SlideShare une entreprise Scribd logo
Traitement des vascularites associées
aux ANCA en 2014
Service de Néphrologie-Hémodialyse et Transplantation rénale
CHU Ibn Rochd Casablanca
Casablanca,16 Décembre 2014
Néphrologie-Hémodialyse
Transplantation rénale
Mohamed Amine KHALFAOUI
medaminekhalfaoui@gmail.com
Plan
I - Histoire:
II - Définition:
III - Les ANCAs:
IV - Manifestations clinique:
V - Outils d’évaluation thérapeutique:
VI - Traitement:
1- L’induction
2- L’entretien
VII -Traitement des formes réfractaires:
Un peu d’histoire
Entités cliniques relativement jeunes:
• 1866 : Définition par Kussmaul et Maïer de la PAN
• 1931 : Reconnaissance du patron propre à la granulomatose de Wegener
(Klinger)
• 1938 : Wegener fait une description plus détaillée de la maladie
• 1948 : Davson décrit une forme de PAN avec atteinte des petits vaisseaux,
distincte de la PAN classique
• 1951 : Churg et Strauss définissent le syndrome portant leur nom
• 1982 : Identification des ANCA
• 1990 : ACR fixe les critères diagnostic des principales vascularites
• 1994 : La conférence de consensus, à Chapel Hill a clarifier la terminologie
basée sur des données anatomo-pathologiques et cliniques
• 2012 : Mise a jour de la classification de Chapel Hill
Un peu d’histoire
Un peu d’histoire….
- 1932: Sturm Abteilung (SA)
- 1934: Autopsie un cas de
granulomatose nécrosante chez
une femme de 38 ans
- 1938: Lieutenant colonel des SA
- 1944: Anatomopathologiste près
du ghetto de Lodz (Pologne); inscrit
sur une liste de criminels de guerre
- 1947: « Dénazification »
- 2008: Suppression de l’éponyme
Friedrich Wegener
1907-1990
Définition
Groupe de maladies comportant :
• Des lésions inflammatoires des vaisseaux sanguins
(artériels, capillaires, veinulaires et/ou veineux)
• Des signes généraux avec un syndrome inflammatoire
Elles se définissent selon :
• Le type de vaisseau touché
• La présence ou non d’un granulome
• La présence ou non d’ANCA
Définition
Nécrose fibrinoide
Thrombose
Cellules
inflammatoires
Artère normale
Définition
A la différence des autres:
• Purpura rhumatoïde
• Les cryoglobulinémie mixtes essentielles
• La vascularite du lupus ou de la polyrthrite rhumatoïde
• Les vascularites infectieuses
• Paranéoplasiques
• Les vascularites induites par les médicaments (Antagonistes
du TNF-α, Allopurinol ….)
On retrouve fréquemment dans le sérum de ces patients des ANCA-«anti-
neutrophil-cytoplasmic antibodies», immunoglobulines G (IgG) dirigées
contre les constituants des granules des polynucléaires neutrophiles et
des lysosomes des monocytes
Mode de présentation clinique
• Le syndrome de glomérulonéphrite rapidement
progressive (GNRP)
• Souvent précédé par des manifestations
générales:
- Syndrome grippal
- ORL
- Pulmonaires
- Neurologiques
- musculaires et articulaires
• Cible antigénique préférentielle :
– C-ANCA = PR3
– P-ANCA = MPO
Enzymes présentes
dans granules azurophiles
des PNN (propriétés
antibactériennes)
 Permet d’obtenir un titre d’ANCA
Comment les identifier? ELISA
Anti-neutrophil-cytoplasmic-antibodies
Critères diagnostique de la granulomatose avec
polyangéite ( maladie de Wegener )
Critères de classification :
• Ulcères buccaux ou écoulement nasal sanglant ou
purulent
• Nodules, infiltrats fixes, excavations
• Hématurie microscopique ou cylindres
hématiques
• Granulome vasculaire, périvasculaire ou
extravasculaire
La présence d’au moins deux critères apporte une sensibilité diagnostique
de 88,2 % et une spécificité de 92 %
Critères diagnostique de la EGPA
(maladie de Churg et Strauss)
• Asthme
• Hyperéosinophilie
• Mono- ou polyneuropathie
• Infiltrat pulmonaire transitoire ou mobile
• Antécédents d’atteinte sinusienne aiguë ou
chronique ou opacification radiologique des sinus
• Présence d’éosinophiles de topographie
extravasculaire sur une biopsie artérielle,
artériolaire ou veinulaire
La présence de 4 des 6 autres critères permet de retenir le diagnostic de syndrome de Churg et Strauss
avec une sensibilité de 85% et une spécificité de 99,7 %.
Critères diagnostique de la MPA
• Vascularite nécrosante avec peu ou sans dépôts
immuns affectant les petits vaisseaux (cap,
veinules, artérioles)
• Peut atteindre les artères de petit et de moyen
calibre
• Multinévrite
• Polyarthrite , purpura, altération de l’état général
• Glomérulonéphrite nécrosante
• Hémorragie intra-alvéolaire : 12-29%
Outils d’évaluation thérapeutique
• Index de gravité:
FFS (Pronostic)
• Index d’activité:
BVAS (Evaluation initiale et l ’évolution prévisible)
• Index de séquelles:
VDI (Evaluation des séquelles liées à la vascularite et aux traitements)
Index de gravité
Score élaboré en 1996 et ne concernait pas la granulomatose avec polyangéite
FFS 1996
FFS (Five Factor Score) MPA/EGPA/PAN:
- Protéinurie > 1g / 24 h
- Créatinémie > 140 umol/L
- Atteinte gastro-intestinale spécifique
(hémorragie digestive, perforation, infarctus mésentérique…)
- Cardiomyopathie spécifique
(sauf péricardite, TRD supraventriculaires bénins)
- Atteinte neurologique centrale spécifique
(AVC, pachyméningite, atteinte pituitaire, des paires crâniennes…)
FFS inclus la GAP (Wegener)
FFS (Five Factor Score) MPA/EGPA/PAN/GAP:
- Age > 65 ans
- Créatinine sérique > 150 umol/L
- Atteinte gastro-intestinale spécifique
(hémorragie digestive, perforation, infarctus mésentérique…)
- Cardiomyopathie spécifique
(sauf péricardite, TRD supraventriculaires bénins)
- Absence d’atteinte ORL
BVAS 2003
1- Optimiser l’usage des traitements conventionnels
2- Apprendre à prescrire les nouveaux médicaments
- Plus efficaces ?
- Moins d’effets secondaires ?
Traitement des vascularites
Les enjeux :
Traitement
• L’ induction :
– Glucocorticoides
– Maladie severe:
• Cyclophosphamide
• Rituximab
• Echanges plasmatique
– Maladie incipiente:
• Methotrexate
• L’entretien :
– Azathioprine
– Methotrexate
– Mycophenolate mofetil
– Rituximab
Le traitement d’induction
Les glucocorticoïdes
- Gold standard
- Contrôle rapide de la maladie
- Méthylprednisolone parentérale (15 mg/Kg par jour pendant 3
jours de suite ) relié par voie orale :
• Dose initiale à 1 mg/kg puis …….????
• Effilée à une dose faible (par exemple 5 mg à 18 mois -
CYCLOPS) ou
• Complètement arrêtée à 12 mois (NORAM) ou même 6
mois (WGET , RAVE).
Les glucocorticoïdes
Les glucocorticoïdes
Les glucocorticoïdes
Les glucocorticoïdes
- Poursuite d'une faible dose de prednisone (5-7.5 mg
/ jr ) a été associée à un taux de rechute inférieur à 14%
(IC 10-19% à 95%), comparativement à un taux de
rechute de 43% (IC 33-52% à 95%) chez les malades
chez lesquels les glucocorticoïdes ont été arrêter
- Conclusion: Le sevrage complet des stéroïdes n'est
pas nécessairement souhaitable comme le montre
cette méta-analyse!
Le cyclophosphamide
• Le CYC ( agent alkylant ) est un anticancéreux, utilise
comme immunosuppresseur dans les formes graves de
maladies inflammatoires
• Mode d’action: diminution de la prolifération des
lymphocytes
• Prodrogue; métabolisme hépatique; elimination rénale
- Cancer de la vessie x 33
- Lymphome x 11
- Tumeurs solides x 2.4
- Stérilité
Le cyclophosphamide
CYCLOPS de Groot et al, Ann Int Med 2009
-de leucopénie
Dose cumulée plus faible
CYCLOPS Harper L et al, Ann Rheum Dis 2012
Suivi médian (4,3 ans)
Plus de rechutes dans le groupe Pulse (p=0,029)
Pas de différence mortalité, morbidité, fonction rénale
Induction: Traitement de référence
 Bolus IV de méthylprednisolone (15mg/kg/j J1, J2,
J3), relais prednisone 1mk/kg/j)
 Cyclophosphamide IV: 600mg/m2 (à adapter à la
fonction rénale et l’âge>65 ans), dose maximale:
2g/bolus J1, J15, J30, puis 750 mg/m2, dose maximale:
1.2g/bolus, toutes les 3 semaines (minimum 3 mois
soit 6 bolus, maximum 12 bolus)
Mukhtyar C. Ann Rheum Dis, 2009. (recommandations de l’EULAR)
Le Rituximab
Etude RAVE
• Etude randomisée internationale de non-
infériorité en double aveugle avec double placebo
• Critères d’inclusion:
- Vascularites à ANCA avec BVAS >3
- Première poussée ou rechute
• Critère de jugement principal
• Rémission complète à 6 mois sans corticoïdes
Etude RAVE Stone , N Engl J Med, 2010
Etude RAVE
• Efficacité globale
Bras Rituximab: 60.4%
Bras Cyclophosphamide: 64.6%
Ont un BVAS = 0 à 6 mois sans corticothérapie
P<0.001 pour la non-infériorité
P=0.09 pour la supériorité
• Sous-groupe des patients rechuteurs :
Bras Rituximab: 67%
Bras Cyclophosphamide : 42%
P=0.01 pour la supériorité
Etude RAVE
Etude RITUXVAS
• Étude de supériorité du RTX versus CYC dans le traitement d’induction des
vascularites à ANCA
R
CYC 2 x 15 mg/kg + RTX 4 x 375 mg/m² (n = 33)
CYC 6-10 x 15 mg/kg (n = 11)
ACR 2010 - D’après Jones (676)
 Critère d’inclusion : vascularites à ANCA de diagnostic récent, avec
une atteinte rénale active (biopsie avec glomérulonéphrite nécrosante
et/ou hématurie +)
 Patients
– 68 ans, 50 % de GPA et 50 % de MPA,BVAS 18
– PR3-ANCA 57 %, MPO-ANCA 43 %
– Débit de filtration glomérulaire 18 ml/mn, avec 20 % en dialyse
 Critère principal de jugement : rémission persistante (BVAS 0 à 6 mois
et persistant sur 6 mois) et effets indésirables sévères évalués à 2 ans
126
• Résultats
– Rémission persistante
• RTX 76 % versus CYC 82 % (NS)
– Taux de rechutes dans les 2 groupes
• RTX 21 % versus CYC 18 % (p = 1,00)
– Amélioration du DFG
• RTX  20 ml/mn/m² et CYC  16 ml/mn/m²
– Insuffisance rénale terminale
• RTX 6 % versus CYC 0 % (p = 0,57)
– Tolérance respective des traitements
• effets indésirables sévères : 61 % RTX versus 36 % CYC
• décès : RTX 18 % versus CYC 27 % (NS)
 Dans cette indication, la supériorité du RTX n’est pas démontrée
mais les profils d’efficacité et de tolérance à 2 ans sont comparables
à ceux du CYC ACR 2010 - D’après Jones (676)
127
Les échanges plasmatiques
MEPEX
Traitement des vascularites à ANCA avec
créatinine > 500 μmol par Echange
plasmatiques ou bolus de méthylprednisolone
Jayne D. JASN 2007
Essai MEPEX
Essai MEPEX
• phase initiale du traitement des formes graves
• Comparaison des bolus de méthylprednisolone
et des échanges plasmatiques dans les
vascularites ANCA+ avec créatininémie >500
μmol/l
• Amélioration significative de la survie rénale
EP: 69 vs MP: 43
• Pas d’amélioration de la survie
EP: 16 vs MP: 16
Le méthotrexate
Essai NORAM
Comparaison du CYC vs MTX pour l’induction de la
rémission des vascularités sans atteinte rénale
(creat<150nmol/L) :
- 100 patients: 49 traités par MTX, 46 CYC
- Le délai médian de rémission était de 3 mois dans
le groupe méthotrexate et 2 mois dans le groupe
cyclophosphamide
A 6 mois la rémission était de 89.8% (MTX) et 93.5%
(CYC)
D Jayne for the EUVAS group. New Engl J Med July 2003
NORAM . K de Groot for the EUVAS, Arthritis Rheum, 2005
Relapse: MTX 69.5%
and CYC 45%
Mais le traitement n’a été prescrit que durant 12 mois
Le traitement d’entretien
L’Azathiprine
• Thiopurine qui inhibe la synthèse de l’ADN et
de l’ARN
• Posologie: 2-3 mg/kg (PO, cp à 50mg)
• Bonne tolérance
• Effets secondaires:
– Toxicité hématologique (dose dépendante,
réversible) (Dosage méthyl-thiopurine transférase)
– Hépatites cholestatiques
– Expose aux risques infectieux
Azathioprine
Place du MMF?
Plusieurs essais ouverts suggèrent l’efficacité du MMF dans le maintien de la rémission
Hiemstra TF. Nephron Clin Prat, 2007.
Mycophenolate Mofetil vs Azathioprine for Remission
Maintenance in Antineutrophil Cytoplasmic Antibody–
Associated Vasculitis: A Randomized Controlled Trial. JAMA.
2010;304(21):2381-2388.
• MMF (2g/j) vs AZA (2mg/kg/j)
• Rechutes: MMF 55% vs AZA 38%
• ES: pas de différence
Traitement d’entretien des Vascularites
associées aux ANCA
- Azathioprine
- Méthotrexate
- MMF
- Pourquoi pas le rituximab et à quelle dose ?
Essai MAINRITSAN
MAINtenance of remission using RITuximab
for Systemic ANCA-associated vasculitides
Patients avec GPA ou MPA avec FFS  1
Apres poussée initiale ou rechute traitée par CTC et CYC
Courtesy from Loïc Guillevin. Soumis
Objectif / Critère de jugement
Objectif primaire:
• Evaluer l’efficacité du Rituximab pour maintenir la rémission
au cours des vascularites à ANCA après une 1ère poussée ou
une rechute
Critère de jugement principal:
• Nombre de rechutes majeures après 28 mois de suivi
Rituximab et vascularites à ANCA
• RAVE / RITUXVAS: Rituximab est aussi efficace que le
cyclophosphamide pour induire la rémission (AMM)
• Effets indésirables aussi fréquents
sous RTX ou CYC: 25% (pneumopathies)
• MAINRITSAN: Rituximab supérieur à l’azathioprine
en traitement d’entretien à 2 ans avec un profil de
tolérance similaire
Recommandations 2013 du GFEV
La Presse Méd 2013
• Traitement d’induction:
– En première intention (AMM):
• RTX 375 mg/m2 x 4 peut être prescrit au même
titre que le cyclophosphamide (Endoxan*) dans
les vascularites a ANCA, sauf EGPA et les formes graves
(HIA, insuffisance rénale aiguë créat > 350 μmol)
– En priorité, patients rechuteurs:
• RTX > cyclophosphamide
– Fertilité:
• (CYC > 10 gr, Femme après 30 ans)
Recommandations 2013 du GFEV
La Presse Méd 2013
• Traitement d’Entretien:
– Rituximab: 500 mg tous les 6 mois pendant 18 mois
– Perspectives
• MAINRITSAN 2: « à la carte » selon CD19 et/ou ANCA
• Traitement >> 2 ans ?
Essai MAINRITSAN – Phase d’extension
• Durée médiane de suivi: 43,6 mois (IQR, 38,0- 49,5
mois)
• Rechutes majeures:
- 10/55 (18,2%) dans le bras RTX
- 28/54 (51,9%) dans le bras AZA
• Décès:
- 0/55 (0%) dans le bras RTX
- 3/54 (5,6%) dans le bras AZA
Essai MAINRITSANEssai MAINRITSAN
• Consolidation:
Trimethoprim-sulfamethoxazole (TMP-SMX):
• 81 patients avec GPA, tous en rémission (médiane
13 mois)
• 41: TMP-SMX
• 40: placebo
• Résultats: à 24 mois:
–Rémission maintenue :
Groupe TMP-SMX: 82%
Groupe placebo: 61%
–Le seul bénéfice apparent est sur les affections
des voies respiratoires supérieures
La granulomatose avec polyangéite
Stegeman. NEJM (1996); 335: 16-20
Les formes réfractaires
(Définies par l’absence de contrôle après 3 mois d’un traitement par cyclophosphamide oral)
Etude prospective, ouverte, non randomisée s’adressant aux
malades réfractaires et en rechute:
- Perfusions mensuelles d’Ig IV 2g/kg, 6 perfusions
- Objectifs: 20% RC ou 50% RP
- 21 patients inclus
Les immunoglobulines
Essai IGANCA
Arthritis Rheum 2008, january
Résultats:
- 20/21 réponses initiales
- à 9 mois : 13 RC, 1 RP, 7 rechutes
- à 24 mois
- 7 RC + 10 RC avec modification du traitement
- 2 RP
- 2 rechutes
Martinez.Guillevin
Arthritis Rheum 2008, january
Les immunoglobulines
Essai IGANCA
Essai WGET: Etanercept
N Engl J Med 2005
• Anti TNF alpha
• Traitement de maintenance
• 174 patients
• Rémission chez 72,4% des patients
• Rechutes : 49,4%
• Taux élevé de cancers dans le groupe Etanercept
• Risque thrombo-embolique dans la GPA?
- Essai prospectif multicentrique randomisé
- 21 patients avec maladie de Wegener, âge moyen 52 ans en
rechute ou en échec sous corticoïdes et immunosuppresseurs
Rituximab n=10
Infliximab n=11
 pas été mis en évidence de différence significative au
mois 12 pour le taux des ANCA, le nombre de rémissions
complètes ou partielles et le nombre d'échecs de traitement
 2 décès, un en rapport avec une aspergillose invasive
sous infliximab, et un d'une mort subite sous rituximab
Guillevin L. ACR 2008; Abstract 1873
Etude RATTRAP
Infliximab
Alemtuzumab
Globulines antithymocyte
Protocoles en cours……
- Protocole EUVAS - coordonné en France par le GFEV (promotion
CHRU Lille)
-GPA (formes systémiques), MPA, glomérulonéphrite pauci-immune
avec anticorps anti-MPO
-Traitement d'attaque par cyclophosphamide et corticoïdes (maxi
12 mois), puis comparaison d'un traitement d'entretien par
azathioprine "court" (arrêt entre le 21 et 27 mois après le
diagnostic) versus "long" (arrêt entre 48 et 54 mois après le
diagnostic)
Protocoles en cours: REMAIN
Protocoles en cours : Essai MAINRITSAN 2
• Etude prospective, multicentrique, contrôlée,
randomisée
• Comparaison, après mise en rémission par
corticoïdes et cyclophosphamide ou
méthotrexate ou rituximab, d’une stratégie
d’administration séquentielle programmée du
rituximab contre une stratégie de prescription
du rituximab « à la demande »
Protocoles en cours : PEXIVAS
- Les échanges plasmatiques dans les vascularites
associées aux ANCA+ avec créatinine sérique<
200 μmol/l
Objectif:
- Démontrer l’efficacité des échanges
plasmatiques en adjonction aux corticoïdes et
aux immunosuppresseurs à diminuer le nombre
de décès et d’évolution vers l’insuffisance rénale
terminale
Évolution du traitement des vascularites à ANCA
Je vous remercie!

Contenu connexe

Tendances

Purpura rhumatoïde de l’enfant 2013
Purpura rhumatoïde de l’enfant 2013Purpura rhumatoïde de l’enfant 2013
Purpura rhumatoïde de l’enfant 2013
Nouhoum L Traore
 
CAT devant une Pleurésie
CAT devant une PleurésieCAT devant une Pleurésie
CAT devant une Pleurésie
Abdelilah Kouchih
 
Acidocétose diabétique
Acidocétose diabétiqueAcidocétose diabétique
Acidocétose diabétique
Sirine Ben Dhiab
 
Vascularites et poumon
Vascularites et poumonVascularites et poumon
Vascularites et poumon
Dr. Kerfah Soumia
 
Embolie pulmonaire
Embolie pulmonaireEmbolie pulmonaire
Embolie pulmonaire
soumaia bendjaballah
 
AVC
AVCAVC
Staphylococcie pleuropulmonaire
Staphylococcie pleuropulmonaireStaphylococcie pleuropulmonaire
Staphylococcie pleuropulmonaire
Dr. Kerfah Soumia
 
insuffisance rénale aiguë obsétricale
insuffisance rénale aiguë obsétricale insuffisance rénale aiguë obsétricale
insuffisance rénale aiguë obsétricale
Khalfaoui Mohamed Amine
 
Hyponatrémie et hypernatrémie
Hyponatrémie et hypernatrémie Hyponatrémie et hypernatrémie
Hyponatrémie et hypernatrémie
Urgencehsj
 
SYNDROME HEPATO-RENAL (Causes, signes, diagnostic, traitement
SYNDROME HEPATO-RENAL (Causes, signes, diagnostic, traitementSYNDROME HEPATO-RENAL (Causes, signes, diagnostic, traitement
SYNDROME HEPATO-RENAL (Causes, signes, diagnostic, traitement
Claude EUGENE
 
Syndrome coronarien aigu tizi
Syndrome coronarien aigu tiziSyndrome coronarien aigu tizi
Syndrome coronarien aigu tizikillua zoldyck
 
HTIC - Hypertension intracrânienne
HTIC - Hypertension intracrânienneHTIC - Hypertension intracrânienne
HTIC - Hypertension intracrânienne
Fahd Ida
 
Dyskaliémie
DyskaliémieDyskaliémie
Hypertension portale (Recommandations récentes; point particulier sur les thr...
Hypertension portale (Recommandations récentes; point particulier sur les thr...Hypertension portale (Recommandations récentes; point particulier sur les thr...
Hypertension portale (Recommandations récentes; point particulier sur les thr...
Claude EUGENE
 
Insuffisance Circulatoire Aigue
Insuffisance Circulatoire AigueInsuffisance Circulatoire Aigue
Insuffisance Circulatoire Aigue
Haifa Ben Abid
 
Neutropénie fébrile
Neutropénie fébrileNeutropénie fébrile
Neutropénie fébrile
Abdelilah Kouchih
 
Hemato
HematoHemato
Encephalopathie hepatique
Encephalopathie hepatiqueEncephalopathie hepatique
Encephalopathie hepatique
Claude EUGENE
 
35 Cas cliniques en Neuro-imagerie d'urgence.pptx
35 Cas cliniques en Neuro-imagerie d'urgence.pptx35 Cas cliniques en Neuro-imagerie d'urgence.pptx
35 Cas cliniques en Neuro-imagerie d'urgence.pptx
MarieChhim1
 
ECG du SCA - Diplôme Universitaire Urgences Vitales Paris VI
ECG du SCA - Diplôme Universitaire Urgences Vitales Paris VIECG du SCA - Diplôme Universitaire Urgences Vitales Paris VI
ECG du SCA - Diplôme Universitaire Urgences Vitales Paris VI
Nicolas Peschanski, MD, PhD
 

Tendances (20)

Purpura rhumatoïde de l’enfant 2013
Purpura rhumatoïde de l’enfant 2013Purpura rhumatoïde de l’enfant 2013
Purpura rhumatoïde de l’enfant 2013
 
CAT devant une Pleurésie
CAT devant une PleurésieCAT devant une Pleurésie
CAT devant une Pleurésie
 
Acidocétose diabétique
Acidocétose diabétiqueAcidocétose diabétique
Acidocétose diabétique
 
Vascularites et poumon
Vascularites et poumonVascularites et poumon
Vascularites et poumon
 
Embolie pulmonaire
Embolie pulmonaireEmbolie pulmonaire
Embolie pulmonaire
 
AVC
AVCAVC
AVC
 
Staphylococcie pleuropulmonaire
Staphylococcie pleuropulmonaireStaphylococcie pleuropulmonaire
Staphylococcie pleuropulmonaire
 
insuffisance rénale aiguë obsétricale
insuffisance rénale aiguë obsétricale insuffisance rénale aiguë obsétricale
insuffisance rénale aiguë obsétricale
 
Hyponatrémie et hypernatrémie
Hyponatrémie et hypernatrémie Hyponatrémie et hypernatrémie
Hyponatrémie et hypernatrémie
 
SYNDROME HEPATO-RENAL (Causes, signes, diagnostic, traitement
SYNDROME HEPATO-RENAL (Causes, signes, diagnostic, traitementSYNDROME HEPATO-RENAL (Causes, signes, diagnostic, traitement
SYNDROME HEPATO-RENAL (Causes, signes, diagnostic, traitement
 
Syndrome coronarien aigu tizi
Syndrome coronarien aigu tiziSyndrome coronarien aigu tizi
Syndrome coronarien aigu tizi
 
HTIC - Hypertension intracrânienne
HTIC - Hypertension intracrânienneHTIC - Hypertension intracrânienne
HTIC - Hypertension intracrânienne
 
Dyskaliémie
DyskaliémieDyskaliémie
Dyskaliémie
 
Hypertension portale (Recommandations récentes; point particulier sur les thr...
Hypertension portale (Recommandations récentes; point particulier sur les thr...Hypertension portale (Recommandations récentes; point particulier sur les thr...
Hypertension portale (Recommandations récentes; point particulier sur les thr...
 
Insuffisance Circulatoire Aigue
Insuffisance Circulatoire AigueInsuffisance Circulatoire Aigue
Insuffisance Circulatoire Aigue
 
Neutropénie fébrile
Neutropénie fébrileNeutropénie fébrile
Neutropénie fébrile
 
Hemato
HematoHemato
Hemato
 
Encephalopathie hepatique
Encephalopathie hepatiqueEncephalopathie hepatique
Encephalopathie hepatique
 
35 Cas cliniques en Neuro-imagerie d'urgence.pptx
35 Cas cliniques en Neuro-imagerie d'urgence.pptx35 Cas cliniques en Neuro-imagerie d'urgence.pptx
35 Cas cliniques en Neuro-imagerie d'urgence.pptx
 
ECG du SCA - Diplôme Universitaire Urgences Vitales Paris VI
ECG du SCA - Diplôme Universitaire Urgences Vitales Paris VIECG du SCA - Diplôme Universitaire Urgences Vitales Paris VI
ECG du SCA - Diplôme Universitaire Urgences Vitales Paris VI
 

En vedette

Lesions élementaires renales
Lesions élementaires renalesLesions élementaires renales
Lesions élementaires renales
Khalfaoui Mohamed Amine
 
Akik ivs elain
Akik ivs elainAkik ivs elain
Akik ivs elain
Khalfaoui Mohamed Amine
 
Rosuvastamine et prevention de la néphropathie induite par les PDCI
Rosuvastamine et prevention de la néphropathie induite par les PDCIRosuvastamine et prevention de la néphropathie induite par les PDCI
Rosuvastamine et prevention de la néphropathie induite par les PDCI
Khalfaoui Mohamed Amine
 
Rein et HIV
Rein et HIVRein et HIV
Rituximab in Minimal Change
Rituximab in Minimal Change Rituximab in Minimal Change
Rituximab in Minimal Change
Khalfaoui Mohamed Amine
 
Genérateur de dialyse
Genérateur de dialyseGenérateur de dialyse
Genérateur de dialyse
Khalfaoui Mohamed Amine
 
Anca talk
Anca talkAnca talk
Anca talk
katejohnpunag
 
la transplantation rénale chez le patient diabétique
la transplantation rénale chez le patient diabétique  la transplantation rénale chez le patient diabétique
la transplantation rénale chez le patient diabétique
Khalfaoui Mohamed Amine
 
Evaluations de la natriuerèse sur un spot urinaire
Evaluations de la natriuerèse  sur un spot urinaire Evaluations de la natriuerèse  sur un spot urinaire
Evaluations de la natriuerèse sur un spot urinaire
Khalfaoui Mohamed Amine
 
Cacoub p hcv meh 2014
Cacoub p  hcv meh 2014 Cacoub p  hcv meh 2014
Cacoub p hcv meh 2014
odeckmyn
 
ANCA Associated Vasculitis - An Update 2014
ANCA Associated Vasculitis - An Update 2014ANCA Associated Vasculitis - An Update 2014
ANCA Associated Vasculitis - An Update 2014
Richard McCrory
 
Peripheral Vascular Diseases
Peripheral Vascular DiseasesPeripheral Vascular Diseases
Peripheral Vascular Diseases
Jessie Madz
 
Consejos Día Mundial de la Diabetes
Consejos Día Mundial de la DiabetesConsejos Día Mundial de la Diabetes
Consejos Día Mundial de la Diabetes
Estela Ola Castro
 
Una introducción al Diseño de Interacción
Una introducción al Diseño de InteracciónUna introducción al Diseño de Interacción
Una introducción al Diseño de Interacción
Herbert Spencer
 
Tolouse Business School masteres-specialises
Tolouse Business School masteres-specialises Tolouse Business School masteres-specialises
Tolouse Business School masteres-specialises
CHEMIN D'ELITES
 
W3 transportes
W3 transportesW3 transportes
W3 transportesromero344
 
Conférence business dev escp 12 mars
Conférence business dev escp 12 marsConférence business dev escp 12 mars
Conférence business dev escp 12 marsyvesjannic
 
Assemblée Générale Folelli
Assemblée Générale FolelliAssemblée Générale Folelli
Assemblée Générale Folelli
PLATEL Carl
 
De nos jours
De nos joursDe nos jours
De nos jours
Coraline Luquet
 
Twitter : autorité, popularité
Twitter : autorité, popularitéTwitter : autorité, popularité
Twitter : autorité, popularité
Salma Benkirane
 

En vedette (20)

Lesions élementaires renales
Lesions élementaires renalesLesions élementaires renales
Lesions élementaires renales
 
Akik ivs elain
Akik ivs elainAkik ivs elain
Akik ivs elain
 
Rosuvastamine et prevention de la néphropathie induite par les PDCI
Rosuvastamine et prevention de la néphropathie induite par les PDCIRosuvastamine et prevention de la néphropathie induite par les PDCI
Rosuvastamine et prevention de la néphropathie induite par les PDCI
 
Rein et HIV
Rein et HIVRein et HIV
Rein et HIV
 
Rituximab in Minimal Change
Rituximab in Minimal Change Rituximab in Minimal Change
Rituximab in Minimal Change
 
Genérateur de dialyse
Genérateur de dialyseGenérateur de dialyse
Genérateur de dialyse
 
Anca talk
Anca talkAnca talk
Anca talk
 
la transplantation rénale chez le patient diabétique
la transplantation rénale chez le patient diabétique  la transplantation rénale chez le patient diabétique
la transplantation rénale chez le patient diabétique
 
Evaluations de la natriuerèse sur un spot urinaire
Evaluations de la natriuerèse  sur un spot urinaire Evaluations de la natriuerèse  sur un spot urinaire
Evaluations de la natriuerèse sur un spot urinaire
 
Cacoub p hcv meh 2014
Cacoub p  hcv meh 2014 Cacoub p  hcv meh 2014
Cacoub p hcv meh 2014
 
ANCA Associated Vasculitis - An Update 2014
ANCA Associated Vasculitis - An Update 2014ANCA Associated Vasculitis - An Update 2014
ANCA Associated Vasculitis - An Update 2014
 
Peripheral Vascular Diseases
Peripheral Vascular DiseasesPeripheral Vascular Diseases
Peripheral Vascular Diseases
 
Consejos Día Mundial de la Diabetes
Consejos Día Mundial de la DiabetesConsejos Día Mundial de la Diabetes
Consejos Día Mundial de la Diabetes
 
Una introducción al Diseño de Interacción
Una introducción al Diseño de InteracciónUna introducción al Diseño de Interacción
Una introducción al Diseño de Interacción
 
Tolouse Business School masteres-specialises
Tolouse Business School masteres-specialises Tolouse Business School masteres-specialises
Tolouse Business School masteres-specialises
 
W3 transportes
W3 transportesW3 transportes
W3 transportes
 
Conférence business dev escp 12 mars
Conférence business dev escp 12 marsConférence business dev escp 12 mars
Conférence business dev escp 12 mars
 
Assemblée Générale Folelli
Assemblée Générale FolelliAssemblée Générale Folelli
Assemblée Générale Folelli
 
De nos jours
De nos joursDe nos jours
De nos jours
 
Twitter : autorité, popularité
Twitter : autorité, popularitéTwitter : autorité, popularité
Twitter : autorité, popularité
 

Similaire à Traitement des vascularites à ANCA en 2014

Membranes HCO : intérêt dans la dialyse NCM, MYRE vs EuLite
Membranes HCO : intérêt dans la dialyse NCM, MYRE vs EuLiteMembranes HCO : intérêt dans la dialyse NCM, MYRE vs EuLite
Membranes HCO : intérêt dans la dialyse NCM, MYRE vs EuLite
Khalfaoui Mohamed Amine
 
SIADH clinical case
SIADH clinical caseSIADH clinical case
SIADH clinical case
Maria Nour Saliba
 
Approche diagnostique dans l'insuffisance cardiaque.
Approche diagnostique dans l'insuffisance cardiaque.Approche diagnostique dans l'insuffisance cardiaque.
Approche diagnostique dans l'insuffisance cardiaque.
Pierre Troisfontaines
 
PEC d’un patient transplanté pancréas et rein - Yohan VALET, Yohann LASSERRE
PEC d’un patient transplanté pancréas et rein - Yohan VALET, Yohann LASSERREPEC d’un patient transplanté pancréas et rein - Yohan VALET, Yohann LASSERRE
PEC d’un patient transplanté pancréas et rein - Yohan VALET, Yohann LASSERRE
Centre Hepato-Biliaire / AP-HP Hopital Paul Brousse
 
Insuffisance cardiaque et Comorbidités
Insuffisance cardiaque et Comorbidités Insuffisance cardiaque et Comorbidités
Insuffisance cardiaque et Comorbidités
Pierre Troisfontaines
 
78517_633524719761562500
78517_63352471976156250078517_633524719761562500
78517_633524719761562500Jerry Ch
 
Coeur et chimiothérapie Dr A.ILBOUDO
Coeur et chimiothérapie  Dr A.ILBOUDOCoeur et chimiothérapie  Dr A.ILBOUDO
Coeur et chimiothérapie Dr A.ILBOUDO
Dr A. ILBOUDO
 
anesthesie et HTA 2020.pdf
anesthesie et HTA 2020.pdfanesthesie et HTA 2020.pdf
anesthesie et HTA 2020.pdf
ElhassanNhili
 
Cas clinique interactif - Sophie SACLEUX
Cas clinique interactif - Sophie SACLEUXCas clinique interactif - Sophie SACLEUX
Cas clinique interactif - Sophie SACLEUX
Centre Hepato-Biliaire / AP-HP Hopital Paul Brousse
 
Traitement et-prophylaxie-secondaire-de-la-tev-chez-les-patients-en-oncologie...
Traitement et-prophylaxie-secondaire-de-la-tev-chez-les-patients-en-oncologie...Traitement et-prophylaxie-secondaire-de-la-tev-chez-les-patients-en-oncologie...
Traitement et-prophylaxie-secondaire-de-la-tev-chez-les-patients-en-oncologie...vtesimplified
 
2013session5 1
2013session5 12013session5 1
2013session5 1acvq
 
Anesthésie th du 2014
Anesthésie th du 2014Anesthésie th du 2014
Anesthésie th du 2014
mahfoudnass
 
Diable dans le détail 2
Diable dans le détail 2Diable dans le détail 2
Diable dans le détail 2kbtrauma
 
Ppt long term risk of recurrent peptic ulcer bleeding in patients with liver ...
Ppt long term risk of recurrent peptic ulcer bleeding in patients with liver ...Ppt long term risk of recurrent peptic ulcer bleeding in patients with liver ...
Ppt long term risk of recurrent peptic ulcer bleeding in patients with liver ...
vdimartino
 
BNP et D-dimères dans la Dyspnée par Pr Patrick Ray
BNP et D-dimères dans la Dyspnée par Pr Patrick RayBNP et D-dimères dans la Dyspnée par Pr Patrick Ray
BNP et D-dimères dans la Dyspnée par Pr Patrick Ray
Nicolas Peschanski, MD, PhD
 
Master class hf 2017 Traitement de l'Insuffisance cardiaque
Master class hf 2017 Traitement de l'Insuffisance cardiaqueMaster class hf 2017 Traitement de l'Insuffisance cardiaque
Master class hf 2017 Traitement de l'Insuffisance cardiaque
Pierre Troisfontaines
 
Primary Biliary Cholangitis
Primary Biliary CholangitisPrimary Biliary Cholangitis
Primary Biliary Cholangitis
merdaci dhia elhak
 
LE RISQUE CARDIO-VASCULAIRE CHEZ L`INSUFFISANT RENAL
LE RISQUE CARDIO-VASCULAIRE CHEZ L`INSUFFISANT RENALLE RISQUE CARDIO-VASCULAIRE CHEZ L`INSUFFISANT RENAL
LE RISQUE CARDIO-VASCULAIRE CHEZ L`INSUFFISANT RENAL
Mede Space
 
Right Heart In Septic Shock | Ali JENDOUBI, MD | 2017
Right Heart In Septic Shock | Ali JENDOUBI, MD | 2017Right Heart In Septic Shock | Ali JENDOUBI, MD | 2017
Right Heart In Septic Shock | Ali JENDOUBI, MD | 2017
Ali Jendoubi, MD
 
Syndromes coronariens aiguës actualisation 2017
Syndromes coronariens aiguës actualisation 2017Syndromes coronariens aiguës actualisation 2017
Syndromes coronariens aiguës actualisation 2017
Islem Soualhi
 

Similaire à Traitement des vascularites à ANCA en 2014 (20)

Membranes HCO : intérêt dans la dialyse NCM, MYRE vs EuLite
Membranes HCO : intérêt dans la dialyse NCM, MYRE vs EuLiteMembranes HCO : intérêt dans la dialyse NCM, MYRE vs EuLite
Membranes HCO : intérêt dans la dialyse NCM, MYRE vs EuLite
 
SIADH clinical case
SIADH clinical caseSIADH clinical case
SIADH clinical case
 
Approche diagnostique dans l'insuffisance cardiaque.
Approche diagnostique dans l'insuffisance cardiaque.Approche diagnostique dans l'insuffisance cardiaque.
Approche diagnostique dans l'insuffisance cardiaque.
 
PEC d’un patient transplanté pancréas et rein - Yohan VALET, Yohann LASSERRE
PEC d’un patient transplanté pancréas et rein - Yohan VALET, Yohann LASSERREPEC d’un patient transplanté pancréas et rein - Yohan VALET, Yohann LASSERRE
PEC d’un patient transplanté pancréas et rein - Yohan VALET, Yohann LASSERRE
 
Insuffisance cardiaque et Comorbidités
Insuffisance cardiaque et Comorbidités Insuffisance cardiaque et Comorbidités
Insuffisance cardiaque et Comorbidités
 
78517_633524719761562500
78517_63352471976156250078517_633524719761562500
78517_633524719761562500
 
Coeur et chimiothérapie Dr A.ILBOUDO
Coeur et chimiothérapie  Dr A.ILBOUDOCoeur et chimiothérapie  Dr A.ILBOUDO
Coeur et chimiothérapie Dr A.ILBOUDO
 
anesthesie et HTA 2020.pdf
anesthesie et HTA 2020.pdfanesthesie et HTA 2020.pdf
anesthesie et HTA 2020.pdf
 
Cas clinique interactif - Sophie SACLEUX
Cas clinique interactif - Sophie SACLEUXCas clinique interactif - Sophie SACLEUX
Cas clinique interactif - Sophie SACLEUX
 
Traitement et-prophylaxie-secondaire-de-la-tev-chez-les-patients-en-oncologie...
Traitement et-prophylaxie-secondaire-de-la-tev-chez-les-patients-en-oncologie...Traitement et-prophylaxie-secondaire-de-la-tev-chez-les-patients-en-oncologie...
Traitement et-prophylaxie-secondaire-de-la-tev-chez-les-patients-en-oncologie...
 
2013session5 1
2013session5 12013session5 1
2013session5 1
 
Anesthésie th du 2014
Anesthésie th du 2014Anesthésie th du 2014
Anesthésie th du 2014
 
Diable dans le détail 2
Diable dans le détail 2Diable dans le détail 2
Diable dans le détail 2
 
Ppt long term risk of recurrent peptic ulcer bleeding in patients with liver ...
Ppt long term risk of recurrent peptic ulcer bleeding in patients with liver ...Ppt long term risk of recurrent peptic ulcer bleeding in patients with liver ...
Ppt long term risk of recurrent peptic ulcer bleeding in patients with liver ...
 
BNP et D-dimères dans la Dyspnée par Pr Patrick Ray
BNP et D-dimères dans la Dyspnée par Pr Patrick RayBNP et D-dimères dans la Dyspnée par Pr Patrick Ray
BNP et D-dimères dans la Dyspnée par Pr Patrick Ray
 
Master class hf 2017 Traitement de l'Insuffisance cardiaque
Master class hf 2017 Traitement de l'Insuffisance cardiaqueMaster class hf 2017 Traitement de l'Insuffisance cardiaque
Master class hf 2017 Traitement de l'Insuffisance cardiaque
 
Primary Biliary Cholangitis
Primary Biliary CholangitisPrimary Biliary Cholangitis
Primary Biliary Cholangitis
 
LE RISQUE CARDIO-VASCULAIRE CHEZ L`INSUFFISANT RENAL
LE RISQUE CARDIO-VASCULAIRE CHEZ L`INSUFFISANT RENALLE RISQUE CARDIO-VASCULAIRE CHEZ L`INSUFFISANT RENAL
LE RISQUE CARDIO-VASCULAIRE CHEZ L`INSUFFISANT RENAL
 
Right Heart In Septic Shock | Ali JENDOUBI, MD | 2017
Right Heart In Septic Shock | Ali JENDOUBI, MD | 2017Right Heart In Septic Shock | Ali JENDOUBI, MD | 2017
Right Heart In Septic Shock | Ali JENDOUBI, MD | 2017
 
Syndromes coronariens aiguës actualisation 2017
Syndromes coronariens aiguës actualisation 2017Syndromes coronariens aiguës actualisation 2017
Syndromes coronariens aiguës actualisation 2017
 

Plus de Khalfaoui Mohamed Amine

choix .pptx
choix .pptxchoix .pptx
IPP et maladie rénale chroniques
IPP et maladie rénale chroniquesIPP et maladie rénale chroniques
IPP et maladie rénale chroniques
Khalfaoui Mohamed Amine
 
Drug Eluting Versus Conventional Balloon Angioplasty for the Treatment of Fai...
Drug Eluting Versus Conventional Balloon Angioplasty for the Treatment of Fai...Drug Eluting Versus Conventional Balloon Angioplasty for the Treatment of Fai...
Drug Eluting Versus Conventional Balloon Angioplasty for the Treatment of Fai...
Khalfaoui Mohamed Amine
 
COVID-19 & Nephrology
COVID-19 & NephrologyCOVID-19 & Nephrology
COVID-19 & Nephrology
Khalfaoui Mohamed Amine
 
hémodialyse pédiatrique
hémodialyse pédiatrique hémodialyse pédiatrique
hémodialyse pédiatrique
Khalfaoui Mohamed Amine
 
Plasma Exchange
Plasma ExchangePlasma Exchange
Plasma Exchange
Khalfaoui Mohamed Amine
 
Cathéter longue durée
Cathéter longue duréeCathéter longue durée
Cathéter longue durée
Khalfaoui Mohamed Amine
 
C3 nephrpathy
C3 nephrpathyC3 nephrpathy

Plus de Khalfaoui Mohamed Amine (8)

choix .pptx
choix .pptxchoix .pptx
choix .pptx
 
IPP et maladie rénale chroniques
IPP et maladie rénale chroniquesIPP et maladie rénale chroniques
IPP et maladie rénale chroniques
 
Drug Eluting Versus Conventional Balloon Angioplasty for the Treatment of Fai...
Drug Eluting Versus Conventional Balloon Angioplasty for the Treatment of Fai...Drug Eluting Versus Conventional Balloon Angioplasty for the Treatment of Fai...
Drug Eluting Versus Conventional Balloon Angioplasty for the Treatment of Fai...
 
COVID-19 & Nephrology
COVID-19 & NephrologyCOVID-19 & Nephrology
COVID-19 & Nephrology
 
hémodialyse pédiatrique
hémodialyse pédiatrique hémodialyse pédiatrique
hémodialyse pédiatrique
 
Plasma Exchange
Plasma ExchangePlasma Exchange
Plasma Exchange
 
Cathéter longue durée
Cathéter longue duréeCathéter longue durée
Cathéter longue durée
 
C3 nephrpathy
C3 nephrpathyC3 nephrpathy
C3 nephrpathy
 

Traitement des vascularites à ANCA en 2014

  • 1. Traitement des vascularites associées aux ANCA en 2014 Service de Néphrologie-Hémodialyse et Transplantation rénale CHU Ibn Rochd Casablanca Casablanca,16 Décembre 2014 Néphrologie-Hémodialyse Transplantation rénale Mohamed Amine KHALFAOUI medaminekhalfaoui@gmail.com
  • 2. Plan I - Histoire: II - Définition: III - Les ANCAs: IV - Manifestations clinique: V - Outils d’évaluation thérapeutique: VI - Traitement: 1- L’induction 2- L’entretien VII -Traitement des formes réfractaires:
  • 3. Un peu d’histoire Entités cliniques relativement jeunes: • 1866 : Définition par Kussmaul et Maïer de la PAN • 1931 : Reconnaissance du patron propre à la granulomatose de Wegener (Klinger) • 1938 : Wegener fait une description plus détaillée de la maladie • 1948 : Davson décrit une forme de PAN avec atteinte des petits vaisseaux, distincte de la PAN classique • 1951 : Churg et Strauss définissent le syndrome portant leur nom • 1982 : Identification des ANCA • 1990 : ACR fixe les critères diagnostic des principales vascularites • 1994 : La conférence de consensus, à Chapel Hill a clarifier la terminologie basée sur des données anatomo-pathologiques et cliniques • 2012 : Mise a jour de la classification de Chapel Hill
  • 5. Un peu d’histoire…. - 1932: Sturm Abteilung (SA) - 1934: Autopsie un cas de granulomatose nécrosante chez une femme de 38 ans - 1938: Lieutenant colonel des SA - 1944: Anatomopathologiste près du ghetto de Lodz (Pologne); inscrit sur une liste de criminels de guerre - 1947: « Dénazification » - 2008: Suppression de l’éponyme Friedrich Wegener 1907-1990
  • 6. Définition Groupe de maladies comportant : • Des lésions inflammatoires des vaisseaux sanguins (artériels, capillaires, veinulaires et/ou veineux) • Des signes généraux avec un syndrome inflammatoire Elles se définissent selon : • Le type de vaisseau touché • La présence ou non d’un granulome • La présence ou non d’ANCA
  • 8. Définition A la différence des autres: • Purpura rhumatoïde • Les cryoglobulinémie mixtes essentielles • La vascularite du lupus ou de la polyrthrite rhumatoïde • Les vascularites infectieuses • Paranéoplasiques • Les vascularites induites par les médicaments (Antagonistes du TNF-α, Allopurinol ….) On retrouve fréquemment dans le sérum de ces patients des ANCA-«anti- neutrophil-cytoplasmic antibodies», immunoglobulines G (IgG) dirigées contre les constituants des granules des polynucléaires neutrophiles et des lysosomes des monocytes
  • 9. Mode de présentation clinique • Le syndrome de glomérulonéphrite rapidement progressive (GNRP) • Souvent précédé par des manifestations générales: - Syndrome grippal - ORL - Pulmonaires - Neurologiques - musculaires et articulaires
  • 10.
  • 11.
  • 12. • Cible antigénique préférentielle : – C-ANCA = PR3 – P-ANCA = MPO Enzymes présentes dans granules azurophiles des PNN (propriétés antibactériennes)  Permet d’obtenir un titre d’ANCA Comment les identifier? ELISA
  • 14.
  • 15. Critères diagnostique de la granulomatose avec polyangéite ( maladie de Wegener ) Critères de classification : • Ulcères buccaux ou écoulement nasal sanglant ou purulent • Nodules, infiltrats fixes, excavations • Hématurie microscopique ou cylindres hématiques • Granulome vasculaire, périvasculaire ou extravasculaire La présence d’au moins deux critères apporte une sensibilité diagnostique de 88,2 % et une spécificité de 92 %
  • 16. Critères diagnostique de la EGPA (maladie de Churg et Strauss) • Asthme • Hyperéosinophilie • Mono- ou polyneuropathie • Infiltrat pulmonaire transitoire ou mobile • Antécédents d’atteinte sinusienne aiguë ou chronique ou opacification radiologique des sinus • Présence d’éosinophiles de topographie extravasculaire sur une biopsie artérielle, artériolaire ou veinulaire La présence de 4 des 6 autres critères permet de retenir le diagnostic de syndrome de Churg et Strauss avec une sensibilité de 85% et une spécificité de 99,7 %.
  • 17. Critères diagnostique de la MPA • Vascularite nécrosante avec peu ou sans dépôts immuns affectant les petits vaisseaux (cap, veinules, artérioles) • Peut atteindre les artères de petit et de moyen calibre • Multinévrite • Polyarthrite , purpura, altération de l’état général • Glomérulonéphrite nécrosante • Hémorragie intra-alvéolaire : 12-29%
  • 18. Outils d’évaluation thérapeutique • Index de gravité: FFS (Pronostic) • Index d’activité: BVAS (Evaluation initiale et l ’évolution prévisible) • Index de séquelles: VDI (Evaluation des séquelles liées à la vascularite et aux traitements)
  • 19. Index de gravité Score élaboré en 1996 et ne concernait pas la granulomatose avec polyangéite
  • 20. FFS 1996 FFS (Five Factor Score) MPA/EGPA/PAN: - Protéinurie > 1g / 24 h - Créatinémie > 140 umol/L - Atteinte gastro-intestinale spécifique (hémorragie digestive, perforation, infarctus mésentérique…) - Cardiomyopathie spécifique (sauf péricardite, TRD supraventriculaires bénins) - Atteinte neurologique centrale spécifique (AVC, pachyméningite, atteinte pituitaire, des paires crâniennes…)
  • 21. FFS inclus la GAP (Wegener) FFS (Five Factor Score) MPA/EGPA/PAN/GAP: - Age > 65 ans - Créatinine sérique > 150 umol/L - Atteinte gastro-intestinale spécifique (hémorragie digestive, perforation, infarctus mésentérique…) - Cardiomyopathie spécifique (sauf péricardite, TRD supraventriculaires bénins) - Absence d’atteinte ORL
  • 23.
  • 24. 1- Optimiser l’usage des traitements conventionnels 2- Apprendre à prescrire les nouveaux médicaments - Plus efficaces ? - Moins d’effets secondaires ? Traitement des vascularites Les enjeux :
  • 25. Traitement • L’ induction : – Glucocorticoides – Maladie severe: • Cyclophosphamide • Rituximab • Echanges plasmatique – Maladie incipiente: • Methotrexate • L’entretien : – Azathioprine – Methotrexate – Mycophenolate mofetil – Rituximab
  • 27.
  • 28. Les glucocorticoïdes - Gold standard - Contrôle rapide de la maladie - Méthylprednisolone parentérale (15 mg/Kg par jour pendant 3 jours de suite ) relié par voie orale : • Dose initiale à 1 mg/kg puis …….???? • Effilée à une dose faible (par exemple 5 mg à 18 mois - CYCLOPS) ou • Complètement arrêtée à 12 mois (NORAM) ou même 6 mois (WGET , RAVE).
  • 32. Les glucocorticoïdes - Poursuite d'une faible dose de prednisone (5-7.5 mg / jr ) a été associée à un taux de rechute inférieur à 14% (IC 10-19% à 95%), comparativement à un taux de rechute de 43% (IC 33-52% à 95%) chez les malades chez lesquels les glucocorticoïdes ont été arrêter - Conclusion: Le sevrage complet des stéroïdes n'est pas nécessairement souhaitable comme le montre cette méta-analyse!
  • 33. Le cyclophosphamide • Le CYC ( agent alkylant ) est un anticancéreux, utilise comme immunosuppresseur dans les formes graves de maladies inflammatoires • Mode d’action: diminution de la prolifération des lymphocytes • Prodrogue; métabolisme hépatique; elimination rénale - Cancer de la vessie x 33 - Lymphome x 11 - Tumeurs solides x 2.4 - Stérilité
  • 35. CYCLOPS de Groot et al, Ann Int Med 2009 -de leucopénie Dose cumulée plus faible
  • 36. CYCLOPS Harper L et al, Ann Rheum Dis 2012 Suivi médian (4,3 ans) Plus de rechutes dans le groupe Pulse (p=0,029) Pas de différence mortalité, morbidité, fonction rénale
  • 37.
  • 38. Induction: Traitement de référence  Bolus IV de méthylprednisolone (15mg/kg/j J1, J2, J3), relais prednisone 1mk/kg/j)  Cyclophosphamide IV: 600mg/m2 (à adapter à la fonction rénale et l’âge>65 ans), dose maximale: 2g/bolus J1, J15, J30, puis 750 mg/m2, dose maximale: 1.2g/bolus, toutes les 3 semaines (minimum 3 mois soit 6 bolus, maximum 12 bolus) Mukhtyar C. Ann Rheum Dis, 2009. (recommandations de l’EULAR)
  • 40.
  • 41. Etude RAVE • Etude randomisée internationale de non- infériorité en double aveugle avec double placebo • Critères d’inclusion: - Vascularites à ANCA avec BVAS >3 - Première poussée ou rechute • Critère de jugement principal • Rémission complète à 6 mois sans corticoïdes Etude RAVE Stone , N Engl J Med, 2010
  • 42. Etude RAVE • Efficacité globale Bras Rituximab: 60.4% Bras Cyclophosphamide: 64.6% Ont un BVAS = 0 à 6 mois sans corticothérapie P<0.001 pour la non-infériorité P=0.09 pour la supériorité • Sous-groupe des patients rechuteurs : Bras Rituximab: 67% Bras Cyclophosphamide : 42% P=0.01 pour la supériorité
  • 44.
  • 45.
  • 46. Etude RITUXVAS • Étude de supériorité du RTX versus CYC dans le traitement d’induction des vascularites à ANCA R CYC 2 x 15 mg/kg + RTX 4 x 375 mg/m² (n = 33) CYC 6-10 x 15 mg/kg (n = 11) ACR 2010 - D’après Jones (676)  Critère d’inclusion : vascularites à ANCA de diagnostic récent, avec une atteinte rénale active (biopsie avec glomérulonéphrite nécrosante et/ou hématurie +)  Patients – 68 ans, 50 % de GPA et 50 % de MPA,BVAS 18 – PR3-ANCA 57 %, MPO-ANCA 43 % – Débit de filtration glomérulaire 18 ml/mn, avec 20 % en dialyse  Critère principal de jugement : rémission persistante (BVAS 0 à 6 mois et persistant sur 6 mois) et effets indésirables sévères évalués à 2 ans 126
  • 47. • Résultats – Rémission persistante • RTX 76 % versus CYC 82 % (NS) – Taux de rechutes dans les 2 groupes • RTX 21 % versus CYC 18 % (p = 1,00) – Amélioration du DFG • RTX  20 ml/mn/m² et CYC  16 ml/mn/m² – Insuffisance rénale terminale • RTX 6 % versus CYC 0 % (p = 0,57) – Tolérance respective des traitements • effets indésirables sévères : 61 % RTX versus 36 % CYC • décès : RTX 18 % versus CYC 27 % (NS)  Dans cette indication, la supériorité du RTX n’est pas démontrée mais les profils d’efficacité et de tolérance à 2 ans sont comparables à ceux du CYC ACR 2010 - D’après Jones (676) 127
  • 48. Les échanges plasmatiques MEPEX Traitement des vascularites à ANCA avec créatinine > 500 μmol par Echange plasmatiques ou bolus de méthylprednisolone Jayne D. JASN 2007
  • 50. Essai MEPEX • phase initiale du traitement des formes graves • Comparaison des bolus de méthylprednisolone et des échanges plasmatiques dans les vascularites ANCA+ avec créatininémie >500 μmol/l • Amélioration significative de la survie rénale EP: 69 vs MP: 43 • Pas d’amélioration de la survie EP: 16 vs MP: 16
  • 51.
  • 52. Le méthotrexate Essai NORAM Comparaison du CYC vs MTX pour l’induction de la rémission des vascularités sans atteinte rénale (creat<150nmol/L) : - 100 patients: 49 traités par MTX, 46 CYC - Le délai médian de rémission était de 3 mois dans le groupe méthotrexate et 2 mois dans le groupe cyclophosphamide A 6 mois la rémission était de 89.8% (MTX) et 93.5% (CYC) D Jayne for the EUVAS group. New Engl J Med July 2003
  • 53. NORAM . K de Groot for the EUVAS, Arthritis Rheum, 2005 Relapse: MTX 69.5% and CYC 45% Mais le traitement n’a été prescrit que durant 12 mois
  • 54.
  • 56. L’Azathiprine • Thiopurine qui inhibe la synthèse de l’ADN et de l’ARN • Posologie: 2-3 mg/kg (PO, cp à 50mg) • Bonne tolérance • Effets secondaires: – Toxicité hématologique (dose dépendante, réversible) (Dosage méthyl-thiopurine transférase) – Hépatites cholestatiques – Expose aux risques infectieux
  • 58. Place du MMF? Plusieurs essais ouverts suggèrent l’efficacité du MMF dans le maintien de la rémission Hiemstra TF. Nephron Clin Prat, 2007. Mycophenolate Mofetil vs Azathioprine for Remission Maintenance in Antineutrophil Cytoplasmic Antibody– Associated Vasculitis: A Randomized Controlled Trial. JAMA. 2010;304(21):2381-2388. • MMF (2g/j) vs AZA (2mg/kg/j) • Rechutes: MMF 55% vs AZA 38% • ES: pas de différence
  • 59.
  • 60.
  • 61.
  • 62. Traitement d’entretien des Vascularites associées aux ANCA - Azathioprine - Méthotrexate - MMF - Pourquoi pas le rituximab et à quelle dose ?
  • 63. Essai MAINRITSAN MAINtenance of remission using RITuximab for Systemic ANCA-associated vasculitides Patients avec GPA ou MPA avec FFS  1 Apres poussée initiale ou rechute traitée par CTC et CYC Courtesy from Loïc Guillevin. Soumis
  • 64.
  • 65. Objectif / Critère de jugement Objectif primaire: • Evaluer l’efficacité du Rituximab pour maintenir la rémission au cours des vascularites à ANCA après une 1ère poussée ou une rechute Critère de jugement principal: • Nombre de rechutes majeures après 28 mois de suivi
  • 66.
  • 67. Rituximab et vascularites à ANCA • RAVE / RITUXVAS: Rituximab est aussi efficace que le cyclophosphamide pour induire la rémission (AMM) • Effets indésirables aussi fréquents sous RTX ou CYC: 25% (pneumopathies) • MAINRITSAN: Rituximab supérieur à l’azathioprine en traitement d’entretien à 2 ans avec un profil de tolérance similaire
  • 68. Recommandations 2013 du GFEV La Presse Méd 2013 • Traitement d’induction: – En première intention (AMM): • RTX 375 mg/m2 x 4 peut être prescrit au même titre que le cyclophosphamide (Endoxan*) dans les vascularites a ANCA, sauf EGPA et les formes graves (HIA, insuffisance rénale aiguë créat > 350 μmol) – En priorité, patients rechuteurs: • RTX > cyclophosphamide – Fertilité: • (CYC > 10 gr, Femme après 30 ans)
  • 69. Recommandations 2013 du GFEV La Presse Méd 2013 • Traitement d’Entretien: – Rituximab: 500 mg tous les 6 mois pendant 18 mois – Perspectives • MAINRITSAN 2: « à la carte » selon CD19 et/ou ANCA • Traitement >> 2 ans ?
  • 70. Essai MAINRITSAN – Phase d’extension • Durée médiane de suivi: 43,6 mois (IQR, 38,0- 49,5 mois) • Rechutes majeures: - 10/55 (18,2%) dans le bras RTX - 28/54 (51,9%) dans le bras AZA • Décès: - 0/55 (0%) dans le bras RTX - 3/54 (5,6%) dans le bras AZA
  • 71.
  • 73.
  • 74. • Consolidation: Trimethoprim-sulfamethoxazole (TMP-SMX): • 81 patients avec GPA, tous en rémission (médiane 13 mois) • 41: TMP-SMX • 40: placebo • Résultats: à 24 mois: –Rémission maintenue : Groupe TMP-SMX: 82% Groupe placebo: 61% –Le seul bénéfice apparent est sur les affections des voies respiratoires supérieures La granulomatose avec polyangéite Stegeman. NEJM (1996); 335: 16-20
  • 75.
  • 76. Les formes réfractaires (Définies par l’absence de contrôle après 3 mois d’un traitement par cyclophosphamide oral)
  • 77. Etude prospective, ouverte, non randomisée s’adressant aux malades réfractaires et en rechute: - Perfusions mensuelles d’Ig IV 2g/kg, 6 perfusions - Objectifs: 20% RC ou 50% RP - 21 patients inclus Les immunoglobulines Essai IGANCA Arthritis Rheum 2008, january
  • 78. Résultats: - 20/21 réponses initiales - à 9 mois : 13 RC, 1 RP, 7 rechutes - à 24 mois - 7 RC + 10 RC avec modification du traitement - 2 RP - 2 rechutes Martinez.Guillevin Arthritis Rheum 2008, january Les immunoglobulines Essai IGANCA
  • 79. Essai WGET: Etanercept N Engl J Med 2005 • Anti TNF alpha • Traitement de maintenance • 174 patients • Rémission chez 72,4% des patients • Rechutes : 49,4% • Taux élevé de cancers dans le groupe Etanercept • Risque thrombo-embolique dans la GPA?
  • 80. - Essai prospectif multicentrique randomisé - 21 patients avec maladie de Wegener, âge moyen 52 ans en rechute ou en échec sous corticoïdes et immunosuppresseurs Rituximab n=10 Infliximab n=11  pas été mis en évidence de différence significative au mois 12 pour le taux des ANCA, le nombre de rémissions complètes ou partielles et le nombre d'échecs de traitement  2 décès, un en rapport avec une aspergillose invasive sous infliximab, et un d'une mort subite sous rituximab Guillevin L. ACR 2008; Abstract 1873 Etude RATTRAP
  • 83.
  • 86. - Protocole EUVAS - coordonné en France par le GFEV (promotion CHRU Lille) -GPA (formes systémiques), MPA, glomérulonéphrite pauci-immune avec anticorps anti-MPO -Traitement d'attaque par cyclophosphamide et corticoïdes (maxi 12 mois), puis comparaison d'un traitement d'entretien par azathioprine "court" (arrêt entre le 21 et 27 mois après le diagnostic) versus "long" (arrêt entre 48 et 54 mois après le diagnostic) Protocoles en cours: REMAIN
  • 87. Protocoles en cours : Essai MAINRITSAN 2 • Etude prospective, multicentrique, contrôlée, randomisée • Comparaison, après mise en rémission par corticoïdes et cyclophosphamide ou méthotrexate ou rituximab, d’une stratégie d’administration séquentielle programmée du rituximab contre une stratégie de prescription du rituximab « à la demande »
  • 88. Protocoles en cours : PEXIVAS - Les échanges plasmatiques dans les vascularites associées aux ANCA+ avec créatinine sérique< 200 μmol/l Objectif: - Démontrer l’efficacité des échanges plasmatiques en adjonction aux corticoïdes et aux immunosuppresseurs à diminuer le nombre de décès et d’évolution vers l’insuffisance rénale terminale
  • 89. Évolution du traitement des vascularites à ANCA
  • 90.