SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  51
LES FRACTURES DU RACHIS THORACO-
            LOMBAIRE
NOUVELLE APPROCHE THERAPEUTIQUE

         DOCTEUR JEAN-LUC BARAT

          HOPITAL PRIVÉ CLAIRVAL
LES BASES PHYSIO-
 PATHOLOGIQUES
LA CLASSIFICATION DES FRACTURES
      VERTEBRALES (Magerl)
EPIDEMIOLOGIE
 Les fractures vertébrales par compression sont très
  fréquentes

 Les Fractures vertébrales par compression ne sont que
  trop rarement diagnostiquées et traitées

 Les Fractures vertébrales par compression ont un
  impact sévère sur les patients et la société


                                                             IOF: International
                                                    OsteoporosisFoundation
                                                   La Fondation internationale
                                                 contre l’ostéoporose (IOF) est
                                                 une organisation non lucrative
                                                             qui représente 195
                                                  associations dans 92 régions
                                                                     du monde.
                                                 http://www.iofbonehealth.or
                                                                              g
LES FVC SONT FREQUENTES
20-25% des femmes et des hommes de race blanche âgés de plus de 50
ans ont déjà eu une FVC.

Chez les femmes de plus de 80 ans, la prévalence du risque de fracture
vertébrale est de 50%.

    L’incidence des fractures ostéoporotiques selon l’âge et le sexe
LES FVC SONT MAL
             DIAGNOSTIQUÉES
 Chez des patients âgés et hospitalisés à qui l’on avait
  fait une radiographie du thorax de profil, moins de 50%
  des fractures vertébrales identifiées ont été
  mentionnées dans les comptes-rendus radiologiques.

 Seules 40% des femmes âgées chez qui des fractures
  vertébrales étaient clairement identifiables sur les
  radios ont été adressées pour une ostéodensitométrie
  (DXA) (moins de 20% chez les hommes).
LES FVC ONT DES RÉPERCUSSIONS CHEZ
              LES PATIENTS
Toutes les FVC sontassociées à unemorbidité, même les FVC asymptomatiques

Les fractures vertébrales entraînent une déformation importante de la colonne, des
douleurs dorsales et ont des conséquences cliniques ET biomécaniques

En cas de fractures vertébrales cliniques, le taux de mortalité apparaît comme 8 fois
plus élevé, ce qui est du même ordre que le taux de mortalité consécutif aux fractures
de la hanche.
   Tous les types de fractures vertébrales sont associées à une morbidité
FVC
FVC (Fracture Vertébrale par Compression):
    Fracture stable de la colonne antérieure
    du rachis sans conséquences
    neurologiques

Ellesapparaissentlors d’un
     évènementtraumatique plus oumoins
     important selonl’existenceou non
     d’unepathologiesousjacentetelleque:
      1. Ostéoporose
         (PrimaireouSecondaire)
      2. Cancer
         (MétastaseosseuseouMyélome
         Multiple)

Un diagnostic et un traitementprécocesont
    indispensables afin de maximiser les
    résultatscliniques.
CONSEQUENCES CLINIQUES
Les fractures vertébrales entraînent une augmentation
significative de la morbidité et de la mortalité.
                                                              Taux de mortalité selon le nombre de fractures
                                                                            vertébrales courantes

Diminution de l’indépendance et de la qualité de vie

Diminution de la taille

Ptose abdominale

Douleurs dorsales aiguës et chroniques

Difficultés à respirer (perte de volume respiratoire)

Dépression

Reflux et autres symptômes gastro-intestinaux

Limitations de la mobilité de la colonne (difficulté à se
pencher, à se lever, à s’habiller, à monter les escaliers…)
CONSEQUENCES
               BIOMECANIQUES
   Augmentation des risques de fracturesadjacentes (Cascade de fractures)


     Risquerelatifaprès 1 fracture             x3,2
     Risquerelatifaprès 2 fractures            x9,8
     Risquerelatifaprès 3 fractures            x23,3




   Risque de dégénérescencediscale

   Douleursfacettaires

   Déséquilibre du rachisengendrant des dysfonctionnementsmusculaires
NOUVELLE APPROCHE
Untraitement complet des FVC doitdoncprendre en compte:

• les problèmescliniques (en particulier la douleur)

• les problèmesbiomécaniques
RESTAURATION ANATOMIQUE


La référence en traumatologie: Réduction + Fixation
1- Réduction Anatomique              2- Fixation




• Restaurer la physiologie       • Traiter la douleur
• Restaurer la biomécanique      • Fixer la réduction
SpineJack®: l’idée

                   Cause mécanique des FVC:
  Force de compression unidirectionelle cranio-caudale excessive




              Mécanisme de réduction des FVC:
Force de distraction unidirectionelle cranio-caudale controlée
SpineJack®: l’idée


Adaptation du concept de „cric“ à la réduction des fractures vertébrales


    1. Expansion cranio-caudale contrôlée
    2. Maintien de la restauration avant l’injection du ciment
    3. Préservation des trabécules osseuses
SpineJack®: la technique chirurgicale


1. Contrôle du positionnement de l’implant

   • S’adapte au type de fracture
   • Instruments de préparation adaptés à l’implant
SpineJack®: la technique chirurgicale


2. Contrôle de l’expansion de l’implant

   • “Implants tube” maintenant l’expansion à chaque mm à
     partir de 11mm
   • Possibilité d’appliquer une expansion dissymétrique
     entre les 2 implants
SpineJack®: la technique chirurgicale


3. Contrôle de la stabilisation
   • Point d’entrée antérieur
   • Implant solidarisé à son tube prolongateur (pas de
     migration postérieure du ciment possible)
SpineJack®: l’opération
Comment mesurer la Restauration Anatomique?

CT-Scan Pré-op.



                                     Objectif: Utiliser les reconstructions 3D
                                     pour évaluer la restauration obtenue suite à la
                                     pose de l’implant




CT-Scan Post-op.




                   Fusion des 2, par rapport
                       à l’arc postérieur

                                                    Vertèbres « superposées » et
                                                     comparables l’une à l’autre
SpineJack®

Restauration anatomique:
Une restauration anatomique de la morphologie de la vertèbre mesurable

Contrôle:
Une adaptabilité a tout type de FVC même les plus complexes

Résultats cliniques:
Réduction immédiate et significative de la douleur et amélioration de la
qualité de vie
SpineJack® (cas 1)




• Patient:                                 femme, 34 ans
•Activitéprofessionnelle:         pharmacienne
•Niveau:                   L1 (excellentequalitéosseuse)
• Age fracture:                   12 jours (accident voiture)
• Classification Fracture: Radio: A1.1 (1er diagnostic)
• VAS score pré-op :                             7.3
Evaluation Pré-op
Evaluation Pré-op
Evaluation Pré-op




• Classification Fracture CT Scan: A3.2 (diagnostic révisé)
Procédure



• 2mL de ciment ont été injectés dans chaque pédicule

• Temps de procédure : 35min
Evaluation Post-op
Evaluation Post-op


                     Suivi à 3 mois
Evaluation Post-op

Avant                    Après
Evaluation Post-op




34%



Plateau Supérieur       Plateau Inférieur
Résultats



• Sortie :                         2 jours
• Retour au travail:       4 semaines après la sortie
• Corset non nécessaire en post-op
• Pas de fuite de ciment ou d’infection reportées
• VAS post-op :                                   3,1
SpineJack® (cas 2)


• Patient:                   Homme69 ans

• Classification Magerl:            A1.3

• Niveau:                           T12

• Cause de la fracture: Trauma, avec osostéoporotique

• Age Fracture :                    20 jours

• VAS pré-op:                       7,2
Evaluation Pré-op
Evaluation Post-op
Evaluation Post-op




Plateau Supérieur        Plateau Inférieur
Evaluation Post-op


• Nbre de SpineJack :                  2

• Sortie :                    2 jours après la chirurgie

• Complications reportées :   fuite ciment, non symptomatique

• VAS                         post-op: 2,6

             6 mois: 0,0

             12 mois : 0,0
SpineJack® (cas 3)


• Patient:                   Homme79 ans

• Classification Magerl:            A2.3

• Niveau:                           L1

• Cause de la fracture: Trauma, avec osostéoporotique

• Age Fracture :                    45 jours

• VAS pré-op:                       7,2
SpineJack® (cas 4)


• Patient:                          Femme 85 ans

• Classification Magerl:            A3.2

• Niveau:                           L4

• Cause de la fracture: Trauma, avec osostéoporotique

• Age Fracture :                    20 jours

• VAS pré-op:                       7,2
Stratégie thérapeutique
                     Une double approche




                 TRAITEMENT DE LA VCF



OPERATION CHIRURGICALE

       Réaction rapide
  Traitement de la fracture
Stratégie thérapeutique
                      Une double approche




                 TRAITEMENT DE LA VCF



OPERATION CHIRURGICALE              TRAITEMENT MEDICAL

       Réaction rapide                  Action à long terme
  Traitement de la fracture            Suivi de la pathologie
Equipe interdisciplinaire
      L’approche classique




          GÉNÉRALISTE


         RHUMATOLOGUE


          RADIOLOGUE


           CHIRURGIEN
Equipe interdisciplinaire
             Une nouvelle approche




                 GÉNÉRALISTE



RADIOLOGUE                     RHUMATOLOGUE



                  CHIRURGIEN
Kypho spine jack   copie

Contenu connexe

Tendances

Prise en charge d’un traumatisme du rachis cervical 2015
Prise en charge d’un traumatisme du rachis cervical 2015Prise en charge d’un traumatisme du rachis cervical 2015
Prise en charge d’un traumatisme du rachis cervical 2015Eric Burggraff
 
Biomecanique du rachis
Biomecanique du rachisBiomecanique du rachis
Biomecanique du rachisBenjamin NICOT
 
fractures diaphysaires des os de l'avant bras
fractures diaphysaires des os de l'avant brasfractures diaphysaires des os de l'avant bras
fractures diaphysaires des os de l'avant brasguest195328
 
FRACTURES DE L’EXTREMITE INFERIEURE DU RADIUS
FRACTURES DE L’EXTREMITE INFERIEURE DU RADIUSFRACTURES DE L’EXTREMITE INFERIEURE DU RADIUS
FRACTURES DE L’EXTREMITE INFERIEURE DU RADIUSMede Space
 
6.fracturi mb sup fr
6.fracturi mb sup fr6.fracturi mb sup fr
6.fracturi mb sup frSalah Eddine
 
Fractures de læextrúmitú supúrieure de læhumúrus
Fractures de læextrúmitú supúrieure de læhumúrusFractures de læextrúmitú supúrieure de læhumúrus
Fractures de læextrúmitú supúrieure de læhumúrusHamlaoui Saddek
 
Hernie Discale 11 01 11
Hernie Discale 11 01 11Hernie Discale 11 01 11
Hernie Discale 11 01 11raymondteyrouz
 
Coude fractures
Coude fracturesCoude fractures
Coude fracturesmedo parta
 
Fracture luxationperilunarienneducarpe-141111144216-conversion-gate02
Fracture luxationperilunarienneducarpe-141111144216-conversion-gate02Fracture luxationperilunarienneducarpe-141111144216-conversion-gate02
Fracture luxationperilunarienneducarpe-141111144216-conversion-gate02Smail Rezzik
 
11 gonarthrose
11  gonarthrose11  gonarthrose
11 gonarthroseSoulaf Sel
 
Technique radiologique rachis cervical
Technique radiologique rachis cervicalTechnique radiologique rachis cervical
Technique radiologique rachis cervicalwayma
 
Wrist arthroscopy metsovo 2011
Wrist arthroscopy metsovo 2011Wrist arthroscopy metsovo 2011
Wrist arthroscopy metsovo 2011Nikos Darlis
 
Biomechanics and biology of relative stability
Biomechanics and biology of relative stabilityBiomechanics and biology of relative stability
Biomechanics and biology of relative stabilityOrthosurg2016
 
Diagnostic d’une douleur du genou.ppt
Diagnostic d’une douleur du genou.pptDiagnostic d’une douleur du genou.ppt
Diagnostic d’une douleur du genou.pptBadrAbouAlia
 
Traumatologie, Membre inférieur
Traumatologie, Membre inférieurTraumatologie, Membre inférieur
Traumatologie, Membre inférieurmassyle
 
Pseudarthrose du scaphoïde
Pseudarthrose du scaphoïde Pseudarthrose du scaphoïde
Pseudarthrose du scaphoïde Smail Rezzik
 

Tendances (20)

Luxations du coude
Luxations du coudeLuxations du coude
Luxations du coude
 
ostéochondrose
 ostéochondrose ostéochondrose
ostéochondrose
 
03 Rachis.pdf
03 Rachis.pdf03 Rachis.pdf
03 Rachis.pdf
 
Prise en charge d’un traumatisme du rachis cervical 2015
Prise en charge d’un traumatisme du rachis cervical 2015Prise en charge d’un traumatisme du rachis cervical 2015
Prise en charge d’un traumatisme du rachis cervical 2015
 
Biomecanique du rachis
Biomecanique du rachisBiomecanique du rachis
Biomecanique du rachis
 
fractures diaphysaires des os de l'avant bras
fractures diaphysaires des os de l'avant brasfractures diaphysaires des os de l'avant bras
fractures diaphysaires des os de l'avant bras
 
FRACTURES DE L’EXTREMITE INFERIEURE DU RADIUS
FRACTURES DE L’EXTREMITE INFERIEURE DU RADIUSFRACTURES DE L’EXTREMITE INFERIEURE DU RADIUS
FRACTURES DE L’EXTREMITE INFERIEURE DU RADIUS
 
6.fracturi mb sup fr
6.fracturi mb sup fr6.fracturi mb sup fr
6.fracturi mb sup fr
 
Fractures de læextrúmitú supúrieure de læhumúrus
Fractures de læextrúmitú supúrieure de læhumúrusFractures de læextrúmitú supúrieure de læhumúrus
Fractures de læextrúmitú supúrieure de læhumúrus
 
Hernie Discale 11 01 11
Hernie Discale 11 01 11Hernie Discale 11 01 11
Hernie Discale 11 01 11
 
Coude fractures
Coude fracturesCoude fractures
Coude fractures
 
Fracture luxationperilunarienneducarpe-141111144216-conversion-gate02
Fracture luxationperilunarienneducarpe-141111144216-conversion-gate02Fracture luxationperilunarienneducarpe-141111144216-conversion-gate02
Fracture luxationperilunarienneducarpe-141111144216-conversion-gate02
 
11 gonarthrose
11  gonarthrose11  gonarthrose
11 gonarthrose
 
Technique radiologique rachis cervical
Technique radiologique rachis cervicalTechnique radiologique rachis cervical
Technique radiologique rachis cervical
 
Wrist arthroscopy metsovo 2011
Wrist arthroscopy metsovo 2011Wrist arthroscopy metsovo 2011
Wrist arthroscopy metsovo 2011
 
FEIF.pptx
FEIF.pptxFEIF.pptx
FEIF.pptx
 
Biomechanics and biology of relative stability
Biomechanics and biology of relative stabilityBiomechanics and biology of relative stability
Biomechanics and biology of relative stability
 
Diagnostic d’une douleur du genou.ppt
Diagnostic d’une douleur du genou.pptDiagnostic d’une douleur du genou.ppt
Diagnostic d’une douleur du genou.ppt
 
Traumatologie, Membre inférieur
Traumatologie, Membre inférieurTraumatologie, Membre inférieur
Traumatologie, Membre inférieur
 
Pseudarthrose du scaphoïde
Pseudarthrose du scaphoïde Pseudarthrose du scaphoïde
Pseudarthrose du scaphoïde
 

En vedette

NERD: Evaluating Named Entity Recognition Tools in the Web of Data
NERD: Evaluating Named Entity Recognition Tools in the Web of DataNERD: Evaluating Named Entity Recognition Tools in the Web of Data
NERD: Evaluating Named Entity Recognition Tools in the Web of DataGiuseppe Rizzo
 
Info fsg
Info fsgInfo fsg
Info fsgzidiC
 
Auto12 quiero
Auto12 quieroAuto12 quiero
Auto12 quierozzzzpaff
 
[Cdg61] avancement de-grade-categorie-b-guide
[Cdg61] avancement de-grade-categorie-b-guide[Cdg61] avancement de-grade-categorie-b-guide
[Cdg61] avancement de-grade-categorie-b-guideDominique Gayraud
 
Press book Carré Rive Gauche "Un objet, une histoire" du 15 au 18 mai
Press book Carré Rive Gauche "Un objet, une histoire" du 15 au 18 maiPress book Carré Rive Gauche "Un objet, une histoire" du 15 au 18 mai
Press book Carré Rive Gauche "Un objet, une histoire" du 15 au 18 maiAgence Colonnes
 
Mékong dans le top des meilleurs fleuves pour la croisière
Mékong dans le top des meilleurs fleuves pour la croisièreMékong dans le top des meilleurs fleuves pour la croisière
Mékong dans le top des meilleurs fleuves pour la croisièreVoyage au Vietnam
 
Bienestar institucional más cerca de ti
Bienestar institucional más cerca de tiBienestar institucional más cerca de ti
Bienestar institucional más cerca de tiAndres Gutierrez T
 
Business ques.
Business ques.Business ques.
Business ques.sshrutii
 
L’Animation Numérique en Pays de Bergerac - Intervention du 15/05/2013 ...
L’Animation Numérique en Pays de Bergerac - Intervention du 15/05/2013 ...L’Animation Numérique en Pays de Bergerac - Intervention du 15/05/2013 ...
L’Animation Numérique en Pays de Bergerac - Intervention du 15/05/2013 ...Pays de Bergerac
 
Communiqué de presse - Galerie MiniMasterpiece - L'Or par Claude Lévêque et P...
Communiqué de presse - Galerie MiniMasterpiece - L'Or par Claude Lévêque et P...Communiqué de presse - Galerie MiniMasterpiece - L'Or par Claude Lévêque et P...
Communiqué de presse - Galerie MiniMasterpiece - L'Or par Claude Lévêque et P...Agence Colonnes
 
La distribution de la notoriété artistique en ligne
La distribution de la notoriété artistique en ligneLa distribution de la notoriété artistique en ligne
La distribution de la notoriété artistique en ligneOraku
 
Respuesta Urna de Cristal radicado 20152010166662
Respuesta Urna de Cristal radicado 20152010166662Respuesta Urna de Cristal radicado 20152010166662
Respuesta Urna de Cristal radicado 20152010166662ServicioalCiudadanoUrna_DPS
 
Présentation projet tourisme responsable circuit Cambodge by Vision Ethique
Présentation projet tourisme responsable circuit Cambodge by Vision EthiquePrésentation projet tourisme responsable circuit Cambodge by Vision Ethique
Présentation projet tourisme responsable circuit Cambodge by Vision EthiqueCaroline Debonnaire
 
Floral baby blanket@adikeren (1)
Floral baby blanket@adikeren (1)Floral baby blanket@adikeren (1)
Floral baby blanket@adikeren (1)Aurelia Baranowski
 

En vedette (20)

Ao artìculo
Ao artìculoAo artìculo
Ao artìculo
 
NERD: Evaluating Named Entity Recognition Tools in the Web of Data
NERD: Evaluating Named Entity Recognition Tools in the Web of DataNERD: Evaluating Named Entity Recognition Tools in the Web of Data
NERD: Evaluating Named Entity Recognition Tools in the Web of Data
 
03
0303
03
 
Info fsg
Info fsgInfo fsg
Info fsg
 
Auto12 quiero
Auto12 quieroAuto12 quiero
Auto12 quiero
 
GO! ANIMATE.
GO! ANIMATE.GO! ANIMATE.
GO! ANIMATE.
 
[Cdg61] avancement de-grade-categorie-b-guide
[Cdg61] avancement de-grade-categorie-b-guide[Cdg61] avancement de-grade-categorie-b-guide
[Cdg61] avancement de-grade-categorie-b-guide
 
Press book Carré Rive Gauche "Un objet, une histoire" du 15 au 18 mai
Press book Carré Rive Gauche "Un objet, une histoire" du 15 au 18 maiPress book Carré Rive Gauche "Un objet, une histoire" du 15 au 18 mai
Press book Carré Rive Gauche "Un objet, une histoire" du 15 au 18 mai
 
Mékong dans le top des meilleurs fleuves pour la croisière
Mékong dans le top des meilleurs fleuves pour la croisièreMékong dans le top des meilleurs fleuves pour la croisière
Mékong dans le top des meilleurs fleuves pour la croisière
 
Bienestar institucional más cerca de ti
Bienestar institucional más cerca de tiBienestar institucional más cerca de ti
Bienestar institucional más cerca de ti
 
Business ques.
Business ques.Business ques.
Business ques.
 
L’Animation Numérique en Pays de Bergerac - Intervention du 15/05/2013 ...
L’Animation Numérique en Pays de Bergerac - Intervention du 15/05/2013 ...L’Animation Numérique en Pays de Bergerac - Intervention du 15/05/2013 ...
L’Animation Numérique en Pays de Bergerac - Intervention du 15/05/2013 ...
 
GO! ANIMATE.
GO! ANIMATE.GO! ANIMATE.
GO! ANIMATE.
 
Communiqué de presse - Galerie MiniMasterpiece - L'Or par Claude Lévêque et P...
Communiqué de presse - Galerie MiniMasterpiece - L'Or par Claude Lévêque et P...Communiqué de presse - Galerie MiniMasterpiece - L'Or par Claude Lévêque et P...
Communiqué de presse - Galerie MiniMasterpiece - L'Or par Claude Lévêque et P...
 
Annexes
AnnexesAnnexes
Annexes
 
Lovafrica voyages un réceptif pas comme les autres
Lovafrica voyages   un réceptif pas comme les autresLovafrica voyages   un réceptif pas comme les autres
Lovafrica voyages un réceptif pas comme les autres
 
La distribution de la notoriété artistique en ligne
La distribution de la notoriété artistique en ligneLa distribution de la notoriété artistique en ligne
La distribution de la notoriété artistique en ligne
 
Respuesta Urna de Cristal radicado 20152010166662
Respuesta Urna de Cristal radicado 20152010166662Respuesta Urna de Cristal radicado 20152010166662
Respuesta Urna de Cristal radicado 20152010166662
 
Présentation projet tourisme responsable circuit Cambodge by Vision Ethique
Présentation projet tourisme responsable circuit Cambodge by Vision EthiquePrésentation projet tourisme responsable circuit Cambodge by Vision Ethique
Présentation projet tourisme responsable circuit Cambodge by Vision Ethique
 
Floral baby blanket@adikeren (1)
Floral baby blanket@adikeren (1)Floral baby blanket@adikeren (1)
Floral baby blanket@adikeren (1)
 

Similaire à Kypho spine jack copie

Cheville traumatique .pdf
Cheville traumatique .pdfCheville traumatique .pdf
Cheville traumatique .pdfIsmailRayhane
 
Pseudarthrose du col fémoral 2.pptx
Pseudarthrose du col fémoral 2.pptxPseudarthrose du col fémoral 2.pptx
Pseudarthrose du col fémoral 2.pptxabdohouamer1
 
5_PATELLA_Place du chirurgien dans le traitement de l'instabilité fémoro-pate...
5_PATELLA_Place du chirurgien dans le traitement de l'instabilité fémoro-pate...5_PATELLA_Place du chirurgien dans le traitement de l'instabilité fémoro-pate...
5_PATELLA_Place du chirurgien dans le traitement de l'instabilité fémoro-pate...IRMSHN276
 
Imagerie du Rachis du Rugbyman
Imagerie du Rachis du RugbymanImagerie du Rachis du Rugbyman
Imagerie du Rachis du RugbymanRegenlab
 
Sarcome leiomyosarcome vasculaire veineux
Sarcome leiomyosarcome vasculaire veineuxSarcome leiomyosarcome vasculaire veineux
Sarcome leiomyosarcome vasculaire veineuxYACINE RABAH
 
5.fracturi generalitati fr
5.fracturi generalitati fr5.fracturi generalitati fr
5.fracturi generalitati frSalah Eddine
 
Polytraumatise-cours-16-fevrier-2017pptx.pptx
Polytraumatise-cours-16-fevrier-2017pptx.pptxPolytraumatise-cours-16-fevrier-2017pptx.pptx
Polytraumatise-cours-16-fevrier-2017pptx.pptxcyliabenali1
 
Arthrose du genou et prothese de genou
Arthrose du genou et prothese de genouArthrose du genou et prothese de genou
Arthrose du genou et prothese de genousailhan
 
La myélopathie cervicale
La myélopathie cervicaleLa myélopathie cervicale
La myélopathie cervicaleBenjamin NICOT
 
Présentation Dénosumab en pratique clinique
Présentation Dénosumab en pratique cliniquePrésentation Dénosumab en pratique clinique
Présentation Dénosumab en pratique cliniqueZakiaKebbati
 
Pathologie sequellaire des traumatismes abdominaux
Pathologie sequellaire des traumatismes abdominauxPathologie sequellaire des traumatismes abdominaux
Pathologie sequellaire des traumatismes abdominauxrebas
 
conduite à tenir devant 2 principaux traumatismes du sportif
conduite à tenir devant 2 principaux traumatismes du sportifconduite à tenir devant 2 principaux traumatismes du sportif
conduite à tenir devant 2 principaux traumatismes du sportifYann Gomiero
 
INSTABILITE SCAPULO HUMERALE DIAGNOSTIC ET SURVEILLANCE POST THERAPEUTIQUE.pdf
INSTABILITE SCAPULO HUMERALE DIAGNOSTIC ET SURVEILLANCE POST THERAPEUTIQUE.pdfINSTABILITE SCAPULO HUMERALE DIAGNOSTIC ET SURVEILLANCE POST THERAPEUTIQUE.pdf
INSTABILITE SCAPULO HUMERALE DIAGNOSTIC ET SURVEILLANCE POST THERAPEUTIQUE.pdfRaniaRania81
 
clasificationslesions.pdf cancer digestive
clasificationslesions.pdf cancer digestiveclasificationslesions.pdf cancer digestive
clasificationslesions.pdf cancer digestivemadiassakonate1
 
Ecographie tendon d'achille
Ecographie tendon d'achilleEcographie tendon d'achille
Ecographie tendon d'achilleYazid Benyezzar
 
JOUR 1 - (02) Epaules (MM. Lefèvre-Colau).pdf
JOUR 1 - (02) Epaules (MM. Lefèvre-Colau).pdfJOUR 1 - (02) Epaules (MM. Lefèvre-Colau).pdf
JOUR 1 - (02) Epaules (MM. Lefèvre-Colau).pdfDiandraTchadeu
 

Similaire à Kypho spine jack copie (20)

Cheville traumatique .pdf
Cheville traumatique .pdfCheville traumatique .pdf
Cheville traumatique .pdf
 
Endofibrose jifa 2013
Endofibrose jifa 2013Endofibrose jifa 2013
Endofibrose jifa 2013
 
Pseudarthrose du col fémoral 2.pptx
Pseudarthrose du col fémoral 2.pptxPseudarthrose du col fémoral 2.pptx
Pseudarthrose du col fémoral 2.pptx
 
5_PATELLA_Place du chirurgien dans le traitement de l'instabilité fémoro-pate...
5_PATELLA_Place du chirurgien dans le traitement de l'instabilité fémoro-pate...5_PATELLA_Place du chirurgien dans le traitement de l'instabilité fémoro-pate...
5_PATELLA_Place du chirurgien dans le traitement de l'instabilité fémoro-pate...
 
Imagerie du Rachis du Rugbyman
Imagerie du Rachis du RugbymanImagerie du Rachis du Rugbyman
Imagerie du Rachis du Rugbyman
 
Sarcome leiomyosarcome vasculaire veineux
Sarcome leiomyosarcome vasculaire veineuxSarcome leiomyosarcome vasculaire veineux
Sarcome leiomyosarcome vasculaire veineux
 
5.fracturi generalitati fr
5.fracturi generalitati fr5.fracturi generalitati fr
5.fracturi generalitati fr
 
Aswad jfk2011
Aswad jfk2011Aswad jfk2011
Aswad jfk2011
 
Polytraumatise-cours-16-fevrier-2017pptx.pptx
Polytraumatise-cours-16-fevrier-2017pptx.pptxPolytraumatise-cours-16-fevrier-2017pptx.pptx
Polytraumatise-cours-16-fevrier-2017pptx.pptx
 
Arthrose du genou et prothese de genou
Arthrose du genou et prothese de genouArthrose du genou et prothese de genou
Arthrose du genou et prothese de genou
 
La myélopathie cervicale
La myélopathie cervicaleLa myélopathie cervicale
La myélopathie cervicale
 
Présentation Dénosumab en pratique clinique
Présentation Dénosumab en pratique cliniquePrésentation Dénosumab en pratique clinique
Présentation Dénosumab en pratique clinique
 
Pathologie sequellaire des traumatismes abdominaux
Pathologie sequellaire des traumatismes abdominauxPathologie sequellaire des traumatismes abdominaux
Pathologie sequellaire des traumatismes abdominaux
 
Atelier chirurgie orthopédique
Atelier chirurgie orthopédiqueAtelier chirurgie orthopédique
Atelier chirurgie orthopédique
 
IRDC 2016, Neurophysiologie de la douleur
IRDC 2016, Neurophysiologie de la douleurIRDC 2016, Neurophysiologie de la douleur
IRDC 2016, Neurophysiologie de la douleur
 
conduite à tenir devant 2 principaux traumatismes du sportif
conduite à tenir devant 2 principaux traumatismes du sportifconduite à tenir devant 2 principaux traumatismes du sportif
conduite à tenir devant 2 principaux traumatismes du sportif
 
INSTABILITE SCAPULO HUMERALE DIAGNOSTIC ET SURVEILLANCE POST THERAPEUTIQUE.pdf
INSTABILITE SCAPULO HUMERALE DIAGNOSTIC ET SURVEILLANCE POST THERAPEUTIQUE.pdfINSTABILITE SCAPULO HUMERALE DIAGNOSTIC ET SURVEILLANCE POST THERAPEUTIQUE.pdf
INSTABILITE SCAPULO HUMERALE DIAGNOSTIC ET SURVEILLANCE POST THERAPEUTIQUE.pdf
 
clasificationslesions.pdf cancer digestive
clasificationslesions.pdf cancer digestiveclasificationslesions.pdf cancer digestive
clasificationslesions.pdf cancer digestive
 
Ecographie tendon d'achille
Ecographie tendon d'achilleEcographie tendon d'achille
Ecographie tendon d'achille
 
JOUR 1 - (02) Epaules (MM. Lefèvre-Colau).pdf
JOUR 1 - (02) Epaules (MM. Lefèvre-Colau).pdfJOUR 1 - (02) Epaules (MM. Lefèvre-Colau).pdf
JOUR 1 - (02) Epaules (MM. Lefèvre-Colau).pdf
 

Kypho spine jack copie

  • 1. LES FRACTURES DU RACHIS THORACO- LOMBAIRE NOUVELLE APPROCHE THERAPEUTIQUE DOCTEUR JEAN-LUC BARAT HOPITAL PRIVÉ CLAIRVAL
  • 2. LES BASES PHYSIO- PATHOLOGIQUES
  • 3. LA CLASSIFICATION DES FRACTURES VERTEBRALES (Magerl)
  • 4. EPIDEMIOLOGIE  Les fractures vertébrales par compression sont très fréquentes  Les Fractures vertébrales par compression ne sont que trop rarement diagnostiquées et traitées  Les Fractures vertébrales par compression ont un impact sévère sur les patients et la société IOF: International OsteoporosisFoundation La Fondation internationale contre l’ostéoporose (IOF) est une organisation non lucrative qui représente 195 associations dans 92 régions du monde. http://www.iofbonehealth.or g
  • 5.
  • 6. LES FVC SONT FREQUENTES 20-25% des femmes et des hommes de race blanche âgés de plus de 50 ans ont déjà eu une FVC. Chez les femmes de plus de 80 ans, la prévalence du risque de fracture vertébrale est de 50%. L’incidence des fractures ostéoporotiques selon l’âge et le sexe
  • 7. LES FVC SONT MAL DIAGNOSTIQUÉES  Chez des patients âgés et hospitalisés à qui l’on avait fait une radiographie du thorax de profil, moins de 50% des fractures vertébrales identifiées ont été mentionnées dans les comptes-rendus radiologiques.  Seules 40% des femmes âgées chez qui des fractures vertébrales étaient clairement identifiables sur les radios ont été adressées pour une ostéodensitométrie (DXA) (moins de 20% chez les hommes).
  • 8.
  • 9. LES FVC ONT DES RÉPERCUSSIONS CHEZ LES PATIENTS Toutes les FVC sontassociées à unemorbidité, même les FVC asymptomatiques Les fractures vertébrales entraînent une déformation importante de la colonne, des douleurs dorsales et ont des conséquences cliniques ET biomécaniques En cas de fractures vertébrales cliniques, le taux de mortalité apparaît comme 8 fois plus élevé, ce qui est du même ordre que le taux de mortalité consécutif aux fractures de la hanche. Tous les types de fractures vertébrales sont associées à une morbidité
  • 10. FVC FVC (Fracture Vertébrale par Compression): Fracture stable de la colonne antérieure du rachis sans conséquences neurologiques Ellesapparaissentlors d’un évènementtraumatique plus oumoins important selonl’existenceou non d’unepathologiesousjacentetelleque: 1. Ostéoporose (PrimaireouSecondaire) 2. Cancer (MétastaseosseuseouMyélome Multiple) Un diagnostic et un traitementprécocesont indispensables afin de maximiser les résultatscliniques.
  • 11. CONSEQUENCES CLINIQUES Les fractures vertébrales entraînent une augmentation significative de la morbidité et de la mortalité. Taux de mortalité selon le nombre de fractures vertébrales courantes Diminution de l’indépendance et de la qualité de vie Diminution de la taille Ptose abdominale Douleurs dorsales aiguës et chroniques Difficultés à respirer (perte de volume respiratoire) Dépression Reflux et autres symptômes gastro-intestinaux Limitations de la mobilité de la colonne (difficulté à se pencher, à se lever, à s’habiller, à monter les escaliers…)
  • 12. CONSEQUENCES BIOMECANIQUES  Augmentation des risques de fracturesadjacentes (Cascade de fractures)  Risquerelatifaprès 1 fracture x3,2  Risquerelatifaprès 2 fractures x9,8  Risquerelatifaprès 3 fractures x23,3  Risque de dégénérescencediscale  Douleursfacettaires  Déséquilibre du rachisengendrant des dysfonctionnementsmusculaires
  • 13. NOUVELLE APPROCHE Untraitement complet des FVC doitdoncprendre en compte: • les problèmescliniques (en particulier la douleur) • les problèmesbiomécaniques
  • 14. RESTAURATION ANATOMIQUE La référence en traumatologie: Réduction + Fixation 1- Réduction Anatomique 2- Fixation • Restaurer la physiologie • Traiter la douleur • Restaurer la biomécanique • Fixer la réduction
  • 15. SpineJack®: l’idée Cause mécanique des FVC: Force de compression unidirectionelle cranio-caudale excessive Mécanisme de réduction des FVC: Force de distraction unidirectionelle cranio-caudale controlée
  • 16. SpineJack®: l’idée Adaptation du concept de „cric“ à la réduction des fractures vertébrales 1. Expansion cranio-caudale contrôlée 2. Maintien de la restauration avant l’injection du ciment 3. Préservation des trabécules osseuses
  • 17. SpineJack®: la technique chirurgicale 1. Contrôle du positionnement de l’implant • S’adapte au type de fracture • Instruments de préparation adaptés à l’implant
  • 18. SpineJack®: la technique chirurgicale 2. Contrôle de l’expansion de l’implant • “Implants tube” maintenant l’expansion à chaque mm à partir de 11mm • Possibilité d’appliquer une expansion dissymétrique entre les 2 implants
  • 19. SpineJack®: la technique chirurgicale 3. Contrôle de la stabilisation • Point d’entrée antérieur • Implant solidarisé à son tube prolongateur (pas de migration postérieure du ciment possible)
  • 21. Comment mesurer la Restauration Anatomique? CT-Scan Pré-op. Objectif: Utiliser les reconstructions 3D pour évaluer la restauration obtenue suite à la pose de l’implant CT-Scan Post-op. Fusion des 2, par rapport à l’arc postérieur Vertèbres « superposées » et comparables l’une à l’autre
  • 22. SpineJack® Restauration anatomique: Une restauration anatomique de la morphologie de la vertèbre mesurable Contrôle: Une adaptabilité a tout type de FVC même les plus complexes Résultats cliniques: Réduction immédiate et significative de la douleur et amélioration de la qualité de vie
  • 23. SpineJack® (cas 1) • Patient: femme, 34 ans •Activitéprofessionnelle: pharmacienne •Niveau: L1 (excellentequalitéosseuse) • Age fracture: 12 jours (accident voiture) • Classification Fracture: Radio: A1.1 (1er diagnostic) • VAS score pré-op : 7.3
  • 26. Evaluation Pré-op • Classification Fracture CT Scan: A3.2 (diagnostic révisé)
  • 27. Procédure • 2mL de ciment ont été injectés dans chaque pédicule • Temps de procédure : 35min
  • 29. Evaluation Post-op Suivi à 3 mois
  • 32. Résultats • Sortie : 2 jours • Retour au travail: 4 semaines après la sortie • Corset non nécessaire en post-op • Pas de fuite de ciment ou d’infection reportées • VAS post-op : 3,1
  • 33. SpineJack® (cas 2) • Patient: Homme69 ans • Classification Magerl: A1.3 • Niveau: T12 • Cause de la fracture: Trauma, avec osostéoporotique • Age Fracture : 20 jours • VAS pré-op: 7,2
  • 37. Evaluation Post-op • Nbre de SpineJack : 2 • Sortie : 2 jours après la chirurgie • Complications reportées : fuite ciment, non symptomatique • VAS post-op: 2,6 6 mois: 0,0 12 mois : 0,0
  • 38. SpineJack® (cas 3) • Patient: Homme79 ans • Classification Magerl: A2.3 • Niveau: L1 • Cause de la fracture: Trauma, avec osostéoporotique • Age Fracture : 45 jours • VAS pré-op: 7,2
  • 39.
  • 40.
  • 41.
  • 42.
  • 43. SpineJack® (cas 4) • Patient: Femme 85 ans • Classification Magerl: A3.2 • Niveau: L4 • Cause de la fracture: Trauma, avec osostéoporotique • Age Fracture : 20 jours • VAS pré-op: 7,2
  • 44.
  • 45.
  • 46.
  • 47. Stratégie thérapeutique Une double approche TRAITEMENT DE LA VCF OPERATION CHIRURGICALE Réaction rapide Traitement de la fracture
  • 48. Stratégie thérapeutique Une double approche TRAITEMENT DE LA VCF OPERATION CHIRURGICALE TRAITEMENT MEDICAL Réaction rapide Action à long terme Traitement de la fracture Suivi de la pathologie
  • 49. Equipe interdisciplinaire L’approche classique GÉNÉRALISTE RHUMATOLOGUE RADIOLOGUE CHIRURGIEN
  • 50. Equipe interdisciplinaire Une nouvelle approche GÉNÉRALISTE RADIOLOGUE RHUMATOLOGUE CHIRURGIEN