SlideShare une entreprise Scribd logo
UNIVERSITÉ TUNIS EL MANAR
                   FACULTE DES SCIENCES DE TUNIS




   Les études moléculaires de la cascade
               apoptotique

                   Présenté par : DELLAA Ahmed

              Année universitaire:2011-2012




ahmed-dl@live.fr
Plan


Introduction-définition

Description morphologique

Bases moléculaires de l’apoptose

Techniques d’étude de l’apoptose
Introduction
Introduction


Mort par apoptose : processus physiologique qui
inclue des signaux spécifiques induisant le suicide et
la mort cellulaire.
Les études effectuées chez le nématode, la
drosophile et les mammifères montrent que
l’apoptose est un programme génétiquement
contrôlé impliquant de multiples effecteurs en
réponse à de nombreux stimuli.
L’apoptose est une des modalités de mort cellulaire
programmée
Introduction
 Situation de l’apoptose par
rapport a la physiopathologie
           cellulaire
Description morphologique
Description morphologique de
            l’apoptose

 À la différence de la nécrose, l’apoptose affecte en général
  des cellules isolées, aboutissant à un processus de
  condensation et de fragmentation.


 Les premières manifestions morphologiques se
  caractérisent par une compaction et une marginalisation
  de la chromatine nucléaire, une convolution des
  membranes      nucléaires   et  cytoplasmiques,    une
  condensation du cytoplasme.
Description morphologique de l’apoptose




Le noyau se fragmente ensuite, chaque fragment
 entouré d’une double enveloppe.

Des corps apoptotiques (éléments cytoplasmiques
 et nucléaires) sont ensuite relégués, et vont être
 phagocytés par les cellules voisines, sans aucune
 réaction inflammatoire.
Description morphologique de l’apoptose




Les différents types de mort cellulaire
Description morphologique de l’apoptose



Apoptose d’une cellule cancéreuse par
   une lymphocyte T cytotoxique
Les bases moléculaires de
       l’apoptose
Les bases moléculaires de l’apoptose



L’apoptose résulte-t-elle d’un programme génétique actif ?

Observation:
L’apoptose est très semblable d’un tissu à un autre ainsi que d’une espèce à une autre:
Il s’agit donc d’un phénomène très conservé au cours de l’évolution

Hypothèse (émise dès les années 1970s):
L’apoptose résulterait d’un programme génétique actif, présent dans toutes les
cellules des différentes espèces et pouvant être activé ou réprimé par divers stimuli

Confirmation de l’hypothèse:
Au début des années 1990s, suite à des études génétiques réalisées chez un
Invertébré: Caenorhabditis elegans
Les voies apoptotiques chez les mammifères
Les caspases: Cysteinyl ASPartate-specific
               proteASES



   Protéases à cystéine (X 14). Présence d’un
   pentapeptide très conservé QACXG (Cys du site
   catalytique)

   Reconnaissent puis clivent des protéines au niveau du
   Cter d’un aspartate (D) en P1 d’un tétrapeptide P4-P1
Structure et maturation
des caspases

• Cellule normale: pro-caspases ou
  zymogènes        (30     à      50
  kDa), catalytiquement inactives


• Pro-enzyme: 3 domaines distincts
  séparés par des résidus Asp (pro-
  domaine         de       longueur
  variable, grande sous-unité, petite
  sous-unité)
Mode d’action et substrats
des caspases
La voie des « récepteurs de mort » ou
          voie extrinsèque
Signalisation apoptotique via
                                           les récepteurs de mort




Liaison d’un ligand à son R = signal de mort    Complexe multi-protéique
Signalisation pro-apoptotique
                                         via le récepteur Fas

Fas: - protéine transmbranaire de 45 kDa
- exprimée dans de nombreux tissus (foie, cœur, cellules épithéliales
ovariennes, tissus lymphoïdes)

Fas-L: - glycoprotéine de surface de 40 kDa
- expression très restreinte (surface des lymphocytes T activés, cellules NK,
macrophages)
- Présent sur les cellules exprimant Fas ou sur d’autres cellules

Rôle important dans trois types d’apoptose physiologique:

• la délétion périphérique de lymphocytes T matures activés, en fin de
réponse immunitaire
• l’élimination, par les lymphocytes T cytotoxiques et les cellules NK, de
cellules infectées par un virus ou une bactérie, ou de
cellules cancéreuses
• l’élimination de cellules inflammatoires dans des sites
«immuno-privilégiés » (œil, cerveau, testicule)
Signalisation via le récepteur
                                            TNF-R1



TNF (Tumor Necrosis Factor) alpha : produit principalement par les
macrophages activés et les lymphocytes T en réponse à une
infection (médiateur physiologique majeur de l’inflammation)
Réponses cellulaires variées: prolifération, différenciation,
activation de l’apoptose

Ces effets sont principalement médiés par le TNF-R1

Contrairement à Fas l’ engagement du récepteur TNF R1 aboutit le
Contrairement à Fas , l engagement du récepteur TNF - R1
aboutit le plus souvent à une signalisation anti-apoptotique (via
l’activation de la voie NF-kB)
Approches thérapeutiques anti-cancer ciblant les
               récepteurs de mort



Avantages: les récepteurs de mort induisent l’apoptose
indépendamment de p53 (mutée dans ~ 50% des cancers
humains) et activent les caspases initiatrices même lorsque les
protéines Bcl-2-like sont sur-exprimées

Problèmes: le TNF recombinant soluble et les anticorps
agonistes anti-FAS ont des effets secondaires importants chez
la souris et l’Homme (hépato-toxicité)
Approches thérapeutiques anti-cancer ciblant les
                  récepteurs de mort



  Grands espoirs: TRAIL (Apo2L) et ses récepteurs humains DR4 et DR5 (la majorité des
  lignées de cellules cancéreuses et >50 échantillons humains dérivés de tumeurs diverses
  expriment DR4 et/ou DR5)
   • Anticorps agonistes de DR4 et DR5 : apoptose des cellules cancéreuses sans affecter
      les cellules normales (limitent la croissance de tumeurs xénotransplantées, sans
      toxicité apparente. Semblent diminuer la taille de tumeurs établies)
   • Formes tronquées et solubles de TRAIL (domaine extracellulaire)

 Très intéressant : TRAIL + drogues chimiothérapeutiques conventionnelles (ou radiations
  Ionisantes) ------------> activité apoptotique de TRAIL augmentée.
  Effets synergiques par induction de la transcription de DR4 et DR5, inhibition de
  l’expression de protéines anti-apoptotiques (Bcl-2, Bcl-xL, IAP, cFLIP) et stimulation de
  l’expression de facteurs pro-apoptotiques (caspase 8 et FADD)
La voie mitochondrie-dépendante ou
                voie intrinsèque


Rôle prépondérant dans
le bon développement
du système nerveux

Se caractérise par la
libération de facteurs
apoptogènes à partir de
la mitochondrie

Dépendante des protéines de la
famille Bcl-2 (Bcl-2-like, Bax-like, «
BH3 »)
Voie Perforine/Granzyme
Voie d'exécution
Techniques d’étude de l’apoptose
Changements morphologiques




Microscopie photonique :
- condensation de l’ADN,
fragmentation nucléaire, corps
apoptotiques

Microscopie électronique :
- balayage
- transmission
Mesure de la quantité d’ADN




Aspect en échelle de
 l’ADN fragmenté
Exposition des phosphatidyl-sérines




          A- control
          B- apoptose spontanné
          C- actinomycineD
          D- calcium ionophore


          Quadrants
          1- Cellules viables
          2-Apoptose précoce; PS
          exposé, membrane intact
          3- Apoptose tardive; PS
          exposé, membrane perturbé
          4- Nécrose; perte de membrane
Abréviation

TNF : Tumor Necrosis Factor
TRADD: TNF Receptor- Associated
DeathDomain
TRAF2 : TNF Receptor- Associated Factor 2
RIP: Receptor- I nteracting P rotein
SODD : S ilencer Of DeathDomains
FADD : Fas-Associated DeathDomain
DISC: DeathI nducing Signaling Complex
TRAIL : TNF Related ApoptosisInducing Ligand
DR: DeathReceptor
IAP : I nhibitor of ApoptosisProtein
FLICE : FADD Like I nterleukin-1 β Converting
Enzyme (caspase 8)
cFLIP : FLICE I nhibitoryProtein
APAF : ApoptosisP rotease ActivatingFactor
BH: Bcl-2 Homology
Bcl-2: B Cell Lymphoma 2
Fin

Contenu connexe

Tendances

Leucemie myeloide chronique
Leucemie myeloide chroniqueLeucemie myeloide chronique
Leucemie myeloide chronique
Leila Ali
 
these15-18.pdf
these15-18.pdfthese15-18.pdf
these15-18.pdf
lohebih
 
Molecular Testing and Tumor Testing: Why is this important?
Molecular Testing and Tumor Testing: Why is this important? Molecular Testing and Tumor Testing: Why is this important?
Molecular Testing and Tumor Testing: Why is this important?
Fight Colorectal Cancer
 

Tendances (20)

Epithelial and mesenchymal transition in invasion and metastasis
Epithelial and mesenchymal transition in invasion and metastasisEpithelial and mesenchymal transition in invasion and metastasis
Epithelial and mesenchymal transition in invasion and metastasis
 
Leucemie myeloide chronique
Leucemie myeloide chroniqueLeucemie myeloide chronique
Leucemie myeloide chronique
 
Tubes de prelevement.pdf
Tubes de prelevement.pdfTubes de prelevement.pdf
Tubes de prelevement.pdf
 
La Démarche Lean
La Démarche LeanLa Démarche Lean
La Démarche Lean
 
Lorlatinib alk positive lung cancer
Lorlatinib alk positive lung cancerLorlatinib alk positive lung cancer
Lorlatinib alk positive lung cancer
 
Guide méthodologique et cas pratiques : Prévention et lutte contre les discri...
Guide méthodologique et cas pratiques : Prévention et lutte contre les discri...Guide méthodologique et cas pratiques : Prévention et lutte contre les discri...
Guide méthodologique et cas pratiques : Prévention et lutte contre les discri...
 
Olaparib in Metastatic Pancreatic Cancer
Olaparib in Metastatic Pancreatic Cancer Olaparib in Metastatic Pancreatic Cancer
Olaparib in Metastatic Pancreatic Cancer
 
Les amibes libres Dr. benlaribi Imane Halima
Les amibes libres Dr. benlaribi Imane HalimaLes amibes libres Dr. benlaribi Imane Halima
Les amibes libres Dr. benlaribi Imane Halima
 
Le%20 t.r.i.
Le%20 t.r.i.Le%20 t.r.i.
Le%20 t.r.i.
 
Tumor marker /Cancer Biomarkers (Updated)
Tumor marker /Cancer Biomarkers (Updated)Tumor marker /Cancer Biomarkers (Updated)
Tumor marker /Cancer Biomarkers (Updated)
 
Molecular basis of cancer oncogenes and cancer
Molecular basis of cancer   oncogenes and cancerMolecular basis of cancer   oncogenes and cancer
Molecular basis of cancer oncogenes and cancer
 
these15-18.pdf
these15-18.pdfthese15-18.pdf
these15-18.pdf
 
Webinar Bizagi BPM - Etude de cas client
Webinar Bizagi BPM - Etude de cas clientWebinar Bizagi BPM - Etude de cas client
Webinar Bizagi BPM - Etude de cas client
 
Molecular Testing and Tumor Testing: Why is this important?
Molecular Testing and Tumor Testing: Why is this important? Molecular Testing and Tumor Testing: Why is this important?
Molecular Testing and Tumor Testing: Why is this important?
 
La Microscopie optique en laboratoire d'histologie.
La Microscopie optique en laboratoire d'histologie.La Microscopie optique en laboratoire d'histologie.
La Microscopie optique en laboratoire d'histologie.
 
PCR : Polymerase chain reaction : classique et en temps réel
PCR : Polymerase chain reaction : classique et en temps réelPCR : Polymerase chain reaction : classique et en temps réel
PCR : Polymerase chain reaction : classique et en temps réel
 
Importance du réseautage d’affaires
Importance du réseautage d’affaires Importance du réseautage d’affaires
Importance du réseautage d’affaires
 
Rapport d’activité professionnelle
Rapport d’activité  professionnelleRapport d’activité  professionnelle
Rapport d’activité professionnelle
 
Etude de cas - Mercedes-Benz France / Crown Heights
Etude de cas - Mercedes-Benz France / Crown HeightsEtude de cas - Mercedes-Benz France / Crown Heights
Etude de cas - Mercedes-Benz France / Crown Heights
 
Mini Cv Kamal Idkhebbach
Mini Cv Kamal IdkhebbachMini Cv Kamal Idkhebbach
Mini Cv Kamal Idkhebbach
 

En vedette

Dra. marina
Dra. marinaDra. marina
Dra. marina
cefic
 
Bmce capital research market equity t1 2013
Bmce capital research market equity t1 2013Bmce capital research market equity t1 2013
Bmce capital research market equity t1 2013
www.bourse-maroc.org
 
Mod 3
Mod 3Mod 3
Mod 3
cefic
 
Cefic.redac. de inf. modulo 4
Cefic.redac. de inf.   modulo 4Cefic.redac. de inf.   modulo 4
Cefic.redac. de inf. modulo 4
cefic
 

En vedette (20)

Les élements actifs des plantes
Les élements actifs des plantesLes élements actifs des plantes
Les élements actifs des plantes
 
Les OGM
Les OGMLes OGM
Les OGM
 
Culture in vitro des plantes
Culture in vitro des plantesCulture in vitro des plantes
Culture in vitro des plantes
 
Pied diabetique bouayed
Pied diabetique bouayedPied diabetique bouayed
Pied diabetique bouayed
 
Observatorio ocupacional
Observatorio ocupacionalObservatorio ocupacional
Observatorio ocupacional
 
Dra. marina
Dra. marinaDra. marina
Dra. marina
 
Action for Genomic Integrity through Research/French Translation/Intro
Action for Genomic Integrity through Research/French Translation/IntroAction for Genomic Integrity through Research/French Translation/Intro
Action for Genomic Integrity through Research/French Translation/Intro
 
Bmce capital research market equity t1 2013
Bmce capital research market equity t1 2013Bmce capital research market equity t1 2013
Bmce capital research market equity t1 2013
 
Les études d énergies renouvelables dans les opérations d aménagement
Les études d énergies renouvelables dans les opérations d aménagementLes études d énergies renouvelables dans les opérations d aménagement
Les études d énergies renouvelables dans les opérations d aménagement
 
Evaluation de la qualité des processus informatiques en petites et moyennes e...
Evaluation de la qualité des processus informatiques en petites et moyennes e...Evaluation de la qualité des processus informatiques en petites et moyennes e...
Evaluation de la qualité des processus informatiques en petites et moyennes e...
 
Mod 3
Mod 3Mod 3
Mod 3
 
Cefic.redac. de inf. modulo 4
Cefic.redac. de inf.   modulo 4Cefic.redac. de inf.   modulo 4
Cefic.redac. de inf. modulo 4
 
Présentation 31 mai
Présentation 31 maiPrésentation 31 mai
Présentation 31 mai
 
Dia27 jul12
Dia27 jul12Dia27 jul12
Dia27 jul12
 
Proyecto inicial
Proyecto inicialProyecto inicial
Proyecto inicial
 
Amour aveugle
Amour aveugleAmour aveugle
Amour aveugle
 
Semeur 13
Semeur 13Semeur 13
Semeur 13
 
Rapport moral ag crh 2012
Rapport moral  ag crh 2012Rapport moral  ag crh 2012
Rapport moral ag crh 2012
 
Diapositivas
DiapositivasDiapositivas
Diapositivas
 
Diapositivas ejecución contractual
Diapositivas ejecución contractual Diapositivas ejecución contractual
Diapositivas ejecución contractual
 

Similaire à Les études moléculaires de la cascade apoptotique

Lecture 5 Phagocyte Cells Neutrophils and Macrophages for DMD Students
Lecture 5 Phagocyte Cells Neutrophils and Macrophages for DMD StudentsLecture 5 Phagocyte Cells Neutrophils and Macrophages for DMD Students
Lecture 5 Phagocyte Cells Neutrophils and Macrophages for DMD Students
Clinical Immunology Laboratory, HMRUO, Oran.
 
Mémoire de dea
Mémoire de deaMémoire de dea
Mémoire de dea
SebDuprat
 
Purpura thrombotique immunologique associé au pembrolizumab: un nouvel effet ...
Purpura thrombotique immunologique associé au pembrolizumab: un nouvel effet ...Purpura thrombotique immunologique associé au pembrolizumab: un nouvel effet ...
Purpura thrombotique immunologique associé au pembrolizumab: un nouvel effet ...
Jérôme Razanamahery
 
Pharmacologie et oncologie cellulaire master sciences pharmacologiques
Pharmacologie et oncologie cellulaire master sciences pharmacologiquesPharmacologie et oncologie cellulaire master sciences pharmacologiques
Pharmacologie et oncologie cellulaire master sciences pharmacologiques
YousraYammani1
 
Pathogenèse des lésions hépatiques du VHC.ppt
Pathogenèse des lésions hépatiques du VHC.pptPathogenèse des lésions hépatiques du VHC.ppt
Pathogenèse des lésions hépatiques du VHC.ppt
odeckmyn
 
Pathogenèse des lésions hépatiques du VHC.ppt
Pathogenèse des lésions hépatiques du VHC.pptPathogenèse des lésions hépatiques du VHC.ppt
Pathogenèse des lésions hépatiques du VHC.ppt
odeckmyn
 
Therapie ciblee dr benjamin hoch - 23 11 2012
Therapie ciblee   dr benjamin hoch - 23 11 2012Therapie ciblee   dr benjamin hoch - 23 11 2012
Therapie ciblee dr benjamin hoch - 23 11 2012
cac_mougins
 

Similaire à Les études moléculaires de la cascade apoptotique (20)

Oncogene & oncogenese
Oncogene & oncogeneseOncogene & oncogenese
Oncogene & oncogenese
 
11-1_Antitumoraux.pdf
11-1_Antitumoraux.pdf11-1_Antitumoraux.pdf
11-1_Antitumoraux.pdf
 
Lecture 5 Phagocyte Cells Neutrophils and Macrophages for DMD Students
Lecture 5 Phagocyte Cells Neutrophils and Macrophages for DMD StudentsLecture 5 Phagocyte Cells Neutrophils and Macrophages for DMD Students
Lecture 5 Phagocyte Cells Neutrophils and Macrophages for DMD Students
 
Diu Cytometriegrenoble2011
Diu Cytometriegrenoble2011Diu Cytometriegrenoble2011
Diu Cytometriegrenoble2011
 
Signalisation cellulaire
Signalisation cellulaireSignalisation cellulaire
Signalisation cellulaire
 
Mémoire de dea
Mémoire de deaMémoire de dea
Mémoire de dea
 
Lecture 3 Phagocytic Cells
Lecture 3 Phagocytic CellsLecture 3 Phagocytic Cells
Lecture 3 Phagocytic Cells
 
Purpura thrombotique immunologique associé au pembrolizumab: un nouvel effet ...
Purpura thrombotique immunologique associé au pembrolizumab: un nouvel effet ...Purpura thrombotique immunologique associé au pembrolizumab: un nouvel effet ...
Purpura thrombotique immunologique associé au pembrolizumab: un nouvel effet ...
 
Cours 3 les cellules phagocytaires
Cours 3 les cellules phagocytairesCours 3 les cellules phagocytaires
Cours 3 les cellules phagocytaires
 
Anticorps thérapeutiques
Anticorps thérapeutiquesAnticorps thérapeutiques
Anticorps thérapeutiques
 
Immunologie
ImmunologieImmunologie
Immunologie
 
Cours 4 cellules dendritiques et LNK 2016
Cours 4 cellules dendritiques et LNK 2016Cours 4 cellules dendritiques et LNK 2016
Cours 4 cellules dendritiques et LNK 2016
 
La réponse immunitaire cellulaire et les mesures in vitro
La réponse immunitaire cellulaire et les mesures in vitroLa réponse immunitaire cellulaire et les mesures in vitro
La réponse immunitaire cellulaire et les mesures in vitro
 
Ac monoclonaux en oncologie
Ac monoclonaux en oncologieAc monoclonaux en oncologie
Ac monoclonaux en oncologie
 
Pharmacologie et oncologie cellulaire master sciences pharmacologiques
Pharmacologie et oncologie cellulaire master sciences pharmacologiquesPharmacologie et oncologie cellulaire master sciences pharmacologiques
Pharmacologie et oncologie cellulaire master sciences pharmacologiques
 
COURS-CANCEROLOGIE.ppt
COURS-CANCEROLOGIE.pptCOURS-CANCEROLOGIE.ppt
COURS-CANCEROLOGIE.ppt
 
Oncogenes & oncogenese
Oncogenes & oncogeneseOncogenes & oncogenese
Oncogenes & oncogenese
 
Pathogenèse des lésions hépatiques du VHC.ppt
Pathogenèse des lésions hépatiques du VHC.pptPathogenèse des lésions hépatiques du VHC.ppt
Pathogenèse des lésions hépatiques du VHC.ppt
 
Pathogenèse des lésions hépatiques du VHC.ppt
Pathogenèse des lésions hépatiques du VHC.pptPathogenèse des lésions hépatiques du VHC.ppt
Pathogenèse des lésions hépatiques du VHC.ppt
 
Therapie ciblee dr benjamin hoch - 23 11 2012
Therapie ciblee   dr benjamin hoch - 23 11 2012Therapie ciblee   dr benjamin hoch - 23 11 2012
Therapie ciblee dr benjamin hoch - 23 11 2012
 

Dernier

Decret-n°19-10-du-23-janvier-2019-reglementant-lexportation-des-déchets-spéci...
Decret-n°19-10-du-23-janvier-2019-reglementant-lexportation-des-déchets-spéci...Decret-n°19-10-du-23-janvier-2019-reglementant-lexportation-des-déchets-spéci...
Decret-n°19-10-du-23-janvier-2019-reglementant-lexportation-des-déchets-spéci...
zidani2
 

Dernier (12)

Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctionsWebinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
 
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
 
Quitter la nuit. pptx
Quitter        la             nuit.   pptxQuitter        la             nuit.   pptx
Quitter la nuit. pptx
 
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
 
EL KATRY Reem: Proposition de Programme Artistique et Exposition pour les Écoles
EL KATRY Reem: Proposition de Programme Artistique et Exposition pour les ÉcolesEL KATRY Reem: Proposition de Programme Artistique et Exposition pour les Écoles
EL KATRY Reem: Proposition de Programme Artistique et Exposition pour les Écoles
 
Decret-n°19-10-du-23-janvier-2019-reglementant-lexportation-des-déchets-spéci...
Decret-n°19-10-du-23-janvier-2019-reglementant-lexportation-des-déchets-spéci...Decret-n°19-10-du-23-janvier-2019-reglementant-lexportation-des-déchets-spéci...
Decret-n°19-10-du-23-janvier-2019-reglementant-lexportation-des-déchets-spéci...
 
Présentation sur les Risques Électriques et Leur Prévention en Algérie
Présentation sur les Risques Électriques et Leur Prévention en AlgériePrésentation sur les Risques Électriques et Leur Prévention en Algérie
Présentation sur les Risques Électriques et Leur Prévention en Algérie
 
Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"
Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"
Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"
 
Gestion des flux de trésorerie dans les entreprises
Gestion des flux de trésorerie dans les entreprisesGestion des flux de trésorerie dans les entreprises
Gestion des flux de trésorerie dans les entreprises
 
Comment enseigner la langue française en Colombie?
Comment enseigner la langue française en Colombie?Comment enseigner la langue française en Colombie?
Comment enseigner la langue française en Colombie?
 
MARTYRS DE TURQUIE – une histoire de persécution chrétienne en Anatolie.pptx
MARTYRS DE TURQUIE – une histoire de persécution chrétienne en Anatolie.pptxMARTYRS DE TURQUIE – une histoire de persécution chrétienne en Anatolie.pptx
MARTYRS DE TURQUIE – une histoire de persécution chrétienne en Anatolie.pptx
 
Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...
Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...
Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...
 

Les études moléculaires de la cascade apoptotique

  • 1. UNIVERSITÉ TUNIS EL MANAR FACULTE DES SCIENCES DE TUNIS Les études moléculaires de la cascade apoptotique Présenté par : DELLAA Ahmed Année universitaire:2011-2012 ahmed-dl@live.fr
  • 2. Plan Introduction-définition Description morphologique Bases moléculaires de l’apoptose Techniques d’étude de l’apoptose
  • 4. Introduction Mort par apoptose : processus physiologique qui inclue des signaux spécifiques induisant le suicide et la mort cellulaire. Les études effectuées chez le nématode, la drosophile et les mammifères montrent que l’apoptose est un programme génétiquement contrôlé impliquant de multiples effecteurs en réponse à de nombreux stimuli. L’apoptose est une des modalités de mort cellulaire programmée
  • 5. Introduction Situation de l’apoptose par rapport a la physiopathologie cellulaire
  • 7. Description morphologique de l’apoptose  À la différence de la nécrose, l’apoptose affecte en général des cellules isolées, aboutissant à un processus de condensation et de fragmentation.  Les premières manifestions morphologiques se caractérisent par une compaction et une marginalisation de la chromatine nucléaire, une convolution des membranes nucléaires et cytoplasmiques, une condensation du cytoplasme.
  • 8. Description morphologique de l’apoptose Le noyau se fragmente ensuite, chaque fragment entouré d’une double enveloppe. Des corps apoptotiques (éléments cytoplasmiques et nucléaires) sont ensuite relégués, et vont être phagocytés par les cellules voisines, sans aucune réaction inflammatoire.
  • 9. Description morphologique de l’apoptose Les différents types de mort cellulaire
  • 10. Description morphologique de l’apoptose Apoptose d’une cellule cancéreuse par une lymphocyte T cytotoxique
  • 11. Les bases moléculaires de l’apoptose
  • 12. Les bases moléculaires de l’apoptose L’apoptose résulte-t-elle d’un programme génétique actif ? Observation: L’apoptose est très semblable d’un tissu à un autre ainsi que d’une espèce à une autre: Il s’agit donc d’un phénomène très conservé au cours de l’évolution Hypothèse (émise dès les années 1970s): L’apoptose résulterait d’un programme génétique actif, présent dans toutes les cellules des différentes espèces et pouvant être activé ou réprimé par divers stimuli Confirmation de l’hypothèse: Au début des années 1990s, suite à des études génétiques réalisées chez un Invertébré: Caenorhabditis elegans
  • 13.
  • 14. Les voies apoptotiques chez les mammifères
  • 15. Les caspases: Cysteinyl ASPartate-specific proteASES Protéases à cystéine (X 14). Présence d’un pentapeptide très conservé QACXG (Cys du site catalytique) Reconnaissent puis clivent des protéines au niveau du Cter d’un aspartate (D) en P1 d’un tétrapeptide P4-P1
  • 16. Structure et maturation des caspases • Cellule normale: pro-caspases ou zymogènes (30 à 50 kDa), catalytiquement inactives • Pro-enzyme: 3 domaines distincts séparés par des résidus Asp (pro- domaine de longueur variable, grande sous-unité, petite sous-unité)
  • 17. Mode d’action et substrats des caspases
  • 18. La voie des « récepteurs de mort » ou voie extrinsèque
  • 19. Signalisation apoptotique via les récepteurs de mort Liaison d’un ligand à son R = signal de mort Complexe multi-protéique
  • 20. Signalisation pro-apoptotique via le récepteur Fas Fas: - protéine transmbranaire de 45 kDa - exprimée dans de nombreux tissus (foie, cœur, cellules épithéliales ovariennes, tissus lymphoïdes) Fas-L: - glycoprotéine de surface de 40 kDa - expression très restreinte (surface des lymphocytes T activés, cellules NK, macrophages) - Présent sur les cellules exprimant Fas ou sur d’autres cellules Rôle important dans trois types d’apoptose physiologique: • la délétion périphérique de lymphocytes T matures activés, en fin de réponse immunitaire • l’élimination, par les lymphocytes T cytotoxiques et les cellules NK, de cellules infectées par un virus ou une bactérie, ou de cellules cancéreuses • l’élimination de cellules inflammatoires dans des sites «immuno-privilégiés » (œil, cerveau, testicule)
  • 21. Signalisation via le récepteur TNF-R1 TNF (Tumor Necrosis Factor) alpha : produit principalement par les macrophages activés et les lymphocytes T en réponse à une infection (médiateur physiologique majeur de l’inflammation) Réponses cellulaires variées: prolifération, différenciation, activation de l’apoptose Ces effets sont principalement médiés par le TNF-R1 Contrairement à Fas l’ engagement du récepteur TNF R1 aboutit le Contrairement à Fas , l engagement du récepteur TNF - R1 aboutit le plus souvent à une signalisation anti-apoptotique (via l’activation de la voie NF-kB)
  • 22. Approches thérapeutiques anti-cancer ciblant les récepteurs de mort Avantages: les récepteurs de mort induisent l’apoptose indépendamment de p53 (mutée dans ~ 50% des cancers humains) et activent les caspases initiatrices même lorsque les protéines Bcl-2-like sont sur-exprimées Problèmes: le TNF recombinant soluble et les anticorps agonistes anti-FAS ont des effets secondaires importants chez la souris et l’Homme (hépato-toxicité)
  • 23. Approches thérapeutiques anti-cancer ciblant les récepteurs de mort Grands espoirs: TRAIL (Apo2L) et ses récepteurs humains DR4 et DR5 (la majorité des lignées de cellules cancéreuses et >50 échantillons humains dérivés de tumeurs diverses expriment DR4 et/ou DR5) • Anticorps agonistes de DR4 et DR5 : apoptose des cellules cancéreuses sans affecter les cellules normales (limitent la croissance de tumeurs xénotransplantées, sans toxicité apparente. Semblent diminuer la taille de tumeurs établies) • Formes tronquées et solubles de TRAIL (domaine extracellulaire)  Très intéressant : TRAIL + drogues chimiothérapeutiques conventionnelles (ou radiations Ionisantes) ------------> activité apoptotique de TRAIL augmentée. Effets synergiques par induction de la transcription de DR4 et DR5, inhibition de l’expression de protéines anti-apoptotiques (Bcl-2, Bcl-xL, IAP, cFLIP) et stimulation de l’expression de facteurs pro-apoptotiques (caspase 8 et FADD)
  • 24. La voie mitochondrie-dépendante ou voie intrinsèque Rôle prépondérant dans le bon développement du système nerveux Se caractérise par la libération de facteurs apoptogènes à partir de la mitochondrie Dépendante des protéines de la famille Bcl-2 (Bcl-2-like, Bax-like, « BH3 »)
  • 25.
  • 26.
  • 29. Techniques d’étude de l’apoptose
  • 30. Changements morphologiques Microscopie photonique : - condensation de l’ADN, fragmentation nucléaire, corps apoptotiques Microscopie électronique : - balayage - transmission
  • 31. Mesure de la quantité d’ADN Aspect en échelle de l’ADN fragmenté
  • 32. Exposition des phosphatidyl-sérines A- control B- apoptose spontanné C- actinomycineD D- calcium ionophore Quadrants 1- Cellules viables 2-Apoptose précoce; PS exposé, membrane intact 3- Apoptose tardive; PS exposé, membrane perturbé 4- Nécrose; perte de membrane
  • 33. Abréviation TNF : Tumor Necrosis Factor TRADD: TNF Receptor- Associated DeathDomain TRAF2 : TNF Receptor- Associated Factor 2 RIP: Receptor- I nteracting P rotein SODD : S ilencer Of DeathDomains FADD : Fas-Associated DeathDomain DISC: DeathI nducing Signaling Complex TRAIL : TNF Related ApoptosisInducing Ligand DR: DeathReceptor IAP : I nhibitor of ApoptosisProtein FLICE : FADD Like I nterleukin-1 β Converting Enzyme (caspase 8) cFLIP : FLICE I nhibitoryProtein APAF : ApoptosisP rotease ActivatingFactor BH: Bcl-2 Homology Bcl-2: B Cell Lymphoma 2
  • 34. Fin