SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  41
PRISE EN
CHARGE DE LA
DOULEUR POST
OPERATOIRES
Définition de la douleur:
« Expérience sensorielle et émotionnelle désagréable, associée
à un dommage tissulaire réel ou virtuel, ou décrite en termes
d’un tel dommage » IASP (International Association for the
Study of Pain)
Douleur = Expérience individuelle
Le traitement adéquat de la douleur est
fondamental tant sur le plan clinique
qu’humanitaire.
Les types de douleur:
Douleur aiguë / Douleur chronique
Excès de nociception
Douleur neuropathique (nerf lésé ðDouleur sans
base anatomique, pas de cicatrice à traiter…)
= déséquilibre mécanisme inhibiteur et
mécanisme perception douloureuse.
Douleur psychogène
Définition de la douleur post opératoire
La douleur post opératoire (DPO) est une douleur par excès de
nociception après l’acte chirurgical (incision, étirement, contusion)
par stimulation directe des terminaisons libres et par libération de
substances algogènes.
L’interprétation par les centres supérieurs et modulée par des éléments
affectifs et émotionnels avec la participation de la mémoire et des
expériences antérieures.
La PEC de la DPO est donc un aspect fondamental de toute
perspective chirurgicale
L'attitude réconfortante et une bonne communication de la part de l'équipe
soignante ainsi que la présence de la famille contribuent de façon non négligeable
à améliorer l'analgésie dans la période post opératoire.
Conséquences de la DPO:
Respiratoire: Capacité vitale par blocage volontaire ou involontaire des muscles
thoraciques abdominaux ou diaphragmatiques; hyperventilation; Hypoxie.
Perturbations circulatoires et métaboliques avec & du QC, de la PA et de la
consommation O²
Modifications gastro-intestinales, à type d’iléus (ralentissement du
péristaltisme).
Altération du métabolisme dû au stress
Augmentation du risque de thrombophlébite post opératoire par
retard de la mobilisation et du lever du patient
Retentissement sur l’humeur et le comportement avec possibilité
d’état d’agitation et d’agressivité et modification du rythme nycthéméral.
Séquelles psychiques pouvant agir sur la mémoire et le comportement si la durée et
l’intensité de la douleur ont été importantes
EVALUATION D’UN PATIENT DOULOUREUX:
Un des principes fondamentaux de l'évaluation de la douleur est de croire les
patients qui se plaignent. La douleur ne peut être ressentie par personne d'autre
que le patient. Il n'y a pas de moyen pour une personne extérieure d'affirmer
qu'un patient souffre ou non!!!!!
Objectifs de l’évaluation de la douleur ?
Reconnaissance de la douleur pour adapter le traitement.
Le contrôle de l’intensité de la douleur
Le contrôle de l’efficacité du traitement
EVALUATION D’UN PATIENT DOULOUREUX:
L’évaluation est essentielle:
– choix du traitement
– réévaluation (efficacité)
– ajustement du traitement
Il n’est pas facile d’estimer la douleur
– pas de test de laboratoire
– l’estimation par les soignants n’est pas fiable
– on ne peut pas se fier au comportement du patient
– la sévérité de la douleur peut être < ou > à la gravité de la lésion
– variations entre individus
– la culture influence l’expression de la douleur
Douleur = expérience subjective
Quand évaluer la DPO ?
A la consultation d’anesthésie, informations concernant
la DPO
Dès la sortie du BO, dès que le patient est réveillé.
Toutes les 4 heures et 1 heure après chaque
changement thérapeutique
Au repos et à la mobilisation,
Lors des soins++++
……………Données reportées par écrit sur la
feuille de surveillance du patient!!!!!!!!
Définition de la douleur post
opératoire
Le traitement de la douleur est comme un
casse-tête….
Recommandations concernant les produits analgésiques:
La douleur ne peut être correctement traitée que si elle est correctement
évaluée.
1. Le patient est la seule personne capable d'évaluer l'intensité de sa propre
douleur.
2. L'utilisation d'1 échelle d'auto évaluation est indispensable.
3. Le résultat des évaluations de douleurs doit être noté aux mêmes titres que
les autres constantes.
===================================================================
Le traitement de la douleur doit être le plus précoce possible.
Il est recommandé d'administrer les antalgiques avec anticipation.
La prescription d'antalgiques doit être à horaires fixes et systématique.
La forme orale doit être utilisée chaque fois que possible.
L'association de plusieurs molécules (analgésie multimodale) doit etre
PROTOCOLE DOULEUR POSTOP.
OMS:
PROTOCOLE POSTOPERATOIRE MSF:
DOULEURS FAIBLES
Antalgique(s) de palier 1
Paracétamol (PO) seul ou avec AINS : Ibuprofen (PO) ou Diclofenac (PO/inj)
+
Infiltration de la cicatrice avec Levobupivacaïne
DOULEURS MODEREES
Antalgique(s) de palier 1 + Antalgique de pallier 2
Paracétamol (PO) seul ou avec AINS : Ibuprofen (PO) ou Diclofenac (PO/inj)
+
Codéine (PO) ou Tramadol (PO/inj) + Infiltration de la cicatrice avec Levobupivacaïne
DOULEUR FORTES
Antalgique(s) de palier 1 + Antalgique de pallier 3
Paracétamol (PO) seul ou avec AINS : Ibuprofen (PO) ou Diclofenac (PO/inj)
+
Morphine (PO/inj) + Infiltration de la cicatrice avec Levobupivacaïne
CONCLUSION
Les consultations d'anesthésie et de chirurgie et la visite
pré-opératoire permettent, après le bilan d'opérabilité, de
définir les types d'anesthésie et d'analgésie post-opératoire
les mieux adaptés à la chirurgie et au patient.
L'évaluation régulière du niveau de douleur par les
soignants et en étroite collaboration avec la personne
opérée permet de mieux adapter le traitement antalgique et
d'anticiper les soins douloureux. Une analgésie post-
opératoire de bonne qualité favorise une réhabilitation
précoce et une diminution de la durée d'hospitalisation.

Contenu connexe

Tendances

Occlusion intestinale
Occlusion intestinaleOcclusion intestinale
Occlusion intestinaleRose De Sable
 
Comas
ComasComas
Comasesf3
 
Drainage thoracique
Drainage thoraciqueDrainage thoracique
Drainage thoraciquegoudaivaa
 
GUIDE D'INTERPRETATION D'UN TDM CEREBRALE EN URGENCE.pdf
GUIDE D'INTERPRETATION D'UN TDM CEREBRALE EN URGENCE.pdfGUIDE D'INTERPRETATION D'UN TDM CEREBRALE EN URGENCE.pdf
GUIDE D'INTERPRETATION D'UN TDM CEREBRALE EN URGENCE.pdfDJAFAR HENNI ABDERAOUF
 
Cholangiocarcinome intra-hépatique (signes, diagnostic, traitement)
Cholangiocarcinome intra-hépatique (signes, diagnostic, traitement)Cholangiocarcinome intra-hépatique (signes, diagnostic, traitement)
Cholangiocarcinome intra-hépatique (signes, diagnostic, traitement)Claude EUGENE
 
Lésions élémentaires en dermatologie
Lésions élémentaires en dermatologieLésions élémentaires en dermatologie
Lésions élémentaires en dermatologielaamlove
 
Le traitement non chirurgical du khf
Le traitement non chirurgical du khfLe traitement non chirurgical du khf
Le traitement non chirurgical du khfFatimazohra Elamrani
 
Dg et CAT devant une hémoptysie
Dg et CAT devant une hémoptysieDg et CAT devant une hémoptysie
Dg et CAT devant une hémoptysieDr. Kerfah Soumia
 
Avitaminose B12 en Neurologie
Avitaminose B12 en NeurologieAvitaminose B12 en Neurologie
Avitaminose B12 en Neurologiesaddek khellaf
 
CAT devant une occlusion intestinale aigue
CAT devant une occlusion intestinale aigueCAT devant une occlusion intestinale aigue
CAT devant une occlusion intestinale aigueothmaneBenrokhrokh
 
L'intubation trachéale
L'intubation trachéaleL'intubation trachéale
L'intubation trachéalesylviepezeril
 
Cancer de l oesophage (1)
Cancer de l oesophage (1)Cancer de l oesophage (1)
Cancer de l oesophage (1)Rose De Sable
 
Encephalopathie hepatique
Encephalopathie hepatiqueEncephalopathie hepatique
Encephalopathie hepatiqueClaude EUGENE
 
1 anatomie et semiologie rdiologique (version 1)
1 anatomie et semiologie rdiologique (version 1)1 anatomie et semiologie rdiologique (version 1)
1 anatomie et semiologie rdiologique (version 1)Med Achraf Hadj Ali
 

Tendances (20)

Occlusion intestinale
Occlusion intestinaleOcclusion intestinale
Occlusion intestinale
 
Brulures
BruluresBrulures
Brulures
 
Comas
ComasComas
Comas
 
Fracture de la rotule
Fracture de la rotuleFracture de la rotule
Fracture de la rotule
 
Drainage thoracique
Drainage thoraciqueDrainage thoracique
Drainage thoracique
 
GUIDE D'INTERPRETATION D'UN TDM CEREBRALE EN URGENCE.pdf
GUIDE D'INTERPRETATION D'UN TDM CEREBRALE EN URGENCE.pdfGUIDE D'INTERPRETATION D'UN TDM CEREBRALE EN URGENCE.pdf
GUIDE D'INTERPRETATION D'UN TDM CEREBRALE EN URGENCE.pdf
 
Cholangiocarcinome intra-hépatique (signes, diagnostic, traitement)
Cholangiocarcinome intra-hépatique (signes, diagnostic, traitement)Cholangiocarcinome intra-hépatique (signes, diagnostic, traitement)
Cholangiocarcinome intra-hépatique (signes, diagnostic, traitement)
 
Lésions élémentaires en dermatologie
Lésions élémentaires en dermatologieLésions élémentaires en dermatologie
Lésions élémentaires en dermatologie
 
Cancers du larynx
Cancers du larynxCancers du larynx
Cancers du larynx
 
Coeur pulmonaire chronique
Coeur pulmonaire chroniqueCoeur pulmonaire chronique
Coeur pulmonaire chronique
 
Le traitement non chirurgical du khf
Le traitement non chirurgical du khfLe traitement non chirurgical du khf
Le traitement non chirurgical du khf
 
Foie cardiaque
Foie cardiaqueFoie cardiaque
Foie cardiaque
 
Dg et CAT devant une hémoptysie
Dg et CAT devant une hémoptysieDg et CAT devant une hémoptysie
Dg et CAT devant une hémoptysie
 
Avitaminose B12 en Neurologie
Avitaminose B12 en NeurologieAvitaminose B12 en Neurologie
Avitaminose B12 en Neurologie
 
CAT devant une occlusion intestinale aigue
CAT devant une occlusion intestinale aigueCAT devant une occlusion intestinale aigue
CAT devant une occlusion intestinale aigue
 
L'intubation trachéale
L'intubation trachéaleL'intubation trachéale
L'intubation trachéale
 
Maladie de Behçet
Maladie de BehçetMaladie de Behçet
Maladie de Behçet
 
Cancer de l oesophage (1)
Cancer de l oesophage (1)Cancer de l oesophage (1)
Cancer de l oesophage (1)
 
Encephalopathie hepatique
Encephalopathie hepatiqueEncephalopathie hepatique
Encephalopathie hepatique
 
1 anatomie et semiologie rdiologique (version 1)
1 anatomie et semiologie rdiologique (version 1)1 anatomie et semiologie rdiologique (version 1)
1 anatomie et semiologie rdiologique (version 1)
 

Similaire à Douleur postoperatoire

2007 Evaluation de la douleur : rotation des opioïdes
2007 Evaluation de la douleur : rotation des opioïdes2007 Evaluation de la douleur : rotation des opioïdes
2007 Evaluation de la douleur : rotation des opioïdesAPRHOC
 
La physiologie de la douleur dentaire dr haroun
La physiologie de la douleur dentaire dr harounLa physiologie de la douleur dentaire dr haroun
La physiologie de la douleur dentaire dr harounZakaria Haroun
 
Evolution de la douleur en cardiologie interventionnelle
Evolution de la douleur en cardiologie interventionnelleEvolution de la douleur en cardiologie interventionnelle
Evolution de la douleur en cardiologie interventionnelleHervé Faltot
 
2007 Prise en charge globale des douleurs neuropathiques
2007 Prise en charge globale des douleurs neuropathiques2007 Prise en charge globale des douleurs neuropathiques
2007 Prise en charge globale des douleurs neuropathiquesAPRHOC
 
CHU Fort-de-France Neurostimulation médullaire Dr MANZO
CHU Fort-de-France Neurostimulation médullaire Dr MANZOCHU Fort-de-France Neurostimulation médullaire Dr MANZO
CHU Fort-de-France Neurostimulation médullaire Dr MANZOneurochirurgie
 
Thérapeutiques antalgiques non médicamenteuses
Thérapeutiques antalgiques non médicamenteusesThérapeutiques antalgiques non médicamenteuses
Thérapeutiques antalgiques non médicamenteusesArnaud Depil-Duval
 
Retentissement psychosomatique de la douleur
Retentissement psychosomatique de la douleurRetentissement psychosomatique de la douleur
Retentissement psychosomatique de la douleurDr Riyadh Essefi
 
Examen clinique d’un malade atteint d’une affection articulaire
Examen clinique d’un malade atteint d’une affection articulaireExamen clinique d’un malade atteint d’une affection articulaire
Examen clinique d’un malade atteint d’une affection articulairengommilck
 

Similaire à Douleur postoperatoire (20)

La douleur.
La douleur.La douleur.
La douleur.
 
2007 Evaluation de la douleur : rotation des opioïdes
2007 Evaluation de la douleur : rotation des opioïdes2007 Evaluation de la douleur : rotation des opioïdes
2007 Evaluation de la douleur : rotation des opioïdes
 
La douleur
La douleurLa douleur
La douleur
 
Psychologie de la douleur IRDC 2016, Montréal, Qc
Psychologie de la douleur IRDC 2016, Montréal, QcPsychologie de la douleur IRDC 2016, Montréal, Qc
Psychologie de la douleur IRDC 2016, Montréal, Qc
 
La physiologie de la douleur dentaire dr haroun
La physiologie de la douleur dentaire dr harounLa physiologie de la douleur dentaire dr haroun
La physiologie de la douleur dentaire dr haroun
 
Aider vos clients aux prises avec une douleur chronique
Aider vos clients aux prises avec une douleur chroniqueAider vos clients aux prises avec une douleur chronique
Aider vos clients aux prises avec une douleur chronique
 
Douleur Chronique et exercice, où en sommes-nous en 2019 ?
Douleur Chronique et exercice,  où en sommes-nous en 2019 ?Douleur Chronique et exercice,  où en sommes-nous en 2019 ?
Douleur Chronique et exercice, où en sommes-nous en 2019 ?
 
10 façon de vaincre la fibromyalgie
10 façon de vaincre la fibromyalgie10 façon de vaincre la fibromyalgie
10 façon de vaincre la fibromyalgie
 
Article Emdr
Article EmdrArticle Emdr
Article Emdr
 
Evolution de la douleur en cardiologie interventionnelle
Evolution de la douleur en cardiologie interventionnelleEvolution de la douleur en cardiologie interventionnelle
Evolution de la douleur en cardiologie interventionnelle
 
L'emdr
L'emdrL'emdr
L'emdr
 
Fibromyalgie
FibromyalgieFibromyalgie
Fibromyalgie
 
201911 fqm
201911 fqm201911 fqm
201911 fqm
 
2007 Prise en charge globale des douleurs neuropathiques
2007 Prise en charge globale des douleurs neuropathiques2007 Prise en charge globale des douleurs neuropathiques
2007 Prise en charge globale des douleurs neuropathiques
 
LA DOULEUR EN GERIATRIE
LA DOULEUR EN GERIATRIELA DOULEUR EN GERIATRIE
LA DOULEUR EN GERIATRIE
 
IRDC 2016, Neurophysiologie de la douleur
IRDC 2016, Neurophysiologie de la douleurIRDC 2016, Neurophysiologie de la douleur
IRDC 2016, Neurophysiologie de la douleur
 
CHU Fort-de-France Neurostimulation médullaire Dr MANZO
CHU Fort-de-France Neurostimulation médullaire Dr MANZOCHU Fort-de-France Neurostimulation médullaire Dr MANZO
CHU Fort-de-France Neurostimulation médullaire Dr MANZO
 
Thérapeutiques antalgiques non médicamenteuses
Thérapeutiques antalgiques non médicamenteusesThérapeutiques antalgiques non médicamenteuses
Thérapeutiques antalgiques non médicamenteuses
 
Retentissement psychosomatique de la douleur
Retentissement psychosomatique de la douleurRetentissement psychosomatique de la douleur
Retentissement psychosomatique de la douleur
 
Examen clinique d’un malade atteint d’une affection articulaire
Examen clinique d’un malade atteint d’une affection articulaireExamen clinique d’un malade atteint d’une affection articulaire
Examen clinique d’un malade atteint d’une affection articulaire
 

Plus de Sandro Zorzi

L’abc della ventilazione meccanica non invasiva in urgenza.pdf.pdf
L’abc della ventilazione meccanica non invasiva in urgenza.pdf.pdfL’abc della ventilazione meccanica non invasiva in urgenza.pdf.pdf
L’abc della ventilazione meccanica non invasiva in urgenza.pdf.pdfSandro Zorzi
 
Consigli pratici TCI - target controlled infusion
Consigli pratici TCI - target controlled infusionConsigli pratici TCI - target controlled infusion
Consigli pratici TCI - target controlled infusionSandro Zorzi
 
Nomenclatura per le terapie di supporto durante danno renale acuto
Nomenclatura per le terapie di supporto durante danno renale acutoNomenclatura per le terapie di supporto durante danno renale acuto
Nomenclatura per le terapie di supporto durante danno renale acutoSandro Zorzi
 
INVASIVE MECHANICAL VENTILATION FOR ACUTE RESPIRATORY DISTRESS SYNDROME MANAG...
INVASIVE MECHANICAL VENTILATION FOR ACUTE RESPIRATORY DISTRESS SYNDROME MANAG...INVASIVE MECHANICAL VENTILATION FOR ACUTE RESPIRATORY DISTRESS SYNDROME MANAG...
INVASIVE MECHANICAL VENTILATION FOR ACUTE RESPIRATORY DISTRESS SYNDROME MANAG...Sandro Zorzi
 
NVASIVE MECHANICAL VENTILATION FORACUTE RESPIRATORY DISTRESS SYNDROME (ARDS)D...
NVASIVE MECHANICAL VENTILATION FORACUTE RESPIRATORY DISTRESS SYNDROME (ARDS)D...NVASIVE MECHANICAL VENTILATION FORACUTE RESPIRATORY DISTRESS SYNDROME (ARDS)D...
NVASIVE MECHANICAL VENTILATION FORACUTE RESPIRATORY DISTRESS SYNDROME (ARDS)D...Sandro Zorzi
 
SEPSIS AND SEPTIC SHOCKDELIVER TARGETED RESUSCITATION
SEPSIS AND SEPTIC SHOCKDELIVER TARGETED RESUSCITATIONSEPSIS AND SEPTIC SHOCKDELIVER TARGETED RESUSCITATION
SEPSIS AND SEPTIC SHOCKDELIVER TARGETED RESUSCITATIONSandro Zorzi
 
SARI CRITICAL CARE TRAINING CLINICAL SYNDROMES
SARI CRITICAL CARE TRAINING CLINICAL SYNDROMESSARI CRITICAL CARE TRAINING CLINICAL SYNDROMES
SARI CRITICAL CARE TRAINING CLINICAL SYNDROMESSandro Zorzi
 
PATHOPHYSIOLOGY OF SEPSIS AND ARDS / SARI PATIENTS
PATHOPHYSIOLOGY OF SEPSIS AND ARDS / SARI PATIENTSPATHOPHYSIOLOGY OF SEPSIS AND ARDS / SARI PATIENTS
PATHOPHYSIOLOGY OF SEPSIS AND ARDS / SARI PATIENTSSandro Zorzi
 
Antimicrobial Surgical Prophylaxis
Antimicrobial Surgical ProphylaxisAntimicrobial Surgical Prophylaxis
Antimicrobial Surgical ProphylaxisSandro Zorzi
 
Blood Stream Infections
Blood Stream InfectionsBlood Stream Infections
Blood Stream InfectionsSandro Zorzi
 
Community-acquired respiratory tract infections
Community-acquired respiratory tract infectionsCommunity-acquired respiratory tract infections
Community-acquired respiratory tract infectionsSandro Zorzi
 
Urinary tract infections
Urinary tract infectionsUrinary tract infections
Urinary tract infectionsSandro Zorzi
 
Allergies to Antimicrobials
Allergies to AntimicrobialsAllergies to Antimicrobials
Allergies to AntimicrobialsSandro Zorzi
 
Antimicrobial resistance for clinicians
Antimicrobial resistance for cliniciansAntimicrobial resistance for clinicians
Antimicrobial resistance for cliniciansSandro Zorzi
 
Pharmacology of antimicrobials for clinicians: select topics
Pharmacology of antimicrobials for clinicians: select topicsPharmacology of antimicrobials for clinicians: select topics
Pharmacology of antimicrobials for clinicians: select topicsSandro Zorzi
 
Principles of Antimicrobial Prescribing - Appropriate empiric antibiotic use
Principles of Antimicrobial Prescribing - Appropriate empiric antibiotic usePrinciples of Antimicrobial Prescribing - Appropriate empiric antibiotic use
Principles of Antimicrobial Prescribing - Appropriate empiric antibiotic useSandro Zorzi
 
Fluid management & anesthesia
Fluid management & anesthesiaFluid management & anesthesia
Fluid management & anesthesiaSandro Zorzi
 
General anesthesia & obstetrics part II
General anesthesia & obstetrics part IIGeneral anesthesia & obstetrics part II
General anesthesia & obstetrics part IISandro Zorzi
 

Plus de Sandro Zorzi (20)

L’abc della ventilazione meccanica non invasiva in urgenza.pdf.pdf
L’abc della ventilazione meccanica non invasiva in urgenza.pdf.pdfL’abc della ventilazione meccanica non invasiva in urgenza.pdf.pdf
L’abc della ventilazione meccanica non invasiva in urgenza.pdf.pdf
 
Consigli pratici TCI - target controlled infusion
Consigli pratici TCI - target controlled infusionConsigli pratici TCI - target controlled infusion
Consigli pratici TCI - target controlled infusion
 
Nomenclatura per le terapie di supporto durante danno renale acuto
Nomenclatura per le terapie di supporto durante danno renale acutoNomenclatura per le terapie di supporto durante danno renale acuto
Nomenclatura per le terapie di supporto durante danno renale acuto
 
INVASIVE MECHANICAL VENTILATION FOR ACUTE RESPIRATORY DISTRESS SYNDROME MANAG...
INVASIVE MECHANICAL VENTILATION FOR ACUTE RESPIRATORY DISTRESS SYNDROME MANAG...INVASIVE MECHANICAL VENTILATION FOR ACUTE RESPIRATORY DISTRESS SYNDROME MANAG...
INVASIVE MECHANICAL VENTILATION FOR ACUTE RESPIRATORY DISTRESS SYNDROME MANAG...
 
NVASIVE MECHANICAL VENTILATION FORACUTE RESPIRATORY DISTRESS SYNDROME (ARDS)D...
NVASIVE MECHANICAL VENTILATION FORACUTE RESPIRATORY DISTRESS SYNDROME (ARDS)D...NVASIVE MECHANICAL VENTILATION FORACUTE RESPIRATORY DISTRESS SYNDROME (ARDS)D...
NVASIVE MECHANICAL VENTILATION FORACUTE RESPIRATORY DISTRESS SYNDROME (ARDS)D...
 
SEPSIS AND SEPTIC SHOCKDELIVER TARGETED RESUSCITATION
SEPSIS AND SEPTIC SHOCKDELIVER TARGETED RESUSCITATIONSEPSIS AND SEPTIC SHOCKDELIVER TARGETED RESUSCITATION
SEPSIS AND SEPTIC SHOCKDELIVER TARGETED RESUSCITATION
 
SARI CRITICAL CARE TRAINING CLINICAL SYNDROMES
SARI CRITICAL CARE TRAINING CLINICAL SYNDROMESSARI CRITICAL CARE TRAINING CLINICAL SYNDROMES
SARI CRITICAL CARE TRAINING CLINICAL SYNDROMES
 
PATHOPHYSIOLOGY OF SEPSIS AND ARDS / SARI PATIENTS
PATHOPHYSIOLOGY OF SEPSIS AND ARDS / SARI PATIENTSPATHOPHYSIOLOGY OF SEPSIS AND ARDS / SARI PATIENTS
PATHOPHYSIOLOGY OF SEPSIS AND ARDS / SARI PATIENTS
 
Pain management
Pain management Pain management
Pain management
 
Antimicrobial Surgical Prophylaxis
Antimicrobial Surgical ProphylaxisAntimicrobial Surgical Prophylaxis
Antimicrobial Surgical Prophylaxis
 
Blood Stream Infections
Blood Stream InfectionsBlood Stream Infections
Blood Stream Infections
 
Community-acquired respiratory tract infections
Community-acquired respiratory tract infectionsCommunity-acquired respiratory tract infections
Community-acquired respiratory tract infections
 
Urinary tract infections
Urinary tract infectionsUrinary tract infections
Urinary tract infections
 
Allergies to Antimicrobials
Allergies to AntimicrobialsAllergies to Antimicrobials
Allergies to Antimicrobials
 
Antimicrobial resistance for clinicians
Antimicrobial resistance for cliniciansAntimicrobial resistance for clinicians
Antimicrobial resistance for clinicians
 
Pharmacology of antimicrobials for clinicians: select topics
Pharmacology of antimicrobials for clinicians: select topicsPharmacology of antimicrobials for clinicians: select topics
Pharmacology of antimicrobials for clinicians: select topics
 
Principles of Antimicrobial Prescribing - Appropriate empiric antibiotic use
Principles of Antimicrobial Prescribing - Appropriate empiric antibiotic usePrinciples of Antimicrobial Prescribing - Appropriate empiric antibiotic use
Principles of Antimicrobial Prescribing - Appropriate empiric antibiotic use
 
Fluid management & anesthesia
Fluid management & anesthesiaFluid management & anesthesia
Fluid management & anesthesia
 
Pain management
Pain managementPain management
Pain management
 
General anesthesia & obstetrics part II
General anesthesia & obstetrics part IIGeneral anesthesia & obstetrics part II
General anesthesia & obstetrics part II
 

Dernier

CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptx
CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptxCHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptx
CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptxKawTar253413
 
Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptx
Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptxModule 10 Causerie educative en planification familiale.pptx
Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptxOuedraogoSoumaila3
 
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》rnrncn29
 
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...Aymen Masri
 
Anatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdf
Anatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdfAnatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdf
Anatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdfssuser4a70ad1
 
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024benj_2
 
Syndrome de Di George : symptomes diagnostic et traitement
Syndrome de Di George : symptomes diagnostic et traitementSyndrome de Di George : symptomes diagnostic et traitement
Syndrome de Di George : symptomes diagnostic et traitementKhadija Moussayer
 

Dernier (7)

CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptx
CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptxCHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptx
CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptx
 
Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptx
Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptxModule 10 Causerie educative en planification familiale.pptx
Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptx
 
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
 
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...
 
Anatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdf
Anatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdfAnatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdf
Anatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdf
 
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
 
Syndrome de Di George : symptomes diagnostic et traitement
Syndrome de Di George : symptomes diagnostic et traitementSyndrome de Di George : symptomes diagnostic et traitement
Syndrome de Di George : symptomes diagnostic et traitement
 

Douleur postoperatoire

  • 1. PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR POST OPERATOIRES
  • 2. Définition de la douleur: « Expérience sensorielle et émotionnelle désagréable, associée à un dommage tissulaire réel ou virtuel, ou décrite en termes d’un tel dommage » IASP (International Association for the Study of Pain) Douleur = Expérience individuelle Le traitement adéquat de la douleur est fondamental tant sur le plan clinique qu’humanitaire.
  • 3. Les types de douleur: Douleur aiguë / Douleur chronique Excès de nociception Douleur neuropathique (nerf lésé ðDouleur sans base anatomique, pas de cicatrice à traiter…) = déséquilibre mécanisme inhibiteur et mécanisme perception douloureuse. Douleur psychogène
  • 4. Définition de la douleur post opératoire La douleur post opératoire (DPO) est une douleur par excès de nociception après l’acte chirurgical (incision, étirement, contusion) par stimulation directe des terminaisons libres et par libération de substances algogènes. L’interprétation par les centres supérieurs et modulée par des éléments affectifs et émotionnels avec la participation de la mémoire et des expériences antérieures. La PEC de la DPO est donc un aspect fondamental de toute perspective chirurgicale L'attitude réconfortante et une bonne communication de la part de l'équipe soignante ainsi que la présence de la famille contribuent de façon non négligeable à améliorer l'analgésie dans la période post opératoire.
  • 5. Conséquences de la DPO: Respiratoire: Capacité vitale par blocage volontaire ou involontaire des muscles thoraciques abdominaux ou diaphragmatiques; hyperventilation; Hypoxie. Perturbations circulatoires et métaboliques avec & du QC, de la PA et de la consommation O² Modifications gastro-intestinales, à type d’iléus (ralentissement du péristaltisme). Altération du métabolisme dû au stress Augmentation du risque de thrombophlébite post opératoire par retard de la mobilisation et du lever du patient Retentissement sur l’humeur et le comportement avec possibilité d’état d’agitation et d’agressivité et modification du rythme nycthéméral. Séquelles psychiques pouvant agir sur la mémoire et le comportement si la durée et l’intensité de la douleur ont été importantes
  • 6. EVALUATION D’UN PATIENT DOULOUREUX: Un des principes fondamentaux de l'évaluation de la douleur est de croire les patients qui se plaignent. La douleur ne peut être ressentie par personne d'autre que le patient. Il n'y a pas de moyen pour une personne extérieure d'affirmer qu'un patient souffre ou non!!!!! Objectifs de l’évaluation de la douleur ? Reconnaissance de la douleur pour adapter le traitement. Le contrôle de l’intensité de la douleur Le contrôle de l’efficacité du traitement
  • 7. EVALUATION D’UN PATIENT DOULOUREUX: L’évaluation est essentielle: – choix du traitement – réévaluation (efficacité) – ajustement du traitement Il n’est pas facile d’estimer la douleur – pas de test de laboratoire – l’estimation par les soignants n’est pas fiable – on ne peut pas se fier au comportement du patient – la sévérité de la douleur peut être < ou > à la gravité de la lésion – variations entre individus – la culture influence l’expression de la douleur Douleur = expérience subjective
  • 8.
  • 9.
  • 10.
  • 11. Quand évaluer la DPO ? A la consultation d’anesthésie, informations concernant la DPO Dès la sortie du BO, dès que le patient est réveillé. Toutes les 4 heures et 1 heure après chaque changement thérapeutique Au repos et à la mobilisation, Lors des soins++++ ……………Données reportées par écrit sur la feuille de surveillance du patient!!!!!!!!
  • 12.
  • 13. Définition de la douleur post opératoire
  • 14.
  • 15.
  • 16.
  • 17.
  • 18.
  • 19.
  • 20.
  • 21.
  • 22.
  • 23.
  • 24. Le traitement de la douleur est comme un casse-tête….
  • 25.
  • 26. Recommandations concernant les produits analgésiques: La douleur ne peut être correctement traitée que si elle est correctement évaluée. 1. Le patient est la seule personne capable d'évaluer l'intensité de sa propre douleur. 2. L'utilisation d'1 échelle d'auto évaluation est indispensable. 3. Le résultat des évaluations de douleurs doit être noté aux mêmes titres que les autres constantes. =================================================================== Le traitement de la douleur doit être le plus précoce possible. Il est recommandé d'administrer les antalgiques avec anticipation. La prescription d'antalgiques doit être à horaires fixes et systématique. La forme orale doit être utilisée chaque fois que possible. L'association de plusieurs molécules (analgésie multimodale) doit etre
  • 28. PROTOCOLE POSTOPERATOIRE MSF: DOULEURS FAIBLES Antalgique(s) de palier 1 Paracétamol (PO) seul ou avec AINS : Ibuprofen (PO) ou Diclofenac (PO/inj) + Infiltration de la cicatrice avec Levobupivacaïne DOULEURS MODEREES Antalgique(s) de palier 1 + Antalgique de pallier 2 Paracétamol (PO) seul ou avec AINS : Ibuprofen (PO) ou Diclofenac (PO/inj) + Codéine (PO) ou Tramadol (PO/inj) + Infiltration de la cicatrice avec Levobupivacaïne DOULEUR FORTES Antalgique(s) de palier 1 + Antalgique de pallier 3 Paracétamol (PO) seul ou avec AINS : Ibuprofen (PO) ou Diclofenac (PO/inj) + Morphine (PO/inj) + Infiltration de la cicatrice avec Levobupivacaïne
  • 29.
  • 30.
  • 31.
  • 32.
  • 33.
  • 34.
  • 35.
  • 36.
  • 37.
  • 38.
  • 39.
  • 40.
  • 41. CONCLUSION Les consultations d'anesthésie et de chirurgie et la visite pré-opératoire permettent, après le bilan d'opérabilité, de définir les types d'anesthésie et d'analgésie post-opératoire les mieux adaptés à la chirurgie et au patient. L'évaluation régulière du niveau de douleur par les soignants et en étroite collaboration avec la personne opérée permet de mieux adapter le traitement antalgique et d'anticiper les soins douloureux. Une analgésie post- opératoire de bonne qualité favorise une réhabilitation précoce et une diminution de la durée d'hospitalisation.