SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  20
Télécharger pour lire hors ligne
InfluencemaximumAvec Aressy RP,
encore plus de visibilité P. 6/7
Inbound Marketing
Prenez le temps
de séduire,
pour mieux conclure ! P. 16
L’ACTU BRAND TO BUSINESS Été/Automne 2013
aressy.com/mag
In & off
Avec ce site en 3D à destination de ses
clients, partenaires et institutionnels,
Degrémont fait valoir son expertise dans
le traitement de l’eau sans consommation
d’énergie excessive. Une prise de parole
qui coule de source avec une animation à
la fois pédagogique, ludique et tous publics.
www.degremont.com/efficacite-energetique/
Efficacité énergétique
Degrémont se jette à l’eau
Campagne internationale
Ingénico
« aime » les commerçants
Des portraits de commerçants qui
témoignent de leur expérience du paiement
avec les solutions Ingenico. Des figures
exigeantes, sur fond noir pour starifier ceux
qui font avancer le commerce aux quatre
coins du monde… Avec cette campagne
« I love Ingenico for
my business », le
leader des terminaux
de paiement joue
la carte de l’affect
sur fond de world
business.
Événement
Organisation du Cyber
Readiness Challenge
Aressy a fait l’événement pour Symantec,
un leader mondial des solutions de
protection et de sécurité, en organisant
le Cyber Readiness Challenge.
L’objectif : sensibiliser les DSI et RSSI
sur les enjeux de la cybercriminalité.
Tables rondes et tests en situation réelle
ont permis de donner les nouveaux
codes de la cyberdéfense.
Scannez ce code pour accéder
aux photos de l’évènement.
http://publi-online.com/symantec/event
Scannezcecodeavecvotresmartphone
500Aressy réunit 500 Fans
sur sa page Facebook.
Et vous ?
aressy.com/facebook
Nerim sur BFM TV et iTélé
Aressy signe le premier spot de pub
de Nerim, opérateur Internet
et Télécom 100 % BtoB.
Sur les conseils de l’agence,
l’annonceur s’expose sur les
premières chaînes nationales
d’économie avec une
campagne de spots
de dix secondes.
Une démarche qui
accompagne le dévelop-
pement du nouvel acteur
montant du marché
des télécoms.
http://tv.aressy.com/Nerim-Spot-TV_v175.html
Les Big Days de Toshiba
Toshiba lance une offre de renouvellement
du matériel d’impression.
A la clé : le choix entre des cadeaux high-tech
ou une réduction sur le nouvel équipement.
Mission remplie avec un emailing dont l’impact
des codes promotionnels ne nuit en rien
à une présentation très claire de la double
mécanique d’offre. Ou comment transformer
la complexité en richesse de l’offre…
2 > 3
Agenda
Pub TV
WebCast > tous les jeudis
Aressy vous donne
rendez-vous
pour découvrir les
innovations des
experts du Lab :
www.aressy.com/event
Mobilité
Application
Alcatel-Lucent Enterprise
Aressy conçoit et développe une
application pour iPad, destinée à faciliter
l’accompagnement des commerciaux
Alcatel-Lucent Entreprise dans la conduite
de leur présentation du catalogue de
solutions. Cette application enrichit l’outil
print traditionnel, permettant à l’utilisateur
de se rendre directement sur le contenu
souhaité. L’intégration d’options telles que
le bookmark ou encore la prise de note
permet de sélectionner le contenu désiré
par l’interlocuteur,
et donc d’adapter
son discours auprès
de sa cible.
L’application
intégre
également
un formulaire
Eloqua pour
générer des
leads.
Sujet sensible
Aressy accompagne
Veolia Environnement
pour construire l’identité
d’Asteralis, sa nouvelle
entité dédiée au démantè-
lement des sites sensibles.
Création d’un logo et d’une
baseline le futur des sites
sensibles pour traduire
la mission d’intégrateur
de compétences de cette
entreprise et souligner
ses valeurs d’engagement,
d’expertise et de pérennité.
Tour de France
Innovation Partner Tour
Comment renforcer le lien de NetApp
avec ses partenaires ?
C’est le challenge relevé par Aressy avec
la mise en place de l’Innovation Partner
Tour 2013.
Un événement sur 6 dates dans 6 villes
en France, annoncé et relayé par
un dispositif de
communication : création
d’un site dédié et recrutement
de partenaires et animations,
via les réseaux sociaux.
De la logistique des
événements au rôle de
community manager,
l’agence résolument
BtoB a plus d’un tour
dans son expertise.
www.innovation-partner-tour.com
Création
Avec 3M, on ne voit
que “ du bleu ”
Pour le lancement du nouveau disque
abrasif « bleu » 3M, Aressy met en scène le
produit et sa forme de découpe singulière
(technologie multitrous en spirale permettant
une meilleure aspiration des poussières)
dans un pastiche de «Independance Day».
Un concept créatif qui rebondit dans le
dispositif, avec un échantillonnage du
disque clipsé
dans un
boîtier
de DVD.
Scannezcecodeavecvotresmartphone
Immanquable
Vision
Information et influence
Vive le soft-power
Toute entreprise cherche chaque jour à
maximiser ses performances.
Pour cela, elle soigne sa réputation, nourrit son
image et organise son rayonnement partout où
ses cibles et ses prescripteurs sont présents.
Elle émet donc des messages à leur attention…
Elle communique. Massivement.
Jusqu’à ce jour, émettre est une
forme de privilège qui demande
d’importants moyens. Et selon
ses moyens l’entreprise expose,
répète voire multiplie les messages.
Les cibles, récepteurs surexposés,
reçoivent ces mêmes messages  pour les traiter :
écoute, analyse, décodage, stockage, etc.     
                                                                                               
Mais aujourd’hui, la part de voix médiatique
d’un acteur économique peut s’avérer
indépendante de ses moyens financiers.
Les millions de comptes Facebook, Twitter,
Linkedin et Viadeo, et quelques millions
de blogs thématiques font de chacun
d’entre nous un émetteur.
Le coût est nul et le privilège est tombé.
Chacun s’empare des sujets de son choix,
y compris (voire surtout ?) de ceux confisqués
par les entreprises. Les espaces d’évaluation,
de commentaire, de conseil et de notation
fleurissent, génèrent un trafic croissant et
deviennent un passage quotidien de l’internaute,
c’est à dire de la cible, à savoir, nous tous. Mieux
encore, la fausse information
côtoie la vraie, la dépasse parfois,
en l’absence de tout système
de modération / régulation /
vérification.
Le changement de para-
digme est violent… du matraquage
au soft-power de l’influence.
Les stratégies financières
de communication ont donc
peut-être encore de beaux
jours devant elles, mais
leur fragilité est d’ores
et déjà avérée.
Aucun matraquage (même si « nous le valons bien ! »)
n’est à l’abri d’une influence négative née sur le
blog de l’un et relayée par le tweet de l’autre…
Une chance pour tous les innovateurs et challen-
gers, par essence plus nombreux que les leaders !
INFLUENCER, c’est à dire proposer un sens
qui l’emporte sur tout autre, pour conduire
l’interlocuteur (la cible) à agir en conformité
avec ce même sens, sans conscience
particulière d’une quelconque « manipulation ».
C’est l’avènement du storytelling et de la
soft-power : comment amener les acteurs
d’un écosystème, sans recours à quelque
Aujourd’hui, la part de voix médiatique d’une entreprise peut s’avérer indépendante
de ses moyens financiers. La multiplication du nombre des « preneurs de parole »
dans notre monde structuré en réseaux rend caduque l’usage des recettes d’hier,
basées sur la puissance financière et la répétition des messages.
Voici venu le temps des stratégies de l’influence... La soft-power attitude.
Pour l’entreprise,
l’enjeu reste encore
et toujours d’émerger,
mais aussi et surtout
d’informer, préciser,
expliquer, corriger…
Originaire de Chine, le jeu de Go
est le plus ancien jeu de stratégie.
4 > 5
moyen coercitif, à choisir un comportement
qui favorise vos objectifs.
La volonté première reste cette si fameuse
« fabrication du consensus »…
Concept cher à Noam Chomsky depuis trente
ans, mais que nous devons depuis plus d’un
siècle maintenant  à l’un des pères des Public-
Relations, Walter Lippmann…Ironie du sort !
Le dicton a tort : pour vivre heureux,
impossible de vivre caché.
L’entreprise vit en milieu concurrentiel, comme
hier. Mais ses concurrents, ses clients, ses
prospects et ses prescripteurs, partagent
aujourd’hui chaque jour des informations,
des commentaires, des questions, des
réponses, etc.
Ne pas s’inviter dans ces échanges,
ne pas offrir de l’information et proposer
sa grille de lecture relèvent de
la cécité ou du péché d’orgueil.
Les grands lobbies (tabac,
nucléaire, etc.) montrent la voie
depuis longtemps en multipliant
livres blancs, études, recherches,
publications, et en favorisant leur
diffusion pour «nourrir» la réflexion
de tous…
Et surtout pour offrir un fond documentaire
colossal (et fichtrement orienté) pouvant
servir de référence, d’appui et même
de structure à la pensée
de tous.
Hier «Vae Victis» (malheur
aux vaincus), aujourd’hui
« Vae absentis »…
Malheur aux absents !
Le dicton a raison : mieux vaut
prévenir que guérir.
Il importe donc d’investir cet uni-
vers de l’influence bien avant que
le besoin s’en fasse sentir.
Concevoir des messages adaptés aux niches
où on les dépose, créer  les fils d’actualité
qui serpentent votre écosystème, proposer
les logiques et les questions qui doivent
structurer les débats, suggérer les réponses
qui avantagent votre proposition de valeur.
Autant d’informations mises
à disposition de tous bien sûr,
mais surtout choisies et conçues
par vous, triées et hiérarchisées
par vos soins, et délivrées au
rythme de votre choix.
Leur actualisation, leur promotion,
leur animation s’imposent…
Une stratégie d’influence induit une mise en
oeuvre, une veille et une agilité d’adaptation
permanentes.
Et s’il en est qui doutent encore de l’efficacité
de la soft-power et des stratégies d’influence…
Qui se souvient parmi nous du jour où il s’est
persuadé que le diesel était une bonne solution
(puis une mauvaise), le piment d’Espelette un
ingrédient majeur de la cuisine du XXIe siècle,
ou l’iPad un incontournable de la survie en
milieu social ? Et qui se souvient de qui a bien
pu l’en convaincre ?
Celui qui tient la plume organise et déploie
ses stratégies d’influence.
…Celui qui tient la plume ne s’inscrit jamais
parmi les perdants.
Aujourd’hui, chacun peut s’exprimer
sur les réseaux sociaux :
26 millions de membres sur FB
7 millions sur Twitter
5 millions sur LinkedIn
5 millions sur Viadeo
Une stratégie
d’influence induit
une mise en oeuvre,
une veille et une
agilité d’adaptation
permanentes.
Olivier Lanusse-Cazalé
Président Directeur Général, d’Aressy
Chiffres 2012.
Aressy RP
De nouvelles stratégies
Nouvelle offre
Élément indispensable d’une stratégie de communication
ad hoc, les relations presse arrivent chez aressy.
Ce métier a changé de paradigme.
Au-delà d’être un simple relais ponctuel vers
les médias, les relations presse participent
désormais à orchestrer la prise de parole
des entreprises et de leurs marques.
Créer de l’influence et orienter
les opinions, décryptage.
Définir la direction à suivre
Quel discours, quels outils pour quel timing ?
La réussite d’une campagne de relation
presse réussie tient à ces trois directions.
Avec vous, les futurs leviers de votre
communication sont définis afin
d’accompagner vos objectifs
de développement.
Dans cette période de transformations,
les entreprises ont plus que jamais besoin
de créer de la confiance en valorisant leur
réputation et en développant des discours
de sincérité. Résolument orientés business
to business, Aressy RP cultive cette culture
communicationnelle et l’enrichit d’un principe
directeur supplémentaire : celui du résultat.
d’influence
6 > 7
Contact
Aressy RP
47 rue Rouget de Lisle - 92150 Suresnes
Olivier Lanusse-Cazalé, Président Directeur Général
01 41 38 85 54
olc@aressy.com
Savoir quoi dire
Pour être relayé, il est bon de savoir ce que
l’on a à dire. Avec vous, des contenus sont
créés qui relaient votre actualité et valorisent
votre culture de marque.
Vous êtes accompagnés dans la construction
de votre discours : il sera le fer de lance
de vos stratégies d’influence. Communiqués,
livres blancs, paroles d’experts… tout est bien
pour vous faire connaître et reconnaître.
Plus de visibilité
pour plus de business
S’engager à vous rendre visibles auprès
de ceux qui parleront de vous. Journalistes,
blogueurs, leaders d’opinions, les voix de
relais se sont multipliées, il faut développer
les moyens de les atteindre en diversifiant
vos sources de contenus.
Savoir parler à ceux qui vont parler de vous
est essentiel.
Cette nouvelle donne est la condition pour
accroître votre dynamique de développement.
	 n Favoriser votre prise
de parole lors de
« speaking opportunities »
stratégiques
n Donner à votre marque une source
fréquente de contacts nouveaux
n Légitimer, par son incarnation,
les messages et prise de parole
de votre marque
n Vous assurer une
forte présence dans
les supports clés de
votre écosystème
n Augmenter et nourrir
votre notoriété de marque
n Favoriser le mécanisme
de « top of mind »
	 n Organiser la proximité
de votre marque avec
les interlocuteurs
incontournables
n Exister sur les réseaux, blogs et
forums qui comptent en maitrisant
contenus et commentaires
n Devenir un interlocuteur légitime
des débats de l’écosystème
Informations
Interventions
Influenceurs
Les + Aressy RP
Transparence totale
Vous proposer des outils de suivi et de monitoring vous permettant
de suivre en temps réel l’activité de l’agence et ses résultats.
Souplesse contractuelle
Vous piloter vos investissements et vous pouver à tout moment
décider de prolonger où non votre relation avec l’agence.
Engagement sur les résultats
L’agence s’engage sur des objectifs quantitatifs et qualitatifs
en amont de chaque campagne.
Indicateurs
Brand to Business
Tendances  résultats
Événementiel
+2% environ de croissance des dépenses
des annonceurs dans l’événementiel
par an entre 2012 et 2015.
77% des événements organisés en 2011 ont eu lieu en
France, Paris perd progressivement du terrain face
à la province. Les agences surfent sur la tendance de l’authenticité
et du made in France, le tout sur fond de réduction budgétaire.
Source : étude XERFI juillet 2012 « Agences de communication événementielle - Perspectives
du marché à l’horizon 2015 ; Enjeux et facteurs de mutation de la profession »  
Les principaux objectifs d’incentive
et cadeaux d’affaires
StimFid
Source Omyagué. Étude réalisée auprès de 500 entreprises
déclarant utiliser le cadeau d’affaires comme outil de
fidélisation et de motivation - juin 2012.
30,5%Stimuler, motiver partenaires
et collaborateurs 20,6%
Fidéliser, entretenir
l’amitié
15,8%
Célébrer le
nouvel an
11,4%
Marquer un moment
fort de l’entreprise
8,6%
Lancer un produit,
marquer une promotion
5,9%
Remercier
un geste
commercial
1,3% Souligner
l’importance
du premier contact
1,6%
Marquer la
venue d’un hôte
prestigieux
4,3%
Fêter la signature
d’un contrat
+184%
RTB
Chrome Fichier Edition Afficher Historique Favoris Fenêtre Aide lun. 12:44:08 Michel John
Display
Succès annoncé confirmé pour le RTB
(Real Time Bidding)
Avec une hausse des achats de 184% en 12 mois les achats
en RTB confirment la rapide mutation du marché du display.
(Evolution dans le monde entre le 1er trimestre 2012 et le
1er trimestre 2013 (+98% au T1 2013 vs T4 2012).
Les Etats-Unis sont le premier pays
en volume puisqu’ils représentent 43 %
de l’inventaire RTB mondial.
Le Brésil se hisse à la 2ème place du
classement et devance le Royaume-Uni.
La Russie, l’Ukraine et la Turquie
connaissent la croissance la plus rapide
parmi les 15 premiers marchés mondiaux.
Selon le rapport «Real-time Media Buying : Q1 Market Pulse»
publié par le trading desk indépendant Accordant Media, 
-21%
cpm
Recul du
traditionnel
Le rapport
montre
également
que les CPM
moyens ont
baissé de 21 %
en un an.
Les achats en
RTB ne sont
pas étrangers à
cette tendance,
puisque
optimisation
des d’achats
signifie surtout
baisse des
coûts d’achat !
Lab’Aressy Vidéo

La vidéo en ligne a rassemblé 32,1 millions
d’internautes en juin 2012, une progression
semestrielle de plus 10%.
24% des acheteurs se tournent
vers du contenu vidéo pour choisir leur fournisseur.
Source : Les échos 12/02/2013
47% des communicants
trouvent difficile de
maîtriser la communication sur la RSE.
75%
des répondants pensent
que le premier bénéfice de la
communication responsable est l’amélioration
de l’image de l’entreprise, loin devant
des impacts plus stratégiques.
Fair Business
Source :
7e Baromètre UDA-Harris
Interactive-2013
8  9
Content
Les études sont plébiscitées
	 des personnes interrogées consultent
	 les rapports d’études qui ont connu
	 une forte augmentation de leur usage
	 entre 2012 et 2011.
Ces documents sont plébiscités car ils répondent à la fois aux besoins Brand
et aux mécaniques Business (génération de leads).
Quels types de contenus avez-vous utilisés
dans vos mécaniques de communication ? 
Source : BtoB Content marketing Benchmarks-North America CMI/Marketing Profs
All devices
Trois devices par personne pour se connecter
aujourd’hui en France.
En 2016, on en prévoit 5.
Source : Gartner
44 %
44%
25%
52%
15%
10% 2011 2012
70%
33%
28%
Rapports d’études
Vidéos
Mobile Content
Conférences vidéo
Le taux de pénétration du smartphone
est en hausse, passant de 27 % au 1er trimestre
2011 à 38 % pour la même période en 2012.
Les smartphones sont toujours allumés
et à portée de main
77 % des utilisateurs ne quittent jamais leur domicile
sans emporter leur smartphone.
23 % des utilisateurs sont prêts à faire l’impasse
sur la télévision à condition que leur smartphone
ne leur soit pas retiré.
Enquête 2012, Google et institut Ipsos
Un membre
de Facebook
consulte en moyenne
14 fois par jour
son fil d’actualité.
Source : gizmodo.fr
La publicité rapportera 1 milliard de dollars à Twitter
en 2014. 400 millions de tweets sont générés par jour.
YouTube dépasse le milliard d’utilisateurs mensuels.
Social média
Les smartphones sont utilisés en
même temps que d’autres médias
47 %
53 %
29 %
16 %
13 %
28 %
7 %
+
+
+
+
+
+
+
…tout en écoutant
de la musique
…tout en regardant
la télévision
…tout en consultant
Internet
…tout en lisant
des journaux/revues
…tout en jouant
à des jeux vidéos
…tout en regardant
un film
…tout en lisant un livre
Source à confirmer par Yoann
Source à confirmer par Yoann
Succès client
Fin 2012, les entreprises Hub télécom et Nomadvance se rapprochent pour ne faire qu’un.
Aressy accompagne le changement, conçoit et pilote la communication Corporate et Business
en phase avec le nouveau projet d’entreprise.
« Dire » la nouvelle entreprise, c’est bien sûr
investir les médias affinitaires pour proposer
sa découverte et affirmer sa différence :
les double-pages et pleines pages
se succèdent dans Les Echos, Challenge, …
C’est aussi décliner l’ensemble de cette
nouvelle identité sur un ensemble de supports
tels que le site, la plaquette Corporate,
des messages spécifiques et ciblés auprès
de cibles de proximité.
C’est enfin prolonger les nouveaux messages
sur chaque plaquette commerciale, par gamme,
par business, pour créer les synergies
et l’harmonie.
n Hub One Télécom
n Hub One Mobility
n Diverses fiches produits
Une harmonisation soutenue et guidée par la mise
en place d’une charte graphique dédiée.
Pour l’annonce et la révélation du nouveau
Nom et de son identité visuelle, Aressy réalise :
n Une vidéo, théâtralisée le jour
de la convention annuelle.
n Le passeport pour le changement
qui permet à chacun de présenter
et expliquer le changement de marque.
n Le mini-site pour un accompagnement
pédagogique et dynamique.
Toutes les questions ont été posées,
toutes les réponses s’y trouvent.
n Les outils pratiques disponibles
dès le lancement :
cartes de visite
aux nouvelles
couleurs de
la marque
commerciale
Hub One.
1
2
3
Aressy donne à Hub One
Un nom, un logo, une signature
Affirmer le nouveau projet, les nouvelles ambi-
tions, la culture du service et de l’innovation…
C’est la naissance d’Hub One.
Nouveau nom, nouveau logo, tous les deux
conçus chez Aressy, pour illustrer une nouvelle
histoire pérenne et génératrice de croissance,
et pour porter les valeurs fortes de l’entreprise :
l’audace, l’engagement et la proximité .
Les mots, les couleurs, les formes soulignent
cette volonté nouvelle, illustrent la double culture
des équipes autour du service et de l’industrie.
Enfin, « une connexion d’avance » résonne
comme l’affirmation d’une quête permanente
de l’innovation, mais aussi comme une promesse
faite aux clients, au marché : l’innovation
technologique et la performance sont
la marque de fabrique de Hub One.
«Cette nouvelle identité est stratégique pour notre groupe. Cette nouvelle
marque commerciale est aussi pour le groupe une source de modernité,
de dynamisme, d’innovation, qui vient nourrir les objectifs de la maison mère. »
Bernard Cathelain, Directeur Général Adjoint du groupe Aéroport
de Paris, Président de Hub One
Com’Corporate
Com’Commercial
Com’Interne
10  11
Un parti pris : communiquer de manière puissante
dans des périodes courtes liées aux events
du marché : salons professionnels,
rencontres, décideurs…
3 questions à
Soukeyna Gueye
Responsable Communication Externe
Quelles ambitions porte la nouvelle communication de Hub One ?
Le travail sur notre nouvelle identité et la stratégie de communication conduite
et déployée ont deux ambitions principales : nous positionner comme
une référence sur notre marché et installer une marque au service de notre
force commerciale nationale. Le rachat de Nomadvance en 2012 a suscité
cet élan vers le changement, l’occasion de rajeunir l’image de Hub télécom
et de lancer une marque unique, accompagnant l’évolution de notre marché.
Comment cette nouvelle identité est-elle accueillie ?
Nous mènerons très certainement une enquête de satisfaction
d’ici la fin d’année mais en attendant, je peux déjà vous dire
que l’accueil est très positif.
En interne, il y a ceux qui ont adhéré tout de suite et qui voient dans
cette nouvelle image un intérêt commercial évident, et d’autres, peut-être
plus réservés, qui attendent des preuves donnant crédit et force à notre
promesse de marque. Nous devons donc accompagner ce changement
pour créer une adhésion collective.
Concernant l’externe, l’accueil est très concluant
et nous en avons eu la preuve lors de notre récente
participation aux salons IT Partners et SITL.
Pourquoi avoir choisi Aressy
pour votre campagne ?
Il était important que notre agence partenaire comprenne
le monde du business et que cette culture btob traduise
les ambitions de Hub One. Nous nous ressemblons :
le même engagement, la même passion pour le résultat.
Très vite, les équipes de l’agence ont su traduire créativement
les ambitions de Hub One, concevoir une identité et une communication
séduisante, axée business.
4
une connexion d’avance
En vidéo
« Dans un contexte de concurrence accrue, nous voulons rendre visible notre volonté
de faire progresser le service rendu à nos clients. Avec notre signature «Une connexion
d’avance», nous revendiquons plus que jamais notre capacité à innover et à développer
des solutions créatrices de valeur, pour que l’accès aux technologies devienne une réalité
utile et simple pour l’ensemble des professionnels. »
Patrice Belie, Directeur Général du groupe Hub One
Médias
Scannez ce code
avec votre smartphone
http://tv.aressy.com/HubOne-Animation-Logo_v137.html
Vu du Lab’
Veille, analyse et solutions
Qu’attendent les consommateurs des marques en matière de contenus ?
Quels messages et types d’interactions plébiscitent-ils ?
Lab’ Aressy Content 2.0
Quand l’infographie raconte une histoire
à fort contenu
Lab’ Aressy All Devices
L’énergie positive du mobile est en vous
Le contenu diffusé par une entreprise ou
ses marques, doit être original, exclusif,
personnalisé et disponible sur tous types
de supports : ordinateurs, téléphones mobiles
ou tablettes. Tout ça concourt à ce que
l’infographie fasse aujourd’hui partie du brand
content. Il est pertinent de penser l’infographie
lorsque on a une histoire spécifique à raconter.
L’infographie se plie à l’exercice d’un contenu
avant d’exister par elle-même.
Pour mettre en place ces nouveaux services,
il faut faire les bons choix : application native, web
application, responsive design, intégration d’API…
Avec une croissance de 40% en 2012, ce sont
désormais près de 25 millions de Français qui
possèdent un Smartphone, tandis que la
France se classe au quatrième rang mondial
des utilisateurs de tablettes numériques avec
3 millions d’appareils en service, un chiffre
qui a doublé par rapport à 2011.
La démocratisation de ces appareils implique
un changement des comportements,
notamment de lecture, qu’il faut intégrer.
De nouvelles contraintes et de nouvelles
opportunités s’offrent ainsi aux
communicants BtoB. Les supports
traditionnels se digitalisent : brochure corporate,
outils d’aide à la vente, etc. Ils s’enrichissent
de vidéos, de photos personnalisées, d’enquêtes
interactives...
Adaptée à la distribution virale, elle porte
un message immédiat.
Le défi réside ensuite dans sa réalisation.
Une infographie recueille des statistiques,
des chiffres ou des informations et les
présente en « image ». L’information y gagne
en lisibilité.
Une fois encore, un bon dessin vaut mieux
qu’un long discours.
NFC : la prochaine
révolution mobile
La technologie NFC (Near Field Communica-
tion) que les parisiens connaissent déjà par
l’utilisation de leur pass Navigo s’annonce
comme la prochaine révolution d’usage
liée au mobile.
En effet, sans ouvrir d’application spécifique
un message pourra se déclencher en
rapprochant son smartphone d’un
support accompagné d’une puce NFC.
Les premières cartes de visite équipées
apparaissent, ainsi que les affiches
publicitaires.
Aressy propose un premier usage avec son
offre Activ’Card (lire ci-dessous à droite).
Suivez les webcasts des experts du Lab’ Aressy
chaque semaine sur www.aressy.com/event
12  13
Le Lab est l’équipe interne de l’agence
au service de la veille et innovations
Lab’ Aressy StimFid
Les deux nouvelles cartes qui motivent !
Vous cherchez à donner un nouveau souffle
à vos programmes de fidélisation ?
Aressy lance deux nouvelles offres pour
dynamiser vos incentives, motiver et fidéliser
vos cibles de manière innovante en proposant
un nouveau relationnel.
Activ’Card
Le temps c’est de l’argent
Avec Activ’Card ou la carte physique
personnalisée et interactive qui permet
d’avoir accès à ses avantages depuis
un mobile. Vos cibles n’ont désormais
plus besoin de se connecter depuis un PC
pour consulter leurs points / euros accumulés
et commander leurs dotations. Grâce à la
technologie NFC, et en partenariat avec
Orange et Amazon.fr, cette carte permet
de visualiser ses informations de manière
instantanée en toute sécurité.
Faire comprendre, faire adhérer, faire
sourire … Et pour faire les trois à la fois,
quoi de mieux qu’une vidéo rythmée,
concise et amusante !
Rien ne dit qu’un message BtoB
doit être sérieux et ennuyeux.
Les cibles sont habituées au format
« clip » et l’apprécient. Profitons-en !
Multiplier les productions, favoriser leur
distribution et traiter tous les sujets …
Pour la communication Corporate et Business,
la vidéo dynamise et enrichit les messages,
favorise la proximité avec les clients et nourrit
la e-réputation par son référencement facile.
MasterCard®
Les chèques cadeaux ne séduisent plus
vos cibles ? Avec la carte MasterCard ®
rechargeable, vous récompensez directement
par du cash les gagnants. Cette carte permet
de profiter immédiatement des euros accumulés.
Elle est valable dans 32 millions de points
de vente et sur de nombreux sites internet,
en France et à l’international, ainsi qu’aux
distributeurs automatiques de billets.
C’est une carte MasterCard comme
toute les autres valable 24 mois.
Le plus pour vous :
Vous pouvez multiplier les mécaniques tout
en maîtrisant les coûts de traitement associés.
Vous supprimez les frais annexes comme
l’envoi de lettres recommandées.
Vous assurez la traçabilité des gains pour
vos déclarations fiscales et sociales (LFSS *).
Vous proposez une dotation attractive logée
dans le portefeuille des participants.
Lab’ Aressy Vidéo
La vidéo : un rôle de premier plan dans la com’ BtoB
Innovations 2013
Téléchargez le e-book
du Lab’ Aressy et
découvrez toutes les
innovations au service
de la communication BtoB.
www.aressy.com/lab
*Loi de Financement de la Sécurité Sociale
Un gars, une fille et un extranet clients
Pour présenter et accompagner la prise en main de son nouvel
« espace clients » Toshiba a choisi la démonstration par l’humour.
Une scène du quotidien en entreprise avec les codes d’une série
TV bien connue… Quand un gars et une fille rencontrent un extranet clients.
Scannez ce code
http://tv.aressy.com/Toshiba-Espace-Client-E02_v170.html
Fair Business
Depuis 2006, les Awards de la Communication Fair Business accompagnent et témoignent
de l’évolution de la communication responsable. L’édition 2013, qui de l’avis unanime des jurés,
est un excellent cru, illustre 4 grandes tendances explicitées :
Frilosité
Les annonceurs sont encore très hésitants à participer, craignant
de s’exposer aux accusations de greenwashing.
Créativité
La créativité et l’humour continuent de se développer sur le terrain
du discours responsable.
Diversité
Les tailles des entreprises et les secteurs d’activités sont plus divers
que jamais. La communication RSE investit toutes les prises de parole,
qu’elles soient corporate ou produit, interne ou externe.
Excellence
Les campagnes candidates sont d’un excellent
niveau, de l’avis des jurés experts.
Succès durables
Prix du public Prix du jury
EventsPublicitéPresse
éditon 2013
Toutes les photos :
www.aressy-interactive.net/aressy/
awards-ceremonie-2013
Le vidéo-clip :
tv.aressy.com/Aressy-
Awards-2013_v179.html
Edition/Publication
Soutien
Aressy marche pour
une journée solidaire
Toute l’agence s’est mobilisée pour une journée
solidaire en marchant pour l’association
Tchendukua. Avec un total de 189.000 pas,
c’est un don équivalant à 2 hectares de terre
qui a été versé pour redonner leurs territoires
ancestraux aux indiens Kogis de Colombie.
Pour cette catégorie « événement », l’opération « Journée de la Terre » par Edenred
a été récompensé, à la fois par le public et le jury.
Visualisez les campagnes Web :
http://mag.aressy.com/les-awards-recompensent-les-communications-responsables
Web
http://www.youtube.com/watch
?v=nsvbd-5wX4o
http://www.youtube.com/watch?feature=player_
embeddedv=TEdorcq-tNc
14  15Rencontre
MagAressy : Aujourd’hui, chaque humain est potentiellement un
faiseur d’opinion, au travers d’internet, des réseaux sociaux, etc.
Dans quelle mesure cela influence-t’il votre travail de journaliste ?
Capucine Graby : Il y a encore quelques années, les journalistes
ne s’informaient que par une seule source d’information,
ou presque : la sacro sainte, AFP, Agence France Presse ;
C’est l’époque où le journaliste s’adressait à un lecteur.
La communication était alors en « one to one ». Le web a tout
chamboulé et nous a propulsé dans l’ère du « one to many »
voire dans l’ère du « many to many », c’est à dire
que le journaliste n’est plus seul à s’adresser
à tout le monde. En clair tout le monde
peut s’adresser à tout le monde.
Chacun d’entre nous peut créer son
blog et donc s’improviser en quelque
sorte journaliste, le « vrai » journaliste
doit, lui, faire preuve de beaucoup
plus de rigueur et d’éthique.
Le journaliste doit s’appuyer sur
les informations qui remontent des
cyber citoyens, tout en redoublant de
vigilance et en vérifiant de façon plus
méticuleuse ses sources.
MA : Les journalistes peuvent-ils ou doivent-ils échapper
au bruit de fond généré par les Twitter et autres FaceBook ?
CG : Twitter est à mon sens une excellente source d’information.
J’y jette un œil plusieurs fois par jour. J’y récupère des informa-
tions beaucoup plus pertinentes, étonnantes, originales qu’en
regardant les chaînes d’information. Je ne crois pas qu’il faille
éviter Twitter ou Facebook. Ce serait une erreur. Au contraire,
c’est une chance pour le journaliste de pouvoir prendre le pouls
de ce qu’il se passe, sur le terrain, dans certains pays ou au sein
d’entreprises grâce aux tweets. A une condition : ne pas en abuser
et garder en tête que twitter est un outil qui est justement très utilisé
par les journalistes. Le piège, c’est l’information qui tourne en
rond… Il faut donc savoir s’intéresser à des profils originaux voire
iconoclastes. Cela m’amuse de suivre Bill Gates par exemple !
MA : Les journalistes étaient jusqu’à ces dernières années,
des agents influenceurs extrêmement puissants de la réputation
des entreprises et des organisations. Qu’en est-il aujourd’hui ?
CG : On assiste effectivement à une sorte de course
contre la montre entre journalistes et certains
blogueurs à la fois très orientés sur le digital et
très actifs. Certains sont qualifiés d’influenceurs
2.0 car a forte densité de followers. Du coup,
nombreux sont les journalistes qui ont crée
leur blog ou sont très actifs sur twitter.
Cela devient leur marque de fabrique.
Ainsi, le journaliste garde-t-il à la fois son
aura de journaliste et s’assure une visibilité
et une influence non négligeable sur le net ce
qui lui donne, à mon sens, une légitimité plus
importante. Par ailleurs, ont voit clairement émerger
un journalisme différent. Plus engagé, il fait la part
belle au journalisme d’opinion et non d’information
(l’Opinion lancé par Nicolas Beytout le 15 mai), à l’investigation
(Mediapart) ou au grand reportage (Long cours, Mook de l’Express).
MA : Le métier de journaliste est en pleine mutation, les agences
de relations presse ont-elles encore une place à jouer à vos côtés ?
CG : Evidemment. A condition de faire évoluer le métier
des agences de façon aussi brutale que celui de journaliste.
Il faut que les agences de presse comprennent et anticipent
les nouvelles attentes des journalistes.
Twitter c’est informer ?
Livre
Secrets du Net
Journaliste et spécilaliste des sujets économiques, Capucine Graby enseigne à Paris Dauphine
et a travaillé à BFM, au Figaro et itélé/Canal+.
Avec son nouvel ouvrage rédigé avec Marc Simoncini, elle fait passer de l’autre côté de la toile
pour montrer comment les maîtres d’Internet ont su se servir de leurs échecs pour bâtir leur empire.
Rôle des journalistes et Influence des bloggueurs.
Quelles sont les opportunités des nouvelles sources d’actualité liées à Internet ?
Rencontre avec Capucine Graby, journaliste et écrivain.
In bound Marketing
Prenez le temps de séduire
Alors que l’efficacité des techniques à court terme comme l’e-mailing s’essouffle, l’inbound marketing permet, lui, d’engager
une approche progressive permettant de respecter les étapes d’un cycle de séduction… BtoB.
L’inbound marketing consiste à faire venir à soi
les cibles visées. Cette technique s’oppose
à l’outbound qui, lui, adresse directement
les clients potentiels.
Concept apparu il y a quelques années aux
Etats-Unis, l’inbound marketing tend à s’imposer
puisqu’il correspond aux nouveaux comporte-
ments sur le Web où chacun recherche en
permanence de l’information, est prêt à laisser
ses coordonnées en échange d’un véritable
apport d’expertise, mais souhaite
maîtriser son propre cycle
de réflexion, prise de contact
et transformation.
L’inbound marketing agrège de
multiples tactiques, que ce soit la production
de contenu, les relations presse, les réseaux
sociaux, le Web marketing et analytics ou le
marketing automation et nurturing. Avec des
compétences 360°, Aressy pilote l’ensemble
de ces leviers et coordonne chacun des
experts associés.
Plusieurs clients de l’agence ont déjà modifié
leur démarche relationnelle, notamment de
prospection : création de e-book avec articles
d’experts, vidéos et infographies. Mise en place
de blog avec génération de trafic vers et via
les réseaux sociaux, mécanisation de relances
personnalisées…
Pour mesurer les résultats, il faut accepter de
laisser un peu de temps au temps, les retours
étant moins immédiats. Mais in fine, la moindre
quantité est compensée par une meilleure
qualité : les leads générés via l’inbound
marketing sont mieux qualifiés et mieux
identifiés à leur réelle étape de conversion.
C’est bien connu, avant de conclure,
il faut séduire ! L’inbound marketing repose
sur 3 grandes étapes.
Attirer : le contenu est au cœur de cette
première étape, associé au référencement
dans les moteurs de recherche, à la visibilité
sur les sites Web référents.
Identifier, avec des formulaires
et call to action respectant le niveau
d’intérêt et le format de la mise
en relation : e-newsletter, brochure,
panier e-commerce, rendez-vous.
A associer avec des outils de web analytics
et web lead tracking.
Transformer : passer les messages liés
au cycle de vente BtoB : confirmer ses besoins,
convaincre sur la solution, rassurer par les
succès passés, éliminer les concurrents...
Puis obtenir un rendez-vous pour finaliser
la vente ou une conversion e-commerce,
avec comme clefs du succès, la scénarisation
des étapes et la personnalisation des messages.
Laissez
le temps au temps
pour attirer
naturellement
Aressy, agence certifiée
Eloqua / Oracle
Eloqua est rapidement devenu
le logiciel de référence utilisé dans
le monde entier pour automatiser
et personnaliser les mécaniques
relationnelles.
Aressy a choisi d’investir (licences,
formations…) pour accompagner ses
clients dans leur déploiement de l’outil
en devenant un partenaire certifié de
l’éditeur.
16  17
pour mieux conclure !
Les indispensables pour réussir sa stratégie Inbound Marketing8
Intégrer le mobile dans sa démarche : a minima,
responsive design pour le blog et les e-mail. Au mieux,
application news avec services personnalisés associés.
7
Proposer le partage social et inviter aux commentaires
sur l’ensemble des supports de communication.
3
Mettre en place des outils d’analytics avec des reportings
automatisés envoyés chaque semaine et mois par e-mail.
8
Proposer aux lecteurs de s’abonner aux dernières
publications du blog et créer une base de données
de suspects séparée du CRM commercial.
4
Définir les règles de changement d’état,
de suspect à prospect, et impliquer les commerciaux
dans leur rôle de relais opérationnel.
6
Rédiger en pensant au référencement Google.
Utiliser et répéter les mots clefs.
2
Mettre en place une e-newsletter mensuelle
synchronisée avec son blog et les réseaux sociaux pour
publier en même temps sur l’ensemble des plateformes.
5
Mettre en place un blog d’experts, au-delà de la page «news»
du site web corporate et s’imposer des règles de rédaction.
1
Questions Flash
C’est à la communication de s’adapter, pas au prospect !
Rencontre avec Laurent Ollivier, Directeur Général de l’agence Aressy qui pilote
l’offre Inbound Marketing. Un enjeu d’organisation important puisqu’il faut
coordonner des compétences stratégiques, rédactionnelles et techniques.
MagAressy : Quels sont les clefs d’une stratégie Inbound Marketing ?
Laurent Ollivier : Le contenu est au cœur de la mécanique car chaque prise de parole
doit enrichir la relation et nourrir la réflexion. Nous avons constitué la «Content Factory»
à l’agence qui regroupe la rédaction de communication avec la rédaction journalistique.
Je résume souvent cette approche rédactionnelle comme «intéressante» avant d’être
« intéressée ».
MA : Comment en mesurer le ROI ?
LO : Il faut utiliser les mêmes indicateurs ; l’objectif final restant le même, générer des
conversions et donc du business. C’est l’approche qui est différente, puisqu’elle vise à
faire venir à soi plutôt que d’aller chercher chaque prospect. Il faut cependant accepter
que les résultats soient plus longs a s’enclencher, le temps que la mécanique se mette
en place . Mais une fois la dynamique installée les résultats sont plus pérennes.
laurent Ollivier
Directeur Général d’Aressy
L’observatoire
Tout d’suite
« Euh… C’est quoi un CR déjà ? »
Lunettes carrées, barbe de trois jours, chemise à carreaux et chino délavé... Ce dandy des mots soigne son look autant que son vocabulaire.
Bien qu’à première vue le concepteur-rédacteur semble évoluer dans une réalité parallèle, son métier ne cesse de se métamorphoser avec
notamment la digitalisation des supports sur lesquels il s’exprime.
Si on le reconnaît aisément à son attitude volontai-
rement désengagée voire lunaire, rares sont ceux
qui arrivent à cerner l’ensemble de son territoire
d’expression. Il y a des métiers comme ça, dont
on ne comprend pas tout de suite le périmètre…
Pourtant, Concepteur-Rédacteur ou copywriter
pour les fans bilingues de Mad Men est
finalement assez explicite.
Un métier à double sens
Rédacteur, tout d’abord parce qu’il a su cultiver
sa fascination pour le vocabulaire, son goût du bon
mot, la quête du mot juste, concis, clair (et surtout
parce que, dans l’agence, c’est le seul qui sait
encore accorder un participe passé correctement).
Il s’occupe de l’élaboration de tous types de
contenus : slogans, signatures de marque,
noms de marque et de produits, accroches des
annonces presse, scénariis de spots radio et
vidéo, lettres d’information, documents publicitaires
variés, etc. C’est simple : si vous voyez un mot
écrit quelque part, il est passé par là.
Concepteur, aussi, car c’est à lui qu’incombe
la lourde tâche d’élaborer les fameux « concepts
créatifs » : que va-t-il se passer, pourquoi
transformer la réalité pour transcender la vérité ?
Pour cela, il doit se glisser dans la peau des cibles
afin de mieux les comprendre (ce qui explique
probablement ses nombreux troubles de la
personnalité).
Participer à créer de l’intelligence
Le commun des mortels ne peut imaginer le
nombre de fois qu’il réécrit son slogan, à la
recherche de la combinaison parfaite. Créer
peut paraître simple de prime abord, créer sur
commande est bien plus ardu. Et échapper
à la routine de création, encore plus. Il ne faut
jamais retomber dans les mêmes mécanismes
afin de garantir à ses idées de la fraicheur.
Une idée-qui-tue lui est venue alors qu’il mangeait
un cornichon ?
Dans ce cas, la prochaine lui viendra quand il aura
entrepris de redécorer intégralement son bureau
avec des Post-it. Même s’il semble occupé à tout,
sauf à travailler, le CR fait en réalité l’inverse : il tra-
vaille tout le temps, en arrière-plan de ses activités
apparentes souvent saugrenues.
Bref, il passe sa vie hors des sentiers battus afin
de trouver l’originalité qui soutiendra ses créations.
Toujours au courant des dernières tendances
et informations les plus surprenantes, l’apparition
d’internet fut pour lui aussi un chamboulement
incroyable, la découverte d’un outil au pouvoir
sans limite. Et surtout, une nouvelle ère
rédactionnelle, une nouvelle façon d’ouvrir
et de nourrir tsa brand culture.
Cette révolution fait éclater sa relation fusionnelle
avec son plus fidèle compagnon (qui n’est pas
un chien, car le CR n’est pas
un homme comme les autres) : le directeur
artistique. De nouveaux acteurs sont entrés
en piste afin de mieux appréhender ce nouveau
monde : webmasters, développeurs, intégrateurs,
ergonomes…
En effet, l’apparition de nouveaux supports crée
de nouveaux challenges. Création d’e-mailing,
bannières animées, vidéos interactives, newsletters,
sites… rien de tout cela ne se conçoit comme une
annonce presse ou un spot TV, pourtant le CR
est encore là pour trouver l’aspérité qui fait toute la
différence. L’occasion, une fois de plus, de prouver
que le CR est un mec méga cool qui se sort de
toutes les situations avec élégance – oui, la gente
féminine est peu représentée dans le métier.
Curieux et singulier
Ainsi, avec toujours une curiosité d’avance
et sa volonté indiscutable de penser le monde
de façon singulière pour faire entrer l’étrange
dans le domaine du familier, le concepteur-
rédacteur s’applique à trouver ce qui fera
la différence. Son humour, sa distance et son
empathie pour les gens, permettent alors aux
marques, ou à leurs produits de résonner
et de créer du désir. Le concepteur-rédacteur
est déjà connecté à ce qui n’existe pas encore.
Et son look et ses codes vintage gardent bien
évidemment une longueur d’avance.
les grands mots !
18  19Comprendre
aressy.com/magaressy
LEXIQUEDÉCLIC
CCO
le nouveau Job en 2013
De plus en plus de journalistes sont recrutés par des entreprises
hors-médias pour des postes de CCO (Chief Content Officer),
en français : directeur du contenu.
Source : J. Pulizzi, fondateur du Content Marketing Institute
Owned medias
Kesaco ?
Le owned media désigne l’exposition
d’une marque via les supports qu’elle possède
et contrôle : site Internet et pages Facebook,
compte Twitter et Youtube. Le owned media
est complété par le paid media* et le earned
media*.
* Le Paid Media désigne les expositions publicitaires
achetées par la marque.
* Le Earned Media désigne les expositions gagnées
par la marque sur les réseaux sociaux et autres espaces
personnels, avis et commentaires des consommateurs.
Le Gender Marketingest-il idéal ?
Cette pratique venue des USA où elle est beaucoup plus développée
qu’en France, consiste à adapter la politique marketing en fonction
du sexe de la cible.
Sachant que les femmes, représentant 51% des consommateurs
mondiaux, prennent 80% des décisions d’achat au sein
des foyers, cette technique marketing mérite d’être évaluée.
Crowdfunding
Quand on aime,
on ne compte pas !
Le crowdfunding, littéralement «financement
par la foule», consiste à inciter les internautes
à investir dans un projet via internet.
Le présentisme
a-t-il de l’avenir ?
La crise est là, on parle même de «crise du
futur». On se replie sur le passé (le phénomène
vintage se banalise) et à l’inverse l’immédiateté
du présent est notre quotidien.
C’est ce que l’historien François Hartog
appelle le « présentisme ». Tout ce qui
compte c’est être prêt, réactif, rapide,
flexible et disponible pour passer d’une
information à une autre.
Serait-ce la fin du concept d’histoire ?
Le Storytelling
est mort... vive
le Storymaking !
Mode passagère ou tendance de fond, le Story
Making ne se contente plus de raconter
de belles histoires en réécrivant la vie d’une
entreprise mais s’attache à un parcours
individuel (personnalité, champion…), dont
la réussite est intimement lié à l’entreprise.
Un jeu de faire-valoir qui positionne l’entreprise
comme un détecteur ou facilitateur de talent.
La marque passe de sponsor à mécène,
bienveillante et visionnaire.
La Phablet, Smartphone du futur ?
Parce que la tendance est au multi-écrans,
les constructeurs cherchent le format à partir
duquel l’utilisateur pourra réaliser
un maximum d’actions.
Avec une phablet il est possible de
passer des appels vocaux, regarder
des vidéos et même de la transformer
en liseuse grâce au «mode lecture».
PHONE
tablette
phablet
=+
Baromètre dédié aux relations marketing
entre les marques et leurs distributeurs,
« Regards Croisés » analyse et détecte
les tendances des marchés IT  Bâtiment.
www.aressy.com/regardscroises
Com’ Réseaux
Pour Acer France, Aressy a piloté
l’ensemble de la production d’un dîner-
conférence destiné aux DSI : recherche
de speakers, coordination des clients
témoins, enquête exclusive
en partenariat avec Silicon
et communication
faire-venir.
Une soirée VIP dans
le cadre privilégié
de l’hôtel Meurice
à Paris.
La presse se fait l’écho du lancement
de la nouvelle agence dédiée à l’influence
Aressy RP : Stratégies, CB News,
E-marketing.fr ...
Aressy RP Event
Magazine publié par Aressy, agence de Marketing et Communication Résolument Corporate  BtoB
47, rue Rouget de Lisle - 92150 Suresnes - 01 41 38 85 50. agence@aressy.com
Directeurs de publication : Iria Marquès, Laurent Ollivier et Olivier Lanusse-Cazalé.
Direction Artistique : Mathieu Vaillant et Thomas Rivière - Réalisation Vidéo : Christophe Morel - Réalisation photos : Sophie Bigo
Droits réservés sur l’ensemble des visuels. Ne pas jeter sur la voie publique.
Dans le cadre de sa démarche « Développement Durable », Aressy privilégie les papiers Éco-Responsables.
sur le Web
Vivre en 2.0
www.aressy.com/
Retrouvez les sujets
les plus « likés »
Prolongez votre lecture
aressy.com
Sonepar présente en vidéo
ses solutions lumière NRA Lighting 
sur www.tv.aressy.com 
Une production 100 % Aressy !
Une double-page dans 01 Business
signée Aressy RP pour Serious Factory
avec le cas client Dassault Aviation !
VidéoSerious Factory
www.aressy.com/mag
sur les réseaux sociaux
www.aressy.com/twitter
www.aressy.com/facebook
www.aressy.com/linkedin
www.aressy.com/youtube
www.aressy.com/slideshare
Le Mag Aressy est disponible
en mise à jour continue sur
votre smartphone.
Téléchargez l’application
mobile et profitez
d’une lecture optimisée
en Responsive Design.
www.aressy.com/iphone
www.aressy.com/android
sur votre mobile
Le saviez-vous ?
Utilisation des smartphones et tablettes
Sur les 80 % du temps consacré aux
applications, les jeux en représentent
32 %, devant Facebook à 18 % et les
applications de divertissement à 8 %.
Source : ComScore

Contenu connexe

Tendances

Tendances (18)

SUMMER PLAYBOOK by HighCo DATA : DIGITAL, RETAIL & EXPÉRIENCE CONSO
SUMMER PLAYBOOK by HighCo DATA : DIGITAL, RETAIL & EXPÉRIENCE CONSOSUMMER PLAYBOOK by HighCo DATA : DIGITAL, RETAIL & EXPÉRIENCE CONSO
SUMMER PLAYBOOK by HighCo DATA : DIGITAL, RETAIL & EXPÉRIENCE CONSO
 
Communautés 2.0 - Partie 6 : Communication 2.0
Communautés 2.0 - Partie 6 : Communication 2.0Communautés 2.0 - Partie 6 : Communication 2.0
Communautés 2.0 - Partie 6 : Communication 2.0
 
Trend report #8 by #LeLuxeEstVivant
Trend report #8 by #LeLuxeEstVivantTrend report #8 by #LeLuxeEstVivant
Trend report #8 by #LeLuxeEstVivant
 
Cahier Récréatif : La Création Intelligente de Contenu
Cahier Récréatif : La Création Intelligente de ContenuCahier Récréatif : La Création Intelligente de Contenu
Cahier Récréatif : La Création Intelligente de Contenu
 
Happy culture : Le butineur de tendances 2017
Happy culture : Le butineur de tendances 2017Happy culture : Le butineur de tendances 2017
Happy culture : Le butineur de tendances 2017
 
Le cahier de tendances du marketing point de vente 2014
Le cahier de tendances du marketing point de vente 2014Le cahier de tendances du marketing point de vente 2014
Le cahier de tendances du marketing point de vente 2014
 
Réinventez votre relation client grâce au digital et aux réseaux sociaux
Réinventez votre relation client grâce au digital et aux réseaux sociaux Réinventez votre relation client grâce au digital et aux réseaux sociaux
Réinventez votre relation client grâce au digital et aux réseaux sociaux
 
Retail Tour
Retail TourRetail Tour
Retail Tour
 
Pourquoi le point de vente physique résistera à Internet
Pourquoi le point de vente physique résistera à InternetPourquoi le point de vente physique résistera à Internet
Pourquoi le point de vente physique résistera à Internet
 
Cahier Recréatif N°4 : "Le mobile à l'âge de la raison"
Cahier Recréatif N°4 : "Le mobile à l'âge de la raison"Cahier Recréatif N°4 : "Le mobile à l'âge de la raison"
Cahier Recréatif N°4 : "Le mobile à l'âge de la raison"
 
David contre Goliath: la fin des marques géantes
David contre Goliath: la fin des marques géantesDavid contre Goliath: la fin des marques géantes
David contre Goliath: la fin des marques géantes
 
Atelier brand utility 03.11.2015 Silexl Labs2
Atelier brand utility 03.11.2015  Silexl Labs2Atelier brand utility 03.11.2015  Silexl Labs2
Atelier brand utility 03.11.2015 Silexl Labs2
 
Tendances comm' et digitales pour 2013
Tendances comm' et digitales pour 2013Tendances comm' et digitales pour 2013
Tendances comm' et digitales pour 2013
 
Réalité Augmentée et Marketing - Roxane Domalain
Réalité Augmentée et Marketing - Roxane DomalainRéalité Augmentée et Marketing - Roxane Domalain
Réalité Augmentée et Marketing - Roxane Domalain
 
Tendances Social Media 2014
Tendances Social Media 2014 Tendances Social Media 2014
Tendances Social Media 2014
 
LE FIL DU RETAIL BY EXTREME - JUILLET 2015
LE FIL DU RETAIL BY EXTREME - JUILLET 2015LE FIL DU RETAIL BY EXTREME - JUILLET 2015
LE FIL DU RETAIL BY EXTREME - JUILLET 2015
 
Trendreport #5 - LeLuxeEstVivant - Janvier 2016
Trendreport #5 - LeLuxeEstVivant - Janvier 2016Trendreport #5 - LeLuxeEstVivant - Janvier 2016
Trendreport #5 - LeLuxeEstVivant - Janvier 2016
 
Le Sponsoring Digital
Le Sponsoring DigitalLe Sponsoring Digital
Le Sponsoring Digital
 

En vedette (12)

Petroleo
PetroleoPetroleo
Petroleo
 
SROIM Sistema Facilito
SROIM Sistema FacilitoSROIM Sistema Facilito
SROIM Sistema Facilito
 
El Incremento Del Precio De Petroleo
El Incremento Del Precio De PetroleoEl Incremento Del Precio De Petroleo
El Incremento Del Precio De Petroleo
 
Edwards Signaling 116DEGEXA-FJ Installation Manual
Edwards Signaling 116DEGEXA-FJ Installation ManualEdwards Signaling 116DEGEXA-FJ Installation Manual
Edwards Signaling 116DEGEXA-FJ Installation Manual
 
Alto Precio En El Combustible
Alto Precio En El CombustibleAlto Precio En El Combustible
Alto Precio En El Combustible
 
Causas y efectos en el costo del combustible
Causas y efectos en el costo del combustible Causas y efectos en el costo del combustible
Causas y efectos en el costo del combustible
 
Presentacion dias positivas power point slideshare_Mestil
Presentacion  dias positivas power point slideshare_Mestil Presentacion  dias positivas power point slideshare_Mestil
Presentacion dias positivas power point slideshare_Mestil
 
Los Combustibles Fosiles
Los Combustibles FosilesLos Combustibles Fosiles
Los Combustibles Fosiles
 
Introducción a los biocombustibles
Introducción a los biocombustiblesIntroducción a los biocombustibles
Introducción a los biocombustibles
 
PetróLeo
PetróLeoPetróLeo
PetróLeo
 
El origen del gasolinazo en mexico
El origen del gasolinazo en mexicoEl origen del gasolinazo en mexico
El origen del gasolinazo en mexico
 
La formulacion de un problema en un Proyecto de Investigacion
 La formulacion de un problema en un Proyecto de Investigacion La formulacion de un problema en un Proyecto de Investigacion
La formulacion de un problema en un Proyecto de Investigacion
 

Similaire à Magazine aressy BtoB - MagAressy Printemps Ete 2013

Tendances Com. & Digitales 2015
Tendances Com. & Digitales 2015Tendances Com. & Digitales 2015
Tendances Com. & Digitales 2015
LabCom
 
Benchmark exploiter le potentiel marketing des univers virtuels
Benchmark  exploiter le potentiel marketing des univers virtuelsBenchmark  exploiter le potentiel marketing des univers virtuels
Benchmark exploiter le potentiel marketing des univers virtuels
Vinet Robert
 
C level think tank 08
C level think tank 08C level think tank 08
C level think tank 08
BardyThierry
 
C level think tank 08
C level think tank 08C level think tank 08
C level think tank 08
BardyThierry
 

Similaire à Magazine aressy BtoB - MagAressy Printemps Ete 2013 (20)

Veille Né Kid 020408
Veille Né Kid 020408Veille Né Kid 020408
Veille Né Kid 020408
 
Tendances Com. & Digitales 2015
Tendances Com. & Digitales 2015Tendances Com. & Digitales 2015
Tendances Com. & Digitales 2015
 
Twitter vecteur de la transformation des salaries en ambassadeurs de leur ent...
Twitter vecteur de la transformation des salaries en ambassadeurs de leur ent...Twitter vecteur de la transformation des salaries en ambassadeurs de leur ent...
Twitter vecteur de la transformation des salaries en ambassadeurs de leur ent...
 
Benchmark exploiter le potentiel marketing des univers virtuels
Benchmark  exploiter le potentiel marketing des univers virtuelsBenchmark  exploiter le potentiel marketing des univers virtuels
Benchmark exploiter le potentiel marketing des univers virtuels
 
Bpifrance Le Lab: Comment le numérique transforme les industries de la French...
Bpifrance Le Lab: Comment le numérique transforme les industries de la French...Bpifrance Le Lab: Comment le numérique transforme les industries de la French...
Bpifrance Le Lab: Comment le numérique transforme les industries de la French...
 
Bpifrance Le Lab - Les industries de la French Touch
Bpifrance Le Lab - Les industries de la French TouchBpifrance Le Lab - Les industries de la French Touch
Bpifrance Le Lab - Les industries de la French Touch
 
Présentation du collectif
Présentation du collectifPrésentation du collectif
Présentation du collectif
 
Oral these mbamci s. hardel
Oral these mbamci s. hardelOral these mbamci s. hardel
Oral these mbamci s. hardel
 
La veille de Né Kid du 011211 : L'UX
La veille de Né Kid du 011211 : L'UXLa veille de Né Kid du 011211 : L'UX
La veille de Né Kid du 011211 : L'UX
 
Numerique vous avez dit numerique (8)
Numerique   vous avez dit numerique   (8)Numerique   vous avez dit numerique   (8)
Numerique vous avez dit numerique (8)
 
Retour sur Viva Tech 2018 par Lonsdale
Retour sur Viva Tech 2018 par LonsdaleRetour sur Viva Tech 2018 par Lonsdale
Retour sur Viva Tech 2018 par Lonsdale
 
Empowerment numérique
Empowerment numériqueEmpowerment numérique
Empowerment numérique
 
Mediacamp
MediacampMediacamp
Mediacamp
 
60 suggestions pour le futur ministre du numérique
60 suggestions pour le futur ministre du numérique60 suggestions pour le futur ministre du numérique
60 suggestions pour le futur ministre du numérique
 
Livre blanc information reseaux sociaux et innovation - jean-gabriel giraud
Livre blanc   information reseaux sociaux et innovation - jean-gabriel giraudLivre blanc   information reseaux sociaux et innovation - jean-gabriel giraud
Livre blanc information reseaux sociaux et innovation - jean-gabriel giraud
 
Le livre blanc de la publicité sur internet - Climats Médias Digital 2011
Le livre blanc de la publicité sur internet  - Climats Médias Digital 2011Le livre blanc de la publicité sur internet  - Climats Médias Digital 2011
Le livre blanc de la publicité sur internet - Climats Médias Digital 2011
 
[Fr] tome 7 de l'étude Lecko sur le RSE - réseau social d'entreprise
[Fr] tome 7 de l'étude Lecko sur le RSE - réseau social d'entreprise[Fr] tome 7 de l'étude Lecko sur le RSE - réseau social d'entreprise
[Fr] tome 7 de l'étude Lecko sur le RSE - réseau social d'entreprise
 
C level think tank 08
C level think tank 08C level think tank 08
C level think tank 08
 
C level think tank 08
C level think tank 08C level think tank 08
C level think tank 08
 
Les conférences de 15marches pour comprendre la transformation numérique
Les conférences de 15marches pour comprendre la transformation numériqueLes conférences de 15marches pour comprendre la transformation numérique
Les conférences de 15marches pour comprendre la transformation numérique
 

Plus de aressy

Plus de aressy (20)

BtoB summit 2017 interview laurent ollivier
BtoB summit 2017   interview laurent ollivierBtoB summit 2017   interview laurent ollivier
BtoB summit 2017 interview laurent ollivier
 
Aressy invitation petit déjeuner Mobilité & BtoB
Aressy invitation petit déjeuner Mobilité & BtoBAressy invitation petit déjeuner Mobilité & BtoB
Aressy invitation petit déjeuner Mobilité & BtoB
 
Regards Croises Edi Kyocera Document Solutions Regards Croises Channel Market...
Regards Croises Edi Kyocera Document Solutions Regards Croises Channel Market...Regards Croises Edi Kyocera Document Solutions Regards Croises Channel Market...
Regards Croises Edi Kyocera Document Solutions Regards Croises Channel Market...
 
Regards Croisés Channel Marketing IT - Eté 2016
Regards Croisés Channel Marketing IT - Eté 2016Regards Croisés Channel Marketing IT - Eté 2016
Regards Croisés Channel Marketing IT - Eté 2016
 
Social O Mètre Aressy EDI CMIT Linkfluence Ensemble BtoB - Juillet 2016
Social O Mètre Aressy EDI CMIT Linkfluence Ensemble BtoB - Juillet 2016Social O Mètre Aressy EDI CMIT Linkfluence Ensemble BtoB - Juillet 2016
Social O Mètre Aressy EDI CMIT Linkfluence Ensemble BtoB - Juillet 2016
 
Interview b2b Summit 7 juillet 2016 Laurent Ollivier Aressy BtoB
Interview b2b Summit 7 juillet 2016 Laurent Ollivier Aressy BtoBInterview b2b Summit 7 juillet 2016 Laurent Ollivier Aressy BtoB
Interview b2b Summit 7 juillet 2016 Laurent Ollivier Aressy BtoB
 
Invitation B to B Summit Paris 2016
Invitation B to B Summit Paris 2016Invitation B to B Summit Paris 2016
Invitation B to B Summit Paris 2016
 
Nomination Synthèse Club Clients 2016 avec participation de Aressy
Nomination Synthèse Club Clients 2016 avec participation de AressyNomination Synthèse Club Clients 2016 avec participation de Aressy
Nomination Synthèse Club Clients 2016 avec participation de Aressy
 
Brand storming 2
Brand storming 2Brand storming 2
Brand storming 2
 
Social o'mètre -> Découvrez qui a de l'influence sociale IT BtoB
Social o'mètre -> Découvrez qui a de l'influence sociale IT BtoBSocial o'mètre -> Découvrez qui a de l'influence sociale IT BtoB
Social o'mètre -> Découvrez qui a de l'influence sociale IT BtoB
 
L'Opinion - vendredi 11 décembre — Oodrive Aressy B2B
L'Opinion - vendredi 11 décembre — Oodrive Aressy B2BL'Opinion - vendredi 11 décembre — Oodrive Aressy B2B
L'Opinion - vendredi 11 décembre — Oodrive Aressy B2B
 
Portfolio creation b2 b btob
Portfolio creation b2 b btobPortfolio creation b2 b btob
Portfolio creation b2 b btob
 
Brand storming Aressy 1 > Volkswagen : Nier la crise, c’est nier les client
Brand storming Aressy 1 > Volkswagen : Nier la crise, c’est nier les clientBrand storming Aressy 1 > Volkswagen : Nier la crise, c’est nier les client
Brand storming Aressy 1 > Volkswagen : Nier la crise, c’est nier les client
 
Portrait Chinois Laurent Ollivier - Magazine CB News
Portrait Chinois Laurent Ollivier - Magazine CB NewsPortrait Chinois Laurent Ollivier - Magazine CB News
Portrait Chinois Laurent Ollivier - Magazine CB News
 
BtoB Summit 2015 interview Laurent Ollivier Aressy, cookies & B2B
BtoB Summit 2015 interview Laurent Ollivier Aressy, cookies & B2BBtoB Summit 2015 interview Laurent Ollivier Aressy, cookies & B2B
BtoB Summit 2015 interview Laurent Ollivier Aressy, cookies & B2B
 
BtoB Summit 2015 interview Roland Koltchakian Potentiel Data
BtoB Summit 2015 interview Roland Koltchakian Potentiel DataBtoB Summit 2015 interview Roland Koltchakian Potentiel Data
BtoB Summit 2015 interview Roland Koltchakian Potentiel Data
 
Aressy marketing communication bto b b2b stratégies 2015
Aressy marketing communication bto b b2b stratégies 2015Aressy marketing communication bto b b2b stratégies 2015
Aressy marketing communication bto b b2b stratégies 2015
 
Social o Metre Barometre Social BtoB / High Tech - IT par Aressy avec Edi Lin...
Social o Metre Barometre Social BtoB / High Tech - IT par Aressy avec Edi Lin...Social o Metre Barometre Social BtoB / High Tech - IT par Aressy avec Edi Lin...
Social o Metre Barometre Social BtoB / High Tech - IT par Aressy avec Edi Lin...
 
Aressy RP Flexico Presse
Aressy RP Flexico PresseAressy RP Flexico Presse
Aressy RP Flexico Presse
 
3 grandes priorités pour réussir sa rentrée Marketing & Communication BtoB
3 grandes priorités pour réussir sa rentrée Marketing & Communication BtoB3 grandes priorités pour réussir sa rentrée Marketing & Communication BtoB
3 grandes priorités pour réussir sa rentrée Marketing & Communication BtoB
 

Magazine aressy BtoB - MagAressy Printemps Ete 2013

  • 1. InfluencemaximumAvec Aressy RP, encore plus de visibilité P. 6/7 Inbound Marketing Prenez le temps de séduire, pour mieux conclure ! P. 16 L’ACTU BRAND TO BUSINESS Été/Automne 2013 aressy.com/mag
  • 2. In & off Avec ce site en 3D à destination de ses clients, partenaires et institutionnels, Degrémont fait valoir son expertise dans le traitement de l’eau sans consommation d’énergie excessive. Une prise de parole qui coule de source avec une animation à la fois pédagogique, ludique et tous publics. www.degremont.com/efficacite-energetique/ Efficacité énergétique Degrémont se jette à l’eau Campagne internationale Ingénico « aime » les commerçants Des portraits de commerçants qui témoignent de leur expérience du paiement avec les solutions Ingenico. Des figures exigeantes, sur fond noir pour starifier ceux qui font avancer le commerce aux quatre coins du monde… Avec cette campagne « I love Ingenico for my business », le leader des terminaux de paiement joue la carte de l’affect sur fond de world business. Événement Organisation du Cyber Readiness Challenge Aressy a fait l’événement pour Symantec, un leader mondial des solutions de protection et de sécurité, en organisant le Cyber Readiness Challenge. L’objectif : sensibiliser les DSI et RSSI sur les enjeux de la cybercriminalité. Tables rondes et tests en situation réelle ont permis de donner les nouveaux codes de la cyberdéfense. Scannez ce code pour accéder aux photos de l’évènement. http://publi-online.com/symantec/event Scannezcecodeavecvotresmartphone 500Aressy réunit 500 Fans sur sa page Facebook. Et vous ? aressy.com/facebook
  • 3. Nerim sur BFM TV et iTélé Aressy signe le premier spot de pub de Nerim, opérateur Internet et Télécom 100 % BtoB. Sur les conseils de l’agence, l’annonceur s’expose sur les premières chaînes nationales d’économie avec une campagne de spots de dix secondes. Une démarche qui accompagne le dévelop- pement du nouvel acteur montant du marché des télécoms. http://tv.aressy.com/Nerim-Spot-TV_v175.html Les Big Days de Toshiba Toshiba lance une offre de renouvellement du matériel d’impression. A la clé : le choix entre des cadeaux high-tech ou une réduction sur le nouvel équipement. Mission remplie avec un emailing dont l’impact des codes promotionnels ne nuit en rien à une présentation très claire de la double mécanique d’offre. Ou comment transformer la complexité en richesse de l’offre… 2 > 3 Agenda Pub TV WebCast > tous les jeudis Aressy vous donne rendez-vous pour découvrir les innovations des experts du Lab : www.aressy.com/event Mobilité Application Alcatel-Lucent Enterprise Aressy conçoit et développe une application pour iPad, destinée à faciliter l’accompagnement des commerciaux Alcatel-Lucent Entreprise dans la conduite de leur présentation du catalogue de solutions. Cette application enrichit l’outil print traditionnel, permettant à l’utilisateur de se rendre directement sur le contenu souhaité. L’intégration d’options telles que le bookmark ou encore la prise de note permet de sélectionner le contenu désiré par l’interlocuteur, et donc d’adapter son discours auprès de sa cible. L’application intégre également un formulaire Eloqua pour générer des leads. Sujet sensible Aressy accompagne Veolia Environnement pour construire l’identité d’Asteralis, sa nouvelle entité dédiée au démantè- lement des sites sensibles. Création d’un logo et d’une baseline le futur des sites sensibles pour traduire la mission d’intégrateur de compétences de cette entreprise et souligner ses valeurs d’engagement, d’expertise et de pérennité. Tour de France Innovation Partner Tour Comment renforcer le lien de NetApp avec ses partenaires ? C’est le challenge relevé par Aressy avec la mise en place de l’Innovation Partner Tour 2013. Un événement sur 6 dates dans 6 villes en France, annoncé et relayé par un dispositif de communication : création d’un site dédié et recrutement de partenaires et animations, via les réseaux sociaux. De la logistique des événements au rôle de community manager, l’agence résolument BtoB a plus d’un tour dans son expertise. www.innovation-partner-tour.com Création Avec 3M, on ne voit que “ du bleu ” Pour le lancement du nouveau disque abrasif « bleu » 3M, Aressy met en scène le produit et sa forme de découpe singulière (technologie multitrous en spirale permettant une meilleure aspiration des poussières) dans un pastiche de «Independance Day». Un concept créatif qui rebondit dans le dispositif, avec un échantillonnage du disque clipsé dans un boîtier de DVD. Scannezcecodeavecvotresmartphone Immanquable
  • 4. Vision Information et influence Vive le soft-power Toute entreprise cherche chaque jour à maximiser ses performances. Pour cela, elle soigne sa réputation, nourrit son image et organise son rayonnement partout où ses cibles et ses prescripteurs sont présents. Elle émet donc des messages à leur attention… Elle communique. Massivement. Jusqu’à ce jour, émettre est une forme de privilège qui demande d’importants moyens. Et selon ses moyens l’entreprise expose, répète voire multiplie les messages. Les cibles, récepteurs surexposés, reçoivent ces mêmes messages  pour les traiter : écoute, analyse, décodage, stockage, etc.                                                                                                      Mais aujourd’hui, la part de voix médiatique d’un acteur économique peut s’avérer indépendante de ses moyens financiers. Les millions de comptes Facebook, Twitter, Linkedin et Viadeo, et quelques millions de blogs thématiques font de chacun d’entre nous un émetteur. Le coût est nul et le privilège est tombé. Chacun s’empare des sujets de son choix, y compris (voire surtout ?) de ceux confisqués par les entreprises. Les espaces d’évaluation, de commentaire, de conseil et de notation fleurissent, génèrent un trafic croissant et deviennent un passage quotidien de l’internaute, c’est à dire de la cible, à savoir, nous tous. Mieux encore, la fausse information côtoie la vraie, la dépasse parfois, en l’absence de tout système de modération / régulation / vérification. Le changement de para- digme est violent… du matraquage au soft-power de l’influence. Les stratégies financières de communication ont donc peut-être encore de beaux jours devant elles, mais leur fragilité est d’ores et déjà avérée. Aucun matraquage (même si « nous le valons bien ! ») n’est à l’abri d’une influence négative née sur le blog de l’un et relayée par le tweet de l’autre… Une chance pour tous les innovateurs et challen- gers, par essence plus nombreux que les leaders ! INFLUENCER, c’est à dire proposer un sens qui l’emporte sur tout autre, pour conduire l’interlocuteur (la cible) à agir en conformité avec ce même sens, sans conscience particulière d’une quelconque « manipulation ». C’est l’avènement du storytelling et de la soft-power : comment amener les acteurs d’un écosystème, sans recours à quelque Aujourd’hui, la part de voix médiatique d’une entreprise peut s’avérer indépendante de ses moyens financiers. La multiplication du nombre des « preneurs de parole » dans notre monde structuré en réseaux rend caduque l’usage des recettes d’hier, basées sur la puissance financière et la répétition des messages. Voici venu le temps des stratégies de l’influence... La soft-power attitude. Pour l’entreprise, l’enjeu reste encore et toujours d’émerger, mais aussi et surtout d’informer, préciser, expliquer, corriger… Originaire de Chine, le jeu de Go est le plus ancien jeu de stratégie.
  • 5. 4 > 5 moyen coercitif, à choisir un comportement qui favorise vos objectifs. La volonté première reste cette si fameuse « fabrication du consensus »… Concept cher à Noam Chomsky depuis trente ans, mais que nous devons depuis plus d’un siècle maintenant  à l’un des pères des Public- Relations, Walter Lippmann…Ironie du sort ! Le dicton a tort : pour vivre heureux, impossible de vivre caché. L’entreprise vit en milieu concurrentiel, comme hier. Mais ses concurrents, ses clients, ses prospects et ses prescripteurs, partagent aujourd’hui chaque jour des informations, des commentaires, des questions, des réponses, etc. Ne pas s’inviter dans ces échanges, ne pas offrir de l’information et proposer sa grille de lecture relèvent de la cécité ou du péché d’orgueil. Les grands lobbies (tabac, nucléaire, etc.) montrent la voie depuis longtemps en multipliant livres blancs, études, recherches, publications, et en favorisant leur diffusion pour «nourrir» la réflexion de tous… Et surtout pour offrir un fond documentaire colossal (et fichtrement orienté) pouvant servir de référence, d’appui et même de structure à la pensée de tous. Hier «Vae Victis» (malheur aux vaincus), aujourd’hui « Vae absentis »… Malheur aux absents ! Le dicton a raison : mieux vaut prévenir que guérir. Il importe donc d’investir cet uni- vers de l’influence bien avant que le besoin s’en fasse sentir. Concevoir des messages adaptés aux niches où on les dépose, créer  les fils d’actualité qui serpentent votre écosystème, proposer les logiques et les questions qui doivent structurer les débats, suggérer les réponses qui avantagent votre proposition de valeur. Autant d’informations mises à disposition de tous bien sûr, mais surtout choisies et conçues par vous, triées et hiérarchisées par vos soins, et délivrées au rythme de votre choix. Leur actualisation, leur promotion, leur animation s’imposent… Une stratégie d’influence induit une mise en oeuvre, une veille et une agilité d’adaptation permanentes. Et s’il en est qui doutent encore de l’efficacité de la soft-power et des stratégies d’influence… Qui se souvient parmi nous du jour où il s’est persuadé que le diesel était une bonne solution (puis une mauvaise), le piment d’Espelette un ingrédient majeur de la cuisine du XXIe siècle, ou l’iPad un incontournable de la survie en milieu social ? Et qui se souvient de qui a bien pu l’en convaincre ? Celui qui tient la plume organise et déploie ses stratégies d’influence. …Celui qui tient la plume ne s’inscrit jamais parmi les perdants. Aujourd’hui, chacun peut s’exprimer sur les réseaux sociaux : 26 millions de membres sur FB 7 millions sur Twitter 5 millions sur LinkedIn 5 millions sur Viadeo Une stratégie d’influence induit une mise en oeuvre, une veille et une agilité d’adaptation permanentes. Olivier Lanusse-Cazalé Président Directeur Général, d’Aressy Chiffres 2012.
  • 6. Aressy RP De nouvelles stratégies Nouvelle offre Élément indispensable d’une stratégie de communication ad hoc, les relations presse arrivent chez aressy. Ce métier a changé de paradigme. Au-delà d’être un simple relais ponctuel vers les médias, les relations presse participent désormais à orchestrer la prise de parole des entreprises et de leurs marques. Créer de l’influence et orienter les opinions, décryptage. Définir la direction à suivre Quel discours, quels outils pour quel timing ? La réussite d’une campagne de relation presse réussie tient à ces trois directions. Avec vous, les futurs leviers de votre communication sont définis afin d’accompagner vos objectifs de développement. Dans cette période de transformations, les entreprises ont plus que jamais besoin de créer de la confiance en valorisant leur réputation et en développant des discours de sincérité. Résolument orientés business to business, Aressy RP cultive cette culture communicationnelle et l’enrichit d’un principe directeur supplémentaire : celui du résultat.
  • 7. d’influence 6 > 7 Contact Aressy RP 47 rue Rouget de Lisle - 92150 Suresnes Olivier Lanusse-Cazalé, Président Directeur Général 01 41 38 85 54 olc@aressy.com Savoir quoi dire Pour être relayé, il est bon de savoir ce que l’on a à dire. Avec vous, des contenus sont créés qui relaient votre actualité et valorisent votre culture de marque. Vous êtes accompagnés dans la construction de votre discours : il sera le fer de lance de vos stratégies d’influence. Communiqués, livres blancs, paroles d’experts… tout est bien pour vous faire connaître et reconnaître. Plus de visibilité pour plus de business S’engager à vous rendre visibles auprès de ceux qui parleront de vous. Journalistes, blogueurs, leaders d’opinions, les voix de relais se sont multipliées, il faut développer les moyens de les atteindre en diversifiant vos sources de contenus. Savoir parler à ceux qui vont parler de vous est essentiel. Cette nouvelle donne est la condition pour accroître votre dynamique de développement. n Favoriser votre prise de parole lors de « speaking opportunities » stratégiques n Donner à votre marque une source fréquente de contacts nouveaux n Légitimer, par son incarnation, les messages et prise de parole de votre marque n Vous assurer une forte présence dans les supports clés de votre écosystème n Augmenter et nourrir votre notoriété de marque n Favoriser le mécanisme de « top of mind » n Organiser la proximité de votre marque avec les interlocuteurs incontournables n Exister sur les réseaux, blogs et forums qui comptent en maitrisant contenus et commentaires n Devenir un interlocuteur légitime des débats de l’écosystème Informations Interventions Influenceurs Les + Aressy RP Transparence totale Vous proposer des outils de suivi et de monitoring vous permettant de suivre en temps réel l’activité de l’agence et ses résultats. Souplesse contractuelle Vous piloter vos investissements et vous pouver à tout moment décider de prolonger où non votre relation avec l’agence. Engagement sur les résultats L’agence s’engage sur des objectifs quantitatifs et qualitatifs en amont de chaque campagne.
  • 8. Indicateurs Brand to Business Tendances résultats Événementiel +2% environ de croissance des dépenses des annonceurs dans l’événementiel par an entre 2012 et 2015. 77% des événements organisés en 2011 ont eu lieu en France, Paris perd progressivement du terrain face à la province. Les agences surfent sur la tendance de l’authenticité et du made in France, le tout sur fond de réduction budgétaire. Source : étude XERFI juillet 2012 « Agences de communication événementielle - Perspectives du marché à l’horizon 2015 ; Enjeux et facteurs de mutation de la profession »   Les principaux objectifs d’incentive et cadeaux d’affaires StimFid Source Omyagué. Étude réalisée auprès de 500 entreprises déclarant utiliser le cadeau d’affaires comme outil de fidélisation et de motivation - juin 2012. 30,5%Stimuler, motiver partenaires et collaborateurs 20,6% Fidéliser, entretenir l’amitié 15,8% Célébrer le nouvel an 11,4% Marquer un moment fort de l’entreprise 8,6% Lancer un produit, marquer une promotion 5,9% Remercier un geste commercial 1,3% Souligner l’importance du premier contact 1,6% Marquer la venue d’un hôte prestigieux 4,3% Fêter la signature d’un contrat +184% RTB Chrome Fichier Edition Afficher Historique Favoris Fenêtre Aide lun. 12:44:08 Michel John Display Succès annoncé confirmé pour le RTB (Real Time Bidding) Avec une hausse des achats de 184% en 12 mois les achats en RTB confirment la rapide mutation du marché du display. (Evolution dans le monde entre le 1er trimestre 2012 et le 1er trimestre 2013 (+98% au T1 2013 vs T4 2012). Les Etats-Unis sont le premier pays en volume puisqu’ils représentent 43 % de l’inventaire RTB mondial. Le Brésil se hisse à la 2ème place du classement et devance le Royaume-Uni. La Russie, l’Ukraine et la Turquie connaissent la croissance la plus rapide parmi les 15 premiers marchés mondiaux. Selon le rapport «Real-time Media Buying : Q1 Market Pulse» publié par le trading desk indépendant Accordant Media,  -21% cpm Recul du traditionnel Le rapport montre également que les CPM moyens ont baissé de 21 % en un an. Les achats en RTB ne sont pas étrangers à cette tendance, puisque optimisation des d’achats signifie surtout baisse des coûts d’achat ! Lab’Aressy Vidéo La vidéo en ligne a rassemblé 32,1 millions d’internautes en juin 2012, une progression semestrielle de plus 10%. 24% des acheteurs se tournent vers du contenu vidéo pour choisir leur fournisseur. Source : Les échos 12/02/2013 47% des communicants trouvent difficile de maîtriser la communication sur la RSE. 75% des répondants pensent que le premier bénéfice de la communication responsable est l’amélioration de l’image de l’entreprise, loin devant des impacts plus stratégiques. Fair Business Source : 7e Baromètre UDA-Harris Interactive-2013
  • 9. 8 9 Content Les études sont plébiscitées des personnes interrogées consultent les rapports d’études qui ont connu une forte augmentation de leur usage entre 2012 et 2011. Ces documents sont plébiscités car ils répondent à la fois aux besoins Brand et aux mécaniques Business (génération de leads). Quels types de contenus avez-vous utilisés dans vos mécaniques de communication ?  Source : BtoB Content marketing Benchmarks-North America CMI/Marketing Profs All devices Trois devices par personne pour se connecter aujourd’hui en France. En 2016, on en prévoit 5. Source : Gartner 44 % 44% 25% 52% 15% 10% 2011 2012 70% 33% 28% Rapports d’études Vidéos Mobile Content Conférences vidéo Le taux de pénétration du smartphone est en hausse, passant de 27 % au 1er trimestre 2011 à 38 % pour la même période en 2012. Les smartphones sont toujours allumés et à portée de main 77 % des utilisateurs ne quittent jamais leur domicile sans emporter leur smartphone. 23 % des utilisateurs sont prêts à faire l’impasse sur la télévision à condition que leur smartphone ne leur soit pas retiré. Enquête 2012, Google et institut Ipsos Un membre de Facebook consulte en moyenne 14 fois par jour son fil d’actualité. Source : gizmodo.fr La publicité rapportera 1 milliard de dollars à Twitter en 2014. 400 millions de tweets sont générés par jour. YouTube dépasse le milliard d’utilisateurs mensuels. Social média Les smartphones sont utilisés en même temps que d’autres médias 47 % 53 % 29 % 16 % 13 % 28 % 7 % + + + + + + + …tout en écoutant de la musique …tout en regardant la télévision …tout en consultant Internet …tout en lisant des journaux/revues …tout en jouant à des jeux vidéos …tout en regardant un film …tout en lisant un livre Source à confirmer par Yoann Source à confirmer par Yoann
  • 10. Succès client Fin 2012, les entreprises Hub télécom et Nomadvance se rapprochent pour ne faire qu’un. Aressy accompagne le changement, conçoit et pilote la communication Corporate et Business en phase avec le nouveau projet d’entreprise. « Dire » la nouvelle entreprise, c’est bien sûr investir les médias affinitaires pour proposer sa découverte et affirmer sa différence : les double-pages et pleines pages se succèdent dans Les Echos, Challenge, … C’est aussi décliner l’ensemble de cette nouvelle identité sur un ensemble de supports tels que le site, la plaquette Corporate, des messages spécifiques et ciblés auprès de cibles de proximité. C’est enfin prolonger les nouveaux messages sur chaque plaquette commerciale, par gamme, par business, pour créer les synergies et l’harmonie. n Hub One Télécom n Hub One Mobility n Diverses fiches produits Une harmonisation soutenue et guidée par la mise en place d’une charte graphique dédiée. Pour l’annonce et la révélation du nouveau Nom et de son identité visuelle, Aressy réalise : n Une vidéo, théâtralisée le jour de la convention annuelle. n Le passeport pour le changement qui permet à chacun de présenter et expliquer le changement de marque. n Le mini-site pour un accompagnement pédagogique et dynamique. Toutes les questions ont été posées, toutes les réponses s’y trouvent. n Les outils pratiques disponibles dès le lancement : cartes de visite aux nouvelles couleurs de la marque commerciale Hub One. 1 2 3 Aressy donne à Hub One Un nom, un logo, une signature Affirmer le nouveau projet, les nouvelles ambi- tions, la culture du service et de l’innovation… C’est la naissance d’Hub One. Nouveau nom, nouveau logo, tous les deux conçus chez Aressy, pour illustrer une nouvelle histoire pérenne et génératrice de croissance, et pour porter les valeurs fortes de l’entreprise : l’audace, l’engagement et la proximité . Les mots, les couleurs, les formes soulignent cette volonté nouvelle, illustrent la double culture des équipes autour du service et de l’industrie. Enfin, « une connexion d’avance » résonne comme l’affirmation d’une quête permanente de l’innovation, mais aussi comme une promesse faite aux clients, au marché : l’innovation technologique et la performance sont la marque de fabrique de Hub One. «Cette nouvelle identité est stratégique pour notre groupe. Cette nouvelle marque commerciale est aussi pour le groupe une source de modernité, de dynamisme, d’innovation, qui vient nourrir les objectifs de la maison mère. » Bernard Cathelain, Directeur Général Adjoint du groupe Aéroport de Paris, Président de Hub One Com’Corporate Com’Commercial Com’Interne
  • 11. 10 11 Un parti pris : communiquer de manière puissante dans des périodes courtes liées aux events du marché : salons professionnels, rencontres, décideurs… 3 questions à Soukeyna Gueye Responsable Communication Externe Quelles ambitions porte la nouvelle communication de Hub One ? Le travail sur notre nouvelle identité et la stratégie de communication conduite et déployée ont deux ambitions principales : nous positionner comme une référence sur notre marché et installer une marque au service de notre force commerciale nationale. Le rachat de Nomadvance en 2012 a suscité cet élan vers le changement, l’occasion de rajeunir l’image de Hub télécom et de lancer une marque unique, accompagnant l’évolution de notre marché. Comment cette nouvelle identité est-elle accueillie ? Nous mènerons très certainement une enquête de satisfaction d’ici la fin d’année mais en attendant, je peux déjà vous dire que l’accueil est très positif. En interne, il y a ceux qui ont adhéré tout de suite et qui voient dans cette nouvelle image un intérêt commercial évident, et d’autres, peut-être plus réservés, qui attendent des preuves donnant crédit et force à notre promesse de marque. Nous devons donc accompagner ce changement pour créer une adhésion collective. Concernant l’externe, l’accueil est très concluant et nous en avons eu la preuve lors de notre récente participation aux salons IT Partners et SITL. Pourquoi avoir choisi Aressy pour votre campagne ? Il était important que notre agence partenaire comprenne le monde du business et que cette culture btob traduise les ambitions de Hub One. Nous nous ressemblons : le même engagement, la même passion pour le résultat. Très vite, les équipes de l’agence ont su traduire créativement les ambitions de Hub One, concevoir une identité et une communication séduisante, axée business. 4 une connexion d’avance En vidéo « Dans un contexte de concurrence accrue, nous voulons rendre visible notre volonté de faire progresser le service rendu à nos clients. Avec notre signature «Une connexion d’avance», nous revendiquons plus que jamais notre capacité à innover et à développer des solutions créatrices de valeur, pour que l’accès aux technologies devienne une réalité utile et simple pour l’ensemble des professionnels. » Patrice Belie, Directeur Général du groupe Hub One Médias Scannez ce code avec votre smartphone http://tv.aressy.com/HubOne-Animation-Logo_v137.html
  • 12. Vu du Lab’ Veille, analyse et solutions Qu’attendent les consommateurs des marques en matière de contenus ? Quels messages et types d’interactions plébiscitent-ils ? Lab’ Aressy Content 2.0 Quand l’infographie raconte une histoire à fort contenu Lab’ Aressy All Devices L’énergie positive du mobile est en vous Le contenu diffusé par une entreprise ou ses marques, doit être original, exclusif, personnalisé et disponible sur tous types de supports : ordinateurs, téléphones mobiles ou tablettes. Tout ça concourt à ce que l’infographie fasse aujourd’hui partie du brand content. Il est pertinent de penser l’infographie lorsque on a une histoire spécifique à raconter. L’infographie se plie à l’exercice d’un contenu avant d’exister par elle-même. Pour mettre en place ces nouveaux services, il faut faire les bons choix : application native, web application, responsive design, intégration d’API… Avec une croissance de 40% en 2012, ce sont désormais près de 25 millions de Français qui possèdent un Smartphone, tandis que la France se classe au quatrième rang mondial des utilisateurs de tablettes numériques avec 3 millions d’appareils en service, un chiffre qui a doublé par rapport à 2011. La démocratisation de ces appareils implique un changement des comportements, notamment de lecture, qu’il faut intégrer. De nouvelles contraintes et de nouvelles opportunités s’offrent ainsi aux communicants BtoB. Les supports traditionnels se digitalisent : brochure corporate, outils d’aide à la vente, etc. Ils s’enrichissent de vidéos, de photos personnalisées, d’enquêtes interactives... Adaptée à la distribution virale, elle porte un message immédiat. Le défi réside ensuite dans sa réalisation. Une infographie recueille des statistiques, des chiffres ou des informations et les présente en « image ». L’information y gagne en lisibilité. Une fois encore, un bon dessin vaut mieux qu’un long discours. NFC : la prochaine révolution mobile La technologie NFC (Near Field Communica- tion) que les parisiens connaissent déjà par l’utilisation de leur pass Navigo s’annonce comme la prochaine révolution d’usage liée au mobile. En effet, sans ouvrir d’application spécifique un message pourra se déclencher en rapprochant son smartphone d’un support accompagné d’une puce NFC. Les premières cartes de visite équipées apparaissent, ainsi que les affiches publicitaires. Aressy propose un premier usage avec son offre Activ’Card (lire ci-dessous à droite). Suivez les webcasts des experts du Lab’ Aressy chaque semaine sur www.aressy.com/event
  • 13. 12 13 Le Lab est l’équipe interne de l’agence au service de la veille et innovations Lab’ Aressy StimFid Les deux nouvelles cartes qui motivent ! Vous cherchez à donner un nouveau souffle à vos programmes de fidélisation ? Aressy lance deux nouvelles offres pour dynamiser vos incentives, motiver et fidéliser vos cibles de manière innovante en proposant un nouveau relationnel. Activ’Card Le temps c’est de l’argent Avec Activ’Card ou la carte physique personnalisée et interactive qui permet d’avoir accès à ses avantages depuis un mobile. Vos cibles n’ont désormais plus besoin de se connecter depuis un PC pour consulter leurs points / euros accumulés et commander leurs dotations. Grâce à la technologie NFC, et en partenariat avec Orange et Amazon.fr, cette carte permet de visualiser ses informations de manière instantanée en toute sécurité. Faire comprendre, faire adhérer, faire sourire … Et pour faire les trois à la fois, quoi de mieux qu’une vidéo rythmée, concise et amusante ! Rien ne dit qu’un message BtoB doit être sérieux et ennuyeux. Les cibles sont habituées au format « clip » et l’apprécient. Profitons-en ! Multiplier les productions, favoriser leur distribution et traiter tous les sujets … Pour la communication Corporate et Business, la vidéo dynamise et enrichit les messages, favorise la proximité avec les clients et nourrit la e-réputation par son référencement facile. MasterCard® Les chèques cadeaux ne séduisent plus vos cibles ? Avec la carte MasterCard ® rechargeable, vous récompensez directement par du cash les gagnants. Cette carte permet de profiter immédiatement des euros accumulés. Elle est valable dans 32 millions de points de vente et sur de nombreux sites internet, en France et à l’international, ainsi qu’aux distributeurs automatiques de billets. C’est une carte MasterCard comme toute les autres valable 24 mois. Le plus pour vous : Vous pouvez multiplier les mécaniques tout en maîtrisant les coûts de traitement associés. Vous supprimez les frais annexes comme l’envoi de lettres recommandées. Vous assurez la traçabilité des gains pour vos déclarations fiscales et sociales (LFSS *). Vous proposez une dotation attractive logée dans le portefeuille des participants. Lab’ Aressy Vidéo La vidéo : un rôle de premier plan dans la com’ BtoB Innovations 2013 Téléchargez le e-book du Lab’ Aressy et découvrez toutes les innovations au service de la communication BtoB. www.aressy.com/lab *Loi de Financement de la Sécurité Sociale Un gars, une fille et un extranet clients Pour présenter et accompagner la prise en main de son nouvel « espace clients » Toshiba a choisi la démonstration par l’humour. Une scène du quotidien en entreprise avec les codes d’une série TV bien connue… Quand un gars et une fille rencontrent un extranet clients. Scannez ce code http://tv.aressy.com/Toshiba-Espace-Client-E02_v170.html
  • 14. Fair Business Depuis 2006, les Awards de la Communication Fair Business accompagnent et témoignent de l’évolution de la communication responsable. L’édition 2013, qui de l’avis unanime des jurés, est un excellent cru, illustre 4 grandes tendances explicitées : Frilosité Les annonceurs sont encore très hésitants à participer, craignant de s’exposer aux accusations de greenwashing. Créativité La créativité et l’humour continuent de se développer sur le terrain du discours responsable. Diversité Les tailles des entreprises et les secteurs d’activités sont plus divers que jamais. La communication RSE investit toutes les prises de parole, qu’elles soient corporate ou produit, interne ou externe. Excellence Les campagnes candidates sont d’un excellent niveau, de l’avis des jurés experts. Succès durables Prix du public Prix du jury EventsPublicitéPresse éditon 2013 Toutes les photos : www.aressy-interactive.net/aressy/ awards-ceremonie-2013 Le vidéo-clip : tv.aressy.com/Aressy- Awards-2013_v179.html Edition/Publication Soutien Aressy marche pour une journée solidaire Toute l’agence s’est mobilisée pour une journée solidaire en marchant pour l’association Tchendukua. Avec un total de 189.000 pas, c’est un don équivalant à 2 hectares de terre qui a été versé pour redonner leurs territoires ancestraux aux indiens Kogis de Colombie. Pour cette catégorie « événement », l’opération « Journée de la Terre » par Edenred a été récompensé, à la fois par le public et le jury. Visualisez les campagnes Web : http://mag.aressy.com/les-awards-recompensent-les-communications-responsables Web http://www.youtube.com/watch ?v=nsvbd-5wX4o http://www.youtube.com/watch?feature=player_ embeddedv=TEdorcq-tNc
  • 15. 14 15Rencontre MagAressy : Aujourd’hui, chaque humain est potentiellement un faiseur d’opinion, au travers d’internet, des réseaux sociaux, etc. Dans quelle mesure cela influence-t’il votre travail de journaliste ? Capucine Graby : Il y a encore quelques années, les journalistes ne s’informaient que par une seule source d’information, ou presque : la sacro sainte, AFP, Agence France Presse ; C’est l’époque où le journaliste s’adressait à un lecteur. La communication était alors en « one to one ». Le web a tout chamboulé et nous a propulsé dans l’ère du « one to many » voire dans l’ère du « many to many », c’est à dire que le journaliste n’est plus seul à s’adresser à tout le monde. En clair tout le monde peut s’adresser à tout le monde. Chacun d’entre nous peut créer son blog et donc s’improviser en quelque sorte journaliste, le « vrai » journaliste doit, lui, faire preuve de beaucoup plus de rigueur et d’éthique. Le journaliste doit s’appuyer sur les informations qui remontent des cyber citoyens, tout en redoublant de vigilance et en vérifiant de façon plus méticuleuse ses sources. MA : Les journalistes peuvent-ils ou doivent-ils échapper au bruit de fond généré par les Twitter et autres FaceBook ? CG : Twitter est à mon sens une excellente source d’information. J’y jette un œil plusieurs fois par jour. J’y récupère des informa- tions beaucoup plus pertinentes, étonnantes, originales qu’en regardant les chaînes d’information. Je ne crois pas qu’il faille éviter Twitter ou Facebook. Ce serait une erreur. Au contraire, c’est une chance pour le journaliste de pouvoir prendre le pouls de ce qu’il se passe, sur le terrain, dans certains pays ou au sein d’entreprises grâce aux tweets. A une condition : ne pas en abuser et garder en tête que twitter est un outil qui est justement très utilisé par les journalistes. Le piège, c’est l’information qui tourne en rond… Il faut donc savoir s’intéresser à des profils originaux voire iconoclastes. Cela m’amuse de suivre Bill Gates par exemple ! MA : Les journalistes étaient jusqu’à ces dernières années, des agents influenceurs extrêmement puissants de la réputation des entreprises et des organisations. Qu’en est-il aujourd’hui ? CG : On assiste effectivement à une sorte de course contre la montre entre journalistes et certains blogueurs à la fois très orientés sur le digital et très actifs. Certains sont qualifiés d’influenceurs 2.0 car a forte densité de followers. Du coup, nombreux sont les journalistes qui ont crée leur blog ou sont très actifs sur twitter. Cela devient leur marque de fabrique. Ainsi, le journaliste garde-t-il à la fois son aura de journaliste et s’assure une visibilité et une influence non négligeable sur le net ce qui lui donne, à mon sens, une légitimité plus importante. Par ailleurs, ont voit clairement émerger un journalisme différent. Plus engagé, il fait la part belle au journalisme d’opinion et non d’information (l’Opinion lancé par Nicolas Beytout le 15 mai), à l’investigation (Mediapart) ou au grand reportage (Long cours, Mook de l’Express). MA : Le métier de journaliste est en pleine mutation, les agences de relations presse ont-elles encore une place à jouer à vos côtés ? CG : Evidemment. A condition de faire évoluer le métier des agences de façon aussi brutale que celui de journaliste. Il faut que les agences de presse comprennent et anticipent les nouvelles attentes des journalistes. Twitter c’est informer ? Livre Secrets du Net Journaliste et spécilaliste des sujets économiques, Capucine Graby enseigne à Paris Dauphine et a travaillé à BFM, au Figaro et itélé/Canal+. Avec son nouvel ouvrage rédigé avec Marc Simoncini, elle fait passer de l’autre côté de la toile pour montrer comment les maîtres d’Internet ont su se servir de leurs échecs pour bâtir leur empire. Rôle des journalistes et Influence des bloggueurs. Quelles sont les opportunités des nouvelles sources d’actualité liées à Internet ? Rencontre avec Capucine Graby, journaliste et écrivain.
  • 16. In bound Marketing Prenez le temps de séduire Alors que l’efficacité des techniques à court terme comme l’e-mailing s’essouffle, l’inbound marketing permet, lui, d’engager une approche progressive permettant de respecter les étapes d’un cycle de séduction… BtoB. L’inbound marketing consiste à faire venir à soi les cibles visées. Cette technique s’oppose à l’outbound qui, lui, adresse directement les clients potentiels. Concept apparu il y a quelques années aux Etats-Unis, l’inbound marketing tend à s’imposer puisqu’il correspond aux nouveaux comporte- ments sur le Web où chacun recherche en permanence de l’information, est prêt à laisser ses coordonnées en échange d’un véritable apport d’expertise, mais souhaite maîtriser son propre cycle de réflexion, prise de contact et transformation. L’inbound marketing agrège de multiples tactiques, que ce soit la production de contenu, les relations presse, les réseaux sociaux, le Web marketing et analytics ou le marketing automation et nurturing. Avec des compétences 360°, Aressy pilote l’ensemble de ces leviers et coordonne chacun des experts associés. Plusieurs clients de l’agence ont déjà modifié leur démarche relationnelle, notamment de prospection : création de e-book avec articles d’experts, vidéos et infographies. Mise en place de blog avec génération de trafic vers et via les réseaux sociaux, mécanisation de relances personnalisées… Pour mesurer les résultats, il faut accepter de laisser un peu de temps au temps, les retours étant moins immédiats. Mais in fine, la moindre quantité est compensée par une meilleure qualité : les leads générés via l’inbound marketing sont mieux qualifiés et mieux identifiés à leur réelle étape de conversion. C’est bien connu, avant de conclure, il faut séduire ! L’inbound marketing repose sur 3 grandes étapes. Attirer : le contenu est au cœur de cette première étape, associé au référencement dans les moteurs de recherche, à la visibilité sur les sites Web référents. Identifier, avec des formulaires et call to action respectant le niveau d’intérêt et le format de la mise en relation : e-newsletter, brochure, panier e-commerce, rendez-vous. A associer avec des outils de web analytics et web lead tracking. Transformer : passer les messages liés au cycle de vente BtoB : confirmer ses besoins, convaincre sur la solution, rassurer par les succès passés, éliminer les concurrents... Puis obtenir un rendez-vous pour finaliser la vente ou une conversion e-commerce, avec comme clefs du succès, la scénarisation des étapes et la personnalisation des messages. Laissez le temps au temps pour attirer naturellement Aressy, agence certifiée Eloqua / Oracle Eloqua est rapidement devenu le logiciel de référence utilisé dans le monde entier pour automatiser et personnaliser les mécaniques relationnelles. Aressy a choisi d’investir (licences, formations…) pour accompagner ses clients dans leur déploiement de l’outil en devenant un partenaire certifié de l’éditeur.
  • 17. 16 17 pour mieux conclure ! Les indispensables pour réussir sa stratégie Inbound Marketing8 Intégrer le mobile dans sa démarche : a minima, responsive design pour le blog et les e-mail. Au mieux, application news avec services personnalisés associés. 7 Proposer le partage social et inviter aux commentaires sur l’ensemble des supports de communication. 3 Mettre en place des outils d’analytics avec des reportings automatisés envoyés chaque semaine et mois par e-mail. 8 Proposer aux lecteurs de s’abonner aux dernières publications du blog et créer une base de données de suspects séparée du CRM commercial. 4 Définir les règles de changement d’état, de suspect à prospect, et impliquer les commerciaux dans leur rôle de relais opérationnel. 6 Rédiger en pensant au référencement Google. Utiliser et répéter les mots clefs. 2 Mettre en place une e-newsletter mensuelle synchronisée avec son blog et les réseaux sociaux pour publier en même temps sur l’ensemble des plateformes. 5 Mettre en place un blog d’experts, au-delà de la page «news» du site web corporate et s’imposer des règles de rédaction. 1 Questions Flash C’est à la communication de s’adapter, pas au prospect ! Rencontre avec Laurent Ollivier, Directeur Général de l’agence Aressy qui pilote l’offre Inbound Marketing. Un enjeu d’organisation important puisqu’il faut coordonner des compétences stratégiques, rédactionnelles et techniques. MagAressy : Quels sont les clefs d’une stratégie Inbound Marketing ? Laurent Ollivier : Le contenu est au cœur de la mécanique car chaque prise de parole doit enrichir la relation et nourrir la réflexion. Nous avons constitué la «Content Factory» à l’agence qui regroupe la rédaction de communication avec la rédaction journalistique. Je résume souvent cette approche rédactionnelle comme «intéressante» avant d’être « intéressée ». MA : Comment en mesurer le ROI ? LO : Il faut utiliser les mêmes indicateurs ; l’objectif final restant le même, générer des conversions et donc du business. C’est l’approche qui est différente, puisqu’elle vise à faire venir à soi plutôt que d’aller chercher chaque prospect. Il faut cependant accepter que les résultats soient plus longs a s’enclencher, le temps que la mécanique se mette en place . Mais une fois la dynamique installée les résultats sont plus pérennes. laurent Ollivier Directeur Général d’Aressy
  • 18. L’observatoire Tout d’suite « Euh… C’est quoi un CR déjà ? » Lunettes carrées, barbe de trois jours, chemise à carreaux et chino délavé... Ce dandy des mots soigne son look autant que son vocabulaire. Bien qu’à première vue le concepteur-rédacteur semble évoluer dans une réalité parallèle, son métier ne cesse de se métamorphoser avec notamment la digitalisation des supports sur lesquels il s’exprime. Si on le reconnaît aisément à son attitude volontai- rement désengagée voire lunaire, rares sont ceux qui arrivent à cerner l’ensemble de son territoire d’expression. Il y a des métiers comme ça, dont on ne comprend pas tout de suite le périmètre… Pourtant, Concepteur-Rédacteur ou copywriter pour les fans bilingues de Mad Men est finalement assez explicite. Un métier à double sens Rédacteur, tout d’abord parce qu’il a su cultiver sa fascination pour le vocabulaire, son goût du bon mot, la quête du mot juste, concis, clair (et surtout parce que, dans l’agence, c’est le seul qui sait encore accorder un participe passé correctement). Il s’occupe de l’élaboration de tous types de contenus : slogans, signatures de marque, noms de marque et de produits, accroches des annonces presse, scénariis de spots radio et vidéo, lettres d’information, documents publicitaires variés, etc. C’est simple : si vous voyez un mot écrit quelque part, il est passé par là. Concepteur, aussi, car c’est à lui qu’incombe la lourde tâche d’élaborer les fameux « concepts créatifs » : que va-t-il se passer, pourquoi transformer la réalité pour transcender la vérité ? Pour cela, il doit se glisser dans la peau des cibles afin de mieux les comprendre (ce qui explique probablement ses nombreux troubles de la personnalité). Participer à créer de l’intelligence Le commun des mortels ne peut imaginer le nombre de fois qu’il réécrit son slogan, à la recherche de la combinaison parfaite. Créer peut paraître simple de prime abord, créer sur commande est bien plus ardu. Et échapper à la routine de création, encore plus. Il ne faut jamais retomber dans les mêmes mécanismes afin de garantir à ses idées de la fraicheur. Une idée-qui-tue lui est venue alors qu’il mangeait un cornichon ? Dans ce cas, la prochaine lui viendra quand il aura entrepris de redécorer intégralement son bureau avec des Post-it. Même s’il semble occupé à tout, sauf à travailler, le CR fait en réalité l’inverse : il tra- vaille tout le temps, en arrière-plan de ses activités apparentes souvent saugrenues. Bref, il passe sa vie hors des sentiers battus afin de trouver l’originalité qui soutiendra ses créations. Toujours au courant des dernières tendances et informations les plus surprenantes, l’apparition d’internet fut pour lui aussi un chamboulement incroyable, la découverte d’un outil au pouvoir sans limite. Et surtout, une nouvelle ère rédactionnelle, une nouvelle façon d’ouvrir et de nourrir tsa brand culture. Cette révolution fait éclater sa relation fusionnelle avec son plus fidèle compagnon (qui n’est pas un chien, car le CR n’est pas un homme comme les autres) : le directeur artistique. De nouveaux acteurs sont entrés en piste afin de mieux appréhender ce nouveau monde : webmasters, développeurs, intégrateurs, ergonomes… En effet, l’apparition de nouveaux supports crée de nouveaux challenges. Création d’e-mailing, bannières animées, vidéos interactives, newsletters, sites… rien de tout cela ne se conçoit comme une annonce presse ou un spot TV, pourtant le CR est encore là pour trouver l’aspérité qui fait toute la différence. L’occasion, une fois de plus, de prouver que le CR est un mec méga cool qui se sort de toutes les situations avec élégance – oui, la gente féminine est peu représentée dans le métier. Curieux et singulier Ainsi, avec toujours une curiosité d’avance et sa volonté indiscutable de penser le monde de façon singulière pour faire entrer l’étrange dans le domaine du familier, le concepteur- rédacteur s’applique à trouver ce qui fera la différence. Son humour, sa distance et son empathie pour les gens, permettent alors aux marques, ou à leurs produits de résonner et de créer du désir. Le concepteur-rédacteur est déjà connecté à ce qui n’existe pas encore. Et son look et ses codes vintage gardent bien évidemment une longueur d’avance. les grands mots !
  • 19. 18 19Comprendre aressy.com/magaressy LEXIQUEDÉCLIC CCO le nouveau Job en 2013 De plus en plus de journalistes sont recrutés par des entreprises hors-médias pour des postes de CCO (Chief Content Officer), en français : directeur du contenu. Source : J. Pulizzi, fondateur du Content Marketing Institute Owned medias Kesaco ? Le owned media désigne l’exposition d’une marque via les supports qu’elle possède et contrôle : site Internet et pages Facebook, compte Twitter et Youtube. Le owned media est complété par le paid media* et le earned media*. * Le Paid Media désigne les expositions publicitaires achetées par la marque. * Le Earned Media désigne les expositions gagnées par la marque sur les réseaux sociaux et autres espaces personnels, avis et commentaires des consommateurs. Le Gender Marketingest-il idéal ? Cette pratique venue des USA où elle est beaucoup plus développée qu’en France, consiste à adapter la politique marketing en fonction du sexe de la cible. Sachant que les femmes, représentant 51% des consommateurs mondiaux, prennent 80% des décisions d’achat au sein des foyers, cette technique marketing mérite d’être évaluée. Crowdfunding Quand on aime, on ne compte pas ! Le crowdfunding, littéralement «financement par la foule», consiste à inciter les internautes à investir dans un projet via internet. Le présentisme a-t-il de l’avenir ? La crise est là, on parle même de «crise du futur». On se replie sur le passé (le phénomène vintage se banalise) et à l’inverse l’immédiateté du présent est notre quotidien. C’est ce que l’historien François Hartog appelle le « présentisme ». Tout ce qui compte c’est être prêt, réactif, rapide, flexible et disponible pour passer d’une information à une autre. Serait-ce la fin du concept d’histoire ? Le Storytelling est mort... vive le Storymaking ! Mode passagère ou tendance de fond, le Story Making ne se contente plus de raconter de belles histoires en réécrivant la vie d’une entreprise mais s’attache à un parcours individuel (personnalité, champion…), dont la réussite est intimement lié à l’entreprise. Un jeu de faire-valoir qui positionne l’entreprise comme un détecteur ou facilitateur de talent. La marque passe de sponsor à mécène, bienveillante et visionnaire. La Phablet, Smartphone du futur ? Parce que la tendance est au multi-écrans, les constructeurs cherchent le format à partir duquel l’utilisateur pourra réaliser un maximum d’actions. Avec une phablet il est possible de passer des appels vocaux, regarder des vidéos et même de la transformer en liseuse grâce au «mode lecture». PHONE tablette phablet =+
  • 20. Baromètre dédié aux relations marketing entre les marques et leurs distributeurs, « Regards Croisés » analyse et détecte les tendances des marchés IT Bâtiment. www.aressy.com/regardscroises Com’ Réseaux Pour Acer France, Aressy a piloté l’ensemble de la production d’un dîner- conférence destiné aux DSI : recherche de speakers, coordination des clients témoins, enquête exclusive en partenariat avec Silicon et communication faire-venir. Une soirée VIP dans le cadre privilégié de l’hôtel Meurice à Paris. La presse se fait l’écho du lancement de la nouvelle agence dédiée à l’influence Aressy RP : Stratégies, CB News, E-marketing.fr ... Aressy RP Event Magazine publié par Aressy, agence de Marketing et Communication Résolument Corporate BtoB 47, rue Rouget de Lisle - 92150 Suresnes - 01 41 38 85 50. agence@aressy.com Directeurs de publication : Iria Marquès, Laurent Ollivier et Olivier Lanusse-Cazalé. Direction Artistique : Mathieu Vaillant et Thomas Rivière - Réalisation Vidéo : Christophe Morel - Réalisation photos : Sophie Bigo Droits réservés sur l’ensemble des visuels. Ne pas jeter sur la voie publique. Dans le cadre de sa démarche « Développement Durable », Aressy privilégie les papiers Éco-Responsables. sur le Web Vivre en 2.0 www.aressy.com/ Retrouvez les sujets les plus « likés » Prolongez votre lecture aressy.com Sonepar présente en vidéo ses solutions lumière NRA Lighting  sur www.tv.aressy.com  Une production 100 % Aressy ! Une double-page dans 01 Business signée Aressy RP pour Serious Factory avec le cas client Dassault Aviation ! VidéoSerious Factory www.aressy.com/mag sur les réseaux sociaux www.aressy.com/twitter www.aressy.com/facebook www.aressy.com/linkedin www.aressy.com/youtube www.aressy.com/slideshare Le Mag Aressy est disponible en mise à jour continue sur votre smartphone. Téléchargez l’application mobile et profitez d’une lecture optimisée en Responsive Design. www.aressy.com/iphone www.aressy.com/android sur votre mobile Le saviez-vous ? Utilisation des smartphones et tablettes Sur les 80 % du temps consacré aux applications, les jeux en représentent 32 %, devant Facebook à 18 % et les applications de divertissement à 8 %. Source : ComScore