Comment accueillir un senior dans un EPN ?
Statistiques des seniors en France Les 65 ans et plus représentent encore moins de  10% des internautes , leur présence en...
On peut distinguer trois catégories de seniors <ul><ul><ul><li>les 55-64 ans </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Les 65-74...
Les 55-64 ans Environ 55% de cette tranche travaille encore. Ils sont donc, plus ou moins « contraints » souvent, dans le ...
Les 55-64 ans (suite) En revanche la population restante,  jeune retraitée s’intéresse de son plein gré à l’activité infor...
Les 65-74 ans Dans son approche culturelle, cette tranche d’âge est finalement la plus à l’aise avec les nouvelles technol...
Les plus de 75 ans Cette tranche d’âge est la plus éloignée des nouvelles technologies. Seulement 15% sont concernés. Souv...
Conclusions L’accueil d’un senior dans un EPN est un véritable enjeu social pour les structures.  L’EPN est repéré comme l...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Accueillir un senior dans un epn

1 265 vues

Publié le

Accueillir un senior dans un epn - module e-formation Coraia/DUI

Publié dans : Formation, Business
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Accueillir un senior dans un epn

  1. 1. Comment accueillir un senior dans un EPN ?
  2. 2. Statistiques des seniors en France Les 65 ans et plus représentent encore moins de 10% des internautes , leur présence en ligne ne cesse de croitre d’année en année. Ainsi, au cours des cinq dernières années, le nombre de seniors actifs sur le web a augmenté de 55% passant de 11.3 millions en novembre 2004 à 17.5 millions en novembre 2009 . Cette progression est essentiellement portée par les femmes dont le taux de croissance s’avère supérieur à celui des hommes de six points. Selon Médiamétrie , les 65 ans ont battu le record du plus fort taux d'évolution d'internautes avec une multiplication par 116 en dix ans derrière les CSP- (par 24,8), les 50 ans et plus (par 16,7) et les communes rurales (par 15,8). (l’institut Nielse publiée en Décembre 2009)
  3. 3. On peut distinguer trois catégories de seniors <ul><ul><ul><li>les 55-64 ans </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Les 65-74 ans </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Les + de 75 ans </li></ul></ul></ul><ul><li>Ces 3 catégories subissent la fracture sociale du numérique à des degrés divers. </li></ul><ul><li>Leurs besoins ne sont pas les mêmes….. </li></ul>
  4. 4. Les 55-64 ans Environ 55% de cette tranche travaille encore. Ils sont donc, plus ou moins « contraints » souvent, dans le cadre de leur emploi à s’intéresser à l’outil informatique. Faute de temps et de coût l’entreprise ne prend pas en compte une démarche de formation continue. C’est pour cette raison que ce public « jeune senior actif » pousse la porte d’un espace public numérique pour s’initier et se former aux outils de base tels que : le traitement de texte, le tableur, la messagerie électronique, Internet et la surtout la photo. Cela s’effectue essentiellement de manière pratique plutôt que de manière ludique et spontanée.
  5. 5. Les 55-64 ans (suite) En revanche la population restante, jeune retraitée s’intéresse de son plein gré à l’activité informatique, pour certains nouvelle, pour d’autres déjà vue dans le cadre de leur profession. Ce sont aussi pour la plupart de jeunes grands-parents qui sont confrontés à un nouveau langage, de nouvelles méthodes pour parler, se divertir…liés à la vulgarisation de toutes ces nouvelles pratiques, ces nouveaux usages de leurs enfants et petits-enfants. Alors ils se tournent vers l’Espace public numérique pour se créditer de cette « mode web » de manière à rester crédible dans la relation qu’ils entretiennent avec leurs descendants.
  6. 6. Les 65-74 ans Dans son approche culturelle, cette tranche d’âge est finalement la plus à l’aise avec les nouvelles technologies puisqu’elle démarre de rien ou presque. Elle veut suivre un parcours progressif, ne se met aucune pression et gère relativement facilement « la supériorité » des plus jeunes. Elle cherche uniquement à prendre du plaisir, se cultiver mais surtout à ralentir le vieillissement cognitif normal. Elle n’est pas encore imprégnée d’une certaine « noblesse » de la pratique numérique. Le fossé est finalement trop creusé pour renverser la tendance donc on est dans le « j’ai tout mon temps ». En franchissant la porte de l’EPN, elle trouve tout d’abord une formation adaptée à ses besoins et un vrai réseau social d'échanges et de partage.
  7. 7. Les plus de 75 ans Cette tranche d’âge est la plus éloignée des nouvelles technologies. Seulement 15% sont concernés. Souvent ils subissent cette exclusion par manque de moyens et par les effets cognitifs liés à l’âge et surtout à l’idée que se fait la population de « ses vieux ». Les animateurs multimédia de la Loire des EPN, ont pris des initiatives pour lutter contre cette exclusion. Il mettent en place des ateliers itinérants dans les clubs seniors et les maisons de retraite ou résidences médicalisées. Ce interventions servent à promouvoir les TICE auprès d’eux, créer du lien social, favoriser les échanges avec par exemple des centres de loisirs et les faire participer à des évènements « phares » tels que la semaine bleue. Pour ceux qui vivent chez eux , les suivre dans leur environnement en les accompagnant chez eux est un gage de sécurité et de confiance.
  8. 8. Conclusions L’accueil d’un senior dans un EPN est un véritable enjeu social pour les structures. L’EPN est repéré comme lieu de rencontre qui favorise l’implication du public senior, il devient un acteur incontournable et impulse une dynamique locale solidaire, bénéfique pour l’EPN, l’animateur et l’usager lui-même et les autres publics qui fréquentent la structure. Tout ceci sans générer un coût spécifique.

×