SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  40
Télécharger pour lire hors ligne
normandie.chambres-agriculture.fr
Reconnaître et accompagner l'entrepreneuriat des
femmes dans l'agriculture normande
Pause travail en agriculture
©Chambre régionale d'agriculture de Normandie, 2024, Toute reproduction interdite sans autorisation.
normandie.chambres-agriculture.fr
2023
Stage Claire Poussou
Psychologie du travail
- Etat des lieux de la féminisation de la
profession
- Diagnostic des freins et les leviers à
l’entrepreneuriat des agricultrices
TRAVAIL EN 2 TEMPS
2024
Stage Solange Lemonnier
Master Etudes sur le genre
- Déclinaison des actions ciblées pour
accompagner l’entrepreneuriat des femmes
normandie.chambres-agriculture.fr
ETAT DES LIEUX
DE LA PLACE DES FEMMES DANS LA PROFESSION
Quelques données statistiques
L’installation des femmes en Normandie
Contacts PAI 2022
Hommes NIMA
Femmes NIMA
Femmes Non NIMA
Hommes Non NIMA
27 %
Observatoire Installation Normandie, 2022
Les femmes représentent 37 % des contacts PAI et 29% des installations aidées
28 % des chef-fes d’exploitation sont des femmes en Normandie
Bénéficiaires DJA 2022
Les femmes au PAI
- 68 % NIMA
- 32 % non NIMA
Les femmes bénéficiaires DJA
- 52 % NIMA
- 48 % non NIMA
Les hommes bénéficiaires DJA
- 24 % NIMA
- 76 % non NIMA
36 %
25 %
12 %
17 %
54 %
15 %
14 %
NIMA = Non Issu du
Milieu Agricole
Des surfaces d’installation
+ petites
29 ha 66 ha
Des projets différents
Des productions alternatives
- Maraîchage – caprin - équins
35 % 10 %
- Moins de grandes cultures
+ de Bio et de circuits courts
- Bio
41% 21 %
- Circuits courts
45 % 22 %
Observatoire Installation Normandie, 2021
A apport personnel équivalent,
elles ont des prêts 2 fois moindres
Age à l’installation
Installés de - de 40 ans
en Normandie en 2019
27 % 73 %
Installés de + de 40 ans
en Normandie en 2019
61 % 39 %
(Source : données installations et cessations MSA 2019, via CRAN).
Des femmes qui rentrent moins dans les
critères pour la DJA que les hommes :
- 40 ans maximum
- Formation agricole de niveau IV
Niveau d’études selon le genre
Niveau IV pour installation
+ de femmes + d’hommes
BPREA BAC pro
Chiffres liés certainement à l’installation suite à une reconversion
Formation initiale – Enseignement agricole
DRAAF Normandie 2020
Apprentis
23 % 77 %
Elèves
48 % 52 %
Filières « masculinisées »
Agronomie,
Aménagement de l’espace,
Conduite,
Entretien machines,
Espaces naturels,
Travaux paysagers
Filières « féminisées »
Élevage,
Soins et entraînements équins,
Élevage canin,
Équitation,
Tourisme,
Laboratoires d’analyse,
Service
Filières « mixtes »
Commerce et distribution,
Industries agroalimentaires,
Production agricole
Filière service = 18 % des élèves mais 30 % des filles
Formation continue
Contributeurs VIVEA
29 % 71 %
Chiffres VIVEA, 2020
Bénéficiaires VIVEA
16 % 84 %
normandie.chambres-agriculture.fr
DIAGNOSTIC DES FREINS ET LEVIERS A
L’ENTREPRENEURIAT DES AGRICULTRICES
PHASE EXPLORATOIRE QUALITATIVE
10 entretiens semi-directifs
▪ 8 femmes
▪ 2 hommes
▪ environ 40 min
Objectif
Repérer les thématiques qui
ressortent des discours des femmes
Qu'est-ce qui influence l'entrepreneuriat ?
.
DIAGNOSTIC QUANTITATIF
Questionnaire en ligne
Plusieurs dimensions interrogées via échelles de mesure
Les interactions avec
les hommes dans le travail
Les comportements hostiles / hostiles
passifs / accueillants / inaccueillants
Les qualités
Tendresse / sensibilité à autrui / Athlétisme /
Leadership / Confiance en soi
L'imbrication
vie privée - professionnelle
Satisfaction / priorité famille - travail
La croyance en sa capacité à
réaliser le projet
Confiance de la personne en sa capacité à réaliser
un nouveau projet
La motivation à réaliser
le nouveau projet
Accomplissement de soi, appartenance,
autonomie, organisation, personnelle
Les déterminants de la croyance
en ses capacités
Expérience passée, apprentissage, persuasion par
autrui, émotions associées au projet
Le sentiment d'être
une bonne cheffe d'entreprise
Capacité à énoncer sa vision, ses valeurs, faire
face à l’imprévu, planifier, budgétiser, manager
164 répondantes
12 adhérentes à un groupe féminin (7%)
56 dans un groupe technique (35 %)
131 font de l’élevage (80 %)
75 font de la culture (46 %)
20 font du maraîchage (12 %)
43 font de la vente directe (26 %)
21 font de la transformation (13 %)
24 font de l’accueil à la ferme (15 %)
Age : 23 à 66 ans (moy. : 42 ans)
67 installées seules (41 %)
74 installées avec leur conjoint ( 45 %)
18 installées avec un membre de la famille (11 %)
5 installées avec un tiers (3 %)
Installées depuis 0 à 50 ans (Moy : 9.9 ans )
Exploitation de 1 à 600 ha (moy : 99 ha)
Elles ont 0 à 6 enfants (moy : 2,8)
Les freins à l’installation chez les femmes
Je pense être
une BONNE
CHEFFE
d’exploitation
Je connais d’autres qui
me ressemblent et qui
ont réussi des projets
similaires
Affirmation de soi
INTENTION
DE REALISER
un nouveau
projet
Violences
sexistes et
sexuelles
Qualités de soin
J’ai déjà réussi des
projets similaires
Je pense être
CAPABLE DE
REALISER
un nouveau
PROJET
Les autres ont confiance
en mes capacités
Faire ce projet va me
faire me sentir bien
Comportements
des hommes
Sensibilisation à
l’entrepreneuriat
Lutte contre les
stéréotypes
Communication
Mentorat pour les
jeunes
entrepreneuses
Groupes féminins
Club entrepreneuses
RESULTATS
Les compétences
entrepreneuriales
sont déterminantes
A B
L'intention n'apparaît
QUE
quand on pense être une
bonne cheffe d'entreprise :
se sentir capable de le faire
n'est pas suffisant
Pas d’effet de :
• l’équilibre vie privée /
professionnelle
• la motivation
sur l’intention de
réaliser un nouveau
projet
Le sexisme au travail : une vraie violence
Une réalité pour 8 femmes sur 10, tous secteurs confondus
Par des « blagues »
Remise en cause de leur capacités et compétences : « pour une
femme tu n’es pas assez homme »
- Occupation de postes plus précaires (temps partiels)
Une réalité pour 4 hommes sur 10
En raison de leur paternité
Remise en cause de leur compétence au regard du genre
masculin « pour un homme tu n’es pas assez homme »
« Blagues » sexistes
Stéréotypes de genre
Remarques
« Les femmes ça ne sait pas conduire »
Discriminations
« Je ne veux pas de stagiaires filles ! Elles
sont trop sensibles »
Agressions sexuelles Mains aux fesses,
Viol
Tout acte de pénétration ou tout acte bucco-génital,
non consenti, conjugal ou non
Féminicides
Meurtre en raison du sexe (La moitié des
féminicides ont lieu en milieu rural)
Code du travail :
« nul ne doit subir d'agissement sexiste,
défini comme tout agissement lié au sexe
d'une personne, ayant pour objet ou
pour effet de porter atteinte à sa
dignité ou de créer un environnement
intimidant, hostile, dégradant,
humiliant ou offensant ».
Source : Baromètre #StOpE sur le sexisme
ordianire au travail 2023
Actions retenues
CAPABLE DE REALISER
UN NOUVEAU PROJET
Objectif : Renforcer le
« je pense être… »
MENTORAT aux porteuses de projet
Constitution d’un réseau, mise en relation,
fonctionnement du mentorat
Equipe
installation
UNE BONNE CHEFFE
D’EXPLOITATION
CLUB AGRIPRENEUSES
Ateliers devenir cadre, atelier affirmation de soi,
Atelier cheffes d’entreprise
COMMUNICATION SUR LES GROUPES
Etat des lieux des groupes existants
=> Positionnement des groupes existants
=> Réflexion sur autres groupes
Equipe
animatrices
groupes
féminins
CONFIANCE EN SOI
AFFIRMATION DE SOI
DIMINUER LES
STEREOTYPES
COMMUNICATION
Portraits de femmes
Communication sur les stéréotypes
normandie.chambres-agriculture.fr
Enquête sur l’accompagnement des femmes
dans l’installation
Auprès de 138 porteuses de projets, cheffes
d’exploitation et femmes qui n’ont pu ou voulu aller
jusqu’au bout
Connaître les profils des porteuses de projets
Connaitre leurs besoins
Savoir si un projet de mentorat les intéresse et
comment
Une 2e enquête :
La légitimité à être cheffe d’exploitation :
Les femmes en cours d’installation :
Les agricultrices de par la division sexuée du travail
ne se sentent pas totalement compétentes à être
cheffes d’exploitation
Compétences à améliorer une fois installée :
Gestion : 95%
Prise de décision : 90%
Les techniques culturales : 68%
La communication : 64%
La conduite d’engin : 59 %
Source : Enquête 2024, L’accompagnement des cheffes et
futures cheffes d’exploitation dans l’installation menée par les
Chambre d’Agriculture de Normandie, Solange Lemonnier
Une cheffe d’exploitation est-elle une cheffe d’entreprise ?
Certaines, même si elles se considèrent comme cheffes
d’exploitation et d’entreprises, affirment une différence dans le
rapport exécutif aux tâches que nécessite l’agriculture.
Une cheffe d’exploitation gère mais produit également.
La gestion ou l’adaptation du vivant est également une
caractéristique prégnante du métier, tout comme la dépendance et
l’adaptation au climat.
60 % des cheffes d’exploitation et
porteuses de projet se considèrent à la fois
comme une cheffe d’entreprise et une
cheffe d’exploitation
14 % se considèrent uniquement comme
une cheffe d’exploitation
11% ne considèrent pas avoir (encore)
les compétences nécessaires pour être
une cheffe d’exploitation et/ou cheffe
d’entreprise
5% ne souhaitent pas donner une
telle définition à leur métier
normandie.chambres-agriculture.fr
Le mentorat, un programme
d’accompagnement individuel
Le mentorat :
❖ 67% des répondantes pensent qu’un mentorat aurait pu ou pourrait les aider
“Avoir des avis, apprendre de l'expérience des autres, échanger”
“car elle a déjà fait les démarches, elle a passé les étapes qui ne sont pas toujours aisés”
“le métier étant très masculin cela serait un plus pour tisser un réseau et être prise au sérieux”
“et enfin le soutien”
« Ce que je trouve spécifique dans mon positionnement en tant que femme future installée est
un rapport fragile au sentiment de légitimité, de maîtrise technique, de volonté de ne pas
prendre en charge de façon systématique certaines tâches genrées. »
« Parce que j’ai fait trop d'erreurs qui m’ont fait perdre du temps, conseillée j’aurai gagné du
temps. »
Source : Enquête 2024, L’accompagnement des cheffes et futures cheffes d’exploitation dans l’installation menée par les Chambre
d’Agriculture de Normandie, Solange Lemonnier
Un accompagnement de la part d’une cheffe d’exploitation auprès d’une porteuse de projet
Renforcer un « savoir-être », dans la mobilisation de ressources
Le mentorat
Fichier des
mentores
• Prendre contact avec
des cheffes
d’exploitation
• Effectuer des
entretiens afin de
remplir un fichier d’une
quinzaines de femmes
• Proposer une formation
à laquelle les mentores
devront participer pour
être mentore
Connaître la
future
mentorée
•Intérêt d’un contact
PAI (relais
installation, la
transmet )
•Prise de contact
avec la mentorée
pour connaitre ses
objectifs
Mise en relation
•Poser un rendez-vous
entre la mentore et
la future mentorée
•Signature de la
charte et du contrat
moral
Evaluation et
suivi du
processus
•Envoi d’un
questionnaire à la
mentore et la
mentorée tous les
6 mois
•Rendez-vous
thématique annuel
des mentores
Fin du
mentorat
•Au bout de 2 ans de
relation
•La mentorée peut
devenir elle-même
mentore en suivant
la formation
•Relancer une
nouvelle campagne
de mentores
Communication autour du mentorat et des femmes dans l’agriculture et mise
à jour des fichiers
normandie.chambres-agriculture.fr
L’état des lieux des groupes en non-mixité en
Normandie
-> des formations, des visites, des évènements
-> sous différentes formes
->la non-mixité est justifiée par l’évitement de
sexisme entre autre
Les groupes en non-mixité des
Chambres d’Agriculture de
Normandie
Des groupes disparates :
Les Agri’Nana
10-15
50-55 ans
Les
Agricultur’elles
9
45 ans
Les Natur’elles
20taines
40 ans
GDFA
30taines
40 ans
GFDAR
Agricultrices et rurales
160
65 ans
Des zones blanches, une
intégration, une
mobilisation et un
recrutement difficile
Contournement des notions de genre et d’égalité
Pour bien vivre leur métier
Pourquoi ?
Les groupes en non-mixité :
« Ce sont des endroits importants pour partager les choses subies, les logiques de domination ou d'inégalité
qui existent dans nos structures, ou tout simplement de pouvoir s'exprimer sans faire face à des
dénégations ou mises en doutes systématiques. »
« Milieu encore trop masculin, le fait d'avoir des conseils féminins est précieux et légitime. »
« Eviter l'auto-censure, de se faire "prendre la place" par certains qui s'estiment plus "forts", plus en capacité
de réaliser certaines choses, et voulant parfois aider ne se rendent pas compte qu'en réalité ils empêchent les
autres de faire et d'apprendre. »
« mieux échanger en évitant le regard ou les remarques. Ça permet de ne pas avoir l'air de dire des
énormités, quand il s'agit d'une question que l’on n’ose juste pas poser avec des hommes. »
Source : Enquête 2024, L’accompagnement des cheffes et futures cheffes d’exploitation dans l’installation menée par les Chambre d’Agriculture de Normandie,
Solange Lemonnier
❖67% des enquêtées veulent de la non-mixité :
Se comprendre par
des expériences
similaires
Se libérer de la
dominance
masculine
Faire du réseau
entre femme
Un nouveau groupe dans la Manche
L’entrepreneuriat au cœur de ce dernier
être à l'aise dans son rôle, créer son réseau,
partager ses expériences, monter en
compétence, s'affirmer, porter ses projets...
Renforcer sa posture
de cheffe d’exploitation
Première rencontre de ces femmes le 12/04, 16 intéressées, 9 présentes, 2
à confirmer
normandie.chambres-agriculture.fr
Pour une communication plus égalitaire, où
les agricultrices ont toutes leur place
La communication
Communication
entre
interlocuteur·ices
sur la construction
des projets
Auprès de
collègues pour
développer les
projets
Auprès des
agricultrices et
agriculteurs
Témoignages
d’agricultrices
Charte de
communication
inclusive
Formation en
interne sur
l’égalité
normandie.chambres-agriculture.fr
Un projet de journée collective : barcamp
Le collectif, un moteur pour entreprendre : l'exemple des
groupes d'agricultrices de Normandie
Construction d’une journée, une non-conférence : un échange entre
plusieurs collaborateur·ices
Questionner les représentations sur les cheffes d’exploitation pour proposer
une réflexion autour des discriminations et des stéréotypes qui permet de
renforcer le sens et la place des groupes
Répondre aux besoins des
groupes d’agricultrices :
mobiliser, se rencontrer, recruter
Une construction collective
Intervention extérieure : entrepreneuses
non agricole, spécialistes de
l’entrepreneuriat
Réflexion en groupe autour de thématiques
diverses
identifier le rôle et les atouts de ces
groupes dans le développement de
l'entrepreneuriat féminin
Parler de leurs expériences
Conscientiser les rapports de genre
normandie.chambres-agriculture.fr
Un support pour sensibiliser
Support pour une sensibilisation des
interlocuteur·ices
Sexe et genre Stéréotypes de genre
L’égalité
professionnelle
Le travail domestique
Le sexisme au
travail
La division
sexuée du
monde agricole
L’histoire des
femmes dans
l’agriculture
L’orientation
des
agricultrices
Les freins à
l’installation
Et en Normandie
Les groupes en
Non-mixité
Le mentorat
Cheffe d’exploitation
vs cheffe d’entreprise
normandie.chambres-agriculture.fr
Un sujet qui fait réagir…
Exemples de réactions :
« Ca n’existe pas »
« Moi je n’ai
jamais vécu ça »
« c’est
perturbant… »
« Il faut parler des
femmes
positivement »
« Et les hommes alors ? »
Importance de prendre en compte leur vécu, juste leur montrer qu’une autre façon de
penser et de faire est possible, touche à leur système de croyance
« Est-ce que
c’est vraiment
une question de
genre !? »
« On ne va pas parler
de femmes, on n’est
pas féministe »
« c’est
obsolète ! »
« Je fais avec, je me
suis habituée. Ce
n’est plus un
problème »

Contenu connexe

Similaire à #Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdf

Baromètre 2013 des femmes entrepreneures
Baromètre 2013 des femmes entrepreneuresBaromètre 2013 des femmes entrepreneures
Baromètre 2013 des femmes entrepreneures
Décideurs en Région
 
Enquete Community Managers 2014
Enquete Community Managers 2014 Enquete Community Managers 2014
Enquete Community Managers 2014
Aurélia Ledoux
 
Les femmes peuvent-elles sauver l'économie?
Les femmes peuvent-elles sauver l'économie?Les femmes peuvent-elles sauver l'économie?
Les femmes peuvent-elles sauver l'économie?
Isabella Lenarduzzi
 

Similaire à #Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdf (20)

Baromètre 2013 des femmes entrepreneures
Baromètre 2013 des femmes entrepreneuresBaromètre 2013 des femmes entrepreneures
Baromètre 2013 des femmes entrepreneures
 
Les femmes et la création d'entreprise en Bretagne
Les femmes et la création d'entreprise en BretagneLes femmes et la création d'entreprise en Bretagne
Les femmes et la création d'entreprise en Bretagne
 
Enquête Nationale sur la Perception des Mesures Du Développement Durable, 201...
Enquête Nationale sur la Perception des Mesures Du Développement Durable, 201...Enquête Nationale sur la Perception des Mesures Du Développement Durable, 201...
Enquête Nationale sur la Perception des Mesures Du Développement Durable, 201...
 
Enquête sur les community managers en France, Édition 2014
Enquête sur les community managers en France, Édition 2014Enquête sur les community managers en France, Édition 2014
Enquête sur les community managers en France, Édition 2014
 
Enquete Community Managers 2014
Enquete Community Managers 2014 Enquete Community Managers 2014
Enquete Community Managers 2014
 
26 face.infos 26_mars2014
26 face.infos 26_mars201426 face.infos 26_mars2014
26 face.infos 26_mars2014
 
Les femmes entrepreneurs vues par les experts-comptables
Les femmes entrepreneurs vues par les experts-comptables Les femmes entrepreneurs vues par les experts-comptables
Les femmes entrepreneurs vues par les experts-comptables
 
Celles qui Comptent : résumé du rapport d'Oxfam
Celles qui Comptent : résumé du rapport d'OxfamCelles qui Comptent : résumé du rapport d'Oxfam
Celles qui Comptent : résumé du rapport d'Oxfam
 
11 juin2015
11 juin201511 juin2015
11 juin2015
 
Haut les femmes
Haut les femmesHaut les femmes
Haut les femmes
 
Apprentis d'Auteuil - Sondage réussite - Par OpinionWay - 16 mars 2016
Apprentis d'Auteuil - Sondage réussite - Par OpinionWay - 16 mars 2016Apprentis d'Auteuil - Sondage réussite - Par OpinionWay - 16 mars 2016
Apprentis d'Auteuil - Sondage réussite - Par OpinionWay - 16 mars 2016
 
Les femmes peuvent-elles sauver l'économie?
Les femmes peuvent-elles sauver l'économie?Les femmes peuvent-elles sauver l'économie?
Les femmes peuvent-elles sauver l'économie?
 
Interview de Martine Bocquillon pour la journée internationale des droits des...
Interview de Martine Bocquillon pour la journée internationale des droits des...Interview de Martine Bocquillon pour la journée internationale des droits des...
Interview de Martine Bocquillon pour la journée internationale des droits des...
 
10 mai2015
10 mai201510 mai2015
10 mai2015
 
Unifaf fiches metiers-numerique-interactif
Unifaf fiches metiers-numerique-interactifUnifaf fiches metiers-numerique-interactif
Unifaf fiches metiers-numerique-interactif
 
OpinionWay pour AGEFOS PME - Les jeunes et leur avenir professionnel / Septem...
OpinionWay pour AGEFOS PME - Les jeunes et leur avenir professionnel / Septem...OpinionWay pour AGEFOS PME - Les jeunes et leur avenir professionnel / Septem...
OpinionWay pour AGEFOS PME - Les jeunes et leur avenir professionnel / Septem...
 
Opinionway pour GEMA : Les mamans qui assurent / Juin 2015
Opinionway pour GEMA : Les mamans qui assurent / Juin 2015Opinionway pour GEMA : Les mamans qui assurent / Juin 2015
Opinionway pour GEMA : Les mamans qui assurent / Juin 2015
 
Les mamans qui assurent - GEMA - Par OpinionWay - juin 2015
Les mamans qui assurent - GEMA - Par OpinionWay - juin 2015Les mamans qui assurent - GEMA - Par OpinionWay - juin 2015
Les mamans qui assurent - GEMA - Par OpinionWay - juin 2015
 
Parrainage Emploi Midi-Pyrénées : Bilan chiffres 2013
Parrainage Emploi Midi-Pyrénées : Bilan chiffres 2013Parrainage Emploi Midi-Pyrénées : Bilan chiffres 2013
Parrainage Emploi Midi-Pyrénées : Bilan chiffres 2013
 
Les réseaux professionnels comme facteur de réussite : paradoxes et divergences
Les réseaux professionnels comme facteur de réussite : paradoxes et divergencesLes réseaux professionnels comme facteur de réussite : paradoxes et divergences
Les réseaux professionnels comme facteur de réussite : paradoxes et divergences
 

Plus de Institut de l'Elevage - Idele

Plus de Institut de l'Elevage - Idele (20)

05-La génétique, un levier majeur pour les enjeux à venir
05-La génétique, un levier majeur pour les enjeux à venir05-La génétique, un levier majeur pour les enjeux à venir
05-La génétique, un levier majeur pour les enjeux à venir
 
04-La génomique, un outil pour la sélection des ovins
04-La génomique, un outil pour la sélection des ovins04-La génomique, un outil pour la sélection des ovins
04-La génomique, un outil pour la sélection des ovins
 
03-La sélection pour la résistance au parasitisme
03-La sélection pour la résistance au parasitisme03-La sélection pour la résistance au parasitisme
03-La sélection pour la résistance au parasitisme
 
02-Le bélier de sélection:investissement technique, économique,environnemental
02-Le bélier de sélection:investissement technique, économique,environnemental02-Le bélier de sélection:investissement technique, économique,environnemental
02-Le bélier de sélection:investissement technique, économique,environnemental
 
01-La génétique s’adapte à la demande de la filière ovine
01-La génétique s’adapte à la demande de la filière ovine01-La génétique s’adapte à la demande de la filière ovine
01-La génétique s’adapte à la demande de la filière ovine
 
Note agro-climatique et prairies n°3 - Mai 2024
Note agro-climatique et prairies n°3 - Mai 2024Note agro-climatique et prairies n°3 - Mai 2024
Note agro-climatique et prairies n°3 - Mai 2024
 
Provinlait_Comment améliorer les performances environnementales et économique...
Provinlait_Comment améliorer les performances environnementales et économique...Provinlait_Comment améliorer les performances environnementales et économique...
Provinlait_Comment améliorer les performances environnementales et économique...
 
#Pause travail 9 Fnab BEEBBio 13 mai 2024.pdf
#Pause travail 9 Fnab BEEBBio 13 mai 2024.pdf#Pause travail 9 Fnab BEEBBio 13 mai 2024.pdf
#Pause travail 9 Fnab BEEBBio 13 mai 2024.pdf
 
JTC 2024 Bâtiment et Photovoltaïque.pdf
JTC 2024  Bâtiment et Photovoltaïque.pdfJTC 2024  Bâtiment et Photovoltaïque.pdf
JTC 2024 Bâtiment et Photovoltaïque.pdf
 
GAL2024 - L'élevage laitier cultive la biodiversité
GAL2024 - L'élevage laitier cultive la biodiversitéGAL2024 - L'élevage laitier cultive la biodiversité
GAL2024 - L'élevage laitier cultive la biodiversité
 
GAL2024 - Consommations et productions d'énergies dans les exploitations lait...
GAL2024 - Consommations et productions d'énergies dans les exploitations lait...GAL2024 - Consommations et productions d'énergies dans les exploitations lait...
GAL2024 - Consommations et productions d'énergies dans les exploitations lait...
 
GAL2024 - Méthane 2030 : une démarche collective française à destination de t...
GAL2024 - Méthane 2030 : une démarche collective française à destination de t...GAL2024 - Méthane 2030 : une démarche collective française à destination de t...
GAL2024 - Méthane 2030 : une démarche collective française à destination de t...
 
GAL2024 - Décarbonation du secteur laitier : la filière s'engage
GAL2024 - Décarbonation du secteur laitier : la filière s'engageGAL2024 - Décarbonation du secteur laitier : la filière s'engage
GAL2024 - Décarbonation du secteur laitier : la filière s'engage
 
GAL2024 - Changements climatiques et maladies émergentes
GAL2024 - Changements climatiques et maladies émergentesGAL2024 - Changements climatiques et maladies émergentes
GAL2024 - Changements climatiques et maladies émergentes
 
GAL2024 - Parcellaire des fermes laitières : en enjeu de compétitivité et de ...
GAL2024 - Parcellaire des fermes laitières : en enjeu de compétitivité et de ...GAL2024 - Parcellaire des fermes laitières : en enjeu de compétitivité et de ...
GAL2024 - Parcellaire des fermes laitières : en enjeu de compétitivité et de ...
 
GAL2024 - Traite des vaches laitières : au coeur des stratégies d'évolution d...
GAL2024 - Traite des vaches laitières : au coeur des stratégies d'évolution d...GAL2024 - Traite des vaches laitières : au coeur des stratégies d'évolution d...
GAL2024 - Traite des vaches laitières : au coeur des stratégies d'évolution d...
 
GAL2024 - Renouvellement des actifs : un enjeu pour la filière laitière franç...
GAL2024 - Renouvellement des actifs : un enjeu pour la filière laitière franç...GAL2024 - Renouvellement des actifs : un enjeu pour la filière laitière franç...
GAL2024 - Renouvellement des actifs : un enjeu pour la filière laitière franç...
 
GAL2024 - Situation laitière 2023-2024 : consommation, marchés, prix et revenus
GAL2024 - Situation laitière 2023-2024 : consommation, marchés, prix et revenusGAL2024 - Situation laitière 2023-2024 : consommation, marchés, prix et revenus
GAL2024 - Situation laitière 2023-2024 : consommation, marchés, prix et revenus
 
JTC 2024 La relance de la filière de la viande de chevreau.pdf
JTC 2024 La relance de la filière de la viande de chevreau.pdfJTC 2024 La relance de la filière de la viande de chevreau.pdf
JTC 2024 La relance de la filière de la viande de chevreau.pdf
 
JTC 2024 - Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et ...
JTC 2024 - Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et ...JTC 2024 - Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et ...
JTC 2024 - Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et ...
 

#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdf

  • 1. normandie.chambres-agriculture.fr Reconnaître et accompagner l'entrepreneuriat des femmes dans l'agriculture normande Pause travail en agriculture ©Chambre régionale d'agriculture de Normandie, 2024, Toute reproduction interdite sans autorisation.
  • 2. normandie.chambres-agriculture.fr 2023 Stage Claire Poussou Psychologie du travail - Etat des lieux de la féminisation de la profession - Diagnostic des freins et les leviers à l’entrepreneuriat des agricultrices TRAVAIL EN 2 TEMPS 2024 Stage Solange Lemonnier Master Etudes sur le genre - Déclinaison des actions ciblées pour accompagner l’entrepreneuriat des femmes
  • 3. normandie.chambres-agriculture.fr ETAT DES LIEUX DE LA PLACE DES FEMMES DANS LA PROFESSION Quelques données statistiques
  • 4. L’installation des femmes en Normandie Contacts PAI 2022 Hommes NIMA Femmes NIMA Femmes Non NIMA Hommes Non NIMA 27 % Observatoire Installation Normandie, 2022 Les femmes représentent 37 % des contacts PAI et 29% des installations aidées 28 % des chef-fes d’exploitation sont des femmes en Normandie Bénéficiaires DJA 2022 Les femmes au PAI - 68 % NIMA - 32 % non NIMA Les femmes bénéficiaires DJA - 52 % NIMA - 48 % non NIMA Les hommes bénéficiaires DJA - 24 % NIMA - 76 % non NIMA 36 % 25 % 12 % 17 % 54 % 15 % 14 % NIMA = Non Issu du Milieu Agricole
  • 5. Des surfaces d’installation + petites 29 ha 66 ha Des projets différents Des productions alternatives - Maraîchage – caprin - équins 35 % 10 % - Moins de grandes cultures + de Bio et de circuits courts - Bio 41% 21 % - Circuits courts 45 % 22 % Observatoire Installation Normandie, 2021 A apport personnel équivalent, elles ont des prêts 2 fois moindres
  • 6. Age à l’installation Installés de - de 40 ans en Normandie en 2019 27 % 73 % Installés de + de 40 ans en Normandie en 2019 61 % 39 % (Source : données installations et cessations MSA 2019, via CRAN). Des femmes qui rentrent moins dans les critères pour la DJA que les hommes : - 40 ans maximum - Formation agricole de niveau IV
  • 7. Niveau d’études selon le genre Niveau IV pour installation + de femmes + d’hommes BPREA BAC pro Chiffres liés certainement à l’installation suite à une reconversion
  • 8. Formation initiale – Enseignement agricole DRAAF Normandie 2020 Apprentis 23 % 77 % Elèves 48 % 52 % Filières « masculinisées » Agronomie, Aménagement de l’espace, Conduite, Entretien machines, Espaces naturels, Travaux paysagers Filières « féminisées » Élevage, Soins et entraînements équins, Élevage canin, Équitation, Tourisme, Laboratoires d’analyse, Service Filières « mixtes » Commerce et distribution, Industries agroalimentaires, Production agricole Filière service = 18 % des élèves mais 30 % des filles
  • 9. Formation continue Contributeurs VIVEA 29 % 71 % Chiffres VIVEA, 2020 Bénéficiaires VIVEA 16 % 84 %
  • 10. normandie.chambres-agriculture.fr DIAGNOSTIC DES FREINS ET LEVIERS A L’ENTREPRENEURIAT DES AGRICULTRICES
  • 11. PHASE EXPLORATOIRE QUALITATIVE 10 entretiens semi-directifs ▪ 8 femmes ▪ 2 hommes ▪ environ 40 min Objectif Repérer les thématiques qui ressortent des discours des femmes
  • 12. Qu'est-ce qui influence l'entrepreneuriat ? .
  • 13. DIAGNOSTIC QUANTITATIF Questionnaire en ligne Plusieurs dimensions interrogées via échelles de mesure Les interactions avec les hommes dans le travail Les comportements hostiles / hostiles passifs / accueillants / inaccueillants Les qualités Tendresse / sensibilité à autrui / Athlétisme / Leadership / Confiance en soi L'imbrication vie privée - professionnelle Satisfaction / priorité famille - travail La croyance en sa capacité à réaliser le projet Confiance de la personne en sa capacité à réaliser un nouveau projet La motivation à réaliser le nouveau projet Accomplissement de soi, appartenance, autonomie, organisation, personnelle Les déterminants de la croyance en ses capacités Expérience passée, apprentissage, persuasion par autrui, émotions associées au projet Le sentiment d'être une bonne cheffe d'entreprise Capacité à énoncer sa vision, ses valeurs, faire face à l’imprévu, planifier, budgétiser, manager
  • 14. 164 répondantes 12 adhérentes à un groupe féminin (7%) 56 dans un groupe technique (35 %) 131 font de l’élevage (80 %) 75 font de la culture (46 %) 20 font du maraîchage (12 %) 43 font de la vente directe (26 %) 21 font de la transformation (13 %) 24 font de l’accueil à la ferme (15 %) Age : 23 à 66 ans (moy. : 42 ans) 67 installées seules (41 %) 74 installées avec leur conjoint ( 45 %) 18 installées avec un membre de la famille (11 %) 5 installées avec un tiers (3 %) Installées depuis 0 à 50 ans (Moy : 9.9 ans ) Exploitation de 1 à 600 ha (moy : 99 ha) Elles ont 0 à 6 enfants (moy : 2,8)
  • 15. Les freins à l’installation chez les femmes Je pense être une BONNE CHEFFE d’exploitation Je connais d’autres qui me ressemblent et qui ont réussi des projets similaires Affirmation de soi INTENTION DE REALISER un nouveau projet Violences sexistes et sexuelles Qualités de soin J’ai déjà réussi des projets similaires Je pense être CAPABLE DE REALISER un nouveau PROJET Les autres ont confiance en mes capacités Faire ce projet va me faire me sentir bien Comportements des hommes Sensibilisation à l’entrepreneuriat Lutte contre les stéréotypes Communication Mentorat pour les jeunes entrepreneuses Groupes féminins Club entrepreneuses
  • 16. RESULTATS Les compétences entrepreneuriales sont déterminantes A B L'intention n'apparaît QUE quand on pense être une bonne cheffe d'entreprise : se sentir capable de le faire n'est pas suffisant Pas d’effet de : • l’équilibre vie privée / professionnelle • la motivation sur l’intention de réaliser un nouveau projet
  • 17. Le sexisme au travail : une vraie violence Une réalité pour 8 femmes sur 10, tous secteurs confondus Par des « blagues » Remise en cause de leur capacités et compétences : « pour une femme tu n’es pas assez homme » - Occupation de postes plus précaires (temps partiels) Une réalité pour 4 hommes sur 10 En raison de leur paternité Remise en cause de leur compétence au regard du genre masculin « pour un homme tu n’es pas assez homme » « Blagues » sexistes Stéréotypes de genre Remarques « Les femmes ça ne sait pas conduire » Discriminations « Je ne veux pas de stagiaires filles ! Elles sont trop sensibles » Agressions sexuelles Mains aux fesses, Viol Tout acte de pénétration ou tout acte bucco-génital, non consenti, conjugal ou non Féminicides Meurtre en raison du sexe (La moitié des féminicides ont lieu en milieu rural) Code du travail : « nul ne doit subir d'agissement sexiste, défini comme tout agissement lié au sexe d'une personne, ayant pour objet ou pour effet de porter atteinte à sa dignité ou de créer un environnement intimidant, hostile, dégradant, humiliant ou offensant ». Source : Baromètre #StOpE sur le sexisme ordianire au travail 2023
  • 18. Actions retenues CAPABLE DE REALISER UN NOUVEAU PROJET Objectif : Renforcer le « je pense être… » MENTORAT aux porteuses de projet Constitution d’un réseau, mise en relation, fonctionnement du mentorat Equipe installation UNE BONNE CHEFFE D’EXPLOITATION CLUB AGRIPRENEUSES Ateliers devenir cadre, atelier affirmation de soi, Atelier cheffes d’entreprise COMMUNICATION SUR LES GROUPES Etat des lieux des groupes existants => Positionnement des groupes existants => Réflexion sur autres groupes Equipe animatrices groupes féminins CONFIANCE EN SOI AFFIRMATION DE SOI DIMINUER LES STEREOTYPES COMMUNICATION Portraits de femmes Communication sur les stéréotypes
  • 20. Auprès de 138 porteuses de projets, cheffes d’exploitation et femmes qui n’ont pu ou voulu aller jusqu’au bout Connaître les profils des porteuses de projets Connaitre leurs besoins Savoir si un projet de mentorat les intéresse et comment Une 2e enquête :
  • 21. La légitimité à être cheffe d’exploitation : Les femmes en cours d’installation : Les agricultrices de par la division sexuée du travail ne se sentent pas totalement compétentes à être cheffes d’exploitation Compétences à améliorer une fois installée : Gestion : 95% Prise de décision : 90% Les techniques culturales : 68% La communication : 64% La conduite d’engin : 59 % Source : Enquête 2024, L’accompagnement des cheffes et futures cheffes d’exploitation dans l’installation menée par les Chambre d’Agriculture de Normandie, Solange Lemonnier
  • 22. Une cheffe d’exploitation est-elle une cheffe d’entreprise ? Certaines, même si elles se considèrent comme cheffes d’exploitation et d’entreprises, affirment une différence dans le rapport exécutif aux tâches que nécessite l’agriculture. Une cheffe d’exploitation gère mais produit également. La gestion ou l’adaptation du vivant est également une caractéristique prégnante du métier, tout comme la dépendance et l’adaptation au climat. 60 % des cheffes d’exploitation et porteuses de projet se considèrent à la fois comme une cheffe d’entreprise et une cheffe d’exploitation 14 % se considèrent uniquement comme une cheffe d’exploitation 11% ne considèrent pas avoir (encore) les compétences nécessaires pour être une cheffe d’exploitation et/ou cheffe d’entreprise 5% ne souhaitent pas donner une telle définition à leur métier
  • 23. normandie.chambres-agriculture.fr Le mentorat, un programme d’accompagnement individuel
  • 24. Le mentorat : ❖ 67% des répondantes pensent qu’un mentorat aurait pu ou pourrait les aider “Avoir des avis, apprendre de l'expérience des autres, échanger” “car elle a déjà fait les démarches, elle a passé les étapes qui ne sont pas toujours aisés” “le métier étant très masculin cela serait un plus pour tisser un réseau et être prise au sérieux” “et enfin le soutien” « Ce que je trouve spécifique dans mon positionnement en tant que femme future installée est un rapport fragile au sentiment de légitimité, de maîtrise technique, de volonté de ne pas prendre en charge de façon systématique certaines tâches genrées. » « Parce que j’ai fait trop d'erreurs qui m’ont fait perdre du temps, conseillée j’aurai gagné du temps. » Source : Enquête 2024, L’accompagnement des cheffes et futures cheffes d’exploitation dans l’installation menée par les Chambre d’Agriculture de Normandie, Solange Lemonnier Un accompagnement de la part d’une cheffe d’exploitation auprès d’une porteuse de projet Renforcer un « savoir-être », dans la mobilisation de ressources
  • 25. Le mentorat Fichier des mentores • Prendre contact avec des cheffes d’exploitation • Effectuer des entretiens afin de remplir un fichier d’une quinzaines de femmes • Proposer une formation à laquelle les mentores devront participer pour être mentore Connaître la future mentorée •Intérêt d’un contact PAI (relais installation, la transmet ) •Prise de contact avec la mentorée pour connaitre ses objectifs Mise en relation •Poser un rendez-vous entre la mentore et la future mentorée •Signature de la charte et du contrat moral Evaluation et suivi du processus •Envoi d’un questionnaire à la mentore et la mentorée tous les 6 mois •Rendez-vous thématique annuel des mentores Fin du mentorat •Au bout de 2 ans de relation •La mentorée peut devenir elle-même mentore en suivant la formation •Relancer une nouvelle campagne de mentores Communication autour du mentorat et des femmes dans l’agriculture et mise à jour des fichiers
  • 26. normandie.chambres-agriculture.fr L’état des lieux des groupes en non-mixité en Normandie
  • 27. -> des formations, des visites, des évènements -> sous différentes formes ->la non-mixité est justifiée par l’évitement de sexisme entre autre Les groupes en non-mixité des Chambres d’Agriculture de Normandie
  • 28. Des groupes disparates : Les Agri’Nana 10-15 50-55 ans Les Agricultur’elles 9 45 ans Les Natur’elles 20taines 40 ans GDFA 30taines 40 ans GFDAR Agricultrices et rurales 160 65 ans Des zones blanches, une intégration, une mobilisation et un recrutement difficile
  • 29. Contournement des notions de genre et d’égalité Pour bien vivre leur métier Pourquoi ?
  • 30. Les groupes en non-mixité : « Ce sont des endroits importants pour partager les choses subies, les logiques de domination ou d'inégalité qui existent dans nos structures, ou tout simplement de pouvoir s'exprimer sans faire face à des dénégations ou mises en doutes systématiques. » « Milieu encore trop masculin, le fait d'avoir des conseils féminins est précieux et légitime. » « Eviter l'auto-censure, de se faire "prendre la place" par certains qui s'estiment plus "forts", plus en capacité de réaliser certaines choses, et voulant parfois aider ne se rendent pas compte qu'en réalité ils empêchent les autres de faire et d'apprendre. » « mieux échanger en évitant le regard ou les remarques. Ça permet de ne pas avoir l'air de dire des énormités, quand il s'agit d'une question que l’on n’ose juste pas poser avec des hommes. » Source : Enquête 2024, L’accompagnement des cheffes et futures cheffes d’exploitation dans l’installation menée par les Chambre d’Agriculture de Normandie, Solange Lemonnier ❖67% des enquêtées veulent de la non-mixité : Se comprendre par des expériences similaires Se libérer de la dominance masculine Faire du réseau entre femme
  • 31. Un nouveau groupe dans la Manche L’entrepreneuriat au cœur de ce dernier être à l'aise dans son rôle, créer son réseau, partager ses expériences, monter en compétence, s'affirmer, porter ses projets... Renforcer sa posture de cheffe d’exploitation Première rencontre de ces femmes le 12/04, 16 intéressées, 9 présentes, 2 à confirmer
  • 32. normandie.chambres-agriculture.fr Pour une communication plus égalitaire, où les agricultrices ont toutes leur place
  • 33. La communication Communication entre interlocuteur·ices sur la construction des projets Auprès de collègues pour développer les projets Auprès des agricultrices et agriculteurs Témoignages d’agricultrices Charte de communication inclusive Formation en interne sur l’égalité
  • 34. normandie.chambres-agriculture.fr Un projet de journée collective : barcamp
  • 35. Le collectif, un moteur pour entreprendre : l'exemple des groupes d'agricultrices de Normandie Construction d’une journée, une non-conférence : un échange entre plusieurs collaborateur·ices Questionner les représentations sur les cheffes d’exploitation pour proposer une réflexion autour des discriminations et des stéréotypes qui permet de renforcer le sens et la place des groupes Répondre aux besoins des groupes d’agricultrices : mobiliser, se rencontrer, recruter
  • 36. Une construction collective Intervention extérieure : entrepreneuses non agricole, spécialistes de l’entrepreneuriat Réflexion en groupe autour de thématiques diverses identifier le rôle et les atouts de ces groupes dans le développement de l'entrepreneuriat féminin Parler de leurs expériences Conscientiser les rapports de genre
  • 38. Support pour une sensibilisation des interlocuteur·ices Sexe et genre Stéréotypes de genre L’égalité professionnelle Le travail domestique Le sexisme au travail La division sexuée du monde agricole L’histoire des femmes dans l’agriculture L’orientation des agricultrices Les freins à l’installation Et en Normandie Les groupes en Non-mixité Le mentorat Cheffe d’exploitation vs cheffe d’entreprise
  • 40. Exemples de réactions : « Ca n’existe pas » « Moi je n’ai jamais vécu ça » « c’est perturbant… » « Il faut parler des femmes positivement » « Et les hommes alors ? » Importance de prendre en compte leur vécu, juste leur montrer qu’une autre façon de penser et de faire est possible, touche à leur système de croyance « Est-ce que c’est vraiment une question de genre !? » « On ne va pas parler de femmes, on n’est pas féministe » « c’est obsolète ! » « Je fais avec, je me suis habituée. Ce n’est plus un problème »