Ce diaporama a bien été signalé.
Le téléchargement de votre SlideShare est en cours. ×

Prim action 2 v2

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Prochain SlideShare
La Rochelle
La Rochelle
Chargement dans…3
×

Consultez-les par la suite

1 sur 27 Publicité

Plus De Contenu Connexe

Diaporamas pour vous (20)

Similaire à Prim action 2 v2 (20)

Publicité

Plus récents (20)

Publicité

Prim action 2 v2

  1. 1. LES RÉSEAUX SOCIAUX NUMÉRIQUES : QUELLE UTILISATION PÉDAGOGIQUE EN FORMATION D’ADULTES ? Frédéric Haeuw
  2. 2. La société numérique nous transforme
  3. 3. La société numérique en question … Une société du zapping, qui rend addictif à la connexion permanente, aux communications et aux échanges sommaires, aux contenus peu fiables, un univers dangereux, fragilisant les libertés individuelles et la vie privée. Une société fondée sur le lien, l’ouverture, la liberté, l’accessibilité à l’information et au savoir pour tous, la solidarité, l’expression politique … VERSUS…
  4. 4. Web 1.0 Web 2.0 Web 3.01990-2000 2000-2012 2012- xxx Web traditionnel Distribution d’informations Web social Partage, échange de contenus, communauté Web sémantique Personnalisation des informations en fonction du contexte et des besoins de chaque internaute Web 4.0 Web intelligent, Immersion de l’internaute dans un environnement (web) de plus en plus prégnant. 2020- xxx Une évolution ultra rapide …
  5. 5. En une décennie, le web a radicalement changé : • Nos habitudes de consommations (achats en ligne, prise en compte de l’avis des autres consommateurs …) • Nos relations aux savoirs (accessibilité des sources de savoirs) • Nos modes de communication (multicanalité, instantanéité) • Nos modes de travail (plus grande autonomie des collaborateurs, organisation du travail, management, gestion des compétences individuelles et collectives) • Nos modes de recrutement (importance de la e-reputation…) • Nos relations avec les administrations publiques (e-administration) et les institutions scolaires • Nos rapports au temps et à l’espace (ubiquité) • Nos relations aux autres (notion d’amis) et à soi même (avatar, extimité) « De consommateur à coproducteur »
  6. 6. Quelques chiffres • Utilisateurs actifs dans le monde (2015) Facebook 1,350 milliard Twitter 284 millions Instagram 90 millions • 83 % des 66 millions de français sont internautes • 82 % des internautes inscrits sur au moins un réseau social (97 % des 15-25 ans) • 30 millions des français sont inscrits sur Facebook • 72 millions de téléphones sont activés • Les Français passent en moyenne 4h07 devant leur ordinateur sur Internet chaque jour et les mobinautes y passent 58 minutes • 68% de la population est inscrite sur les réseaux sociaux. 1h29 sont consacrés chaque jour à la consultation des réseaux sociaux • la vidéo représente 60% du trafic web et une vidéo sur 6 est visionnée sur un équipement mobile. Sur un mois, on estime que 85% des internautes français ont visionné une vidéo sur Internet, soit 66% de la population http://www.blogdumoderateur.com/
  7. 7. Les internautes français sont multi-écrans et très sociaux, selon Médiamétrie • Le smartphone est plébiscité par les jeunes générations. 96,4 % des 15-24 ans et 96,9 % des 25-34 ans en possèdent un. La part tombe à 86,2 % pour les 35-49 ans et chute à 63,1 % pour les 50-64 ans. Côté tablette, les plus équipés sont les 35-49 ans (56,8 %) et les 25-34 ans (53,9%). Toutes générations confondues, le mobile est plus utilisé au jour le jour. • 50,7 % des Français se connectent chaque jour via leur mobile à Internet, 46,9 % grâce à leur ordinateur et seulement 18,4 % avec une tablette. En décembre 2015, 56 % des connexions à Internet se faisaient soit par le smartphone, soit par tablettes. En décembre 2013, la proportion des connexions n’était que de 21 %. • 47 % du temps passé sur Internet depuis un ordinateur a servi à consulter des médias en ligne, 31 % des services et 22 % aux outils de communications (mail, messagerie instantanée…). http://www.usine-digitale.fr/article/les-internautes-francais-sont-multi-ecrans-et-tres-tres-sociaux-selon-mediametrie.N381668
  8. 8. X Y et Z sont dans le même bateau… La génération X regroupe les personnes qui sont nées entre 1960 et 1980. Ces membres n’étaient pas ou peu connectés et restaient relativement stables sur le marché de l’emploi… jusqu’à ce que la crise les rattrape. La génération Y regroupe les personnes nées entre 1980 et 1995. C’est la génération des « digital natives » qui ont grandi au même rythme que le réseau internet et l’accès aux ordinateurs. Cette génération remet en cause les modèles de management, la vie politique, la manière de consommer et elle privilégie l’entreprenariat au salariat. La génération Z regroupe les personnes nées après 1995. Elle est aussi appelée génération C (Communication, Collaboration et Création). Ces membres ont grandi avec la technologie, mais surtout avec le Web Social. C’est une génération connectée en permanence, qui ne comprend pas la « communication verticale » qui existe au sein de l’entreprise.
  9. 9. Dans l’entreprise, les jeunes de la génération Z : • Sont hyper-connectés, mais les interactions médiatisées sont plus aisées que les interactions en direct • Partagent naturellement l’information et veulent produire ensemble • Sont lucides, bien informés, mais parfois cyniques • Croient en la valeur travail plus qu’à la réussite professionnelle : travailler par passion, pour s’épanouir personnellement • Recherchent un équilibre entre vie privée et vie professionnelle • Seront mobiles (38% d’entre eux en France se voient bien changer 5 fois de poste durant leur carrière) et polyvalents (multi-activités) • Ne croient plus aux diplômes et souhaitent court-circuiter l’école • Privilégient le statut d’indépendant sur le salariat, mais peuvent être fidèles à une entreprise dans laquelle ils ont confiance et où s’instaure un rapport « donnant- donnant » • Attendent de leurs supérieurs un accompagnement et un sens, et non plus d’avoir affaire à des donneurs d'ordres En résumé, l’entreprise de demain sera « flexible, hyper-connectée, horizontale, fun et porteur de sens »
  10. 10. Les catégories sociologiques sont-elles homogènes ? … Une étude de TNS Média Intelligence (2011) révèle la coexistence de cinq groupes de jeunes de 11-15 ans : les «débutants » (12 %), les « gamers » (16 %), les « bavards » (21 %), les « no life » (22 %) et les « ado techno sapiens » (29 %), i.e. ceux qui peuvent être considérés comme des experts dans différentes tâches liées à Internet et aux TIC en général. Autrement dit, le niveau scolaire, le milieu social, les groupes d’appartenance … peuvent créer de grandes disparités chez les jeunes d’une même « génération »
  11. 11. Quelques idées qui courent sur les réseaux sociaux… • Les réseaux sont un phénomène de mode • Les réseaux sociaux conduisent à l’isolement et à la désocialisation • Facebook est un réseau qui ne sert qu’à la vie privée, il faut mieux choisir des réseaux professionnels pour communiquer sur ses compétences • Les réseaux sociaux véhiculent des « messages » sans intérêt • Les réseaux sociaux sont des espaces insécurisés qui comportent de nombreux risques • On perd beaucoup de temps à trainer sur les réseaux • On ne connait pas vraiment les personnes avec qui on communique sur les RSN © Chappatte - www.globecartoon.com/dessin – dessin publié avec l'autorisation de l'auteur.
  12. 12. Les comportements des jeunes face aux réseaux sociaux Un exemple significatif : les jeunes suivis par la Mission locale de Reims 88 % des jeunes utilisent les réseaux sociaux et peuvent en citer au moins 5 différents 95% des jeunes utilisant un ou plusieurs réseaux sociaux sont inscrits sur Facebook 25% des jeunes ont déjà transmis ou reçu une offre d’emploi via un réseau social.  Le niveau scolaire n’a aucune incidence sur l’utilisation ou non de réseaux sociaux ainsi que sur le nombre de réseaux sociaux utilisés. TYPE DE PARTAGE :  Photos, vidéos… 84%  Humeur, événements de la journée 47%  Demandes ou propositions de services 20%  Bons plans 17%  Offres emploi/formation 15% Etude réalisée en juillet 2014 sur 300 jeunes inscrits
  13. 13. Les pratiques des jeunes … https://sway.com/yc_f1hgKMC-nsvhB
  14. 14. Les comportements des jeunes face aux réseaux sociaux « It’s complicated » étude américaine de Danah Boyd (2014) sur l’usage des RSN par les jeunes américains - Les copains d’abord « la plupart des jeunes n’aiment pas parler à des inconnus » - La vie privée n’a pas disparue :  Ils souhaitent garder le contrôle et apprennent à paramétrer leurs profils  Ils apprécient peu que les adultes arrivent sur leur terrain  L’engouement pour Snapchat est le signe d’une maturité sur le risques liés à la pérennité des images diffusées sur le web - Les « like » leur font du bien : reconnaissance, sentiment d’exister, le nombre de followers est un signe distinctif - Les « selfies » sont une manière de s’approprier un moment présent, un lieu, un contexte …
  15. 15. Et si l’inintérêt avait aussi un intérêt ? La plupart des échanges sur Facebook n’ont souvent aucun intérêt intellectuel apparent. Mais une part de la fonction phatique du langage est prise en charge par nos ordinateurs … parler pour ne rien dire, ou de sujets sans intérêt, voire simplement « pour rire » sont des formes essentielles des échanges sociaux (Yann Leroux, psychologue)
  16. 16. Le besoin d’extimité «intimité et extimité, nous dit Serge Tisseron, sont inséparables d’un troisième terme, l’estime de soi. Celle-ci a d’abord besoin d’un espace d’intimité pour se construire. Mais l’intimité de chacun lui devient vite ennuyeuse s’il ne peut la partager avec personne. La construction de l’estime de soi passe donc ensuite par la mise en jeu du désir d’extimité. Désir d’intimité et désir d’extimité sont la systole et la diastole de la construction de l’estime de soi et de l’identité». Voir aussi l’article « archéologie du web »
  17. 17. Médias et/ou réseaux sociaux ? Médias sociaux : sites permettant de publier du contenu (articles, brèves, photographies, vidéos, fichiers PDF), de donner son opinion ou de dialoguer avec d’autres utilisateurs, de contribuer à des projets participatifs, ou encore d’agréger une information pour la restituer ensuite. Réseaux sociaux : site dont la vocation première est la mise en relation des utilisateurs entre eux. Fonctionnalités caractéristiques des réseaux sociaux : Un espace de présentation, un outil de recherche pour identifier des membres partageant des zones d’interaction, des solutions pour échanger et partager avec la communauté, des outils collaboratifs Deux grandes tendances : • Les réseaux sociaux de contact, qui misent sur la constitution de cercles de connaissances (exemple : Facebook) • Les réseaux sociaux de contenu, qui favorisent la publication d’un contenu original, destiné à être partagé avec la communauté (exemple : Twitter) http://blog.kinoa.com/2013/08/05/reseaux-sociaux-et-medias-sociaux-quelle-difference/ 12 fiches pratiques … Pour en savoir plus : site Internet sans crainte
  18. 18. http://www.fredcavazza.net/2015/05/29/panorama-des-medias-sociaux-2015 publication discussionréseautage partage
  19. 19. Les usages pédagogiques des réseaux sociaux numériques
  20. 20. Les outils d’interactivité en salle, pour rendre le cours interactif Exemples : • Kahoot, dispositif en ligne qui permet aux apprenants de répondre instantanément avec leur téléphone portable à un QCM • Plickers pour créer des votes avec des QR codes papier • Weintair pour transformer des diaporamas en présentations interactives • Mais aussi Twitter, Facebook … Les RSN pour animer la classe
  21. 21. Les RSN pour produire ensemble dans la classe • Exemple 1 : analyser « la peste » de Camus avec les RSN • Exemple 2 : Création d’un magazine scolaire en ligne • Exemple 3 : comprendre la guerre 14-18 avec Twitter les carnets de guerre de Frédéric B. • Exemple 4 : Utilisation de Pinterest en formation • Exemple 5 : Exemple de production avec l’outil Padlet • Exemple 6 : écriture d’un ouvrage suite à une sortie ou encore avec Didapage
  22. 22. Les RSN pour ouvrir la salle de classe vers d’autres Voir aussi Twitt Haiku https://twitter.com/search?f=realtime&q=%23twithaiku&src=typd
  23. 23. Les RSN pour poursuivre et compléter à distance des activités en présentiel Exemple 1 : la page Facebook de l’Ecole des Travaux publics de Normandie Exemple 2 : la page facebook du CDI du lycée Immaculée Conception à Laval 53
  24. 24. Les RSN pour se professionnaliser et/ou découvrir un métier
  25. 25. Litteratie numérique : Aptitude à comprendre et à utiliser le numérique dans la vie courante, à la maison, au travail et dans la collectivité en vue d’atteindre des buts personnels et d’étendre ses compétences et capacités (OCDE, 2000) • les compétences instrumentales de base nécessaires pour manipuler de manière fonctionnelle les équipements et les interfaces numériques. • les compétences numériques avancées nécessaires pour utiliser les TIC de manière active dans les domaines liés à l’éducation et à la formation – y compris dans ses contextes informels – la vie professionnelle, la communication, la participation à la société, les loisirs et les réseaux sociaux ; • les attitudes personnelles nécessaires pour développer une utilisation à la fois critique, responsable, créative et productive de ces technologies numériques. Les RSN pour développer sa compétence numérique • S’informer • Publier et partager du contenu • Communiquer • Interagir • Résoudre des problèmes • Construire du sens • Réseauter • Développer son savoir-faire • Développer son savoir être
  26. 26. Un outil de publication (blog) Un(des) réseaux Un outil de partage Un CV en ligne Un outil de veille Facebook, Twitter, LinkedIn … Pearltrees, Scoop-it … Doyoubuzz… Slidshare, Pinterest … Cerise sur le gâteau CV VIDEO F. Haeuw Les RSN pour travailler son identité professionnelle
  27. 27. Frédéric Haeuw consulting@haeuw.com Blog : www.haeuw.com Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France. Merci de votre attention …

×