SlideShare une entreprise Scribd logo
Chercheurs d’emploi dans le
Nouveau pays de Lorient
Points de vue et perceptions
sur le marché du travail
# 134 / JANVIER 2020
Pays de Lorient
DES CONTACTS AVEC 4200 PERSONNES
DE 18 ANS ET PLUS
Un sondage représentatif a été réalisé par
le cabinet GECE en octobre/novembre 2019
auprès de 600 chercheurs d’emploi1
. Ces
derniers ont été identifiés à partir de 4200
contacts téléphoniques auprès de per-
sonnes de plus de 18 ans résidant sur le
territoire du Nouveau pays de Lorient (Lo-
rient Agglomération, Blavet Bellevue
Océan et Quimperlé Communauté). Le
seul critère pour répondre au question-
naire était d’être à la recherche d’un em-
ploi. Les chercheurs d’emploi enquêtés
peuvent donc être ou non en emploi et être
inscrits ou non à Pôle emploi.
76 % INSCRITS À PÔLE EMPLOI ET 33 %
EN EMPLOI
La grande majorité des “chercheurs d’em-
ploi” sont des “demandeurs d’emploi” ins-
crits à Pôle emploi. Un peu moins d’1 sur 4
n’est pas inscrit. Le taux de non inscrits qui
est de 24 % en moyenne est plus élevé pour
les moins de 30 ans et les chercheurs
d’emploi ayant un emploi.
Une part importante (33 %) des chercheurs
d’emploi exercent une activité. Celle-ci est
souvent en CDD ou en intérim (47 %) et une
fois sur deux à temps partiel. Rappelons
que, parmi les demandeurs d’emploi ins-
crits à Pôle emploi dans le pays de Lorient
en catégories A, B ou C, près de la moitié
(46 %) ont exercé une activité au cours du
mois écoulé (soit les catégories B et C).
53 % DE FEMMES ET 36 % DE DIPLÔMÉS
DU SUPÉRIEUR
Les femmes représentent plus de la moitié
(53 %) des chercheurs d’emploi et les moins
de 30 ans un peu moins d’un tiers (29 %).
41 % des chercheurs ont un niveau de for-
mation infra bac, 23 % le niveau bac et 36 %
un niveau d’au moins bac+2 (40% des
femmes et 33% des hommes). Près de la
moitié des chercheurs d’emploi (45 %) vi-
vent en couple. Près de la moitié également
(47 %) ont des enfants à charge (en étant en
couple ou seul). En matière de revenu du
ménage, les chercheurs d’emploi se répar-
tissent en 3 parts équivalentes : 31 % dispo-
sent de moins de 1000 euros par mois
dans le foyer ; 35 % entre 1000 et 2000 euros
et 34 % au moins 2000 euros par mois2
.
Économie
UNE ENQUÊTE AUPRÈS DE
600 CHERCHEURS D’EMPLOIS
Définition :
catégorie A : demandeurs d'emploi tenus de faire des actes positifs
de recherche d'emploi, sans emploi ;
catégorie B : demandeurs d'emploi tenus de faire des actes positifs
de recherche d'emploi, ayant exercé une activité réduite courte (i.e.
de 78 heures ou moins au cours du mois) ;
catégorie C : demandeurs d'emploi tenus de faire des actes positifs
de recherche d'emploi, ayant exercé une activité réduite longue (i.e.
plus de 78 heures au cours du mois).
Cette note présente les principaux résultats
d’un sondage représentatif effectué par le ca-
binet GECE et AudéLor auprès des cher-
cheurs d’emploi du Nouveau pays de Lorient.
L’objectif est de mieux connaître leurs aspi-
rations, leurs contraintes et leurs points de
vue sur le marché du travail et la recherche
d’emploi. Cette enquête s’inscrit dans une
étude-action plus large qui vise, dans le cadre
du contrat de Plan État-Région, à mieux
comprendre les difficultés de recrutement
rencontrées par les entreprises et à proposer
des pistes d’action au niveau local.
1
(1) : L’échantillon a été redressé pour que les résultats concernant la partie des chercheurs inscrits à Pôle emploi correspondent
à la répartition par âge et par sexe des demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi en catégorie A, B et C.
(2) : La part des 2000 euros et plus par foyer est supérieure à 50 % pour les chercheurs d’emploi en couple et inférieure à 15 %
pour les personnes seules.
Parmi ces derniers seulement 14 % dispo-
sent de 3000 euros et plus.
Rappel : au niveau national, seulement
50,6 % des demandeurs d’emploi inscrits
à Pôle emploi (A, B, C) sont indemnisés. Le
montant médian de l’indemnisation est de
1060 € /mois (Source : Pôle emploi). Le taux de
pauvreté est de 37,6 % pour les deman-
deurs d’emploi et 8,2 % pour les actifs oc-
cupés (Source : Insee).
37 % DE CHERCHEURS LONGUE DURÉE
(1 AN ET PLUS)
Plus du tiers des chercheurs d’emploi (37 %)
est en recherche depuis au moins 1 an. Ce
taux est inférieur à celui constaté pour les
demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi
(48,7 % en septembre 2019 pour les catégo-
ries A, B et C). La recherche de longue durée
est plus fréquente que la moyenne pour les
chercheurs de plus de 45 ans (47 %). À
contrario, elle ne concerne que 22 % des
moins de 30 ans.
Les 16 premiers métiers recherchés repré-
sentent 45 % des chercheurs d’emploi.
À noter que 17% des chercheurs d’emploi
ne savent pas quel métier rechercher et
7 % recherchent plusieurs métiers.
LA RECHERCHE D’EMPLOI N’EST PAS MO-
TIVÉE QUE PAR DES RAISONS FINAN-
CIÈRES
L'aspect financier est logiquement la pre-
mière motivation des chercheurs d'emploi
(89 % d’entre eux répondent “oui tout à fait”
ou “plutôt oui”). Mais, ce n’est pas la seule
motivation de la recherche d’emploi.
L’épanouissement personnel est également
très important (85 %). Le fait de se sentir
utile motive également 79 % des chercheurs
d'emploi. En dernière position, on retrouve
l'intégration sociale, aspect moins impor-
tant que les précédents aux yeux des cher-
cheurs d'emploi.
Les motivations varient peu suivant l’âge.
Contrairement à ce qu’on entend parfois,
UNE RECHERCHE D’EMPLOI
AUX MOTIVATIONS PLURIELLES
1
0
5
10
15
20
25
30
Techniciens
de
m
aintenance
Infirm
iers,sages-fem
m
es
Techniciens
adm
inistratifs
et/ou
com
ptables
Cadres
adm
inistratifs
et/ou
com
ptables
Professionnels
des
arts
etdes
spectacles
Em
ployés
adm
inistratifs
d'entreprise
Caissiers,em
ployés
de
libre
service
Assistantes
m
aternelles
Serveurs
restauration
Professionnels
de
l'action
sociale
Conducteurs
de
véhicules
Ouvriers
second
œ
uvre
du
bâtim
ent
Attachés
com
m
erciaux
Aides
à
dom
icile
Secrétaires
Vendeurs
Les 16 premiers métiers recherchés par
les chercheurs d’emploi (en nb de personnes)
Source : Enquête AudéLor-GECE
72%
63%
54%
38%
17%
22%
25%
21%
0%
10%
20%
30%
40%
50%
60%
70%
80%
90%
100%
des
raisons
alim
entaires
votre
épanouissem
ent
personnel
vous
sentirutile
vous
intégrer
socialem
ent
oui plutôt oui tout à fait
Vous recherchez un emploi pour…
(réponses multiples possibles)
Source : Enquête AudéLor-GECE
2
celles des jeunes sont très proches de la
moyenne. On note, toutefois, après 45 ans
une moindre recherche d’épanouissement
personnel. Pour les femmes, l’épanouisse-
ment personnel semble une motivation
plus fréquente que pour les hommes (67 %
de “tout à fait” contre 60 %). Pour les per-
sonnes les moins aisées (moins de 1000
euros par foyer) les raisons financières sont
un peu plus importantes. Mais, pour ces
dernières, l’épanouissement personnel est
aussi une motivation très répandue (84 %
d’entre elles dont 58 % “oui tout à fait”).
Enfin, les personnes seules sans enfant ex-
priment de façon plus forte les motivations
liées à l’intégration sociale.
RECHERCHE DE CDI MAIS AUSSI DE CDD
ET D’INTÉRIM
Une majorité (62 %) de chercheurs d’em-
ploi espère un CDI et une majorité est éga-
lement en quête d’un emploi à temps plein
(60 %). Ce type de recherche n’est toutefois
pas ultra-dominant. Les CDD, les contrats
en intérim et/ou des temps partiels sont
souhaités par des parts significatives des
chercheurs d’emploi. Le CDI à temps plein
n’est finalement attendu de manière ex-
clusive que par 32 % des personnes en-
quêtées.
Les moins de 30 ans sont davantage en
quête de CDD (38 % contre 29 % en
moyenne). Les femmes recherchent en
majorité des temps complets même si les
temps partiels sont légèrement surrepré-
sentés (27 % contre 23 % en moyenne).
Près de la moitié des chercheurs d'emploi
cherchent un emploi à proximité de leur
lieu d'habitation, que ce soit dans leur
commune ou dans une commune limi-
trophe. Leur recherche ne s’étend donc
pas sur l’ensemble du bassin d’emploi.
33 % prospectent dans l’ensemble du Nou-
veau pays de Lorient et seulement 16 %
dans un périmètre plus large.
À noter : au niveau national 42 % des de-
mandeurs d’emploi qui trouvent un emploi
le trouvent dans leur commune de rési-
dence ou à moins de 10 kilomètres (Source :
Éclairage et synthèses - Pôle emploi - N° 51 - Avril 2019).
La recherche au-delà du Nouveau pays de
Lorient est plus fréquente chez les
hommes (23 % contre 11 % pour les
femmes) ; chez les moins de 30 ans (20 %),
les bac +2 (23 %) et les plus aisés (foyer à
2000 € et plus pour 20 %).
À l’inverse, les recherches de proximité sont
plus fréquentes chez les femmes (56 %
contre 48 % en moyenne), les niveaux infra
bac (55 %) et les personnes seules avec en-
fants (59 %).
33 % des chercheurs d'emploi se décla-
rent prêts à déménager du Nouveau pays
de Lorient ou ses environs pour trouver un
emploi correspondant à leurs attentes.
Cette éventualité est nettement moins en-
visagée par les femmes que par les
hommes (rappelons que le périmètre de
recherche de ces derniers est plus large).
UNE FOIS SUR DEUX,
UNE RECHERCHE DE PROXIMITÉ
2
22%
26%
33%
7%
5%
2% 2%
0%
5%
10%
15%
20%
25%
30%
35%
Com
m
une
de
résidenceCom
m
unes
lim
itrophes
N
ouveau
pays
de
Lorient
M
orbihan/Finistère
Bretagne
France
Étranger
Périmètre géographique de la recherche
Source : Enquête AudéLor-GECE
3
Économie
Le fait d'être en couple, et particulièrement
avec des enfants, est un réel frein au dé-
ménagement.
Les moins de 30 ans et les hommes sont à
la fois plus souvent enclins à déménager
et en recherche d’emploi sur un périmètre
plus large.
Les chercheurs aux revenus les plus élevés
recherchent un emploi sur un périmètre
plus large mais sont toutefois moins prêts
à déménager (sans doute plus souvent en
couple et plus souvent propriétaires) .
DES DIFFICULTÉS POUR TROUVER UN
EMPLOI
La moitié (52 %) des chercheurs d’emploi
estime qu’il est difficile de trouver du tra-
vail localement dans les métiers qu’ils re-
cherchent.
3 catégories de chercheurs d’emploi ressen-
tent davantage de difficultés à trouver du
travail localement : les femmes (56 % soit 10
points de plus que les hommes), les diplô-
més de l’enseignement supérieur (59 %) et
les 45 ans et plus (55 %). Le taux de chô-
mage décroît avec l’élévation du niveau de
formation. Pourtant les diplômés de l’ensei-
gnement supérieur ressentent des difficul-
tés importantes à trouver localement un
DES DIFFICULTÉS RESSENTIES3
40%
47%
49%
45%
51%
20%
25%
30%
35%
40%
45%
50%
55%
hom
m
es
revenus
foyerinférieurs
à
1000
euros
m
oins
de
30
ans
personnes
seules
sans
enfants
habite
chez
ses
parents
Les profils les plus enclins à déménager
du Nouveau pays de Lorient
25%
21%
18%
10%
15%
20%
25%
fem
m
es
revenus
foyer
de
2000
euros
etplus
couple
avec
enfants
Les profils les moins enclins à déménager
du Nouveau pays de Lorient
Source : Enquête AudéLor-GECE
Source : Enquête AudéLor-GECE
46,0%
56,0%
49,0%
43,0%
59,0%
47,0%
51,0%
55,0%
20% 25% 30% 35% 40% 45% 50% 55% 60%
hommes
femmes
niveau infra
bac
bac
au moins
bac + 2
moins de
30 ans
30-45 ans
45 ans et
plus
Difficulté à trouver du travail localement
dans le métier recherché
Source : Enquête AudéLor-GECE
4
emploi dans le métier recherché. Cela peut
illustrer un nombre insuffisant d’emplois de
cadres et de professions intermédiaires par
rapport aux diplômés du supérieur dans un
territoire de taille intermédiaire comme celui
de Lorient (risque de “déclassement”).
DES COMPÉTENCES JUGÉES EN ADÉQUA-
TION AVEC LE MÉTIER RECHERCHÉ
Selon les chercheurs d’emploi, leur diffi-
culté à accéder à l’emploi n’est pas direc-
tement liée à un manque de compétences.
En effet, 82 % d’entre eux estiment détenir
les compétences requises pour exercer le
métier qu'ils recherchent. Les personnes
de niveau au moins bac + 2 sont encore
plus nombreuses (88 %) que les autres à
partager cette opinion.
UNE MINORITÉ DES CHERCHEURS D’EM-
PLOI CONNAIT DES CONTRAINTES PER-
SONNELLES
La plupart des chercheurs d’emploi (67 %)
n’ont pas de contraintes personnelles ou
familiales qui pourraient rendre difficile
leur prise d'un poste. Pour les 33 % d’entre
eux qui en éprouvent, la principale contrainte
concerne la garde des enfants (57 %) loin de-
vant les problèmes de santé (19 %).
Les contraintes sont sensiblement plus
nombreuses chez les femmes (39 %) que
chez les hommes (27 %). Elles sont plus fré-
quentes chez les personnes entre 30 à 45
ans (47 %), les couples avec enfants (46 %)
et les personnes seules avec enfants (52 %).
DES DISCRIMINATIONS RESSENTIES PAR
1 CHERCHEUR D’EMPLOI SUR 4
Un quart des chercheurs d'emploi estime
avoir déjà été victime de discrimination
dans leur recherche d’emploi. Ces discri-
minations portaient principalement sur
l'âge (44 % des personnes concernées)
puis l'origine “ethnique” (25 %) et enfin le
physique (12 %) et le sexe (10 %). Cette pro-
portion ne varie pas de façon significative
selon les différents profils des chercheurs
d'emploi.
PLUTÔT OPTIMISTES À 71 %
Malgré les difficultés rencontrées, les
chercheurs d'emploi restent très majoritai-
rement (71 %) confiants dans leur avenir
professionnel.
À l'opposé, 25 % se déclarent pessimistes.
Ce pessimisme est plus fréquent (au moins
33 %) parmi :
n les personnes disposant des plus
faibles revenus,
n celles de plus de 45 ans,
Faible difficulté à trouver localement
un emploi dans le métier recherché
(moins de 35 %)
Forte difficulté à trouver localement
un emploi dans le métier recherché
(plus de 66 %)
Maraîchers, jardiniers
Ouvriers gros œuvre du bâtiment
Ouvriers second œuvre du bâtiment
Opérateurs IAA
Caissiers, employés de libre-service
Serveurs restauration
Plusieurs métiers recherchés
Secrétaires
Secrétaires de direction
Assistantes maternelles
Professionnels des arts et des spectacles
Infirmiers, sages-femmes
Source : Enquête AudéLor-GECE
NB : Attention ces résultats sont donnés à titre indicatif compte tenu de la faiblesse des effectifs concernés.
5
n et les personnes vivant seules, avec ou
sans enfant.
Il est aussi de plus en plus important avec
l'ancienneté de la recherche d'emploi. Il
atteint ainsi 36 % pour les personnes en
recherche depuis au moins 1 an.
UNE MOBILITÉ PROFESSIONNELLE SOU-
VENT ENVISAGÉE
La mobilité professionnelle est plus souvent
envisagée que la mobilité géographique.
Ainsi, 7 chercheurs d'emploi sur 10 seraient
prêts à rechercher un emploi dans un autre
métier ou un autre secteur d’activité. Ce
constat s'observe dans tous les profils de
chercheurs d'emploi. Seuls ceux vivant chez
leurs parents et les bac + 2 et plus se dis-
tinguent en étant plus réticents que les
autres à envisager un tel changement.
Cette disposition à changer de métier se
confirme dans les faits. Au niveau national,
“le retour à l’emploi passe dans près de la
moitié des cas par une mobilité profession-
nelle. C’est vrai en particulier pour ceux qui
connaissent des trajectoires “alternance
emploi-chômage” ou “passage prolongé
par la formation” (Source : Études et recherches-
n°11 –Janvier 2019 Pôle emploi).
De plus faibles dispositions à changer de
métier sont enregistrées dans des métiers
qui requièrent des formations longues ou
qui relèvent de vocation.
62 % des chercheurs d’emploi estiment
qu’il est facile de s’informer sur les sec-
teurs et les métiers qui recrutent loca-
lement. Il y a peu d’écart de ce point de
vue entre les profils. Seuls les chercheurs
inscrits à Pôle emploi et ceux qui sont
sans emploi enregistrent des taux signi-
ficativement plus élevés (respectivement
65 % et 66 %).
LA FORMATION : 1ER
BESOIN POUR TROU-
VER UN EMPLOI
FORMATION ET ACCOMPAGNE-4
MENT : DES BESOINS EXPRIMÉS PAR
LES CHERCHEURS D’EMPLOI
Économie
Faible disposition à changer de métier
(moins de 55 %)
Forte disposition à changer de métier
(plus de 80 %)
Jardiniers maraîchers
Techniciens maintenance
Cadres administratifs ou comptables
Infirmiers, sages-femmes
Ouvriers gros œuvre du bâtiment
Plusieurs métiers recherchés
Métier inconnu
Caissiers, employés de libre-service
Vendeurs
Serveurs restauration
70%
53% 51%
17%
0%
10%
20%
30%
40%
50%
60%
70%
vous
form
er
m
ieux
définir
votre
projetprofessionnel
être
davantage
accom
pagné
autre
Les besoins pour trouver un emploi
qui convient aux chercheurs d’emploi
Source : Enquête AudéLor-GECE
Source : Enquête AudéLor-GECE
NB : Attention ces résultats sont donnés à titre indicatif compte tenu de la faiblesse des effectifs concernés.
6
La formation est le 1er
besoin exprimé. Cela
n’est pas en contradiction avec la conviction
de détenir des compétences pour le métier
recherché exprimée par 82 % des cher-
cheurs d’emploi. En effet, la formation peut
également être vue comme nécessaire pour
changer de métier, possibilité également
largement partagée par les chercheurs
d’emploi. Il s’agit ici d’un emploi “qui vous
convient” qui peut être dans un autre métier
que celui recherché dans l’immédiat.
Les deux autres besoins portant sur la dé-
finition du projet professionnel et l’accom-
pagnement sont également exprimés par
plus de la moitié des chercheurs d’emploi.
Par rapport à la moyenne, ces 3 besoins
sont exprimés de manière plus importante
par les niveaux infra bac.
Selon les chercheurs d’emploi, 2 raisons
dominent pour expliquer les difficultés de
recrutement rencontrées par les entre-
prises :
n le manque d’attractivité des postes
(salaires, horaires, conditions de travail…)
n et l’accès géographique difficile (entre-
prises éloignées, manque de transport en
commun…).
La question du manque de compétences
des chercheurs d’emploi arrive seulement
en 3ème
position et le manque d’envie de
travailler en 4ème
.
Ces résultats sont très différents du point
de vue exprimé par les employeurs. Selon
les enquêtes réalisées auprès des em-
ployeurs au niveau national par Pôle em-
ploi (Éclairages et synthèses n°40 - décembre 2017) et
l’Insee (Insee Focus n°106 - 21 décembre 2017), la 1ère
raison des difficultés est la “pénurie de for-
mation” ou “l’indisponibilité d’une main
d’œuvre compétente”.
Pour la totalité des chercheurs d’emploi,
on retrouve aux 2 premiers rangs des dif-
ficultés de recrutement des entreprises
les motifs du manque d’attractivité des
postes et de l’accès géographique difficile.
Le sujet de l’accès géographique devance
le manque d’attractivité pour quelques
profils : revenus de moins de 1000 € dans
le foyer, niveau inférieur au bac ou cher-
cheurs depuis 1 an ou plus.
En ce qui concerne le manque de compé-
tences des chercheurs d’emploi, il est lo-
giquement plus fréquemment cité chez
les chercheurs de niveau infra bac (59 %)
et nettement moins chez les bacs +2 et
plus (46 %).
MANQUE D’ATTRACTIVITÉ DES5
POSTES : 1ère
RAISON DES DIFFICUL-
TÉS DE RECRUTEMENT SELON LES
CHERCHEURS D’EMPLOI
62%
60%
52%
38%
20%
25%
30%
35%
40%
45%
50%
55%
60%
65%
atttractivité
des
postes
accès
géographique
difficile
m
anque
de
com
pétences
des
chercheurs
d'em
ploi
m
anque
d'envie
de
travaillerdes
chercheurs
d'em
ploi
Les raisons des difficultés de
recrutement des entreprises selon
les chercheurs d’emploi
Source : Enquête AudéLor-GECE
7
Économie
Le manque d’envie de travailler des cher-
cheurs d’emploi est globalement peu cité.
Il l’est encore moins par les femmes, les
plus de 45 ans, les chercheurs “longue
durée” (depuis au moins 1 an) et les bac+2
et plus.
Dans le cadre de l’enquête, une sélection
de 14 métiers en tension a été proposée
aux chercheurs d’emploi. Il leur a été de-
mandé de dire s’ils étaient potentiellement
disposés (“oui” ou “oui pourquoi pas”) à
exercer ces métiers.
PARMI 14 MÉTIERS EN TENSION, SEULS
2 MÉTIERS RELATIVEMENT ATTRACTIFS
Parmi les 14 métiers en tension proposés,
seuls 2 métiers apparaissent relativement
“attractifs” auprès de l’ensemble des cher-
cheurs d’emploi (au moins 40 % de per-
sonnes sont potentiellement prêtes à les
exercer). Il s’agit des :
n aides à domicile,
n agents de propreté.
À l’inverse, 5 métiers sont jugés “peu at-
tractifs” auprès de l’ensemble des cher-
cheurs d’emploi (moins de 25 % de
personnes sont prêtes à les exercer). Il
s’agit des maçons, des employés de
marée, des conducteurs routiers, des sou-
deurs/usineurs et des mécaniciens.
7 métiers en tension se situent dans une
situation intermédiaire autour de 35 %.
DES NUANCES SENSIBLES SELON LES
PROFILS DE CHERCHEURS D’EMPLOI
Métiers attractifs
Le métier d’aide à domicile est jugé attrac-
tif par les femmes (50 % d’entre elles), les
chercheurs de niveau bac (41 %) et infra bac
(50 %) et également les moins de 45 ans.
À l’inverse, il ne l’est pas pour les hommes,
les plus diplômés (au moins bac+2) et les
plus aisés (foyers avec au moins 2000
euros par mois)
En ce qui concerne les agents de propreté,
l’attractivité concerne aussi bien les
hommes que les femmes et les moins de
45 ans. Ils ne sont, en revanche, guère pri-
sés par les chercheurs disposant d’un bac
et plus et par les plus aisés (foyer avec au
moins 2000 euros par mois).
3 autres métiers en tension sont attractifs
pour seulement quelques profils :
n Pour les diplômés de l’enseignement
supérieur et les plus aisés (foyer avec au
moins 2000 euros par mois)
n Les métiers de la comptabilité
n Les informaticiens
n Pour les chercheurs d’emploi de ni-
veau infra bac : les opérateurs IAA.
UNE OUVERTURE SÉLECTIVE6
AUX MÉTIERS EN TENSION
M
açon
Em
ployé
de
m
arée
Conducteurroutier
Soudeur/usineur
M
écanicien
Cuisinier
Serveurrestauration
Ouvrieragricole
Inform
aticien
M
étiers
de
la
com
ptabilité
Opérateurde
production
agroalim
entaire
Technicien
de
m
aintenance
Aides
à
dom
icile
Agentde
propreté
41%
40%
35%
33%
30%
29%
28%
28%
27%
24%
22%
21%
21%
16%
Pourcentage de personnes potentiellement prêtes
à aller travailler dans 14 métiers en tension
Source : Enquête AudéLor-GECE
8
Métiers peu attractifs
Les 5 métiers jugés globalement peu at-
tractifs ne sont pas jugés comme tels par
les hommes. Pour ces derniers, les mé-
tiers considérés comme peu attractifs sont
ceux de cuisiniers et de serveurs. Pour les
femmes, on compte 8 métiers peu attrac-
tifs : mécanicien, soudeur usineur,
conducteur routier, employé de marée,
maçon mais aussi informaticien, ouvrier
agricole et technicien de maintenance. Il y
a donc une perception des métiers en ten-
sion fortement marquée par le genre.
Par ailleurs, l’âge joue aussi un rôle impor-
tant. Ainsi, pour les moins de 30 ans, seuls
2 métiers en tension sont considérés
comme peu attractifs les employés de
marée et les maçons, contre 8 pour les
plus de 45 ans.
Le niveau de formation influence aussi l’at-
tractivité des métiers en tension. Ainsi, seuls
3 métiers en tension sont jugés peu attrac-
tifs par les infra bac : métiers de la compta-
bilité, conducteurs routiers et maçons.
Pour les bac+2 et plus, le nombre est beau-
coup plus important. Ce sont 10 métiers en
tension sur 14 qui sont jugés peu attractifs :
les 5 métiers jugés peu attractifs par l’en-
semble des demandeurs d’emploi ainsi que
les opérateurs IAA, les agents de propreté,
les cuisiniers, les serveurs et les ouvriers
agricoles.
L’ATTRACTIVITÉ DES MÉTIERS EN TEN-
SION DÉCLINE QUAND LE NIVEAU DE
FORMATION S’ÉLÈVE
Les profils les plus ouverts aux métiers en
tension sont les hommes (“attirés” par au
moins 4 métiers en tension), les niveaux
infra bac (5 métiers) et les personnes dont
les ressources du foyer sont inférieures à
1000 € par mois (4 métiers).
0 1 2 3 4 5 6
moyenne
hommes
femmes
moins
de 30 ans
30-45 ans
45 ans et
plus
inf bac
bac
bac +2 et
plus
moins de
1000 €
1000 à
2000 €
2000 €
et plus
Nombre de métiers en tension jugés
“attractifs” (au moins 40 % de personnes
prêtes à les exercer)
4
5
4
Source : Enquête AudéLor-GECE
9
Économie
Les profils les plus fermés aux métiers en
tension sont :
n les femmes (8 métiers “peu attractifs”),
n les 45 ans et plus (8 métiers),
n les bac+2 et plus (10 métiers),
n les foyers avec plus de 2000 € par
mois (10 métiers).
Le métier d’origine des chercheurs d’em-
ploi influence leur ouverture aux métiers
en tension. 10 professions sont ainsi fer-
mées aux métiers en tension et seule-
ment 5 sont ouvertes. On peut noter que
les personnes les plus ouvertes aux mé-
tiers en tension sont déjà positionnées sur
des métiers qui connaissent des tensions
(BTP, transport, restauration).
Parmi les moins ouvertes, on note des
métiers qui requièrent davantage de di-
plômes et de formation longue. Il s’agit
aussi de métiers plus féminins et plus ter-
tiaires.
0 2 4 6 8 10 12
moyenne
hommes
femmes
moins
de 30 ans
30-45 ans
45 ans et
plus
inf bac
bac
bac +2 et
plus
moins de
1000 €
1000 à
2000 €
2000 €
et plus
Nombre de métiers en tension jugés
“peu attractifs” (moins de 25% de personnes
prêtes à les exercer)
8
8
10
10
Source : Enquête AudéLor-GECE
Faible ouverture aux métiers en tension
(plus de 8 métiers jugés “peu attractifs”)
Forte ouverture aux métiers en tension
(plus de 5 métiers jugés “attractifs”)
Techniciens de maintenance
Secrétaires
Techniciens administratifs et/ou comptables
Cadres administratifs et/ou comptables
Caissiers, employés de libre-service
Vendeurs
Attachés commerciaux et représentants
Assistantes maternelles
Professionnels de l'action sociale
Infirmiers, sages-femmes
Ouvriers du gros œuvre du bâtiment
Ouvriers du second œuvre du bâtiment
Conducteurs de véhicules
Cuisiniers
serveurs de la restauration
Aide à la lecture :
Les chercheurs d’emploi qui recherchent dans les
métiers de vendeur sont faiblement ouverts aux
métiers en tension (plus de 8 métiers jugés peu at-
tractifs).
Source : Enquête AudéLor-GECE
NB : Attention ces résultats sont donnés à titre indicatif compte tenu de la faiblesse des effectifs concernés.
10
Jeunes (moins de 30 ans)
n Recherches de CDD plus fréquentes mais aussi de temps plein
n Recherches géographiques plus larges et beaucoup plus enclins à déménager
n Motivations de recherche d’emploi identiques à la moyenne
(revenus et épanouissement)
n Plus ouverts aux métiers en tension (11 métiers/14)
n Moins de contraintes personnelles
n Recherche d’emploi plus facile à vivre et plus optimistes sur leur avenir
Femmes
n Temps partiel davantage recherché (mais seulement 27 %)
n Recherche géographique moins large et peu enclines à déménager (25%)
n Plus de contraintes personnelles et familiales
n Ouverture plus rare aux métiers en tension (2 métiers/14)
n Travail plus difficile à trouver ; recherche d’emploi plus difficile à vivre
Hommes
n Temps plein davantage recherché (67 %)
n Périmètre de recherche plus large (23% hors du pays de Lorient)
et plus enclin à déménager (41 %)
n Plus ouverts aux métiers en tension (4/14)
n Travail plus facile à trouver ; recherche d’emploi plus facile à vivre (42%)
Niveaux infra bac
n Recherche d’intérim plus fréquente (22 %)
n Motivations de recherche d’emploi identiques (revenus et épanouissement)
n Ouverts aux métiers en tension (7 métiers/14)
n Plus facile de trouver du travail
n Difficultés de recrutement : manques de compétences ou d’envie
plus souvent évoqués
n Davantage de besoins de formation et de conseil
n Recherche d’emploi plus souvent très difficile à vivre (21 %)
Bac +2 et plus
n Sentiment plus fort de détenir les compétences pour exercer le métier recherché
n Périmètre plus large et plus enclin à déménager
n Moins mobiles professionnellement
n Très peu ouverts aux métiers en tension (2/14)
n Moins de contraintes familiales
n Difficile de trouver du travail dans leur secteur/métier
ZOOMS SUR LES
SPÉCIFICITÉS
PAR PROFIL
11
ENQUÊTE CHERCHEURS D’EMPLOI : 8 ÉLÉMENTS À RETENIR
12 avenue de la Perrière
56324 Lorient cedex
02 97 12 06 40
www.audelor.com
Contact : Gilles Poupard
02 97 12 06 67
Directeur de la publication : Philippe Leblanche - ISSN 2118-1632
66 Rue des Polieux,
35000 Rennes
02 23 30 77 32
www.gece.fr
Pour télécharger
les communications
d'AudéLor : www.audelor.com
600 chercheurs d’emploi enquêtés
70% sont prêts à changer de métier ou de secteur
52% des chercheurs d’emploi expriment des difficultés à trouver un emploi
33% connaissent des contraintes personnelles
selon eux, les deux premières raisons des difficultés de recrutement
sont l’attractivité des postes et l’accès géographique difficile
parmi 14 métiers en tension seuls 2 sont jugés globalement attractifs
L’attractivité des métiers en tension est plus faible pour les jeunes,
les diplômés du supérieur et les familles les plus aisées
pour 48% des chercheurs d’emploi, la recherche d’emploi s’effectue
dans la commune de résidence ou les communes limitrophes

Contenu connexe

Tendances

171227 ara territoire_touches_eloignement_emploi
171227 ara territoire_touches_eloignement_emploi171227 ara territoire_touches_eloignement_emploi
171227 ara territoire_touches_eloignement_emploi
France Travail
 
Les femmes demandeuses d'emploi inscrites à Pôle emploi en 2018
Les femmes demandeuses d'emploi inscrites à Pôle emploi en 2018Les femmes demandeuses d'emploi inscrites à Pôle emploi en 2018
Les femmes demandeuses d'emploi inscrites à Pôle emploi en 2018
France Travail
 
Chomage au-maroc
Chomage au-marocChomage au-maroc
Chomage au-maroc
Ayoub Elghrissi
 
AU SORTIR DU CHÔMAGE, LA DYNAMIQUE DES MOBILITÉS ENTRE MÉTIERS
AU SORTIR DU CHÔMAGE, LA DYNAMIQUE DES MOBILITÉS ENTRE MÉTIERSAU SORTIR DU CHÔMAGE, LA DYNAMIQUE DES MOBILITÉS ENTRE MÉTIERS
AU SORTIR DU CHÔMAGE, LA DYNAMIQUE DES MOBILITÉS ENTRE MÉTIERS
France Travail
 
2017/2027 - Quels leviers pour l'emploi ?
2017/2027 - Quels leviers pour l'emploi ?2017/2027 - Quels leviers pour l'emploi ?
2017/2027 - Quels leviers pour l'emploi ?
France Stratégie
 
Cumul emploi-retraites Drees
Cumul emploi-retraites DreesCumul emploi-retraites Drees
Cumul emploi-retraites Drees
Société Tripalio
 
Insee Analyses : Les inégalités professionnelles en LRMP
Insee Analyses : Les inégalités professionnelles en LRMPInsee Analyses : Les inégalités professionnelles en LRMP
Insee Analyses : Les inégalités professionnelles en LRMP
Egalco
 
Comisis - Opinionway - Baromètre SNC - Le chômage et ses impacts / Septembre ...
Comisis - Opinionway - Baromètre SNC - Le chômage et ses impacts / Septembre ...Comisis - Opinionway - Baromètre SNC - Le chômage et ses impacts / Septembre ...
Comisis - Opinionway - Baromètre SNC - Le chômage et ses impacts / Septembre ...
contactOpinionWay
 
Les aides à la mobilité géographique sont encore peu connues des demandeurs d...
Les aides à la mobilité géographique sont encore peu connues des demandeurs d...Les aides à la mobilité géographique sont encore peu connues des demandeurs d...
Les aides à la mobilité géographique sont encore peu connues des demandeurs d...
France Travail
 
Marché Du Travail En PéRiode D’Ajustement Structurel
Marché Du Travail En PéRiode D’Ajustement StructurelMarché Du Travail En PéRiode D’Ajustement Structurel
Marché Du Travail En PéRiode D’Ajustement StructurelROCARE / ERNWACA
 
Les demandeurs d'emploi bénéficiaires d'une reconnaissance de handicap en 2020
Les demandeurs d'emploi bénéficiaires d'une reconnaissance de handicap en 2020Les demandeurs d'emploi bénéficiaires d'une reconnaissance de handicap en 2020
Les demandeurs d'emploi bénéficiaires d'une reconnaissance de handicap en 2020
France Travail
 
Synthese Du Rapport GresY juillet2009
Synthese Du Rapport GresY juillet2009Synthese Du Rapport GresY juillet2009
Synthese Du Rapport GresY juillet2009
Jerome Messinguiral
 
Chômage des jeunes diplômés au maroc
Chômage des jeunes diplômés au marocChômage des jeunes diplômés au maroc
Chômage des jeunes diplômés au maroc
amat samiâ boualil
 
Les aides à la mobilité géographique restent déterminantes dans le choix d'él...
Les aides à la mobilité géographique restent déterminantes dans le choix d'él...Les aides à la mobilité géographique restent déterminantes dans le choix d'él...
Les aides à la mobilité géographique restent déterminantes dans le choix d'él...
France Travail
 
Les femmes demandeuses d'emploi inscrites à Pôle emploi en 2017
Les femmes demandeuses d'emploi inscrites à Pôle emploi en 2017Les femmes demandeuses d'emploi inscrites à Pôle emploi en 2017
Les femmes demandeuses d'emploi inscrites à Pôle emploi en 2017
France Travail
 
Activites_reduites
Activites_reduitesActivites_reduites
Activites_reduites
France Travail
 
Etudes et recherches #5
Etudes et recherches #5Etudes et recherches #5
Etudes et recherches #5
France Travail
 
La mobilité géographique des demandeurs d'emploi : freins et leviers
La mobilité géographique des demandeurs d'emploi : freins et leviersLa mobilité géographique des demandeurs d'emploi : freins et leviers
La mobilité géographique des demandeurs d'emploi : freins et leviers
France Travail
 

Tendances (20)

171227 ara territoire_touches_eloignement_emploi
171227 ara territoire_touches_eloignement_emploi171227 ara territoire_touches_eloignement_emploi
171227 ara territoire_touches_eloignement_emploi
 
Les femmes demandeuses d'emploi inscrites à Pôle emploi en 2018
Les femmes demandeuses d'emploi inscrites à Pôle emploi en 2018Les femmes demandeuses d'emploi inscrites à Pôle emploi en 2018
Les femmes demandeuses d'emploi inscrites à Pôle emploi en 2018
 
Chomage au-maroc
Chomage au-marocChomage au-maroc
Chomage au-maroc
 
AU SORTIR DU CHÔMAGE, LA DYNAMIQUE DES MOBILITÉS ENTRE MÉTIERS
AU SORTIR DU CHÔMAGE, LA DYNAMIQUE DES MOBILITÉS ENTRE MÉTIERSAU SORTIR DU CHÔMAGE, LA DYNAMIQUE DES MOBILITÉS ENTRE MÉTIERS
AU SORTIR DU CHÔMAGE, LA DYNAMIQUE DES MOBILITÉS ENTRE MÉTIERS
 
2017/2027 - Quels leviers pour l'emploi ?
2017/2027 - Quels leviers pour l'emploi ?2017/2027 - Quels leviers pour l'emploi ?
2017/2027 - Quels leviers pour l'emploi ?
 
Cumul emploi-retraites Drees
Cumul emploi-retraites DreesCumul emploi-retraites Drees
Cumul emploi-retraites Drees
 
Mesurer chômage td_10-2014
Mesurer chômage td_10-2014Mesurer chômage td_10-2014
Mesurer chômage td_10-2014
 
Insee Analyses : Les inégalités professionnelles en LRMP
Insee Analyses : Les inégalités professionnelles en LRMPInsee Analyses : Les inégalités professionnelles en LRMP
Insee Analyses : Les inégalités professionnelles en LRMP
 
Comisis - Opinionway - Baromètre SNC - Le chômage et ses impacts / Septembre ...
Comisis - Opinionway - Baromètre SNC - Le chômage et ses impacts / Septembre ...Comisis - Opinionway - Baromètre SNC - Le chômage et ses impacts / Septembre ...
Comisis - Opinionway - Baromètre SNC - Le chômage et ses impacts / Septembre ...
 
Les aides à la mobilité géographique sont encore peu connues des demandeurs d...
Les aides à la mobilité géographique sont encore peu connues des demandeurs d...Les aides à la mobilité géographique sont encore peu connues des demandeurs d...
Les aides à la mobilité géographique sont encore peu connues des demandeurs d...
 
Marché Du Travail En PéRiode D’Ajustement Structurel
Marché Du Travail En PéRiode D’Ajustement StructurelMarché Du Travail En PéRiode D’Ajustement Structurel
Marché Du Travail En PéRiode D’Ajustement Structurel
 
Les demandeurs d'emploi bénéficiaires d'une reconnaissance de handicap en 2020
Les demandeurs d'emploi bénéficiaires d'une reconnaissance de handicap en 2020Les demandeurs d'emploi bénéficiaires d'une reconnaissance de handicap en 2020
Les demandeurs d'emploi bénéficiaires d'une reconnaissance de handicap en 2020
 
Synthese Du Rapport GresY juillet2009
Synthese Du Rapport GresY juillet2009Synthese Du Rapport GresY juillet2009
Synthese Du Rapport GresY juillet2009
 
Chômage des jeunes diplômés au maroc
Chômage des jeunes diplômés au marocChômage des jeunes diplômés au maroc
Chômage des jeunes diplômés au maroc
 
Les aides à la mobilité géographique restent déterminantes dans le choix d'él...
Les aides à la mobilité géographique restent déterminantes dans le choix d'él...Les aides à la mobilité géographique restent déterminantes dans le choix d'él...
Les aides à la mobilité géographique restent déterminantes dans le choix d'él...
 
Séminaire chômage
Séminaire chômageSéminaire chômage
Séminaire chômage
 
Les femmes demandeuses d'emploi inscrites à Pôle emploi en 2017
Les femmes demandeuses d'emploi inscrites à Pôle emploi en 2017Les femmes demandeuses d'emploi inscrites à Pôle emploi en 2017
Les femmes demandeuses d'emploi inscrites à Pôle emploi en 2017
 
Activites_reduites
Activites_reduitesActivites_reduites
Activites_reduites
 
Etudes et recherches #5
Etudes et recherches #5Etudes et recherches #5
Etudes et recherches #5
 
La mobilité géographique des demandeurs d'emploi : freins et leviers
La mobilité géographique des demandeurs d'emploi : freins et leviersLa mobilité géographique des demandeurs d'emploi : freins et leviers
La mobilité géographique des demandeurs d'emploi : freins et leviers
 

Similaire à Chercheurs d'emploi dans le Nouveau pays de Lorient. Points de vue et perceptions sur le marché du travail. Communication AudéLor n°134, janvier 2020.

La transformation du monde professionnel
La transformation du monde professionnelLa transformation du monde professionnel
La transformation du monde professionnel
Ipsos France
 
Les Français et la situation des jeunes / Sondage ELABE pour RTL et France 2
Les Français et la situation des jeunes / Sondage ELABE pour RTL et France 2Les Français et la situation des jeunes / Sondage ELABE pour RTL et France 2
Les Français et la situation des jeunes / Sondage ELABE pour RTL et France 2
contact Elabe
 
Les demandeurs d'emploi bénéficiaires d'une reconnaissance de handicap
Les demandeurs d'emploi bénéficiaires d'une reconnaissance de handicapLes demandeurs d'emploi bénéficiaires d'une reconnaissance de handicap
Les demandeurs d'emploi bénéficiaires d'une reconnaissance de handicap
France Travail
 
Dossier de présentation - L'insertion professionnelle des jeunes
Dossier de présentation - L'insertion professionnelle des jeunesDossier de présentation - L'insertion professionnelle des jeunes
Dossier de présentation - L'insertion professionnelle des jeunes
France Stratégie
 
Les demandeurs d'emploi bénéficiaires d'une reconnaissance administrative du ...
Les demandeurs d'emploi bénéficiaires d'une reconnaissance administrative du ...Les demandeurs d'emploi bénéficiaires d'une reconnaissance administrative du ...
Les demandeurs d'emploi bénéficiaires d'une reconnaissance administrative du ...
AVIE
 
Les femmes demandeuses d'emploi inscrites à France Travail en 2023.pdf
Les femmes demandeuses d'emploi inscrites à France Travail en 2023.pdfLes femmes demandeuses d'emploi inscrites à France Travail en 2023.pdf
Les femmes demandeuses d'emploi inscrites à France Travail en 2023.pdf
France Travail
 
Conditions d'accès à l'emploi des jeunes en situation de handicap (2).pdf
Conditions d'accès à l'emploi des jeunes en situation de handicap (2).pdfConditions d'accès à l'emploi des jeunes en situation de handicap (2).pdf
Conditions d'accès à l'emploi des jeunes en situation de handicap (2).pdf
AVIE
 
Femmes cadres et Hommes cadres : des inégalités professionnelles qui persiste...
Femmes cadres et Hommes cadres : des inégalités professionnelles qui persiste...Femmes cadres et Hommes cadres : des inégalités professionnelles qui persiste...
Femmes cadres et Hommes cadres : des inégalités professionnelles qui persiste...
Egalco
 
Etude mondiale HSBC « L’avenir des retraites »
Etude mondiale HSBC  « L’avenir des retraites » Etude mondiale HSBC  « L’avenir des retraites »
Etude mondiale HSBC « L’avenir des retraites »
Monimmeuble.com
 
Les Français, les entreprises et le MEDEF
Les Français, les entreprises et le MEDEFLes Français, les entreprises et le MEDEF
Les Français, les entreprises et le MEDEF
contact Elabe
 
Les Français et le logement
Les Français et le logementLes Français et le logement
Les Français et le logement
contact Elabe
 
Les Français et la réforme de l'assurance chômage - Sondage ELABE pour l'Inst...
Les Français et la réforme de l'assurance chômage - Sondage ELABE pour l'Inst...Les Français et la réforme de l'assurance chômage - Sondage ELABE pour l'Inst...
Les Français et la réforme de l'assurance chômage - Sondage ELABE pour l'Inst...
contact Elabe
 
Enquête auprès des jeunes dans la perspective de l'élection présidentielle de...
Enquête auprès des jeunes dans la perspective de l'élection présidentielle de...Enquête auprès des jeunes dans la perspective de l'élection présidentielle de...
Enquête auprès des jeunes dans la perspective de l'élection présidentielle de...
Ipsos France
 
éTude drees
éTude dreeséTude drees
éTude drees
Société Tripalio
 
Les jeunes accompagnés par la Mission Locale du Pays de Lorient. Communicatio...
Les jeunes accompagnés par la Mission Locale du Pays de Lorient. Communicatio...Les jeunes accompagnés par la Mission Locale du Pays de Lorient. Communicatio...
Les jeunes accompagnés par la Mission Locale du Pays de Lorient. Communicatio...
AudéLor
 
La nouvelle question sociale
La nouvelle question socialeLa nouvelle question sociale
La nouvelle question sociale
contact Elabe
 
Les femmes demandeuses d'emploi inscrites à Pôle emploi en 2021
Les femmes demandeuses d'emploi inscrites à Pôle emploi en 2021Les femmes demandeuses d'emploi inscrites à Pôle emploi en 2021
Les femmes demandeuses d'emploi inscrites à Pôle emploi en 2021
France Travail
 
Les Français et les aides sociales / Sondage Elabe pour Les Echos Radio Class...
Les Français et les aides sociales / Sondage Elabe pour Les Echos Radio Class...Les Français et les aides sociales / Sondage Elabe pour Les Echos Radio Class...
Les Français et les aides sociales / Sondage Elabe pour Les Echos Radio Class...
contact Elabe
 
Chronique jeunes et seniors ; une dualité bien réelle et pourtant
Chronique jeunes et seniors ; une dualité bien réelle et pourtantChronique jeunes et seniors ; une dualité bien réelle et pourtant
Chronique jeunes et seniors ; une dualité bien réelle et pourtant
Carol Lerate
 
Les jeunes et le marché du travail - Observatoire ENEDIS
Les jeunes et le marché du travail - Observatoire ENEDISLes jeunes et le marché du travail - Observatoire ENEDIS
Les jeunes et le marché du travail - Observatoire ENEDIS
Harris Interactive France
 

Similaire à Chercheurs d'emploi dans le Nouveau pays de Lorient. Points de vue et perceptions sur le marché du travail. Communication AudéLor n°134, janvier 2020. (20)

La transformation du monde professionnel
La transformation du monde professionnelLa transformation du monde professionnel
La transformation du monde professionnel
 
Les Français et la situation des jeunes / Sondage ELABE pour RTL et France 2
Les Français et la situation des jeunes / Sondage ELABE pour RTL et France 2Les Français et la situation des jeunes / Sondage ELABE pour RTL et France 2
Les Français et la situation des jeunes / Sondage ELABE pour RTL et France 2
 
Les demandeurs d'emploi bénéficiaires d'une reconnaissance de handicap
Les demandeurs d'emploi bénéficiaires d'une reconnaissance de handicapLes demandeurs d'emploi bénéficiaires d'une reconnaissance de handicap
Les demandeurs d'emploi bénéficiaires d'une reconnaissance de handicap
 
Dossier de présentation - L'insertion professionnelle des jeunes
Dossier de présentation - L'insertion professionnelle des jeunesDossier de présentation - L'insertion professionnelle des jeunes
Dossier de présentation - L'insertion professionnelle des jeunes
 
Les demandeurs d'emploi bénéficiaires d'une reconnaissance administrative du ...
Les demandeurs d'emploi bénéficiaires d'une reconnaissance administrative du ...Les demandeurs d'emploi bénéficiaires d'une reconnaissance administrative du ...
Les demandeurs d'emploi bénéficiaires d'une reconnaissance administrative du ...
 
Les femmes demandeuses d'emploi inscrites à France Travail en 2023.pdf
Les femmes demandeuses d'emploi inscrites à France Travail en 2023.pdfLes femmes demandeuses d'emploi inscrites à France Travail en 2023.pdf
Les femmes demandeuses d'emploi inscrites à France Travail en 2023.pdf
 
Conditions d'accès à l'emploi des jeunes en situation de handicap (2).pdf
Conditions d'accès à l'emploi des jeunes en situation de handicap (2).pdfConditions d'accès à l'emploi des jeunes en situation de handicap (2).pdf
Conditions d'accès à l'emploi des jeunes en situation de handicap (2).pdf
 
Femmes cadres et Hommes cadres : des inégalités professionnelles qui persiste...
Femmes cadres et Hommes cadres : des inégalités professionnelles qui persiste...Femmes cadres et Hommes cadres : des inégalités professionnelles qui persiste...
Femmes cadres et Hommes cadres : des inégalités professionnelles qui persiste...
 
Etude mondiale HSBC « L’avenir des retraites »
Etude mondiale HSBC  « L’avenir des retraites » Etude mondiale HSBC  « L’avenir des retraites »
Etude mondiale HSBC « L’avenir des retraites »
 
Les Français, les entreprises et le MEDEF
Les Français, les entreprises et le MEDEFLes Français, les entreprises et le MEDEF
Les Français, les entreprises et le MEDEF
 
Les Français et le logement
Les Français et le logementLes Français et le logement
Les Français et le logement
 
Les Français et la réforme de l'assurance chômage - Sondage ELABE pour l'Inst...
Les Français et la réforme de l'assurance chômage - Sondage ELABE pour l'Inst...Les Français et la réforme de l'assurance chômage - Sondage ELABE pour l'Inst...
Les Français et la réforme de l'assurance chômage - Sondage ELABE pour l'Inst...
 
Enquête auprès des jeunes dans la perspective de l'élection présidentielle de...
Enquête auprès des jeunes dans la perspective de l'élection présidentielle de...Enquête auprès des jeunes dans la perspective de l'élection présidentielle de...
Enquête auprès des jeunes dans la perspective de l'élection présidentielle de...
 
éTude drees
éTude dreeséTude drees
éTude drees
 
Les jeunes accompagnés par la Mission Locale du Pays de Lorient. Communicatio...
Les jeunes accompagnés par la Mission Locale du Pays de Lorient. Communicatio...Les jeunes accompagnés par la Mission Locale du Pays de Lorient. Communicatio...
Les jeunes accompagnés par la Mission Locale du Pays de Lorient. Communicatio...
 
La nouvelle question sociale
La nouvelle question socialeLa nouvelle question sociale
La nouvelle question sociale
 
Les femmes demandeuses d'emploi inscrites à Pôle emploi en 2021
Les femmes demandeuses d'emploi inscrites à Pôle emploi en 2021Les femmes demandeuses d'emploi inscrites à Pôle emploi en 2021
Les femmes demandeuses d'emploi inscrites à Pôle emploi en 2021
 
Les Français et les aides sociales / Sondage Elabe pour Les Echos Radio Class...
Les Français et les aides sociales / Sondage Elabe pour Les Echos Radio Class...Les Français et les aides sociales / Sondage Elabe pour Les Echos Radio Class...
Les Français et les aides sociales / Sondage Elabe pour Les Echos Radio Class...
 
Chronique jeunes et seniors ; une dualité bien réelle et pourtant
Chronique jeunes et seniors ; une dualité bien réelle et pourtantChronique jeunes et seniors ; une dualité bien réelle et pourtant
Chronique jeunes et seniors ; une dualité bien réelle et pourtant
 
Les jeunes et le marché du travail - Observatoire ENEDIS
Les jeunes et le marché du travail - Observatoire ENEDISLes jeunes et le marché du travail - Observatoire ENEDIS
Les jeunes et le marché du travail - Observatoire ENEDIS
 

Plus de AudéLor

audelor-bienvenue-lorient-bretagne-sud-2023.pdf
audelor-bienvenue-lorient-bretagne-sud-2023.pdfaudelor-bienvenue-lorient-bretagne-sud-2023.pdf
audelor-bienvenue-lorient-bretagne-sud-2023.pdf
AudéLor
 
Bienvenue dans la 3ème agglomération de Bretagne - votre projet est notre pri...
Bienvenue dans la 3ème agglomération de Bretagne - votre projet est notre pri...Bienvenue dans la 3ème agglomération de Bretagne - votre projet est notre pri...
Bienvenue dans la 3ème agglomération de Bretagne - votre projet est notre pri...
AudéLor
 
Agglomération de Lorient : cap sur votre épanouissement !
Agglomération de Lorient : cap sur votre épanouissement !Agglomération de Lorient : cap sur votre épanouissement !
Agglomération de Lorient : cap sur votre épanouissement !
AudéLor
 
Le Parc Technologique de Soye - Pôle d'innovation de Lorient Agglomération
Le Parc Technologique de Soye - Pôle d'innovation de Lorient AgglomérationLe Parc Technologique de Soye - Pôle d'innovation de Lorient Agglomération
Le Parc Technologique de Soye - Pôle d'innovation de Lorient Agglomération
AudéLor
 
lorient-oceans-village-innovation.pdf
lorient-oceans-village-innovation.pdflorient-oceans-village-innovation.pdf
lorient-oceans-village-innovation.pdf
AudéLor
 
Lorient Agglomération, 3ème agglomération de Bretagne. Un territoire maritime...
Lorient Agglomération, 3ème agglomération de Bretagne. Un territoire maritime...Lorient Agglomération, 3ème agglomération de Bretagne. Un territoire maritime...
Lorient Agglomération, 3ème agglomération de Bretagne. Un territoire maritime...
AudéLor
 
Le pays de Lorient-Quimperlé vu de l'extérieur. Communication AudéLor n°172, ...
Le pays de Lorient-Quimperlé vu de l'extérieur. Communication AudéLor n°172, ...Le pays de Lorient-Quimperlé vu de l'extérieur. Communication AudéLor n°172, ...
Le pays de Lorient-Quimperlé vu de l'extérieur. Communication AudéLor n°172, ...
AudéLor
 
Période COVID : le marché de l'immobilier ancien sur le pays de Lorient-Quimp...
Période COVID : le marché de l'immobilier ancien sur le pays de Lorient-Quimp...Période COVID : le marché de l'immobilier ancien sur le pays de Lorient-Quimp...
Période COVID : le marché de l'immobilier ancien sur le pays de Lorient-Quimp...
AudéLor
 
Période COVID : la construction de logements neufs sur le pays de Lorient-Qui...
Période COVID : la construction de logements neufs sur le pays de Lorient-Qui...Période COVID : la construction de logements neufs sur le pays de Lorient-Qui...
Période COVID : la construction de logements neufs sur le pays de Lorient-Qui...
AudéLor
 
Destination Lorient-Quimperlé. Bilan touristique 2020. Communication AudéLor ...
Destination Lorient-Quimperlé. Bilan touristique 2020. Communication AudéLor ...Destination Lorient-Quimperlé. Bilan touristique 2020. Communication AudéLor ...
Destination Lorient-Quimperlé. Bilan touristique 2020. Communication AudéLor ...
AudéLor
 
Observatoire de l'économie maritime en Bretagne n°2. Juillet 2021
Observatoire de l'économie maritime en Bretagne n°2. Juillet 2021Observatoire de l'économie maritime en Bretagne n°2. Juillet 2021
Observatoire de l'économie maritime en Bretagne n°2. Juillet 2021
AudéLor
 
Les résidences services séniors sur Lorient Agglomération. Communication Audé...
Les résidences services séniors sur Lorient Agglomération. Communication Audé...Les résidences services séniors sur Lorient Agglomération. Communication Audé...
Les résidences services séniors sur Lorient Agglomération. Communication Audé...
AudéLor
 
Le marché des bureaux sur le Pays de Lorient en 2020. Communication AudéLor n...
Le marché des bureaux sur le Pays de Lorient en 2020. Communication AudéLor n...Le marché des bureaux sur le Pays de Lorient en 2020. Communication AudéLor n...
Le marché des bureaux sur le Pays de Lorient en 2020. Communication AudéLor n...
AudéLor
 
Barographe du Pays de Lorient-Quimperlé n°33. AudéLor, juillet 2021
Barographe du Pays de Lorient-Quimperlé n°33. AudéLor, juillet 2021Barographe du Pays de Lorient-Quimperlé n°33. AudéLor, juillet 2021
Barographe du Pays de Lorient-Quimperlé n°33. AudéLor, juillet 2021
AudéLor
 
Les niveaux de loyers dans le parc social au 1er janvier 2020 sur Lorient Agg...
Les niveaux de loyers dans le parc social au 1er janvier 2020 sur Lorient Agg...Les niveaux de loyers dans le parc social au 1er janvier 2020 sur Lorient Agg...
Les niveaux de loyers dans le parc social au 1er janvier 2020 sur Lorient Agg...
AudéLor
 
Le parc social de Lorient Agglomération au 1er janvier 2020. Communication Au...
Le parc social de Lorient Agglomération au 1er janvier 2020. Communication Au...Le parc social de Lorient Agglomération au 1er janvier 2020. Communication Au...
Le parc social de Lorient Agglomération au 1er janvier 2020. Communication Au...
AudéLor
 
Le point sur la démographie du pays de Lorient-Quimperlé. Communication 157, ...
Le point sur la démographie du pays de Lorient-Quimperlé. Communication 157, ...Le point sur la démographie du pays de Lorient-Quimperlé. Communication 157, ...
Le point sur la démographie du pays de Lorient-Quimperlé. Communication 157, ...
AudéLor
 
La vacance commerciale dans les centralités sur Lorient Agglomération : bilan...
La vacance commerciale dans les centralités sur Lorient Agglomération : bilan...La vacance commerciale dans les centralités sur Lorient Agglomération : bilan...
La vacance commerciale dans les centralités sur Lorient Agglomération : bilan...
AudéLor
 
Les sites d'activités technopolitains de Lorient Agglomération. Communication...
Les sites d'activités technopolitains de Lorient Agglomération. Communication...Les sites d'activités technopolitains de Lorient Agglomération. Communication...
Les sites d'activités technopolitains de Lorient Agglomération. Communication...
AudéLor
 
Saint-Nazaire, Lorient, regards croisés. AudéLor, addrn, mai 2021
Saint-Nazaire, Lorient, regards croisés. AudéLor, addrn, mai 2021Saint-Nazaire, Lorient, regards croisés. AudéLor, addrn, mai 2021
Saint-Nazaire, Lorient, regards croisés. AudéLor, addrn, mai 2021
AudéLor
 

Plus de AudéLor (20)

audelor-bienvenue-lorient-bretagne-sud-2023.pdf
audelor-bienvenue-lorient-bretagne-sud-2023.pdfaudelor-bienvenue-lorient-bretagne-sud-2023.pdf
audelor-bienvenue-lorient-bretagne-sud-2023.pdf
 
Bienvenue dans la 3ème agglomération de Bretagne - votre projet est notre pri...
Bienvenue dans la 3ème agglomération de Bretagne - votre projet est notre pri...Bienvenue dans la 3ème agglomération de Bretagne - votre projet est notre pri...
Bienvenue dans la 3ème agglomération de Bretagne - votre projet est notre pri...
 
Agglomération de Lorient : cap sur votre épanouissement !
Agglomération de Lorient : cap sur votre épanouissement !Agglomération de Lorient : cap sur votre épanouissement !
Agglomération de Lorient : cap sur votre épanouissement !
 
Le Parc Technologique de Soye - Pôle d'innovation de Lorient Agglomération
Le Parc Technologique de Soye - Pôle d'innovation de Lorient AgglomérationLe Parc Technologique de Soye - Pôle d'innovation de Lorient Agglomération
Le Parc Technologique de Soye - Pôle d'innovation de Lorient Agglomération
 
lorient-oceans-village-innovation.pdf
lorient-oceans-village-innovation.pdflorient-oceans-village-innovation.pdf
lorient-oceans-village-innovation.pdf
 
Lorient Agglomération, 3ème agglomération de Bretagne. Un territoire maritime...
Lorient Agglomération, 3ème agglomération de Bretagne. Un territoire maritime...Lorient Agglomération, 3ème agglomération de Bretagne. Un territoire maritime...
Lorient Agglomération, 3ème agglomération de Bretagne. Un territoire maritime...
 
Le pays de Lorient-Quimperlé vu de l'extérieur. Communication AudéLor n°172, ...
Le pays de Lorient-Quimperlé vu de l'extérieur. Communication AudéLor n°172, ...Le pays de Lorient-Quimperlé vu de l'extérieur. Communication AudéLor n°172, ...
Le pays de Lorient-Quimperlé vu de l'extérieur. Communication AudéLor n°172, ...
 
Période COVID : le marché de l'immobilier ancien sur le pays de Lorient-Quimp...
Période COVID : le marché de l'immobilier ancien sur le pays de Lorient-Quimp...Période COVID : le marché de l'immobilier ancien sur le pays de Lorient-Quimp...
Période COVID : le marché de l'immobilier ancien sur le pays de Lorient-Quimp...
 
Période COVID : la construction de logements neufs sur le pays de Lorient-Qui...
Période COVID : la construction de logements neufs sur le pays de Lorient-Qui...Période COVID : la construction de logements neufs sur le pays de Lorient-Qui...
Période COVID : la construction de logements neufs sur le pays de Lorient-Qui...
 
Destination Lorient-Quimperlé. Bilan touristique 2020. Communication AudéLor ...
Destination Lorient-Quimperlé. Bilan touristique 2020. Communication AudéLor ...Destination Lorient-Quimperlé. Bilan touristique 2020. Communication AudéLor ...
Destination Lorient-Quimperlé. Bilan touristique 2020. Communication AudéLor ...
 
Observatoire de l'économie maritime en Bretagne n°2. Juillet 2021
Observatoire de l'économie maritime en Bretagne n°2. Juillet 2021Observatoire de l'économie maritime en Bretagne n°2. Juillet 2021
Observatoire de l'économie maritime en Bretagne n°2. Juillet 2021
 
Les résidences services séniors sur Lorient Agglomération. Communication Audé...
Les résidences services séniors sur Lorient Agglomération. Communication Audé...Les résidences services séniors sur Lorient Agglomération. Communication Audé...
Les résidences services séniors sur Lorient Agglomération. Communication Audé...
 
Le marché des bureaux sur le Pays de Lorient en 2020. Communication AudéLor n...
Le marché des bureaux sur le Pays de Lorient en 2020. Communication AudéLor n...Le marché des bureaux sur le Pays de Lorient en 2020. Communication AudéLor n...
Le marché des bureaux sur le Pays de Lorient en 2020. Communication AudéLor n...
 
Barographe du Pays de Lorient-Quimperlé n°33. AudéLor, juillet 2021
Barographe du Pays de Lorient-Quimperlé n°33. AudéLor, juillet 2021Barographe du Pays de Lorient-Quimperlé n°33. AudéLor, juillet 2021
Barographe du Pays de Lorient-Quimperlé n°33. AudéLor, juillet 2021
 
Les niveaux de loyers dans le parc social au 1er janvier 2020 sur Lorient Agg...
Les niveaux de loyers dans le parc social au 1er janvier 2020 sur Lorient Agg...Les niveaux de loyers dans le parc social au 1er janvier 2020 sur Lorient Agg...
Les niveaux de loyers dans le parc social au 1er janvier 2020 sur Lorient Agg...
 
Le parc social de Lorient Agglomération au 1er janvier 2020. Communication Au...
Le parc social de Lorient Agglomération au 1er janvier 2020. Communication Au...Le parc social de Lorient Agglomération au 1er janvier 2020. Communication Au...
Le parc social de Lorient Agglomération au 1er janvier 2020. Communication Au...
 
Le point sur la démographie du pays de Lorient-Quimperlé. Communication 157, ...
Le point sur la démographie du pays de Lorient-Quimperlé. Communication 157, ...Le point sur la démographie du pays de Lorient-Quimperlé. Communication 157, ...
Le point sur la démographie du pays de Lorient-Quimperlé. Communication 157, ...
 
La vacance commerciale dans les centralités sur Lorient Agglomération : bilan...
La vacance commerciale dans les centralités sur Lorient Agglomération : bilan...La vacance commerciale dans les centralités sur Lorient Agglomération : bilan...
La vacance commerciale dans les centralités sur Lorient Agglomération : bilan...
 
Les sites d'activités technopolitains de Lorient Agglomération. Communication...
Les sites d'activités technopolitains de Lorient Agglomération. Communication...Les sites d'activités technopolitains de Lorient Agglomération. Communication...
Les sites d'activités technopolitains de Lorient Agglomération. Communication...
 
Saint-Nazaire, Lorient, regards croisés. AudéLor, addrn, mai 2021
Saint-Nazaire, Lorient, regards croisés. AudéLor, addrn, mai 2021Saint-Nazaire, Lorient, regards croisés. AudéLor, addrn, mai 2021
Saint-Nazaire, Lorient, regards croisés. AudéLor, addrn, mai 2021
 

Dernier

Webinaire_les aides aux investissements.pptx
Webinaire_les aides aux investissements.pptxWebinaire_les aides aux investissements.pptx
Webinaire_les aides aux investissements.pptx
Institut de l'Elevage - Idele
 
Estimation élections européennes 2024 ELABE
Estimation élections européennes 2024 ELABEEstimation élections européennes 2024 ELABE
Estimation élections européennes 2024 ELABE
contact Elabe
 
Productivité et politique industrielles: deux défis à relever conjointement
Productivité et politique industrielles: deux défis à relever conjointementProductivité et politique industrielles: deux défis à relever conjointement
Productivité et politique industrielles: deux défis à relever conjointement
La Fabrique de l'industrie
 
Comprendre le vote aux élections européennes du 9 juin 2024
Comprendre le vote aux élections européennes du 9 juin 2024Comprendre le vote aux élections européennes du 9 juin 2024
Comprendre le vote aux élections européennes du 9 juin 2024
contact Elabe
 
Sondage ELABE pour Les Echos et l'Institut Montaigne -Les Français et la guer...
Sondage ELABE pour Les Echos et l'Institut Montaigne -Les Français et la guer...Sondage ELABE pour Les Echos et l'Institut Montaigne -Les Français et la guer...
Sondage ELABE pour Les Echos et l'Institut Montaigne -Les Français et la guer...
contact Elabe
 
L'Observatoire politique ELABE pour Les Echos - Juin 2024
L'Observatoire politique ELABE pour Les Echos - Juin 2024L'Observatoire politique ELABE pour Les Echos - Juin 2024
L'Observatoire politique ELABE pour Les Echos - Juin 2024
contact Elabe
 
Etat de l’opinion - Journée CCR CAT « Protégeons l’assurabilité »
Etat de l’opinion - Journée CCR CAT « Protégeons l’assurabilité »Etat de l’opinion - Journée CCR CAT « Protégeons l’assurabilité »
Etat de l’opinion - Journée CCR CAT « Protégeons l’assurabilité »
contact Elabe
 
Les Français et les élections législatives
Les Français et les élections législativesLes Français et les élections législatives
Les Français et les élections législatives
contact Elabe
 
Actualisation estimation élections européennes 2024
Actualisation estimation élections européennes 2024Actualisation estimation élections européennes 2024
Actualisation estimation élections européennes 2024
contact Elabe
 
Estimations ELABE BFMTV ABSTENTION élections européennes 2024
Estimations ELABE BFMTV ABSTENTION élections européennes 2024Estimations ELABE BFMTV ABSTENTION élections européennes 2024
Estimations ELABE BFMTV ABSTENTION élections européennes 2024
contact Elabe
 
Deuxième actualisation estimation élections européennes 2024
Deuxième actualisation estimation élections européennes 2024Deuxième actualisation estimation élections européennes 2024
Deuxième actualisation estimation élections européennes 2024
contact Elabe
 

Dernier (11)

Webinaire_les aides aux investissements.pptx
Webinaire_les aides aux investissements.pptxWebinaire_les aides aux investissements.pptx
Webinaire_les aides aux investissements.pptx
 
Estimation élections européennes 2024 ELABE
Estimation élections européennes 2024 ELABEEstimation élections européennes 2024 ELABE
Estimation élections européennes 2024 ELABE
 
Productivité et politique industrielles: deux défis à relever conjointement
Productivité et politique industrielles: deux défis à relever conjointementProductivité et politique industrielles: deux défis à relever conjointement
Productivité et politique industrielles: deux défis à relever conjointement
 
Comprendre le vote aux élections européennes du 9 juin 2024
Comprendre le vote aux élections européennes du 9 juin 2024Comprendre le vote aux élections européennes du 9 juin 2024
Comprendre le vote aux élections européennes du 9 juin 2024
 
Sondage ELABE pour Les Echos et l'Institut Montaigne -Les Français et la guer...
Sondage ELABE pour Les Echos et l'Institut Montaigne -Les Français et la guer...Sondage ELABE pour Les Echos et l'Institut Montaigne -Les Français et la guer...
Sondage ELABE pour Les Echos et l'Institut Montaigne -Les Français et la guer...
 
L'Observatoire politique ELABE pour Les Echos - Juin 2024
L'Observatoire politique ELABE pour Les Echos - Juin 2024L'Observatoire politique ELABE pour Les Echos - Juin 2024
L'Observatoire politique ELABE pour Les Echos - Juin 2024
 
Etat de l’opinion - Journée CCR CAT « Protégeons l’assurabilité »
Etat de l’opinion - Journée CCR CAT « Protégeons l’assurabilité »Etat de l’opinion - Journée CCR CAT « Protégeons l’assurabilité »
Etat de l’opinion - Journée CCR CAT « Protégeons l’assurabilité »
 
Les Français et les élections législatives
Les Français et les élections législativesLes Français et les élections législatives
Les Français et les élections législatives
 
Actualisation estimation élections européennes 2024
Actualisation estimation élections européennes 2024Actualisation estimation élections européennes 2024
Actualisation estimation élections européennes 2024
 
Estimations ELABE BFMTV ABSTENTION élections européennes 2024
Estimations ELABE BFMTV ABSTENTION élections européennes 2024Estimations ELABE BFMTV ABSTENTION élections européennes 2024
Estimations ELABE BFMTV ABSTENTION élections européennes 2024
 
Deuxième actualisation estimation élections européennes 2024
Deuxième actualisation estimation élections européennes 2024Deuxième actualisation estimation élections européennes 2024
Deuxième actualisation estimation élections européennes 2024
 

Chercheurs d'emploi dans le Nouveau pays de Lorient. Points de vue et perceptions sur le marché du travail. Communication AudéLor n°134, janvier 2020.

  • 1. Chercheurs d’emploi dans le Nouveau pays de Lorient Points de vue et perceptions sur le marché du travail # 134 / JANVIER 2020 Pays de Lorient DES CONTACTS AVEC 4200 PERSONNES DE 18 ANS ET PLUS Un sondage représentatif a été réalisé par le cabinet GECE en octobre/novembre 2019 auprès de 600 chercheurs d’emploi1 . Ces derniers ont été identifiés à partir de 4200 contacts téléphoniques auprès de per- sonnes de plus de 18 ans résidant sur le territoire du Nouveau pays de Lorient (Lo- rient Agglomération, Blavet Bellevue Océan et Quimperlé Communauté). Le seul critère pour répondre au question- naire était d’être à la recherche d’un em- ploi. Les chercheurs d’emploi enquêtés peuvent donc être ou non en emploi et être inscrits ou non à Pôle emploi. 76 % INSCRITS À PÔLE EMPLOI ET 33 % EN EMPLOI La grande majorité des “chercheurs d’em- ploi” sont des “demandeurs d’emploi” ins- crits à Pôle emploi. Un peu moins d’1 sur 4 n’est pas inscrit. Le taux de non inscrits qui est de 24 % en moyenne est plus élevé pour les moins de 30 ans et les chercheurs d’emploi ayant un emploi. Une part importante (33 %) des chercheurs d’emploi exercent une activité. Celle-ci est souvent en CDD ou en intérim (47 %) et une fois sur deux à temps partiel. Rappelons que, parmi les demandeurs d’emploi ins- crits à Pôle emploi dans le pays de Lorient en catégories A, B ou C, près de la moitié (46 %) ont exercé une activité au cours du mois écoulé (soit les catégories B et C). 53 % DE FEMMES ET 36 % DE DIPLÔMÉS DU SUPÉRIEUR Les femmes représentent plus de la moitié (53 %) des chercheurs d’emploi et les moins de 30 ans un peu moins d’un tiers (29 %). 41 % des chercheurs ont un niveau de for- mation infra bac, 23 % le niveau bac et 36 % un niveau d’au moins bac+2 (40% des femmes et 33% des hommes). Près de la moitié des chercheurs d’emploi (45 %) vi- vent en couple. Près de la moitié également (47 %) ont des enfants à charge (en étant en couple ou seul). En matière de revenu du ménage, les chercheurs d’emploi se répar- tissent en 3 parts équivalentes : 31 % dispo- sent de moins de 1000 euros par mois dans le foyer ; 35 % entre 1000 et 2000 euros et 34 % au moins 2000 euros par mois2 . Économie UNE ENQUÊTE AUPRÈS DE 600 CHERCHEURS D’EMPLOIS Définition : catégorie A : demandeurs d'emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d'emploi, sans emploi ; catégorie B : demandeurs d'emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d'emploi, ayant exercé une activité réduite courte (i.e. de 78 heures ou moins au cours du mois) ; catégorie C : demandeurs d'emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d'emploi, ayant exercé une activité réduite longue (i.e. plus de 78 heures au cours du mois). Cette note présente les principaux résultats d’un sondage représentatif effectué par le ca- binet GECE et AudéLor auprès des cher- cheurs d’emploi du Nouveau pays de Lorient. L’objectif est de mieux connaître leurs aspi- rations, leurs contraintes et leurs points de vue sur le marché du travail et la recherche d’emploi. Cette enquête s’inscrit dans une étude-action plus large qui vise, dans le cadre du contrat de Plan État-Région, à mieux comprendre les difficultés de recrutement rencontrées par les entreprises et à proposer des pistes d’action au niveau local. 1 (1) : L’échantillon a été redressé pour que les résultats concernant la partie des chercheurs inscrits à Pôle emploi correspondent à la répartition par âge et par sexe des demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi en catégorie A, B et C. (2) : La part des 2000 euros et plus par foyer est supérieure à 50 % pour les chercheurs d’emploi en couple et inférieure à 15 % pour les personnes seules.
  • 2. Parmi ces derniers seulement 14 % dispo- sent de 3000 euros et plus. Rappel : au niveau national, seulement 50,6 % des demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi (A, B, C) sont indemnisés. Le montant médian de l’indemnisation est de 1060 € /mois (Source : Pôle emploi). Le taux de pauvreté est de 37,6 % pour les deman- deurs d’emploi et 8,2 % pour les actifs oc- cupés (Source : Insee). 37 % DE CHERCHEURS LONGUE DURÉE (1 AN ET PLUS) Plus du tiers des chercheurs d’emploi (37 %) est en recherche depuis au moins 1 an. Ce taux est inférieur à celui constaté pour les demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi (48,7 % en septembre 2019 pour les catégo- ries A, B et C). La recherche de longue durée est plus fréquente que la moyenne pour les chercheurs de plus de 45 ans (47 %). À contrario, elle ne concerne que 22 % des moins de 30 ans. Les 16 premiers métiers recherchés repré- sentent 45 % des chercheurs d’emploi. À noter que 17% des chercheurs d’emploi ne savent pas quel métier rechercher et 7 % recherchent plusieurs métiers. LA RECHERCHE D’EMPLOI N’EST PAS MO- TIVÉE QUE PAR DES RAISONS FINAN- CIÈRES L'aspect financier est logiquement la pre- mière motivation des chercheurs d'emploi (89 % d’entre eux répondent “oui tout à fait” ou “plutôt oui”). Mais, ce n’est pas la seule motivation de la recherche d’emploi. L’épanouissement personnel est également très important (85 %). Le fait de se sentir utile motive également 79 % des chercheurs d'emploi. En dernière position, on retrouve l'intégration sociale, aspect moins impor- tant que les précédents aux yeux des cher- cheurs d'emploi. Les motivations varient peu suivant l’âge. Contrairement à ce qu’on entend parfois, UNE RECHERCHE D’EMPLOI AUX MOTIVATIONS PLURIELLES 1 0 5 10 15 20 25 30 Techniciens de m aintenance Infirm iers,sages-fem m es Techniciens adm inistratifs et/ou com ptables Cadres adm inistratifs et/ou com ptables Professionnels des arts etdes spectacles Em ployés adm inistratifs d'entreprise Caissiers,em ployés de libre service Assistantes m aternelles Serveurs restauration Professionnels de l'action sociale Conducteurs de véhicules Ouvriers second œ uvre du bâtim ent Attachés com m erciaux Aides à dom icile Secrétaires Vendeurs Les 16 premiers métiers recherchés par les chercheurs d’emploi (en nb de personnes) Source : Enquête AudéLor-GECE 72% 63% 54% 38% 17% 22% 25% 21% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% des raisons alim entaires votre épanouissem ent personnel vous sentirutile vous intégrer socialem ent oui plutôt oui tout à fait Vous recherchez un emploi pour… (réponses multiples possibles) Source : Enquête AudéLor-GECE 2
  • 3. celles des jeunes sont très proches de la moyenne. On note, toutefois, après 45 ans une moindre recherche d’épanouissement personnel. Pour les femmes, l’épanouisse- ment personnel semble une motivation plus fréquente que pour les hommes (67 % de “tout à fait” contre 60 %). Pour les per- sonnes les moins aisées (moins de 1000 euros par foyer) les raisons financières sont un peu plus importantes. Mais, pour ces dernières, l’épanouissement personnel est aussi une motivation très répandue (84 % d’entre elles dont 58 % “oui tout à fait”). Enfin, les personnes seules sans enfant ex- priment de façon plus forte les motivations liées à l’intégration sociale. RECHERCHE DE CDI MAIS AUSSI DE CDD ET D’INTÉRIM Une majorité (62 %) de chercheurs d’em- ploi espère un CDI et une majorité est éga- lement en quête d’un emploi à temps plein (60 %). Ce type de recherche n’est toutefois pas ultra-dominant. Les CDD, les contrats en intérim et/ou des temps partiels sont souhaités par des parts significatives des chercheurs d’emploi. Le CDI à temps plein n’est finalement attendu de manière ex- clusive que par 32 % des personnes en- quêtées. Les moins de 30 ans sont davantage en quête de CDD (38 % contre 29 % en moyenne). Les femmes recherchent en majorité des temps complets même si les temps partiels sont légèrement surrepré- sentés (27 % contre 23 % en moyenne). Près de la moitié des chercheurs d'emploi cherchent un emploi à proximité de leur lieu d'habitation, que ce soit dans leur commune ou dans une commune limi- trophe. Leur recherche ne s’étend donc pas sur l’ensemble du bassin d’emploi. 33 % prospectent dans l’ensemble du Nou- veau pays de Lorient et seulement 16 % dans un périmètre plus large. À noter : au niveau national 42 % des de- mandeurs d’emploi qui trouvent un emploi le trouvent dans leur commune de rési- dence ou à moins de 10 kilomètres (Source : Éclairage et synthèses - Pôle emploi - N° 51 - Avril 2019). La recherche au-delà du Nouveau pays de Lorient est plus fréquente chez les hommes (23 % contre 11 % pour les femmes) ; chez les moins de 30 ans (20 %), les bac +2 (23 %) et les plus aisés (foyer à 2000 € et plus pour 20 %). À l’inverse, les recherches de proximité sont plus fréquentes chez les femmes (56 % contre 48 % en moyenne), les niveaux infra bac (55 %) et les personnes seules avec en- fants (59 %). 33 % des chercheurs d'emploi se décla- rent prêts à déménager du Nouveau pays de Lorient ou ses environs pour trouver un emploi correspondant à leurs attentes. Cette éventualité est nettement moins en- visagée par les femmes que par les hommes (rappelons que le périmètre de recherche de ces derniers est plus large). UNE FOIS SUR DEUX, UNE RECHERCHE DE PROXIMITÉ 2 22% 26% 33% 7% 5% 2% 2% 0% 5% 10% 15% 20% 25% 30% 35% Com m une de résidenceCom m unes lim itrophes N ouveau pays de Lorient M orbihan/Finistère Bretagne France Étranger Périmètre géographique de la recherche Source : Enquête AudéLor-GECE 3
  • 4. Économie Le fait d'être en couple, et particulièrement avec des enfants, est un réel frein au dé- ménagement. Les moins de 30 ans et les hommes sont à la fois plus souvent enclins à déménager et en recherche d’emploi sur un périmètre plus large. Les chercheurs aux revenus les plus élevés recherchent un emploi sur un périmètre plus large mais sont toutefois moins prêts à déménager (sans doute plus souvent en couple et plus souvent propriétaires) . DES DIFFICULTÉS POUR TROUVER UN EMPLOI La moitié (52 %) des chercheurs d’emploi estime qu’il est difficile de trouver du tra- vail localement dans les métiers qu’ils re- cherchent. 3 catégories de chercheurs d’emploi ressen- tent davantage de difficultés à trouver du travail localement : les femmes (56 % soit 10 points de plus que les hommes), les diplô- més de l’enseignement supérieur (59 %) et les 45 ans et plus (55 %). Le taux de chô- mage décroît avec l’élévation du niveau de formation. Pourtant les diplômés de l’ensei- gnement supérieur ressentent des difficul- tés importantes à trouver localement un DES DIFFICULTÉS RESSENTIES3 40% 47% 49% 45% 51% 20% 25% 30% 35% 40% 45% 50% 55% hom m es revenus foyerinférieurs à 1000 euros m oins de 30 ans personnes seules sans enfants habite chez ses parents Les profils les plus enclins à déménager du Nouveau pays de Lorient 25% 21% 18% 10% 15% 20% 25% fem m es revenus foyer de 2000 euros etplus couple avec enfants Les profils les moins enclins à déménager du Nouveau pays de Lorient Source : Enquête AudéLor-GECE Source : Enquête AudéLor-GECE 46,0% 56,0% 49,0% 43,0% 59,0% 47,0% 51,0% 55,0% 20% 25% 30% 35% 40% 45% 50% 55% 60% hommes femmes niveau infra bac bac au moins bac + 2 moins de 30 ans 30-45 ans 45 ans et plus Difficulté à trouver du travail localement dans le métier recherché Source : Enquête AudéLor-GECE 4
  • 5. emploi dans le métier recherché. Cela peut illustrer un nombre insuffisant d’emplois de cadres et de professions intermédiaires par rapport aux diplômés du supérieur dans un territoire de taille intermédiaire comme celui de Lorient (risque de “déclassement”). DES COMPÉTENCES JUGÉES EN ADÉQUA- TION AVEC LE MÉTIER RECHERCHÉ Selon les chercheurs d’emploi, leur diffi- culté à accéder à l’emploi n’est pas direc- tement liée à un manque de compétences. En effet, 82 % d’entre eux estiment détenir les compétences requises pour exercer le métier qu'ils recherchent. Les personnes de niveau au moins bac + 2 sont encore plus nombreuses (88 %) que les autres à partager cette opinion. UNE MINORITÉ DES CHERCHEURS D’EM- PLOI CONNAIT DES CONTRAINTES PER- SONNELLES La plupart des chercheurs d’emploi (67 %) n’ont pas de contraintes personnelles ou familiales qui pourraient rendre difficile leur prise d'un poste. Pour les 33 % d’entre eux qui en éprouvent, la principale contrainte concerne la garde des enfants (57 %) loin de- vant les problèmes de santé (19 %). Les contraintes sont sensiblement plus nombreuses chez les femmes (39 %) que chez les hommes (27 %). Elles sont plus fré- quentes chez les personnes entre 30 à 45 ans (47 %), les couples avec enfants (46 %) et les personnes seules avec enfants (52 %). DES DISCRIMINATIONS RESSENTIES PAR 1 CHERCHEUR D’EMPLOI SUR 4 Un quart des chercheurs d'emploi estime avoir déjà été victime de discrimination dans leur recherche d’emploi. Ces discri- minations portaient principalement sur l'âge (44 % des personnes concernées) puis l'origine “ethnique” (25 %) et enfin le physique (12 %) et le sexe (10 %). Cette pro- portion ne varie pas de façon significative selon les différents profils des chercheurs d'emploi. PLUTÔT OPTIMISTES À 71 % Malgré les difficultés rencontrées, les chercheurs d'emploi restent très majoritai- rement (71 %) confiants dans leur avenir professionnel. À l'opposé, 25 % se déclarent pessimistes. Ce pessimisme est plus fréquent (au moins 33 %) parmi : n les personnes disposant des plus faibles revenus, n celles de plus de 45 ans, Faible difficulté à trouver localement un emploi dans le métier recherché (moins de 35 %) Forte difficulté à trouver localement un emploi dans le métier recherché (plus de 66 %) Maraîchers, jardiniers Ouvriers gros œuvre du bâtiment Ouvriers second œuvre du bâtiment Opérateurs IAA Caissiers, employés de libre-service Serveurs restauration Plusieurs métiers recherchés Secrétaires Secrétaires de direction Assistantes maternelles Professionnels des arts et des spectacles Infirmiers, sages-femmes Source : Enquête AudéLor-GECE NB : Attention ces résultats sont donnés à titre indicatif compte tenu de la faiblesse des effectifs concernés. 5
  • 6. n et les personnes vivant seules, avec ou sans enfant. Il est aussi de plus en plus important avec l'ancienneté de la recherche d'emploi. Il atteint ainsi 36 % pour les personnes en recherche depuis au moins 1 an. UNE MOBILITÉ PROFESSIONNELLE SOU- VENT ENVISAGÉE La mobilité professionnelle est plus souvent envisagée que la mobilité géographique. Ainsi, 7 chercheurs d'emploi sur 10 seraient prêts à rechercher un emploi dans un autre métier ou un autre secteur d’activité. Ce constat s'observe dans tous les profils de chercheurs d'emploi. Seuls ceux vivant chez leurs parents et les bac + 2 et plus se dis- tinguent en étant plus réticents que les autres à envisager un tel changement. Cette disposition à changer de métier se confirme dans les faits. Au niveau national, “le retour à l’emploi passe dans près de la moitié des cas par une mobilité profession- nelle. C’est vrai en particulier pour ceux qui connaissent des trajectoires “alternance emploi-chômage” ou “passage prolongé par la formation” (Source : Études et recherches- n°11 –Janvier 2019 Pôle emploi). De plus faibles dispositions à changer de métier sont enregistrées dans des métiers qui requièrent des formations longues ou qui relèvent de vocation. 62 % des chercheurs d’emploi estiment qu’il est facile de s’informer sur les sec- teurs et les métiers qui recrutent loca- lement. Il y a peu d’écart de ce point de vue entre les profils. Seuls les chercheurs inscrits à Pôle emploi et ceux qui sont sans emploi enregistrent des taux signi- ficativement plus élevés (respectivement 65 % et 66 %). LA FORMATION : 1ER BESOIN POUR TROU- VER UN EMPLOI FORMATION ET ACCOMPAGNE-4 MENT : DES BESOINS EXPRIMÉS PAR LES CHERCHEURS D’EMPLOI Économie Faible disposition à changer de métier (moins de 55 %) Forte disposition à changer de métier (plus de 80 %) Jardiniers maraîchers Techniciens maintenance Cadres administratifs ou comptables Infirmiers, sages-femmes Ouvriers gros œuvre du bâtiment Plusieurs métiers recherchés Métier inconnu Caissiers, employés de libre-service Vendeurs Serveurs restauration 70% 53% 51% 17% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% vous form er m ieux définir votre projetprofessionnel être davantage accom pagné autre Les besoins pour trouver un emploi qui convient aux chercheurs d’emploi Source : Enquête AudéLor-GECE Source : Enquête AudéLor-GECE NB : Attention ces résultats sont donnés à titre indicatif compte tenu de la faiblesse des effectifs concernés. 6
  • 7. La formation est le 1er besoin exprimé. Cela n’est pas en contradiction avec la conviction de détenir des compétences pour le métier recherché exprimée par 82 % des cher- cheurs d’emploi. En effet, la formation peut également être vue comme nécessaire pour changer de métier, possibilité également largement partagée par les chercheurs d’emploi. Il s’agit ici d’un emploi “qui vous convient” qui peut être dans un autre métier que celui recherché dans l’immédiat. Les deux autres besoins portant sur la dé- finition du projet professionnel et l’accom- pagnement sont également exprimés par plus de la moitié des chercheurs d’emploi. Par rapport à la moyenne, ces 3 besoins sont exprimés de manière plus importante par les niveaux infra bac. Selon les chercheurs d’emploi, 2 raisons dominent pour expliquer les difficultés de recrutement rencontrées par les entre- prises : n le manque d’attractivité des postes (salaires, horaires, conditions de travail…) n et l’accès géographique difficile (entre- prises éloignées, manque de transport en commun…). La question du manque de compétences des chercheurs d’emploi arrive seulement en 3ème position et le manque d’envie de travailler en 4ème . Ces résultats sont très différents du point de vue exprimé par les employeurs. Selon les enquêtes réalisées auprès des em- ployeurs au niveau national par Pôle em- ploi (Éclairages et synthèses n°40 - décembre 2017) et l’Insee (Insee Focus n°106 - 21 décembre 2017), la 1ère raison des difficultés est la “pénurie de for- mation” ou “l’indisponibilité d’une main d’œuvre compétente”. Pour la totalité des chercheurs d’emploi, on retrouve aux 2 premiers rangs des dif- ficultés de recrutement des entreprises les motifs du manque d’attractivité des postes et de l’accès géographique difficile. Le sujet de l’accès géographique devance le manque d’attractivité pour quelques profils : revenus de moins de 1000 € dans le foyer, niveau inférieur au bac ou cher- cheurs depuis 1 an ou plus. En ce qui concerne le manque de compé- tences des chercheurs d’emploi, il est lo- giquement plus fréquemment cité chez les chercheurs de niveau infra bac (59 %) et nettement moins chez les bacs +2 et plus (46 %). MANQUE D’ATTRACTIVITÉ DES5 POSTES : 1ère RAISON DES DIFFICUL- TÉS DE RECRUTEMENT SELON LES CHERCHEURS D’EMPLOI 62% 60% 52% 38% 20% 25% 30% 35% 40% 45% 50% 55% 60% 65% atttractivité des postes accès géographique difficile m anque de com pétences des chercheurs d'em ploi m anque d'envie de travaillerdes chercheurs d'em ploi Les raisons des difficultés de recrutement des entreprises selon les chercheurs d’emploi Source : Enquête AudéLor-GECE 7
  • 8. Économie Le manque d’envie de travailler des cher- cheurs d’emploi est globalement peu cité. Il l’est encore moins par les femmes, les plus de 45 ans, les chercheurs “longue durée” (depuis au moins 1 an) et les bac+2 et plus. Dans le cadre de l’enquête, une sélection de 14 métiers en tension a été proposée aux chercheurs d’emploi. Il leur a été de- mandé de dire s’ils étaient potentiellement disposés (“oui” ou “oui pourquoi pas”) à exercer ces métiers. PARMI 14 MÉTIERS EN TENSION, SEULS 2 MÉTIERS RELATIVEMENT ATTRACTIFS Parmi les 14 métiers en tension proposés, seuls 2 métiers apparaissent relativement “attractifs” auprès de l’ensemble des cher- cheurs d’emploi (au moins 40 % de per- sonnes sont potentiellement prêtes à les exercer). Il s’agit des : n aides à domicile, n agents de propreté. À l’inverse, 5 métiers sont jugés “peu at- tractifs” auprès de l’ensemble des cher- cheurs d’emploi (moins de 25 % de personnes sont prêtes à les exercer). Il s’agit des maçons, des employés de marée, des conducteurs routiers, des sou- deurs/usineurs et des mécaniciens. 7 métiers en tension se situent dans une situation intermédiaire autour de 35 %. DES NUANCES SENSIBLES SELON LES PROFILS DE CHERCHEURS D’EMPLOI Métiers attractifs Le métier d’aide à domicile est jugé attrac- tif par les femmes (50 % d’entre elles), les chercheurs de niveau bac (41 %) et infra bac (50 %) et également les moins de 45 ans. À l’inverse, il ne l’est pas pour les hommes, les plus diplômés (au moins bac+2) et les plus aisés (foyers avec au moins 2000 euros par mois) En ce qui concerne les agents de propreté, l’attractivité concerne aussi bien les hommes que les femmes et les moins de 45 ans. Ils ne sont, en revanche, guère pri- sés par les chercheurs disposant d’un bac et plus et par les plus aisés (foyer avec au moins 2000 euros par mois). 3 autres métiers en tension sont attractifs pour seulement quelques profils : n Pour les diplômés de l’enseignement supérieur et les plus aisés (foyer avec au moins 2000 euros par mois) n Les métiers de la comptabilité n Les informaticiens n Pour les chercheurs d’emploi de ni- veau infra bac : les opérateurs IAA. UNE OUVERTURE SÉLECTIVE6 AUX MÉTIERS EN TENSION M açon Em ployé de m arée Conducteurroutier Soudeur/usineur M écanicien Cuisinier Serveurrestauration Ouvrieragricole Inform aticien M étiers de la com ptabilité Opérateurde production agroalim entaire Technicien de m aintenance Aides à dom icile Agentde propreté 41% 40% 35% 33% 30% 29% 28% 28% 27% 24% 22% 21% 21% 16% Pourcentage de personnes potentiellement prêtes à aller travailler dans 14 métiers en tension Source : Enquête AudéLor-GECE 8
  • 9. Métiers peu attractifs Les 5 métiers jugés globalement peu at- tractifs ne sont pas jugés comme tels par les hommes. Pour ces derniers, les mé- tiers considérés comme peu attractifs sont ceux de cuisiniers et de serveurs. Pour les femmes, on compte 8 métiers peu attrac- tifs : mécanicien, soudeur usineur, conducteur routier, employé de marée, maçon mais aussi informaticien, ouvrier agricole et technicien de maintenance. Il y a donc une perception des métiers en ten- sion fortement marquée par le genre. Par ailleurs, l’âge joue aussi un rôle impor- tant. Ainsi, pour les moins de 30 ans, seuls 2 métiers en tension sont considérés comme peu attractifs les employés de marée et les maçons, contre 8 pour les plus de 45 ans. Le niveau de formation influence aussi l’at- tractivité des métiers en tension. Ainsi, seuls 3 métiers en tension sont jugés peu attrac- tifs par les infra bac : métiers de la compta- bilité, conducteurs routiers et maçons. Pour les bac+2 et plus, le nombre est beau- coup plus important. Ce sont 10 métiers en tension sur 14 qui sont jugés peu attractifs : les 5 métiers jugés peu attractifs par l’en- semble des demandeurs d’emploi ainsi que les opérateurs IAA, les agents de propreté, les cuisiniers, les serveurs et les ouvriers agricoles. L’ATTRACTIVITÉ DES MÉTIERS EN TEN- SION DÉCLINE QUAND LE NIVEAU DE FORMATION S’ÉLÈVE Les profils les plus ouverts aux métiers en tension sont les hommes (“attirés” par au moins 4 métiers en tension), les niveaux infra bac (5 métiers) et les personnes dont les ressources du foyer sont inférieures à 1000 € par mois (4 métiers). 0 1 2 3 4 5 6 moyenne hommes femmes moins de 30 ans 30-45 ans 45 ans et plus inf bac bac bac +2 et plus moins de 1000 € 1000 à 2000 € 2000 € et plus Nombre de métiers en tension jugés “attractifs” (au moins 40 % de personnes prêtes à les exercer) 4 5 4 Source : Enquête AudéLor-GECE 9
  • 10. Économie Les profils les plus fermés aux métiers en tension sont : n les femmes (8 métiers “peu attractifs”), n les 45 ans et plus (8 métiers), n les bac+2 et plus (10 métiers), n les foyers avec plus de 2000 € par mois (10 métiers). Le métier d’origine des chercheurs d’em- ploi influence leur ouverture aux métiers en tension. 10 professions sont ainsi fer- mées aux métiers en tension et seule- ment 5 sont ouvertes. On peut noter que les personnes les plus ouvertes aux mé- tiers en tension sont déjà positionnées sur des métiers qui connaissent des tensions (BTP, transport, restauration). Parmi les moins ouvertes, on note des métiers qui requièrent davantage de di- plômes et de formation longue. Il s’agit aussi de métiers plus féminins et plus ter- tiaires. 0 2 4 6 8 10 12 moyenne hommes femmes moins de 30 ans 30-45 ans 45 ans et plus inf bac bac bac +2 et plus moins de 1000 € 1000 à 2000 € 2000 € et plus Nombre de métiers en tension jugés “peu attractifs” (moins de 25% de personnes prêtes à les exercer) 8 8 10 10 Source : Enquête AudéLor-GECE Faible ouverture aux métiers en tension (plus de 8 métiers jugés “peu attractifs”) Forte ouverture aux métiers en tension (plus de 5 métiers jugés “attractifs”) Techniciens de maintenance Secrétaires Techniciens administratifs et/ou comptables Cadres administratifs et/ou comptables Caissiers, employés de libre-service Vendeurs Attachés commerciaux et représentants Assistantes maternelles Professionnels de l'action sociale Infirmiers, sages-femmes Ouvriers du gros œuvre du bâtiment Ouvriers du second œuvre du bâtiment Conducteurs de véhicules Cuisiniers serveurs de la restauration Aide à la lecture : Les chercheurs d’emploi qui recherchent dans les métiers de vendeur sont faiblement ouverts aux métiers en tension (plus de 8 métiers jugés peu at- tractifs). Source : Enquête AudéLor-GECE NB : Attention ces résultats sont donnés à titre indicatif compte tenu de la faiblesse des effectifs concernés. 10
  • 11. Jeunes (moins de 30 ans) n Recherches de CDD plus fréquentes mais aussi de temps plein n Recherches géographiques plus larges et beaucoup plus enclins à déménager n Motivations de recherche d’emploi identiques à la moyenne (revenus et épanouissement) n Plus ouverts aux métiers en tension (11 métiers/14) n Moins de contraintes personnelles n Recherche d’emploi plus facile à vivre et plus optimistes sur leur avenir Femmes n Temps partiel davantage recherché (mais seulement 27 %) n Recherche géographique moins large et peu enclines à déménager (25%) n Plus de contraintes personnelles et familiales n Ouverture plus rare aux métiers en tension (2 métiers/14) n Travail plus difficile à trouver ; recherche d’emploi plus difficile à vivre Hommes n Temps plein davantage recherché (67 %) n Périmètre de recherche plus large (23% hors du pays de Lorient) et plus enclin à déménager (41 %) n Plus ouverts aux métiers en tension (4/14) n Travail plus facile à trouver ; recherche d’emploi plus facile à vivre (42%) Niveaux infra bac n Recherche d’intérim plus fréquente (22 %) n Motivations de recherche d’emploi identiques (revenus et épanouissement) n Ouverts aux métiers en tension (7 métiers/14) n Plus facile de trouver du travail n Difficultés de recrutement : manques de compétences ou d’envie plus souvent évoqués n Davantage de besoins de formation et de conseil n Recherche d’emploi plus souvent très difficile à vivre (21 %) Bac +2 et plus n Sentiment plus fort de détenir les compétences pour exercer le métier recherché n Périmètre plus large et plus enclin à déménager n Moins mobiles professionnellement n Très peu ouverts aux métiers en tension (2/14) n Moins de contraintes familiales n Difficile de trouver du travail dans leur secteur/métier ZOOMS SUR LES SPÉCIFICITÉS PAR PROFIL 11
  • 12. ENQUÊTE CHERCHEURS D’EMPLOI : 8 ÉLÉMENTS À RETENIR 12 avenue de la Perrière 56324 Lorient cedex 02 97 12 06 40 www.audelor.com Contact : Gilles Poupard 02 97 12 06 67 Directeur de la publication : Philippe Leblanche - ISSN 2118-1632 66 Rue des Polieux, 35000 Rennes 02 23 30 77 32 www.gece.fr Pour télécharger les communications d'AudéLor : www.audelor.com 600 chercheurs d’emploi enquêtés 70% sont prêts à changer de métier ou de secteur 52% des chercheurs d’emploi expriment des difficultés à trouver un emploi 33% connaissent des contraintes personnelles selon eux, les deux premières raisons des difficultés de recrutement sont l’attractivité des postes et l’accès géographique difficile parmi 14 métiers en tension seuls 2 sont jugés globalement attractifs L’attractivité des métiers en tension est plus faible pour les jeunes, les diplômés du supérieur et les familles les plus aisées pour 48% des chercheurs d’emploi, la recherche d’emploi s’effectue dans la commune de résidence ou les communes limitrophes