Modic mars 2010

7 882 vues

Publié le

NORBERT MANZO.Ulf NESTLER NEUROSURGERONS - CHU FORT DE FRANCE. NEUROSURGERY 6 B

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
7 882
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
21
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Modic mars 2010

  1. 1. Classification MODIC et son impact clinique Dr Norbert MANZO Neurochirurgie CHU de Fort-de-France Janvier 2010
  2. 2. PLAN <ul><li>Introduction </li></ul><ul><li>Classification MODIC </li></ul><ul><li>Corrélation clinique </li></ul><ul><li>Intérêt thérapeutique </li></ul><ul><li>Conclusion </li></ul>
  3. 3. INTRODUCTION <ul><li>Aspect IRM normal de la moelle osseuse : </li></ul><ul><li>- moelle jaune : signal T1 élevé, T2 intermédiaire </li></ul><ul><li>- moelle rouge : signal T1 intermédiaire, T2 faible </li></ul><ul><li>Variation avec l'âge : </li></ul><ul><li>- conversion moelle rouge en moelle jaune (physiologique) augmente la proportion de ¢ graisseuses, donc augmentation du signal T1 avec l'âge. </li></ul>
  4. 4. Coupes sagittales T1 avec corrélations autopsiques Homme 25 ans Femme 70 ans Homme 66 ans Involution graisseuse médullaire liée à l’âge : augmentation physiologique du signal T1
  5. 5. Aspects pratiques <ul><li>Dégénérescence des disques intervertébraux s'accompagne dans plus de 50% des cas de remaniements des plateaux vertébraux adjacents (décelable en IRM). </li></ul><ul><li>Lésions osseuses : rupture os sous-chondral, érosions superficielles, hyperostose. </li></ul><ul><li>Lésions de la moelle : remplacement de la moelle hématopoïétique. </li></ul>
  6. 6. Classification de MODIC <ul><li>En 3 stades, basée sur l'IRM; </li></ul><ul><li>Stade 1 : Hyposignal T1, Hypersignal T2 </li></ul><ul><li>-> réaction inflammatoire, hypervascularisation </li></ul><ul><li>Stade 2 : Hypersignal T1, Hypersignal T2 </li></ul><ul><li> -> involution graisseuse de la moelle </li></ul><ul><li>Stade 3 : Hyposignal T1, Hyposignal T2 </li></ul><ul><li> -> fibrose et hyperostose </li></ul>
  7. 7. Exemples Modic 1 Stade 1 : hypoT1, hyperT2 . Atteinte isolée du coin antéro-inférieur de L5
  8. 8. Discarthrose L2-L3 avec signal des plateaux vertébraux adjacents de type Modic 1.
  9. 9. Exemple Modic 2 Discarthrose L2-L3 avec involution graisseuse des plateaux en miroir : stade 2 de Modic
  10. 10. Exemple Modic 3 Discarthrose L4-L5 avec hyposignal T1 et T2 en miroir des coins antérieurs. Stade 3 de Modic.
  11. 11. Corrélation avec la clinique <ul><li>Évolution des stades : suivi linéaire. </li></ul><ul><li>-5 stades 1 sur 6 passent au stade 2 dans un délai de 14 mois à 3 ans, </li></ul><ul><li>-Les stades 2 apparaissent stables sur 3 ans </li></ul><ul><li>-Les stades 3 : stade ultime de condensation des plateaux </li></ul><ul><li>Sujets asymptomatiques </li></ul><ul><li>- Chez 20% des >50 ans asymptomatiques : anomalies stade 2, limitées au tiers antérieur du plateau vertébral </li></ul><ul><li>- Chez sujets sains de <50 ans : remaniements rares </li></ul>
  12. 12. Corrélation avec la clinique <ul><li>Expression clinique (étude sur 74 lombalgiques, Toyone) </li></ul><ul><li>- Les anomalies de stade 2 sont plus souvent observées chez patients peu s ymptomatiques , et anomalies de stade 1 plus souvent chez patients plus symptomatiques avec phénomènes d'instabilité discale segmentaire (exploration radiologique dynamique) </li></ul><ul><li>- Confrontation discographie -IRM lombaire : tous les disques dont les plateaux sont remaniés à l'IRM étaient douloureux (anomalies de signal : bons marqueurs de la douleur d'origine discale) </li></ul><ul><li>- Confrontation avec histologie : anomalies MODIC 1 des plateaux indiquent matériel cartilagineux au sein de la hernie </li></ul>
  13. 13. Corrélation avec la clinique <ul><li>Le signal Modic 1 n’est quasiment jamais observé chez les patients asymptomatiques, donc probablement prédictif d’un disque symptomatique. </li></ul>
  14. 14. (Rannou et al, Arthritis Rheum accepted for publication)
  15. 15. Donc : <ul><li>Les anomalies de signal IRM des plateaux accompagnant la dégénérescence discale sont importantes à comprendre. </li></ul><ul><li>Elles sont très fréquentes, et les études récentes prouvent qu'elles participent au tableau douloureux du patient lombalgique ; </li></ul><ul><li>les stades 1 de Modic seraient de bons marqueurs de la douleur. </li></ul>
  16. 16. Corrélation avec le traitement <ul><li>la discopathie active (Modic) est le reflet : </li></ul><ul><li>1) d’une souffrance discale qui parait cliniquement pertinente </li></ul><ul><li>2) inflammation locale (Modic 1) : infiltration intradiscale ? </li></ul>
  17. 17.
  18. 18. Injection intra-discale <ul><li>Recherche de complications radiologiques </li></ul><ul><li>Lecture des radios par 2 observateurs en aveugle </li></ul><ul><li>68 disques injectés (25 mg d'acétate de prednisolone) </li></ul><ul><li>Suivi après l'injection : 10,25 mois </li></ul><ul><li>Pas de calcification </li></ul><ul><li>Pincement de 2 disques </li></ul><ul><li> -> 20 et 25 % respectivement à 6 et 12 mois </li></ul><ul><li>- Balance bénéfice/risque probablement bonne </li></ul>
  19. 19. <ul><li>Évolution post-thérapeutique : </li></ul><ul><li>Etude Vital et coll. (France) sur le devenir de 17 arthrodèses postérieures chez lombalgiques avec signal Modic 1 : parallèlement à l'amélioration clinique, </li></ul><ul><li>- le signal devient Modic 2 dans 13 cas </li></ul><ul><li>- et se normalise dans les 4 autres cas. </li></ul><ul><li>La simple instrumentation sur un disque dégénératif avec stade 1 accélère son évolution naturelle vers stade 2. </li></ul>Traitement chirurgical
  20. 20. <ul><li>Après discectomie laser : modifications du signal Modic 1 des plateaux dans presque 40%, mais ne modifient pas l'évolution clinique. </li></ul><ul><li>Quelques patients restant douloureux ont vu leurs symptômes disparaitre avec le temps parallèlement à la diminution des anomalies de stade 1. </li></ul>
  21. 21. <ul><li>GREFFE LOMBAIRE INTERSOMATIQUE PAR MINI-ABORD ANTÉRIEUR CHEZ LES LOMBALGIQUES CHRONIQUES </li></ul><ul><li>( GAGNA. G, RAKOVER. J–P, Le Mans) </li></ul><ul><li>Série de 31 arthrodèses , en L4-L5 et L5-S1. </li></ul><ul><li>Age moyen : 44 ans </li></ul><ul><li>20 cas de cages vissées, 11 cas de cages impactées </li></ul><ul><li>Etude des scores post-op de Beaujon </li></ul><ul><li>Corrélation : pas de différence significative selon le type d’implant, et surtout selon la classification Modic pré-op : </li></ul><ul><li>Modic     Gain </li></ul><ul><li>O           50 % </li></ul><ul><li>1            86 % </li></ul><ul><li>  2            40 % </li></ul><ul><li>Tab V. Gain relatif moyen </li></ul>
  22. 22. Discussion <ul><li>Conduite à tenir possible selon classification Modic ? </li></ul><ul><li>MODIC 1 = ? Pas touche ? Infiltration ? Ou Chirurgie ??? </li></ul><ul><li>MODIC 2 = RIEN ? </li></ul><ul><li>MODIC simplement une classification IRM ou modic unvrai </li></ul><ul><li>« miroir » de la pathologie disco-vertebrale ?? </li></ul><ul><li>Merci de me donner ton avis cher GUY . </li></ul><ul><li>Merci . </li></ul><ul><li>Norbert. </li></ul>

×