Internet, allié de votre fundraising          Au-delà du don en ligne,    tout ce que vous n’imaginiez pas…
Les points que nous allons aborder aujourd’hui Internet une révolution, chiffres clés Quels usages?    – Web et mobile  ...
Oui, Internet est une r/évolution Voulez vous être l’ONG ou l’association de 3ème génération ?  1930 Franklin Roosevelt  ...
Oui Internet est une r/évolution   Taux de pénétration : 38.8 millions de français – 7 foyers sur 10   3 internautes sur...
Oui Internet est une r/évolution                                                      201                                 ...
Le public est multi-médias, avant d’être online                                              Tous les médias              ...
L’information est « ATAWAD », les médias aussi
Multi-tasking ?
Le « online » ça n’existe plus ! Le on/offline ne s’opposent pas, au contraire :   – synergies trans/cross-médias (radio,...
Internet c’est plutôt ?       Tout sauf de la collecte ?         –     Interne / intranet / ERP / paye / mails / agendas ...
Les réseaux sociaux : dire la vérité ! La questions n’est pas de savoir si « on y va » car :   – Vous y êtes déjà (des co...
Les réseaux sociaux : FFOR*                       Forces :             Mise en relation des « amis »                      ...
 Stratégie ?
Stratégie internet : quelle méthodologie ?1. Graph méthodologie de notre offre : (à venir)   – de la stratégie à l’opérati...
Stratégie internet : quelle méthodologie ?
Stratégie internet : quelle méthodologie ?
Internet est-il mesurable ? Internet : tout sauf hors contrôle… au contraire : tout est  mesurable et tracé => KPI straté...
Internet est-il mesurable ?     KPI on - site                                              KPI off - siteIndicateur princi...
Nous ne parlons pas QUE de R.O.I.
Nous ne parlerons pas QUE de R.O.I. Parlons plutôt R.O.N.I. (Return On Non Investment) :
 Adage historique d’Henri Ford : « Je sais que la moitié de mes  investissements publicitaires ne servent à rien, mais je...
Quels moyens ? Privilégier la continuité Penser 1/3 : site, contenu, trafic (dispositif relationnel)
Les questions que vous vous posez ? Internaliser ou externaliser => garder la main toujours Webmaster : Shiva à 12 bras?...
Bonnes pratiques                                    A éviterSurveiller ce que se dit de sa marque sur Internet       Ne pa...
Go & Do It ! Pour les grands et les petits (Haribo) Les parts de voix et les parts de marché restent accessibles et  moi...
Internet, allié de votre fundraising
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Internet, allié de votre fundraising

890 vues

Publié le

Intervention réalisée lors du séminaire de l'Association Française des Fundraisers (AFF) de juin 2011 avec Pauline Tourneur

Publié dans : Technologie
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
890
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
16
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Internet peut être un allié de votre collecte si vous savez l’intégrer à votre stratégie globale. C’est un outil puissant qu’il convient d’appréhender d’un point de vue stratégique. C’est aussi un outil qui suscite des attentes fortes et des problématiques organisationnelles. Mais de quoi parle-t-on concrètement lorsqu’on parle d’appréhender cet outil stratégiquement ? parle-t-on mobilisation ou collecte ? Buzz ou transaction ? quelles cibles visent-on ? quels outils ? quelles ressources sont nécessaires (budget et RH) et enfin quels outils pour mesurer l’efficacité de vos décisions dans le temps ?
  • FRED
  • 40 millions d’internautes, un taux de pénétration et une démocratisation grandissante : silver surfers, digital moms, nouveaux philanthropes, e-grands donateurs (ISF ou IR)
  • De quoi parle t'-on? Un univers 100% digital : pas que web mais : usage permanent et A/R entre ordinateur, Smartphones, Tablet et iPad Les contenus sont accessibles 100% du temps, partout et le public peut « réagir » immédiatement sur ces derniers. Cela signifie des réactions positives mais aussi négatives « à gérer » en temps réel (ou presque) Et pour le secteur associatif et grande cause, ce ne serait pas vrai ?
  • Copy right : Fait par responsable comm associatifs. Diner NGAG DG de Plan / dic Comm FFC et dir Com Fondation Hulot
  • Communication / collecte Web : communication et marketing Interne / intranet / RH Informatique web Service informatique traditionnel
  • Avoir les mêmes outils pour tous les sites, bien implémenter les tags…. Faut-il tout mesurer ? Non, choisir les bons critères
  • => combien de belles campagnes reposant sur de belles idées meurent faute d'un soutien adéquat (en média, en CM...) ? => combien de beaux spots vidéos viraux mal viralisés ? combien de sites magnifiques et fournis en contenus mal indexé et mal lancés ?
  • Internet, allié de votre fundraising

    1. 1. Internet, allié de votre fundraising Au-delà du don en ligne, tout ce que vous n’imaginiez pas…
    2. 2. Les points que nous allons aborder aujourd’hui Internet une révolution, chiffres clés Quels usages? – Web et mobile – Et les réseaux sociaux ? Quels outils? Quelles ressources ? Quels moyens financiers? Mesurer l’efficacité ? Quelle méthodologie ?
    3. 3. Oui, Internet est une r/évolution Voulez vous être l’ONG ou l’association de 3ème génération ? 1930 Franklin Roosevelt 1960 JF Kennedy 2008 Barack Obama Candidat élu par la Candidat élu par Candidat élu par le « web » la « TV » (1 milliard de mails, 13 millions d@, « radio » 5 à 20 SMS chaque mois envoyés au million de correspondants enregistrés sur my.barackobama.com)
    4. 4. Oui Internet est une r/évolution Taux de pénétration : 38.8 millions de français – 7 foyers sur 10 3 internautes sur 4 sont des cyberacheteurs (27.7 millions) E-commerce : 93€ moyen de panier (31 Mds € en 2010) 4h par mois sur les réseaux sociaux Facebook : 22 millions en France Twitter : 250 000 utilisateurs en France Tendances : Silversurfer, féminisation, démocratisation
    5. 5. Oui Internet est une r/évolution 201 1 2008 18 millions 9 millions de téléspectateurs* Source : Arcep et Médiamétrie
    6. 6. Le public est multi-médias, avant d’être online Tous les médias sont « online »
    7. 7. L’information est « ATAWAD », les médias aussi
    8. 8. Multi-tasking ?
    9. 9. Le « online » ça n’existe plus ! Le on/offline ne s’opposent pas, au contraire : – synergies trans/cross-médias (radio, TV + web) – les gens sur Twitter et Facebook commentent les programmes TV, les événements de rues, les revues et journaux qu’ils lisent… – Des outils permettent de reconnecter on/offline : la géolocalisation, le web hyperlocal, les flashmobs, les réseaux sociaux et les Qrcodes synchronisent on/off en permanence
    10. 10. Internet c’est plutôt ? Tout sauf de la collecte ? – Interne / intranet / ERP / paye / mails / agendas / KM… – Communication institutionnelle et externe, RP…  La « e-collecte » c’est la transaction : – Plaidoyer, mobilisation, lobbying – le don en ligne : CB, Paypal, Amex… – Recrutement, gestion des bénévoles, e-volontaires… – le PA : en ligne, ou pas – Interactions / pushs / fidélisations : contact, newsletter, RSS, discussions, publications/commentaires (blog), – le crowdfunding et les pages personnelles partage social (envoyer à un ami, réseaux sociaux) – les microdons – Interfaçage avec les réseaux sociaux (badges, Facebook – les monétisations d’actions (recherches, Connect…), avec les applicatifs (Google Maps), services en ligne… publicité, email…)  Le e-fundraising c’est tout sauf le don en ligne ou en fait c’est la même chose ? – COMMUNICATION : Une information et un reporting moderne et réactif des donateurs : site web, newsletter, emailings, espaces donateurs – UPGRADE / FIDELISATION : Espaces donateurs, e-CRM – PROSPECTION : Une machine à aspirer des prospects (newsletter, campagnes, mobilisations, pétitions, réseaux sociaux) qui sont ensuite transformés « offline » (téléphone, MD…) – MULTICANAL : Un complément « pas cher » aux autres techniques de collecte : relances email, questionnaires…
    11. 11. Les réseaux sociaux : dire la vérité ! La questions n’est pas de savoir si « on y va » car : – Vous y êtes déjà (des conversations vous concernent ou vous intéresseraient) – Un salarié, un bénévole, un « fan », un détracteur vous y a mis Plutôt savoir « comment on y va » et commencer par le début et monter en puissance : – versus commencer par une Page Facebook ou un compte Twitter – veille > partage sur votre site > campagnes sociales vers votre site > présences sociales / community management > campagnes sociales vers vos présences sociales
    12. 12. Les réseaux sociaux : FFOR* Forces : Mise en relation des « amis » Faiblesses : -Donner une image moderne à l’association - Des ressources humaines ou financières limitées vs - Démultiplication de l’information 100% du temps sollicité -Valorisation des principaux projets mais aussi - Des conseils extérieurs pas toujours très adaptés, c’est une nébuleuse qui évolue sans cesse des projets moins prioritaires -Ne pas trouver le bon ton, rythme -Internationalisation des échanges - Recrutement de nouveaux contacts non qualifiés mais -Impact (volume cibles) pas forcément ceux qui vont nous soutenir en € Opportunités : Risques : - RECRUTER élargir l’audience -Se lancer dans une aventure sans lendemain - PARTAGER développer les messages -Créer des attentes que l’ONG n’est pas capable - ECOUTER les réactions d’assumer dans la durée - AIDER -Ne pas trouver le bon ton -FIDELISER -Générateur de crise (ex : salaire des dirigeants) -Bloggeurs ? et ne pas savoir la gérer en instantané
    13. 13.  Stratégie ?
    14. 14. Stratégie internet : quelle méthodologie ?1. Graph méthodologie de notre offre : (à venir) – de la stratégie à l’opérationnel – interconnecté à la stratégie globale1. Positionnement + stratégie narrative + méthodologie analyse + comité internet + implications internes2. Une approche en écosystème : le site + tout ce qui lui est extérieur (= les 3/3 : 1/3 site, 1/3 contenus, 1/3 trafic3. « Fail fast » ou échouer le plus vite possible – un modèle en « béta perpétuelle » basée sur des tests et des actions sans à priori : une campagne ne démarre véritablement son optimisation que quand elle est en ligne donc ne pas avoir de logique de « BAT » comme en com ou en MD
    15. 15. Stratégie internet : quelle méthodologie ?
    16. 16. Stratégie internet : quelle méthodologie ?
    17. 17. Internet est-il mesurable ? Internet : tout sauf hors contrôle… au contraire : tout est mesurable et tracé => KPI stratégiques et drivers (KPI opérationnels) – Trafic : sur le/les sites, sources – Mots clés : pour SEO, SEM – Contenu : impact de l’éditorial, planification éditoriale Faut-il tout mesurer ? Non : – Choisir peu de critères, et les bons critères – Affecter aux KPI des objectifs chiffrés, et des responsables !
    18. 18. Internet est-il mesurable ? KPI on - site KPI off - siteIndicateur principal Facebook Utilisateurs progress Pages Progressio Total Progres Nouveaux Progress Mois Utilisateurs actif ion vues n fans sion fans ionVisiteurs Uniques (cumulés) janvier 256   551 255   36   février 320 25,00% 749 35,93% 346 35,69% 94 161,11%Visites mars 409 27,81% 783 4,54% 449 29,77% 109 15,96% avril 418 2,20% 642 -18,01% 539 20,04% 107 -1,83%Pages vues mai 1134 171,29% 1386 115,89% 705 30,80% 166 55,14%Pages par visitesTaux de rebonds <30% désabonnement Nb de jaime progress impressi Progress Commentair Progress Total Progress Top 5 des pages Mois janvier s 3 progression   (contenu) 17 ion   ons 11164 ion   es 0 ion   feedback 18 ion  Sources principales trafic février 0 -100,00% 59 247,06% 14276 27,88% 0   73 305,56% mars 2 200,00% 33 -44,07% 19926 39,58% 2   37 -49,32% avril 1 -50,00% 34 3,03% 9669 -51,48% 1 -50,00% 36 -2,70% 3300,00 mai 4 300,00% 97 185,29% 38668 299,92% 34 % 135 275,00%Mots clés référents (Top 20)
    19. 19. Nous ne parlons pas QUE de R.O.I.
    20. 20. Nous ne parlerons pas QUE de R.O.I. Parlons plutôt R.O.N.I. (Return On Non Investment) :
    21. 21.  Adage historique d’Henri Ford : « Je sais que la moitié de mes investissements publicitaires ne servent à rien, mais je ne sais pas quelle moitié » Et vous ? Savez vous ? Et si vous saviez très bien en fait ? – parce que tout est mesurable sur Internet (KPI) mais vous ne savez pas lire vos statistiques, vous ne savez pas en tirer les conséquences qui s’imposent, votre CA vous demande d’augmenter le nombre de visites et c’est tout – car certaines mauvaises pratiques et certains responsables sont évidents : « coût du web » => exploitation technique (maintenance, hébergement) + mises à jour éditoriale + acquisition de trafic & fidélisation => et si vous faisiez du web un contre de profit
    22. 22. Quels moyens ? Privilégier la continuité Penser 1/3 : site, contenu, trafic (dispositif relationnel)
    23. 23. Les questions que vous vous posez ? Internaliser ou externaliser => garder la main toujours Webmaster : Shiva à 12 bras? (communication, marketing, technique, design, ergonomie, stratégie)
    24. 24. Bonnes pratiques A éviterSurveiller ce que se dit de sa marque sur Internet Ne pas jouer à plein la synergie entre communication et(pas que les médias : blogs, Facebook, Twitter, les collecte au niveau des campagnes, des ressourcesforums, les listes de diffusion…) humaines, des budgets, des outils, des prestataires…Ne pas présupposer de ce qu’il est possible de faire Faire une « campagne de e-collecte » : le web seul nesans l’avoir tester ou expérimenté : les legs ou l’ISF peut rien, il faut capitaliser sur des stratégies on/off,via Internet, faire donner les jeunes, prospecter via multicanal, crossmédias et les résonances fortes etles mobiles et utiliser les SMS… connecter tout ensembleArticuler sa stratégie (objectifs) avec les ressources Reproduire les logiques publicitaires ou marketinghumaines, budgétaires et les compétences classique sur le web (interruption, logique de campagnenécessaires à sa mise en oeuvre « go & see ») : testez et échouez le plus vite possibleSavoir que le diable est dans les détails : si une Céder aux effets de modes et aux miroirs aux alouettescampagne nest pas exécuté professionnellement (applications iPhone, WebTV, m-fundraising), croirescrupuleusement, elle échouera qu’Internet est magique, aller sur les réseaux sociaux « pour y aller »Le web responsable, ça existe et pour le secteur, Croire que « la technique » est un problème, un frein ouc’est un minimum (accessibilité, opensource, une limitedéontologie, environnement, social)
    25. 25. Go & Do It ! Pour les grands et les petits (Haribo) Les parts de voix et les parts de marché restent accessibles et moins « chères » qu’en média classique et via les autres canaux Il y a un pouvoir égalisateur et un effet de levier spécifique à Internet : on peut beaucoup avec peu et le digital ouvre des perspectives larges à des acteurs « petits » ou « nouveaux »

    ×