SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  30
Télécharger pour lire hors ligne
1
T.P.M ou Topo Maintenance
2
T.P.M ou Topo Maintenance
1. CONTEXTE GENERAL
La TPM (de l’anglais Total Productive Maintenance) est un système global de
maintenance industrielle.
La TPM a pour objectif de rentabiliser au maximum les équipements ; elle est
basée sur la participation de tout le personnel de l’entreprise et le respect
de la créativité de chacun.
Appliquée globalement et dans son véritable état d’esprit, la TPM constitue un
projet moteur pour le développement de l’entreprise.
Grâce à une organisation fondée sur le respect et la participation de tous, elle
permet d’améliorer le rendement global des installations.
3
T.P.M ou Topo Maintenance
! "# !
Définition : la TPM est une démarche qui a pour objectif la fiabilité et
le rendement maximal des équipements sur toute leur durée de vie,
en y associant tout le personnel de l’entreprise, qui va pouvoir
développer ses compétences.
L’objectif de la TPM est de faire fonctionner les installations le plus efficacement possible ; en effet, la
panne, le ralentissement involontaire, le manque de précision provoquent des défauts, des pertes
(mises au rebut) et ne permettent donc pas une production efficace.
Les principales caractéristiques d’une démarche TPM sont les suivantes :
- Elle a pour objectif l’amélioration du rendement global des installations,
- Elle cherche à établir un système global de maintenance pour toute la durée de vie des
installations,
- Elle implique la participation de l’ensemble du personnel depuis les opérateurs jusqu’aux
dirigeants,
- Elle implique la participation de tous les services, notamment la conception, l’exploitation et la
maintenance,
- Elle utilise comme moyen de motivation, les activités autonomes du personnel, organisé sous
forme de groupes de travail.
4
T.P.M ou Topo Maintenance
$ ! % % & &
La mise en place d’une démarche TPM concerne l’ensemble du personnel.
Comme dans toute méthode structurée, il est important de définir tout d’abord le plan d’actions
de la TPM ; les principales étapes sont généralement :
- Formation du personnel,
- Organisation de l’auto-maintenance,
- Amélioration de la maintenance préventive.
En préalable à l’application de la méthode à l’ensemble de l’entreprise, il est important de
mettre en place ce projet sur une installation pilote.
Le projet pilote permet de valider les aptitudes de l’entreprise à mettre en place la démarche
TPM dans sa globalité, de valider les objectifs à atteindre, de convaincre l’ensemble du
personnel.
Pour ce premier test, une équipe de projet est constituée ; elle comprend des membres du
service maintenance et des cadres de l’entreprise.
Un choix judicieux de l’installation pilote doit être effectué : par exemple une machine
constituant un goulot d’étranglement sur une ligne.
5
T.P.M ou Topo Maintenance
La technicité des opérateurs et des spécialistes de maintenance est une nécessité
absolue pour assurer correctement l’auto-maintenance et la maintenance préventive.
Il est donc nécessaire de former le personnel de production à la maintenance,
ainsi que le personnel de maintenance à la conduite de machines, afin que tout le
monde s’entende sur le vocabulaire technique et sur les modes de fonctionnement des
équipements.
La mise en place de l’auto-maintenance permet au personnel de production d’assurer
lui-même la maintenance de 1er niveau de l’outil qu’il a la charge de piloter.
Les principes de base de la méthode des 5S peuvent être utilisée pour organiser les
postes de travail afin de les préparer à recevoir l’auto-maintenance.
Une ré-organisation profonde du service maintenance accompagne généralement la
démarche TPM.
Sans abandonner totalement la maintenance corrective, qui reste « un mal nécessaire »
(elle sera réservée aux matériels peu critiques, au traitement des pannes imprévues…),
un accent particulier est mis sur l’amélioration de la maintenance préventive.
6
T.P.M ou Topo Maintenance
' % # ! ( !
L’amélioration du rendement des machines est l’objectif principal de la TPM.
Des pertes de rendement interviennent à différents étapes de la production ;
l’objet de la démarche TPM est donc d’identifier puis de réduire ces pertes.
Les pertes de rendement
) * +* ,* -. /
0 1 * * ,* * 2 3 * &
! "
!# $ % & ' (
)* +
$ "
),
"
7
) 1 1 +* ,* . /
- . ! .
% $ '
$ / $ / "
!
0 * 4 ) 5 4 * !
" * &
1 &
"
2
$ +!& & & .
! "
T.P.M ou Topo Maintenance
8
T.P.M ou Topo Maintenance
+ ) 6 +* ,* $. /
!
+ ! 3
% 1 6 4 7 &
2 ! ! !
! !
"
2
!
( !
4 3
"
9
T.P.M ou Topo Maintenance
) +* ,* '. /
* ) 0 1 /
4 7 3 ) &
5 &
$ . "
2 $ 7 6
1 2 4 * 7 0 ) * *
* * "
- . !
!
"
6 $ (
$ "
- $
$
"
10
T.P.M ou Topo Maintenance
+ ) 4 3 +* ,* 8. /
% 4 3 9 * /
: 2 * 5 * ;
* 2 * ** 6 *
7 * 4 &
7 % & ' ! .
! ! "
!
( (
8 6 +
8 , 9
9 ! "
11
T.P.M ou Topo Maintenance
) 1 +* ,* <. /
* * 2 * 4 : 2
* 7 3 1 :
4 : + * 2 =.&
:
"
.
4 0 1 0 * ,
* :> 4 * 1 &
12
Taux de Rendement Synthétique
:;6 :
<
% * ;
% 1 0 2 * * 1 1 ;
% 7 * 6 * 4 ;
% 0 ;
% 4 ;
% * 1 &
5 * ?
1 ! #@ !A ( "#
13
La mesure du rendement
Le rendement d’un outil de production est mesuré par un pourcentage,
appelé « taux de rendement » (TR).
% ) 1 : ' :=1 % ) , 3 '
:=7 .
0 * B )
C 2 D ! 4 E 6 &
. % ' >??@
$ $ .
A
$ B
$ . >??@ ! % '
"
Taux de Rendement Synthétique
14
Taux de Rendement Synthétique
Prise en compte des
pertes de type 1, 2,
3 et 6 : pannes,
réglages, arrêts
mineurs,
démarrages
Prise en compte des
pertes de type 4 :
ralentissements
Prise en compte
des pertes de
type 5 :
défauts de
qualité
5 !
) + . !
F ) ) ) 0 ) ) *
4
15
Taux de Rendement Synthétique
Exemple : 7 h
par jour
Exemple : arrêts pour
maintenance planifiée, arrêts
pour pauses réglementaires…
) /
$ 0
. "
$
"
7 "
$
> + B * 1 C % '
!
$ ! $
temps de charge = temps total ouvrable – temps des arrêts programmés
16
Taux de Rendement Synthétique
temps d’arrêts dus aux pannes, aux
réglages, aux arrêts mineurs et aux
démarrages.
2 – Calcul du « temps de marche » : il s’agit du temps pendant lequel l’installation a
réellement fonctionné (et à l’allure normalement prévue) :
temps de marche = temps de charge – temps d’arrêts
3 - Temps de marche calendaire : c’est le rapport entre le temps de marche et le temps de
charge :
Taux de marche calendaire = temps de marche / temps de charge
17
Taux de Rendement Synthétique
Taux d’allure :
Le taux d’allure est le rapport entre la vitesse réelle de fonctionnement choisie pour la
ligne et la vitesse maximale :
taux d’allure = allure réelle / allure nominale
Pour simplifier la présentation, il est considéré que l’allure réelle, choisie par la
production, est toujours la même pendant la période de calcul (jour, semaine ou mois) ;
Si plusieurs allures sont utilisées pendant cette période, elle sera divisée en sous-
périodes ; les sous-période seront choisies de façon à ce qu’une seule allure soit utilisée
pendant la sous-période ; le calcul présenté ici sera alors effectué pour chaque sous-
période, puis ramené à la période complète par un barycentre (exemple pour une période
divisée en deux sous-périodes A et B, de durées « temps A »et « temps B ») :
TR global = ((TR sous-période A x temps A) + (TR sous-période B x temps B))
temps A + temps B
18
Taux de Rendement Synthétique
Taux de produits conformes :
Le taux de produits conformes est le rapport entre le nombre de produits conformes
réellement obtenus et le nombre théorique de produits qui auraient du sortir conformes,
compte tenu des matières premières utilisées :
Taux de produits conformes = Nb de produits conformes / Nb de produits
théorique
En fonction du type de fabrication, une quantité non-négligeable de produits réparables
pourra être fabriquée ;
Dans ce cas, pour un calcul exact du « taux de rendement » de la ligne, la période du
calcul (jour, semaine ou mois) devra être choisie pour que la réparation des produits
concernés soit également effectuée pendant la période de calcul.
19
Taux de Rendement Synthétique
Nous avons donc déterminé le TAUX de RENDEMENT :
=
Taux de marche calendaire x Taux d’allure X Taux de produits conformes
1
( ! (
! . "
C !
) ) G8 H + * ) .2
) ) G8 H2
) ) 0 I8 H2
) ) * 4 J8 H&
7 ! ! $ (
:;6 "
! := +
$ := & & !
"
7 := $
! := "
20
Taux de Rendement Synthétique
Mesure de la Non Efficacité des Équipements
Rendement Global = D / A = (B / A) * (C / B) * (D / C)
D / A = Temps Utile / Temps Requis
A
B
C
D
Temps d’Ouverture
Temps Requis
Temps Brut de Fonctionnement
Temps Net de Fonctionnement
Temps Utile
Temps
Arrêt
Programmé
Réglages
Pannes
Défauts Appros
Réduction
Cadence
Pertes
Rebuts
D :=7
21
Taux de Marche Calendaire = B / A = (Tps Requis - Tps d’arrêts) / Tps Requis
Ou Taux Brut de Fonctionnement = (Tps alloués - Tps Arrêts) / Tps Alloués
Ordre de grandeur : 0.9 < B / A < 0.98
Taux de Marche Performante = C / B = (Tps cycle théorique * production) / Tps Brut Fonctnt
Taux de Performance = (Tps cycle théorique * Prod°Horaire ) / ( Tps Alloués -
Tps arrêts)
Ordre de grandeur : 0.4 < C/ B < 0.85
Taux de Produits Valables = D / C = (Pdts valables) / (Pdts Valables + Pdts Défectueux)
Taux de Qualité = (Nbre pièces traitées - Nbre pièces défectueuse ) / ( Nbre de pièces
Traitées)
Ordre de grandeur : 0.95 < C/ B < 0.99
Taux de Rendement Synthétique
22
Taux de Rendement Synthétique
D :=7 - ;
* 0 *
* ? ? 6 4 2 1 1 2 *
*
6 4 2
1 1 2 *
4
* #
4 6 4 2
1 1 2 *
4
" 2
:
! F + ? K . L + K ? . L + K .
23
Taux de Rendement Synthétique
D :=7 - ;
* %
* ? # ( * ? #
:
E5F=,1D
,
E5F=,1D
5
: $
,
: $
1
D
5 . 5 .
E !
! % 0 # ! /
) F * ? K *
F + * ? 6 : 1 . K * ?
) : 1 F + * ? 6 : 1 . K *
24
Taux de Rendement Synthétique
6
D :=7 ! D #% !
- "
7 & >?@ :=7
2 & >? @
; & .
< "
!
; ! "
"
25
Taux de Rendement Synthétique
D% ! !A ( ! % ! D #% !
D% ! !A ( ! % ! D #% ! 0
0 D% !
D% !
- M3 : 4 )2 * * "
G +
7 ( "
H + ( ( "
I + J $ $
7( "
K + J $ + "
B + . + "
L + .
! "
M + ! "
N + !
7 " (
, "
26
Taux de Rendement Synthétique
% %
% %0
0 ! "# !
! "# !
!
J $ $ ! "
< + ! (
, $ "
* 6 * 4 /
* * ;
, * 4 : + .2 * 4 2
N +! .
3 * 2 0 **
1 + 2 * .2 0
3 +! . * * 0 " + O A O .
27
Taux de Rendement Synthétique
% %
% %0
0 ! "# !
! "# !
* 6 * 4 /
1 * , * ;
0 * 7 * 2
" 3 4 7 3 ** +* 2 * 2
* .
, 1 4 + 0 ) 2
" .&
# ** 1
! 1 4 4 * 3 > : 7 1
* 2 3 3 ) &
28
Taux de Rendement Synthétique
% 4 *
La formation du personnel est une étape incontournable pour une mise en place
efficace de la TPM.
;
)% * 2
)% * * 2
)%0 0 * &
* /
)
)
) "
29
* * /
) 2
) *
) 6 + "
+ . + O $
"
# $ !
.
8 $ $ $( 3
$ (
8 $ "
Taux de Rendement Synthétique
0 0 * /
. $ :;6 ( $
! # $
"
$ $ !
! ! "
30
Taux de Rendement Synthétique
!A ( ! !# %
La démarche TPM peut s’appliquer dans les entreprises de production de toutes tailles et de tous secteurs d’activités, à
partir du moment où elles possèdent un outil de fabrication nécessitant des actions de maintenance.
La démarche TPM a pour objectif la rentabilité maximale des équipements ; elle cherchera donc à diminuer les pertes de
rendement de l’outil de production.
Les causes de pertes et la conduite à tenir pour les réduire sont :
Causes de pertes Conduite à tenir
pannes Amélioration de l’outil de production pour supprimer les causes de pannes.
Organisation de la maintenance préventive.
réglages Modification de l’outil de production pour rechercher des temps de réglages aussi courts
que possible.
arrêts mineurs Modification de l’outil de production pour rechercher à supprimer les arrêts mineurs.
ralentissements Faire fonctionner la ligne à une allure aussi proche que possible de son allure maximale.
défauts qualité Tendre vers le « zéro défaut » : amélioration de l’outil de production, de l’organisation,
des points de contrôles.
démarrages Modification de l’outil de production et de l’organisation pour obtenir des temps de
démarrages aussi courts que possible.

Contenu connexe

Similaire à Methodes_de_maintenance_TPM_Totale_Produ.pdf

Jeu de la maintenance stratégie
Jeu de la maintenance stratégieJeu de la maintenance stratégie
Jeu de la maintenance stratégieCIPE
 
jeu qualité totale
jeu qualité totalejeu qualité totale
jeu qualité totaleCIPE
 
20220117 - Manuel d'utilisation - Promo - V2.2.pptx
20220117 - Manuel d'utilisation - Promo - V2.2.pptx20220117 - Manuel d'utilisation - Promo - V2.2.pptx
20220117 - Manuel d'utilisation - Promo - V2.2.pptxAnkitaBhattacharjee34
 
jeu dispersion 6 sigma
jeu dispersion 6 sigmajeu dispersion 6 sigma
jeu dispersion 6 sigmaCIPE
 
La Total Productive Maintenance (TPM)
La Total Productive Maintenance (TPM)La Total Productive Maintenance (TPM)
La Total Productive Maintenance (TPM)Mouhcine Nahal
 
Presentation et couts complets.ppt
Presentation et couts complets.pptPresentation et couts complets.ppt
Presentation et couts complets.pptHicham874285
 
amelioration de disponibilité.pdf
amelioration de disponibilité.pdfamelioration de disponibilité.pdf
amelioration de disponibilité.pdfGhizlaneLam
 
présentation fonction méthodes-maintenance.pdf
présentation fonction méthodes-maintenance.pdfprésentation fonction méthodes-maintenance.pdf
présentation fonction méthodes-maintenance.pdfCheverlyNgobeghaMoun
 
jeu de la maintenance stratégie distanciel
jeu de la maintenance stratégie distancieljeu de la maintenance stratégie distanciel
jeu de la maintenance stratégie distancielNadia Gharbi
 
Comptabilite analytique d-exploitation_ter_tsge
Comptabilite analytique d-exploitation_ter_tsgeComptabilite analytique d-exploitation_ter_tsge
Comptabilite analytique d-exploitation_ter_tsgesa7ir
 
Comptabilite analytique d'exploitation tce
Comptabilite analytique d'exploitation tceComptabilite analytique d'exploitation tce
Comptabilite analytique d'exploitation tceates22
 
1. Contrôle de gestion_Gestion prévisionnelle_PPT.pdf
1. Contrôle de gestion_Gestion prévisionnelle_PPT.pdf1. Contrôle de gestion_Gestion prévisionnelle_PPT.pdf
1. Contrôle de gestion_Gestion prévisionnelle_PPT.pdfChoaibMounjim
 
FIDDAYS - Comment optimiser son coût de revient et sa gestion entreprise ?
FIDDAYS - Comment optimiser son coût de revient et sa gestion entreprise ?FIDDAYS - Comment optimiser son coût de revient et sa gestion entreprise ?
FIDDAYS - Comment optimiser son coût de revient et sa gestion entreprise ?FIDAQUITAINE
 
Améliorer vos performances grâce à la TPM
Améliorer vos performances grâce à la TPMAméliorer vos performances grâce à la TPM
Améliorer vos performances grâce à la TPMXL Groupe
 
jeu stratégie de maintenance
jeu stratégie de maintenancejeu stratégie de maintenance
jeu stratégie de maintenanceCIPE
 
Web-conference | DDMRP et flux tirés
Web-conference | DDMRP et flux tirésWeb-conference | DDMRP et flux tirés
Web-conference | DDMRP et flux tirésXL Groupe
 
Les coûts de maintenance
Les coûts de maintenanceLes coûts de maintenance
Les coûts de maintenanceMouhcine Nahal
 

Similaire à Methodes_de_maintenance_TPM_Totale_Produ.pdf (20)

Jeu de la maintenance stratégie
Jeu de la maintenance stratégieJeu de la maintenance stratégie
Jeu de la maintenance stratégie
 
Cout revient prise_decision
Cout revient prise_decisionCout revient prise_decision
Cout revient prise_decision
 
jeu qualité totale
jeu qualité totalejeu qualité totale
jeu qualité totale
 
20220117 - Manuel d'utilisation - Promo - V2.2.pptx
20220117 - Manuel d'utilisation - Promo - V2.2.pptx20220117 - Manuel d'utilisation - Promo - V2.2.pptx
20220117 - Manuel d'utilisation - Promo - V2.2.pptx
 
jeu dispersion 6 sigma
jeu dispersion 6 sigmajeu dispersion 6 sigma
jeu dispersion 6 sigma
 
La Total Productive Maintenance (TPM)
La Total Productive Maintenance (TPM)La Total Productive Maintenance (TPM)
La Total Productive Maintenance (TPM)
 
Presentation et couts complets.ppt
Presentation et couts complets.pptPresentation et couts complets.ppt
Presentation et couts complets.ppt
 
amelioration de disponibilité.pdf
amelioration de disponibilité.pdfamelioration de disponibilité.pdf
amelioration de disponibilité.pdf
 
présentation fonction méthodes-maintenance.pdf
présentation fonction méthodes-maintenance.pdfprésentation fonction méthodes-maintenance.pdf
présentation fonction méthodes-maintenance.pdf
 
Comptabilité analytique
Comptabilité analytiqueComptabilité analytique
Comptabilité analytique
 
jeu de la maintenance stratégie distanciel
jeu de la maintenance stratégie distancieljeu de la maintenance stratégie distanciel
jeu de la maintenance stratégie distanciel
 
Comptabilite analytique d-exploitation_ter_tsge
Comptabilite analytique d-exploitation_ter_tsgeComptabilite analytique d-exploitation_ter_tsge
Comptabilite analytique d-exploitation_ter_tsge
 
Comptabilite analytique d'exploitation tce
Comptabilite analytique d'exploitation tceComptabilite analytique d'exploitation tce
Comptabilite analytique d'exploitation tce
 
1. Contrôle de gestion_Gestion prévisionnelle_PPT.pdf
1. Contrôle de gestion_Gestion prévisionnelle_PPT.pdf1. Contrôle de gestion_Gestion prévisionnelle_PPT.pdf
1. Contrôle de gestion_Gestion prévisionnelle_PPT.pdf
 
FIDDAYS - Comment optimiser son coût de revient et sa gestion entreprise ?
FIDDAYS - Comment optimiser son coût de revient et sa gestion entreprise ?FIDDAYS - Comment optimiser son coût de revient et sa gestion entreprise ?
FIDDAYS - Comment optimiser son coût de revient et sa gestion entreprise ?
 
Améliorer vos performances grâce à la TPM
Améliorer vos performances grâce à la TPMAméliorer vos performances grâce à la TPM
Améliorer vos performances grâce à la TPM
 
rAPPORT SAVONICC
rAPPORT SAVONICCrAPPORT SAVONICC
rAPPORT SAVONICC
 
jeu stratégie de maintenance
jeu stratégie de maintenancejeu stratégie de maintenance
jeu stratégie de maintenance
 
Web-conference | DDMRP et flux tirés
Web-conference | DDMRP et flux tirésWeb-conference | DDMRP et flux tirés
Web-conference | DDMRP et flux tirés
 
Les coûts de maintenance
Les coûts de maintenanceLes coûts de maintenance
Les coûts de maintenance
 

Dernier

PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024frizzole
 
Quitter la nuit. pptx
Quitter          la        nuit.    pptxQuitter          la        nuit.    pptx
Quitter la nuit. pptxTxaruka
 
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdfrapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdfOssamaLachheb
 
Quitter la nuit. pptx
Quitter        la             nuit.   pptxQuitter        la             nuit.   pptx
Quitter la nuit. pptxTxaruka
 
Formation IAT pour sonelgaz chlef algérie.ppt
Formation IAT pour sonelgaz chlef algérie.pptFormation IAT pour sonelgaz chlef algérie.ppt
Formation IAT pour sonelgaz chlef algérie.pptBOULANORICHRAF
 
Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"
Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"
Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"tachakourtzineb
 
Les débuts de la collection "Le livre de poche"
Les débuts de la collection "Le livre de poche"Les débuts de la collection "Le livre de poche"
Les débuts de la collection "Le livre de poche"ArchivesdeLyon
 
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...Pedago Lu
 
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdf
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdfPowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdf
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdfDafWafia
 
Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...
Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...
Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...Technologia Formation
 
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctionsWebinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctionsTechnologia Formation
 

Dernier (12)

Traitement des eaux usées par lagunage a macrophytes.pptx
Traitement des eaux usées par lagunage a macrophytes.pptxTraitement des eaux usées par lagunage a macrophytes.pptx
Traitement des eaux usées par lagunage a macrophytes.pptx
 
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
 
Quitter la nuit. pptx
Quitter          la        nuit.    pptxQuitter          la        nuit.    pptx
Quitter la nuit. pptx
 
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdfrapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
 
Quitter la nuit. pptx
Quitter        la             nuit.   pptxQuitter        la             nuit.   pptx
Quitter la nuit. pptx
 
Formation IAT pour sonelgaz chlef algérie.ppt
Formation IAT pour sonelgaz chlef algérie.pptFormation IAT pour sonelgaz chlef algérie.ppt
Formation IAT pour sonelgaz chlef algérie.ppt
 
Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"
Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"
Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"
 
Les débuts de la collection "Le livre de poche"
Les débuts de la collection "Le livre de poche"Les débuts de la collection "Le livre de poche"
Les débuts de la collection "Le livre de poche"
 
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
 
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdf
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdfPowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdf
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdf
 
Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...
Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...
Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...
 
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctionsWebinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
 

Methodes_de_maintenance_TPM_Totale_Produ.pdf

  • 1. 1 T.P.M ou Topo Maintenance
  • 2. 2 T.P.M ou Topo Maintenance 1. CONTEXTE GENERAL La TPM (de l’anglais Total Productive Maintenance) est un système global de maintenance industrielle. La TPM a pour objectif de rentabiliser au maximum les équipements ; elle est basée sur la participation de tout le personnel de l’entreprise et le respect de la créativité de chacun. Appliquée globalement et dans son véritable état d’esprit, la TPM constitue un projet moteur pour le développement de l’entreprise. Grâce à une organisation fondée sur le respect et la participation de tous, elle permet d’améliorer le rendement global des installations.
  • 3. 3 T.P.M ou Topo Maintenance ! "# ! Définition : la TPM est une démarche qui a pour objectif la fiabilité et le rendement maximal des équipements sur toute leur durée de vie, en y associant tout le personnel de l’entreprise, qui va pouvoir développer ses compétences. L’objectif de la TPM est de faire fonctionner les installations le plus efficacement possible ; en effet, la panne, le ralentissement involontaire, le manque de précision provoquent des défauts, des pertes (mises au rebut) et ne permettent donc pas une production efficace. Les principales caractéristiques d’une démarche TPM sont les suivantes : - Elle a pour objectif l’amélioration du rendement global des installations, - Elle cherche à établir un système global de maintenance pour toute la durée de vie des installations, - Elle implique la participation de l’ensemble du personnel depuis les opérateurs jusqu’aux dirigeants, - Elle implique la participation de tous les services, notamment la conception, l’exploitation et la maintenance, - Elle utilise comme moyen de motivation, les activités autonomes du personnel, organisé sous forme de groupes de travail.
  • 4. 4 T.P.M ou Topo Maintenance $ ! % % & & La mise en place d’une démarche TPM concerne l’ensemble du personnel. Comme dans toute méthode structurée, il est important de définir tout d’abord le plan d’actions de la TPM ; les principales étapes sont généralement : - Formation du personnel, - Organisation de l’auto-maintenance, - Amélioration de la maintenance préventive. En préalable à l’application de la méthode à l’ensemble de l’entreprise, il est important de mettre en place ce projet sur une installation pilote. Le projet pilote permet de valider les aptitudes de l’entreprise à mettre en place la démarche TPM dans sa globalité, de valider les objectifs à atteindre, de convaincre l’ensemble du personnel. Pour ce premier test, une équipe de projet est constituée ; elle comprend des membres du service maintenance et des cadres de l’entreprise. Un choix judicieux de l’installation pilote doit être effectué : par exemple une machine constituant un goulot d’étranglement sur une ligne.
  • 5. 5 T.P.M ou Topo Maintenance La technicité des opérateurs et des spécialistes de maintenance est une nécessité absolue pour assurer correctement l’auto-maintenance et la maintenance préventive. Il est donc nécessaire de former le personnel de production à la maintenance, ainsi que le personnel de maintenance à la conduite de machines, afin que tout le monde s’entende sur le vocabulaire technique et sur les modes de fonctionnement des équipements. La mise en place de l’auto-maintenance permet au personnel de production d’assurer lui-même la maintenance de 1er niveau de l’outil qu’il a la charge de piloter. Les principes de base de la méthode des 5S peuvent être utilisée pour organiser les postes de travail afin de les préparer à recevoir l’auto-maintenance. Une ré-organisation profonde du service maintenance accompagne généralement la démarche TPM. Sans abandonner totalement la maintenance corrective, qui reste « un mal nécessaire » (elle sera réservée aux matériels peu critiques, au traitement des pannes imprévues…), un accent particulier est mis sur l’amélioration de la maintenance préventive.
  • 6. 6 T.P.M ou Topo Maintenance ' % # ! ( ! L’amélioration du rendement des machines est l’objectif principal de la TPM. Des pertes de rendement interviennent à différents étapes de la production ; l’objet de la démarche TPM est donc d’identifier puis de réduire ces pertes. Les pertes de rendement ) * +* ,* -. / 0 1 * * ,* * 2 3 * & ! " !# $ % & ' ( )* + $ " ), "
  • 7. 7 ) 1 1 +* ,* . / - . ! . % $ ' $ / $ / " ! 0 * 4 ) 5 4 * ! " * & 1 & " 2 $ +!& & & . ! " T.P.M ou Topo Maintenance
  • 8. 8 T.P.M ou Topo Maintenance + ) 6 +* ,* $. / ! + ! 3 % 1 6 4 7 & 2 ! ! ! ! ! " 2 ! ( ! 4 3 "
  • 9. 9 T.P.M ou Topo Maintenance ) +* ,* '. / * ) 0 1 / 4 7 3 ) & 5 & $ . " 2 $ 7 6 1 2 4 * 7 0 ) * * * * " - . ! ! " 6 $ ( $ " - $ $ "
  • 10. 10 T.P.M ou Topo Maintenance + ) 4 3 +* ,* 8. / % 4 3 9 * / : 2 * 5 * ; * 2 * ** 6 * 7 * 4 & 7 % & ' ! . ! ! " ! ( ( 8 6 + 8 , 9 9 ! "
  • 11. 11 T.P.M ou Topo Maintenance ) 1 +* ,* <. / * * 2 * 4 : 2 * 7 3 1 : 4 : + * 2 =.& : " . 4 0 1 0 * , * :> 4 * 1 &
  • 12. 12 Taux de Rendement Synthétique :;6 : < % * ; % 1 0 2 * * 1 1 ; % 7 * 6 * 4 ; % 0 ; % 4 ; % * 1 & 5 * ? 1 ! #@ !A ( "#
  • 13. 13 La mesure du rendement Le rendement d’un outil de production est mesuré par un pourcentage, appelé « taux de rendement » (TR). % ) 1 : ' :=1 % ) , 3 ' :=7 . 0 * B ) C 2 D ! 4 E 6 & . % ' >??@ $ $ . A $ B $ . >??@ ! % ' " Taux de Rendement Synthétique
  • 14. 14 Taux de Rendement Synthétique Prise en compte des pertes de type 1, 2, 3 et 6 : pannes, réglages, arrêts mineurs, démarrages Prise en compte des pertes de type 4 : ralentissements Prise en compte des pertes de type 5 : défauts de qualité 5 ! ) + . ! F ) ) ) 0 ) ) * 4
  • 15. 15 Taux de Rendement Synthétique Exemple : 7 h par jour Exemple : arrêts pour maintenance planifiée, arrêts pour pauses réglementaires… ) / $ 0 . " $ " 7 " $ > + B * 1 C % ' ! $ ! $ temps de charge = temps total ouvrable – temps des arrêts programmés
  • 16. 16 Taux de Rendement Synthétique temps d’arrêts dus aux pannes, aux réglages, aux arrêts mineurs et aux démarrages. 2 – Calcul du « temps de marche » : il s’agit du temps pendant lequel l’installation a réellement fonctionné (et à l’allure normalement prévue) : temps de marche = temps de charge – temps d’arrêts 3 - Temps de marche calendaire : c’est le rapport entre le temps de marche et le temps de charge : Taux de marche calendaire = temps de marche / temps de charge
  • 17. 17 Taux de Rendement Synthétique Taux d’allure : Le taux d’allure est le rapport entre la vitesse réelle de fonctionnement choisie pour la ligne et la vitesse maximale : taux d’allure = allure réelle / allure nominale Pour simplifier la présentation, il est considéré que l’allure réelle, choisie par la production, est toujours la même pendant la période de calcul (jour, semaine ou mois) ; Si plusieurs allures sont utilisées pendant cette période, elle sera divisée en sous- périodes ; les sous-période seront choisies de façon à ce qu’une seule allure soit utilisée pendant la sous-période ; le calcul présenté ici sera alors effectué pour chaque sous- période, puis ramené à la période complète par un barycentre (exemple pour une période divisée en deux sous-périodes A et B, de durées « temps A »et « temps B ») : TR global = ((TR sous-période A x temps A) + (TR sous-période B x temps B)) temps A + temps B
  • 18. 18 Taux de Rendement Synthétique Taux de produits conformes : Le taux de produits conformes est le rapport entre le nombre de produits conformes réellement obtenus et le nombre théorique de produits qui auraient du sortir conformes, compte tenu des matières premières utilisées : Taux de produits conformes = Nb de produits conformes / Nb de produits théorique En fonction du type de fabrication, une quantité non-négligeable de produits réparables pourra être fabriquée ; Dans ce cas, pour un calcul exact du « taux de rendement » de la ligne, la période du calcul (jour, semaine ou mois) devra être choisie pour que la réparation des produits concernés soit également effectuée pendant la période de calcul.
  • 19. 19 Taux de Rendement Synthétique Nous avons donc déterminé le TAUX de RENDEMENT : = Taux de marche calendaire x Taux d’allure X Taux de produits conformes 1 ( ! ( ! . " C ! ) ) G8 H + * ) .2 ) ) G8 H2 ) ) 0 I8 H2 ) ) * 4 J8 H& 7 ! ! $ ( :;6 " ! := + $ := & & ! " 7 := $ ! := "
  • 20. 20 Taux de Rendement Synthétique Mesure de la Non Efficacité des Équipements Rendement Global = D / A = (B / A) * (C / B) * (D / C) D / A = Temps Utile / Temps Requis A B C D Temps d’Ouverture Temps Requis Temps Brut de Fonctionnement Temps Net de Fonctionnement Temps Utile Temps Arrêt Programmé Réglages Pannes Défauts Appros Réduction Cadence Pertes Rebuts D :=7
  • 21. 21 Taux de Marche Calendaire = B / A = (Tps Requis - Tps d’arrêts) / Tps Requis Ou Taux Brut de Fonctionnement = (Tps alloués - Tps Arrêts) / Tps Alloués Ordre de grandeur : 0.9 < B / A < 0.98 Taux de Marche Performante = C / B = (Tps cycle théorique * production) / Tps Brut Fonctnt Taux de Performance = (Tps cycle théorique * Prod°Horaire ) / ( Tps Alloués - Tps arrêts) Ordre de grandeur : 0.4 < C/ B < 0.85 Taux de Produits Valables = D / C = (Pdts valables) / (Pdts Valables + Pdts Défectueux) Taux de Qualité = (Nbre pièces traitées - Nbre pièces défectueuse ) / ( Nbre de pièces Traitées) Ordre de grandeur : 0.95 < C/ B < 0.99 Taux de Rendement Synthétique
  • 22. 22 Taux de Rendement Synthétique D :=7 - ; * 0 * * ? ? 6 4 2 1 1 2 * * 6 4 2 1 1 2 * 4 * # 4 6 4 2 1 1 2 * 4 " 2 : ! F + ? K . L + K ? . L + K .
  • 23. 23 Taux de Rendement Synthétique D :=7 - ; * % * ? # ( * ? # : E5F=,1D , E5F=,1D 5 : $ , : $ 1 D 5 . 5 . E ! ! % 0 # ! / ) F * ? K * F + * ? 6 : 1 . K * ? ) : 1 F + * ? 6 : 1 . K *
  • 24. 24 Taux de Rendement Synthétique 6 D :=7 ! D #% ! - " 7 & >?@ :=7 2 & >? @ ; & . < " ! ; ! " "
  • 25. 25 Taux de Rendement Synthétique D% ! !A ( ! % ! D #% ! D% ! !A ( ! % ! D #% ! 0 0 D% ! D% ! - M3 : 4 )2 * * " G + 7 ( " H + ( ( " I + J $ $ 7( " K + J $ + " B + . + " L + . ! " M + ! " N + ! 7 " ( , "
  • 26. 26 Taux de Rendement Synthétique % % % %0 0 ! "# ! ! "# ! ! J $ $ ! " < + ! ( , $ " * 6 * 4 / * * ; , * 4 : + .2 * 4 2 N +! . 3 * 2 0 ** 1 + 2 * .2 0 3 +! . * * 0 " + O A O .
  • 27. 27 Taux de Rendement Synthétique % % % %0 0 ! "# ! ! "# ! * 6 * 4 / 1 * , * ; 0 * 7 * 2 " 3 4 7 3 ** +* 2 * 2 * . , 1 4 + 0 ) 2 " .& # ** 1 ! 1 4 4 * 3 > : 7 1 * 2 3 3 ) &
  • 28. 28 Taux de Rendement Synthétique % 4 * La formation du personnel est une étape incontournable pour une mise en place efficace de la TPM. ; )% * 2 )% * * 2 )%0 0 * & * / ) ) ) "
  • 29. 29 * * / ) 2 ) * ) 6 + " + . + O $ " # $ ! . 8 $ $ $( 3 $ ( 8 $ " Taux de Rendement Synthétique 0 0 * / . $ :;6 ( $ ! # $ " $ $ ! ! ! "
  • 30. 30 Taux de Rendement Synthétique !A ( ! !# % La démarche TPM peut s’appliquer dans les entreprises de production de toutes tailles et de tous secteurs d’activités, à partir du moment où elles possèdent un outil de fabrication nécessitant des actions de maintenance. La démarche TPM a pour objectif la rentabilité maximale des équipements ; elle cherchera donc à diminuer les pertes de rendement de l’outil de production. Les causes de pertes et la conduite à tenir pour les réduire sont : Causes de pertes Conduite à tenir pannes Amélioration de l’outil de production pour supprimer les causes de pannes. Organisation de la maintenance préventive. réglages Modification de l’outil de production pour rechercher des temps de réglages aussi courts que possible. arrêts mineurs Modification de l’outil de production pour rechercher à supprimer les arrêts mineurs. ralentissements Faire fonctionner la ligne à une allure aussi proche que possible de son allure maximale. défauts qualité Tendre vers le « zéro défaut » : amélioration de l’outil de production, de l’organisation, des points de contrôles. démarrages Modification de l’outil de production et de l’organisation pour obtenir des temps de démarrages aussi courts que possible.