BAROMÈTRE 2015
BNP PARIBAS ÉPARGNE & RETRAITE ENTREPRISES
Reflet d’une société en mutation
Conférence de Presse
31 MARS 2015
ÉTAT DES
LIEUX
Partie 1
DES DISPOSITIFS D’ENTREPRISES
DE PLUS EN PLUS POPULAIRES
Dconnaissance des dispositifs DNombre de bénéficiaires
contrat de ...
dans l structure
UN DÉCALAGE DE PERCEPTION
ENTRE DÉCIDEURS ET SALARIÉS
Dmise en place d’un accord de participation
dans l’...
L’ENTREPRISE LÉGITIME :
DPour épargner DPour compléter sa retraite
Le fait qu’un salarié puisse placer ses économies dans
...
RÔLE DE L’E.R.E. :
CONSENSUS ET DIVERGENCES
Et plus de 2/3 des décideurs
considèrent l’E.R.E. comme un moyen
de motiver et...
PRÉOCCUPATIONS
IMPACTS DE LA CRISE…
DPrincipales préoccupations des salariés
le pouvoir d’achat
la conservation
de leur emploi
le financem...
… ET DES DIFFÉRENTES RÉFORMES
Plus d’1/3 des salariés ont envisagé
de changer leurs habitudes d’épargne
pour la retraite
D...
Partie 2
L’E.R.E. AU COEUR
DE NOUVELLES TENDANCES
AMBIVALENCE
1. AMBIVALENCE DES COMPORTEMENTS
Partie 2 - l’E.R.E. au cœuR dE NouvEllEs tENdaNcEs
DDes salariés attentistes
Estimez-vous...
1. AMBIVALENCE DES COMPORTEMENTS
DUne liberté d’action revendiquée
internet comme vecteur de communication
61% des bénéfici...
1. AMBIVALENCE DES COMPORTEMENTS
DUne prise de risque raisonnée
durant la phase d’épargne Et en tant que futur retraité
Qu...
1. AMBIVALENCE DES COMPORTEMENTS
DUn réel opportunisme financier
Afin d’améliorer vos revenus pour votre retraite, seriez-vo...
INTUITION
2. UNE INTUITION COLLECTIVE QUI PEINE
À SE CONCRÉTISER
Pour pérenniser l’actuel système des retraites,
pensez-vous que vos...
2. UNE INTUITION COLLECTIVE QUI PEINE À SE CONCRÉTISER
mais des salariés encore hésitants
NoN : 54% oui : 46%
Pensez-vous ...
2. UNE INTUITION COLLECTIVE QUI PEINE À SE CONCRÉTISER
DUne anticipation mesurée d’une baisse du pouvoir d’achat à la retr...
COHÉRENCE
3. DES DISPOSITIFS EN ADÉQUATION
AVEC DE NOUVELLES ASPIRATIONS
DPromotion du tissu industriel
saluée par les décideurs
Dan...
3. DES DISPOSITIFS EN ADÉQUATION AVEC DE NOUVELLES ASPIRATIONS
DVolonté de donner du sens à son épargne
Plus de 30% des sa...
3. DES DISPOSITIFS EN ADÉQUATION AVEC DE NOUVELLES ASPIRATIONS
DPour une harmonisation et une meilleure lisibilité
Est-ce ...
des décideurs sont favorables à l’abaissement du seuil d’éligibilité
de la participation, pour les entreprises de moins de...
MERCI DE VOTRE ATTENTION
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Barometre bnp paribas épargne salariale et retraite en entreprise 2015

1 195 vues

Publié le

Le baromètre Épargne et retraite entreprises, publié par BNP Paribas le 31 mars 2015 dévoile les attentes et la vision des dirigeants d'entreprises et de leurs salariés sur les dispositifs d'épargne salariale et de retraite en entreprise.

Publié dans : Économie & finance
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 195
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
187
Actions
Partages
0
Téléchargements
27
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Barometre bnp paribas épargne salariale et retraite en entreprise 2015

  1. 1. BAROMÈTRE 2015 BNP PARIBAS ÉPARGNE & RETRAITE ENTREPRISES Reflet d’une société en mutation Conférence de Presse 31 MARS 2015
  2. 2. ÉTAT DES LIEUX Partie 1
  3. 3. DES DISPOSITIFS D’ENTREPRISES DE PLUS EN PLUS POPULAIRES Dconnaissance des dispositifs DNombre de bénéficiaires contrat de retraite à cotisations définies (article 83) 3 750 000 Plan d’épargne pour la Retraite collectif (PERco) 69% 95% en 2012 1 755 000au 30 juin 2014 article 83 PERco DéciDeurs 188 000 entreprises équipées d’un PERco en juin 2014 Source : AFG Sources : DREES et AFG Partie 1 - état dEs liEux +97% depuis juin 2011 +8 points depuis 2011 +39% en 3 ans
  4. 4. dans l structure UN DÉCALAGE DE PERCEPTION ENTRE DÉCIDEURS ET SALARIÉS Dmise en place d’un accord de participation dans l’entreprise DPrésence dans la structure d’un dispositif d’épargne entreprise autre que la participation Un accord de participation aux bénéfices a été mis en place Aucun accord de participation aux bénéfices n’a été mis en place 59% 23% 17% +15 pts+26 pts 2011 20142011 2014 82% 31% 40% 66% 46% 18% des salariés interrogés ne savent pas s’il y a un accord de participation dans leur entreprise SalariésDécideurs Partie 1 - état dEs liEux Sous-total oui
  5. 5. L’ENTREPRISE LÉGITIME : DPour épargner DPour compléter sa retraite Le fait qu’un salarié puisse placer ses économies dans des dispositifs mis en place par son entreprise, vous paraît-il : DéciDeurs sALAriés Un système individuel facultatif indépendant de l’entreprise 27% 38% Un système facultatif mis en place dans l’entreprise 44% 38% Un système obligatoire pour tous mis en en place dans l’entreprise 28% 24% Décideurs Salariés Selon les décideurs, les salariés préfèrent… Les salariés préfèrent… 77% 23% 90% 10% Tout à fait naturel Pas tellement naturel Pas du tout naturel Assez naturel 29% 42% 48% 8% 2% 48% 18% 5% Partie 1 - état dEs liEux
  6. 6. RÔLE DE L’E.R.E. : CONSENSUS ET DIVERGENCES Et plus de 2/3 des décideurs considèrent l’E.R.E. comme un moyen de motiver et fidéliser les salariés Et près de 3/4 des salariés considèrent l’E.R.E. comme un moyen de compléter les salaires DPrincipaux rôles de l’E.R.E. se constituer une épargneépargner pour la retraite assurer une rémunération différée épargner pour la retraite assurer une rémunération différée sEloN Plus dE 80% dEs décidEuRs sEloN Plus dE 80% dEs salaRiés 1 2 3 1 2 3 se constituer une épargne Partie 1 - état dEs liEux
  7. 7. PRÉOCCUPATIONS
  8. 8. IMPACTS DE LA CRISE… DPrincipales préoccupations des salariés le pouvoir d’achat la conservation de leur emploi le financement de leur retraite le maintien du régime actuel des 35 heures la dépendance 93% 90% 13% 3% 1% 72% 52% 40% 19% 18%7% 1% 2% 1% En 1erEn 2e 26% 27% 38% 26% 26% 46% 13% 8% 11% 11% 12% 1% 55% 42%48% sEloN lEs décidEuRs sEloN lEs salaRiés En 1er En 2e sous-total oui sous-total oui Plus d’1/3 des salariés déclarent ne pas verser dans les dispositifs d’entreprise Partie 1 - état dEs liEux
  9. 9. … ET DES DIFFÉRENTES RÉFORMES Plus d’1/3 des salariés ont envisagé de changer leurs habitudes d’épargne pour la retraite Dans le cadre des réformes de 2010 et 2013, avez-vous envisagé de changer vos habitudes d'épargne personnelle pour compléter votre retraite ? salaRiés Près d’1/4 des décideurs ont fait évoluer leur politique d’épargne retraite dans leur entreprise Depuis les réformes des retraites de 2010 et 2013, la politique d’épargne retraite dans votre entreprise a-t-elle évolué ? décidEuRs 74% 23% 47% 38% 15% NoN oui NoN oui NsP vous N’éPaRgNEZ Pas Partie 1 - état dEs liEux 3%
  10. 10. Partie 2 L’E.R.E. AU COEUR DE NOUVELLES TENDANCES
  11. 11. AMBIVALENCE
  12. 12. 1. AMBIVALENCE DES COMPORTEMENTS Partie 2 - l’E.R.E. au cœuR dE NouvEllEs tENdaNcEs DDes salariés attentistes Estimez-vous recevoir suffisamment d’information sur votre retraite ? Avez-vous essayé d'évaluer ce que vous toucherez pour votre retraite ? Oui, tout à fait Oui, plutôt Non, plutôt pas Non, pas du tout NonOui 7% 26% 52% 15% 33% 67% des salariés encore passifs malgré les mesures prises en matière d’information sur la retraite depuis les dernières réformes 28% 72%
  13. 13. 1. AMBIVALENCE DES COMPORTEMENTS DUne liberté d’action revendiquée internet comme vecteur de communication 61% des bénéficiaires d'un article 83 seraient prêts à augmenter leurs versements volontaires sur ce dispositif s’ils avaient le choix entre capital et/ou rente au moment de leur départ à la retraite Avec qui avez-vous pris contact pour évaluer votre retraite ? vous l’avez réalisée vous-même lors d’une simulation sur internet la sécurité sociale et/ou votre caisse de retraite les ressources humaines ou le service du personnel de votre entreprise votre assureur (agent général, courtier…) votre conseiller en gestion de patrimoine indépendant (cgPi) votre conseiller bancaire 71% 63% 24% 18% 17% 16% 45% des salariés ne font confiance à personne pour se constituer une épargne 38% des salariés privilégient l’interlocuteur financier (banquier, CGPI, assureur) pour les aider à se constituer une épargne Prise de distance par rapport aux interlocuteurs traditionnels Partie 2 - l’E.R.E. au cœuR dE NouvEllEs tENdaNcEs
  14. 14. 1. AMBIVALENCE DES COMPORTEMENTS DUne prise de risque raisonnée durant la phase d’épargne Et en tant que futur retraité Quel type de supports financiers privilégient les salariés pour verser dans leurs dispositifs d’entreprise ? Dans le cadre d’une épargne retraite complémentaire, préférez-vous percevoir au moment de votre départ en retraite : Une rente sEloN lEs décidEuRs sEloN lEs salaRiés 46%70% 58% 46% 33% 42% 35% 38% 31% 21% les supports peu risqués (placement garanti, monétaire…) les supports qui tiennent compte de la sensibilité au risque les supports qui prennent en compte l’horizon de placement ou l’âge de départ à la retraite les plans d’actionnariat salariés proposés par l’entreprise les supports éthiques, solidaires ou socialement responsables les supports investis en actions Un capital 27% 20% salaRiés Prime à la rente en tant que rémunération stable et régulière durant la retraite 62% 38% Partie 2 - l’E.R.E. au cœuR dE NouvEllEs tENdaNcEs
  15. 15. 1. AMBIVALENCE DES COMPORTEMENTS DUn réel opportunisme financier Afin d’améliorer vos revenus pour votre retraite, seriez-vous prêt(e) à bloquer votre participation et/ou votre intéressement dans des dispositifs à échéance retraite, en contrepartie de l’aide de l’entreprise (abondement par exemple) ? 2/3 des salariés prêts à souscrire à un plan d’actionnariat salarié, avec comme principales motivations salaRiés Bénéficier d’un versement complémentaire de la part de l’entreprise89% faire un bon placement85% Bénéficier d’une garantie sur le capital investi dans les actions de leur entreprise82% Préparer leur retraite81% Bénéficier d’une réduction sur le prix d’achat des actions de leur entreprise81% Participer davantage à la vie de l’entreprise72% Oui, certainement Oui, problablement Non, problablement pas Non, certainement pas 76% 24% 55% 21% 19% 5% Partie 2 - l’E.R.E. au cœuR dE NouvEllEs tENdaNcEs
  16. 16. INTUITION
  17. 17. 2. UNE INTUITION COLLECTIVE QUI PEINE À SE CONCRÉTISER Pour pérenniser l’actuel système des retraites, pensez-vous que vos salariés seraient prêts à voir : Pour pérenniser l’actuel système des retraites, seriez-vous prêt(e) à voir : décidEuRs salaRiés diminuer le montant des pensions retraite augmenter le montant des cotisations Repousser leur âge de départ à la retraite 24% 23% 2% diminuer le montant de vos pensions retraite augmenter le montant de vos cotisations Repousser votre âge de départ à la retraite 40% 40% DUne prise de conscience qui émerge… Non aux 3 propositions : 57% dont “Ne sait pas” et “Prêt à ne rien faire” 98% (base : 112 répondants) Non aux 3 propositions : 36% dont “Ne sait pas” et “Prêt à ne rien faire” 83% (base : 212 répondants) % de oui % de oui les chefs d’entreprises sous-estiment les efforts que les salariés seraient prêts à consentir Partie 2 - l’E.R.E. au cœuR dE NouvEllEs tENdaNcEs 19%
  18. 18. 2. UNE INTUITION COLLECTIVE QUI PEINE À SE CONCRÉTISER mais des salariés encore hésitants NoN : 54% oui : 46% Pensez-vous poursuivre votre activité professionnelle au-delà de l’âge légal de départ à la retraite comme le permettent les récentes lois ? Privilégier la qualité de vie avant tout Pénibilité du travail Surplus financier pas assez incitatif Rupture du contrat de travail par l’entreprise Améliorer le montant de retraite Bénéficier du salaire pendant quelques années encore Bénéficier des avantages liés au statut de salarié Faire partager l’expérience professionnelle aux nouvelles générations AutresAutres Principaux motifs de “non” en 1er et en 2e choix : Principaux motifs de “oui”en 1er et en 2e choix : 81% 50% 33% 23% 13% 73% 71% 28% 19% 9% Partie 2 - l’E.R.E. au cœuR dE NouvEllEs tENdaNcEs
  19. 19. 2. UNE INTUITION COLLECTIVE QUI PEINE À SE CONCRÉTISER DUne anticipation mesurée d’une baisse du pouvoir d’achat à la retraite décidEuRs salaRiés Quel pourcentage de votre dernier salaire pensez-vous recevoir lorsque vous serez à la retraite ? 8% 51% 32% 4% 5% 10% 23% 38% 7% 22% 35% ou moins Entre 36 et 55% Entre 56 et 75% Ne sait pas 48% des cadres considèrent qu’ils percevront entre 56 et 75% de leur dernier salaire évolution du taux de remplacement 40% 45% 50% 55% 60% 65% 1949 1954 1959 1964 1969 1974 1979 1984 1989 tauxderemplacement années de naissance Selon leur date de naissance, lors du départ à la retraite : I un salarié non cadre recevra entre 57 et 63% de son dernier salaire I un cadre percevra entre 52 et 61% Plus de 75% Non cadreCadre Cadre Supérieur 63% 57% 52% 42% 61% 49% Partie 2 - l’E.R.E. au cœuR dE NouvEllEs tENdaNcEs Simulation Cardif Assurance Vie, réalisée en 2014, sur la base d’une carrière complète
  20. 20. COHÉRENCE
  21. 21. 3. DES DISPOSITIFS EN ADÉQUATION AVEC DE NOUVELLES ASPIRATIONS DPromotion du tissu industriel saluée par les décideurs Dans le cadre de prochaines mesures envisagées en épargne salariale (PEE, PERCO…), seriez-vous : soutenue par les salariés Seriez-vous prêt(e) à investir dans des petites et moyennes entreprises (PME) françaises dans le cadre des dispositifs d’épargne et retraite entreprises ? 3% Favorable à l’ouverture de fonds PME ETI* Non favorable Ne sait pas Oui Non 47% 53% *Petites et Moyennes Entreprises - Entreprises de Taille Intermédiaire Partie 2 - l’E.R.E. au cœuR dE NouvEllEs tENdaNcEs vers un français plus citoyen? loi macron 76% 21%
  22. 22. 3. DES DISPOSITIFS EN ADÉQUATION AVEC DE NOUVELLES ASPIRATIONS DVolonté de donner du sens à son épargne Plus de 30% des salariés privilégient les supports éthiques, solidaires ou socialement responsables pour verser dans les dispositifs d’entreprise Source : Finansol, septembre 2014 Épargne salariale solidaire Épargne solidaire totale évolution de l’épargne salariale solidaire 7000 6000 5000 4000 3000 2000 1000 0 2008 478 1630 1012 2400 1460 3082 1721 3548 2577 3695 4690 6018 2009 2010 2011 2012 2013 millionsd’euros Partie 2 - l’E.R.E. au cœuR dE NouvEllEs tENdaNcEs +673% depuis 2008 loi macron
  23. 23. 3. DES DISPOSITIFS EN ADÉQUATION AVEC DE NOUVELLES ASPIRATIONS DPour une harmonisation et une meilleure lisibilité Est-ce que l’augmentation du forfait social à 20 % a freiné les montants versés par votre entreprise aux collaborateurs concernant par exemple, la participation, l’intéressement, l’abondement ou les cotisations versées sur le contrat de retraite entreprise Article 83 ? des décideurs sont favorables à une simplification de la formule de calcul de la participation 35% 52% avec des règles de fonctionnement harmonisées en l’état Oui, beaucoup Non Ne sait pas Oui, un peu 52%87% des décideurs pensent que la hausse du forfait social a limité les versements dans les dispositifs d’épargne de leur entreprise des décideurs considèrent que les dispositifs d’intéressement et de participation doivent être maintenus : 26% 26% 46% 2% +24 pts en 5 ans 83% Partie 2 - l’E.R.E. au cœuR dE NouvEllEs tENdaNcEs 52% loi macron
  24. 24. des décideurs sont favorables à l’abaissement du seuil d’éligibilité de la participation, pour les entreprises de moins de 50 salariés si la participation s’ouvre aux entreprises de moins de 50 salariés, l’E.R.E. pourrait concerner au global : plus d’1 million d’entreprises plus de 16 millions de salariés D D 3. DES DISPOSITIFS EN ADÉQUATION AVEC DE NOUVELLES ASPIRATIONS DL’E.R.E., un vaste potentiel ! des salariés des entreprises de moins de 50 salariés n’ont accès à aucun dispositif d’épargne entreprise 73% 83% Près de Sources : INSEE et DARES Partie 2 - l’E.R.E. au cœuR dE NouvEllEs tENdaNcEs loi macron
  25. 25. MERCI DE VOTRE ATTENTION

×