SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  56
L’INSUFFISANCE RÉNALE AIGUË
OBSTÉTRICALE
Service de néphrologie-hémodialyse et transplantation rénale
CHU Ibn Rochd Casablanca
Casablanca,07 Mars 2013, Staff multidisciplinaire.
Néphrologie-Hémodialyse
Transplantation rénale
Dr. Mohamed Amine KHALFAOUI
medaminekhalfaoui@gmail.com
OBSERVATION MEDICALE
• Mme Aicha âgée de 25 ans.
• V G, V P, 4 enfants vivants.
• Originaire et résidente à Azilal.
• Grossesse présumée à terme non suivie.
L’examen clinique à l’admission à l’hopital
de Bénimellal
• Patiente consciente GSC 15/15,En travail.
• Examen obstétrical: col? , PDE?
• TA = 170/100 mmHg.
• APP normale.
• Présence d’OMI.
• BU = 2 ++ de protéines, absence du sang.
Evolution
• Césarienne :
une dilatation stationnaire.
● Compliquée d’une hémorragie de délivrance
secondaire à une atonie utérine et nécessitant
une hystérectomie d’hémostase avec
transfusion massive d’un total de 10 CG et 8
PFC, puis elle a été référé au CHU pour
complément de prise en charge….
L’ examen à l’admission au CHU
• Patiente à GSC=8/15, IV, PSR.
• Absence de déficit sensitivomoteur.
• Fébrile à 38,5°C.
• TA=150/90 mmHg, FC=130 BPM.
• APP= râles ronfalnts en basithoracique.
• Présence d’OMI.
• Anurique depuis 12h.
BILAN BIOLOGIQUE
• Ionogramme:
Créatinine sériaque = 64,9 mg/L ; Urée = 1,45 g/l ;
Na+= 140 meq/l ; K+= 6,1 meq/l ; RA= 14 mmol/l ;
LDH= 9 × normale UI ; CPK= 2 × normale UI ;
Albumine = 41 g/l ; Protide= 67 g/l ; CRP= 194 mg/l.
• Le bilan hépatique et hématologique:
Un HELLP syndrome : ASAT à 71 × normale UI/L, ALAT à 28 × normale
UI /L, plaquettes à 55 000 éle/mm3, Hb à 9,6 g/dL.
• Bilan d’hémostase:
TP = 70 % ; TCA = 30 ʺ ; Fibrinogène = 2,3 g/l.
Examens complémentaires
• À l’échographie rénale :
Les deux reins sont de bonnes tailles et bien différenciés
Examens complémentaires
- Radio thorax face: Infiltrats alvéolaires bilatéraux.
Classification RIFLE
Bellomo R, Ronco C, Kellum JA, Mehta RL. Palevsky P and theADQI group. Acute renal failure – definition, outcome measures, animal models, fluid therapy and information technology needs: the second
international consensus conference of the acute dialysis quality initiative (ADQI) group. Crit Care 2004;8:R204-R212. [5] Mehta RL, Chertow GM. Acute renal failure
Facteurs de risque de l’IRA
Préeclampsie
Hellp
Syndrome
Choc
hémorragique
Insuffisance rénale aigue
Conduite a tenir
• Devant l’insuffisance rénale anurique, la
patiente a été prise pour:
- une première séance d’hémodialyse d’1h30 min.
Sous rinçage (thrombopénie) sur un cathéter
veineux fémorale droit.
● Puis 3 séances de 3h (1 jour/2) devant la persistance
de l’anurie.
Evolution
• La persistance de l’anurie +++
• Le retard de réveil, avec une TDM cérébrale
normale.
• La persistance de la fièvre à 39°C avec isolement
d’Acinetobacter baumannii au niveau du PBDP.
• À J6 d’hospitalisation la patiente est décédée
dans un tableau de choc septique à point de
départ pulmonaire.
L’INSUFFISANCE RÉNALE
AIGUË OBSTÉTRICALE
PLAN
▫ I- Introduction:
▫ II- Prévalence:
▫ III- Modification et Physiopathologie :
▫ IV- Etiologies:
A) Insuffisance rénale aiguë du 1er trimestre de la
grossesse:
B) Insuffisance rénale aiguë du 3 ème trimestre de la
grossesse:
C) IRA du post-partum (PP) :
▫ V- IRAO Au Maroc:
▫ VI- Conclusion:
INTRODUCTION
• L’IRAO regroupe toutes les causes de dégradation aiguë
de la fonction rénale entre : le début et la fin de la
grossesse, et les trois premiers mois du post partum.
• Elle présente des spécificité physiopathologiques, du fait
des modifications physiologiques et hormonales qui
apparaissent au cours de la grossesse.
• Complication grave qui mis en jeu le pronostic vital de la
mère et du fœtus.
Prévalence
• Diminution au cours des 60 dernières années, passant
environ 1 sur 3.000 dans le milieu du 20e siècle à environ 1
sur 20.000 aujourd'hui dans les pays développés.
• Ex: En France les IRAO ne représentent plus qu’un infime
pourcentage des IRA de l’adulte (moins de 1,5 % dans les
années 1990-2000) vs 20-50 % dans les années 1950-1970).
• Encore présente dans les pays en voie de développement!
- Gammill HS, Jeyabalan A: Acute renal failure in pregnancy. Crit Care Med 333:S372-S384, 2005 (suppl 10)
- Vladutiu DS, Spanu C, Patiu IM, Neamtu C, Gherman M, Manasia M. Abortion prohibition and acute renal failure: the tragic Romanian experience.
La grossesse est le seul état physiologique au cours duquel à peu
près tousles paramètres physiologiques semblent anormaux.
Modifications physiologiques rénales au cours
de la grossesse normale
• Filtration glomérulaire :
• Elle augmente de 50%, du fait de l'augmentation du débit
sanguin rénal (qui passe de 450 - 500 à 750 - 800 ml/mn).
Pic à la fin du 1er trimestre
Conséquences
• Il faut considérer comme pathologique toute créatininémie supérieure à
100 μmol/l ou 12 mg/l.
• La protéinurie peut augmenter jusqu’à 300 mg/24h.
La pression artérielle
• La pression artérielle normale au cours de la
grossesse est inférieure à
140 / 90 mm Hg
( en décubitus latéral gauche )
Etiologies de l’IRAO
Insuffisance
rénale aigue
Rénale
Pré rénale Post rénale
Nécrose tubulaire aigue
Nécrose corticale
Microangiopathies thrombotiques
Vomissements gravidiques
Avortement septique
Utérus gravide
L’hydramnios
Grossesse gémellaire
Insuffisance rénale aiguë
du 1er trimestre de la grossesse
A- Insuffisance rénale aiguë fonctionnelle associée aux vomissements
gravidiques:
• Généralement avant la 12ème SA.
• IRA fonctionnelle secondaire à une déshydratation extracellulaire.
• La réhydratation IV et l’arrêt des vomissements.
• L’ épuration extra-rénale peut se révéler nécessaire en cas de nécrose
tubulaire aiguë (NTA) due à une hypovolémie intense et/ou prolongée.
• Le pronostic est généralement bon, en cas de traitement précoce, la
fonction rénale récupère ad integrum.
Utas C, Yalcindag C, Taskapan H, Guven M, Oymak O,Yucesoy M. Acute renal failure in Central Anatolia. Nephrol Dial Transplant 200;15:152–155.
I- Insuffisance rénale aiguë du 1er
trimestre de la grossesse
B- Insuffisance rénale aiguë dans un contexte septique : avortement
septique.
• Suite à des avortements clandestins qui se compliquant volontiers
d’infection avec risque de choc septique et de défaillance multiviscérale
entraînant une IRA par NTA .
• La mortalité maternelle avoisinant les 15%.
• Le traitement est symptomatique et spécifique : Antibiothérapie précoce
associée à une laparotomie exploratrice en cas de péritonite ou de
suspicion de perforation, et la suppléance hémodynamique et des autres
défaillances viscérales.
• 8% des patientes basculeront vers l’insuffisance rénale chronique
terminale secondaire à une nécrose corticale.
Vladutiu DS, Spanu C, Patiu IM, Neamtu C, Gherman M, Manasia M. Abortion prohibition and acute renal failure: the tragic Romanian
experience. Ren Fail 1995;17: 605–609.
II- Insuffisance rénale aiguë du 3 ème
trimestre de la grossesse
A- Insuffisance rénale aiguë dans un contexte de prééclampsie:
• La prévalence de l’IRA au cours de la prééclampsie sévère est estimée
entre 0,8-7,4 %, voire entre 8 à 31 % en cas de syndrome HELLP.
• Le HELLP syndrome, dans sa forme complète, complique 25 % des
prééclampsies sévères.
• Le diagnostic est évoqué après 21 SA chez une parturiente présentant une
hypertension artérielle (TA ≥ 140/90 mmHg) de découverte récente
associée à une protéinurie de novo supérieure à ( 300mg/24h).
• Dans ce contexte, l’insuffisance rénale de sévérité variable est associée à
une protéinurie généralement de fort débit (syndrome néphrotique),sans
hématurie.
- Mattar F, Sibai BM. Eclampsia. VIII. Risk factors for maternal morbidity. Am J Obstet Gynecol 2000;182:307–312.
- Ferris TF. Preeclampia and postpartum renal failure: examples of pregnancy-induced microangiopathy. Am J Med 2008;99:343–347.
Atteintes multiviscérales
- Anantharaman P, Schmidt RJ, Holley JL. Pregnancy and Renal Disease. Lerma EV, Berns JS, Nissenson AR, editor. McGraw-Hill, New York, 2008, pp. 492-506.
Prise en charge de IRA dans la preeclampsie
A- Optimiser la volémie plasmatique:
• Ces patientes présentent toutes une hypovolémie
plasmatique et, à un degré variable, un syndrome de
fuite capillaire.
• L’ expansion volumique prudente (cristalloïde ou
albumine humaine) sous contrôle strict de la tolérance
pulmonaire.
• Le risque principal est un œdème pulmonaire lésionnel
et/ou un épanchement pleural massif entraînant une
hypoxie potentiellement délétère pour le fœtus.
Prise en charge de IRA dans la preeclampsie
B- Contrôle de la pression artérielle:
• La pression artérielle (PA) doit être abaissée si la pression
artérielle diastolique (PAD) excède 110 mmHg (objectif : PAD :
100-110 mmHg), mais son contrôle doit être progressif et
modéré.
• Toute baisse brutale et/ou excessive de a PA entraînerait une
aggravation de l’ischémie placentaire dont l’expression la plus
dramatique serait la mort foetale in utero.
• Les Antihypertensurs : les IC (Loxen) et les antiHTA (Aldomet)
centraux restent les molécules de choix.
Prise en charge de IRA dans la preeclampsie
C- La Dopamine:
• La Dopamine à dose rénale n’améliore pas la
fonction rénale.
• L’effet vasodilatateur rénal de faibles doses de
dopamine est bien démontré dans certains
modèles expérimentaux.
• Deux études ont rapporté les résultats de
l’utilisation de dopamine à faibles doses (3
micro/kg/min) dans le traitement de l’oligurie
persistante chez les patientes pré éclamptiques.
(Kirshon et al) a : est une évaluation chez six patientes en pre-
partum.
(Mantel et al) b : est une étude randomisée en double aveugle
contre placebo chez 20 patientes en post-
partum.
Ces deux études ont montré que la Dopamine
augmente de manière significative la diurèse
mais ne montrent pas d’amélioration de la
fonction rénale ni du pronostic.
a - Kirshon B, Lee W, Mauer MB, Cotton DB. Effects of low-dose dopamine therapy in the oliguric patient with preeclampsia.AmJObstetGynecol 1988;159.
b - Mantel GD, Makin JD. Low dose dopamine in postpartum pre-eclamptic women with oliguria: a double- blind, placebo controlled, randomised trial.
Br J Obstet Gynaecol 1997;104:1180–3
Prise en charge de IRA dans la preeclampsie
D- Les diurétiques :
• Indiqués en cas de surcharge pulmonaire
associée, mais ne sont pas des agents de
première ligne dans la prise en charge des
patientes en PE sévère.
• Ils sont susceptibles de majorer l’hypovolémie
efficace, compromettant le débit circulatoire
utéroplacentaire.
• Aussi leur usage est limité aux cas
d’hypervolémie avérée, en particulier en post-
partum et en cas d’oedème aigu du poumon.
The Magpie trial collaborative group. Do women with preeclampsia, and their babies, benefit from diureticLancet 2006;359:1877–1890 The Magpie trial: a randomised placebo-controlled
trial
• Dans un travail récent, Ascarelli et al a montré
que l’administration de furosémide 20 mg/j au
décours de la délivrance chez des femmes
ayant présenté une PE sévère permettait un
contrôle plus rapide de l’HTA mais n’avait pas
d’impact sur la durée d’hospitalisation ou la
survenue de complications rénales tardives.
- Ascarelli MH, Johnson V, McCreary H, Cushman J, May WL, Martin Jr JN. Postpartum preeclampsia management with furosemide: a
randomized clinical trial. Obstet Gynecol 2005;105:29–33.
Prise en charge de IRA dans la preeclampsie
E- Sulfate de magnésium:
• Le sulfate de magnésium administré par voie intraveineuse (dose de
charge 2-4 g, entretien 1-3 mg/h) permet de diminuer le risque de
convulsions et peut-être de retarder la date de l’accouchement.
• Son utilisation en association avec les inhibiteurs calciques est
déconseillée en raison d’un risque accru de complications liées au
sulfate de magnésium (hypoventilation alvéolaire).
• Son intérêt chez la parturiente ayant une insuffisance rénale n’est
pas démontré ?!. De plus, l’utilisation du sulfate de magnésium doit
être évitée en cas d’insuffisance rénale sévère, compte tenu d’un
risque accru de surdosage (hypoventilation alvéolaire).
The Magpie trial collaborative group. Do women with preeclampsia, and their babies, benefit from magnesium sulfate? Lancet 2006;359:1877–
1890 The Magpie trial: a randomised placebo-controlled trial
L’épuration extra rénale
Indications de la dialyse :
• Le recours à la dialyse s’envisage en cas
d’insuffisance rénale oligoanurique
persistante ou de trouble hydroélectrolytiques
menaçant le pronostic vital après extraction
foetale.
• Moins de 10 % des patientes nécessitent une
prise en charge en épuration extrarénale.
Mantel GD. Care of the critically ill parturient: oliguria and renal failure. Best Pract Res Clin Obstet Gynaecol 2001;15: 563–581.
Indications de la biopsie rénale
Si l’insuffisance rénale s’inscrit dans un cadre
nosologique clair de prééclampsie sévère, la biopsie
rénale n’a pas de place.
Mais…………..
• En cas de doute diagnostique avec d’autres entités
nosologiques, l’intérêt d’un tel examen doit être
discuté en concertation avec le néphrologue.
• En cas de persistance de l’insuffisance rénale au-delà
de 3 semaines, on redoute une nécrose corticale.
• Le diagnostic peut être confirmé par une Angio-IRM ou
à défaut par l’artériographie.
Histologie
Lésions typiques d’endothéliose
glomérulaire de la pré-éclampsie
Mêmes lésions en microscopie
électronique montrant les dépôts sous
endothéliaux de fibrine
Pronostic rénal
• La fonction rénale est récupérée ad integrum (97-100 %) même si une
épuration extrarénale a été initialement nécessaire (0-31 % des
patientes ont requis la dialyse).
• Plus rarement (< 1 %), surtout en cas d’hématome rétroplacentaire
et/ou de CIVD, une insuffisance rénale chronique peut persister. Dans
la plupart de ces cas, les investigations morphologiques
(artériographie, angio- IRM, angioscanner) ou histologiques montrent
alors une nécrose corticale.
• En cas d’intense syndrome néphrotique, il a été décrit, en sus des
lésions glomérulaires de prééclampsie, une hyalinose segmentaire et
focale. Dans ces cas, le pronostic néphrologique est généralement
favorable : la protéinurie disparaît en quelques semaines ou mois sans
récidive lors des grossesses ultérieures.
Turney JH, Marshall DH, Brownjohn AM, Ellis CM, Parsons FM. The evolution of acute renal failure, 1956-1988. Q Med J 2009;74:83–
104.
Diagnostic différentiel
• En cas de survenue plus précoce (< 21 SA), en cas de
persistance de l’anémie hémolytique et de la
thrombopénie, ou d’aggravation clinique au delà de 1
semaine post-partum se discute une microangiopathie
indépendante de la prééclampsie (SHU).
• Une enquête étiologique approfondie doit être réalisée
à la recherche d’une pathologie infectieuse une
pathologie dysimmunitaire (notamment syndrome
primaire des antiphospholipides), d’une cause
médicamenteuse, etc
Martin JN, Blacke PG, Perry KG, Mc Caul JF, Hess WH, Martin RW. The natural history of HELLP: patterns of disease
progression and regression. Am J Obstet Gyneco 2001;164:1500–1513.
II-Insuffisance rénale aiguë du 3 éme
trimestre de la grossesse
B-Stéatose aiguë gravidique:
• Pathologie rare du 3ème trimestre de la grossesse apparaissant
généralement entre la 32ème et la 38ème SA.
• Son incidence est de 1/13338 accouchements.
• Fr de risque: La primiparité, le fœtus mâle, la grossesse multiple ou
l’injection parentérale de fortes doses de tétracyclines.
• Le recours à l’épuration extrarénale est rarement nécessaire.
• Lorsqu’une EER s’impose, après l’extraction foetale, l’hémofiltration ou
l’hémodiafiltration veinoveineuse continue est préférée à une
hémodialyse séquentielle, en cas d’encéphalopathie hépatique, elle évite
en effet les variations brutales de pression intracrânienne à l’origine de
certains décès.
• La fonction rénale récupère habituellement ad integrum à distance de
l’épisode aigu.
Castro MA, Fassett MJ, Reynolds TB, Shaw KJ, Goodwin TM. Reversible peripartum liver failure: a new perspective on the diagnosis, treatment, and
cause of acute fatty liver of pregnancy, based on consecutive cases. Am J Obstet Gynecol 2009;181:389–95.
Autres étiologies
4- Insuffisance rénale aiguë obstructive :
Due à l’obstruction mécanique des voies urinaires par l’utérus gravide,
l’hydramnios et la grossesse gémellaire.
5- Embolie amniotique:
Cause rare mais classique d’IRA de la grossesse, caractérisée par la survenue
brutale d’une hypoxie, d’une insuffisance respiratoire, d’un choc cardiogénique
et d’une CIVD, apparaissant souvent au cours du travail.
6- Maladies de système :
La grossesse peut s’accompagner d’une poussée lupique (souvent au 3ème
trimestre et dans le post-partum).
7- Pyélonéphrite aigue :
Elle peut s’accompagner d’IRA pendant la grossesse surtout en cas de choc
septique ou d’obstruction des voies urinaires imposant la réalisation d’une
montée de sonde double J.
III- IRA du post-partum (PP) :
• Dans le PP, souvent après une grossesse et un
accouchement normaux, peuvent apparaître des
IRA secondaires à des microangiopathies
thrombotiques appelées parfois IRA idiopathique
de la grossesse.
• Cette entité rare survient généralement dans un
délai variable allant de quelques jours à quelques
semaines et dont le diagnostic différentiel peut
parfois être difficile avec une PE ou un HELLP
syndrome.
Naqvi R, Akhtar F, Ahmed E, Shaikh R, Ahmed Z, Naqvi A, et al. Acute renal failure of obstetrical origin during 2008 at one center. Ren Fail 1996;18:681–
683.
IRAO Au Maroc??
Matériels et méthodes
• Objectif:
Etudier les caractéristiques et les modalités de prise
en charge de l’IRAO dans le milieu hospitalier
marocain.
- Etude prospective sur Six mois du 01 juillets
2010 au 31 Décembre 2010
- Critères d’inclusions: IRA gravidique ou les 3
premiers mois du PP.
Résultats
• Quarante quatre patientes ont été colligées au
cours de la période de l’étude.
• L’âge moyen 29,1±5 ans (20 à 42 ans) et en
majorité analphabètes (70,6 %).
• La majorité des insuffisances rénales aiguës
sont survenues dans le post-partum (59 %) et
pour des grossesses non suivies dans 54,5 %
des cas.
Etiologies des IRA obstétricales
Pré et éclampsie Sepsis Choc Hémo Stéatose IRAO NL
100%
50%
10%
Etiologies
28
7
5
3
1 1
Evolution
• Le recours à l’hémodialyse a été nécessaire
dans 17 cas (38,6 %).
• L’évolution était favorable avec récupération
de la fonction rénale chez 29 patientes.
• 5 décès maternels, soit 11,4 %.
Etiologies des IRAO dans la littérature
Auteurs Pays N PE-E (%) Sepsis IRF Hémorragie
RANDEREE Afrique de
sud
42 48 29 - -
SALEEM Inde 569 15 50 7,5 5
SHAIKHDR Pakistan 294 25 11 - 28
VENUREA Uruguay 57 47 45,6 - -
ERDEMGOLU Turquie 75 75,2 14,6 - 12
RAFIQUE Pakistan 116 12 31 - -
SIVAKUMAR Inde 1353 30,5 47,4 - 18,5
Notre Série Maroc 44 74,5 11 - 7,2
Erdemoğlu M, Kuyumcuoğlu U, Kale A, et coll. Pregnancy-related acute renal failure in the southeast region of Turkey: analysis of 75
cases. Clinical and experimental obstetrics & gynecology 2010; 37(2): 148-9.
Le recours à l’épuration extra-rénale chez différents auteurs
Nb des patients Pourcentage (%)
Inde 569 32
Pakistan 1353 49,15
Turquie 75 33,3
Uruguay 114 71
Notre Série 44 38,6
- Ventura J E, Villa M, Mizraji R, et coll. Acute renal failure in pregnancy. Ren Fail 1997; 19 (2): 217-20
- Muhammad Rafique Ansari,Muhammad Shahzad Laghari Karim Bux Solang, Acute renal failure in pregnancy: One year observational study at
Liaquat journal of pakistan medical association Vol. 58, No. 2, February 2008:3-5
- Sivakumar V, Sivaramakrishna G, Sainaresh VV. Pregnancy related acute renal failure: a ten year experience. SJKDT2011;22(2):352-353.
Epidémiologie
Acute renal failure requiring haemodialysis in obstetrics
Mohamed Miguil a,*,Said Salmi a, Ihssane Moussaid a, Ramdani Benyounes b a Service d’anesthesie-reanimation de la maternité, CHU Ibn-Rochd, quartier
des hôpitaux, 20000 Casablanca, Maroc b Service de néphrologie, CHU Ibn-Rochd, Casablanca, Maroc 2011
Les différents étiologies des IRAH
Acute renal failure requiring haemodialysis in obstetrics
Mohamed Miguil a,*,Said Salmi a, Ihssane Moussaid a, Ramdani Benyounes b a Service d’anesthesie-reanimation de la maternité, CHU Ibn-Rochd, quartier
des hôpitaux, 20000 Casablanca, Maroc b Service de néphrologie, CHU Ibn-Rochd, Casablanca, Maroc 2011
Le recours à l’hémodialyse
Acute renal failure requiring haemodialysis in obstetrics
Mohamed Miguil a,*,Said Salmi a, Ihssane Moussaid a, Ramdani Benyounes b a Service d’anesthesie-reanimation de la maternité, CHU Ibn-Rochd, quartier
des hôpitaux, 20000 Casablanca, Maroc b Service de néphrologie, CHU Ibn-Rochd, Casablanca, Maroc 2011
Evolution
Acute renal failure requiring haemodialysis in obstetrics
Mohamed Miguil a,*,Said Salmi a, Ihssane Moussaid a, Ramdani Benyounes b a Service d’anesthesie-reanimation de la maternité, CHU Ibn-Rochd, quartier
des hôpitaux, 20000 Casablanca, Maroc b Service de néphrologie, CHU Ibn-Rochd, Casablanca, Maroc 2011
CONCLUSION
• L’IRA obstétricale est encore fréquente dans notre
contexte.
• La prééclamsie représente l’étiologie la plus
fréquente, suivie de l’état septique et du choc
hémorragique.
• Le meilleur traitement de l’IRA obstétricale reste la
prévention :
- La consultation prénatale.
- La lutte contre les avortements clandestins.
- La meilleure prise en charge des complications
obstétricales.
- La meilleure utilisation des drogues néphrotoxique.
Merci pour votre attention

Contenu connexe

Tendances

Poly semiologie-cardiologique
Poly semiologie-cardiologiquePoly semiologie-cardiologique
Poly semiologie-cardiologique
Egn Njeba
 

Tendances (20)

Les contreverses KDIGO 2019
Les contreverses KDIGO 2019 Les contreverses KDIGO 2019
Les contreverses KDIGO 2019
 
Coma
ComaComa
Coma
 
Cas clinique n°1
Cas clinique n°1Cas clinique n°1
Cas clinique n°1
 
Anticoagulants (1)
Anticoagulants (1)Anticoagulants (1)
Anticoagulants (1)
 
Arrêt cardiaque et reanimation post-arrêt actualisation mai 2016
Arrêt cardiaque et reanimation post-arrêt actualisation mai 2016Arrêt cardiaque et reanimation post-arrêt actualisation mai 2016
Arrêt cardiaque et reanimation post-arrêt actualisation mai 2016
 
Cas Clinique
Cas CliniqueCas Clinique
Cas Clinique
 
AUGMENTATION DE LA BILIRUBINE: CONDUITE A TENIR
AUGMENTATION DE LA BILIRUBINE: CONDUITE A TENIRAUGMENTATION DE LA BILIRUBINE: CONDUITE A TENIR
AUGMENTATION DE LA BILIRUBINE: CONDUITE A TENIR
 
Le syndrome pneumo rénal
Le syndrome pneumo rénalLe syndrome pneumo rénal
Le syndrome pneumo rénal
 
Pancréatite aigue
Pancréatite aiguePancréatite aigue
Pancréatite aigue
 
Poly semiologie-cardiologique
Poly semiologie-cardiologiquePoly semiologie-cardiologique
Poly semiologie-cardiologique
 
Cas cliniques module 4 2008
Cas cliniques module 4 2008Cas cliniques module 4 2008
Cas cliniques module 4 2008
 
Ionogramme sanguin
Ionogramme sanguinIonogramme sanguin
Ionogramme sanguin
 
Les prélèvements de sang
Les prélèvements de sang   Les prélèvements de sang
Les prélèvements de sang
 
le syndrome cardio- rénal
le syndrome cardio- rénalle syndrome cardio- rénal
le syndrome cardio- rénal
 
Plasma Exchange
Plasma ExchangePlasma Exchange
Plasma Exchange
 
Avortement
AvortementAvortement
Avortement
 
Syndrome hémolytique et urémique
Syndrome hémolytique et urémiqueSyndrome hémolytique et urémique
Syndrome hémolytique et urémique
 
Les biomarqueurs cardiaques
Les biomarqueurs cardiaquesLes biomarqueurs cardiaques
Les biomarqueurs cardiaques
 
Etats de choc
Etats de chocEtats de choc
Etats de choc
 
Hypertension portale
Hypertension portaleHypertension portale
Hypertension portale
 

Similaire à insuffisance rénale aiguë obsétricale

Anemies du nouveau ne
Anemies du nouveau neAnemies du nouveau ne
Anemies du nouveau ne
Amel Ammar
 
Nour grosses.pptx
Nour grosses.pptxNour grosses.pptx
Nour grosses.pptx
NabdNabd
 
Prise en charge des méno métrorragies
Prise en charge des méno métrorragiesPrise en charge des méno métrorragies
Prise en charge des méno métrorragies
Réseau Pro Santé
 
Prise en charge de la crise drepanocytaire
Prise en charge de la crise drepanocytairePrise en charge de la crise drepanocytaire
Prise en charge de la crise drepanocytaire
laamlove
 
2012026 j form-urgvitjuin-medicamentsetgrossesse-m_rossignol
2012026 j form-urgvitjuin-medicamentsetgrossesse-m_rossignol2012026 j form-urgvitjuin-medicamentsetgrossesse-m_rossignol
2012026 j form-urgvitjuin-medicamentsetgrossesse-m_rossignol
Rose De Sable
 
Embolie pulmonaires
Embolie pulmonairesEmbolie pulmonaires
Embolie pulmonaires
belaibzino
 

Similaire à insuffisance rénale aiguë obsétricale (20)

Anemies du nouveau ne
Anemies du nouveau neAnemies du nouveau ne
Anemies du nouveau ne
 
Meadows gynmonaco 2018
Meadows gynmonaco 2018Meadows gynmonaco 2018
Meadows gynmonaco 2018
 
Formes cliniques de l'hta
Formes cliniques de l'htaFormes cliniques de l'hta
Formes cliniques de l'hta
 
Nour grosses.pptx
Nour grosses.pptxNour grosses.pptx
Nour grosses.pptx
 
Anesthésie th du 2014
Anesthésie th du 2014Anesthésie th du 2014
Anesthésie th du 2014
 
L’embolie amniotique
L’embolie amniotiqueL’embolie amniotique
L’embolie amniotique
 
Prise en charge des méno métrorragies
Prise en charge des méno métrorragiesPrise en charge des méno métrorragies
Prise en charge des méno métrorragies
 
Prise en charge de la crise drepanocytaire
Prise en charge de la crise drepanocytairePrise en charge de la crise drepanocytaire
Prise en charge de la crise drepanocytaire
 
Indications des examens complémentaire aux urgence.pptx
Indications des examens complémentaire aux urgence.pptxIndications des examens complémentaire aux urgence.pptx
Indications des examens complémentaire aux urgence.pptx
 
Grossesse et maladies rares immuno-hématologiques, c'est possible !
Grossesse et maladies rares immuno-hématologiques, c'est possible ! Grossesse et maladies rares immuno-hématologiques, c'est possible !
Grossesse et maladies rares immuno-hématologiques, c'est possible !
 
Steatose aigue gravidique
Steatose aigue gravidiqueSteatose aigue gravidique
Steatose aigue gravidique
 
Traumatismes de la femme enceinte
Traumatismes de la femme enceinteTraumatismes de la femme enceinte
Traumatismes de la femme enceinte
 
Right Heart In Septic Shock | Ali JENDOUBI, MD | 2017
Right Heart In Septic Shock | Ali JENDOUBI, MD | 2017Right Heart In Septic Shock | Ali JENDOUBI, MD | 2017
Right Heart In Septic Shock | Ali JENDOUBI, MD | 2017
 
La tvp des mi
La tvp des miLa tvp des mi
La tvp des mi
 
grossesse-et-MTE.pdf
grossesse-et-MTE.pdfgrossesse-et-MTE.pdf
grossesse-et-MTE.pdf
 
PEC d’un patient transplanté pancréas et rein - Yohan VALET, Yohann LASSERRE
PEC d’un patient transplanté pancréas et rein - Yohan VALET, Yohann LASSERREPEC d’un patient transplanté pancréas et rein - Yohan VALET, Yohann LASSERRE
PEC d’un patient transplanté pancréas et rein - Yohan VALET, Yohann LASSERRE
 
2012026 j form-urgvitjuin-medicamentsetgrossesse-m_rossignol
2012026 j form-urgvitjuin-medicamentsetgrossesse-m_rossignol2012026 j form-urgvitjuin-medicamentsetgrossesse-m_rossignol
2012026 j form-urgvitjuin-medicamentsetgrossesse-m_rossignol
 
Lauréat cas clinique des internes - Erwan VO QUANG
Lauréat cas clinique des internes - Erwan VO QUANGLauréat cas clinique des internes - Erwan VO QUANG
Lauréat cas clinique des internes - Erwan VO QUANG
 
Embolie pulmonaires
Embolie pulmonairesEmbolie pulmonaires
Embolie pulmonaires
 
Support-0 (1).pdf
Support-0 (1).pdfSupport-0 (1).pdf
Support-0 (1).pdf
 

Plus de Khalfaoui Mohamed Amine

Drug Eluting Versus Conventional Balloon Angioplasty for the Treatment of Fai...
Drug Eluting Versus Conventional Balloon Angioplasty for the Treatment of Fai...Drug Eluting Versus Conventional Balloon Angioplasty for the Treatment of Fai...
Drug Eluting Versus Conventional Balloon Angioplasty for the Treatment of Fai...
Khalfaoui Mohamed Amine
 

Plus de Khalfaoui Mohamed Amine (16)

choix .pptx
choix .pptxchoix .pptx
choix .pptx
 
IPP et maladie rénale chroniques
IPP et maladie rénale chroniquesIPP et maladie rénale chroniques
IPP et maladie rénale chroniques
 
Drug Eluting Versus Conventional Balloon Angioplasty for the Treatment of Fai...
Drug Eluting Versus Conventional Balloon Angioplasty for the Treatment of Fai...Drug Eluting Versus Conventional Balloon Angioplasty for the Treatment of Fai...
Drug Eluting Versus Conventional Balloon Angioplasty for the Treatment of Fai...
 
COVID-19 & Nephrology
COVID-19 & NephrologyCOVID-19 & Nephrology
COVID-19 & Nephrology
 
hémodialyse pédiatrique
hémodialyse pédiatrique hémodialyse pédiatrique
hémodialyse pédiatrique
 
Membranes HCO : intérêt dans la dialyse NCM, MYRE vs EuLite
Membranes HCO : intérêt dans la dialyse NCM, MYRE vs EuLiteMembranes HCO : intérêt dans la dialyse NCM, MYRE vs EuLite
Membranes HCO : intérêt dans la dialyse NCM, MYRE vs EuLite
 
C3 nephrpathy
C3 nephrpathyC3 nephrpathy
C3 nephrpathy
 
Akik ivs elain
Akik ivs elainAkik ivs elain
Akik ivs elain
 
Lesions élementaires renales
Lesions élementaires renalesLesions élementaires renales
Lesions élementaires renales
 
la transplantation rénale chez le patient diabétique
la transplantation rénale chez le patient diabétique  la transplantation rénale chez le patient diabétique
la transplantation rénale chez le patient diabétique
 
Rein et HIV
Rein et HIVRein et HIV
Rein et HIV
 
Rituximab in Minimal Change
Rituximab in Minimal Change Rituximab in Minimal Change
Rituximab in Minimal Change
 
Rosuvastamine et prevention de la néphropathie induite par les PDCI
Rosuvastamine et prevention de la néphropathie induite par les PDCIRosuvastamine et prevention de la néphropathie induite par les PDCI
Rosuvastamine et prevention de la néphropathie induite par les PDCI
 
Traitement des vascularites à ANCA en 2014
Traitement des vascularites à ANCA en 2014Traitement des vascularites à ANCA en 2014
Traitement des vascularites à ANCA en 2014
 
Genérateur de dialyse
Genérateur de dialyseGenérateur de dialyse
Genérateur de dialyse
 
Evaluations de la natriuerèse sur un spot urinaire
Evaluations de la natriuerèse  sur un spot urinaire Evaluations de la natriuerèse  sur un spot urinaire
Evaluations de la natriuerèse sur un spot urinaire
 

insuffisance rénale aiguë obsétricale

  • 1. L’INSUFFISANCE RÉNALE AIGUË OBSTÉTRICALE Service de néphrologie-hémodialyse et transplantation rénale CHU Ibn Rochd Casablanca Casablanca,07 Mars 2013, Staff multidisciplinaire. Néphrologie-Hémodialyse Transplantation rénale Dr. Mohamed Amine KHALFAOUI medaminekhalfaoui@gmail.com
  • 2. OBSERVATION MEDICALE • Mme Aicha âgée de 25 ans. • V G, V P, 4 enfants vivants. • Originaire et résidente à Azilal. • Grossesse présumée à terme non suivie.
  • 3. L’examen clinique à l’admission à l’hopital de Bénimellal • Patiente consciente GSC 15/15,En travail. • Examen obstétrical: col? , PDE? • TA = 170/100 mmHg. • APP normale. • Présence d’OMI. • BU = 2 ++ de protéines, absence du sang.
  • 4. Evolution • Césarienne : une dilatation stationnaire. ● Compliquée d’une hémorragie de délivrance secondaire à une atonie utérine et nécessitant une hystérectomie d’hémostase avec transfusion massive d’un total de 10 CG et 8 PFC, puis elle a été référé au CHU pour complément de prise en charge….
  • 5. L’ examen à l’admission au CHU • Patiente à GSC=8/15, IV, PSR. • Absence de déficit sensitivomoteur. • Fébrile à 38,5°C. • TA=150/90 mmHg, FC=130 BPM. • APP= râles ronfalnts en basithoracique. • Présence d’OMI. • Anurique depuis 12h.
  • 6. BILAN BIOLOGIQUE • Ionogramme: Créatinine sériaque = 64,9 mg/L ; Urée = 1,45 g/l ; Na+= 140 meq/l ; K+= 6,1 meq/l ; RA= 14 mmol/l ; LDH= 9 × normale UI ; CPK= 2 × normale UI ; Albumine = 41 g/l ; Protide= 67 g/l ; CRP= 194 mg/l. • Le bilan hépatique et hématologique: Un HELLP syndrome : ASAT à 71 × normale UI/L, ALAT à 28 × normale UI /L, plaquettes à 55 000 éle/mm3, Hb à 9,6 g/dL. • Bilan d’hémostase: TP = 70 % ; TCA = 30 ʺ ; Fibrinogène = 2,3 g/l.
  • 7. Examens complémentaires • À l’échographie rénale : Les deux reins sont de bonnes tailles et bien différenciés
  • 8. Examens complémentaires - Radio thorax face: Infiltrats alvéolaires bilatéraux.
  • 9. Classification RIFLE Bellomo R, Ronco C, Kellum JA, Mehta RL. Palevsky P and theADQI group. Acute renal failure – definition, outcome measures, animal models, fluid therapy and information technology needs: the second international consensus conference of the acute dialysis quality initiative (ADQI) group. Crit Care 2004;8:R204-R212. [5] Mehta RL, Chertow GM. Acute renal failure
  • 10. Facteurs de risque de l’IRA Préeclampsie Hellp Syndrome Choc hémorragique Insuffisance rénale aigue
  • 11. Conduite a tenir • Devant l’insuffisance rénale anurique, la patiente a été prise pour: - une première séance d’hémodialyse d’1h30 min. Sous rinçage (thrombopénie) sur un cathéter veineux fémorale droit. ● Puis 3 séances de 3h (1 jour/2) devant la persistance de l’anurie.
  • 12. Evolution • La persistance de l’anurie +++ • Le retard de réveil, avec une TDM cérébrale normale. • La persistance de la fièvre à 39°C avec isolement d’Acinetobacter baumannii au niveau du PBDP. • À J6 d’hospitalisation la patiente est décédée dans un tableau de choc septique à point de départ pulmonaire.
  • 14. PLAN ▫ I- Introduction: ▫ II- Prévalence: ▫ III- Modification et Physiopathologie : ▫ IV- Etiologies: A) Insuffisance rénale aiguë du 1er trimestre de la grossesse: B) Insuffisance rénale aiguë du 3 ème trimestre de la grossesse: C) IRA du post-partum (PP) : ▫ V- IRAO Au Maroc: ▫ VI- Conclusion:
  • 15. INTRODUCTION • L’IRAO regroupe toutes les causes de dégradation aiguë de la fonction rénale entre : le début et la fin de la grossesse, et les trois premiers mois du post partum. • Elle présente des spécificité physiopathologiques, du fait des modifications physiologiques et hormonales qui apparaissent au cours de la grossesse. • Complication grave qui mis en jeu le pronostic vital de la mère et du fœtus.
  • 16. Prévalence • Diminution au cours des 60 dernières années, passant environ 1 sur 3.000 dans le milieu du 20e siècle à environ 1 sur 20.000 aujourd'hui dans les pays développés. • Ex: En France les IRAO ne représentent plus qu’un infime pourcentage des IRA de l’adulte (moins de 1,5 % dans les années 1990-2000) vs 20-50 % dans les années 1950-1970). • Encore présente dans les pays en voie de développement! - Gammill HS, Jeyabalan A: Acute renal failure in pregnancy. Crit Care Med 333:S372-S384, 2005 (suppl 10) - Vladutiu DS, Spanu C, Patiu IM, Neamtu C, Gherman M, Manasia M. Abortion prohibition and acute renal failure: the tragic Romanian experience.
  • 17. La grossesse est le seul état physiologique au cours duquel à peu près tousles paramètres physiologiques semblent anormaux.
  • 18. Modifications physiologiques rénales au cours de la grossesse normale • Filtration glomérulaire : • Elle augmente de 50%, du fait de l'augmentation du débit sanguin rénal (qui passe de 450 - 500 à 750 - 800 ml/mn). Pic à la fin du 1er trimestre
  • 19.
  • 20. Conséquences • Il faut considérer comme pathologique toute créatininémie supérieure à 100 μmol/l ou 12 mg/l. • La protéinurie peut augmenter jusqu’à 300 mg/24h.
  • 21. La pression artérielle • La pression artérielle normale au cours de la grossesse est inférieure à 140 / 90 mm Hg ( en décubitus latéral gauche )
  • 22.
  • 23. Etiologies de l’IRAO Insuffisance rénale aigue Rénale Pré rénale Post rénale Nécrose tubulaire aigue Nécrose corticale Microangiopathies thrombotiques Vomissements gravidiques Avortement septique Utérus gravide L’hydramnios Grossesse gémellaire
  • 24. Insuffisance rénale aiguë du 1er trimestre de la grossesse A- Insuffisance rénale aiguë fonctionnelle associée aux vomissements gravidiques: • Généralement avant la 12ème SA. • IRA fonctionnelle secondaire à une déshydratation extracellulaire. • La réhydratation IV et l’arrêt des vomissements. • L’ épuration extra-rénale peut se révéler nécessaire en cas de nécrose tubulaire aiguë (NTA) due à une hypovolémie intense et/ou prolongée. • Le pronostic est généralement bon, en cas de traitement précoce, la fonction rénale récupère ad integrum. Utas C, Yalcindag C, Taskapan H, Guven M, Oymak O,Yucesoy M. Acute renal failure in Central Anatolia. Nephrol Dial Transplant 200;15:152–155.
  • 25. I- Insuffisance rénale aiguë du 1er trimestre de la grossesse B- Insuffisance rénale aiguë dans un contexte septique : avortement septique. • Suite à des avortements clandestins qui se compliquant volontiers d’infection avec risque de choc septique et de défaillance multiviscérale entraînant une IRA par NTA . • La mortalité maternelle avoisinant les 15%. • Le traitement est symptomatique et spécifique : Antibiothérapie précoce associée à une laparotomie exploratrice en cas de péritonite ou de suspicion de perforation, et la suppléance hémodynamique et des autres défaillances viscérales. • 8% des patientes basculeront vers l’insuffisance rénale chronique terminale secondaire à une nécrose corticale. Vladutiu DS, Spanu C, Patiu IM, Neamtu C, Gherman M, Manasia M. Abortion prohibition and acute renal failure: the tragic Romanian experience. Ren Fail 1995;17: 605–609.
  • 26. II- Insuffisance rénale aiguë du 3 ème trimestre de la grossesse A- Insuffisance rénale aiguë dans un contexte de prééclampsie: • La prévalence de l’IRA au cours de la prééclampsie sévère est estimée entre 0,8-7,4 %, voire entre 8 à 31 % en cas de syndrome HELLP. • Le HELLP syndrome, dans sa forme complète, complique 25 % des prééclampsies sévères. • Le diagnostic est évoqué après 21 SA chez une parturiente présentant une hypertension artérielle (TA ≥ 140/90 mmHg) de découverte récente associée à une protéinurie de novo supérieure à ( 300mg/24h). • Dans ce contexte, l’insuffisance rénale de sévérité variable est associée à une protéinurie généralement de fort débit (syndrome néphrotique),sans hématurie. - Mattar F, Sibai BM. Eclampsia. VIII. Risk factors for maternal morbidity. Am J Obstet Gynecol 2000;182:307–312. - Ferris TF. Preeclampia and postpartum renal failure: examples of pregnancy-induced microangiopathy. Am J Med 2008;99:343–347.
  • 27. Atteintes multiviscérales - Anantharaman P, Schmidt RJ, Holley JL. Pregnancy and Renal Disease. Lerma EV, Berns JS, Nissenson AR, editor. McGraw-Hill, New York, 2008, pp. 492-506.
  • 28. Prise en charge de IRA dans la preeclampsie A- Optimiser la volémie plasmatique: • Ces patientes présentent toutes une hypovolémie plasmatique et, à un degré variable, un syndrome de fuite capillaire. • L’ expansion volumique prudente (cristalloïde ou albumine humaine) sous contrôle strict de la tolérance pulmonaire. • Le risque principal est un œdème pulmonaire lésionnel et/ou un épanchement pleural massif entraînant une hypoxie potentiellement délétère pour le fœtus.
  • 29. Prise en charge de IRA dans la preeclampsie B- Contrôle de la pression artérielle: • La pression artérielle (PA) doit être abaissée si la pression artérielle diastolique (PAD) excède 110 mmHg (objectif : PAD : 100-110 mmHg), mais son contrôle doit être progressif et modéré. • Toute baisse brutale et/ou excessive de a PA entraînerait une aggravation de l’ischémie placentaire dont l’expression la plus dramatique serait la mort foetale in utero. • Les Antihypertensurs : les IC (Loxen) et les antiHTA (Aldomet) centraux restent les molécules de choix.
  • 30. Prise en charge de IRA dans la preeclampsie C- La Dopamine: • La Dopamine à dose rénale n’améliore pas la fonction rénale. • L’effet vasodilatateur rénal de faibles doses de dopamine est bien démontré dans certains modèles expérimentaux. • Deux études ont rapporté les résultats de l’utilisation de dopamine à faibles doses (3 micro/kg/min) dans le traitement de l’oligurie persistante chez les patientes pré éclamptiques.
  • 31. (Kirshon et al) a : est une évaluation chez six patientes en pre- partum. (Mantel et al) b : est une étude randomisée en double aveugle contre placebo chez 20 patientes en post- partum. Ces deux études ont montré que la Dopamine augmente de manière significative la diurèse mais ne montrent pas d’amélioration de la fonction rénale ni du pronostic. a - Kirshon B, Lee W, Mauer MB, Cotton DB. Effects of low-dose dopamine therapy in the oliguric patient with preeclampsia.AmJObstetGynecol 1988;159. b - Mantel GD, Makin JD. Low dose dopamine in postpartum pre-eclamptic women with oliguria: a double- blind, placebo controlled, randomised trial. Br J Obstet Gynaecol 1997;104:1180–3
  • 32. Prise en charge de IRA dans la preeclampsie D- Les diurétiques : • Indiqués en cas de surcharge pulmonaire associée, mais ne sont pas des agents de première ligne dans la prise en charge des patientes en PE sévère. • Ils sont susceptibles de majorer l’hypovolémie efficace, compromettant le débit circulatoire utéroplacentaire. • Aussi leur usage est limité aux cas d’hypervolémie avérée, en particulier en post- partum et en cas d’oedème aigu du poumon. The Magpie trial collaborative group. Do women with preeclampsia, and their babies, benefit from diureticLancet 2006;359:1877–1890 The Magpie trial: a randomised placebo-controlled trial
  • 33. • Dans un travail récent, Ascarelli et al a montré que l’administration de furosémide 20 mg/j au décours de la délivrance chez des femmes ayant présenté une PE sévère permettait un contrôle plus rapide de l’HTA mais n’avait pas d’impact sur la durée d’hospitalisation ou la survenue de complications rénales tardives. - Ascarelli MH, Johnson V, McCreary H, Cushman J, May WL, Martin Jr JN. Postpartum preeclampsia management with furosemide: a randomized clinical trial. Obstet Gynecol 2005;105:29–33.
  • 34. Prise en charge de IRA dans la preeclampsie E- Sulfate de magnésium: • Le sulfate de magnésium administré par voie intraveineuse (dose de charge 2-4 g, entretien 1-3 mg/h) permet de diminuer le risque de convulsions et peut-être de retarder la date de l’accouchement. • Son utilisation en association avec les inhibiteurs calciques est déconseillée en raison d’un risque accru de complications liées au sulfate de magnésium (hypoventilation alvéolaire). • Son intérêt chez la parturiente ayant une insuffisance rénale n’est pas démontré ?!. De plus, l’utilisation du sulfate de magnésium doit être évitée en cas d’insuffisance rénale sévère, compte tenu d’un risque accru de surdosage (hypoventilation alvéolaire). The Magpie trial collaborative group. Do women with preeclampsia, and their babies, benefit from magnesium sulfate? Lancet 2006;359:1877– 1890 The Magpie trial: a randomised placebo-controlled trial
  • 35. L’épuration extra rénale Indications de la dialyse : • Le recours à la dialyse s’envisage en cas d’insuffisance rénale oligoanurique persistante ou de trouble hydroélectrolytiques menaçant le pronostic vital après extraction foetale. • Moins de 10 % des patientes nécessitent une prise en charge en épuration extrarénale. Mantel GD. Care of the critically ill parturient: oliguria and renal failure. Best Pract Res Clin Obstet Gynaecol 2001;15: 563–581.
  • 36. Indications de la biopsie rénale Si l’insuffisance rénale s’inscrit dans un cadre nosologique clair de prééclampsie sévère, la biopsie rénale n’a pas de place. Mais………….. • En cas de doute diagnostique avec d’autres entités nosologiques, l’intérêt d’un tel examen doit être discuté en concertation avec le néphrologue. • En cas de persistance de l’insuffisance rénale au-delà de 3 semaines, on redoute une nécrose corticale. • Le diagnostic peut être confirmé par une Angio-IRM ou à défaut par l’artériographie.
  • 37. Histologie Lésions typiques d’endothéliose glomérulaire de la pré-éclampsie Mêmes lésions en microscopie électronique montrant les dépôts sous endothéliaux de fibrine
  • 38. Pronostic rénal • La fonction rénale est récupérée ad integrum (97-100 %) même si une épuration extrarénale a été initialement nécessaire (0-31 % des patientes ont requis la dialyse). • Plus rarement (< 1 %), surtout en cas d’hématome rétroplacentaire et/ou de CIVD, une insuffisance rénale chronique peut persister. Dans la plupart de ces cas, les investigations morphologiques (artériographie, angio- IRM, angioscanner) ou histologiques montrent alors une nécrose corticale. • En cas d’intense syndrome néphrotique, il a été décrit, en sus des lésions glomérulaires de prééclampsie, une hyalinose segmentaire et focale. Dans ces cas, le pronostic néphrologique est généralement favorable : la protéinurie disparaît en quelques semaines ou mois sans récidive lors des grossesses ultérieures. Turney JH, Marshall DH, Brownjohn AM, Ellis CM, Parsons FM. The evolution of acute renal failure, 1956-1988. Q Med J 2009;74:83– 104.
  • 39. Diagnostic différentiel • En cas de survenue plus précoce (< 21 SA), en cas de persistance de l’anémie hémolytique et de la thrombopénie, ou d’aggravation clinique au delà de 1 semaine post-partum se discute une microangiopathie indépendante de la prééclampsie (SHU). • Une enquête étiologique approfondie doit être réalisée à la recherche d’une pathologie infectieuse une pathologie dysimmunitaire (notamment syndrome primaire des antiphospholipides), d’une cause médicamenteuse, etc Martin JN, Blacke PG, Perry KG, Mc Caul JF, Hess WH, Martin RW. The natural history of HELLP: patterns of disease progression and regression. Am J Obstet Gyneco 2001;164:1500–1513.
  • 40. II-Insuffisance rénale aiguë du 3 éme trimestre de la grossesse B-Stéatose aiguë gravidique: • Pathologie rare du 3ème trimestre de la grossesse apparaissant généralement entre la 32ème et la 38ème SA. • Son incidence est de 1/13338 accouchements. • Fr de risque: La primiparité, le fœtus mâle, la grossesse multiple ou l’injection parentérale de fortes doses de tétracyclines. • Le recours à l’épuration extrarénale est rarement nécessaire. • Lorsqu’une EER s’impose, après l’extraction foetale, l’hémofiltration ou l’hémodiafiltration veinoveineuse continue est préférée à une hémodialyse séquentielle, en cas d’encéphalopathie hépatique, elle évite en effet les variations brutales de pression intracrânienne à l’origine de certains décès. • La fonction rénale récupère habituellement ad integrum à distance de l’épisode aigu. Castro MA, Fassett MJ, Reynolds TB, Shaw KJ, Goodwin TM. Reversible peripartum liver failure: a new perspective on the diagnosis, treatment, and cause of acute fatty liver of pregnancy, based on consecutive cases. Am J Obstet Gynecol 2009;181:389–95.
  • 41. Autres étiologies 4- Insuffisance rénale aiguë obstructive : Due à l’obstruction mécanique des voies urinaires par l’utérus gravide, l’hydramnios et la grossesse gémellaire. 5- Embolie amniotique: Cause rare mais classique d’IRA de la grossesse, caractérisée par la survenue brutale d’une hypoxie, d’une insuffisance respiratoire, d’un choc cardiogénique et d’une CIVD, apparaissant souvent au cours du travail. 6- Maladies de système : La grossesse peut s’accompagner d’une poussée lupique (souvent au 3ème trimestre et dans le post-partum). 7- Pyélonéphrite aigue : Elle peut s’accompagner d’IRA pendant la grossesse surtout en cas de choc septique ou d’obstruction des voies urinaires imposant la réalisation d’une montée de sonde double J.
  • 42. III- IRA du post-partum (PP) : • Dans le PP, souvent après une grossesse et un accouchement normaux, peuvent apparaître des IRA secondaires à des microangiopathies thrombotiques appelées parfois IRA idiopathique de la grossesse. • Cette entité rare survient généralement dans un délai variable allant de quelques jours à quelques semaines et dont le diagnostic différentiel peut parfois être difficile avec une PE ou un HELLP syndrome. Naqvi R, Akhtar F, Ahmed E, Shaikh R, Ahmed Z, Naqvi A, et al. Acute renal failure of obstetrical origin during 2008 at one center. Ren Fail 1996;18:681– 683.
  • 44. Matériels et méthodes • Objectif: Etudier les caractéristiques et les modalités de prise en charge de l’IRAO dans le milieu hospitalier marocain. - Etude prospective sur Six mois du 01 juillets 2010 au 31 Décembre 2010 - Critères d’inclusions: IRA gravidique ou les 3 premiers mois du PP.
  • 45. Résultats • Quarante quatre patientes ont été colligées au cours de la période de l’étude. • L’âge moyen 29,1±5 ans (20 à 42 ans) et en majorité analphabètes (70,6 %). • La majorité des insuffisances rénales aiguës sont survenues dans le post-partum (59 %) et pour des grossesses non suivies dans 54,5 % des cas.
  • 46. Etiologies des IRA obstétricales Pré et éclampsie Sepsis Choc Hémo Stéatose IRAO NL 100% 50% 10% Etiologies 28 7 5 3 1 1
  • 47. Evolution • Le recours à l’hémodialyse a été nécessaire dans 17 cas (38,6 %). • L’évolution était favorable avec récupération de la fonction rénale chez 29 patientes. • 5 décès maternels, soit 11,4 %.
  • 48. Etiologies des IRAO dans la littérature Auteurs Pays N PE-E (%) Sepsis IRF Hémorragie RANDEREE Afrique de sud 42 48 29 - - SALEEM Inde 569 15 50 7,5 5 SHAIKHDR Pakistan 294 25 11 - 28 VENUREA Uruguay 57 47 45,6 - - ERDEMGOLU Turquie 75 75,2 14,6 - 12 RAFIQUE Pakistan 116 12 31 - - SIVAKUMAR Inde 1353 30,5 47,4 - 18,5 Notre Série Maroc 44 74,5 11 - 7,2 Erdemoğlu M, Kuyumcuoğlu U, Kale A, et coll. Pregnancy-related acute renal failure in the southeast region of Turkey: analysis of 75 cases. Clinical and experimental obstetrics & gynecology 2010; 37(2): 148-9.
  • 49. Le recours à l’épuration extra-rénale chez différents auteurs Nb des patients Pourcentage (%) Inde 569 32 Pakistan 1353 49,15 Turquie 75 33,3 Uruguay 114 71 Notre Série 44 38,6 - Ventura J E, Villa M, Mizraji R, et coll. Acute renal failure in pregnancy. Ren Fail 1997; 19 (2): 217-20 - Muhammad Rafique Ansari,Muhammad Shahzad Laghari Karim Bux Solang, Acute renal failure in pregnancy: One year observational study at Liaquat journal of pakistan medical association Vol. 58, No. 2, February 2008:3-5 - Sivakumar V, Sivaramakrishna G, Sainaresh VV. Pregnancy related acute renal failure: a ten year experience. SJKDT2011;22(2):352-353.
  • 50.
  • 51. Epidémiologie Acute renal failure requiring haemodialysis in obstetrics Mohamed Miguil a,*,Said Salmi a, Ihssane Moussaid a, Ramdani Benyounes b a Service d’anesthesie-reanimation de la maternité, CHU Ibn-Rochd, quartier des hôpitaux, 20000 Casablanca, Maroc b Service de néphrologie, CHU Ibn-Rochd, Casablanca, Maroc 2011
  • 52. Les différents étiologies des IRAH Acute renal failure requiring haemodialysis in obstetrics Mohamed Miguil a,*,Said Salmi a, Ihssane Moussaid a, Ramdani Benyounes b a Service d’anesthesie-reanimation de la maternité, CHU Ibn-Rochd, quartier des hôpitaux, 20000 Casablanca, Maroc b Service de néphrologie, CHU Ibn-Rochd, Casablanca, Maroc 2011
  • 53. Le recours à l’hémodialyse Acute renal failure requiring haemodialysis in obstetrics Mohamed Miguil a,*,Said Salmi a, Ihssane Moussaid a, Ramdani Benyounes b a Service d’anesthesie-reanimation de la maternité, CHU Ibn-Rochd, quartier des hôpitaux, 20000 Casablanca, Maroc b Service de néphrologie, CHU Ibn-Rochd, Casablanca, Maroc 2011
  • 54. Evolution Acute renal failure requiring haemodialysis in obstetrics Mohamed Miguil a,*,Said Salmi a, Ihssane Moussaid a, Ramdani Benyounes b a Service d’anesthesie-reanimation de la maternité, CHU Ibn-Rochd, quartier des hôpitaux, 20000 Casablanca, Maroc b Service de néphrologie, CHU Ibn-Rochd, Casablanca, Maroc 2011
  • 55. CONCLUSION • L’IRA obstétricale est encore fréquente dans notre contexte. • La prééclamsie représente l’étiologie la plus fréquente, suivie de l’état septique et du choc hémorragique. • Le meilleur traitement de l’IRA obstétricale reste la prévention : - La consultation prénatale. - La lutte contre les avortements clandestins. - La meilleure prise en charge des complications obstétricales. - La meilleure utilisation des drogues néphrotoxique.
  • 56. Merci pour votre attention