SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  23
Dénervation rénale
• La dénervation rénale consiste en une
procédure d’ablation à l’aide d’un
cathéter, où l’on crée des lésions dans
la paroi de l’artère rénale pour détruire
partiellement le réseau sympathique
des nerfs rénaux logés dans l’adventice
de la paroi artérielle afin de traitée
l’Hypertension artérielle sévère.
Hypertension contrôlée et réfractaire
L’hypertension artérielle affecte plus d’1 milliard de
personnes dans le monde
•Aujourd’hui,12.8% des patients hypertendus sont sous
un traitement non équilibré pour baisser leur HTA
•Le risque de décès d'origine cardiovasculaire double à
chaque fois que la pression systolique augmente de 20
mmHg
Hypertension : comment la traiter ?
Un Concept validé par la chirurgie Histoire

Dr. Reginald H. Smithwick

Efficace, mais suivie de complications…
(hypotension sévère).
5
Chirurgie-Sympathectomie

6

Grimson KS, Orgain ES, Anderson B, et al. Total thoracic and partial to total lumbar sympathectomy, splanchnicectomy and celiac ganglionectomy for hypertension.
Ann Surg. 1953;138(4):532-47.
Consensus d’experts (avril 2012)
INDICATIONS DE LA DENERVATION RENALE PAR VOIE ENDOVASCULAIRE

Consensus d’experts, Avril 2012
-Patients présentant une HTA essentielle
-Non contrôlée en consultation = PAS > 160mmHg et/ou PAD > 100mmHg
Avec confirmation ambulatoire du non contrôle = PAS > 135mmHg et PAD >
85mmHg en AMT ou MAPA période diurne
-Malgré une quadrithérapie ou plus : comprenant au moins un diurétique et la
spironolactone à dose de 25 mg ayant été inefficace
-Avec, sur le plan rénal :
- Absence d’ATCD d’angioplastie ou stent sur les artères rénales cibles
- DFG > 45 mL/min/1,73m2
- Nécessité d’une exploration des artères rénales : par angio-sanner,
angio-IRM ou angiographie confirmant l’existence de 2 reins fonctionnels de taille ≥ 90mm,
d’une anatomie des artères rénales compatible et d’une voie d’abord compatible avec
l’intervention
-Enfin, discussion multidisciplinaire posant l’indication
Contre Indications
• Présence d’un stent
• Une sténose d’une artère rénale > 30%
• Une dysplasie fibromusculaire artérielle
rénale
• Un âge de moins de 18 ans
• Une grossesse en cours
En amont de la procédure : patient avec suspicion d’HTA résistante
Médecin généraliste

Spécialiste

Unité d’HTA (hôpital de jour):
« Hypertensiologue »,néphrologue, cardiologue,chirugien
vasculaire
Bilan complémentaire
Optimisation du traitement

Etape 1

Etape 2

Etape 3

Vérification :
- du TTT antiHTA : nb, posologie,
observance
- du non contrôle de l’HTA : Cs, AMT,
MAPA
- du caractère essentiel de l’HTA (HTA
II : iatrogène, SAS, sténose AR,
néphropathie, endocrine,…)

Pt revu en consultation à 1 mois
- Résultats du bilan (pas d’HTA II)
- Évaluer l’optimisation du traitement
- Confirmer le diagnostic d’HTA résistante

Vérification des critères de dénervation rénale
en particulier anatomiques par imagerie des AR

_

Renforcement du traitement médical

+
Dénervation rénale
Système de dénervation Rénale
Cathéter d’ablation
Rapide, prédictible, prouvée.
•
•

Ablation simultanée en 60 secondes
Prédictible
–
–

•

Schéma d’ablation
Qualité de lésion continue, comparable a la
prémière génération

Un cathéter d’ablation cliniquement
prouvée
–
–
–
–
–
–

12

Sûre, rapide, résultats cliniques maintenus a
12 mois.
Multi-électrode
Non-occlusif, panier en Nitinol
Compatible 8 F
Déflectible,
Extrémité atraumatique
Cathéter : les tailles
2 tailles de panier :
• Petite : 16 mm longueur - 6 mm envergure
• Grande : 18 mm longueur - 8 mm envergure

13
Guiding Catheter
AVANTAGES
• Le cathéter-guide rénal à double courbure
(RDC-1) de taille 8 F est un élément du système
de dénervation rénale compatible avec le
cathéter de dénervation rénale
• Corps triple couche tressé offrant torque,
soutien et résistance à la plicature
• Revêtement interne glissant en PTFE facilitant
la mise en place des dispositifs
• Embase hémostatique
• Dilatateur à emboîtement élastique
• Extrémité distale souple et radio-opaque (2mm
de l’extrémité)

14
Données pré cliniques : données porcines
75 degrés C;
90 secondes
Transmuralité consistante

•

Pas de complications1




Perforation
Dissection
Coagulation

•A 30 jours post dénervation cicatrisation et réendothélialisation sans
signe de sténose ou de perforation .

1.
2.

15

Training for St. Jude Medical Renal Artery Denervation System on March 29, 2011.
Catheter-based Renal Denervation: One Month Chronic Study.
Installation et conditionnement du
patient
• Le facteur douloureux de l’intervention nécessite une
analgésie majeure voire anesthésie générale.
• L’installation est la même que pour une ablation par
radiofréquence standard.
• La voie d’abord est de type fémorale avec la
préparation du champ qui en découle.
• Procédure réalisée parfois sous Vasodilatateur
(Nimotop, Risordan …)
Description du générateur
• Lumières LED
• Bare de Tâches
• Pédale
• Monitoring des électrodes
• Minuteur
• Status d’ablation
• Paramètres d’ablation

17
Confidential. For Internal Use Only.
Electrode de retour patient
• Placer les patchs de retour avant la mise en place des champs
• Option de 2 patchs si nécessaire
• A considérer si le générateur approche de 400 Ω avant de commencer la
procédure d’ablation

EnligHTN RF Ablation Generator IFU- ARTMT10090206
Configuration :
Selection des électrodes & Diagnostic

19
Confidential. For Internal Use Only.
Consensus : suivi des patients
•

A court terme selon les règles de suivi d’une angioplastie
– Une surveillance pendant 1 heure est souhaitable avant le retour en
chambre et un séjour hospitalier de 24 h.

•

Surveillance de la pression artérielle (MAPA/automesure)
– Après 6 mois, après 12 mois, après 24 mois, après 36 mois de la
procédure de dénervation rénale.

•

Surveillance de l’anatomie des artères rénales
– Angio TDM (analyse optimale de l’anatomie des artères rénales) après
12 mois et après 36 mois de la procédure de dénervation rénale.
 Surveillance usuelle de la fonction rénale dans le cadre de l’hypertension
artérielle comportant en particulier :
 Créatininémie, protéinurie (si protéinurie initiale) après 6 mois, après
12 mois, après 24 mois, après 36 mois de la procédure de dénervation
rénale
20
Résultats – effets escomptés
•
•

•
•
•

A la différence des autres examens rencontrés en Cardiologie
Interventionnelle, la dénervation rénale n’a aucun effet immédiat.
Le traitement antihypertenseur ne sera pas interrompu dans les suites
immédiates du geste de dénervation rénale car l’effet sur la baisse de la
pression artérielle est retardé et atteint son effet maximum après 3
mois, selon les essais SIMPLICITY.
80% des patients sont considérés répondeurs a 12 mois ( réduction de la
PS d’au moins >10mm Hg de la baseline)
>75% ont une PS <160 mmHg a 12 mois malgrè une baseline à 176
mmHg.
Les modifications du traitement antihypertenseur seront réalisées par le
médecin prenant en charge le patient pour son HTA.
Effets secondaires et complications
possibles post dénervation
• Tous les effets liés à l’anesthésie
• Tous les effets liés au produit de contraste
• Toutes les complications liées à l’abord et
fermeture artérielle +++ (abord 8Fr sous anticoagulant
non réversé)

• Dissections/sténoses de l’artère rénale.
• HypoTA
• Dégradation de la fonction rénale
MERCI

pour votre attention
à Estelle et Hervé pour l’organisation de cette journée
à la société Abbot pour leur partenariat
à Nicolas DELMOULY de la société Saint-Jude Medical
pour les documents et supports

Contenu connexe

Tendances

HTA et REIN
HTA  et REIN HTA  et REIN
HTA et REIN
mahfay
 
Formation accélérée en ECG - 2ème session-
Formation accélérée en ECG - 2ème session- Formation accélérée en ECG - 2ème session-
Formation accélérée en ECG - 2ème session-
mahfay
 
Interpretation of arrhythmias
Interpretation of arrhythmiasInterpretation of arrhythmias
Interpretation of arrhythmias
Jeya Rajathurai
 

Tendances (20)

Insuffisance aortique
Insuffisance aortiqueInsuffisance aortique
Insuffisance aortique
 
Les contreverses KDIGO 2019
Les contreverses KDIGO 2019 Les contreverses KDIGO 2019
Les contreverses KDIGO 2019
 
Rao
RaoRao
Rao
 
Cathéter longue durée
Cathéter longue duréeCathéter longue durée
Cathéter longue durée
 
Le syndrome pneumo rénal
Le syndrome pneumo rénalLe syndrome pneumo rénal
Le syndrome pneumo rénal
 
insuffisance rénale aiguë obsétricale
insuffisance rénale aiguë obsétricale insuffisance rénale aiguë obsétricale
insuffisance rénale aiguë obsétricale
 
Urgences hypertensives
Urgences hypertensivesUrgences hypertensives
Urgences hypertensives
 
ESC Guidelines for Heart Failure
ESC Guidelines for Heart FailureESC Guidelines for Heart Failure
ESC Guidelines for Heart Failure
 
Coronary Intramural Hematoma
Coronary Intramural HematomaCoronary Intramural Hematoma
Coronary Intramural Hematoma
 
Troubles ioniques aux urgences Dr Olfa CHAKROUN WALHA
Troubles ioniques aux urgences Dr Olfa CHAKROUN WALHA Troubles ioniques aux urgences Dr Olfa CHAKROUN WALHA
Troubles ioniques aux urgences Dr Olfa CHAKROUN WALHA
 
Proteinurie.pptx
Proteinurie.pptxProteinurie.pptx
Proteinurie.pptx
 
Embolie pulmonaire
Embolie pulmonaireEmbolie pulmonaire
Embolie pulmonaire
 
HTA et REIN
HTA  et REIN HTA  et REIN
HTA et REIN
 
Embolie pulmonaire
Embolie pulmonaireEmbolie pulmonaire
Embolie pulmonaire
 
Coag f4
Coag f4Coag f4
Coag f4
 
Shift Trial on HF
Shift Trial on HFShift Trial on HF
Shift Trial on HF
 
Formation accélérée en ECG - 2ème session-
Formation accélérée en ECG - 2ème session- Formation accélérée en ECG - 2ème session-
Formation accélérée en ECG - 2ème session-
 
Ascite refractaire
Ascite refractaireAscite refractaire
Ascite refractaire
 
Device therapy in heart failure
Device therapy in  heart failureDevice therapy in  heart failure
Device therapy in heart failure
 
Interpretation of arrhythmias
Interpretation of arrhythmiasInterpretation of arrhythmias
Interpretation of arrhythmias
 

En vedette

Les bonnes armes pour réussir une CTO
Les bonnes armes pour réussir une CTOLes bonnes armes pour réussir une CTO
Les bonnes armes pour réussir une CTO
Hervé Faltot
 
La radioprotection en cardiologie interventionnelle
La radioprotection en cardiologie interventionnelleLa radioprotection en cardiologie interventionnelle
La radioprotection en cardiologie interventionnelle
Hervé Faltot
 
Recherche clinique 30 novembre 2013
Recherche clinique 30 novembre 2013Recherche clinique 30 novembre 2013
Recherche clinique 30 novembre 2013
Hervé Faltot
 
Voie radiale : suivi du point de ponction
Voie radiale : suivi du point de ponctionVoie radiale : suivi du point de ponction
Voie radiale : suivi du point de ponction
Hervé Faltot
 
Comment démarrer une activité TAVI?
Comment démarrer une activité TAVI?Comment démarrer une activité TAVI?
Comment démarrer une activité TAVI?
Hervé Faltot
 
Tavi entre nos mains
Tavi entre nos mainsTavi entre nos mains
Tavi entre nos mains
Hervé Faltot
 
Los Gatos
Los GatosLos Gatos
Los Gatos
MIA D
 
Resumen aportaciones
Resumen aportaciones Resumen aportaciones
Resumen aportaciones
Lur Gozoa
 
Projet de loi Formation Professionnelle
Projet de loi Formation ProfessionnelleProjet de loi Formation Professionnelle
Projet de loi Formation Professionnelle
Project3d
 
entretien candidature licence
entretien candidature licenceentretien candidature licence
entretien candidature licence
gaets86
 

En vedette (20)

Les bonnes armes pour réussir une CTO
Les bonnes armes pour réussir une CTOLes bonnes armes pour réussir une CTO
Les bonnes armes pour réussir une CTO
 
La radioprotection en cardiologie interventionnelle
La radioprotection en cardiologie interventionnelleLa radioprotection en cardiologie interventionnelle
La radioprotection en cardiologie interventionnelle
 
Recherche clinique 30 novembre 2013
Recherche clinique 30 novembre 2013Recherche clinique 30 novembre 2013
Recherche clinique 30 novembre 2013
 
Voie radiale : suivi du point de ponction
Voie radiale : suivi du point de ponctionVoie radiale : suivi du point de ponction
Voie radiale : suivi du point de ponction
 
Comment démarrer une activité TAVI?
Comment démarrer une activité TAVI?Comment démarrer une activité TAVI?
Comment démarrer une activité TAVI?
 
Tavi entre nos mains
Tavi entre nos mainsTavi entre nos mains
Tavi entre nos mains
 
Bilancio Energetico Edificio: Come si Calcola il Fabbisogno Energetico per il...
Bilancio Energetico Edificio: Come si Calcola il Fabbisogno Energetico per il...Bilancio Energetico Edificio: Come si Calcola il Fabbisogno Energetico per il...
Bilancio Energetico Edificio: Come si Calcola il Fabbisogno Energetico per il...
 
New flexible working laws made easy - a guide for Employers, HR Directors
New flexible working laws made easy - a guide for Employers, HR DirectorsNew flexible working laws made easy - a guide for Employers, HR Directors
New flexible working laws made easy - a guide for Employers, HR Directors
 
THE SHARING ECONOMY LACKS A SHARED DEFINITION: GIVING MEANING TO THE TERMS
THE SHARING ECONOMY LACKS A SHARED DEFINITION: GIVING MEANING TO THE TERMSTHE SHARING ECONOMY LACKS A SHARED DEFINITION: GIVING MEANING TO THE TERMS
THE SHARING ECONOMY LACKS A SHARED DEFINITION: GIVING MEANING TO THE TERMS
 
Los Gatos
Los GatosLos Gatos
Los Gatos
 
Transparencia y gobierno abierto
Transparencia y gobierno abiertoTransparencia y gobierno abierto
Transparencia y gobierno abierto
 
Resumen aportaciones
Resumen aportaciones Resumen aportaciones
Resumen aportaciones
 
Istoria quebec ului
Istoria quebec uluiIstoria quebec ului
Istoria quebec ului
 
Rencontre du 26 juin bilan
Rencontre du 26 juin bilan Rencontre du 26 juin bilan
Rencontre du 26 juin bilan
 
Carlalafont
CarlalafontCarlalafont
Carlalafont
 
Projet de loi Formation Professionnelle
Projet de loi Formation ProfessionnelleProjet de loi Formation Professionnelle
Projet de loi Formation Professionnelle
 
Chroniques Ressources Entreprises juillet 2014- octobre 2014
Chroniques Ressources Entreprises juillet 2014- octobre 2014Chroniques Ressources Entreprises juillet 2014- octobre 2014
Chroniques Ressources Entreprises juillet 2014- octobre 2014
 
La caricatura
La caricaturaLa caricatura
La caricatura
 
entretien candidature licence
entretien candidature licenceentretien candidature licence
entretien candidature licence
 
Equipe particulière-agileFrance
Equipe particulière-agileFranceEquipe particulière-agileFrance
Equipe particulière-agileFrance
 

Similaire à La dénervation rénale

La dénervation rénale
La dénervation rénaleLa dénervation rénale
La dénervation rénale
Hervé Faltot
 
2014session6 4
2014session6 42014session6 4
2014session6 4
acvq
 
Déjouer les pièges de l'hta résistante
Déjouer les pièges de l'hta résistanteDéjouer les pièges de l'hta résistante
Déjouer les pièges de l'hta résistante
mahfay
 
2013session5 1
2013session5 12013session5 1
2013session5 1
acvq
 
2013session5 2
2013session5 22013session5 2
2013session5 2
acvq
 
Cardiologie mesures invasives des pressions artérielle et veineuse centrale
Cardiologie   mesures invasives des pressions artérielle et veineuse centraleCardiologie   mesures invasives des pressions artérielle et veineuse centrale
Cardiologie mesures invasives des pressions artérielle et veineuse centrale
Guillaume Michigan
 
Avc 1 Prise En Charge à La Phase Aiguë Ab 09 03 10
Avc 1  Prise En Charge à La Phase Aiguë Ab 09 03 10Avc 1  Prise En Charge à La Phase Aiguë Ab 09 03 10
Avc 1 Prise En Charge à La Phase Aiguë Ab 09 03 10
raymondteyrouz
 

Similaire à La dénervation rénale (20)

La dénervation rénale
La dénervation rénaleLa dénervation rénale
La dénervation rénale
 
2014session6 4
2014session6 42014session6 4
2014session6 4
 
Déjouer les pièges de l'hta résistante
Déjouer les pièges de l'hta résistanteDéjouer les pièges de l'hta résistante
Déjouer les pièges de l'hta résistante
 
interactions médicamenteuses en anesthésie
interactions médicamenteuses en anesthésieinteractions médicamenteuses en anesthésie
interactions médicamenteuses en anesthésie
 
2013session5 1
2013session5 12013session5 1
2013session5 1
 
philippeyale
philippeyalephilippeyale
philippeyale
 
2013session5 2
2013session5 22013session5 2
2013session5 2
 
Présentation syndrome coronaire ST+( stemi) (dc et trt ) Reghmit 2017
Présentation syndrome coronaire ST+( stemi) (dc et trt ) Reghmit 2017Présentation syndrome coronaire ST+( stemi) (dc et trt ) Reghmit 2017
Présentation syndrome coronaire ST+( stemi) (dc et trt ) Reghmit 2017
 
Les surrenales anesthesie et chirurgie surrenalienne
Les surrenales anesthesie et chirurgie surrenalienne Les surrenales anesthesie et chirurgie surrenalienne
Les surrenales anesthesie et chirurgie surrenalienne
 
Approche diagnostique dans l'insuffisance cardiaque.
Approche diagnostique dans l'insuffisance cardiaque.Approche diagnostique dans l'insuffisance cardiaque.
Approche diagnostique dans l'insuffisance cardiaque.
 
anesthesie et HTA 2020.pdf
anesthesie et HTA 2020.pdfanesthesie et HTA 2020.pdf
anesthesie et HTA 2020.pdf
 
Insuffisance cardiaque et Comorbidités
Insuffisance cardiaque et Comorbidités Insuffisance cardiaque et Comorbidités
Insuffisance cardiaque et Comorbidités
 
AVC
AVCAVC
AVC
 
Soins radiologiques en pathologie thyrodiennes
Soins radiologiques en pathologie thyrodiennesSoins radiologiques en pathologie thyrodiennes
Soins radiologiques en pathologie thyrodiennes
 
" Les 10 erreurs à ne pas commettre chez le patient insuffisant cardiaque "
" Les 10 erreurs à ne pas commettre chez le patient insuffisant cardiaque "" Les 10 erreurs à ne pas commettre chez le patient insuffisant cardiaque "
" Les 10 erreurs à ne pas commettre chez le patient insuffisant cardiaque "
 
Cardiologie mesures invasives des pressions artérielle et veineuse centrale
Cardiologie   mesures invasives des pressions artérielle et veineuse centraleCardiologie   mesures invasives des pressions artérielle et veineuse centrale
Cardiologie mesures invasives des pressions artérielle et veineuse centrale
 
Article tips nejm
Article tips nejmArticle tips nejm
Article tips nejm
 
Situations difficiles en chirurgie biliaire : Présentations de trois cas clin...
Situations difficiles en chirurgie biliaire : Présentations de trois cas clin...Situations difficiles en chirurgie biliaire : Présentations de trois cas clin...
Situations difficiles en chirurgie biliaire : Présentations de trois cas clin...
 
insuffisance mitrale ischémique
insuffisance mitrale ischémiqueinsuffisance mitrale ischémique
insuffisance mitrale ischémique
 
Avc 1 Prise En Charge à La Phase Aiguë Ab 09 03 10
Avc 1  Prise En Charge à La Phase Aiguë Ab 09 03 10Avc 1  Prise En Charge à La Phase Aiguë Ab 09 03 10
Avc 1 Prise En Charge à La Phase Aiguë Ab 09 03 10
 

La dénervation rénale

  • 1.
  • 2. Dénervation rénale • La dénervation rénale consiste en une procédure d’ablation à l’aide d’un cathéter, où l’on crée des lésions dans la paroi de l’artère rénale pour détruire partiellement le réseau sympathique des nerfs rénaux logés dans l’adventice de la paroi artérielle afin de traitée l’Hypertension artérielle sévère.
  • 3. Hypertension contrôlée et réfractaire L’hypertension artérielle affecte plus d’1 milliard de personnes dans le monde •Aujourd’hui,12.8% des patients hypertendus sont sous un traitement non équilibré pour baisser leur HTA •Le risque de décès d'origine cardiovasculaire double à chaque fois que la pression systolique augmente de 20 mmHg
  • 4. Hypertension : comment la traiter ?
  • 5. Un Concept validé par la chirurgie Histoire Dr. Reginald H. Smithwick Efficace, mais suivie de complications… (hypotension sévère). 5
  • 6. Chirurgie-Sympathectomie 6 Grimson KS, Orgain ES, Anderson B, et al. Total thoracic and partial to total lumbar sympathectomy, splanchnicectomy and celiac ganglionectomy for hypertension. Ann Surg. 1953;138(4):532-47.
  • 8. INDICATIONS DE LA DENERVATION RENALE PAR VOIE ENDOVASCULAIRE Consensus d’experts, Avril 2012 -Patients présentant une HTA essentielle -Non contrôlée en consultation = PAS > 160mmHg et/ou PAD > 100mmHg Avec confirmation ambulatoire du non contrôle = PAS > 135mmHg et PAD > 85mmHg en AMT ou MAPA période diurne -Malgré une quadrithérapie ou plus : comprenant au moins un diurétique et la spironolactone à dose de 25 mg ayant été inefficace -Avec, sur le plan rénal : - Absence d’ATCD d’angioplastie ou stent sur les artères rénales cibles - DFG > 45 mL/min/1,73m2 - Nécessité d’une exploration des artères rénales : par angio-sanner, angio-IRM ou angiographie confirmant l’existence de 2 reins fonctionnels de taille ≥ 90mm, d’une anatomie des artères rénales compatible et d’une voie d’abord compatible avec l’intervention -Enfin, discussion multidisciplinaire posant l’indication
  • 9. Contre Indications • Présence d’un stent • Une sténose d’une artère rénale > 30% • Une dysplasie fibromusculaire artérielle rénale • Un âge de moins de 18 ans • Une grossesse en cours
  • 10. En amont de la procédure : patient avec suspicion d’HTA résistante Médecin généraliste Spécialiste Unité d’HTA (hôpital de jour): « Hypertensiologue »,néphrologue, cardiologue,chirugien vasculaire Bilan complémentaire Optimisation du traitement Etape 1 Etape 2 Etape 3 Vérification : - du TTT antiHTA : nb, posologie, observance - du non contrôle de l’HTA : Cs, AMT, MAPA - du caractère essentiel de l’HTA (HTA II : iatrogène, SAS, sténose AR, néphropathie, endocrine,…) Pt revu en consultation à 1 mois - Résultats du bilan (pas d’HTA II) - Évaluer l’optimisation du traitement - Confirmer le diagnostic d’HTA résistante Vérification des critères de dénervation rénale en particulier anatomiques par imagerie des AR _ Renforcement du traitement médical + Dénervation rénale
  • 12. Cathéter d’ablation Rapide, prédictible, prouvée. • • Ablation simultanée en 60 secondes Prédictible – – • Schéma d’ablation Qualité de lésion continue, comparable a la prémière génération Un cathéter d’ablation cliniquement prouvée – – – – – – 12 Sûre, rapide, résultats cliniques maintenus a 12 mois. Multi-électrode Non-occlusif, panier en Nitinol Compatible 8 F Déflectible, Extrémité atraumatique
  • 13. Cathéter : les tailles 2 tailles de panier : • Petite : 16 mm longueur - 6 mm envergure • Grande : 18 mm longueur - 8 mm envergure 13
  • 14. Guiding Catheter AVANTAGES • Le cathéter-guide rénal à double courbure (RDC-1) de taille 8 F est un élément du système de dénervation rénale compatible avec le cathéter de dénervation rénale • Corps triple couche tressé offrant torque, soutien et résistance à la plicature • Revêtement interne glissant en PTFE facilitant la mise en place des dispositifs • Embase hémostatique • Dilatateur à emboîtement élastique • Extrémité distale souple et radio-opaque (2mm de l’extrémité) 14
  • 15. Données pré cliniques : données porcines 75 degrés C; 90 secondes Transmuralité consistante • Pas de complications1    Perforation Dissection Coagulation •A 30 jours post dénervation cicatrisation et réendothélialisation sans signe de sténose ou de perforation . 1. 2. 15 Training for St. Jude Medical Renal Artery Denervation System on March 29, 2011. Catheter-based Renal Denervation: One Month Chronic Study.
  • 16. Installation et conditionnement du patient • Le facteur douloureux de l’intervention nécessite une analgésie majeure voire anesthésie générale. • L’installation est la même que pour une ablation par radiofréquence standard. • La voie d’abord est de type fémorale avec la préparation du champ qui en découle. • Procédure réalisée parfois sous Vasodilatateur (Nimotop, Risordan …)
  • 17. Description du générateur • Lumières LED • Bare de Tâches • Pédale • Monitoring des électrodes • Minuteur • Status d’ablation • Paramètres d’ablation 17 Confidential. For Internal Use Only.
  • 18. Electrode de retour patient • Placer les patchs de retour avant la mise en place des champs • Option de 2 patchs si nécessaire • A considérer si le générateur approche de 400 Ω avant de commencer la procédure d’ablation EnligHTN RF Ablation Generator IFU- ARTMT10090206
  • 19. Configuration : Selection des électrodes & Diagnostic 19 Confidential. For Internal Use Only.
  • 20. Consensus : suivi des patients • A court terme selon les règles de suivi d’une angioplastie – Une surveillance pendant 1 heure est souhaitable avant le retour en chambre et un séjour hospitalier de 24 h. • Surveillance de la pression artérielle (MAPA/automesure) – Après 6 mois, après 12 mois, après 24 mois, après 36 mois de la procédure de dénervation rénale. • Surveillance de l’anatomie des artères rénales – Angio TDM (analyse optimale de l’anatomie des artères rénales) après 12 mois et après 36 mois de la procédure de dénervation rénale.  Surveillance usuelle de la fonction rénale dans le cadre de l’hypertension artérielle comportant en particulier :  Créatininémie, protéinurie (si protéinurie initiale) après 6 mois, après 12 mois, après 24 mois, après 36 mois de la procédure de dénervation rénale 20
  • 21. Résultats – effets escomptés • • • • • A la différence des autres examens rencontrés en Cardiologie Interventionnelle, la dénervation rénale n’a aucun effet immédiat. Le traitement antihypertenseur ne sera pas interrompu dans les suites immédiates du geste de dénervation rénale car l’effet sur la baisse de la pression artérielle est retardé et atteint son effet maximum après 3 mois, selon les essais SIMPLICITY. 80% des patients sont considérés répondeurs a 12 mois ( réduction de la PS d’au moins >10mm Hg de la baseline) >75% ont une PS <160 mmHg a 12 mois malgrè une baseline à 176 mmHg. Les modifications du traitement antihypertenseur seront réalisées par le médecin prenant en charge le patient pour son HTA.
  • 22. Effets secondaires et complications possibles post dénervation • Tous les effets liés à l’anesthésie • Tous les effets liés au produit de contraste • Toutes les complications liées à l’abord et fermeture artérielle +++ (abord 8Fr sous anticoagulant non réversé) • Dissections/sténoses de l’artère rénale. • HypoTA • Dégradation de la fonction rénale
  • 23. MERCI pour votre attention à Estelle et Hervé pour l’organisation de cette journée à la société Abbot pour leur partenariat à Nicolas DELMOULY de la société Saint-Jude Medical pour les documents et supports

Notes de l'éditeur

  1. In our pre-clinical work, the primary focus was safety and creating consistent transmural lesions. We found that we could consistently do so using the following settings: 75 degrees C for 90 seconds. We did not have any complications to report and at 30 days tissue healing was observed without any signs of stenosis or perforation in the porcine model. We did not see the same consistency with other settings so we chose the 75 degrees C at 90 seconds to ensure consistent transmural lesions.
  2. After catheter is in the body you will see the patient’s baseline temperature which will be used to assess the diagnostic temperature rise in the next step. Select the diagnostic icon.