SlideShare une entreprise Scribd logo
Clinique Amilcar Cabral (St, Michel)
En 20 min
Dr. Benkourdel
2016-2017
Diarrhée aïgue de
l’enfant
Plan du cour
Introduction
 Problème fréquent de sante publique,
 Toujours potentiellement grave chez
l’enfant,
 De causes variées dominées par les
gastroentérites aigues infectieuses, en
particulier virales,
 Les risques: la DSH, et la dénutrition en
de passage a la chronicité
 Le TRT est avant tout celui de la DSH, avec
traitement symptomatique , parfois ATB,
réalimentation précoce est systématique,
Définition
Physiopathologie de la D.A
Toxines de certains
agents pathogènes
comme NSP4 de
rotavirus
Entraine la stimulation
des voies de
signalisation, comme
l’adenylcyclase
membranaire
Sécrétion Na+ et de Cl-
vers la lumière intestinale
Cette sécrétion accrue
entraine l’eau et
provoque une diarrhée
aqueux
Diarrhée par trouble de sécrétion
les bactéries traversent les entérocytes et la
muqueuse sans les détruire, et pénètrent dans
le tissu lymphoïde sous-muqueux et
mésentérique où elles se multiplient au sein des
macrophages en donnant une réaction
inflammatoire. L'atteinte siège généralement au
niveau de l'intestin grêle. La fièvre est fréquente.
II existe un risque de diffusion bactériémie,
notamment chez l'immunodéprimé ou le
drépanocytaire.
Diarrhée gastroenterique
Diarrhée dysenterique
les bactéries envahissent les cellules
épithéliales et S’y multiplient jusqu'à leur
destruction La réaction inflammatoire
locorégionale est intense, avec présence de
sang, de glaires et de pus dans les selles, et
généralement de fièvre. Les lésions siège au
niveau du colon
Présentation clinique
Diarrhée aqueuse avec selles liquides profuses
« eau de riz » très fqte et abondante
Pas de fièvre, peu de dl abdo
Deshydratation majeure +++
Evacuations fréquentes glairosanglantes afécales
avec dl abdo diffuses +++ fx besoin, epreintes,
ténesmes
Fièvre ( selon étiologie )
Selles liquides , freqtes avec Dl abdo,
vomissement et fièvre
Sd
cholériforme
Sd
dysentérique
Sd gastro-
entéritique
Dg. étiologique:
virales
parasitaire
Post-ATB
• Surtt rotavirus
• Adenovirus, Enterovirus,,,
• Amibiase colique
• Bilharziose
• Cryptosporidiose (si HIV)
• Lambliase (giardiase)
• Avec tt les ATB est possible
• colite pseudomembraneuse
• Colite hgliée a eni A et klebsiella
virales dans 80% des cas:
 Eléments en faveur d'une diarrhée aiguë virale:
 Notion d'épidémie hivernale
 Possibilité d'une infection nosocomiale
 Age < 18 mois
 Selles aqueuses, le plus Souvent sans glaire ni sang
 Evolution rapidement favorable
En faveur de l’adenovirus:
-Symptômes respiratoires ou ORL
-Exanthème cutané
Gastro-entérite à Rotavirus :
 80% des diarrhées aiguës du nourrisson
 incubation de 2 à 5 jours, fièvre (62% des cas),
 suivie de vomissements qui précèdent la diarrhée (77 %), douleurs
abdominales (23%) et déshydratation (20%)
 Méthode diagnostique pour la mise en évidence du Rotavirus dans
les selles (utile uniquement pour les enquêtes épidémiologiques) :
agglutination de particules de latex sensibilisées par des anticorps
spécifiques
Dg. étiologique:
agent bacterienne
Diarrhée
hydroélectrique
• Choléra ( Vibrio Cholerae et sa
toxine )
• E.coli Entérotoxinogène ( ETEC) →
épidémie ds les crèches
• Staph. Auréus
• Bacillus Cereus
• Clostridium perfringens
Σ dysentérique
• Shigella
• EColi Entéroinvasif
• Sd hémolytique et urémique
SHU
Sd gastroentéritique
• Salmonella Typhi et Paratyphi A, B, C
• Salmonella non typhique
• Campylobacter Jejuni
• Yersinia enterocolitica
• EC entéropathogène
Devant des convulsions et une diarrhée, évoquer :
 Une shigellose, une salmonellose, accès palustre,
 Une déshydratation avec troubles ioniques
(myélinolyse centropontine si hyponatrémie trop vite corrigée)
 Un syndrome hémolytique et urémique (SHU)
 Une méningite virale
 Un hématome sous dural si déshydratation importante
 Une convulsion hyperthermique en diagnostic d'élimination
 Diagnostic différentiel des diarrhées infectieuses
 Diarrhée ischémique en periode néonatale : Entérocolite ulcéronécrotique :
Au décours d’un choc ou d’une souffrance fœtale aigue
 Diarrhée métabolique : Alimentation non adaptée aux capacités
métaboliques du nourrisson : allergie alimentaire aux Ptn de LDV avant 3
sevrage , erreur diététique .
 Diarrhée endocrinienne : Insuffisance surrénale Aigue, Hyperthyroïdie
(diarrhée motrice )
 Diarrhée infectieuse de causes extradigestives +++
 Toute affection chirurgicale de l’abdomen : IIA, appendicite Aigue,
 Début de pathologie chronique : Intolérance au gluten, Mucoviscidose,
Intolérance au sucres, …
 Fausse diarrhée du constipé
C.A.T
 Apprécier le degré d'urgence
Troubles hémodynamiques urgence médicale absolue :
 signe objectif très informatif :
- Allongement du TRC >3 secondes
- Marbrures et extrémités froides sont également des troubles de
l'hémodynamique périphérique
 signes d'apparition précoce chez le nourrisson :
-Tachycardie et pouls filant (sans avec l'intensité de la fièvre)
-Polypnée
-Etat d'agitation puis troubles de la conscience
 signes indiscutables mais d'apparition tardive .
-Hypotension artérielle -Oligurie
C.A.T
 Apprécier le degré d'urgence
 Un paramètre capital pour I'évaluation de la déshydratation
- Le poids actuel rapporté au dernier poids noté (% de perte de poids =% de
déshydratation).
Caractériser la déshydratation:
Examen clinique complet en dehors de l’urgence
C.A.T
 EXAMENS PARACLINIQUES:
La plupart du temps aucun examen complémentaire n'est utile
 Mais en cas de déshydratation sévère On demande:
ionogramme sg et urinaires,
Gazométrie
 Diarrhée invasive avec signes systémiques
NFS, hémocultures, coprocultures
 Epidémie en milieu hospitalier
Coproculture avec recherche de Rotavirus
 signes en faveur d'une étiologie extra-digestive à la diarrhée
Radio pulmonaire, NFS, ECBU, VS, ponction lombaire en fonction de I'orientation
 Notion de voyage: coproculture, parasito des selles
 Enfant immunodéprimé
3 indications d’une coproculture :
 diarrhée entéroinvasive avec S systémique ,
 après un retour d’un pays tropical ,
 chez l’immunodéprimé +/- sujet hospitalisé
P.E.T
 Critère d’hospitalisation:
 Troubles hémodynamiques
 Trouble de la conscience
 Déshydratation sévère > 8-l0%
 Impossibilité de boire les soluté de réhydratation, ou vomissements incoercibles
 Risque de mauvaise compliance au traitement.
 Terrain débilité (attention au nourrisson < 3 mois du fait d'une installation parfois
très rapide de la déshydratation)
 Syndrome septicémique
 Doute sur un abdomen chirurgical (IIA ou appendicite)
 03 objective:
 Réhydratation
 Prévention de la dénutrition
 Traitement étiologique en cas de forme
entéro-invasive ou d'infection
parentérale
PLAN A : DIARRHEE AIGUE SANS SIGNES DE DSH:
 TRT a domicile,
 prévenir la déshydratation ------------réhydratation par voie orale.
 Expliquer les règles d'utilisation de SRO à la mère
 Après chaque selle donner: 1sachet dans 200ml d’eau
oChez l'enfant <02 ans :50-100ml (1/4 à 1/2 tasse) à la cuillère..
oChez renfant >02ans 100-200ml(1/2 à 1tasse).
 Prévenir la malnutrition : réalimentation précoce:
Si allaitement maternel continuer normalement.
Si allaitement artificiel :
 Enfant < 3 mois : Réalimentation précoce avec lait sans protéine de lait de vache
jusqu’à 3 mois (ex : Peptijunior® )
 Enfant > 3 mois : → En cas de diarrhée banale : Lait habituel
 Si l’enfant diversifie:
 Donner plutôt des céréales, banne ou d’autre fruits, eau de riz
 pas ATB sauf si indication.
 revoir l'enfant à j3. j7. j10 --------- connaitre les signe d'aggravation
Faire examiner l’enfant si son état s'aggrave :
 PLAN B: DA AVEC SIGNE DE DSH <10%
 L’hospitalisation n’est pas nécessaire TRT à la structure de consultation,
 Réhydratation par voie orale pdt 4h
Q= POIDS*75 =,,,ml
 Si le poids inconnue ---voir le tableau OMS:
 Avec compensation des pertes en cours SRO 20cc/kg apres chaque diarrhée
 Ne pas utiliser le biberon mais a la cuillère tt les 1-2 mn si <2ans
 En cas de vmst ---attendre 10mn et continue plus lentement,
 Si vomissements incoercibles: SRH 75cc/kg pdt 4h avec compensation des pertes
cours SRO 20cc/kg
 Réévaluer l'état de l'enfant au bout de 4 heures :
Pas de signes de déshydratation---poursuite PEC, à domiciie selon le Plan A.
Signes de déshydratation modédée<10%— Poursuite du Plan B,
Signes de DSH >10% passage au Plan C (hospitalisation et réhydratation IV).
 Plan C: DA avec signe de DSH >10%
 Hospitalisation
 SELON LE SCHEMA DE REHDRATAION IV:
 Phase I: h0-h2
-vise à restaurer la moitie des pertes antérieures:
00mn-30mn: 20ml/kg SSI--- débit Q/1,5 (bicarbonate
14‰ en cas d‘acidose,
30mn-02h: 30ml/kg SSI--- débit : Q/4,5
-faire le point à h2:
 Reprise de la diurèse,------- phase II,
 Si pas de reprise de la diurèse----- –ajouter 10-20ml/kg de SSI
 PHASE II: h2-h24: cette phase est divise en 02:
H2-h6: VISE À RESTAURER L’AUTRE MOITIE DES PERTES ANTÉRIEURS:
 50ml/kg de liquide de réhydratation SRH/PCA---DEBIT Q/12
 Faire le point a h6:
oPrise pondéral,
oEtat de réhydratation,
H6-H24: VISE A ASURER LES BESOINS D’ENTRETIEN
100ml/kg de liq de réhydratation SRH/PCA—débit: Q/5,4
Faire le point a h24:
oPrise pondérale,
oEtat d’hydratation,
 Dés la résolution du collapsus (phase I) : il est possible de passer directement
aux SRO sous surveillance,
 Une fois la DSH est corriger: l’enfant poursuivra sa PEC a domicile selon le plan
A
 Si nourrisson <03mois: remplacer le lait artificiel par un lait sans PLV ( risque de
sensibilisation),
 Si>03mois: on peut donner le lait habituel et si rechute de la diarrhée –lait sans
LPV pdt 1-2sem qui sera progressivement relié par le lait habituel,
Trt spécifique
 Shigellose :
Ampicilline : 100mg/kg/j en 4prise pendant I0 j.
Bactrim : 08mg/kg/j de trimethoprime en 02prise pendant 05j'.
 Salmonellose mineures; ATB uniquement: dans les formes sévères et avec
signes systémiques :
ampicilline: 100mg/kg/j en 4prises pendant 10j.
Bactrim : I0mg/kg/j de trimethoprime en 02prise-pendpnt 05j;
 E. coli :en cas de Bactrim 10mg/kg/j de trimethoprime en 02prise pendant 05j
 Choléra : tétracycline : 12,5mg/kg/j en 04prise pendant 03j.
 Compylobacter_.. érythromycine : 30-50mg/kg/j en 4prises pendant 15j,
 Amibiase: Flagyl; 30mg/kg/j en4 prises,-pendant 5-10j,
 Giardiase :'Flagyle:15mg/.kg/j en 4 prises-pendant Sj.
MERCI
annexe
Perte pondérale
Déshydratation
0 1 ( 3 à 6%)
légère
2 ( 6 à 9%)
modérée
3 ( >10%)
sévère
Fréq. cardiaque normale normale élevée élevée
Fontanelle déprimée non + ++ +++
Pli cutanée 0 0 ou réductible Réductible ou
persistant
persistant
Coloration cutanée normale normale TRC>3
secondes
marbrures
Muqueuses normales Un peu sèches séches Langue
« rotie »
Soif intense 0 + ++ +++
Tonus/conscience normal + apathique comateux
Sd hémolytique et
urémique SHU
 C’est une micro angiopathie thrombotique avec lésion
endothéliale secondaire à la secretion d’une
vérotoxine
 par la souche EHEC O 157 H7 ou Shigella dysenteriae
 Terrain : nourrisson,
 Phase prodromique digestive : Fièvre + diarrhée svt
sanglante
 Apparition brutale : pâleur , subictère , anurie ou
oligurie , splénomégalie, purpura thrombopénique ,
protéinurie, hématurie , HTA et convulsion .
 Parfois : I.I.A. , Purpura, colite, pancréatite
 Bio : Anémie hémolytique avec schizocytose ,
Thrombopénie , IRA , possible CIVD
 Guérison sans séquelle : 70 % ; mortalité 5 % , IRC
d’emblée 3% → surveiller
 Ttt : Restriction hydrique + transfusion + EER + ATB
(Flagyl®) (+ Echanges plasmatiques )

Contenu connexe

Tendances

Déshydratation aiguë du nourrisson et traitement
Déshydratation aiguë du nourrisson et traitementDéshydratation aiguë du nourrisson et traitement
Déshydratation aiguë du nourrisson et traitementkillua zoldyck
 
CAT devant une Pleurésie
CAT devant une PleurésieCAT devant une Pleurésie
CAT devant une Pleurésie
Abdelilah Kouchih
 
Rétention aigue des urines
Rétention aigue des urinesRétention aigue des urines
Rétention aigue des urineskillua zoldyck
 
Sarcoidose
SarcoidoseSarcoidose
Hypertension portale
Hypertension portaleHypertension portale
Hypertension portale
Claude EUGENE
 
CAT devant des Oedemes des Membres Iinférieurs. Pr.Jamil HACHICHA
CAT devant des Oedemes des Membres Iinférieurs. Pr.Jamil HACHICHACAT devant des Oedemes des Membres Iinférieurs. Pr.Jamil HACHICHA
CAT devant des Oedemes des Membres Iinférieurs. Pr.Jamil HACHICHA
Dr Riyadh Essefi
 
Syndrome de Budd-Chiari (diagnostic, traitement)
Syndrome de Budd-Chiari (diagnostic, traitement)Syndrome de Budd-Chiari (diagnostic, traitement)
Syndrome de Budd-Chiari (diagnostic, traitement)
Claude EUGENE
 
Lhypertension portale-2012
Lhypertension portale-2012Lhypertension portale-2012
Lhypertension portale-2012Hassan HAMALA
 
Le syndrome cavitaire
Le syndrome cavitaireLe syndrome cavitaire
Le syndrome cavitaire
hind henzazi
 
La cholécystite
La cholécystiteLa cholécystite
La cholécystite
Idris Ahmed
 
Cours orl 2ème année. powet pointe
Cours orl  2ème  année. powet pointeCours orl  2ème  année. powet pointe
Cours orl 2ème année. powet pointe
SANOU OURY
 
Appendicite aiguë
Appendicite aiguëAppendicite aiguë
Appendicite aiguë
Mehdi Razzok
 
Staphylococcie pleuropulmonaire
Staphylococcie pleuropulmonaireStaphylococcie pleuropulmonaire
Staphylococcie pleuropulmonaire
Dr. Kerfah Soumia
 
Cat devant une hémorragie digestive haute
Cat devant une hémorragie digestive hauteCat devant une hémorragie digestive haute
Cat devant une hémorragie digestive haute
Nisrine Bouji
 
Pneumothorax spontane
Pneumothorax spontanePneumothorax spontane
Pneumothorax spontanehind henzazi
 
Déshydratation aiguë du nourrisson
Déshydratation aiguë du nourrissonDéshydratation aiguë du nourrisson
Déshydratation aiguë du nourrisson
Lamia Benbada
 
Traitement de l'acidocétose diabétique letarget modifié
Traitement    de  l'acidocétose diabétique     letarget modifiéTraitement    de  l'acidocétose diabétique     letarget modifié
Traitement de l'acidocétose diabétique letarget modifiéMALIKADOCTEUR83
 
La bronchiolite aigue
La bronchiolite aigueLa bronchiolite aigue
La bronchiolite aigueHaythem Chiha
 

Tendances (20)

Abces du poumon
Abces du poumonAbces du poumon
Abces du poumon
 
Déshydratation aiguë du nourrisson et traitement
Déshydratation aiguë du nourrisson et traitementDéshydratation aiguë du nourrisson et traitement
Déshydratation aiguë du nourrisson et traitement
 
CAT devant une Pleurésie
CAT devant une PleurésieCAT devant une Pleurésie
CAT devant une Pleurésie
 
Rétention aigue des urines
Rétention aigue des urinesRétention aigue des urines
Rétention aigue des urines
 
Sarcoidose
SarcoidoseSarcoidose
Sarcoidose
 
Hypertension portale
Hypertension portaleHypertension portale
Hypertension portale
 
CAT devant des Oedemes des Membres Iinférieurs. Pr.Jamil HACHICHA
CAT devant des Oedemes des Membres Iinférieurs. Pr.Jamil HACHICHACAT devant des Oedemes des Membres Iinférieurs. Pr.Jamil HACHICHA
CAT devant des Oedemes des Membres Iinférieurs. Pr.Jamil HACHICHA
 
Syndrome de Budd-Chiari (diagnostic, traitement)
Syndrome de Budd-Chiari (diagnostic, traitement)Syndrome de Budd-Chiari (diagnostic, traitement)
Syndrome de Budd-Chiari (diagnostic, traitement)
 
Lhypertension portale-2012
Lhypertension portale-2012Lhypertension portale-2012
Lhypertension portale-2012
 
Le syndrome cavitaire
Le syndrome cavitaireLe syndrome cavitaire
Le syndrome cavitaire
 
La cholécystite
La cholécystiteLa cholécystite
La cholécystite
 
Cours orl 2ème année. powet pointe
Cours orl  2ème  année. powet pointeCours orl  2ème  année. powet pointe
Cours orl 2ème année. powet pointe
 
Appendicite aiguë
Appendicite aiguëAppendicite aiguë
Appendicite aiguë
 
Staphylococcie pleuropulmonaire
Staphylococcie pleuropulmonaireStaphylococcie pleuropulmonaire
Staphylococcie pleuropulmonaire
 
Cat devant une hémorragie digestive haute
Cat devant une hémorragie digestive hauteCat devant une hémorragie digestive haute
Cat devant une hémorragie digestive haute
 
Pneumothorax spontane
Pneumothorax spontanePneumothorax spontane
Pneumothorax spontane
 
Déshydratation aiguë du nourrisson
Déshydratation aiguë du nourrissonDéshydratation aiguë du nourrisson
Déshydratation aiguë du nourrisson
 
Staphylococcies pleuro pulmonaires
Staphylococcies  pleuro pulmonairesStaphylococcies  pleuro pulmonaires
Staphylococcies pleuro pulmonaires
 
Traitement de l'acidocétose diabétique letarget modifié
Traitement    de  l'acidocétose diabétique     letarget modifiéTraitement    de  l'acidocétose diabétique     letarget modifié
Traitement de l'acidocétose diabétique letarget modifié
 
La bronchiolite aigue
La bronchiolite aigueLa bronchiolite aigue
La bronchiolite aigue
 

En vedette

Винаходи українців
Винаходи українцівВинаходи українців
Винаходи українців
Львівська філія КНУКІМ
 
Imagenes domino
Imagenes dominoImagenes domino
Imagenes domino
fjalegre89
 
Peptide synthesis services
Peptide synthesis servicesPeptide synthesis services
Peptide synthesis services
Ronnie Ji
 
Formato de análisis
Formato de análisis Formato de análisis
Formato de análisis
Luis Ortiz Vargas
 
Φυσική Ε΄ 7.3. ΄΄ Φως και σκιές ΄΄
Φυσική Ε΄ 7.3. ΄΄ Φως και σκιές ΄΄Φυσική Ε΄ 7.3. ΄΄ Φως και σκιές ΄΄
Φυσική Ε΄ 7.3. ΄΄ Φως και σκιές ΄΄
Χρήστος Χαρμπής
 
The Part-Time MBA Program
The Part-Time MBA ProgramThe Part-Time MBA Program
The Part-Time MBA Program
Diane Kaern
 

En vedette (6)

Винаходи українців
Винаходи українцівВинаходи українців
Винаходи українців
 
Imagenes domino
Imagenes dominoImagenes domino
Imagenes domino
 
Peptide synthesis services
Peptide synthesis servicesPeptide synthesis services
Peptide synthesis services
 
Formato de análisis
Formato de análisis Formato de análisis
Formato de análisis
 
Φυσική Ε΄ 7.3. ΄΄ Φως και σκιές ΄΄
Φυσική Ε΄ 7.3. ΄΄ Φως και σκιές ΄΄Φυσική Ε΄ 7.3. ΄΄ Φως και σκιές ΄΄
Φυσική Ε΄ 7.3. ΄΄ Φως και σκιές ΄΄
 
The Part-Time MBA Program
The Part-Time MBA ProgramThe Part-Time MBA Program
The Part-Time MBA Program
 

Similaire à Diarrhée aigue topo

Choléra cours Dr Odio. Ppt université de Kinshasa
Choléra cours Dr Odio. Ppt université de KinshasaCholéra cours Dr Odio. Ppt université de Kinshasa
Choléra cours Dr Odio. Ppt université de Kinshasa
nuriel683
 
Programme national de lutte contre les maladies diarrhéiques
Programme national de lutte contre les maladies diarrhéiques Programme national de lutte contre les maladies diarrhéiques
Programme national de lutte contre les maladies diarrhéiques
Mehdi Razzok
 
Pancreatite aigue, presentation cours...
Pancreatite aigue, presentation cours...Pancreatite aigue, presentation cours...
Pancreatite aigue, presentation cours...
omisreval
 
Cours de pédiatrie médicale Tétanos néonatal.ppt
Cours de pédiatrie médicale Tétanos néonatal.pptCours de pédiatrie médicale Tétanos néonatal.ppt
Cours de pédiatrie médicale Tétanos néonatal.ppt
affoueawaAngeMireill
 
Les vomissements de l’enfant
Les vomissements de l’enfantLes vomissements de l’enfant
Les vomissements de l’enfantkillua zoldyck
 
PANCREATITE-AIGUË-PRISE-EN-CHARGE-A-LA-PHASE-INITIALE.pdf
PANCREATITE-AIGUË-PRISE-EN-CHARGE-A-LA-PHASE-INITIALE.pdfPANCREATITE-AIGUË-PRISE-EN-CHARGE-A-LA-PHASE-INITIALE.pdf
PANCREATITE-AIGUË-PRISE-EN-CHARGE-A-LA-PHASE-INITIALE.pdf
FarahDJAMA
 
Notions de pathologies ia 2017
Notions de pathologies ia 2017Notions de pathologies ia 2017
Notions de pathologies ia 2017
elkhantach
 
Pancréatite aigue
Pancréatite aiguePancréatite aigue
Pancréatite aigue
Lina
 
Etat de choc
Etat de chocEtat de choc
Etat de choc
Sandro Zorzi
 
Le syndrome d’iléo pochite
Le syndrome d’iléo pochiteLe syndrome d’iléo pochite
Le syndrome d’iléo pochite
Benamara Fouad
 
Cours soins infirmiers en chirurgie (3éme partie)
Cours soins infirmiers en chirurgie (3éme partie)Cours soins infirmiers en chirurgie (3éme partie)
Cours soins infirmiers en chirurgie (3éme partie)
SANAA TOUZAMI
 
Cat devant des vomissents
Cat devant des vomissentsCat devant des vomissents
Cat devant des vomissentskillua zoldyck
 
Cat devant des vomissents
Cat devant des vomissentsCat devant des vomissents
Cat devant des vomissentskillua zoldyck
 
Nutrition.pptx
Nutrition.pptxNutrition.pptx
Nutrition.pptx
EchohndemTeku
 
Bernard Diu Pitié 2009
Bernard Diu Pitié 2009Bernard Diu Pitié 2009
Bernard Diu Pitié 2009odeckmyn
 
Notes De PéDiatrie
Notes De PéDiatrieNotes De PéDiatrie
Notes De PéDiatrie
Mede Space
 
INFECTIONS BACTERIENNES ET CIRRHOSE
INFECTIONS BACTERIENNES ET CIRRHOSEINFECTIONS BACTERIENNES ET CIRRHOSE
INFECTIONS BACTERIENNES ET CIRRHOSE
Claude EUGENE
 
Semiologie digestive 2015
Semiologie digestive 2015Semiologie digestive 2015
Semiologie digestive 2015
Egn Njeba
 

Similaire à Diarrhée aigue topo (20)

Choléra cours Dr Odio. Ppt université de Kinshasa
Choléra cours Dr Odio. Ppt université de KinshasaCholéra cours Dr Odio. Ppt université de Kinshasa
Choléra cours Dr Odio. Ppt université de Kinshasa
 
Programme national de lutte contre les maladies diarrhéiques
Programme national de lutte contre les maladies diarrhéiques Programme national de lutte contre les maladies diarrhéiques
Programme national de lutte contre les maladies diarrhéiques
 
Pancreatite aigue, presentation cours...
Pancreatite aigue, presentation cours...Pancreatite aigue, presentation cours...
Pancreatite aigue, presentation cours...
 
Cours de pédiatrie médicale Tétanos néonatal.ppt
Cours de pédiatrie médicale Tétanos néonatal.pptCours de pédiatrie médicale Tétanos néonatal.ppt
Cours de pédiatrie médicale Tétanos néonatal.ppt
 
Les vomissements de l’enfant
Les vomissements de l’enfantLes vomissements de l’enfant
Les vomissements de l’enfant
 
La goute 2
La goute 2La goute 2
La goute 2
 
PANCREATITE-AIGUË-PRISE-EN-CHARGE-A-LA-PHASE-INITIALE.pdf
PANCREATITE-AIGUË-PRISE-EN-CHARGE-A-LA-PHASE-INITIALE.pdfPANCREATITE-AIGUË-PRISE-EN-CHARGE-A-LA-PHASE-INITIALE.pdf
PANCREATITE-AIGUË-PRISE-EN-CHARGE-A-LA-PHASE-INITIALE.pdf
 
Notions de pathologies ia 2017
Notions de pathologies ia 2017Notions de pathologies ia 2017
Notions de pathologies ia 2017
 
Pancréatite aigue
Pancréatite aiguePancréatite aigue
Pancréatite aigue
 
Etat de choc
Etat de chocEtat de choc
Etat de choc
 
Le syndrome d’iléo pochite
Le syndrome d’iléo pochiteLe syndrome d’iléo pochite
Le syndrome d’iléo pochite
 
Cours soins infirmiers en chirurgie (3éme partie)
Cours soins infirmiers en chirurgie (3éme partie)Cours soins infirmiers en chirurgie (3éme partie)
Cours soins infirmiers en chirurgie (3éme partie)
 
Cat devant des vomissents
Cat devant des vomissentsCat devant des vomissents
Cat devant des vomissents
 
Cat devant des vomissents
Cat devant des vomissentsCat devant des vomissents
Cat devant des vomissents
 
Nutrition.pptx
Nutrition.pptxNutrition.pptx
Nutrition.pptx
 
Bernard Diu Pitié 2009
Bernard Diu Pitié 2009Bernard Diu Pitié 2009
Bernard Diu Pitié 2009
 
Notes De PéDiatrie
Notes De PéDiatrieNotes De PéDiatrie
Notes De PéDiatrie
 
INFECTIONS BACTERIENNES ET CIRRHOSE
INFECTIONS BACTERIENNES ET CIRRHOSEINFECTIONS BACTERIENNES ET CIRRHOSE
INFECTIONS BACTERIENNES ET CIRRHOSE
 
Iu ext ...
Iu ext                                                                       ...Iu ext                                                                       ...
Iu ext ...
 
Semiologie digestive 2015
Semiologie digestive 2015Semiologie digestive 2015
Semiologie digestive 2015
 

Diarrhée aigue topo

  • 1. Clinique Amilcar Cabral (St, Michel) En 20 min Dr. Benkourdel 2016-2017 Diarrhée aïgue de l’enfant
  • 3. Introduction  Problème fréquent de sante publique,  Toujours potentiellement grave chez l’enfant,  De causes variées dominées par les gastroentérites aigues infectieuses, en particulier virales,  Les risques: la DSH, et la dénutrition en de passage a la chronicité  Le TRT est avant tout celui de la DSH, avec traitement symptomatique , parfois ATB, réalimentation précoce est systématique,
  • 5. Physiopathologie de la D.A Toxines de certains agents pathogènes comme NSP4 de rotavirus Entraine la stimulation des voies de signalisation, comme l’adenylcyclase membranaire Sécrétion Na+ et de Cl- vers la lumière intestinale Cette sécrétion accrue entraine l’eau et provoque une diarrhée aqueux Diarrhée par trouble de sécrétion les bactéries traversent les entérocytes et la muqueuse sans les détruire, et pénètrent dans le tissu lymphoïde sous-muqueux et mésentérique où elles se multiplient au sein des macrophages en donnant une réaction inflammatoire. L'atteinte siège généralement au niveau de l'intestin grêle. La fièvre est fréquente. II existe un risque de diffusion bactériémie, notamment chez l'immunodéprimé ou le drépanocytaire. Diarrhée gastroenterique Diarrhée dysenterique les bactéries envahissent les cellules épithéliales et S’y multiplient jusqu'à leur destruction La réaction inflammatoire locorégionale est intense, avec présence de sang, de glaires et de pus dans les selles, et généralement de fièvre. Les lésions siège au niveau du colon
  • 6. Présentation clinique Diarrhée aqueuse avec selles liquides profuses « eau de riz » très fqte et abondante Pas de fièvre, peu de dl abdo Deshydratation majeure +++ Evacuations fréquentes glairosanglantes afécales avec dl abdo diffuses +++ fx besoin, epreintes, ténesmes Fièvre ( selon étiologie ) Selles liquides , freqtes avec Dl abdo, vomissement et fièvre Sd cholériforme Sd dysentérique Sd gastro- entéritique
  • 7. Dg. étiologique: virales parasitaire Post-ATB • Surtt rotavirus • Adenovirus, Enterovirus,,, • Amibiase colique • Bilharziose • Cryptosporidiose (si HIV) • Lambliase (giardiase) • Avec tt les ATB est possible • colite pseudomembraneuse • Colite hgliée a eni A et klebsiella
  • 8. virales dans 80% des cas:  Eléments en faveur d'une diarrhée aiguë virale:  Notion d'épidémie hivernale  Possibilité d'une infection nosocomiale  Age < 18 mois  Selles aqueuses, le plus Souvent sans glaire ni sang  Evolution rapidement favorable En faveur de l’adenovirus: -Symptômes respiratoires ou ORL -Exanthème cutané Gastro-entérite à Rotavirus :  80% des diarrhées aiguës du nourrisson  incubation de 2 à 5 jours, fièvre (62% des cas),  suivie de vomissements qui précèdent la diarrhée (77 %), douleurs abdominales (23%) et déshydratation (20%)  Méthode diagnostique pour la mise en évidence du Rotavirus dans les selles (utile uniquement pour les enquêtes épidémiologiques) : agglutination de particules de latex sensibilisées par des anticorps spécifiques
  • 9. Dg. étiologique: agent bacterienne Diarrhée hydroélectrique • Choléra ( Vibrio Cholerae et sa toxine ) • E.coli Entérotoxinogène ( ETEC) → épidémie ds les crèches • Staph. Auréus • Bacillus Cereus • Clostridium perfringens Σ dysentérique • Shigella • EColi Entéroinvasif • Sd hémolytique et urémique SHU Sd gastroentéritique • Salmonella Typhi et Paratyphi A, B, C • Salmonella non typhique • Campylobacter Jejuni • Yersinia enterocolitica • EC entéropathogène
  • 10. Devant des convulsions et une diarrhée, évoquer :  Une shigellose, une salmonellose, accès palustre,  Une déshydratation avec troubles ioniques (myélinolyse centropontine si hyponatrémie trop vite corrigée)  Un syndrome hémolytique et urémique (SHU)  Une méningite virale  Un hématome sous dural si déshydratation importante  Une convulsion hyperthermique en diagnostic d'élimination
  • 11.  Diagnostic différentiel des diarrhées infectieuses  Diarrhée ischémique en periode néonatale : Entérocolite ulcéronécrotique : Au décours d’un choc ou d’une souffrance fœtale aigue  Diarrhée métabolique : Alimentation non adaptée aux capacités métaboliques du nourrisson : allergie alimentaire aux Ptn de LDV avant 3 sevrage , erreur diététique .  Diarrhée endocrinienne : Insuffisance surrénale Aigue, Hyperthyroïdie (diarrhée motrice )  Diarrhée infectieuse de causes extradigestives +++  Toute affection chirurgicale de l’abdomen : IIA, appendicite Aigue,  Début de pathologie chronique : Intolérance au gluten, Mucoviscidose, Intolérance au sucres, …  Fausse diarrhée du constipé
  • 12. C.A.T  Apprécier le degré d'urgence Troubles hémodynamiques urgence médicale absolue :  signe objectif très informatif : - Allongement du TRC >3 secondes - Marbrures et extrémités froides sont également des troubles de l'hémodynamique périphérique  signes d'apparition précoce chez le nourrisson : -Tachycardie et pouls filant (sans avec l'intensité de la fièvre) -Polypnée -Etat d'agitation puis troubles de la conscience  signes indiscutables mais d'apparition tardive . -Hypotension artérielle -Oligurie
  • 13. C.A.T  Apprécier le degré d'urgence  Un paramètre capital pour I'évaluation de la déshydratation - Le poids actuel rapporté au dernier poids noté (% de perte de poids =% de déshydratation). Caractériser la déshydratation: Examen clinique complet en dehors de l’urgence
  • 14. C.A.T  EXAMENS PARACLINIQUES: La plupart du temps aucun examen complémentaire n'est utile  Mais en cas de déshydratation sévère On demande: ionogramme sg et urinaires, Gazométrie  Diarrhée invasive avec signes systémiques NFS, hémocultures, coprocultures  Epidémie en milieu hospitalier Coproculture avec recherche de Rotavirus  signes en faveur d'une étiologie extra-digestive à la diarrhée Radio pulmonaire, NFS, ECBU, VS, ponction lombaire en fonction de I'orientation  Notion de voyage: coproculture, parasito des selles  Enfant immunodéprimé
  • 15. 3 indications d’une coproculture :  diarrhée entéroinvasive avec S systémique ,  après un retour d’un pays tropical ,  chez l’immunodéprimé +/- sujet hospitalisé
  • 16. P.E.T  Critère d’hospitalisation:  Troubles hémodynamiques  Trouble de la conscience  Déshydratation sévère > 8-l0%  Impossibilité de boire les soluté de réhydratation, ou vomissements incoercibles  Risque de mauvaise compliance au traitement.  Terrain débilité (attention au nourrisson < 3 mois du fait d'une installation parfois très rapide de la déshydratation)  Syndrome septicémique  Doute sur un abdomen chirurgical (IIA ou appendicite)  03 objective:  Réhydratation  Prévention de la dénutrition  Traitement étiologique en cas de forme entéro-invasive ou d'infection parentérale
  • 17. PLAN A : DIARRHEE AIGUE SANS SIGNES DE DSH:  TRT a domicile,  prévenir la déshydratation ------------réhydratation par voie orale.  Expliquer les règles d'utilisation de SRO à la mère  Après chaque selle donner: 1sachet dans 200ml d’eau oChez l'enfant <02 ans :50-100ml (1/4 à 1/2 tasse) à la cuillère.. oChez renfant >02ans 100-200ml(1/2 à 1tasse).  Prévenir la malnutrition : réalimentation précoce: Si allaitement maternel continuer normalement. Si allaitement artificiel :  Enfant < 3 mois : Réalimentation précoce avec lait sans protéine de lait de vache jusqu’à 3 mois (ex : Peptijunior® )  Enfant > 3 mois : → En cas de diarrhée banale : Lait habituel  Si l’enfant diversifie:  Donner plutôt des céréales, banne ou d’autre fruits, eau de riz  pas ATB sauf si indication.  revoir l'enfant à j3. j7. j10 --------- connaitre les signe d'aggravation Faire examiner l’enfant si son état s'aggrave :
  • 18.  PLAN B: DA AVEC SIGNE DE DSH <10%  L’hospitalisation n’est pas nécessaire TRT à la structure de consultation,  Réhydratation par voie orale pdt 4h Q= POIDS*75 =,,,ml  Si le poids inconnue ---voir le tableau OMS:  Avec compensation des pertes en cours SRO 20cc/kg apres chaque diarrhée  Ne pas utiliser le biberon mais a la cuillère tt les 1-2 mn si <2ans  En cas de vmst ---attendre 10mn et continue plus lentement,  Si vomissements incoercibles: SRH 75cc/kg pdt 4h avec compensation des pertes cours SRO 20cc/kg  Réévaluer l'état de l'enfant au bout de 4 heures : Pas de signes de déshydratation---poursuite PEC, à domiciie selon le Plan A. Signes de déshydratation modédée<10%— Poursuite du Plan B, Signes de DSH >10% passage au Plan C (hospitalisation et réhydratation IV).
  • 19.  Plan C: DA avec signe de DSH >10%  Hospitalisation  SELON LE SCHEMA DE REHDRATAION IV:  Phase I: h0-h2 -vise à restaurer la moitie des pertes antérieures: 00mn-30mn: 20ml/kg SSI--- débit Q/1,5 (bicarbonate 14‰ en cas d‘acidose, 30mn-02h: 30ml/kg SSI--- débit : Q/4,5 -faire le point à h2:  Reprise de la diurèse,------- phase II,  Si pas de reprise de la diurèse----- –ajouter 10-20ml/kg de SSI
  • 20.  PHASE II: h2-h24: cette phase est divise en 02: H2-h6: VISE À RESTAURER L’AUTRE MOITIE DES PERTES ANTÉRIEURS:  50ml/kg de liquide de réhydratation SRH/PCA---DEBIT Q/12  Faire le point a h6: oPrise pondéral, oEtat de réhydratation, H6-H24: VISE A ASURER LES BESOINS D’ENTRETIEN 100ml/kg de liq de réhydratation SRH/PCA—débit: Q/5,4 Faire le point a h24: oPrise pondérale, oEtat d’hydratation,
  • 21.  Dés la résolution du collapsus (phase I) : il est possible de passer directement aux SRO sous surveillance,  Une fois la DSH est corriger: l’enfant poursuivra sa PEC a domicile selon le plan A  Si nourrisson <03mois: remplacer le lait artificiel par un lait sans PLV ( risque de sensibilisation),  Si>03mois: on peut donner le lait habituel et si rechute de la diarrhée –lait sans LPV pdt 1-2sem qui sera progressivement relié par le lait habituel,
  • 22. Trt spécifique  Shigellose : Ampicilline : 100mg/kg/j en 4prise pendant I0 j. Bactrim : 08mg/kg/j de trimethoprime en 02prise pendant 05j'.  Salmonellose mineures; ATB uniquement: dans les formes sévères et avec signes systémiques : ampicilline: 100mg/kg/j en 4prises pendant 10j. Bactrim : I0mg/kg/j de trimethoprime en 02prise-pendpnt 05j;  E. coli :en cas de Bactrim 10mg/kg/j de trimethoprime en 02prise pendant 05j  Choléra : tétracycline : 12,5mg/kg/j en 04prise pendant 03j.  Compylobacter_.. érythromycine : 30-50mg/kg/j en 4prises pendant 15j,  Amibiase: Flagyl; 30mg/kg/j en4 prises,-pendant 5-10j,  Giardiase :'Flagyle:15mg/.kg/j en 4 prises-pendant Sj.
  • 23. MERCI
  • 24.
  • 25. annexe Perte pondérale Déshydratation 0 1 ( 3 à 6%) légère 2 ( 6 à 9%) modérée 3 ( >10%) sévère Fréq. cardiaque normale normale élevée élevée Fontanelle déprimée non + ++ +++ Pli cutanée 0 0 ou réductible Réductible ou persistant persistant Coloration cutanée normale normale TRC>3 secondes marbrures Muqueuses normales Un peu sèches séches Langue « rotie » Soif intense 0 + ++ +++ Tonus/conscience normal + apathique comateux
  • 26. Sd hémolytique et urémique SHU  C’est une micro angiopathie thrombotique avec lésion endothéliale secondaire à la secretion d’une vérotoxine  par la souche EHEC O 157 H7 ou Shigella dysenteriae  Terrain : nourrisson,  Phase prodromique digestive : Fièvre + diarrhée svt sanglante  Apparition brutale : pâleur , subictère , anurie ou oligurie , splénomégalie, purpura thrombopénique , protéinurie, hématurie , HTA et convulsion .  Parfois : I.I.A. , Purpura, colite, pancréatite  Bio : Anémie hémolytique avec schizocytose , Thrombopénie , IRA , possible CIVD  Guérison sans séquelle : 70 % ; mortalité 5 % , IRC d’emblée 3% → surveiller  Ttt : Restriction hydrique + transfusion + EER + ATB (Flagyl®) (+ Echanges plasmatiques )

Notes de l'éditeur

  1. Rappel sur le Transit normal chez le nourrisson Allaitement au sein 5 à 6 selles molles , granuleuses, jaune d’or, prandiale Allaitement artificiel 2 à 3 selles pateuses Alimentation diversifiée 1 à 2 selles moulées marrons La couleur verte des selles diarrhéiques signifie seulement une accélération du transit
  2. Certain parasite peut donner une diarrhée aigue hydro électrolytique mais sur des diarrhée chronique Ascaridiose, Ankylostomiase, Anguillulose, Oxyurose, Trichinose, Téniasis, Paludisme et Lambliase si non HIV . Diagnostic à évoquer devant hyperEo
  3. Certain parasite peut donner une diarrhée aigue hydro électrolytique mais sur des diarrhée chronique Ascaridiose, Ankylostomiase, Anguillulose, Oxyurose, Trichinose, Téniasis, Paludisme et Lambliase si non HIV . Diagnostic à évoquer devant hyperEo
  4. Déshydratation < 5%: pas ou peu de signes cliniques (soif et muqueuses sèches) 5% < déshydratation s l0% : signes cliniques de déshydratation (dépression de Ia fontanelle. yeux cernés, creux) sans collapsus ni persistance du pli cutané 10%<déshydratation < l5% : persistance du pli cutané constante (attention au bébépléthorique l), collapsus fréquent Déshydratation > l5%: choc hypovolémique.