Tendances digitales 2015

134,344 views
133,685 views

Published on

Nous traversons une période de transition où les usages évoluent profondément. Les smartphones remplacent l’ordinateur dans notre vie quotidienne, les objets et les paiements connectés se développent et les réseaux sociaux se renouvellent en proposant des services complémentaires. Ces mutations offrent de nouvelles perspectives à l’innovation digitale.

Cependant, un paradoxe entre usages et attentes émerge : les consommateurs demandent de plus en plus d’expériences personnalisées qui nécessitent parfois l’enregistrement de nombreuses informations personnelles, mais, l’intrusion parfois maladroite des marques et les récentes affaires de divulgation de données confidentielles les poussent à la méfiance.

Dans un contexte où les attentes des consommateurs se font de plus en plus grandes, Vanksen propose sa vision pour guider les marques dans sa nouvelle étude Tendances digitales 2015.

Published in: Marketing
11 commentaires
548 mentions J'aime
Statistiques
Remarques
Aucun téléchargement
Vues
Total des vues
134,344
On SlideShare
0
À partir des ajouts
0
Nombre d'ajouts
30,031
Actions
Partages
0
Téléchargements
34
Commentaires
11
J'aime
548
Ajouts 0
No embeds

No notes for slide

Tendances digitales 2015

  1. 1. 1 Tendances digitales 2015
  2. 2. TENDANCES QUI VONT MARQUER L’ANNÉE 2015 2
  3. 3. 3 ÉVOLUTION DU MOBILE #1
  4. 4. EVOLUTION DU MOBILE 4 L’INTERNET MOBILE, AU CŒUR DE NOTRE VIE QUOTIDIENNE, REMPLACE LE PC ÉVOLUTION DU MOBILE#1
  5. 5. ÉVOLUTION DU MOBILE 5 #1 2012 2014 Temps moyen passé sur smartphone1 2h10min Le mobile est au cœur de tous les usages : shopping, alimentaire, sport, santé, etc. Ce n’est plus seulement un moyen de communiquer mais un véritable partenaire au quotidien. Aujourd’hui, 36% du temps passé2 sur un appareil connecté est sur mobile. On assiste à de nouvelles formes de consommation d’Internet. Précédemment statique devant son ordinateur durant plusieurs heures, le consommateur aujourd’hui fractionne son temps de connexion et se connecte sur mobile plusieurs fois par jour pour des courtes durées. CELA ENGENDRE UN NOUVEL ENJEU POUR LES MARQUES QUI VONT DEVOIR REDOUBLER D’EFFORTS POUR ENGAGER RAPIDEMENT UN CONSOMMATEUR TRÈS VOLATILE. A L’ÉCHELLE MONDIALE, IL Y A PLUS DE MOBINAUTES QUE D’INTERNAUTES. Source 1 Source 2 1h12min
  6. 6. 6 DE PLUS EN PLUS DE TERMINAUX, DE RÉSOLUTIONS, DE TAILLES DIFFÉRENTS… ÉVOLUTION DU MOBILE#1
  7. 7. 77 …MAIS AUSSI DE PLUS EN PLUS D’OBJETS CONNECTÉS ! ÉVOLUTION DU MOBILE#1
  8. 8. EVOLUTION DU MOBILE 8 20% DES FRANÇAIS SE DISENT INTÉRESSÉS PAR LA MONTRE CONNECTÉE L’ENGOUEMENT POUR LES OBJETS SE CONFIRME ET PLUS SEULEMENT PARMI UNE POPULATION DE TECHNOPHILES. Les objets connectés ne sont cependant encore qu’au stade d’introduction, 64% des Français n’y voient que du gadget. En dehors des montres, les intentions d’achat des autres objets (TV connectée, bracelet, lunettes, etc.) restent faibles parmi le grand public mais de plus en plus, les consommateurs se familiarisent avec ces nouveautés. Ces nouveaux supports donnent aux marques l’opportunité de faciliter l’adoption des objets connectés par toutes les typologies de cibles en innovant et en y proposant de nouvelles expériences enrichissantes. ÉVOLUTION DU MOBILE#1 Source
  9. 9. MOBILE 9 ON NE PARLE PLUS SEULEMENT DE « MOBILE » MAIS D’INTERFACES CONNECTÉES, QUI ENGLOBENT LE TELEPHONE, LA MONTRE, MAIS AUSSI LE POT DE FLEUR, LE VETEMENT, LES CHAUSSURES, ETC. EVOLUTION DU MOBILE 9 OBJET-INTERFACE OBJET-DATA OBJET-CONTRÔLE On assiste de plus en plus à une fragmentation de ces interfaces. Les lancements de nouvelles innovations sont fréquentes, des LAB de recherches dédiés s’organisent au service de grands comptes ou de petites start-up… Chacun de nos besoins aura (ou a déjà) sa solution technologique connectée. Leur arrivée dans notre écosystème digital génère de nouvelles façons de recevoir et consommer la data, l’information ou les différents contenus. ETC. ÉVOLUTION DU MOBILE#1
  10. 10. EVOLUTION DU MOBILE 10 2015 : S’ADAPTER AUX NOUVEAUX USAGES ÉVOLUTION DU MOBILE#1
  11. 11. MOBILE 1111 S’ADAPTER AUX NOUVELLES INTERFACES MAIS SURTOUT AUX NOUVEAUX USAGES Les designers, ergonomes, architectes de l’information, développeurs, marketeurs vont devoir penser des interfaces différentes et transposer les contenus aussi bien sur un smartphone que sur une montre, ou encore, sur un ballon connecté. Ce n’est pas seulement s’adapter aux nouvelles interfaces (le petit écran rond d’une montre versus l’écran d’une tablette), mais c’est surtout appréhender les nouveaux usages que ces nouveaux terminaux vont apporter. ÉVOLUTION DU MOBILE#1
  12. 12. CONTENU DESIGN ERGONOMIE DEVELOPPEMENT Adapter le contenu pour une lecture en mobilité, en mouvement, qui demande plus de rapidité et de simplicité, sans éléments perturbateurs. L’ergonomie doit être totalement repensée sur mobile et sur les différents objets connectés. Elle propose à l’utilisateur une « expérience interface friendly » où seul le contenu qui l’intéresse est présent. La mobilité a fait de la « simplicité » le nouveau mot d’ordre du webdesign. Les interfaces sont épurées et permettent au contenu d’être compréhensible rapidement. L’évolution constante des mobiles et des objets connectés aura un impact significatif sur les comportements, et donc, sur le développement des applications, sites, etc. qui devront prendre en compte ces changements. 12 ÉVOLUTION DU MOBILE#1
  13. 13. 13 ET LE FUTUR DES APPS ? ÉVOLUTION DU MOBILE#1
  14. 14. Une technologie qui émerge déjà, avec : - Google Now, qui propose du contenu et des fonctionnalités d’applications en fonction de votre position géographique, de votre activité, du moment de la journée, etc. - Le volet de notifications des nouveaux OS qui envoient directement des notifications contextualisées au mobinaute avec la possibilité, parfois, de réaliser une action sans ouvrir l’application. LE MOBILE VA VERS LA CONTEXTUALISATION, LA PERSONNALISATION, LA RAPIDITÉ ET LA SIMPLICITÉ DE L’EXPÉRIENCE. 14 ÉVOLUTION DU MOBILE#1 Google Now L’INTELLIGENCE DU SYSTÈME POUR CONTEXTUALISER ET PERSONNALISER L’EXPÉRIENCE
  15. 15. 15 ÉVOLUTION DU MOBILE#1 L’INTELLIGENCE DU SYSTÈME POUR CONTEXTUALISER ET PERSONNALISER L’EXPÉRIENCE Imaginons l’avenir du mobile sans le fond d’icônes d’applications traditionnel, mais avec un nouveau système (qu’il soit proposé directement par l’OS ou par une application tierce). Doté d’un système intelligent, il nous propose du contenu issu de nos applications en fonction : du lieu où nous nous trouvons (maison, bureau, métro, etc.), du moment de la journée, de nos habitudes, de nos préférences
  16. 16. 16 ÉVOLUTION DU MOBILE#1 SCROLL HORIZONTAL En scrollant horizontalement sur l’une des « cards », du contenu complémentaire apparaît et nous pouvons réaliser une action sans même ouvrir l’application ou l’ouvrir directement. SCROLL VERTICAL En scrollant verticalement, nous accédons à tout le contenu proposé par le système : météo, plan, sms, réseaux sociaux, carte de fidélité, événement, actualité… Imaginons aussi que nous avons la possibilité d’ajuster l’intelligence du système en l’orientant sur nos préférences : « je n’aime pas ce contenu », « je veux plus d’informations de ce type », etc. L’INTELLIGENCE DU SYSTÈME POUR CONTEXTUALISER ET PERSONNALISER L’EXPÉRIENCE
  17. 17. 17 LE PAIEMENT MOBILE SIMPLIFIE LE SHOPPING ÉVOLUTION DU MOBILE#1
  18. 18. 18 LE PAIEMENT MOBILE QUI SIMPLIFIE LE RAPPORT AU COMMERCE L’évolution du mobile passe également par l’arrivée grandissante de la technologie sans contact NFC. Le paiement par smartphone est disponible et les géants américains se disputent l’exclusivité auprès des commerçants. Apple a lancé Apple Pay et les grandes chaînes de distribution annoncent leur arrivée, comme Wal-Mart avec CurrentC. L’écosystème entier est encore jeune et reste à construire (très peu de commerces sont équipés de TPE adaptés), mais le paiement mobile amènera probablement une ultra-personnalisation du processus d’achat. Les marques pourront déployer des vagues de promotions ciblées en accord avec les intérêts des clients et centraliser leurs données : points de fidélité, preuves d’achats pour les remboursements, etc. ÉVOLUTION DU MOBILE#1
  19. 19. 19 DATA & QUANTIFIED SELF #2
  20. 20. 20 LE CONSOMMATEUR NÉCESSITERA DE TOUJOURS PLUS DE CONTRÔLE ET DE MAÎTRISE DE SES DONNÉES DATA & QUANTIFIED SELF#2
  21. 21. OBJETS CONNECTÉS = LA FOLIE DE L’AUTO-MESURE 21 Avec un accès permanent à ses données personnelles, l’utilisateur change son rapport à lui-même et aux autres. Il a un contrôle permanent qui lui permet de mieux se comprendre et d’améliorer sa qualité de vie en temps réel : nutrition, travail, sport, sommeil, finances, etc. Les applications, ludiques, apportent une notion de jeu dans notre quotidien. Les évaluations entraînent la mise en place d’objectifs, qui, à leur tour, nous amènent à contrôler régulièrement notre progression. La dimension de partage et de valorisation de ses données prend de plus en plus d’ampleur : il peut désormais indiquer le nombre de kilomètres parcourus, de calories perdues, se comparer, se challenger, etc. EVOLUTION DU MOBILEDATA & QUANTIFIED SELF#2
  22. 22. UN CONSOMMATEUR TOUJOURS PLUS EN QUÊTE D’UNE APPROCHE PERSONNALISÉE 22 En 2015, cette obsession de la data personnelle amènera l’utilisateur à demander toujours plus de personnalisation. Les services vont devoir se distinguer de plus en plus en devenant de véritables coach & assistant personnel. Plus que des simples chiffres le concernant, le consommateur cherchera des conseils et des recommandations personnalisés. DATA & QUANTIFIED SELF#2
  23. 23. 23 L’OBSESSION DE L’ULTRA QUANTIFICATION SUSCITE DES INQUIÉTUDES L’auto-quantification amène beaucoup de questionnements, notamment lorsqu’il s’agit de la santé des utilisateurs ou quand de nouvelles formes de récupération de données sont permises. Les médecins prédisent que le contrôle permanent augmente les inquiétudes des patients dès lors qu’une data dépasse un seuil de normalité. A l’inverse, certains utilisateurs pensent pouvoir se passer des avis d’un professionnel de la santé grâce à des applications et objets spécialisés qui proposent leur propre diagnostic. Le partage des données, souvent excessif, pose problème. Sans avoir configuré lui-même les paramètres de ses applications, l’utilisateur s’expose, sans en avoir connaissance, à la récupération automatisée de données et au partage de ses informations au- delà de son cercle personnel. DATA & QUANTIFIED SELF#2
  24. 24. 24 Les marques disposeront d’informations concernant ses consommateurs qui leur seront utiles pour les guider dans une démarche marketing plus efficace, et donc, plus ROIste. TOUTES CES DONNÉES SERONT UTILES À L’APPLICATION EN QUESTION POUR SYNTHÉTISER ET ORIENTER L’UTILISATEUR Optimiser les ventes grâce à l’identification de profils précis Fidéliser grâce à une expérience personnalisée Des campagnes de marketing direct personnalisées, plus efficaces. Des partenariats avec d’autres marques affinitaires. DATA & QUANTIFIED SELF#2 PROFILS TYPES FIDÉLISATION PROMOTIONS PARTENARIATS
  25. 25. 25 WEB ETHIQUE #3
  26. 26. 26 L’EXPLOSION DES DONNÉES ET LEUR UTILISATION PAR DES TIERS INQUIÈTENT LES CONSOMMATEURS LE WEB ETHIQUE#3
  27. 27. 27 Le débat concernant la sécurité des données personnelles partagées est devenu omniprésent suite à l’apparition de nouvelles applications et de nouvelles technologies. La crainte des internautes augmente suite à diverses affaires (Snapchat, Dropbox, Snowden, etc). La demande s’oriente donc vers un web personnalisé, mais sécurisé et éthique. LE WEB ETHIQUE#3 LA PERSONNALISATION OUI, MAIS À QUEL PRIX ?
  28. 28. 28 La majorité des internautes ne font pas confiance aux réseaux sociaux et aux moteurs de recherche concernant la protection de leurs données. Et pourtant, Google et Facebook n’ont jamais été autant utilisés par les internautes. LE WEB ETHIQUE#3 LE PARADOXE ENTRE USAGES ET ATTENTES 56% 87% Des Français considèrent que les sites ne peuvent en aucun cas utiliser leurs données personnelles sans leur consentement. Des Français ne souhaitent pas autoriser l’utilisation de leurs données transmises sur les réseaux sociaux pour obtenir un service personnalisé. Source
  29. 29. 29 Les consommateurs ont bien conscience du volume d’informations personnelles qu’ils partagent et auxquelles ils accèdent. La définition du cadre de la « vie privée » a besoin d’être revue et adaptée. Où se situent les limites de la responsabilité de la marque concernant les données partagées par l’utilisateur ? En 2015, le consommateur de terminaux connectés devra accepter de donner ses informations en échange d’une analyse qualitative. LA MARQUE, ELLE, DEVRA RASSURER SES CLIENTS ET FAIRE PREUVE DE TRANSPARENCE. LES CONSOMMATEURS VONT DEVOIR JOUER LE JEU LE WEB ETHIQUE#3
  30. 30. 30 SOCIAL REVOLUTION #4
  31. 31. 31 LES RÉSEAUX SOCIAUX SONT EN MOUVEMENT, LES INTERNAUTES CHERCHENT DU NOUVEAU SOCIAL REVOLUTION#4
  32. 32. 32 SOCIAL REVOLUTION#4 Une lassitude grandissante envers les « mastodontes » émerge chez les internautes les plus actifs (les « millenials »). Ils les considèrent comme vieillissants (ils retrouvent leurs parents sur Facebook et manquent d’intimité), trop généralistes et moins divertissants que les nouveaux. C’est à travers ce vrai besoin de nouveauté que les réseaux de niche réunissent des adeptes : on voit apparaître des réseaux sociaux par type de cible, d’intérêt ou de besoin. LES GRANDS RÉSEAUX SOCIAUX REMIS EN QUESTION, DE NOUVEAUX ACTEURS VOIENT LE JOUR …
  33. 33. 33 SOCIAL REVOLUTION#4 Les réseaux sociaux de référence étant critiqués pour leur manque de transparence, de nouveaux arrivants se positionnent différemment avec une promesse de confidentialité ou d’intimité. Anonymes, éphémères ou sans publicité, ces nouveaux- nés de la sphère digitale arrivent et remettent en cause leurs aînés. LE WEB SOCIAL SE TRANSFORME ET DES MICRO- COMMUNAUTÉS SE CRÉENT. … TOUS PRÊTS À DÉTRÔNER LES PLUS GRANDS
  34. 34. 34 SOCIAL REVOLUTION#4 ALORS, EST-CE LA FIN DE FACEBOOK ? Ces nouvelles applications de niche engendrent un engouement certain à leur sortie mais un grand nombre ne réussit pas à conserver une audience active très longtemps : Facebook et Twitter restent les plus populaires. Ce caractère éphémère est accentué par deux facteurs : - Le manque de valeur ajoutée : ces applications sont rythmées par les effets de mode, - Mais surtout, ces nouveaux services rencontrent souvent une incapacité à élargir leur champ d’utilisation. LES UTILISATEURS SOUHAITENT-ILS UNE APPLICATION POUR RÉPONDRE À UN BESOIN PRÉCIS OU UN NOUVEAU RÉSEAU SOCIAL « TOUT- EN-UN » ? Bitstrips – Le statut Facebook en Bande Dessinée YO – L’application d’envoi de messages courts à ses contacts
  35. 35. 35 SOCIAL REVOLUTION#4 Le dernier exemple en date est celui d’Ello, un réseau social prônant la protection des données personnelles et offrant une plateforme sans publicité. Pour confirmer ce positionnement, Ello s’est défini comme société à but non lucratif. Ce dernier-né a affolé la Toile car seuls les utilisateurs munis d’une invitation pouvaient y accéder. La promesse « anti-Facebook » faisait rêver certains internautes. Pourtant, seulement 25% des utilisateurs étaient encore actifs 6 jours après l’ouverture du service. Source ALORS, EST-CE LA FIN DE FACEBOOK ?
  36. 36. 36 SOCIAL REVOLUTION#4 DE NOUVEAUX RÉSEAUX SOCIAUX AUX PROMESSES INCERTAINES …. Les promesses de confidentialité de ces nouveaux entrants ont vite été remises en question par diverses affaires mettant en doute leur sérieux. Whisper, par exemple, s’est fait pirater son service, mettant à jour des milliers de données utilisateurs qui n’étaient pas censées être stockées. Contrairement à sa promesse initiale, Snapchat vient d’annoncer l’arrivée de publicité sur son application. Une nouvelle fonctionnalité a été ajoutée, Snapchat Stories – des vidéos visibles 48 heures - et va à l’encontre de la promesse d’origine (des contenus éphémères). Quant à Ello, qui a levé 5,5 millions de dollars, devra-t-il rentabiliser l’investissement et trouver un moyen de monétiser son service ?
  37. 37. 37 SOCIAL REVOLUTION#4 FACEBOOK SE RÉINVENTE Depuis son introduction en bourse, Facebook fait preuve de dynamisme. Pas un mois ne passe sans qu’une nouveauté ou qu’une amélioration des services ne voit le jour. Facebook dispose d’une puissance incroyable, qui lui permet d’investir en R&D, de prendre des risques en rachetant des sociétés, etc. mais surtout, de développer et de déployer rapidement de nouveaux services. Le réseau social a d’ores et déjà annoncé le lancement d’un réseau professionnel début 2015. En parallèle, Facebook a acheté la technologie Occulus Rift et a embauché Cory Ondrejka, un des créateurs de Second Life, en tant que VP engeener. Leur objectif n’est pas des moindres : « réimaginer notre façon de communiquer »1. Source
  38. 38. 38 PERSONNALISATION EN TEMPS RÉEL #5
  39. 39. 39 LES CONSOMMATEURS SOLLICITENT LES MARQUES POUR OBTENIR UN PARCOURS INDIVIDUALISÉ PERSONNALISATION EN TEMPS RÉEL#5
  40. 40. 40 PERSONNALISATION EN TEMPS RÉEL#5 Sur ordinateur ou sur mobile, Internet est devenu l’assistant personnel du consommateur, qui y a recours dans sa prise de décision. Cependant, il veut faire son choix rapidement et efficacement, sans perdre son temps à consulter l’existant, mais plutôt en exprimant ses besoins qui seront traduits à travers une offre personnalisée et adaptée. POUR SÉDUIRE, LES MARQUES DEVRONT PROPOSER UN PARCOURS D’ACHAT INTELLIGENT, MAIS ÉGALEMENT UN PROGRAMME CRM ÉLABORÉ ET UNE EXPÉRIENCE UTILISATEUR ORIGINALE. L’IMPORTANT N’EST PLUS LE PRODUIT ACHETÉ MAIS L’HISTOIRE DE SON ACHAT
  41. 41. 41 PERSONNALISATION EN TEMPS RÉEL#5 Les dernières études le montrent, du point de vue du consommateur autant que de celui des marques, la personnalisation sera LA tendance à suivre. ADEPTES DE L’ULTRA-STANDARDISÉ, LES MARQUES S’ORIENTENT DÉSORMAIS VERS LE SUR-MESURE 80% Des services marketing digital sont persuadés que la personnalisation sera la clé du succès de leurs futures opérations. Source
  42. 42. 42 PERSONNALISATION EN TEMPS RÉEL#5 ET LE DIGITAL RESTE LA PREMIÈRE SOLUTION POUR CRÉER DES EXPÉRIENCES INDIVIDUALISÉES Source Amazon a été pionnier en faisant du shopping de chacun un processus d’achat individualisé. Des algorithmes de recherches aux campagnes d’e-mailing, la marque base l’efficacité de sa personnalisation sur la connaissance clients et la collecte de données. AMAZON FIAT Fiat a créé le Fiat Live Store, un magasin virtuel et pourtant bien réel. Connecté sur le site dédié, le client peut entrer en contact avec un vendeur de la marque. Armé d’une caméra frontale et d’un micro, le vendeur fait découvrir les différents modèles de voitures, discute avec l’internaute en live pour l’assister dans son choix.
  43. 43. 43 CES PRINCIPAUX CHANGEMENTS AFFECTERONT LES STRATÉGIES DES MARQUES, VOICI NOS 10 COMMANDEMENTS SUR LE DIGITAL POUR 2015
  44. 44. COMMANDEMENTS SUR LE DIGITAL EN 2015 44 10
  45. 45. 45 PLUS INSPIRANTE TU DEVRAS ETRE #1 SOCIAL REVOLUTION PERSONNALISATION
  46. 46. 46 Les consommateurs sont plus sensibles aux marques qui ont une véritable personnalité ; pour cela elles doivent faire preuve de plus de créativité pour se démarquer et engager les consommateurs. La marque doit trouver son storytelling, faire de sa marque un mythe, créer du contenu autour de ses produits, services et son univers… Pour cela, le digital regorge de plateformes et d’outils (vidéos, images, réseaux sociaux, …) pour se connecter à ses cibles et relayer du contenu différenciant. LA MARQUE 2015 N’EST PLUS SEULEMENT UN MARCHAND, ELLE EST UNE CONTEUSE D’HISTOIRES PLUS INSPIRANTE TU DEVRAS ETRE#1
  47. 47. 47 Coca-Cola nous prouve régulièrement ses capacités à être une marque inspirante. La marque fait du bonheur une règle de vie au quotidien, incitant à chaque fois ses consommateurs à voir les choses différemment et à positiver. Le digital est un immense terrain de jeu pour Coca-Cola qui met en place des écosystèmes originaux, créatifs et engageants. LA MARQUE 2015 DEVRA INSPIRER SES CONSOMMATEURS PLUS INSPIRANTE TU DEVRAS ETRE#1 Castorama a choisi de devenir la source d’inspiration du grand public et se met au service des moins débrouillards. Sur ses supports digitaux, Castorama propose de nombreuses solutions, de sa chaîne YouTube alimentée de nombreux tutos à ses divers forums d’entre-aide, la marque devient un véritable assistant auprès des consommateurs. COCA-COLA CASTORAMA
  48. 48. 48 Red Bull est certainement un des meilleurs exemples en termes d’inspiration de sa communauté. Grâce aux nombreux sponsoring d’événements sportifs, Red Bull réussit à proposer du contenu riche en émotions et construit ainsi une communauté de fans passionnés toujours en recherche de nouveaux exploits. LA MARQUE 2015 INSUFFLERA UN NOUVEL ÉLAN PLUS INSPIRANTE TU DEVRAS ETRE#1 Levi’s mise depuis quelques années sur une inspiration abstraite. La marque se positionne comme un véritable levier de motivation auprès de sa communauté, lui donnant les clés et l’inspiration de se surpasser, de ne rien craindre et d’aller toujours de l’avant. Sur le digital, c’est toujours par le biais de visuels forts et éloquents que la marque introduit ses nouvelles prises de paroles, chargées d’histoire et d’émotions. RED BULL LEVI’S
  49. 49. 49 ETRE INSPIRANTE GRACE AU STORYTELLING ET AU BRAND CONTENT AFIN DE : PLUS INSPIRANTE TU DEVRAS ETRE#1 Donner une personnalité à la marque Valoriser son histoire, son savoir-faire et ses valeurs Capter l’attention des internautes Faire rêver Inscrire l’empreinte de marque dans les esprits Créer du contenu émotionnel ou utile pour alimenter la présence digitale Communiquer tout en racontant une histoire
  50. 50. 50 À ÊTRE MOINS INTRUSIVE TU VEILLERAS #2 MOBILE WEB ETHIQUE
  51. 51. 51 Le digital permet à toutes les marques de créer du contenu facilement et rapidement : chaîne YouTube, page Facebook, blog de marque, web-série, etc. Ce media permet d’asseoir son positionnement à travers du contenu, mais les internautes peuvent également se trouver surexposés aux contenus de marques et/ou sur-sollicités. Les internautes sont de plus en plus agacés par l’intrusion des annonceurs et des contenus trop promotionnels, surtout lorsqu’ils n’ont pas d’affinité avec la marque. Une étude vient d’ailleurs de révéler qu’une surexposition à une annonce sponsorisée, en retargeting, par exemple, produit un effet contre- productif2. LES CONSOMMATEURS SONT ALLERGIQUES A L’INTRUSION DES MARQUES À ÊTRE MOINS INTRUSIVE TU VEILLERAS#2 Source 1 Source 2 62% des internautes restent insensibles aux actions des marques sur les réseaux sociaux1
  52. 52. 52 LA MARQUE 2015 DEVRA SE CONCENTRER SUR L’ENGAGEMENT ET LE CIBLAGE À ÊTRE MOINS INTRUSIVE TU VEILLERAS#2 Ce n’est pas la taille de la communauté qui est essentiel, mais l’engagement de la communauté vis-à- vis de la marque. Le meilleur exemple est la fin du « fangate » décidé par Facebook : les marques ne peuvent plus contraindre les utilisateurs à « liker » leur page pour accéder à un contenu ou un jeu-concours. CELA TÉMOIGNE D’UN VÉRITABLE CHANGEMENT DE PARADIGME : LA COURSE AUX LIKES EST TERMINÉE, PLACE À L’ENGAGEMENT ET AUX FANS QUALIFIÉS !
  53. 53. 53 Pour réussir à toucher son audience sans être intrusif auprès des personnes qui ne sont pas réceptives à la marque il faut utiliser des techniques de ciblage. En alliant ce modèle à un contenu qui intéresse l’audience, la marque engagera et fidélisera sa communauté. COMPRENDRE ET CONNAÎTRE SON AUDIENCE POUR L’ENGAGER À ÊTRE MOINS INTRUSIVE TU VEILLERAS#2 COMPRENDRE SES CONSOMMATEURS ET CRÉER DU CONTENU QUI LEUR RESSEMBLE Rebondir sur l’actualité, comprendre les sujets qu’ils lisent le plus, créer une ligne éditoriale qui les touche, créer une charte spéciale pour donner une identité à son contenu et se démarquer… PROFILS TYPES INTÉRÊTS HABITUDES Cibler par typologie de consommateur Cibler par intérêt direct ou indirect Cibler les plateformes que la cible utilise au quotidien
  54. 54. 54 À L’ÉCOUTE TOUJOURS TU SERAS #3 WEB ETHIQUE PERSONNALISATION
  55. 55. 55 Profiter du digital c’est aussi mettre en place une écoute active à la fois du marché, des tendances, des comportements utilisateurs par le biais d’une surveillance en e-réputation : LE DIGITAL COMME OUTIL DE SURVEILLANCE ET DE PROXIMITÉ À L’ÉCOUTE TOUJOURS TU SERAS#3 Ecouter les conversations autour de votre marque sur le web pour connaître sa perception par les internautes. Surveiller les signaux faibles mais aussi l’écosystème économique et vos concurrents. Identifier vos influenceurs afin de mettre en place des stratégies de contact. Réagir si nécessaire et être réactif. ÉCOUTER SURVEILLER RÉAGIR IDENTIFIER
  56. 56. 56 ÊTRE PLUS À L'ÉCOUTE POUR FAIRE ÉVOLUER SA STRATÉGIE… À L’ÉCOUTE TOUJOURS TU SERAS#3 Grace à une écoute active du secteur, des concurrents et de ce que pensent les internautes, la marque fera évoluer sa stratégie digitale et son discours. L’écoute digitale permet aux marques de soulever des questions en provenance de sa cible. De nouveaux insights peuvent être ainsi révélés et la marque peut adapter sa stratégie en temps réel.
  57. 57. 57 …ET RESTER RÉACTIF, COHÉRENT ET INTELLIGENT À L’ÉCOUTE TOUJOURS TU SERAS#3 Comprendre les plateformes les plus fréquentées par sa communauté et les contenus les plus engageants. Découvrir les intérêts des fans en dehors du champs d’expression principal de la marque pour en faire de nouveaux sujets de conversation. Attirer l’attention des internautes les plus influents pour créer des partenariats et donner de la visibilité à sa marque. Et surtout, éviter le plagiat d’actions déjà mises en place par les concurrents. HABITUDES INTÉRÊTS PARTENARIATS ORIGINALITÉ
  58. 58. 58 La veille permet également de rester à jour sur son marché et de s’assurer de faire toujours quelque chose d’original. Ainsi, la marque évitera tout faux pas qui peut lui coûter cher, les internautes étant de plus en plus informés et alertes sur les campagnes déjà menées. Une copie malencontreuse d’une publicité, vidéo, blog ou autre contenu peut être rapidement condamnée par les consommateurs. En s’assurant de la nouveauté de chaque action, la marque confirme son image d’entreprise innovante, capable de produire du contenu intéressant et inédit. LES INTERNAUTES SONT AUSSI BIEN RENSEIGNÉS QUE VOUS À L’ÉCOUTE TOUJOURS TU SERAS#3 Joe La Pompe
  59. 59. 59 DE RÉACTIVITÉ TU FERAS PREUVE #4 SOCIAL REVOLUTION PERSONNALISATION
  60. 60. 60 ÊTRE PLUS RÉACTIF POUR FAVORISER LE LIEN DE PROXIMITÉ DE RÉACTIVITÉ TU FERAS PREUVE#4 Le SAV est le centre névralgique des marques. Réussir à satisfaire les clients pour les fidéliser, pour qu’ils recommandent la marque à leurs cercles, et ainsi conquérir de nouveaux clients, représente un véritable travail de fond. C’est en écoutant attentivement les requêtes, plaintes, ou avis de leurs consommateurs et en leur répondant que l’annonceur réussira à améliorer la confiance, la fidélisation et le capital sympathie qui créeront la préférence de marque.
  61. 61. 61 DONNER AUX CLIENTS LES OUTILS DE CONVERSATION NÉCESSAIRES DE RÉACTIVITÉ TU FERAS PREUVE#4 Le retailer américain a compris que les médias sociaux étaient des outils indispensables pour établir une relation durable, basée sur l’échange avec ses consommateurs. En utilisant Twitter, Best Buy a créé TwelpForce. Un compte dédié sur lequel les vendeurs sont connectés durant leurs horaires de travail pour répondre en temps réel à toutes les demandes des clients. BEST BY DARTY Darty lance en 2013 le bouton connecté. Un appareil à mettre chez soi qui met le consommateur en relation avec son service après-vente disponible 24/7. Quelle que soit la demande, le client est assuré d’avoir une assistance à tout moment et le distributeur, quant à lui, optimise la satisfaction client, et donc, la fidélité de sa clientèle.
  62. 62. 62 Grâce à une veille active sur l’actualité, les informations liées à son secteur d’activité et les sujets qui intéressent sa cible, la marque pourra être plus réactive et créer du contenu plus impactant. Savoir être réactif sur les réseaux sociaux permet de véhiculer une image dynamique auprès de sa communauté. Lorsque la marque adopte un positionnement audacieux, l’affinité avec sa cible augmente. Les marques les plus actives, mais surtout les plus audacieuses (frisant parfois la limite de la légalité) ont réussi à engager les internautes qui se prêtent aussi au jeu : détournements d’affiches de films, jeux de mots, etc. RÉAGIR SUR L'ACTUALITÉ POUR TOUCHER SA CIBLE DE RÉACTIVITÉ TU FERAS PREUVE#4
  63. 63. 63 RÉACTIVITÉ ET CRÉATIVITÉ : LES DEUX INGRÉDIENTS POUR ENGAGER SA COMMUNAUTÉ DE RÉACTIVITÉ TU FERAS PREUVE#4 Après avoir bien installé sa bande de fruits personnifiés dans l’esprit des consommateurs, Oasis réussit sa stratégie de contenus sur les médias sociaux en détournant sans cesse l’actualité. Des affiches de films, aux gros titres de la presse people, la marque fruitée engage une large communauté toujours aussi friande de jeux de mots, qui n’hésite pas à participer. OASIS OREO Oreo reste un cas d’école concernant les stratégies de contenus sur les medias sociaux. Agile d’esprit, la marque sait aussi ne pas se prendre au sérieux et propose toujours à ses internautes des contenus qui leur parlent. De la sortie de la Xbox One à l’atterrissage du robot Curiosity sur Mars, tout est une opportunité de détournement et de création de contenu.
  64. 64. 64 AU CENTRE DE TA STRATÉGIE L’UTILISATEUR SERA #5 DATA & QUANTIFIED PERSONNALISATION
  65. 65. 65 Mieux connaître ses consommateurs et utiliser cette connaissance de manière intelligente pour : SE METTRE DANS LA PEAU DE L’UTILISATEUR POUR MIEUX LE SATISFAIRE AU CENTRE DE TA STRATÉGIE L’UTILISATEUR SERA#5 Etablir une ergonomie optimale afin qu’ils trouvent rapidement l’information qu’ils cherchent sur le site de la marque. Proposer une expérience personnalisée en fonction de leurs comportements, leurs intérêts et leurs objectifs. Analyser les données pour leur proposer une recherche prédictive et leur transmettre uniquement le contenu qui les intéresse. L’INTERNAUTE DOIT ÊTRE AU CENTRE DE TOUTES LES RÉFLEXIONS MENÉES AUTOUR DE L’ÉLABORATION D’OUTILS & DE STRATÉGIES DE COMMUNICATION CHAQUE OUTIL MIS EN PLACE DOIT PROPOSER UNE NAVIGATION UTILE ET PERFORMANTE.
  66. 66. 66 AU CENTRE DE TA STRATÉGIE L’UTILISATEUR SERA#5 3 ÉTAPES POUR CRÉER UNE EXPÉRIENCE UTILISATEUR OPTIMALE Pour établir une stratégie intelligente centrée sur l’utilisateur, il faut d’abord comprendre son comportement, ses attentes et ses intérêts dans le but de personnaliser son expérience au maximum. Identifier les besoins des utilisateurs finaux, le contexte d’utilisation, analyser l’existant, définir les objectifs du site, émettre des hypothèses et des solutions. ANALYSER Organiser les contenus, déterminer l’architecture de l’information, concevoir des maquettes et définir la structuration de l’interface. CONCEVOIR - - - - - Confirmer les choix de conception en analysant les résultats ou effectuer les modifications nécessaires. EVALUER
  67. 67. 67 AU CENTRE DE TA STRATÉGIE L’UTILISATEUR SERA#5 ÉPURER ET SIMPLIFIER : LES MAÎTRES-MOTS DE 2015 Les utilisateurs sont de plus en plus mobiles et toujours en demande de plus de rapidité. Ils consomment les informations en masse, sur une durée assez courte et souhaitent trouver simplement et rapidement ce qui les intéresse. La marque doit simplifier au maximum la navigation, en s’adaptant aux contraintes et aux attentes de ses consommateurs. Connaître et définir les profils utilisateurs Etablir une hiérarchisation représentée par une présentation forte des différents éléments qui la composent Epurer un maximum, supprimer tout ce qui est inutile, pour donner de l’importance aux éléments clés Respecter les conventions de navigation Définir des objectifs et travailler sur la conversion en privilégiant l’A/B testing et le Multivariable testing Convaincre et renforcer la crédibilité/confiance : baseline/slogan, identité graphique forte, respect de la charte graphique, etc.
  68. 68. 68 AU CENTRE DE TA STRATÉGIE L’UTILISATEUR SERA#5 LA MOINDRE INFORMATION EST UTILE POUR OPTIMISER LE PARCOURS CLIENT Amazon est une marque déjà engagée dans la personnalisation de l’expérience utilisateur. Parmi sa multitude d’offres, le géant de la distribution en ligne base ses ventes sur des recommandations ultra-personnalisées, en fonction des recherches et des produits antérieurs commandés, mais aussi des articles susceptibles de compléter des achats. AMAZON NETFLIX Netflix a su apprivoiser la big data et en faire son allié principal pour personnaliser son service. Chaque programme fait l’objet d’une description et d’un principe de tag ultra-détaillé qui permet au service de corréler les programmes regardés et d’en apprendre plus sur les goûts de ses utilisateurs. La plateforme américaine a même précisé que la valeur de son algorithme de recommandation s’élevait à 500 millions de dollars.
  69. 69. 69 DU CONTENU UTILE TU PRODUIRAS #6 SOCIAL REVOLUTION PERSONNALISATION
  70. 70. 70 CRÉER DU CONTENU UTILE POUR ASSEOIR SA PRESENCE AUPRES DES CLIENTS DU CONTENU UTILE TU PRODUIRAS#6 Afin de créer une relation durable et de devenir un compagnon pour les consommateurs, les marques doivent penser à créer du contenu qui leur soit utile. La marque va être présente au-delà du simple achat de son produit. Ce contenu peut s’éloigner légèrement de la fonction première de la marque s’il est cohérent et légitime.
  71. 71. 71 LA RECETTE D’UN CONTENU UTILE ET ENGAGEANT DU CONTENU UTILE TU PRODUIRAS#6 Créer du contenu utile capable d’engager et de fidéliser une communauté d’internautes ne dépend pas seulement de l’idée mise en place. Plusieurs facteurs sont à prendre en compte pour assurer une présence pérenne, ayant une véritable valeur ajoutée auprès de la cible. Bien choisir la plateforme utilisée : selon la typologie de contenus que la marque souhaite mettre en place, BtoB ou BtoC, la plateforme choisie sera essentielle dans la stratégie de présence. Rester cohérent avec les intérêts de la cible : il est important de bien comprendre à quoi les internautes s’intéressent, ce qu’ils cherchent (informations, divertissements, etc.) pour définir en quoi la marque va leur être utile. Conserver une fréquence de publications soutenue : la régularité des contenus produits jouera un rôle primordial dans la fidélisation des internautes à la plateforme. Laisser l’ouverture à la discussion : un public passionné souhaite avant tout participer et partager son opinion. De plus la cible que la marque souhaite séduire sera le meilleur feedback sur la qualité des contenus.
  72. 72. 72 LA CRÉATIVITÉ AU SERVICE DE L’UTILE DU CONTENU UTILE TU PRODUIRAS#6 Le magasin de bricolage et de décoration d’intérieur a su réaffirmer son positionnement et sa promesse « Never stop improving », en faisant preuve de créativité sur la plateforme de mini-clips Vine. La marque apporte de véritable solutions de bricolage à sa communauté tout en y ajoutant une touche ludique. LOWE’S On ne présente plus la marque de sport et ses nombreux services dédiés aux consommateurs. Suivant la tendance du quantified-self, Nike a su s’imposer en tant que marque-utile grâce à son bracelet et ses applications Nike+. Offrant un service complet de tracking, la marque a su devenir indispensable auprès de ses clients tout en restant cohérente avec son secteur d’activité. NIKE+
  73. 73. 73 SORTIR DE SON DOMAINE D’EXPERTISE POUR SÉDUIRE LA CIBLE DU CONTENU UTILE TU PRODUIRAS#6 En osant sortir de son domaine d’expertise, Volkswagen a su proposer une plateforme utile en se concentrant sur un intérêt majeur de sa cible. La marque a mis en place une plateforme de co-voiturage pour que les supporters de football organisent leurs trajets au stade : http://enroutepourlestade.fr/ VOLKSWAGEN Depuis quelques années, Heineken analyse et apprend à connaître sa cible. Elle devient un vrai « partenaire de soirée » sans jamais mentionner son produit. En 2014, la marque créé un compte Twitter @WhereNext proposant aux internautes de tweeter le nom de leur ville associé au compte dédié, qui leur propose instantanément un lieu festif pour continuer la soirée. HEINEKEN
  74. 74. 74 SUR L’INNOVATION TU MISERAS #7 DATA & QUANTIFIED SOCIAL REVOLUTION
  75. 75. 75 LA MARQUE 2015 ADOPTERA UNE ATTITUDE DE SMART INNOVATOR SUR L’INNOVATION TU MISERAS#7 Avec l’émergence de nouvelles technologies et de nouveaux devices, la marque regorge d’opportunités pour se positionner comme innovante et créer des services utiles aux consommateurs. Le contenu créé par la marque doit être utile et doit servir ses objectifs. Bien sûr, elle devra considérer les technologies qui sont les plus pertinentes en fonction de son secteur d’activité et de l’utilisation qu’en font les cibles.
  76. 76. 76 ÊTRE AU SERVICE DU CONSOMMATEUR AVANT TOUT… SUR L’INNOVATION TU MISERAS#7 L’enseigne de supermarché a trouvé une idée brillante pour répondre à un besoin bien connu des consommateurs urbains : ne pas avoir le temps de faire les courses en sortant du travail. Tesco a mis en place sur les quais du métro des rayons virtuels. En attendant leur train, les passants n’avaient qu’à flasher les aliments qu’ils voulaient acheter pour se les faire livrer chez eux quelques heures plus tard. TESCO En 2012, la marque de luxe prouvait encore ses capacités à allier la force d’une marque historique et celle d’une marque dans l’air du temps. Le flagship de Londres a été entièrement repensé grâce au digital : le parcours d’achat est enrichi grâce à différents écrans interactifs, des animations vidéos, facilitant ainsi les décisions du client et enrichissant sa désirabilité pour la marque. BURBERRY
  77. 77. 77 …SANS OUBLIER LES CONTRAINTES ET OBJECTIFS DE LA MARQUE SUR L’INNOVATION TU MISERAS#7 Pour être innovante, la marque ne doit pas intégrer les nouvelles technologies uniquement parce que d’autres le font. Le projet doit s’intégrer au cœur d’une stratégie définie : l’innovation utilisée doit être le moyen/le support, et non l’idée elle-même. STRATÉGIQUE Il doit apporter une véritable valeur ajoutée à l’utilisateur. Lui permettre d’améliorer son parcours d’achat ou lui proposer une expérience enrichissante. UTILE Il devra rester accessible à tous. Même si le projet s’adresse à une cible précise, tout public doit pouvoir en profiter sans barrières de compréhension ou d’utilisation. ACCESSIBLE La marque devra également s’assurer qu’elle a toutes les ressources internes (compétences, financement, etc.) nécessaires pour créer et mener à terme le développement du projet. RÉALISTE
  78. 78. 78 À RASSURER TES CONSOMMATEURS TU VEILLERAS #8 WEB ETHIQUE SOCIAL REVOLUTION
  79. 79. 79 UN CONSOMMATEUR EN DEMANDE DE TRANSPARENCE ET DE SÉCURITÉ À RASSURER TES CONSOMATTEURS TU VEILLERAS#8 Qui dit outils technologiques et innovation dit peur de l’insécurité du web et du trafic des données. La big data a également un impact sur les comportements des utilisateurs qui se méfient de plus en plus et exigent un web plus éthique. Les marques vont donc devoir veiller à être transparentes dans leur discours, leurs offres, leurs produits et rassurer leurs consommateurs en misant sur le maximum de preuves, de relationnel et de réactivité.
  80. 80. 80 Motivé par un achat engageant et militant, le consommateur est devenu un véritable acteur du marché, saisissant l’impact de son choix au-delà de sa simple consommation. Par conséquent, il est en demande d’une totale transparence envers les marques qui, si elles ne respectent pas ce principe, s’exposent à la censure. Le mouvement s’est d’autant plus renforcé suite à des affaires comme Spanghero et le scandale de la viande de cheval (2013). En 2012, ils étaient 72,9% à déclarer que les marques ne sont pas suffisamment transparentes vis-à-vis de leurs consommateurs. Depuis, certains annonceurs ont pris les devants et ont fait de la transparence une valeur cardinale. DU CONSOMMATEUR AU « CONSOMM-ACTEUR » À RASSURER TES CONSOMATTEURS TU VEILLERAS#8 Source
  81. 81. 81 LA TRANSPARENCE EST UN GAGE DE CONFIANCE À RASSURER TES CONSOMATTEURS TU VEILLERAS#8 MC DONALD’S NUTELLA Le célèbre fastfood américain a choisi de donner la parole à ses consommateurs canadiens en créant une plateforme dédiée à leurs questions. Les internautes sont invités à poser une question sur les ingrédients, le processus de fabrication, de conservation et la marque lui répond rapidement en message écrit ou vidéo. En 2014, Nutella a, une nouvelle fois, fait face au scepticisme de ses consommateurs sur les ingrédients utilisés dans la conception de sa fameuse recette. Du débat éternel sur l’huile de palme à l’origine du lait, la marque a proposé le site nutellaparlonsen.fr pour évoquer l’intégralité du processus de fabrication de la pâte à tartiner et pour rassurer ses consommateurs, notamment les parents inquiets pour la santé de leurs enfants.
  82. 82. 82 À ÊTRE PLUS HUMAINE TU T’APPLIQUERAS #9 WEB ETHIQUE PERSONNALISATION
  83. 83. 83 Les marques ont du pouvoir et un impact sur la vie des consommateurs. Elles font partie de leur quotidien, occupent l’espace médiatique et ont du poids dans le paysage économique. Les consommateurs le savent et attendent justement de ces entreprises qu’elles aillent au-delà de la simple vente de produits, qu’elles soient plus humaines que marchandes et qu’elles profitent de leur pouvoir pour changer réellement certains aspects de la société. Les marques qui sauront faire preuve d’engagement dans une cause légitime parviendront d’autant plus à séduire les individus. QUAND LA MARQUE S’ENGAGE ET SE PRÉOCCUPE DE LA SOCIÉTÉ, LE CONSOMMATEUR EST SÉDUIT À ÊTRE PLUS HUMAINE TU T’APPLIQUERAS#9
  84. 84. 84 PLUS HUMAINE QUAND ELLE ENGAGE PAR LE BIAIS D’ACTIONS RSE À ÊTRE PLUS HUMAINE TU T’APPLIQUERAS#9 La marque Patagonia est un bel exemple en ce qui concerne ses engagements envers la protection de l’environnement et des conditions de travail. Depuis les années 1980, suite à quelques erreurs qui ont été remarquées, la célèbre marque de vêtements a réagi et développé une politique sociale pour prouver sa bonne foi à ses consommateurs : le versement d’une partie de son chiffre d’affaires au profit d’associations de défense de l’environnement, la restructuration de ses chaînes de livraison pour réduire son empreinte carbone. La marque met tout en œuvre pour se positionner comme une marque engagée et responsable.
  85. 85. 85 PLUS HUMAINE QUAND ELLE S’EFFACE AU PROFIT D’UN WEB PLUS COLLABORATIF À ÊTRE PLUS HUMAINE TU T’APPLIQUERAS#9 Le crowdfounding est une tendance montante qui montre bien l’intérêt des consommateurs pour la promotion des talents, la mise en avant des projets novateurs, et surtout l’entraide. Des marques se sont déjà installées sur ce terrain en essayant de connecter les consommateurs entre eux. Par exemple, Castorama avec son site Troc Heures où chaque utilisateur peut donner une heure de son temps pour dépanner quelqu’un en échange d’un autre service (comme monter une étagère contre décoller du papier peint).
  86. 86. 86 Donner un objectif plus humain à son achat, ou le « cause related marketing » est une initiative qui nous vient d’American Express. Dans les années 80, elle a mené une opération pour restaurer la Statue de la Liberté : à chaque utilisation de sa carte bancaire par un client, un don était fait. En plus de la participation à la restauration de la statue, le nombre de nouveaux titulaires de carte a augmenté de 45% et l’utilisation des cartes de 28 %. Aujourd’hui, ce nouveau marketing que l’on peut qualifier de sociétal, est devenu un véritable courant porteur. Il permet à l’entreprise de se démarquer, de s’engager et au client de donner un sens à son acte d’achat. American Express a continué sur ce courant de marketing sociétal en lançant le Small Business Saturday dédié à la mise en avant des petits commerces. PLUS HUMAINE QUAND ELLE DONNE DU SENS À L’ACTE D’ACHAT À ÊTRE PLUS HUMAINE TU T’APPLIQUERAS#9
  87. 87. 87 ETRE PLUS « HUMAINE » PASSE AUSSI PAR DE PETITES CHOSES À ÊTRE PLUS HUMAINE TU T’APPLIQUERAS#9 STARBUCKS MICHEL & AUGUSTIN Starbucks alimente constamment son image de proximité par le biais de petits gestes qui font la différence. Supprimer le Wi-Fi pour que les clients se parlent ou écrire le prénom de chacun sur les gobelets : le café américain est devenu un lieu emblématique du partage et du social. La marque refuse de se plier aux codes conventionnels de la communication. Leurs actions décalées deviennent une force pour construire un lien de proximité avec les consommateurs. La société organise des portes ouvertes tous les premiers jeudis du mois ou une soirée à la belle étoile chaque année. La marque fait intervenir ses propres employés dans ses publicités TV.
  88. 88. 88 ÊTRE HUMAINE C’EST AUSSI ADMETTRE SES ERREURS À ÊTRE PLUS HUMAINE TU T’APPLIQUERAS#9 Les internautes sont toujours à l’affut des échecs et erreurs des marques. Qu’il s’agisse de les démasquer ou de simplement en faire un sujet de conversation majeur, aujourd’hui plus rien ne passe inaperçu. Cela implique pour les annonceurs de rester alertes et très consciencieux sur les sujets sur lesquels ils s’engagent. Cependant, être humaine c’est aussi savoir reconnaître ses erreurs. Les consommateurs sont plus indulgents envers les marques faisant leur mea-culpa que celles qui restent muettes suite à un problème.
  89. 89. 89 TU APPORTERAS DES PREUVES #10 DATA & QUANTIFIED WEB ETHIQUE
  90. 90. 90 Se dire proche de ses consommateurs ou que l’on est une marque qui se soucie du développement durable importe peu. Un simple slogan ne suffit plus, il faut le démontrer. Chaque action doit enrichir son positionnement et rendre la marque légitime à prendre la parole. Il est évident que le consommateur d’aujourd’hui ne se contente plus seulement du discours de la marque. Les actions et les résultats deviennent un gage de confiance qui amèneront le consommateur vers la marque. POUR ÊTRE CRÉDIBLE, UN SLOGAN NE SUFFIT PLUS, IL FAUT DES PREUVES TU APPORTERAS DES PREUVES#10
  91. 91. 91 CE QUE LA MARQUE FAIT EST PLUS IMPORTANT QUE CE QU’ELLE DIT TU APPORTERAS DES PREUVES RED BULL Red Bull ne fait pas dans la demi-mesure puisque la marque organise ses propres compétitions : du break dancing (Red Bull BC One) aux courses aériennes (Red Bull Air Races World Series) en passant par des championnats de BMX (Red Bull Skylines), la marque ne fait pas qu’office de sponsor mais se révèle être un véritable émancipateur de talents. CREDIT MUTUEL Avec son slogan « Crédit Mutuel donne le LA », la banque s’est engagée depuis longtemps dans l’univers de la musique en développant de très nombreux partenariats avec des festivals et en mettant à disposition du grand public une plateforme dédiée aux artistes et fans de musique pour qu’ils se rencontrent. Les mélomanes peuvent ainsi partager leurs créations, être conseillés, aidés et utiliser les outils de production mis à leur disposition. #10
  92. 92. Merci de votre attention N’hésitez pas à nous contacter Benelux Jérémy Coxet jcoxet@vanksen.com France Xavier Lesueur xlesueur@vanksen.com Suisse David Pihen dpihen@vanksen.com Contactez-nous : vanksen.fr twitter.com/vanksen facebook.com/vanksen pinterest.com/vanksen Jérémy Coxet, Solange Derrey, Sophie Lance Etude réalisée par : 92

×