SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  88
La néphropathie à dépôts de
C3 isolé
Mohamed Amine KHALFAOUI, MD
Service de Néphrologie, CHU Ibn Rochd, Casablanca
medaminekhalfaoui@gmail.com
Casablanca, 21 Mars 2017
Moins de 6 % des glomérulonéphrites dans le monde
(contre 16% il y a 20 ans)
Diminution parallèle à celle de l'incidence des glomérulonéphrites aigües post-
infectieuses et du RAA
Améliorations des conditions socio-économiques et sanitaires
Introduction
GNMP idiopathiques :
4% des syndromes néphrotiques de l’enfant
7% de l’adulte
Caucasien de 7 à 30 ans
GNMP de « type I » :
Plus fréquentes chez l’adulte
Virus de l’hépatite C +++
Servais et coll. J Med Genet 2007
Syndrome néphrotique impur progressif (70% des cas)
PU abondante quasi-constante
Hématurie microscopique très fréquente souvent abondante
(parfois macroscopique)
HTA, IR modérée (inconstante).
Syndrome néphritique (25% des cas)
souvent précédé d'un épisode infectieux
IRA transitoire (prolifération extra-capillaire, de thrombi multiples,etc)
Syndrome de GNRP (5% des cas), HU macroscopiques récidivantes
Présentation clinique néphrologique
Servais et coll. J Med Genet 2007
GNMP = Définition histologique +++
Primitives Secondaires
GNMP type I
GNMP type II
GNMP type III
MO + IF +ME Infections
Maladies auto-
immunes
MGUS et
hémopathies
Faible grossissement:
- lésions diffuses et globales
- glomérules hypercellulaires
avec des lumières capillaires
peu visibles
Faible grossissement:
- lésions diffuses et globales
- glomérules hypercellulaires
avec des lumières capillaires
peu visibles
Faible grossissement:
- lésions diffuses et globales
- glomérules hypercellulaires
avec des lumières capillaires
peu visibles.
Fort grossissement: 4 lésions caractéristiques
(globales et diffuses) :
Une prolifération mésangiale (et/ou endocapillaire)
Faible grossissement:
- lésions diffuses et globales
- glomérules hypercellulaires
avec des lumières capillaires
peu visibles.
Fort grossissement: 4 lésions caractéristiques
(globales et diffuses) :
Une prolifération mésangiale (et/ou endocapillaire)
Un épaississement mésangial
Faible grossissement:
- lésions diffuses et globales
- glomérules hypercellulaires
avec des lumières capillaires
peu visibles.
Fort grossissement: 4 lésions caractéristiques
(globales et diffuses) :
Une prolifération mésangiale (et/ou endocapillaire)
Un épaississement mésangial
Des doubles contours
Faible grossissement:
- lésions diffuses et globales
- glomérules hypercellulaires
avec des lumières capillaires
peu visibles.
Fort grossissement: 4 lésions caractéristiques
(globales et diffuses) :
Une prolifération mésangiale (et/ou endocapillaire)
Un épaississement mésangial
Des doubles contours
Des dépôts endomembraneux (+/- extra-
membraneux)
La clé du diagnostic: IF ++++
-Prédominance de dépôts granuleux sous-endothéliaux
(Dépôts inconstants mésangiaux et
-extra-membraneux (de type « humps »))
C3 + IgG
Dépôts « denses » typiques dans la MBG, mais aussi dans la capsule de
Bowman et le versant externe de la MBT, voire les petits vaisseaux.
C3 ++++
ME ++++
Même présentation que la GNMP de type I avec
dépôts extra-membraneux nombreux
(et parfois des anomalies de la MBG de type
"spikes" associées).
C3 + IgG
Facteurs histologiques de mauvais pronostic
Prolifération extra capillaire > 20 %
Fibrose évoluée (glomérulaire ou interstitielle)
Abondance des dépôts mésangiaux pour GNMP de type 2
C3
IgG+IgG+ IgG-
C3
IgG+IgG+ IgG-
C3
IgG+IgG+ IgG-
C3
IgG+IgG+ IgG-
NOUVELLE CLASSIFICATION
Nouvelle classification des GNMP
GNMP (+/- mesangioproliferative +/- croissants extracap) en MO
IF
C3 + Ig C3 seul
GN médiée par complexes immuns Glomérulopathie à C3
Infections
Maladies auto-
immunes
MGUS et
hémopathies
Dépôts denses mésangiaux
et intramembraneux ,capsule
de Bowman la MBT
Dépôts non denses
mésangiaux, intramembraneux,
endo ou extramembraneux
MDD GNC3
ME
GNMP médiée
par la voie alterne du complément ou
glomérulopathie à C3
GNMP
C3 +++
Ig neg
ME
DDD
ou
maladie des dépôts denses
Glomérulonéphrite
à
dépôts de C3
Anomalies de la voie alterne
acquises ou héréditaires
(mutations ou anticorps)
Glomérulopathie à C3
I F
GNMP médiée par le complément: glomérulopathies à C3
C3
Voie alterne du complément
C3
C3b
C3a
spontané
Voie alterne du complément
C3
C3b
C3a
C3bB
B
Voie alterne du complément
C3
C3b
C3a
C3bB
B
C3bBbP
C3 convertase alt
D
Voie alterne du complément
C3
C3b
C3a
C3bB
B
C3bBbP
C3 convertase alt
(C3b)2BbP
C5 convertase
Voie alterne du complément
C3
C3b
C3a
C3bB
B
C3bBbP
C3 convertase alt
(C3b)2BbP
C5 convertase
Voie alterne du complément
C3
C3b
C3a
C3bB
B
C3bBbP
C3 convertase alt
(C3b)2BbP
C5 convertase
C5
C5b
C6,C7,C8,C9
Complexe d’attaque
membranaire
Boucle d’amplification
Voie alterne du complément
C3
C3b
C3a
C3bB
B
C3bBbP
C3 convertase alt
(C3b)2BbP
C5 convertase
Voie alterne du complément
C3
C3b
C3a
C3bB
B
C3bBbP
C3 convertase alt
(C3b)2BbP
C5 convertase
C5
C5b
C6,C7,C8,C9
Complexe d’attaque
membranaire
Voie alterne du complément
C3
C3b
C3a
C3bB
B
C3bBbP
C3 convertase alt
(C3b)2BbP
C5 convertase
C5
C5b
C6,C7,C8,C9
Complexe d’attaque
membranaire
De la voie alterne du complément à la GN C3
C3 NEPHRITIC FACTOR
C3
C3b
C3a
C3bB
B
C3bBbP
C3 convertase alt
(C3b)2BbP
C5 convertase
C5
C5b
C6,C7,C8,C9
Complexe d’attaque
membranaire
De la voie alterne du complément à la GN C3
C3 NEPHRITIC FACTOR
Facteur H
C3
C3b
C3a
C3bB
B
C3bBbP
C3 convertase alt
(C3b)2BbP
C5 convertase
C5
C5b
C6,C7,C8,C9
Complexe d’attaque
membranaire
De la voie alterne du complément à la GN C3
C3 NEPHRITIC FACTOR
Facteur H
C3 NEF
C3
C3b
C3a
C3bB
B
C3bBbP
C3 convertase alt
(C3b)2BbP
C5 convertase
C5
C5b
C6,C7,C8,C9
Complexe d’attaque
membranaire
De la voie alterne du complément à la GN C3
C3 NEPHRITIC FACTOR
Facteur H
C3 NEF
C3
C3b
C3a
C3bB
B
C3bBbP
C3 convertase alt
(C3b)2BbP
C5 convertase
C5
C5b
C6,C7,C8,C9
Complexe d’attaque
membranaire
De la voie alterne du complément à la GN C3
ANTICORPS ANTI FH
Facteur H
Anticorps
anti FH
C3
C3b
C3a
C3bB
B
C3bBbP
C3 convertase alt
(C3b)2BbP
C5 convertase
C5
C5b
C6,C7,C8,C9
Complexe d’attaque
membranaire
De la voie alterne du complément à la GN C3
Facteur H
Anticorps
anti FH
ANTICORPS ANTI FH
C3
C3b
C3a
C3bB
B
C3bBbP
C3 convertase alt
(C3b)2BbP
C5 convertase
C5
C5b
C6,C7,C8,C9
Complexe d’attaque
membranaire
De la voie alterne du complément à la GN C3
MUTATION C3 gain de fonction
C3
C3b
C3a
C3bB
B
C3bBbP
C3 convertase alt
(C3b)2BbP
C5 convertase
C5
C5b
C6,C7,C8,C9
Complexe d’attaque
membranaire
De la voie alterne du complément à la GN C3
Facteur H
MUTATION C3 gain de fonction
C3
C3b
C3a
C3bB
B
C3bBbP
C3 convertase alt
(C3b)2BbP
C5 convertase
C5
C5b
C6,C7,C8,C9
Complexe d’attaque
membranaire
De la voie alterne du complément à la GN C3
MUTATION FH perte de fonction
Facteur H
C3
C3b
C3a
C3bB
B
C3bBbP
C3 convertase alt
(C3b)2BbP
C5 convertase
C5
C5b
C6,C7,C8,C9
Complexe d’attaque
membranaire
De la voie alterne du complément à la GN C3
MUTATION FH perte de fonction
Maladie des dépôts denses Décrit depuis 1975
Maladie des dépôts denses
Glomérulonéphrite membranoproliférative
(GNMP) de type II, à dépôts denses au sein
des
membranes basales ou
« maladie du dépôt dense »
0.22 p. 100 des GN primitives
2 à 3 personnes par million (16-24)
Syndrome néphrotique impur et progressif
(50%)
Enfant et jeune adulte
Parfois plus tardif
Hypocomplémentémie C3 +++
non spécifique et non corrélé à
l’activité de la maladie
C3 nef (80%) …
40-50% des GNMP évoluent vers IRT après 10 ans
Mauvais pronostic si SN, atteinte rénale ou HTA
persistante au moment du diagnostic
la MDD a le moins bon pronostic des
GNMP
Récidive histologique sur greffon dans 80-90% Alchi et coll. Pediatr Nephrol 2010
ACQUIRED PARTIAL LIPODYSTROPHY
Lipodystrophie partielle acquise
Glomérulonéphrite à dépots de C3
Un concept plus récent
GN à C3 MDD
IF Dépots mésangiaux
Endo et extra membraneux
Dépôts denses
intra membraneux
mésangiaux
MBT
capsule Bowman
ME Pas de Dépots Denses DD
Clinique Identique à MDD MDD
Signes extra rénaux non oui
Anomalies de la voie alterne oui oui
Evolution vers l’IRCT Moins péjorative 40-50%
Récidive après
transplantation rénale
+/- 80%
134 patients: 29 DDD
56 GN C3
49 GNMP type I idiopathique (C3+Ig)
Exploration de la voie alterne du complément
Recherche anomalies acquises (anticorps ou mutations)
Age de découverte DDD < MPGN1 < GNC3
Protéinurie plus abondante DDD et MPGN 1 > GNC3
Syndrome néphrotique plus fréquent MPGN 1 > DDD > GNC3
Risque d’évolution IRCT et risque de récidive sur greffon
IDEM
GN à C3 et SHU atypique
Garçon de 16 mois
SHU atypique
Mutation du facteur H
Glomérulopathie à
dépôts de C3
5 ans après
TR 2 ans après
Garçon 11 mois
SHU atypique
Mutation facteur H
Glomérulopathie à
dépôts de C3
(extramembraneux)
3 ans après
TR 6 ans après
récidive shu atypique
en début de greffe
12/1998
F 36 ans
S néphrotique impur
C3 bas C4 normal
GNMP C3+ / Ig - + croissants
CTC + Endoxan Dialyse 04/1999
GN à C3 et SHU atypique
12/1998
F 36 ans
S néphrotique impur
C3 bas C4 normal
GNMP C3+ / Ig - + croissants
CTC + Endoxan Dialyse 04/1999
GN à C3 et SHU atypique
TR n°1 01/2004
12/1998
F 36 ans
S néphrotique impur
C3 bas C4 normal
GNMP C3+ / Ig - + croissants
CTC + Endoxan Dialyse 04/1999
GN à C3 et SHU atypique
TR n°1 01/2004
12/1998
F 36 ans
S néphrotique impur
C3 bas C4 normal
GNMP C3+ / Ig - + croissants
CTC + Endoxan Dialyse 04/1999
GN à C3 et SHU atypique
TR n°1 01/2004
Récidive de la maladie à
M1
CTC + Rituximab + EP
Switch ciclo tacro
Amélioration initiale puis
dégradation progressive
08/2007
12/1998
F 36 ans
S néphrotique impur
GNMP C3+ / Ig - + croissants
CTC + Endoxan Dialyse 04/1999
GN à C3 et SHU atypique
TR n°1 01/2004
Récidive de la maladie à
M1
CTC + Rituximab + EP
Switch ciclo tacro
Amélioration initiale puis
dégradation progressive
08/2007
TR n°2 11/2007
12/1998
F 36 ans
S néphrotique impur
GNMP C3+ / Ig - + croissants
CTC + Endoxan Dialyse 04/1999
GN à C3 et SHU atypique
TR n°1 01/2004
Récidive de la maladie à
M1
CTC + Rituximab + EP
Switch ciclo tacro
Amélioration initiale puis
dégradation progressive
08/2007
TR n°2 11/2007
06/2008 IRA + MAT
Shu atypique
Dialyse 08/2008
12/1998
F 36 ans
S néphrotique impur
GNMP C3+ / Ig - + croissants
CTC + Endoxan Dialyse 04/1999
GN à C3 et SHU atypique
TR n°1 01/2004
Récidive de la maladie à
M1
CTC + Rituximab + EP
Switch ciclo tacro
Amélioration initiale puis
dégradation progressive
08/2007
TR n°2 11/2007
06/2008 IRA + MAT
Shu atypique
Dialyse 08/2008
Anticorps anti facteur H+
GN à C3 et SHU atypique
GN à C3 SHU atypique
MO GNMP Lésions aigues: MAT
Lésions chroniques:
doubles contours+++
IF C3+++ Pas de C3
C3 plasmatique Bas ou normal Bas ou normal
Anomalies de la voie alterne - Mutation
C3 convertase (C3 and FB)
regulateurs (FH, FI, MCP, et
thrombomoduline)
- Anticorps
anti-FH
C3 nef
Idem mais pas de C3 nef
GN à C3 et Transplantation Rénale
- Récidive quasi constante pour les type II ou MDD: 80 à 100 % de récidive
histologique avec impact clinique+/- important
- pour les autres types, dépend essentiellement du type de mutation retrouvée
et/ou présence d’anticorps (C3 nef / FH)
UNOS: 189211 TR n°1 de 1987 à 2007
GN à C3 et Transplantation Rénale
- Récidive quasi constante pour les type II ou MDD: 80 à 100 % de récidive
histologique avec impact clinique+/- important
- pour les autres types, dépend essentiellement du type de mutation retrouvée
et/ou présence d’anticorps (C3 nef / FH)
GN à C3 et Transplantation Rénale
Traitement
- études déjà anciennes
- menées chez des patients atteints de GNMP présumées idiopathiques (GNMP à CIC
inclues)
- absence de groupe contrôle (ou de contrôle historique)
- différences entre les groupes de traitement souvent marginales
- puissance statistique particulièrement faible
- menés avant l'ère de l'utilisation d’un traitement dit néphroprotecteur comportant
des bloqueurs du système rénine angiotensine (IEC, ARA2)
Traitement
- études déjà anciennes
- menées chez des patients atteints de GNMP présumées idiopathiques (GNMP à CIC
inclues)
- absence de groupe contrôle (ou de contrôle historique)
- différences entre les groupes de traitement souvent marginales
- puissance statistique particulièrement faible
- menés avant l'ère de l'utilisation d’un traitement dit néphroprotecteur comportant
des bloqueurs du système rénine angiotensine (IEC, ARA2).
Traitement
- études déjà anciennes
- menées chez des patients atteints de GNMP présumées idiopathiques (GNMP à CIC
inclues)
- absence de groupe contrôle (ou de contrôle historique)
- différences entre les groupes de traitement souvent marginales
- puissance statistique particulièrement faible
- menés avant l'ère de l'utilisation d’un traitement dit néphroprotecteur comportant
des bloqueurs du système rénine angiotensine (IEC, ARA2).
Traitement
- études déjà anciennes
- menées chez des patients atteints de GNMP présumées idiopathiques (GNMP à CIC
inclues)
- absence de groupe contrôle (ou de contrôle historique)
- différences entre les groupes de traitement souvent marginales
- puissance statistique particulièrement faible
- menés avant l'ère de l'utilisation d’un traitement dit néphroprotecteur comportant
des bloqueurs du système rénine angiotensine (IEC, ARA2).
Si croissants extracap.
Bolus CTC +/- endoxan
imurel
MMF
Études de faible puissance non randomisées
Traitement
- études déjà anciennes
- menées chez des patients atteints de GNMP présumées idiopathiques (GNMP à CIC
inclues)
- absence de groupe contrôle (ou de contrôle historique)
- différences entre les groupes de traitement souvent marginales
- puissance statistique particulièrement faible
- menés avant l'ère de l'utilisation d’un traitement dit néphroprotecteur comportant
des bloqueurs du système rénine angiotensine (IEC, ARA2).
Si croissants extracap.
Bolus CTC +/- endoxan
imurel
MMF
Études de faible puissance non randomisées
A INTERPRETER AVEC BEACOUP DE PRUDENCE!!!
Traitement: KDIGO 2012
Traitement de la cause
GNMP à CIC
GNMP C3 ?
Traitement: KDIGO 2012
Traitement de la cause
GNMP à CIC
GNMP C3 ?
Traitement
GN à C3 et Eculizumab (anti C5)
Toxicité du complément dans la GN C3:
1- dépôts de C3:
inhiber la C3 convertase
2- C5b9 et proliferation cellulaire
glomerulaire:
inhiber la C5 convertase
INDICATIONS DE L’ECULIZUMAB:
- peu de données, donc opinions d’experts
- anti C5 agit sur la part inflammatoire de la GNMP
donc * si proliferation endo ou extra capillaire
* taux circulant de C5b9 élevé
* dégradadtion récente de la fonction rénale
* peu ou pas de fibrose interstitielle/glomérulaire
- n’empêche pas les dépôts de C3 et donc la récidive
- trop peu de données pour eculizumab en greffe:
curatif ou préventif
Traitement: KDIGO 2016
Traitement
Basé sur: petits essais prospectifs, case report, avis d'experts!
TraitementBasé sur: petits essais prospectifs, case report, avis d'experts!
Traitement
Basé sur: petits essais prospectifs, case report, avis d'experts!
Conclusion
GNMP : définition histologique préférer la classification physiopath !!!
Anomalies de la voie alterne ++++, parfois associées !
Traitement non spécifique: selon l’évolution clinique et l’histologie
- CIC: traitement de la cause et se méfier d’une anomalies de la voie alterne
associée
- GNC3: selon la sévérité cliniquo-histo-biologique
December 2011 / Avril 2017
Et voilà c’est fini…
• Après 5 ans parmi vous, je quitte le P31!
• Merci à tous pour ce que j’ai appris ici
• Merci à mes maîtres…
à tous les residents pour les déjeuners du midi animés
de bonnes discussions…sans oublier les gardes!
à tous ceux qui ne sont pas mentionnés dans cette
liste mais que je n’oublie jamais !
• Bonne continuation à tous…

Contenu connexe

Tendances

Lhypertension portale-2012
Lhypertension portale-2012Lhypertension portale-2012
Lhypertension portale-2012
Hassan HAMALA
 
Drepanocytose
DrepanocytoseDrepanocytose
Drepanocytose
wimac
 
cours N. Bouchit 2012
cours N. Bouchit 2012cours N. Bouchit 2012
cours N. Bouchit 2012
chu batna
 

Tendances (20)

Lhypertension portale-2012
Lhypertension portale-2012Lhypertension portale-2012
Lhypertension portale-2012
 
Traitement des vascularites à ANCA en 2014
Traitement des vascularites à ANCA en 2014Traitement des vascularites à ANCA en 2014
Traitement des vascularites à ANCA en 2014
 
CAT devant une Pleurésie
CAT devant une PleurésieCAT devant une Pleurésie
CAT devant une Pleurésie
 
Rituximab in Minimal Change
Rituximab in Minimal Change Rituximab in Minimal Change
Rituximab in Minimal Change
 
Cat devant une hémorragie digestive haute
Cat devant une hémorragie digestive hauteCat devant une hémorragie digestive haute
Cat devant une hémorragie digestive haute
 
Hepatomegalies
HepatomegaliesHepatomegalies
Hepatomegalies
 
Plasma Exchange
Plasma ExchangePlasma Exchange
Plasma Exchange
 
Drepanocytose
DrepanocytoseDrepanocytose
Drepanocytose
 
Guide des examens biologiques
Guide des examens  biologiquesGuide des examens  biologiques
Guide des examens biologiques
 
cours N. Bouchit 2012
cours N. Bouchit 2012cours N. Bouchit 2012
cours N. Bouchit 2012
 
Les ictères 2012
Les ictères 2012Les ictères 2012
Les ictères 2012
 
CHOLESTASE Conduite à tenir
CHOLESTASE Conduite à tenirCHOLESTASE Conduite à tenir
CHOLESTASE Conduite à tenir
 
Les contreverses KDIGO 2019
Les contreverses KDIGO 2019 Les contreverses KDIGO 2019
Les contreverses KDIGO 2019
 
CAT devant des Oedemes des Membres Iinférieurs. Pr.Jamil HACHICHA
CAT devant des Oedemes des Membres Iinférieurs. Pr.Jamil HACHICHACAT devant des Oedemes des Membres Iinférieurs. Pr.Jamil HACHICHA
CAT devant des Oedemes des Membres Iinférieurs. Pr.Jamil HACHICHA
 
Ictere les bons réflexes 2016
Ictere les bons réflexes 2016Ictere les bons réflexes 2016
Ictere les bons réflexes 2016
 
Les cellules sanguines
Les cellules sanguinesLes cellules sanguines
Les cellules sanguines
 
Rm (pr. latreche)
Rm (pr. latreche)Rm (pr. latreche)
Rm (pr. latreche)
 
Transaminases
TransaminasesTransaminases
Transaminases
 
Anémié cat
Anémié catAnémié cat
Anémié cat
 
Médicaments de l’hypertension artérielle
Médicaments de l’hypertension artérielleMédicaments de l’hypertension artérielle
Médicaments de l’hypertension artérielle
 

Similaire à C3 nephrpathy

Lupus Erythémateux Disséminé2
Lupus Erythémateux Disséminé2Lupus Erythémateux Disséminé2
Lupus Erythémateux Disséminé2
Mede Space
 
Présentation de la maladie de horton de dr.b.belaabidia (3).pptx (1) (2)
Présentation de la maladie de horton de dr.b.belaabidia (3).pptx (1) (2)Présentation de la maladie de horton de dr.b.belaabidia (3).pptx (1) (2)
Présentation de la maladie de horton de dr.b.belaabidia (3).pptx (1) (2)
020359
 
Hepatite virale B et insuffisance rénale chronique Pr Arbaoui fac med tlemcen
Hepatite  virale B et insuffisance rénale chronique Pr Arbaoui fac med tlemcenHepatite  virale B et insuffisance rénale chronique Pr Arbaoui fac med tlemcen
Hepatite virale B et insuffisance rénale chronique Pr Arbaoui fac med tlemcen
Arbaoui Bouzid
 
Hépatites B et C chez l'enfant_histoire naturelle et traitement.ppt
Hépatites B et C chez l'enfant_histoire naturelle et traitement.pptHépatites B et C chez l'enfant_histoire naturelle et traitement.ppt
Hépatites B et C chez l'enfant_histoire naturelle et traitement.ppt
odeckmyn
 

Similaire à C3 nephrpathy (20)

gnmp.pptx
gnmp.pptxgnmp.pptx
gnmp.pptx
 
Lupus Erythémateux Disséminé2
Lupus Erythémateux Disséminé2Lupus Erythémateux Disséminé2
Lupus Erythémateux Disséminé2
 
CAS CLINIQUE Leucémie aigu myéloblastique de type 1 (Darroman)
CAS CLINIQUE Leucémie aigu myéloblastique de type 1 (Darroman)CAS CLINIQUE Leucémie aigu myéloblastique de type 1 (Darroman)
CAS CLINIQUE Leucémie aigu myéloblastique de type 1 (Darroman)
 
Interprétation de l'hémogramme
Interprétation de l'hémogrammeInterprétation de l'hémogramme
Interprétation de l'hémogramme
 
Notes De PéDiatrie
Notes De PéDiatrieNotes De PéDiatrie
Notes De PéDiatrie
 
Présentation de la maladie de horton de dr.b.belaabidia (3).pptx (1) (2)
Présentation de la maladie de horton de dr.b.belaabidia (3).pptx (1) (2)Présentation de la maladie de horton de dr.b.belaabidia (3).pptx (1) (2)
Présentation de la maladie de horton de dr.b.belaabidia (3).pptx (1) (2)
 
Anemie 13 11 12 mg
Anemie 13 11 12 mgAnemie 13 11 12 mg
Anemie 13 11 12 mg
 
LES TRYPANOSOMOSES DR BENLARIBI IMANE.pptx
LES TRYPANOSOMOSES DR BENLARIBI IMANE.pptxLES TRYPANOSOMOSES DR BENLARIBI IMANE.pptx
LES TRYPANOSOMOSES DR BENLARIBI IMANE.pptx
 
Lymphomes cf 11 02 14
Lymphomes cf 11 02 14Lymphomes cf 11 02 14
Lymphomes cf 11 02 14
 
Hepatite virale B et insuffisance rénale chronique Pr Arbaoui fac med tlemcen
Hepatite  virale B et insuffisance rénale chronique Pr Arbaoui fac med tlemcenHepatite  virale B et insuffisance rénale chronique Pr Arbaoui fac med tlemcen
Hepatite virale B et insuffisance rénale chronique Pr Arbaoui fac med tlemcen
 
Support-0 (1).pdf
Support-0 (1).pdfSupport-0 (1).pdf
Support-0 (1).pdf
 
Les maladies pédiatriques que les hépatologues doivent connaître - Emmanuel G...
Les maladies pédiatriques que les hépatologues doivent connaître - Emmanuel G...Les maladies pédiatriques que les hépatologues doivent connaître - Emmanuel G...
Les maladies pédiatriques que les hépatologues doivent connaître - Emmanuel G...
 
Méningites à lcr clair
Méningites à lcr clairMéningites à lcr clair
Méningites à lcr clair
 
Un adénome hypophysaire atypique
Un adénome hypophysaire atypiqueUn adénome hypophysaire atypique
Un adénome hypophysaire atypique
 
Hépatites B et C chez l'enfant_histoire naturelle et traitement.ppt
Hépatites B et C chez l'enfant_histoire naturelle et traitement.pptHépatites B et C chez l'enfant_histoire naturelle et traitement.ppt
Hépatites B et C chez l'enfant_histoire naturelle et traitement.ppt
 
pediatrie5an-sd_nephrotique2020bachtarzi.pptx
pediatrie5an-sd_nephrotique2020bachtarzi.pptxpediatrie5an-sd_nephrotique2020bachtarzi.pptx
pediatrie5an-sd_nephrotique2020bachtarzi.pptx
 
M2 hemoglobinopathies
M2 hemoglobinopathiesM2 hemoglobinopathies
M2 hemoglobinopathies
 
Carcinome Hépato-Cellulaire : Actualité 2013-2014
Carcinome Hépato-Cellulaire : Actualité 2013-2014Carcinome Hépato-Cellulaire : Actualité 2013-2014
Carcinome Hépato-Cellulaire : Actualité 2013-2014
 
Quoi de neuf dans le domaine des tumeurs primitive du foie en 2013-2014
Quoi de neuf dans le domaine des tumeurs primitive du foie en 2013-2014Quoi de neuf dans le domaine des tumeurs primitive du foie en 2013-2014
Quoi de neuf dans le domaine des tumeurs primitive du foie en 2013-2014
 
melanome
melanomemelanome
melanome
 

Plus de Khalfaoui Mohamed Amine

Drug Eluting Versus Conventional Balloon Angioplasty for the Treatment of Fai...
Drug Eluting Versus Conventional Balloon Angioplasty for the Treatment of Fai...Drug Eluting Versus Conventional Balloon Angioplasty for the Treatment of Fai...
Drug Eluting Versus Conventional Balloon Angioplasty for the Treatment of Fai...
Khalfaoui Mohamed Amine
 

Plus de Khalfaoui Mohamed Amine (16)

choix .pptx
choix .pptxchoix .pptx
choix .pptx
 
IPP et maladie rénale chroniques
IPP et maladie rénale chroniquesIPP et maladie rénale chroniques
IPP et maladie rénale chroniques
 
Drug Eluting Versus Conventional Balloon Angioplasty for the Treatment of Fai...
Drug Eluting Versus Conventional Balloon Angioplasty for the Treatment of Fai...Drug Eluting Versus Conventional Balloon Angioplasty for the Treatment of Fai...
Drug Eluting Versus Conventional Balloon Angioplasty for the Treatment of Fai...
 
COVID-19 & Nephrology
COVID-19 & NephrologyCOVID-19 & Nephrology
COVID-19 & Nephrology
 
traitement immunosuppresseur des néphropathies lupiques proliférations
traitement immunosuppresseur des néphropathies lupiques proliférations traitement immunosuppresseur des néphropathies lupiques proliférations
traitement immunosuppresseur des néphropathies lupiques proliférations
 
hémodialyse pédiatrique
hémodialyse pédiatrique hémodialyse pédiatrique
hémodialyse pédiatrique
 
Membranes HCO : intérêt dans la dialyse NCM, MYRE vs EuLite
Membranes HCO : intérêt dans la dialyse NCM, MYRE vs EuLiteMembranes HCO : intérêt dans la dialyse NCM, MYRE vs EuLite
Membranes HCO : intérêt dans la dialyse NCM, MYRE vs EuLite
 
insuffisance rénale aiguë obsétricale
insuffisance rénale aiguë obsétricale insuffisance rénale aiguë obsétricale
insuffisance rénale aiguë obsétricale
 
Cathéter longue durée
Cathéter longue duréeCathéter longue durée
Cathéter longue durée
 
Akik ivs elain
Akik ivs elainAkik ivs elain
Akik ivs elain
 
Lesions élementaires renales
Lesions élementaires renalesLesions élementaires renales
Lesions élementaires renales
 
la transplantation rénale chez le patient diabétique
la transplantation rénale chez le patient diabétique  la transplantation rénale chez le patient diabétique
la transplantation rénale chez le patient diabétique
 
Rein et HIV
Rein et HIVRein et HIV
Rein et HIV
 
Rosuvastamine et prevention de la néphropathie induite par les PDCI
Rosuvastamine et prevention de la néphropathie induite par les PDCIRosuvastamine et prevention de la néphropathie induite par les PDCI
Rosuvastamine et prevention de la néphropathie induite par les PDCI
 
Genérateur de dialyse
Genérateur de dialyseGenérateur de dialyse
Genérateur de dialyse
 
Evaluations de la natriuerèse sur un spot urinaire
Evaluations de la natriuerèse  sur un spot urinaire Evaluations de la natriuerèse  sur un spot urinaire
Evaluations de la natriuerèse sur un spot urinaire
 

C3 nephrpathy

  • 1. La néphropathie à dépôts de C3 isolé Mohamed Amine KHALFAOUI, MD Service de Néphrologie, CHU Ibn Rochd, Casablanca medaminekhalfaoui@gmail.com Casablanca, 21 Mars 2017
  • 2. Moins de 6 % des glomérulonéphrites dans le monde (contre 16% il y a 20 ans) Diminution parallèle à celle de l'incidence des glomérulonéphrites aigües post- infectieuses et du RAA Améliorations des conditions socio-économiques et sanitaires Introduction GNMP idiopathiques : 4% des syndromes néphrotiques de l’enfant 7% de l’adulte Caucasien de 7 à 30 ans GNMP de « type I » : Plus fréquentes chez l’adulte Virus de l’hépatite C +++ Servais et coll. J Med Genet 2007
  • 3. Syndrome néphrotique impur progressif (70% des cas) PU abondante quasi-constante Hématurie microscopique très fréquente souvent abondante (parfois macroscopique) HTA, IR modérée (inconstante). Syndrome néphritique (25% des cas) souvent précédé d'un épisode infectieux IRA transitoire (prolifération extra-capillaire, de thrombi multiples,etc) Syndrome de GNRP (5% des cas), HU macroscopiques récidivantes Présentation clinique néphrologique Servais et coll. J Med Genet 2007
  • 4. GNMP = Définition histologique +++ Primitives Secondaires GNMP type I GNMP type II GNMP type III MO + IF +ME Infections Maladies auto- immunes MGUS et hémopathies
  • 5. Faible grossissement: - lésions diffuses et globales - glomérules hypercellulaires avec des lumières capillaires peu visibles
  • 6.
  • 7. Faible grossissement: - lésions diffuses et globales - glomérules hypercellulaires avec des lumières capillaires peu visibles
  • 8. Faible grossissement: - lésions diffuses et globales - glomérules hypercellulaires avec des lumières capillaires peu visibles. Fort grossissement: 4 lésions caractéristiques (globales et diffuses) : Une prolifération mésangiale (et/ou endocapillaire)
  • 9.
  • 10. Faible grossissement: - lésions diffuses et globales - glomérules hypercellulaires avec des lumières capillaires peu visibles. Fort grossissement: 4 lésions caractéristiques (globales et diffuses) : Une prolifération mésangiale (et/ou endocapillaire) Un épaississement mésangial
  • 11.
  • 12. Faible grossissement: - lésions diffuses et globales - glomérules hypercellulaires avec des lumières capillaires peu visibles. Fort grossissement: 4 lésions caractéristiques (globales et diffuses) : Une prolifération mésangiale (et/ou endocapillaire) Un épaississement mésangial Des doubles contours
  • 13.
  • 14. Faible grossissement: - lésions diffuses et globales - glomérules hypercellulaires avec des lumières capillaires peu visibles. Fort grossissement: 4 lésions caractéristiques (globales et diffuses) : Une prolifération mésangiale (et/ou endocapillaire) Un épaississement mésangial Des doubles contours Des dépôts endomembraneux (+/- extra- membraneux)
  • 15.
  • 16. La clé du diagnostic: IF ++++
  • 17. -Prédominance de dépôts granuleux sous-endothéliaux (Dépôts inconstants mésangiaux et -extra-membraneux (de type « humps »)) C3 + IgG
  • 18. Dépôts « denses » typiques dans la MBG, mais aussi dans la capsule de Bowman et le versant externe de la MBT, voire les petits vaisseaux. C3 ++++
  • 20. Même présentation que la GNMP de type I avec dépôts extra-membraneux nombreux (et parfois des anomalies de la MBG de type "spikes" associées). C3 + IgG
  • 21. Facteurs histologiques de mauvais pronostic Prolifération extra capillaire > 20 % Fibrose évoluée (glomérulaire ou interstitielle) Abondance des dépôts mésangiaux pour GNMP de type 2
  • 26.
  • 27. Nouvelle classification des GNMP GNMP (+/- mesangioproliferative +/- croissants extracap) en MO IF C3 + Ig C3 seul GN médiée par complexes immuns Glomérulopathie à C3 Infections Maladies auto- immunes MGUS et hémopathies Dépôts denses mésangiaux et intramembraneux ,capsule de Bowman la MBT Dépôts non denses mésangiaux, intramembraneux, endo ou extramembraneux MDD GNC3 ME
  • 28. GNMP médiée par la voie alterne du complément ou glomérulopathie à C3
  • 29. GNMP C3 +++ Ig neg ME DDD ou maladie des dépôts denses Glomérulonéphrite à dépôts de C3 Anomalies de la voie alterne acquises ou héréditaires (mutations ou anticorps) Glomérulopathie à C3 I F GNMP médiée par le complément: glomérulopathies à C3
  • 30. C3 Voie alterne du complément
  • 34. C3 C3b C3a C3bB B C3bBbP C3 convertase alt (C3b)2BbP C5 convertase Voie alterne du complément
  • 35. C3 C3b C3a C3bB B C3bBbP C3 convertase alt (C3b)2BbP C5 convertase Voie alterne du complément
  • 36. C3 C3b C3a C3bB B C3bBbP C3 convertase alt (C3b)2BbP C5 convertase C5 C5b C6,C7,C8,C9 Complexe d’attaque membranaire Boucle d’amplification Voie alterne du complément
  • 37. C3 C3b C3a C3bB B C3bBbP C3 convertase alt (C3b)2BbP C5 convertase Voie alterne du complément
  • 38. C3 C3b C3a C3bB B C3bBbP C3 convertase alt (C3b)2BbP C5 convertase C5 C5b C6,C7,C8,C9 Complexe d’attaque membranaire Voie alterne du complément
  • 39. C3 C3b C3a C3bB B C3bBbP C3 convertase alt (C3b)2BbP C5 convertase C5 C5b C6,C7,C8,C9 Complexe d’attaque membranaire De la voie alterne du complément à la GN C3 C3 NEPHRITIC FACTOR
  • 40. C3 C3b C3a C3bB B C3bBbP C3 convertase alt (C3b)2BbP C5 convertase C5 C5b C6,C7,C8,C9 Complexe d’attaque membranaire De la voie alterne du complément à la GN C3 C3 NEPHRITIC FACTOR Facteur H
  • 41. C3 C3b C3a C3bB B C3bBbP C3 convertase alt (C3b)2BbP C5 convertase C5 C5b C6,C7,C8,C9 Complexe d’attaque membranaire De la voie alterne du complément à la GN C3 C3 NEPHRITIC FACTOR Facteur H C3 NEF
  • 42. C3 C3b C3a C3bB B C3bBbP C3 convertase alt (C3b)2BbP C5 convertase C5 C5b C6,C7,C8,C9 Complexe d’attaque membranaire De la voie alterne du complément à la GN C3 C3 NEPHRITIC FACTOR Facteur H C3 NEF
  • 43. C3 C3b C3a C3bB B C3bBbP C3 convertase alt (C3b)2BbP C5 convertase C5 C5b C6,C7,C8,C9 Complexe d’attaque membranaire De la voie alterne du complément à la GN C3 ANTICORPS ANTI FH Facteur H Anticorps anti FH
  • 44. C3 C3b C3a C3bB B C3bBbP C3 convertase alt (C3b)2BbP C5 convertase C5 C5b C6,C7,C8,C9 Complexe d’attaque membranaire De la voie alterne du complément à la GN C3 Facteur H Anticorps anti FH ANTICORPS ANTI FH
  • 45. C3 C3b C3a C3bB B C3bBbP C3 convertase alt (C3b)2BbP C5 convertase C5 C5b C6,C7,C8,C9 Complexe d’attaque membranaire De la voie alterne du complément à la GN C3 MUTATION C3 gain de fonction
  • 46. C3 C3b C3a C3bB B C3bBbP C3 convertase alt (C3b)2BbP C5 convertase C5 C5b C6,C7,C8,C9 Complexe d’attaque membranaire De la voie alterne du complément à la GN C3 Facteur H MUTATION C3 gain de fonction
  • 47. C3 C3b C3a C3bB B C3bBbP C3 convertase alt (C3b)2BbP C5 convertase C5 C5b C6,C7,C8,C9 Complexe d’attaque membranaire De la voie alterne du complément à la GN C3 MUTATION FH perte de fonction Facteur H
  • 48. C3 C3b C3a C3bB B C3bBbP C3 convertase alt (C3b)2BbP C5 convertase C5 C5b C6,C7,C8,C9 Complexe d’attaque membranaire De la voie alterne du complément à la GN C3 MUTATION FH perte de fonction
  • 49.
  • 50. Maladie des dépôts denses Décrit depuis 1975
  • 51. Maladie des dépôts denses Glomérulonéphrite membranoproliférative (GNMP) de type II, à dépôts denses au sein des membranes basales ou « maladie du dépôt dense » 0.22 p. 100 des GN primitives 2 à 3 personnes par million (16-24) Syndrome néphrotique impur et progressif (50%) Enfant et jeune adulte Parfois plus tardif Hypocomplémentémie C3 +++ non spécifique et non corrélé à l’activité de la maladie C3 nef (80%) … 40-50% des GNMP évoluent vers IRT après 10 ans Mauvais pronostic si SN, atteinte rénale ou HTA persistante au moment du diagnostic la MDD a le moins bon pronostic des GNMP Récidive histologique sur greffon dans 80-90% Alchi et coll. Pediatr Nephrol 2010
  • 52.
  • 54. Glomérulonéphrite à dépots de C3 Un concept plus récent GN à C3 MDD IF Dépots mésangiaux Endo et extra membraneux Dépôts denses intra membraneux mésangiaux MBT capsule Bowman ME Pas de Dépots Denses DD Clinique Identique à MDD MDD Signes extra rénaux non oui Anomalies de la voie alterne oui oui Evolution vers l’IRCT Moins péjorative 40-50% Récidive après transplantation rénale +/- 80%
  • 55.
  • 56. 134 patients: 29 DDD 56 GN C3 49 GNMP type I idiopathique (C3+Ig) Exploration de la voie alterne du complément Recherche anomalies acquises (anticorps ou mutations)
  • 57.
  • 58. Age de découverte DDD < MPGN1 < GNC3 Protéinurie plus abondante DDD et MPGN 1 > GNC3 Syndrome néphrotique plus fréquent MPGN 1 > DDD > GNC3 Risque d’évolution IRCT et risque de récidive sur greffon IDEM
  • 59. GN à C3 et SHU atypique Garçon de 16 mois SHU atypique Mutation du facteur H Glomérulopathie à dépôts de C3 5 ans après TR 2 ans après Garçon 11 mois SHU atypique Mutation facteur H Glomérulopathie à dépôts de C3 (extramembraneux) 3 ans après TR 6 ans après récidive shu atypique en début de greffe
  • 60. 12/1998 F 36 ans S néphrotique impur C3 bas C4 normal GNMP C3+ / Ig - + croissants CTC + Endoxan Dialyse 04/1999 GN à C3 et SHU atypique
  • 61. 12/1998 F 36 ans S néphrotique impur C3 bas C4 normal GNMP C3+ / Ig - + croissants CTC + Endoxan Dialyse 04/1999 GN à C3 et SHU atypique TR n°1 01/2004
  • 62. 12/1998 F 36 ans S néphrotique impur C3 bas C4 normal GNMP C3+ / Ig - + croissants CTC + Endoxan Dialyse 04/1999 GN à C3 et SHU atypique TR n°1 01/2004
  • 63. 12/1998 F 36 ans S néphrotique impur C3 bas C4 normal GNMP C3+ / Ig - + croissants CTC + Endoxan Dialyse 04/1999 GN à C3 et SHU atypique TR n°1 01/2004 Récidive de la maladie à M1 CTC + Rituximab + EP Switch ciclo tacro Amélioration initiale puis dégradation progressive 08/2007
  • 64. 12/1998 F 36 ans S néphrotique impur GNMP C3+ / Ig - + croissants CTC + Endoxan Dialyse 04/1999 GN à C3 et SHU atypique TR n°1 01/2004 Récidive de la maladie à M1 CTC + Rituximab + EP Switch ciclo tacro Amélioration initiale puis dégradation progressive 08/2007 TR n°2 11/2007
  • 65. 12/1998 F 36 ans S néphrotique impur GNMP C3+ / Ig - + croissants CTC + Endoxan Dialyse 04/1999 GN à C3 et SHU atypique TR n°1 01/2004 Récidive de la maladie à M1 CTC + Rituximab + EP Switch ciclo tacro Amélioration initiale puis dégradation progressive 08/2007 TR n°2 11/2007 06/2008 IRA + MAT Shu atypique Dialyse 08/2008
  • 66. 12/1998 F 36 ans S néphrotique impur GNMP C3+ / Ig - + croissants CTC + Endoxan Dialyse 04/1999 GN à C3 et SHU atypique TR n°1 01/2004 Récidive de la maladie à M1 CTC + Rituximab + EP Switch ciclo tacro Amélioration initiale puis dégradation progressive 08/2007 TR n°2 11/2007 06/2008 IRA + MAT Shu atypique Dialyse 08/2008 Anticorps anti facteur H+
  • 67. GN à C3 et SHU atypique GN à C3 SHU atypique MO GNMP Lésions aigues: MAT Lésions chroniques: doubles contours+++ IF C3+++ Pas de C3 C3 plasmatique Bas ou normal Bas ou normal Anomalies de la voie alterne - Mutation C3 convertase (C3 and FB) regulateurs (FH, FI, MCP, et thrombomoduline) - Anticorps anti-FH C3 nef Idem mais pas de C3 nef
  • 68. GN à C3 et Transplantation Rénale - Récidive quasi constante pour les type II ou MDD: 80 à 100 % de récidive histologique avec impact clinique+/- important - pour les autres types, dépend essentiellement du type de mutation retrouvée et/ou présence d’anticorps (C3 nef / FH) UNOS: 189211 TR n°1 de 1987 à 2007
  • 69. GN à C3 et Transplantation Rénale - Récidive quasi constante pour les type II ou MDD: 80 à 100 % de récidive histologique avec impact clinique+/- important - pour les autres types, dépend essentiellement du type de mutation retrouvée et/ou présence d’anticorps (C3 nef / FH)
  • 70. GN à C3 et Transplantation Rénale
  • 71. Traitement - études déjà anciennes - menées chez des patients atteints de GNMP présumées idiopathiques (GNMP à CIC inclues) - absence de groupe contrôle (ou de contrôle historique) - différences entre les groupes de traitement souvent marginales - puissance statistique particulièrement faible - menés avant l'ère de l'utilisation d’un traitement dit néphroprotecteur comportant des bloqueurs du système rénine angiotensine (IEC, ARA2)
  • 72. Traitement - études déjà anciennes - menées chez des patients atteints de GNMP présumées idiopathiques (GNMP à CIC inclues) - absence de groupe contrôle (ou de contrôle historique) - différences entre les groupes de traitement souvent marginales - puissance statistique particulièrement faible - menés avant l'ère de l'utilisation d’un traitement dit néphroprotecteur comportant des bloqueurs du système rénine angiotensine (IEC, ARA2).
  • 73. Traitement - études déjà anciennes - menées chez des patients atteints de GNMP présumées idiopathiques (GNMP à CIC inclues) - absence de groupe contrôle (ou de contrôle historique) - différences entre les groupes de traitement souvent marginales - puissance statistique particulièrement faible - menés avant l'ère de l'utilisation d’un traitement dit néphroprotecteur comportant des bloqueurs du système rénine angiotensine (IEC, ARA2).
  • 74. Traitement - études déjà anciennes - menées chez des patients atteints de GNMP présumées idiopathiques (GNMP à CIC inclues) - absence de groupe contrôle (ou de contrôle historique) - différences entre les groupes de traitement souvent marginales - puissance statistique particulièrement faible - menés avant l'ère de l'utilisation d’un traitement dit néphroprotecteur comportant des bloqueurs du système rénine angiotensine (IEC, ARA2). Si croissants extracap. Bolus CTC +/- endoxan imurel MMF Études de faible puissance non randomisées
  • 75. Traitement - études déjà anciennes - menées chez des patients atteints de GNMP présumées idiopathiques (GNMP à CIC inclues) - absence de groupe contrôle (ou de contrôle historique) - différences entre les groupes de traitement souvent marginales - puissance statistique particulièrement faible - menés avant l'ère de l'utilisation d’un traitement dit néphroprotecteur comportant des bloqueurs du système rénine angiotensine (IEC, ARA2). Si croissants extracap. Bolus CTC +/- endoxan imurel MMF Études de faible puissance non randomisées A INTERPRETER AVEC BEACOUP DE PRUDENCE!!!
  • 76. Traitement: KDIGO 2012 Traitement de la cause GNMP à CIC GNMP C3 ?
  • 77. Traitement: KDIGO 2012 Traitement de la cause GNMP à CIC GNMP C3 ?
  • 79. GN à C3 et Eculizumab (anti C5) Toxicité du complément dans la GN C3: 1- dépôts de C3: inhiber la C3 convertase 2- C5b9 et proliferation cellulaire glomerulaire: inhiber la C5 convertase
  • 80.
  • 81. INDICATIONS DE L’ECULIZUMAB: - peu de données, donc opinions d’experts - anti C5 agit sur la part inflammatoire de la GNMP donc * si proliferation endo ou extra capillaire * taux circulant de C5b9 élevé * dégradadtion récente de la fonction rénale * peu ou pas de fibrose interstitielle/glomérulaire - n’empêche pas les dépôts de C3 et donc la récidive - trop peu de données pour eculizumab en greffe: curatif ou préventif
  • 83. Traitement Basé sur: petits essais prospectifs, case report, avis d'experts!
  • 84. TraitementBasé sur: petits essais prospectifs, case report, avis d'experts!
  • 85. Traitement Basé sur: petits essais prospectifs, case report, avis d'experts!
  • 86. Conclusion GNMP : définition histologique préférer la classification physiopath !!! Anomalies de la voie alterne ++++, parfois associées ! Traitement non spécifique: selon l’évolution clinique et l’histologie - CIC: traitement de la cause et se méfier d’une anomalies de la voie alterne associée - GNC3: selon la sévérité cliniquo-histo-biologique
  • 87. December 2011 / Avril 2017
  • 88. Et voilà c’est fini… • Après 5 ans parmi vous, je quitte le P31! • Merci à tous pour ce que j’ai appris ici • Merci à mes maîtres… à tous les residents pour les déjeuners du midi animés de bonnes discussions…sans oublier les gardes! à tous ceux qui ne sont pas mentionnés dans cette liste mais que je n’oublie jamais ! • Bonne continuation à tous…

Notes de l'éditeur

  1. Elle est associée de façon variable à une infiltration du flocculus par des cellules circulantes (polynucléaires neutrophiles, lymphocytes T surtout cytotoxiques CD8+, et monocytes-macrophages).
  2. Elle est associée de façon variable à une infiltration du flocculus par des cellules circulantes (polynucléaires neutrophiles, lymphocytes T surtout cytotoxiques CD8+, et monocytes-macrophages).
  3. Elle est associée de façon variable à une infiltration du flocculus par des cellules circulantes (polynucléaires neutrophiles, lymphocytes T surtout cytotoxiques CD8+, et monocytes-macrophages).
  4. Elle est associée de façon variable à une infiltration du flocculus par des cellules circulantes (polynucléaires neutrophiles, lymphocytes T surtout cytotoxiques CD8+, et monocytes-macrophages).
  5. Ig???
  6. CTC: seulement chez l’enfant: 1 j sur 2 mais mélange GNMP 1, 3 et MDD
  7. CTC: seulement chez l’enfant: 1 j sur 2 mais mélange GNMP 1, 3 et MDD
  8. CTC: seulement chez l’enfant: 1 j sur 2 mais mélange GNMP 1, 3 et MDD
  9. CTC: seulement chez l’enfant: 1 j sur 2 mais mélange GNMP 1, 3 et MDD
  10. CTC: seulement chez l’enfant: 1 j sur 2 mais mélange GNMP 1, 3 et MDD