SlideShare une entreprise Scribd logo
Aménager l’espace 
pour améliorer la qualité de l’eau 
et lutter contre l’érosion et le ruissellement 
LA PRÉSERVATION 
DES ZONES HUMIDES ET DU BOCAGE 
DANS LES PLU 
Guide technique pour les collectivités
Un « espace » pour de nombreuses activités 
Les zones humides peuvent accueillir des pratiques agricoles comme le pâturage et la fauche, des activités comme la pêche et la chasse. 
Une « éponge » pour la régulation hydrologique 
Lors d’épisodes pluvieux ou de crues, les zones humides se chargent en eau comme des éponges et la restitue lentement au cours d’eau quand elle vient à manquer. Ces réservoirs naturels servent à réguler et/ou atténuer les crues en limitant leur amplitude notamment en période hivernale. Elles permettent aussi le soutien du débit des cours d’eau en période sèche et la recharge des nappes 
Un « réservoir » pour la biodiversité 
Les zones humides constituent un réservoir biologique abritant de nom- breuses espèces animales et végétales souvent rares et protégées. 
D’après l’article L.211-1 du Code de l’Environnement, les zones humides sont des terrains, ex- ploités ou non, habituellement inondés ou gorgés d’eau de façon permanente ou temporaire. Cette eau peut être douce, saumâtre ou salée. Sont considérées comme zones humides : les bords d’étangs, mares, cours d’eau et leur vallée inondable (formée de prairie inondables de part et d’autre des rivières), tourbières, marais, baies et estuaires. La végétation quand elle existe, y est dominée par des plantes hygrophiles (qui aiment l’eau) pendant au moins une partie de l’an- née. 
Définition de ce que sont les zones humides 
Une multiplicité de fonctions 
Un « filtre » pour l’amélioration de la qualité de l’eau 
Les zones humides contribuent au maintien et à l’amélioration de la qualité de l’eau en agissant comme un filtre épurateur naturel qui piège ou élimine les polluants tels que les métaux lourds ou les produits phytosanitaires. Leur efficacité est augmentée avec le temps de séjour de l’eau. 
2 
La perte du caractère humide 
Les remblais 
Le drainage 
L’urbanisation 
Les plans d’eau 
De quoi sont menacées les zones humides? 
Le piétinement 
L’abandon, l’enfrichement 
Les plantes exotiques 
Le retournement et la mise en culture 
La banalisation de la végétation 
Les décharges sauvages 
Les phytosanitaires & engrais 
La pollution des milieux
Une multiplicité de rôles 
Pour la biodiversité et les milieux 
De par la diversité des milieux qui le compose, le bocage accueille de multiples espèces végétales et animales qui y trouvent un refuge, un habitat, des lieux de reproduction et de nourriture. 
La haie est utilisée par de nombreuses espèces comme couloir de circulation dans le pay- sage : ce sont des corridors écologiques. Elle sert également de trait d’union entre les dif- férents milieux naturels (bois, prairies, mares, zones humides) pour le maintien des équi- libres écologiques. 
La haie est composée d’un alignement d’arbres ou d’arbustes, créée par l’Homme, qui marque le parcellaire en suivant les limites de propriété. Cet ensemble crée dans le paysage un ré- seau de haies et d’enclos végétalisés caractéristique : le bocage. Traditionnellement, la haie doit être composée d’un fossé et d’un talus planté (3 strates : herbacée, arbustive et arbo- rée). Lorsqu’elle est connectée avec une ensemble d’autres haies, elle forme un réseau cohé- rent appelé maillage bocager. 
Il existe plusieurs types de haies dont : Les haies de haut-jet Les haies complètes, elles comportent en général : des arbres de haut jet (chêne, hêtre, frêne, meri- sier), des arbres en cépées (châtaigner, charme, érable, saule) et des arbustes buissonnants (noisetier, charmille, aubépine) Les haies moyennes qui sont composées d’arbres en cépée et parfois d’arbustes buissonnants 
Pour l’eau et le sol 
Lorsque les haies sont perpendiculaires à la pente, elles constituent des « barrières » hydrolo- giques sur les bassins versants. Elles ralentissent le transit de l’eau dans les parcelles agri- coles, allongent le cheminement de l’eau en surface, permettent l’infiltration lente de l’eau jusqu’aux nappes phréatiques et limitent les phénomènes d’érosion des sols. 
Le bocage agit comme un peigne épurateur. Il stocke et recycle une partie des éléments les- sivés ou ruisselés (nitrates, pesticides, phosphore…) qui sont dégradés par des micro- organismes ou absorbés par les végétaux. 
Définition de ce qu’est le bocage 
Pour la production agricole 
Le bocage sert de protection au bétail contre les aléas climatiques et de barrière sanitaire. Le bocage permet également de diminuer la diffusion aérienne des produits phytosanitaires lors de leur application. Le bocage joue enfin un rôle dans le maintien des auxiliaires des cultures (abeilles, coccinelles…). 
Les bois, haies sur talus et arbres isolés créent des rugosités dans le paysage qui réduisent la vitesse du vent en créant un effet brise-vent. Les cultures sont ainsi protégées des dégâts du vent (chutes de fruits, lacération des feuilles…) et le sol de l’érosion éolienne. 
Le bocage est un capteur solaire qui accumule la chaleur en journée et la restitue la nuit, favo- risant la précocité de certaines cultures voire l’augmentation des rendements. Il augmente l’hu- midité de l’air et limite les écarts de températures. 
Haie de haut jet 
Haie moyenne 
4 
Haie basse 
Les phytosanitaires 
L’arasement 
L’urbanisation 
L’abandon d’entretien 
ou trop d’entretien 
De quoi est menacé le bocage ?
La protection des zones humides contre le drainage, le remblai et la mise en eau. 
L’inventaire des zones humides par les collectivités où leurs groupements qui procéderont à la délimitation des zones humides du bassin de la Sélune. Pour se faire, dans les 3 ans à compter de la publication du SAGE, les communes réuniront un groupe de pilotage qui validera l’inventaire. 
La prise en compte des zones humides dans les do- cuments d’urbanisme. Les collectivités inscriront les zones humides dans leurs documents d’urbanisme lors de leur élaboration ou de leur prochaine révision et en tout état de cause dans les 3 ans suivant l’approbation du SAGE. 
La délimitation de zones stratégiques pour la gestion de l’eau. la CLE demande aux 3 préfets d’ins- crire en zones stratégiques pour la gestion de l’eau les zones humides des bassins versants amont des prises d’eau de Milly et de Pont Juhel et demande qu’y soit imposée l’interdiction de tout travaux remettant en cause leur fonctionnement en tant que zone humide, à l’exception de travaux reconnus d’utilité publique. 
La communication et sensibilisation sur le rôle des zones humides Les communes veilleront à l’infor- mation des propriétaires et des riverains de zones hu- mides en vue de leur protection. 
La préservation des zones humides via : 
Le SAGE préconise l’aménagement du territoire pour améliorer la gestion quantitative et qualitative 
de la ressource en eau. 
Les préconisations du SAGE de la Sélune 
Les secteurs sensibles sur le bassin versant 
6 
Le maintien des haies et talus existants à fonction de rétention c'est-à-dire les haies et talus boisés situés en rupture de pente, dans le sens des courbes de niveau ou en berge favorisent l’infiltration et filtrent les matières en sus- pension. Pour se faire, les collectivités auront à réaliser l’inventaire du bocage lors de l’élaboration ou de la modifi- cation de leur documents d’urbanisme au plus tard, 3 ans après approbation du SAGE. Les collectivités utiliseront les outils réglementaires permettant de protéger les haies à fonction de rétention. 
La plantation de haies et reconstitution de talus à fonction de rétention. Dans les zones à risque pour l’éro- sion et le ruissellement les agriculteurs, particuliers 
et collectivités locales assureront la maîtrise d’ouvrage de la plantation de haies et de l’aménagement de talus à fonction anti-érosive au niveau des secteurs les plus per- tinents pour la préservation de la ressource en eau. 
La reconstitution du maillage bocager par : 
Tous les territoires ne sont pas égaux face à l’érosion des terres. L’amont de l’Airon et de la Sélune sont particulièrement sensibles à l’érosion, d’où l’importance de mettre en place des programme de restauration du bocage sur ces territoires 
Les haies antiérosives ont pour intérêt de retenir les ruis- sellements. Elles permettent ainsi d’éviter les coulées de boue sur les routes et dans les fossés, tout en limitant les coût d’entre- tien des routes et des fossés de bords de routes.
De l’inventaire à la préservation 
Présentation de la méthode d’inventaire du bocage et des zones humides 
Délibération du conseil pour lancer la démarche d’inventaire 
1 Présentation de la démarche au conseil municipal 
7 
Lors de son passage sur le terrain, le technicien constatera, pour les zones humides, la présence de végétation 
hygrophile (jonc…) et/ou du caractère humide du sol. Pour le chaque haie, il vérifiera la présence d’un talus, sa 
position... afin de caractériser le rôle de chaque haies 
Saisie des données terrain et diagnostic des haies et des zones humides 
Invitation des agriculteurs de la commune et communiqué de presse 
Présentation de la méthode d’inventaire du bocage et des zones humides en réunion publique. 
2 Présentation de la démarche au public 
Prélocalisation cartographique des haies et des zones humides par photographie aérienne, pour faciliter le 
passage terrain. 
3 
Pré-localisation des haies et des zones humides 
4 
Saisie informatique des données et cartographie 
Les informations relevées pour chaque haie et chaque zone humide sont retranscrites dans une base de don-nées. 
Un note est attribuée pour chaque haie afin de caractériser son effet antiérosif. Les altérations de 
chaque zone humide sont aussi renseignées. 
5 
Restitution au public 
Invitation des agriculteurs de la commune et communiqué de presse. 
Restitution des inventaires. 
En fonction des remarques les inventaires peuvent être affinés. 
6 
Restitution / validation au conseil municipal 
Restitution des inventaires au conseil municipal et validation par délibération. 
Concertation des élus de la commune sur la préservation des zones humides et du bocage. 
Mise en compatibilité de leur document d’urbanisme avec le SAGE Sélune et le SCOT du Pays de la Baie. 
7 
Intégration dans le document d’urbanisme 
Collaboration avec le bureau d’étude en urbanisme pour intégrer ces inventaires dans les documents gra-phiques 
du document d’urbanisme. 
Les modalités de préservation des zones humides et du bocage sont inscrite dans le règlement. 
8 
Gestion communale du bocage 
Création de la commission bocagère, constituée d’utilisateur de l’espace bocager. 
Réunion communale deux fois par an pour étudier les demandes d’arasement. 
Evolution du bocage, entre les projets d’arasement et les projets de plantations de compensation. 
9
8 
Choix 
Règlement 
Réglementation 
Cadre de mise en place 
Zone N, Naturel ou zone Np, Naturel protégée 
Art L 123-8 
du Code de 
l’urbanisme 
PLU, 
citée dans le règlement 
et identifiés dans 
le document graphique 
Sont interdits : 
la construction, 
les affouillements (creusements), 
les exhaussements (élévation) du sol quelques soit leur surface ou hauteur. 
Seuls sont autorisés : 
les constructions, ouvrages ou travaux qui ne portent pas atteinte au caractère humide de la zone, les travaux relatifs à la sécurité des personnes et les actions d’entretien et de valorisation de la zone humide. 
Trame spécifique au zone humide 
Art L 123-8 
du Code de 
l’urbanisme 
PLU, 
citée dans le règlement 
et identifiés dans 
le document graphique 
1- Dans le Plan d’Aménagement et de Développement Durable (PADD) : 
Spécifier la volonté de préservation des zones humides pour la ressource en eau et les milieux aquatiques. 
2- Dans les documents graphiques : 
Identifier et localiser les éléments du paysage à préserver : les zones humides sont représentées sur le règlement graphique par une trame spécifique ou elles sont incluses dans les zones naturelles protégées (zones Np) 
3- Dans le règlement écrit 
- dans les dispositions générales Les zones humides doivent être maintenues pour garantir leur caractère humide et leur fonction de rétention. Sont interdits tous travaux, compromettant l’existence, la qualité, l’équilibre hydraulique et biologique de la zones humide : drainage, affouillements, exhaussements ou construction. Les périmètres de sécurité en bordures de cours d’eau sont définis par une bande de 10m de part et d’autres de l’axe du cours d’eau. Ils sont inconstructibles pour maintenir la dyna- mique naturelle du cours d’eau. Les zones inondables sont elles aussi inconstructibles. 
- dans le règlement de la zone Np ou de la trame spécifique 
Sont interdits : 
la construction, les affouillements (creusements), les exhaus- sements (élévation) du sol quelques soit leur surface ou hau- teur. 
Seuls sont autorisés les constructions, ouvrages ou travaux qui ne portent pas atteinte au caractère humide de la zone, les travaux relatifs à la sécurité des personnes et les actions d’en- tretien et de valorisation de la zone humide. 
4 - dans les annexes 
La carte de l’inventaire des zones humides existantes sur la commune devra figurer en annexe. 
5- Dans les orientations d’aménagements 
Maintien des zones humides existantes dans les projets d’amé- nagements ou exiger que la destruction soit compensée par la reconstitution de zones humides fonctionnelles à hauteur de 150% de la surface perdue. 
Prendre en compte les zones humides dans votre Plan Local d’Urbanisme 
Les zones humides sont identifiées dans le document graphique. 
Pour une carte communale
9 
Choix 
Règlement 
Réglementation 
Concernent 
Cadre de mise en place 
Loi Paysage 
L123.1.5.7 
Code de 
l’urbanisme 
La destruction des éléments de pay- sage identifiés est soumise à décla- ration préalable au titre des installa- tions et des travaux s’ils ne font pas l’objet d’une autorisation d’urba- nisme. 
Arbres, haies et talus présentant un intérêt paysager ou écologique. 
Chemins creux et autres éléments du paysage remar- quables. 
PLU citée dans 
le règlement 
et identifiés dans 
le document graphique 
Carte communale 
identifiés dans 
le document graphique 
& délibération du conseil 
Espace Boisé 
Classé 
(EBC) 
L130.1 
Code de 
l’urbanisme 
La construction, le défrichement et tout changement d’occupation du sol de nature à compromettre 
les boisements, sont interdits. 
Les coupes et abattages sont sou- mis à une déclaration préalable. 
Les coupes de bois de chauffage à des fins de consommation person- nelle sont admises. 
Arbres isolés, haies ou réseaux de haies, planta- tions d’aligne- ments remar- quables, 
bois 
PLU, 
citée dans le règlement 
et identifiés dans 
le document graphique 
1- Dans le Plan d’Aménagement et de Développement Durable (PADD) : 
Spécifier la volonté de préservation du maillage bocager. 
2- Dans les documents graphiques 
Identifier et localiser les haies et talus à préserver par des linéaires sur le règlement graphique. 
3- Dans le règlement écrit 
- Dans les dispositions générales 
Soit le bocage est préservé : 
- En EBC, en Espaces Boisés Classées : « Les coupes et abat- tages d’arbres sont alors soumis à déclaration préalable sauf exceptions. » 
- Au titre de la Loi Paysage, article L123-1-5 7° du code de l’Urbanisme. « Les travaux qui ont pour effet de supprimer un élément boisé identifié sur la carte doivent être précédés d’une déclaration préalable. L’arrachage ponctuel d’une haie pourra être autorisé dans le cadre de la création d’un accès par unité foncière ou lors d’un regroupement parcellaire. 
En cas d’arasement de talus ou d’arrachage de haies excep- tionnellement autorisés, il sera exigé un déplacement de talus et/ou une replantation de haies (à l’aide d’essences locales) d’intérêt environnemental équivalents. 
Le bocage préservé au titre de la Loi Paysage peut faire l’objet d’une gestion communale raisonnée à l’aide d’une commission bocage. 
- Dans le règlement de chaque zone 
Préservation des arbres existants et procéder au remplace- ment (essences locales) en cas d’abattage indispensable. 
4- Dans les orientations d’aménagements 
La carte de l’inventaire des haies et talus existants sur la com- mune devra figurer en annexe. 
5- Dans les orientations d’aménagements 
Maintien des haies existantes et spécification des espaces à boiser dans les projets d’aménagements ou exiger que la des- truction soit compensée par la reconstitution de talus et la replantation de haies constituées d’espèces locales. 
En attendant votre PLU, éviter la dégradation : 
Art R130-1 du Code de l’urbanisme : « Les coupes et abat- tages d’arbres sont soumis à déclaration préalable sur le terri- toire des communes où l’établissement d’un PLU à été prescrit mais où ce plan n’a pas encore été autorisé ». 
Prendre en compte le bocage dans votre Plan Local d’Urbanisme 
Le bocage est identifié dans le document graphique. Une délibération après enquête publique du conseil municipal permet de protéger le bocage au titre de la Loi Paysage, art 123.1.5.7. 
Pour une carte communale
Avec le soutien financier de: 
IPNS, imprimé sur papier recyclé. Création et crédit photo : SMBS 
Des questions, un besoin d’information, Qui contacter ? 
Syndicat Mixte du Bassin de la Sélune, 21 rue de la Libération, 50240 Saint James 
SAGE Sélune 
Aurélie JOUE 
Animatrice du SAGE Sélune, 
02 33 89 62 14 
Bocage 
Léa LEGENTILHOMME 
Technicienne bocage-érosion 
02.33.89.62.14. 
06.89.19.07.01. 
Zones Humides 
Richard FOURNEL 
Technicien zones humides 
02.33.89.62.14. 
06.84.46.94.43. 
Programme d’action 
Jérôme BELLOIR 
Animateur du bassin versant de la Sélune 
02 33 89 62 14 
Inventaires 
des zones humides et du bocage 
Porter à connaissances 
Préservation 
des zones humides et du bocage 
Prise en compte du SAGE Sélune 
Gestion communale du bocage 
À l’aide d’une commission bocage. 
53 / 79 communes 
26 / 79 communes 
8 / 79 communes 
Avancement annuel des inventaires et de la préservation 
Nombre 
de commune

Contenu connexe

Tendances

Maec 2016 plaquette zh
Maec 2016 plaquette zhMaec 2016 plaquette zh
Maec 2016 plaquette zh
SMBS contact
 
AIDES AESN EAUX POTABLES
AIDES AESN EAUX POTABLESAIDES AESN EAUX POTABLES
AIDES AESN EAUX POTABLES
SMBS contact
 
GUIDE JURIDIQUE AESN RESTURATION HYDROMORPHOLOGIQUE
GUIDE JURIDIQUE AESN RESTURATION HYDROMORPHOLOGIQUEGUIDE JURIDIQUE AESN RESTURATION HYDROMORPHOLOGIQUE
GUIDE JURIDIQUE AESN RESTURATION HYDROMORPHOLOGIQUE
SMBS contact
 
AIDES AESN MILIEUX AQUATIQUES
AIDES AESN MILIEUX AQUATIQUESAIDES AESN MILIEUX AQUATIQUES
AIDES AESN MILIEUX AQUATIQUES
SMBS contact
 
Suivi Eau BV Dordogne - 2012 à 2014 - ARB NA
Suivi Eau BV Dordogne  - 2012 à 2014 - ARB NASuivi Eau BV Dordogne  - 2012 à 2014 - ARB NA
Suivi Eau BV Dordogne - 2012 à 2014 - ARB NA
LISEA
 
JI 2015 atelier asst 2
JI 2015 atelier asst 2JI 2015 atelier asst 2
JI 2015 atelier asst 2
SMBS contact
 
Ji 2015 atelier bocage 2 pj1
Ji 2015 atelier bocage 2 pj1Ji 2015 atelier bocage 2 pj1
Ji 2015 atelier bocage 2 pj1
SMBS contact
 
Suivi Eau BV Dordogne - 2012 à 2016 - ARB NA
Suivi Eau BV Dordogne - 2012 à 2016 - ARB NASuivi Eau BV Dordogne - 2012 à 2016 - ARB NA
Suivi Eau BV Dordogne - 2012 à 2016 - ARB NA
LISEA
 
Guide de gestion des haies en milieu bocager
Guide de gestion des haies en milieu bocagerGuide de gestion des haies en milieu bocager
Guide de gestion des haies en milieu bocager
Amélie Détraz-Masbou
 
Ji 2015 atelier bocage 2 pj1
Ji 2015 atelier bocage 2 pj1Ji 2015 atelier bocage 2 pj1
Ji 2015 atelier bocage 2 pj1
SMBS contact
 
Charte entretien des cours d'eau - Hautes-Pyrénées
Charte entretien des cours d'eau - Hautes-PyrénéesCharte entretien des cours d'eau - Hautes-Pyrénées
Charte entretien des cours d'eau - Hautes-Pyrénées
Philippe Villette
 
Lettre de la seiche n°1
Lettre de la seiche n°1Lettre de la seiche n°1
Lettre de la seiche n°1
SIBVSEICHE
 
Suivi Bocage de Chaunay (86) - 2017 - PCN
Suivi Bocage de Chaunay (86) - 2017 - PCNSuivi Bocage de Chaunay (86) - 2017 - PCN
Suivi Bocage de Chaunay (86) - 2017 - PCN
LISEA
 
Watershed Management involves the community beyond farm level (French)
Watershed Management involves the community beyond farm level (French)Watershed Management involves the community beyond farm level (French)
Watershed Management involves the community beyond farm level (French)
ICRISAT
 
MANUEL RESTAURATION HYDROMORPHOLOGIE AESN
MANUEL RESTAURATION HYDROMORPHOLOGIE AESNMANUEL RESTAURATION HYDROMORPHOLOGIE AESN
MANUEL RESTAURATION HYDROMORPHOLOGIE AESN
SMBS contact
 
Suivi Vouharte (16) - 2017 - PCN
Suivi Vouharte (16) - 2017 - PCNSuivi Vouharte (16) - 2017 - PCN
Suivi Vouharte (16) - 2017 - PCN
LISEA
 
Présentation : Inventaire des zones humides
Présentation : Inventaire des zones humidesPrésentation : Inventaire des zones humides
Présentation : Inventaire des zones humides
AunisAtlantique17
 
PLUIH Aunis Atlantique : Phase 1 - Diagnostic
PLUIH Aunis Atlantique : Phase 1 - DiagnosticPLUIH Aunis Atlantique : Phase 1 - Diagnostic
PLUIH Aunis Atlantique : Phase 1 - Diagnostic
AunisAtlantique
 
Suivi Eau BV Charente - 2012 à 2014 - ARB NA
Suivi Eau BV Charente  - 2012 à 2014 - ARB NASuivi Eau BV Charente  - 2012 à 2014 - ARB NA
Suivi Eau BV Charente - 2012 à 2014 - ARB NA
LISEA
 
Copil bilan 2016_pwp
Copil bilan 2016_pwpCopil bilan 2016_pwp
Copil bilan 2016_pwp
SMBS contact
 

Tendances (20)

Maec 2016 plaquette zh
Maec 2016 plaquette zhMaec 2016 plaquette zh
Maec 2016 plaquette zh
 
AIDES AESN EAUX POTABLES
AIDES AESN EAUX POTABLESAIDES AESN EAUX POTABLES
AIDES AESN EAUX POTABLES
 
GUIDE JURIDIQUE AESN RESTURATION HYDROMORPHOLOGIQUE
GUIDE JURIDIQUE AESN RESTURATION HYDROMORPHOLOGIQUEGUIDE JURIDIQUE AESN RESTURATION HYDROMORPHOLOGIQUE
GUIDE JURIDIQUE AESN RESTURATION HYDROMORPHOLOGIQUE
 
AIDES AESN MILIEUX AQUATIQUES
AIDES AESN MILIEUX AQUATIQUESAIDES AESN MILIEUX AQUATIQUES
AIDES AESN MILIEUX AQUATIQUES
 
Suivi Eau BV Dordogne - 2012 à 2014 - ARB NA
Suivi Eau BV Dordogne  - 2012 à 2014 - ARB NASuivi Eau BV Dordogne  - 2012 à 2014 - ARB NA
Suivi Eau BV Dordogne - 2012 à 2014 - ARB NA
 
JI 2015 atelier asst 2
JI 2015 atelier asst 2JI 2015 atelier asst 2
JI 2015 atelier asst 2
 
Ji 2015 atelier bocage 2 pj1
Ji 2015 atelier bocage 2 pj1Ji 2015 atelier bocage 2 pj1
Ji 2015 atelier bocage 2 pj1
 
Suivi Eau BV Dordogne - 2012 à 2016 - ARB NA
Suivi Eau BV Dordogne - 2012 à 2016 - ARB NASuivi Eau BV Dordogne - 2012 à 2016 - ARB NA
Suivi Eau BV Dordogne - 2012 à 2016 - ARB NA
 
Guide de gestion des haies en milieu bocager
Guide de gestion des haies en milieu bocagerGuide de gestion des haies en milieu bocager
Guide de gestion des haies en milieu bocager
 
Ji 2015 atelier bocage 2 pj1
Ji 2015 atelier bocage 2 pj1Ji 2015 atelier bocage 2 pj1
Ji 2015 atelier bocage 2 pj1
 
Charte entretien des cours d'eau - Hautes-Pyrénées
Charte entretien des cours d'eau - Hautes-PyrénéesCharte entretien des cours d'eau - Hautes-Pyrénées
Charte entretien des cours d'eau - Hautes-Pyrénées
 
Lettre de la seiche n°1
Lettre de la seiche n°1Lettre de la seiche n°1
Lettre de la seiche n°1
 
Suivi Bocage de Chaunay (86) - 2017 - PCN
Suivi Bocage de Chaunay (86) - 2017 - PCNSuivi Bocage de Chaunay (86) - 2017 - PCN
Suivi Bocage de Chaunay (86) - 2017 - PCN
 
Watershed Management involves the community beyond farm level (French)
Watershed Management involves the community beyond farm level (French)Watershed Management involves the community beyond farm level (French)
Watershed Management involves the community beyond farm level (French)
 
MANUEL RESTAURATION HYDROMORPHOLOGIE AESN
MANUEL RESTAURATION HYDROMORPHOLOGIE AESNMANUEL RESTAURATION HYDROMORPHOLOGIE AESN
MANUEL RESTAURATION HYDROMORPHOLOGIE AESN
 
Suivi Vouharte (16) - 2017 - PCN
Suivi Vouharte (16) - 2017 - PCNSuivi Vouharte (16) - 2017 - PCN
Suivi Vouharte (16) - 2017 - PCN
 
Présentation : Inventaire des zones humides
Présentation : Inventaire des zones humidesPrésentation : Inventaire des zones humides
Présentation : Inventaire des zones humides
 
PLUIH Aunis Atlantique : Phase 1 - Diagnostic
PLUIH Aunis Atlantique : Phase 1 - DiagnosticPLUIH Aunis Atlantique : Phase 1 - Diagnostic
PLUIH Aunis Atlantique : Phase 1 - Diagnostic
 
Suivi Eau BV Charente - 2012 à 2014 - ARB NA
Suivi Eau BV Charente  - 2012 à 2014 - ARB NASuivi Eau BV Charente  - 2012 à 2014 - ARB NA
Suivi Eau BV Charente - 2012 à 2014 - ARB NA
 
Copil bilan 2016_pwp
Copil bilan 2016_pwpCopil bilan 2016_pwp
Copil bilan 2016_pwp
 

En vedette

Rédiger pour être publié ! Conseils pratiques aux scientifiques. Extrait
Rédiger pour être publié ! Conseils pratiques aux scientifiques. ExtraitRédiger pour être publié ! Conseils pratiques aux scientifiques. Extrait
Rédiger pour être publié ! Conseils pratiques aux scientifiques. Extrait
Eric Lichtfouse
 
Rediger pour les revues scientifiques à facteur d'impact
Rediger pour les revues scientifiques à facteur d'impactRediger pour les revues scientifiques à facteur d'impact
Rediger pour les revues scientifiques à facteur d'impact
Eric Lichtfouse
 
Guide d'identification des plantes des zones humides
Guide d'identification des plantes des zones humidesGuide d'identification des plantes des zones humides
Guide d'identification des plantes des zones humides
SMBS contact
 
Ecrire un article scientifique
Ecrire un article scientifiqueEcrire un article scientifique
Ecrire un article scientifique
tidchems
 
Une introduction à la co-création dans le domaine des TIC
Une introduction à la co-création dans le domaine des TICUne introduction à la co-création dans le domaine des TIC
Une introduction à la co-création dans le domaine des TIC
Robert Viseur
 
R fait du la tex
R fait du la texR fait du la tex
R fait du la tex
Cdiscount
 
Introduction à LaTeX : le système de composition professionnel
Introduction à LaTeX : le système de composition professionnelIntroduction à LaTeX : le système de composition professionnel
Introduction à LaTeX : le système de composition professionnel
ECAM Brussels Engineering School
 
Google Scholar : guide d'utilisation
Google Scholar : guide d'utilisationGoogle Scholar : guide d'utilisation
Google Scholar : guide d'utilisationJulien Sicot
 
Google Scholar : un moteur de recherche pour l'information scientifique
Google Scholar : un moteur de recherche pour l'information scientifiqueGoogle Scholar : un moteur de recherche pour l'information scientifique
Google Scholar : un moteur de recherche pour l'information scientifique
Julien Sicot
 
Présentation et exercices pour découvrir LaTeX
Présentation et exercices pour découvrir LaTeXPrésentation et exercices pour découvrir LaTeX
Présentation et exercices pour découvrir LaTeX
Jean-Loup Castaigne
 
Développement d’activités écotouristiques dans les zones humides de la Numidi...
Développement d’activités écotouristiques dans les zones humides de la Numidi...Développement d’activités écotouristiques dans les zones humides de la Numidi...
Développement d’activités écotouristiques dans les zones humides de la Numidi...
Boumendjel
 
Open Access - Quel intérêt pour le doctorant ?
Open Access - Quel intérêt pour le doctorant ?Open Access - Quel intérêt pour le doctorant ?
Open Access - Quel intérêt pour le doctorant ?
Sylvain Machefert
 
Diffuser ses travaux en Open access
Diffuser ses travaux en Open accessDiffuser ses travaux en Open access
Diffuser ses travaux en Open access
Université d'Angers
 
Cours d’introduction à LaTeX
Cours d’introduction à LaTeXCours d’introduction à LaTeX
Cours d’introduction à LaTeX
Adrien Barbaresi
 
Les Doctorants et la publication scientifique SHS: appropriation, visibilité,...
Les Doctorants et la publication scientifique SHS: appropriation, visibilité,...Les Doctorants et la publication scientifique SHS: appropriation, visibilité,...
Les Doctorants et la publication scientifique SHS: appropriation, visibilité,...URFIST de Paris
 
Panorama des logiciels et services en ligne gratuits utiles en thèse
Panorama des logiciels et services en ligne gratuits utiles en thèsePanorama des logiciels et services en ligne gratuits utiles en thèse
Panorama des logiciels et services en ligne gratuits utiles en thèse
URFIST de Paris
 
Logiciels et services gratuits utiles en thèse - version 2017
Logiciels et services gratuits utiles en thèse - version 2017Logiciels et services gratuits utiles en thèse - version 2017
Logiciels et services gratuits utiles en thèse - version 2017
URFIST de Paris
 

En vedette (19)

Latex
LatexLatex
Latex
 
Rédiger pour être publié ! Conseils pratiques aux scientifiques. Extrait
Rédiger pour être publié ! Conseils pratiques aux scientifiques. ExtraitRédiger pour être publié ! Conseils pratiques aux scientifiques. Extrait
Rédiger pour être publié ! Conseils pratiques aux scientifiques. Extrait
 
Rediger pour les revues scientifiques à facteur d'impact
Rediger pour les revues scientifiques à facteur d'impactRediger pour les revues scientifiques à facteur d'impact
Rediger pour les revues scientifiques à facteur d'impact
 
Guide d'identification des plantes des zones humides
Guide d'identification des plantes des zones humidesGuide d'identification des plantes des zones humides
Guide d'identification des plantes des zones humides
 
Ecrire un article scientifique
Ecrire un article scientifiqueEcrire un article scientifique
Ecrire un article scientifique
 
Une introduction à la co-création dans le domaine des TIC
Une introduction à la co-création dans le domaine des TICUne introduction à la co-création dans le domaine des TIC
Une introduction à la co-création dans le domaine des TIC
 
R fait du la tex
R fait du la texR fait du la tex
R fait du la tex
 
Biostatistique
BiostatistiqueBiostatistique
Biostatistique
 
Introduction à LaTeX : le système de composition professionnel
Introduction à LaTeX : le système de composition professionnelIntroduction à LaTeX : le système de composition professionnel
Introduction à LaTeX : le système de composition professionnel
 
Google Scholar : guide d'utilisation
Google Scholar : guide d'utilisationGoogle Scholar : guide d'utilisation
Google Scholar : guide d'utilisation
 
Google Scholar : un moteur de recherche pour l'information scientifique
Google Scholar : un moteur de recherche pour l'information scientifiqueGoogle Scholar : un moteur de recherche pour l'information scientifique
Google Scholar : un moteur de recherche pour l'information scientifique
 
Présentation et exercices pour découvrir LaTeX
Présentation et exercices pour découvrir LaTeXPrésentation et exercices pour découvrir LaTeX
Présentation et exercices pour découvrir LaTeX
 
Développement d’activités écotouristiques dans les zones humides de la Numidi...
Développement d’activités écotouristiques dans les zones humides de la Numidi...Développement d’activités écotouristiques dans les zones humides de la Numidi...
Développement d’activités écotouristiques dans les zones humides de la Numidi...
 
Open Access - Quel intérêt pour le doctorant ?
Open Access - Quel intérêt pour le doctorant ?Open Access - Quel intérêt pour le doctorant ?
Open Access - Quel intérêt pour le doctorant ?
 
Diffuser ses travaux en Open access
Diffuser ses travaux en Open accessDiffuser ses travaux en Open access
Diffuser ses travaux en Open access
 
Cours d’introduction à LaTeX
Cours d’introduction à LaTeXCours d’introduction à LaTeX
Cours d’introduction à LaTeX
 
Les Doctorants et la publication scientifique SHS: appropriation, visibilité,...
Les Doctorants et la publication scientifique SHS: appropriation, visibilité,...Les Doctorants et la publication scientifique SHS: appropriation, visibilité,...
Les Doctorants et la publication scientifique SHS: appropriation, visibilité,...
 
Panorama des logiciels et services en ligne gratuits utiles en thèse
Panorama des logiciels et services en ligne gratuits utiles en thèsePanorama des logiciels et services en ligne gratuits utiles en thèse
Panorama des logiciels et services en ligne gratuits utiles en thèse
 
Logiciels et services gratuits utiles en thèse - version 2017
Logiciels et services gratuits utiles en thèse - version 2017Logiciels et services gratuits utiles en thèse - version 2017
Logiciels et services gratuits utiles en thèse - version 2017
 

Similaire à Livret protection zh bocage 2014

Ji 2015 atelier bocage 1 pj 1
Ji 2015 atelier bocage 1 pj 1Ji 2015 atelier bocage 1 pj 1
Ji 2015 atelier bocage 1 pj 1
SMBS contact
 
Fiche chantier dirigé_Reconnexion d'un bras annexe de la Maine (Angers)
Fiche chantier dirigé_Reconnexion d'un bras annexe de la Maine (Angers)Fiche chantier dirigé_Reconnexion d'un bras annexe de la Maine (Angers)
Fiche chantier dirigé_Reconnexion d'un bras annexe de la Maine (Angers)
David THEBAULT
 
Conference_web-28-janvier2014-repartie-3-3-finale-2
Conference_web-28-janvier2014-repartie-3-3-finale-2Conference_web-28-janvier2014-repartie-3-3-finale-2
Conference_web-28-janvier2014-repartie-3-3-finale-2SAJDAZ
 
5b rapport zones_humide_2011-09
5b rapport zones_humide_2011-095b rapport zones_humide_2011-09
5b rapport zones_humide_2011-09
Ville d'Ergué-Gabéric
 
La Bassée : Richesse, enjeux, perspectives.
La Bassée : Richesse, enjeux, perspectives.La Bassée : Richesse, enjeux, perspectives.
La Bassée : Richesse, enjeux, perspectives.
Seine en Partage
 
Fait n°7 les zones humides un patrimoine naturel dégradé et faiblement exploi...
Fait n°7 les zones humides un patrimoine naturel dégradé et faiblement exploi...Fait n°7 les zones humides un patrimoine naturel dégradé et faiblement exploi...
Fait n°7 les zones humides un patrimoine naturel dégradé et faiblement exploi...
Stratégie de Développement de la Ville de Sousse
 
Les fonctions du bocage - CPIE Sèvre&Bocage
Les fonctions du bocage - CPIE Sèvre&Bocage Les fonctions du bocage - CPIE Sèvre&Bocage
Les fonctions du bocage - CPIE Sèvre&Bocage
CAUE85
 
Evaluation de la susceptibilité des habitats et des espèces aux changements g...
Evaluation de la susceptibilité des habitats et des espèces aux changements g...Evaluation de la susceptibilité des habitats et des espèces aux changements g...
Evaluation de la susceptibilité des habitats et des espèces aux changements g...
Mission Val de Loire
 
L'homme dans les écosystèmes forestiers littoraux
L'homme dans les écosystèmes forestiers littorauxL'homme dans les écosystèmes forestiers littoraux
L'homme dans les écosystèmes forestiers littoraux
mangrov
 
Estuaires et deltas au sahel, Foucher Julien, d'après Zwarts & al.,2009, 30/0...
Estuaires et deltas au sahel, Foucher Julien, d'après Zwarts & al.,2009, 30/0...Estuaires et deltas au sahel, Foucher Julien, d'après Zwarts & al.,2009, 30/0...
Estuaires et deltas au sahel, Foucher Julien, d'après Zwarts & al.,2009, 30/0...
Julien Foucher
 
Ji selune 2017_enjeux_et_strategie_adaptation_bsn
Ji selune 2017_enjeux_et_strategie_adaptation_bsnJi selune 2017_enjeux_et_strategie_adaptation_bsn
Ji selune 2017_enjeux_et_strategie_adaptation_bsn
SMBS contact
 
Zones humides et urbanisme-Présentation
Zones humides et urbanisme-PrésentationZones humides et urbanisme-Présentation
Zones humides et urbanisme-Présentation
Fatoumata Chérif
 
Plaidoyer guinee zones_humides_et_forets_de_mangrove_cpmzc
Plaidoyer guinee zones_humides_et_forets_de_mangrove_cpmzcPlaidoyer guinee zones_humides_et_forets_de_mangrove_cpmzc
Plaidoyer guinee zones_humides_et_forets_de_mangrove_cpmzc
Fatoumata Chérif
 
Forets.ppt
Forets.pptForets.ppt
Forets.ppt
amine100226
 
Questions émergentes liées au changement climatique au regard de la deuxièm...
Questions émergentes liées au  changement climatique au regard de  la deuxièm...Questions émergentes liées au  changement climatique au regard de  la deuxièm...
Questions émergentes liées au changement climatique au regard de la deuxièm...
CIFOR-ICRAF
 
SOS SAUTERNES
SOS SAUTERNESSOS SAUTERNES
SOS SAUTERNES
LettresDeChateaux
 
les zones d'intérêts biologiques aux lacs de l'eau d'heure
les zones d'intérêts biologiques aux lacs de l'eau d'heureles zones d'intérêts biologiques aux lacs de l'eau d'heure
les zones d'intérêts biologiques aux lacs de l'eau d'heure
Jean philippe Body
 
Ji 2015 atelier bocage 3 pj 1
Ji 2015 atelier bocage 3 pj 1Ji 2015 atelier bocage 3 pj 1
Ji 2015 atelier bocage 3 pj 1
SMBS contact
 

Similaire à Livret protection zh bocage 2014 (20)

Ji 2015 atelier bocage 1 pj 1
Ji 2015 atelier bocage 1 pj 1Ji 2015 atelier bocage 1 pj 1
Ji 2015 atelier bocage 1 pj 1
 
Fiche chantier dirigé_Reconnexion d'un bras annexe de la Maine (Angers)
Fiche chantier dirigé_Reconnexion d'un bras annexe de la Maine (Angers)Fiche chantier dirigé_Reconnexion d'un bras annexe de la Maine (Angers)
Fiche chantier dirigé_Reconnexion d'un bras annexe de la Maine (Angers)
 
Conference_web-28-janvier2014-repartie-3-3-finale-2
Conference_web-28-janvier2014-repartie-3-3-finale-2Conference_web-28-janvier2014-repartie-3-3-finale-2
Conference_web-28-janvier2014-repartie-3-3-finale-2
 
5b rapport zones_humide_2011-09
5b rapport zones_humide_2011-095b rapport zones_humide_2011-09
5b rapport zones_humide_2011-09
 
Ecologie 3.2
Ecologie 3.2Ecologie 3.2
Ecologie 3.2
 
La Bassée : Richesse, enjeux, perspectives.
La Bassée : Richesse, enjeux, perspectives.La Bassée : Richesse, enjeux, perspectives.
La Bassée : Richesse, enjeux, perspectives.
 
Fait n°7 les zones humides un patrimoine naturel dégradé et faiblement exploi...
Fait n°7 les zones humides un patrimoine naturel dégradé et faiblement exploi...Fait n°7 les zones humides un patrimoine naturel dégradé et faiblement exploi...
Fait n°7 les zones humides un patrimoine naturel dégradé et faiblement exploi...
 
Les fonctions du bocage - CPIE Sèvre&Bocage
Les fonctions du bocage - CPIE Sèvre&Bocage Les fonctions du bocage - CPIE Sèvre&Bocage
Les fonctions du bocage - CPIE Sèvre&Bocage
 
Evaluation de la susceptibilité des habitats et des espèces aux changements g...
Evaluation de la susceptibilité des habitats et des espèces aux changements g...Evaluation de la susceptibilité des habitats et des espèces aux changements g...
Evaluation de la susceptibilité des habitats et des espèces aux changements g...
 
L'homme dans les écosystèmes forestiers littoraux
L'homme dans les écosystèmes forestiers littorauxL'homme dans les écosystèmes forestiers littoraux
L'homme dans les écosystèmes forestiers littoraux
 
Estuaires et deltas au sahel, Foucher Julien, d'après Zwarts & al.,2009, 30/0...
Estuaires et deltas au sahel, Foucher Julien, d'après Zwarts & al.,2009, 30/0...Estuaires et deltas au sahel, Foucher Julien, d'après Zwarts & al.,2009, 30/0...
Estuaires et deltas au sahel, Foucher Julien, d'après Zwarts & al.,2009, 30/0...
 
Ji selune 2017_enjeux_et_strategie_adaptation_bsn
Ji selune 2017_enjeux_et_strategie_adaptation_bsnJi selune 2017_enjeux_et_strategie_adaptation_bsn
Ji selune 2017_enjeux_et_strategie_adaptation_bsn
 
Zones humides et urbanisme-Présentation
Zones humides et urbanisme-PrésentationZones humides et urbanisme-Présentation
Zones humides et urbanisme-Présentation
 
Plaidoyer guinee zones_humides_et_forets_de_mangrove_cpmzc
Plaidoyer guinee zones_humides_et_forets_de_mangrove_cpmzcPlaidoyer guinee zones_humides_et_forets_de_mangrove_cpmzc
Plaidoyer guinee zones_humides_et_forets_de_mangrove_cpmzc
 
Forets.ppt
Forets.pptForets.ppt
Forets.ppt
 
Questions émergentes liées au changement climatique au regard de la deuxièm...
Questions émergentes liées au  changement climatique au regard de  la deuxièm...Questions émergentes liées au  changement climatique au regard de  la deuxièm...
Questions émergentes liées au changement climatique au regard de la deuxièm...
 
Atelier n 2
Atelier n 2Atelier n 2
Atelier n 2
 
SOS SAUTERNES
SOS SAUTERNESSOS SAUTERNES
SOS SAUTERNES
 
les zones d'intérêts biologiques aux lacs de l'eau d'heure
les zones d'intérêts biologiques aux lacs de l'eau d'heureles zones d'intérêts biologiques aux lacs de l'eau d'heure
les zones d'intérêts biologiques aux lacs de l'eau d'heure
 
Ji 2015 atelier bocage 3 pj 1
Ji 2015 atelier bocage 3 pj 1Ji 2015 atelier bocage 3 pj 1
Ji 2015 atelier bocage 3 pj 1
 

Plus de SMBS contact

Panneau opp republique _vf_hd
Panneau opp republique _vf_hdPanneau opp republique _vf_hd
Panneau opp republique _vf_hd
SMBS contact
 
Panneau opp republique _vf_bd
Panneau opp republique _vf_bdPanneau opp republique _vf_bd
Panneau opp republique _vf_bd
SMBS contact
 
Panneau opp biards_vf_bd
Panneau opp biards_vf_bdPanneau opp biards_vf_bd
Panneau opp biards_vf_bd
SMBS contact
 
Panneau barrage vf_bd_4
Panneau barrage vf_bd_4Panneau barrage vf_bd_4
Panneau barrage vf_bd_4
SMBS contact
 
Copil 2018 bilan technique 2
Copil 2018 bilan technique 2Copil 2018 bilan technique 2
Copil 2018 bilan technique 2
SMBS contact
 
Copil 2018 bilan technique 1
Copil 2018 bilan technique 1Copil 2018 bilan technique 1
Copil 2018 bilan technique 1
SMBS contact
 
Ji selune 2017_impacts_changement_climatique
Ji selune 2017_impacts_changement_climatiqueJi selune 2017_impacts_changement_climatique
Ji selune 2017_impacts_changement_climatique
SMBS contact
 
Livret inondations sd
Livret inondations sdLivret inondations sd
Livret inondations sd
SMBS contact
 
P7 les outils de prévention
P7 les outils de préventionP7 les outils de prévention
P7 les outils de prévention
SMBS contact
 
P6 réagir face à une inondation
P6 réagir face à une inondationP6 réagir face à une inondation
P6 réagir face à une inondation
SMBS contact
 
P5 habiter en zones inondables
P5 habiter en zones inondablesP5 habiter en zones inondables
P5 habiter en zones inondables
SMBS contact
 
P4 risque de rupture de barrage
P4 risque de rupture de barrageP4 risque de rupture de barrage
P4 risque de rupture de barrage
SMBS contact
 
P3 le ruissellement pluvial
P3 le ruissellement pluvialP3 le ruissellement pluvial
P3 le ruissellement pluvial
SMBS contact
 
P2 les inondations sur le bassin de la sélune
P2 les inondations sur le bassin de la séluneP2 les inondations sur le bassin de la sélune
P2 les inondations sur le bassin de la sélune
SMBS contact
 
P1 l'origine des inondations
P1 l'origine des inondationsP1 l'origine des inondations
P1 l'origine des inondations
SMBS contact
 
Copil bilan 2016_doc
Copil bilan 2016_docCopil bilan 2016_doc
Copil bilan 2016_doc
SMBS contact
 
Ji 2015 atelier bocage 3 expose
Ji 2015 atelier bocage 3 exposeJi 2015 atelier bocage 3 expose
Ji 2015 atelier bocage 3 expose
SMBS contact
 
Ji 2015 atelier bocage 3 expose
Ji 2015 atelier bocage 3 exposeJi 2015 atelier bocage 3 expose
Ji 2015 atelier bocage 3 expose
SMBS contact
 
Ji 2015 atelier bocage 1 expose
Ji 2015 atelier bocage 1 exposeJi 2015 atelier bocage 1 expose
Ji 2015 atelier bocage 1 expose
SMBS contact
 
Ji 2015 atelier ex pot atelier 2 expose
Ji 2015 atelier ex pot atelier 2 exposeJi 2015 atelier ex pot atelier 2 expose
Ji 2015 atelier ex pot atelier 2 expose
SMBS contact
 

Plus de SMBS contact (20)

Panneau opp republique _vf_hd
Panneau opp republique _vf_hdPanneau opp republique _vf_hd
Panneau opp republique _vf_hd
 
Panneau opp republique _vf_bd
Panneau opp republique _vf_bdPanneau opp republique _vf_bd
Panneau opp republique _vf_bd
 
Panneau opp biards_vf_bd
Panneau opp biards_vf_bdPanneau opp biards_vf_bd
Panneau opp biards_vf_bd
 
Panneau barrage vf_bd_4
Panneau barrage vf_bd_4Panneau barrage vf_bd_4
Panneau barrage vf_bd_4
 
Copil 2018 bilan technique 2
Copil 2018 bilan technique 2Copil 2018 bilan technique 2
Copil 2018 bilan technique 2
 
Copil 2018 bilan technique 1
Copil 2018 bilan technique 1Copil 2018 bilan technique 1
Copil 2018 bilan technique 1
 
Ji selune 2017_impacts_changement_climatique
Ji selune 2017_impacts_changement_climatiqueJi selune 2017_impacts_changement_climatique
Ji selune 2017_impacts_changement_climatique
 
Livret inondations sd
Livret inondations sdLivret inondations sd
Livret inondations sd
 
P7 les outils de prévention
P7 les outils de préventionP7 les outils de prévention
P7 les outils de prévention
 
P6 réagir face à une inondation
P6 réagir face à une inondationP6 réagir face à une inondation
P6 réagir face à une inondation
 
P5 habiter en zones inondables
P5 habiter en zones inondablesP5 habiter en zones inondables
P5 habiter en zones inondables
 
P4 risque de rupture de barrage
P4 risque de rupture de barrageP4 risque de rupture de barrage
P4 risque de rupture de barrage
 
P3 le ruissellement pluvial
P3 le ruissellement pluvialP3 le ruissellement pluvial
P3 le ruissellement pluvial
 
P2 les inondations sur le bassin de la sélune
P2 les inondations sur le bassin de la séluneP2 les inondations sur le bassin de la sélune
P2 les inondations sur le bassin de la sélune
 
P1 l'origine des inondations
P1 l'origine des inondationsP1 l'origine des inondations
P1 l'origine des inondations
 
Copil bilan 2016_doc
Copil bilan 2016_docCopil bilan 2016_doc
Copil bilan 2016_doc
 
Ji 2015 atelier bocage 3 expose
Ji 2015 atelier bocage 3 exposeJi 2015 atelier bocage 3 expose
Ji 2015 atelier bocage 3 expose
 
Ji 2015 atelier bocage 3 expose
Ji 2015 atelier bocage 3 exposeJi 2015 atelier bocage 3 expose
Ji 2015 atelier bocage 3 expose
 
Ji 2015 atelier bocage 1 expose
Ji 2015 atelier bocage 1 exposeJi 2015 atelier bocage 1 expose
Ji 2015 atelier bocage 1 expose
 
Ji 2015 atelier ex pot atelier 2 expose
Ji 2015 atelier ex pot atelier 2 exposeJi 2015 atelier ex pot atelier 2 expose
Ji 2015 atelier ex pot atelier 2 expose
 

Livret protection zh bocage 2014

  • 1. Aménager l’espace pour améliorer la qualité de l’eau et lutter contre l’érosion et le ruissellement LA PRÉSERVATION DES ZONES HUMIDES ET DU BOCAGE DANS LES PLU Guide technique pour les collectivités
  • 2. Un « espace » pour de nombreuses activités Les zones humides peuvent accueillir des pratiques agricoles comme le pâturage et la fauche, des activités comme la pêche et la chasse. Une « éponge » pour la régulation hydrologique Lors d’épisodes pluvieux ou de crues, les zones humides se chargent en eau comme des éponges et la restitue lentement au cours d’eau quand elle vient à manquer. Ces réservoirs naturels servent à réguler et/ou atténuer les crues en limitant leur amplitude notamment en période hivernale. Elles permettent aussi le soutien du débit des cours d’eau en période sèche et la recharge des nappes Un « réservoir » pour la biodiversité Les zones humides constituent un réservoir biologique abritant de nom- breuses espèces animales et végétales souvent rares et protégées. D’après l’article L.211-1 du Code de l’Environnement, les zones humides sont des terrains, ex- ploités ou non, habituellement inondés ou gorgés d’eau de façon permanente ou temporaire. Cette eau peut être douce, saumâtre ou salée. Sont considérées comme zones humides : les bords d’étangs, mares, cours d’eau et leur vallée inondable (formée de prairie inondables de part et d’autre des rivières), tourbières, marais, baies et estuaires. La végétation quand elle existe, y est dominée par des plantes hygrophiles (qui aiment l’eau) pendant au moins une partie de l’an- née. Définition de ce que sont les zones humides Une multiplicité de fonctions Un « filtre » pour l’amélioration de la qualité de l’eau Les zones humides contribuent au maintien et à l’amélioration de la qualité de l’eau en agissant comme un filtre épurateur naturel qui piège ou élimine les polluants tels que les métaux lourds ou les produits phytosanitaires. Leur efficacité est augmentée avec le temps de séjour de l’eau. 2 La perte du caractère humide Les remblais Le drainage L’urbanisation Les plans d’eau De quoi sont menacées les zones humides? Le piétinement L’abandon, l’enfrichement Les plantes exotiques Le retournement et la mise en culture La banalisation de la végétation Les décharges sauvages Les phytosanitaires & engrais La pollution des milieux
  • 3. Une multiplicité de rôles Pour la biodiversité et les milieux De par la diversité des milieux qui le compose, le bocage accueille de multiples espèces végétales et animales qui y trouvent un refuge, un habitat, des lieux de reproduction et de nourriture. La haie est utilisée par de nombreuses espèces comme couloir de circulation dans le pay- sage : ce sont des corridors écologiques. Elle sert également de trait d’union entre les dif- férents milieux naturels (bois, prairies, mares, zones humides) pour le maintien des équi- libres écologiques. La haie est composée d’un alignement d’arbres ou d’arbustes, créée par l’Homme, qui marque le parcellaire en suivant les limites de propriété. Cet ensemble crée dans le paysage un ré- seau de haies et d’enclos végétalisés caractéristique : le bocage. Traditionnellement, la haie doit être composée d’un fossé et d’un talus planté (3 strates : herbacée, arbustive et arbo- rée). Lorsqu’elle est connectée avec une ensemble d’autres haies, elle forme un réseau cohé- rent appelé maillage bocager. Il existe plusieurs types de haies dont : Les haies de haut-jet Les haies complètes, elles comportent en général : des arbres de haut jet (chêne, hêtre, frêne, meri- sier), des arbres en cépées (châtaigner, charme, érable, saule) et des arbustes buissonnants (noisetier, charmille, aubépine) Les haies moyennes qui sont composées d’arbres en cépée et parfois d’arbustes buissonnants Pour l’eau et le sol Lorsque les haies sont perpendiculaires à la pente, elles constituent des « barrières » hydrolo- giques sur les bassins versants. Elles ralentissent le transit de l’eau dans les parcelles agri- coles, allongent le cheminement de l’eau en surface, permettent l’infiltration lente de l’eau jusqu’aux nappes phréatiques et limitent les phénomènes d’érosion des sols. Le bocage agit comme un peigne épurateur. Il stocke et recycle une partie des éléments les- sivés ou ruisselés (nitrates, pesticides, phosphore…) qui sont dégradés par des micro- organismes ou absorbés par les végétaux. Définition de ce qu’est le bocage Pour la production agricole Le bocage sert de protection au bétail contre les aléas climatiques et de barrière sanitaire. Le bocage permet également de diminuer la diffusion aérienne des produits phytosanitaires lors de leur application. Le bocage joue enfin un rôle dans le maintien des auxiliaires des cultures (abeilles, coccinelles…). Les bois, haies sur talus et arbres isolés créent des rugosités dans le paysage qui réduisent la vitesse du vent en créant un effet brise-vent. Les cultures sont ainsi protégées des dégâts du vent (chutes de fruits, lacération des feuilles…) et le sol de l’érosion éolienne. Le bocage est un capteur solaire qui accumule la chaleur en journée et la restitue la nuit, favo- risant la précocité de certaines cultures voire l’augmentation des rendements. Il augmente l’hu- midité de l’air et limite les écarts de températures. Haie de haut jet Haie moyenne 4 Haie basse Les phytosanitaires L’arasement L’urbanisation L’abandon d’entretien ou trop d’entretien De quoi est menacé le bocage ?
  • 4. La protection des zones humides contre le drainage, le remblai et la mise en eau. L’inventaire des zones humides par les collectivités où leurs groupements qui procéderont à la délimitation des zones humides du bassin de la Sélune. Pour se faire, dans les 3 ans à compter de la publication du SAGE, les communes réuniront un groupe de pilotage qui validera l’inventaire. La prise en compte des zones humides dans les do- cuments d’urbanisme. Les collectivités inscriront les zones humides dans leurs documents d’urbanisme lors de leur élaboration ou de leur prochaine révision et en tout état de cause dans les 3 ans suivant l’approbation du SAGE. La délimitation de zones stratégiques pour la gestion de l’eau. la CLE demande aux 3 préfets d’ins- crire en zones stratégiques pour la gestion de l’eau les zones humides des bassins versants amont des prises d’eau de Milly et de Pont Juhel et demande qu’y soit imposée l’interdiction de tout travaux remettant en cause leur fonctionnement en tant que zone humide, à l’exception de travaux reconnus d’utilité publique. La communication et sensibilisation sur le rôle des zones humides Les communes veilleront à l’infor- mation des propriétaires et des riverains de zones hu- mides en vue de leur protection. La préservation des zones humides via : Le SAGE préconise l’aménagement du territoire pour améliorer la gestion quantitative et qualitative de la ressource en eau. Les préconisations du SAGE de la Sélune Les secteurs sensibles sur le bassin versant 6 Le maintien des haies et talus existants à fonction de rétention c'est-à-dire les haies et talus boisés situés en rupture de pente, dans le sens des courbes de niveau ou en berge favorisent l’infiltration et filtrent les matières en sus- pension. Pour se faire, les collectivités auront à réaliser l’inventaire du bocage lors de l’élaboration ou de la modifi- cation de leur documents d’urbanisme au plus tard, 3 ans après approbation du SAGE. Les collectivités utiliseront les outils réglementaires permettant de protéger les haies à fonction de rétention. La plantation de haies et reconstitution de talus à fonction de rétention. Dans les zones à risque pour l’éro- sion et le ruissellement les agriculteurs, particuliers et collectivités locales assureront la maîtrise d’ouvrage de la plantation de haies et de l’aménagement de talus à fonction anti-érosive au niveau des secteurs les plus per- tinents pour la préservation de la ressource en eau. La reconstitution du maillage bocager par : Tous les territoires ne sont pas égaux face à l’érosion des terres. L’amont de l’Airon et de la Sélune sont particulièrement sensibles à l’érosion, d’où l’importance de mettre en place des programme de restauration du bocage sur ces territoires Les haies antiérosives ont pour intérêt de retenir les ruis- sellements. Elles permettent ainsi d’éviter les coulées de boue sur les routes et dans les fossés, tout en limitant les coût d’entre- tien des routes et des fossés de bords de routes.
  • 5. De l’inventaire à la préservation Présentation de la méthode d’inventaire du bocage et des zones humides Délibération du conseil pour lancer la démarche d’inventaire 1 Présentation de la démarche au conseil municipal 7 Lors de son passage sur le terrain, le technicien constatera, pour les zones humides, la présence de végétation hygrophile (jonc…) et/ou du caractère humide du sol. Pour le chaque haie, il vérifiera la présence d’un talus, sa position... afin de caractériser le rôle de chaque haies Saisie des données terrain et diagnostic des haies et des zones humides Invitation des agriculteurs de la commune et communiqué de presse Présentation de la méthode d’inventaire du bocage et des zones humides en réunion publique. 2 Présentation de la démarche au public Prélocalisation cartographique des haies et des zones humides par photographie aérienne, pour faciliter le passage terrain. 3 Pré-localisation des haies et des zones humides 4 Saisie informatique des données et cartographie Les informations relevées pour chaque haie et chaque zone humide sont retranscrites dans une base de don-nées. Un note est attribuée pour chaque haie afin de caractériser son effet antiérosif. Les altérations de chaque zone humide sont aussi renseignées. 5 Restitution au public Invitation des agriculteurs de la commune et communiqué de presse. Restitution des inventaires. En fonction des remarques les inventaires peuvent être affinés. 6 Restitution / validation au conseil municipal Restitution des inventaires au conseil municipal et validation par délibération. Concertation des élus de la commune sur la préservation des zones humides et du bocage. Mise en compatibilité de leur document d’urbanisme avec le SAGE Sélune et le SCOT du Pays de la Baie. 7 Intégration dans le document d’urbanisme Collaboration avec le bureau d’étude en urbanisme pour intégrer ces inventaires dans les documents gra-phiques du document d’urbanisme. Les modalités de préservation des zones humides et du bocage sont inscrite dans le règlement. 8 Gestion communale du bocage Création de la commission bocagère, constituée d’utilisateur de l’espace bocager. Réunion communale deux fois par an pour étudier les demandes d’arasement. Evolution du bocage, entre les projets d’arasement et les projets de plantations de compensation. 9
  • 6. 8 Choix Règlement Réglementation Cadre de mise en place Zone N, Naturel ou zone Np, Naturel protégée Art L 123-8 du Code de l’urbanisme PLU, citée dans le règlement et identifiés dans le document graphique Sont interdits : la construction, les affouillements (creusements), les exhaussements (élévation) du sol quelques soit leur surface ou hauteur. Seuls sont autorisés : les constructions, ouvrages ou travaux qui ne portent pas atteinte au caractère humide de la zone, les travaux relatifs à la sécurité des personnes et les actions d’entretien et de valorisation de la zone humide. Trame spécifique au zone humide Art L 123-8 du Code de l’urbanisme PLU, citée dans le règlement et identifiés dans le document graphique 1- Dans le Plan d’Aménagement et de Développement Durable (PADD) : Spécifier la volonté de préservation des zones humides pour la ressource en eau et les milieux aquatiques. 2- Dans les documents graphiques : Identifier et localiser les éléments du paysage à préserver : les zones humides sont représentées sur le règlement graphique par une trame spécifique ou elles sont incluses dans les zones naturelles protégées (zones Np) 3- Dans le règlement écrit - dans les dispositions générales Les zones humides doivent être maintenues pour garantir leur caractère humide et leur fonction de rétention. Sont interdits tous travaux, compromettant l’existence, la qualité, l’équilibre hydraulique et biologique de la zones humide : drainage, affouillements, exhaussements ou construction. Les périmètres de sécurité en bordures de cours d’eau sont définis par une bande de 10m de part et d’autres de l’axe du cours d’eau. Ils sont inconstructibles pour maintenir la dyna- mique naturelle du cours d’eau. Les zones inondables sont elles aussi inconstructibles. - dans le règlement de la zone Np ou de la trame spécifique Sont interdits : la construction, les affouillements (creusements), les exhaus- sements (élévation) du sol quelques soit leur surface ou hau- teur. Seuls sont autorisés les constructions, ouvrages ou travaux qui ne portent pas atteinte au caractère humide de la zone, les travaux relatifs à la sécurité des personnes et les actions d’en- tretien et de valorisation de la zone humide. 4 - dans les annexes La carte de l’inventaire des zones humides existantes sur la commune devra figurer en annexe. 5- Dans les orientations d’aménagements Maintien des zones humides existantes dans les projets d’amé- nagements ou exiger que la destruction soit compensée par la reconstitution de zones humides fonctionnelles à hauteur de 150% de la surface perdue. Prendre en compte les zones humides dans votre Plan Local d’Urbanisme Les zones humides sont identifiées dans le document graphique. Pour une carte communale
  • 7. 9 Choix Règlement Réglementation Concernent Cadre de mise en place Loi Paysage L123.1.5.7 Code de l’urbanisme La destruction des éléments de pay- sage identifiés est soumise à décla- ration préalable au titre des installa- tions et des travaux s’ils ne font pas l’objet d’une autorisation d’urba- nisme. Arbres, haies et talus présentant un intérêt paysager ou écologique. Chemins creux et autres éléments du paysage remar- quables. PLU citée dans le règlement et identifiés dans le document graphique Carte communale identifiés dans le document graphique & délibération du conseil Espace Boisé Classé (EBC) L130.1 Code de l’urbanisme La construction, le défrichement et tout changement d’occupation du sol de nature à compromettre les boisements, sont interdits. Les coupes et abattages sont sou- mis à une déclaration préalable. Les coupes de bois de chauffage à des fins de consommation person- nelle sont admises. Arbres isolés, haies ou réseaux de haies, planta- tions d’aligne- ments remar- quables, bois PLU, citée dans le règlement et identifiés dans le document graphique 1- Dans le Plan d’Aménagement et de Développement Durable (PADD) : Spécifier la volonté de préservation du maillage bocager. 2- Dans les documents graphiques Identifier et localiser les haies et talus à préserver par des linéaires sur le règlement graphique. 3- Dans le règlement écrit - Dans les dispositions générales Soit le bocage est préservé : - En EBC, en Espaces Boisés Classées : « Les coupes et abat- tages d’arbres sont alors soumis à déclaration préalable sauf exceptions. » - Au titre de la Loi Paysage, article L123-1-5 7° du code de l’Urbanisme. « Les travaux qui ont pour effet de supprimer un élément boisé identifié sur la carte doivent être précédés d’une déclaration préalable. L’arrachage ponctuel d’une haie pourra être autorisé dans le cadre de la création d’un accès par unité foncière ou lors d’un regroupement parcellaire. En cas d’arasement de talus ou d’arrachage de haies excep- tionnellement autorisés, il sera exigé un déplacement de talus et/ou une replantation de haies (à l’aide d’essences locales) d’intérêt environnemental équivalents. Le bocage préservé au titre de la Loi Paysage peut faire l’objet d’une gestion communale raisonnée à l’aide d’une commission bocage. - Dans le règlement de chaque zone Préservation des arbres existants et procéder au remplace- ment (essences locales) en cas d’abattage indispensable. 4- Dans les orientations d’aménagements La carte de l’inventaire des haies et talus existants sur la com- mune devra figurer en annexe. 5- Dans les orientations d’aménagements Maintien des haies existantes et spécification des espaces à boiser dans les projets d’aménagements ou exiger que la des- truction soit compensée par la reconstitution de talus et la replantation de haies constituées d’espèces locales. En attendant votre PLU, éviter la dégradation : Art R130-1 du Code de l’urbanisme : « Les coupes et abat- tages d’arbres sont soumis à déclaration préalable sur le terri- toire des communes où l’établissement d’un PLU à été prescrit mais où ce plan n’a pas encore été autorisé ». Prendre en compte le bocage dans votre Plan Local d’Urbanisme Le bocage est identifié dans le document graphique. Une délibération après enquête publique du conseil municipal permet de protéger le bocage au titre de la Loi Paysage, art 123.1.5.7. Pour une carte communale
  • 8. Avec le soutien financier de: IPNS, imprimé sur papier recyclé. Création et crédit photo : SMBS Des questions, un besoin d’information, Qui contacter ? Syndicat Mixte du Bassin de la Sélune, 21 rue de la Libération, 50240 Saint James SAGE Sélune Aurélie JOUE Animatrice du SAGE Sélune, 02 33 89 62 14 Bocage Léa LEGENTILHOMME Technicienne bocage-érosion 02.33.89.62.14. 06.89.19.07.01. Zones Humides Richard FOURNEL Technicien zones humides 02.33.89.62.14. 06.84.46.94.43. Programme d’action Jérôme BELLOIR Animateur du bassin versant de la Sélune 02 33 89 62 14 Inventaires des zones humides et du bocage Porter à connaissances Préservation des zones humides et du bocage Prise en compte du SAGE Sélune Gestion communale du bocage À l’aide d’une commission bocage. 53 / 79 communes 26 / 79 communes 8 / 79 communes Avancement annuel des inventaires et de la préservation Nombre de commune