Intervenants   en activité physique:Faisons-nous plus de bien que de mal?
Nous sommes-nous déjà questionnés sur l’impact réel quenous avons sur la société?Sur quoi le milieu du conditionnement phy...
Pauvreté en recherche• Il existe très peu d’études qui ont comparé l’effet de la  supervision d’entraînement par des entra...
Difficulté d’évaluation• Il existe peu ou pas de méthode d’évaluation  standardisée de la réussite d’un entraîneur:  – On ...
Le cheminement de l’information                                      Source              Intervenant                      ...
Le monde du conditionnement physiqueRepose sur un système qui:• Est basé sur la confiance• Est basé sur des croyances• Est...
La confianceVous…                                 Vos participants…                                      • Vous font confi...
Exemple de confusion                                         (volontaire ou involontaire)La méthode Tabata• Entraînement i...
En réalité…La méthode de Izumi Tabata• N’est pas une méthode, mais un article scientifique qui  a comparé 2 méthodes d’ent...
Source vs réalitéLa source                                   L’application actuelle                                       ...
La méthode « Tabata » connue de tous..N’est pas forcément mauvaise           La confiance• Mais on ne peut pas se référer ...
Les croyances
Croyances et incompréhensionLa dichotomie du conditionnement physique• On observe beaucoup de  comportements d’opposition ...
Connaissances vs croyancesConnaissances                           Croyances• Reposent sur des données:   – « objectives » ...
Mon produit est meilleur que le tientLes gens de bonne FOI                   Les arnaqueurs• Ont été convaincus des bienfa...
Tranche de produit/vie..Mise en situation                            Ma démarche                                          ...
Ma démarcheGoogleRecherchegénérale            OPC                        Pubmed                                       Pubm...
L’importance de croire… les bonnes connaissancesCroire pour promouvoir le changement    Connaître pour un changement posit...
Promotion, pas propagande…               • Les données à la source doivent être comprises  Source               • La sourc...
Les apparences• Nous sommes facilement  impressionnables• Ce que nous percevons dicte souvent  notre conduite• Nous devons...
Apparences et conditionnement physiqueS’entraîner 5x semaine permet de perdre 50% plus de poids• Mes clients qui s’entraîn...
Apparences vs données                3 entraînements semaine                                             5 entraînements s...
Le résultat ne définit pas la source du succèsObservation incomplète• Ce n’est pas parce que nos  participants réussissent...
En terminant…• Nous jouissons d’une extrême  liberté dans nos interventions• Nous sommes soumis à très  peu de contrôle et...
Références•   1.       Macananey O, OShea D, Warmington SA, Green S, Egana M. Gymnasium-based unsupervised exercise mainta...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Faisons-nous plus de bien que de tord?

1 069 vues

Publié le

Comme intervenants, nous jouissons d'une tribune privilégiée pour transmettre de nombreuses informations. Cependant, il n'est pas rare, encore aujourd'hui, qu'une grande quantité de mythes soient véhiculés. Que ce soit par inadvertance ou non, nous sommes tous à risque de transmettre des informations fautives. Cette conférence vise à vous outiller pour mieux comprendre l'information et être en mesure de jeter un regard critique sur les connaissances en activité physique afin de devenir une source de véritables informations plutôt qu'un agent de propagande.

Publié dans : Sports
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 069
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
463
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Faisons-nous plus de bien que de tord?

  1. 1. Intervenants en activité physique:Faisons-nous plus de bien que de mal?
  2. 2. Nous sommes-nous déjà questionnés sur l’impact réel quenous avons sur la société?Sur quoi le milieu du conditionnement physique repose-t-il ?Comment construisons-nous notre cadre de référence?
  3. 3. Pauvreté en recherche• Il existe très peu d’études qui ont comparé l’effet de la supervision d’entraînement par des entraîneurs sur: – L’amélioration de la condition physique – La perte de poids – La réduction des blessures à l’entraînement
  4. 4. Difficulté d’évaluation• Il existe peu ou pas de méthode d’évaluation standardisée de la réussite d’un entraîneur: – On utilise habituellement ses ventes comme indicateur de succès – On utilise aussi le taux de renouvellement comme indicateur de succès – Parfois on a recours à des photos avant-après ou bien des performances complétées
  5. 5. Le cheminement de l’information Source Intervenant Intervenant Cours de groupe EntraîneurParticipant Participant Participant Participant
  6. 6. Le monde du conditionnement physiqueRepose sur un système qui:• Est basé sur la confiance• Est basé sur des croyances• Est basé sur les apparences
  7. 7. La confianceVous… Vos participants… • Vous font confiance• Faites confiance en vos sources • Croient en votre compétence d’information • Croient en vos connaissances• Faites confiance en vos capacités de comprendre et transmettre • Sont la manifestation du l’information changement• Êtes un vecteur de changement • Sont un vecteur de changement de masse
  8. 8. Exemple de confusion (volontaire ou involontaire)La méthode Tabata• Entraînement intermittent à haute intensité• Idéale pour améliorer la capacité aérobie• Idéale pour améliorer les qualités anaérobies• Idéale pour perdre du poidsBref, beaucoup plus efficace que lejogging en continu ou autres activitéssimilaires
  9. 9. En réalité…La méthode de Izumi Tabata• N’est pas une méthode, mais un article scientifique qui a comparé 2 méthodes d’entraînement• Entraînement en continu: – 70% de la VO2max – 60 min par jour – 5 jours semaine pendant 6 semaines• Entraînement par intervalles: – 7 à 8 vagues de sprints de 20s @ 170% de la VO2max – Récupération active de 10s – 5 jours semaines pendant 6 semaines
  10. 10. Source vs réalitéLa source L’application actuelle • Majoritairement des exercices de• Izumi Tabata a conclut que musculation (faible % VO2max) l’entraînement à haute intensité par • Méthode utilisée à toute les sauces: intervalles: – Mise en forme – Augmente plus la capacité aérobie – Hypertrophie – Améliore plus les qualités anaérobie – Perte de poids – Amélioration de la capacité aérobie
  11. 11. La méthode « Tabata » connue de tous..N’est pas forcément mauvaise La confiance• Mais on ne peut pas se référer à • Rare sont ceux qui souhaitent mal l’article de Izumi Tabata pour faire justifier son utilisation • Cependant, la confiance « aveugle » dans ses sources• Elle ne procurera probablement pas encourage la propagation d’erreurs les mêmes résultats que Izumi et de mythes. Tabata et son équipe ont obtenu • Personne n’est à l’abri de se sur des cyclistes trompez (sic!)
  12. 12. Les croyances
  13. 13. Croyances et incompréhensionLa dichotomie du conditionnement physique• On observe beaucoup de comportements d’opposition – Contre/pour le gluten – Contre/pour les produits laitiers – Pour/contre l’entraînement par intervalles – Pour/contre l’entraînement fonctionnel avec Kettlebell – Etc.
  14. 14. Connaissances vs croyancesConnaissances Croyances• Reposent sur des données: – « objectives » • Sont le fait de tenir à leur véracité, – Quantifiables indépendamment de la réalité de – Reproductibles leur existence, réalité ou possibilité – N’ont pas besoin de reposer sur des• Sont limitées par notre capacité de données compréhension • Ne sont pas forcément fausses• Sont influencées par notre • Sont influencées par nos besoins, interprétation par nos émotions• Doivent représenter la réalité
  15. 15. Mon produit est meilleur que le tientLes gens de bonne FOI Les arnaqueurs• Ont été convaincus des bienfaits du produits • Ont une recette qu’ils exploitent systématiquement• Croient en leur produit sans nécessairement avoir toutes les • Sont rarement en première ligne informations sur ce dernier • Leurs produits vont répondre à des• Cherchent à propager la bonne besoins essentiels (perte de poids, gain de masse musculaire, santé) parole pour aider les gens Business is business and money talksDu bon monde souvent mal outillé
  16. 16. Tranche de produit/vie..Mise en situation Ma démarche • Utiliser Google pour me donner une idée du produit• On m’approche pour que je donne mon • Vérifier avec l’Office de la Protection du opinion sur certains produits Consommateur pour voir si des plaintes ont• Si j’aime, on m’offre la possibilité de été logées gagner grassement ma vie en vendant ces • Fouiller en profondeur si les produits ont été produits l’objet d’études scientifiques• Les produits sont appuyés par la science • Fouiller en profondeur si les ingrédients des• De nombreux athlètes en consomment produits ont été l’objet d’études scientifiques• Les effets sont incroyables, mon • Valider les informations fournies par le interlocuteur en a fait l’expérience représentant • Contacter à nouveau le représentant pour lui poser des questions
  17. 17. Ma démarcheGoogleRecherchegénérale OPC Pubmed Pubmed Plaintes? Valider les Mots-clés Mots-clés informations avec le nom avec les fournies par du produit ingrédients le représentant Contacter à nouveau le représentant pour lui poser des questions
  18. 18. L’importance de croire… les bonnes connaissancesCroire pour promouvoir le changement Connaître pour un changement positif• Il faut croire en ses connaissances afin d’être en mesure de les transmettre • La connaissance juste doit animer les croyances afin que des informations pertinentes et valides• La croyance est une bien meilleure soient propagées. source de motivation que la connaissance
  19. 19. Promotion, pas propagande… • Les données à la source doivent être comprises Source • La source doit être validée et confirmée • L’information doit être justement véhiculée Diffusion • Plus il y a de vulgarisation, plus l’information se perd • Il ne faut pas lancer des informations sans vérifier l’impact et la compréhension de notre auditoireVérification • Il faut boucler la boucle avant d’avancer vers de nouvelles connaissances
  20. 20. Les apparences• Nous sommes facilement impressionnables• Ce que nous percevons dicte souvent notre conduite• Nous devons nous assurer que nos perceptions sont les plus justes possible
  21. 21. Apparences et conditionnement physiqueS’entraîner 5x semaine permet de perdre 50% plus de poids• Mes clients qui s’entraînent 5 fois par semaine perdent 50% plus de poids que ceux qui ne s’entraînent que 3 fois.• Donc, je crois qu’il faut s’entraîner 5 fois par semaine pour perdre du poids
  22. 22. Apparences vs données 3 entraînements semaine 5 entraînements semaine3000 5000 90.2 90 4500 902500 89.9 4000 89.8 35002000 89.8 89.6 3000 89.7 89.41500 2500 89.6 89.2 20001000 89.5 89 1500 89.4 1000 88.8500 89.3 500 88.6 0 89.2 0 88.4 Apports nutritionnels Dépense énergétique Poids (kg) Apports nutritionnels Dépense énergétique Poids (kg)
  23. 23. Le résultat ne définit pas la source du succèsObservation incomplète• Ce n’est pas parce que nos participants réussissent que c’est à cause de notre intervention• Ce n’est pas parce que nos participants échouent que c’est à cause de notre intervention
  24. 24. En terminant…• Nous jouissons d’une extrême liberté dans nos interventions• Nous sommes soumis à très peu de contrôle et de règlementation• Nous devons faire preuve de comportements responsables
  25. 25. Références• 1. Macananey O, OShea D, Warmington SA, Green S, Egana M. Gymnasium-based unsupervised exercise maintains benefits in oxygen uptake kinetics obtained following supervised training in type 2 diabetes. Applied physiology, nutrition, and metabolism = Physiologie appliquee, nutrition et metabolisme. Aug 2012;37(4):599- 609.• 2. Lubans DR, Plotnikoff RC, Jung M, Eves N, Sigal R. Testing mediator variables in a resistance training intervention for obese adults with type 2 diabetes. Psychology & health. 2012;27(12):1388-1404.• 3. Singh JA, Schmitz KH, Petit MA. Effect of resistance exercise on bone mineral density in premenopausal women. Joint, bone, spine : revue du rhumatisme. May 2009;76(3):273-280.• 4. Quatman CE, Myer GD, Khoury J, Wall EJ, Hewett TE. Sex differences in "weightlifting" injuries presenting to United States emergency rooms. Journal of strength and conditioning research / National Strength & Conditioning Association. Oct 2009;23(7):2061-2067.• 5. Wind J, Koelemay MJ. Exercise therapy and the additional effect of supervision on exercise therapy in patients with intermittent claudication. Systematic review of randomised controlled trials. European journal of vascular and endovascular surgery : the official journal of the European Society for Vascular Surgery. Jul 2007;34(1):1-9.• 6. Olney SJ, Nymark J, Brouwer B, et al. A randomized controlled trial of supervised versus unsupervised exercise programs for ambulatory stroke survivors. Stroke; a journal of cerebral circulation. Feb 2006;37(2):476-481.• 7. Coutts AJ, Murphy AJ, Dascombe BJ. Effect of direct supervision of a strength coach on measures of muscular strength and power in young rugby league players. Journal of strength and conditioning research / National Strength & Conditioning Association. May 2004;18(2):316-323.• 8. Cox KL, Burke V, Gorely TJ, Beilin LJ, Puddey IB. Controlled comparison of retention and adherence in home- vs center-initiated exercise interventions in women ages 40-65 years: The S.W.E.A.T. Study (Sedentary Women Exercise Adherence Trial). Preventive medicine. Jan 2003;36(1):17-29.• 9. Mazzetti SA, Kraemer WJ, Volek JS, et al. The influence of direct supervision of resistance training on strength performance. Medicine and science in sports and exercise. Jun 2000;32(6):1175-1184.• 10. Tabata I, Nishimura K, Kouzaki M, et al. Effects of moderate-intensity endurance and high-intensity intermittent training on anaerobic capacity and VO2max. Medicine and science in sports and exercise. Oct 1996;28(10):1327-1330.• 11. Knight JA, Laubach CA, Jr., Butcher RJ, Menapace FJ. Supervision of clinical exercise testing by exercise physiologists. The American journal of cardiology. Feb 15 1995;75(5):390-391.

×