d’exploitation qui est passée de 14.9% à 12.7%. Cela n’empêche, la société a pu diminuer ses charges d’intérêts qui passent de 5 MDH à 0.44 MDH, et ce en soldant le compte de trésorerie-passif qui figurait dans le bilan de l’année 2010. Ce qui, in fine, conduit à la baisse de 15% du bénéfice net part du groupe, qui ressort à 49.4 M DH. Les informations contenues dans cette publication proviennent de sources que nous jugeons être de confiance. Il n’est néanmoins donné aucune garantie quant à l’exactitude de ces informations. www.integrabourse.com
  6. 6. Résultats semestriels 2011 Septembre 2011 Membre de INTEGRA PARTNERS C. Laitière CA S1 2011 REX S1 2011 RNPG S1 2011 3 045 MDH  6.1% 354.4 MDH 14.3% 225.9 MDH 20.4% Centrale laitière, leader national des produits laitiers au Maroc, annonce aujourd’hui un chiffre d’affaires consolidé de 3 045 MDH sur le premier semestre de l’année 2011, soit une hausse de 6.1%. Comme déclaré par la société, les ventes totales du segment « LAIT » ont bénéficié d’une demande soutenue, elles s’inscrivent en hausse de 9.5% par rapport au premier semestre de l’exercice précédent lorsque le marché du « LAIT » ne croit que de 6.9%. De même pour le segment « PLF », l’évolution est de 7.2%, soit plus que le double de la progression du marché. La Centrale Laitière s’impose comme le leader sur l’ensemble des segments, que ce soit au niveau du LAIT ou des PLF avec 57.3% de part de marché (VS 55.9% en 2010), et ce malgré la décélération du marché des PLF qui n’atteint plus que +3% (VS une moyenne de 15% enregistrée ces trois dernières années). La Centrale Laitière a vu en revanche régresser son résultat d’exploitation. Ce dernier sest replié de 14.3% à 354.4 MDH, sous leffet de l’inflation des prix des matières premières non-répercutée sur le prix des consommateurs ainsi que le maintien des investissements à un niveau élevé. La dégradation du résultat d’exploitation a été atténuée par de multiples efforts de productivité d’une part et d’un effort au niveau marketing et commercial d’autre part. Le résultat Net Part du groupe nest pas en reste, sa situation sestDépartement recherches et études réduite de 20.4%, ce qui s’explique principalement par la régression du résultat d’exploitation ainsi que celle du résultat financier. In fine, la Centrale Laitière a mis en place deux plans stratégiques : un plan commercial afin de renforcer sa position sur le marché et un plan opérationnel qui consiste à améliorer sa marge opérationnelle ainsi que son niveau de productivité. Les informations contenues dans cette publication proviennent de sources que nous jugeons être de confiance. Il n’est néanmoins donné aucune garantie quant à l’exactitude de ces informations. www.integrabourse.com
  7. 7. Résultats semestriels 2011 Septembre 2011 Membre de INTEGRA PARTNERS Lydec CA S1 2011 REX S1 2011 RNPG S1 2011 2 825 MDH  5.6% La croissance des volumes vendus d’eau et d’électricité ont boosté le chiffre d’affaires de 5.6% à 2 825 MDH. En effet, les volumes d’électricité se sont bonifiés de 3.7% grâce à l’élargissement de la base des clients particuliers ainsi que les conditions climatiques favorables en mai et juin 2011. Les volumes vendus d’eau quant à eux, ont enregistré une hausse de 3%. Le résultat net s’est établi à 117.4 MDH, en baisse de 3.8% par rapport à S1 2010. Dans l’attente des comptes de la société, le communiqué précise que le programme d’investissement a connu un avancement, ce qui peut justifier la baisse de la marge de l’entreprise.Département recherches et études Les informations contenues dans cette publication proviennent de sources que nous jugeons être de confiance. Il n’est néanmoins donné aucune garantie quant à l’exactitude de ces informations. www.integrabourse.com

×