SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  60
Télécharger pour lire hors ligne
MM. Lefèvre-Colau, MCU-PH
Department of Physical Medicine and Rehabilitation,
Cochin Hospital (AP-HP), Paris Descartes University,
Pr Rannou , INSERM U1153, 75679 Paris Cedex 14, France.
Rééducation
Epaule douloureuse
1-Quel Patient ?
2-Quelle Rééducation ?
3-Quelle Efficacité ?
-Evolution récente connaissance
cinématique de l’épaule
→Evolution des programmes de Rééducation
de l’épaule douloureuse OA
[Wu G, ISB recommendation J Biomech 2005]
Cinématique élévation du bras
Elévation active du bras jusqu’à 160°
• Mouvement élévation gléno-huméral
• couplé & coordonné mouvement Scapula
• Scapulothoracic
– Rotation (Sonnette) latérale/abduction
– (upward rotation UR)/thorax )
– Tilt post/thorax/anteflexion
• Increases overall shoulder complex ROM
• Orienter la glène/stabilisation & centrage tête humérale
• maintaining glenohumeral /ST muscle length
• to maximize contractile function.
reijneveld eae, et al. br j sports med 2017; revue systématique
SIMS 2016
Ludewig PM,J Bone Joint Surg 2009, Lefevre-colau MM, Roren Ann Phys Rehabil Med (2017
Elevation & Rotation Lateral Humerus [GH]
→Eviter le contact entre
Grand tubercule & Arche acromio-coracoidien
[Gagey et al., 1992 ; Billuart et al., 2003]
1
2
3
→5 Déficiences dominantes
→Stratégie de Rééducation Epaule Douloureuse
[Pr M. Revel 2005]
Epaule
douloureuse
Non enraidie
Tendinopathie
CDR
Epaule
Raide Epaule
instable
Epaule
Déficitaire
Epaule
déconditionnée
à l’effort
Problématique tendinopathie de CDR
• Douleur épaule → Prévalence ponctuelle varie entre 7% à 26%
• 3ème cause de consultation en pathologie musculo-squelettique après lombalgie &
cervicalgie
• Most common cause of shoulder pain is rotator cuff disease,
85% of all shoulder pain presentations in primary care study
• Impacts on the performance of tasks essential to daily living/sick leave/ costs /
secondary care
– 30% Tt chirurgical
– 70% Tt conservateur
-Increasing number of rotator cuff surgical procedures / subacromial Decompression over
the last decade by 238%
[Luime JJ, Scand J Rheumatol. 2004 Ensor KL,.J Shoulder Elbow Surg .2013]
Une douleur d’épaule liée à une tendinopathie de la
coiffe des rotateurs correspond à
« syndrome douloureux sous-acromial «
• douleur non traumatique, habituellement
unilatérale, localisée autour de l’acromion, souvent
aggravée pendant ou après une élévation du bras.
Comprend
• Bursite
• Tendinopathie et rupture dégénérative des
tendons de la coiffe des rotateurs
• Tendinopathie du biceps
• Tendinopathies calcifiantes
L’arthropathie acromio-claviculaire est une pathologie
fréquente, souvent asymptomatique, et donc à ne pas
méconnaitre
Le terme de « conflit sous-acromial » est
plutôt considéré comme un facteur
étiologique, et non pas comme un diagnostic.
Buchbinder Journal of Clinical Epidemiology 1996, Whittle S, Annals of Internal Medicine 2015
TENDINOPATHIE CALCIFIANTE
-forme rare et à part de la pathologie de la coiffe des rotateurs
-6,8% des personnes souffrant de douleurs d’épaule
-prévalence dépôts de calcium varient 2% à 20%
épaules asymptomatiques
-Généralement les patients se présentent avec l'apparition rapide de la
douleur d'épaule sévère,
radiographies standards des dépôts de calcium visibles dans les
tendons de la coiffe des rotateurs
-physiopathologique exacte des dépôts de calcium ou
d’hydroxyapatite dans les tendons de la coiffe des rotateurs n'est pas
clairement élucidée à ce jour
Tendinopathies de la Coiffe des Rotateurs
Titchener 2014
Fukuda H J Shoulder Elbow
Surg. 2000
Localisées au niveau de la bourse ou a la face
superficielles (30%)
Les ruptures partielles de la coiffe des rotateurs
peuvent prendre plusieurs aspects
Elles peuvent être
intratendineuse (30%),
articulaires ou à la face
profondes (30%)
La rupture dégénérative touche
le plus fréquemment le supra-
épineux et peut s’étendre en
arrière vers le sous-épineux ou
en avant vers le sous-
scapulaire.
Rupture transfixiante du supra-
épineux, dont la taille est
variable par rapport àl’insertion
du tendon sur le grand tubercule
Prévalence des ruptures transfixiantes de coiffe dans la population genérale
- augmente avec l'âge +++++
-prévalence réelle des ruptures de la coiffe indépendamment de la présence ou de
l'absence de symptômes dans la population générale se situe entre 20 et 30% et n’est
symptomatique que dans 1/3 des cas
Corrélation anatomo-clinique
-Dans une étude transversale la prévalence des ruptures transfixiantes
de CDR définies par échographie était de 22,1%
et augmentait avec chaque décennie de vie allant de
10,7% chez les personnes de 50 ans à 36,6% chez les personnes de 80 ans
et +
Parmi les patients ayant une rupture transfixiante les 2/3 étaient
asymptomatiques +++++++++
Minagawa , J Orthop.2013
1/ Quels patients?
Rationnel de la Rééducation de
Tendinopathie de la coiffe des rotateurs
Conflit Sous Acromial
Sans rupture transfixiante de CDR
Rupture de Coiffe
Cinématique Syndrome douloureux Sous Acromial
• Décentrage ou instabilité dynamique tête humérale/glène
– Translation supérieure /modification position de la glène
– modification espace sous acromial (ESA) lors des mouvements d’elevation
[H Graichen S 2001 Journal of Orthopaedic Research 19 (2001) Hinterwimmer 2005
Yuji Yamada, et al. Dynamic three-dimensional shoulder kinematics in patients with massive rotator
cuff tears: a comparison of patients with and without subscapularis tears Clin Shoulder Elbow
Matching the (3D) bone model and fluoroscopic images.
• Décentrage ou instabilité dynamique tête humérale/glène
• Dyskinésie scapulaire/ modification orientation glene
– meme niveau elevation humero-thoracique HT
– diminution rotation lateral scapulaire (sonnette
laterale)
– ↗compression CDR/ ↘ taille ESA
[Kamkar A.1993 Ludewig Reynolds 2009, Flatow , 1994; phadke 2009]
Cinématique Syndrome douloureux Sous Acromial
Lawrence RL, The Impact of Decreased Scapulothoracic Upward Rotation on Subacromial Proximities. Orthop Sports Phys Ther. 2019
Rupture de Coiffe: multiple cause
-F Intrinsèque, Dégénérative
FDR Vieillissement Tendon
-Sollicitation excessive ?
-Traumatisme
-F professionnel/loisir
Mauvais geste ?
-Age
[Diab.,corticoides,IMC, tabac,
sedentarité ect ……..]
-Psycho-sociaux
[Seitz 2011].
→ Rationnel solide pour proposer de la Reeducation
Objectifs :
• Education
• posture/Recentrage/correction du geste /
• cicatrisation tendon/ renforcement musculaire/ equilibre ratio
• fonction/ schéma neuromoteur ect…
Stratégie thérapeutique médicale
dans les Tendinopathies CDR
Tt Médico-fonctionnel de 1ère intention
-Analgesic, (NSAIDs), & Glucocorticoid injections.
-Patient Education [diagnosis & prognosis]
-Associé 2nd temps , douleur souvent de tonalité inflammatoire est
maitrisée
-Kinésithérapie manuelle & Exercices de rééducation
Exclusion: rupture traumatique du sujet jeune
Objectifs de la kinésithérapie
• Rétablir cinématique couplée & efficace
– Mvt. Gleno-humérale (GH)/ Scapulo-thoracique (ST)
– lors de l’élévation du bras
• Recentrer tête huméral/glène
• ↘ contrainte tendon/ouvrir espace sous
acromial
• Favoriser action muscle coiffe/deltoïde
/trapèze/serratus
• Favoriser la chaine cinématique
Ex Limiter translation supérieure de la tête huméral/glène
• Recentrage actif de la tête humérale
– sollicite cocontraction abaisseurs extrinsèques
– Grand pectoral/Grand dorsal
– lors de l’abduction active
– faciliter l’action du deltoïde.
Ex Recentrage tête huméral/Corriger Dyskinésie [orientation glène]
• Programmes focalisé sur la correction de la posture et dyskinésie scapulaire
– essentiellement rotation (sonnette) latérale et tilt postérieur scapulaire)
Résultats/Recentrage Actif tête humérale
Hinterwimmer S, Influence of adducting and abducting muscle forces on the subacromial space width.
Med Sci Sports Exerc. 2003
Beaudreuil J, Assessment of dynamic humeral centering in shoulder pain with impingement syndrome:
a randomised clinical trial. Ann Rheum Dis. 2011
Beaudreuil J et al. Br J Sports Med. 2015
Effect of dynamic humeral centring (DHC) treatment on painful active elevation of the arm in
subacromial impingement syndrome.
Result/scapular-focused treatment
Systematic review
• Clinical outcomes of a scapular-focused treatment in patients with subacromial pain syndrome: Reijneveld EAE,Noten S, Michener
LA,et al. Br J Sports Med 2017
• 4 studies were included describing various scapular-focused interventions, including scapular focused exercise therapy, scapular
mobilisation and scapular taping.
• moderate evidence scapular-focused treatment/other physiotherapeutic treatment (NS ex) is effective in improving scapular
muscle strength
1/ Gain d’amplitude articulaire
récupérer la mobilité de l’articulation
gléno-humérale et & scapulo-thoracique
2/Correction de la posture +++++
Techniques visant à ouvrir l’espace sous-acromial
: correction de la position de la tête humérale
par recentrage actif, correction active de la
posture scapulaire et apprentissage des voies de
passage
3/Renforcement musculaire
Exercice statique and dynamique progressifs
visant a renforcer la musculature glenohuméral
et scapulothoracique. Les exercices sont réalisés
avec une intensification progressive et vise a
récupérer la force, la résistance et d’endurance
musculaire.
4/Proprioception
Travail d’intégration des ces acquis dans les
schéma neuromoteur adaptés : travail de la
qualité et de l’efficacité du geste
5/Autoprogramme
Protocole
d’exercises
Reed tendinopathie de la coiffe
CSA & Rupture non-traumatic-isolated supraspinatus in patients > 50 ans
→Traitement medico fonctionnel de première intention
-Place primordiale de la Rééducation ++
-Pas d ‘interdiction du geste mais «geste bien fait! »
-Réatlhetisation
-Further longer-term studies are need →possible progression of rotator cuff tears
Symptomatique ou asymptomatique ?
→5 Déficiences dominantes
→Stratégie de rééducation épaule douloureuse
[Pr M. Revel 2005]
A.Epaule
douloureuse
Tendinopathie
CDR
B.Epaule
Raide
RADIO+
C.Epaule
Instable
D.Epaule
Déficitaire
Epaule
déconditionnée
à l’effort
Traitement Capsulite Rétractile
-quels patients ?
• Dépend du TYPE
• Idiopathique ou Secondaire
• Sévérité
• Phase
Capsulite Idiopathique Primitive
→ Consensus
• Primaire ou primitive ou idiopathique
– associée à aucune autre lésion ni pathologie
– Pas de facteur déclenchant
• Diagnosis based on
– Searching for the 3 characteristic clinical phases
• Clinical analysis of shoulder restriction mobility GH
– [scapula bloquée]
• radiography findings excluding any glenohumeral
arthropathy
Dias R et al. BMJ. 2005, Hsu JSES 2011, Hwang 2016
Douloureuse (chaude) ,
«painfull freezing phase»
(3-9 mois).
Enraidissement
«frozen or stiff or adhesive
phase» (4-12 mois).
Récupération «resolution
phase or thawing phase»
(12- 42 mois).
Beaudreuil J Eur J Phys Rehabil Med. 2020
Histopathologie de la capsulite
Millar NL Frozen shoulder. Nat Rev Dis Primers. 2022
Capsulite Secondaire ?
• Distinction CR Iaire et CR IIaire n’est pas consensuelle.
• Décrit dès 1969 par Lundberg/
-Revue systématique Abrassart et coll. 2021
définition des capsulites et leur évolution
• 9/24 [37%]
• distinction entre les CR Iaire et IIaire
85% agreed
11% either
disagreed or
strongly disagreed
66% agreed
15% disagreed
19% neutral
Enquête de consensus membres American Shoulder and Elbow Surgeons [ASES]
traumatisme,
chirurgie
locorégionale
infarctus du
myocarde
Zuckerman JD, Rokito A. Frozen shoulder: a consensus definition. J Shoulder Elbow Surg 2011;20:322–325.
‘Frozen shoulder’ is ill-defined. Sophie Abrassart et al. EFORT Open Rev. 2020
Capsulite [capsulitis] IRM?
Hypertrophie capsulo-synoviale
- IRM + injection IV gadolinium
- prise de contraste capsulo-synoviale
hyperintense. hypervascularisée.
Toute la capsule peut être atteinte
• Intervalle des rotateurs [IR]
• ligt coraco-huméral
• récessus axillaire
• Spécificité 97%
Suh CH, Systematic reviewand meta-analysis of magnetic resonance imaging features for diagnosis
ofadhesive capsulitis of the shoulder. Eur Radiol. 2019 Pessis E, DrapéJL, Lefèvre-Colau MM et al.. Eur Radiol. 2020/ Teixeira PA, Blum A. AJR Am J Roentgenol. 2012
Systemic frozen shoulder: Diabetes mellitus +++++
Facteur de risque CR principal & mieux établi.
-mean prevalence DM population with AC was 30%.
-Prevalence of diabetes, or prediabetes in AC 72%.
→AC is considered more severe and resistant to treatment in the diabetic
population
Austin JSES 2014, Massoud JSES 2002, Skreik, Muscles, Ligaments and Tendons Journal 2016
CR IIaire
CR Extrinsèque
-Shoulder surgical
procedures
CR intrinsèque
Fissure du labrum
CR intrinseque
-Rotator cuff disorders
• Difficulté diagnostique
Capsulite idiopathique primitive
En particulier chez des médecins
moins expérimentés
• 63.4% GP referral letters
• to musculoskeletal services
[1087 lettres examinées rhumatologue]
• no diagnosis was offered at all.
Speed CA, Crisp AJ. Referrals to hospital-based rheumatology
and orthopaedic services: seeking direction. Rheumatology 2005
Jones et al. A qualitative study of patients’ perceptions and priorities when living
with primary frozen shoulder. BMJ Open 2013;
Lyne SA. Living with a frozen shoulder - a phenomenological inquiry. BMC
Musculoskelet Disord. 2022
• Retentissement /handicap ?
• Etudes qualitatives
• Most important experiential themes
identified
 Pain which was severe as well as
inexplicable
 Confusion/anxiety associated with
delay in diagnosis and uncertainty
about the implications for the future
Patient
Education
Informing the patient
discussing the natural
history
inform patients of the
available options
all healthcare providers
provide the same message to
reduce confusion,
contradiction, and negative
stress factors.
Pharmacotherapy
paracetamol/
acetaminophen
non-steroidal anti-
inflammatory drugs
(NSAIDs
+/-Corticosteroids PO
Physiotherapy
PT is commonly
prescribed to improve
range of motion (ROM)
and function
but also can have an
effect on pain
Good advice and education has been shown to reduce patient anxiety and result in subjective
improvement of symptoms
TT → Diagnostic précoce
Phase initiale douloureuse – painful “freezing”
Jones, S., Hanchard, N., Hamilton, S. & Rangan, A. A qualitative study of patients‘ perceptions
and priorities when living with primary frozen shoulder. BMJ Open (2013).
Traitement
médical
Tt 2ème intention IA ou BSA corticoïdes
Rationnel
↗ Cytokines inflammatory anterior capsule
-Neoangiogenese
(Large numbers capillaries & venules dilated with erythrocytes)
-mature and regenerating nerve fibres
-Arthroscopy Aspect hyperémique & épaissi capsule & synovial Anterior & inferior part joint
-Douleur insomniante +++
Pessis E, Drapé JL, Lefèvre-Colau MM et al. Eur Radiol. 2020/ Teixeira PA, Blum A. AJR Am J Roentgenol. 2012
1
12
24
Intérêt IA de corticoïdes → Interompre cascade inflammatoire “chemical synovectomy”
prior to the emergence of capsular contraction
• Intra-Articular steroid injection>Physiotherapy
– Sur douleur & fonction à court terme
• Adjonction des exercices physiques +IAGH
→ Améliorer récupération des mobilités
• 2 ECR bonne méthodologie
Carette S, Arthritis Rheum. 2003. Buchbinder et al., Arthritis Rheum. 2007
Cochrane Database of Systematic Reviews 2014,
Issue 8. Art. No.: CD011275
Challoumas Comparison of Treatments for Frozen Shoulder A Systematic Review and Meta-analysis JAMA Network Open. 2020.
Efficacité Tt phase chaude CR ?
+ standardized
rehabilitation protocol supervised by
a physical therapist 3 times/week
until the end of treatment.
-ECR de 74 patients
-CR évoluant en moyenne
depuis 3 mois
-Idiopathique (85%)
-IAGH corticoïdes
versus AINS per os.
Ranalletta M, Am J Sports Med. 2016
• Échec du traitement
• Phase douloureuse et enraidie
• Contracture Fibrose capsulaire prolifération cellules fibroblastiques myofibroblastessynthèse accrue collagène de type 1 et 3 désorganisé
• Arthroscopic --Marked synovial reaction -Fibroplasia equally
• Capsulite secondaire
1
12 24
Zuckerman JD, Rokito A. Frozen shoulder: a consensus definition. J Shoulder Elbow Surg 2011;20:322–325.
Arthrodistension
-Forme les + sévères
-Forme secondaire
-Phase 2 et 3
Buchbinder et al.,
Arthritis Rheum. 2007
Arthrodistension +
mobilisation immédiate
-IRM
diagnostics différentiels épaule raide
(biceps intervalle des rotateurs,,,,)
-JO
• 1ère arthro sous scopie « gold standard »
• répétée 2 à 3 fois à 1 semaine d’intervalle
• sous échographie
• Capsulo-distensions par
• Xylocaïne 0,5%
• sérum physiologique
• corticoïdes (diprostene)
• mobilisation active immédiate
en kinésithérapie.
+ arthromoteur
+ autoprogramme
Autres traitements
• Bloc nerf supra-scapulaire ?
• Acide hyaluronique ?
• Microembolisation ?
• Toxine botulinique ?
• A l’étude
OMARTHROSE
• Rarement isolée
• Souvent lésion de
CDR associée
• Pincement gléno-
huméral (<5mm)
• Ostéophytose.
• Condensation
osseuse sous-
chondrale.
Omarthrose
idiopathique ou primitive Omarthrose secondaire
Rugg CM et al. J Shoulder Elbow Surg. 2018
→5 Déficiences dominantes
→Stratégie de rééducation épaule douloureuse
/quels Patients ?
[Pr M. Revel 2005]
A.Epaule
douloureuse
Tendinopathie
CDR
B.Epaule
raide C.Epaule
Instable
D.Epaule
Déficitaire
Epaule
déconditionnée
à l’effort
Rééducation Epaule instable
Quels patients ?
1-Instabilité post-
traumatique
Unidirectional Instability
Anterior
2-Instabilité
multidirectionnelle
[MDI]
3-Instabilité micro-
traumatique
Epaule micro-
instable du sportif
(sport de lancer)
Traumatic anterior
structural instability
Age < 25
Regular intens physical
activity
Competition
> 2 or 3 recurrence
Age > 30
abnormal muscular control
non traumatic instability
scapular instability
Global laxity
Volontary Luxation
Surgery is
recommended
rehabilitation programs
Before surgery
Age ++ <20 ➨ 66-97%
Age >40 ➨ 0-21%
reported recurrence of the
instability
Treatment choice
Instabilité multidirectionnelle MDI
• Positive apprehension ++
• Instability is primarily due to a disruption capsulolabral complex.
Instabilité antérieure post traumatique
Traumatic structural instability
• Sulcus test: > à 2 cm
• Test de tiroir: Tiroir ant. + post très important
• Test hyper-abduction passive positif 2 cotés
• RL > 90°
• Poignets Coudes Genoux Axiale
Instabilité multidirectionnelle/hyperlaxité
→5 Déficiences dominantes
→Stratégie de rééducation épaule douloureuse
/quels Patients ?
[Pr M. Revel 2005]
A.Epaule
douloureuse
Tendinopathie
CDR
B.Epaule
raide C.Epaule
instable
D.Epaule
Déficitaire
Epaule
déconditionnée
à l’effort
Quels patients?
Etiologie d’une dyskinésie unilatérale
[causes of unilateral WS]
• Classification related to
Nerve, Muscle, Bone or Joint pathology
[Fiddian NJ, Clinical orthopaedics and related research 1984,
Seror P, Lefevre-colau MM et al Muscle Nerve 2017 ]
Accessory nerve palsy
-Déficit m. Trapèze
-39/128 (30%)
-26 (67%) medical cause
La + fréquente +++
Long thoracic nerve palsy
-Déficit m. Dentelé Antérieur
-70 /128 (54%) LTN lesions
-causes were NA (n=61) 87%
Dyskinésie neuro-motrice: Scapula Alata
H Guérini
[Roren A, Roby-Brami A, Poiraudeau S Lefevre-colau MM et al. Clin Biomech 2013, Seror P et al Muscle Nerve 2017 ]
-Trouble de la statique scoliosis (n=4)
-Rotator cuff impingement (n=2)
-Exostosis of the acromion (n=1)
-Trauma of the clavicle (n=4)
Etiologies of the joint- or bone-
related WS
[Roren A, Roby-Brami A, Poiraudeau S Lefevre-colau MM Clin Biomech 2013]
Seror P, Lefevre-colau MM et al Muscle Nerve 2017
WS unrelated to a nerve, muscle, bone
or joint pathology.
• Voluntary WS was diagnosed when the clinical examination
revealed a "bilateral" dynamic WS, but all other clinical, EDX and
other examinations were normal.
• Six patients had voluntary WS .
Prise en charge : test à l’élastoplaste
Orthèses transitoire de stabilisation de la
scapula
Confection
orthoprothésiste:
S Moreau ,
F Fayad Cochin
Kauppila 1993 speculated that repeated
scapular winging (eg, in the absence of a
stabilizing brace) may delay recovery of
patients with SALT because of
excessive long thoracic nerve tensioning.
Case series and retrospective
-22 patients (11 female patients)
-median age 34 years (28-44 years),
-diagnosed with scapula alata
-caused by injury to the long thoracic nerve
-were successively referred as outpatients to a
physical therapy program at a university
hospital.
Epaule déficitaire: atteinte neurologique
douleur projetée
• Eliminer une NCB C5
Atteinte neuro & vasculaire
douleur projetée
• Syndrome de la traversée cervico-thoraco-brachiale
• Eliminer
• Pathologie extra-rhumatologique
– lésion dôme pleural
– Pathologie cardio-vasculaire
– Autre
Atteinte neuro & vasculaire
douleur projetée
Conclusion
Efficacité de la rééducation
-Phénotype
-Adapté Déficience / Limitation d’activité patients
-Preuve encore faible
-nouveaux tts en association avec la rééducation
→ effet facilitateurs des exercices physiques et de la
thérapie manuelle

Contenu connexe

Similaire à JOUR 1 - (02) Epaules (MM. Lefèvre-Colau).pdf

Approche ostéopathique des cervicalgies du rugbyman
Approche ostéopathique des cervicalgies du rugbymanApproche ostéopathique des cervicalgies du rugbyman
Approche ostéopathique des cervicalgies du rugbymanCHU de Liège
 
Hernie Discale 11 01 11
Hernie Discale 11 01 11Hernie Discale 11 01 11
Hernie Discale 11 01 11raymondteyrouz
 
Apport de la radiologie à la chirurgie du rachis: une question d'équilibre
Apport de la radiologie à la chirurgie du rachis: une question d'équilibre Apport de la radiologie à la chirurgie du rachis: une question d'équilibre
Apport de la radiologie à la chirurgie du rachis: une question d'équilibre Michel Triffaux
 
Algies peri-pubiennes
Algies peri-pubiennesAlgies peri-pubiennes
Algies peri-pubiennesIRMSHN276
 
La myélopathie cervicale
La myélopathie cervicaleLa myélopathie cervicale
La myélopathie cervicaleBenjamin NICOT
 
Conférence bni Valentin Doucy Osteopathe
Conférence bni Valentin Doucy OsteopatheConférence bni Valentin Doucy Osteopathe
Conférence bni Valentin Doucy OsteopatheFabian Puech
 
Irene pérez íñiguez_rapport_stages_2- def
Irene pérez íñiguez_rapport_stages_2- defIrene pérez íñiguez_rapport_stages_2- def
Irene pérez íñiguez_rapport_stages_2- defgraci_ij
 
Traitement des Lésions du Système Musculo-Squelettique par l’Association de T...
Traitement des Lésions du Système Musculo-Squelettique par l’Association de T...Traitement des Lésions du Système Musculo-Squelettique par l’Association de T...
Traitement des Lésions du Système Musculo-Squelettique par l’Association de T...Regenlab
 
NOUVEAUTÉS DANS LA PRISE EN CHARGE DE L’ARTHROSE
NOUVEAUTÉS DANS LA PRISE EN CHARGE DE L’ARTHROSENOUVEAUTÉS DANS LA PRISE EN CHARGE DE L’ARTHROSE
NOUVEAUTÉS DANS LA PRISE EN CHARGE DE L’ARTHROSEDr Riyadh Essefi
 
Semiologie neurologique
Semiologie neurologiqueSemiologie neurologique
Semiologie neurologiqueElsa von Licy
 
Degezepicondylitejfk2011
Degezepicondylitejfk2011Degezepicondylitejfk2011
Degezepicondylitejfk2011Pierre Trudelle
 
Epidemiologie de la pubalgie - Prof Ekstrand j, Dr Baudot c , Dr Chalabi h, D...
Epidemiologie de la pubalgie - Prof Ekstrand j, Dr Baudot c , Dr Chalabi h, D...Epidemiologie de la pubalgie - Prof Ekstrand j, Dr Baudot c , Dr Chalabi h, D...
Epidemiologie de la pubalgie - Prof Ekstrand j, Dr Baudot c , Dr Chalabi h, D...VitamineB
 
Lombalgie chronique hsjm
Lombalgie chronique hsjmLombalgie chronique hsjm
Lombalgie chronique hsjmVangakui
 
Prise en charge d’un traumatisme du rachis cervical 2015
Prise en charge d’un traumatisme du rachis cervical 2015Prise en charge d’un traumatisme du rachis cervical 2015
Prise en charge d’un traumatisme du rachis cervical 2015Eric Burggraff
 
Apport pronostique de l’échographie dans les tendinopathies du sportif
Apport pronostique de l’échographie dans les tendinopathies du sportifApport pronostique de l’échographie dans les tendinopathies du sportif
Apport pronostique de l’échographie dans les tendinopathies du sportifIRMSHN276
 
Fracture du rachis thoraco.dr manzo norbert.
Fracture du rachis thoraco.dr manzo norbert.Fracture du rachis thoraco.dr manzo norbert.
Fracture du rachis thoraco.dr manzo norbert.Norbert Manzo
 

Similaire à JOUR 1 - (02) Epaules (MM. Lefèvre-Colau).pdf (20)

Approche ostéopathique des cervicalgies du rugbyman
Approche ostéopathique des cervicalgies du rugbymanApproche ostéopathique des cervicalgies du rugbyman
Approche ostéopathique des cervicalgies du rugbyman
 
14 24 mai kinés
14 24 mai kinés14 24 mai kinés
14 24 mai kinés
 
Hernie Discale 11 01 11
Hernie Discale 11 01 11Hernie Discale 11 01 11
Hernie Discale 11 01 11
 
Apport de la radiologie à la chirurgie du rachis: une question d'équilibre
Apport de la radiologie à la chirurgie du rachis: une question d'équilibre Apport de la radiologie à la chirurgie du rachis: une question d'équilibre
Apport de la radiologie à la chirurgie du rachis: une question d'équilibre
 
Algies peri-pubiennes
Algies peri-pubiennesAlgies peri-pubiennes
Algies peri-pubiennes
 
La myélopathie cervicale
La myélopathie cervicaleLa myélopathie cervicale
La myélopathie cervicale
 
Conférence bni Valentin Doucy Osteopathe
Conférence bni Valentin Doucy OsteopatheConférence bni Valentin Doucy Osteopathe
Conférence bni Valentin Doucy Osteopathe
 
SFRE
SFRESFRE
SFRE
 
Irene pérez íñiguez_rapport_stages_2- def
Irene pérez íñiguez_rapport_stages_2- defIrene pérez íñiguez_rapport_stages_2- def
Irene pérez íñiguez_rapport_stages_2- def
 
Traitement des Lésions du Système Musculo-Squelettique par l’Association de T...
Traitement des Lésions du Système Musculo-Squelettique par l’Association de T...Traitement des Lésions du Système Musculo-Squelettique par l’Association de T...
Traitement des Lésions du Système Musculo-Squelettique par l’Association de T...
 
NOUVEAUTÉS DANS LA PRISE EN CHARGE DE L’ARTHROSE
NOUVEAUTÉS DANS LA PRISE EN CHARGE DE L’ARTHROSENOUVEAUTÉS DANS LA PRISE EN CHARGE DE L’ARTHROSE
NOUVEAUTÉS DANS LA PRISE EN CHARGE DE L’ARTHROSE
 
Semiologie neurologique
Semiologie neurologiqueSemiologie neurologique
Semiologie neurologique
 
Degezepicondylitejfk2011
Degezepicondylitejfk2011Degezepicondylitejfk2011
Degezepicondylitejfk2011
 
Epidemiologie de la pubalgie - Prof Ekstrand j, Dr Baudot c , Dr Chalabi h, D...
Epidemiologie de la pubalgie - Prof Ekstrand j, Dr Baudot c , Dr Chalabi h, D...Epidemiologie de la pubalgie - Prof Ekstrand j, Dr Baudot c , Dr Chalabi h, D...
Epidemiologie de la pubalgie - Prof Ekstrand j, Dr Baudot c , Dr Chalabi h, D...
 
Lombalgie chronique hsjm
Lombalgie chronique hsjmLombalgie chronique hsjm
Lombalgie chronique hsjm
 
Prise en charge d’un traumatisme du rachis cervical 2015
Prise en charge d’un traumatisme du rachis cervical 2015Prise en charge d’un traumatisme du rachis cervical 2015
Prise en charge d’un traumatisme du rachis cervical 2015
 
Apport pronostique de l’échographie dans les tendinopathies du sportif
Apport pronostique de l’échographie dans les tendinopathies du sportifApport pronostique de l’échographie dans les tendinopathies du sportif
Apport pronostique de l’échographie dans les tendinopathies du sportif
 
Quand envisager le recours à une prothèse ?
Quand envisager le recours à une prothèse ?Quand envisager le recours à une prothèse ?
Quand envisager le recours à une prothèse ?
 
Traitements non pharmacologiques de l’arthrose
Traitements non pharmacologiques de l’arthroseTraitements non pharmacologiques de l’arthrose
Traitements non pharmacologiques de l’arthrose
 
Fracture du rachis thoraco.dr manzo norbert.
Fracture du rachis thoraco.dr manzo norbert.Fracture du rachis thoraco.dr manzo norbert.
Fracture du rachis thoraco.dr manzo norbert.
 

Dernier

Cours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdf
Cours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdfCours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdf
Cours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdfKarimaLounnas
 
Guide bonne pratique fabrication domaine pharmaceutique.pdf
Guide bonne pratique fabrication domaine pharmaceutique.pdfGuide bonne pratique fabrication domaine pharmaceutique.pdf
Guide bonne pratique fabrication domaine pharmaceutique.pdfmohammed197241
 
La radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapie
La radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapieLa radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapie
La radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapienimaelhajji
 
ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...
ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...
ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...Sargata SIN
 
Biochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdf
Biochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdfBiochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdf
Biochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdfOuattaraBamory3
 
LES TECHNIQUES ET METHODES EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdf
LES TECHNIQUES ET METHODES  EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdfLES TECHNIQUES ET METHODES  EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdf
LES TECHNIQUES ET METHODES EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdfBallaMoussaDidhiou
 
Artificial intelligence and medicine by SILINI.pptx
Artificial intelligence and medicine by SILINI.pptxArtificial intelligence and medicine by SILINI.pptx
Artificial intelligence and medicine by SILINI.pptxsilinianfel
 

Dernier (7)

Cours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdf
Cours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdfCours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdf
Cours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdf
 
Guide bonne pratique fabrication domaine pharmaceutique.pdf
Guide bonne pratique fabrication domaine pharmaceutique.pdfGuide bonne pratique fabrication domaine pharmaceutique.pdf
Guide bonne pratique fabrication domaine pharmaceutique.pdf
 
La radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapie
La radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapieLa radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapie
La radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapie
 
ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...
ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...
ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...
 
Biochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdf
Biochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdfBiochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdf
Biochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdf
 
LES TECHNIQUES ET METHODES EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdf
LES TECHNIQUES ET METHODES  EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdfLES TECHNIQUES ET METHODES  EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdf
LES TECHNIQUES ET METHODES EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdf
 
Artificial intelligence and medicine by SILINI.pptx
Artificial intelligence and medicine by SILINI.pptxArtificial intelligence and medicine by SILINI.pptx
Artificial intelligence and medicine by SILINI.pptx
 

JOUR 1 - (02) Epaules (MM. Lefèvre-Colau).pdf

  • 1. MM. Lefèvre-Colau, MCU-PH Department of Physical Medicine and Rehabilitation, Cochin Hospital (AP-HP), Paris Descartes University, Pr Rannou , INSERM U1153, 75679 Paris Cedex 14, France. Rééducation Epaule douloureuse 1-Quel Patient ? 2-Quelle Rééducation ? 3-Quelle Efficacité ?
  • 2. -Evolution récente connaissance cinématique de l’épaule →Evolution des programmes de Rééducation de l’épaule douloureuse OA [Wu G, ISB recommendation J Biomech 2005]
  • 3. Cinématique élévation du bras Elévation active du bras jusqu’à 160° • Mouvement élévation gléno-huméral • couplé & coordonné mouvement Scapula • Scapulothoracic – Rotation (Sonnette) latérale/abduction – (upward rotation UR)/thorax ) – Tilt post/thorax/anteflexion • Increases overall shoulder complex ROM • Orienter la glène/stabilisation & centrage tête humérale • maintaining glenohumeral /ST muscle length • to maximize contractile function. reijneveld eae, et al. br j sports med 2017; revue systématique SIMS 2016 Ludewig PM,J Bone Joint Surg 2009, Lefevre-colau MM, Roren Ann Phys Rehabil Med (2017
  • 4. Elevation & Rotation Lateral Humerus [GH] →Eviter le contact entre Grand tubercule & Arche acromio-coracoidien
  • 5. [Gagey et al., 1992 ; Billuart et al., 2003] 1 2 3
  • 6. →5 Déficiences dominantes →Stratégie de Rééducation Epaule Douloureuse [Pr M. Revel 2005] Epaule douloureuse Non enraidie Tendinopathie CDR Epaule Raide Epaule instable Epaule Déficitaire Epaule déconditionnée à l’effort
  • 7. Problématique tendinopathie de CDR • Douleur épaule → Prévalence ponctuelle varie entre 7% à 26% • 3ème cause de consultation en pathologie musculo-squelettique après lombalgie & cervicalgie • Most common cause of shoulder pain is rotator cuff disease, 85% of all shoulder pain presentations in primary care study • Impacts on the performance of tasks essential to daily living/sick leave/ costs / secondary care – 30% Tt chirurgical – 70% Tt conservateur -Increasing number of rotator cuff surgical procedures / subacromial Decompression over the last decade by 238% [Luime JJ, Scand J Rheumatol. 2004 Ensor KL,.J Shoulder Elbow Surg .2013]
  • 8. Une douleur d’épaule liée à une tendinopathie de la coiffe des rotateurs correspond à « syndrome douloureux sous-acromial « • douleur non traumatique, habituellement unilatérale, localisée autour de l’acromion, souvent aggravée pendant ou après une élévation du bras. Comprend • Bursite • Tendinopathie et rupture dégénérative des tendons de la coiffe des rotateurs • Tendinopathie du biceps • Tendinopathies calcifiantes L’arthropathie acromio-claviculaire est une pathologie fréquente, souvent asymptomatique, et donc à ne pas méconnaitre Le terme de « conflit sous-acromial » est plutôt considéré comme un facteur étiologique, et non pas comme un diagnostic. Buchbinder Journal of Clinical Epidemiology 1996, Whittle S, Annals of Internal Medicine 2015
  • 9. TENDINOPATHIE CALCIFIANTE -forme rare et à part de la pathologie de la coiffe des rotateurs -6,8% des personnes souffrant de douleurs d’épaule -prévalence dépôts de calcium varient 2% à 20% épaules asymptomatiques -Généralement les patients se présentent avec l'apparition rapide de la douleur d'épaule sévère, radiographies standards des dépôts de calcium visibles dans les tendons de la coiffe des rotateurs -physiopathologique exacte des dépôts de calcium ou d’hydroxyapatite dans les tendons de la coiffe des rotateurs n'est pas clairement élucidée à ce jour Tendinopathies de la Coiffe des Rotateurs Titchener 2014
  • 10. Fukuda H J Shoulder Elbow Surg. 2000 Localisées au niveau de la bourse ou a la face superficielles (30%) Les ruptures partielles de la coiffe des rotateurs peuvent prendre plusieurs aspects Elles peuvent être intratendineuse (30%), articulaires ou à la face profondes (30%) La rupture dégénérative touche le plus fréquemment le supra- épineux et peut s’étendre en arrière vers le sous-épineux ou en avant vers le sous- scapulaire. Rupture transfixiante du supra- épineux, dont la taille est variable par rapport àl’insertion du tendon sur le grand tubercule
  • 11. Prévalence des ruptures transfixiantes de coiffe dans la population genérale - augmente avec l'âge +++++ -prévalence réelle des ruptures de la coiffe indépendamment de la présence ou de l'absence de symptômes dans la population générale se situe entre 20 et 30% et n’est symptomatique que dans 1/3 des cas Corrélation anatomo-clinique -Dans une étude transversale la prévalence des ruptures transfixiantes de CDR définies par échographie était de 22,1% et augmentait avec chaque décennie de vie allant de 10,7% chez les personnes de 50 ans à 36,6% chez les personnes de 80 ans et + Parmi les patients ayant une rupture transfixiante les 2/3 étaient asymptomatiques +++++++++ Minagawa , J Orthop.2013
  • 12. 1/ Quels patients? Rationnel de la Rééducation de Tendinopathie de la coiffe des rotateurs Conflit Sous Acromial Sans rupture transfixiante de CDR Rupture de Coiffe
  • 13. Cinématique Syndrome douloureux Sous Acromial • Décentrage ou instabilité dynamique tête humérale/glène – Translation supérieure /modification position de la glène – modification espace sous acromial (ESA) lors des mouvements d’elevation [H Graichen S 2001 Journal of Orthopaedic Research 19 (2001) Hinterwimmer 2005 Yuji Yamada, et al. Dynamic three-dimensional shoulder kinematics in patients with massive rotator cuff tears: a comparison of patients with and without subscapularis tears Clin Shoulder Elbow Matching the (3D) bone model and fluoroscopic images.
  • 14. • Décentrage ou instabilité dynamique tête humérale/glène • Dyskinésie scapulaire/ modification orientation glene – meme niveau elevation humero-thoracique HT – diminution rotation lateral scapulaire (sonnette laterale) – ↗compression CDR/ ↘ taille ESA [Kamkar A.1993 Ludewig Reynolds 2009, Flatow , 1994; phadke 2009] Cinématique Syndrome douloureux Sous Acromial Lawrence RL, The Impact of Decreased Scapulothoracic Upward Rotation on Subacromial Proximities. Orthop Sports Phys Ther. 2019
  • 15. Rupture de Coiffe: multiple cause -F Intrinsèque, Dégénérative FDR Vieillissement Tendon -Sollicitation excessive ? -Traumatisme -F professionnel/loisir Mauvais geste ? -Age [Diab.,corticoides,IMC, tabac, sedentarité ect ……..] -Psycho-sociaux [Seitz 2011].
  • 16. → Rationnel solide pour proposer de la Reeducation Objectifs : • Education • posture/Recentrage/correction du geste / • cicatrisation tendon/ renforcement musculaire/ equilibre ratio • fonction/ schéma neuromoteur ect…
  • 17. Stratégie thérapeutique médicale dans les Tendinopathies CDR Tt Médico-fonctionnel de 1ère intention -Analgesic, (NSAIDs), & Glucocorticoid injections. -Patient Education [diagnosis & prognosis] -Associé 2nd temps , douleur souvent de tonalité inflammatoire est maitrisée -Kinésithérapie manuelle & Exercices de rééducation Exclusion: rupture traumatique du sujet jeune
  • 18. Objectifs de la kinésithérapie • Rétablir cinématique couplée & efficace – Mvt. Gleno-humérale (GH)/ Scapulo-thoracique (ST) – lors de l’élévation du bras • Recentrer tête huméral/glène • ↘ contrainte tendon/ouvrir espace sous acromial • Favoriser action muscle coiffe/deltoïde /trapèze/serratus • Favoriser la chaine cinématique
  • 19. Ex Limiter translation supérieure de la tête huméral/glène • Recentrage actif de la tête humérale – sollicite cocontraction abaisseurs extrinsèques – Grand pectoral/Grand dorsal – lors de l’abduction active – faciliter l’action du deltoïde.
  • 20. Ex Recentrage tête huméral/Corriger Dyskinésie [orientation glène] • Programmes focalisé sur la correction de la posture et dyskinésie scapulaire – essentiellement rotation (sonnette) latérale et tilt postérieur scapulaire)
  • 21. Résultats/Recentrage Actif tête humérale Hinterwimmer S, Influence of adducting and abducting muscle forces on the subacromial space width. Med Sci Sports Exerc. 2003 Beaudreuil J, Assessment of dynamic humeral centering in shoulder pain with impingement syndrome: a randomised clinical trial. Ann Rheum Dis. 2011 Beaudreuil J et al. Br J Sports Med. 2015 Effect of dynamic humeral centring (DHC) treatment on painful active elevation of the arm in subacromial impingement syndrome.
  • 22. Result/scapular-focused treatment Systematic review • Clinical outcomes of a scapular-focused treatment in patients with subacromial pain syndrome: Reijneveld EAE,Noten S, Michener LA,et al. Br J Sports Med 2017 • 4 studies were included describing various scapular-focused interventions, including scapular focused exercise therapy, scapular mobilisation and scapular taping. • moderate evidence scapular-focused treatment/other physiotherapeutic treatment (NS ex) is effective in improving scapular muscle strength
  • 23. 1/ Gain d’amplitude articulaire récupérer la mobilité de l’articulation gléno-humérale et & scapulo-thoracique 2/Correction de la posture +++++ Techniques visant à ouvrir l’espace sous-acromial : correction de la position de la tête humérale par recentrage actif, correction active de la posture scapulaire et apprentissage des voies de passage 3/Renforcement musculaire Exercice statique and dynamique progressifs visant a renforcer la musculature glenohuméral et scapulothoracique. Les exercices sont réalisés avec une intensification progressive et vise a récupérer la force, la résistance et d’endurance musculaire. 4/Proprioception Travail d’intégration des ces acquis dans les schéma neuromoteur adaptés : travail de la qualité et de l’efficacité du geste 5/Autoprogramme Protocole d’exercises
  • 24. Reed tendinopathie de la coiffe CSA & Rupture non-traumatic-isolated supraspinatus in patients > 50 ans →Traitement medico fonctionnel de première intention -Place primordiale de la Rééducation ++ -Pas d ‘interdiction du geste mais «geste bien fait! » -Réatlhetisation -Further longer-term studies are need →possible progression of rotator cuff tears Symptomatique ou asymptomatique ?
  • 25. →5 Déficiences dominantes →Stratégie de rééducation épaule douloureuse [Pr M. Revel 2005] A.Epaule douloureuse Tendinopathie CDR B.Epaule Raide RADIO+ C.Epaule Instable D.Epaule Déficitaire Epaule déconditionnée à l’effort
  • 26. Traitement Capsulite Rétractile -quels patients ? • Dépend du TYPE • Idiopathique ou Secondaire • Sévérité • Phase
  • 27. Capsulite Idiopathique Primitive → Consensus • Primaire ou primitive ou idiopathique – associée à aucune autre lésion ni pathologie – Pas de facteur déclenchant • Diagnosis based on – Searching for the 3 characteristic clinical phases • Clinical analysis of shoulder restriction mobility GH – [scapula bloquée] • radiography findings excluding any glenohumeral arthropathy Dias R et al. BMJ. 2005, Hsu JSES 2011, Hwang 2016 Douloureuse (chaude) , «painfull freezing phase» (3-9 mois). Enraidissement «frozen or stiff or adhesive phase» (4-12 mois). Récupération «resolution phase or thawing phase» (12- 42 mois). Beaudreuil J Eur J Phys Rehabil Med. 2020
  • 28. Histopathologie de la capsulite Millar NL Frozen shoulder. Nat Rev Dis Primers. 2022
  • 29. Capsulite Secondaire ? • Distinction CR Iaire et CR IIaire n’est pas consensuelle. • Décrit dès 1969 par Lundberg/ -Revue systématique Abrassart et coll. 2021 définition des capsulites et leur évolution • 9/24 [37%] • distinction entre les CR Iaire et IIaire 85% agreed 11% either disagreed or strongly disagreed 66% agreed 15% disagreed 19% neutral Enquête de consensus membres American Shoulder and Elbow Surgeons [ASES] traumatisme, chirurgie locorégionale infarctus du myocarde Zuckerman JD, Rokito A. Frozen shoulder: a consensus definition. J Shoulder Elbow Surg 2011;20:322–325. ‘Frozen shoulder’ is ill-defined. Sophie Abrassart et al. EFORT Open Rev. 2020
  • 30. Capsulite [capsulitis] IRM? Hypertrophie capsulo-synoviale - IRM + injection IV gadolinium - prise de contraste capsulo-synoviale hyperintense. hypervascularisée. Toute la capsule peut être atteinte • Intervalle des rotateurs [IR] • ligt coraco-huméral • récessus axillaire • Spécificité 97% Suh CH, Systematic reviewand meta-analysis of magnetic resonance imaging features for diagnosis ofadhesive capsulitis of the shoulder. Eur Radiol. 2019 Pessis E, DrapéJL, Lefèvre-Colau MM et al.. Eur Radiol. 2020/ Teixeira PA, Blum A. AJR Am J Roentgenol. 2012
  • 31. Systemic frozen shoulder: Diabetes mellitus +++++ Facteur de risque CR principal & mieux établi. -mean prevalence DM population with AC was 30%. -Prevalence of diabetes, or prediabetes in AC 72%. →AC is considered more severe and resistant to treatment in the diabetic population Austin JSES 2014, Massoud JSES 2002, Skreik, Muscles, Ligaments and Tendons Journal 2016 CR IIaire CR Extrinsèque -Shoulder surgical procedures CR intrinsèque Fissure du labrum CR intrinseque -Rotator cuff disorders
  • 32. • Difficulté diagnostique Capsulite idiopathique primitive En particulier chez des médecins moins expérimentés • 63.4% GP referral letters • to musculoskeletal services [1087 lettres examinées rhumatologue] • no diagnosis was offered at all. Speed CA, Crisp AJ. Referrals to hospital-based rheumatology and orthopaedic services: seeking direction. Rheumatology 2005 Jones et al. A qualitative study of patients’ perceptions and priorities when living with primary frozen shoulder. BMJ Open 2013; Lyne SA. Living with a frozen shoulder - a phenomenological inquiry. BMC Musculoskelet Disord. 2022 • Retentissement /handicap ? • Etudes qualitatives • Most important experiential themes identified  Pain which was severe as well as inexplicable  Confusion/anxiety associated with delay in diagnosis and uncertainty about the implications for the future
  • 33. Patient Education Informing the patient discussing the natural history inform patients of the available options all healthcare providers provide the same message to reduce confusion, contradiction, and negative stress factors. Pharmacotherapy paracetamol/ acetaminophen non-steroidal anti- inflammatory drugs (NSAIDs +/-Corticosteroids PO Physiotherapy PT is commonly prescribed to improve range of motion (ROM) and function but also can have an effect on pain Good advice and education has been shown to reduce patient anxiety and result in subjective improvement of symptoms TT → Diagnostic précoce Phase initiale douloureuse – painful “freezing” Jones, S., Hanchard, N., Hamilton, S. & Rangan, A. A qualitative study of patients‘ perceptions and priorities when living with primary frozen shoulder. BMJ Open (2013). Traitement médical
  • 34. Tt 2ème intention IA ou BSA corticoïdes Rationnel ↗ Cytokines inflammatory anterior capsule -Neoangiogenese (Large numbers capillaries & venules dilated with erythrocytes) -mature and regenerating nerve fibres -Arthroscopy Aspect hyperémique & épaissi capsule & synovial Anterior & inferior part joint -Douleur insomniante +++ Pessis E, Drapé JL, Lefèvre-Colau MM et al. Eur Radiol. 2020/ Teixeira PA, Blum A. AJR Am J Roentgenol. 2012 1 12 24 Intérêt IA de corticoïdes → Interompre cascade inflammatoire “chemical synovectomy” prior to the emergence of capsular contraction
  • 35. • Intra-Articular steroid injection>Physiotherapy – Sur douleur & fonction à court terme • Adjonction des exercices physiques +IAGH → Améliorer récupération des mobilités • 2 ECR bonne méthodologie Carette S, Arthritis Rheum. 2003. Buchbinder et al., Arthritis Rheum. 2007 Cochrane Database of Systematic Reviews 2014, Issue 8. Art. No.: CD011275
  • 36. Challoumas Comparison of Treatments for Frozen Shoulder A Systematic Review and Meta-analysis JAMA Network Open. 2020.
  • 37. Efficacité Tt phase chaude CR ? + standardized rehabilitation protocol supervised by a physical therapist 3 times/week until the end of treatment. -ECR de 74 patients -CR évoluant en moyenne depuis 3 mois -Idiopathique (85%) -IAGH corticoïdes versus AINS per os. Ranalletta M, Am J Sports Med. 2016
  • 38. • Échec du traitement • Phase douloureuse et enraidie • Contracture Fibrose capsulaire prolifération cellules fibroblastiques myofibroblastessynthèse accrue collagène de type 1 et 3 désorganisé • Arthroscopic --Marked synovial reaction -Fibroplasia equally • Capsulite secondaire 1 12 24 Zuckerman JD, Rokito A. Frozen shoulder: a consensus definition. J Shoulder Elbow Surg 2011;20:322–325.
  • 39. Arthrodistension -Forme les + sévères -Forme secondaire -Phase 2 et 3 Buchbinder et al., Arthritis Rheum. 2007
  • 40. Arthrodistension + mobilisation immédiate -IRM diagnostics différentiels épaule raide (biceps intervalle des rotateurs,,,,) -JO • 1ère arthro sous scopie « gold standard » • répétée 2 à 3 fois à 1 semaine d’intervalle • sous échographie • Capsulo-distensions par • Xylocaïne 0,5% • sérum physiologique • corticoïdes (diprostene) • mobilisation active immédiate en kinésithérapie. + arthromoteur + autoprogramme
  • 41. Autres traitements • Bloc nerf supra-scapulaire ? • Acide hyaluronique ? • Microembolisation ? • Toxine botulinique ? • A l’étude
  • 42. OMARTHROSE • Rarement isolée • Souvent lésion de CDR associée • Pincement gléno- huméral (<5mm) • Ostéophytose. • Condensation osseuse sous- chondrale. Omarthrose idiopathique ou primitive Omarthrose secondaire Rugg CM et al. J Shoulder Elbow Surg. 2018
  • 43.
  • 44. →5 Déficiences dominantes →Stratégie de rééducation épaule douloureuse /quels Patients ? [Pr M. Revel 2005] A.Epaule douloureuse Tendinopathie CDR B.Epaule raide C.Epaule Instable D.Epaule Déficitaire Epaule déconditionnée à l’effort
  • 45. Rééducation Epaule instable Quels patients ? 1-Instabilité post- traumatique Unidirectional Instability Anterior 2-Instabilité multidirectionnelle [MDI] 3-Instabilité micro- traumatique Epaule micro- instable du sportif (sport de lancer)
  • 46. Traumatic anterior structural instability Age < 25 Regular intens physical activity Competition > 2 or 3 recurrence Age > 30 abnormal muscular control non traumatic instability scapular instability Global laxity Volontary Luxation Surgery is recommended rehabilitation programs Before surgery Age ++ <20 ➨ 66-97% Age >40 ➨ 0-21% reported recurrence of the instability Treatment choice Instabilité multidirectionnelle MDI
  • 47. • Positive apprehension ++ • Instability is primarily due to a disruption capsulolabral complex. Instabilité antérieure post traumatique Traumatic structural instability
  • 48. • Sulcus test: > à 2 cm • Test de tiroir: Tiroir ant. + post très important • Test hyper-abduction passive positif 2 cotés • RL > 90° • Poignets Coudes Genoux Axiale Instabilité multidirectionnelle/hyperlaxité
  • 49. →5 Déficiences dominantes →Stratégie de rééducation épaule douloureuse /quels Patients ? [Pr M. Revel 2005] A.Epaule douloureuse Tendinopathie CDR B.Epaule raide C.Epaule instable D.Epaule Déficitaire Epaule déconditionnée à l’effort
  • 50. Quels patients? Etiologie d’une dyskinésie unilatérale [causes of unilateral WS] • Classification related to Nerve, Muscle, Bone or Joint pathology [Fiddian NJ, Clinical orthopaedics and related research 1984, Seror P, Lefevre-colau MM et al Muscle Nerve 2017 ]
  • 51. Accessory nerve palsy -Déficit m. Trapèze -39/128 (30%) -26 (67%) medical cause La + fréquente +++ Long thoracic nerve palsy -Déficit m. Dentelé Antérieur -70 /128 (54%) LTN lesions -causes were NA (n=61) 87% Dyskinésie neuro-motrice: Scapula Alata H Guérini [Roren A, Roby-Brami A, Poiraudeau S Lefevre-colau MM et al. Clin Biomech 2013, Seror P et al Muscle Nerve 2017 ]
  • 52. -Trouble de la statique scoliosis (n=4) -Rotator cuff impingement (n=2) -Exostosis of the acromion (n=1) -Trauma of the clavicle (n=4) Etiologies of the joint- or bone- related WS [Roren A, Roby-Brami A, Poiraudeau S Lefevre-colau MM Clin Biomech 2013] Seror P, Lefevre-colau MM et al Muscle Nerve 2017
  • 53. WS unrelated to a nerve, muscle, bone or joint pathology. • Voluntary WS was diagnosed when the clinical examination revealed a "bilateral" dynamic WS, but all other clinical, EDX and other examinations were normal. • Six patients had voluntary WS .
  • 54. Prise en charge : test à l’élastoplaste
  • 55. Orthèses transitoire de stabilisation de la scapula Confection orthoprothésiste: S Moreau , F Fayad Cochin Kauppila 1993 speculated that repeated scapular winging (eg, in the absence of a stabilizing brace) may delay recovery of patients with SALT because of excessive long thoracic nerve tensioning.
  • 56. Case series and retrospective -22 patients (11 female patients) -median age 34 years (28-44 years), -diagnosed with scapula alata -caused by injury to the long thoracic nerve -were successively referred as outpatients to a physical therapy program at a university hospital.
  • 57. Epaule déficitaire: atteinte neurologique douleur projetée • Eliminer une NCB C5
  • 58. Atteinte neuro & vasculaire douleur projetée • Syndrome de la traversée cervico-thoraco-brachiale
  • 59. • Eliminer • Pathologie extra-rhumatologique – lésion dôme pleural – Pathologie cardio-vasculaire – Autre Atteinte neuro & vasculaire douleur projetée
  • 60. Conclusion Efficacité de la rééducation -Phénotype -Adapté Déficience / Limitation d’activité patients -Preuve encore faible -nouveaux tts en association avec la rééducation → effet facilitateurs des exercices physiques et de la thérapie manuelle