Questionnaire[1][1]
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Questionnaire[1][1]

on

  • 4,548 vues

 

Statistiques

Vues

Total des vues
4,548
Vues sur SlideShare
4,548
Vues externes
0

Actions

J'aime
1
Téléchargements
57
Commentaires
0

0 Ajouts 0

No embeds

Accessibilité

Catégories

Détails de l'import

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Droits d'utilisation

© Tous droits réservés

Report content

Signalé comme inapproprié Signaler comme inapproprié
Signaler comme inapproprié

Indiquez la raison pour laquelle vous avez signalé cette présentation comme n'étant pas appropriée.

Annuler
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Votre message apparaîtra ici
    Processing...
Poster un commentaire
Modifier votre commentaire

Questionnaire[1][1] Questionnaire[1][1] Presentation Transcript

  • UNVERSITE IBN TOFAIL FACULTE DES LETTRES ET DES SCIENCES HUMAINES KENITRA DEPARTEMENT DE LANGUE ET LITTERATURE FRANCAISES MASTER I ENQUETE PAR QUESTIONNAIRE Matière : METHODE D'ENQUETE ENCADRANT : Pr. M. EL HIMER Présenté par : M. EL HACHIMI ABDELHAK ANNEE : 2007-2008
  • P L A N
    • Introduction
    • I-Définition de l'enquête par questionnaire
    • II-Les phases techniques du processus d'enquête
    • III-Type de questions
    • IV-Formes des questions et des réponses
    • V-Les différents supports disponibles
    • VI-Le choix de l'échantillon
    • VII-Les 10 commandements pour une enquête de qualité.
    • Conclusion
  • INTRODUCTION
    • Avant d'entamer notre sujet qui s'appuie sur l'enquête par questionnaire, on doit d'abord dire que ce sujet est un enrichissement des sujets précédents qui déterminent les études d'enquêtes.
    • Alors pour obtenir des réponses, rien n'est plus naturel que de poser des questions, l'enquête par questionnaire est à ce titre un moyen pratique pour collecter rapidement des informations, aussi est un outil efficace d'aide à la décision, même s'il n'y a pas de recette miracle pour réaliser une bonne enquête et obtenir à tous les coups des résultats pertinents, il existe des règles incontournables à respecter à chaque étape, Notre objectif est de les présenter.
    View slide
  • I-DEFINITION DE L'ENQUETE PAR QUESTIONNAIRE.
    • Une enquête par questionnaire est un vrai projet: elle implique des objectifs clairs une méthodologie et une organisation rigoureux une planification précise et bien sûr des investissement parfois importants en temps et en argent, la démarche peut avoir donc certaines conséquences en termes de communication et entraîner des réaction de la part des personnes concernées par l'objet de l'enquête
    View slide
  • II-LES PHASES TECHNIQUES DU PROCESSUS D'ENQUETE.
    • La préparation de l'enquête : Gardez à l'esprit, lorsque vous vous lancez dans un projet d'enquête que votre objectif est de répondre à une interrogation, si vous ne savez pas précisément de quelle interrogation il s'agit, laissez tomber l'enquête.
    • Votre objectif doit être clair pour tout le monde bien ciblé et opérationnel.
    • a) Claire :
    • Afin de le faire approuver par toutes les personnes concernées par l'enquête puisqu'il y a plusieurs lectures différentes d'une même opération. Alors ce différents niveau d'objectifs implique des approches différentes.
    • b) Le bon ciblage :
    • Comme dans tout projet il fallait penser à différents objectifs complémentaires, qu'on pourrait atteindre comme cela qu'on arrive ensuite à des questionnaires complexes, qui dispersent l'attention de l'interlocuteur sur différents sujet, pourtant, il fallait vous concentrer sur le sujet principal, sans digression et rattachements artificiels.
    • c) Le caractère opérationnel :
    • L'objectif doit également être opérationnel et susceptible de déboucher sur des actions concrètes.
  • III-TYPES DE QUESTIONS
    • Les questions formulées dans un questionnaire sont généralement de deux types, celles qui se rapportent au contenu et celles qui ont trait à la forme.
    • Alors celles qui se rapportent au contenu, on a aussi deux notions les questions de fait et les questions d'opinion, ce que la première notion qui concerne les questions de fait sont relative aux observables ayant des traits aux sexe et à l'âge ou comme : quelles langues écrivez-vous ? et les questions d'opinion portent sur les attitudes, les motivations, les représentations des sujets Exp : la langue française est-elle la langue du prestige social en Afrique de l'ouest ? dans certain cas, il est difficile de distinguer entre les questions de fait et les questions d'opinion comme par exemple : Etes-vous d'accord pour dire que l'anglais est une langue universelle.
  • IV-FORMES DES QUESTIONS ET DES REPONSES
    • Le questionnaire peut se présenter sous deux formes, une forme structurée ou une forme non structurée, le questionnaire structuré est composé de questions fermées ou semi fermées tandis que le questionnaire non structuré comprend exclusivement des questions ouvertes.
    • a) Les questions fermées:
    • Quelque que soit le sujet ont une réponse positive ou une réponse négative exemple " parlez-vous une langue étrangère ? les réponses proposées sont oui et non.
    • b) Les questions semi fermées:
    • Elles prennent la forme des questions à choix multiples où un ensemble de réponses préétablis est suggéré alors il est préférable de proposer
    • aussi une réponse autre ( à spécifier), pour donner encore plus de latitude au sujet. Par exemple, on peut poser la question : pourquoi avez-vous décidé d'apprendre l'anglais ? et proposer les réponses suivantes a) pour avoir un salaire important b) pour être cultivé c) pour être moderne d) autre à spécifié.
    • c) Les questions ouvertes :
    • Elles sont posées sans suggestion de réponses comme par exemple : que pensez-vous de la situation de l'espagnol dans le monde ?... le sujet est invité à répondre librement à donner des détails, à formuler des jugements…
    • L'enquêteur note fidèlement les réponses du sujet pour en traiter le contenu par la suite.
    • Ces deux formes de questions structurées et non structurées présentent des avantages et des inconvénients, c'est que l'avantage des questions fermées permettent une formulation un codage et un traitement simple, ce qui fait que les résultats se prêtent à une analyse immédiate et l'inconvénient c'est d'imposer
    • au sujet de faire un choix parmi des réponses alternative, exp d'accord/ pas d'accord, oui/non….
    • Par contre l'avantage des questions ouvertes qu'elles donnent l'entière liberté au sujet d'exprimer sont point de vue, en revanche, l'inconvénient de fournir des réponses difficiles à coder et à traiter.
    • C'est pourquoi la plupart des enquêteurs préfèrent élaborer un questionnaire structuré comprenant à la fois des questions fermées et des questions semi fermées.
  • V-LES DIFFERENTS SUPPORTS DISPONIBLES:
    • Le support papier :
    • le papier est en effet parfois inévitable et irremplaçable, malgré l'avènement de techniques électroniques, c'est aussi la solution la plus économique pour des volumes importants.
    • Le téléphone :
    • Permet un recueil rapide, souple pour un coût économique très attractif et il est très largement utilisé, principalement par les instituts d'études.
    • L'inconvénient majeur du support téléphonique et la durée du questionnaire, généralement, on ne va pas au-delà d'une durée de 15 minutes, mais il est parfois possibles d'aller au-delà, si le répondant est prévenu ( prise de rendez vous et si ça motivation est grande vis-à-vis du sujet traité.
    • L'internet :
    • Dernière née des technologie d'enquête, le questionnement sur Intrenet a ouvert de nouveaux horizons aux intervenants du domaine: on efface les distances en même temps que les décalages horaires, on donne un accès libre, convivial aux répondants avec un recueil mieux suivi et plus rapide pour celui qui l'organise.
  • VI-Le choix de l'échantillon :
    • Cela concerne les personnes chargées d'élaborer l'enquête: c'est à dire combien de personnes dois-je interroger pour que mes résultats soient fiables ? comment dois-je les choisir pour qu'ils soient représentatifs ?
    • Alors il y a des méthodes de sélections plus fréquentes car le pré requis consiste déjà à bien identifier la population mère sur laquelle porte l'enquête. La question posée se limite-t-elle à une zone géographique, à un groupe particulier de personnes ? etc.
    • La collecte des réponses : plusieurs techniques de recueil existent et elles sont utilisées en fonction du contexte et des contraintes liées à l'enquête. Ces contraintes peuvent être d'ordre méthodologique ( la cible n'est pas équipée d'internet, le questionnaire est assez long et détaillé), budgétaire ( la cible est très large et trop coûteuse par téléphone), ou de temps ( le recueil doit se faire dans la journée suivant l'action à évaluer)
  • VII-LES 10 COMMEMDEMENTS POUR UNE ENQUETE DE QUALITE :
    • Etablir par écrit des objectifs clairs, précis et opérationnels à l'enquête puis les personnes concernées.
    • Identifier précisément la cible de l'enquête ( population mère) et choisir un échantillon représentatif.
    • Choisir un nombre restreint de quotas et avoir recours à des quotas simples plutôt qu'à des quotas croisés .
    • Concentrer les questions posées sur le seul objectif de l'enquête et ne pas ajouter des questions inutiles, même si elles sont intéressantes par ailleurs.
    • Organiser le questionnaire en parties claires en portant du général au particulier et des questions neutres aux questions engageantes.
    • Ne pas multiplier les questions ouvertes qui apportent beaucoup moins d'informations que des questions fermées bien posées.
    • Utiliser un langage clair, simple et compréhensible par tous.
    • Soigner la présentation du questionnaire et indiquer clairement les consignes et les informations nécessaires aux enquêteurs et au répondants.
    • Insister auprès de tous les intervenants en général et des enquêteurs et du personnel de saisie en particulier sur la nécessité d'une grande rigueur.
    • Etre prudent dans l'interprétation et la restitution des résultats en étant bien conscient des marges d'erreur.
  • CONCLUSION
    • Un bon questionnaire doit contenir tous les éléments nécessaires à un traitement pertinent des données, dans une organisation visant à optimiser le recueil de réponses sincères de la part des personnes interrogées.
    • En effet, vous pourrez comprendre les jugements et les comportements de personnes interrogées en fonction de leur caractéristiques signalétiques.
    • Lorsqu'il s'agit de consommateurs, les questions signalétiques sont généralement le sexe, l'âge, la profession…
    • Lorsqu'il s'agit d'entreprise, vous pouvez demander le secteur d'activité, l'effectif, la région etc…
  • BIBLIOGRPHIE
    • - Boukous.A (1999) : " le questionnaire" dans l'enquête sociolinguistique , édi L'Harmattan p:15
    • - Recherche sur internet le site google
    • MERCI DE VOTRE ATTENTION