SlideShare une entreprise Scribd logo
Dossier 1 :
Analyse statistique de mon jeu
en badminton
Loan MICHON
L1 STAPS LYON1
Cours de spécialité : JC WECKERLE
Analyse statistique et définition de son style de jeu en
badminton (MICHON Loan)
Objectif de
l’analyse:
Déterminer son
style de jeu,
réfuter ou
confirmer
l’hypothèse
initiale.
GALIGNÉ Dorian
MICHON Loan
Les types de données à
prendre en compte: L’analyse
se basera sur deux match de
21 pts contre deux adversaires
différents. Les données
disponibles correspondent au
dernier coup que j’ai effectué
me permettant de gagner ou
concéder le point. La zone de
volant marqué ou encaissé est
connu. Le style de jeu de
l’adversaire n’est pas connu à
l’avance.
Set 1: Moi 15 - 21 Julien.
Set 2: Moi 16 - 21 Yohan.
Hypothèse: Par simple
connaissance de soi et
sans avoir recourt à
quelle qu’analyse qu’il
soit, je définirais mon
jeu de badiste comme
attaquant fonceur face
à un rapport de force
favorable et comme
attaquant placeur, par
adaptation, face à un
rapport de force
défavorable. (Selon les
styles de jeu définis par
Doriane GOMET)
Problématique: Après
une pratique du
badminton depuis
plusieurs années dans le
cadre scolaire et en
s’appuyant uniquement
sur des données
statistiques de terrains, il
est légitime de
s’interroger sur la nature
de son style de jeu.
Pour répondre à cette problématique nous procéderons en trois temps d’analyse, un premier basé sur les
coups, un second sur les zones de jeu et un troisième sur les zone exploitées selon les différents coups qui
provoquent un point marqué ou concédé. Chaque partie sera subdivisée en deux parties distinctes pour me
permettre d’utiliser les données des deux sets regroupés pour une première analyse et de les confronter dans
une deuxième.
Analyse des différents coups effectués lors des deux Sets
0 10 20
Smash
Drive
Rush
Amortie
Service court
Dégagé
Contre amortie
Lob
Service long
Revers
Coups gagnants encaissés
Défense
Fréquence de chaque frappe
achevant un point (Total=73)
0
5
10
15
20
Efficacité des frappes
Faute provoquée Gagnante Perdante
D’un premier point de vue général 5 finalités
d’échange sortent du lot. Les coups de défense, les
coups gagnants encaissés, les lobs, les amorties et
les smashs.
On peut donner une première interprétation global
qui donnerait un penchant pour un jeu d’attaque
placé tout en alliant une capacité de défense
« litigieuse » pour un nombre de coups de défense
et de points gagnants encaissés proches.
Il semble tout de même important d ’analyser
l’efficacité de ces coups.
On remarque tout d’abord que 100% des coups de défense sont perdants
avec 13 réalisations.
Les smashs eux sont d’autant plus efficaces et constituent une vraie arme
d’attaque avec un taux de réussite de 69%. Cependant seul 23% des smashs
sont des coups gagnants.
La majorité des points marqués en smashs sont des fautes provoquées, 46%,
un jeu de killer pure s’éloigne donc un peu du profil. D’autant plus que les
coups de Rush et Drive ont été extrêmement peu utilisés.
Le jeu défensif apparait clairement comme un point faible avec plus de 18%
de points gagnants encaissés sur l’ensemble des coups et 17 points perdus sur
des coups de défense, pour un total de 30 points perdus sur 2 set en défense.
Type de frappe Smash Drive Rush Amortie Service court Dégagé
Contre
amortie Lob Service long Revers
Coups
gagnants
encaissés Défense
Faute provoquée 46% 6 100% 1 045% 5 50% 2 0 033% 3 0 0 0 0
Gagnante 23% 3 050% 1 45% 5 0100%. 1 044% 4 0 0 0 0
Perdante 31% 4 050% 1 10% 1 50% 2 0100% 1 23%. 2 0100% 1 100% 13 100% 17
Efficacité des frappes et pourcentage SET 1+2
En ce qui concerne les coups d’un attaquant un peu plus placeur (amorties,
contres amorties, lobs, dégagés) les statistiques sont très bon avec plus de 90%
de points gagnés sur les amorties, 77% pour les lobs. Les contres amorties et
dégagés sont plus discrets en terme de fréquence mais ce sont des frappes qui
pourront être exploitées d’avantages.
Pour conclure sur cette première analyse de coups un jeu
d’Attaquant placeur semble émerger de part les smashs, amorties
et lobs qui constituent un véritable point d’appui pour mon jeu.
Cependant si l’on se fie à la définition d’un attaquant placeur
selon GOMET la défense doit faire partie de ses atouts.
Opposition et analyse des différents coups des Sets 1 et 2
Type de frappe SET1 Smash Drive Rush Amortie Service court Dégagé
Contre
amortie Lob Service long Revers
Coups
gagnants
encaissés Défense
Faute provoquée 55%. 6 75%. 325%. 1 75%. 2
Gagnante 9%. 1 50%. 1 25%. 1
Perdante 36%. 4 50%. 1 75%. 2 100%. 1 25%. 1 100%. 8 100%. 4
Total 11 1 4 3 1 3 8 4
Type de frappe SET2 Smash Drive Rush Amortie Service court Dégagé
Contre
amortie Lob Service long Revers
Coups
gagnants
encaissés Défense
Faute provoquée 28%. 2 100%. 1 100%. 1 16,5% 1
Gagnante 100%. 2 100%. 1 57%. 4 66% 4
Perdante 15%. 1 17% 1 100%. 1 100%. 5 100%. 13
Total 2 1 7 1 1 6 1 5 13
Efficacité des frappes et pourcentage SET 1 et 2
0
2
4
6
8
10
Efficacité des frappes SET1
Faute provoquée Gagnante Perdante
0
5
10
15
Efficacité des frappes SET2
Faute provoquée Gagnante Perdante
Set 2Set 1
Sur ce premier Set mes atouts ont été le smash
avec 65% de réussite, les amorties avec 100% de
réussite et les lobs avec 75% de réussite. En terme
d’efficacité le nombre de coups gagnants pour ces
frappes reste négligeable par rapport aux fautes
qu’ils ont provoqué, il est tout de même difficile
de parler d’un jeu d’attaquant fonceur, de killer
avec si peu de coups gagnants. Un jeu défensif est
également difficile à envisager dû aux 8 coups
gagnants encaissés et aux 4 frappes défensives
ratées. Elles représentent plus de 50% des points
perdus.
Concernant ce deuxième Set contre yohan, un facteur prépondérant est à prendre en compte, c’est un joueur
de National 2, je me suis donc retrouvé dans un rapport de force défavorable. J’ai très vite compris que chaque
coup « moyen » de ma part allait entrainer la perte du point. On retrouve parmi mes 3 coups forts le smash en
grand manque de fréquence par rapport au Set 1 avec seulement 2 points qui se sont terminés avec un
smash, l’efficacité est tout de même de 100%. Le jeu de yohan m’a clairement empêché de développer un jeu
centré sur le smash comme dans le Set 1, dans le sens où je n’ai pas réussi à me créer un nombre important
d’occasions, on remarque une nette adaptation à cette situation de difficulté par une efficacité remarquable
des amorties (85%) pour 7coups joués ainsi que des lobs (82%) pour 6 coups joués. À eux deux ils
représentent 11 des 16 points marqués contre yohan, soit presque 70% des points marqués. On peut observer
le développement d’un jeu un peu plus subtile qu’au Set 1. La défense reste encore en avant par son manque
réussite, 13 pts perdus en défense et 5 coups gagnants encaissés, soit plus de 85% des points perdus.
Pour conclure sur cette deuxième analyse de coups, on peut
observer deux styles de jeux légèrement différents entre le
Set 1 et 2, le premier étant plus axé sur un jeu d’attaques
placés sans avoir de bons statistiques sur des coups de killer.
Lors du deuxième Set le manque de temps entre les frappes
ma contraint à développer un jeu plus lent, plus subtile en
utilisant d’avantages des coups pour faire déplacer
l’adversaire. La défense quand à elle est aussi bien médiocre
au premier qu’au deuxième Set. Une tendance de
« mauvais » attaquant placeur se dégage de part les types de
frappes efficaces et la mauvaise défense qui se confirme
quelque soit le Set.
Analyse spatial de mon jeu lors des deux Sets
Type de
frappe
points
marqués
Rou
ge Vert Bleu
Bleu
clair Rose
Jaun
e Gris
Mar
ron
Viol
et
Tota
l
Smash 2 2 2 2 1 9
Drive 1 1
Rush 1 1
Amortie 3 5 2 10
Service
court 2 2
Dégagé 1 1
Contre
amortie
Lob 1 3 3 7
Service long
Revers
Coups
gagnants
encaissés
Défense
ratée
Total 3 6 5 4 1 3 6 3 31
Pourcentage 10% 20% 16% 12% 3% 10% 19% 10%
100
%
Type de
frappe ratée
Rou
ge Vert Bleu
Bleu
clair Rose
Jaun
e Gris
Mar
ron
Viol
et
Tota
l
Smash 1 2 1 4
Drive
Rush 1 1
Amortie 1 1
Service
court 2 2
Dégagé
Contre
amortie 1 1
Lob 1 1 2
Service long
Revers 1 1
Coups
gagnants
encaissés 4 1 2 1 1 2 2 13
Défense
ratée 4 2 2 2 2 3 1 1 17
Total 8 5 4 3 9 6 1 5 1 42
Pourcentage 19% 12% 10% 7% 21% 14% 2% 13% 2%
100
%
Procédons dans un premier temps par l’analyse des zones des points concédés,
indicateurs du jeu défensif. D’une vue global les points sont plutôt bien répartis entre les
zones de fond de court, de mi court et du filet. Les zones grise et violette ne
représentent que 4% des points concédés, cela témoigne d’une bonne capacité de
déplacement sur les zones courtes extérieurs.
En revanche les 3 zones centrales (vert, rose, marron) représentent 46% des points
perdus dont seulement 4 pts sur 13 sont des coups gagnants de l’adversaire. Le manque
de réussite est total dans cette zone centrale. On peut y associer un manque d’efficacité
dans le dernier coup qui traduit une éventuelle précipitation pour jouer le coup suivant.
En ce qui concerne les zones extérieurs de fond de court la rouge comporte 19% des
points perdus, c’est une zone généralement sensible pour les badistes droitier. Pas de
surprise sur cette analyse défensive, à part le bon point d’une défense correct au filet le
reste semble plutôt médiocre et s’opposer à jeu de défenseur.
Penchons nous maintenant sur les points marqués, indicateurs du jeu offensif.
Deux éléments sautent aux yeux, les zones bleu clair et jaune ne comportent
qu’un seul point marqué (3%), elles apparaissent comme des zones difficilement
atteignables ou peu efficaces contre ses deux adversaires. Le deuxième élément
rend compte des 3 zones du mi court qui contiennent 15% des points marqués.
Cette statistique rend compte d’un jeu placé en fond de court et au filet. Il est
également important de noter que les 3 zones centrales (marron, rose, vert)
représentent 51% des points marqués où les amorties et les lobs sont fortement
présents. On peut interpréter cela par une bonne utilisation de l’espace de jeu
adverse, marquer un coup gagnant ou une faute provoquée en Lob ou amortie
demande une bonne vision des déplacements adverse, on retrouve cette notion
de subtilité, de finesse dans le jeu offensif.
Remarquons que le couloir de fond de court n’est
jamais sollicité, que ce soit en jeu défensif ou
offensif. Difficile d’interprétation mais on peut faire
l’hypothèse d’une stratégie adverse non basé sur un
jeu extrêmement long et d’une potentielle bonne
défense adverse sur le jeu long.
Pour conclure cette analyse spatiale, un jeu offensif
en finesse et placé semble dominer le jeu
d’attaque, les rushs et drives toujours absents des
débats. Le jeu défensif lui est moyen, par rapport à
l’analyse défensive des coups effectués
précédemment un bon point de défense et tout de
même à noter sur les zones extérieurs au filet et sur
le couloir fond de court.
Zones sensibles aux points encaissés Zones sensibles aux points marqués
Opposition et analyse spatiale de mon jeu des Sets 1 et 2
0
1
2
3
4
5
6
7
Efficacité des différentes zones de
jeu Set1
Nombre de fautes provoquées
Nombre de coups gagnants
Nombre de fautes réalisées
Nombre e coups gagnants encaissés
0
1
2
3
4
5
Efficacité des différentes zones de
jeu Set2
Nombre de fautes provoquées
Nombre de coups gagnants
Nombre de fautes réalisées
Nombre e coups gagnants encaissés
Sur ce premier set en terme de jeu défensif la zone rose ressort comme la plus sensible avec 6
fautes réalisées, c’est la zone centrale du terrain, un manque de lucidité y est surement associé
car c’est une zone où la totalité des coups d’attaques où de mise en jeu doivent être réussi, c’est
aussi le seul endroit du terrain où il est difficile de se faire prendre de vitesse, j’en déduis un
comportement trop engagé vers l’attaque avec une précipitation non contrôlée du geste
entraînant la faute. Cette analyse élimine différents profils dont le défenseur prudent qui
assure ses frappes et se laissant du temps pour se replacer. Mais aussi éventuellement celui de
l’attaquant fonceur qui doit réussir presque 9 fois sur 10 une tentative d’attaque dans cette
zone.
On retrouve ce manque de lucidité sur l’ensemble du terrain à défendre avec les zone rouge,
verte, bleu, grise ou même violette où seulement 23% des points sont marqués. Un effort de
déplacement vers les zones sensibles du terrains est réel, hélas cela ne se poursuit pas sur les
zones un peu plus centrale du terrain. Mais l’on retenir que lors de ce premier set un effort
défensif à été mis en place, certes trop peu performant.
Concernant le deuxième set on peut observer un tout autre profil. Cette fois la zone la plus
sensible est la rouge, zone longue du revers. Yohan à su dès le début du match comment me
mettre en difficulté sur mon service et a su exploiter cette zone sensible. Presque 25% de ses
points ont été marqués dans cette zone. Cette fois l’effort défensif au niveau des zones
sensibles n’a pas suffit et le nombre de fautes sur les zones rouge, verte, bleu, grise est passé
de 1 au premier set à 9 au deuxième. Il est clair que la défense n’était pas au rendez-vous,
mais pourtant le jeu d’attaque mit en place à été d’autant plus efficace qu’au premier set. Les
zones marron et verte comprennent 56% des points marqués, alors que ce ne sont pas les
zones qui permettent de faire bouger le plus son adversaire. J’en déduis une utilisation plus
réfléchis de l’espace en fonction du type d’adversaire. Lors du set 1 les points marqués sont
beaucoup plus étalés sur l’ensemble du terrain et avec une efficacité moindre. J’ai su adapter
mon jeu de précision pour essayer d’embêter d’avantage un adversaire qui me mettait en
difficulté contrairement au premier set où j’ai cherché à avoir un rapport de force supérieur
à mon adversaire, sans succès. Un profil mixte entre semi attaquant placeur et attaquant
fonceur se dessine sur le premier set. En revanche sur le deuxième set le jeu offensif à
clairement penché sur l’attaquant placeur sans pour autant avoir une bonne défense.
Analyse des zones exploitées selon les différents points manqués lors
des deux Sets
2
1
1
1
Points encaissés en zone
verte
Défense ratée Revers
Smash gagnant Smash raté
44
Points encaissés en zone
rouge
Défense ratée Smash gagnant
22
Points encaissés en
zone bleu
Défense ratée Smash gagnant
2
1
Points encaissés en zone
bleu clair
Défense ratée Smash gagnant
2
2
2
1
1
1
Points encaissés en zone rose
Défenses ratée Smash raté
Service court raté Rush raté
Rush gagnant Lob raté
3
2
1
Points encaissé en zone
jaune
Défense ratée Smash gagnant
Smash raté
1
Point encaissé en
zone grise
Défense ratée
1
1
1
2
Points encaissés en
zone marron
Défense ratée Amortie raté
Lob raté Amortie gagnant
1
Point encaisssé en
zone violette
Contre amortie
Commençons par une première analyse
des zones de fond de court, de mi- court et
au filet. En fond de court le coup de
défense ratée représente presque 50%
des points perdus dans cette zone. Les
adversaires sont capables de marquer avec
4 coups différents dans cette zone ce qui
reste tout de même important et ne
témoigne pas d’une défense de fer. Sur
ces 17 points concédés seul 1 relate d’un
coup d’attaque manqué (smash), on peut
en déduire une bonne capacité
d’exploitation des volants d’attaques de
fond de court.
En revanche, la zone mi courte sur ses 18
points perdus en contient 7 qui résultent
de frappes offensives ou de mise en jeu
(smash, amortie, lob, service court). Le jeu
d’attaques placées ou forcées est en
difficulté dans ce jeu mi court. Le jeu au
filet justifie encore ce manque d’efficacité
en jeu d’attaque placé avec 1 amortie et 1
lob raté dans la zone marron et 1 contre
amortie dans la zone violette. La défense
vient pêcher légèrement dans la zone
marron pour 1 défense ratée et 2 amorties
gagnants.
En ce qui concerne le jeu latéral on peut
tout de suite noter un grand manque
d’efficacité dans les 3 zones centrales
(verte, rose, marron). Non seulement le
nombre de points encaissés est
important mais la variété des coups est
déconcertante, je suis capable
uniquement dans ces zones centrales de
rater 1 amortie, 2 lobs, 3 smashs,1 rush,
mais aussi d’encaisser des coups
gagnants, 2 amorties, 1 rush, 1 smash. 5
coups défense ratées sont également
présents ce qui représente 8 types coups
différents me faisant perdre des points
dans une zone centrale du terrain. Cela
donne une arme de taille à mon
adversaire. D’une manière un peu plus
précise seul 4 de ses 19 points encaissés
sont des frappes d’attaques, la défense
étant en en grande difficulté dans cette
zone, les fautes d’attaques restent tout
de même « corrects ».
Si l’on se penche sur les zones de
manière individuelle 3 contiennent plus
de 8 points concédés. Ce sont les zones
rouge, rose et jaune. On peut en isolé
différents points faibles dont les volants
longs sur le revers, mi court croisés sur
sur le coup droit et centrale sur le joueur.
Le rapport coups gagnants encaissés sur
coups ratés s’équilibre dans chaque zone
excepté la zone centre centrale rose où
le nombre de coups ratés représente
90% du total des points concédés.
Un jeu d’attaquant semble prédominer
sur un jeu de défenseur de part le
nombre de zone élevée qui comportent
souvent plus de 50% de coups ratés.
Analyse des zones exploitées selon les différents points marqués lors
des deux Sets
1
1
1
2
1
Points marqués en zone
verte
Smash gagnant
Smash faute provoquée
Lob gagnant
Lob faute provoquée
dégagement faute provoquée
1
1
1
Points marqués en zone rouge
Smash gagnant Smash faute provoquée
Lob gagnant
1
12
1
Points marqués en zone
bleu
Smash gagnant
Smash faute provoquée
Lob gagnant
Lob faute provoquée
22
Points marqués en
zone rose
Service court
Smash faute provoquée
1
Point marqué en zone
jaune
Smash faute provoquée
2
1
Points gagnés en zone
grise
Amortie gagnant
Amortie faute provoquée
2
3
1
Points marqués en zone marron
Amortie gagnant
Amortie faute provoquée
Rush gagnant
1
1
1
Points marqués en zone violette
Amortie gagnant Amortie faute provoquée
Drive faute provoquée
D’une vue globale on peut remarquer que les 3 zones de fond de court possèdent de 3 à 5
frappes différentes, notamment en zone verte. Cela témoigne d’une bonne capacité
technique à effectuer différentes frappes pour se donner un maximum de solutions
offensives. C’est une caractéristique que l’on retrouve chez l’attaquant placeur et un peu
chez le défenseur opportuniste.
Les zones jaune et bleu clair témoignent d’une difficulté à jouer sur des zones extérieurs mi
courtes, seulement 1 point à été marqué dans ces zones.
L’efficacité des mes coups d’attaques se fait sentir essentiellement sur les zones bleu, verte
et marron où le nombre de points marqués en smash, amorti et lob est important. Ces zones
témoignent d’un jeu certes placé mais pas uniquement car les deux zones bleu clair et jaune
sont exploitées par un attaquant placeur. Un jeu d’attaquant non pas totalement fonceur
ou placeur mais engagé peu être déduit de ces analyses.
Pour conclure sur cette
analyse à la fois spatial et
quantitative des différents
coups marqués et encaissés
un profil de jeu se dessine
du point de vu de
l’utilisation de son bagage
technique et de l’espace
adverse disponible. La
diversité des coups marqués
dans une zone particulière
donne un avantage en
terme de solutions
techniques à une situation
de jeu. Cependant certaines
zones restent sensibles que
ce soit en situations
défensives ou offensives.
Des points faibles
apparaissent sur les
capacités défensives en
zones rouge, rose et jaune.
Opposition et analyse spatiale des points marqués sur les Sets 1 et 2
11
Zones d'efficacité du
smash set2
Zone bleue Zone rouge
2
4
Zones d'efficacité de
l'amortie set 2
Zone grise Zone marron
1
3
1
Zones d'efficacité du
lob set 2
Zone rouge Zone verte Zone bleue
1
2
1
2
1
Zones d'efficacité du
smash set 1
Zone rouge Zone verte Zone bleue
Zone rose Zone jaune
2
1
1
Zones d'efficacité de
l'amortie set 1
Zone grise Zone marron
Zone violette
11
Zones d'efficacité du
lob set 1
Zone verte Zone bleue
Cette partie de confrontation spatiale
des points marqués entre le set 1 et 2
va nous permettre de nous rapprocher
le plus possible de mes réels atouts
d’attaques en fonction de l’adversaire.
Seul les smashs, amorties et lobs sont
analysés car ce sont les plus
représentatif des mes points forts
d’attaque.
Notons instantanément que la
différence spatiale majeure entre les
deux sets se fait sur le smash, 3 zones
supplémentaires (vert, jaune et rose)
sont efficaces pour le smash au set 1.
On retrouve cette difficulté à imposer
son jeu centré sur le smashs au
deuxième set où les deux zones les plus
efficaces pour le smash au set 1 (rose et
verte) n’ont même pas été efficace
même une seule fois au set 2. Le niveau
de l’adversaire au set2 peu expliquer le
manque de réussite dans ces deux
zones.
Concernant les amorties, au set 1, 3
zones sont efficaces contre 2 au set 2.
Mais notons que la zone marron à été 4
fois plus efficace au deuxième set
qu’au premier.
Nous pouvons faire la même analyse
en ce qui concerne les lobs. La zone
verte à été 3 fois plus efficace sur le
set 2, et une troisième zone (rouge) à
même été trouvée. Ces deux zones
verte et marron sont des zones
longues et courtes mais elles restent
centrale. La précision des coups
d’attaques est précise mais pas à
100%, pourtant leur efficacité est
importante face à un bon adversaire.
J’en déduis une bonne analyse de
l’espace occupé par l’adversaire avec
une bonne estimation de ses temps
de déplacement allié à la capacité de
jouer sur des zones plus facile à
atteindre me permettant de garder
de la sécurité dans mon jeu.
La volonté de marquer des points en
smash au premier set sur près de 5
zones du terrains confirme la volonté
de s’imposer en force face à
l’adversaire.
Opposition et analyse spatiale des points encaissés sur les Sets 1 et 2
11
Points perdus en zone
verte set1
Smashs gagnants encaissés
Smash raté
1
2
2
1
1
1
Points perdus en zone rose set1
Smash gagnant encaissé Smashs ratés
Services courts ratés Défense ratée
Rush gagnant encaissé Rush raté
2
1
Points perdus en zone
marron set1
Amorties gagnants encaissés Lob raté
11
Points perdus en zone rose set2
Lob raté Défense ratée
11
Points perdus en zone
marron set2
Défense ratée Amortie raté
Analysons dans cette dernière partie les zones qui sont précédemment apparus sensibles en terme de points encaissés mais aussi par leurs placements centraux sur le terrain. L’opposition
de la zone rose entre le set 1 et 2 semble essentielle. Cette zone contient à elle seule 6 façons de perdre un point sur le premier set. Contre seulement 2 façons au deuxième set. Le
nombre de points gagnants encaissés est passé de 2 à 0, c’est une zone donc globalement bien défendu dans le sens ou je suis rarement pris de vitesse dans cette zone ce qui est plutôt
normal pour la zone la plus centrale du terrain. Comme analysé précédemment le nombre de fautes réalisées sur des frappes offensives est élevé au set 1 avec 6 frappes et chute à 1
frappe au set 2. L’efficacité des frappes offensives depuis la zone rose à été nettement améliorée au deuxième set. La défense apparait cette fois moins en difficulté que les coups
offensifs sur cette zone qui apparait comme clé dans mon jeu.
On peut encore le démontrer avec l’analyse des deux autres zones (verte et marron). Elles comportent 3 coups gagnants encaissés sur le premier set contre aucun lors du deuxième set.
On peut en conclure que lors d’un rapport de force équilibré la défense dans ces zones centrales est moins bonne que lors d’un rapport de force désavantageux. Cela peu paraître
contradictoire mais je fais l’hypothèse d’un potentiel manque d’intelligence de jeu lorsque je joue contre un adversaire qui se rapproche de mon niveau de jeu.
2
1
Points perdus en zone verte
set2
Défenses ratées Revers raté
Conclusion
Mon jeu présente des caractéristiques
différentes selon le set et donc selon
l’adversaire.
Cependant une tendance générale
domine les analyses, c’elle d’un jeu
d’attaquant engagé qui va se rapprocher
d’un jeu d’attaque placé. Sur le plan
offensif on peut parler d’un profil
d’attaquant placeur de part la
fréquence et l’efficacité des coups
d’attaques notamment avec les
amorties, lobs et smashs qui sont de
réels points d’appuis dans mon jeu.
L’efficacité de ces coups restent
cependant incertaine et peut varier
considérablement selon l’adversaire et
ma forme actuelle.
En revanche le jeu défensif est trop
décevant pour rentrer totalement dans
le profil d’attaquant placeur malgré
quelques points positifs dont une bonne
défense au filet.
Un jeu plus risqué vers l’attaque à pu être observé au premier set notamment avec
une bonne efficacité du smash et un rush témoignant d’un profil se rapprochant d’un
attaquant fonceur.
L’hypothèse de départ ne peut être que partiellement validée dans le sens ou une
réelle adaptation de jeu positive existe lorsque le rapport de force devient
défavorable, mais l’on ne peut parler d’un réel jeu d’attaquant fonceur ou placeur.
Pour conclure je définirais mon profil de jeu comme un attaquant engagé penchant
légèrement plus du côté placeur que fonceur. Le profil défensif s’équilibre entre
attaquant fonceur et placeur de part des zones difficiles à défendre (attaquant
fonceur) notamment en revers, mais surtout par un manque d’efficacité lors de
situations d’attaques en zone centrale du terrain (attaquant placeur).
Je rajouterais qu’un manque de lucidité se fait sentir lors de situation d’attaques
centrales entrainant l’échec de la frappe. On a pu remarquer une adaptation positive
face à un niveau adverse nettement supérieur.
Un manque de réflexion de jeu existe également lorsque l’adversaire possède un
niveau semblable au miens ou je persiste à vouloir remporter des points en utilisant
la force.

Contenu connexe

Tendances

Notions tactiques en badminton
Notions tactiques en badmintonNotions tactiques en badminton
Notions tactiques en badminton
jc WECKERLE
 
Entraîner la stratégie en badminton
Entraîner la stratégie en badmintonEntraîner la stratégie en badminton
Entraîner la stratégie en badmintonjc WECKERLE
 
Coordination et vitesse du smash
Coordination et vitesse du smashCoordination et vitesse du smash
Coordination et vitesse du smash
jc WECKERLE
 
Les frappes à mi-court
Les frappes à mi-courtLes frappes à mi-court
Les frappes à mi-court
jc WECKERLE
 
Exemple de cycle badminton niveau 2
Exemple de cycle badminton niveau 2Exemple de cycle badminton niveau 2
Exemple de cycle badminton niveau 2
jc WECKERLE
 
Badminton numérique
Badminton numériqueBadminton numérique
Badminton numérique
jc WECKERLE
 
Cycle de badminton N4, exemple 1
Cycle de badminton N4, exemple 1Cycle de badminton N4, exemple 1
Cycle de badminton N4, exemple 1
jc WECKERLE
 
Exemple de cycle N3, seconde.
Exemple de cycle N3, seconde. Exemple de cycle N3, seconde.
Exemple de cycle N3, seconde.
jc WECKERLE
 
Utilité du coaching - efficacité raquette connectée
Utilité du coaching - efficacité raquette connectéeUtilité du coaching - efficacité raquette connectée
Utilité du coaching - efficacité raquette connectée
jc WECKERLE
 
Les frappes de fond de court au badminton
Les frappes de fond de court au badmintonLes frappes de fond de court au badminton
Les frappes de fond de court au badminton
jc WECKERLE
 
Les prises de raquette
Les prises de raquetteLes prises de raquette
Les prises de raquette
jc WECKERLE
 
Analyse technique de mon service. r.carin
Analyse technique de mon service. r.carinAnalyse technique de mon service. r.carin
Analyse technique de mon service. r.carin
jc WECKERLE
 
Real madrid-attacking-session-practice-4of4
Real madrid-attacking-session-practice-4of4Real madrid-attacking-session-practice-4of4
Real madrid-attacking-session-practice-4of4
Michail Tsokaktsidis
 
98 ejercicios de entrenamiento de fútbol.
98 ejercicios de entrenamiento de fútbol. 98 ejercicios de entrenamiento de fútbol.
98 ejercicios de entrenamiento de fútbol.
Diego Menino
 
20 ejercicios-de-contraataque-en-espacio-reducido-autoguardado
20 ejercicios-de-contraataque-en-espacio-reducido-autoguardado20 ejercicios-de-contraataque-en-espacio-reducido-autoguardado
20 ejercicios-de-contraataque-en-espacio-reducido-autoguardado
Marcio De Rocha
 
DYNAMICALLY-TACTICAL GEOMETRY in my SYSTEMS OF PLAY and APPLIED MATHEMATIC in...
DYNAMICALLY-TACTICAL GEOMETRY in my SYSTEMS OF PLAY and APPLIED MATHEMATIC in...DYNAMICALLY-TACTICAL GEOMETRY in my SYSTEMS OF PLAY and APPLIED MATHEMATIC in...
DYNAMICALLY-TACTICAL GEOMETRY in my SYSTEMS OF PLAY and APPLIED MATHEMATIC in...
Branko Nikovski
 
Fiche de seance technique
Fiche de seance techniqueFiche de seance technique
Fiche de seance technique
pilouski3
 
Protocolo Guia para a Observação dos Adversários
Protocolo Guia para a Observação dos AdversáriosProtocolo Guia para a Observação dos Adversários
Protocolo Guia para a Observação dos Adversários
Fundação Real Madrid
 
Caracteristicas de juego del sistema 1 4-2-3-1
Caracteristicas de juego del sistema 1 4-2-3-1Caracteristicas de juego del sistema 1 4-2-3-1
Caracteristicas de juego del sistema 1 4-2-3-1
Alvaro Herrera Arce
 
MESOCICLO ATAQUE DIRECTO @ NANDO RODRIGUEZ @ DEPOR
MESOCICLO ATAQUE DIRECTO @ NANDO RODRIGUEZ @ DEPORMESOCICLO ATAQUE DIRECTO @ NANDO RODRIGUEZ @ DEPOR
MESOCICLO ATAQUE DIRECTO @ NANDO RODRIGUEZ @ DEPOR
Yonanca.com Futbol Studio
 

Tendances (20)

Notions tactiques en badminton
Notions tactiques en badmintonNotions tactiques en badminton
Notions tactiques en badminton
 
Entraîner la stratégie en badminton
Entraîner la stratégie en badmintonEntraîner la stratégie en badminton
Entraîner la stratégie en badminton
 
Coordination et vitesse du smash
Coordination et vitesse du smashCoordination et vitesse du smash
Coordination et vitesse du smash
 
Les frappes à mi-court
Les frappes à mi-courtLes frappes à mi-court
Les frappes à mi-court
 
Exemple de cycle badminton niveau 2
Exemple de cycle badminton niveau 2Exemple de cycle badminton niveau 2
Exemple de cycle badminton niveau 2
 
Badminton numérique
Badminton numériqueBadminton numérique
Badminton numérique
 
Cycle de badminton N4, exemple 1
Cycle de badminton N4, exemple 1Cycle de badminton N4, exemple 1
Cycle de badminton N4, exemple 1
 
Exemple de cycle N3, seconde.
Exemple de cycle N3, seconde. Exemple de cycle N3, seconde.
Exemple de cycle N3, seconde.
 
Utilité du coaching - efficacité raquette connectée
Utilité du coaching - efficacité raquette connectéeUtilité du coaching - efficacité raquette connectée
Utilité du coaching - efficacité raquette connectée
 
Les frappes de fond de court au badminton
Les frappes de fond de court au badmintonLes frappes de fond de court au badminton
Les frappes de fond de court au badminton
 
Les prises de raquette
Les prises de raquetteLes prises de raquette
Les prises de raquette
 
Analyse technique de mon service. r.carin
Analyse technique de mon service. r.carinAnalyse technique de mon service. r.carin
Analyse technique de mon service. r.carin
 
Real madrid-attacking-session-practice-4of4
Real madrid-attacking-session-practice-4of4Real madrid-attacking-session-practice-4of4
Real madrid-attacking-session-practice-4of4
 
98 ejercicios de entrenamiento de fútbol.
98 ejercicios de entrenamiento de fútbol. 98 ejercicios de entrenamiento de fútbol.
98 ejercicios de entrenamiento de fútbol.
 
20 ejercicios-de-contraataque-en-espacio-reducido-autoguardado
20 ejercicios-de-contraataque-en-espacio-reducido-autoguardado20 ejercicios-de-contraataque-en-espacio-reducido-autoguardado
20 ejercicios-de-contraataque-en-espacio-reducido-autoguardado
 
DYNAMICALLY-TACTICAL GEOMETRY in my SYSTEMS OF PLAY and APPLIED MATHEMATIC in...
DYNAMICALLY-TACTICAL GEOMETRY in my SYSTEMS OF PLAY and APPLIED MATHEMATIC in...DYNAMICALLY-TACTICAL GEOMETRY in my SYSTEMS OF PLAY and APPLIED MATHEMATIC in...
DYNAMICALLY-TACTICAL GEOMETRY in my SYSTEMS OF PLAY and APPLIED MATHEMATIC in...
 
Fiche de seance technique
Fiche de seance techniqueFiche de seance technique
Fiche de seance technique
 
Protocolo Guia para a Observação dos Adversários
Protocolo Guia para a Observação dos AdversáriosProtocolo Guia para a Observação dos Adversários
Protocolo Guia para a Observação dos Adversários
 
Caracteristicas de juego del sistema 1 4-2-3-1
Caracteristicas de juego del sistema 1 4-2-3-1Caracteristicas de juego del sistema 1 4-2-3-1
Caracteristicas de juego del sistema 1 4-2-3-1
 
MESOCICLO ATAQUE DIRECTO @ NANDO RODRIGUEZ @ DEPOR
MESOCICLO ATAQUE DIRECTO @ NANDO RODRIGUEZ @ DEPORMESOCICLO ATAQUE DIRECTO @ NANDO RODRIGUEZ @ DEPOR
MESOCICLO ATAQUE DIRECTO @ NANDO RODRIGUEZ @ DEPOR
 

Plus de jc WECKERLE

Influence des feedbacks dans l'apprentissage du service long au badminton
Influence  des feedbacks dans l'apprentissage du service long au badmintonInfluence  des feedbacks dans l'apprentissage du service long au badminton
Influence des feedbacks dans l'apprentissage du service long au badminton
jc WECKERLE
 
Approche par compétence et situations complexes en EPS
Approche par compétence et situations complexes en EPSApproche par compétence et situations complexes en EPS
Approche par compétence et situations complexes en EPS
jc WECKERLE
 
Le badminton en unss (union nationale du sport scolaire)
Le badminton en unss (union nationale du sport scolaire)Le badminton en unss (union nationale du sport scolaire)
Le badminton en unss (union nationale du sport scolaire)
jc WECKERLE
 
Analyse haut niveau blog peyrachon romane - salamo maxime - de vermont tanguy
Analyse haut niveau blog   peyrachon romane - salamo maxime - de vermont tanguyAnalyse haut niveau blog   peyrachon romane - salamo maxime - de vermont tanguy
Analyse haut niveau blog peyrachon romane - salamo maxime - de vermont tanguy
jc WECKERLE
 
Badminton Handibad
Badminton HandibadBadminton Handibad
Badminton Handibad
jc WECKERLE
 
Analyse du jeu placé par Victor Fosse
Analyse du jeu placé par Victor Fosse Analyse du jeu placé par Victor Fosse
Analyse du jeu placé par Victor Fosse
jc WECKERLE
 
Analyse technique du service par Guillaume BREVET
Analyse technique du service par Guillaume BREVETAnalyse technique du service par Guillaume BREVET
Analyse technique du service par Guillaume BREVET
jc WECKERLE
 
La place-de-la-france-dans-le-badminton-mondial-
La place-de-la-france-dans-le-badminton-mondial-La place-de-la-france-dans-le-badminton-mondial-
La place-de-la-france-dans-le-badminton-mondial-
jc WECKERLE
 
Etude de cas : Open de chine 2015, lin dan vs lee chong wei
Etude de cas : Open de chine 2015, lin dan vs lee chong weiEtude de cas : Open de chine 2015, lin dan vs lee chong wei
Etude de cas : Open de chine 2015, lin dan vs lee chong wei
jc WECKERLE
 
Etude de cas : débutantes 12ans
Etude de cas : débutantes 12ansEtude de cas : débutantes 12ans
Etude de cas : débutantes 12ans
jc WECKERLE
 
Etude de cas : débutants 4 / 6ans
Etude de cas : débutants 4 / 6ansEtude de cas : débutants 4 / 6ans
Etude de cas : débutants 4 / 6ans
jc WECKERLE
 
Exemples de situations complexes en eps
Exemples de situations complexes en epsExemples de situations complexes en eps
Exemples de situations complexes en eps
jc WECKERLE
 
Analyse technique peyrachon romane et fabre romain
Analyse technique peyrachon romane et fabre romainAnalyse technique peyrachon romane et fabre romain
Analyse technique peyrachon romane et fabre romain
jc WECKERLE
 
Analyser le jeu : exemple 2
Analyser le jeu : exemple 2Analyser le jeu : exemple 2
Analyser le jeu : exemple 2
jc WECKERLE
 
Apports biomécaniques en escalade
Apports biomécaniques en escaladeApports biomécaniques en escalade
Apports biomécaniques en escalade
jc WECKERLE
 
Apports sociologiques relatifs à la pratique de l'escalade
Apports sociologiques relatifs à la pratique de l'escaladeApports sociologiques relatifs à la pratique de l'escalade
Apports sociologiques relatifs à la pratique de l'escalade
jc WECKERLE
 
Situations à dominante tactique double
Situations à dominante tactique doubleSituations à dominante tactique double
Situations à dominante tactique double
jc WECKERLE
 
Motivation- modèle classe - roch chouinard - 2009
Motivation- modèle classe - roch chouinard - 2009Motivation- modèle classe - roch chouinard - 2009
Motivation- modèle classe - roch chouinard - 2009
jc WECKERLE
 

Plus de jc WECKERLE (18)

Influence des feedbacks dans l'apprentissage du service long au badminton
Influence  des feedbacks dans l'apprentissage du service long au badmintonInfluence  des feedbacks dans l'apprentissage du service long au badminton
Influence des feedbacks dans l'apprentissage du service long au badminton
 
Approche par compétence et situations complexes en EPS
Approche par compétence et situations complexes en EPSApproche par compétence et situations complexes en EPS
Approche par compétence et situations complexes en EPS
 
Le badminton en unss (union nationale du sport scolaire)
Le badminton en unss (union nationale du sport scolaire)Le badminton en unss (union nationale du sport scolaire)
Le badminton en unss (union nationale du sport scolaire)
 
Analyse haut niveau blog peyrachon romane - salamo maxime - de vermont tanguy
Analyse haut niveau blog   peyrachon romane - salamo maxime - de vermont tanguyAnalyse haut niveau blog   peyrachon romane - salamo maxime - de vermont tanguy
Analyse haut niveau blog peyrachon romane - salamo maxime - de vermont tanguy
 
Badminton Handibad
Badminton HandibadBadminton Handibad
Badminton Handibad
 
Analyse du jeu placé par Victor Fosse
Analyse du jeu placé par Victor Fosse Analyse du jeu placé par Victor Fosse
Analyse du jeu placé par Victor Fosse
 
Analyse technique du service par Guillaume BREVET
Analyse technique du service par Guillaume BREVETAnalyse technique du service par Guillaume BREVET
Analyse technique du service par Guillaume BREVET
 
La place-de-la-france-dans-le-badminton-mondial-
La place-de-la-france-dans-le-badminton-mondial-La place-de-la-france-dans-le-badminton-mondial-
La place-de-la-france-dans-le-badminton-mondial-
 
Etude de cas : Open de chine 2015, lin dan vs lee chong wei
Etude de cas : Open de chine 2015, lin dan vs lee chong weiEtude de cas : Open de chine 2015, lin dan vs lee chong wei
Etude de cas : Open de chine 2015, lin dan vs lee chong wei
 
Etude de cas : débutantes 12ans
Etude de cas : débutantes 12ansEtude de cas : débutantes 12ans
Etude de cas : débutantes 12ans
 
Etude de cas : débutants 4 / 6ans
Etude de cas : débutants 4 / 6ansEtude de cas : débutants 4 / 6ans
Etude de cas : débutants 4 / 6ans
 
Exemples de situations complexes en eps
Exemples de situations complexes en epsExemples de situations complexes en eps
Exemples de situations complexes en eps
 
Analyse technique peyrachon romane et fabre romain
Analyse technique peyrachon romane et fabre romainAnalyse technique peyrachon romane et fabre romain
Analyse technique peyrachon romane et fabre romain
 
Analyser le jeu : exemple 2
Analyser le jeu : exemple 2Analyser le jeu : exemple 2
Analyser le jeu : exemple 2
 
Apports biomécaniques en escalade
Apports biomécaniques en escaladeApports biomécaniques en escalade
Apports biomécaniques en escalade
 
Apports sociologiques relatifs à la pratique de l'escalade
Apports sociologiques relatifs à la pratique de l'escaladeApports sociologiques relatifs à la pratique de l'escalade
Apports sociologiques relatifs à la pratique de l'escalade
 
Situations à dominante tactique double
Situations à dominante tactique doubleSituations à dominante tactique double
Situations à dominante tactique double
 
Motivation- modèle classe - roch chouinard - 2009
Motivation- modèle classe - roch chouinard - 2009Motivation- modèle classe - roch chouinard - 2009
Motivation- modèle classe - roch chouinard - 2009
 

Dossier 1 analyse de mon jeu en badminton

  • 1. Dossier 1 : Analyse statistique de mon jeu en badminton Loan MICHON L1 STAPS LYON1 Cours de spécialité : JC WECKERLE
  • 2. Analyse statistique et définition de son style de jeu en badminton (MICHON Loan) Objectif de l’analyse: Déterminer son style de jeu, réfuter ou confirmer l’hypothèse initiale. GALIGNÉ Dorian MICHON Loan Les types de données à prendre en compte: L’analyse se basera sur deux match de 21 pts contre deux adversaires différents. Les données disponibles correspondent au dernier coup que j’ai effectué me permettant de gagner ou concéder le point. La zone de volant marqué ou encaissé est connu. Le style de jeu de l’adversaire n’est pas connu à l’avance. Set 1: Moi 15 - 21 Julien. Set 2: Moi 16 - 21 Yohan. Hypothèse: Par simple connaissance de soi et sans avoir recourt à quelle qu’analyse qu’il soit, je définirais mon jeu de badiste comme attaquant fonceur face à un rapport de force favorable et comme attaquant placeur, par adaptation, face à un rapport de force défavorable. (Selon les styles de jeu définis par Doriane GOMET) Problématique: Après une pratique du badminton depuis plusieurs années dans le cadre scolaire et en s’appuyant uniquement sur des données statistiques de terrains, il est légitime de s’interroger sur la nature de son style de jeu. Pour répondre à cette problématique nous procéderons en trois temps d’analyse, un premier basé sur les coups, un second sur les zones de jeu et un troisième sur les zone exploitées selon les différents coups qui provoquent un point marqué ou concédé. Chaque partie sera subdivisée en deux parties distinctes pour me permettre d’utiliser les données des deux sets regroupés pour une première analyse et de les confronter dans une deuxième.
  • 3. Analyse des différents coups effectués lors des deux Sets 0 10 20 Smash Drive Rush Amortie Service court Dégagé Contre amortie Lob Service long Revers Coups gagnants encaissés Défense Fréquence de chaque frappe achevant un point (Total=73) 0 5 10 15 20 Efficacité des frappes Faute provoquée Gagnante Perdante D’un premier point de vue général 5 finalités d’échange sortent du lot. Les coups de défense, les coups gagnants encaissés, les lobs, les amorties et les smashs. On peut donner une première interprétation global qui donnerait un penchant pour un jeu d’attaque placé tout en alliant une capacité de défense « litigieuse » pour un nombre de coups de défense et de points gagnants encaissés proches. Il semble tout de même important d ’analyser l’efficacité de ces coups. On remarque tout d’abord que 100% des coups de défense sont perdants avec 13 réalisations. Les smashs eux sont d’autant plus efficaces et constituent une vraie arme d’attaque avec un taux de réussite de 69%. Cependant seul 23% des smashs sont des coups gagnants. La majorité des points marqués en smashs sont des fautes provoquées, 46%, un jeu de killer pure s’éloigne donc un peu du profil. D’autant plus que les coups de Rush et Drive ont été extrêmement peu utilisés. Le jeu défensif apparait clairement comme un point faible avec plus de 18% de points gagnants encaissés sur l’ensemble des coups et 17 points perdus sur des coups de défense, pour un total de 30 points perdus sur 2 set en défense. Type de frappe Smash Drive Rush Amortie Service court Dégagé Contre amortie Lob Service long Revers Coups gagnants encaissés Défense Faute provoquée 46% 6 100% 1 045% 5 50% 2 0 033% 3 0 0 0 0 Gagnante 23% 3 050% 1 45% 5 0100%. 1 044% 4 0 0 0 0 Perdante 31% 4 050% 1 10% 1 50% 2 0100% 1 23%. 2 0100% 1 100% 13 100% 17 Efficacité des frappes et pourcentage SET 1+2 En ce qui concerne les coups d’un attaquant un peu plus placeur (amorties, contres amorties, lobs, dégagés) les statistiques sont très bon avec plus de 90% de points gagnés sur les amorties, 77% pour les lobs. Les contres amorties et dégagés sont plus discrets en terme de fréquence mais ce sont des frappes qui pourront être exploitées d’avantages. Pour conclure sur cette première analyse de coups un jeu d’Attaquant placeur semble émerger de part les smashs, amorties et lobs qui constituent un véritable point d’appui pour mon jeu. Cependant si l’on se fie à la définition d’un attaquant placeur selon GOMET la défense doit faire partie de ses atouts.
  • 4. Opposition et analyse des différents coups des Sets 1 et 2 Type de frappe SET1 Smash Drive Rush Amortie Service court Dégagé Contre amortie Lob Service long Revers Coups gagnants encaissés Défense Faute provoquée 55%. 6 75%. 325%. 1 75%. 2 Gagnante 9%. 1 50%. 1 25%. 1 Perdante 36%. 4 50%. 1 75%. 2 100%. 1 25%. 1 100%. 8 100%. 4 Total 11 1 4 3 1 3 8 4 Type de frappe SET2 Smash Drive Rush Amortie Service court Dégagé Contre amortie Lob Service long Revers Coups gagnants encaissés Défense Faute provoquée 28%. 2 100%. 1 100%. 1 16,5% 1 Gagnante 100%. 2 100%. 1 57%. 4 66% 4 Perdante 15%. 1 17% 1 100%. 1 100%. 5 100%. 13 Total 2 1 7 1 1 6 1 5 13 Efficacité des frappes et pourcentage SET 1 et 2 0 2 4 6 8 10 Efficacité des frappes SET1 Faute provoquée Gagnante Perdante 0 5 10 15 Efficacité des frappes SET2 Faute provoquée Gagnante Perdante Set 2Set 1 Sur ce premier Set mes atouts ont été le smash avec 65% de réussite, les amorties avec 100% de réussite et les lobs avec 75% de réussite. En terme d’efficacité le nombre de coups gagnants pour ces frappes reste négligeable par rapport aux fautes qu’ils ont provoqué, il est tout de même difficile de parler d’un jeu d’attaquant fonceur, de killer avec si peu de coups gagnants. Un jeu défensif est également difficile à envisager dû aux 8 coups gagnants encaissés et aux 4 frappes défensives ratées. Elles représentent plus de 50% des points perdus. Concernant ce deuxième Set contre yohan, un facteur prépondérant est à prendre en compte, c’est un joueur de National 2, je me suis donc retrouvé dans un rapport de force défavorable. J’ai très vite compris que chaque coup « moyen » de ma part allait entrainer la perte du point. On retrouve parmi mes 3 coups forts le smash en grand manque de fréquence par rapport au Set 1 avec seulement 2 points qui se sont terminés avec un smash, l’efficacité est tout de même de 100%. Le jeu de yohan m’a clairement empêché de développer un jeu centré sur le smash comme dans le Set 1, dans le sens où je n’ai pas réussi à me créer un nombre important d’occasions, on remarque une nette adaptation à cette situation de difficulté par une efficacité remarquable des amorties (85%) pour 7coups joués ainsi que des lobs (82%) pour 6 coups joués. À eux deux ils représentent 11 des 16 points marqués contre yohan, soit presque 70% des points marqués. On peut observer le développement d’un jeu un peu plus subtile qu’au Set 1. La défense reste encore en avant par son manque réussite, 13 pts perdus en défense et 5 coups gagnants encaissés, soit plus de 85% des points perdus. Pour conclure sur cette deuxième analyse de coups, on peut observer deux styles de jeux légèrement différents entre le Set 1 et 2, le premier étant plus axé sur un jeu d’attaques placés sans avoir de bons statistiques sur des coups de killer. Lors du deuxième Set le manque de temps entre les frappes ma contraint à développer un jeu plus lent, plus subtile en utilisant d’avantages des coups pour faire déplacer l’adversaire. La défense quand à elle est aussi bien médiocre au premier qu’au deuxième Set. Une tendance de « mauvais » attaquant placeur se dégage de part les types de frappes efficaces et la mauvaise défense qui se confirme quelque soit le Set.
  • 5. Analyse spatial de mon jeu lors des deux Sets Type de frappe points marqués Rou ge Vert Bleu Bleu clair Rose Jaun e Gris Mar ron Viol et Tota l Smash 2 2 2 2 1 9 Drive 1 1 Rush 1 1 Amortie 3 5 2 10 Service court 2 2 Dégagé 1 1 Contre amortie Lob 1 3 3 7 Service long Revers Coups gagnants encaissés Défense ratée Total 3 6 5 4 1 3 6 3 31 Pourcentage 10% 20% 16% 12% 3% 10% 19% 10% 100 % Type de frappe ratée Rou ge Vert Bleu Bleu clair Rose Jaun e Gris Mar ron Viol et Tota l Smash 1 2 1 4 Drive Rush 1 1 Amortie 1 1 Service court 2 2 Dégagé Contre amortie 1 1 Lob 1 1 2 Service long Revers 1 1 Coups gagnants encaissés 4 1 2 1 1 2 2 13 Défense ratée 4 2 2 2 2 3 1 1 17 Total 8 5 4 3 9 6 1 5 1 42 Pourcentage 19% 12% 10% 7% 21% 14% 2% 13% 2% 100 % Procédons dans un premier temps par l’analyse des zones des points concédés, indicateurs du jeu défensif. D’une vue global les points sont plutôt bien répartis entre les zones de fond de court, de mi court et du filet. Les zones grise et violette ne représentent que 4% des points concédés, cela témoigne d’une bonne capacité de déplacement sur les zones courtes extérieurs. En revanche les 3 zones centrales (vert, rose, marron) représentent 46% des points perdus dont seulement 4 pts sur 13 sont des coups gagnants de l’adversaire. Le manque de réussite est total dans cette zone centrale. On peut y associer un manque d’efficacité dans le dernier coup qui traduit une éventuelle précipitation pour jouer le coup suivant. En ce qui concerne les zones extérieurs de fond de court la rouge comporte 19% des points perdus, c’est une zone généralement sensible pour les badistes droitier. Pas de surprise sur cette analyse défensive, à part le bon point d’une défense correct au filet le reste semble plutôt médiocre et s’opposer à jeu de défenseur. Penchons nous maintenant sur les points marqués, indicateurs du jeu offensif. Deux éléments sautent aux yeux, les zones bleu clair et jaune ne comportent qu’un seul point marqué (3%), elles apparaissent comme des zones difficilement atteignables ou peu efficaces contre ses deux adversaires. Le deuxième élément rend compte des 3 zones du mi court qui contiennent 15% des points marqués. Cette statistique rend compte d’un jeu placé en fond de court et au filet. Il est également important de noter que les 3 zones centrales (marron, rose, vert) représentent 51% des points marqués où les amorties et les lobs sont fortement présents. On peut interpréter cela par une bonne utilisation de l’espace de jeu adverse, marquer un coup gagnant ou une faute provoquée en Lob ou amortie demande une bonne vision des déplacements adverse, on retrouve cette notion de subtilité, de finesse dans le jeu offensif. Remarquons que le couloir de fond de court n’est jamais sollicité, que ce soit en jeu défensif ou offensif. Difficile d’interprétation mais on peut faire l’hypothèse d’une stratégie adverse non basé sur un jeu extrêmement long et d’une potentielle bonne défense adverse sur le jeu long. Pour conclure cette analyse spatiale, un jeu offensif en finesse et placé semble dominer le jeu d’attaque, les rushs et drives toujours absents des débats. Le jeu défensif lui est moyen, par rapport à l’analyse défensive des coups effectués précédemment un bon point de défense et tout de même à noter sur les zones extérieurs au filet et sur le couloir fond de court. Zones sensibles aux points encaissés Zones sensibles aux points marqués
  • 6. Opposition et analyse spatiale de mon jeu des Sets 1 et 2 0 1 2 3 4 5 6 7 Efficacité des différentes zones de jeu Set1 Nombre de fautes provoquées Nombre de coups gagnants Nombre de fautes réalisées Nombre e coups gagnants encaissés 0 1 2 3 4 5 Efficacité des différentes zones de jeu Set2 Nombre de fautes provoquées Nombre de coups gagnants Nombre de fautes réalisées Nombre e coups gagnants encaissés Sur ce premier set en terme de jeu défensif la zone rose ressort comme la plus sensible avec 6 fautes réalisées, c’est la zone centrale du terrain, un manque de lucidité y est surement associé car c’est une zone où la totalité des coups d’attaques où de mise en jeu doivent être réussi, c’est aussi le seul endroit du terrain où il est difficile de se faire prendre de vitesse, j’en déduis un comportement trop engagé vers l’attaque avec une précipitation non contrôlée du geste entraînant la faute. Cette analyse élimine différents profils dont le défenseur prudent qui assure ses frappes et se laissant du temps pour se replacer. Mais aussi éventuellement celui de l’attaquant fonceur qui doit réussir presque 9 fois sur 10 une tentative d’attaque dans cette zone. On retrouve ce manque de lucidité sur l’ensemble du terrain à défendre avec les zone rouge, verte, bleu, grise ou même violette où seulement 23% des points sont marqués. Un effort de déplacement vers les zones sensibles du terrains est réel, hélas cela ne se poursuit pas sur les zones un peu plus centrale du terrain. Mais l’on retenir que lors de ce premier set un effort défensif à été mis en place, certes trop peu performant. Concernant le deuxième set on peut observer un tout autre profil. Cette fois la zone la plus sensible est la rouge, zone longue du revers. Yohan à su dès le début du match comment me mettre en difficulté sur mon service et a su exploiter cette zone sensible. Presque 25% de ses points ont été marqués dans cette zone. Cette fois l’effort défensif au niveau des zones sensibles n’a pas suffit et le nombre de fautes sur les zones rouge, verte, bleu, grise est passé de 1 au premier set à 9 au deuxième. Il est clair que la défense n’était pas au rendez-vous, mais pourtant le jeu d’attaque mit en place à été d’autant plus efficace qu’au premier set. Les zones marron et verte comprennent 56% des points marqués, alors que ce ne sont pas les zones qui permettent de faire bouger le plus son adversaire. J’en déduis une utilisation plus réfléchis de l’espace en fonction du type d’adversaire. Lors du set 1 les points marqués sont beaucoup plus étalés sur l’ensemble du terrain et avec une efficacité moindre. J’ai su adapter mon jeu de précision pour essayer d’embêter d’avantage un adversaire qui me mettait en difficulté contrairement au premier set où j’ai cherché à avoir un rapport de force supérieur à mon adversaire, sans succès. Un profil mixte entre semi attaquant placeur et attaquant fonceur se dessine sur le premier set. En revanche sur le deuxième set le jeu offensif à clairement penché sur l’attaquant placeur sans pour autant avoir une bonne défense.
  • 7. Analyse des zones exploitées selon les différents points manqués lors des deux Sets 2 1 1 1 Points encaissés en zone verte Défense ratée Revers Smash gagnant Smash raté 44 Points encaissés en zone rouge Défense ratée Smash gagnant 22 Points encaissés en zone bleu Défense ratée Smash gagnant 2 1 Points encaissés en zone bleu clair Défense ratée Smash gagnant 2 2 2 1 1 1 Points encaissés en zone rose Défenses ratée Smash raté Service court raté Rush raté Rush gagnant Lob raté 3 2 1 Points encaissé en zone jaune Défense ratée Smash gagnant Smash raté 1 Point encaissé en zone grise Défense ratée 1 1 1 2 Points encaissés en zone marron Défense ratée Amortie raté Lob raté Amortie gagnant 1 Point encaisssé en zone violette Contre amortie Commençons par une première analyse des zones de fond de court, de mi- court et au filet. En fond de court le coup de défense ratée représente presque 50% des points perdus dans cette zone. Les adversaires sont capables de marquer avec 4 coups différents dans cette zone ce qui reste tout de même important et ne témoigne pas d’une défense de fer. Sur ces 17 points concédés seul 1 relate d’un coup d’attaque manqué (smash), on peut en déduire une bonne capacité d’exploitation des volants d’attaques de fond de court. En revanche, la zone mi courte sur ses 18 points perdus en contient 7 qui résultent de frappes offensives ou de mise en jeu (smash, amortie, lob, service court). Le jeu d’attaques placées ou forcées est en difficulté dans ce jeu mi court. Le jeu au filet justifie encore ce manque d’efficacité en jeu d’attaque placé avec 1 amortie et 1 lob raté dans la zone marron et 1 contre amortie dans la zone violette. La défense vient pêcher légèrement dans la zone marron pour 1 défense ratée et 2 amorties gagnants. En ce qui concerne le jeu latéral on peut tout de suite noter un grand manque d’efficacité dans les 3 zones centrales (verte, rose, marron). Non seulement le nombre de points encaissés est important mais la variété des coups est déconcertante, je suis capable uniquement dans ces zones centrales de rater 1 amortie, 2 lobs, 3 smashs,1 rush, mais aussi d’encaisser des coups gagnants, 2 amorties, 1 rush, 1 smash. 5 coups défense ratées sont également présents ce qui représente 8 types coups différents me faisant perdre des points dans une zone centrale du terrain. Cela donne une arme de taille à mon adversaire. D’une manière un peu plus précise seul 4 de ses 19 points encaissés sont des frappes d’attaques, la défense étant en en grande difficulté dans cette zone, les fautes d’attaques restent tout de même « corrects ». Si l’on se penche sur les zones de manière individuelle 3 contiennent plus de 8 points concédés. Ce sont les zones rouge, rose et jaune. On peut en isolé différents points faibles dont les volants longs sur le revers, mi court croisés sur sur le coup droit et centrale sur le joueur. Le rapport coups gagnants encaissés sur coups ratés s’équilibre dans chaque zone excepté la zone centre centrale rose où le nombre de coups ratés représente 90% du total des points concédés. Un jeu d’attaquant semble prédominer sur un jeu de défenseur de part le nombre de zone élevée qui comportent souvent plus de 50% de coups ratés.
  • 8. Analyse des zones exploitées selon les différents points marqués lors des deux Sets 1 1 1 2 1 Points marqués en zone verte Smash gagnant Smash faute provoquée Lob gagnant Lob faute provoquée dégagement faute provoquée 1 1 1 Points marqués en zone rouge Smash gagnant Smash faute provoquée Lob gagnant 1 12 1 Points marqués en zone bleu Smash gagnant Smash faute provoquée Lob gagnant Lob faute provoquée 22 Points marqués en zone rose Service court Smash faute provoquée 1 Point marqué en zone jaune Smash faute provoquée 2 1 Points gagnés en zone grise Amortie gagnant Amortie faute provoquée 2 3 1 Points marqués en zone marron Amortie gagnant Amortie faute provoquée Rush gagnant 1 1 1 Points marqués en zone violette Amortie gagnant Amortie faute provoquée Drive faute provoquée D’une vue globale on peut remarquer que les 3 zones de fond de court possèdent de 3 à 5 frappes différentes, notamment en zone verte. Cela témoigne d’une bonne capacité technique à effectuer différentes frappes pour se donner un maximum de solutions offensives. C’est une caractéristique que l’on retrouve chez l’attaquant placeur et un peu chez le défenseur opportuniste. Les zones jaune et bleu clair témoignent d’une difficulté à jouer sur des zones extérieurs mi courtes, seulement 1 point à été marqué dans ces zones. L’efficacité des mes coups d’attaques se fait sentir essentiellement sur les zones bleu, verte et marron où le nombre de points marqués en smash, amorti et lob est important. Ces zones témoignent d’un jeu certes placé mais pas uniquement car les deux zones bleu clair et jaune sont exploitées par un attaquant placeur. Un jeu d’attaquant non pas totalement fonceur ou placeur mais engagé peu être déduit de ces analyses. Pour conclure sur cette analyse à la fois spatial et quantitative des différents coups marqués et encaissés un profil de jeu se dessine du point de vu de l’utilisation de son bagage technique et de l’espace adverse disponible. La diversité des coups marqués dans une zone particulière donne un avantage en terme de solutions techniques à une situation de jeu. Cependant certaines zones restent sensibles que ce soit en situations défensives ou offensives. Des points faibles apparaissent sur les capacités défensives en zones rouge, rose et jaune.
  • 9. Opposition et analyse spatiale des points marqués sur les Sets 1 et 2 11 Zones d'efficacité du smash set2 Zone bleue Zone rouge 2 4 Zones d'efficacité de l'amortie set 2 Zone grise Zone marron 1 3 1 Zones d'efficacité du lob set 2 Zone rouge Zone verte Zone bleue 1 2 1 2 1 Zones d'efficacité du smash set 1 Zone rouge Zone verte Zone bleue Zone rose Zone jaune 2 1 1 Zones d'efficacité de l'amortie set 1 Zone grise Zone marron Zone violette 11 Zones d'efficacité du lob set 1 Zone verte Zone bleue Cette partie de confrontation spatiale des points marqués entre le set 1 et 2 va nous permettre de nous rapprocher le plus possible de mes réels atouts d’attaques en fonction de l’adversaire. Seul les smashs, amorties et lobs sont analysés car ce sont les plus représentatif des mes points forts d’attaque. Notons instantanément que la différence spatiale majeure entre les deux sets se fait sur le smash, 3 zones supplémentaires (vert, jaune et rose) sont efficaces pour le smash au set 1. On retrouve cette difficulté à imposer son jeu centré sur le smashs au deuxième set où les deux zones les plus efficaces pour le smash au set 1 (rose et verte) n’ont même pas été efficace même une seule fois au set 2. Le niveau de l’adversaire au set2 peu expliquer le manque de réussite dans ces deux zones. Concernant les amorties, au set 1, 3 zones sont efficaces contre 2 au set 2. Mais notons que la zone marron à été 4 fois plus efficace au deuxième set qu’au premier. Nous pouvons faire la même analyse en ce qui concerne les lobs. La zone verte à été 3 fois plus efficace sur le set 2, et une troisième zone (rouge) à même été trouvée. Ces deux zones verte et marron sont des zones longues et courtes mais elles restent centrale. La précision des coups d’attaques est précise mais pas à 100%, pourtant leur efficacité est importante face à un bon adversaire. J’en déduis une bonne analyse de l’espace occupé par l’adversaire avec une bonne estimation de ses temps de déplacement allié à la capacité de jouer sur des zones plus facile à atteindre me permettant de garder de la sécurité dans mon jeu. La volonté de marquer des points en smash au premier set sur près de 5 zones du terrains confirme la volonté de s’imposer en force face à l’adversaire.
  • 10. Opposition et analyse spatiale des points encaissés sur les Sets 1 et 2 11 Points perdus en zone verte set1 Smashs gagnants encaissés Smash raté 1 2 2 1 1 1 Points perdus en zone rose set1 Smash gagnant encaissé Smashs ratés Services courts ratés Défense ratée Rush gagnant encaissé Rush raté 2 1 Points perdus en zone marron set1 Amorties gagnants encaissés Lob raté 11 Points perdus en zone rose set2 Lob raté Défense ratée 11 Points perdus en zone marron set2 Défense ratée Amortie raté Analysons dans cette dernière partie les zones qui sont précédemment apparus sensibles en terme de points encaissés mais aussi par leurs placements centraux sur le terrain. L’opposition de la zone rose entre le set 1 et 2 semble essentielle. Cette zone contient à elle seule 6 façons de perdre un point sur le premier set. Contre seulement 2 façons au deuxième set. Le nombre de points gagnants encaissés est passé de 2 à 0, c’est une zone donc globalement bien défendu dans le sens ou je suis rarement pris de vitesse dans cette zone ce qui est plutôt normal pour la zone la plus centrale du terrain. Comme analysé précédemment le nombre de fautes réalisées sur des frappes offensives est élevé au set 1 avec 6 frappes et chute à 1 frappe au set 2. L’efficacité des frappes offensives depuis la zone rose à été nettement améliorée au deuxième set. La défense apparait cette fois moins en difficulté que les coups offensifs sur cette zone qui apparait comme clé dans mon jeu. On peut encore le démontrer avec l’analyse des deux autres zones (verte et marron). Elles comportent 3 coups gagnants encaissés sur le premier set contre aucun lors du deuxième set. On peut en conclure que lors d’un rapport de force équilibré la défense dans ces zones centrales est moins bonne que lors d’un rapport de force désavantageux. Cela peu paraître contradictoire mais je fais l’hypothèse d’un potentiel manque d’intelligence de jeu lorsque je joue contre un adversaire qui se rapproche de mon niveau de jeu. 2 1 Points perdus en zone verte set2 Défenses ratées Revers raté
  • 11. Conclusion Mon jeu présente des caractéristiques différentes selon le set et donc selon l’adversaire. Cependant une tendance générale domine les analyses, c’elle d’un jeu d’attaquant engagé qui va se rapprocher d’un jeu d’attaque placé. Sur le plan offensif on peut parler d’un profil d’attaquant placeur de part la fréquence et l’efficacité des coups d’attaques notamment avec les amorties, lobs et smashs qui sont de réels points d’appuis dans mon jeu. L’efficacité de ces coups restent cependant incertaine et peut varier considérablement selon l’adversaire et ma forme actuelle. En revanche le jeu défensif est trop décevant pour rentrer totalement dans le profil d’attaquant placeur malgré quelques points positifs dont une bonne défense au filet. Un jeu plus risqué vers l’attaque à pu être observé au premier set notamment avec une bonne efficacité du smash et un rush témoignant d’un profil se rapprochant d’un attaquant fonceur. L’hypothèse de départ ne peut être que partiellement validée dans le sens ou une réelle adaptation de jeu positive existe lorsque le rapport de force devient défavorable, mais l’on ne peut parler d’un réel jeu d’attaquant fonceur ou placeur. Pour conclure je définirais mon profil de jeu comme un attaquant engagé penchant légèrement plus du côté placeur que fonceur. Le profil défensif s’équilibre entre attaquant fonceur et placeur de part des zones difficiles à défendre (attaquant fonceur) notamment en revers, mais surtout par un manque d’efficacité lors de situations d’attaques en zone centrale du terrain (attaquant placeur). Je rajouterais qu’un manque de lucidité se fait sentir lors de situation d’attaques centrales entrainant l’échec de la frappe. On a pu remarquer une adaptation positive face à un niveau adverse nettement supérieur. Un manque de réflexion de jeu existe également lorsque l’adversaire possède un niveau semblable au miens ou je persiste à vouloir remporter des points en utilisant la force.