Diagnostic
du cancer de la prostate localisé
et facteurs pronostiques.
What’s up à l’EAU 2014 ?
Deuxième partie
En collabo...
Intérêt pronostique du score de progression du
cycle cellulaire (CCP Prolaris®) à partir de biopsie
à l'aiguille chez des ...
Objectif
Valeur prédictive du score de progression du cycle cellulaire (CCP) à
prédire la progression du cancer prostatiqu...
Méthodologie
Evaluation sur 3 cohortes distinctes
4
Résultats 1
Association significative du score CCP avec la rechute biologique dans
chacune des 3 cohortes envisagée séparé...
Association significative du score CCP avec les métastases dans
chacune des 3 cohortes envisagées séparément
Lors de l'ana...
Conclusion
Le score CCP est fortement associé avec les événements délétères
après chirurgie
Le score CCP est un meilleur p...
Le score CCP (Prolaris®) modifie
significativement la décision
thérapeutique dans le cancer de la
prostate
Données issues ...
Rationnel et objectif
Le score CCP, combiné aux paramètres clinico-pathologiques
standards, fournit des informations sur l...
Méthodologie
Evaluation des 331 premiers patients pour lesquels un test CCP a
été pratiqué dans un registre débuté en juil...
PROLARIS
Choix Tt avant Prolaris
PROLARIS
Analyse sur 305 patients
n = 141
(46%)
n = 164
(54%)
= 103 (164-61)= 33
Traiteme...
Conclusion
Changement d’option thérapeutique post-CCP dans 65% des cas :
• 40% allègement thérapeutique
• 25% intensificat...
QUATTRO, un panel de 4 gènes comme
biomarqueur pronostique pour le cancer
de la prostate
D'après la présentation de
G.H.J....
Objectif
Montrer qu'un panel de 4 biomarqueurs pronostiques urinaires
(QUATTRO) identifie mieux que le PSA et le test Prog...
Méthodologie
Identification de 10 biomarqueurs les plus prometteurs sur une
sélection de 46 candidats
Validation de ce pan...
Résultats
Expression significativement supérieure de tous les biomarqueurs
(sauf RRM2) en cas de cancer de la prostate
Sél...
Conclusion
Meilleure valeur prédictive d'un score de Gleason ≥ 7 avec QUATTRO
qu'avec PSA et PCA3 (Progensa)
L'association...
Le Prostate health index (Phi) prédit
la récurrence biologique chez les patients ayant
un cancer prostatique localisé trai...
Objectif
Démontrer que l'index (phi) peut prédire le risque de récurrence
biologique chez des sujets ayant un cancer local...
Méthodologie
Données anatomo-patologiques et phi disponibles pour tous les sujets
Phi combine les données du PSA total et ...
Résultats 1
PSA total moyen 6,8 ng/ml et (extrêmes 1-46)
Phi moyen 50 (extrêmes 16-302)
Score de Gleason 6 (n = 83, 36,4%)...
Résultats 2
Parmi les paramètres prédictifs mis en évidence par analyse univariée,
seul phi ressort significativement en a...
Conclusion
L’index phi peuvent aider à identifier les patients à risque élevé
de récurrence biologique après PRR en dépit ...
Proposition d'une nouvelle classification pour les
patients ayant un cancer de la prostate de risque
intermédiaire traités...
Objectif
Stratifier la catégorie dite de risque intermédiaire selon le système
D'Amico dans une cohorte australienne, en c...
Matériel et méthode
Plus de 2 000 patients du Victorian Radical Prostatectomy Register
dont 916 de la catégorie intermédia...
Résultats 1
Parmi les 916 patients de risque intermédiaire :
328 récurrences biologiques
27
Low risk
G ≤ 6 PSA ≤ 10
G (3+4...
Résultats 2
Parmi les 916 patients de risque intermédiaire :
120 décès dont 30 spécifiques
28
Low risk
G ≤ 6 PSA ≤ 10
G (3...
Conclusion
La catégorie de risque intermédiaire peut être subdivisée en
• Une catégorie intermédiaire à faible risque : gr...
Proposition de nouveaux groupes de risque pour
la prédiction pronostique des patients ayant un
cancer de la prostate trait...
Objectif
Développement et validation interne d'un nouvel algorithme utile
aux cliniciens permettant de prédire le risque d...
Matériel et méthode
4 372 patients consécutifs traités entre 1993 et 2012
Suivi moyen 132 mois, médian 97 mois
Stratificat...
Résultats 1
Risque de récidive selon les trois critères d'intérêt et valeur assigné
pour le calcul du score de risque
33
M...
Résultats 2
Globalement, survie sans récurrence biologique :
87,7% à 5 ans, 81,8 à 8 ans et 74,2% à 10 ans
Stratification ...
Conclusion
Développement d'une nouvelle classification de risque à 5 niveaux
pour prédire le risque de récurrence biologiq...
Devenir oncologique selon le système de
classification qui définit les cancers de la
prostate à haut risque
D'après la pré...
Objectif
Résultats de la prostatectomie radicale chez des patients à haut risque
selon la classification employée pour déf...
Matériel et méthode
Analyse rétrospective de 6 431 patients opérés selon l'une des deux
méthodes dans un centre de référen...
Résultats 1
Survie sans récurrence biologique selon les catégories de risque NCCN
39
1 yr 3 yr 5 yr
Low 98.9 97.9 96.9
Int...
Résultats 2
Survie sans récurrence biologique selon le score CAPRA
40
1 yr 3 yr 5 yr
0-2 99.3 97.9 96%
3-5 94.8 89.5 84.8
...
Résultats 3
Survie sans récurrence biologique selon le nomogramme du MSKCC
41
0 1 2 3 4 5
0.00
0.25
0. 50
0. 75
1.00
Years...
Conclusion
Existence de différences de pronostic selon la définition de cancer
prostatique à haut risque employée
Cette co...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Diaporama myriad nl2 sans logo

587 vues

Publié le

- Thorsten Schlomm Abstract N°344
Intérêt pronostique du score de progression du cycle cellulaire (CCP Prolaris®) à partir de biopsie à l'aiguille chez des hommes traités par prostatectomie

- Ashok Kar
Le score CCP (Prolaris®) modifie significativement la décision thérapeutique dans le cancer de la prostate
Données issues d’un registre

- G.H.J.M. Leyten, Abstract N°351
QUATTRO, un panel de 4 gènes comme biomarqueur pronostique pour le cancer
de la prostate

- Giovanni Lughezzani, Abstract N°352
Le Prostate health index (Phi) prédit la récurrence biologique chez les patients ayant un cancer prostatique localisé traités par prostatectomie radicale

- Maurizio Brausi, Abstract N°717
Proposition d'une nouvelle classification pour les patients ayant un cancer de la prostate de risque intermédiaire traités par prostatectomie radicale

- Marco Bianchi, Abstract N°718
Proposition de nouveaux groupes de risque pour la prédiction pronostique des patients ayant un cancer de la prostate traités par prostatectomie radicale

- Niccolo M Passoni, Abstract N°719
Devenir oncologique selon le système de classification qui définit les cancers de la prostate à haut risque

Publié dans : Santé
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
587
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
112
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Diaporama myriad nl2 sans logo

  1. 1. Diagnostic du cancer de la prostate localisé et facteurs pronostiques. What’s up à l’EAU 2014 ? Deuxième partie En collaboration avec le Pr Olivier CUSSENOT Urologie Hôpital Tenon, Hôpitaux Universitaires Paris Est, Paris
  2. 2. Intérêt pronostique du score de progression du cycle cellulaire (CCP Prolaris®) à partir de biopsie à l'aiguille chez des hommes traités par prostatectomie D'après la présentation de Thorsten Schlomm, Hambourg au congrès de EAU 2014 EAU 2014 – Abstract N°344
  3. 3. Objectif Valeur prédictive du score de progression du cycle cellulaire (CCP) à prédire la progression du cancer prostatique (rechute biologique et métastases) après prostatectomie radicale 3
  4. 4. Méthodologie Evaluation sur 3 cohortes distinctes 4
  5. 5. Résultats 1 Association significative du score CCP avec la rechute biologique dans chacune des 3 cohortes envisagée séparément Lors de l'analyse couplée des 3 cohortes (n = 582) le score CCP ressort comme prédicteur de la rechute biologique (166 événements) HR interquartile 1,53 (IC 95% 1,28-1,84) p < 10-4 en analyse multivariée 5 Years after surgery 0 2 4 6 8 10 CCP score (-2,0) n=316 (0,1) n=185 (1,2) n=67 (2,3) n=14 0.0 0.2 0.4 0.6 0.8 1.0 Progression-freesurvival
  6. 6. Association significative du score CCP avec les métastases dans chacune des 3 cohortes envisagées séparément Lors de l'analyse couplée des 3 cohortes (n = 582) le score CCP ressort comme prédicteur des métastases (12 événements) HR interquartile 4,83 (IC 95% 2,40-9,74) p < 10-5 en analyse multivariée Résultats 2 6 Years after surgery 0 5 10 15 20 CCP score (-2,0) n=316 (0,1) n=185 (1,2) n=67 (2,3) n=14 0.2 0.4 0.6 0.8 1.0 Metastasis-freesurvival
  7. 7. Conclusion Le score CCP est fortement associé avec les événements délétères après chirurgie Le score CCP est un meilleur prédicteur des métastases que le taux de PSA et le score de Gleason Le score CCP peut servir à mieux définir le pronostic des patients dès le moment du diagnostic et contribuer à déterminer le choix thérapeutique 7
  8. 8. Le score CCP (Prolaris®) modifie significativement la décision thérapeutique dans le cancer de la prostate Données issues d’un registre D'après la présentation de Ashok Kar, Orange USA Symposium à l’occasion de l’EAU 2014
  9. 9. Rationnel et objectif Le score CCP, combiné aux paramètres clinico-pathologiques standards, fournit des informations sur le risque de progression du cancer de la prostate et la mortalité spécifique Ce test conduit-il à un changement de stratégie thérapeutique ? Détermination de l’influence du test CCP dans un registre américain prospectif de population 9
  10. 10. Méthodologie Evaluation des 331 premiers patients pour lesquels un test CCP a été pratiqué dans un registre débuté en juillet 2013 Les patients ont été inclus par 150 cliniciens qui ont répondu à une enquête sur leurs options thérapeutiques avant et après le test CCP Options de traitement : prostatectomie totale, radiothérapie, hormonothérapie, surveillance active, autre 10
  11. 11. PROLARIS Choix Tt avant Prolaris PROLARIS Analyse sur 305 patients n = 141 (46%) n = 164 (54%) = 103 (164-61)= 33 Traitement post-CCP Pas de traitement post-CCP 23% ∆ pas de traitement à traitement 37% ∆ traitement à pas de traitement Pas de traitement Traitement Curr Med Res Opin. 2014 Mar 13. [Epub ahead of print] N = 136 Pas de traitement = surveillance active
  12. 12. Conclusion Changement d’option thérapeutique post-CCP dans 65% des cas : • 40% allègement thérapeutique • 25% intensification thérapeutique Dans 88% des cas (276/315) le test a eu une influence dans les recommandations de traitement, de modérément à très fortement. 12
  13. 13. QUATTRO, un panel de 4 gènes comme biomarqueur pronostique pour le cancer de la prostate D'après la présentation de G.H.J.M. Leyten, Nimègue au congrès de EAU 2014 EAU 2014 – Abstract N°351
  14. 14. Objectif Montrer qu'un panel de 4 biomarqueurs pronostiques urinaires (QUATTRO) identifie mieux que le PSA et le test Progensa PCA3, les patients ayant un cancer de la prostate dont le score de Gleason est ≥ 7 14
  15. 15. Méthodologie Identification de 10 biomarqueurs les plus prometteurs sur une sélection de 46 candidats Validation de ce panel (HOXC4, HOXC6, DLX1, TDRD1, ONECUT2, NKAIN1, MS4A8B, PTPRT, RRM2 et ACSM1) dans une étude multicentrique prospective sur les échantillons urinaires de 358 sujets subissant une biopsie prostatique, dont 96 (27%) ayant un score de Gleason ≥ 7 Régression logistique pour déterminer la meilleure combinaison de 4 gènes (QUATTRO) prédisant un score de Gleason ≥ 7 Calcul de la valeur prédictive et comparaison avec le PSA et le test Progensa PCA3 15
  16. 16. Résultats Expression significativement supérieure de tous les biomarqueurs (sauf RRM2) en cas de cancer de la prostate Sélection des 4 gènes constitutifs de QUATTRO (HOXC4, HOXC6, TDRD1 et DLX1) 16 Progensa PCA3 (0,688) < PSA (0,720) < QUATTRO (< 0,783) et < PSA + Progensa PCA3 (0,789) < PSA + QUATTRO (0,818) 0,0 0,2 0,4 0,6 0,8 1,0 0,0 0,2 0,4 0,6 0,8 1,0 Specificity Sensitivity PSA Progensa PSCA3 QUATTRO PSA + QUATTRO Reference line
  17. 17. Conclusion Meilleure valeur prédictive d'un score de Gleason ≥ 7 avec QUATTRO qu'avec PSA et PCA3 (Progensa) L'association QUATTRO + PSA donne les meilleurs résultats 17
  18. 18. Le Prostate health index (Phi) prédit la récurrence biologique chez les patients ayant un cancer prostatique localisé traités par prostatectomie radicale D'après la présentation de Giovanni Lughezzani, Milan au congrès de EAU 2014 EAU 2014 – Abstract N°352
  19. 19. Objectif Démontrer que l'index (phi) peut prédire le risque de récurrence biologique chez des sujets ayant un cancer localisé de la prostate traité par prostatectomie radicale robotisée (PRR) 19
  20. 20. Méthodologie Données anatomo-patologiques et phi disponibles pour tous les sujets Phi combine les données du PSA total et libre et du (−2) proPSA Etude monocentrique portant sur 228 patients pT2c pN0 traités entre 2010 et 2011 par PRR et exérèse des ganglions pelviens 20
  21. 21. Résultats 1 PSA total moyen 6,8 ng/ml et (extrêmes 1-46) Phi moyen 50 (extrêmes 16-302) Score de Gleason 6 (n = 83, 36,4%), 7 (n = 139, 61%), 8 (n = 6, 2,6%) Poids moyen de la prostate 56,3 g (extrêmes 16-401) Volume tumoral moyen 11,7% (extrêmes 0,3-65%) Récurrence biologique, n = 16 (7%) Taux de survie sans récurrence biologique à 2 et 3 ans de 96,7% et 84,8% 21
  22. 22. Résultats 2 Parmi les paramètres prédictifs mis en évidence par analyse univariée, seul phi ressort significativement en analyse multivariée avec une aire sous la courbe de 65,2% Une valeur de phi de 82 permet de séparer deux populations de risque différent en termes de récurrence biologique 22 Follow-up time (months) 0 10 20 30 40 0,0 0,2 0,4 0,6 0,8 1,0 BCR-freesurvival Log-rank test: p = 0.005 PHI ≥ 82 PHI < 82
  23. 23. Conclusion L’index phi peuvent aider à identifier les patients à risque élevé de récurrence biologique après PRR en dépit d'un cancer localisé Nécessité d'une validation externe de ces données 23
  24. 24. Proposition d'une nouvelle classification pour les patients ayant un cancer de la prostate de risque intermédiaire traités par prostatectomie radicale D'après la présentation de Maurizio Brausi, Modène au congrès de EAU 2014 EAU 2014 – Abstract N°717
  25. 25. Objectif Stratifier la catégorie dite de risque intermédiaire selon le système D'Amico dans une cohorte australienne, en créant des sous-groupes dans la catégorie intermédiaire et en comparant ces sous-groupes avec les catégories de risque faible et élevé afin d'envisager une reclassification 25
  26. 26. Matériel et méthode Plus de 2 000 patients du Victorian Radical Prostatectomy Register dont 916 de la catégorie intermédiaire D'Amico Suivi médian > 10 ans Paramètres étudiés mortalité spécifique et rechute biologique Reclassification en 4 sous groupes : A = Gleason ≤ 6 et PSA ≤ 10 ng/ml (T2b comme seul facteur de risque) B = Gleason 7 (3+4) et PSA ≤ 10 ng/ml C = Gleason ≤ 6 et 10 < PSA ≤ 20 ng/ml D = (Autre intermédiaire) Gleason 7 (3+4) et 10 < PSA ≤ 20 ng/ml Tout Gleason 7 (4+3) 26
  27. 27. Résultats 1 Parmi les 916 patients de risque intermédiaire : 328 récurrences biologiques 27 Low risk G ≤ 6 PSA ≤ 10 G (3+4) PSA ≤ 10 G ≤ 6 10 < PSA ≤ 20 Other intermediate High risk Hazard ratio 0 1 2 3 4 2.74 2.84 1.95 1.64 1.18 1.00 Biochemical recurrenceBiochemical recurrence by group KMfailureestimates 0 4 8 12 0.00 0.25 0. 50 0. 75 Years since surgery 704 200 194 331 191 274 495 144 138 201 108 153 193 63 39 70 30 69 8 1 0 3 1 4 Number at risk Low risk Group A Group B Group C Group D High risk Low risk Group A Group B Group C Group D High risk
  28. 28. Résultats 2 Parmi les 916 patients de risque intermédiaire : 120 décès dont 30 spécifiques 28 Low risk G ≤ 6 PSA ≤ 10 G (3+4) PSA ≤ 10 G ≤ 6 10 < PSA ≤ 20 Other intermediate High risk Subhazard ratio 6.21 4.85 1.08 0.72 2.46 1.00 PCa specific mortality 0 6 10 122 4 8 PCa specific mortality by group 0.00 0.05 0. 10 0. 15 0 4 8 12 Years since surgery Low risk Group A Group B Group C Group D High risk Cumulativeincidence
  29. 29. Conclusion La catégorie de risque intermédiaire peut être subdivisée en • Une catégorie intermédiaire à faible risque : groupe A • Une catégorie intermédiaire à haut risque : groupe B et D 29
  30. 30. Proposition de nouveaux groupes de risque pour la prédiction pronostique des patients ayant un cancer de la prostate traités par prostatectomie radicale D'après la présentation de Marco Bianchi, Milan au congrès de EAU 2014 EAU 2014 – Abstract N°718
  31. 31. Objectif Développement et validation interne d'un nouvel algorithme utile aux cliniciens permettant de prédire le risque de récurrence biologique chez des patients ayant un cancer de la prostate traités par prostatectomie radicale 31
  32. 32. Matériel et méthode 4 372 patients consécutifs traités entre 1993 et 2012 Suivi moyen 132 mois, médian 97 mois Stratification des patients en fonction du risque de récurrence biologique établi à partir du PSA pré-opératoire (moyenne 11,5, médiane 6,7 ng/ml), du score de Gleason (6 = 71%, 3+4 = 18,2%, 4+3 = 9% et 8 à 10 = 1,8%) et des données du TR (+ 38%) 5 catégories de risque • Très faible < 10% • Faible 11-20% • Intermédiaire 21-40% • Élevé 41-50% • Très élevé > 50% Calcul de la valeur prédictive et comparaison avec le score de D'Amico 32
  33. 33. Résultats 1 Risque de récidive selon les trois critères d'intérêt et valeur assigné pour le calcul du score de risque 33 MVA COX REGRESSION ANALYSIS PREDICTING BCR MVA COX REGRESSION ANALYSIS DERIVED SCORES Multivariable analysis Assigned scoreHR (95% CI) p-value PSA (ng/ml) <4.9 5-9.9 10-19.9 20-49.9 ≥50 1.00 (Ref.) 1.39 (1.06-1.82) 1.92 (1.43-2.58) 2.65 (1.63-3.31) 3.66 (2.39-5.62) --- <0.01 <0.001 <0.001 <0.001 PSA (ng/ml) <4.9 5-9.9 10-19.9 20-49.9 ≥50 0 1 2 3 4 Gleason score 6 3+4 4+3 8-10 1.00 (Ref.) 1.91 (1.51-2.41) 2.59 (1.97-3.38) 3.63 (2.44-4.99) --- <0.001 <0.001 <0.001 Gleason score 6 3+4 4+3 8-10 0 2 3 4 DRE Negative positive 1.00 (Ref.) 1.48 (1.14-1.78) --- <0.001 DRE Negative positive 0 1
  34. 34. Résultats 2 Globalement, survie sans récurrence biologique : 87,7% à 5 ans, 81,8 à 8 ans et 74,2% à 10 ans Stratification selon les taux de survie sans récurrence biologique à 8 ans Valeur prédictive du modèle 72,5%, du score D'Amico 59,7% 34 0.0 0.2 0.4 0.6 0.8 1.0 %alive 0 6 12 18 24 30 36 42 48 54 60 66 72 78 84 90 96 Time Very low risk (BCR at 8 yrs ≤ 10%) Scores 0 Low risk (BCR at 8 yrs 11-20%) Scores 1-2 Intermediate risk (BCR at 8 yrs 21-40%) Scores 3-6 High risk (BCR at 8 yrs 41-50%) Scores 7 Very high risk (BCR at 8 yrs > 50%) Scores 8-9
  35. 35. Conclusion Développement d'une nouvelle classification de risque à 5 niveaux pour prédire le risque de récurrence biologique Bonne valeur prédictive du modèle Peut permettre de mieux stratifier le pronostic 35
  36. 36. Devenir oncologique selon le système de classification qui définit les cancers de la prostate à haut risque D'après la présentation de Niccolo M Passoni, Milan au congrès de EAU 2014 EAU 2014 – Abstract N°719
  37. 37. Objectif Résultats de la prostatectomie radicale chez des patients à haut risque selon la classification employée pour définir le haut risque 37
  38. 38. Matériel et méthode Analyse rétrospective de 6 431 patients opérés selon l'une des deux méthodes dans un centre de référence tertiaire entre 2003 et 2012 Trois définitions testées, National Comprehensive Cancer Network (NCCN), score CAPRA et nomogramme préopératoire du MSKCC Paramètres d'évaluation : survie sans récidive biologique 38
  39. 39. Résultats 1 Survie sans récurrence biologique selon les catégories de risque NCCN 39 1 yr 3 yr 5 yr Low 98.9 97.9 96.9 Int. 96.1 90.7 86.2 High 76% 64.7 57.5 Int. 0 1 2 3 4 5 0.00 0.25 0. 50 0. 75 1.00 Years since surgery Biochemicalrecurrence-freesurvival High Low p<0.001 2578 3017 836 2152 2223 475 1417 1258 257 766 576 110 Number at risk Low risk Int. risk High risk
  40. 40. Résultats 2 Survie sans récurrence biologique selon le score CAPRA 40 1 yr 3 yr 5 yr 0-2 99.3 97.9 96% 3-5 94.8 89.5 84.8 6-10 75.1 61.7 52.4 0 1 2 3 4 5 0.00 0.25 0. 50 0. 75 1.00 Years since surgery Biochemicalrecurrence-freesurvival p<0.001 2367 2116 568 1885 1516 303 1079 789 152 466 323 44 Number at risk 0-2 3-5 6-10 3-5 6-10 0-2
  41. 41. Résultats 3 Survie sans récurrence biologique selon le nomogramme du MSKCC 41 0 1 2 3 4 5 0.00 0.25 0. 50 0. 75 1.00 Years since surgery Biochemicalrecurrence-freesurvival p<0.001 3025 1146 644 189 164 2277 854 427 114 76 1206 494 229 60 42 500 207 95 17 20 Number at risk >95% 90-95% 80-90% 70-80% ≤70% 90-95 ≤70 >95 70-80 80-90 1 yr 3 yr 5 yr >95 98.5 97% 95.6 90-95 96.8 92.6 88.1 80-90 86.9 75.4 67.3 70-80 76.1 60.5 50.5 ≤70 61.3 48.1 40%
  42. 42. Conclusion Existence de différences de pronostic selon la définition de cancer prostatique à haut risque employée Cette constatation est à prendre en compte lors de la mise en œuvre d'essais cliniques et elle affecte le degré de validité à accorder aux biomarqueurs employés pour distinguer cancer indolent et agressif 42

×