SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  11
Rétention aigue d’urine
I .Définition :

C’est l’impossibilité brutale et totale d’uriner

Elle se différencie de l’anurie ou l’urine ne
   parvient plus jusqu'à la vessie(insuffisance
   rénale aigue d’origine néphrologique ,
   obstacle urétéral bilatéral….)

NB : la rétention vésicale chronique :
  l’impossibilité de vider complètement sa
  vessie lors de la miction qui peut
  s’accompagner d’une distension vésicale
  avec le risque à long terme de retentir sur
  la fonction rénale.
II .Diagnostic :

Le diagnostic est facile car le patient se plaint
    d’une furieuse et douloureuse envie
    d’uriner
A .Interrogatoire :
Il révèle souvent l’existence d’un événement
    déclenchant :
     • Boissons trop abondantes
     • Long voyage assis
     • Prise de médicament (morphine, alpha-
       stimulant, parasympathomimétique).
Il recherche une dysurie et une pollakiurie
    ancienne
B .Examen clinique : retrouve

•    Voussure hypogastrique, matte et
  convexe.
•    La palpation est douloureuse et réveille
  l’envie d’uriner.

C .Examens complémentaires :Il sont
   rarement utiles, le diagnostic est clinique .
L’ASP peut montrer une opacité pelvienne à
   convexité supérieur.
L’échographie vésicale peut lever un doute
   diagnostique.
Dés le diagnostic posé :

Il faut impérativement soulager le patient en
    lui proposant un drainage évacuateur.
Le drainage peut être fait par la pose d’une
    sonde vésicale ou d’un cathéter sus-
    pubien.

Il faut évacuer la vessie d’urgence pour :

  Soulager le malade,
  Eviter les complications aigues du bas
  appareil urinaire (mécaniques),
  Eviter à terme une insuffisance rénale
  obstructive.
……SONDAGE VESICAL :
C’est le mode habituel de drainage de la vessie.
Il doit être effectué avec une asepsie rigoureuse +++.
..Contre indications:
   La rétention fébrile (évocatrice de prostatite)
   Sténose urétrale
   Le traumatisme de l’urètre et du bassin
..Avantage:
   Simple à réaliser
   Il peut être laissé à demeure
..Inconvénients:
   Il empêche la réalisation d’épreuve de clampage
   Il peut créer des sténoses à distance, surtout en cas de fausse
    route
   Il est déconseillé chez le sujet jeune
Impératif !!!

• l’évacuation de la vessie doit être
  progressive pour éviter l’hémorragie à vacuo

•    Le malade doit s’hydrater abondamment.
    S’il est dans l’impossibilité de le faire, le
    perfuser pour compenser volume à volume.
……Le cathétérisme sus-pubien :

Il correspond à la mise en place d’un catheter par
    voie percutanée en regard de la vessie (hypogastre)
    à l’aide d’un trocart.
Le seul danger est de poser un cathéter sus-pubien en
    l’absence de globe vésical+++
Contre indications :
    Caillotage vésical,hématurie
    Un antécédent connu de tumeur de vessie,
    Des troubles de l’hémostase,
    Une cicatrice de laparotomie ou un pontage vasculaire extra-
   anatomique sur le trajet de la ponction.
CATHETER SUS PUBIEN
Avantage :
  Mode de vidange vésicale qui permet de préserver l’urètre,
 De réaliser des épreuves de clampage,
 De faire une opacification rétrograde du bas appareil par le
  cathéter(fracture de l’urètre)
 Idéal chez le patient jeune.
Inconvénients :
 Calibre moins large que la sonde urinaire avec le risque donc
 d’obstruction plus fréquent .
III .Etiologie :            •    Spécifiques à l’homme:
                                                     Pathologie prostatique
                                                     Sténose de l’urètre
• Obstruction physique à
  l’évacuation vésicale :                   •    Spécifiques à la femme:
 Caillotage vésical                                  Prolapsus génital
 Tumeur vésicale                                     Tumeur utérine ou ovarienne
                                                     Sténose du méat
 Calcul enclavé dans le col
 Corps étranger dans l’urètre
 Maladie du col vésical
                                             •   Spécifiques à l’enfant:
• Vessie neurogéne :                              Infection urinaire
                                                  Valve de l’urètre postérieur chez
  Centrale (traumatisme médullaire,          le garçon
sclérose en plaque, parkinson ...)               Hématocolpos de la fille pubère
  Périphérique (diabète, éthylisme               Tumeur pelvienne
chronique…)                                      Phimosis infecté
• Causes fonctionnelles :
   Vessie « claquée » après distension vésicale
   Rétention réflexe secondaire à une pathologie ano rectale (hémorroïdes,
fécalome …)

Contenu connexe

Tendances

Syndrome de condensation pulmonaire
Syndrome de condensation pulmonaireSyndrome de condensation pulmonaire
Syndrome de condensation pulmonaire
Mehdy Wayzani
 
Infection urinaire ext
Infection urinaire extInfection urinaire ext
Infection urinaire ext
killua zoldyck
 
Occlusion intestinale
Occlusion intestinaleOcclusion intestinale
Occlusion intestinale
Rose De Sable
 
Dyspnée Laryngée
Dyspnée Laryngée Dyspnée Laryngée
Dyspnée Laryngée
MarineBzh
 
Les anginesbactériennes
Les anginesbactériennesLes anginesbactériennes
Les anginesbactériennes
mai13
 
Dg et CAT devant une hémoptysie
Dg et CAT devant une hémoptysieDg et CAT devant une hémoptysie
Dg et CAT devant une hémoptysie
Dr. Kerfah Soumia
 
Prise en charge de la crise drepanocytaire
Prise en charge de la crise drepanocytairePrise en charge de la crise drepanocytaire
Prise en charge de la crise drepanocytaire
laamlove
 
Staphylococcie pleuropulmonaire
Staphylococcie pleuropulmonaireStaphylococcie pleuropulmonaire
Staphylococcie pleuropulmonaire
Dr. Kerfah Soumia
 
Les abcès-hépatiques-2012
Les abcès-hépatiques-2012Les abcès-hépatiques-2012
Les abcès-hépatiques-2012
Hassan HAMALA
 

Tendances (20)

Angiocholite aiguë
Angiocholite aiguë Angiocholite aiguë
Angiocholite aiguë
 
Syndrome de condensation pulmonaire
Syndrome de condensation pulmonaireSyndrome de condensation pulmonaire
Syndrome de condensation pulmonaire
 
Vascularites et poumon
Vascularites et poumonVascularites et poumon
Vascularites et poumon
 
Infection urinaire ext
Infection urinaire extInfection urinaire ext
Infection urinaire ext
 
Occlusion intestinale
Occlusion intestinaleOcclusion intestinale
Occlusion intestinale
 
Dyspnée Laryngée
Dyspnée Laryngée Dyspnée Laryngée
Dyspnée Laryngée
 
Comment rédiger une observation médicale ++++
Comment rédiger une observation médicale ++++Comment rédiger une observation médicale ++++
Comment rédiger une observation médicale ++++
 
Les anginesbactériennes
Les anginesbactériennesLes anginesbactériennes
Les anginesbactériennes
 
Le syndrome de condensation pulmonaire
Le syndrome de condensation pulmonaireLe syndrome de condensation pulmonaire
Le syndrome de condensation pulmonaire
 
Dg et CAT devant une hémoptysie
Dg et CAT devant une hémoptysieDg et CAT devant une hémoptysie
Dg et CAT devant une hémoptysie
 
Prise en charge de la drepanocytose chez l'enfant 2016
Prise en charge de la drepanocytose chez l'enfant 2016Prise en charge de la drepanocytose chez l'enfant 2016
Prise en charge de la drepanocytose chez l'enfant 2016
 
Cat devant une dysphagie
Cat devant une dysphagieCat devant une dysphagie
Cat devant une dysphagie
 
Embolie pulmonaire
Embolie pulmonaireEmbolie pulmonaire
Embolie pulmonaire
 
Crises convulsives
Crises convulsivesCrises convulsives
Crises convulsives
 
Prise en charge de la crise drepanocytaire
Prise en charge de la crise drepanocytairePrise en charge de la crise drepanocytaire
Prise en charge de la crise drepanocytaire
 
Rupture des membranes
Rupture des membranesRupture des membranes
Rupture des membranes
 
Staphylococcie pleuropulmonaire
Staphylococcie pleuropulmonaireStaphylococcie pleuropulmonaire
Staphylococcie pleuropulmonaire
 
La miliaire tuberculeuse
La miliaire tuberculeuseLa miliaire tuberculeuse
La miliaire tuberculeuse
 
Cancers thyroidiens
Cancers thyroidiensCancers thyroidiens
Cancers thyroidiens
 
Les abcès-hépatiques-2012
Les abcès-hépatiques-2012Les abcès-hépatiques-2012
Les abcès-hépatiques-2012
 

Similaire à Rétention aigue des urines

Minimum quarante caractères requis pour c
Minimum quarante caractères requis pour cMinimum quarante caractères requis pour c
Minimum quarante caractères requis pour c
BenJohnsonJUSTE1
 
Pathologie de l_appareil_urinaire
Pathologie de l_appareil_urinairePathologie de l_appareil_urinaire
Pathologie de l_appareil_urinaire
Hana Hanouna
 
Complications urinaires des fractures du bassin
Complications urinaires des fractures du bassinComplications urinaires des fractures du bassin
Complications urinaires des fractures du bassin
RimaGuemriche
 
CAT_DEVANT_LES_ALGIES_PELVIENNES_(continue).pptx
CAT_DEVANT_LES_ALGIES_PELVIENNES_(continue).pptxCAT_DEVANT_LES_ALGIES_PELVIENNES_(continue).pptx
CAT_DEVANT_LES_ALGIES_PELVIENNES_(continue).pptx
8gmr5cy97y
 
Anus douloureux
Anus douloureuxAnus douloureux
Anus douloureux
alioukaour
 

Similaire à Rétention aigue des urines (20)

Minimum quarante caractères requis pour c
Minimum quarante caractères requis pour cMinimum quarante caractères requis pour c
Minimum quarante caractères requis pour c
 
Adenome de prostate
Adenome de prostateAdenome de prostate
Adenome de prostate
 
Iu ext ...
Iu ext                                                                       ...Iu ext                                                                       ...
Iu ext ...
 
Pathologie de l_appareil_urinaire
Pathologie de l_appareil_urinairePathologie de l_appareil_urinaire
Pathologie de l_appareil_urinaire
 
Diu gynecologie medicale Rennes partie 2
Diu gynecologie medicale Rennes partie 2Diu gynecologie medicale Rennes partie 2
Diu gynecologie medicale Rennes partie 2
 
Un trauma abdominal intéressant
Un trauma abdominal intéressantUn trauma abdominal intéressant
Un trauma abdominal intéressant
 
Lithiase Urinaire
Lithiase UrinaireLithiase Urinaire
Lithiase Urinaire
 
CAT devant une occlusion intestinale aigue
CAT devant une occlusion intestinale aigueCAT devant une occlusion intestinale aigue
CAT devant une occlusion intestinale aigue
 
Cat
CatCat
Cat
 
Colectomie gauche et droite
Colectomie gauche et droite Colectomie gauche et droite
Colectomie gauche et droite
 
Hernies internes : types, diagnostic et traitements
Hernies internes : types, diagnostic et traitementsHernies internes : types, diagnostic et traitements
Hernies internes : types, diagnostic et traitements
 
L'Imagerie en Urologie Dr BARKAOUI
L'Imagerie en Urologie Dr BARKAOUIL'Imagerie en Urologie Dr BARKAOUI
L'Imagerie en Urologie Dr BARKAOUI
 
Complications urinaires des fractures du bassin
Complications urinaires des fractures du bassinComplications urinaires des fractures du bassin
Complications urinaires des fractures du bassin
 
Kyste de l’ovaire++.ppt
Kyste de l’ovaire++.pptKyste de l’ovaire++.ppt
Kyste de l’ovaire++.ppt
 
Vessie-neurologique-Dr-Meyer.pdf
Vessie-neurologique-Dr-Meyer.pdfVessie-neurologique-Dr-Meyer.pdf
Vessie-neurologique-Dr-Meyer.pdf
 
CAT_DEVANT_LES_ALGIES_PELVIENNES_(continue).pptx
CAT_DEVANT_LES_ALGIES_PELVIENNES_(continue).pptxCAT_DEVANT_LES_ALGIES_PELVIENNES_(continue).pptx
CAT_DEVANT_LES_ALGIES_PELVIENNES_(continue).pptx
 
Occlusion Colon.pptx
Occlusion Colon.pptxOcclusion Colon.pptx
Occlusion Colon.pptx
 
Les hématuries
Les hématuriesLes hématuries
Les hématuries
 
Anus douloureux
Anus douloureuxAnus douloureux
Anus douloureux
 
cours d'obstétrique : complications traumatiques de l'accouchement
cours d'obstétrique : complications traumatiques de l'accouchementcours d'obstétrique : complications traumatiques de l'accouchement
cours d'obstétrique : complications traumatiques de l'accouchement
 

Plus de killua zoldyck

Ulcأ¨res gastro duodأ©naux
Ulcأ¨res gastro  duodأ©nauxUlcأ¨res gastro  duodأ©naux
Ulcأ¨res gastro duodأ©naux
killua zoldyck
 
2.endocadite inféctieuse tizi dim 29 09-2013
2.endocadite inféctieuse tizi dim 29 09-20132.endocadite inféctieuse tizi dim 29 09-2013
2.endocadite inféctieuse tizi dim 29 09-2013
killua zoldyck
 
S1 anamnese 2013 +++(3)
S1 anamnese 2013 +++(3)S1 anamnese 2013 +++(3)
S1 anamnese 2013 +++(3)
killua zoldyck
 
Troubles+de+la+motilt+oculair
Troubles+de+la+motilt+oculairTroubles+de+la+motilt+oculair
Troubles+de+la+motilt+oculair
killua zoldyck
 
Therapeutique oculaire
Therapeutique oculaireTherapeutique oculaire
Therapeutique oculaire
killua zoldyck
 
Les tumeurs de l’appareil visuel
Les tumeurs de l’appareil visuelLes tumeurs de l’appareil visuel
Les tumeurs de l’appareil visuel
killua zoldyck
 
Comas 3eme année [lecture seule]
Comas 3eme année [lecture seule]Comas 3eme année [lecture seule]
Comas 3eme année [lecture seule]
killua zoldyck
 
Leishmaniose cours 2011_fin_2
Leishmaniose cours 2011_fin_2Leishmaniose cours 2011_fin_2
Leishmaniose cours 2011_fin_2
killua zoldyck
 
Les différentes immobilisations aux urgences
Les différentes immobilisations aux urgencesLes différentes immobilisations aux urgences
Les différentes immobilisations aux urgences
killua zoldyck
 
Cat tres pratique copyinternet
Cat tres pratique   copyinternetCat tres pratique   copyinternet
Cat tres pratique copyinternet
killua zoldyck
 
Guide pratique des urgence en urologie
Guide pratique des urgence en urologieGuide pratique des urgence en urologie
Guide pratique des urgence en urologie
killua zoldyck
 
Manifestations cliniques de la lithiase urinaire
Manifestations cliniques de la lithiase urinaireManifestations cliniques de la lithiase urinaire
Manifestations cliniques de la lithiase urinaire
killua zoldyck
 

Plus de killua zoldyck (20)

071 hausfater
071 hausfater071 hausfater
071 hausfater
 
Ulcأ¨res gastro duodأ©naux
Ulcأ¨res gastro  duodأ©nauxUlcأ¨res gastro  duodأ©naux
Ulcأ¨res gastro duodأ©naux
 
Icteres
IcteresIcteres
Icteres
 
Megaœsophage
MegaœsophageMegaœsophage
Megaœsophage
 
2.endocadite inféctieuse tizi dim 29 09-2013
2.endocadite inféctieuse tizi dim 29 09-20132.endocadite inféctieuse tizi dim 29 09-2013
2.endocadite inféctieuse tizi dim 29 09-2013
 
Megaœsophage
MegaœsophageMegaœsophage
Megaœsophage
 
S1 anamnese 2013 +++(3)
S1 anamnese 2013 +++(3)S1 anamnese 2013 +++(3)
S1 anamnese 2013 +++(3)
 
Troubles+de+la+motilt+oculair
Troubles+de+la+motilt+oculairTroubles+de+la+motilt+oculair
Troubles+de+la+motilt+oculair
 
Les cataractes
Les cataractesLes cataractes
Les cataractes
 
Therapeutique oculaire
Therapeutique oculaireTherapeutique oculaire
Therapeutique oculaire
 
Les tumeurs de l’appareil visuel
Les tumeurs de l’appareil visuelLes tumeurs de l’appareil visuel
Les tumeurs de l’appareil visuel
 
Les glaucomes
Les glaucomesLes glaucomes
Les glaucomes
 
Comas 3eme année [lecture seule]
Comas 3eme année [lecture seule]Comas 3eme année [lecture seule]
Comas 3eme année [lecture seule]
 
Pancréatite aiguë
Pancréatite aiguëPancréatite aiguë
Pancréatite aiguë
 
Leishmaniose cours 2011_fin_2
Leishmaniose cours 2011_fin_2Leishmaniose cours 2011_fin_2
Leishmaniose cours 2011_fin_2
 
Les différentes immobilisations aux urgences
Les différentes immobilisations aux urgencesLes différentes immobilisations aux urgences
Les différentes immobilisations aux urgences
 
Orl
OrlOrl
Orl
 
Cat tres pratique copyinternet
Cat tres pratique   copyinternetCat tres pratique   copyinternet
Cat tres pratique copyinternet
 
Guide pratique des urgence en urologie
Guide pratique des urgence en urologieGuide pratique des urgence en urologie
Guide pratique des urgence en urologie
 
Manifestations cliniques de la lithiase urinaire
Manifestations cliniques de la lithiase urinaireManifestations cliniques de la lithiase urinaire
Manifestations cliniques de la lithiase urinaire
 

Rétention aigue des urines

  • 2. I .Définition : C’est l’impossibilité brutale et totale d’uriner Elle se différencie de l’anurie ou l’urine ne parvient plus jusqu'à la vessie(insuffisance rénale aigue d’origine néphrologique , obstacle urétéral bilatéral….) NB : la rétention vésicale chronique : l’impossibilité de vider complètement sa vessie lors de la miction qui peut s’accompagner d’une distension vésicale avec le risque à long terme de retentir sur la fonction rénale.
  • 3. II .Diagnostic : Le diagnostic est facile car le patient se plaint d’une furieuse et douloureuse envie d’uriner A .Interrogatoire : Il révèle souvent l’existence d’un événement déclenchant : • Boissons trop abondantes • Long voyage assis • Prise de médicament (morphine, alpha- stimulant, parasympathomimétique). Il recherche une dysurie et une pollakiurie ancienne
  • 4. B .Examen clinique : retrouve • Voussure hypogastrique, matte et convexe. • La palpation est douloureuse et réveille l’envie d’uriner. C .Examens complémentaires :Il sont rarement utiles, le diagnostic est clinique . L’ASP peut montrer une opacité pelvienne à convexité supérieur. L’échographie vésicale peut lever un doute diagnostique.
  • 5. Dés le diagnostic posé : Il faut impérativement soulager le patient en lui proposant un drainage évacuateur. Le drainage peut être fait par la pose d’une sonde vésicale ou d’un cathéter sus- pubien. Il faut évacuer la vessie d’urgence pour : Soulager le malade, Eviter les complications aigues du bas appareil urinaire (mécaniques), Eviter à terme une insuffisance rénale obstructive.
  • 6. ……SONDAGE VESICAL : C’est le mode habituel de drainage de la vessie. Il doit être effectué avec une asepsie rigoureuse +++. ..Contre indications: La rétention fébrile (évocatrice de prostatite) Sténose urétrale Le traumatisme de l’urètre et du bassin ..Avantage: Simple à réaliser Il peut être laissé à demeure ..Inconvénients: Il empêche la réalisation d’épreuve de clampage Il peut créer des sténoses à distance, surtout en cas de fausse route Il est déconseillé chez le sujet jeune
  • 7. Impératif !!! • l’évacuation de la vessie doit être progressive pour éviter l’hémorragie à vacuo • Le malade doit s’hydrater abondamment. S’il est dans l’impossibilité de le faire, le perfuser pour compenser volume à volume.
  • 8. ……Le cathétérisme sus-pubien : Il correspond à la mise en place d’un catheter par voie percutanée en regard de la vessie (hypogastre) à l’aide d’un trocart. Le seul danger est de poser un cathéter sus-pubien en l’absence de globe vésical+++ Contre indications : Caillotage vésical,hématurie Un antécédent connu de tumeur de vessie, Des troubles de l’hémostase, Une cicatrice de laparotomie ou un pontage vasculaire extra- anatomique sur le trajet de la ponction.
  • 10. Avantage : Mode de vidange vésicale qui permet de préserver l’urètre, De réaliser des épreuves de clampage, De faire une opacification rétrograde du bas appareil par le cathéter(fracture de l’urètre) Idéal chez le patient jeune. Inconvénients : Calibre moins large que la sonde urinaire avec le risque donc d’obstruction plus fréquent .
  • 11. III .Etiologie : • Spécifiques à l’homme: Pathologie prostatique Sténose de l’urètre • Obstruction physique à l’évacuation vésicale : • Spécifiques à la femme: Caillotage vésical Prolapsus génital Tumeur vésicale Tumeur utérine ou ovarienne Sténose du méat Calcul enclavé dans le col Corps étranger dans l’urètre Maladie du col vésical • Spécifiques à l’enfant: • Vessie neurogéne : Infection urinaire Valve de l’urètre postérieur chez Centrale (traumatisme médullaire, le garçon sclérose en plaque, parkinson ...) Hématocolpos de la fille pubère Périphérique (diabète, éthylisme Tumeur pelvienne chronique…) Phimosis infecté • Causes fonctionnelles : Vessie « claquée » après distension vésicale Rétention réflexe secondaire à une pathologie ano rectale (hémorroïdes, fécalome …)