Enseigner le français 
à l’heure du numérique 
Jean-Michel Le Baut
Lire-écrire-publier 
sur un blog : 
l’exemple d’i-voix
i-voix 
UN PROJET ETWINNING 
PAR LES LITTERAIRES DU LYCEE DE 
L’IROISE A BREST (FRANCE) 
ET LES ELEVES APPRENANT LE 
FRANC...
FLE
FLE 
Débutants
Lire avec les réseaux sociaux 
l’exemple de L’étranger
Et si Meursault avait connu Twitter ?
Ecrire 
avec les réseaux sociaux : 
l’exemple des i-poèmes
i-poèmes
Description imivoix par Bénédicte 
Photo de Giulia 
Je vois des bateaux amarrés 
Je vois des lampadaires allumés 
Je vois ...
Enfance (III) 
Au bois il y a un oiseau, son chant vous arrête et vous 
fait rougir. 
Il y a une horloge qui ne sonne pas....
Illumination 
Il y a une illumination de vie sur 
tes rebords de pierre. 
Il y a cet arc qui laisse couler ta vie. 
Il y a...
Famille 
A la maison il y a une berceuse, qui cajole ses filles 
avec amour. 
Il y a des fraises, rouges, entières ou coup...
Travailler l’oral 
avec le numérique : 
l’exemple de Radio Labé
SCOOP I-VOIX ! 
LOUISE LABE EXISTE : 
NOUS L'AVONS RENCONTREE ! 
« Scoop i-voix ! Louise Labé a écrit : nous l'avons renco...
MISSION 
Chaque élève doit choisir un des 24 sonnets, puis produire 2 
enregistrements distincts : 
 un enregistrement au...
Louise Labé : 
« L'amour charnel, le désir, dès qu'il est exprimé par une femme, ça crée tout de 
suite des émeutes. » 
« ...
Louise Labé : 
"L'amour, c'est fait de contrastes, d'oppositions 
permanentes : le bonheur, le malheur, la vie, la mort, 
...
Louise Labé : 
"J'écris mes poèmes sous la forme de sonnets, car c'est une des formes les plus strictes 
de la poésie. Je ...
Louise Labé : 
« Nous recevons un tweet de Nicolas de Bourgeron qui vous demande 
pourquoi vous avez décidé d'introduire d...
JM Lebaut - Innover en lettres par le numérique fipf 2014
JM Lebaut - Innover en lettres par le numérique fipf 2014
JM Lebaut - Innover en lettres par le numérique fipf 2014
JM Lebaut - Innover en lettres par le numérique fipf 2014
JM Lebaut - Innover en lettres par le numérique fipf 2014
JM Lebaut - Innover en lettres par le numérique fipf 2014
JM Lebaut - Innover en lettres par le numérique fipf 2014
JM Lebaut - Innover en lettres par le numérique fipf 2014
JM Lebaut - Innover en lettres par le numérique fipf 2014
JM Lebaut - Innover en lettres par le numérique fipf 2014
JM Lebaut - Innover en lettres par le numérique fipf 2014
JM Lebaut - Innover en lettres par le numérique fipf 2014
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

JM Lebaut - Innover en lettres par le numérique fipf 2014

1 406 vues

Publié le

Séminaire - FIPF / CIEP
JM Lebaut - Innover en lettres par le numérique fipf 2014
Table-ronde : Outils innovants

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 406
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
301
Actions
Partages
0
Téléchargements
7
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Le blog assure aussi une fonction de bloc-notes : on peut y fixer instantanément au fil de la lecture ses impressions de lecteur. Par exemple comme ici, poser une question à l’auteur, donner un nouveau titre à l’oeuvre ou proposer une idée de casting pour un personnage du livre lu.
  • Le blog assure aussi une fonction de bloc-notes : on peut y fixer instantanément au fil de la lecture ses impressions de lecteur. Par exemple comme ici, poser une question à l’auteur, donner un nouveau titre à l’oeuvre ou proposer une idée de casting pour un personnage du livre lu.
  • Le blog assure aussi une fonction de bloc-notes : on peut y fixer instantanément au fil de la lecture ses impressions de lecteur. Par exemple comme ici, poser une question à l’auteur, donner un nouveau titre à l’oeuvre ou proposer une idée de casting pour un personnage du livre lu.
  • JM Lebaut - Innover en lettres par le numérique fipf 2014

    1. 1. Enseigner le français à l’heure du numérique Jean-Michel Le Baut
    2. 2. Lire-écrire-publier sur un blog : l’exemple d’i-voix
    3. 3. i-voix UN PROJET ETWINNING PAR LES LITTERAIRES DU LYCEE DE L’IROISE A BREST (FRANCE) ET LES ELEVES APPRENANT LE FRANCAIS AU LICEO CECIONI A LIVOURNE (ITALIE) UN ESPACE DE LECTURE ET D’ECRITURE, DE CREATION ET D’ECHANGE, AUTOUR DE LA LITTERATURE USAGE DES BLOGS
    4. 4. FLE
    5. 5. FLE Débutants
    6. 6. Lire avec les réseaux sociaux l’exemple de L’étranger
    7. 7. Et si Meursault avait connu Twitter ?
    8. 8. Ecrire avec les réseaux sociaux : l’exemple des i-poèmes
    9. 9. i-poèmes
    10. 10. Description imivoix par Bénédicte Photo de Giulia Je vois des bateaux amarrés Je vois des lampadaires allumés Je vois une foule de gens Je vois des chaises en plastique Je vois des grands bâtiments de chaque côté du canal Je vois des fenêtres Je vois un fil électrique Je vois un pont joignant les deux quais Je vois des toiles en plastique bleu La lumière des lampadaires se reflète dans l'eau, cela donne l'impression de voir un miroir de la ville. La photo possède des traits linéaires importants. Par exemple les lignes des deux quais ainsi que le contour des immeubles et des fenêtres. Tout cela est très rectiligne, ce qui donne un aspect structuré à la photo. Le dessus du pont est dans cette continuité. Mais le dessous du pont est en forme de demi cercle, il est en plein milieu de la photo ce qui vient casser ce rythme, il y a comme un rupture. De plus, ce demi cercle est accentué par son reflet dans l'eau. Malgré ça, j'ai l'impression et j'ai envie que cette ville continue avec plus de lumières plus de bateaux, plus gens, plus de reflets... De plus les couleurs font partie intégrante de la photo. Au fond, on remarque une masse colorée, jaune, vert, bleu rouge... Ce qui me donne envie de penser que c'est un arlequin qui déambule dans les rues de la ville. Les façades des bâtiments sont également rehaussées de blanc, de rose ou encore de gris, ce qui se marie bien ensemble. Malgré les nombreux détails présents, l'image reste agréable à regarder. Lorsque j'ai vu cette photo pour la première fois, je n'avais qu'une envie : m'y glisser et siroter un verre au bord du quai ou encore me mêler à cette foule. Cette photo m'a donné envie de danser, il y a comme un aspect festif qui émane d’elle. J'ai juste envie de prendre un bateau et d'aller me balader sur le canal pour m'enfoncer loin, loin dans la nuit !
    11. 11. Enfance (III) Au bois il y a un oiseau, son chant vous arrête et vous fait rougir. Il y a une horloge qui ne sonne pas. Il y a une fondrière avec un nid de bêtes blanches. Il y a une cathédrale qui descend et un lac qui monte. Il y a une petite voiture abandonnée dans le taillis, ou qui descend le sentier en courant, enrubannée. Il y a une troupe de petits comédiens en costumes, aperçus sur la route à travers la lisière du bois. Il y a enfin, quand l’on a faim et soif, quelqu’un qui vous chasse. Arthur Rimbaud Illuminations (1886)
    12. 12. Illumination Il y a une illumination de vie sur tes rebords de pierre. Il y a cet arc qui laisse couler ta vie. Il y a le lieu, miroir d'embarcations inanimées. Il y a ces grands bâtiments qui sillonnent tes quais, s'engouffrent dans la pénombre de la nuit. Il y aura toi traversé par un canal inabouti . Il y aura toi piétiné par des sandales usées . Il y aura toi éclairé par un semblant d'impatience. Poème en prose écrit par Bénédicte à partir d’une photo partagée par Giulia
    13. 13. Famille A la maison il y a une berceuse, qui cajole ses filles avec amour. Il y a des fraises, rouges, entières ou coupées de moitié, qui, ensemble, peignent des lignes légères, en harmonie. Il y a un nid, mignon et agréable, qui défend les secrets les plus chers d'une famille unie. Il y a une façade de pierres et béton avec des blanches ouvertures qui laissent la place à l'imagination humaine. Il y a mon petit coeur chaviré par mille mémoires, qui joue avec mon triste sourire et mes larmes heureuses. Il y a mon corps encore enfant, qui a besoin d'une étreinte amicale. Il y a, enfin, quand je suis confuse dans un vide infini, un rayon de lumière qui serre mes mains. Poème en prose écrit par Rebecca à partir d’une photo partagée par Théo
    14. 14. Travailler l’oral avec le numérique : l’exemple de Radio Labé
    15. 15. SCOOP I-VOIX ! LOUISE LABE EXISTE : NOUS L'AVONS RENCONTREE ! « Scoop i-voix ! Louise Labé a écrit : nous l'avons rencontrée ! Les lycéens d'i-voix ont interviewé la « belle cordière », celle qui à Lyon en 1555 publia 24 sonnets, renouvela thèmes et formes de la tradition pétrarquiste, affirma la singularité d'une voix féminine et poétique parmi les plus originales et émouvantes que la littérature ait connues. Pour le projet i-voix, qui relie lui aussi la France et l'Italie autour de la poésie, Louise Labé a accepté de lire ses sonnets et de répondre à quelques questions … La preuve, s'il en était besoin, que contrairement aux rumeurs malveillantes, la « belle cordière » est bel et bien l’auteure de ces poèmes... » EMISSION LITTERAIRE
    16. 16. MISSION Chaque élève doit choisir un des 24 sonnets, puis produire 2 enregistrements distincts :  un enregistrement audio d’une lecture à voix haute du poème  un enregistrement audio d'une interview de Louise Labé (éventuellement à plusieurs voix et avec habillage sonore) : au moins une question générale sur le recueil, au moins deux questions sur le sonnet lu (enjeux particuliers, détails formels), au moins deux questions d'élargissement (sur un autre poème du recueil, sur la Renaissance et l'humanisme en général) Les élèves sont invités à illustrer l’article sur le blog par un tableau de la Renaissance de leur choix.
    17. 17. Louise Labé : « L'amour charnel, le désir, dès qu'il est exprimé par une femme, ça crée tout de suite des émeutes. » « Je ne suis pas tout à fait d'accord avec le néoplatonisme : moi je crois que l'amour, c'est l'amour de deux âmes, mais aussi de deux corps. » « Je fais un baiser à Olivier, je crois qu'il nous écoute ! » « Nous nous quittons avec le tube déjà culte des Troubadours de Brocéliande… » SONNET 18 : Louise Labé à la radio par Corentin R
    18. 18. Louise Labé : "L'amour, c'est fait de contrastes, d'oppositions permanentes : le bonheur, le malheur, la vie, la mort, c'est tout ça à la fois, et c'est ce qui en fait la beauté." "Les Troubadours de Brocéliande ont fait le buzz dans la sphère médiatique en reprenant un de mes poèmes..." "L'humanisme place l'homme au centre et nous permet de redécouvrir le monde : c'est une chance merveilleuse que ce courant existe !" SONNET 8 : Louise Labé à la radio par Zoé
    19. 19. Louise Labé : "J'écris mes poèmes sous la forme de sonnets, car c'est une des formes les plus strictes de la poésie. Je me suis toujours efforcée d'écrire selon les règles d'écriture que Pétrarque a mises en place..." "La musique a une place importante dans ma vie, plus que tout au monde, plus même que l'écriture de mes poèmes. Quand je suis heureuse, mon luth chante le bonheur, et quand je pleure, il chante la tristesse." "Je crois en l'être humain. Et je crois que tout le monde doit s'instruire le plus possible. J'aimerais tout connaître." "J'écris aussi pour la beauté de la langue, et toutes ses possibilités extraordinaires." SONNET 12 : Louise Labé à la radio par Léo
    20. 20. Louise Labé : « Nous recevons un tweet de Nicolas de Bourgeron qui vous demande pourquoi vous avez décidé d'introduire dans ce sonnet des personnages de la mythologie romaine ... » « ... comme dans le tableau de Botticelli, Venus et Mars, où Mars, dieu de la guerre, est endormi et où Venus, elle, est en alerte : comme quoi l'amour est la plus grande des forces, surtout pour une féministe comme moi. » « Pour moi, égalité rime avec aimer. » SONNET 22 : Louise Labé à la radio par Gwalonn

    ×