Par Professeur Redha Taiar
Professeur Bioméchanique à l’Université de Reims, France
UNE POSITION RESPONSABLE
Améliorer le ...
L’OBJET DE LA RECHERCHE
Améliorer le confort des utilisateurs au quotidien dans l’étude des mécanismes du
corps humain en ...
DONNÉES DE TEST
Le test a été réalisé entre 2010 et 2011 au sein de la société TI Automotive.
DONNÉES DE TEST
Population : 10 sujets masculins et 10 féminins.
Mesures : Après 1, 2, 3, 4, 5, 6 heures de travail et en ...
L’ÉCHELLE DE BORG
LA PRESSION PLANTAIRE
Les zones de pression de la plante du pied sur le sol traduisent les différentes
stratégies mises en...
LA POSITION DEBOUT
Ce tripode d’appui avec les arches permet un contact
avec le sol quelque soit sa configuration.
Très bo...
LA MARCHE
NORMALE
Pour une personne qui marche normalement il y
des phases de contacts caractérisées par des
phases tempor...
TEST
Lors de cette expérimentation, la plate-forme a été posée sur chaque tapis antifatigue.
Cette expérimentation permet ...
DONNÉES
QUANTITATIVES
Le test consistait à rester debout pendant 3
minutes.
Les acquisitions se font en position statique
...
SANS TAPIS
AVEC TAPIS
DONNÉES QUALITATIVES
0
1
2
3
4
5
Sans Tapis Avec Tapis
Skywalker II PUR
Avec Tapis
Cushion Ease Solid
Avec Tapis
Cushion T...
RÉSULTATS
Les résultats obtenus montrent que quelque soit la durée du test, le pied et donc le
corps bouge afin de mainten...
SANS TAPIS
SANS TAPIS
Un dysfonctionnement de l’équilibre de la personne pouvant
provoquer des pathologies, où répétitivité et autres...
AVEC TAPIS
Dans les situations de travail où les employés font
constamment de petits mouvements, les tapis
antifatigue tes...
TÉMOIGNAGES
CUSHION TRAX™
André : Très bien, mais je le trouve trop mou, j’ai l’impression de
m’endormir dessus, autrement je n’ai pas...
SKYWALKER® II PUR
André : Trop dur, « j’ai toujours mal au niveau de la plante des
pieds ».
Dolorès :
Adeline : C’est le m...
CUSHION EASE™
André : Parfait, c’est le meilleur, je n’ai pratiquement pas de
douleurs.
Dolorès : J’aime bien aussi ce tap...
CONCLUSION
Maintenir la position debout nécessite un équilibre postural le plus adapté pour
diminuer les pathologies et le...
Les deux pieds représentent le point de départ de l’équilibre.
SYSTÈME
AUTOMATIQUE
L’état postural (debout) est installé dans notre programme
neuro-musculaire, et ce sont toujours les m...
SYSTÈME
AUTOMATIQUE
La modification de ce fonctionnement automatisé est
possible en reprenant le contrôle de la commande d...
CONSEILS AUX TRAVAILLEURS
Varier des appuis sur les pieds
Utiliser les tapis antifatigue
VARIER DES APPUIS SUR LES
PIEDS
La variation des appuis est le premier volet d’amélioration de la position debout,
initiée...
UTILISER LES TAPIS
ANTIFATIGUE
Le deuxième volet d’amélioration sera apporté par le sol, par l’utilisation de tapis
antifa...
Prof. Redha Taiar
Email: redha.taiar@univ-reims.fr
Tel: +33 067 794 4628
Fax: +33 032 691 3806
www.redha-taiar.com
Prof. D...
www.notrax.eu
Une Position Responsable - Améliorer le confort des employés en position debout par Professeur Redha Taiar
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Une Position Responsable - Améliorer le confort des employés en position debout par Professeur Redha Taiar

2 329 vues

Publié le

Améliorer le confort des utilisateurs au travail quotidien en étudiant la position debout du corps humain, ajuster ses segments pour le maintien de son équilibre.

Le Professeur Redha Taiar (2011) de l’Université de Reims en France, a démontré les impacts de l’utilisation d’un tapis antifatigue sur le mécanisme humain dans un environnement professionnel. En observant des employés travaillant en position debout et en mesurant la pression de la voûte plantaire sur une longue période, Il a pu identifier deux causes de fatigue.

Les conséquences à long terme de la position debout sur le plan musculosquelettique commence par l’entrainement des muscles. Pour le corps humain, pour pouvoir rester en position verticale, à savoir debout, les muscles ont été entraînés dans ce qui est devenu un automatisme. Fondamentalement, cet état de posture (debout) est ancrée dans notre programme neuromusculaire, et chaque fois que nous utilisons les mêmes muscles pour effectuer le travail, sans en avoir conscience.

Ce fonctionnement musculaire 'automatisé' est enregistré dans le cerveau et sera systématiquement appliqué. Les fibres musculaires impliquées dans cette programmation sont également appelées «Les Fibres Cendrillon», car même si elles sont fatiguées, elles font leur travail. C'est le début des troubles musculo-squelettiques (douleurs, contractures, tendinites ...).

Lorsque le corps humain est en déséquilibre, en plus de la sur-utilisation des muscles habituels, d’autres muscles doivent également intervenir pour le
maintien de l'équilibre ce qui coûte de l'énergie (fatigue).

Donc, pour maintenir une position verticale, il est nécessaire d'avoir un équilibre postural bien adapté pour réduire les pathologies et leurs conséquences dans le travail quotidien. En un mot, pour retrouver l’équilibre «réaction rapide / économie d'énergie / efficacité», il est nécessaire de prendre conscience des différentes pressions du pied sur le sol et de l'action musculaire la plus appropriée (de la tête aux pieds).

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 329
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 105
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Une Position Responsable - Améliorer le confort des employés en position debout par Professeur Redha Taiar

  1. 1. Par Professeur Redha Taiar Professeur Bioméchanique à l’Université de Reims, France UNE POSITION RESPONSABLE Améliorer le confort des employés en position debout
  2. 2. L’OBJET DE LA RECHERCHE Améliorer le confort des utilisateurs au quotidien dans l’étude des mécanismes du corps humain en position debout et l’ajustement de ses segments pour le maintien de son équilibre.
  3. 3. DONNÉES DE TEST Le test a été réalisé entre 2010 et 2011 au sein de la société TI Automotive.
  4. 4. DONNÉES DE TEST Population : 10 sujets masculins et 10 féminins. Mesures : Après 1, 2, 3, 4, 5, 6 heures de travail et en fin de journée Phases : 3 étapes de test Expérience sans tapis Expérience avec tapis Preférence de tapis Equipement : Zebris 1400 plate-forme de pression plantaire L’échelle : L’échelle de Borg pour quantifier l’intensité des douleurs
  5. 5. L’ÉCHELLE DE BORG
  6. 6. LA PRESSION PLANTAIRE Les zones de pression de la plante du pied sur le sol traduisent les différentes stratégies mises en place par chacun pour <<tenir debout>> .
  7. 7. LA POSITION DEBOUT Ce tripode d’appui avec les arches permet un contact avec le sol quelque soit sa configuration. Très bonne transmission du poids et des efforts du corps. La pression plantaire est dépendante de la zone de contact du pied avec le sol.
  8. 8. LA MARCHE NORMALE Pour une personne qui marche normalement il y des phases de contacts caractérisées par des phases temporelles relativement réduites. Une pression importante sera prédominante dans la qualité du mouvement.
  9. 9. TEST Lors de cette expérimentation, la plate-forme a été posée sur chaque tapis antifatigue. Cette expérimentation permet d’observer l’évolution de la pression du pied lors d’un mouvement défini.
  10. 10. DONNÉES QUANTITATIVES Le test consistait à rester debout pendant 3 minutes. Les acquisitions se font en position statique représentée par le maintien de la position debout et en position dynamique caractérisée par la mise en situation de travail. L’évolution des pressions plantaires et l’impact sur le comportement mécanique de l’utilisateur seront enregistrés.
  11. 11. SANS TAPIS
  12. 12. AVEC TAPIS
  13. 13. DONNÉES QUALITATIVES 0 1 2 3 4 5 Sans Tapis Avec Tapis Skywalker II PUR Avec Tapis Cushion Ease Solid Avec Tapis Cushion Trax Nombres de douleurs en début Nombres de douleurs en fin
  14. 14. RÉSULTATS Les résultats obtenus montrent que quelque soit la durée du test, le pied et donc le corps bouge afin de maintenir l’équilibre nécessaire au maintien de la position debout.
  15. 15. SANS TAPIS
  16. 16. SANS TAPIS Un dysfonctionnement de l’équilibre de la personne pouvant provoquer des pathologies, où répétitivité et autres facteurs de contraintes du travail peuvent accélérer le processus. Ce déséquilibre est très néfaste pour le corps humain. Quand le système se déséquilibre, la rapidité est conservée au détriment d’une dépense d’énergie accrue (fatigue).
  17. 17. AVEC TAPIS Dans les situations de travail où les employés font constamment de petits mouvements, les tapis antifatigue testés ont la propriété d’améliorer le confort musculo-squeletique pour les postes en position debout.
  18. 18. TÉMOIGNAGES
  19. 19. CUSHION TRAX™ André : Très bien, mais je le trouve trop mou, j’ai l’impression de m’endormir dessus, autrement je n’ai pas de fatigue sur ce tapis. Dolorès : J’aime bien, car il est bien relaxant pour les pieds et la fatigue est ressentie beaucoup plus tard, quand je quitte le travail, j’ai moins mal aux jambes. Adeline : C’est confortable et adapté: je ressens moins de fatigue au niveau des jambes, en fin de journée. Estelle : Le plus mou, mais perception gênante des picots au niveau de l’appui. Ghislaine : Le mieux.
  20. 20. SKYWALKER® II PUR André : Trop dur, « j’ai toujours mal au niveau de la plante des pieds ». Dolorès : Adeline : C’est le moins bon : il n’est pas du tout approprié, j’ai toujours aussi mal aux jambes qu’avant. Estelle : En 2ème position : il amortit moins bien, plus de douleurs dans les mollets et les cuisses. Ghislaine : Moins confortable : sensations plus dures de l’appui.
  21. 21. CUSHION EASE™ André : Parfait, c’est le meilleur, je n’ai pratiquement pas de douleurs. Dolorès : J’aime bien aussi ce tapis, l’échauffement au niveau de la plante des pieds et les douleurs de jambes sont beaucoup plus tardifs qu’avant. Adeline : C’est le meilleur : sans doute grâce à l’épaisseur du tapis, je me sens mieux, j’ai moins mal aux jambes. Estelle : C’est le meilleur : parait plus dur au premier abord, mais plus et sans irrégularités, moins de fatigue au niveau des jambes en fin de journée et moins cassé au niveau musculaire et articulaire, meilleur absorption des charges. Ghislaine : C’est le moins bon : impression d’appuyer plus du côté droit, d’être déséquilibrée, douleur lombaire, douleur dans les jambes.
  22. 22. CONCLUSION Maintenir la position debout nécessite un équilibre postural le plus adapté pour diminuer les pathologies et leurs conséquences sur le quotidien des utilisateurs.
  23. 23. Les deux pieds représentent le point de départ de l’équilibre.
  24. 24. SYSTÈME AUTOMATIQUE L’état postural (debout) est installé dans notre programme neuro-musculaire, et ce sont toujours les mêmes muscles qui effectuent le travail, sans que nous en ayons conscience. Les fibres musculaires concernées par cette programmation sont aussi appelées «fibres cendrillons», car même fatiguées, elles effectuent le travail… C’est le début des troubles musculo-squelettiques (douleurs, contractures, tendinites…). L’appui des plantes de pieds sur le sol peut donner des indications sur le fonctionnement des chaînes musculaires employées.
  25. 25. SYSTÈME AUTOMATIQUE La modification de ce fonctionnement automatisé est possible en reprenant le contrôle de la commande des muscles au niveau du cerveau. Cela peut se faire simplement en modifiant les appuis au sol : se forcer de temps en temps à déplacer l’appui vers l’avant pied, ou vers l’arrière pied ; vers le bord externe du pied ou vers le bord interne ; ou encore plus à droite puis plus à gauche.
  26. 26. CONSEILS AUX TRAVAILLEURS Varier des appuis sur les pieds Utiliser les tapis antifatigue
  27. 27. VARIER DES APPUIS SUR LES PIEDS La variation des appuis est le premier volet d’amélioration de la position debout, initiée par la personne elle-même : - Appuyer en avant - Appuyer en arrière sur les talons - Appuyer sur le bord externe du pied - Appuyer sur le bord interne du pied - Appuyer plus à droite - Appuyer plus à gauche
  28. 28. UTILISER LES TAPIS ANTIFATIGUE Le deuxième volet d’amélioration sera apporté par le sol, par l’utilisation de tapis antifatigue constitués de matériaux issus des derniers progrès de la technologie. L’utilisation du tapis antifatigue permet une équilibration correcte et une répartition uniforme entre le pied droit et le pied gauche. Cette constatation peut se faire pour l’ensemble des tapis. Il est à noter que cet équilibre va s’accroître en fonction de l’adaptation du tapis utilisé.
  29. 29. Prof. Redha Taiar Email: redha.taiar@univ-reims.fr Tel: +33 067 794 4628 Fax: +33 032 691 3806 www.redha-taiar.com Prof. Dr. Redha Taiar est un expert en biomécanique, en locomotion humaine, en analyse cinématique et en technologies biomédicales à l’Université de Reims en France. Pour plus d’information concernant son travail : www.redha-taiar.com
  30. 30. www.notrax.eu

×