SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  30
Télécharger pour lire hors ligne
TP D’ANAPATH
Réalisé par les étudiants de G3BM/UNIGOM-RDC
2017-2018
Dirigé par Prof Dr. YASSA PIERRE
Etudiants:
 DJALWINY BANGA Énoch
 MBUTYABO BACHWEKI Alain
 NABINTU BACHIMWENYA Charmante
 LUKOO KITOKO Guillain
 DJILE EPSE YOUBISSI KENMOGNE Diane Nicaise
 KAKULE MUSAFIRI Pascal
 MASENGESHO NDAGIJE Jean Baptiste
 NAMAVU BYAMUNGU
 FEZA NICOLE
 KASOKO OKOMBA Félicité
 USHINDI MPAKANIYE
 CHRISTIAN DONGOLA
 MBILA NGOYA Shekinah
Autophagie (autodigestion)
1. Définition
L'autophagie («manger soi-même») fait référence à la
digestion lysosomiale des propres composants de la cellule.
C'est un mécanisme de survie temps de privation en
nutriments, tels que la cellule affamée subsiste en mangeant
ses propres contenus et en les recyclant contenu pour fournir
des nutriments et de l'énergie.
Dans ce processus, organites intracellulaires et des portions de
cytosol sont d'abord séquestrée dans une vacuole
autophagique, qui est supposée être formée à partir de régions
exemptes de ribosomes de l'urgence.
Définition suite
L'autophagie est un processus dans lequel une
cellule mange son propre contenu (grec:
auto=auto, phagie=manger).
Il implique la livraison de matériaux
cytoplasmiques au lysosome pour la dégradation.
(Robins and Cotran pathology)
Le terme d'autophagie regroupe plusieurs voies de
dégradation lysosomale des constituants
cellulaires, essentielles à l’homéostasie cellulaire.
Autophagie (autodigestion)
La vacuole fusionne avec les lysosomes pour former un
autophagolysosome, dans lequel les enzymes
lysosomiales digèrent composants cellulaires.
L'autophagie est initiée par des complexes multi
protéiques qui détectent la privation de nutriments et
stimuler la formation de la vacuole autophagique.
Avec le temps, la cellule affamée finit par ne plus pouvoir
se dévorer elle-même; à ce stade, l'autophagie peut
également signaler la mort cellulaire par apoptose.
Figure : Autophagie. Les stress cellulaires, tels que la privation de nutriments,
activent les gènes de l'autophagie (gènes Atg), qui initient la formation de vésicules
liées à la membrane dans lesquelles les organites cellulaires sont séquestrés.
Ces vésicules fusionnent avec des lysosomes, dans lesquels les organites sont
digérés, et les produits sont utilisés pour fournir des nutriments à la cellule.
Le même processus peut déclencher l'apoptose, par des mécanismes qui ne sont
pas bien définis.
Autophagie (autodigestion)
Autophagie est également impliqué dans le dédouanement
des personnes mal repliées en protéines, par exemple, dans les
neurones et les hépatocytes.
Par conséquent, l'autophagie défectueuse peut être une cause
de neurones la mort induite par l'accumulation de ces
protéines et, par la suite, les maladies neurodégénératives.
Inversement, l'activation pharmacologique de l'autophagie
limite l'accumulation de protéines mal repliées dans les
cellules hépatiques dans des modèles animaux, réduisant ainsi
la fibrose hépatique.
Autophagie (autodigestion)
Le polymorphismes dans un gène impliqués dans
l'autophagie ont été associés à une maladie
inflammatoire de l'intestin, mais le lien mécaniste entre
l'autophagie et l'inflammation intestinale ne sont pas
connues.
Ainsi, une voie de survie autrefois peu apprécié dans les
cellules peut avoir des rôles étendus dans la maladie
humaine.
Autophagie (autodigestion)
Nous avons maintenant terminé la discussion sur les blessures
cellulaires et la mort cellulaire.
Comme nous l'avons vu, ces processus sont des racines
causés par des nombreuses maladies courantes.
Types d’autophagie
Selon la façon dont le matériel est livré,
l'autophagie
peut être classé en trois types:
 Autophagie transmise par chaperon
(translocation directe à travers la
membrane lysosomiale par des protéines
chaperons)
 Microautophagie (invagination vers
l'intérieur des membranes lysosomiales
pour la livraison) C’est l’autophagie
réalisée par des protéines chaperonnes,
Macro autophagie (ci-après
dénommée autophagie), la forme
majeure d'autophagie impliquant la
séquestration et transport de
portions de cytosol dans une
vacuole autophagique liée à un
hématome membranaire
(autophagosome).
L'autophagie est observée dans les organismes unicellulaires
ainsi que cellules de mammifères.
C'est une survie conservée évolutive mécanisme par lequel,
dans les états de privation en nutriments, la cellule affamée
vit en se cannibalisant et en recyclant
contenu digéré.
L'autophagie est impliquée dans de nombreux états
physiologiques (par exemple le vieillissement et l'exercice) et
des processus pathologiques.
Rôle physiologique
L’autophagie joue un rôle important dans :
le maintien de l’homéostasie car elle permet l’élimination et
le remplacement continuel des protéines et des organites non
fonctionnels ;
l’adaptation et la survie des cellules soumises à des conditions
de stress ;
l’immunité innée à l’échelle de la cellule car elle permet
d’éliminer des pathogènes intracellulaires ;
l’immunité adaptative car la dégradation des protéines par
autophagie génère des peptides qui seront ensuite présentés
sur le complexe majeur d‘histo compatibilité (CMH)
Autophagie (autodigestion)
Il passe par plusieurs étapes:
 Formation d'une membrane d'isolement, également
appelée phagophore, et sa nucléation; la membrane
d'isolation est croit être dérivé de l'urgence
 Allongement de la vésicule
 Maturation de l'autophagosome, sa fusion avec les
lysosomes, et dégradation éventuelle du contenu
Autophagie (autodigestion)
Au cours des dernières années, plus d'une douzaine de
"autophagie gènes "appelés Atgs ont été identifiés dont
les produits sont nécessaires pour la création de
l'autophagosome.
Tandis que les détails du processus ne sont toujours pas
entièrement compris, les contours ont été définis.
Dans un modèle simple, les signaux environnementaux
comme la famine ou l'épuisement des facteurs de
croissance activer un complexe d'initiation de quatre
protéines qui stimule l'assemblage d'un complexe de
nucléation.
Autophagie (autodigestion)
Ceci à son tour favorise la nucléation de la membrane
auto phagosomiale.
La membrane autophagosomique s'allonge davantage,
entoure et capture sa cargaison cytosolique, et se ferme à
former l'autophagosome.
L'allongement et la fermeture de la membrane
phagosomiale automatique nécessite la coordonnée
l'action de plusieurs systèmes de conjugaison de type
ubiquitaire, y compris la chaîne légère protéique 3
associée aux microtubules (LC3).
Autophagie (autodigestion)
La synthèse de LC3 est augmentée pendant l'autophagie et
c'est donc un marqueur utile pour identifier les cellules dans
lesquelles l'autophagie est en cours.
L'autophagosome nouvellement formé fusionne avec les
endosomes et finalement avec les lysosomes pour former un
autophagolysosome.
Dans l'étape terminale, la membrane interne et les cargaisons
cytosoliques incluses sont dégradé par les enzymes
lysosomiales.
Il y a des preuves que l'autophagie n'est pas un processus
aléatoire qui engloutit les contenus cytosoliques sans
discernement.
Autophagie (autodigestion)
L'autophagie est aussi impliqués dans le renouvellement des
organites comme ER, mitochondries et lysosomes et la
clairance de l'intracellulaire agrégats qui s'accumulent
pendant le vieillissement, le stress et divers autres états de
maladies.
L'autophagie peut déclencher la cellule mort si elle est
insuffisante pour faire face au stress imposé à la cellule. Cette
voie de la mort cellulaire est distincte de la nécrose et
l'apoptose, mais le mécanisme est inconnu.
En outre, on ne sait pas si la mort cellulaire est causée par
l'autophagie ou par le stress qui a déclenché l'autophagie.
Néanmoins, la vacuolisation autophagique précède ou
accompagne souvent la mort cellulaire.
Autophagie (autodigestion)
Il y a de plus en plus de preuves que l'autophagie joue un rôle
dans les maladies humaines.
Quelques exemples sont listés:
 Cancer: C'est un domaine d'investigation active,
l'autophagie peut à la fois promouvoir la croissance du
cancer et agir comme une défense contre les cancers.
 Troubles neurodégénératifs: nombreux neuro
dégénératifs, les troubles sont associés à un dérèglement de
l'autophagie.
Clinique
Dans la maladie d'Alzheimer, la formation d'autophagosomes
est accélérée et chez les souris les défauts de l'autophagie
accélèrent la neuro dégénérescence.
Dans la maladie de Huntington, les altérations de la
huntingtine mutante autophagie:
 Maladies infectieuses: de nombreux pathogènes sont
dégradés par autophagie; ceux-ci comprennent les
mycobactéries, Shigella spp., et HSV-1. Ceci est un moyen par
lequel les protéines microbiennes sont digérés et délivrés aux
voies de présentation de l'antigène.
Suppression spécifique de macrophage de Atg5 augmente
susceptibilité à la tuberculose.
Clinique
 Maladies inflammatoires de l'intestin: association
à l'échelle du génome des études ont lié à la fois la
maladie de Crohn et l'ulcère colite aux SNP dans les
gènes liés à l'autophagie.
Figure: Autophagie. Les stress cellulaires, tels que la privation de nutriments,
activent une voie d'autophagie qui passe par plusieurs phases (initiation,
nucléation et allongement de la membrane d'isolation) et créent finalement des
vacuoles à double membrane (autophagosome) dans lesquelles les matériaux
cytoplasmiques y compris les organites sont séquestrés puis dégradés suite à la
fusion des vésicules avec les lysosomes. Au stade final, les matériaux digérés
sont libérés pour le recyclage des métabolites. Voir le texte pour plus de détails.
(Modifié à partir de Choi, AMK, Ryter S, Levine B: Autophagie dans la santé
humaine et la maladie N Engl J Med 368: 651, 2013.)
CONCEPTS CLÉS
 ■ L'autophagie implique la séquestration d'organites
cellulaires en vacuoles autophagiques cytoplasmiques
(autophagosomes) qui fusionnent avec les lysosomes et
digèrent le Matériel.
 ■ L'autophagie est une réponse adaptative améliorée
pendant la privation de nutriments, permettant à la
cellule de cannibaliser
lui-même pour survivre.
CONCEPTS CLÉS
 ■ La formation des autophagosomes est régulée par
plus d'une douzaine de protéines qui agissent de
manière coordonnée et séquentielle manière.
 ■ Dysrégulation de l'autophagie se produit dans de
nombreux états pathologiques y compris les cancers,
les maladies inflammatoires de l'intestin et les
troubles neurodégénératifs. L'autophagie joue un rôle
dans l'hôte défense contre certains microbes.
Gastroentérologie
N. f. Du latin digestion [-digestion, -digestif], distribution,
répartition, relatif aux phénomènes enzymatiques
intestinaux. L'autodigestion est un phénomène qui peut se
produire dans l'estomac, lorsque la protection assurée par le
mucus contre les enzymes protéolytiques n'est plus assurée
ou après la mort.
Dans l'endothélium gastrique, de très nombreuses cellules
produisent un mucus (la mucine) protégeant l'estomac de ses
sécrétions acides et des enzymes (essentiellement la pepsine
et la présure) qui pourraient le digérer. A noter que le
pancréas peut aussi, dans certaines pancréatites aiguës, être
victime d'un début d'autodigestion, notamment par la
trypsine qu'il sécrète.
Références:
• Biology-journal.org
• Robbins and Cotran,(9th ed. 2014), « Pathology Basics of
Disease »,
• Robbins, « Basic Pathology », 9E(PDF) (Dr.Carson) VRG
• www.wikipedia.org /wiki/Autophagie

Contenu connexe

Tendances

Tendances (20)

Immunologie
ImmunologieImmunologie
Immunologie
 
BTS diététique La cellule et les tissus
BTS diététique La cellule et les tissusBTS diététique La cellule et les tissus
BTS diététique La cellule et les tissus
 
Cellules.
Cellules.Cellules.
Cellules.
 
Travail pratique d'histologie/ ulpgl goma
Travail pratique d'histologie/ ulpgl gomaTravail pratique d'histologie/ ulpgl goma
Travail pratique d'histologie/ ulpgl goma
 
Système Immunitaire 2
Système Immunitaire 2Système Immunitaire 2
Système Immunitaire 2
 
BTS diététique Tissus musculaires
BTS diététique Tissus musculairesBTS diététique Tissus musculaires
BTS diététique Tissus musculaires
 
Inflammation Wuhan 2017
Inflammation Wuhan 2017Inflammation Wuhan 2017
Inflammation Wuhan 2017
 
Ribosome,peroxysome et proteasome
Ribosome,peroxysome et proteasomeRibosome,peroxysome et proteasome
Ribosome,peroxysome et proteasome
 
Pathologie non tumorale
Pathologie non tumoralePathologie non tumorale
Pathologie non tumorale
 
Introduction physiologie partie1
Introduction physiologie partie1Introduction physiologie partie1
Introduction physiologie partie1
 
Fr-NutraStem-proliferation
Fr-NutraStem-proliferationFr-NutraStem-proliferation
Fr-NutraStem-proliferation
 
Defenses 2
Defenses 2Defenses 2
Defenses 2
 
Maldies mitochondriales
Maldies mitochondrialesMaldies mitochondriales
Maldies mitochondriales
 
Lecture 1 Welcome to Immunology
Lecture 1 Welcome to ImmunologyLecture 1 Welcome to Immunology
Lecture 1 Welcome to Immunology
 
histologie: membrane plasmique
 histologie: membrane plasmique histologie: membrane plasmique
histologie: membrane plasmique
 
Cellule souche,meiose et apoptose
Cellule souche,meiose et apoptoseCellule souche,meiose et apoptose
Cellule souche,meiose et apoptose
 
Immunité Muqueuse Wuhan 2017
Immunité Muqueuse Wuhan 2017Immunité Muqueuse Wuhan 2017
Immunité Muqueuse Wuhan 2017
 
Les cellules !!
Les cellules !!Les cellules !!
Les cellules !!
 
BTS diététique Le microbiote intestinal
BTS diététique Le microbiote intestinalBTS diététique Le microbiote intestinal
BTS diététique Le microbiote intestinal
 
Lecture 7 Immunoglobulins
Lecture 7 ImmunoglobulinsLecture 7 Immunoglobulins
Lecture 7 Immunoglobulins
 

Similaire à Tp.autophagie g3 bm unigom

Les adaptations de croissance
Les adaptations de croissanceLes adaptations de croissance
Les adaptations de croissanceBenjamin Kalume
 
la mort cellulaire et tissulaire
la mort cellulaire et tissulairela mort cellulaire et tissulaire
la mort cellulaire et tissulaireimma-dr
 
Lésions élémentaires des cellules, tissus et organes polycope Final 2024.pdf
Lésions élémentaires des cellules, tissus et organes polycope  Final 2024.pdfLésions élémentaires des cellules, tissus et organes polycope  Final 2024.pdf
Lésions élémentaires des cellules, tissus et organes polycope Final 2024.pdfmohamedmouemel
 
travail pratique d'histologie Générale G2 Bio-Méd UNIVERSITE DE KOLWEZI
travail pratique d'histologie Générale  G2 Bio-Méd  UNIVERSITE DE KOLWEZItravail pratique d'histologie Générale  G2 Bio-Méd  UNIVERSITE DE KOLWEZI
travail pratique d'histologie Générale G2 Bio-Méd UNIVERSITE DE KOLWEZIuniversity of kolwezi, group, searchers
 
université de kolwezi- faculté de médecine travail pratique de l'histologie-é...
université de kolwezi- faculté de médecine travail pratique de l'histologie-é...université de kolwezi- faculté de médecine travail pratique de l'histologie-é...
université de kolwezi- faculté de médecine travail pratique de l'histologie-é...university of kolwezi, group, searchers
 
travail pratique d'histologie Générale G2 Bio-Méd UNIVERSITE DE KOLWEZI
travail pratique d'histologie Générale  G2 Bio-Méd  UNIVERSITE DE KOLWEZItravail pratique d'histologie Générale  G2 Bio-Méd  UNIVERSITE DE KOLWEZI
travail pratique d'histologie Générale G2 Bio-Méd UNIVERSITE DE KOLWEZIuniversity of kolwezi, group, searchers
 
Chimie pharmaceutique
Chimie pharmaceutique Chimie pharmaceutique
Chimie pharmaceutique Abdel30
 
travail pratique d'histologie Générale G2 Bio-Méd UNIVERSITE DE KOLWEZI UNIKOL
travail pratique d'histologie Générale  G2 Bio-Méd  UNIVERSITE DE KOLWEZI UNIKOLtravail pratique d'histologie Générale  G2 Bio-Méd  UNIVERSITE DE KOLWEZI UNIKOL
travail pratique d'histologie Générale G2 Bio-Méd UNIVERSITE DE KOLWEZI UNIKOLuniversity of kolwezi, group, searchers
 
Travail pratique de l'histologie G2-Bio-Med Université de Kolwezi-UNIKOL-Gasr...
Travail pratique de l'histologie G2-Bio-Med Université de Kolwezi-UNIKOL-Gasr...Travail pratique de l'histologie G2-Bio-Med Université de Kolwezi-UNIKOL-Gasr...
Travail pratique de l'histologie G2-Bio-Med Université de Kolwezi-UNIKOL-Gasr...university of kolwezi, group, searchers
 
Immunite et auto immunite interview dr moussayer presidente d'ammais
Immunite et auto immunite  interview  dr moussayer presidente d'ammaisImmunite et auto immunite  interview  dr moussayer presidente d'ammais
Immunite et auto immunite interview dr moussayer presidente d'ammaisKhadija Moussayer
 
Reticulum endoplasmique et granule secretoire
Reticulum endoplasmique et granule secretoireReticulum endoplasmique et granule secretoire
Reticulum endoplasmique et granule secretoirePierrotMD
 
anapath3an-generalites_tumeurs2019bensaci.ppt
anapath3an-generalites_tumeurs2019bensaci.pptanapath3an-generalites_tumeurs2019bensaci.ppt
anapath3an-generalites_tumeurs2019bensaci.pptAutomNe1
 

Similaire à Tp.autophagie g3 bm unigom (20)

Les adaptations de croissance
Les adaptations de croissanceLes adaptations de croissance
Les adaptations de croissance
 
la mort cellulaire et tissulaire
la mort cellulaire et tissulairela mort cellulaire et tissulaire
la mort cellulaire et tissulaire
 
Lésions élémentaires des cellules, tissus et organes polycope Final 2024.pdf
Lésions élémentaires des cellules, tissus et organes polycope  Final 2024.pdfLésions élémentaires des cellules, tissus et organes polycope  Final 2024.pdf
Lésions élémentaires des cellules, tissus et organes polycope Final 2024.pdf
 
La lactoferrine
La lactoferrineLa lactoferrine
La lactoferrine
 
travail pratique d'histologie Générale G2 Bio-Méd UNIVERSITE DE KOLWEZI
travail pratique d'histologie Générale  G2 Bio-Méd  UNIVERSITE DE KOLWEZItravail pratique d'histologie Générale  G2 Bio-Méd  UNIVERSITE DE KOLWEZI
travail pratique d'histologie Générale G2 Bio-Méd UNIVERSITE DE KOLWEZI
 
TRAVAIL PRATIQUE DE l'HISTOLOGIE-UNIVERSITE DE KOLWEZI-G2-BIOMED
TRAVAIL PRATIQUE DE l'HISTOLOGIE-UNIVERSITE DE KOLWEZI-G2-BIOMEDTRAVAIL PRATIQUE DE l'HISTOLOGIE-UNIVERSITE DE KOLWEZI-G2-BIOMED
TRAVAIL PRATIQUE DE l'HISTOLOGIE-UNIVERSITE DE KOLWEZI-G2-BIOMED
 
université de kolwezi- faculté de médecine travail pratique de l'histologie-é...
université de kolwezi- faculté de médecine travail pratique de l'histologie-é...université de kolwezi- faculté de médecine travail pratique de l'histologie-é...
université de kolwezi- faculté de médecine travail pratique de l'histologie-é...
 
travail pratique d'histologie Générale G2 Bio-Méd UNIVERSITE DE KOLWEZI
travail pratique d'histologie Générale  G2 Bio-Méd  UNIVERSITE DE KOLWEZItravail pratique d'histologie Générale  G2 Bio-Méd  UNIVERSITE DE KOLWEZI
travail pratique d'histologie Générale G2 Bio-Méd UNIVERSITE DE KOLWEZI
 
Histologie
HistologieHistologie
Histologie
 
les probiotiques
les probiotiquesles probiotiques
les probiotiques
 
Microbiote casa 2
Microbiote casa   2Microbiote casa   2
Microbiote casa 2
 
Le cytoplasme
Le cytoplasmeLe cytoplasme
Le cytoplasme
 
Chimie pharmaceutique
Chimie pharmaceutique Chimie pharmaceutique
Chimie pharmaceutique
 
travail pratique d'histologie Générale G2 Bio-Méd UNIVERSITE DE KOLWEZI UNIKOL
travail pratique d'histologie Générale  G2 Bio-Méd  UNIVERSITE DE KOLWEZI UNIKOLtravail pratique d'histologie Générale  G2 Bio-Méd  UNIVERSITE DE KOLWEZI UNIKOL
travail pratique d'histologie Générale G2 Bio-Méd UNIVERSITE DE KOLWEZI UNIKOL
 
La culture cellulaire
La culture cellulaireLa culture cellulaire
La culture cellulaire
 
Travail pratique de l'histologie G2-Bio-Med Université de Kolwezi-UNIKOL-Gasr...
Travail pratique de l'histologie G2-Bio-Med Université de Kolwezi-UNIKOL-Gasr...Travail pratique de l'histologie G2-Bio-Med Université de Kolwezi-UNIKOL-Gasr...
Travail pratique de l'histologie G2-Bio-Med Université de Kolwezi-UNIKOL-Gasr...
 
Immunite et auto immunite interview dr moussayer presidente d'ammais
Immunite et auto immunite  interview  dr moussayer presidente d'ammaisImmunite et auto immunite  interview  dr moussayer presidente d'ammais
Immunite et auto immunite interview dr moussayer presidente d'ammais
 
Reticulum endoplasmique et granule secretoire
Reticulum endoplasmique et granule secretoireReticulum endoplasmique et granule secretoire
Reticulum endoplasmique et granule secretoire
 
Le lysosome et le protéasome
Le lysosome et le protéasomeLe lysosome et le protéasome
Le lysosome et le protéasome
 
anapath3an-generalites_tumeurs2019bensaci.ppt
anapath3an-generalites_tumeurs2019bensaci.pptanapath3an-generalites_tumeurs2019bensaci.ppt
anapath3an-generalites_tumeurs2019bensaci.ppt
 

Dernier

Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdfBibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdfAtelier Canopé 37 - Tours
 
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneChana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneTxaruka
 
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècleAux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècleAmar LAKEL, PhD
 
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdfBibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdfAtelier Canopé 37 - Tours
 
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfLa Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfbdp12
 
M2i Webinar - CPF 2024 : une stratégie pour booster les performances RH
M2i Webinar - CPF 2024 : une stratégie pour booster les performances RHM2i Webinar - CPF 2024 : une stratégie pour booster les performances RH
M2i Webinar - CPF 2024 : une stratégie pour booster les performances RHM2i Formation
 
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avrilCalendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avrilfrizzole
 
Copilot your everyday AI companion- OFFICE 365-
Copilot your everyday AI companion- OFFICE 365-Copilot your everyday AI companion- OFFICE 365-
Copilot your everyday AI companion- OFFICE 365-Majida Antonios, M.Ed.
 
0234567778999876554345678898765566.15.ppt
0234567778999876554345678898765566.15.ppt0234567778999876554345678898765566.15.ppt
0234567778999876554345678898765566.15.pptessiben
 
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24BenotGeorges3
 
L'Unité de Spiritualité Eudiste se joint à toute l'Église Universelle et en p...
L'Unité de Spiritualité Eudiste se joint à toute l'Église Universelle et en p...L'Unité de Spiritualité Eudiste se joint à toute l'Église Universelle et en p...
L'Unité de Spiritualité Eudiste se joint à toute l'Église Universelle et en p...Unidad de Espiritualidad Eudista
 

Dernier (12)

Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
 
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdfBibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
 
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneChana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
 
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècleAux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
 
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdfBibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
 
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfLa Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
 
M2i Webinar - CPF 2024 : une stratégie pour booster les performances RH
M2i Webinar - CPF 2024 : une stratégie pour booster les performances RHM2i Webinar - CPF 2024 : une stratégie pour booster les performances RH
M2i Webinar - CPF 2024 : une stratégie pour booster les performances RH
 
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avrilCalendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avril
 
Copilot your everyday AI companion- OFFICE 365-
Copilot your everyday AI companion- OFFICE 365-Copilot your everyday AI companion- OFFICE 365-
Copilot your everyday AI companion- OFFICE 365-
 
0234567778999876554345678898765566.15.ppt
0234567778999876554345678898765566.15.ppt0234567778999876554345678898765566.15.ppt
0234567778999876554345678898765566.15.ppt
 
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
 
L'Unité de Spiritualité Eudiste se joint à toute l'Église Universelle et en p...
L'Unité de Spiritualité Eudiste se joint à toute l'Église Universelle et en p...L'Unité de Spiritualité Eudiste se joint à toute l'Église Universelle et en p...
L'Unité de Spiritualité Eudiste se joint à toute l'Église Universelle et en p...
 

Tp.autophagie g3 bm unigom

  • 1.
  • 2. TP D’ANAPATH Réalisé par les étudiants de G3BM/UNIGOM-RDC 2017-2018 Dirigé par Prof Dr. YASSA PIERRE Etudiants:  DJALWINY BANGA Énoch  MBUTYABO BACHWEKI Alain  NABINTU BACHIMWENYA Charmante  LUKOO KITOKO Guillain  DJILE EPSE YOUBISSI KENMOGNE Diane Nicaise  KAKULE MUSAFIRI Pascal  MASENGESHO NDAGIJE Jean Baptiste  NAMAVU BYAMUNGU  FEZA NICOLE  KASOKO OKOMBA Félicité  USHINDI MPAKANIYE  CHRISTIAN DONGOLA  MBILA NGOYA Shekinah
  • 3.
  • 4. Autophagie (autodigestion) 1. Définition L'autophagie («manger soi-même») fait référence à la digestion lysosomiale des propres composants de la cellule. C'est un mécanisme de survie temps de privation en nutriments, tels que la cellule affamée subsiste en mangeant ses propres contenus et en les recyclant contenu pour fournir des nutriments et de l'énergie. Dans ce processus, organites intracellulaires et des portions de cytosol sont d'abord séquestrée dans une vacuole autophagique, qui est supposée être formée à partir de régions exemptes de ribosomes de l'urgence.
  • 5. Définition suite L'autophagie est un processus dans lequel une cellule mange son propre contenu (grec: auto=auto, phagie=manger). Il implique la livraison de matériaux cytoplasmiques au lysosome pour la dégradation. (Robins and Cotran pathology) Le terme d'autophagie regroupe plusieurs voies de dégradation lysosomale des constituants cellulaires, essentielles à l’homéostasie cellulaire.
  • 6. Autophagie (autodigestion) La vacuole fusionne avec les lysosomes pour former un autophagolysosome, dans lequel les enzymes lysosomiales digèrent composants cellulaires. L'autophagie est initiée par des complexes multi protéiques qui détectent la privation de nutriments et stimuler la formation de la vacuole autophagique. Avec le temps, la cellule affamée finit par ne plus pouvoir se dévorer elle-même; à ce stade, l'autophagie peut également signaler la mort cellulaire par apoptose.
  • 7. Figure : Autophagie. Les stress cellulaires, tels que la privation de nutriments, activent les gènes de l'autophagie (gènes Atg), qui initient la formation de vésicules liées à la membrane dans lesquelles les organites cellulaires sont séquestrés. Ces vésicules fusionnent avec des lysosomes, dans lesquels les organites sont digérés, et les produits sont utilisés pour fournir des nutriments à la cellule. Le même processus peut déclencher l'apoptose, par des mécanismes qui ne sont pas bien définis.
  • 8. Autophagie (autodigestion) Autophagie est également impliqué dans le dédouanement des personnes mal repliées en protéines, par exemple, dans les neurones et les hépatocytes. Par conséquent, l'autophagie défectueuse peut être une cause de neurones la mort induite par l'accumulation de ces protéines et, par la suite, les maladies neurodégénératives. Inversement, l'activation pharmacologique de l'autophagie limite l'accumulation de protéines mal repliées dans les cellules hépatiques dans des modèles animaux, réduisant ainsi la fibrose hépatique.
  • 9. Autophagie (autodigestion) Le polymorphismes dans un gène impliqués dans l'autophagie ont été associés à une maladie inflammatoire de l'intestin, mais le lien mécaniste entre l'autophagie et l'inflammation intestinale ne sont pas connues. Ainsi, une voie de survie autrefois peu apprécié dans les cellules peut avoir des rôles étendus dans la maladie humaine.
  • 10. Autophagie (autodigestion) Nous avons maintenant terminé la discussion sur les blessures cellulaires et la mort cellulaire. Comme nous l'avons vu, ces processus sont des racines causés par des nombreuses maladies courantes.
  • 11. Types d’autophagie Selon la façon dont le matériel est livré, l'autophagie peut être classé en trois types:  Autophagie transmise par chaperon (translocation directe à travers la membrane lysosomiale par des protéines chaperons)  Microautophagie (invagination vers l'intérieur des membranes lysosomiales pour la livraison) C’est l’autophagie réalisée par des protéines chaperonnes,
  • 12.
  • 13. Macro autophagie (ci-après dénommée autophagie), la forme majeure d'autophagie impliquant la séquestration et transport de portions de cytosol dans une vacuole autophagique liée à un hématome membranaire (autophagosome).
  • 14.
  • 15. L'autophagie est observée dans les organismes unicellulaires ainsi que cellules de mammifères. C'est une survie conservée évolutive mécanisme par lequel, dans les états de privation en nutriments, la cellule affamée vit en se cannibalisant et en recyclant contenu digéré. L'autophagie est impliquée dans de nombreux états physiologiques (par exemple le vieillissement et l'exercice) et des processus pathologiques.
  • 16. Rôle physiologique L’autophagie joue un rôle important dans : le maintien de l’homéostasie car elle permet l’élimination et le remplacement continuel des protéines et des organites non fonctionnels ; l’adaptation et la survie des cellules soumises à des conditions de stress ; l’immunité innée à l’échelle de la cellule car elle permet d’éliminer des pathogènes intracellulaires ; l’immunité adaptative car la dégradation des protéines par autophagie génère des peptides qui seront ensuite présentés sur le complexe majeur d‘histo compatibilité (CMH)
  • 17. Autophagie (autodigestion) Il passe par plusieurs étapes:  Formation d'une membrane d'isolement, également appelée phagophore, et sa nucléation; la membrane d'isolation est croit être dérivé de l'urgence  Allongement de la vésicule  Maturation de l'autophagosome, sa fusion avec les lysosomes, et dégradation éventuelle du contenu
  • 18. Autophagie (autodigestion) Au cours des dernières années, plus d'une douzaine de "autophagie gènes "appelés Atgs ont été identifiés dont les produits sont nécessaires pour la création de l'autophagosome. Tandis que les détails du processus ne sont toujours pas entièrement compris, les contours ont été définis. Dans un modèle simple, les signaux environnementaux comme la famine ou l'épuisement des facteurs de croissance activer un complexe d'initiation de quatre protéines qui stimule l'assemblage d'un complexe de nucléation.
  • 19. Autophagie (autodigestion) Ceci à son tour favorise la nucléation de la membrane auto phagosomiale. La membrane autophagosomique s'allonge davantage, entoure et capture sa cargaison cytosolique, et se ferme à former l'autophagosome. L'allongement et la fermeture de la membrane phagosomiale automatique nécessite la coordonnée l'action de plusieurs systèmes de conjugaison de type ubiquitaire, y compris la chaîne légère protéique 3 associée aux microtubules (LC3).
  • 20. Autophagie (autodigestion) La synthèse de LC3 est augmentée pendant l'autophagie et c'est donc un marqueur utile pour identifier les cellules dans lesquelles l'autophagie est en cours. L'autophagosome nouvellement formé fusionne avec les endosomes et finalement avec les lysosomes pour former un autophagolysosome. Dans l'étape terminale, la membrane interne et les cargaisons cytosoliques incluses sont dégradé par les enzymes lysosomiales. Il y a des preuves que l'autophagie n'est pas un processus aléatoire qui engloutit les contenus cytosoliques sans discernement.
  • 21. Autophagie (autodigestion) L'autophagie est aussi impliqués dans le renouvellement des organites comme ER, mitochondries et lysosomes et la clairance de l'intracellulaire agrégats qui s'accumulent pendant le vieillissement, le stress et divers autres états de maladies. L'autophagie peut déclencher la cellule mort si elle est insuffisante pour faire face au stress imposé à la cellule. Cette voie de la mort cellulaire est distincte de la nécrose et l'apoptose, mais le mécanisme est inconnu. En outre, on ne sait pas si la mort cellulaire est causée par l'autophagie ou par le stress qui a déclenché l'autophagie. Néanmoins, la vacuolisation autophagique précède ou accompagne souvent la mort cellulaire.
  • 22. Autophagie (autodigestion) Il y a de plus en plus de preuves que l'autophagie joue un rôle dans les maladies humaines. Quelques exemples sont listés:  Cancer: C'est un domaine d'investigation active, l'autophagie peut à la fois promouvoir la croissance du cancer et agir comme une défense contre les cancers.  Troubles neurodégénératifs: nombreux neuro dégénératifs, les troubles sont associés à un dérèglement de l'autophagie.
  • 23. Clinique Dans la maladie d'Alzheimer, la formation d'autophagosomes est accélérée et chez les souris les défauts de l'autophagie accélèrent la neuro dégénérescence. Dans la maladie de Huntington, les altérations de la huntingtine mutante autophagie:  Maladies infectieuses: de nombreux pathogènes sont dégradés par autophagie; ceux-ci comprennent les mycobactéries, Shigella spp., et HSV-1. Ceci est un moyen par lequel les protéines microbiennes sont digérés et délivrés aux voies de présentation de l'antigène. Suppression spécifique de macrophage de Atg5 augmente susceptibilité à la tuberculose.
  • 24. Clinique  Maladies inflammatoires de l'intestin: association à l'échelle du génome des études ont lié à la fois la maladie de Crohn et l'ulcère colite aux SNP dans les gènes liés à l'autophagie.
  • 25. Figure: Autophagie. Les stress cellulaires, tels que la privation de nutriments, activent une voie d'autophagie qui passe par plusieurs phases (initiation, nucléation et allongement de la membrane d'isolation) et créent finalement des vacuoles à double membrane (autophagosome) dans lesquelles les matériaux cytoplasmiques y compris les organites sont séquestrés puis dégradés suite à la fusion des vésicules avec les lysosomes. Au stade final, les matériaux digérés sont libérés pour le recyclage des métabolites. Voir le texte pour plus de détails. (Modifié à partir de Choi, AMK, Ryter S, Levine B: Autophagie dans la santé humaine et la maladie N Engl J Med 368: 651, 2013.)
  • 26. CONCEPTS CLÉS  ■ L'autophagie implique la séquestration d'organites cellulaires en vacuoles autophagiques cytoplasmiques (autophagosomes) qui fusionnent avec les lysosomes et digèrent le Matériel.  ■ L'autophagie est une réponse adaptative améliorée pendant la privation de nutriments, permettant à la cellule de cannibaliser lui-même pour survivre.
  • 27. CONCEPTS CLÉS  ■ La formation des autophagosomes est régulée par plus d'une douzaine de protéines qui agissent de manière coordonnée et séquentielle manière.  ■ Dysrégulation de l'autophagie se produit dans de nombreux états pathologiques y compris les cancers, les maladies inflammatoires de l'intestin et les troubles neurodégénératifs. L'autophagie joue un rôle dans l'hôte défense contre certains microbes.
  • 28. Gastroentérologie N. f. Du latin digestion [-digestion, -digestif], distribution, répartition, relatif aux phénomènes enzymatiques intestinaux. L'autodigestion est un phénomène qui peut se produire dans l'estomac, lorsque la protection assurée par le mucus contre les enzymes protéolytiques n'est plus assurée ou après la mort. Dans l'endothélium gastrique, de très nombreuses cellules produisent un mucus (la mucine) protégeant l'estomac de ses sécrétions acides et des enzymes (essentiellement la pepsine et la présure) qui pourraient le digérer. A noter que le pancréas peut aussi, dans certaines pancréatites aiguës, être victime d'un début d'autodigestion, notamment par la trypsine qu'il sécrète.
  • 29.
  • 30. Références: • Biology-journal.org • Robbins and Cotran,(9th ed. 2014), « Pathology Basics of Disease », • Robbins, « Basic Pathology », 9E(PDF) (Dr.Carson) VRG • www.wikipedia.org /wiki/Autophagie