SlideShare une entreprise Scribd logo
Résumé mangement S2 Master SEMC réalisé par : Kamal DAZIA
1
La Théorie des Organisations
Chapitre 1 : L’école classique
L’école classique comprend 3 grands courants :
• L’organisation scientifique du travail(O.S.T) TYLOR.
• L’organisation administrative du travail HENRY FAYOL.
• L’organisation bureautique MAX WEBER.
1) Les fondements et principes de TYLOR
➢ Principes de FREDERIC TYLOR (étude scientifique du travail) :
La délimitation des taches en des éléments constitutifs, délimitation des opérations, le chronométrage
du travail de chaque ouvrier…
➢ La sélection scientifique de la main d’œuvre :
• Il s’agie de sélectionner les ouvriers les plus compétents et de les entrainer (formation).
➢ Le Travail des ouvriers doit être conforme aux principes de la direction scientifique :
• Selon ce principe l’ouvrier n’est pas libre des ses actes mais il doit respecter le principe de
l’étude scientifique du travail.
➢ Coopération entre le management et l’ouvrier :
• C’est le partage de la responsabilité du travail entre ouvrier (exécuteur du travail) et les
dirigeants (les supérieurs).
Résumé mangement S2 Master SEMC réalisé par : Kamal DAZIA
2
Les contributions du management scientifique de TYLOR :
Il a permit de réaliser l’objectif de la production maximale et ceux en combinant :{matière traiter,
l’outil et la force de travail (facteurs de productions).
➢ Il a réussi à déposséder le meilleur de certains usages :
• L’organisation par équipe.
• Le rythme et le choix d’outils au profit des directions.
• Il a donné aux managers un moyen de control sur l’ouvrier (individualiser, séparer,
chronométrer) au point d’imposer aux ouvriers un contenu de travail qui les rendent comme
réserves d’énergie interchangeable à volante.
EN RESUMER :
La gestion scientifique du travail se préoccupe surtout du travail des ouvriers à l’atelier.
2) HENRY FAYOL=>1841-1925)
a. (principes) : a pour objet le travail des gestionnaires à la direction, en 1916, FAYOL à
lancer les bases de la gestion administrative, il a classé les activités de l’entreprise en 6
grandes fonctions :
Au niveau de la fonction administrative les gestionnaires doivent :
• Prévoir : anticiper l’avenir et mettre en place un plan d’action.
• Organiser : offrir les ressources nécessaires à l’application du plan et mettre sur pied toutes les
actions.
• Commander : donner des ordres aux ouvriers, sélectionner et évaluer les travailleurs.
Fonction Activités
• Techniques.
• Commercial.
• Financière.
• Sécurité.
• Comptabilité.
• Administrative (direction).
• Produire, transformer.
• Achats, ventes.
• Capitaux (rechercher, gérer).
• protection du personnel et de
biens.
• établir des opérations telles
(bilan, inventaire, prix de
revient).
• Prévoir, organiser, commander,
coordonner, contrôler. (POCCC)
Résumé mangement S2 Master SEMC réalisé par : Kamal DAZIA
3
• Coordonner : c’est harmoniser et intégrer les activités et faire de sorte que tout les efforts
converge un but.
• Contrôler : le travail qui doit être conforme à ce qui a été prévu par rapport aux réalisations et
faire de sorte que l’on s’approche du plan établie par ailleurs.
Les 14 principes à respecter par un administrateur (selon FAYOL) :
• La division du travail : est d’ordre naturel, elle permet de produire d’une manière rationnel
• Autorité-responsabilité : c’est le droit de commander et le pouvoir de se faire obéir.
Responsabilité : c’est la sanction qui récompense ou pénalise l’exercice du pouvoir.
• Principe de discipline : c’est l’ensemble des signes d’extérieur de respect (obéissance,
assiduité,…) assuré par les agents (ouvriers).
• Unité de commandement : un agent ne doit recevoir des ordres que d’un seul chef.
• Unité de direction : par ce principe, FAYOL signifie un seul chef et un seul programme relatif
à plusieurs opérateurs.
• Subordination de l’intérêt personnel à l’intérêt général : dans une organisation l’intérêt
particulier ne doit l’emporter sur l’intérêt de l’entreprise.
• Rémunération du personnel : par ce principe l’auteur défend l’idée d’une rémunération
équitable (au prix du service).
• La centralisation : pour FAYOL c’est un fait d’ordre naturel convergence des flux vers la
direction et celle-ci parte encore d’autres flux (sous forme d’ordres).
• La hiérarchie : selon FAYOL, elle présente un double avantage : la transmission est assurer ;
le principe de commandement est respecter.
• Principe d’ordre : chaque chose est à ça place (ordre matériel) et chaque agent est à la place
qui lui a été assigné (ordre social).
• Principe d’équité : c’est à la fois de la bienveillance et de la justice.
• Stabilité du personnel : pour le respect de ce principe, il faudra inviter l’ouvrier à une tache
déterminer et lui accorder du temps pour qu’il soit capable de la remplir adéquatement.
• Principe d’initiative : c’est la liberté de proposer et d’exécuter.
• Union du personnel : c’est l’harmonie entre agents d’entreprises qui fera leurs forces. La
réalisation de cette harmonie dépend de 3 moyens :
• Application du principe d’unité de commandement ; diviser pour Reigner et utiliser des
communications écrites de façon rationnel.
b. Quelques limites de FAYOL :
➢ Points forts : le management actuel fait référence aux fondements théoriques de FAYOL
➢ Points faibles : les principes retenus sont uniquement ceux allant vers l’idée du rentabilisme
unilatéral ; il s’est fondé sur la qualité « naturel » ce qui est longtemps dépassé.
FAYOL s’est fondé sur la division du travail, la hiérarchie, l’ordre…, pour assoir sa vision. Or ce type
de rattachement n’est plus valable dans les temps modernes.
Son œuvre est conçu comme universel et à caractère scientifique, alors qu’en réalité elle n’était qu’un
cas particulier pour une époque déterminer.
3) Le courant bureaucratique (MAX WEBER=>1864-1920).
a- Fondement de la pensée administrative moderne.
Résumé mangement S2 Master SEMC réalisé par : Kamal DAZIA
4
MAX WEBER distingue plusieurs types d’organisations qui se différencient par l’origine de l’autorité
des administrateurs.MAX WEBER s’est intéressé à une approche" bureaucratique" qui allait le mieux
avec la gestion des organisations.
L’autorité charismatique : c’est la qualité d’une personnalité qui a le don de plaire et de s’imposer,
dans ce type d’organisation l’autorité repose sur une seule personne.
L’autorité traditionnel : elle est basé sur tout ce qui est précèdent et usage. Le leader tient son autorité
par héritage.
L’organisation bureaucratique (légale), l’autorité du leader est justifiée par les règles juridiques. Selon
WEBER c’est la forme de gestion la plus efficace au niveau de l’organisation.
b- Les vertus du modèle de domination et de bureaucratie.
Il est fondé sur le droit : l’administrateur dans le cadre de la gestion fera appelle à tout les éléments
décides par la loi et l’ensemble des règles.
Le Directeur du pouvoir obéit à un ordre impersonnel c.à.d. qu’il ne peut exercer son pouvoir qu’en
faisant appelle à la loi.
Les membres du group obéissant à des règlements impersonnels et non à la personne. Ainsi la
direction administrative bureaucratique est le type idéal en matière de direction administrative
constitué de fonctionnaires caractérisés par leurs :
• Obéissance aux devoirs de leurs fonctions.
• Intégration au sein d’une hiérarchie.
• Emplois : sur la base de contrôle.
• Nomination : sur la base de qualification.
• Soumise : (discipline, contrôle)
Résumé mangement S2 Master SEMC réalisé par : Kamal DAZIA
5
Chapitre 2 : L’école des relations humaines
Le contexte de cette théorie a été marqué par de nombreux changements au court des années 20
(20iem siècle).
La coopération a commencé à prendre du terrain au dépend de l’individualisme.
L’apparition et la reconnaissance juridique des puissants syndicats représentant les travailleurs.
De ce fait, les dirigeants des entreprises ont appelées à négocier avec ces syndicats et par conséquent à
améliorer leur comportement en matière de relations humaines.
Les tenants de cette école accordent de l’importance aux personnes et aux comportements collectifs, il
y a prépondérance des besoins humains par rapport aux besoins économiques c.à.d. qu’ils s’intéressent
spécialement aux besoins sociaux, aux motivations et aux ambitions des individus.
1) . L’expérience d’ELTAN MAYO : (1880-1949).
Elle est réalisée à l’usine de Western Electric dans le but initial d’établir un lien entre les conditions de
travail et de productivité.
Mayo étudie le comportement d’un groupe de 6 femmes qui travaillent à l’assemblage de relais pour le
téléphone. Il augmente le temps de pause, discute avec elle, préconise la distribution de primes →
explosion de la production. Ensuite, il rétablit la situation initiale, mais continue de discuter → la
production continue de s’accroître.
ELTON MAYO a cherché et déterminé les effets des sciences de l’environnement physique et des
conditions du travail (éclairage, temps de repos, les horaires) sur la productivité d’un échantillon de 6
ouvriers dans un atelier de bobinage.
Les résultats de l’expérience :
• Les conditions de travail n’ont pas d’effet sur la productivité.
Il en résulte les conclusions suivantes :
• Un changement des relations sociales entre les employés, leurs confrères au travail et la
direction.
• Les employés réagissent positivement à la pression du membre du groupe plus qu’aux ordres
de la direction.
2) KURT LEWIN :
Depuis 1998, il a mené des expériences et met l’accent sur la prise de décision en concertation
collective. En effet il a distingue 4 style de management à savoir :
✓ Le mode autoritaire : le leader décide seul et donne des ordres. Ce mode aboutit à des
rendements élevés à CT mais crée une mauvaise ambiance et suscite des comportements
agressifs. Il n’entraîne pas de cohésion dans le groupe, ni d’adhésion aux objectifs fixés, ni de
créativité ;
Résumé mangement S2 Master SEMC réalisé par : Kamal DAZIA
6
✓ Le mode de commandement démocratique : le manager encourage la participation des
membres du groupe à la définition des objectifs et aux moyens de les atteindre. Le manager
décide ensuite. Les collaborateurs disposent d’une forte autonomie dans leur travail et font
preuve de beaucoup de créativité.
✓ Le mode de commandement du laisser-faire : le leader ne participe pas aux activités du
groupe, il ne prend pas de décision et ne s’implique pas. Ce mode de leadership aboutit à des
rendements faibles et crée beaucoup d’insatisfaction pour les membres du groupe. Ce mode
est, pour Lewin, le pire.
=Les études de Lewin ont montré la supériorité du style de commandement démocratique au niveau
du climat social et de l’efficacité.
3) A.MASLOW (1908-1970) : « on agit pour satisfaire un besoin »
Il à fait une classification des besoins de l’être humaines selon leurs priorité :
✓ Besoins physiologiques : le niveau de base de tous les besoins humains : nourriture, eau, bien
être physique… ;
✓ Besoins de sécurité : de protection et de stabilité dans les événements de la vie quotidienne
(emploi, retraite)
✓ Besoins d’appartenance et d’affection : besoin d’amour, d’affection et d’appartenance dans les
relations avec les autres ;
✓ Besoins d’estime : besoin de mériter l’estime des autres, besoin de respect, de prestige, de
reconnaissance, de confiance en la compétence et maîtrise professionnelle ;
✓ Besoins d’accomplissement de soi : niveau le plus élevé, besoin de réalisation de soi,
d’épanouissement et d’utilisation des compétences pour viser la créativité la plus grande.
 Pour lui
• le concept de hiérarchie des besoins permet de définir les origines de la motivation humaine
• L’intensité d’un besoin augmente avec le degré de satisfaction d’un besoin de niveau inférieur.
4) HERZBERG, LA THEORIE BI-FACTORIELLE
1. Son étude.
Il retient 16 facteurs d’attitude au travail. 10 sont significatifs, 6 ne le sont pas. Il classe les sources de
satisfaction en 2 catégories : les facteurs d’hygiène et les facteurs de motivation.
a. Les facteurs d’hygiène.
Ils sont relatifs à l’environnement du travail. Ils répondent aux besoins d’entretien, la non-satisfaction
de ces besoins est source de conflits, mais leur satisfaction apporte un contentement provisoire.
b. Les facteurs de motivation.
Ils sont relatifs au contenu du travail et ont un rôle essentiellement positif. Ils correspondent au besoin
de satisfaction de soi.
Herzberg propose 5 facteurs de motivation :
♦Avancement et promotion.
♦Attraction du travail.
♦Responsabilité.
♦Reconnaissance.
♦Achèvement.
Les facteurs de motivation sont la principale source de satisfaction durable.
1. Les conclusions de Herzberg.
L’organisation du travail doit apporter une réponse aux deux catégories de besoin.
Résumé mangement S2 Master SEMC réalisé par : Kamal DAZIA
7
Il faut donc :
a. Eviter le mécontentement.
C’est à dire prendre en compte l’environnement du travail et modifier la politique de rémunération.
b. Provoquer la satisfaction et donc :
♦Elargir les tâches, c’est à dire rassembler pour un même poste de travail un ensemble de tâches
élémentaires.
♦Enrichir les tâches, c’est à dire les restructurer pour leur donner un aspect plus qualitatif (conception
et exécution + contrôle). ==> donner plus de responsabilités aux opérateurs
4) K.LIKERT
(1971) dès la fin des années 1940 ils ont influencée la pensée managériale et motionner l’existence du
problème d’adaptation de l’individu par rapport aux exigences organisationnelles (rationalité
économique) ce qui en porte préjudice à l’épanouissement profond de la personne.
➢ Le style autoritaire –exploiteur : le manager utilise la crainte et la sanction pour inciter les
subordonnés à travailler. La communication est uniquement descendante, les décisions sont
prises par le niveau supérieur de la hiérarchie ;
➢ Le style autoritaire-paternaliste : l’incitation est réalisée grâce à des menaces et des
récompenses. La communication est descendante, seules quelques décisions peu importantes
sont déléguées. Les personnes cherchent à se faire apprécier par la hiérarchie au lieu d’avoir
un esprit critique ;
➢ Le style consultatif : la communication s’effectue dans les deux sens. Les salariés sont donc
consultés, mais ils n’ont pas d’influence véritable : les décisions importantes sont prises au
sommet ;
➢ Le style participatif : la direction fixe des objectifs à atteindre à des groupes d’individus qui
ont une autonomie importante. Ce mode de commandement développe une coopération et un
esprit d’équipe important.
5) DOUGLAS MAC GREGOR (1906-1964) :
Fu connu par ses théories X et Y, affirmant que le gestionnaire peut percevoir ses subordonnés de
deux façons :
Résumé mangement S2 Master SEMC réalisé par : Kamal DAZIA
8
Théorie X Théorie Y
Fondement C’est le cas du gestionnaire qui a une
vision négative des ses subordonnés :
ils sont considérés insignifiants, ne
portent pas de l’importance à leur
travail.
C’est quand le gestionnaire perçoit ses
employés d’une manière positive :
(intelligents, motivés et créatives)
Conséquences La relation autocratique des
dirigeants : diriger, contrôler et
contraindre pour réaliser les objectifs
de l’organisation.
Les dirigeants adoptent une attitude
plutôt démocratique.
Conclusion :
➢ On attribue à l’école des relations humaines les 1ières préoccupations relatives à l’ordre du
travail, c’est aussi un point de départ pour tenter d’améliorer le travail, le rendement et le sort
des travailleurs. Désormais, pour réaliser la productivité, le management se trouve dans
l’obligation de prendre en considération les aspects sociaux, émotifs dans les groupes de
travail. Le mot a été dénommé par l’humanisation du travail et de l’industrie alors qu’en
réalité on s’est retrouvé face à une industrialisation humaine.
Différences essentielles entre l’école classique et celle des relations humaines.

Contenu connexe

Tendances

Théorie Des Organisations
Théorie Des OrganisationsThéorie Des Organisations
Théorie Des Organisations
gandon
 
S2- Management Général- Cours
S2- Management Général- CoursS2- Management Général- Cours
S2- Management Général- Cours
Polycope Fsjest
 
Management des Organisations
Management des OrganisationsManagement des Organisations
Management des Organisations
julienCETIM
 
La Gestion des ressources humains semestre 5
La Gestion des ressources humains semestre 5La Gestion des ressources humains semestre 5
La Gestion des ressources humains semestre 5
Jamal Yasser
 
Fiche lecture résumé mintzberg management des organisations ilyas_azzioui
Fiche lecture résumé mintzberg management des organisations ilyas_azziouiFiche lecture résumé mintzberg management des organisations ilyas_azzioui
Fiche lecture résumé mintzberg management des organisations ilyas_azzioui
Ilyas Azzioui
 
Mrh 2012 -extract_1 (1)
Mrh 2012 -extract_1 (1)Mrh 2012 -extract_1 (1)
Mrh 2012 -extract_1 (1)
Saâd Hab
 
Ch.1 concepts du management
Ch.1 concepts du managementCh.1 concepts du management
Ch.1 concepts du management
Amjad Soltani
 
151062695 cours-de-management http://adyou.me/4fHh
151062695 cours-de-management http://adyou.me/4fHh151062695 cours-de-management http://adyou.me/4fHh
151062695 cours-de-management http://adyou.me/4fHh
jamal yasser
 
Théorie des organisations supports de cours chap 1 à 4
Théorie des organisations   supports de cours chap 1 à 4Théorie des organisations   supports de cours chap 1 à 4
Théorie des organisations supports de cours chap 1 à 4
Hamza Loulidi
 
Ch.ii approches du managementt (1)
Ch.ii approches du managementt (1)Ch.ii approches du managementt (1)
Ch.ii approches du managementt (1)
Amjad Soltani
 
Introduction à la sociologie des organisations
Introduction à la sociologie des organisationsIntroduction à la sociologie des organisations
Introduction à la sociologie des organisations
Abderraouf HAMZAOUI
 
Ecoles des relations humaines (1)
Ecoles des relations humaines (1)Ecoles des relations humaines (1)
Ecoles des relations humaines (1)
elhassan2007
 
LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES
LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINESLA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES
LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES
sarah Benmerzouk
 
Les theories des_organisations-2
Les theories des_organisations-2Les theories des_organisations-2
Les theories des_organisations-2
alaouielarbi
 
Résumé des théories des organisations
Résumé des théories des organisationsRésumé des théories des organisations
Résumé des théories des organisations
Mohammed Reddam
 
LA FONCTION RH MISSION ET OUTILS
LA FONCTION RH MISSION ET OUTILSLA FONCTION RH MISSION ET OUTILS
LA FONCTION RH MISSION ET OUTILS
sarah Benmerzouk
 
FORMES ORGANISATIONNELLES TRADITIONNELLES ET MODERNES
FORMES ORGANISATIONNELLES TRADITIONNELLES ET MODERNESFORMES ORGANISATIONNELLES TRADITIONNELLES ET MODERNES
FORMES ORGANISATIONNELLES TRADITIONNELLES ET MODERNES
Imane SBAI
 

Tendances (17)

Théorie Des Organisations
Théorie Des OrganisationsThéorie Des Organisations
Théorie Des Organisations
 
S2- Management Général- Cours
S2- Management Général- CoursS2- Management Général- Cours
S2- Management Général- Cours
 
Management des Organisations
Management des OrganisationsManagement des Organisations
Management des Organisations
 
La Gestion des ressources humains semestre 5
La Gestion des ressources humains semestre 5La Gestion des ressources humains semestre 5
La Gestion des ressources humains semestre 5
 
Fiche lecture résumé mintzberg management des organisations ilyas_azzioui
Fiche lecture résumé mintzberg management des organisations ilyas_azziouiFiche lecture résumé mintzberg management des organisations ilyas_azzioui
Fiche lecture résumé mintzberg management des organisations ilyas_azzioui
 
Mrh 2012 -extract_1 (1)
Mrh 2012 -extract_1 (1)Mrh 2012 -extract_1 (1)
Mrh 2012 -extract_1 (1)
 
Ch.1 concepts du management
Ch.1 concepts du managementCh.1 concepts du management
Ch.1 concepts du management
 
151062695 cours-de-management http://adyou.me/4fHh
151062695 cours-de-management http://adyou.me/4fHh151062695 cours-de-management http://adyou.me/4fHh
151062695 cours-de-management http://adyou.me/4fHh
 
Théorie des organisations supports de cours chap 1 à 4
Théorie des organisations   supports de cours chap 1 à 4Théorie des organisations   supports de cours chap 1 à 4
Théorie des organisations supports de cours chap 1 à 4
 
Ch.ii approches du managementt (1)
Ch.ii approches du managementt (1)Ch.ii approches du managementt (1)
Ch.ii approches du managementt (1)
 
Introduction à la sociologie des organisations
Introduction à la sociologie des organisationsIntroduction à la sociologie des organisations
Introduction à la sociologie des organisations
 
Ecoles des relations humaines (1)
Ecoles des relations humaines (1)Ecoles des relations humaines (1)
Ecoles des relations humaines (1)
 
LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES
LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINESLA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES
LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES
 
Les theories des_organisations-2
Les theories des_organisations-2Les theories des_organisations-2
Les theories des_organisations-2
 
Résumé des théories des organisations
Résumé des théories des organisationsRésumé des théories des organisations
Résumé des théories des organisations
 
LA FONCTION RH MISSION ET OUTILS
LA FONCTION RH MISSION ET OUTILSLA FONCTION RH MISSION ET OUTILS
LA FONCTION RH MISSION ET OUTILS
 
FORMES ORGANISATIONNELLES TRADITIONNELLES ET MODERNES
FORMES ORGANISATIONNELLES TRADITIONNELLES ET MODERNESFORMES ORGANISATIONNELLES TRADITIONNELLES ET MODERNES
FORMES ORGANISATIONNELLES TRADITIONNELLES ET MODERNES
 

Similaire à La theorie des_organisations

Les &ggggghhhhhhhhhhhhbbbbbbbbbbbbbbbbbb
Les &ggggghhhhhhhhhhhhbbbbbbbbbbbbbbbbbbLes &ggggghhhhhhhhhhhhbbbbbbbbbbbbbbbbbb
Les &ggggghhhhhhhhhhhhbbbbbbbbbbbbbbbbbb
AdrielBadou
 
C61bf789c9146c810a60ef2f26442f61
C61bf789c9146c810a60ef2f26442f61C61bf789c9146c810a60ef2f26442f61
C61bf789c9146c810a60ef2f26442f61
Zakaria Mansouri
 
Lf sg1 oe_organisation4
Lf sg1 oe_organisation4Lf sg1 oe_organisation4
Lf sg1 oe_organisation4
Ayoub Bouazizi
 
présentation de Mr Ryahi .ppt sociologie
présentation de Mr Ryahi .ppt sociologieprésentation de Mr Ryahi .ppt sociologie
présentation de Mr Ryahi .ppt sociologie
RimFathi
 
Les theories des_organisations-2
Les theories des_organisations-2Les theories des_organisations-2
Les theories des_organisations-2
Saritt'ah Rochdi
 
Cours de gestion_de_production
Cours de gestion_de_productionCours de gestion_de_production
Cours de gestion_de_production
OULAAJEB YOUSSEF
 
cours-de-gestion-des-RH-partie1-TM1.pdf
cours-de-gestion-des-RH-partie1-TM1.pdfcours-de-gestion-des-RH-partie1-TM1.pdf
cours-de-gestion-des-RH-partie1-TM1.pdf
oubihi1
 
Leadership management licence_pro_kata&bawidom
Leadership management licence_pro_kata&bawidomLeadership management licence_pro_kata&bawidom
Leadership management licence_pro_kata&bawidom
SimonMasinMbaKATA
 
Ch.ii approches du managementt
Ch.ii approches du managementtCh.ii approches du managementt
Ch.ii approches du managementt
Amjad Soltani
 
théorie des organisations s62021-2022.pdf
théorie des organisations s62021-2022.pdfthéorie des organisations s62021-2022.pdf
théorie des organisations s62021-2022.pdf
HiBa942848
 
Management des organisations
Management des organisationsManagement des organisations
Management des organisations
Meriem ABBAR
 
Cours 1 to
Cours 1 toCours 1 to
Cours 1 to
mahmoud achrit
 
Management général S2 Mohamed LAABOUBI
Management général S2 Mohamed LAABOUBIManagement général S2 Mohamed LAABOUBI
Management général S2 Mohamed LAABOUBI
Ahmmed Helmi
 
le management en 2013
le management en 2013le management en 2013
le management en 2013
Prof. Jacques Folon (Ph.D)
 
Innovation dans le management
Innovation dans le managementInnovation dans le management
Innovation dans le management
Jonathan Jedrasiak
 
théories des organisations.ppt · version 1.ppt
théories des organisations.ppt · version 1.pptthéories des organisations.ppt · version 1.ppt
théories des organisations.ppt · version 1.ppt
LibrairieRadhwen
 
0B.E1BACSEG1L'organisation de travail dans une entrepriseMeryemAfa (1).pptx
0B.E1BACSEG1L'organisation de travail dans une entrepriseMeryemAfa (1).pptx0B.E1BACSEG1L'organisation de travail dans une entrepriseMeryemAfa (1).pptx
0B.E1BACSEG1L'organisation de travail dans une entrepriseMeryemAfa (1).pptx
ManalAg
 
Theorie organisations
Theorie organisations Theorie organisations
Theorie organisations
Fakhr-Eddine Gabsi
 
Partie1 Cours Org 07
Partie1 Cours Org 07Partie1 Cours Org 07
Partie1 Cours Org 07
webmaster2008
 
Les structures des organisation
Les structures des  organisationLes structures des  organisation
Les structures des organisation
Yacine Laldji
 

Similaire à La theorie des_organisations (20)

Les &ggggghhhhhhhhhhhhbbbbbbbbbbbbbbbbbb
Les &ggggghhhhhhhhhhhhbbbbbbbbbbbbbbbbbbLes &ggggghhhhhhhhhhhhbbbbbbbbbbbbbbbbbb
Les &ggggghhhhhhhhhhhhbbbbbbbbbbbbbbbbbb
 
C61bf789c9146c810a60ef2f26442f61
C61bf789c9146c810a60ef2f26442f61C61bf789c9146c810a60ef2f26442f61
C61bf789c9146c810a60ef2f26442f61
 
Lf sg1 oe_organisation4
Lf sg1 oe_organisation4Lf sg1 oe_organisation4
Lf sg1 oe_organisation4
 
présentation de Mr Ryahi .ppt sociologie
présentation de Mr Ryahi .ppt sociologieprésentation de Mr Ryahi .ppt sociologie
présentation de Mr Ryahi .ppt sociologie
 
Les theories des_organisations-2
Les theories des_organisations-2Les theories des_organisations-2
Les theories des_organisations-2
 
Cours de gestion_de_production
Cours de gestion_de_productionCours de gestion_de_production
Cours de gestion_de_production
 
cours-de-gestion-des-RH-partie1-TM1.pdf
cours-de-gestion-des-RH-partie1-TM1.pdfcours-de-gestion-des-RH-partie1-TM1.pdf
cours-de-gestion-des-RH-partie1-TM1.pdf
 
Leadership management licence_pro_kata&bawidom
Leadership management licence_pro_kata&bawidomLeadership management licence_pro_kata&bawidom
Leadership management licence_pro_kata&bawidom
 
Ch.ii approches du managementt
Ch.ii approches du managementtCh.ii approches du managementt
Ch.ii approches du managementt
 
théorie des organisations s62021-2022.pdf
théorie des organisations s62021-2022.pdfthéorie des organisations s62021-2022.pdf
théorie des organisations s62021-2022.pdf
 
Management des organisations
Management des organisationsManagement des organisations
Management des organisations
 
Cours 1 to
Cours 1 toCours 1 to
Cours 1 to
 
Management général S2 Mohamed LAABOUBI
Management général S2 Mohamed LAABOUBIManagement général S2 Mohamed LAABOUBI
Management général S2 Mohamed LAABOUBI
 
le management en 2013
le management en 2013le management en 2013
le management en 2013
 
Innovation dans le management
Innovation dans le managementInnovation dans le management
Innovation dans le management
 
théories des organisations.ppt · version 1.ppt
théories des organisations.ppt · version 1.pptthéories des organisations.ppt · version 1.ppt
théories des organisations.ppt · version 1.ppt
 
0B.E1BACSEG1L'organisation de travail dans une entrepriseMeryemAfa (1).pptx
0B.E1BACSEG1L'organisation de travail dans une entrepriseMeryemAfa (1).pptx0B.E1BACSEG1L'organisation de travail dans une entrepriseMeryemAfa (1).pptx
0B.E1BACSEG1L'organisation de travail dans une entrepriseMeryemAfa (1).pptx
 
Theorie organisations
Theorie organisations Theorie organisations
Theorie organisations
 
Partie1 Cours Org 07
Partie1 Cours Org 07Partie1 Cours Org 07
Partie1 Cours Org 07
 
Les structures des organisation
Les structures des  organisationLes structures des  organisation
Les structures des organisation
 

La theorie des_organisations

  • 1. Résumé mangement S2 Master SEMC réalisé par : Kamal DAZIA 1 La Théorie des Organisations Chapitre 1 : L’école classique L’école classique comprend 3 grands courants : • L’organisation scientifique du travail(O.S.T) TYLOR. • L’organisation administrative du travail HENRY FAYOL. • L’organisation bureautique MAX WEBER. 1) Les fondements et principes de TYLOR ➢ Principes de FREDERIC TYLOR (étude scientifique du travail) : La délimitation des taches en des éléments constitutifs, délimitation des opérations, le chronométrage du travail de chaque ouvrier… ➢ La sélection scientifique de la main d’œuvre : • Il s’agie de sélectionner les ouvriers les plus compétents et de les entrainer (formation). ➢ Le Travail des ouvriers doit être conforme aux principes de la direction scientifique : • Selon ce principe l’ouvrier n’est pas libre des ses actes mais il doit respecter le principe de l’étude scientifique du travail. ➢ Coopération entre le management et l’ouvrier : • C’est le partage de la responsabilité du travail entre ouvrier (exécuteur du travail) et les dirigeants (les supérieurs).
  • 2. Résumé mangement S2 Master SEMC réalisé par : Kamal DAZIA 2 Les contributions du management scientifique de TYLOR : Il a permit de réaliser l’objectif de la production maximale et ceux en combinant :{matière traiter, l’outil et la force de travail (facteurs de productions). ➢ Il a réussi à déposséder le meilleur de certains usages : • L’organisation par équipe. • Le rythme et le choix d’outils au profit des directions. • Il a donné aux managers un moyen de control sur l’ouvrier (individualiser, séparer, chronométrer) au point d’imposer aux ouvriers un contenu de travail qui les rendent comme réserves d’énergie interchangeable à volante. EN RESUMER : La gestion scientifique du travail se préoccupe surtout du travail des ouvriers à l’atelier. 2) HENRY FAYOL=>1841-1925) a. (principes) : a pour objet le travail des gestionnaires à la direction, en 1916, FAYOL à lancer les bases de la gestion administrative, il a classé les activités de l’entreprise en 6 grandes fonctions : Au niveau de la fonction administrative les gestionnaires doivent : • Prévoir : anticiper l’avenir et mettre en place un plan d’action. • Organiser : offrir les ressources nécessaires à l’application du plan et mettre sur pied toutes les actions. • Commander : donner des ordres aux ouvriers, sélectionner et évaluer les travailleurs. Fonction Activités • Techniques. • Commercial. • Financière. • Sécurité. • Comptabilité. • Administrative (direction). • Produire, transformer. • Achats, ventes. • Capitaux (rechercher, gérer). • protection du personnel et de biens. • établir des opérations telles (bilan, inventaire, prix de revient). • Prévoir, organiser, commander, coordonner, contrôler. (POCCC)
  • 3. Résumé mangement S2 Master SEMC réalisé par : Kamal DAZIA 3 • Coordonner : c’est harmoniser et intégrer les activités et faire de sorte que tout les efforts converge un but. • Contrôler : le travail qui doit être conforme à ce qui a été prévu par rapport aux réalisations et faire de sorte que l’on s’approche du plan établie par ailleurs. Les 14 principes à respecter par un administrateur (selon FAYOL) : • La division du travail : est d’ordre naturel, elle permet de produire d’une manière rationnel • Autorité-responsabilité : c’est le droit de commander et le pouvoir de se faire obéir. Responsabilité : c’est la sanction qui récompense ou pénalise l’exercice du pouvoir. • Principe de discipline : c’est l’ensemble des signes d’extérieur de respect (obéissance, assiduité,…) assuré par les agents (ouvriers). • Unité de commandement : un agent ne doit recevoir des ordres que d’un seul chef. • Unité de direction : par ce principe, FAYOL signifie un seul chef et un seul programme relatif à plusieurs opérateurs. • Subordination de l’intérêt personnel à l’intérêt général : dans une organisation l’intérêt particulier ne doit l’emporter sur l’intérêt de l’entreprise. • Rémunération du personnel : par ce principe l’auteur défend l’idée d’une rémunération équitable (au prix du service). • La centralisation : pour FAYOL c’est un fait d’ordre naturel convergence des flux vers la direction et celle-ci parte encore d’autres flux (sous forme d’ordres). • La hiérarchie : selon FAYOL, elle présente un double avantage : la transmission est assurer ; le principe de commandement est respecter. • Principe d’ordre : chaque chose est à ça place (ordre matériel) et chaque agent est à la place qui lui a été assigné (ordre social). • Principe d’équité : c’est à la fois de la bienveillance et de la justice. • Stabilité du personnel : pour le respect de ce principe, il faudra inviter l’ouvrier à une tache déterminer et lui accorder du temps pour qu’il soit capable de la remplir adéquatement. • Principe d’initiative : c’est la liberté de proposer et d’exécuter. • Union du personnel : c’est l’harmonie entre agents d’entreprises qui fera leurs forces. La réalisation de cette harmonie dépend de 3 moyens : • Application du principe d’unité de commandement ; diviser pour Reigner et utiliser des communications écrites de façon rationnel. b. Quelques limites de FAYOL : ➢ Points forts : le management actuel fait référence aux fondements théoriques de FAYOL ➢ Points faibles : les principes retenus sont uniquement ceux allant vers l’idée du rentabilisme unilatéral ; il s’est fondé sur la qualité « naturel » ce qui est longtemps dépassé. FAYOL s’est fondé sur la division du travail, la hiérarchie, l’ordre…, pour assoir sa vision. Or ce type de rattachement n’est plus valable dans les temps modernes. Son œuvre est conçu comme universel et à caractère scientifique, alors qu’en réalité elle n’était qu’un cas particulier pour une époque déterminer. 3) Le courant bureaucratique (MAX WEBER=>1864-1920). a- Fondement de la pensée administrative moderne.
  • 4. Résumé mangement S2 Master SEMC réalisé par : Kamal DAZIA 4 MAX WEBER distingue plusieurs types d’organisations qui se différencient par l’origine de l’autorité des administrateurs.MAX WEBER s’est intéressé à une approche" bureaucratique" qui allait le mieux avec la gestion des organisations. L’autorité charismatique : c’est la qualité d’une personnalité qui a le don de plaire et de s’imposer, dans ce type d’organisation l’autorité repose sur une seule personne. L’autorité traditionnel : elle est basé sur tout ce qui est précèdent et usage. Le leader tient son autorité par héritage. L’organisation bureaucratique (légale), l’autorité du leader est justifiée par les règles juridiques. Selon WEBER c’est la forme de gestion la plus efficace au niveau de l’organisation. b- Les vertus du modèle de domination et de bureaucratie. Il est fondé sur le droit : l’administrateur dans le cadre de la gestion fera appelle à tout les éléments décides par la loi et l’ensemble des règles. Le Directeur du pouvoir obéit à un ordre impersonnel c.à.d. qu’il ne peut exercer son pouvoir qu’en faisant appelle à la loi. Les membres du group obéissant à des règlements impersonnels et non à la personne. Ainsi la direction administrative bureaucratique est le type idéal en matière de direction administrative constitué de fonctionnaires caractérisés par leurs : • Obéissance aux devoirs de leurs fonctions. • Intégration au sein d’une hiérarchie. • Emplois : sur la base de contrôle. • Nomination : sur la base de qualification. • Soumise : (discipline, contrôle)
  • 5. Résumé mangement S2 Master SEMC réalisé par : Kamal DAZIA 5 Chapitre 2 : L’école des relations humaines Le contexte de cette théorie a été marqué par de nombreux changements au court des années 20 (20iem siècle). La coopération a commencé à prendre du terrain au dépend de l’individualisme. L’apparition et la reconnaissance juridique des puissants syndicats représentant les travailleurs. De ce fait, les dirigeants des entreprises ont appelées à négocier avec ces syndicats et par conséquent à améliorer leur comportement en matière de relations humaines. Les tenants de cette école accordent de l’importance aux personnes et aux comportements collectifs, il y a prépondérance des besoins humains par rapport aux besoins économiques c.à.d. qu’ils s’intéressent spécialement aux besoins sociaux, aux motivations et aux ambitions des individus. 1) . L’expérience d’ELTAN MAYO : (1880-1949). Elle est réalisée à l’usine de Western Electric dans le but initial d’établir un lien entre les conditions de travail et de productivité. Mayo étudie le comportement d’un groupe de 6 femmes qui travaillent à l’assemblage de relais pour le téléphone. Il augmente le temps de pause, discute avec elle, préconise la distribution de primes → explosion de la production. Ensuite, il rétablit la situation initiale, mais continue de discuter → la production continue de s’accroître. ELTON MAYO a cherché et déterminé les effets des sciences de l’environnement physique et des conditions du travail (éclairage, temps de repos, les horaires) sur la productivité d’un échantillon de 6 ouvriers dans un atelier de bobinage. Les résultats de l’expérience : • Les conditions de travail n’ont pas d’effet sur la productivité. Il en résulte les conclusions suivantes : • Un changement des relations sociales entre les employés, leurs confrères au travail et la direction. • Les employés réagissent positivement à la pression du membre du groupe plus qu’aux ordres de la direction. 2) KURT LEWIN : Depuis 1998, il a mené des expériences et met l’accent sur la prise de décision en concertation collective. En effet il a distingue 4 style de management à savoir : ✓ Le mode autoritaire : le leader décide seul et donne des ordres. Ce mode aboutit à des rendements élevés à CT mais crée une mauvaise ambiance et suscite des comportements agressifs. Il n’entraîne pas de cohésion dans le groupe, ni d’adhésion aux objectifs fixés, ni de créativité ;
  • 6. Résumé mangement S2 Master SEMC réalisé par : Kamal DAZIA 6 ✓ Le mode de commandement démocratique : le manager encourage la participation des membres du groupe à la définition des objectifs et aux moyens de les atteindre. Le manager décide ensuite. Les collaborateurs disposent d’une forte autonomie dans leur travail et font preuve de beaucoup de créativité. ✓ Le mode de commandement du laisser-faire : le leader ne participe pas aux activités du groupe, il ne prend pas de décision et ne s’implique pas. Ce mode de leadership aboutit à des rendements faibles et crée beaucoup d’insatisfaction pour les membres du groupe. Ce mode est, pour Lewin, le pire. =Les études de Lewin ont montré la supériorité du style de commandement démocratique au niveau du climat social et de l’efficacité. 3) A.MASLOW (1908-1970) : « on agit pour satisfaire un besoin » Il à fait une classification des besoins de l’être humaines selon leurs priorité : ✓ Besoins physiologiques : le niveau de base de tous les besoins humains : nourriture, eau, bien être physique… ; ✓ Besoins de sécurité : de protection et de stabilité dans les événements de la vie quotidienne (emploi, retraite) ✓ Besoins d’appartenance et d’affection : besoin d’amour, d’affection et d’appartenance dans les relations avec les autres ; ✓ Besoins d’estime : besoin de mériter l’estime des autres, besoin de respect, de prestige, de reconnaissance, de confiance en la compétence et maîtrise professionnelle ; ✓ Besoins d’accomplissement de soi : niveau le plus élevé, besoin de réalisation de soi, d’épanouissement et d’utilisation des compétences pour viser la créativité la plus grande.  Pour lui • le concept de hiérarchie des besoins permet de définir les origines de la motivation humaine • L’intensité d’un besoin augmente avec le degré de satisfaction d’un besoin de niveau inférieur. 4) HERZBERG, LA THEORIE BI-FACTORIELLE 1. Son étude. Il retient 16 facteurs d’attitude au travail. 10 sont significatifs, 6 ne le sont pas. Il classe les sources de satisfaction en 2 catégories : les facteurs d’hygiène et les facteurs de motivation. a. Les facteurs d’hygiène. Ils sont relatifs à l’environnement du travail. Ils répondent aux besoins d’entretien, la non-satisfaction de ces besoins est source de conflits, mais leur satisfaction apporte un contentement provisoire. b. Les facteurs de motivation. Ils sont relatifs au contenu du travail et ont un rôle essentiellement positif. Ils correspondent au besoin de satisfaction de soi. Herzberg propose 5 facteurs de motivation : ♦Avancement et promotion. ♦Attraction du travail. ♦Responsabilité. ♦Reconnaissance. ♦Achèvement. Les facteurs de motivation sont la principale source de satisfaction durable. 1. Les conclusions de Herzberg. L’organisation du travail doit apporter une réponse aux deux catégories de besoin.
  • 7. Résumé mangement S2 Master SEMC réalisé par : Kamal DAZIA 7 Il faut donc : a. Eviter le mécontentement. C’est à dire prendre en compte l’environnement du travail et modifier la politique de rémunération. b. Provoquer la satisfaction et donc : ♦Elargir les tâches, c’est à dire rassembler pour un même poste de travail un ensemble de tâches élémentaires. ♦Enrichir les tâches, c’est à dire les restructurer pour leur donner un aspect plus qualitatif (conception et exécution + contrôle). ==> donner plus de responsabilités aux opérateurs 4) K.LIKERT (1971) dès la fin des années 1940 ils ont influencée la pensée managériale et motionner l’existence du problème d’adaptation de l’individu par rapport aux exigences organisationnelles (rationalité économique) ce qui en porte préjudice à l’épanouissement profond de la personne. ➢ Le style autoritaire –exploiteur : le manager utilise la crainte et la sanction pour inciter les subordonnés à travailler. La communication est uniquement descendante, les décisions sont prises par le niveau supérieur de la hiérarchie ; ➢ Le style autoritaire-paternaliste : l’incitation est réalisée grâce à des menaces et des récompenses. La communication est descendante, seules quelques décisions peu importantes sont déléguées. Les personnes cherchent à se faire apprécier par la hiérarchie au lieu d’avoir un esprit critique ; ➢ Le style consultatif : la communication s’effectue dans les deux sens. Les salariés sont donc consultés, mais ils n’ont pas d’influence véritable : les décisions importantes sont prises au sommet ; ➢ Le style participatif : la direction fixe des objectifs à atteindre à des groupes d’individus qui ont une autonomie importante. Ce mode de commandement développe une coopération et un esprit d’équipe important. 5) DOUGLAS MAC GREGOR (1906-1964) : Fu connu par ses théories X et Y, affirmant que le gestionnaire peut percevoir ses subordonnés de deux façons :
  • 8. Résumé mangement S2 Master SEMC réalisé par : Kamal DAZIA 8 Théorie X Théorie Y Fondement C’est le cas du gestionnaire qui a une vision négative des ses subordonnés : ils sont considérés insignifiants, ne portent pas de l’importance à leur travail. C’est quand le gestionnaire perçoit ses employés d’une manière positive : (intelligents, motivés et créatives) Conséquences La relation autocratique des dirigeants : diriger, contrôler et contraindre pour réaliser les objectifs de l’organisation. Les dirigeants adoptent une attitude plutôt démocratique. Conclusion : ➢ On attribue à l’école des relations humaines les 1ières préoccupations relatives à l’ordre du travail, c’est aussi un point de départ pour tenter d’améliorer le travail, le rendement et le sort des travailleurs. Désormais, pour réaliser la productivité, le management se trouve dans l’obligation de prendre en considération les aspects sociaux, émotifs dans les groupes de travail. Le mot a été dénommé par l’humanisation du travail et de l’industrie alors qu’en réalité on s’est retrouvé face à une industrialisation humaine. Différences essentielles entre l’école classique et celle des relations humaines.