SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  71
Aider vos clients aux
prises avec une
douleur chronique
5 principes
Détails des références : www.yvanc.com/ref.htm
Agir sur la douleur chronique
Éducation
Exercice
Entraide
• Comprendre la douleur
Premier principe
• Comprendre la douleur diminue la douleur et
diminue l’incapacité
La douleur, la comprendre pour l’enseigner
Nociceptive (utile)
Chronique (inutile)
Le système nerveux génère 2 types de douleur
Le système
musculosquelettique : site de la
blessure
Le système nerveux : le système
d’alarme
La douleur nociceptive
La douleur, un sous-système du système
nerveux central (SNC)
Système
nerveux central
Système de la douleur
La douleur nociceptive
1
2
3
douleur
Système Système nerveux
La douleur nociceptive est un système
d’alarme
Douleur aiguë
alarme
Sans
lésion
Si lésion …
Réflexe de retrait
Si lésion : facilitation périphérique
• Sensibilisation des nocicepteurs par des
substances relâchées à la suite d’une lésion.
Si lésion : facilitation centrale
• Une stimulation prolongée des récepteurs du
nocicepteur secondaire peut produire une
hyperalgie qui pourra persister même une fois la
blessure disparue.
La douleur nociceptive est une aide à la
guérison
Douleur aiguë
alarme immobilisation retour au mouvement
Sans
lésion
Avec
lésion
Donc :
•La douleur nociceptive est utile parce que
:
• elle est un signal d’alarme qui nous protège
• elle aide à la guérison
De plus :
• La douleur nociceptive est une
expérience personnelle
Modulation
• Facilitation (+) ou inhibition (-) du signal nociceptif
tout au long de son trajet nerveux.
• Trois niveaux de contrôle :
• Contrôle médullaire (théorie du portillon).
• Contrôle inhibiteur diffus induit par des stimulations nociceptives.
• Contrôle exercé par les centres supérieurs du système nerveux central.
Marchand, S. (1998) Le phénomène de la douleur. Chenelière McGraw-hill, Montréal.
Marchand, S. (2008) Neurophysiologie du développement et du traitement de la douleur. Le patient. Vol. 1, no 5.
Premier niveau, la théorie du portillon
Le recrutement sélectif des afférences non nociceptives (Aαβ) inhibe les afférences nociceptives (A∂ et
C) par le recrutement d’interneurones inhibiteurs dans la substance gélatineuse des cornes postérieurs
de la moelle. (Marchand, 1998)
Deuxième niveau, les contrôles inhibiteurs
descendants induits par stimulations
nociceptives (CIDN)
Modulation, contrôle des centres supérieurs
À partir du tronc cérébral et du thalamus, les afférences nociceptives
établissent des liens, directs et indirects, vers des régions cérébrales
comme le système limbique et le cortex frontal. Ces régions sont
associées étroitement à la mémoire et aux émotions.
Avec plusieurs autres structures cérébrales, elles affectent la
perception de la douleur.
La modulation de la douleur
douleur
Augmente la
douleur
+ -
Diminue la douleur
(freins)
Nociceptive (utile)
Chronique (inutile)
Le système nerveux génère 2 types de douleur
La douleur chronique
Douleur chronique
Douleur nociceptive
Temps
La douleur chronique
•Chronique ( ou persistante, > 3mois)
• Neuropathique
• Nociplastique (2018)
La douleur neuropathique
Ex : diabète
Ex : blessure médullaire
Ex : AVC
La douleur nociplastique
La découverte la plus importante en
neurosciences au cours des 15
dernières années :
Plasticité neuronale
La douleur nociplastique
• Une réorganisation du système de la douleur
La douleur nociplastique est une maladie
du système nerveux central.
La douleur chronique (inutile)
• La douleur est une blessure et/ou une
réorganisation des réseaux neuronaux
nociceptifs.
• A cause du phénomène de plasticité
neuronale, les aspects biologiques,
psychologiques et sociaux peuvent affecter
directement le système nerveux central et
induirent et faire persister la douleur.
Donc :
•La douleur chronique est inutile parce que
:
• elle est un signal d’alarme qui sonne pour rien
• elle nuit à la qualité de vie (physique et
psychologique)
Douleur et activité physique : deux
comportements
• Kinésiophobie
• Comportement de persistance malgré la douleur
Kinésiophobie (syndrome de peur-évitement)
Vlaeyen, J.W.S., Kole-Snijders, A.M.J., Rotteveel, A.M., Ruesink, R., Heuts, P.H.T.G. (1995a). The role of fear of
mouvement / (re)injury in pain disability. Journal of Occupational Rehabilitation. 5(4), 235-252.
Daniel, construction worker, back sprain, 3 months after physio/ergo
Hypokinésie algogène
Baisse de la condition physique
Hausse de l'effort relatif pour
des tâches spécifiques
Hausse de la douleur
Hausse des comportements
d'évitement des activités
physiques (kinésiophobie)
Hausse de la
fatigue générale
• Kinésiophobie
• Comportement de persistance malgré la douleur
Douleur à l’effort : deux comportements
Monika I Hasenbring and Jeanine A Verbunt. (2010) Fear-avoidance and endurance-related responses to pain: new
models of behavior and their consequences for clinical practice. Clin J Pain 26(9):747-53 (2010) PMID 20664333
Comportement de persistance malgré la
douleur (CPMD)
Comportement de persistance malgré la
douleur (CPMD)
Concept de bombardement nociceptif et
hyperkinésie algogène
1
2
3
douleur
Le comportement de persistance (CPMD)
Continuation des activités physiques malgré
une douleur qui augmente
Vlaeyen, J.W.S., Kole-Snijders, A.M.J., Rotteveel, A.M., Ruesink, R., Heuts, P.H.T.G. (1995a). The role of fear of
mouvement / (re)injury in pain disability. Journal of Occupational Rehabilitation. 5(4), 235-252.
Monika I Hasenbring and Jeanine A Verbunt. (2010) Fear-avoidance and endurance-related responses to pain: new
models of behavior and their consequences for clinical practice. Clin J Pain 26(9):747-53 (2010) PMID 20664333
Comportement de persistance malgré la
douleur (CPMD) : hyperkinésie algogène
• Comprendre la douleur
• Bouger
Deuxième principe
Hypokinésie et hyperkinésie algogène
Objectif
Comment vaincre la kinésiophobie ?
Éliminer la kinésiophobie
Turk, D.C., Meichenbaum, D., Genest, M. (1983) Pain and behavioral medicine: A cognitive-Behavioral Perspective. New-York. Guilford press.
Vlaeyen & coll. (2012) Pain-Related Fear: Exposure-Based Treatment for Chronic Pain. IASP press.
• Éduquez
• Exposition graduée
Roger, 4 back surgeries, chronic pain for 5 years
Comment palier le CPMD ?
Intervention en phase 1 pour CPCD
• Modulation de l’effort.
Turk, D.C., Meichenbaum, D., Genest, M. (1983) Pain and behavioral medicine: A cognitive-Behavioral Perspective.
New-York. Guilford press.
• Éducation
• Augmentez acuité proprioceptive (PId)
• Transfert in vivo
Le point d’inflexion de la douleur
Le point d’inflexion de la douleur
Le point d’inflexion de la douleur
• Comprendre la douleur
• Bouger
• Soulager
Troisième principe
Le rôle des médicaments
• Réduire l’hyperactivité des mécanismes excitateurs (les accélérateurs)
• Stimuler les mécanismes inhibiteurs (les freins)
Mécanismes
excitateurs
+
-
Mécanismes
inhibiteurs
Actions sur le mécanisme du portillon (gate
control theory)
Action sur contrôles inhibiteurs
descendants
Une douleur nociceptive mal contrôlée est une
porte ouverte sur la douleur nociplastique
Une douleur nociceptive mal contrôlée est une
porte ouverte sur la douleur nociplastique
• Comprendre la douleur
• Bouger
• Soulager
• Croire la douleur et le dire
Quatrième principe
Croire la douleur de votre patient … et lui dire.
• Comprendre la douleur
• Bouger
• Soulager
• Croire la douleur et le dire
• Induire l’espoir
Cinquième principe
« Il faudra apprendre à vivre avec
votre douleur »
Van der Velde and Mierau (2000) : réduction de 31 %Taimela S, et coll (2000): réduction de 50 %Leggett et coll (1999): réduction de 50 %
Rainville et coll (1992): réduction de 32 %Edwards, et coll (1992): réduction de 30 %
Witting et coll (2001): réduction de 23 %
Pourtant,
La science nous enseigne que c’est faux.
"Il n'y a qu'une douleur qui soit facile à supporter
… celle des autres."
René Leriche. 1949
Espoir
Question ?
Aider vos clients aux prises avec une douleur chronique

Contenu connexe

Tendances

2007 Prise en charge globale des douleurs neuropathiques
2007 Prise en charge globale des douleurs neuropathiques2007 Prise en charge globale des douleurs neuropathiques
2007 Prise en charge globale des douleurs neuropathiquesAPRHOC
 
2007 Evaluation de la douleur : rotation des opioïdes
2007 Evaluation de la douleur : rotation des opioïdes2007 Evaluation de la douleur : rotation des opioïdes
2007 Evaluation de la douleur : rotation des opioïdesAPRHOC
 
CHU Fort-de-France Neurostimulation médullaire Dr MANZO
CHU Fort-de-France Neurostimulation médullaire Dr MANZOCHU Fort-de-France Neurostimulation médullaire Dr MANZO
CHU Fort-de-France Neurostimulation médullaire Dr MANZOneurochirurgie
 
Nst presentation de la reunion epu
Nst presentation de la reunion epuNst presentation de la reunion epu
Nst presentation de la reunion epuNorbert Manzo
 
360 analgésie raisonnée et protectrice
360 analgésie raisonnée et protectrice360 analgésie raisonnée et protectrice
360 analgésie raisonnée et protectriceThierry Poitte
 

Tendances (20)

La fibromyalgie
La fibromyalgieLa fibromyalgie
La fibromyalgie
 
Rainville pierre
Rainville pierreRainville pierre
Rainville pierre
 
IRDC 2016, Neurophysiologie de la douleur
IRDC 2016, Neurophysiologie de la douleurIRDC 2016, Neurophysiologie de la douleur
IRDC 2016, Neurophysiologie de la douleur
 
201603 01 bvd
201603  01 bvd201603  01 bvd
201603 01 bvd
 
2007 Prise en charge globale des douleurs neuropathiques
2007 Prise en charge globale des douleurs neuropathiques2007 Prise en charge globale des douleurs neuropathiques
2007 Prise en charge globale des douleurs neuropathiques
 
Psychologie de la douleur IRDC 2016, Montréal, Qc
Psychologie de la douleur IRDC 2016, Montréal, QcPsychologie de la douleur IRDC 2016, Montréal, Qc
Psychologie de la douleur IRDC 2016, Montréal, Qc
 
2007 Evaluation de la douleur : rotation des opioïdes
2007 Evaluation de la douleur : rotation des opioïdes2007 Evaluation de la douleur : rotation des opioïdes
2007 Evaluation de la douleur : rotation des opioïdes
 
Fibromyalgie
FibromyalgieFibromyalgie
Fibromyalgie
 
Congrès kinésiologie 2016
Congrès kinésiologie 2016Congrès kinésiologie 2016
Congrès kinésiologie 2016
 
CHU Fort-de-France Neurostimulation médullaire Dr MANZO
CHU Fort-de-France Neurostimulation médullaire Dr MANZOCHU Fort-de-France Neurostimulation médullaire Dr MANZO
CHU Fort-de-France Neurostimulation médullaire Dr MANZO
 
26 Wardavoir
26 Wardavoir26 Wardavoir
26 Wardavoir
 
Nst presentation de la reunion epu
Nst presentation de la reunion epuNst presentation de la reunion epu
Nst presentation de la reunion epu
 
L'exercice en douleur chronique
L'exercice en douleur chroniqueL'exercice en douleur chronique
L'exercice en douleur chronique
 
Séminaire en réadaptation par l'exercice
Séminaire en réadaptation par l'exerciceSéminaire en réadaptation par l'exercice
Séminaire en réadaptation par l'exercice
 
360 analgésie raisonnée et protectrice
360 analgésie raisonnée et protectrice360 analgésie raisonnée et protectrice
360 analgésie raisonnée et protectrice
 
Prise en charge de la lombalgie chronique
Prise en charge de la lombalgie chroniquePrise en charge de la lombalgie chronique
Prise en charge de la lombalgie chronique
 
Bouger pour vaincre la douleur module 2
Bouger pour vaincre la douleur module 2Bouger pour vaincre la douleur module 2
Bouger pour vaincre la douleur module 2
 
Vaincre le mal de dos
Vaincre le mal de dosVaincre le mal de dos
Vaincre le mal de dos
 
20160204 bvd arthrose et exercice ctre des ainées
20160204  bvd arthrose et exercice ctre des ainées20160204  bvd arthrose et exercice ctre des ainées
20160204 bvd arthrose et exercice ctre des ainées
 
Hans Kraus, le père de la réadaptation par l'exercice
Hans Kraus, le père de la réadaptation par l'exerciceHans Kraus, le père de la réadaptation par l'exercice
Hans Kraus, le père de la réadaptation par l'exercice
 

Similaire à Aider vos clients aux prises avec une douleur chronique

Douleur postoperatoire
Douleur postoperatoireDouleur postoperatoire
Douleur postoperatoireSandro Zorzi
 
Dr Hitache DT2 ET NEUROPATHIE DIABETIQUE
Dr Hitache DT2 ET NEUROPATHIE DIABETIQUEDr Hitache DT2 ET NEUROPATHIE DIABETIQUE
Dr Hitache DT2 ET NEUROPATHIE DIABETIQUEBENAOUDA67
 
DR HITACHE DT2 ET NEUROPATHIE
DR HITACHE  DT2 ET NEUROPATHIEDR HITACHE  DT2 ET NEUROPATHIE
DR HITACHE DT2 ET NEUROPATHIEBENAOUDA67
 
physio de la douleur
physio de la douleurphysio de la douleur
physio de la douleurimlen gan
 
Evolution de la douleur en cardiologie interventionnelle
Evolution de la douleur en cardiologie interventionnelleEvolution de la douleur en cardiologie interventionnelle
Evolution de la douleur en cardiologie interventionnelleHervé Faltot
 
Hypnose et autohypnose
Hypnose et autohypnoseHypnose et autohypnose
Hypnose et autohypnoseRémi Côté
 
Quels étirements pour le surf ?
Quels étirements pour le surf ?Quels étirements pour le surf ?
Quels étirements pour le surf ?Guillaume Barucq
 
Douleur les douleurs neuropathiques
Douleur les douleurs neuropathiquesDouleur les douleurs neuropathiques
Douleur les douleurs neuropathiquesdrmouheb
 
Les syndromes myofasciaux
Les syndromes myofasciauxLes syndromes myofasciaux
Les syndromes myofasciauxIRMSHN276
 

Similaire à Aider vos clients aux prises avec une douleur chronique (16)

La douleur
La douleurLa douleur
La douleur
 
Douleur postoperatoire
Douleur postoperatoireDouleur postoperatoire
Douleur postoperatoire
 
La douleur.
La douleur.La douleur.
La douleur.
 
26 Wardavoir
26 Wardavoir26 Wardavoir
26 Wardavoir
 
Dr Hitache DT2 ET NEUROPATHIE DIABETIQUE
Dr Hitache DT2 ET NEUROPATHIE DIABETIQUEDr Hitache DT2 ET NEUROPATHIE DIABETIQUE
Dr Hitache DT2 ET NEUROPATHIE DIABETIQUE
 
DR HITACHE DT2 ET NEUROPATHIE
DR HITACHE  DT2 ET NEUROPATHIEDR HITACHE  DT2 ET NEUROPATHIE
DR HITACHE DT2 ET NEUROPATHIE
 
physio de la douleur
physio de la douleurphysio de la douleur
physio de la douleur
 
LA DOULEUR EN GERIATRIE
LA DOULEUR EN GERIATRIELA DOULEUR EN GERIATRIE
LA DOULEUR EN GERIATRIE
 
Evolution de la douleur en cardiologie interventionnelle
Evolution de la douleur en cardiologie interventionnelleEvolution de la douleur en cardiologie interventionnelle
Evolution de la douleur en cardiologie interventionnelle
 
Messina jfk2011
Messina jfk2011Messina jfk2011
Messina jfk2011
 
Hypnose et autohypnose
Hypnose et autohypnoseHypnose et autohypnose
Hypnose et autohypnose
 
Quels étirements pour le surf ?
Quels étirements pour le surf ?Quels étirements pour le surf ?
Quels étirements pour le surf ?
 
Sansonnens jfk2011
Sansonnens jfk2011Sansonnens jfk2011
Sansonnens jfk2011
 
Douleur les douleurs neuropathiques
Douleur les douleurs neuropathiquesDouleur les douleurs neuropathiques
Douleur les douleurs neuropathiques
 
Les syndromes myofasciaux
Les syndromes myofasciauxLes syndromes myofasciaux
Les syndromes myofasciaux
 
Congres Psyrene Neurofeedback
Congres Psyrene NeurofeedbackCongres Psyrene Neurofeedback
Congres Psyrene Neurofeedback
 

Plus de Institut de kinésiologie du Québec (10)

Fqm 3
Fqm 3Fqm 3
Fqm 3
 
Les 4 saisons de l'entrepreuneur en kinésiologie
Les 4 saisons de l'entrepreuneur en kinésiologieLes 4 saisons de l'entrepreuneur en kinésiologie
Les 4 saisons de l'entrepreuneur en kinésiologie
 
La réadaptation par l'exercice en contexte de maladie pulmonaire
La réadaptation par l'exercice en contexte de maladie pulmonaireLa réadaptation par l'exercice en contexte de maladie pulmonaire
La réadaptation par l'exercice en contexte de maladie pulmonaire
 
L'exercice , un mode de vie, un médicament
L'exercice , un mode de vie, un médicamentL'exercice , un mode de vie, un médicament
L'exercice , un mode de vie, un médicament
 
Ten principles to beat chronic pain
Ten principles to beat chronic painTen principles to beat chronic pain
Ten principles to beat chronic pain
 
Le top 10 du succès en kinésiologie
Le top 10 du succès en kinésiologieLe top 10 du succès en kinésiologie
Le top 10 du succès en kinésiologie
 
201610 congrès tendances fitness jfk
201610 congrès tendances fitness jfk201610 congrès tendances fitness jfk
201610 congrès tendances fitness jfk
 
Les cannabinoïdes en réadaptation au travail
Les cannabinoïdes en réadaptation au travailLes cannabinoïdes en réadaptation au travail
Les cannabinoïdes en réadaptation au travail
 
L'entraînement cardiovasculaire
L'entraînement cardiovasculaireL'entraînement cardiovasculaire
L'entraînement cardiovasculaire
 
20160126 université act 5 stratégies observance
20160126 université act 5 stratégies observance20160126 université act 5 stratégies observance
20160126 université act 5 stratégies observance
 

Aider vos clients aux prises avec une douleur chronique

  • 1. Aider vos clients aux prises avec une douleur chronique 5 principes
  • 2. Détails des références : www.yvanc.com/ref.htm
  • 3.
  • 4. Agir sur la douleur chronique Éducation Exercice Entraide
  • 5. • Comprendre la douleur Premier principe
  • 6. • Comprendre la douleur diminue la douleur et diminue l’incapacité La douleur, la comprendre pour l’enseigner
  • 7. Nociceptive (utile) Chronique (inutile) Le système nerveux génère 2 types de douleur
  • 8. Le système musculosquelettique : site de la blessure Le système nerveux : le système d’alarme La douleur nociceptive
  • 9. La douleur, un sous-système du système nerveux central (SNC) Système nerveux central Système de la douleur
  • 11. La douleur nociceptive est un système d’alarme Douleur aiguë alarme Sans lésion
  • 14. Si lésion : facilitation périphérique • Sensibilisation des nocicepteurs par des substances relâchées à la suite d’une lésion.
  • 15. Si lésion : facilitation centrale • Une stimulation prolongée des récepteurs du nocicepteur secondaire peut produire une hyperalgie qui pourra persister même une fois la blessure disparue.
  • 16. La douleur nociceptive est une aide à la guérison Douleur aiguë alarme immobilisation retour au mouvement Sans lésion Avec lésion
  • 17. Donc : •La douleur nociceptive est utile parce que : • elle est un signal d’alarme qui nous protège • elle aide à la guérison
  • 18. De plus : • La douleur nociceptive est une expérience personnelle
  • 19.
  • 20.
  • 21. Modulation • Facilitation (+) ou inhibition (-) du signal nociceptif tout au long de son trajet nerveux. • Trois niveaux de contrôle : • Contrôle médullaire (théorie du portillon). • Contrôle inhibiteur diffus induit par des stimulations nociceptives. • Contrôle exercé par les centres supérieurs du système nerveux central. Marchand, S. (1998) Le phénomène de la douleur. Chenelière McGraw-hill, Montréal. Marchand, S. (2008) Neurophysiologie du développement et du traitement de la douleur. Le patient. Vol. 1, no 5.
  • 22. Premier niveau, la théorie du portillon Le recrutement sélectif des afférences non nociceptives (Aαβ) inhibe les afférences nociceptives (A∂ et C) par le recrutement d’interneurones inhibiteurs dans la substance gélatineuse des cornes postérieurs de la moelle. (Marchand, 1998)
  • 23. Deuxième niveau, les contrôles inhibiteurs descendants induits par stimulations nociceptives (CIDN)
  • 24. Modulation, contrôle des centres supérieurs À partir du tronc cérébral et du thalamus, les afférences nociceptives établissent des liens, directs et indirects, vers des régions cérébrales comme le système limbique et le cortex frontal. Ces régions sont associées étroitement à la mémoire et aux émotions. Avec plusieurs autres structures cérébrales, elles affectent la perception de la douleur.
  • 25. La modulation de la douleur douleur Augmente la douleur + - Diminue la douleur (freins)
  • 26. Nociceptive (utile) Chronique (inutile) Le système nerveux génère 2 types de douleur
  • 27. La douleur chronique Douleur chronique Douleur nociceptive Temps
  • 28. La douleur chronique •Chronique ( ou persistante, > 3mois) • Neuropathique • Nociplastique (2018)
  • 29. La douleur neuropathique Ex : diabète Ex : blessure médullaire Ex : AVC
  • 31. La découverte la plus importante en neurosciences au cours des 15 dernières années : Plasticité neuronale
  • 32. La douleur nociplastique • Une réorganisation du système de la douleur
  • 33. La douleur nociplastique est une maladie du système nerveux central.
  • 34. La douleur chronique (inutile) • La douleur est une blessure et/ou une réorganisation des réseaux neuronaux nociceptifs. • A cause du phénomène de plasticité neuronale, les aspects biologiques, psychologiques et sociaux peuvent affecter directement le système nerveux central et induirent et faire persister la douleur.
  • 35. Donc : •La douleur chronique est inutile parce que : • elle est un signal d’alarme qui sonne pour rien • elle nuit à la qualité de vie (physique et psychologique)
  • 36. Douleur et activité physique : deux comportements • Kinésiophobie • Comportement de persistance malgré la douleur
  • 37. Kinésiophobie (syndrome de peur-évitement) Vlaeyen, J.W.S., Kole-Snijders, A.M.J., Rotteveel, A.M., Ruesink, R., Heuts, P.H.T.G. (1995a). The role of fear of mouvement / (re)injury in pain disability. Journal of Occupational Rehabilitation. 5(4), 235-252.
  • 38. Daniel, construction worker, back sprain, 3 months after physio/ergo
  • 39. Hypokinésie algogène Baisse de la condition physique Hausse de l'effort relatif pour des tâches spécifiques Hausse de la douleur Hausse des comportements d'évitement des activités physiques (kinésiophobie) Hausse de la fatigue générale
  • 40. • Kinésiophobie • Comportement de persistance malgré la douleur Douleur à l’effort : deux comportements
  • 41. Monika I Hasenbring and Jeanine A Verbunt. (2010) Fear-avoidance and endurance-related responses to pain: new models of behavior and their consequences for clinical practice. Clin J Pain 26(9):747-53 (2010) PMID 20664333 Comportement de persistance malgré la douleur (CPMD)
  • 42. Comportement de persistance malgré la douleur (CPMD)
  • 43. Concept de bombardement nociceptif et hyperkinésie algogène 1 2 3 douleur
  • 44. Le comportement de persistance (CPMD) Continuation des activités physiques malgré une douleur qui augmente
  • 45. Vlaeyen, J.W.S., Kole-Snijders, A.M.J., Rotteveel, A.M., Ruesink, R., Heuts, P.H.T.G. (1995a). The role of fear of mouvement / (re)injury in pain disability. Journal of Occupational Rehabilitation. 5(4), 235-252. Monika I Hasenbring and Jeanine A Verbunt. (2010) Fear-avoidance and endurance-related responses to pain: new models of behavior and their consequences for clinical practice. Clin J Pain 26(9):747-53 (2010) PMID 20664333 Comportement de persistance malgré la douleur (CPMD) : hyperkinésie algogène
  • 46. • Comprendre la douleur • Bouger Deuxième principe
  • 47. Hypokinésie et hyperkinésie algogène Objectif
  • 48. Comment vaincre la kinésiophobie ?
  • 49. Éliminer la kinésiophobie Turk, D.C., Meichenbaum, D., Genest, M. (1983) Pain and behavioral medicine: A cognitive-Behavioral Perspective. New-York. Guilford press. Vlaeyen & coll. (2012) Pain-Related Fear: Exposure-Based Treatment for Chronic Pain. IASP press. • Éduquez • Exposition graduée
  • 50. Roger, 4 back surgeries, chronic pain for 5 years
  • 52. Intervention en phase 1 pour CPCD • Modulation de l’effort. Turk, D.C., Meichenbaum, D., Genest, M. (1983) Pain and behavioral medicine: A cognitive-Behavioral Perspective. New-York. Guilford press. • Éducation • Augmentez acuité proprioceptive (PId) • Transfert in vivo
  • 53. Le point d’inflexion de la douleur
  • 54. Le point d’inflexion de la douleur
  • 55. Le point d’inflexion de la douleur
  • 56. • Comprendre la douleur • Bouger • Soulager Troisième principe
  • 57. Le rôle des médicaments • Réduire l’hyperactivité des mécanismes excitateurs (les accélérateurs) • Stimuler les mécanismes inhibiteurs (les freins) Mécanismes excitateurs + - Mécanismes inhibiteurs
  • 58. Actions sur le mécanisme du portillon (gate control theory)
  • 59. Action sur contrôles inhibiteurs descendants
  • 60. Une douleur nociceptive mal contrôlée est une porte ouverte sur la douleur nociplastique
  • 61. Une douleur nociceptive mal contrôlée est une porte ouverte sur la douleur nociplastique
  • 62. • Comprendre la douleur • Bouger • Soulager • Croire la douleur et le dire Quatrième principe
  • 63. Croire la douleur de votre patient … et lui dire.
  • 64. • Comprendre la douleur • Bouger • Soulager • Croire la douleur et le dire • Induire l’espoir Cinquième principe
  • 65.
  • 66. « Il faudra apprendre à vivre avec votre douleur »
  • 67. Van der Velde and Mierau (2000) : réduction de 31 %Taimela S, et coll (2000): réduction de 50 %Leggett et coll (1999): réduction de 50 % Rainville et coll (1992): réduction de 32 %Edwards, et coll (1992): réduction de 30 % Witting et coll (2001): réduction de 23 % Pourtant, La science nous enseigne que c’est faux.
  • 68. "Il n'y a qu'une douleur qui soit facile à supporter … celle des autres." René Leriche. 1949