SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  30
‫الجمهورية‬
‫الجزائرية‬
‫الديمقراطية‬
‫الشعبية‬
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
‫وزارة‬
‫الصحة‬
MINISTERE DE LA SANTE
2023
PROGRAMME ELARGI
DE VACCINATION EN ALGERIE
Rattrapage vaccinal
Définition (1) : Qu’est ce qu’un retard vaccinal ?
• Le retard vaccinal : c’est le délai s’écoulant entre
l’âge recommandé et l’âge réel de vaccination.
• Cette période correspond à un âge de vulnérabilité
maximale pendant lequel l’enfant est exposé aux
maladies à prévention vaccinale.
• Le retard vaccinal implique deux risques:
- ne pas bénéficier de la protection immunitaire
aux âges d’incidence des maladies visées
- ne jamais compléter le calendrier vaccinal par
effet domino.
CONSEQUENCE DU RETARD VACCINAL : BAISSE DE LA
COUVERTURE VACCINALE
Définition (2) : Qu’est-ce que la vaccination de rattrapage ?
• Vaccination de rattrapage : Action de vacciner un individu qui, pour
une raison quelconque (retards, ruptures de stock, accès,
réticence, interruption des services, etc.), n’a pas reçu/a manqué
les doses de vaccins auxquelles il peut prétendre, conformément
au calendrier national de vaccination.
• Politique de vaccination de rattrapage et Calendrier de rattrapage
partie intégrante et continue de tous les programmes de
vaccination
Stratégie de vaccination de rattrapage
La vaccination de rattrapage est une stratégie qui inclut une
politique de vaccination de rattrapage et un calendrier de
rattrapage clairement définis .
C’ est un élément essentiel d’un programme national de
vaccination efficace qui doit être mis en œuvre de manière
continue.
Pour assurer de manière pérenne un calendrier de rattrapage ,
il faut prendre en compte :
• L’épidémiologie locale des maladies
• Les niveaux actuels de couverture vaccinale
• Les performances du programme
• La disponibilité des vaccins et de tout le nécessaire pour la
vaccination de rattrapage
Définitions (3) : Qu’est ce qu’une dose non valide ?
- Une dose de vaccin est considérée comme non valide si
elle est administrée avant l’âge minimal recommandé ou
plus tôt que l’intervalle minimal à respecter après la dose
précédente dans la série vaccinale.
- Cette dose ne donne pas une réponse immunitaire
adéquate et nécessite de vacciner à nouveau une fois que
l’âge minimal requis aura été atteint ou une fois que
l’intervalle minimal sera atteint.
Principes de la vaccination de rattrapage
• La vaccination en temps opportun est la cible prioritaire
• Les enfants qui se présentent « tardivement » ne
devraient pas se voir refuser la vaccination ce jour là ou
avoir un RV décalé
• il est presque toujours préférable de vacciner en retard
que de ne pas vacciner du tout.
• Considérer chaque contact avec une structure de santé
comme une occasion de vérifier sur le carnet de santé
les vaccins et de rattraper ou programmer les
vaccinations .
• Moyen de remonter la couverture vaccinale et le niveau
d’immunité de la population, tout en réduisant le risque
d’épidémies .
Evaluation de l’état vaccinal : 03 situations peuvent se voir
• La personne n’a reçu aucune dose d’un ou de
plusieurs vaccins du calendrier national de
vaccination
• La personne a reçu un nombre incomplet de
dose d’un ou de plusieurs vaccins du
calendrier national de vaccination
• Méconnaissance de l’état vaccinal de l’enfant.
Lieux du dépistage d’un retard vaccinal : Doit se faire à
plusieurs niveaux
• Au niveau des PMI, lors des vaccinations de rappel.
• Lors de toute consultation médicale: la vérification du
calendrier vaccinal est impérative.
• En médecine scolaire pour les enfants scolarisés.
Noter que seul un document vaccinal fiable (Carnet de
vaccination , carnet de santé nominatif ) comportant le
nom du vaccin , le numéro du lot de vaccin ,la date de
vaccination ainsi que griffe et signature permet d’attester
de l’état vaccinal d’un sujet
Comment faire en pratique ?
• Déterminer l’âge au moment du rattrapage
• Déterminer le nombre de doses reçues et la validité des
vaccins reçus (respect des intervalles).
• Déterminer pour chaque antigène le nombre de doses
que l’enfant aurait dû recevoir au jour de l’examen si la
vaccination n’avait pas été interrompue.
• Calculer les doses manquantes:
Doses manquantes = Doses recommandées - doses reçues
• Choisir les intervalles et les combinaisons vaccinales
appropriées selon disponibilité
• Proposer un schéma de vaccination de rattrapage le plus
court, et le plus pratique possible.
Règles de base du rattrapage vaccinal (1)
• Règle 1: En l’absence de carnet de santé ou de vaccination , la
personne est considérée comme non vaccinée et une
revaccination est nécessaire.
Il n’y a pas de risque à administrer des doses supplémentaires
pour les vaccins (HVB, Hib,PCV, Polio et ROR) en respectant les
délais, en dehors du risque très rare d’hyper immunisation
(phénomène d’Arthus) spécifique au DT.
• Règle 2: En cas de retard, il n’est pas nécessaire de
recommencer toute la série. Poursuivre la vaccination avec les
doses restantes. Il n’existe pas de délai maximum entre deux
vaccinations, en cas de rattrapage il faut uniquement mettre à
jour le nombre de doses nécessaires
Règles de base du rattrapage vaccinal (2)
• Règle 3 : Protéger en priorité contre les infections les plus
sévères: infections invasives à pneumocoque et à hémophilus
influenzea b avant l’âge 2 ans, coqueluche avant l’âge 3 mois
et la rougeole.
• Règle 4: La validité d’un vaccin (reflet de la qualité de la
réponse immunitaire obtenue) dépend
- du respect de l’âge minimum lors de l’administration de la
première dose de vaccin (les doses administrées trop tôt sont non
valides)
- de l’intervalle minimal entre deux doses : respecter les
intervalles optimaux entre les doses de primovaccination et les
doses de rappel selon schéma 2p+1 ,cas de l'Algérie .
Respecter les intervalles entre les doses de vaccin
• Lors de primo-vaccination : respecter 2 mois d’intervalle pour les 2
premières doses (minimum 6 semaines).
Si la 2ème dose de DTC VIP Hib HVB a été faite par erreur avec moins de
6 semaines d’intervalle, il faudra poursuivre avec le schéma de primo
vaccination en 3 doses, à un mois d’intervalle mais conserver le rappel à 12
mois (schéma 3p+1).
• Pour être considérée comme dose de rappel, une dose doit être faite au
moins 5 à 6 mois après la dernière dose de primo vaccination (minimum
toléré : 4 mois), quelque soit le vaccin.
• Un délai d’un mois est valable pour les deux doses de vaccins ROR
(intervalle de 1 mois minimum, la 2eme dose n’est d’ailleurs pas un
rappel).
Règles de base du rattrapage vaccinal (3)
• Règle 5: l’utilisation des vaccins combinés assure une
meilleure compliance du calendrier vaccinal, permet
de réduire le nombre d’injections le même jour ,
néanmoins cela peut conduire à utiliser des doses
supplémentaires pour un ou plusieurs composants
contenus dans le vaccin combiné .
• Règle 6 : Terminer le rattrapage le plus rapidement
possible en faisant des injections multiples, et profiter
de toutes les occasions pour vacciner même si
infection banale….
Règles de base du rattrapage vaccinal (4)
Règle7 : L’association de plusieurs vaccins peut parfois être nécessaire, mais doit obéir à
certaines règles :
- Ne pas mélanger dans la même seringue des vaccins différents.
- Injecter dans des sites différents distants d’au moins 2,5 cm ( face antérolatérale cuisse ,
Deltoide) ,3 injections peuvent être effectuées le même jour (Instruction N°12 du 14 Juin
2021 –DGPPS/MS relative à la co-administration des vaccins)
- Plusieurs vaccins inactivés peuvent être administrés simultanément ou dans n’importe
quel intervalle de jours.
- Un vaccin vivant peut être administré en même temps que des vaccins inactivés ou dans
n’importe quel intervalle de jours.
- Par contre 2 vaccins vivants viraux injectables (ROR, varicelle, fièvre jaune...) doivent
théoriquement être donnés le même jour ou à 4 semaines d’intervalle. Le BCG, vaccin
bactérien n’est pas concerné.
Règle 8 : Une fois le rattrapage terminé , poursuivre le calendrier vaccinal de base
normalement, en respectant les dates.
Nombre de Doses nécessaires par antigène selon
PEV chez l’enfant < 5 ans
Vaccin Doses recommandées selon PEV en cours Enfant < 5 ans
D T Coq Hib
VPI
3 doses ( 2 doses et 1 rappel )
4 doses ( 3 doses avec hexavalent 2p+1 et une dose à 6 ans )
HBV 4 doses ( 3 doses + 1 rappel
PCV 13 3 doses ( 2 doses et 1 rappel )
ROR
VPO
2 doses
3 doses
Le rattrapage vaccinal contre l’hémophilus
(Hib)
Est nécessaire jusqu’à l’âge de 5 ans . Pas de rattrapage
après 5 ans
- Pour les nourrissons âgés de moins de 12 mois non
vaccinés : 2 doses + 1 rappel avec un intervalle de 6 mois
( minimum 4 mois) entre la 2ème dose et le rappel.
- Pour les enfants âgés de 12 mois à 5 ans : une seule
dose suffit si vaccin Hib monovalent disponible.
Le rattrapage vaccinal contre le pneumocoque
• Il ne concerne que les enfants de moins de 2 ans non vaccinés
antérieurement.
- Ne pas rattraper après l'âge de 2 ans ,sauf populations à risque d'infections
invasives à Pneumocoque
- Primovaccination à 2 doses: à 8 semaines d’intervalle ( 6 semaines minimum
) et Rappel à 12 mois mais avec un intervalle minimum de 5 à 6 mois après la
primovaccination.
- Si les 2 doses de primovaccination sont faites par erreur avec moins de 6
semaines d’intervalle : revenir à un schéma en trois doses.( 3p+1 )
• Schéma de rattrapage
- Nourrissons de moins de 6 mois : doivent recevoir (2p +1) : 2 doses à deux
mois d’intervalle avec un rappel à 12 mois (bénéficient du calendrier complet
mais décalé).
- Nourrissons âgés entre 6 et 12 mois : 2 doses à deux mois d’intervalle avec
un rappel 6 mois après la 2ème dose .
- Nourrissons âgés entre 12-24 mois : 2 doses PCV13, à deux mois d’intervalle.
Anti-pneumocoque
Age Nombre
de doses
Dates primo-vaccination Rappel
< 6 mois 3 doses 2 doses à 2 mois d’intervalle âge de 12 mois
>6 et > 12 mois 3 doses 2 doses à 2 mois d’intervalle 6 mois après la 2ème
dose
12-24 mois 2 doses 2 doses à 2 mois d’intervalle
En cas d’interruption d’un schéma de vaccination, il faut
le reprendre sans réadministrer la dose précédente.
Rattrapage vaccinal
Tableau: Le rattrapage vaccinal contre le pneumocoque
Rattrapage vaccinal
Le rattrapage vaccinal contre Rougeole, Rubéole et Oreillons
Principes :
 2 doses de vaccin anti rougeoleux sont nécessaires pour obtenir une protection
optimale contre la rougeole .
La seconde dose ne constitue pas un rappel mais une revaccination pour les
enfants n’ayant pas eu une séro conversion pour un ou plusieurs des antigènes,
lors de la première vaccination.
 Une dose de vaccin anti-rubéoleux confère une protection de 95% contre la
rubéole
 Tous les enfants, à l’âge de 18 mois, devraient avoir reçu 2 doses de ROR
La première dose est administrée à 11 mois, la seconde vaccination est
administrée à l’ âge de 18 mois .
 Pour obtenir l'élimination de ces deux maladies(rougeole-rubéole), le taux de
couverture vaccinal doit être supérieur à 95 %.
Tout rattrapage vaccinal doit se faire avec le ROR ou le RR,
et ce quel que soit l’âge de l’enfant
Age Doses
reçues
Dates primo-vaccination 2ème dose
11 - 18 mois 0 dose 1 dose immédiatement 1 dose âge de 18 mois
1dose 1 dose âge de 18 mois
> 18 mois 0 dose 1 dose immédiatement 2ème dose un mois plus
tard
1 dose 2ème dose dès le 1er
contact
6 ans - 14 ans 0 dose 2 doses ROR ou RR à 1 mois
d’intervalle
1 dose 2ème dose ROR ou RR dès
le 1er contact
Vaccin ROR
Rattrapage vaccinal
Tableau: Le rattrapage vaccinal contre Rougeole, Rubéole et
Oreillons pour les enfants assujettis au calendrier vaccinal actuel
Rattrapage vaccinal
 Recommandations autour d’un cas de rougeole en cas
d’épidémie
Dans le cadre du plan d’élimination de la rougeole et de la
rubéole, une vaccination préventive pour les personnes
potentiellement réceptives exposées à un cas de rougeole est
recommandée.
- Nourrissons âgés de 6 à 11 mois : administrer une dose de
vaccin ROR dans les 72 heures suivant le contact.
L’enfant recevra par la suite deux doses de vaccin ROR tel que
prévu dans le calendrier vaccinal : 1ère dose à partir de 11 mois,
2ème dose à 18 mois.
Rattrapage vaccinal
 Recommandations autour d’un cas de rougeole en cas
d’épidémie
- Enfants âgés de 11 mois à 6 ans :
mettre à jour le calendrier vaccinal de telle sorte que l'enfant
ait reçu au total 2 doses de vaccin ROR à un intervalle d'au
moins 1 mois.
- Enfants de plus de 6 ans :
mettre à jour le calendrier vaccinal de telle sorte que l'enfant ait
reçu au total 2 doses de vaccin anti rougeoleux (sous forme ROR
ou RR )
La dose de vaccin doit être réalisée dans les 72 heures qui
suivent le contact mais elle reste préconisée même si ce délai
est dépassé.
Age Nombre
de doses
Dates primo-vaccination Rappel
< 6 mois 3 doses 2 doses à 2 mois d’intervalle âge de 12 mois
> 6 et > 12 mois 3 doses 2 doses à 2 mois d’intervalle 6 mois après la 2ème
dose
Vaccin combiné Diphtérie, tétanos , coqueluche , VPI, HVB, Hib
Rattrapage vaccinal
La dose DTCaHib non faite à l’âge de 12 mois constatée
seulement à l’âge du rappel de 6 ans, sera effectuée à l'âge
de 6 ans sans dose supplémentaire ultérieure.
Tableau: Le rattrapage vaccinal contre le vaccin à 6 valences :
diphtérie, tétanos , coqueluche , VPI, HVB, Hib
Le rattrapage vaccinal contre la diphtérie, le tétanos ,la coqueluche,
l'hépatite virale B, infection à Hémophilus Influenzae b et Poliomyélite :
Vaccin Hexavalent
• Pour tout retard vaccinal avant l'âge de 6 ans ,effectuer
le rattrapage selon les modalités sus-décrites
• Si le rappel DTCaVPI-Hib-HBVde 12 mois n’a pas été fait,
et que cet oubli n’est constaté qu’à l’âge où le rappel
DTCaVPI est prévu (6 ans), cette dose ne doit plus être
rattrapée.
• Si la dose DTCaP de 6 ans n’a pas été faite et que cette
absence n’est constatée qu’à l’âge où le rappel dT est
prévu (11-13 ans), cette dose ne doit plus être
rattrapée.
Interchangeabilité des vaccins
Certaines circonstances font en sorte qu'il puisse être nécessaire
d'administrer des vaccins de fabricants différents à la même
personne au fil du temps ce qui peut soulever des questions au
sujet de l'interchangeabilité des vaccins.
Principes généraux:
- ils doivent être homologués avec les mêmes indications et
leur calendrier respectif doit être tout aussi acceptable ;
- ils doivent être indiqués pour la même population ;
- ils doivent renfermer un type et une quantité d'antigènes
comparables ;
- leur innocuité, réactogénicité, immunogénicité et efficacité
doivent être similaires.
Les diluants ne sont généralement pas interchangeables
 Vaccins contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche,
la poliomyélite et l' Haemophilus influenzae de type b
La primovaccination systématique doit être complétée avec un
vaccin combiné du même fabricant lorsque c'est possible.
Si l'on ne sait pas quel vaccin a été administré initialement ou
si celui-ci n'est pas disponible, un autre vaccin combiné d'un
autre fabricant peut être utilisé pour compléter la vaccination
primaire.
D'après l'opinion d'experts, un produit adéquat de n'importe
quel fabricant peut être utilisé pour les doses de rappel.
 Vaccins contre l'hépatite B
On peut utiliser les vaccins monovalents contre l'hépatite B de
façon interchangeable dans la mesure où l'on respecte le
calendrier et la dose recommandés par le fabricant.
Interchangeabilité des vaccins
 Vaccins contre la rougeole, les oreillons et la rubéole
D'après l'opinion d'experts, les vaccins contre la rougeole, les
oreillons et la rubéole peuvent être utilisés de manière
interchangeable.
 Vaccins conjugués contre le pneumocoque
Il existe 2 vaccins : un vaccin à 10 valences et un vaccin à 13
valences.
Lorsqu’on entame une primovaccination au moyen de l’un de
ces vaccins, il est recommandé que les doses encore à
administrer soient des doses du même produit.
Il n’est pas démontré, pour l’instant, que le vaccin 10-valent
et le vaccin 13-valent soient interchangeables. Cela étant, s’il
n’est pas possible d’administrer toute la série de doses avec le
même type de vaccin, on devra utiliser l’autre produit.
Interchangeabilité des vaccins

Contenu connexe

Tendances

Programme nationale de lutte contre la tuberculose
Programme nationale de lutte contre la tuberculoseProgramme nationale de lutte contre la tuberculose
Programme nationale de lutte contre la tuberculoseMehdi Razzok
 
Programme national de lutte contre la Rage
Programme national de lutte contre la RageProgramme national de lutte contre la Rage
Programme national de lutte contre la RageMehdi Razzok
 
Infection urinaire et grossesse
Infection urinaire et grossesseInfection urinaire et grossesse
Infection urinaire et grossesseRéseau Pro Santé
 
Alimentation et grossesse
Alimentation et grossesse Alimentation et grossesse
Alimentation et grossesse MDnutrition
 
EXAMEN DU NOUVEAU NE 2022.pptx
EXAMEN DU NOUVEAU NE 2022.pptxEXAMEN DU NOUVEAU NE 2022.pptx
EXAMEN DU NOUVEAU NE 2022.pptxAdamaKabore11
 
Programme national de lutte contre les infections respiratoires aigues
Programme national de lutte contre les infections respiratoires aiguesProgramme national de lutte contre les infections respiratoires aigues
Programme national de lutte contre les infections respiratoires aiguesMehdi Razzok
 
Plab (bilharziose)
Plab (bilharziose)Plab (bilharziose)
Plab (bilharziose)Mehdi Razzok
 
nutrition des Goupes vulnerables
nutrition des Goupes vulnerablesnutrition des Goupes vulnerables
nutrition des Goupes vulnerablesHasnae La
 
Diabete de l'enfant
Diabete de l'enfantDiabete de l'enfant
Diabete de l'enfantAmel Ammar
 
Sérologie de la rubéole
Sérologie de la rubéole Sérologie de la rubéole
Sérologie de la rubéole S/Abdessemed
 
Infections respiratoires aigues
Infections respiratoires aiguesInfections respiratoires aigues
Infections respiratoires aiguesDr. Kerfah Soumia
 

Tendances (20)

Pev _algerie _2015_final
Pev _algerie _2015_finalPev _algerie _2015_final
Pev _algerie _2015_final
 
Programme nationale de lutte contre la tuberculose
Programme nationale de lutte contre la tuberculoseProgramme nationale de lutte contre la tuberculose
Programme nationale de lutte contre la tuberculose
 
Programme national de lutte contre la Rage
Programme national de lutte contre la RageProgramme national de lutte contre la Rage
Programme national de lutte contre la Rage
 
Infection urinaire et grossesse
Infection urinaire et grossesseInfection urinaire et grossesse
Infection urinaire et grossesse
 
Alimentation et grossesse
Alimentation et grossesse Alimentation et grossesse
Alimentation et grossesse
 
Pediatric immunization (Part 2/4)
Pediatric immunization (Part 2/4)Pediatric immunization (Part 2/4)
Pediatric immunization (Part 2/4)
 
Pediatric immunization (part 3/4)
Pediatric immunization (part 3/4)Pediatric immunization (part 3/4)
Pediatric immunization (part 3/4)
 
Vaccins PEV nouveau calendrier
Vaccins PEV nouveau calendrierVaccins PEV nouveau calendrier
Vaccins PEV nouveau calendrier
 
EXAMEN DU NOUVEAU NE 2022.pptx
EXAMEN DU NOUVEAU NE 2022.pptxEXAMEN DU NOUVEAU NE 2022.pptx
EXAMEN DU NOUVEAU NE 2022.pptx
 
Pericardite de l'enfant
Pericardite de l'enfantPericardite de l'enfant
Pericardite de l'enfant
 
Programme national de lutte contre les infections respiratoires aigues
Programme national de lutte contre les infections respiratoires aiguesProgramme national de lutte contre les infections respiratoires aigues
Programme national de lutte contre les infections respiratoires aigues
 
Plab (bilharziose)
Plab (bilharziose)Plab (bilharziose)
Plab (bilharziose)
 
nutrition des Goupes vulnerables
nutrition des Goupes vulnerablesnutrition des Goupes vulnerables
nutrition des Goupes vulnerables
 
Gestes de 1ers secours
Gestes de 1ers secoursGestes de 1ers secours
Gestes de 1ers secours
 
Nutrition
Nutrition Nutrition
Nutrition
 
Diabete de l'enfant
Diabete de l'enfantDiabete de l'enfant
Diabete de l'enfant
 
nutrition
nutrition nutrition
nutrition
 
La protection maternelle et infantile
  La protection maternelle et infantile  La protection maternelle et infantile
La protection maternelle et infantile
 
Sérologie de la rubéole
Sérologie de la rubéole Sérologie de la rubéole
Sérologie de la rubéole
 
Infections respiratoires aigues
Infections respiratoires aiguesInfections respiratoires aigues
Infections respiratoires aigues
 

Similaire à 7- PEV Rattrapage vaccinal Octobre 2023 .ppt

Les vaccinations rappel calendrier vaccinal 2008
Les vaccinations rappel calendrier vaccinal 2008Les vaccinations rappel calendrier vaccinal 2008
Les vaccinations rappel calendrier vaccinal 2008esf3
 
Calendrier Vaccinations
Calendrier VaccinationsCalendrier Vaccinations
Calendrier Vaccinationsremo
 
Traitement anti-tuberculeux
Traitement anti-tuberculeuxTraitement anti-tuberculeux
Traitement anti-tuberculeuxbelaibzino
 
Circ 2013 132f avk guide accompagnement phien
Circ 2013 132f avk guide accompagnement phienCirc 2013 132f avk guide accompagnement phien
Circ 2013 132f avk guide accompagnement phienLeyrissoux Catherine
 
Calendrier Vaccinal De L Enfant Jb 10 03 09
Calendrier Vaccinal De L Enfant Jb 10 03 09Calendrier Vaccinal De L Enfant Jb 10 03 09
Calendrier Vaccinal De L Enfant Jb 10 03 09raymondteyrouz
 
Vaccination de l'enfant et de l'adolescent
Vaccination de l'enfant et de l'adolescentVaccination de l'enfant et de l'adolescent
Vaccination de l'enfant et de l'adolescentJoris Fagbemiro
 
RCP pfizer octobre 2023 anx_160809_fr.pdf
RCP pfizer octobre 2023 anx_160809_fr.pdfRCP pfizer octobre 2023 anx_160809_fr.pdf
RCP pfizer octobre 2023 anx_160809_fr.pdfSociété Tripalio
 
Que faire face au refus de vaccination midi santé 8 novembre 2016
Que faire face au refus de vaccination midi santé 8 novembre 2016Que faire face au refus de vaccination midi santé 8 novembre 2016
Que faire face au refus de vaccination midi santé 8 novembre 2016Paul Daval
 
Thérapeutiques rougeole rattrapage de vaccination pour les jeunes adultes.
Thérapeutiques   rougeole   rattrapage de vaccination pour les jeunes adultes.Thérapeutiques   rougeole   rattrapage de vaccination pour les jeunes adultes.
Thérapeutiques rougeole rattrapage de vaccination pour les jeunes adultes.Réseau Pro Santé
 
Étude Clinique - Vaccin contre l'influenza (GRIPPE)
Étude Clinique - Vaccin contre l'influenza (GRIPPE)Étude Clinique - Vaccin contre l'influenza (GRIPPE)
Étude Clinique - Vaccin contre l'influenza (GRIPPE)LMC Manna Recherche Mirabel
 
Traitement Anti Hepatite C Viraferon & Rebetol
Traitement Anti Hepatite C Viraferon & RebetolTraitement Anti Hepatite C Viraferon & Rebetol
Traitement Anti Hepatite C Viraferon & Rebetolsoshepatites
 
02 cyclosporine questions réponses
02 cyclosporine   questions réponses02 cyclosporine   questions réponses
02 cyclosporine questions réponsessoshepatites
 
01 corticoïdes questions réponses
01 corticoïdes   questions réponses01 corticoïdes   questions réponses
01 corticoïdes questions réponsessoshepatites
 
01 corticoïdes questions réponses
01 corticoïdes   questions réponses01 corticoïdes   questions réponses
01 corticoïdes questions réponsessoshepatites
 
Changer la pratique
Changer la pratiqueChanger la pratique
Changer la pratiqueIdi Amadou
 

Similaire à 7- PEV Rattrapage vaccinal Octobre 2023 .ppt (20)

Les vaccinations rappel calendrier vaccinal 2008
Les vaccinations rappel calendrier vaccinal 2008Les vaccinations rappel calendrier vaccinal 2008
Les vaccinations rappel calendrier vaccinal 2008
 
Calendrier Vaccinations
Calendrier VaccinationsCalendrier Vaccinations
Calendrier Vaccinations
 
Traitement anti-tuberculeux
Traitement anti-tuberculeuxTraitement anti-tuberculeux
Traitement anti-tuberculeux
 
A la recherche du vaccin contre le paludisme
A la recherche du vaccin contre le paludismeA la recherche du vaccin contre le paludisme
A la recherche du vaccin contre le paludisme
 
Circ 2013 132f avk guide accompagnement phien
Circ 2013 132f avk guide accompagnement phienCirc 2013 132f avk guide accompagnement phien
Circ 2013 132f avk guide accompagnement phien
 
Calendrier vaccination
Calendrier vaccinationCalendrier vaccination
Calendrier vaccination
 
Calendrier Vaccinal De L Enfant Jb 10 03 09
Calendrier Vaccinal De L Enfant Jb 10 03 09Calendrier Vaccinal De L Enfant Jb 10 03 09
Calendrier Vaccinal De L Enfant Jb 10 03 09
 
Vaccination
Vaccination Vaccination
Vaccination
 
Vaccination de l'enfant et de l'adolescent
Vaccination de l'enfant et de l'adolescentVaccination de l'enfant et de l'adolescent
Vaccination de l'enfant et de l'adolescent
 
RCP pfizer octobre 2023 anx_160809_fr.pdf
RCP pfizer octobre 2023 anx_160809_fr.pdfRCP pfizer octobre 2023 anx_160809_fr.pdf
RCP pfizer octobre 2023 anx_160809_fr.pdf
 
Que faire face au refus de vaccination midi santé 8 novembre 2016
Que faire face au refus de vaccination midi santé 8 novembre 2016Que faire face au refus de vaccination midi santé 8 novembre 2016
Que faire face au refus de vaccination midi santé 8 novembre 2016
 
Thérapeutiques rougeole rattrapage de vaccination pour les jeunes adultes.
Thérapeutiques   rougeole   rattrapage de vaccination pour les jeunes adultes.Thérapeutiques   rougeole   rattrapage de vaccination pour les jeunes adultes.
Thérapeutiques rougeole rattrapage de vaccination pour les jeunes adultes.
 
Étude Clinique - Vaccin contre l'influenza (GRIPPE)
Étude Clinique - Vaccin contre l'influenza (GRIPPE)Étude Clinique - Vaccin contre l'influenza (GRIPPE)
Étude Clinique - Vaccin contre l'influenza (GRIPPE)
 
Traitement Anti Hepatite C Viraferon & Rebetol
Traitement Anti Hepatite C Viraferon & RebetolTraitement Anti Hepatite C Viraferon & Rebetol
Traitement Anti Hepatite C Viraferon & Rebetol
 
02 cyclosporine questions réponses
02 cyclosporine   questions réponses02 cyclosporine   questions réponses
02 cyclosporine questions réponses
 
infectiologie
infectiologie infectiologie
infectiologie
 
01 corticoïdes questions réponses
01 corticoïdes   questions réponses01 corticoïdes   questions réponses
01 corticoïdes questions réponses
 
01 corticoïdes questions réponses
01 corticoïdes   questions réponses01 corticoïdes   questions réponses
01 corticoïdes questions réponses
 
Éducation sanitaire
Éducation sanitaireÉducation sanitaire
Éducation sanitaire
 
Changer la pratique
Changer la pratiqueChanger la pratique
Changer la pratique
 

Dernier

La radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapie
La radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapieLa radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapie
La radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapienimaelhajji
 
Biochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdf
Biochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdfBiochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdf
Biochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdfOuattaraBamory3
 
Artificial intelligence and medicine by SILINI.pptx
Artificial intelligence and medicine by SILINI.pptxArtificial intelligence and medicine by SILINI.pptx
Artificial intelligence and medicine by SILINI.pptxsilinianfel
 
Cours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdf
Cours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdfCours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdf
Cours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdfKarimaLounnas
 
ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...
ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...
ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...Sargata SIN
 
LES TECHNIQUES ET METHODES EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdf
LES TECHNIQUES ET METHODES  EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdfLES TECHNIQUES ET METHODES  EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdf
LES TECHNIQUES ET METHODES EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdfBallaMoussaDidhiou
 

Dernier (6)

La radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapie
La radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapieLa radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapie
La radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapie
 
Biochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdf
Biochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdfBiochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdf
Biochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdf
 
Artificial intelligence and medicine by SILINI.pptx
Artificial intelligence and medicine by SILINI.pptxArtificial intelligence and medicine by SILINI.pptx
Artificial intelligence and medicine by SILINI.pptx
 
Cours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdf
Cours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdfCours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdf
Cours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdf
 
ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...
ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...
ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...
 
LES TECHNIQUES ET METHODES EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdf
LES TECHNIQUES ET METHODES  EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdfLES TECHNIQUES ET METHODES  EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdf
LES TECHNIQUES ET METHODES EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdf
 

7- PEV Rattrapage vaccinal Octobre 2023 .ppt

  • 1. ‫الجمهورية‬ ‫الجزائرية‬ ‫الديمقراطية‬ ‫الشعبية‬ REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE ‫وزارة‬ ‫الصحة‬ MINISTERE DE LA SANTE 2023 PROGRAMME ELARGI DE VACCINATION EN ALGERIE
  • 3. Définition (1) : Qu’est ce qu’un retard vaccinal ? • Le retard vaccinal : c’est le délai s’écoulant entre l’âge recommandé et l’âge réel de vaccination. • Cette période correspond à un âge de vulnérabilité maximale pendant lequel l’enfant est exposé aux maladies à prévention vaccinale. • Le retard vaccinal implique deux risques: - ne pas bénéficier de la protection immunitaire aux âges d’incidence des maladies visées - ne jamais compléter le calendrier vaccinal par effet domino.
  • 4. CONSEQUENCE DU RETARD VACCINAL : BAISSE DE LA COUVERTURE VACCINALE
  • 5. Définition (2) : Qu’est-ce que la vaccination de rattrapage ? • Vaccination de rattrapage : Action de vacciner un individu qui, pour une raison quelconque (retards, ruptures de stock, accès, réticence, interruption des services, etc.), n’a pas reçu/a manqué les doses de vaccins auxquelles il peut prétendre, conformément au calendrier national de vaccination. • Politique de vaccination de rattrapage et Calendrier de rattrapage partie intégrante et continue de tous les programmes de vaccination
  • 6. Stratégie de vaccination de rattrapage La vaccination de rattrapage est une stratégie qui inclut une politique de vaccination de rattrapage et un calendrier de rattrapage clairement définis . C’ est un élément essentiel d’un programme national de vaccination efficace qui doit être mis en œuvre de manière continue. Pour assurer de manière pérenne un calendrier de rattrapage , il faut prendre en compte : • L’épidémiologie locale des maladies • Les niveaux actuels de couverture vaccinale • Les performances du programme • La disponibilité des vaccins et de tout le nécessaire pour la vaccination de rattrapage
  • 7. Définitions (3) : Qu’est ce qu’une dose non valide ? - Une dose de vaccin est considérée comme non valide si elle est administrée avant l’âge minimal recommandé ou plus tôt que l’intervalle minimal à respecter après la dose précédente dans la série vaccinale. - Cette dose ne donne pas une réponse immunitaire adéquate et nécessite de vacciner à nouveau une fois que l’âge minimal requis aura été atteint ou une fois que l’intervalle minimal sera atteint.
  • 8. Principes de la vaccination de rattrapage • La vaccination en temps opportun est la cible prioritaire • Les enfants qui se présentent « tardivement » ne devraient pas se voir refuser la vaccination ce jour là ou avoir un RV décalé • il est presque toujours préférable de vacciner en retard que de ne pas vacciner du tout. • Considérer chaque contact avec une structure de santé comme une occasion de vérifier sur le carnet de santé les vaccins et de rattraper ou programmer les vaccinations . • Moyen de remonter la couverture vaccinale et le niveau d’immunité de la population, tout en réduisant le risque d’épidémies .
  • 9.
  • 10. Evaluation de l’état vaccinal : 03 situations peuvent se voir • La personne n’a reçu aucune dose d’un ou de plusieurs vaccins du calendrier national de vaccination • La personne a reçu un nombre incomplet de dose d’un ou de plusieurs vaccins du calendrier national de vaccination • Méconnaissance de l’état vaccinal de l’enfant.
  • 11. Lieux du dépistage d’un retard vaccinal : Doit se faire à plusieurs niveaux • Au niveau des PMI, lors des vaccinations de rappel. • Lors de toute consultation médicale: la vérification du calendrier vaccinal est impérative. • En médecine scolaire pour les enfants scolarisés. Noter que seul un document vaccinal fiable (Carnet de vaccination , carnet de santé nominatif ) comportant le nom du vaccin , le numéro du lot de vaccin ,la date de vaccination ainsi que griffe et signature permet d’attester de l’état vaccinal d’un sujet
  • 12. Comment faire en pratique ? • Déterminer l’âge au moment du rattrapage • Déterminer le nombre de doses reçues et la validité des vaccins reçus (respect des intervalles). • Déterminer pour chaque antigène le nombre de doses que l’enfant aurait dû recevoir au jour de l’examen si la vaccination n’avait pas été interrompue. • Calculer les doses manquantes: Doses manquantes = Doses recommandées - doses reçues • Choisir les intervalles et les combinaisons vaccinales appropriées selon disponibilité • Proposer un schéma de vaccination de rattrapage le plus court, et le plus pratique possible.
  • 13. Règles de base du rattrapage vaccinal (1) • Règle 1: En l’absence de carnet de santé ou de vaccination , la personne est considérée comme non vaccinée et une revaccination est nécessaire. Il n’y a pas de risque à administrer des doses supplémentaires pour les vaccins (HVB, Hib,PCV, Polio et ROR) en respectant les délais, en dehors du risque très rare d’hyper immunisation (phénomène d’Arthus) spécifique au DT. • Règle 2: En cas de retard, il n’est pas nécessaire de recommencer toute la série. Poursuivre la vaccination avec les doses restantes. Il n’existe pas de délai maximum entre deux vaccinations, en cas de rattrapage il faut uniquement mettre à jour le nombre de doses nécessaires
  • 14. Règles de base du rattrapage vaccinal (2) • Règle 3 : Protéger en priorité contre les infections les plus sévères: infections invasives à pneumocoque et à hémophilus influenzea b avant l’âge 2 ans, coqueluche avant l’âge 3 mois et la rougeole. • Règle 4: La validité d’un vaccin (reflet de la qualité de la réponse immunitaire obtenue) dépend - du respect de l’âge minimum lors de l’administration de la première dose de vaccin (les doses administrées trop tôt sont non valides) - de l’intervalle minimal entre deux doses : respecter les intervalles optimaux entre les doses de primovaccination et les doses de rappel selon schéma 2p+1 ,cas de l'Algérie .
  • 15. Respecter les intervalles entre les doses de vaccin • Lors de primo-vaccination : respecter 2 mois d’intervalle pour les 2 premières doses (minimum 6 semaines). Si la 2ème dose de DTC VIP Hib HVB a été faite par erreur avec moins de 6 semaines d’intervalle, il faudra poursuivre avec le schéma de primo vaccination en 3 doses, à un mois d’intervalle mais conserver le rappel à 12 mois (schéma 3p+1). • Pour être considérée comme dose de rappel, une dose doit être faite au moins 5 à 6 mois après la dernière dose de primo vaccination (minimum toléré : 4 mois), quelque soit le vaccin. • Un délai d’un mois est valable pour les deux doses de vaccins ROR (intervalle de 1 mois minimum, la 2eme dose n’est d’ailleurs pas un rappel).
  • 16. Règles de base du rattrapage vaccinal (3) • Règle 5: l’utilisation des vaccins combinés assure une meilleure compliance du calendrier vaccinal, permet de réduire le nombre d’injections le même jour , néanmoins cela peut conduire à utiliser des doses supplémentaires pour un ou plusieurs composants contenus dans le vaccin combiné . • Règle 6 : Terminer le rattrapage le plus rapidement possible en faisant des injections multiples, et profiter de toutes les occasions pour vacciner même si infection banale….
  • 17. Règles de base du rattrapage vaccinal (4) Règle7 : L’association de plusieurs vaccins peut parfois être nécessaire, mais doit obéir à certaines règles : - Ne pas mélanger dans la même seringue des vaccins différents. - Injecter dans des sites différents distants d’au moins 2,5 cm ( face antérolatérale cuisse , Deltoide) ,3 injections peuvent être effectuées le même jour (Instruction N°12 du 14 Juin 2021 –DGPPS/MS relative à la co-administration des vaccins) - Plusieurs vaccins inactivés peuvent être administrés simultanément ou dans n’importe quel intervalle de jours. - Un vaccin vivant peut être administré en même temps que des vaccins inactivés ou dans n’importe quel intervalle de jours. - Par contre 2 vaccins vivants viraux injectables (ROR, varicelle, fièvre jaune...) doivent théoriquement être donnés le même jour ou à 4 semaines d’intervalle. Le BCG, vaccin bactérien n’est pas concerné. Règle 8 : Une fois le rattrapage terminé , poursuivre le calendrier vaccinal de base normalement, en respectant les dates.
  • 18. Nombre de Doses nécessaires par antigène selon PEV chez l’enfant < 5 ans Vaccin Doses recommandées selon PEV en cours Enfant < 5 ans D T Coq Hib VPI 3 doses ( 2 doses et 1 rappel ) 4 doses ( 3 doses avec hexavalent 2p+1 et une dose à 6 ans ) HBV 4 doses ( 3 doses + 1 rappel PCV 13 3 doses ( 2 doses et 1 rappel ) ROR VPO 2 doses 3 doses
  • 19. Le rattrapage vaccinal contre l’hémophilus (Hib) Est nécessaire jusqu’à l’âge de 5 ans . Pas de rattrapage après 5 ans - Pour les nourrissons âgés de moins de 12 mois non vaccinés : 2 doses + 1 rappel avec un intervalle de 6 mois ( minimum 4 mois) entre la 2ème dose et le rappel. - Pour les enfants âgés de 12 mois à 5 ans : une seule dose suffit si vaccin Hib monovalent disponible.
  • 20. Le rattrapage vaccinal contre le pneumocoque • Il ne concerne que les enfants de moins de 2 ans non vaccinés antérieurement. - Ne pas rattraper après l'âge de 2 ans ,sauf populations à risque d'infections invasives à Pneumocoque - Primovaccination à 2 doses: à 8 semaines d’intervalle ( 6 semaines minimum ) et Rappel à 12 mois mais avec un intervalle minimum de 5 à 6 mois après la primovaccination. - Si les 2 doses de primovaccination sont faites par erreur avec moins de 6 semaines d’intervalle : revenir à un schéma en trois doses.( 3p+1 ) • Schéma de rattrapage - Nourrissons de moins de 6 mois : doivent recevoir (2p +1) : 2 doses à deux mois d’intervalle avec un rappel à 12 mois (bénéficient du calendrier complet mais décalé). - Nourrissons âgés entre 6 et 12 mois : 2 doses à deux mois d’intervalle avec un rappel 6 mois après la 2ème dose . - Nourrissons âgés entre 12-24 mois : 2 doses PCV13, à deux mois d’intervalle.
  • 21. Anti-pneumocoque Age Nombre de doses Dates primo-vaccination Rappel < 6 mois 3 doses 2 doses à 2 mois d’intervalle âge de 12 mois >6 et > 12 mois 3 doses 2 doses à 2 mois d’intervalle 6 mois après la 2ème dose 12-24 mois 2 doses 2 doses à 2 mois d’intervalle En cas d’interruption d’un schéma de vaccination, il faut le reprendre sans réadministrer la dose précédente. Rattrapage vaccinal Tableau: Le rattrapage vaccinal contre le pneumocoque
  • 22. Rattrapage vaccinal Le rattrapage vaccinal contre Rougeole, Rubéole et Oreillons Principes :  2 doses de vaccin anti rougeoleux sont nécessaires pour obtenir une protection optimale contre la rougeole . La seconde dose ne constitue pas un rappel mais une revaccination pour les enfants n’ayant pas eu une séro conversion pour un ou plusieurs des antigènes, lors de la première vaccination.  Une dose de vaccin anti-rubéoleux confère une protection de 95% contre la rubéole  Tous les enfants, à l’âge de 18 mois, devraient avoir reçu 2 doses de ROR La première dose est administrée à 11 mois, la seconde vaccination est administrée à l’ âge de 18 mois .  Pour obtenir l'élimination de ces deux maladies(rougeole-rubéole), le taux de couverture vaccinal doit être supérieur à 95 %. Tout rattrapage vaccinal doit se faire avec le ROR ou le RR, et ce quel que soit l’âge de l’enfant
  • 23. Age Doses reçues Dates primo-vaccination 2ème dose 11 - 18 mois 0 dose 1 dose immédiatement 1 dose âge de 18 mois 1dose 1 dose âge de 18 mois > 18 mois 0 dose 1 dose immédiatement 2ème dose un mois plus tard 1 dose 2ème dose dès le 1er contact 6 ans - 14 ans 0 dose 2 doses ROR ou RR à 1 mois d’intervalle 1 dose 2ème dose ROR ou RR dès le 1er contact Vaccin ROR Rattrapage vaccinal Tableau: Le rattrapage vaccinal contre Rougeole, Rubéole et Oreillons pour les enfants assujettis au calendrier vaccinal actuel
  • 24. Rattrapage vaccinal  Recommandations autour d’un cas de rougeole en cas d’épidémie Dans le cadre du plan d’élimination de la rougeole et de la rubéole, une vaccination préventive pour les personnes potentiellement réceptives exposées à un cas de rougeole est recommandée. - Nourrissons âgés de 6 à 11 mois : administrer une dose de vaccin ROR dans les 72 heures suivant le contact. L’enfant recevra par la suite deux doses de vaccin ROR tel que prévu dans le calendrier vaccinal : 1ère dose à partir de 11 mois, 2ème dose à 18 mois.
  • 25. Rattrapage vaccinal  Recommandations autour d’un cas de rougeole en cas d’épidémie - Enfants âgés de 11 mois à 6 ans : mettre à jour le calendrier vaccinal de telle sorte que l'enfant ait reçu au total 2 doses de vaccin ROR à un intervalle d'au moins 1 mois. - Enfants de plus de 6 ans : mettre à jour le calendrier vaccinal de telle sorte que l'enfant ait reçu au total 2 doses de vaccin anti rougeoleux (sous forme ROR ou RR ) La dose de vaccin doit être réalisée dans les 72 heures qui suivent le contact mais elle reste préconisée même si ce délai est dépassé.
  • 26. Age Nombre de doses Dates primo-vaccination Rappel < 6 mois 3 doses 2 doses à 2 mois d’intervalle âge de 12 mois > 6 et > 12 mois 3 doses 2 doses à 2 mois d’intervalle 6 mois après la 2ème dose Vaccin combiné Diphtérie, tétanos , coqueluche , VPI, HVB, Hib Rattrapage vaccinal La dose DTCaHib non faite à l’âge de 12 mois constatée seulement à l’âge du rappel de 6 ans, sera effectuée à l'âge de 6 ans sans dose supplémentaire ultérieure. Tableau: Le rattrapage vaccinal contre le vaccin à 6 valences : diphtérie, tétanos , coqueluche , VPI, HVB, Hib
  • 27. Le rattrapage vaccinal contre la diphtérie, le tétanos ,la coqueluche, l'hépatite virale B, infection à Hémophilus Influenzae b et Poliomyélite : Vaccin Hexavalent • Pour tout retard vaccinal avant l'âge de 6 ans ,effectuer le rattrapage selon les modalités sus-décrites • Si le rappel DTCaVPI-Hib-HBVde 12 mois n’a pas été fait, et que cet oubli n’est constaté qu’à l’âge où le rappel DTCaVPI est prévu (6 ans), cette dose ne doit plus être rattrapée. • Si la dose DTCaP de 6 ans n’a pas été faite et que cette absence n’est constatée qu’à l’âge où le rappel dT est prévu (11-13 ans), cette dose ne doit plus être rattrapée.
  • 28. Interchangeabilité des vaccins Certaines circonstances font en sorte qu'il puisse être nécessaire d'administrer des vaccins de fabricants différents à la même personne au fil du temps ce qui peut soulever des questions au sujet de l'interchangeabilité des vaccins. Principes généraux: - ils doivent être homologués avec les mêmes indications et leur calendrier respectif doit être tout aussi acceptable ; - ils doivent être indiqués pour la même population ; - ils doivent renfermer un type et une quantité d'antigènes comparables ; - leur innocuité, réactogénicité, immunogénicité et efficacité doivent être similaires. Les diluants ne sont généralement pas interchangeables
  • 29.  Vaccins contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, la poliomyélite et l' Haemophilus influenzae de type b La primovaccination systématique doit être complétée avec un vaccin combiné du même fabricant lorsque c'est possible. Si l'on ne sait pas quel vaccin a été administré initialement ou si celui-ci n'est pas disponible, un autre vaccin combiné d'un autre fabricant peut être utilisé pour compléter la vaccination primaire. D'après l'opinion d'experts, un produit adéquat de n'importe quel fabricant peut être utilisé pour les doses de rappel.  Vaccins contre l'hépatite B On peut utiliser les vaccins monovalents contre l'hépatite B de façon interchangeable dans la mesure où l'on respecte le calendrier et la dose recommandés par le fabricant. Interchangeabilité des vaccins
  • 30.  Vaccins contre la rougeole, les oreillons et la rubéole D'après l'opinion d'experts, les vaccins contre la rougeole, les oreillons et la rubéole peuvent être utilisés de manière interchangeable.  Vaccins conjugués contre le pneumocoque Il existe 2 vaccins : un vaccin à 10 valences et un vaccin à 13 valences. Lorsqu’on entame une primovaccination au moyen de l’un de ces vaccins, il est recommandé que les doses encore à administrer soient des doses du même produit. Il n’est pas démontré, pour l’instant, que le vaccin 10-valent et le vaccin 13-valent soient interchangeables. Cela étant, s’il n’est pas possible d’administrer toute la série de doses avec le même type de vaccin, on devra utiliser l’autre produit. Interchangeabilité des vaccins