SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  40
Télécharger pour lire hors ligne
Du cycle de vie des données au
    cycle de vie des objets
          Alexandre Monnin
                   Paris 1-IRI-Inria
        (Twitter : @aamonnz & @philoweb)


   Disputatio : Wikipédia/DBpédia,
 une utopie documentaire au cœur du
    Web et du Web de données ?
Plan
1. Retour sur la discussion de lundi 01/10/2012.
   Sources primaires et sources secondaires sur
   Wikipédia : le renouveau du document ?

2. Articles, encyclopédies, bibliothèques…
   comment éviter la reductio ad documentum ?

3. De la question documentaire à la question
   politique.
I
Wikipédia : little bits of documents go
            a long way… ?
Retour en arrière : sur quelle source
        peut-on s’appuyer ?
Une source secondaire ?
 « Aujourd'hui la rubrique de Wikipédia est corrigée sur la foi
 de la lettre publiée par Ph. Roth. Toujours selon les règles de
     Wikipédia, la précision sur l'inspiration est maintenant
    "sourcée", c'est à dire qu'elle peut-être validée par une
 référence publiée. Les règles de rédaction de Wikipédia sont
   très claires à ce sujet : Les articles de Wikipédia devraient
  reposer principalement sur des sources secondaires fiables.
  Toute utilisation de sources primaires devrait s'appuyer sur
des sources secondaires, et ne pas être une sélection, analyse,
synthèse ou interprétation inédite réalisée par un contributeur
  de Wikipédia. Les sources primaires seules sont acceptées si
 elles consistent en des assertions factuelles et non sujettes à
          interprétation ou polémique. » (J.-M. Salaün)
http://blogues.ebsi.umontreal.ca/jms/index.php/post/2012/09/11/Nouveau-r%C3%
A9gime-de-v%C3%A9rit%C3%A9%2C-d%C3%A9monstration-par-l-absurde
A l’inverse : une source primaire ?




                                                              Question : une lettre
                                                             est-elle davantage une
                                                               source secondaire
                                                               qu’un post de blog
                                                                  scientifique ?


http://blogues.ebsi.umontreal.ca/jms/index.php/post/2012/09/11/Nouveau-r%C3%
A9gime-de-v%C3%A9rit%C3%A9%2C-d%C3%A9monstration-par-l-absurde
Comment la lettre de P. Roth est-elle
            utilisée ?
  Comme une source primaire dont il est rendu compte factuellement.




                        Wikipedia, The Human Stain, 3 octobre 2012, 23h50
Si ce n’est la source,
          c’est donc son auteur ?
« Il est (…) absurde de considérer qu'un auteur
ne soit pas la meilleure source pour éclairer son
inspiration » (J.-M. Salaün)

« Au plan scientifique, l’auteur qui parle de son
œuvre (dans une lettre) n’a pas plus de
légitimité à le faire que le chercheur qui parle de
son objet (sur un blog scientifique). » (A.M.)
WP : Bouvard et Pécuchet ?
« Wikipédia, et sans doute le web en général, se
trouve à la fois dans la continuité d'une tradition
documentaire et en même temps peut-être dans
une bascule de notre régime de vérité » (J.-M. S.)
« Elle retourne notre relation au savoir qui devient
le résultat d'une interrogation contrôlée d'un
patrimoine documentaire accumulé et donc
seulement de façon indirecte le résultat de la
découverte d'un travail créatif, d'un inédit, d'une
invention. La création n'est plus au centre, elle fait
place au partage. » (J.-M. S.)
Nuançons…
• Il est vrai que dans la théorisation de cette fameuse
  entrée de Wikipédia il manque la création :

1. Sources primaires : témoignages (hors WP)

2. Sources secondaires : publications scientifiques (hors
   WP)

3. Sources tertiaires : ensemble de citations de sources
   secondaires
Pourtant…
• Cet article n’est qu’un auto-théorisation : il possède un
  caractère normatif (il reste à prouver qu’il colle bien à
  la réalité – c’est le travail du chercheur de le
  démontrer), qui sert d’orientation au processus
  éditorial de Wikipedia.

• Il exclut une toute petite chose : le texte même des
  différentes entrées de Wikipédia, la contribution des
  utilisateurs en somme (= ce que l’on fait des sources
  secondaire), à laquelle il ne réserve aucune place (= ni
  source 1aire, ni 2aire, ni 3aire).
Pourquoi ?
• Raisons juridiques : Wikipédia n’est pas
  éditeur de contenus originaux, mais simple
  hébergeurs (position plus facile à défendre en
  se présentant comme une source tertiaire).

En définitive, c’est une protection contre des
menaces juridiques incessantes.
En réalité… il importe de
  reconnaître la pluralité des sources
• Des régimes d’énonciation (B. Latour)
  différents selon les « domaines » (droit,
  sciences, fiction – c’est le cas avec l’exemple
  de Philippe Roth, etc.)
• Plus large que le Mundaneum :

= Des sources différentes
= Des attitudes différentes vis-à-vis des sources
Quels articles scientifiques pour
    parler des… Lolcats !?
Ou de… :
= Un post de blog
Pourtant utilisé comme une source
           secondaire !
II
    De la variété des sources sur
Wikipédia à la variété des ressources
   informationnelles sur le Web
Quel est l’enjeu de la discussion
              précédente ?
Etablir (ou réfuter) une double thèse :

A. Concernant le Web :
Au cœur du Web on retrouve Wikipédia – une
encyclopédie ;
Au cœur de Wikipédia, les sources secondaires ;
Que sont les sources secondaires ? Des documents.
 donc le Web est bien un Web de documents.
B. Concernant le Web de données :
Au cœur du Web, on retrouve Wikipédia et ses
articles,
Au cœur des articles on retrouve les notices (les
infoboxes), des documents qui parlent d’autres
documents,
Au cœur du Web de données on retrouve des
notices (infoboxes) rassemblées sous forme de
collections documentaires (le catalogue = DBpedia)
 donc le Web de données, comme le Web, est et
demeure fondamentalement documentaire.
Le sorite                           de Cyrano
L’Europe est la plus belle partie du monde ;
La France est le plus beau royaume
d’Europe ;
Paris est la plus belle ville de la France ;
Le collège de Beauvais est le plus beau
collège de Paris ;
Ma chambre est la plus belle chambre du
collège de Beauvais ;
Je suis le plus bel homme de ma chambre ;
Donc je suis le plus bel homme du monde…
• Sources secondaire : articles scientifiques
• Sources tertiaires : ensembles d’article
  scientifiques
Ce Web documentaire est très
         sérieux.
     Seul problème... il prend fin dès 1993.
A partir de là, les choses ont empiré
             (chouette !)
Ex. : nouvelles formes d’écriture du
               document numérique
                                                                                      • Churnalism : 80% des
                                                                                        nouvelles (articles,
                                                                                        dépêches d’agences) ne
                                                                                        sont pas originales. 12%
                                                                                        ont été écrites par un
                                                                                        reporter.
                                                                                      • Article Spinning : générer
                                                                                        automatiquement du
                                                                                        contenu dérivé à partir
                                                                                        d’un contenu « original »


http://www.seinsights.com/search-engine-optimization/seo-et-article-spinning-reecri
vez-vos-articles-gratuitement-et-en-ligne/
Résultat :




http://www.seinsights.com/search-engine-optimization/seo-et-article-spinning-reecrivez
-vos-articles-gratuitement-et-en-ligne/
Nouvelles formes dégradées du
 document numérique (suite)
              • Article Spinning :
                « produire avec des
                machine des pages
                qui s’appuient sur
                l’existant » ?
              •  (mise en abyme
                ou mise en abîme ?)
Contenus dérivés ou
           contenus à la dérive ?

 Cette dérive est imputable au caractère manipulable du
                   document numérique.

              Le numérique permet à la fois

de recréer techniquement les propriétés du documents (de
  les artéfactualiser cf. intervention de Stéphane Crozat)

              mais aussi, et tout aussi bien,

          de les révoquer de manière drastique.
Théoriser le Web c’est donc rendre
        compte aussi bien…
du VU                     du NON-VU
du LU                     du NON-LU
du SU                     du NON-SU

          Architecture du Web
III
Au final, quelle place pour
  Wikipédia/DBpédia ?
Une autre vision : sociologie de la
           traduction

             Ex. des articles scientifiques : réinscrire le
             document dans des chaînes de traductions.




         Wikipédia, Théorie de l’acteur-réseau, 4 octobre 2012, 10h00
L’acteur est un réseau




http://blog.ouseful.info/2012/07/03/visualising-related-entries-in-wikipedia-using-gephi/
Cartographier les associations




http://drunks-and-lampposts.com/2012/06/13/graphing-the-history-of-philosophy/
Différentes encyclopédies (SEP, IEP),
              différentes associations…




... sans compter les différentes versions linguistiques de Wikipédia, les différents espaces d’écritures…
Les deux sens du mot « fait »

• « Les faits sont faits » (Le Roy, cf. aussi G. Bachelard et B.
  Latour).

• Par conséquent : les faits sont aussi défaits.

• Bruno Latour explique que l’objectivité est le
  rassemblement virtuel de tous les porteurs d’objections
  (Changer de société, refaire de la sociologie).

• On comprends dès lors à quel point la discussion est
  essentielle sur Wikipédia.
D’ailleurs…
   … d’après Wikipédia, les sources secondaires
   (importantes car « factuelles » - les faits sont
   faits !) tombent avec le temps, du fait de l’avancée
   des sciences, du côté des sources primaires.

   Une vision très marquée par les modes de
   publication dans les sciences dures, qui peinent
   à rendre compte de toutes les entités représentées
   dans Wikipédia.

    Au-delà, il faut expliquer comment les « faits »
   deviennent ensuite de simples représentations
   (et vice-versa ; c’est l’un des thèmes des Politiques
   de la Nature de B. Latour, également au cœur de
   Wikipédia).
Web de document et Web d’objets
• Au final, il n’y a que des ressources

• N’importe qui peut dire n’importe quoi sauf que…

• … il existe une plateforme globale où le collectif peut
  œuvrer à l’élaboration d’un monde commun en faisant
  subir des épreuves à ces ressources (cf. Joëlle Zask :
  « l’enquête comme inter-objectivation ») : c’est Wikipédia.

• Cela ne se fait pas sans porte-paroles (sources secondaires
  : le travail des scientifiques en particulier mais pas
  seulement), ni controverses.
Objectifs : repenser Wikipédia
• Reconnaître la variété des régimes d’énonciations

• Améliorer la variété des contributeurs (ex. :
  article sur la sexualité féminine : 1 contributrice
  pour 16 contributeurs), accueillir de nouvelles
  entités, susciter de nouvelles associations (pas
  seulement des points de vues).

• Outiller Wikipédia comme un espace de
  controverses, un forum hybride* à l’échelle
  globale.
Objectif : socialiser DBpedia
• Trop souvent, DBpedia apparaît comme un référentiel
  de faits stabilisés (paradoxe de l’étoile que l’on observe
  alors qu’elle a disparu - perte de 20% des URIs entre
  chaque dump). Il faut donc améliorer techniquement
  ainsi qu’au plan organisationnel l’ancrage de DBpédia
  dans Wikipédia.

• Premières étapes : sémantiser la vie sociale de
  Wikipédia, les pages de discussions et les historiques
  pour en tirer parti (notamment dans l’optique de
  l’analyse des controverses).
Merci !

Contenu connexe

En vedette

Présentation de Wikisocialedits au lancement de SemanticPedia
Présentation de Wikisocialedits au lancement de SemanticPediaPrésentation de Wikisocialedits au lancement de SemanticPedia
Présentation de Wikisocialedits au lancement de SemanticPediaAlexandre Monnin
 
Présentation du web de données
Présentation du web de donnéesPrésentation du web de données
Présentation du web de donnéesAlexandre Monnin
 
Présentation de SemanticPedia à SemWebPro 2012
Présentation de SemanticPedia à SemWebPro 2012Présentation de SemanticPedia à SemWebPro 2012
Présentation de SemanticPedia à SemWebPro 2012Alexandre Monnin
 
La ressource Web : dialectique du changement et de la permanence et émergence...
La ressource Web : dialectique du changement et de la permanence et émergence...La ressource Web : dialectique du changement et de la permanence et émergence...
La ressource Web : dialectique du changement et de la permanence et émergence...Alexandre Monnin
 
DBpedia ou le Linked Open Data et la question du public
DBpedia ou le Linked Open Data et la question du publicDBpedia ou le Linked Open Data et la question du public
DBpedia ou le Linked Open Data et la question du publicAlexandre Monnin
 

En vedette (6)

Webscience montpellier
Webscience montpellierWebscience montpellier
Webscience montpellier
 
Présentation de Wikisocialedits au lancement de SemanticPedia
Présentation de Wikisocialedits au lancement de SemanticPediaPrésentation de Wikisocialedits au lancement de SemanticPedia
Présentation de Wikisocialedits au lancement de SemanticPedia
 
Présentation du web de données
Présentation du web de donnéesPrésentation du web de données
Présentation du web de données
 
Présentation de SemanticPedia à SemWebPro 2012
Présentation de SemanticPedia à SemWebPro 2012Présentation de SemanticPedia à SemWebPro 2012
Présentation de SemanticPedia à SemWebPro 2012
 
La ressource Web : dialectique du changement et de la permanence et émergence...
La ressource Web : dialectique du changement et de la permanence et émergence...La ressource Web : dialectique du changement et de la permanence et émergence...
La ressource Web : dialectique du changement et de la permanence et émergence...
 
DBpedia ou le Linked Open Data et la question du public
DBpedia ou le Linked Open Data et la question du publicDBpedia ou le Linked Open Data et la question du public
DBpedia ou le Linked Open Data et la question du public
 

Similaire à Du cycle de vie des données au cycle de vie des objets. Disputatio : Wikipédia/DBpedia,

Les sites web des bibliothèques : évolutions et animation
Les sites web des bibliothèques : évolutions et animationLes sites web des bibliothèques : évolutions et animation
Les sites web des bibliothèques : évolutions et animationDujol Lionel
 
L'utilisation d’ontologies dans le cadre de Biblissima
L'utilisation d’ontologies dans le cadre de BiblissimaL'utilisation d’ontologies dans le cadre de Biblissima
L'utilisation d’ontologies dans le cadre de BiblissimaEquipex Biblissima
 
Wikipédia : former ou interdire ?
Wikipédia : former ou interdire ?Wikipédia : former ou interdire ?
Wikipédia : former ou interdire ?olivier
 
Cours recherche documentaire Master Matières Premières Naturelles en Cosmétique
Cours recherche documentaire Master Matières Premières Naturelles en CosmétiqueCours recherche documentaire Master Matières Premières Naturelles en Cosmétique
Cours recherche documentaire Master Matières Premières Naturelles en CosmétiqueMagalie Le Gall
 
Les outils du web 2.0 pour la recherche scientifique - Master 1 SACIM
Les outils du web 2.0 pour la recherche scientifique - Master 1 SACIMLes outils du web 2.0 pour la recherche scientifique - Master 1 SACIM
Les outils du web 2.0 pour la recherche scientifique - Master 1 SACIMMagalie Le Gall
 
Bibliothèque en ligne et médiation numérique des collections
Bibliothèque en ligne et médiation numérique des collectionsBibliothèque en ligne et médiation numérique des collections
Bibliothèque en ligne et médiation numérique des collectionsDujol Lionel
 
Qu'y a-t-il vraiment dans Wikipédia ?
Qu'y a-t-il vraiment dans Wikipédia ?Qu'y a-t-il vraiment dans Wikipédia ?
Qu'y a-t-il vraiment dans Wikipédia ?Johann Dreo
 
Exploiter les données issues de Wikipedia
Exploiter les données issues de WikipediaExploiter les données issues de Wikipedia
Exploiter les données issues de WikipediaRobert Viseur
 
Formation à la recherche documentaire Master SACIM
Formation à la recherche documentaire Master SACIMFormation à la recherche documentaire Master SACIM
Formation à la recherche documentaire Master SACIMMagalie Le Gall
 
Les publications scientifiques f.piron
Les publications scientifiques f.pironLes publications scientifiques f.piron
Les publications scientifiques f.pironFlorence Piron
 
L'unité documentaire sur le web
L'unité documentaire sur le webL'unité documentaire sur le web
L'unité documentaire sur le webmartin255
 
Bibliothèque en ligne et médiation numérique des collections
Bibliothèque en ligne et médiation numérique des collectionsBibliothèque en ligne et médiation numérique des collections
Bibliothèque en ligne et médiation numérique des collectionsDujol Lionel
 
Isaac referentiels-ist12-121002051942-phpapp01
Isaac referentiels-ist12-121002051942-phpapp01Isaac referentiels-ist12-121002051942-phpapp01
Isaac referentiels-ist12-121002051942-phpapp01Parc De Camargue
 
Une introduction au web de données
Une introduction au web de donnéesUne introduction au web de données
Une introduction au web de donnéesYannick Prié
 
2009 10 22 Formation Bi B92 Bibli2 0
2009 10 22 Formation Bi B92 Bibli2 02009 10 22 Formation Bi B92 Bibli2 0
2009 10 22 Formation Bi B92 Bibli2 0BiB92
 
Médiation documentaire numérique
Médiation documentaire numériqueMédiation documentaire numérique
Médiation documentaire numériqueLe Lirographe
 
Architecture du web et ontologie d opérations
Architecture du web et ontologie d opérationsArchitecture du web et ontologie d opérations
Architecture du web et ontologie d opérationsAlexandre Monnin
 

Similaire à Du cycle de vie des données au cycle de vie des objets. Disputatio : Wikipédia/DBpedia, (20)

Les sites web des bibliothèques : évolutions et animation
Les sites web des bibliothèques : évolutions et animationLes sites web des bibliothèques : évolutions et animation
Les sites web des bibliothèques : évolutions et animation
 
L'utilisation d’ontologies dans le cadre de Biblissima
L'utilisation d’ontologies dans le cadre de BiblissimaL'utilisation d’ontologies dans le cadre de Biblissima
L'utilisation d’ontologies dans le cadre de Biblissima
 
Wikipédia : former ou interdire ?
Wikipédia : former ou interdire ?Wikipédia : former ou interdire ?
Wikipédia : former ou interdire ?
 
Cours recherche documentaire Master Matières Premières Naturelles en Cosmétique
Cours recherche documentaire Master Matières Premières Naturelles en CosmétiqueCours recherche documentaire Master Matières Premières Naturelles en Cosmétique
Cours recherche documentaire Master Matières Premières Naturelles en Cosmétique
 
Les outils du web 2.0 pour la recherche scientifique - Master 1 SACIM
Les outils du web 2.0 pour la recherche scientifique - Master 1 SACIMLes outils du web 2.0 pour la recherche scientifique - Master 1 SACIM
Les outils du web 2.0 pour la recherche scientifique - Master 1 SACIM
 
Bibliothèque en ligne et médiation numérique des collections
Bibliothèque en ligne et médiation numérique des collectionsBibliothèque en ligne et médiation numérique des collections
Bibliothèque en ligne et médiation numérique des collections
 
Qu'y a-t-il vraiment dans Wikipédia ?
Qu'y a-t-il vraiment dans Wikipédia ?Qu'y a-t-il vraiment dans Wikipédia ?
Qu'y a-t-il vraiment dans Wikipédia ?
 
Exploiter les données issues de Wikipedia
Exploiter les données issues de WikipediaExploiter les données issues de Wikipedia
Exploiter les données issues de Wikipedia
 
UQAM_JML_formation_documentaire_19sept2016
UQAM_JML_formation_documentaire_19sept2016UQAM_JML_formation_documentaire_19sept2016
UQAM_JML_formation_documentaire_19sept2016
 
Formation à la recherche documentaire Master SACIM
Formation à la recherche documentaire Master SACIMFormation à la recherche documentaire Master SACIM
Formation à la recherche documentaire Master SACIM
 
Les publications scientifiques f.piron
Les publications scientifiques f.pironLes publications scientifiques f.piron
Les publications scientifiques f.piron
 
L'unité documentaire sur le web
L'unité documentaire sur le webL'unité documentaire sur le web
L'unité documentaire sur le web
 
Bibliothèque en ligne et médiation numérique des collections
Bibliothèque en ligne et médiation numérique des collectionsBibliothèque en ligne et médiation numérique des collections
Bibliothèque en ligne et médiation numérique des collections
 
Recherche documentaire M1 AGIS 2011 2012
Recherche documentaire M1 AGIS 2011 2012Recherche documentaire M1 AGIS 2011 2012
Recherche documentaire M1 AGIS 2011 2012
 
Isaac referentiels-ist12-121002051942-phpapp01
Isaac referentiels-ist12-121002051942-phpapp01Isaac referentiels-ist12-121002051942-phpapp01
Isaac referentiels-ist12-121002051942-phpapp01
 
Une introduction au web de données
Une introduction au web de donnéesUne introduction au web de données
Une introduction au web de données
 
Recherche documentaire Master 1 AGIS
Recherche documentaire Master 1 AGISRecherche documentaire Master 1 AGIS
Recherche documentaire Master 1 AGIS
 
2009 10 22 Formation Bi B92 Bibli2 0
2009 10 22 Formation Bi B92 Bibli2 02009 10 22 Formation Bi B92 Bibli2 0
2009 10 22 Formation Bi B92 Bibli2 0
 
Médiation documentaire numérique
Médiation documentaire numériqueMédiation documentaire numérique
Médiation documentaire numérique
 
Architecture du web et ontologie d opérations
Architecture du web et ontologie d opérationsArchitecture du web et ontologie d opérations
Architecture du web et ontologie d opérations
 

Plus de Alexandre Monnin

La 5G comme "commun négatif"
La 5G comme "commun négatif"La 5G comme "commun négatif"
La 5G comme "commun négatif"Alexandre Monnin
 
The (de)feasibility of smart cities
The (de)feasibility of smart citiesThe (de)feasibility of smart cities
The (de)feasibility of smart citiesAlexandre Monnin
 
Quel avenir pour le numérique
Quel avenir pour le numériqueQuel avenir pour le numérique
Quel avenir pour le numériqueAlexandre Monnin
 
The Future Web (we can afford)
The Future Web (we can afford)The Future Web (we can afford)
The Future Web (we can afford)Alexandre Monnin
 
Quel rôle pour le design à l'heure de l'Anthropocène/Effondrement ?
Quel rôle pour le design à l'heure de l'Anthropocène/Effondrement ?Quel rôle pour le design à l'heure de l'Anthropocène/Effondrement ?
Quel rôle pour le design à l'heure de l'Anthropocène/Effondrement ?Alexandre Monnin
 
L'obsolescence à programmer
L'obsolescence à programmer L'obsolescence à programmer
L'obsolescence à programmer Alexandre Monnin
 
Approcher en pragmatiste les mondes en train de se défaire
Approcher en pragmatiste les mondes en train de se défaireApprocher en pragmatiste les mondes en train de se défaire
Approcher en pragmatiste les mondes en train de se défaireAlexandre Monnin
 
​Le numérique est notre futur mais quel est notre avenir ? (R)évolution num...
​Le numérique est notre futur  mais quel est notre avenir ?  (R)évolution num...​Le numérique est notre futur  mais quel est notre avenir ?  (R)évolution num...
​Le numérique est notre futur mais quel est notre avenir ? (R)évolution num...Alexandre Monnin
 
Quel avenir pour le Web et le numérique à l’heure de l’Anthropocène ?
Quel avenir pour le Web et le numérique à  l’heure de l’Anthropocène ? Quel avenir pour le Web et le numérique à  l’heure de l’Anthropocène ?
Quel avenir pour le Web et le numérique à l’heure de l’Anthropocène ? Alexandre Monnin
 
Présentation du projet ValueModels (Académie 1 de l'Idex UCA JEDI)
Présentation du projet ValueModels (Académie 1 de l'Idex UCA JEDI)Présentation du projet ValueModels (Académie 1 de l'Idex UCA JEDI)
Présentation du projet ValueModels (Académie 1 de l'Idex UCA JEDI)Alexandre Monnin
 
 Asynchronous futures: Digital technologies at the time of the Anthropocene
 Asynchronous futures: Digital technologies at the time of the Anthropocene Asynchronous futures: Digital technologies at the time of the Anthropocene
 Asynchronous futures: Digital technologies at the time of the AnthropoceneAlexandre Monnin
 
La question de la durabilité des technologies de calcul et de télécommunication
La question de la durabilité des technologies de calcul et de télécommunicationLa question de la durabilité des technologies de calcul et de télécommunication
La question de la durabilité des technologies de calcul et de télécommunicationAlexandre Monnin
 
Le monde devient numérique, a-t-il les moyens de le rester ?
Le monde devient numérique, a-t-il les moyens de le rester ?Le monde devient numérique, a-t-il les moyens de le rester ?
Le monde devient numérique, a-t-il les moyens de le rester ?Alexandre Monnin
 
A quoi peuvent servir les technologies « smart » en regard d’une vision réa...
A quoi peuvent servir les  technologies « smart » en regard  d’une vision réa...A quoi peuvent servir les  technologies « smart » en regard  d’une vision réa...
A quoi peuvent servir les technologies « smart » en regard d’une vision réa...Alexandre Monnin
 
Transition numérique et effondrement écologique : quel monde d'après ?
Transition numérique et effondrement écologique : quel monde d'après ?Transition numérique et effondrement écologique : quel monde d'après ?
Transition numérique et effondrement écologique : quel monde d'après ?Alexandre Monnin
 
Façonner les données. Travail et valeur de l'information
Façonner les données. Travail et valeur de l'informationFaçonner les données. Travail et valeur de l'information
Façonner les données. Travail et valeur de l'informationAlexandre Monnin
 
Routines et improvisation, à propos de Computation and Human Experience de Ph...
Routines et improvisation, à propos de Computation and Human Experience de Ph...Routines et improvisation, à propos de Computation and Human Experience de Ph...
Routines et improvisation, à propos de Computation and Human Experience de Ph...Alexandre Monnin
 
The Knowledge ecology: Epistemic Credit and the Technologically Extended Mind
The Knowledge ecology: Epistemic Credit and the Technologically Extended MindThe Knowledge ecology: Epistemic Credit and the Technologically Extended Mind
The Knowledge ecology: Epistemic Credit and the Technologically Extended MindAlexandre Monnin
 

Plus de Alexandre Monnin (20)

La 5G comme "commun négatif"
La 5G comme "commun négatif"La 5G comme "commun négatif"
La 5G comme "commun négatif"
 
The (de)feasibility of smart cities
The (de)feasibility of smart citiesThe (de)feasibility of smart cities
The (de)feasibility of smart cities
 
What Future for ICT?
What Future for ICT?What Future for ICT?
What Future for ICT?
 
Quel avenir pour le numérique
Quel avenir pour le numériqueQuel avenir pour le numérique
Quel avenir pour le numérique
 
The Future Web (we can afford)
The Future Web (we can afford)The Future Web (we can afford)
The Future Web (we can afford)
 
Quel rôle pour le design à l'heure de l'Anthropocène/Effondrement ?
Quel rôle pour le design à l'heure de l'Anthropocène/Effondrement ?Quel rôle pour le design à l'heure de l'Anthropocène/Effondrement ?
Quel rôle pour le design à l'heure de l'Anthropocène/Effondrement ?
 
L'obsolescence à programmer
L'obsolescence à programmer L'obsolescence à programmer
L'obsolescence à programmer
 
Approcher en pragmatiste les mondes en train de se défaire
Approcher en pragmatiste les mondes en train de se défaireApprocher en pragmatiste les mondes en train de se défaire
Approcher en pragmatiste les mondes en train de se défaire
 
​Le numérique est notre futur mais quel est notre avenir ? (R)évolution num...
​Le numérique est notre futur  mais quel est notre avenir ?  (R)évolution num...​Le numérique est notre futur  mais quel est notre avenir ?  (R)évolution num...
​Le numérique est notre futur mais quel est notre avenir ? (R)évolution num...
 
Cours sur REST
Cours sur RESTCours sur REST
Cours sur REST
 
Quel avenir pour le Web et le numérique à l’heure de l’Anthropocène ?
Quel avenir pour le Web et le numérique à  l’heure de l’Anthropocène ? Quel avenir pour le Web et le numérique à  l’heure de l’Anthropocène ?
Quel avenir pour le Web et le numérique à l’heure de l’Anthropocène ?
 
Présentation du projet ValueModels (Académie 1 de l'Idex UCA JEDI)
Présentation du projet ValueModels (Académie 1 de l'Idex UCA JEDI)Présentation du projet ValueModels (Académie 1 de l'Idex UCA JEDI)
Présentation du projet ValueModels (Académie 1 de l'Idex UCA JEDI)
 
 Asynchronous futures: Digital technologies at the time of the Anthropocene
 Asynchronous futures: Digital technologies at the time of the Anthropocene Asynchronous futures: Digital technologies at the time of the Anthropocene
 Asynchronous futures: Digital technologies at the time of the Anthropocene
 
La question de la durabilité des technologies de calcul et de télécommunication
La question de la durabilité des technologies de calcul et de télécommunicationLa question de la durabilité des technologies de calcul et de télécommunication
La question de la durabilité des technologies de calcul et de télécommunication
 
Le monde devient numérique, a-t-il les moyens de le rester ?
Le monde devient numérique, a-t-il les moyens de le rester ?Le monde devient numérique, a-t-il les moyens de le rester ?
Le monde devient numérique, a-t-il les moyens de le rester ?
 
A quoi peuvent servir les technologies « smart » en regard d’une vision réa...
A quoi peuvent servir les  technologies « smart » en regard  d’une vision réa...A quoi peuvent servir les  technologies « smart » en regard  d’une vision réa...
A quoi peuvent servir les technologies « smart » en regard d’une vision réa...
 
Transition numérique et effondrement écologique : quel monde d'après ?
Transition numérique et effondrement écologique : quel monde d'après ?Transition numérique et effondrement écologique : quel monde d'après ?
Transition numérique et effondrement écologique : quel monde d'après ?
 
Façonner les données. Travail et valeur de l'information
Façonner les données. Travail et valeur de l'informationFaçonner les données. Travail et valeur de l'information
Façonner les données. Travail et valeur de l'information
 
Routines et improvisation, à propos de Computation and Human Experience de Ph...
Routines et improvisation, à propos de Computation and Human Experience de Ph...Routines et improvisation, à propos de Computation and Human Experience de Ph...
Routines et improvisation, à propos de Computation and Human Experience de Ph...
 
The Knowledge ecology: Epistemic Credit and the Technologically Extended Mind
The Knowledge ecology: Epistemic Credit and the Technologically Extended MindThe Knowledge ecology: Epistemic Credit and the Technologically Extended Mind
The Knowledge ecology: Epistemic Credit and the Technologically Extended Mind
 

Du cycle de vie des données au cycle de vie des objets. Disputatio : Wikipédia/DBpedia,

  • 1. Du cycle de vie des données au cycle de vie des objets Alexandre Monnin Paris 1-IRI-Inria (Twitter : @aamonnz & @philoweb) Disputatio : Wikipédia/DBpédia, une utopie documentaire au cœur du Web et du Web de données ?
  • 2. Plan 1. Retour sur la discussion de lundi 01/10/2012. Sources primaires et sources secondaires sur Wikipédia : le renouveau du document ? 2. Articles, encyclopédies, bibliothèques… comment éviter la reductio ad documentum ? 3. De la question documentaire à la question politique.
  • 3. I Wikipédia : little bits of documents go a long way… ?
  • 4. Retour en arrière : sur quelle source peut-on s’appuyer ?
  • 5. Une source secondaire ? « Aujourd'hui la rubrique de Wikipédia est corrigée sur la foi de la lettre publiée par Ph. Roth. Toujours selon les règles de Wikipédia, la précision sur l'inspiration est maintenant "sourcée", c'est à dire qu'elle peut-être validée par une référence publiée. Les règles de rédaction de Wikipédia sont très claires à ce sujet : Les articles de Wikipédia devraient reposer principalement sur des sources secondaires fiables. Toute utilisation de sources primaires devrait s'appuyer sur des sources secondaires, et ne pas être une sélection, analyse, synthèse ou interprétation inédite réalisée par un contributeur de Wikipédia. Les sources primaires seules sont acceptées si elles consistent en des assertions factuelles et non sujettes à interprétation ou polémique. » (J.-M. Salaün) http://blogues.ebsi.umontreal.ca/jms/index.php/post/2012/09/11/Nouveau-r%C3% A9gime-de-v%C3%A9rit%C3%A9%2C-d%C3%A9monstration-par-l-absurde
  • 6. A l’inverse : une source primaire ? Question : une lettre est-elle davantage une source secondaire qu’un post de blog scientifique ? http://blogues.ebsi.umontreal.ca/jms/index.php/post/2012/09/11/Nouveau-r%C3% A9gime-de-v%C3%A9rit%C3%A9%2C-d%C3%A9monstration-par-l-absurde
  • 7. Comment la lettre de P. Roth est-elle utilisée ? Comme une source primaire dont il est rendu compte factuellement. Wikipedia, The Human Stain, 3 octobre 2012, 23h50
  • 8. Si ce n’est la source, c’est donc son auteur ? « Il est (…) absurde de considérer qu'un auteur ne soit pas la meilleure source pour éclairer son inspiration » (J.-M. Salaün) « Au plan scientifique, l’auteur qui parle de son œuvre (dans une lettre) n’a pas plus de légitimité à le faire que le chercheur qui parle de son objet (sur un blog scientifique). » (A.M.)
  • 9. WP : Bouvard et Pécuchet ? « Wikipédia, et sans doute le web en général, se trouve à la fois dans la continuité d'une tradition documentaire et en même temps peut-être dans une bascule de notre régime de vérité » (J.-M. S.) « Elle retourne notre relation au savoir qui devient le résultat d'une interrogation contrôlée d'un patrimoine documentaire accumulé et donc seulement de façon indirecte le résultat de la découverte d'un travail créatif, d'un inédit, d'une invention. La création n'est plus au centre, elle fait place au partage. » (J.-M. S.)
  • 10. Nuançons… • Il est vrai que dans la théorisation de cette fameuse entrée de Wikipédia il manque la création : 1. Sources primaires : témoignages (hors WP) 2. Sources secondaires : publications scientifiques (hors WP) 3. Sources tertiaires : ensemble de citations de sources secondaires
  • 11. Pourtant… • Cet article n’est qu’un auto-théorisation : il possède un caractère normatif (il reste à prouver qu’il colle bien à la réalité – c’est le travail du chercheur de le démontrer), qui sert d’orientation au processus éditorial de Wikipedia. • Il exclut une toute petite chose : le texte même des différentes entrées de Wikipédia, la contribution des utilisateurs en somme (= ce que l’on fait des sources secondaire), à laquelle il ne réserve aucune place (= ni source 1aire, ni 2aire, ni 3aire).
  • 12. Pourquoi ? • Raisons juridiques : Wikipédia n’est pas éditeur de contenus originaux, mais simple hébergeurs (position plus facile à défendre en se présentant comme une source tertiaire). En définitive, c’est une protection contre des menaces juridiques incessantes.
  • 13. En réalité… il importe de reconnaître la pluralité des sources • Des régimes d’énonciation (B. Latour) différents selon les « domaines » (droit, sciences, fiction – c’est le cas avec l’exemple de Philippe Roth, etc.) • Plus large que le Mundaneum : = Des sources différentes = Des attitudes différentes vis-à-vis des sources
  • 14. Quels articles scientifiques pour parler des… Lolcats !?
  • 16. = Un post de blog
  • 17. Pourtant utilisé comme une source secondaire !
  • 18. II De la variété des sources sur Wikipédia à la variété des ressources informationnelles sur le Web
  • 19. Quel est l’enjeu de la discussion précédente ? Etablir (ou réfuter) une double thèse : A. Concernant le Web : Au cœur du Web on retrouve Wikipédia – une encyclopédie ; Au cœur de Wikipédia, les sources secondaires ; Que sont les sources secondaires ? Des documents.  donc le Web est bien un Web de documents.
  • 20. B. Concernant le Web de données : Au cœur du Web, on retrouve Wikipédia et ses articles, Au cœur des articles on retrouve les notices (les infoboxes), des documents qui parlent d’autres documents, Au cœur du Web de données on retrouve des notices (infoboxes) rassemblées sous forme de collections documentaires (le catalogue = DBpedia)  donc le Web de données, comme le Web, est et demeure fondamentalement documentaire.
  • 21. Le sorite de Cyrano L’Europe est la plus belle partie du monde ; La France est le plus beau royaume d’Europe ; Paris est la plus belle ville de la France ; Le collège de Beauvais est le plus beau collège de Paris ; Ma chambre est la plus belle chambre du collège de Beauvais ; Je suis le plus bel homme de ma chambre ; Donc je suis le plus bel homme du monde…
  • 22. • Sources secondaire : articles scientifiques • Sources tertiaires : ensembles d’article scientifiques
  • 23. Ce Web documentaire est très sérieux. Seul problème... il prend fin dès 1993.
  • 24. A partir de là, les choses ont empiré (chouette !)
  • 25. Ex. : nouvelles formes d’écriture du document numérique • Churnalism : 80% des nouvelles (articles, dépêches d’agences) ne sont pas originales. 12% ont été écrites par un reporter. • Article Spinning : générer automatiquement du contenu dérivé à partir d’un contenu « original » http://www.seinsights.com/search-engine-optimization/seo-et-article-spinning-reecri vez-vos-articles-gratuitement-et-en-ligne/
  • 27. Nouvelles formes dégradées du document numérique (suite) • Article Spinning : « produire avec des machine des pages qui s’appuient sur l’existant » ? •  (mise en abyme ou mise en abîme ?)
  • 28. Contenus dérivés ou contenus à la dérive ? Cette dérive est imputable au caractère manipulable du document numérique. Le numérique permet à la fois de recréer techniquement les propriétés du documents (de les artéfactualiser cf. intervention de Stéphane Crozat) mais aussi, et tout aussi bien, de les révoquer de manière drastique.
  • 29. Théoriser le Web c’est donc rendre compte aussi bien… du VU  du NON-VU du LU  du NON-LU du SU  du NON-SU Architecture du Web
  • 30. III Au final, quelle place pour Wikipédia/DBpédia ?
  • 31. Une autre vision : sociologie de la traduction Ex. des articles scientifiques : réinscrire le document dans des chaînes de traductions. Wikipédia, Théorie de l’acteur-réseau, 4 octobre 2012, 10h00
  • 32. L’acteur est un réseau http://blog.ouseful.info/2012/07/03/visualising-related-entries-in-wikipedia-using-gephi/
  • 34. Différentes encyclopédies (SEP, IEP), différentes associations… ... sans compter les différentes versions linguistiques de Wikipédia, les différents espaces d’écritures…
  • 35. Les deux sens du mot « fait » • « Les faits sont faits » (Le Roy, cf. aussi G. Bachelard et B. Latour). • Par conséquent : les faits sont aussi défaits. • Bruno Latour explique que l’objectivité est le rassemblement virtuel de tous les porteurs d’objections (Changer de société, refaire de la sociologie). • On comprends dès lors à quel point la discussion est essentielle sur Wikipédia.
  • 36. D’ailleurs… … d’après Wikipédia, les sources secondaires (importantes car « factuelles » - les faits sont faits !) tombent avec le temps, du fait de l’avancée des sciences, du côté des sources primaires. Une vision très marquée par les modes de publication dans les sciences dures, qui peinent à rendre compte de toutes les entités représentées dans Wikipédia.  Au-delà, il faut expliquer comment les « faits » deviennent ensuite de simples représentations (et vice-versa ; c’est l’un des thèmes des Politiques de la Nature de B. Latour, également au cœur de Wikipédia).
  • 37. Web de document et Web d’objets • Au final, il n’y a que des ressources • N’importe qui peut dire n’importe quoi sauf que… • … il existe une plateforme globale où le collectif peut œuvrer à l’élaboration d’un monde commun en faisant subir des épreuves à ces ressources (cf. Joëlle Zask : « l’enquête comme inter-objectivation ») : c’est Wikipédia. • Cela ne se fait pas sans porte-paroles (sources secondaires : le travail des scientifiques en particulier mais pas seulement), ni controverses.
  • 38. Objectifs : repenser Wikipédia • Reconnaître la variété des régimes d’énonciations • Améliorer la variété des contributeurs (ex. : article sur la sexualité féminine : 1 contributrice pour 16 contributeurs), accueillir de nouvelles entités, susciter de nouvelles associations (pas seulement des points de vues). • Outiller Wikipédia comme un espace de controverses, un forum hybride* à l’échelle globale.
  • 39. Objectif : socialiser DBpedia • Trop souvent, DBpedia apparaît comme un référentiel de faits stabilisés (paradoxe de l’étoile que l’on observe alors qu’elle a disparu - perte de 20% des URIs entre chaque dump). Il faut donc améliorer techniquement ainsi qu’au plan organisationnel l’ancrage de DBpédia dans Wikipédia. • Premières étapes : sémantiser la vie sociale de Wikipédia, les pages de discussions et les historiques pour en tirer parti (notamment dans l’optique de l’analyse des controverses).