SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  73
Cathéters tunnelisés:
Types de cathéter
Sites et technique de pose
Service de Néphrologie-Hémodialyse et Transplantation rénale
CHU Ibn Rochd Casablanca
Mohamed Amine KHALFAOUI, MD
medaminekhalfaoui@gmail.com
Place des cathéters tunnelisés
• Les accès veinoveineux (cathéter veineux tunnelisé ou dispositif
veineux implanté), rarement indiqués au long cours
• La FAV native demeure l’accès vasculaire de « référence » et de
première intention (meilleures performances, la plus grande longévité et la
plus faible morbidité)
• Les pontages artérioveineux (Prothétique ou biologique) représentent
une deuxième alternative en cas d’échec de fistule
• Les accès veineux longue durée représentent la troisième
alternative souvent considérée comme une solution d’attente
QUAND POSER L’INDICATION D’UN CATHÉTER ?
LES INDICATIONS INDISCUTABLES
EBPG NDT 2007
Mais…
“ Catheters use is associated with a 40-70% increased risk of death from any
cause compared with fistula ”
Wasse H. Sem Dial 2008
Le type de Cathéter
Le Cathéter Idéal !
• Facile et rapide à poser
• Simple et sur à entretenir
• Fiable à la pose et à la maintenance
• Sans retentissement vasculaire
• Biocompatible, non thrombogène
• Assure des débits élevés
• Minimiser recirculation et pressions
Evolution des cathéters
- Abandon KT mono lumières (seuls)
- Description originale des cathéters bi lumières en 1970
- Extension d ’utilisation en réanimation années 1980
- Conception : débit sang 200 - 400 ml/mn
- Matériaux mieux tolérés
- Préférés par les patients, pas de piqures, esthétique des bras ?!
Caractéristiques descriptives d’un cathéter
1 - MATÉRIAUX :
- SILICONE :
Souplesse, majoration diamètre externe, introducteur, insertion Odt, onéreux,
mais mauvaise résistance iode
- Abandon polyéthylène / TROP RIGIDE POLYURETHANE :
Compromis rigidité/flexibilité et mauvaise résistance alcools et PEG
2 - LONGUEUR :
30 cm de long dont 10 cm est tunnelisé sous la peau
3 - DIAMETRE EXTERNE :
- 11 à 14 Fr soit 3.6 à 4.6 mm
4 - DIAMETRE INTERNE :
- VEINE 1.5 à 1.8 - 2
- ARTERE 1.5 à 2 - 2.2
5 - GEOMETRIE & STYLIQUE :
Cathéters à double-lumière, double-cathéter, cathéter double-lumière séparable
Différentes variétés de cathéters
veineux longue durée
DISPOSITIFS VEINEUX À CHAMBRE IMPLANTABLE
• Le Lifesite®, (Vasca, Tewksburry, USA) :
Nécessite l’implantation sous-cutanée de deux boîtiers indépendants raccordés à
deux cathéters veineux indépendants insérés dans une veine profonde, la jugulaire
interne habituellement
• Le Dialock® (Biolink, Middleboro, USA.) :
Dans ce cas, le boîtier de forme parallélépipédique est unique et comporte deux
chenaux sur lesquels sont rattachés les deux cathéters.
• Les travaux cliniques rapportés confirment que:
- Les débits sanguins obtenus sont satisfaisants
- L’esthétique des patients est préservée et leur qualité de vie améliorée
- L’incidence des complications infectieuses n’est pas différente de celle observée
avec les cathéters tunnelisés
SCHWAB SJ, WEISS MA, RUSHTON F, et al. Multicenter clinical trial results with the LifeSite hemodialysis access system. Kidney Int, 2002, 62, 1026-1033.
CANAUD B, MY H, MORENA M, et al. Dialock : a new vascular access device for extracorporea renal replacement therapy. Preliminary clinical results. Nephrol Dial Transplant, 1999, 14, 692 698.
DISPOSITIFS VEINEUX À CHAMBRE IMPLANTABLE
RAYAN SS, TERRAMANI TT, WEISS VJ, et al The LifeSite Hemodialysis Access System in patients with limited access. J Vasc Surg, 2003, 38, 714-718.
Relation débit sanguin réel / débit affiché sur le
générateur
Split Stream® et Split Cath®
http://www.medcompnet.com/products/long_term/
Bio-Flex® Tesio®
http://www.medcompnet.com/products/long_term/
HemoSplit® with AirGuard®
http://www.bardfrance.com/espace-professionnel/dialyse/long-terme.html
Split Stream®
http://www.medcompnet.com/products/long_term/split_stream.html
Centros® Chronic Dialysis Catheter
http://nephrohug.com/2010/05/28/permcath-auto-centrant/
Les sites d’implantation
Choix de la veine d ’insertion
territoire cave supérieur
• JUGULAIRE INTERNE DROITE :
- Recirculation < 5 % en JID contre 5-12 % en SC
- Sténose ou Thrombose symptomatique 1,6 % En JID Contre 3,3 %
En SC Asymptomatique 9 % En JID Contre 41 % En SC
- Ponction Artérielle 3 % en JID contre 0.5 % en SC
- Mauvaise Position 5.3 % en JI contre 9.3 % en SC
- Hémo ou Pneumothorax 1.3 % en JI contre 1.5% en SC
AJKD NEPHROLOGIE 22(8)2001 479-485
Choix de la veine d ’insertion
territoire cave inferieur
• FEMORALE :
- Sera retenue en deuxième intention, en cas d’échec ou
d’impossibilité d’utiliser les voies veineuse conventionnelles
- Extrémité en position cave inferieure longueur environ 25 cm
- La tunélisation se fait : sur l’abdomen ou sur la cuisse
- Recirculation 6% pour 25 cm ; 18% pour 16cm
- Repérage échographique des vaisseaux réduction taux d’échec de
66%
1- ZALESKI GX, FUNAKI B, LORENZ JM, et al. Experience with tunneled femoral hemodialysis catheters. AJR Am J Roentgenol, 1999, 172, 493-496.
2- SMITH TP, RYAN JM, REDDAN DN. Transhepatic catheter access for hemodialysis. Radiology, 2004, 232, 246-251.
Choix de la veine d ’insertion
territoire cave inferieur
• TRANSLOMBAIRE :
- En cas d’échec ou d’impossibilité d’utiliser les voies veineuses
conventionnelles, il pourra alors être proposé d’implanter
directement le cathéter par voie translombaire cave
- Ne peut pas être réalisé sans l’aide et le guidage permanent
du cathéter par imagerie médicale (échographie ou mieux
angiotomodensitométrie)
BISWAL R, NOSHER JL, SIEGEL RL, et al. Translumbar placement of paired hemodialysis catheters (Tesio catheters) and follow-up in 10 patients.
Cardiovasc Intervent Radiol, 2000, 23, 75-78
Différentes variétés de cathéters implantés
dans le système cave inférieur
La technique de pose
Avant la pose …
- Information du patient
- Consultation avec un anesthésiste!
- Préparation pré-opératoire :
▪ bilan sanguin : NFS, TP, TCA, RAI
▪ Radiographie thoracique
▪ Electrocardiogramme
▪ l’arrêt des traitements anticoagulants
▪ Faire un champ opératoire à la tondeuse
▪ Effectuer une douche antiseptique la veille et le
matin de l’intervention
▪ Etre à jeun au moins 6h avant l’intervention
Technique de pose, particularités
• Les longueurs de cath. sont pré définies :
Connaitre la longueur pour chaque patient en tenant
compte du site de ponction
• Le type de matériaux : tunnelisation non
coudée
Estimation de la longueur de cath à poser
• Practical Preprocedure Measurement to Estimate the
Required Insertion Depth and Select the Optimal Size of
Tunneled Dialysis Catheter in Uremic Patients
Pin-Tarng Chen, Chien-Kun Ting, Yu-Chieh Wang, Hung-Wei Cheng, Kwok-Hon
Chan, Wen-Kuei Chang
Article first published online: 29 MAR 2010 DOI: 10.1111/j.1525-139X.2010.00712.x
Techniques de pose de cathéter
TDD: voie rétrograde, VJID
• PRENDRE LA MESURE DE PROFONDEUR DE JONCTION CAVO ATRIALE
Pour éviter “kinking”
Le type de matériau : tunnelisation non coudée
HemoStar®
http://www.bardfrance.com/espace-professionnel/dialyse/Hemostar_AlphaCurve.pdf
Au bloc :
- Anesthésie le plus
souvent local pour
l’adulte et générale
pour l’enfant
Repérage préalable de la veine jugulaire
• En utilisant une échographie avec sonde vasculaire (5-10
MHz) on peut faire la différence entre l’artère (pulsatile et
incompressible) et la veine (compressible, pulsatile et
sensible aux mouvements respiratoires)
• Ce qui est surtout intéressant c’est de pouvoir visualiser les
variantes anatomiques
First-ever clinical practice guidelines on acute kidney injury
by Kidney Disease Improving Global Outcome (KDIGO)
published this summer 2011 Ultrasonography-guided
catheter insertion (grade A evidence)
Repérage préalable de la veine jugulaire
interne et de ses rapports
Radiographie de contrôle post-
implantation
- Surveillance des constantes et du site d’implantation (absence
de saignement, d’hématome, de douleur, d’œdème …)
- Le patient peut manger au retour du bloc si l’anesthésie était
locale et pourra sortir 3 heures après la pose
- Avant la sortie, la carte d’identification du cathéter sera
confiée au patient, un double de cette carte reste dans le
dossier et un autre à la pharmacie
- Le patient sera informé sur les éventuelles complications
possible : fièvre, douleur thoracique, dyspnée dans les jours
suivant l’intervention (risque de pneumothorax)
- Une séance de dialyse pour tester le bon fonctionnement du
cathéter est souhaiter
En Post - opératoire
Les complications possibles
- Hématome au point de ponction
- Pneumothorax ou hémothorax
- Hémorragie : surveiller les signes de chocs
hypovolémiques, des hématomes
- Infection : surveillance de la température, de la
présence de sueurs, d’écoulements purulents…
Conclusion
• Technique de pose aisée et sécurisée
• Durée de la procédure : courte
• Les débits sont très satisfaisants ainsi que les dialysances,
conditions:
- Les extrémités dans l’oreillette droite, se donner les moyens pour
un bon positionnement
- Respecter le mode de tunnelisation approprie au matériau de
fabrication du KT
• Ne jamais perdre de vue : FAV > Pontage > KT central
Cathéter longue durée

Contenu connexe

Tendances

SYNDROMES CORONAIRES AIGUS (SCA)- les messages clés- A TELECHARGER !! POUR VOIR
SYNDROMES CORONAIRES AIGUS (SCA)- les messages clés- A TELECHARGER !! POUR VOIRSYNDROMES CORONAIRES AIGUS (SCA)- les messages clés- A TELECHARGER !! POUR VOIR
SYNDROMES CORONAIRES AIGUS (SCA)- les messages clés- A TELECHARGER !! POUR VOIR
mahfay
 
Syndrome coronarien aigu tizi
Syndrome coronarien aigu tiziSyndrome coronarien aigu tizi
Syndrome coronarien aigu tizi
killua zoldyck
 
Lhypertension portale-2012
Lhypertension portale-2012Lhypertension portale-2012
Lhypertension portale-2012
Hassan HAMALA
 
Thrombophlebite et embolie pulmonaire
Thrombophlebite et embolie pulmonaireThrombophlebite et embolie pulmonaire
Thrombophlebite et embolie pulmonaire
bilal abboub
 

Tendances (20)

La Ponction biopsie rénale
La Ponction biopsie rénaleLa Ponction biopsie rénale
La Ponction biopsie rénale
 
Bases de la dialyse ab 2013
Bases de la dialyse ab 2013Bases de la dialyse ab 2013
Bases de la dialyse ab 2013
 
SYNDROMES CORONAIRES AIGUS (SCA)- les messages clés- A TELECHARGER !! POUR VOIR
SYNDROMES CORONAIRES AIGUS (SCA)- les messages clés- A TELECHARGER !! POUR VOIRSYNDROMES CORONAIRES AIGUS (SCA)- les messages clés- A TELECHARGER !! POUR VOIR
SYNDROMES CORONAIRES AIGUS (SCA)- les messages clés- A TELECHARGER !! POUR VOIR
 
Bilan hépatique (Anomalies biologiques en rapport avec une maladie du foie)
Bilan hépatique (Anomalies biologiques en rapport avec une maladie du foie)Bilan hépatique (Anomalies biologiques en rapport avec une maladie du foie)
Bilan hépatique (Anomalies biologiques en rapport avec une maladie du foie)
 
Syndrome coronarien aigu tizi
Syndrome coronarien aigu tiziSyndrome coronarien aigu tizi
Syndrome coronarien aigu tizi
 
AVC
AVCAVC
AVC
 
Coeur pulmonaire chronique
Coeur pulmonaire chroniqueCoeur pulmonaire chronique
Coeur pulmonaire chronique
 
Traitement des vascularites à ANCA en 2014
Traitement des vascularites à ANCA en 2014Traitement des vascularites à ANCA en 2014
Traitement des vascularites à ANCA en 2014
 
HTIC - Hypertension intracrânienne
HTIC - Hypertension intracrânienneHTIC - Hypertension intracrânienne
HTIC - Hypertension intracrânienne
 
Embolie pulmonaire
Embolie pulmonaireEmbolie pulmonaire
Embolie pulmonaire
 
Hyponatrémie et hypernatrémie
Hyponatrémie et hypernatrémie Hyponatrémie et hypernatrémie
Hyponatrémie et hypernatrémie
 
Le syndrome pneumo rénal
Le syndrome pneumo rénalLe syndrome pneumo rénal
Le syndrome pneumo rénal
 
Lhypertension portale-2012
Lhypertension portale-2012Lhypertension portale-2012
Lhypertension portale-2012
 
Etat de choc
Etat de chocEtat de choc
Etat de choc
 
Thrombophlebite et embolie pulmonaire
Thrombophlebite et embolie pulmonaireThrombophlebite et embolie pulmonaire
Thrombophlebite et embolie pulmonaire
 
Akik ivs elain
Akik ivs elainAkik ivs elain
Akik ivs elain
 
Prescription d'une épuration extra rénale en réanimation
Prescription d'une épuration extra rénale en réanimationPrescription d'une épuration extra rénale en réanimation
Prescription d'une épuration extra rénale en réanimation
 
Hypertension portale
Hypertension portaleHypertension portale
Hypertension portale
 
Oedème aigu du poumon
Oedème aigu du poumonOedème aigu du poumon
Oedème aigu du poumon
 
Les etats de choc
Les etats de chocLes etats de choc
Les etats de choc
 

Similaire à Cathéter longue durée

Les systèmes de fermeture artérielle
Les systèmes de fermeture artérielleLes systèmes de fermeture artérielle
Les systèmes de fermeture artérielle
Hervé Faltot
 
Tavi entre nos mains
Tavi entre nos mainsTavi entre nos mains
Tavi entre nos mains
Hervé Faltot
 
030 035 francisco corrige
030 035 francisco corrige030 035 francisco corrige
030 035 francisco corrige
sfa_angeiologie
 
Chirurgie cardiaque fp 12 06 12
Chirurgie cardiaque fp 12 06 12Chirurgie cardiaque fp 12 06 12
Chirurgie cardiaque fp 12 06 12
raymondteyrouz
 
Actualités dans la FA
Actualités dans la FAActualités dans la FA
Actualités dans la FA
Hervé Faltot
 
Drug Eluting Versus Conventional Balloon Angioplasty for the Treatment of Fai...
Drug Eluting Versus Conventional Balloon Angioplasty for the Treatment of Fai...Drug Eluting Versus Conventional Balloon Angioplasty for the Treatment of Fai...
Drug Eluting Versus Conventional Balloon Angioplasty for the Treatment of Fai...
Khalfaoui Mohamed Amine
 
La dénervation rénale
La dénervation rénaleLa dénervation rénale
La dénervation rénale
Hervé Faltot
 
2014session1 4
2014session1 42014session1 4
2014session1 4
acvq
 

Similaire à Cathéter longue durée (20)

Les systèmes de fermeture artérielle
Les systèmes de fermeture artérielleLes systèmes de fermeture artérielle
Les systèmes de fermeture artérielle
 
Tavi entre nos mains
Tavi entre nos mainsTavi entre nos mains
Tavi entre nos mains
 
Coronarographie
Coronarographie Coronarographie
Coronarographie
 
030 035 francisco corrige
030 035 francisco corrige030 035 francisco corrige
030 035 francisco corrige
 
Chirurgie cardiaque fp 12 06 12
Chirurgie cardiaque fp 12 06 12Chirurgie cardiaque fp 12 06 12
Chirurgie cardiaque fp 12 06 12
 
Actualités dans la FA
Actualités dans la FAActualités dans la FA
Actualités dans la FA
 
1514891807 (1).pdf
1514891807 (1).pdf1514891807 (1).pdf
1514891807 (1).pdf
 
choix des prothèses aortiques cardiaques
choix des prothèses aortiques cardiaqueschoix des prothèses aortiques cardiaques
choix des prothèses aortiques cardiaques
 
Cto Dr Simon Elhadad
Cto Dr Simon ElhadadCto Dr Simon Elhadad
Cto Dr Simon Elhadad
 
Drug Eluting Versus Conventional Balloon Angioplasty for the Treatment of Fai...
Drug Eluting Versus Conventional Balloon Angioplasty for the Treatment of Fai...Drug Eluting Versus Conventional Balloon Angioplasty for the Treatment of Fai...
Drug Eluting Versus Conventional Balloon Angioplasty for the Treatment of Fai...
 
Cas clinique : Un TAVI pas comme les autres
Cas clinique : Un TAVI pas comme les autresCas clinique : Un TAVI pas comme les autres
Cas clinique : Un TAVI pas comme les autres
 
Peridurale compile pdfs
Peridurale compile pdfs Peridurale compile pdfs
Peridurale compile pdfs
 
Techniques de guidage en échographie interventionnelle
Techniques de guidage en échographie interventionnelleTechniques de guidage en échographie interventionnelle
Techniques de guidage en échographie interventionnelle
 
ECMO
ECMOECMO
ECMO
 
La dénervation rénale
La dénervation rénaleLa dénervation rénale
La dénervation rénale
 
2014session1 4
2014session1 42014session1 4
2014session1 4
 
Angioplastie
AngioplastieAngioplastie
Angioplastie
 
Cvc protocole pptx
Cvc protocole pptxCvc protocole pptx
Cvc protocole pptx
 
Flash infos absorb
Flash infos absorbFlash infos absorb
Flash infos absorb
 
Role du paramédical dans la CTO
Role du paramédical dans la CTORole du paramédical dans la CTO
Role du paramédical dans la CTO
 

Plus de Khalfaoui Mohamed Amine

Plus de Khalfaoui Mohamed Amine (17)

choix .pptx
choix .pptxchoix .pptx
choix .pptx
 
IPP et maladie rénale chroniques
IPP et maladie rénale chroniquesIPP et maladie rénale chroniques
IPP et maladie rénale chroniques
 
COVID-19 & Nephrology
COVID-19 & NephrologyCOVID-19 & Nephrology
COVID-19 & Nephrology
 
traitement immunosuppresseur des néphropathies lupiques proliférations
traitement immunosuppresseur des néphropathies lupiques proliférations traitement immunosuppresseur des néphropathies lupiques proliférations
traitement immunosuppresseur des néphropathies lupiques proliférations
 
Membranes HCO : intérêt dans la dialyse NCM, MYRE vs EuLite
Membranes HCO : intérêt dans la dialyse NCM, MYRE vs EuLiteMembranes HCO : intérêt dans la dialyse NCM, MYRE vs EuLite
Membranes HCO : intérêt dans la dialyse NCM, MYRE vs EuLite
 
Les contreverses KDIGO 2019
Les contreverses KDIGO 2019 Les contreverses KDIGO 2019
Les contreverses KDIGO 2019
 
insuffisance rénale aiguë obsétricale
insuffisance rénale aiguë obsétricale insuffisance rénale aiguë obsétricale
insuffisance rénale aiguë obsétricale
 
Plasma Exchange
Plasma ExchangePlasma Exchange
Plasma Exchange
 
C3 nephrpathy
C3 nephrpathyC3 nephrpathy
C3 nephrpathy
 
Lesions élementaires renales
Lesions élementaires renalesLesions élementaires renales
Lesions élementaires renales
 
la transplantation rénale chez le patient diabétique
la transplantation rénale chez le patient diabétique  la transplantation rénale chez le patient diabétique
la transplantation rénale chez le patient diabétique
 
Rein et HIV
Rein et HIVRein et HIV
Rein et HIV
 
Rituximab in Minimal Change
Rituximab in Minimal Change Rituximab in Minimal Change
Rituximab in Minimal Change
 
Rosuvastamine et prevention de la néphropathie induite par les PDCI
Rosuvastamine et prevention de la néphropathie induite par les PDCIRosuvastamine et prevention de la néphropathie induite par les PDCI
Rosuvastamine et prevention de la néphropathie induite par les PDCI
 
le syndrome cardio- rénal
le syndrome cardio- rénalle syndrome cardio- rénal
le syndrome cardio- rénal
 
Genérateur de dialyse
Genérateur de dialyseGenérateur de dialyse
Genérateur de dialyse
 
Evaluations de la natriuerèse sur un spot urinaire
Evaluations de la natriuerèse  sur un spot urinaire Evaluations de la natriuerèse  sur un spot urinaire
Evaluations de la natriuerèse sur un spot urinaire
 

Cathéter longue durée

  • 1. Cathéters tunnelisés: Types de cathéter Sites et technique de pose Service de Néphrologie-Hémodialyse et Transplantation rénale CHU Ibn Rochd Casablanca Mohamed Amine KHALFAOUI, MD medaminekhalfaoui@gmail.com
  • 2. Place des cathéters tunnelisés • Les accès veinoveineux (cathéter veineux tunnelisé ou dispositif veineux implanté), rarement indiqués au long cours • La FAV native demeure l’accès vasculaire de « référence » et de première intention (meilleures performances, la plus grande longévité et la plus faible morbidité) • Les pontages artérioveineux (Prothétique ou biologique) représentent une deuxième alternative en cas d’échec de fistule • Les accès veineux longue durée représentent la troisième alternative souvent considérée comme une solution d’attente
  • 3. QUAND POSER L’INDICATION D’UN CATHÉTER ? LES INDICATIONS INDISCUTABLES EBPG NDT 2007
  • 4. Mais… “ Catheters use is associated with a 40-70% increased risk of death from any cause compared with fistula ” Wasse H. Sem Dial 2008
  • 5. Le type de Cathéter
  • 6. Le Cathéter Idéal ! • Facile et rapide à poser • Simple et sur à entretenir • Fiable à la pose et à la maintenance • Sans retentissement vasculaire • Biocompatible, non thrombogène • Assure des débits élevés • Minimiser recirculation et pressions
  • 7. Evolution des cathéters - Abandon KT mono lumières (seuls) - Description originale des cathéters bi lumières en 1970 - Extension d ’utilisation en réanimation années 1980 - Conception : débit sang 200 - 400 ml/mn - Matériaux mieux tolérés - Préférés par les patients, pas de piqures, esthétique des bras ?!
  • 8. Caractéristiques descriptives d’un cathéter 1 - MATÉRIAUX : - SILICONE : Souplesse, majoration diamètre externe, introducteur, insertion Odt, onéreux, mais mauvaise résistance iode - Abandon polyéthylène / TROP RIGIDE POLYURETHANE : Compromis rigidité/flexibilité et mauvaise résistance alcools et PEG 2 - LONGUEUR : 30 cm de long dont 10 cm est tunnelisé sous la peau 3 - DIAMETRE EXTERNE : - 11 à 14 Fr soit 3.6 à 4.6 mm 4 - DIAMETRE INTERNE : - VEINE 1.5 à 1.8 - 2 - ARTERE 1.5 à 2 - 2.2 5 - GEOMETRIE & STYLIQUE : Cathéters à double-lumière, double-cathéter, cathéter double-lumière séparable
  • 9. Différentes variétés de cathéters veineux longue durée
  • 10. DISPOSITIFS VEINEUX À CHAMBRE IMPLANTABLE • Le Lifesite®, (Vasca, Tewksburry, USA) : Nécessite l’implantation sous-cutanée de deux boîtiers indépendants raccordés à deux cathéters veineux indépendants insérés dans une veine profonde, la jugulaire interne habituellement • Le Dialock® (Biolink, Middleboro, USA.) : Dans ce cas, le boîtier de forme parallélépipédique est unique et comporte deux chenaux sur lesquels sont rattachés les deux cathéters. • Les travaux cliniques rapportés confirment que: - Les débits sanguins obtenus sont satisfaisants - L’esthétique des patients est préservée et leur qualité de vie améliorée - L’incidence des complications infectieuses n’est pas différente de celle observée avec les cathéters tunnelisés SCHWAB SJ, WEISS MA, RUSHTON F, et al. Multicenter clinical trial results with the LifeSite hemodialysis access system. Kidney Int, 2002, 62, 1026-1033. CANAUD B, MY H, MORENA M, et al. Dialock : a new vascular access device for extracorporea renal replacement therapy. Preliminary clinical results. Nephrol Dial Transplant, 1999, 14, 692 698.
  • 11. DISPOSITIFS VEINEUX À CHAMBRE IMPLANTABLE RAYAN SS, TERRAMANI TT, WEISS VJ, et al The LifeSite Hemodialysis Access System in patients with limited access. J Vasc Surg, 2003, 38, 714-718.
  • 12.
  • 13. Relation débit sanguin réel / débit affiché sur le générateur
  • 14. Split Stream® et Split Cath® http://www.medcompnet.com/products/long_term/
  • 18. Centros® Chronic Dialysis Catheter http://nephrohug.com/2010/05/28/permcath-auto-centrant/
  • 20. Choix de la veine d ’insertion territoire cave supérieur • JUGULAIRE INTERNE DROITE : - Recirculation < 5 % en JID contre 5-12 % en SC - Sténose ou Thrombose symptomatique 1,6 % En JID Contre 3,3 % En SC Asymptomatique 9 % En JID Contre 41 % En SC - Ponction Artérielle 3 % en JID contre 0.5 % en SC - Mauvaise Position 5.3 % en JI contre 9.3 % en SC - Hémo ou Pneumothorax 1.3 % en JI contre 1.5% en SC AJKD NEPHROLOGIE 22(8)2001 479-485
  • 21. Choix de la veine d ’insertion territoire cave inferieur • FEMORALE : - Sera retenue en deuxième intention, en cas d’échec ou d’impossibilité d’utiliser les voies veineuse conventionnelles - Extrémité en position cave inferieure longueur environ 25 cm - La tunélisation se fait : sur l’abdomen ou sur la cuisse - Recirculation 6% pour 25 cm ; 18% pour 16cm - Repérage échographique des vaisseaux réduction taux d’échec de 66% 1- ZALESKI GX, FUNAKI B, LORENZ JM, et al. Experience with tunneled femoral hemodialysis catheters. AJR Am J Roentgenol, 1999, 172, 493-496. 2- SMITH TP, RYAN JM, REDDAN DN. Transhepatic catheter access for hemodialysis. Radiology, 2004, 232, 246-251.
  • 22. Choix de la veine d ’insertion territoire cave inferieur • TRANSLOMBAIRE : - En cas d’échec ou d’impossibilité d’utiliser les voies veineuses conventionnelles, il pourra alors être proposé d’implanter directement le cathéter par voie translombaire cave - Ne peut pas être réalisé sans l’aide et le guidage permanent du cathéter par imagerie médicale (échographie ou mieux angiotomodensitométrie) BISWAL R, NOSHER JL, SIEGEL RL, et al. Translumbar placement of paired hemodialysis catheters (Tesio catheters) and follow-up in 10 patients. Cardiovasc Intervent Radiol, 2000, 23, 75-78
  • 23. Différentes variétés de cathéters implantés dans le système cave inférieur
  • 25. Avant la pose … - Information du patient - Consultation avec un anesthésiste! - Préparation pré-opératoire : ▪ bilan sanguin : NFS, TP, TCA, RAI ▪ Radiographie thoracique ▪ Electrocardiogramme ▪ l’arrêt des traitements anticoagulants ▪ Faire un champ opératoire à la tondeuse ▪ Effectuer une douche antiseptique la veille et le matin de l’intervention ▪ Etre à jeun au moins 6h avant l’intervention
  • 26. Technique de pose, particularités • Les longueurs de cath. sont pré définies : Connaitre la longueur pour chaque patient en tenant compte du site de ponction • Le type de matériaux : tunnelisation non coudée
  • 27. Estimation de la longueur de cath à poser • Practical Preprocedure Measurement to Estimate the Required Insertion Depth and Select the Optimal Size of Tunneled Dialysis Catheter in Uremic Patients Pin-Tarng Chen, Chien-Kun Ting, Yu-Chieh Wang, Hung-Wei Cheng, Kwok-Hon Chan, Wen-Kuei Chang Article first published online: 29 MAR 2010 DOI: 10.1111/j.1525-139X.2010.00712.x
  • 28. Techniques de pose de cathéter TDD: voie rétrograde, VJID • PRENDRE LA MESURE DE PROFONDEUR DE JONCTION CAVO ATRIALE
  • 29. Pour éviter “kinking” Le type de matériau : tunnelisation non coudée
  • 31. Au bloc : - Anesthésie le plus souvent local pour l’adulte et générale pour l’enfant
  • 32. Repérage préalable de la veine jugulaire • En utilisant une échographie avec sonde vasculaire (5-10 MHz) on peut faire la différence entre l’artère (pulsatile et incompressible) et la veine (compressible, pulsatile et sensible aux mouvements respiratoires) • Ce qui est surtout intéressant c’est de pouvoir visualiser les variantes anatomiques First-ever clinical practice guidelines on acute kidney injury by Kidney Disease Improving Global Outcome (KDIGO) published this summer 2011 Ultrasonography-guided catheter insertion (grade A evidence)
  • 33. Repérage préalable de la veine jugulaire interne et de ses rapports
  • 34.
  • 35.
  • 36.
  • 37.
  • 38.
  • 39.
  • 40.
  • 41.
  • 42.
  • 43.
  • 44.
  • 45.
  • 46.
  • 47.
  • 48.
  • 49.
  • 50.
  • 51.
  • 52.
  • 53.
  • 54.
  • 55.
  • 56.
  • 57.
  • 58.
  • 59.
  • 60.
  • 61.
  • 62.
  • 63.
  • 64.
  • 65.
  • 66.
  • 67.
  • 68.
  • 69. Radiographie de contrôle post- implantation
  • 70. - Surveillance des constantes et du site d’implantation (absence de saignement, d’hématome, de douleur, d’œdème …) - Le patient peut manger au retour du bloc si l’anesthésie était locale et pourra sortir 3 heures après la pose - Avant la sortie, la carte d’identification du cathéter sera confiée au patient, un double de cette carte reste dans le dossier et un autre à la pharmacie - Le patient sera informé sur les éventuelles complications possible : fièvre, douleur thoracique, dyspnée dans les jours suivant l’intervention (risque de pneumothorax) - Une séance de dialyse pour tester le bon fonctionnement du cathéter est souhaiter En Post - opératoire
  • 71. Les complications possibles - Hématome au point de ponction - Pneumothorax ou hémothorax - Hémorragie : surveiller les signes de chocs hypovolémiques, des hématomes - Infection : surveillance de la température, de la présence de sueurs, d’écoulements purulents…
  • 72. Conclusion • Technique de pose aisée et sécurisée • Durée de la procédure : courte • Les débits sont très satisfaisants ainsi que les dialysances, conditions: - Les extrémités dans l’oreillette droite, se donner les moyens pour un bon positionnement - Respecter le mode de tunnelisation approprie au matériau de fabrication du KT • Ne jamais perdre de vue : FAV > Pontage > KT central