École Polytechnique d’Architecture et d’UrbanismeEPAUPROJET URBAINChargés d’atelier:Chargés d’atelier:-Mr BAGHLI-Mr BAGHLI...
PLAN DE TRAVAIL-Introduction-Programme quantitatif & qualitatif-Le cahier de charge-Les vignettes-Proposition d’aménagemen...
Le programme quantitatif & qualitatif :Habitat:Habitat collectif :L’habitat collectif est l’habitat le plus dense, il se d...
C.O.S 2.8C.E.S. 0,5Gabarit R+5-R+7Ilot : A-logements : F4/F3/F2 (100m²/80m²/65m²)165 logements -32 F2-56F3-72F4-activités ...
C.O.S 2C.E.S. 0.32Gabarit R+5Ilot  : B-logements : F4/F3/F2 (100m²/80m²/65m²)183 logements -35 F2-63F3-82F4-activités inté...
Ilot  : C-Logements F4, F5 (Surface : 80120 m2) :50 logements : - 24 F4-/26 F5.-Activités Intégrées(locaux de commerce)30 ...
Ilot  : D-logements : F4/F3/F2 (100m²/80m²/65m²)165 logements -34 F2-57F3-74F4-activités intégrées (locaux de commerce) 23...
Ilot : EBibliothèque C’est un complexe culturel composé de trois entités :1/maison de livre :AccueilLocaux administratives...
2/Médiathèque :AccueilPhotothèqueSonothèqueVidéothèqueCyberspaceEspace vert3/ludothèque (joujouthèque):C’est un espace d’é...
C.O.S 1.15C.E.S. 0.5Gabarit R+2-R+5Paramètres de construction :Surface ilot : 15293.7752m²Surface bâti :8545.15m²
Ilot : FGallérie des arts :gallérie d’art est un équipement culturel d’échange et d’exposition et derecréation.Le programm...
C’est fonctions sont abrité dans déférents types d’ espaces :Espace d’art contemporainSalle de conférenceEspace d’expositi...
Atelier petit enfanceSalle de projection Salle de lecture :Ateliers travaux manuels :-Atelier de Peinture.-Atelier de Pote...
Ilot  : HMusée :AccueilEspace d’expositionExposition en plein airAdministrationLocaux techniqueAteliers de travailSalle de...
Ilot  :ICentre multifonctionnel :Grande surfaceRestaurantCafétériaSalle de jeuxAgence de voyageSiège de banqueEntrepriseBu...
C.O.S 3.2C.E.S. 0.6Gabarit R+3-R+10Salle de réunionAdministrationLocaux techniqueParkingJardinParamètres de construction :...
Le cahier des charges :Introduction :Le règlement d’urbanisme est composé d’un ensemble de loi répartir parzones homogènes...
•SECTION 1 : NATURE DE L’OCCUPATION ET DE L’UTILISATION DUSOL•TYPE D’OCCUPATION ET D’UTILISATION DU SOL INTERDIT :Aucun au...
•SECTION 2 : CONDITIONS DE L’OCCUPATION DU SOL•ACCES ET VOIRIE :1. Toute construction doit disposer d’un accès, sur la voi...
•- IMPLANTATION DES CONSTRUCTIONS LES UNES PAR RAPPORT AUXAUTRES DANS UNE MEME PROPRIETE :1 - Les constructions projetées ...
- EMPRISE AU SOL DES CONSTRUCTIONS :L’emprise totale Hors- œuvre (C.E.S.) cumulée de toute constructionnouvelle d’un immeu...
•ASPECT EXTERIEUR DES CONSTRUCTIONS :1- Obligation d’entretenir une unité d’aspect des façades.2. Les barreaudages en tôle...
•STATIONNEMENT :•a) obligation de créer l’aire de stationnement en dehors des voies publiques(en soussol ou en plein air)....
•4. Les voies piétonnes qui dépassent 2,40 m de langueur doivent être revêtusdifféremment des voies mécaniques•5 Aires De ...
C.O.S 1–3,2C.E.S 40% - 60%Gabarit R+1-R+10Nom de la zone : ZONE D’EQUIPEMENTIlot :E/F/G/H/I- VOCATION ET CARACTERISTIQUES:...
SECTION 1 : NATURE DE L’OCCUPATION ET DE L’UTILISATION DU SOL-TYPES D’OCCUPATIONS ET D’UTILISATIONS DU SOL INTERDITES :Auc...
- IMPLANTATION DES CONSTRUCTIONS LES UNES PAR RAPPORT AUXAUTRES DANS UNE MEME PROPRIETE :Toutes les constructions doivent ...
- ASPECT EXTERIEUR DES CONSTRUCTIONS :1- Obligation d’entretenir une unité d’aspect dans la constitution des matériauxet l...
ESPACES LIBRES ET PLANTATIONS :L’aménagement des espaces libres en dehors de la construction en espace vertet planté. Il s...
NOM DE LA ZONE : Zone des espaces verts et de détente.Ilot :GVocation et caractéristiques:C’est une zone constituée d’espa...
La division du travail , l’addition des intelligences que la ville porte àson paroxysme permet à l’homme d’être plus que l...
Attirance et Répulsion :1- Attirance :En général s’exercela ou les façades compte de la nature de l’espace internela ou il...
2 – Répulsion :La REPULSION exercée par un bâtiment est due ,le plus souvent ,àune forme d’ambiguïté de sa façade : incert...
3-Trottoirs :Peu à peu rogné le bénéfice de l’automobile, souvent réduit à la « portion congrue »,en général moins bien en...
4- Végétation :Outre l’agrément qu’elle apporte sur le plan visuel , la végétation enville remplit des fonctions écologiqu...
Mobilier urbain :Ce terme désigne les bassins , fontaines, bancs, bacs à végétation ,protectiondes arbres, supports d’affi...
Les revêtements :Le choix judicieux d’un revêtement doit être la synthés des multiplesqualités qu’on exigeChaque partie de...
Revêtement des places publiques avec du carrelage de différents formats
Revêtement en pierre naturelle (le moellon).
LES DIFFERENTS MATERIEAUX UTULISER DANS LETRAITEMENT DE FACADES:-le béton-la pierre-le verre-la lumière-la couleur
1- Les chausséesa- types de chausséesLa chaussée souple:Elle est composée de :•Le terrain naturel dressé et compacté avec ...
Chaussée en béton:Le béton est coulé mécaniquement et recevant un traitement desurface pour éviter qu’il ne devienne glis...
Les voies bananière:Est une chaussée économique constituée par deux bandes deroulement espacées de la largeur des roues d...
Dimensionnement de la chausséeLa largeur minimale sera de 3,50m avec un tirant d’air de 3,65 m ; la pente serainférieur à ...
2- les parcs à voitures2- les parcs à voituresLes types de stationnement :
Habitations HLMHabitations de standingBureaux laboratoiresCentre commercialHôtelAérogareZone industrielleHôpitalCinémaRest...
PROPOSITIONS D’AMENAGEMENT
Au nœud de château neuf :il est prévu la réalisation d’une horloge florale de 6mètres de diamètre, elle sera légèrement in...
QUELQUES EXEMPLES DANS LE MONDE
QUELQUES EXEMPLES DE FLEURS ET PLANTESLE GAZANIADe part son orgine, le Gazania est une plante résistante aux fortestempéra...
LE JET D’EAU:Elément d’appel et repère important pour le public, celui-ci viendra à coup sûr renforcer ledécor urbain de l...
-Le nœud de la cité el moudjahidine :Nous proposons la réalisation d’une stèle à la mémoire de Cheikh El-MokraniLe Leader ...
CONCLUSION :La beauté résultera de la forme de la correspondance du toutaux parties ,des parties entre elles, et de celles...
Projet urbain
Projet urbain
Projet urbain
Projet urbain
Projet urbain
Projet urbain
Projet urbain
Projet urbain
Projet urbain
Projet urbain
Projet urbain
Projet urbain
Projet urbain
Projet urbain
Projet urbain
Projet urbain
Projet urbain
Projet urbain
Projet urbain
Projet urbain
Projet urbain
Projet urbain
Projet urbain
Projet urbain
Projet urbain
Projet urbain
Projet urbain
Projet urbain
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Projet urbain

4 129 vues

Publié le

3 commentaires
2 j’aime
Statistiques
Remarques
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
4 129
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
846
Commentaires
3
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Projet urbain

  1. 1. École Polytechnique d’Architecture et d’UrbanismeEPAUPROJET URBAINChargés d’atelier:Chargés d’atelier:-Mr BAGHLI-Mr BAGHLI-Mr-MrMEZOUEDMEZOUEDAtelierAtelier:: 44eememeannéeannéeRéaliséRéalisé par:par:- BENCHOULA Mohamed- MENTER Mohamed- SLIMANI Khaled- KERMEZLI Mounir- Nabi RaoufGr:04Gr:04 Année universitaire :2006/2007Année universitaire :2006/2007BEN AKNOUN
  2. 2. PLAN DE TRAVAIL-Introduction-Programme quantitatif & qualitatif-Le cahier de charge-Les vignettes-Proposition d’aménagement-conclusion
  3. 3. Le programme quantitatif & qualitatif :Habitat:Habitat collectif :L’habitat collectif est l’habitat le plus dense, il se développe en hauteurau delà de R+4 en général, tous les habitants, à savoir d’un espace destationnement, un espace vert, en générale entouré par les immeubles, apartir de quel se fait l’accès aux cages d’escalier.L’individualisation des espaces commence juste à l’entrée de l’unitéd’habitation.
  4. 4. C.O.S 2.8C.E.S. 0,5Gabarit R+5-R+7Ilot : A-logements : F4/F3/F2 (100m²/80m²/65m²)165 logements -32 F2-56F3-72F4-activités intégrées (locaux de commerce) 37 de 40m².-espaces verts-parking sous solParamètres de construction :Surface d’ilot : 7515.5m²Surface bâti : 3757.7m²
  5. 5. C.O.S 2C.E.S. 0.32Gabarit R+5Ilot  : B-logements : F4/F3/F2 (100m²/80m²/65m²)183 logements -35 F2-63F3-82F4-activités intégrées (locaux de commerce) 42 de 40m².-espaces verts-parking sous solParamètres de construction :Surface d’ilot : 8753.47m²Surface bâti :2801 m²
  6. 6. Ilot  : C-Logements F4, F5 (Surface : 80120 m2) :50 logements : - 24 F4-/26 F5.-Activités Intégrées(locaux de commerce)30 de 40m²-Espaces Verts-ParkingParamètres de construction :Surface d’ilot : 3015m²Surface bâti 1350m² C.O.S 2.25C.E.S. 0.45 – 45%Gabarit R+4
  7. 7. Ilot  : D-logements : F4/F3/F2 (100m²/80m²/65m²)165 logements -34 F2-57F3-74F4-activités intégrées (locaux de commerce) 23 de 40m².-espaces verts-parking sous solParamètres de construction :Surface d’ilot : 5271.67m²Surface bâti : 2773m²C.O.S 2.6C.E.S. 0,52Gabarit R+5
  8. 8. Ilot : EBibliothèque C’est un complexe culturel composé de trois entités :1/maison de livre :AccueilLocaux administrativesLocaux techniquesSalles de travailEspace de consultation et de prêtSalles de conférenceSalle de machines (pour la consultation des CD-ROM...)Salle de lectureEspace d’expositionEquipements :
  9. 9. 2/Médiathèque :AccueilPhotothèqueSonothèqueVidéothèqueCyberspaceEspace vert3/ludothèque (joujouthèque):C’est un espace d’échange de rencontre culturel entre génération (ilregroupe des gents de différant âge, sexe..) a partir du médiateurqu’est le jeu (jeux de rôle, jeux mnémotechnique…).Ces jeux vont être abrités dans différents salles selon la nature et lesindividus concernés.AccueilSalles des jeuxCafé littéraireActivités intégré
  10. 10. C.O.S 1.15C.E.S. 0.5Gabarit R+2-R+5Paramètres de construction :Surface ilot : 15293.7752m²Surface bâti :8545.15m²
  11. 11. Ilot : FGallérie des arts :gallérie d’art est un équipement culturel d’échange et d’exposition et derecréation.Le programme sera réparti selon les fonctions suivantes :•Fonction d’échange (exposition) •Initiation et création (recherche, invention) •Détente et animation (commerce, consommation, loisir) 
  12. 12. C’est fonctions sont abrité dans déférents types d’ espaces :Espace d’art contemporainSalle de conférenceEspace d’expositionSalle polyvalenteCafé d’artSalle de spectacleAdministration et gestionEspace extérieurLocaux techniquesParkingParamètres de construction :Surface ilot : 8615m²Surface bâti :3370m²cos 1.5ces 0.40-40%gabarit R+3
  13. 13. Atelier petit enfanceSalle de projection Salle de lecture :Ateliers travaux manuels :-Atelier de Peinture.-Atelier de Poterie.-Atelier de dessin.-Atelier de modelageSalle de jeux BuvetteSalle informatique InfirmerieBureaux administrationsIlot : GC.O.S 1.17C.E.S. 0.45Gabarit R+2Paramètres de construction :Surface ilot : 3699 .36m²Surface bâti : 1664.55 m²
  14. 14. Ilot  : HMusée :AccueilEspace d’expositionExposition en plein airAdministrationLocaux techniqueAteliers de travailSalle de conférenceParkingEspace vertC.O.S 2C.E.S. 0.6Gabarit R+1-R+6Paramètres de construction :Surface ilot : 5988.5m²Surface bâti : 3593 m²
  15. 15. Ilot  :ICentre multifonctionnel :Grande surfaceRestaurantCafétériaSalle de jeuxAgence de voyageSiège de banqueEntrepriseBureauxActivité civique (annexe ACP. Poste. Assurance...)Salle polyvalente
  16. 16. C.O.S 3.2C.E.S. 0.6Gabarit R+3-R+10Salle de réunionAdministrationLocaux techniqueParkingJardinParamètres de construction :Surface ilot : 3606.m²Surface bâti :2163 m²
  17. 17. Le cahier des charges :Introduction :Le règlement d’urbanisme est composé d’un ensemble de loi répartir parzones homogènes à travers plusieurs articles.Nom de la zone : ZONE D’HABITAT COLLECTIF.Ilot N° :A/B/C/DVOCATION ET CARACTERISTIQUES :La zone d’habitat collectif comprend des immeubles à usage d’habitationprojetés dans le but de répondre aux besoins en logement de la population.Les bâtiments donnant sur les axes principaux sont obligatoirement mixtes.C.O.S 2- 3C.E.S. 40%-60%Gabarit R+4-R+7Paramètres de construction :
  18. 18. •SECTION 1 : NATURE DE L’OCCUPATION ET DE L’UTILISATION DUSOL•TYPE D’OCCUPATION ET D’UTILISATION DU SOL INTERDIT :Aucun autre type de construction n’est autorisé dans cette zone (saufl’habitat).•TYPES D’OCCUPATION ET D’UTILISATION DU SOL SOUMIS A DESCONDITIONS SPECIALES :Sont autorisées sous conditions, les constructions sous forme d’immeublesà usage d’habitations, ainsi que les aménagements des espaces extérieurs(espaces verts, aires de jeux, passages piétons, espaces de stationnement).Toutes fois, les établissements commerciaux sont autorisés exclusivementau niveau du RDC des immeubles collectifs.
  19. 19. •SECTION 2 : CONDITIONS DE L’OCCUPATION DU SOL•ACCES ET VOIRIE :1. Toute construction doit disposer d’un accès, sur la voie publique répondant àl’importance et à la destination de l’immeuble, notamment en ce qui concerne lacommodité de la circulation et les moyens d’approches permettant l’accès desvéhicules de sécurité.2. Les chaussées doivent être constituées en fonction de l’importance de lacirculation.•3. Le tracé de la voirie devra permettre la visibilité pour l’automobiliste detout obstacle ou véhicule.•4. Trottoirs:Situés en bordure de chaussée ils auront une largeur minimale de1,5Om.•
  20. 20. •- IMPLANTATION DES CONSTRUCTIONS LES UNES PAR RAPPORT AUXAUTRES DANS UNE MEME PROPRIETE :1 - Les constructions projetées sur une même unité foncière doivent êtreimplantées, de telle manière que la distance séparant deux bâtiments non contigussoit au moins égale à la moitié de la hauteur du bâtiment le plus élevé sans êtreinférieur à 08 m (Si la façade comprend des ouvertures).2 - Des implantations différentes peuvent être autorisées, sous réserve durespect des règles d’ensoleillement suivantes :- Les baies éclairants les pièces d’habitation ne doivent pas être masquées paraucune partie d’immeuble- qui à l’appui de ces baies serait vue sous un angle deplus de 45° au dessous du plan horizontal.-Dans le cas d’ensoleillement normal, cet angle peut être porté à 60° pour lafaçade la plus ensoleillée à condition que la moitié au plus des pièces habitablesprenne jour sur cette façade.3 - Les vues droites depuis les baies des pièces d’habitation doivent pouvoirs’étendre sur une longueur de 8 m minimum comptées depuis l’appui de ces baies.
  21. 21. - EMPRISE AU SOL DES CONSTRUCTIONS :L’emprise totale Hors- œuvre (C.E.S.) cumulée de toute constructionnouvelle d’un immeuble collectif varie entre 40% et 60% de la surface duterrain.- HAUTEUR DES CONSTRUCTIONS :1-Hauteur Absoluea- Les constructions ont une hauteur qui ne peut dépasser le R+5(Hauteur RDC = 4m).b- Toute fois des dérogations peuvent être admises pour des nécessités duprojet(R+7pour l’immeuble d’habitat a côté de centre commercial).2- Hauteur RelativeLa hauteur H des constructions se situant d’un coté, ne doit pas dépasserla distance L qui les sépare des constructions du coté opposé (max H=L)-encas ou la façade comprend des ouvertures-.
  22. 22. •ASPECT EXTERIEUR DES CONSTRUCTIONS :1- Obligation d’entretenir une unité d’aspect des façades.2. Les barreaudages en tôle, matière plastique, Fibrociment et frises de bois sontinterdites au niveau des loggias ou balcons et terrasses accessibles.3. Les recours à des matériaux différents au niveau du RDC sont interdits àl’exception des façades commerciales.4. Les peintures, les revêtements colorés de façon vive sont interdits, l’utilisationd’une coloration par panneau est souhaitée.5. Les façades intéressantes donnant sur les rues principales doivent être traitéesavec soins.6. Les panneaux lumineuses ou publicitaires et sigles commerciaux peuvent êtreautorisés pour les Blocs dont le RDC est affecté au commerce à condition que leurréalisation ne cause pas de gène pour la circulation piétonne ou mécanique.
  23. 23. •STATIONNEMENT :•a) obligation de créer l’aire de stationnement en dehors des voies publiques(en soussol ou en plein air).•Les espaces de stationnement doivent être suffisants pour assurer lestationnement (min: 01 Places pour 01 logements).- ESPACES LIBRES ET PLANTATIONS :•L’aménagement des espaces laissés libres en dehors de la construction en espacesverts et plantés. Il sera exigé au minimum (01) arbre de haute tige pour 50 m² desurface plantée.•1. Dans les aires destinées aux jardins et aires de jeux, aucune constructions n’estadmise hormis le mobilier urbain, banc, jeux pour enfants et similaire.•2. Tout terrain libre doit être aménagé et entretenu tant dans les espaces librespublics que semi-publics.•3. Les espaces semi- privés des logements collectifs sont aménagés pour les jeuxd’enfants, ces espaces ne sont pas accessibles à l’automobile. Ils doivent êtreentretenus par les locataires ou les gestionnaires de l’ensemble de l’habitatconcerné.
  24. 24. •4. Les voies piétonnes qui dépassent 2,40 m de langueur doivent être revêtusdifféremment des voies mécaniques•5 Aires De Jeux : Le revêtement des aires de jeux sera sablonneux, ces airesseront aménagées avec des matériaux simples pour la récréation des habitantset notamment des enfants.SECTION 3: POSSIBILITES D’OCCUPATION DU SOL• POSSIBILITE MAXIMALE D’OCCUPATION DU SOL :Le coefficient d’occupation des sols varie entre 2 et 3.- DEPASSEMENT DU COEFFICIENT D’OCCUPATION DU SOL :Aucun dépassement du CES n’est admis.
  25. 25. C.O.S 1–3,2C.E.S 40% - 60%Gabarit R+1-R+10Nom de la zone : ZONE D’EQUIPEMENTIlot :E/F/G/H/I- VOCATION ET CARACTERISTIQUES:Zone affectée exclusivement à la fonction d’équipementd’intérêt public et demandant des surfaces foncières plus oumoins importantes.Paramètres de construction :
  26. 26. SECTION 1 : NATURE DE L’OCCUPATION ET DE L’UTILISATION DU SOL-TYPES D’OCCUPATIONS ET D’UTILISATIONS DU SOL INTERDITES :Aucun autre type de construction n’est autorisé dans cette zone (sauf : deséquipements publique).SECTION 2 : CONDITIONS DE L’OCCUPATION DU SOL- ACCES ET VOIRIE :1. Toute construction doit disposer d’un accès, sur la voie publique dans lesconditions répondent à l’importance et à la destination de l’équipement notamment,en ce qui concerne la commodité de la circulation et les moyens d’approchespermettant l’accès aux véhicules de sécurité.2. Les chaussées doivent être constituées en fonction de l’importance de lacirculation et du programme de l’équipement.3. Le tracé de la voirie devra permettre la visibilité pour l’automobiliste de toutobstacle ou véhicule situer sur une voie de desserte à une distance minimale de 12 mde n’importe quel point de la chaussée. Les voies nouvelles carrossables doiventavoir au moins 5m de large.4. Trottoirs: Situés en bordure de chaussée ils auront une largeur minimale de1,5Om, et une largeur max de 4m.
  27. 27. - IMPLANTATION DES CONSTRUCTIONS LES UNES PAR RAPPORT AUXAUTRES DANS UNE MEME PROPRIETE :Toutes les constructions doivent respecter l’implantation indiquée sur le pland’aménagement.- EMPRISE AU SOL DES CONSTRUCTIONS :L’emprise totale hors – œuvre (C.E.S.) des constructions nouvelles varie entre 40%et 60 % de l’unité foncière .Des adaptations mineures peuvent être accordées.HAUTEUR DES CONSTRUCTIONS :1. Hauteur Absolue :•Les constructions nouvelles ont une hauteur qui ne peut excéder le R+6.2-Toutefois des dérogations peuvent être admises pour des nécessités duprojet(R+10 pour le centre commercial)..
  28. 28. - ASPECT EXTERIEUR DES CONSTRUCTIONS :1- Obligation d’entretenir une unité d’aspect dans la constitution des matériauxet la couleur des façades, toute couleur agressive est interdite.2-Les terrains non bâtis des constructions seront aménagés.3. Les façades intéressantes donnant sur les rues principales doivent êtretraitées avec soins.4- les façades qui donnent sur la RN 36 doivent présenter un alignement degalerie a double hauteur.- STATIONNEMENT :a) obligation de créer l’aire de stationnement en dehors des voies publiques(ensous sol ou en plein air).Les espaces de stationnement doivent être suffisants pour assurer lestationnement d’au moins: 01 Places pour 02 personnes.
  29. 29. ESPACES LIBRES ET PLANTATIONS :L’aménagement des espaces libres en dehors de la construction en espace vertet planté. Il sera exigé au minimum (01) arbre de haute tige pour 50 m² desurface plantéeLes espaces verts représenteront au moins 10% de la surface du terrain.SECTION 3 : POSSIBILITES D’OCCUPATION DU SOL- POSSIBILITE MAXIMALE D’OCCUPATION DU SOL :Le C.O.S maximal est de 3,2 pour les équipements.- DEPASSEMENT DES COEFFICIENT D’OCCUPATION DU SOL :Un dépassement de 10% du COS est autorisé pour des raisons majeures derendement du projet.
  30. 30. NOM DE LA ZONE : Zone des espaces verts et de détente.Ilot :GVocation et caractéristiques:C’est une zone constituée d’espaces libres aménagés en aire de jeux Jardinpublics, promenades, dégagement, ou espaces vertsSECTION 1 : NATURE DE L’OCCUPATION ET DE L’UTILISATIONDU SOLTYPES D’OCCUPATIONS ET D’UTILISATIONS DU SOL INTERDITES :Est interdite toute construction quelque soit son genre et son type d’usage àl’exception de celles autorisées.SECTION 2 : CONDITIONS DE L’OCCUPATION DU SOLACCES ET VOIRIE :1- Les accès doivent satisfaire aux conditions et exigences de la sécurité et ladéfense contre l’incendie et la protection civile.2- L’ensemble de la voirie et des passages réservés à la circulation piétonnedoit être réalisés conformément au plan d’aménagement.
  31. 31. La division du travail , l’addition des intelligences que la ville porte àson paroxysme permet à l’homme d’être plus que lui-même en devenanttous.Le tout vaut infiniment plus que la simple addition des parties . Malraux abien vu que l’art était une invention moderne. L’art n’est plus vanité, pertede temps , il est devenu essence et fondement . Des millénaires desouffrance de la fourmilière ont conduit un siècle épanoui au droit pourtous de voir les chefs -d’œuvres de l’art universel.Alors, ne gaspillons pas les leçons reçus.Regardons notre ville ,Comprenons- la ,Apprenons à déchiffrer ses leçons .ET NOUS POURONS ALORS BATIR LA CITESerge MOREAUX , SénateurEchevin de l’Urbanisme et del’Environnement de Bruxelles
  32. 32. Attirance et Répulsion :1- Attirance :En général s’exercela ou les façades compte de la nature de l’espace internela ou il semble que la communication soit aisée entre l’espace interne etl’espace externe.en terme pratique , notons les éléments suivant :les ouvertures franches, bien marquées (entrées, fenêtres)une certaine transparence, qui permet d’accéder visuellement à l’espaceinternele différentiation du rez- de –chassée, par rapport aux autres niveauxles arcades (espaces intermédiaires entre intérieur et extérieur)les matériaux naturels ,les teintes diaphanes ,la finesse du détail ,laprésence d’éléments végétaux ,l’existence d’un espace libre en regard desentrées
  33. 33. 2 – Répulsion :La REPULSION exercée par un bâtiment est due ,le plus souvent ,àune forme d’ambiguïté de sa façade : incertitude ou nous nous trouvonsquant à la nature de son espace.Notons les facteurs suivants :opacité du vitragemanque de profondeur de la façade ( vitrage au niveau du mur )absence de distinction entre le rez-de –chaussée et les étages)entrées peu affirmées (pouvant confondre avec des fenêtres ou desvitrines)ouvertures très étroites pour livrer passage (et ceci même quand il n’ya pas lieu de les emprunter)les grilles ,les systèmes de défense ,tout ce qui peut suggérer uneimage de piège ou de cage.
  34. 34. 3-Trottoirs :Peu à peu rogné le bénéfice de l’automobile, souvent réduit à la « portion congrue »,en général moins bien entretenu que la chaussée qu’ilborde , encombré par la signalisation et même les véhicules enstationnement ,quand ce n’est pas par un = mobilier = abusif , le trottoir,qui potentiellement était l’espace noble de la rue , «  le haut dupavé » ,n’est plus ,bien souvent ,que l’ultime refuge du piéton .Première conséquence d’un tel état des choses : le piéton ressent laville comme étant peu accueillante . Autre conséquence ,plus complexesans doute : le caractère de la rue ou de la place en est altéré . Le solest ,après tout ,la cinquième face de cet «  écran construit » par lequelnous lisons la ville , celle des faces à laquelle nous prêtons le moinsd’attention mais que nous regardons le plus ,celle qui détermine notremobilité dans l’espace et donc notre rapport avec lui .
  35. 35. 4- Végétation :Outre l’agrément qu’elle apporte sur le plan visuel , la végétation enville remplit des fonctions écologiques :production d’oxygène par photosynthèsemaintien du taux d’humiditéabsorption de la poussière (qui sera ultérieurement lavée par la pluie )dans certains cas , ralentissement du ventElle a ,pour la majorité des citadins ,une valeur adductive : présencevivante dans un milieu ou la matière inorganique domine . Ses couleurstranchent avec celles de la brique et du béton , comme ses parfumsavec les odeurs urbaines .Elle crée, en été , des zones d’ombrebienvenue, et nous rappelle un phénomène naturel qui aurait tendance ,en ville , à s’estomper quelque peu : la succession des saisons .En ce qui concerne les arbres ,on pourra distingue deux catégories :les arbres d’alignement : qui favorisent les impressions de continuité,soulignent les perspectives ,et peuvent modifier l’échelle d’unensemble ou en masquer l’aspect disparate.Les arbres d’ornementation : qui créent une certaine variété, serventde points de repères ( au même titre qu’un monument ) ,peuvent servirà clore un espace ou le meubler,lui donner une échelle ,ou encore àmettre en valeur un bâtiment.
  36. 36. Mobilier urbain :Ce terme désigne les bassins , fontaines, bancs, bacs à végétation ,protectiondes arbres, supports d’affichage ,abris d’autobus ou de téléphone,kiosques àmusique ,aubettes à journaux, signalisation, corbeilles à papiers. On yajoutera si l’on veut certains véhicules typiques qui contribuent à l’ambiancecitadine .Pour que l’espace extérieur soit perçu comme étant l’espace collectif descitadins, il faut s’il ait simultanément des caractères d’esthétique etd’hospitalité. Un mobilier destiné aux activités des passants peut le rendreplus accueillant et lui ôter son aspect de zone de transit.
  37. 37. Les revêtements :Le choix judicieux d’un revêtement doit être la synthés des multiplesqualités qu’on exigeChaque partie de la construction doit avoir un revêtement spatiale qui ladifférencier des autres espaces.Chaque revêtement doit rependre a des exigences selon les cas:- pour les revêtements de sols doit être antidérapantes,résistants ausure , d’un entretien facile et peut coûteux.-pour les revêtements de façades doit être résistants a l’humidité.,Au gel et al’isolation acoustique et phonique.Les revêtements de façade assurent l’imperméabilité des murs qu’ilrecouvrent soit simplement l’aspect esthétique de la façade.
  38. 38. Revêtement des places publiques avec du carrelage de différents formats
  39. 39. Revêtement en pierre naturelle (le moellon).
  40. 40. LES DIFFERENTS MATERIEAUX UTULISER DANS LETRAITEMENT DE FACADES:-le béton-la pierre-le verre-la lumière-la couleur
  41. 41. 1- Les chausséesa- types de chausséesLa chaussée souple:Elle est composée de :•Le terrain naturel dressé et compacté avec les tranchéespour les réseaux.•Le corps de la chaussée•La couche de roulement et d’étanchéité.
  42. 42. Chaussée en béton:Le béton est coulé mécaniquement et recevant un traitement desurface pour éviter qu’il ne devienne glissant par temps de pluie. Cettechaussée accepte des pentes fortes sans inconvénients(De 5 à 20 %).
  43. 43. Les voies bananière:Est une chaussée économique constituée par deux bandes deroulement espacées de la largeur des roues des véhicules.Leur largeur est de 70 à 80 cm elles sont réalisées en bétonde 14 cm. la circulation doit s’effectuer à sens unique.Chaussées en pavés de béton:Elles sont constituées de pavés en béton préfabriquéss’encastrant les uns dans les autres.
  44. 44. Dimensionnement de la chausséeLa largeur minimale sera de 3,50m avec un tirant d’air de 3,65 m ; la pente serainférieur à 12 % avec un maximum de 10% au droit des points de stationnement; le rayonde courbure sera de 10,50 m dans l’axe.Dans les voies de circulation, il faut prévoire un cheminement pour les handicapés d’aumoins 1 m de largeur et dégagé de tout obstacle : pente inférieur à 5%.Une voie: 3 m avec une seule pente transversale 2 cm/m.Deux voies: 5 m avec parcs à voiture latéraux, 6 m dans le cas de garages couvertsdébouchant sur la chaussée, avec deux pentes transversales de 2 cm/m se raccordantcirculairement sur 1 m en milieu de la chaussée.Une voie pour véhicules de tourisme uniquement: 2,50 m.Pour être classée dans le domaine public, la chaussée doit avoir une largeur minimale d’aumoins 5 m et être accompagnée de deux trottoir de1,50 m.
  45. 45. 2- les parcs à voitures2- les parcs à voituresLes types de stationnement :
  46. 46. Habitations HLMHabitations de standingBureaux laboratoiresCentre commercialHôtelAérogareZone industrielleHôpitalCinémaRestaurantCapacité moyenne1place/ logement1,5 à 2 places / logement1 place pour 20 m² de bureaux1 place pour 4 employés1 place pour 50 m² de surface de vente( une seul surface)Une place pour 5 chambres1 place pour 3 passagers0,7 place par ouvrierUne place par 5 lits1 place pour 10 spectateurs1 place pour 10 clientsDimensionnements:Pour un voiture de tourisme: 5 x 2,50 m avec un minimum de 4,50x 2,30( bande blanche de 10 cm de largeur).Pour un camion : 9 x 3 m.Pour une semi- remorque : 15 x 3 m.
  47. 47. PROPOSITIONS D’AMENAGEMENT
  48. 48. Au nœud de château neuf :il est prévu la réalisation d’une horloge florale de 6mètres de diamètre, elle sera légèrement inclinée et ouverte sur l’axepénétrant de la cité.
  49. 49. QUELQUES EXEMPLES DANS LE MONDE
  50. 50. QUELQUES EXEMPLES DE FLEURS ET PLANTESLE GAZANIADe part son orgine, le Gazania est une plante résistante aux fortestempératures et au manque deau,elle peut être de plusieurs Couleurs :jaune, orange, rouge, brun, roseType de végétation : annuelle ou vivace selon lespèceType de feuillage : persistantLe genre comprend 15 espècesSOUCI DES CHAMPSLe Souci est une plante annuelle herbacée de 50 à 60 cm de hauteur, à latige dressée et ramifiée. Les feuilles sont alternées, oblongues. Les fleurssont jaunes ou orange vif, simples ou pleines pouvant atteindre 5 à 6 cmde diamètre. Les fruits ets un akène courbe couvert daspérités.LE ROMARINLe romarin est un arbrisseau toujours vert de 0,50 à 1,50 m de haut auxbranches couvertes dune écorce écailleuse et fissurée portant des tigesligneuses feuillées. Les petites feuilles coriaces sessiles persistantes, decouleur vert sombre dessus et blanchâtres dessous, sont étroitementlancéolées (presque comme des aiguilles) et à bords enroulés. Les fleursbleu pâle maculées intérieurement de violet, à calice court en cloche etcorolle longue avec deux étamines, sont en petites grappes densesaxillaires en forme dépis. Les fruits sont des tétrakènes bruns. Le romarindégage une odeur dencens légèrement camphrée.
  51. 51. LE JET D’EAU:Elément d’appel et repère important pour le public, celui-ci viendra à coup sûr renforcer ledécor urbain de la ville.
  52. 52. -Le nœud de la cité el moudjahidine :Nous proposons la réalisation d’une stèle à la mémoire de Cheikh El-MokraniLe Leader Mohamed El- Mokrani 1815 - 1871un des principaux leaders des mouvements populaires connues au 19ème siècle après la conquêtefrançaise en Algérie en 1830 . Mohamed El-Mokrani est le Fils de Ahmed El-Mokrani un des gouverneurs( Khalifa ) de la région de Medjana située dans les hauts plateaux . Après la mort de Ahmed El-Mokrani , lesautorités françaises ont désigné à sa place son fils Mohamed El-Mokrani comme " Bachagha " . Et à la suitede quelque désaccord avec les autorités françaises , il démissionna de son poste en Mars 1871. Et cest encette même année que notre leader Mohamed El-Mokrani sest révolté contre les français en menant sonarmée jusquà Bordj-Bou-Arréridj avec l aide de son frère Boumezreg et son cousin El Hadj Bouzid , etCheikh El Haddad qui sest joint à cette révolution . Après avoir mené un dur combat Mohamed El-Mokraniest tombé Martyre le 5 Mai 1871. Sa tombe se trouve à Beni -Abbes ( Béjaïa ).
  53. 53. CONCLUSION :La beauté résultera de la forme de la correspondance du toutaux parties ,des parties entre elles, et de celles-ci au tout ,de sorte que l’ÉDIFICE apparaisse comme un corps entier etbien fini , dans lequel chaque membre convient aux autres ;etou tous les membres sont nécessaires à ce que l’on a voulufaire .Andrea Palladio (1508-1580)Dans Quatre Livres d’ArchitecturePalladio eut-il désapprouvé qu’on paraphrase ce texte , en yremplaçant l’édifice par la ville

×