SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  3
Télécharger pour lire hors ligne
Auteur/S. Abdessemed Page 1
La Chimie des urines
1. Intérêt :
La chimie des urines est un examen systématique qui permet d’orienter le diagnostic
en mettant en évidence dans l’urine d’éventuels éléments anormaux.
2. Protocole d’utilisation :
 Recueillir des urines dans un récipient propre et sec.
Plonger toutes les zones réactives de la bandelette dans l’urine fraichement émise, non
centrifugée, et l’en retirer immédiatement.
 Tapoter la tranche de la bandelette sur le bord du récipient afin d’éliminer
l’excès d’urine.
 Comparer attentivement les zones réactives aux échelles colorimétriques
correspondantes de l’étiquette du flacon. Approcher la bandelette très près des
blocs de couleur et comparer rapidement.
Le respect des temps de lecture est essentiel pour obtenir des résultats corrects.
3. Paramètres étudies :
Le PH :
L’urine fraîchement émise de sujets ayant un régime alimentaire traditionnel est
normalement acide, les résultats vont de 4.8 à 8.0. Les urines de patients ayant un
régime riche en protéines peuvent être plus acides, alors que des urines alcalines
peuvent être émises par des patients soumis à un régime à base de légumes,
d’agrumes, de lait ou de laitages.
Interprétation :
 Diminution du PH dans :
-acido-cétose diabétique
-états fébriles
-déshydratation
-diarrhées
-traitement médicamenteux acidifiants.
Auteur/S. Abdessemed Page 2
 Augmentation du PH dans :
-lithiase
-infection urinaire chronique.
NB :
Des infections des voies urinaires peuvent modifier le pH dans le sens d’une
hyperacidité ou d’une alcalinité selon la nature des germes responsables de cette
infection.
Les Protéines :
Normalement, on ne doit pas détecter de protéines dans l’urine, bien que le rein à
l’état physiologique en secrète une quantité infime.
Interprétation :
Très schématiquement on peut différencier :
 La protéinurie isolée et faible (<à 1 g /24h
) surtout chez l’enfant, qui est
le plus souvent une protéinurie intermittente (orthostatique, d’efforts
ou digestive)
 La protéinurie > à 1 gr/ 24h
qui oriente le diagnostic vers une atteinte
rénale :
-néphropathie glomérulaire
-néphropathie tubulaire
-néphropathie gravidique
Et vers l’hypertension, une atteinte cardiaque ou une infection urinaire.
Le Glucose :
Le glucose est réabsorbé au niveau des tubules rénaux après filtration glomérulaire.
La capacité maximum de réabsorption, d’environ 1,8 à 2 gr/l (10mmol/l à 11,1
mmol/l) de glucose est appelée seuil rénal. Si le glucose est présent dans le sang à une
concentration supérieure, il apparaît dans l’urine (glycosurie).
Normalement on ne détecte pas de glucose dans l’urine.
Interprétation :
La présence de glucose dans l’urine évoque deux diagnostics :
 un trouble du métabolisme des hydrates de carbones dû :
 à une lésion pancréatique : le diabète.
Le DID (Destruction des cellules B des îlots de Langerhans dans le
pancréas) ou diabète maigre
Le DNID : diabète de l’âge mur ou diabète gras (déficit cellulaire
entravant l’utilisation du glucose alimentaire)
 d’autre étiologies : -diabètes des sujets vasculaires hypertendus artérioscléreux
-diabète par déficit hépatique (cirrhose)
-diabète d’origine hypophysaire par hypercorticisme…
 un abaissement du seuil rénal : le diabète rénal
Les Corps cétoniques :
Normalement, on ne trouve pas de corps cétonique dans l’urine. Cependant, en cas
de jeune, ou de trouble du métabolisme des hydrates de carbone, les corps cétoniques
Auteur/S. Abdessemed Page 3
peuvent apparaître dans l’urine en quantité importantes, avant que leur concentration
sanguine ne s’élève.
A la suite d’un régime pauvre en glucides, les corps cétoniques (acétone, Acide
acétylacétique et acide B hydroxybutyrique) peuvent être présents dans l’urine.
En cas de déficience glucidique, les graisses sont utilisées par l’organisme comme
source d’énergie, ce qui entraine une augmentation des corps cétoniques urinaires.
Interprétation :
Chez le diabétique, l’apparition de corps cétonique urinaires est le signal important,
faisant craindre une Acido-cétose.
On les trouve aussi dans : les vomissements prolongés, beaucoup d’infection aiguës,
le jeune.
Le Sang :
La recherche de sang dans l’urine peut mettre en évidence une hématurie
(érythrocytes intacts) et une hémoglobinurie (Hb libre). La présence de 8 à 10
hématies par champs est considéré comme pathologique.
Cependant comme le risque d’hémolyse est fréquent, particulièrement dans le cas
d’urine alcaline, il est important de rechercher par une méthode chimique l’Hb
libérée par les GR lysés.
On trouve fréquemment mais pas de façon systématique du sang dans l’urine des
femmes en périodes menstruelle.
Interprétation :
 Hématurie : peut être associée à des nombreuses atteintes de l’appareil rénal, y
compris le cancer de la vessie, du rein, de la prostate, les gromérulo-néphrites
aigues, les polykystoses rénales, et les papillomes de la vessie.
Une cirrhose (atteinte des facteurs de la coagulation).
Une endocardite bactérienne, un traitement anticoagulant ou par des sulfamides, des
infections urinaire et une stase rénale peuvent être la cause d’une hématurie.
 Hémoglobinurie : peut apparaître à la suite d’une erreur transfusionnelle, de
brûlures sévères, d’anémies hémolytiques (y compris l’anémie à hématies
falciformes) d’éclampsies , de myélome multiple, de réactions allergiques ou
d’empoisonnement par les alcaloïdes.

Contenu connexe

Tendances

Méthodes pratiques de prélèvements de sang (1
Méthodes pratiques de prélèvements de sang (1Méthodes pratiques de prélèvements de sang (1
Méthodes pratiques de prélèvements de sang (1
S/Abdessemed
 
Les anticoagulants
Les anticoagulantsLes anticoagulants
Les anticoagulants
S/Abdessemed
 

Tendances (20)

Méthodes pratiques de prélèvements de sang (1
Méthodes pratiques de prélèvements de sang (1Méthodes pratiques de prélèvements de sang (1
Méthodes pratiques de prélèvements de sang (1
 
Les infections génitales chez la femme
Les infections génitales chez la femmeLes infections génitales chez la femme
Les infections génitales chez la femme
 
La cellule de nageotte
La cellule de nageotteLa cellule de nageotte
La cellule de nageotte
 
Interprétation de l'hémogramme
Interprétation de l'hémogrammeInterprétation de l'hémogramme
Interprétation de l'hémogramme
 
Test d'EMMEL ou test de falciformation des hématies
Test d'EMMEL ou test de falciformation des hématiesTest d'EMMEL ou test de falciformation des hématies
Test d'EMMEL ou test de falciformation des hématies
 
Crp
CrpCrp
Crp
 
les principales ordonnances en mycologieetparasitologie-131017142914-phpapp01...
les principales ordonnances en mycologieetparasitologie-131017142914-phpapp01...les principales ordonnances en mycologieetparasitologie-131017142914-phpapp01...
les principales ordonnances en mycologieetparasitologie-131017142914-phpapp01...
 
Hemogramme isp
Hemogramme ispHemogramme isp
Hemogramme isp
 
La cellule de malassez
La cellule de malassezLa cellule de malassez
La cellule de malassez
 
Biochimie clinique
Biochimie clinique Biochimie clinique
Biochimie clinique
 
Les examens biologiques en Hématologie
Les examens biologiques en HématologieLes examens biologiques en Hématologie
Les examens biologiques en Hématologie
 
Le dosage de l’hémoglobine glyquée (hb a1c)
Le dosage de l’hémoglobine glyquée (hb a1c)Le dosage de l’hémoglobine glyquée (hb a1c)
Le dosage de l’hémoglobine glyquée (hb a1c)
 
Les prélèvements de sang
Les prélèvements de sang   Les prélèvements de sang
Les prélèvements de sang
 
Les anticoagulants
Les anticoagulantsLes anticoagulants
Les anticoagulants
 
Exam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalents
Exam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalentsExam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalents
Exam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalents
 
Temps de saignement
Temps de saignementTemps de saignement
Temps de saignement
 
Anémie héréditaire : drépanocytose et thalassémie
Anémie héréditaire : drépanocytose et thalassémie Anémie héréditaire : drépanocytose et thalassémie
Anémie héréditaire : drépanocytose et thalassémie
 
Le test de fragilité osmotique
Le test de fragilité osmotiqueLe test de fragilité osmotique
Le test de fragilité osmotique
 
Tout sur la bactériologie
Tout sur la bactériologieTout sur la bactériologie
Tout sur la bactériologie
 
Coloration et examen des frottis sanguins
Coloration et examen des frottis sanguinsColoration et examen des frottis sanguins
Coloration et examen des frottis sanguins
 

En vedette

En vedette (20)

Dosage des triglycérides
Dosage des triglycéridesDosage des triglycérides
Dosage des triglycérides
 
La vitesse de sédimentation
La vitesse de sédimentationLa vitesse de sédimentation
La vitesse de sédimentation
 
La Numération des réticulocytes
La Numération des réticulocytesLa Numération des réticulocytes
La Numération des réticulocytes
 
Identification des bactéries "Galerie biohimique "API"
Identification  des bactéries "Galerie biohimique "API"Identification  des bactéries "Galerie biohimique "API"
Identification des bactéries "Galerie biohimique "API"
 
Ecbu examen-cytobacteriologique-des-urines-6584-nxpari ref8
Ecbu examen-cytobacteriologique-des-urines-6584-nxpari ref8Ecbu examen-cytobacteriologique-des-urines-6584-nxpari ref8
Ecbu examen-cytobacteriologique-des-urines-6584-nxpari ref8
 
Parasitologie fiches pratiques
Parasitologie fiches pratiquesParasitologie fiches pratiques
Parasitologie fiches pratiques
 
Les indices érythrocytaires
Les indices érythrocytairesLes indices érythrocytaires
Les indices érythrocytaires
 
La confection du frottis sanguin.
La confection du frottis sanguin.La confection du frottis sanguin.
La confection du frottis sanguin.
 
Le Mémoire professionnel
Le Mémoire professionnelLe Mémoire professionnel
Le Mémoire professionnel
 
L'hémogramme
L'hémogrammeL'hémogramme
L'hémogramme
 
Infection urinaire
Infection urinaireInfection urinaire
Infection urinaire
 
Dosage des facteurs de la voie exogène
Dosage des facteurs de la voie exogèneDosage des facteurs de la voie exogène
Dosage des facteurs de la voie exogène
 
Dosage du fibrinogène
Dosage du fibrinogèneDosage du fibrinogène
Dosage du fibrinogène
 
Numeration des gr
Numeration des grNumeration des gr
Numeration des gr
 
Terminologie médicale
Terminologie médicaleTerminologie médicale
Terminologie médicale
 
La mesure de la résistance capillaire
La mesure de la résistance capillaireLa mesure de la résistance capillaire
La mesure de la résistance capillaire
 
Le système du complément
Le système du complémentLe système du complément
Le système du complément
 
Les parasites
Les parasitesLes parasites
Les parasites
 
La soutenance du mémoire
La soutenance du mémoireLa soutenance du mémoire
La soutenance du mémoire
 
Rapport PFE - B.Sc IT
Rapport PFE -  B.Sc ITRapport PFE -  B.Sc IT
Rapport PFE - B.Sc IT
 

Similaire à La Chimie des urines

Ascite Pr arbaoui fac med Tlemcen
Ascite Pr arbaoui fac med TlemcenAscite Pr arbaoui fac med Tlemcen
Ascite Pr arbaoui fac med Tlemcen
Arbaoui Bouzid
 
Comment vivre avec une maladie rénale par Dr Moussayer Khadija.pdf
Comment vivre avec une maladie rénale par Dr Moussayer Khadija.pdfComment vivre avec une maladie rénale par Dr Moussayer Khadija.pdf
Comment vivre avec une maladie rénale par Dr Moussayer Khadija.pdf
Khadija Moussayer
 
Déshydratation aiguë du nourrisson et traitement
Déshydratation aiguë du nourrisson et traitementDéshydratation aiguë du nourrisson et traitement
Déshydratation aiguë du nourrisson et traitement
killua zoldyck
 
Cat devant une diarrhée chronique
Cat devant une diarrhée chroniqueCat devant une diarrhée chronique
Cat devant une diarrhée chronique
assadn2
 
les cirrhoses hépatiques et leurs étiologies
les cirrhoses hépatiques et leurs étiologiesles cirrhoses hépatiques et leurs étiologies
les cirrhoses hépatiques et leurs étiologies
BenJohnsonJUSTE1
 
Diabete insipide
Diabete insipideDiabete insipide
Diabete insipide
wimac
 
Hyponatrémie chez la personne âgée
Hyponatrémie chez la personne âgéeHyponatrémie chez la personne âgée
Hyponatrémie chez la personne âgée
Réseau Pro Santé
 

Similaire à La Chimie des urines (20)

Ascite Pr arbaoui fac med Tlemcen
Ascite Pr arbaoui fac med TlemcenAscite Pr arbaoui fac med Tlemcen
Ascite Pr arbaoui fac med Tlemcen
 
Comment vivre avec une maladie rénale par Dr Moussayer Khadija.pdf
Comment vivre avec une maladie rénale par Dr Moussayer Khadija.pdfComment vivre avec une maladie rénale par Dr Moussayer Khadija.pdf
Comment vivre avec une maladie rénale par Dr Moussayer Khadija.pdf
 
DIARRHEE AIGUE DE L’ENFANT MS ALAIN [Enregistrement automatique].pptx
DIARRHEE AIGUE DE L’ENFANT MS ALAIN [Enregistrement automatique].pptxDIARRHEE AIGUE DE L’ENFANT MS ALAIN [Enregistrement automatique].pptx
DIARRHEE AIGUE DE L’ENFANT MS ALAIN [Enregistrement automatique].pptx
 
Analyse des urines
Analyse des urinesAnalyse des urines
Analyse des urines
 
Déshydratation aiguë du nourrisson et traitement
Déshydratation aiguë du nourrisson et traitementDéshydratation aiguë du nourrisson et traitement
Déshydratation aiguë du nourrisson et traitement
 
CAT devant une hyponatrémie
CAT devant une hyponatrémieCAT devant une hyponatrémie
CAT devant une hyponatrémie
 
Cat devant une diarrhée chronique
Cat devant une diarrhée chroniqueCat devant une diarrhée chronique
Cat devant une diarrhée chronique
 
nutrition
nutrition nutrition
nutrition
 
les cirrhoses hépatiques et leurs étiologies
les cirrhoses hépatiques et leurs étiologiesles cirrhoses hépatiques et leurs étiologies
les cirrhoses hépatiques et leurs étiologies
 
Chap 18 f
Chap 18 fChap 18 f
Chap 18 f
 
Notions de pathologies ia 2017
Notions de pathologies ia 2017Notions de pathologies ia 2017
Notions de pathologies ia 2017
 
Guide-exam-bio-5-18-01-08.pdf
Guide-exam-bio-5-18-01-08.pdfGuide-exam-bio-5-18-01-08.pdf
Guide-exam-bio-5-18-01-08.pdf
 
Diabete insipide
Diabete insipideDiabete insipide
Diabete insipide
 
Semiologi (1)
Semiologi (1)Semiologi (1)
Semiologi (1)
 
Alcool et foie
Alcool et foieAlcool et foie
Alcool et foie
 
Constipation
ConstipationConstipation
Constipation
 
Lessensiel En Gastro HéPatologie
Lessensiel En Gastro HéPatologieLessensiel En Gastro HéPatologie
Lessensiel En Gastro HéPatologie
 
Urgences métaboliques du nourrisson
Urgences métaboliques du nourrisson Urgences métaboliques du nourrisson
Urgences métaboliques du nourrisson
 
Hyponatrémie chez la personne âgée
Hyponatrémie chez la personne âgéeHyponatrémie chez la personne âgée
Hyponatrémie chez la personne âgée
 
L'hemodialyse
L'hemodialyseL'hemodialyse
L'hemodialyse
 

Plus de S/Abdessemed

La microbiologie, de ses origines aux maladies emergentes
La microbiologie, de ses origines aux maladies emergentesLa microbiologie, de ses origines aux maladies emergentes
La microbiologie, de ses origines aux maladies emergentes
S/Abdessemed
 
Les Examens de laboratoire (valeurs normales et variations pathologique)
Les Examens de laboratoire (valeurs normales et variations pathologique)Les Examens de laboratoire (valeurs normales et variations pathologique)
Les Examens de laboratoire (valeurs normales et variations pathologique)
S/Abdessemed
 

Plus de S/Abdessemed (20)

La coloration au bleu de prusse (coloration de perls).pptx
La coloration au bleu de prusse  (coloration de perls).pptxLa coloration au bleu de prusse  (coloration de perls).pptx
La coloration au bleu de prusse (coloration de perls).pptx
 
Parasitologie médicale..pdf
Parasitologie médicale..pdfParasitologie médicale..pdf
Parasitologie médicale..pdf
 
Le microscope
Le microscope Le microscope
Le microscope
 
La microbiologie, de ses origines aux maladies emergentes
La microbiologie, de ses origines aux maladies emergentesLa microbiologie, de ses origines aux maladies emergentes
La microbiologie, de ses origines aux maladies emergentes
 
Les milieux de culture en Bactériologie
 Les milieux de culture en Bactériologie Les milieux de culture en Bactériologie
Les milieux de culture en Bactériologie
 
Les examens biologiques qui permettent de faire le diagnostic de l’infection ...
Les examens biologiques qui permettent de faire le diagnostic de l’infection ...Les examens biologiques qui permettent de faire le diagnostic de l’infection ...
Les examens biologiques qui permettent de faire le diagnostic de l’infection ...
 
La Numération des plaquettes
La Numération des plaquettesLa Numération des plaquettes
La Numération des plaquettes
 
Généralités sur le sérodiagnostic
Généralités sur le sérodiagnosticGénéralités sur le sérodiagnostic
Généralités sur le sérodiagnostic
 
Les Réactions Antigènes- Anticorps
Les Réactions  Antigènes- AnticorpsLes Réactions  Antigènes- Anticorps
Les Réactions Antigènes- Anticorps
 
L'incubateur
L'incubateurL'incubateur
L'incubateur
 
Le distillateur
Le distillateurLe distillateur
Le distillateur
 
Le bain marie
Le bain marieLe bain marie
Le bain marie
 
La Bactériologie
La BactériologieLa Bactériologie
La Bactériologie
 
Les Examens de laboratoire (valeurs normales et variations pathologique)
Les Examens de laboratoire (valeurs normales et variations pathologique)Les Examens de laboratoire (valeurs normales et variations pathologique)
Les Examens de laboratoire (valeurs normales et variations pathologique)
 
Sémiologie et vocabulaire médical
Sémiologie et vocabulaire médicalSémiologie et vocabulaire médical
Sémiologie et vocabulaire médical
 
La centrifugation
La centrifugationLa centrifugation
La centrifugation
 
Dosage de l'Albuminémie
Dosage de l'AlbuminémieDosage de l'Albuminémie
Dosage de l'Albuminémie
 
La Formule leucocytaire
La Formule leucocytaireLa Formule leucocytaire
La Formule leucocytaire
 
L'hormone gonadotrophine chorionique humaine (hCG)
L'hormone gonadotrophine chorionique humaine (hCG)L'hormone gonadotrophine chorionique humaine (hCG)
L'hormone gonadotrophine chorionique humaine (hCG)
 
Les transaminases
Les transaminasesLes transaminases
Les transaminases
 

Dernier

Dernier (7)

Artificial intelligence and medicine by SILINI.pptx
Artificial intelligence and medicine by SILINI.pptxArtificial intelligence and medicine by SILINI.pptx
Artificial intelligence and medicine by SILINI.pptx
 
Cours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdf
Cours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdfCours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdf
Cours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdf
 
LES TECHNIQUES ET METHODES EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdf
LES TECHNIQUES ET METHODES  EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdfLES TECHNIQUES ET METHODES  EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdf
LES TECHNIQUES ET METHODES EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdf
 
ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...
ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...
ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...
 
Guide bonne pratique fabrication domaine pharmaceutique.pdf
Guide bonne pratique fabrication domaine pharmaceutique.pdfGuide bonne pratique fabrication domaine pharmaceutique.pdf
Guide bonne pratique fabrication domaine pharmaceutique.pdf
 
La radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapie
La radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapieLa radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapie
La radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapie
 
Biochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdf
Biochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdfBiochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdf
Biochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdf
 

La Chimie des urines

  • 1. Auteur/S. Abdessemed Page 1 La Chimie des urines 1. Intérêt : La chimie des urines est un examen systématique qui permet d’orienter le diagnostic en mettant en évidence dans l’urine d’éventuels éléments anormaux. 2. Protocole d’utilisation :  Recueillir des urines dans un récipient propre et sec. Plonger toutes les zones réactives de la bandelette dans l’urine fraichement émise, non centrifugée, et l’en retirer immédiatement.  Tapoter la tranche de la bandelette sur le bord du récipient afin d’éliminer l’excès d’urine.  Comparer attentivement les zones réactives aux échelles colorimétriques correspondantes de l’étiquette du flacon. Approcher la bandelette très près des blocs de couleur et comparer rapidement. Le respect des temps de lecture est essentiel pour obtenir des résultats corrects. 3. Paramètres étudies : Le PH : L’urine fraîchement émise de sujets ayant un régime alimentaire traditionnel est normalement acide, les résultats vont de 4.8 à 8.0. Les urines de patients ayant un régime riche en protéines peuvent être plus acides, alors que des urines alcalines peuvent être émises par des patients soumis à un régime à base de légumes, d’agrumes, de lait ou de laitages. Interprétation :  Diminution du PH dans : -acido-cétose diabétique -états fébriles -déshydratation -diarrhées -traitement médicamenteux acidifiants.
  • 2. Auteur/S. Abdessemed Page 2  Augmentation du PH dans : -lithiase -infection urinaire chronique. NB : Des infections des voies urinaires peuvent modifier le pH dans le sens d’une hyperacidité ou d’une alcalinité selon la nature des germes responsables de cette infection. Les Protéines : Normalement, on ne doit pas détecter de protéines dans l’urine, bien que le rein à l’état physiologique en secrète une quantité infime. Interprétation : Très schématiquement on peut différencier :  La protéinurie isolée et faible (<à 1 g /24h ) surtout chez l’enfant, qui est le plus souvent une protéinurie intermittente (orthostatique, d’efforts ou digestive)  La protéinurie > à 1 gr/ 24h qui oriente le diagnostic vers une atteinte rénale : -néphropathie glomérulaire -néphropathie tubulaire -néphropathie gravidique Et vers l’hypertension, une atteinte cardiaque ou une infection urinaire. Le Glucose : Le glucose est réabsorbé au niveau des tubules rénaux après filtration glomérulaire. La capacité maximum de réabsorption, d’environ 1,8 à 2 gr/l (10mmol/l à 11,1 mmol/l) de glucose est appelée seuil rénal. Si le glucose est présent dans le sang à une concentration supérieure, il apparaît dans l’urine (glycosurie). Normalement on ne détecte pas de glucose dans l’urine. Interprétation : La présence de glucose dans l’urine évoque deux diagnostics :  un trouble du métabolisme des hydrates de carbones dû :  à une lésion pancréatique : le diabète. Le DID (Destruction des cellules B des îlots de Langerhans dans le pancréas) ou diabète maigre Le DNID : diabète de l’âge mur ou diabète gras (déficit cellulaire entravant l’utilisation du glucose alimentaire)  d’autre étiologies : -diabètes des sujets vasculaires hypertendus artérioscléreux -diabète par déficit hépatique (cirrhose) -diabète d’origine hypophysaire par hypercorticisme…  un abaissement du seuil rénal : le diabète rénal Les Corps cétoniques : Normalement, on ne trouve pas de corps cétonique dans l’urine. Cependant, en cas de jeune, ou de trouble du métabolisme des hydrates de carbone, les corps cétoniques
  • 3. Auteur/S. Abdessemed Page 3 peuvent apparaître dans l’urine en quantité importantes, avant que leur concentration sanguine ne s’élève. A la suite d’un régime pauvre en glucides, les corps cétoniques (acétone, Acide acétylacétique et acide B hydroxybutyrique) peuvent être présents dans l’urine. En cas de déficience glucidique, les graisses sont utilisées par l’organisme comme source d’énergie, ce qui entraine une augmentation des corps cétoniques urinaires. Interprétation : Chez le diabétique, l’apparition de corps cétonique urinaires est le signal important, faisant craindre une Acido-cétose. On les trouve aussi dans : les vomissements prolongés, beaucoup d’infection aiguës, le jeune. Le Sang : La recherche de sang dans l’urine peut mettre en évidence une hématurie (érythrocytes intacts) et une hémoglobinurie (Hb libre). La présence de 8 à 10 hématies par champs est considéré comme pathologique. Cependant comme le risque d’hémolyse est fréquent, particulièrement dans le cas d’urine alcaline, il est important de rechercher par une méthode chimique l’Hb libérée par les GR lysés. On trouve fréquemment mais pas de façon systématique du sang dans l’urine des femmes en périodes menstruelle. Interprétation :  Hématurie : peut être associée à des nombreuses atteintes de l’appareil rénal, y compris le cancer de la vessie, du rein, de la prostate, les gromérulo-néphrites aigues, les polykystoses rénales, et les papillomes de la vessie. Une cirrhose (atteinte des facteurs de la coagulation). Une endocardite bactérienne, un traitement anticoagulant ou par des sulfamides, des infections urinaire et une stase rénale peuvent être la cause d’une hématurie.  Hémoglobinurie : peut apparaître à la suite d’une erreur transfusionnelle, de brûlures sévères, d’anémies hémolytiques (y compris l’anémie à hématies falciformes) d’éclampsies , de myélome multiple, de réactions allergiques ou d’empoisonnement par les alcaloïdes.