SlideShare une entreprise Scribd logo
« El-Hamma d'un quartier à une ville»
Djender massinissa
2022-2023
RAPPORT
PFE
UNIVERSITÉ D'ALGER 1
Départementd'architecture
‫ـال‬‫ـ‬‫ـ‬‫ش‬‫ـع‬‫ب‬‫ـی‬‫ـ‬‫ـ‬‫ة‬
‫ةـــیطارقمیدــــال‬
‫ةـــیرئازجـــال‬
‫ةــیروھمجـال‬
‫يـم‬
‫ل‬
‫ع‬
‫ال‬
‫ث‬
‫ـ‬
‫حبال‬
‫و‬
‫يال‬
‫ع‬
‫ال‬
‫م‬
‫ـ‬
‫ی‬
‫ل‬
‫ع‬
‫ت‬
‫ال‬
‫ةرازو‬
People’s Democratic Republic of Algeria
Ministry of Higher Education and Scientific Research
University ofAlgiers 1 Benyoucef BENKHEDDA
FACULTE DES SCIENCES
DEPARTEMENTD’ARCHITECTURE
Rapport de projet fin d’étude en vue de l’obtention du diplôme de
Master EnArchitecture
Option : Habitat et politiques de la ville
Projet urbain: -«El-Hamma d'un quartier à une ville»
-«La création du centre urbain de El Hamma»
Projet architecturale: « un centre commercial »
Presentés Par :
- Djender massinissa
Encadrés par:
-Mr Bougdal Kamel MAA. Département d’architecture UnivAlger 1
-Mr Tahari Habib MAA. Ecole polytechnique d’architecture et d’urbanisme
Devant le jury composé de:
-Mr Mouzali Mokhtar MAA. Département d’architecture UnivAlger 1
-MrAtik Tarek MAA. Institut d’architecture Blida Univ Blida
-Mr Chaba Mohamed Lamine MAA. Département d’architecture UnivAlger 1
Année universitaire : 2022–2023
Remerciement
Avant tout, Dieu merci.
Je tiens à exprimer ma profonde gratitude envers ma mère, pour son amour
inconditionnel, son soutien constant et ses encouragements tout au long de ce
parcours. Ses précieux conseils et sa présence rassurante ont été d'une importance
capitale pour la réussite de ce mémoire.
Je souhaite également exprimer ma reconnaissance envers mon père, pour sa
confiance en mes capacités, ses encouragements sans faille et ses précieux conseils.
Son dévouement m’a inspiré et motivé tout au long de cette aventure académique.
Je tiens à exprimer ma profonde reconnaissance envers mes tantes bien-aimées pour
leur soutien inébranlable, leur inspiration constante et leur bienveillance tout au long
de cette aventure académique. Leur présence encourageante et leurs précieux
conseils ont joué un rôle essentiel dans la réussite de cette année académique.
Mes remerciements vont également à m sœur et mon frère, pour leur soutien
inconditionnel, leur compréhension et leur encouragement constant. Leur présence
dynamique et leur soutien moral ont été d'une importance capitale pour surmonter les
défis et maintenir ma détermination tout au long de cette recherche.
Je suis reconnaissant envers ma famille dans son ensemble pour avoir créé un
environnement propice à mon développement académique. Leur soutien émotionnel,
leurs encouragements constants et leur croyance en mes capacités ont été des piliers
essentiels tout au long de cette expérience.
DJENDER massinissa
Sommaire
Introduction…………………………………………….……..1-3
Approche de la lecture urbaine
Définition / historique de l’approche…………………………..……5
Les concepts clés de l’approche…………………………………..…5
Hypothèses de l’approche………………………………………...…6
Le modèle théorique de Cannigia……………………………..……..6
Diagnostic urbain
I- Situation géographique…………………………………….............8
II-Aperçu historique …………..………………………….................8-9
III-Délimitation-identification des aires d’étude et d’intervention…..10
3.1/ Les limites naturelles ……………………………...…………….10
3.2/ Les limites anthropiques ………………………………………...11
3.2.1/ Limites historiques……………………………………………..12
3.2.2/ Barrières artificielles ………..…………………………………13
3.2.3/ Le transit d’échelle supérieure……………………………….…14
3.3/ L’identification-classification des entités urbaines………….........15
3.4/ L’identification-classification des sous-entités urbaines……….…16
3.5/ Diagnostic ………………………………………………………..17
IV. La structuration urbain de chaque sous entité (quartier) ….………18
4.1/ Quartier1…………………………………….……………………19
4.2/ Quartier2…………………………………….……………………20
4.1/ Quartier3…………………………………….……………………21
4.1/ Quartier4…………………………………….……………………22
4.1/ Quartier5…………………………………….……………………23
V
- Données complémentaires…………………………………………24
5.1/ Equipements……………………………………………………...25
5.2/ Habitat……………………………………………………………26
5. 3/ État du bâti……………………………………………………….27
5. 4/ Mobilité urbaine………………………………………………28-29
5. 5/ Potentialités et « valeurs patrimoniales »……………………..29-30
VI. Lecture-diagnostic urbains …………………………………………31
6.1/Plan de Structure Urbaine (Etat des lieux)………………………...31
6.2/ Schéma de Structure Urbaine (Diagnostic)……………………….31
6.3/ Diagnostic-Problématiques…………………………………….…32
6.4/ Stratégie d’intervention globale………………………………. 33-34
Proposition urbaine
VII. Projet urbain …………………………………..…………..……36
7.1 /Choix de la zone d’aménagement ……………………………...36
7.2 /Principes d’aménagement …………………………………...37-41
Projet architectural
VIII. Projet architectural..……………………………………............43
8.1 / Thématique ……………..…………………………...................43
8.2/Objectifs …………...……………………………...…………….44
8.3 /recherche thématique ………………………………………..45-52
8.4 /Esquisse architecturale………………………………………….52
X. Approche technique………..…………………………………..…54
9.1 / Choix du système constructif ……………………………….…54
9.2 / Structure métallique ………………………….…………..........54
9.3 / La trame structurelle.…………………………………………..57
9.4 /La 3d de la structure…………………………….…………...…57
Dossier graphique
Bibliographie
Introduction :
Depuis que l’homme est devenu « urbain », nombreux sont les tentatives/tentations d’imaginer, de
concevoir, de bâtir la ville idéale. Toutes ces tentatives cherchaient essentiellement une harmonie entre
les habitants, une bonne gouvernance et une répartition des activités.
Notre démarche actuelle répond à d’autres motivations, certes, mais les préoccupations concernant la
bonne gouvernance, d’harmonie entre les personnes (nous l’appellerons convivialité.), de diversité des
activités constituent un héritage assumé des pensées et démarches historiques.
Le point de départ contemporain est néanmoins tout autre. Il procède avant tout de la prise de
conscience récente de l’inconscience qui a présidé depuis deux siècles au développement des villes
avec son côté tentaculaire et gaspilleur d’espaces de plus en plus précieux, sa boulimie d’énergie, son
peu d’attention à la qualité de vie des habitants. Constat et conviction se rejoignent dans une phrase
lapidaire : « On ne peut pas continuer comme ça ».
L’exurbanisation et le dogme du zonage qui gaspillent les espaces, le temps et imposent une mobilité
essentiellement automobile et non désirée, les centres villes qui se vident le soir et s’insécurisent, les
quartiers anciens qui se dégradent et concentrent une population paupérisée, l’énormes consommation
d’énergie de bâtiments mal conçus, la juxtaposition de populations qui se côtoient sans se connaître
vraiment, autant d’éléments qui nous amènent à remettre en question les conceptions urbaines
classiques.
Ainsi se pose la question de la réutilisation de l’ensemble des ressources urbanistiques dans les années
(1960). Les centres historiques ont de nouveaux droits de citer, en occupant le centre des débats à
travers des thèmes variés comme la “reconquête des centres anciens”, le “retour sur la ville” ou
“construire la ville sur la ville”.
Le tissu bâti existant recèle de nombreux potentiels de densification. « Comme le relève un rapport de
la Communauté européenne, près de 80 % de la ville du futur peuvent être considérés comme déjà
construits aujourd’hui ».
La problématique posée alors en termes d’urgence de redéploiement de la production urbanistique et
architecturale vers les structures urbaines préexistantes aux fins d’atténuer la consommation frénétique
du sol et l’extension de la ville sur le territoire rural ; mets en avant la question de la nouvelle valeur
d’usage, de la récupération et la réutilisation, en opposition au “renouveau urbain” assumé comme
substitution des préexistences urbaines.
C’est dans ce contexte-là qu’intervient notre atelier “Architecture en milieu urbain historique” où nous
avons abordé des questions aussi diverses que varies, liées aux problématiques des centres historiques
et à l’exercice du projet urbain et architectural.
Page 1
Page 2
Les problématiques qui en découlent, sur lesquelles sont appelés à se pencher les étudiants, ont trait de
manière générale à :
- La centralité urbaine,
- L’intervention dans les tissus historiques,
- L’intérêt que suscitent les abords pour les aires historiques classées où les possibilités d’exercice du
projet sont limitées,
- La discontinuité des entités morphologiques urbaines,
- La relation centre historique / mer, etc.
Le principe adopté au sein de l’atelier, consiste à toujours considérer le projet architectural non pas
comme objet rapporté à la seule “assiette foncière” ou à une commande à satisfaire expressément ;
principe présidant à l’élaboration des instruments d’urbanisme classiques ; mais comme l’émanation
d’une approche historique, morphologique, typologique aux échelles confondues du territoire de
référence, de la ville, du quartier et du bâti.
Pour y parvenir la méthode de travail utilisée au sein de l’atelier,est l’approche typo morphologie
processuelle; méthode s’érigeant comme référence dans les études portant sur la reconnaissance des
ensembles historiques.
C’est une approche processuelle qui considère toute édification comme conséquence d’un processus
historique de formation et de transformation. L’approche typo morphologique postule que toute
édification nouvelle, pour adhérer à son milieu physique et socioculturel, doit s’inscrire dans la
continuité de ce processus. L’hypothèse qui fonde cette approche considère : « (…) L’organisation
interne de l’environnement construit comme l’effet de son processus de formation ). Autrement dit, la
structuration du territoire [de l’organisme urbain, du tissu et du type bâti] a lieu progressivement, par
adjonctions successives d’éléments nouveaux et par occupation graduelle d’espaces supplémentaires,
d’une manière telle que chaque étape prise en considération peut toujours être expliquée comme
conséquence de l’état d’organisation précédent et comme matrice du prochain développement. Pour
saisir l’ordre actuel qui sous-tend les formes de l’habitat, il convient donc d’en retracer la genèse. ».
Cette hypothèse fait appel à deux postulats : « (…) Il n’y a pas de réalité non structurée ; et (…) la
genèse des structures de l’habitat est une genèse logique, ou du moins logiquement reconstructive ».
Pour notre projet de fin d’études, nous avons choisi d’intervenir sur El Hamma. Cet ensemble urbain
qui se place à la fin de l’amphithéâtre de la baie d’Alger et qui se constituer d’une partie basse en scène
et une autre en forme de gradins et des barrières avec un balcon tout en haut.
Page 3
Pour notre projet de fin d’études, nous avons choisi d’intervenir sur El Hamma. Cet ensemble urbain
qui se place à la fin de l’amphithéâtre de la baie d’Alger et qui se constituer d’une partie basse en scène
et une autre en forme de gradins et des barrières avec un balcon tout en haut.
Dans le but de faire un diagnostic urbain de El Hamma à travers lequel on estime obtenir à la fin un
guide line pour nos interventions urbaines et qui nous mène vers l'élaboration d'une stratégie pertinente
et oriente la prise de décision sur l'avenir de ce site. Le présent travail sera réalisé en trois phases : nous
sommes dans l’obligation de commencer par l’identification de ses limites, car on ne peut pas
comprendre une entité si on ne la délimite pas, quelle que soit cette entité : un bâtiment, un quartier, une
ville, une région ou un pays, à partir de ces dernières l’entité va se structurer.
Pour cela dans un premier temps, nous avons commencé par mettre en évidence les deux types de
limites qui peuvent conditionner la délimitation-structuration d’El Hamma : les limites naturelles et les
limites anthropiques ; dans un deuxième temps, on a identifié la nature et la configuration précise de
chacune d'entités urbaines qui constituent notre aire d’étude ; dans un troisième temps et sur la base des
résultats obtenus, on a établi un premier niveau de diagnostic urbain.
La deuxième étape de notre travail s’agit de localiser et de prendre connaissance des polarités (portes
urbaines), des centralités ponctuelles (centres urbains) et des parcours structurants et/ou centralisant,
c’est-à-dire d’en faire la lecture urbaine et/ou architecturale. Cette lecture, qui est un moyen de
diagnostic en même temps, concerne trois aspects distincts, complémentaires et indissociables : le
contenu, le contenant et la topologie.
Afin de compléter et d’actualiser la délimitation des entités urbaines préalablement identifiées, ainsi
que d’actualiser leurs structures urbaines et d’affiner le diagnostic établi pour chacune des entités
urbaines considérées, nous conclurons notre lecture urbaine par le recueil et la lecture de données
complémentaires (Habitat, équipement, mobilité urbaine, état de bâti… ).
Le diagnostic obtenu nous permettre la mise en place d’une stratégie d’action, suivie et complétée par
un projet urbain, pour enfin aboutir à un projet architectural.
Pour atteindre notre objectif, on a utilisé plusieurs moyens tels que : archive des cartes, plans, visites sur
sites (relevé, photos et vidéos) , manipulation des logiciels informatiques de l’architecture, utilisation
des plateformes open source telle que open street maps , google earth et google maps pour une
meilleure lisibilité et maîtrise du terrain et en se basant aussi sur les documents et les outils d’urbanisme
le POS et le PDAU et la lecture des différents rapports traitant le cas d’étude (la littérature scientifique)
APPROCHE DE LA LECTURE
URBAINE
L’approche de la lecture urbaine :
la lecture urbaine établie dans ce travail est développée à partir de deux approches la typo-morphologie
et la typo-morphologie processuelle, mais bien plus cette dernière . C’est une approche pragmatique et
opérationnelle qui permet de trouver très rapidement des solutions grâce au diagnostic établi .
L’approche typo-morphologie processuelle :
Elle une méthode d'analyse née dans l'école d'architecture italienne dans les années 1960.Cette approche
a été fondée par Saverio Muratori (1910-1973), qui est considéré comme l'un des pionniers des
recherches typo morphologiques sur la forme urbaine, qui est l'auteur de deux ouvrages sur l'analyse
urbaine d'histoire opérationnelle pour Venise et Rome ainsi que le centre d'Études d' Histoire Urbaine à
Rome. C'est le maître à penser de Aldo Rossi, Carlo Aymonino, Vittorio Gregotti, tandis que Gianfranco
Caniggia,qui fut son élève ; est le diffuseur de cette approche auprès praticiens, publiant un livre sur la
lecture de la ville en 1963.
Cette approche fait la combinaison entre l'étude de la morphologie urbaine et la typologie architecturale,
elle est apparue comme une réaction aux disciplines de la planification qui tentent de gérer la production
l'abstraction de l'histoire du lieu. (la table rase.)
L’approche typo-morphologique décrit la forme urbaine (morphologie) en se basant sur des
classifications des édifices et espaces ouverts par type (typologie), elle révèle la structure physique et
spatiale de la ville, et son évolution dans le temps.
Cette approche est basée sur :
La morphologie : étude de la forme urbaine dans son développement historique, à partir des éléments
constituants (le site d’implantation, le plan de la ville, le tracé des voies ….).
La typologie : analyse des caractères spécifiques des composants d’un ensemble ou d’un phénomène,
pour les décrire et établir une classification.
Le type : catégorie qui possède les mêmes caractéristiques urbanistiques et architecturales. La
détermination de types se réalise par la recherche de coprésidence, d’invariants d’une part, et d’écarts et
de variations d’autre part, dans les traits du bâti et de la forme urbaine.
Processus typologique: le passage d’un type à un autre se fait par tâtonnement, et le passage entre les
types coexiste. D’après Noppen 2008 : c’est un fonctionnement systémique de mise en place,
d’assemblage et de mutation des typologies, révélé par l’analyse ; c’est la révélation du système
d’opération de la structure du cadre bâti ou de l’environnement construit.
Page5
Les hypothèse de l’approche:
L'hypothèse globale de Caniggia consiste à considérer l'organisation interne de l'environnement construit
comme l'effet de son processus de formation, elle se repose sur deux postulats:
• Il n'y a pas de réalité non-structure.
• La genèse des structures de l'habitat est une genèse logique, ou du moins logiquement reconstructive.
(Malfroy1986, 188)
Le modèle théorique de Cannigia:
Selon Cannigia chaque ville peut être projetée sur un modèle théorique qui permet de comprendre le
processus de formation et de transformation de sa structure urbaine et permet aussi d'établir des
diagnostics afin d'identifier les dysfonctionnements et pouvoir les résoudre
Les éléments du modèle théorique:
Le parcours périphérique, il s'agit de parcours qui permettre de contourner le tissu sans y accéder, il assure
le transit à l'échelle supérieure, il a un caractère diviseur le parcours centralisant, il s'agit de parcours qui
fait la relation entre deux polarités passant par une centralité ponctuelle, il se distingue par forte
concentration l'activité commerciale. Il a un caractère unificateur.
Page 6
Figure 1 : Le modèle théorique de la ville dans les condition parfaite.
Source: (zahafi, 2022)
LÉCTUR E DIAGNOST IC
UR BAIN
l'agglomération algéroise , caractérisée par
tracé agricole, une plane agricole partagée
A l'époque précoloniale, El Hamma était
initialement une banlieue agricole de
un
en
parcelles régulières et rectilignes avec des cours
d’eau, ce tracé est la base de tracé urbain actuel et
les deux axes majeurs à cette époque, délimitée
par les deux axes la route de Constantine
(actuellement Hassiba Ben Bouali) et la route de
Laghouat (Mohammed Belouizdad) , occupée par
des maisons de compagne et une batterie turque à
l'emplacement de de l’arsenal.
Page 8
I. Situation géographique:
Notre site d'intervention se caractérise par sa
situation centrale au niveau de la baie d’Alger,
principalement dans la commune de Belouizdad.
Administrativement, El Hamma est bordé par la
commune d'El Madania au sud, la mer
Méditerranée au nord, la commune d'Alger Centre
à l'ouest, et la commune de Hussein Dey à l'est.
II. Aperçu historique:
• Vocation agricole ( avant 1830 ) :
Figure 3:carte de El Hamma avant 1830
Source: l'auteur
Figure 2:La situation de El Hamma
Source: l'auteur
• Vocation militaire ( 1830-1846 ):
les barrières construites à cette époque ont profondément influencé la délimitation actuelle du site, parmi
elles on cite :
- L’arsenal ; structure militaire implantée en 1846 su l’emplacement de l’ancienne batterie turque.
- La construction de l’hôpital militaire en 1954.
- La présence d’un champ militaire accompagné d’un champ de manœuvre, l’arsenal et le jardin d’essai.
- Le début d’aménagement du jardin d’essai
Page 9
• Vocation résidentielle (1880-1962 ):
Figure 4:carte de El Hamma entre 1830 et 1846
• Vocation industrielle ( 1846-1895 ) :
Cette période est marquée par la création du
chemin de fer et le début d’aménagement du port
qui vont constituer des barrières physiques
remarquables, le début de l’urbanisation durant
cette période aux abords de l’arsenal et jardin
d’essai par l’implantation d'activités industrielles
Figure 5:carte de El Hamma entre 1846 et 1895
Source: l'auteur
Figure 6:carte de El Hamma entre 1880 et 1962
Source: l'auteur
- L'urbanisation et la densification du CDM par
l'habitat collectif hlm
- L'urbanisation totale entre l'arsenal et le jardin
d'essai par des immeubles hbm
- L'extension du port
- L'implantation d'entrepôts le long de l'axe
Hassiba
Source: l'auteur
Page 10
III. Délimitation-identification des aires d’étude et
d’intervention:
La délimitation-identification consiste dans un premier temps à mettre en évidence les deux types de
limites qui peuvent conditionner la délimitation-structuration de « l´aire d´étude » : les limites naturelles et
les limites anthropiques ; dans un deuxième temps, elle consiste à identifier la nature et la configuration
précise de chacune de entités urbaines qui constituent l’aire d’étude ; dans un troisième temps, à établir un
premier niveau de diagnostic urbain sur la base des résultats obtenus. établir sur la base des résultats
obtenus , un premier niveau de diagnostic urbain.
1. / Les limites naturelles
Dans chaque projet urbain ou architectural, le site représente le point de départ de ce dernier. Selon
l’approche typo morphologique, le site est un empilement de données, qu'il faut simplifier pour le
comprendre.
Afin d'identifier les limites naturelles de notre site nous avons commencer par la mise en évidence de la
structure morphologique du relief de notre site EL-Hamma-Belouizdad-1erMai (La compréhension de la
structure morphologique du relief est l’étude et la simplification de plusieurs calques superposés ) : réseau
des lignes de contour, réseau des lignes de ruissellement, réseau des lignes de crête, réseau des lignes de
changement de pente, les barrières naturelles et les plateaux
Sur la base de la carte de la structure morphologique du relief, nous avons pu délimiter notre zone d’étude
comme suite :
- Au nord, la première ligne de contour qui délimite notre site correspond à la ligne terre-mer.
- Du côté ouest, une partie du ravin de la femme sauvage délimite notre site et correspond à la rue des
Fusillés.
- Une autre ligne de ruissellement qui aboutit à côté du Mustapha dans le côté est, correspond
actuellement au boulevardALI MELLAH.
- Une barrière naturelle sous le plateau du Monument des martyres qui s'étend jusqu'à la salle Harcha,
avec une forte dénivelée qui représente une limite dans la partie haute.
- Nous avons aussi la ligne de changement de pente séparant la partie plate et la partie accidentée
superpose avec la rue Med Belouizded ex rue de Lyon.
• Cependant, il faut également signaler la présence de plusieurs lignes de ruissellements et de crête
secondaires, ce qui dicte des informations sur la structure urbaine existante ainsi que la logique
d’implantation sur ce site.
Page 11
Ravin de la femme sauvage
Vue sur la falaise Vue sur la falaise Vue de la barrière naturelle
Figure 7:Carte de la structure morphologique du relief.
Source: l'auteur
Page 12
3.2.1/ Limites historiques :
Ce sont les limites artificielles marquées par l’histoire du site préexistantes avant l'existence de la ville
actuelle et qui ont conditionné le processus de formation et de transformation de chaque entité urbaine.
Elles peuvent être disparues ou existantes encore.
Parmi ces barrières, nous citons quelques exemples : disparus tel que L’arsenal et le champ de manœuvre
ou encore existants, comme le port d’Alger, L’hôpital militaire, le jardin d’essai, et le cimetière sidi
Mohamed et une voie comme la route de Constantine (actuellement Hassiba BenBouali) la route de
Laghouat (Mohammed Belouizdad) et enfin le de chemin de fer.
3.2/ Les limites anthropiques :
Figure 8: Carte des limites historiques
Source: l'auteur
Page 13
Elles sont apparues durant le processus de formation et de transformation de tout organisme urbain. Elles
ont pour point en commun une taille importante(ex: l'îlot el Djaouehara et le lycée technique Iban el
Hitem), et de par leur fonction incompatible avec leur situation urbaine : comme dans la partie basse,
côté mer, nous trouvons le port d'Alger, tandis qu'au centre du site nous marquons la présence d’une
entité composée d’un ensemble de barrières artificielles tel que le jardin d’essais, la bibliothèque
nationale ainsi que le stade de 20 aout. Cependant, de l’autre extrémité du site, nous avons le complexe
El Harcha avec le marché Ali Mellah près de l’hôpital Mustapha Pacha. Sur la partie haute, au côté nord
du site, le bois des arcades et l'Institut Pasteur marquent la limite supérieure de notre aire d’étude.
3.2.2/ Barrières artificielles :
Figure 9: Carte des barrières artificielles
Source: l'auteur
Les bureaux de la banque d’Alger Alger papeterie Société groupe Sonelgaz
Page 14
Selon le modèle théorique de l’approche typo-morphologique, tout type de site est impérativement limité
par un parcours périphérique qui délimite ce dernier. Dans notre cas, nous constatons à travers la lecture
du site la présence d’un parcours qui fait le tour du site mais inclut également d'autres entités autre que la
nôtre, ce qui affirme que le modèle théorique dans ce site s’est adapté dû à la présence de la barrière
naturelle, et on s’est retrouvé ainsi avec un parcour périphérique adapté au relief, différent du parcours
périphérique théorique.
Cela n'empêche pas notre site de bénéficier d'un réseau routier formé d’axes importants à l’échelle de la
capitale et qui lui attribue une accessibilité et une communication facile avec les différentes régions de la
capitale.
3.2.3/ Transit d’échelle supérieure à El Hamma:
Figure 10: Carte de Transit d’échelle supérieure à El Hamma
Source: l'auteur
La rue Mohammed belouizdad La rue Hassiba Ben Bouali La rue Mohamed belkacemi
Page 15
3.3/ L’identification-classification des entités urbaines
Figure 11: Carte de délimitations des entités
Source: l'auteur
Enfin, pour obtenir la délimitation finale du territoire d’El Hamma, nous avons superposé les limites
décrites précédemment la limite naturelle (structure morphologique du relief ) et les limites
artificielles(les barrières artificielles , les limites historiques et le transit d’échelle supérieure) expliqués
précédemment. Et après la mise en évidence de toutes les limites qui conditionnent l´organisation et la
structuration de chacune des entités urbaines qui forment notre aire d´étude. Nous constatons que cette
aire est constituée de 3 entités qui sont en juxtaposition et qui fonctionnent comme une entité urbaine à
grande échelle. C'est trois entités sont les suivantes :
- La deuxième entité : correspond au quartier du 1er Mai
-La deuxième entité : correspond au quartier de Belouizdad situé sur la partie inférieure du parcours «
Belouizdad » ainsi que le quartier « Laakiba » situé sur la partie supérieure de ce même parcours.
La troisième entité : correspond au quartier du Ruisseau.
La présence de multiples entités dans notre site est due à la nature, la composition des entités (barrières
naturelles et artificielles) est qui influence sur le comportement naturel des entités selon le modèle
théorique. Et se comporte comme un organisme enclavé entre des limites artificielles et en même temps
dans une morphologie qui conditionne le site à avoir son propre système de circulation et d’adaptation
contrairement au modèle théorique.
L’entité de 1ér mai
L’entité de Belcourt
L’entité de EL Hamma
Page 16
3.4/ L’identification-classification des sous-entités
urbaines
Figure 12: Carte de délimitations des sous-entités
Source: l'auteur
Afin de mieux comprendre la structure-configuration de chacune des entités d’El Hamma nous allons
s'intéresser désormais sur l’entité de El Hamma ( Ruisseau ):
Entité 9
Entité 8
Entité 7
Page 17
Sur la base de la lecture morphologique précédente du site, nous concluons que notre aire d’étude est
délimitée par : sur son extrémité Est par la ligne de ruissellement principale (le ravin de la femme
sauvage) marqué par le chemin des fusillés, du côté ouest, elle est délimitée naturellement par la ligne de
ruissellement secondaire et artificiellement par l’ensemble de barrières artificielles tel le jardin d’essai, la
bibliothèque et nationale et l’hôtel Sofitel. Au nord, Ruisseau est délimité par le transit d'échelle
supérieur (la rue de Hassiba benbourli ) qui ne se superpose pas avec la limite naturelle (ligne de
contour) due à la préexistence de la limite historique(La route de Constantine (Hassiba Benboulai) et le
de chemin de fer) . Tandis qu’au Sud, l’aire d’étude est délimitée par la barrière naturelle (une falaise)
qui ne superpose pas aussi avec le parcours périphérique (la rue Belkacemi Mohamed ) et en
conséquence ne suit pas le modèle théorique.
Cette absence de correspondance entre les limites naturelle et anthropique met notre site en rupture avec
la mer et la partie haute ( les Bois des Arcades) , cette rupture est matérialisée par, à la fois le transit
d’échelle supérieure (la rue de Hassiba benbourli ) et la limite naturelle (la falaise ). l'ensemble de
barrière artificielles du cote est (la bibliothèque nationale, l'hotel sofital et le jardin d'essai) sépare notre
entité de Belcourt . Entre ces limites, notre site se comporte comme un organisme enclavé et en même
temps dans une morphologie qui conditionne le site à avoir sa propre structure urbaine et son propre
système de circulation et d’adaptation contrairement au modèle théorique.
Notre site (El Hamma) est fragmenté et subdivisé en plusieurs sous-entités urbaines autonomes chacune
avec sa propre structure urbaine (centre, portes, parcours structurants et parcours structurant
centralisant). Chacune de ses entités est enclavée et isolée par une ceinture ininterrompue de barrières
naturelles (dans la partie haute) et anthropiques (dans la partie basse) cette absence d’articulation et de
continuité structurelle entre les sous-entités urbaine la discontinuité et la rupture entre elles empêche El
Hamma d’avoir la structure urbaine d’une ville.
3.5/ Diagnostic :
Page 18
En se basant sur la typologie processuelle, nous partons du principe qu’un noyau urbain est composé de
parcours périphériques qui limitent sa forme et/ou des murs d’enceinte, qui sont percés par des portes
(polarités), les portes sont liées par des parcours centralisant, ces derniers s’entrecroisent pour créer une
centralité ponctuelle.
La structure urbaine consiste donc à identifier, localiser et prendre connaissance des éléments et
composants urbains suivants. (lecture urbaine et architecturale)
Les polarités urbaines (portes urbaines)
les centralités ponctuelles (centres urbains)
Les parcours structurants : ce sont l´ensemble des parcours qui permettent de « prendre la mesure » de la
forme-configuration de l’entité urbaine considérée, c’est-à-dire les parcours qui permettent de parcourir
l’entité urbaine considérée d´une limite à l`autre transversalement et longitudinalement.
Les parcours structurants-centralisant : en plus d´être structurant (unificateurs), ces parcours sont les
lieux d´une forte centralité qui s´exprime par la présence d´une forte activité sociale, commerciale,
d’équipements, etc.
La lecture-diagnostic concerne trois aspects distincts, complémentaires et indissociables :
-Le contenant : c’est la consistance matérielle de l’élément urbain considéré. (porte, centre, parcours,
etc.)
- Le contenu : c’est la consistance matérielle de l’élément urbain considéré. (porte, centre, parcours, etc.)
- La topologie : c’est la localisation de l’élément urbain considéré et la pertinence ou non de cette
localisation. (Consiste à identifier l’élément naturel de chaque entité urbaine considérée ; et cela, afin de
pouvoir vérifier la correspondance (ou non) Entre l’élément anthropique et l’élément « naturel »
Cette lecture est en même temps le moyen de diagnostiquer chacun des éléments de l’entité urbaine
considérée.
Entre l’élément anthropique et l’élément « naturel »
Cette lecture va nous permettre d’identifier non seulement les différentes prescriptions urbaines pour
notre projet, mais aussi de nous guider dans le choix du programme à projeter et son échelle.
IV. La structuration urbain de chaque sous entité
(quartier) :
Page 19
Selon noter diagnostic et les deux plans celui de rdc urbain et de masse, et en comparent entre le schéma
théorique et le schéma de la structure urbaine existante :
Nous remarquons que les deux portes du nord et du ouest ne manifestent aucun problème de contenu ni
de contenant ni d'emplacement, tandis que les portes sud et est présentent un problème contenant, le
centre de ce quartier ne présente pas un problème de contenu ou de contenant sauf pour son emplacement.
Nous remarquons que les deux portes du nord et du ouest ne manifestent aucun problème de contenu ni
de contenant ni d'emplacement, tandis que les portes sud et est présentent un problème contenant, le
centre de ce quartier ne présente pas un problème de contenu ou de contenant sauf pour son emplacement.
4.1/Quartier1:
Figure 13: plan de masse du quartier 1 Figure 14: plan Du RDC urbain du quartier 1
Page 20
4.2/Quartier 2:
Selon noter diagnostic et les deux plans celui de rdc urbain et de masse, et en comparent entre le schéma
théorique et le schéma de la structure urbaine existante :
Le centre repéré ne présente pas un problème d'activité (contenu) ou d'architecture (contenant),en
revanche son emplacement pose un problème au niveau du quartier et ça est dû au transit qui divise
l'entité en deux et l'existence d'une barrière anthropique
En ce qui concerne les portes, la porte est bénéficie d'un contenu et contenant alors que celle du nord
connaît un problème de contenu et du contenant pour celle du sud, on constate aussi l'absence d'une porte
dans le côté ouest à cause des barrières anthropiques
Figure 13: plan de masse du quartier 2 Figure 14: plan Du RDC urbain du quartier 2
Source: l'auteur
Page 21
4.3/Quartier3:
Selon noter diagnostic et les deux plans celui de rdc urbain et de masse, et en comparent entre le schéma
théorique et le schéma de la structure urbaine existante :
Nous y détectons une porte et un centre superposés sans contenant et avec de contenu, la position du
centre, également, ne pose pas de problèmes, car le centre a toujours tendance à se placer à l'endroit le
plus bas (plat).
Figure 15: plan de masse du quartier 3 Figure 16: plan Du RDC urbain du quartier 3
Source: l'auteur
4.4/Quartier4:
Selon noter diagnostic et les deux plans celui de rdc urbain et de masse, et en comparent entre le schéma
théorique et le schéma de la structure urbaine existante :
Nous y détectons une porte et un centre superposés sans contenant et avec de contenu, la position du
centre, également, ne pose pas de problèmes, car le centre a toujours tendance à se placer à l'endroit le
plus bas (plat).
vue sur la porte centre
vue sur la porte centre
vue sur la porte centre
Page 22
Figure 17: plan de masse du quartier 4
Figure 18: plan Du RDC urbain du quartier 4
3d de la porte centre
coupe de la porte centre
Modele existant de l’entité
4
Source: l'auteur
Page 23
4.5/Quartier 5:
Selon noter diagnostic et les deux plans celui de rdc urbain et de masse, et en comparent entre le schéma
théorique et le schéma de la structure urbaine existante :
Nous y détectons une porte et un centre superposés sans contenant et avec de contenu, la position du
centre, également, ne pose pas de problèmes, car le centre a toujours tendance à se placer à l'endroit le
plus bas (plat).
Figure 19: plan de masse du quartier 5 Figure 20: plan Du RDC urbain du quartier 5
Source: l'auteur
Page24
V. Données complémentaires:
Figure 10: Carte de classification des équipement
Recueillir et lire des données complémentaires (équipement, habitat, mobilité urbaine, etc.), il s’agit de
compléter et d’actualiser la délimitation des entités urbaines préalablement identifiées, de mettre à jour
leurs structures urbaines. Cette lecture complémentaire est en même temps le moyen d’affiner le diagnostic
établi pour chacune des entités urbaines considérées.
5.1/ Equipements :
La présence d’équipements de différentes échelles allant de l’échelle du quartier jusqu’à l’échelle
territoriale, répartis le long du site, nous permet d’une part de constater l’importance de notre site à
l’échelle de la ville d’Alger et d’autre part révèle le potentiel d’intervention qu’offre El Hamma qui s’étend
sur une échelle territoriale et même nationale.
On note l’existence d’un équipements de grande envergure l’imprimerie de la banque nationale ,le port
, la bibliothèque nationale et un nombre important d’ équipements d’ accompagnements tels que: les écoles ,
lycées et les EFE ,mosquée , APC , stade du 20 Aout, institue pasteur, centre de formation football …….etc.
Ces équipements sont de natures -type- différentes avec une forte présence d’équipement de service ainsi
que les espaces verts avec le poumon vert que représente le jardin d’essai et le Bois desArcades.
Source: l'auteur
Page25
5.2/ Habitat :
Nous pouvons trouver deux types d'habitats sur notre site
Habitat individuel spontané:
Ce type d’habitat est construit par des particuliers en l’absence d’un plan de lotir préalablement établi. Ils
sont d’un gabarit qui varie entre RDC et R+3. Les façades sont soit en brique non finie ou en en enduit de
divers colorie (beige, blanche, gris…). Il est localisé principalement sur la partie sud de la zone
d’intervention.
Habitat collectif:
On note l’existence de deux catégorie l’habitat collectif qui rentre dans le cadre d’étude des IMR et
d’autre qui sont en bonne état. Ils sont d’un gabarit qui varie entre R+5 et R+16. Il est localisé
principalement sur la rue Mohamed Belouizdad.
Figure 10: Carte de typologie d’habitat
Ces données recueillies permettent de nous confirmer qu'El Hamma n’est pas une ville, mais un ensemble
de quartiers enclavés et la localisation des centralités ponctuelles de chacune des « entités » urbaines
préalablement définies.
Source: l'auteur
Page 26
5. 3/ État du bâti:
Figure 10: Carte d’état de bâti
Source: l'auteur
L’état des bâtiments sans notre site est assez bon pour les équipements existants qui datent du
postcolonial, mais par contre. Les bâtiments de la période coloniale sont en état de dégradation très
avancée qui regroupent les activités et les friches industrielles aussi bien que les logements collectifs.
Selon noter diagnostic et les deux plans celui de rdc urbain et de masse, et en comparent entre le schéma
Figure 10: Analyse de l’État du bâti
Source: CNERU 2017
Page 27
La Parti basse du cas d’étude démente que la partie basse et bien desservie par les différents moyens de
transport en commun de masse :
Le métro d’Alger : l’entité est traversée par la ligne de métro Alger – El Harrach, il est doté de deux
bouches de métro « jardin d’essai » qui se situe de part et d’autre de la rue Mohamed Belouizdad. Et «
Ruisseau (les Fusillés) » situé juste à la limite de l’entité.
Selon noter diagnostic et les deux plans celui de rdc urbain et de masse, et en comparent entre le schéma
Consiste à localiser puis à identifier l’échelle des influences de chaque structure de mobilité urbaine par
des rayons de 200 et de 100 mètres sur la base d'un calcul qui vise à déterminer le rayon des influences de
chaque infrastructure (vitesse d’un homme sur le temps consacré au trajet), et aussi les parkings urbains
formels et informels.
5. 4/ Mobilité urbaine:
Figure 10: Carte de mobilité urbain-
Source: l'auteur
Page 28
Le transport urbain et de marchandise par rail : la ligne de chemin de fer existante qui traverse notre
périmètre d’étude d’est en ouest, reste un des moyens les plus rapide pour les déplacements dans
l’Algérois. La banlieue d’Alger et sa grande agglomération sont desservies par trois lignes :
-La ligne Alger - Thénia est d'orientation ouest/est, elle permet de relier Alger centre et Boumerdès sur
une distance de 60 km. - La ligne Alger
-El Affroun est d'orientation Nord / Sud, elle permet de relier Alger centre et Blida sur une distance de 70
km.
-La ligne Alger - Zeralda est d'orientation Ouest, elle permet de rejoindre la banlieue Ouest d'Alger en
contournant par le Sud sur une distance de 35 km.
Ces lignes assurent en parallèle le transport de marchandises.
Le transport urbain par BUS :
- Les lignes qui passent par Hassiba Ben Bouali : Basta Ali par Hassiba et Ain Benian par Hassiba.
-Les lignes qui passent par Mohamed Belouizdad : hôpital militaire par Belouizdad, Bir Mourad Rais par
Belouizdad et Vieux Kouba par belouizdad.
-Les différents arrêts de bus au niveau de Hassiba Ben Bouali : Hamoud Boualem, Jardin d’essai, les
ateliers et Les Halles.
-Les différents arrêts de bus au niveau de Mohamed Belouizdad : jardin d’essai, Hamma, Place 11
décembre et le Mussée.
Le tramway : actuellement, on trouve le deux arête à la limite est le terminus et « Ruisseau (les Fusillés) »
et Carrefour, et l’extension du tramway, qui va relier les Fusillés (ruisseau) à Bir Mourad Raïs » sera
lancer en 2023.
Pour la partie haute très accidente, on remarque un manque de transport en commun de masse à part 3
stations de Transport par câble (téléphérique) : de ruisseau au palais de la culture, du jardin d’essai au
monument des martyres, et de belcourt a el madania.
Ce qui laisse aux habitants qu'un seul choix celui prendre les escaliers qui sont dégradés et nécessitent de
grand besoins de consolidation et de rénovation.
Il existe au niveau du périmètre d’étude une aire de stationnement autorisé par les collectivités locales et
un parking à proximité du jardin d’essai sur la rue de Hassiba Ben Bouali.
Page 29
Figure 10: Carte de valeur patrimoniale
Source: l'auteur
5. 5/ Potentialités et « valeurs patrimoniales »:
Les valeurs patrimoniales « matérielles » :
Notre périmètre d’étude possède un riche et important patrimoine classé ou inscrit au titre des monuments
historiques, qui sont les traces des époques marquantes du développement de la ville. Le site est un site
riche en potentiel paysage et patrimoniale urbain et architectural malheureusement il n'est pas mis en
valeur.
La mer est le bois des arcades est un patrimoine spécifique de la ville. Sans oublier le jardin d'essai qui
compte un patrimoine très important pour la ville, Le lycée technique Iben El Hitem, l’Imprimerie banque
Alger, le musée des beaux-arts, la bibliothèque nationale, le mémorial des martyrs, l’institut pasteur,
l’agence algérienne pour le rayonnement culturel AARC et l’atelier d'entretien SNTF.
Page 30
Les valeurs patrimoniales « immatérielle » :
Les valeurs patrimoniales immatérielles ont autant de valeur que le patrimoine matériel tous les
événements et les faits historiques et mythologie, les pratiques sociales, la culture spécifique « musique,
danse, gastronomie, personnalités emblématiques et mythiques etc »Au niveau de notre site, on peut citer :
Mémoire des lieux:
La grotte de servant terre, le café CRB, place 11 décembre 1960, la maison d'Albert Camus, et l'équipe
régional CRB.
Personnage emblématique:
Mohamed Belouizdad ; qui fut un des organisateurs de la manifestation du 1er mai 1945, Abdelmadjid
meskoud ; célèbre chanteur algérien, Assen lalmas le joueur de CRB, Yamaha le célèbre supporter du
CRB.
Source: l'auteur
Source: l'auteur
Page31
6.1/Plan de Structure Urbaine (Etat des lieux):
Notre site présente différents problèmes mais aussi de nombreuses potentialités, dans le but de les
identifier nous avons établi un plan ; résumant la lecture faite au préalable ; qui fait ressortir tous les
éléments structurant notre territoire. Le plan de structure met en évidence l’état des lieux actuel en faisant
ressortir le squelette du site, qui démontre comment celui-ci fonctionne réellement.
Figure 21: plan de la structure urbaine existante
VI. Lecture-diagnostic urbains
Source: l'auteur
Page 32
Notre site (El Hamma) ne forme pas une ville, mais une entité fragmentée en plusieurs quartiers
autonomes, enclavés par une ceinture ininterrompue de barrière artificielle et limite naturelle. L'ensemble
fait un organisme qui est lui-même enclavé et en rupture avec la mer au nord, avec la partie haute (les
bois des arcades) au sud et l'entité de Belcourt à l'ouest dû à l'absence de correspondance entre les deux
limites naturelles et anthropiques .
Figure 22:Schéma des problématiques
6.3/ Diagnostic-Problématiques:
Source: l'auteur
Page 33
Après avoir établi une lecture urbaine du site, nous avons pu faire ressortir les différents problèmes dans
ce dernier . Cette lecture nous a permis alors de proposer un schéma de structure qui maintien une
nouvelle délimitation-structuration, qui apporte des réponses aux pathologies, dysfonctionnement et
désordres identifiés lors de la lecture-diagnostic urbains et exprimés dans le problématique générale et
spécifique.
Figure 22: plan de la structure urbaine proposée
Source: l'auteur
6.4/ Stratégie d’intervention globale
Page 34
 Hiérarchisation et requalification des rues avec l’intégration de la mobilité douce:
 la requalification des polarités et des portes urbaines.
 Créer un centre à l’échelle de la ville à travers La délocalisation du stade 20
Aout
Agir sur le chemin Hanafi et la rue Harizi Mohamed pour
adapter sa mobilité à l’échelle de la ville et matérialiser les
parcours structurants de notre entité.
Prolongement du Boulevard Rochai Boualem en coulée verte
avec une mobilité douce pour alléger le flux sur le Boulevard
Mohamed Belouizdad, et pour matérialiser le parcours
centralisant qui structurenotre entité.
Prolonger la axe de Rabah Takdjourt afin de matérialiser
le parcours structurant longitudinale de la ville
Les interventions d’ordre structurel :
La requalification du Boulevard Khelifa Oulmane
 Créer une relation avec la mer
2) Afin de régler le problème de rupture et de désenclaver notre site tout en
matérialiser la correspondanceentre les limites naturelles et les limites
artificielles, nous avons proposé les actions suivantes :
1) Pour donner à notre site la structure urbaine d'une ville et régler le
problème de sa fragmentation, nous avons proposéles solutions
suivantes:
 Selon le modèle théorique, chaque ville est entourée par un parcours
périphérique qui assure le transit d'échelle supérieur à elle, dans notre cas, les
voies internes elles-mêmes assurent le transit afin flux sur ces dernières et
garantiele transiteque par les parcours périphériques.de diminuer le
Elargissement et dédoublement de la rue Hassiba Ben Bouali
Dédoublement de la rue Mohamed Belkacmi
Assurer le prolongement de la promenade de
l’indépendance jusqu’à la mer favorisant
l’aménagement paysager avec des plantations(PDAU).
Etablir une relation ville/mer par le franchissement du
chemin de fer et l’autoroute par des dalles urbaines.
Aménagement d’une promenademaritime (PDAU).
Convertir la voie du train en tram train pour casser la rupture ville
mer et rendre la ligne de train franchissable (PDAU).
Pour renforcer la relation entre la partie basse et la partie haute
l'insertion des escalators et des ascenseurs urbaines mais aussi une
nouvelles lignes téléphériques pour désenclaver la partie de la
barrière naturelle
Proposition d’une promenade paysagère pour piéton sur pont au
niveau du jardin d’essai .
Faire une articulation ente l'entité de Belcourt et l'entité de El Hamma
à travers: L'articulation entre le monument des martyrs jusqu'à la mer
en reliant les équipements avec une valeurs patrimoniale , le jardin
d'essai mais aussi la foret des bois des arcades après son exploitation,
passant par l'esplanade de la bibliothèque nationale en arrivant
jusqu’auport aménagé (PDAU).
Assurer une continuité du chemin verte du bois des arcades
jusqu’aujardin d’essais.
 Revitaliser la partie d’intersection des entités urbaines (El
Hamma-Belcourt)
 L’articulation de la partie basseet la partie haute
Les interventions d’ordre morphologique et fonctionnel :
L’insertion des organes vitaux de la ville: créer un
groupement scolaire, une maison de jeunes, une
bibliothèque, une mosquée , une polyclinique, une salle de
sport polyvalente, un cinéma, une Caserne de pompier et la
délocalisation de la mairie et du marché
Démolition ou reconversion des friches industrielles .
Restauration du bâti dégradé et du tissue colonial
(Habitat collectif/ habitat individuel).
Transformation des quartiers existants en écoquartier.
Injection des parkings urbains au niveau des portes.
Valorisation de la mobilité urbaineexistante.
Convertir la maison de la monnaie en musée.
Dans la partie haute gardé la vocation résidentielle tout en
injectant des espaces verts et des aires de sport des
équipements calmes et de proximité.
Le décloisonnement du jardin d'essai et ouvrir une perspective sur le
jardin d’essai
Source: l'auteur
PROPOSITION URBAINE
Page 36
Figure 22 :coupe schématique de notre zone d’intervention
Source: l'auteur
VII.Projet urbain :
L'ensemble des stratégies que nous avons proposé visent à doter El Hamma d'une structure urbaine d'une
ville et qui conforme au modèle théorique.
La partie fondamentale de l'organisation est la structuration urbaine d’une ville est son centre urbain,
celui qui en assure la vie et l'activité, c'est le siège du pouvoir organisateur, public et privé, spontané ou
réglementé. Le centre est à la fois le symbole de la ville et sa partie la plus animée.
Alors pour atteindre l'objectif de transformer El Hamma en ville, nous nous concentrons dans cette
problématique spécifique à la création du centre urbain pour El Hamma.
Le centre d’une ville est il donc :
- Le point focal du contrôle social et politique. -Le point privilégié de cumulation et de représentation.
- Le point condensateur et propulseur des échanges socio-économiques et culturels.
- Le point où l'offre des besoins et des services se fait sélectionner par la qualité, la rareté et le coût.
En résumé : comment la création d’un centre multifonctionnel et attractif peut transformer El Hamma en
ville ?
7.1 /Choix de la zone d’aménagement
Pour répondre à la problématique spécifique, le choix de la zone d’intervention a été axé sur la
localisation du centre-ville naturel (le stade du 20 août) selon le modelé théorique.
La zone choisie est délimitée au Nord, par la rue Boualem Bouchaib au Sud par la rue Mohamed
Belouzdad, à l’est par la rue Rabah Takdjourt et à l’ouest par le jardin d’essai. Notre terrain d’intervention
est relativement plat avec une différence de niveau de 10m entre la rue Belouzdad (21m) et la rue de la
rue Boualem Bouchaib (10m)
Page 37
Figure 23: Schéma d’aménagement
Source: l'auteur
7.2 /Principes d’aménagement:
Afin de mettre en œuvre notre stratégie citée
précédemment, deux actions majeures sont
appliquées :
• La requalification des voies de Mohamed
Belouzdad (parcours structurant centralisant), et
la rue Rabah Takdjourt (parcours structurant de
la ville)
• La création d’une voie qui passe à côté du
jardin d’essai
• La transformation de la Rue Boualem Bouchaib
en coulée verte en contitiuté avec l'allé des
chmaerops du jardin d'essai
• L'ajout d'une porte au jardin d'essai au début de
la coulée verte et ouvrir de perspectives sur ce
dernier par la transformation de sa clôture en
• clôture civique
• L’injection de différents équipements
• L’aménagement d’une placette centrale
La requalification des voies de Mohamed Belouzdad
la transformation cette rue vitale en un grand boulvard, en prolongeant les trottoirs jusqu'à 10 mètres et en
ajoutant de nouvelles commodités à ce corridor. Améliorer la sécurité des piétons, des cyclistes et des
véhicules. Ajouter des zones de plantation remplis d'arbres, d'arbustes et de plantes vivaces tout au longe
du boulevard .
Offrir de nouveaux bancs et des espaces autorisé pour les futurs cafés-terrasses. Des réalignements de
trottoirs, une voie cyclable et des espaces réservée au stationnement sont ajoutées dans la rue de Belouzdad
et un nombre important de supports à vélos supplémentaires ajoutés au plaisir des habitant.
l’utilisation des fosses d'arbres continues et des pavés perméables pour maximiser la capture des eaux
pluviales et soutenir des arbres plus sains. des fosses de plantation généreuses et continues permettent aux
arbres de se développer à leur plein potentiel. la préservation des arbres existants et ajouter de nouveaux
arbres ajoutés le long des bords et protégées par des protège-arbres distinctifs aident à encadrer la rue
D'autres mesures de durabilité comprennent l'utilisation d'un éclairage LED pour réduire la pollution
lumineuse.
2
3
1
5 4
Page 38
Figure 25: le type de fosses d'arbres utilisées
Source: l'auteur
Figure 26:Le type d ’arbre existant à Belouzdad (L'Orme
de montagne) avec une distance de 7m entre elles
Source: l'auteur
2m
3 m
La requalification la rue Rabah Takdjourt
Le réalignement de trottoirs, en les prolongeant jusqu’à 5 mètres de largeur. Réserver une ligne au
stationnement et une autre à la piste cyclable ajouter des zones de plantation remplis d'arbres, d'arbustes et
de plantes vivaces tout au longe de la rue . Offrir de nouveaux bancs, des poubelles et des supports à vélos.
La création d’une voie qui passe à côté du jardin d’essai
Le réalignement de trottoirs, en les prolongeant jusqu’à 5 mètres de largeur. Réserver une ligne au à la piste
cyclable ajouter des zones de plantation remplis d'arbres, d'arbustes et de plantes vivaces tout au longe de
la rue . Offrir de nouveaux bancs, des poubelles et des supports à vélos.
La transformation de la Rue Boualem Bouchaib en coulée verte
Afin d’assurer contitiuté de l'allé des chmaerops du jardin d'essai avec la coulée verte, nous gardons le
même types d’arbre de cette allée (Ficus macrophylla) ce grand type d’arbre donne un effet d’une voie
voûtée avec des fosses d'arbres qui font 5 m de largeur et un trottoir pour les piétons qui fait plus de 5 m.
L'ajout d'une porte au jardin d'essai au début de la coulée verte
L'ajout d'une porte au jardin d'essai au début de la coulée verte tout en la connectons avec la placette du
centre .
Ouvrir et intégrer le jardin d’essai avec la ville par la transformation de sa clôture en clôture civique la
même que celle sur la rue de Belouzdad.
Page 39
La délocalisation de maison de citoyens vers le centre Un édifice qui représente la fonction
administrative et civique divisée en deux bâtiments un de bureaux dédiés aux employés et l’autre pour les
sévices municipaux aux citoyennes.
Les échanges intellectuels ou affectifs, individuels ou collectifs, multiples et infiniment variés, qui
Il est bien évident que les fonctions de services sont représentées au centre, étant liées aux autres
fonctions, nous convertirons le bâtiment de la mairie actuelle en un immeuble de bureau et de services.
Et enfin l’injection d’un centre commercial sur la rue de Belouzdad . Le centre a un très grand rôle à
jouer pour l’activité commerciale, il essaye d'offrir des marchandises et des services d'une espèrent et d'une
qualité impossible à obtenir ailleurs : Le centre a un très grand rôle à jouer pour l’activité commerciale, il
essaye d'offrir des marchandises et des services d'une espèrent et d'une qualité impossible à obtenir ailleurs
Figure 27: l'allé des chmaerops du jardin d'essai
Source: l'auteur
Allée des Chamaerops
Figure 28: la clôture du jardin d’essai sur la rue de Belouzdad
Source: l'auteur
L’injection de différents équipements
Afin de donner à notre centre une polyfonctionnalité il est nécessaire que notre centre assure une diversité
de fonctions :
1
2
forment la vie sociale et culturelle, constituent un aspect important de la vie urbaine afin d’assurer une ville
sociale et culturale nous injectons un centre cultural au niveau de notre centre
3 Et un mussé botanique en qui permettre aux visiteur du jardin d’essai à y accède à travers le coulé vert.
5
4
Page40
Notre placette était pansée comme un cadre de vie citadin, un lieu de rencontre et dont les habitant
peuvent profiter dans les cafés , et les événements culturels qui s'y déroulent. Un endroit où ils peuvent se
détendre en prenant une pause à l'ombre de ses magnifiques arbres.
L'idée principale est de créer des espaces verts spacieux et ensoleillés offrant de nombreuses activités,
améliorant considérablement l'attractivité du centre tout en reliant la rue de Belouzdad (parcours
structurant centralisant) et la rue rabah takjourt (parcours structurant)Avec le jardin d'essai)
Lors de l'aménagement de notre placette, nous avons met en priorité les piétonnes. La circulation des
véhicules a été réduite aux transports de services et n'est accessible qu'aux résidents, au cycliste et aux
pompiers.
Notre stratégie de conception consistait de crier un lac artificiel qui reliait la rue de Belouzdad et la porte
ajoutée du jardin d'essai le reste de la placette est divisé en plusieurs îlots, et à introduire une série
d'espaces de poche entrelacés et crée des raccourcis pour les accès piétons. Chaque programme est
distribué sur le terrain et connecté à l'aide d'un chemin piéton.
Le tracé utilisé offre diverses promenades et crée différentes poches d'espace. Certains sont plantés d'herbe
à poser, certains avec des fleurs ou des buissons vivaces, et certains sont remplis de trottoirs liés à l’eau.
Une liste de programmes étendus : d'un espace de rassemblement assez grand pour accueillir les
évènements municipaux occasionnellement et des événements musicaux, une salle de sport en plein air,
une aire de jeux, un terrain de foot et une zone de vendeurs et des places assises et des îlots de plantation
offrant des retraites calmes et des espaces plus privés entre ces îles.
Notre placette est sans barrières architectoniques, comme les marches et les bordures, dans la partie sud ce
qui le rend accessible aux personnes ayant des besoins de mobilité variés.
L’aménagement d’une placette centrale
Page41
Figure 30 : Plan d’aménagement urbain
Source: l'auteur
Figure 29 : la 3d du projet urbain
Source: l'auteur
PROPOSITION
ARCHITECTURALE
Page 43
Toute ville urbaine doit répondre aux besoins et aux exigences de ses habitants dans un tissu suffisamment
riche représentant les fonctions essentielles de la vie urbaine et communautaire que l’homme doit
retrouver dans son environnement parmi les fonctions principales, on retrouve le commerce qui est depuis
des siècles l'axe des regroupement et de rencontres dans toutes les agglomérations humaines.
Le commerce fut l’une d’activité les plus ancienne de l’humanité après l’agriculture, à l’aube d’une
mondialisation accrue, les centres commerciaux s’imposent dans les champs visuels sociaux et urbains des
villes comme des lieux de rencontre d’échanges sociaux et surtout d’éponge absorbante des envies de
surconsommation de l’homme du XXIe siècle.
L’accroissement du développement technologique a créé un modèle d’homme moderne programmé à la
consommation qu’elle soit matérielle ou immatérielle qu’elle concerne des produits ou des services. En
somme, l’homme du XXIe siècle est devenu une machine à consommer et l’assume comme un réflexe
ancré dans ses nouvelles mœurs sociales.
Cette consommation dans les villes s’est vue abritée dans de grands espaces ouverts et visible considérés
comme les centres de gravité de ces mœurs contemporaines que sont ,(Centres commerciaux). Ces
derniers s’imposent alors comme le lieu de consommation le plus privilégié dans le paysage urbain
mondial. La grande distribution s’implante et fleurit aux quatre coins du monde où l’on assiste à la
disparition graduelle des petits commerces traditionnels face à ces monstres de l’achat et de la
consommation. Chaque implantation de ce type d’équipement représente une opportunité de
redynamisation des tissus urbains des villes et de leurs images.
La ville représente un lieu d’échange et de travail, elle est donc un enjeu de pouvoir et d’économie, et ce
sont les commerces qui la transfèrent à un espace de vie et de sociabilité. D'ailleurs, depuis toujours, la
ville et le commerce sont deux phénomènes indissociables. Il est l’une des activités les plus importantes
parmi les activités des civilisations humaines, son évolution est liée à l’évolution des espaces
commerciaux.
L’architecture de ces espaces (architecture commerciale) bien qu’elle y fut toujours présente, elle n’était
cependant pas prise en considération soit lors de la conception ou dans la recherche académique et ce
jusqu’au 20 Emme siècle, ou L’espace commercial a évolué, il est passé d’un simple espace spontané et
parfois ouvert, à un espace divisé et très sophistiqué qui tente d’imiter les espaces publics de la ville. Les
espaces commerciaux aujourd’hui ne sont pas seulement des espaces dédiés au commerce, mais dès la fin
du XX siècle, ils se sont devenus des espaces de loisirs qui ont dépassé leurs limites spatiales et
fonctionnelles pour être l’un des sensibles contributeurs dans l’aménagement et la planification urbaine.
VIII.Projet architectural:
8.1 / Thématique:
Page 44
Ils organisent leurs environnements et réorganisent le devenir de la ville, ils sont aussi les lieux d’une
sociabilité et le miroir qui reflète constamment l’évolution de la société. Par ailleurs, les centres
commerciaux sont aujourd’hui omniprésents et occupent une place importante dans la vie quotidienne.
8.2/Objectifs :
Le projet va permettre de renforcer la centralité de notre centre tout en dessinant la relation entre le
parcours structurant centralisant (la rue de Belouzdad) et la placette centrale jusqu’au jardin d’essai à
travers sa conception.
- Créer un équipement de repère pour attirer le flux au centre-ville créé
- Redynamiser l’activité commerciale à EL hamma qui est jusqu’alors mal organisée et cantonnée aux
magasins et autres boutiques ou étalée aussi dans des marchés généralement illicites.
- Compléter les activités commerciales manquantes à l’échelle du quartier et de la ville tout en offrant
des espaces de rassemblement, d’échange et de détente au habitant
- Profiter de la centralité de Belouzdad qui a un très grand rôle à jouer ; il permettre d'offrir des
marchandises et des services d'une espère et d'une qualité impossible à obtenir ailleurs : c'est le rôle
essentiel d'un parcours structurant centralisant en matière de commerce et de sa prospérité.
Page 45
8.3 /recherche thématique
• Définition d’un Centre commercial :
Un centre commercial, shopping center ou mall en anglais, est une galerie marchande qui abrite un nombre
important de magasins de différentes enseignes et souvent un hypermarché, dont l'attractivité alimente en
consommateurs ces magasins.
Un centre commercial est destiné à rendre les moments de shopping agréables pour les visiteurs. C'est
pourquoi il offre généralement une série de services gratuits (parking, chariots d'achat, paniers) ou payants
(Photomatons, photocopieurs, etc.), et parfois des attractions (manèges ou jeux pour enfants, animations
musicales, foires, etc.).
Définition selon la loi d'orientation du commerce et de l'artisanat du 27 décembre 1973:
Groupement de plusieurs magasins de détail implantés en un même lieu et constituant une unité économique
au regard de leur conception générale ou en raison des conditions communes d’exploitation.
• Classification des centres commerciaux :
Un centre commercial se définit comme un ensemble d’au moins 20 magasins et services totalisant une surfac
commerciale utile (dite surface GLA) minimale de 5 000 m2, conçu, réalisé et géré comme une entité.
La classification des centres commerciaux est faite selon deux critères fondamentaux qui sont la localisation e
la taille: Selon la localisation:
Les centres commerciaux urbains Les centres commerciaux périphériques
Ils sont implantés dans des tissus urbains et
bénéficiant d’une bonne desserte par transport
commun, leur superficie varie de 5 000 à 20 000
m², et réunissent une vingtaine de magasins et de
services : ils prennent parfois la forme de galerie
dans lesquelle les boutiques se rangent le long
d’une rue couverte ; leur parking est souterrain. Le
rôle majeur de ces centres est de structurer ou de
renforcer un pôle urbain.
Ils sont implantés généralement à la périphérie de
la ville dans les agglomérations, leurs surfaces de
vente s’étendent de 40 000 à 100 000 m². Bien
équipés, ils proposent presque tous les services
d’un centre-ville : le supermarché d’alimentation,
les magasins spécialisés, les services, les
restaurants et les cinémas. Ils ont un avantage
majeur supplémentaire
Kulturbau and mall , Berlin Parenthesis Complex
Figure 31 :classification des centre commerciaux selon la localization
Source: l'auteur
Page 46
Selon la taille :
Les Centres Commerciaux
Super Régionaux
Leur surface GLA est
supérieure à 80 000 m² et ils
totalisent au moins 150
magasins et services.
Belle Epine, France
Les Centres Commerciaux
Régionaux
Cap 3000 Nice France
Leur surface GLA est
supérieure à 40 000 m2 et ils
totalisent au moins 80
magasins et services.
Les Grands Centres
Commerciaux
Croix Dampierre; France
Leur surface GLA est
supérieure à 20 000 m2 et ils
totalisent au moins 40
magasins et services.
Fleur d'Eau, Angers France Usine Center France
Les Petits Centres
Commerciaux
Leur surface GLA est
supérieure à 5 000 m2 et ils
totalisent au moins 20
magasins et services.
Les Centres Commerciaux à
thème
Ce sont des centres
commerciaux spécialisés, par
exemple dans l’équipement de
la maison ou les boutiques de
fabricants.
L’échange
Les activités qui prennent en
charge cette entité sont des
activités destinées à faciliter les
contacts
administratifs
commerciales,
économiques,
et les activités
comme les
agences bancaires, les bureaux
de transitaires
Détente et loisir
Le loisir est une activité qui
apporte des satisfactions, ses
objectifs sont d'assurer un
équilibre psychologique et
physique. Il doit être accessible
à tous.
Accueil
Représente l'espace où se fait le
premier contact entre l'usager et
l'équipement, c'est donc un espace
d'articulation, comme les halls
d'accueil et les cours centrales
Vente
Gestion logistique
location,
La fonction travail comporte:
A /La gestion: tout ce qui concerne la gestion
administrative de l'équipement (décision, exécution,
facturation, coordination et organisation)
B /La logistique: c'est une activité qui permet l'entretient des biens
matériels
• l’organigramme fonctionnel d’un centre commercial :
Figure 33 : l’organigramme fonctionnel d ’un centre commercial
Source: l'auteur
Figure 32 :classification des centre commerciaux selon la taiille
Page 47
• Exemple d’un centre commercial :
Pour une meilleure définition des espaces, des activités et du programme , une analyse d’exemples a été
menée.
• Exemple d’un centre commercial :
Forum Gdansk est une nouvelle destination de shopping moderne, située dans le centre-ville de Gdansk.
Forum Gdansk combine une grande variété d'espaces commerciaux, de loisirs, culturels et gastronomiques.
La conception prévoit également une nouvelle plaque tournante des transports en commun et de nombreux
espaces publics verts. Forum Gdansk est un chef-d'œuvre de conception, d'ingénierie et de gestion de l'eau, il
comprend une plate-forme ferroviaire souterraine, le canal Radunia a été restauré dans son état d'origine.
Figure 34 :Forum Gdansk
Source: l'auteur
Forum comprend 62 000 m2 GLA pour le commerce, un cinéma multi-écrans, des équipements de loisirs,
des restaurants et 1 100 places de parking.Forum Gdansk a été conçu pour revitaliser les zones historiques
des anciens marchés de la vieille ville (Targ Sienny et Targ Rakowy) en combinant le programme de vente
au détail avec des espaces publics de haute qualité et des infrastructures modernes.Le Forum est situé dans
un lieu lié à l'histoire commerciale de Gdansk. Auparavant, la zone était sillonnée de voies ferrées et
parsemée de bâtiments restants de Gildia, un centre commercial construit dans les années 90. . Le
développement a donné une nouvelle vie aux environs du Forum et a exprimé la tradition commerciale de la
ville.
Le Forum Gdańsk comprend un hôtel de caractère et le centre multifonctionnel du patrimoine de Gdansk. Le
centre dispose d'une nouvelle plaque tournante des transports en commun et est situé à côté de la gare
principale, de la vieille ville et des principaux bâtiments municipaux.
Le Forum est un lieu où l'espace public façonne l'espace commercial, et non l'inverse. Cela fait du Forum
Gdansk un projet unique au niveau européen. Son architecture se distingue par son design moderne, qui se
fond dans la tradition de la ville commerciale. Situé à proximité de la vieille ville de Gdansk, le projet est
Page48
unique en raison de solutions d'ingénierie complexes assurant la couverture des voies ferrées adjacentes et
l'intégration du canal fluvial existant. L'intégration des voies ferrées dans la structure du centre a permis de
récupérer plus de 1,5 hectare de terrain utilisable. Les berges du canal de Radunia ont également été
revitalisées et recouvertes d'une verrière, créant un passage piéton entre le centre-ville et le nœud des
transports en commun.
Le Forum Gdansk est stratégiquement situé dans le quartier de Tri-City : à côté de la gare de Gdansk
Glowny, de la vieille ville historique et des principaux bâtiments municipaux, ce n'est pas seulement une
célèbre destination de shopping - il est devenu le nouveau centre de la vie publique et culturelle.
Figure 35 : Forum Gdansk
Source: l'auteur
Figure 35 : L'espace extérieur du Forum Gdansk
Source: l'auteur
• Programme : Page 49
Entité Espace N Surface Exigences
Hall d’accueil
- réception
1 éclairage naturel, circulation fluide , desk de
réception visible à partir de l’entrée,
espace d’attente avec mobilier confortable
sanitaires 4 29m² accessible et facilement identifiable.
Bureau du directeur 1 25m² mobilier confortable, panneaux
amovibles/translucides , isolation
acoustique, connexion visuelle avec les
autres espaces
Secrétariat 1 20 m²
Bureau des
ressources humaines
1 20m² mobilier confortable, panneaux
amovibles/translucides , isolation
acoustique, connexion visuelle avec les
autres espaces
Bureau de gestion et
de comptabilité
1 20m² mobilier confortable, panneaux
amovibles/translucides , isolation
acoustique, connexion visuelle avec les
autres espaces
Des bureaux 2 16m² mobilier confortable, panneaux
amovibles/translucides , isolation
acoustique, connexion visuelle avec les
autres espaces
archives 1 5 m² espace sécurisé, faible éclairage, accessible
uniquement au personnel
Salle de réunion 1 35m² écran de projection, isolation acoustique,
éclairage artificiel.
Bowling 1 400 m² - Un bon éclairage
- Aménagement adéquat.
Billard 1 140 M² - Un bon éclairage
- Aménagement adéquat.
Jeux de société 1 75m² - Un bon éclairage
- Aménagement adéquat.
Espace d’exposition 1 400m²
Page 50
Salle de jeux 1 170 m² -Isolation acoustique
-Eclairage artificiel
-Aération avec des gaines
-Installation coupe feu
-Fluidité de circulation
Salle de sport 1 300m² -Isolation acoustique
-Eclairage artificiel
-Aération avec des gaines
-Installation coupe feu
-Fluidité de circulation
-Revêtements du sol avec tapis
-Confort thermique
Salle de cinéma 1 500 m² -Effet d’éclairage pour cinéma
-Confort acoustique
-Confort thermique
-Visibilité (pente)
-Coupe feu et évacuation rapide
Espace jeux pour
enfants
1 105 m²
Salle de Squash 1 125m² un terrain de jeu entièrement entouré de murs
et éventuellement de paroi(s) de verre pour
permettre la présence de spectateurs.
Restaurant 6 115 m² - Un bon éclairage naturel et artificiel.
- Une bonne aération.
-Séparation entre espace propre et espace de
service.
Le restaurant doit être en relation avec
l’espace de détente et loisirs, l’exposition et le
commerce.
Cafeteria 8 50-70 m² - Un bon éclairage et une bonne aération
(ventilation et climatisation).
- Aménagement adéquat.
Fast Food 8 50-70 m² -Un bon éclairage et une bonne aération
(ventilation et climatisation).
- Aménagement adéquat.
Salon de thé 1 70 m² -Un bon éclairage et une bonne aération
(ventilation et climatisation).
- Aménagement adéquat.
Crémerie 3 50m² -Vitrines réfrigérées.
confiserie 3 50m²
cuisine 6 50m² - Un bon éclairage et une bonne aération
(ventilation et climatisation).
Page 51
Des agences:
d’assurance
de voyage
immobilière
postale
publicitaire
bancaire de
marketing
événementielle
d’assurance
8 70-105 m²
-Aération naturelle et artificielle
éclairage naturelle et artificielle
-Accessibilité a partir de l’unité
commerciale
-Transparence
-Visibilité
-Proche des issus de secourt
Des boutiques de
prêt à porte
Des boutique de
lux
bijouterie
17
6
1
70 -105m²
70 -105m²
70 m²
-Accessibilité a partir de l’espace de
circulation de l’unité de commerce
-Eclairage artificiel
-Aération avec des gaines
-Transparences
-Attraction et repérage
-installation coupe-feu
Pharmacie
Cosmétique
librairie
Fleuriste
Boutique d’artisanat
Horlogerie /
Lunetterie
1
1
1
1
1
1
1
70 m²
70 m²
70 m²
70 m²
70 m²
70 m²
70 m²
-Accessibilité a partir de l’espace de
circulation de l’unité de commerce
-Aménagement qui permet de repéré lés
médicaments et les produit
--Eclairage artificiel
-Aération avec des gaines
-Confort thermique
Salon de coiffure
homme /femme
1 140 m² -Accessibilité a partir de la partie
commercé(le parcoure )
Studio de
photographie
1 70 m² -Eclairage artificiel uniquement
Magasin
électroménagers
1 70 m² Accessibilité a partir de la partie commercé
(parcoure)
Vent meubles 1 500 m² Accessibilité a partir de la partie commercé
(parcoure)
Mobilier de bureaux 195 m² Accessibilité a partir de la partie commercé
(parcoure)
Matérielle
informatiques
1 130 m² -Accessibilité à partir de la partie
commercée (parcoure)
-Eclairage artificiel
Matérielle de sport 1 170 m² -Accessibilité a partir de la
partie commercé (le parcoure)
Instrument de
musique
1 70 m² -Accessibilité a partir de la
partie commercé (le parcoure)
Page 52
8.4 /Esquisse architecturale
• Genèse du volume:
Le recul et l’alignement : il s’agit de créer un
retrait par rapport aux quatre côtés de la parcelle et
l’Alignement par rapport aux limites du terrain
pour assurer l’articulation avec l’environnement
immédiat ce qui permet de définir les parois du
projet, tout en gardant la forme du terrain.
Monter en hauteur : en respectant les gabarits de
notre site notre projet a un gabarit de R+2 à R+3
Soustraction :soustraire pour créer le passages
urbains , des terrasse et l’atrium.
Resultat :notre Rdc urbain est en continuité avec
l’espace public et qui assure l’articulation de la rue
Belouzdad avec la placette central à travers des
gradins et une placette secondaire aménagé
Imbrication: afin d’offrir au volume centrale
des balcons en déniée étage donnant
directement sur la rue de Belouzdad afin du
profiter de la vue sur les monuments historique
et les bois des arcades .
Source: l'auteur
Détente et loisir
Restauration
Administration et agences
Des grandes surfaces de
vente
Boutique de luxe +bijouterie et une cafeteria de
luxe
Page 53
Figure 36 : Principe de circulation du projet
Source: l'auteur
Figure 37 : organisation spatiale du projet
Source: l'auteur
• Circulation : • Dispatching :
Des boutiques
Commerce
Salle d’exposition
Parking
Stockage
Page 54
IX. Approche technique:
La conception du projet architectural nécessite l’interaction de trois facteurs : forme, fonction et
technique. Aujourd’hui, la technique ne se limite plus à assurer la stabilité, elle devient un élément de
composition et de création formelle. L`objectif, recherché dans cette phase, est celui d’exploiter les
possibilités techniques et les subordonner à la forme qu`on veut obtenir.
Problématique
Quelles dispositions techniques et constructives susceptibles de répondre aux exigences formelles et
fonctionnelles du projet tout en assurant la sécurité des usagers dans les cas les plus défavorables (séisme
et incendie)?
1. / Choix du système constructif:
Le choix du système structurel est lié à la nature des espaces et à d’autres considérations notre
équipement exige une structure qui assure sa vocation, etc.). Notre équipement exige une structure qui
assure sa vocation, avec un maximum de portée. Les objectifs thématiques et programmatiques nous ont
donc orientés dans notre projet à une structure métallique.
Structure métallique :
2. / Structure métallique :
La structure métallique est utilisée pour répondre à des exigences fonctionnelles, dégagement de grands
espaces, car elle s’adapte aussi parfaitement aux grands projets à caractère évolutif et technologique
contemporain de l’architecture et assure les différents avantages :
- Considération d’ordre esthétique et pratique. - Facilité de montage, démontage et de la restauration. -
Flexibilité des espaces. - Légèreté de la structure. - Retombées réduites aux grandes portées. - Bon
comportement en cas de séisme
o Poteaux métalliques :
Les poteaux utilisés pour notre projet sont les poutrelles aciers HEB à ailes larges qui sont aptes à recevoir
des charges importantes et en forces transversales, car elles présentent une bonne résistance à la torsion.
Ils seront traités contre la corrosion par une peinture antirouille à l’usine et ils seront protégés contre le feu
avec des panneaux coupe-feu en plâtre.
Pour obtenir un effet esthétique, un autre type de profilés CHS est utilisé dans les espaces de circulation
les Profilés creux circulaires , leur résistance et leur durabilité en font un excellent choix pour la
construction. Ils peuvent être utilisés pour créer des designs attrayants, ajoutant une touche de
sophistication.
Page 55
o Poutres métalliques :
Nous avons prévu au niveau du bloc central des poutres alvéolaires, ou ajourées dont l'âme est découpée
en cercle ou en hexagones, elles sont reconstituées par soudage, ceci permet d'alléger le poids et surtout de
faciliter le passage des câbles, des gaines et des fluides dans la hauteur de la poutre ( dans notre cas less
gaines des restaurants ). Elles sont préfabriquées sur commande en usine, elles peuvent atteindre des
portées importantes afin de dégager l’espace et d'avoir un plan libre sans poteaux intermédiaires. Elles
sont protégées par faux plafond traité, une composition résistante au feu.
(dans les deux sens pour éviter la différence de rigidité). Elles sont protégées par faux plafond traité, une
composition résistante au feu.
Pour les deux autres volume nous avons opté pour des poutres reconstituées soudées (PRS):À partir de
tôle ou de plaques, on peut obtenir des poutres symétriques ou dissymétriques. En soudant les pièces à
savoir les ailes et l'âme les unes aux autres. En fonction de la portée ; quand la portée augmente la hauteur
de poutre nécessaire devient importante ces poutres sont couramment utilisées pour des profils dont la
hauteur est supérieure a 400 mm.
300mm
500mm
20mm
30mm
Elles ont une portée (8 à 20 m) et un hauteur de( 1/10 à
1/30)
Figure 41 : poutres reconstituées soudées (PRS)
Elles ont une portée (10 à 40 m) et un hauteur de( 1/18
à 1/25)
Figure 40 : poutres alvéolaires
Figure 38 :profilé HEB
Figure 39 :profilés CHS
Page 56
o Plancher collaborant
Le plancher collaborant, encore appelé plancher mixte, est un plancher qui est constitué de béton et de tôle
d’acier nervuré, les tôles profilées ont un rôle d’armature et de coffrage, ce type de plancher assure une
liaison mécanique entre les poutres métalliques et la dalle en béton. Le choix de ce type de plancher est
dicté par
- Des portées supérieures à 6 m, donc on élimine les planchers à corps creux.
- La facilite de la mise en œuvre.
- la capacité de s’étendre sur des grandes portées.
-Sa grande résistance aux charges ainsi qu’à son rôle de contreventement horizontal dans l’ossature du
bâtiment
-Il, travaille au contreventement horizontal.
Figure 43 :palle de stabilité choisi
Figure 42 :plancher collaborant
o Contreventement :
Afin de stabiliser de rigidifier notre structure nous avons opté pour un type de palle de stabilité suivant
Page 57
9.4 / La 3d de la structure:
9.3 / La trame structurelle :
Figure 45 :la 3d de la structure
Figure 44 :La trame structurelle
DOSSIER
GRAPHIQUE
Plan
sous
sol
2
/
ech
:
500
Plan
sous
sol
1
/
ech
:
500
Plan
RDC
/
ech
:
500
Plan
R+1
/
ech
:
500
Plan
R+2
/
ech
:
500
Plan
R+3
/
ech
:
500
• . - Photo de Grotte de Cervantes, Alger—Tripadvisor. (s. d.). Consulté 28 janvier 2023, à l’adresse
https://www.tripadvisor.fr/LocationPhotoDirectLink-g293718-d3462029-i50015932-Grotte_de_Cervantes-
Algiers_Algiers_Province.html
• 101ème Conférence—Point 2. (s. d.). Consulté 19 février 2023, à l’adresse http://archive.ipu.org/conf-f/101-2.htm
• Alger et ses environs, d’après les levés de précision du Service géographique de l’Armée, mis à jour par le Bureau topographique du
19e corps... | Gallica. (s. d.). Consulté 27 janvier 2023, à l’adresse
https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b532098126/f1.item.zoom?fbclid=IwAR1RyOL1QzD-
jyHIsO6qOH9pif0Srn6gOU9lNMuCrdtIfSijPPnLdwyP3co
• Alger_1960_plan_gandini.jpg (Image JPEG, 3507 × 5521 pixels)—Redimensionnée (12%). (s. d.). Consulté 27 janvier 2023, à
l’adresse http://alger-roi.fr/Alger/plans/images/Alger_1960_plan_gandini.jpg?fbclid=IwAR16cl-3E-
_JjYyCvLT2EoJqwt8fu68R1ckkpRmHCQyPJgrH2vOYym_-Wjw
• Analyse Centre Commercial. (s. d.). calameo.com. Consulté 27 avril 2023, à l’adresse
https://www.calameo.com/read/0008998692eb1bf759774
• Articles Abdelmadjid Meskoud Alger | vitaminedz. (s. d.). Consulté 23 juillet 2023, à l’adresse
https://www.vitaminedz.com/fr/Alger/abdelmadjid-meskoud-16143-Articles-1.html
• Biographie d’Abdelmadjid Meskoud Alger—MUSIQUE Abdelmadjid Meskoud | vitaminedz. (s. d.). Consulté 28 janvier 2023, à
l’adresse https://www.vitaminedz.com/fr/Algerie/biographie-d-abdelmadjid-meskoud-32705-Articles-16-16143-1.html
• Biographie de Mohamed BELOUIZDAD Alger—PERSONNAGES Mohamed BELOUIZDAD | vitaminedz. (s. d.). Consulté 28 janvier
2023, à l’adresse https://www.vitaminedz.com/fr/Alger/biographie-de-mohamed-belouizdad-55505-Articles-16-16217-1.html
• Carte du territoire d’Alger dressée au Dépôt général de la guerre... / Sous la direction de M. le lieutenant général Pelet, d’après les
levés de MM. Les officiers d’Etat-major employés à l’armée d’Afrique... | Gallica. (s. d.). Consulté 27 janvier 2023, à l’adresse
https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b531797152/f1.item.zoom?fbclid=IwAR3dBtJCNiBeoqQKcNzCicQE0s3djL_JUPWrooZTqzPSjr
9Uf4dRVcci-L4
• CRB: Boulakhoua, “Le CRB ne se refuse pas”—Algerie360. (s. d.-a). Consulté 28 janvier 2023, à l’adresse
https://www.algerie360.com/crb-boulakhoua-le-crb-ne-se-refuse-pas/
• CRB: Boulakhoua, “Le CRB ne se refuse pas”—Algerie360. (s. d.-b). Consulté 23 juillet 2023, à l’adresse
https://www.algerie360.com/crb-boulakhoua-le-crb-ne-se-refuse-pas/
• CRB : Décès du célèbre supporter du CRB Hacène Dehimi, alias Yamaha—Sports : Liberté. (s. d.). Consulté 28 janvier 2023, à
l’adresse https://www.liberte-algerie.com/sports/deces-du-celebre-supporter-du-crb-hacene-dehimi-alias-yamaha-370095
• La légende Hacène Lalmas, première star de l’après-indépendance. (s. d.-a). Consulté 28 janvier 2023, à l’adresse
https://lagazettedufennec.com/legende-hacene-lalmas-premiere-star-de-lapres-independance/
• La légende Hacène Lalmas, première star de l’après-indépendance. (s. d.-b). Consulté 23 juillet 2023, à l’adresse
https://lagazettedufennec.com/legende-hacene-lalmas-premiere-star-de-lapres-independance/
• Le rendez-vous manqué – Vivre à Belcourt. (s. d.). Consulté 28 janvier 2023, à l’adresse https://belcourtois.com/index.php/projet/le-
rendez-vous-manque/
• Les 3 types de commerces : Définition, exemples et avantages. (s. d.). appvizer.fr. Consulté 27 avril 2023, à l’adresse
https://www.appvizer.fr/magazine/biens/commerce-detail/les-types-de-commerce
• Mohamed Belouizdad : Le « premier » des chefs et âme de l’OS - Histoire : EL Moudjahid. (s. d.-a). Consulté 23 juillet 2023, à
l’adresse https://www.elmoudjahid.dz/fr/histoire/mohamed-belouizdad-le-premier-des-chefs-et-ame-de-l-os-178557
• Mohamed Belouizdad : Le « premier » des chefs et âme de l’OS - Histoire : EL Moudjahid. (s. d.-b). Consulté 23 juillet 2023, à
l’adresse https://www.elmoudjahid.dz/fr/histoire/mohamed-belouizdad-le-premier-des-chefs-et-ame-de-l-os-178557
• Pelet, J.-J.-G. (1777-1858) C. (1834). Carte du territoire d’Alger dressée au Dépôt général de la guerre... / Sous la direction de M. le
lieutenant général Pelet, d’après les levés de MM. Les officiers d’Etat-major employés à l’armée d’Afrique... Gallica.
https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b531797152
• Plan d’Alger (1950). (s. d.). Consulté 22 juillet 2023, à l’adresse http://www.lestizis.fr/Cartes-Plans/slides/Plan-Alger-Small.html
• Plan d’Alger-Mustapha en 1911. (s. d.). Consulté 22 juillet 2023, à l’adresse http://www.lestizis.fr/Cartes-Plans/slides/Alger-
Mustapha-1911-Small.html
• Plansalger. (s. d.). Consulté 27 janvier 2023, à l’adresse http://diaressaada.alger.free.fr/e-plans/plansalger.html
• Recherche thématique sur Les centres commerciaux. (2018, novembre 14). ArchiGuelma.
https://archiguelma.blogspot.com/2018/11/recherche-thematique-centres-commerciaux.html
BIOGRAPHIE
webographie
livres et documents
Benoun, M. (2008). Définitions du commerce et de la distribution.
CNERU. (2017). Raport du pos 64 belouizdad.
Dupont, P. (s. d.). Passage `` en caisses ’ ’ : Histoire, état des lieux et critiques des centres commerciaux.
Goudjil, D., & Debiane, S. (2020). El Hamma entre hier et aujourd’hui, quel trait d’union?
zahafi, I. A. (2022). Parcours et un centre d’interprétation LE FORMICARIUM. République algérienne
démocratique et populaire École Polytechnique d’Architecture et d’Urbanisme « Le Moudjahid Hocine Ait
Ahmed ».
MERCI

Contenu connexe

Tendances

Planification urbaine 04
Planification urbaine 04Planification urbaine 04
Planification urbaine 04Sami Sahli
 
Cours Projet urbain
Cours Projet  urbainCours Projet  urbain
Cours Projet urbain
k Marou
 
La rénovation urbaine
La rénovation urbaineLa rénovation urbaine
La rénovation urbaine
Yazid B
 
Des notions d'urbanisme.
Des notions d'urbanisme.Des notions d'urbanisme.
Des notions d'urbanisme.
Islem Mehimdet
 
Technologie et aménagements urbains parasismiques pour une meilleure résilien...
Technologie et aménagements urbains parasismiques pour une meilleure résilien...Technologie et aménagements urbains parasismiques pour une meilleure résilien...
Technologie et aménagements urbains parasismiques pour une meilleure résilien...
LyndaAdjout
 
Centralité urbaine 01
Centralité urbaine 01Centralité urbaine 01
Centralité urbaine 01Sami Sahli
 
Chapitre 4 ville resiliente
 Chapitre 4 ville resiliente Chapitre 4 ville resiliente
Chapitre 4 ville resiliente
Isam Shahrour
 
Projet urbain 05
Projet urbain 05Projet urbain 05
Projet urbain 05Sami Sahli
 
Plan Stratégique de Développement de Sousse_Résumé Exécutif_V1
Plan Stratégique de Développement de Sousse_Résumé Exécutif_V1Plan Stratégique de Développement de Sousse_Résumé Exécutif_V1
Plan Stratégique de Développement de Sousse_Résumé Exécutif_V1
Stratégie de Développement de la Ville de Sousse
 
Armature urbaine 01
Armature urbaine 01Armature urbaine 01
Armature urbaine 01Sami Sahli
 
393768800-Cours-Urbanisme.ppt
393768800-Cours-Urbanisme.ppt393768800-Cours-Urbanisme.ppt
393768800-Cours-Urbanisme.ppt
NesrineEllouze4
 
PLAN D’AMENAGEMENT ET DE RESTRUCTURATION
PLAN D’AMENAGEMENT ET DE RESTRUCTURATION PLAN D’AMENAGEMENT ET DE RESTRUCTURATION
PLAN D’AMENAGEMENT ET DE RESTRUCTURATION sabouni21
 
Le Pilotage De La Rénovation Urbaine à Fort De France
Le Pilotage De La Rénovation Urbaine à Fort De FranceLe Pilotage De La Rénovation Urbaine à Fort De France
Le Pilotage De La Rénovation Urbaine à Fort De Francelafontaine
 
C.c.a.g
C.c.a.gC.c.a.g
C.c.a.g
Maher Younes
 
Projet urbain
Projet urbainProjet urbain
Projet urbain
Sami Sahli
 
Sdvs rapport pré diagnostic urbanisme vf
Sdvs rapport pré diagnostic urbanisme vfSdvs rapport pré diagnostic urbanisme vf
Sdvs rapport pré diagnostic urbanisme vf
Stratégie de Développement de la Ville de Sousse
 
recherche thématique sur les banques avec des exemples
recherche thématique sur les banques avec des exemples recherche thématique sur les banques avec des exemples
recherche thématique sur les banques avec des exemples
laroui fahed
 
Cours n 05: la planification urbaine durable
Cours n 05: la planification urbaine durableCours n 05: la planification urbaine durable
Cours n 05: la planification urbaine durable
Archi Guelma
 

Tendances (20)

Planification urbaine 04
Planification urbaine 04Planification urbaine 04
Planification urbaine 04
 
Cours Projet urbain
Cours Projet  urbainCours Projet  urbain
Cours Projet urbain
 
La rénovation urbaine
La rénovation urbaineLa rénovation urbaine
La rénovation urbaine
 
Des notions d'urbanisme.
Des notions d'urbanisme.Des notions d'urbanisme.
Des notions d'urbanisme.
 
Technologie et aménagements urbains parasismiques pour une meilleure résilien...
Technologie et aménagements urbains parasismiques pour une meilleure résilien...Technologie et aménagements urbains parasismiques pour une meilleure résilien...
Technologie et aménagements urbains parasismiques pour une meilleure résilien...
 
Centralité urbaine 01
Centralité urbaine 01Centralité urbaine 01
Centralité urbaine 01
 
Chapitre 4 ville resiliente
 Chapitre 4 ville resiliente Chapitre 4 ville resiliente
Chapitre 4 ville resiliente
 
Projet urbain 05
Projet urbain 05Projet urbain 05
Projet urbain 05
 
Plan Stratégique de Développement de Sousse_Résumé Exécutif_V1
Plan Stratégique de Développement de Sousse_Résumé Exécutif_V1Plan Stratégique de Développement de Sousse_Résumé Exécutif_V1
Plan Stratégique de Développement de Sousse_Résumé Exécutif_V1
 
Projet urbain
Projet urbainProjet urbain
Projet urbain
 
Armature urbaine 01
Armature urbaine 01Armature urbaine 01
Armature urbaine 01
 
393768800-Cours-Urbanisme.ppt
393768800-Cours-Urbanisme.ppt393768800-Cours-Urbanisme.ppt
393768800-Cours-Urbanisme.ppt
 
PLAN D’AMENAGEMENT ET DE RESTRUCTURATION
PLAN D’AMENAGEMENT ET DE RESTRUCTURATION PLAN D’AMENAGEMENT ET DE RESTRUCTURATION
PLAN D’AMENAGEMENT ET DE RESTRUCTURATION
 
Le Pilotage De La Rénovation Urbaine à Fort De France
Le Pilotage De La Rénovation Urbaine à Fort De FranceLe Pilotage De La Rénovation Urbaine à Fort De France
Le Pilotage De La Rénovation Urbaine à Fort De France
 
C.c.a.g
C.c.a.gC.c.a.g
C.c.a.g
 
Projet urbain
Projet urbainProjet urbain
Projet urbain
 
Sdvs rapport pré diagnostic urbanisme vf
Sdvs rapport pré diagnostic urbanisme vfSdvs rapport pré diagnostic urbanisme vf
Sdvs rapport pré diagnostic urbanisme vf
 
Atelier projet urbain
Atelier  projet urbain Atelier  projet urbain
Atelier projet urbain
 
recherche thématique sur les banques avec des exemples
recherche thématique sur les banques avec des exemples recherche thématique sur les banques avec des exemples
recherche thématique sur les banques avec des exemples
 
Cours n 05: la planification urbaine durable
Cours n 05: la planification urbaine durableCours n 05: la planification urbaine durable
Cours n 05: la planification urbaine durable
 

Similaire à RAPPORT PFE Projet urbain: -«El-Hamma d'un quartier à une ville» -«La création du centre urbain de El Hamma» Projet architecturale: « un centre commercial »

La démarche design, un outil pour renouveler les processus de l’urbanisme
La démarche design, un outil pour renouveler les processus de l’urbanismeLa démarche design, un outil pour renouveler les processus de l’urbanisme
La démarche design, un outil pour renouveler les processus de l’urbanisme
Geoffrey Dorne
 
le projet urbain
le projet urbainle projet urbain
le projet urbain
imed boulouh
 
Présentation de l'édition 2010-2011 de l'Observatoire de la Ville
Présentation de l'édition 2010-2011 de l'Observatoire de la VillePrésentation de l'édition 2010-2011 de l'Observatoire de la Ville
Présentation de l'édition 2010-2011 de l'Observatoire de la Ville
Observatoire de la Ville
 
Repères pedagogiques en architecture
Repères pedagogiques en architectureRepères pedagogiques en architecture
Repères pedagogiques en architectureEricFreymond
 
Portfolio Marie Le Potier
Portfolio Marie Le PotierPortfolio Marie Le Potier
Portfolio Marie Le PotierMarie Le Pott
 
Mémoire de Master - APPORT DES PRATIQUES SOCIALES ET COLLABORATIVES DU WEB 2....
Mémoire de Master - APPORT DES PRATIQUES SOCIALES ET COLLABORATIVES DU WEB 2....Mémoire de Master - APPORT DES PRATIQUES SOCIALES ET COLLABORATIVES DU WEB 2....
Mémoire de Master - APPORT DES PRATIQUES SOCIALES ET COLLABORATIVES DU WEB 2....
Laurent Mathieu
 
Observatoire de la ville
Observatoire de la villeObservatoire de la ville
Observatoire de la villesp281062
 
Panerai final
Panerai finalPanerai final
Panerai final
naruto mek
 
coNsciences - Etudiants de l'université de Nantes
coNsciences - Etudiants de l'université de NantescoNsciences - Etudiants de l'université de Nantes
coNsciences - Etudiants de l'université de Nantes
ACoPeAsso
 
My architectural Portfolio
My architectural PortfolioMy architectural Portfolio
My architectural Portfolio
ilyasel
 
Projet culturel des Champs Libres, 2018-2022
Projet culturel des Champs Libres, 2018-2022Projet culturel des Champs Libres, 2018-2022
Projet culturel des Champs Libres, 2018-2022
rennesmetropole
 
Memoire Architecte Bastia Paul et Paola Navari
Memoire Architecte Bastia Paul et Paola NavariMemoire Architecte Bastia Paul et Paola Navari
Memoire Architecte Bastia Paul et Paola Navari
CreabDesign
 
Architecte Bastia Navari Memoire
Architecte Bastia Navari MemoireArchitecte Bastia Navari Memoire
Architecte Bastia Navari Memoire
ArchitecteBastia
 
Projet urbain 01
Projet urbain 01Projet urbain 01
Projet urbain 01Sami Sahli
 
PFE_rapport_de_presentation
PFE_rapport_de_presentationPFE_rapport_de_presentation
PFE_rapport_de_presentation
Elise Mathieu
 
Projet urbain 03
Projet urbain 03Projet urbain 03
Projet urbain 03Sami Sahli
 
Design urbain cours_introductif
Design urbain cours_introductifDesign urbain cours_introductif
Design urbain cours_introductif
Hana ben makhlouf
 

Similaire à RAPPORT PFE Projet urbain: -«El-Hamma d'un quartier à une ville» -«La création du centre urbain de El Hamma» Projet architecturale: « un centre commercial » (20)

La démarche design, un outil pour renouveler les processus de l’urbanisme
La démarche design, un outil pour renouveler les processus de l’urbanismeLa démarche design, un outil pour renouveler les processus de l’urbanisme
La démarche design, un outil pour renouveler les processus de l’urbanisme
 
Préambule 2
Préambule 2Préambule 2
Préambule 2
 
le projet urbain
le projet urbainle projet urbain
le projet urbain
 
01
0101
01
 
Présentation de l'édition 2010-2011 de l'Observatoire de la Ville
Présentation de l'édition 2010-2011 de l'Observatoire de la VillePrésentation de l'édition 2010-2011 de l'Observatoire de la Ville
Présentation de l'édition 2010-2011 de l'Observatoire de la Ville
 
Repères pedagogiques en architecture
Repères pedagogiques en architectureRepères pedagogiques en architecture
Repères pedagogiques en architecture
 
Portfolio Marie Le Potier
Portfolio Marie Le PotierPortfolio Marie Le Potier
Portfolio Marie Le Potier
 
Setec juin 09
Setec juin 09 Setec juin 09
Setec juin 09
 
Mémoire de Master - APPORT DES PRATIQUES SOCIALES ET COLLABORATIVES DU WEB 2....
Mémoire de Master - APPORT DES PRATIQUES SOCIALES ET COLLABORATIVES DU WEB 2....Mémoire de Master - APPORT DES PRATIQUES SOCIALES ET COLLABORATIVES DU WEB 2....
Mémoire de Master - APPORT DES PRATIQUES SOCIALES ET COLLABORATIVES DU WEB 2....
 
Observatoire de la ville
Observatoire de la villeObservatoire de la ville
Observatoire de la ville
 
Panerai final
Panerai finalPanerai final
Panerai final
 
coNsciences - Etudiants de l'université de Nantes
coNsciences - Etudiants de l'université de NantescoNsciences - Etudiants de l'université de Nantes
coNsciences - Etudiants de l'université de Nantes
 
My architectural Portfolio
My architectural PortfolioMy architectural Portfolio
My architectural Portfolio
 
Projet culturel des Champs Libres, 2018-2022
Projet culturel des Champs Libres, 2018-2022Projet culturel des Champs Libres, 2018-2022
Projet culturel des Champs Libres, 2018-2022
 
Memoire Architecte Bastia Paul et Paola Navari
Memoire Architecte Bastia Paul et Paola NavariMemoire Architecte Bastia Paul et Paola Navari
Memoire Architecte Bastia Paul et Paola Navari
 
Architecte Bastia Navari Memoire
Architecte Bastia Navari MemoireArchitecte Bastia Navari Memoire
Architecte Bastia Navari Memoire
 
Projet urbain 01
Projet urbain 01Projet urbain 01
Projet urbain 01
 
PFE_rapport_de_presentation
PFE_rapport_de_presentationPFE_rapport_de_presentation
PFE_rapport_de_presentation
 
Projet urbain 03
Projet urbain 03Projet urbain 03
Projet urbain 03
 
Design urbain cours_introductif
Design urbain cours_introductifDesign urbain cours_introductif
Design urbain cours_introductif
 

RAPPORT PFE Projet urbain: -«El-Hamma d'un quartier à une ville» -«La création du centre urbain de El Hamma» Projet architecturale: « un centre commercial »

  • 1. « El-Hamma d'un quartier à une ville» Djender massinissa 2022-2023 RAPPORT PFE UNIVERSITÉ D'ALGER 1 Départementd'architecture
  • 2. ‫ـال‬‫ـ‬‫ـ‬‫ش‬‫ـع‬‫ب‬‫ـی‬‫ـ‬‫ـ‬‫ة‬ ‫ةـــیطارقمیدــــال‬ ‫ةـــیرئازجـــال‬ ‫ةــیروھمجـال‬ ‫يـم‬ ‫ل‬ ‫ع‬ ‫ال‬ ‫ث‬ ‫ـ‬ ‫حبال‬ ‫و‬ ‫يال‬ ‫ع‬ ‫ال‬ ‫م‬ ‫ـ‬ ‫ی‬ ‫ل‬ ‫ع‬ ‫ت‬ ‫ال‬ ‫ةرازو‬ People’s Democratic Republic of Algeria Ministry of Higher Education and Scientific Research University ofAlgiers 1 Benyoucef BENKHEDDA FACULTE DES SCIENCES DEPARTEMENTD’ARCHITECTURE Rapport de projet fin d’étude en vue de l’obtention du diplôme de Master EnArchitecture Option : Habitat et politiques de la ville Projet urbain: -«El-Hamma d'un quartier à une ville» -«La création du centre urbain de El Hamma» Projet architecturale: « un centre commercial » Presentés Par : - Djender massinissa Encadrés par: -Mr Bougdal Kamel MAA. Département d’architecture UnivAlger 1 -Mr Tahari Habib MAA. Ecole polytechnique d’architecture et d’urbanisme Devant le jury composé de: -Mr Mouzali Mokhtar MAA. Département d’architecture UnivAlger 1 -MrAtik Tarek MAA. Institut d’architecture Blida Univ Blida -Mr Chaba Mohamed Lamine MAA. Département d’architecture UnivAlger 1 Année universitaire : 2022–2023
  • 3. Remerciement Avant tout, Dieu merci. Je tiens à exprimer ma profonde gratitude envers ma mère, pour son amour inconditionnel, son soutien constant et ses encouragements tout au long de ce parcours. Ses précieux conseils et sa présence rassurante ont été d'une importance capitale pour la réussite de ce mémoire. Je souhaite également exprimer ma reconnaissance envers mon père, pour sa confiance en mes capacités, ses encouragements sans faille et ses précieux conseils. Son dévouement m’a inspiré et motivé tout au long de cette aventure académique. Je tiens à exprimer ma profonde reconnaissance envers mes tantes bien-aimées pour leur soutien inébranlable, leur inspiration constante et leur bienveillance tout au long de cette aventure académique. Leur présence encourageante et leurs précieux conseils ont joué un rôle essentiel dans la réussite de cette année académique. Mes remerciements vont également à m sœur et mon frère, pour leur soutien inconditionnel, leur compréhension et leur encouragement constant. Leur présence dynamique et leur soutien moral ont été d'une importance capitale pour surmonter les défis et maintenir ma détermination tout au long de cette recherche. Je suis reconnaissant envers ma famille dans son ensemble pour avoir créé un environnement propice à mon développement académique. Leur soutien émotionnel, leurs encouragements constants et leur croyance en mes capacités ont été des piliers essentiels tout au long de cette expérience. DJENDER massinissa
  • 4. Sommaire Introduction…………………………………………….……..1-3 Approche de la lecture urbaine Définition / historique de l’approche…………………………..……5 Les concepts clés de l’approche…………………………………..…5 Hypothèses de l’approche………………………………………...…6 Le modèle théorique de Cannigia……………………………..……..6 Diagnostic urbain I- Situation géographique…………………………………….............8 II-Aperçu historique …………..………………………….................8-9 III-Délimitation-identification des aires d’étude et d’intervention…..10 3.1/ Les limites naturelles ……………………………...…………….10 3.2/ Les limites anthropiques ………………………………………...11 3.2.1/ Limites historiques……………………………………………..12 3.2.2/ Barrières artificielles ………..…………………………………13 3.2.3/ Le transit d’échelle supérieure……………………………….…14 3.3/ L’identification-classification des entités urbaines………….........15 3.4/ L’identification-classification des sous-entités urbaines……….…16 3.5/ Diagnostic ………………………………………………………..17 IV. La structuration urbain de chaque sous entité (quartier) ….………18 4.1/ Quartier1…………………………………….……………………19 4.2/ Quartier2…………………………………….……………………20 4.1/ Quartier3…………………………………….……………………21 4.1/ Quartier4…………………………………….……………………22 4.1/ Quartier5…………………………………….……………………23 V - Données complémentaires…………………………………………24 5.1/ Equipements……………………………………………………...25 5.2/ Habitat……………………………………………………………26 5. 3/ État du bâti……………………………………………………….27 5. 4/ Mobilité urbaine………………………………………………28-29 5. 5/ Potentialités et « valeurs patrimoniales »……………………..29-30 VI. Lecture-diagnostic urbains …………………………………………31 6.1/Plan de Structure Urbaine (Etat des lieux)………………………...31 6.2/ Schéma de Structure Urbaine (Diagnostic)……………………….31 6.3/ Diagnostic-Problématiques…………………………………….…32 6.4/ Stratégie d’intervention globale………………………………. 33-34
  • 5. Proposition urbaine VII. Projet urbain …………………………………..…………..……36 7.1 /Choix de la zone d’aménagement ……………………………...36 7.2 /Principes d’aménagement …………………………………...37-41 Projet architectural VIII. Projet architectural..……………………………………............43 8.1 / Thématique ……………..…………………………...................43 8.2/Objectifs …………...……………………………...…………….44 8.3 /recherche thématique ………………………………………..45-52 8.4 /Esquisse architecturale………………………………………….52 X. Approche technique………..…………………………………..…54 9.1 / Choix du système constructif ……………………………….…54 9.2 / Structure métallique ………………………….…………..........54 9.3 / La trame structurelle.…………………………………………..57 9.4 /La 3d de la structure…………………………….…………...…57 Dossier graphique Bibliographie
  • 6. Introduction : Depuis que l’homme est devenu « urbain », nombreux sont les tentatives/tentations d’imaginer, de concevoir, de bâtir la ville idéale. Toutes ces tentatives cherchaient essentiellement une harmonie entre les habitants, une bonne gouvernance et une répartition des activités. Notre démarche actuelle répond à d’autres motivations, certes, mais les préoccupations concernant la bonne gouvernance, d’harmonie entre les personnes (nous l’appellerons convivialité.), de diversité des activités constituent un héritage assumé des pensées et démarches historiques. Le point de départ contemporain est néanmoins tout autre. Il procède avant tout de la prise de conscience récente de l’inconscience qui a présidé depuis deux siècles au développement des villes avec son côté tentaculaire et gaspilleur d’espaces de plus en plus précieux, sa boulimie d’énergie, son peu d’attention à la qualité de vie des habitants. Constat et conviction se rejoignent dans une phrase lapidaire : « On ne peut pas continuer comme ça ». L’exurbanisation et le dogme du zonage qui gaspillent les espaces, le temps et imposent une mobilité essentiellement automobile et non désirée, les centres villes qui se vident le soir et s’insécurisent, les quartiers anciens qui se dégradent et concentrent une population paupérisée, l’énormes consommation d’énergie de bâtiments mal conçus, la juxtaposition de populations qui se côtoient sans se connaître vraiment, autant d’éléments qui nous amènent à remettre en question les conceptions urbaines classiques. Ainsi se pose la question de la réutilisation de l’ensemble des ressources urbanistiques dans les années (1960). Les centres historiques ont de nouveaux droits de citer, en occupant le centre des débats à travers des thèmes variés comme la “reconquête des centres anciens”, le “retour sur la ville” ou “construire la ville sur la ville”. Le tissu bâti existant recèle de nombreux potentiels de densification. « Comme le relève un rapport de la Communauté européenne, près de 80 % de la ville du futur peuvent être considérés comme déjà construits aujourd’hui ». La problématique posée alors en termes d’urgence de redéploiement de la production urbanistique et architecturale vers les structures urbaines préexistantes aux fins d’atténuer la consommation frénétique du sol et l’extension de la ville sur le territoire rural ; mets en avant la question de la nouvelle valeur d’usage, de la récupération et la réutilisation, en opposition au “renouveau urbain” assumé comme substitution des préexistences urbaines. C’est dans ce contexte-là qu’intervient notre atelier “Architecture en milieu urbain historique” où nous avons abordé des questions aussi diverses que varies, liées aux problématiques des centres historiques et à l’exercice du projet urbain et architectural. Page 1
  • 7. Page 2 Les problématiques qui en découlent, sur lesquelles sont appelés à se pencher les étudiants, ont trait de manière générale à : - La centralité urbaine, - L’intervention dans les tissus historiques, - L’intérêt que suscitent les abords pour les aires historiques classées où les possibilités d’exercice du projet sont limitées, - La discontinuité des entités morphologiques urbaines, - La relation centre historique / mer, etc. Le principe adopté au sein de l’atelier, consiste à toujours considérer le projet architectural non pas comme objet rapporté à la seule “assiette foncière” ou à une commande à satisfaire expressément ; principe présidant à l’élaboration des instruments d’urbanisme classiques ; mais comme l’émanation d’une approche historique, morphologique, typologique aux échelles confondues du territoire de référence, de la ville, du quartier et du bâti. Pour y parvenir la méthode de travail utilisée au sein de l’atelier,est l’approche typo morphologie processuelle; méthode s’érigeant comme référence dans les études portant sur la reconnaissance des ensembles historiques. C’est une approche processuelle qui considère toute édification comme conséquence d’un processus historique de formation et de transformation. L’approche typo morphologique postule que toute édification nouvelle, pour adhérer à son milieu physique et socioculturel, doit s’inscrire dans la continuité de ce processus. L’hypothèse qui fonde cette approche considère : « (…) L’organisation interne de l’environnement construit comme l’effet de son processus de formation ). Autrement dit, la structuration du territoire [de l’organisme urbain, du tissu et du type bâti] a lieu progressivement, par adjonctions successives d’éléments nouveaux et par occupation graduelle d’espaces supplémentaires, d’une manière telle que chaque étape prise en considération peut toujours être expliquée comme conséquence de l’état d’organisation précédent et comme matrice du prochain développement. Pour saisir l’ordre actuel qui sous-tend les formes de l’habitat, il convient donc d’en retracer la genèse. ». Cette hypothèse fait appel à deux postulats : « (…) Il n’y a pas de réalité non structurée ; et (…) la genèse des structures de l’habitat est une genèse logique, ou du moins logiquement reconstructive ». Pour notre projet de fin d’études, nous avons choisi d’intervenir sur El Hamma. Cet ensemble urbain qui se place à la fin de l’amphithéâtre de la baie d’Alger et qui se constituer d’une partie basse en scène et une autre en forme de gradins et des barrières avec un balcon tout en haut.
  • 8. Page 3 Pour notre projet de fin d’études, nous avons choisi d’intervenir sur El Hamma. Cet ensemble urbain qui se place à la fin de l’amphithéâtre de la baie d’Alger et qui se constituer d’une partie basse en scène et une autre en forme de gradins et des barrières avec un balcon tout en haut. Dans le but de faire un diagnostic urbain de El Hamma à travers lequel on estime obtenir à la fin un guide line pour nos interventions urbaines et qui nous mène vers l'élaboration d'une stratégie pertinente et oriente la prise de décision sur l'avenir de ce site. Le présent travail sera réalisé en trois phases : nous sommes dans l’obligation de commencer par l’identification de ses limites, car on ne peut pas comprendre une entité si on ne la délimite pas, quelle que soit cette entité : un bâtiment, un quartier, une ville, une région ou un pays, à partir de ces dernières l’entité va se structurer. Pour cela dans un premier temps, nous avons commencé par mettre en évidence les deux types de limites qui peuvent conditionner la délimitation-structuration d’El Hamma : les limites naturelles et les limites anthropiques ; dans un deuxième temps, on a identifié la nature et la configuration précise de chacune d'entités urbaines qui constituent notre aire d’étude ; dans un troisième temps et sur la base des résultats obtenus, on a établi un premier niveau de diagnostic urbain. La deuxième étape de notre travail s’agit de localiser et de prendre connaissance des polarités (portes urbaines), des centralités ponctuelles (centres urbains) et des parcours structurants et/ou centralisant, c’est-à-dire d’en faire la lecture urbaine et/ou architecturale. Cette lecture, qui est un moyen de diagnostic en même temps, concerne trois aspects distincts, complémentaires et indissociables : le contenu, le contenant et la topologie. Afin de compléter et d’actualiser la délimitation des entités urbaines préalablement identifiées, ainsi que d’actualiser leurs structures urbaines et d’affiner le diagnostic établi pour chacune des entités urbaines considérées, nous conclurons notre lecture urbaine par le recueil et la lecture de données complémentaires (Habitat, équipement, mobilité urbaine, état de bâti… ). Le diagnostic obtenu nous permettre la mise en place d’une stratégie d’action, suivie et complétée par un projet urbain, pour enfin aboutir à un projet architectural. Pour atteindre notre objectif, on a utilisé plusieurs moyens tels que : archive des cartes, plans, visites sur sites (relevé, photos et vidéos) , manipulation des logiciels informatiques de l’architecture, utilisation des plateformes open source telle que open street maps , google earth et google maps pour une meilleure lisibilité et maîtrise du terrain et en se basant aussi sur les documents et les outils d’urbanisme le POS et le PDAU et la lecture des différents rapports traitant le cas d’étude (la littérature scientifique)
  • 9. APPROCHE DE LA LECTURE URBAINE
  • 10. L’approche de la lecture urbaine : la lecture urbaine établie dans ce travail est développée à partir de deux approches la typo-morphologie et la typo-morphologie processuelle, mais bien plus cette dernière . C’est une approche pragmatique et opérationnelle qui permet de trouver très rapidement des solutions grâce au diagnostic établi . L’approche typo-morphologie processuelle : Elle une méthode d'analyse née dans l'école d'architecture italienne dans les années 1960.Cette approche a été fondée par Saverio Muratori (1910-1973), qui est considéré comme l'un des pionniers des recherches typo morphologiques sur la forme urbaine, qui est l'auteur de deux ouvrages sur l'analyse urbaine d'histoire opérationnelle pour Venise et Rome ainsi que le centre d'Études d' Histoire Urbaine à Rome. C'est le maître à penser de Aldo Rossi, Carlo Aymonino, Vittorio Gregotti, tandis que Gianfranco Caniggia,qui fut son élève ; est le diffuseur de cette approche auprès praticiens, publiant un livre sur la lecture de la ville en 1963. Cette approche fait la combinaison entre l'étude de la morphologie urbaine et la typologie architecturale, elle est apparue comme une réaction aux disciplines de la planification qui tentent de gérer la production l'abstraction de l'histoire du lieu. (la table rase.) L’approche typo-morphologique décrit la forme urbaine (morphologie) en se basant sur des classifications des édifices et espaces ouverts par type (typologie), elle révèle la structure physique et spatiale de la ville, et son évolution dans le temps. Cette approche est basée sur : La morphologie : étude de la forme urbaine dans son développement historique, à partir des éléments constituants (le site d’implantation, le plan de la ville, le tracé des voies ….). La typologie : analyse des caractères spécifiques des composants d’un ensemble ou d’un phénomène, pour les décrire et établir une classification. Le type : catégorie qui possède les mêmes caractéristiques urbanistiques et architecturales. La détermination de types se réalise par la recherche de coprésidence, d’invariants d’une part, et d’écarts et de variations d’autre part, dans les traits du bâti et de la forme urbaine. Processus typologique: le passage d’un type à un autre se fait par tâtonnement, et le passage entre les types coexiste. D’après Noppen 2008 : c’est un fonctionnement systémique de mise en place, d’assemblage et de mutation des typologies, révélé par l’analyse ; c’est la révélation du système d’opération de la structure du cadre bâti ou de l’environnement construit. Page5
  • 11. Les hypothèse de l’approche: L'hypothèse globale de Caniggia consiste à considérer l'organisation interne de l'environnement construit comme l'effet de son processus de formation, elle se repose sur deux postulats: • Il n'y a pas de réalité non-structure. • La genèse des structures de l'habitat est une genèse logique, ou du moins logiquement reconstructive. (Malfroy1986, 188) Le modèle théorique de Cannigia: Selon Cannigia chaque ville peut être projetée sur un modèle théorique qui permet de comprendre le processus de formation et de transformation de sa structure urbaine et permet aussi d'établir des diagnostics afin d'identifier les dysfonctionnements et pouvoir les résoudre Les éléments du modèle théorique: Le parcours périphérique, il s'agit de parcours qui permettre de contourner le tissu sans y accéder, il assure le transit à l'échelle supérieure, il a un caractère diviseur le parcours centralisant, il s'agit de parcours qui fait la relation entre deux polarités passant par une centralité ponctuelle, il se distingue par forte concentration l'activité commerciale. Il a un caractère unificateur. Page 6 Figure 1 : Le modèle théorique de la ville dans les condition parfaite. Source: (zahafi, 2022)
  • 12. LÉCTUR E DIAGNOST IC UR BAIN
  • 13. l'agglomération algéroise , caractérisée par tracé agricole, une plane agricole partagée A l'époque précoloniale, El Hamma était initialement une banlieue agricole de un en parcelles régulières et rectilignes avec des cours d’eau, ce tracé est la base de tracé urbain actuel et les deux axes majeurs à cette époque, délimitée par les deux axes la route de Constantine (actuellement Hassiba Ben Bouali) et la route de Laghouat (Mohammed Belouizdad) , occupée par des maisons de compagne et une batterie turque à l'emplacement de de l’arsenal. Page 8 I. Situation géographique: Notre site d'intervention se caractérise par sa situation centrale au niveau de la baie d’Alger, principalement dans la commune de Belouizdad. Administrativement, El Hamma est bordé par la commune d'El Madania au sud, la mer Méditerranée au nord, la commune d'Alger Centre à l'ouest, et la commune de Hussein Dey à l'est. II. Aperçu historique: • Vocation agricole ( avant 1830 ) : Figure 3:carte de El Hamma avant 1830 Source: l'auteur Figure 2:La situation de El Hamma Source: l'auteur • Vocation militaire ( 1830-1846 ): les barrières construites à cette époque ont profondément influencé la délimitation actuelle du site, parmi elles on cite : - L’arsenal ; structure militaire implantée en 1846 su l’emplacement de l’ancienne batterie turque. - La construction de l’hôpital militaire en 1954. - La présence d’un champ militaire accompagné d’un champ de manœuvre, l’arsenal et le jardin d’essai. - Le début d’aménagement du jardin d’essai
  • 14. Page 9 • Vocation résidentielle (1880-1962 ): Figure 4:carte de El Hamma entre 1830 et 1846 • Vocation industrielle ( 1846-1895 ) : Cette période est marquée par la création du chemin de fer et le début d’aménagement du port qui vont constituer des barrières physiques remarquables, le début de l’urbanisation durant cette période aux abords de l’arsenal et jardin d’essai par l’implantation d'activités industrielles Figure 5:carte de El Hamma entre 1846 et 1895 Source: l'auteur Figure 6:carte de El Hamma entre 1880 et 1962 Source: l'auteur - L'urbanisation et la densification du CDM par l'habitat collectif hlm - L'urbanisation totale entre l'arsenal et le jardin d'essai par des immeubles hbm - L'extension du port - L'implantation d'entrepôts le long de l'axe Hassiba Source: l'auteur
  • 15. Page 10 III. Délimitation-identification des aires d’étude et d’intervention: La délimitation-identification consiste dans un premier temps à mettre en évidence les deux types de limites qui peuvent conditionner la délimitation-structuration de « l´aire d´étude » : les limites naturelles et les limites anthropiques ; dans un deuxième temps, elle consiste à identifier la nature et la configuration précise de chacune de entités urbaines qui constituent l’aire d’étude ; dans un troisième temps, à établir un premier niveau de diagnostic urbain sur la base des résultats obtenus. établir sur la base des résultats obtenus , un premier niveau de diagnostic urbain. 1. / Les limites naturelles Dans chaque projet urbain ou architectural, le site représente le point de départ de ce dernier. Selon l’approche typo morphologique, le site est un empilement de données, qu'il faut simplifier pour le comprendre. Afin d'identifier les limites naturelles de notre site nous avons commencer par la mise en évidence de la structure morphologique du relief de notre site EL-Hamma-Belouizdad-1erMai (La compréhension de la structure morphologique du relief est l’étude et la simplification de plusieurs calques superposés ) : réseau des lignes de contour, réseau des lignes de ruissellement, réseau des lignes de crête, réseau des lignes de changement de pente, les barrières naturelles et les plateaux Sur la base de la carte de la structure morphologique du relief, nous avons pu délimiter notre zone d’étude comme suite : - Au nord, la première ligne de contour qui délimite notre site correspond à la ligne terre-mer. - Du côté ouest, une partie du ravin de la femme sauvage délimite notre site et correspond à la rue des Fusillés. - Une autre ligne de ruissellement qui aboutit à côté du Mustapha dans le côté est, correspond actuellement au boulevardALI MELLAH. - Une barrière naturelle sous le plateau du Monument des martyres qui s'étend jusqu'à la salle Harcha, avec une forte dénivelée qui représente une limite dans la partie haute. - Nous avons aussi la ligne de changement de pente séparant la partie plate et la partie accidentée superpose avec la rue Med Belouizded ex rue de Lyon. • Cependant, il faut également signaler la présence de plusieurs lignes de ruissellements et de crête secondaires, ce qui dicte des informations sur la structure urbaine existante ainsi que la logique d’implantation sur ce site.
  • 16. Page 11 Ravin de la femme sauvage Vue sur la falaise Vue sur la falaise Vue de la barrière naturelle Figure 7:Carte de la structure morphologique du relief. Source: l'auteur
  • 17. Page 12 3.2.1/ Limites historiques : Ce sont les limites artificielles marquées par l’histoire du site préexistantes avant l'existence de la ville actuelle et qui ont conditionné le processus de formation et de transformation de chaque entité urbaine. Elles peuvent être disparues ou existantes encore. Parmi ces barrières, nous citons quelques exemples : disparus tel que L’arsenal et le champ de manœuvre ou encore existants, comme le port d’Alger, L’hôpital militaire, le jardin d’essai, et le cimetière sidi Mohamed et une voie comme la route de Constantine (actuellement Hassiba BenBouali) la route de Laghouat (Mohammed Belouizdad) et enfin le de chemin de fer. 3.2/ Les limites anthropiques : Figure 8: Carte des limites historiques Source: l'auteur
  • 18. Page 13 Elles sont apparues durant le processus de formation et de transformation de tout organisme urbain. Elles ont pour point en commun une taille importante(ex: l'îlot el Djaouehara et le lycée technique Iban el Hitem), et de par leur fonction incompatible avec leur situation urbaine : comme dans la partie basse, côté mer, nous trouvons le port d'Alger, tandis qu'au centre du site nous marquons la présence d’une entité composée d’un ensemble de barrières artificielles tel que le jardin d’essais, la bibliothèque nationale ainsi que le stade de 20 aout. Cependant, de l’autre extrémité du site, nous avons le complexe El Harcha avec le marché Ali Mellah près de l’hôpital Mustapha Pacha. Sur la partie haute, au côté nord du site, le bois des arcades et l'Institut Pasteur marquent la limite supérieure de notre aire d’étude. 3.2.2/ Barrières artificielles : Figure 9: Carte des barrières artificielles Source: l'auteur Les bureaux de la banque d’Alger Alger papeterie Société groupe Sonelgaz
  • 19. Page 14 Selon le modèle théorique de l’approche typo-morphologique, tout type de site est impérativement limité par un parcours périphérique qui délimite ce dernier. Dans notre cas, nous constatons à travers la lecture du site la présence d’un parcours qui fait le tour du site mais inclut également d'autres entités autre que la nôtre, ce qui affirme que le modèle théorique dans ce site s’est adapté dû à la présence de la barrière naturelle, et on s’est retrouvé ainsi avec un parcour périphérique adapté au relief, différent du parcours périphérique théorique. Cela n'empêche pas notre site de bénéficier d'un réseau routier formé d’axes importants à l’échelle de la capitale et qui lui attribue une accessibilité et une communication facile avec les différentes régions de la capitale. 3.2.3/ Transit d’échelle supérieure à El Hamma: Figure 10: Carte de Transit d’échelle supérieure à El Hamma Source: l'auteur La rue Mohammed belouizdad La rue Hassiba Ben Bouali La rue Mohamed belkacemi
  • 20. Page 15 3.3/ L’identification-classification des entités urbaines Figure 11: Carte de délimitations des entités Source: l'auteur Enfin, pour obtenir la délimitation finale du territoire d’El Hamma, nous avons superposé les limites décrites précédemment la limite naturelle (structure morphologique du relief ) et les limites artificielles(les barrières artificielles , les limites historiques et le transit d’échelle supérieure) expliqués précédemment. Et après la mise en évidence de toutes les limites qui conditionnent l´organisation et la structuration de chacune des entités urbaines qui forment notre aire d´étude. Nous constatons que cette aire est constituée de 3 entités qui sont en juxtaposition et qui fonctionnent comme une entité urbaine à grande échelle. C'est trois entités sont les suivantes : - La deuxième entité : correspond au quartier du 1er Mai -La deuxième entité : correspond au quartier de Belouizdad situé sur la partie inférieure du parcours « Belouizdad » ainsi que le quartier « Laakiba » situé sur la partie supérieure de ce même parcours. La troisième entité : correspond au quartier du Ruisseau. La présence de multiples entités dans notre site est due à la nature, la composition des entités (barrières naturelles et artificielles) est qui influence sur le comportement naturel des entités selon le modèle théorique. Et se comporte comme un organisme enclavé entre des limites artificielles et en même temps dans une morphologie qui conditionne le site à avoir son propre système de circulation et d’adaptation contrairement au modèle théorique. L’entité de 1ér mai L’entité de Belcourt L’entité de EL Hamma
  • 21. Page 16 3.4/ L’identification-classification des sous-entités urbaines Figure 12: Carte de délimitations des sous-entités Source: l'auteur Afin de mieux comprendre la structure-configuration de chacune des entités d’El Hamma nous allons s'intéresser désormais sur l’entité de El Hamma ( Ruisseau ): Entité 9 Entité 8 Entité 7
  • 22. Page 17 Sur la base de la lecture morphologique précédente du site, nous concluons que notre aire d’étude est délimitée par : sur son extrémité Est par la ligne de ruissellement principale (le ravin de la femme sauvage) marqué par le chemin des fusillés, du côté ouest, elle est délimitée naturellement par la ligne de ruissellement secondaire et artificiellement par l’ensemble de barrières artificielles tel le jardin d’essai, la bibliothèque et nationale et l’hôtel Sofitel. Au nord, Ruisseau est délimité par le transit d'échelle supérieur (la rue de Hassiba benbourli ) qui ne se superpose pas avec la limite naturelle (ligne de contour) due à la préexistence de la limite historique(La route de Constantine (Hassiba Benboulai) et le de chemin de fer) . Tandis qu’au Sud, l’aire d’étude est délimitée par la barrière naturelle (une falaise) qui ne superpose pas aussi avec le parcours périphérique (la rue Belkacemi Mohamed ) et en conséquence ne suit pas le modèle théorique. Cette absence de correspondance entre les limites naturelle et anthropique met notre site en rupture avec la mer et la partie haute ( les Bois des Arcades) , cette rupture est matérialisée par, à la fois le transit d’échelle supérieure (la rue de Hassiba benbourli ) et la limite naturelle (la falaise ). l'ensemble de barrière artificielles du cote est (la bibliothèque nationale, l'hotel sofital et le jardin d'essai) sépare notre entité de Belcourt . Entre ces limites, notre site se comporte comme un organisme enclavé et en même temps dans une morphologie qui conditionne le site à avoir sa propre structure urbaine et son propre système de circulation et d’adaptation contrairement au modèle théorique. Notre site (El Hamma) est fragmenté et subdivisé en plusieurs sous-entités urbaines autonomes chacune avec sa propre structure urbaine (centre, portes, parcours structurants et parcours structurant centralisant). Chacune de ses entités est enclavée et isolée par une ceinture ininterrompue de barrières naturelles (dans la partie haute) et anthropiques (dans la partie basse) cette absence d’articulation et de continuité structurelle entre les sous-entités urbaine la discontinuité et la rupture entre elles empêche El Hamma d’avoir la structure urbaine d’une ville. 3.5/ Diagnostic :
  • 23. Page 18 En se basant sur la typologie processuelle, nous partons du principe qu’un noyau urbain est composé de parcours périphériques qui limitent sa forme et/ou des murs d’enceinte, qui sont percés par des portes (polarités), les portes sont liées par des parcours centralisant, ces derniers s’entrecroisent pour créer une centralité ponctuelle. La structure urbaine consiste donc à identifier, localiser et prendre connaissance des éléments et composants urbains suivants. (lecture urbaine et architecturale) Les polarités urbaines (portes urbaines) les centralités ponctuelles (centres urbains) Les parcours structurants : ce sont l´ensemble des parcours qui permettent de « prendre la mesure » de la forme-configuration de l’entité urbaine considérée, c’est-à-dire les parcours qui permettent de parcourir l’entité urbaine considérée d´une limite à l`autre transversalement et longitudinalement. Les parcours structurants-centralisant : en plus d´être structurant (unificateurs), ces parcours sont les lieux d´une forte centralité qui s´exprime par la présence d´une forte activité sociale, commerciale, d’équipements, etc. La lecture-diagnostic concerne trois aspects distincts, complémentaires et indissociables : -Le contenant : c’est la consistance matérielle de l’élément urbain considéré. (porte, centre, parcours, etc.) - Le contenu : c’est la consistance matérielle de l’élément urbain considéré. (porte, centre, parcours, etc.) - La topologie : c’est la localisation de l’élément urbain considéré et la pertinence ou non de cette localisation. (Consiste à identifier l’élément naturel de chaque entité urbaine considérée ; et cela, afin de pouvoir vérifier la correspondance (ou non) Entre l’élément anthropique et l’élément « naturel » Cette lecture est en même temps le moyen de diagnostiquer chacun des éléments de l’entité urbaine considérée. Entre l’élément anthropique et l’élément « naturel » Cette lecture va nous permettre d’identifier non seulement les différentes prescriptions urbaines pour notre projet, mais aussi de nous guider dans le choix du programme à projeter et son échelle. IV. La structuration urbain de chaque sous entité (quartier) :
  • 24. Page 19 Selon noter diagnostic et les deux plans celui de rdc urbain et de masse, et en comparent entre le schéma théorique et le schéma de la structure urbaine existante : Nous remarquons que les deux portes du nord et du ouest ne manifestent aucun problème de contenu ni de contenant ni d'emplacement, tandis que les portes sud et est présentent un problème contenant, le centre de ce quartier ne présente pas un problème de contenu ou de contenant sauf pour son emplacement. Nous remarquons que les deux portes du nord et du ouest ne manifestent aucun problème de contenu ni de contenant ni d'emplacement, tandis que les portes sud et est présentent un problème contenant, le centre de ce quartier ne présente pas un problème de contenu ou de contenant sauf pour son emplacement. 4.1/Quartier1: Figure 13: plan de masse du quartier 1 Figure 14: plan Du RDC urbain du quartier 1
  • 25. Page 20 4.2/Quartier 2: Selon noter diagnostic et les deux plans celui de rdc urbain et de masse, et en comparent entre le schéma théorique et le schéma de la structure urbaine existante : Le centre repéré ne présente pas un problème d'activité (contenu) ou d'architecture (contenant),en revanche son emplacement pose un problème au niveau du quartier et ça est dû au transit qui divise l'entité en deux et l'existence d'une barrière anthropique En ce qui concerne les portes, la porte est bénéficie d'un contenu et contenant alors que celle du nord connaît un problème de contenu et du contenant pour celle du sud, on constate aussi l'absence d'une porte dans le côté ouest à cause des barrières anthropiques Figure 13: plan de masse du quartier 2 Figure 14: plan Du RDC urbain du quartier 2 Source: l'auteur
  • 26. Page 21 4.3/Quartier3: Selon noter diagnostic et les deux plans celui de rdc urbain et de masse, et en comparent entre le schéma théorique et le schéma de la structure urbaine existante : Nous y détectons une porte et un centre superposés sans contenant et avec de contenu, la position du centre, également, ne pose pas de problèmes, car le centre a toujours tendance à se placer à l'endroit le plus bas (plat). Figure 15: plan de masse du quartier 3 Figure 16: plan Du RDC urbain du quartier 3 Source: l'auteur
  • 27. 4.4/Quartier4: Selon noter diagnostic et les deux plans celui de rdc urbain et de masse, et en comparent entre le schéma théorique et le schéma de la structure urbaine existante : Nous y détectons une porte et un centre superposés sans contenant et avec de contenu, la position du centre, également, ne pose pas de problèmes, car le centre a toujours tendance à se placer à l'endroit le plus bas (plat). vue sur la porte centre vue sur la porte centre vue sur la porte centre Page 22 Figure 17: plan de masse du quartier 4 Figure 18: plan Du RDC urbain du quartier 4 3d de la porte centre coupe de la porte centre Modele existant de l’entité 4 Source: l'auteur
  • 28. Page 23 4.5/Quartier 5: Selon noter diagnostic et les deux plans celui de rdc urbain et de masse, et en comparent entre le schéma théorique et le schéma de la structure urbaine existante : Nous y détectons une porte et un centre superposés sans contenant et avec de contenu, la position du centre, également, ne pose pas de problèmes, car le centre a toujours tendance à se placer à l'endroit le plus bas (plat). Figure 19: plan de masse du quartier 5 Figure 20: plan Du RDC urbain du quartier 5 Source: l'auteur
  • 29. Page24 V. Données complémentaires: Figure 10: Carte de classification des équipement Recueillir et lire des données complémentaires (équipement, habitat, mobilité urbaine, etc.), il s’agit de compléter et d’actualiser la délimitation des entités urbaines préalablement identifiées, de mettre à jour leurs structures urbaines. Cette lecture complémentaire est en même temps le moyen d’affiner le diagnostic établi pour chacune des entités urbaines considérées. 5.1/ Equipements : La présence d’équipements de différentes échelles allant de l’échelle du quartier jusqu’à l’échelle territoriale, répartis le long du site, nous permet d’une part de constater l’importance de notre site à l’échelle de la ville d’Alger et d’autre part révèle le potentiel d’intervention qu’offre El Hamma qui s’étend sur une échelle territoriale et même nationale. On note l’existence d’un équipements de grande envergure l’imprimerie de la banque nationale ,le port , la bibliothèque nationale et un nombre important d’ équipements d’ accompagnements tels que: les écoles , lycées et les EFE ,mosquée , APC , stade du 20 Aout, institue pasteur, centre de formation football …….etc. Ces équipements sont de natures -type- différentes avec une forte présence d’équipement de service ainsi que les espaces verts avec le poumon vert que représente le jardin d’essai et le Bois desArcades. Source: l'auteur
  • 30. Page25 5.2/ Habitat : Nous pouvons trouver deux types d'habitats sur notre site Habitat individuel spontané: Ce type d’habitat est construit par des particuliers en l’absence d’un plan de lotir préalablement établi. Ils sont d’un gabarit qui varie entre RDC et R+3. Les façades sont soit en brique non finie ou en en enduit de divers colorie (beige, blanche, gris…). Il est localisé principalement sur la partie sud de la zone d’intervention. Habitat collectif: On note l’existence de deux catégorie l’habitat collectif qui rentre dans le cadre d’étude des IMR et d’autre qui sont en bonne état. Ils sont d’un gabarit qui varie entre R+5 et R+16. Il est localisé principalement sur la rue Mohamed Belouizdad. Figure 10: Carte de typologie d’habitat Ces données recueillies permettent de nous confirmer qu'El Hamma n’est pas une ville, mais un ensemble de quartiers enclavés et la localisation des centralités ponctuelles de chacune des « entités » urbaines préalablement définies. Source: l'auteur
  • 31. Page 26 5. 3/ État du bâti: Figure 10: Carte d’état de bâti Source: l'auteur L’état des bâtiments sans notre site est assez bon pour les équipements existants qui datent du postcolonial, mais par contre. Les bâtiments de la période coloniale sont en état de dégradation très avancée qui regroupent les activités et les friches industrielles aussi bien que les logements collectifs. Selon noter diagnostic et les deux plans celui de rdc urbain et de masse, et en comparent entre le schéma Figure 10: Analyse de l’État du bâti Source: CNERU 2017
  • 32. Page 27 La Parti basse du cas d’étude démente que la partie basse et bien desservie par les différents moyens de transport en commun de masse : Le métro d’Alger : l’entité est traversée par la ligne de métro Alger – El Harrach, il est doté de deux bouches de métro « jardin d’essai » qui se situe de part et d’autre de la rue Mohamed Belouizdad. Et « Ruisseau (les Fusillés) » situé juste à la limite de l’entité. Selon noter diagnostic et les deux plans celui de rdc urbain et de masse, et en comparent entre le schéma Consiste à localiser puis à identifier l’échelle des influences de chaque structure de mobilité urbaine par des rayons de 200 et de 100 mètres sur la base d'un calcul qui vise à déterminer le rayon des influences de chaque infrastructure (vitesse d’un homme sur le temps consacré au trajet), et aussi les parkings urbains formels et informels. 5. 4/ Mobilité urbaine: Figure 10: Carte de mobilité urbain- Source: l'auteur
  • 33. Page 28 Le transport urbain et de marchandise par rail : la ligne de chemin de fer existante qui traverse notre périmètre d’étude d’est en ouest, reste un des moyens les plus rapide pour les déplacements dans l’Algérois. La banlieue d’Alger et sa grande agglomération sont desservies par trois lignes : -La ligne Alger - Thénia est d'orientation ouest/est, elle permet de relier Alger centre et Boumerdès sur une distance de 60 km. - La ligne Alger -El Affroun est d'orientation Nord / Sud, elle permet de relier Alger centre et Blida sur une distance de 70 km. -La ligne Alger - Zeralda est d'orientation Ouest, elle permet de rejoindre la banlieue Ouest d'Alger en contournant par le Sud sur une distance de 35 km. Ces lignes assurent en parallèle le transport de marchandises. Le transport urbain par BUS : - Les lignes qui passent par Hassiba Ben Bouali : Basta Ali par Hassiba et Ain Benian par Hassiba. -Les lignes qui passent par Mohamed Belouizdad : hôpital militaire par Belouizdad, Bir Mourad Rais par Belouizdad et Vieux Kouba par belouizdad. -Les différents arrêts de bus au niveau de Hassiba Ben Bouali : Hamoud Boualem, Jardin d’essai, les ateliers et Les Halles. -Les différents arrêts de bus au niveau de Mohamed Belouizdad : jardin d’essai, Hamma, Place 11 décembre et le Mussée. Le tramway : actuellement, on trouve le deux arête à la limite est le terminus et « Ruisseau (les Fusillés) » et Carrefour, et l’extension du tramway, qui va relier les Fusillés (ruisseau) à Bir Mourad Raïs » sera lancer en 2023. Pour la partie haute très accidente, on remarque un manque de transport en commun de masse à part 3 stations de Transport par câble (téléphérique) : de ruisseau au palais de la culture, du jardin d’essai au monument des martyres, et de belcourt a el madania. Ce qui laisse aux habitants qu'un seul choix celui prendre les escaliers qui sont dégradés et nécessitent de grand besoins de consolidation et de rénovation. Il existe au niveau du périmètre d’étude une aire de stationnement autorisé par les collectivités locales et un parking à proximité du jardin d’essai sur la rue de Hassiba Ben Bouali.
  • 34. Page 29 Figure 10: Carte de valeur patrimoniale Source: l'auteur 5. 5/ Potentialités et « valeurs patrimoniales »: Les valeurs patrimoniales « matérielles » : Notre périmètre d’étude possède un riche et important patrimoine classé ou inscrit au titre des monuments historiques, qui sont les traces des époques marquantes du développement de la ville. Le site est un site riche en potentiel paysage et patrimoniale urbain et architectural malheureusement il n'est pas mis en valeur. La mer est le bois des arcades est un patrimoine spécifique de la ville. Sans oublier le jardin d'essai qui compte un patrimoine très important pour la ville, Le lycée technique Iben El Hitem, l’Imprimerie banque Alger, le musée des beaux-arts, la bibliothèque nationale, le mémorial des martyrs, l’institut pasteur, l’agence algérienne pour le rayonnement culturel AARC et l’atelier d'entretien SNTF.
  • 35. Page 30 Les valeurs patrimoniales « immatérielle » : Les valeurs patrimoniales immatérielles ont autant de valeur que le patrimoine matériel tous les événements et les faits historiques et mythologie, les pratiques sociales, la culture spécifique « musique, danse, gastronomie, personnalités emblématiques et mythiques etc »Au niveau de notre site, on peut citer : Mémoire des lieux: La grotte de servant terre, le café CRB, place 11 décembre 1960, la maison d'Albert Camus, et l'équipe régional CRB. Personnage emblématique: Mohamed Belouizdad ; qui fut un des organisateurs de la manifestation du 1er mai 1945, Abdelmadjid meskoud ; célèbre chanteur algérien, Assen lalmas le joueur de CRB, Yamaha le célèbre supporter du CRB. Source: l'auteur Source: l'auteur
  • 36. Page31 6.1/Plan de Structure Urbaine (Etat des lieux): Notre site présente différents problèmes mais aussi de nombreuses potentialités, dans le but de les identifier nous avons établi un plan ; résumant la lecture faite au préalable ; qui fait ressortir tous les éléments structurant notre territoire. Le plan de structure met en évidence l’état des lieux actuel en faisant ressortir le squelette du site, qui démontre comment celui-ci fonctionne réellement. Figure 21: plan de la structure urbaine existante VI. Lecture-diagnostic urbains Source: l'auteur
  • 37. Page 32 Notre site (El Hamma) ne forme pas une ville, mais une entité fragmentée en plusieurs quartiers autonomes, enclavés par une ceinture ininterrompue de barrière artificielle et limite naturelle. L'ensemble fait un organisme qui est lui-même enclavé et en rupture avec la mer au nord, avec la partie haute (les bois des arcades) au sud et l'entité de Belcourt à l'ouest dû à l'absence de correspondance entre les deux limites naturelles et anthropiques . Figure 22:Schéma des problématiques 6.3/ Diagnostic-Problématiques: Source: l'auteur
  • 38. Page 33 Après avoir établi une lecture urbaine du site, nous avons pu faire ressortir les différents problèmes dans ce dernier . Cette lecture nous a permis alors de proposer un schéma de structure qui maintien une nouvelle délimitation-structuration, qui apporte des réponses aux pathologies, dysfonctionnement et désordres identifiés lors de la lecture-diagnostic urbains et exprimés dans le problématique générale et spécifique. Figure 22: plan de la structure urbaine proposée Source: l'auteur 6.4/ Stratégie d’intervention globale
  • 39. Page 34  Hiérarchisation et requalification des rues avec l’intégration de la mobilité douce:  la requalification des polarités et des portes urbaines.  Créer un centre à l’échelle de la ville à travers La délocalisation du stade 20 Aout Agir sur le chemin Hanafi et la rue Harizi Mohamed pour adapter sa mobilité à l’échelle de la ville et matérialiser les parcours structurants de notre entité. Prolongement du Boulevard Rochai Boualem en coulée verte avec une mobilité douce pour alléger le flux sur le Boulevard Mohamed Belouizdad, et pour matérialiser le parcours centralisant qui structurenotre entité. Prolonger la axe de Rabah Takdjourt afin de matérialiser le parcours structurant longitudinale de la ville Les interventions d’ordre structurel : La requalification du Boulevard Khelifa Oulmane  Créer une relation avec la mer 2) Afin de régler le problème de rupture et de désenclaver notre site tout en matérialiser la correspondanceentre les limites naturelles et les limites artificielles, nous avons proposé les actions suivantes : 1) Pour donner à notre site la structure urbaine d'une ville et régler le problème de sa fragmentation, nous avons proposéles solutions suivantes:  Selon le modèle théorique, chaque ville est entourée par un parcours périphérique qui assure le transit d'échelle supérieur à elle, dans notre cas, les voies internes elles-mêmes assurent le transit afin flux sur ces dernières et garantiele transiteque par les parcours périphériques.de diminuer le Elargissement et dédoublement de la rue Hassiba Ben Bouali Dédoublement de la rue Mohamed Belkacmi Assurer le prolongement de la promenade de l’indépendance jusqu’à la mer favorisant l’aménagement paysager avec des plantations(PDAU). Etablir une relation ville/mer par le franchissement du chemin de fer et l’autoroute par des dalles urbaines. Aménagement d’une promenademaritime (PDAU). Convertir la voie du train en tram train pour casser la rupture ville mer et rendre la ligne de train franchissable (PDAU). Pour renforcer la relation entre la partie basse et la partie haute l'insertion des escalators et des ascenseurs urbaines mais aussi une nouvelles lignes téléphériques pour désenclaver la partie de la barrière naturelle Proposition d’une promenade paysagère pour piéton sur pont au niveau du jardin d’essai . Faire une articulation ente l'entité de Belcourt et l'entité de El Hamma à travers: L'articulation entre le monument des martyrs jusqu'à la mer en reliant les équipements avec une valeurs patrimoniale , le jardin d'essai mais aussi la foret des bois des arcades après son exploitation, passant par l'esplanade de la bibliothèque nationale en arrivant jusqu’auport aménagé (PDAU). Assurer une continuité du chemin verte du bois des arcades jusqu’aujardin d’essais.  Revitaliser la partie d’intersection des entités urbaines (El Hamma-Belcourt)  L’articulation de la partie basseet la partie haute Les interventions d’ordre morphologique et fonctionnel : L’insertion des organes vitaux de la ville: créer un groupement scolaire, une maison de jeunes, une bibliothèque, une mosquée , une polyclinique, une salle de sport polyvalente, un cinéma, une Caserne de pompier et la délocalisation de la mairie et du marché Démolition ou reconversion des friches industrielles . Restauration du bâti dégradé et du tissue colonial (Habitat collectif/ habitat individuel). Transformation des quartiers existants en écoquartier. Injection des parkings urbains au niveau des portes. Valorisation de la mobilité urbaineexistante. Convertir la maison de la monnaie en musée. Dans la partie haute gardé la vocation résidentielle tout en injectant des espaces verts et des aires de sport des équipements calmes et de proximité. Le décloisonnement du jardin d'essai et ouvrir une perspective sur le jardin d’essai Source: l'auteur
  • 41. Page 36 Figure 22 :coupe schématique de notre zone d’intervention Source: l'auteur VII.Projet urbain : L'ensemble des stratégies que nous avons proposé visent à doter El Hamma d'une structure urbaine d'une ville et qui conforme au modèle théorique. La partie fondamentale de l'organisation est la structuration urbaine d’une ville est son centre urbain, celui qui en assure la vie et l'activité, c'est le siège du pouvoir organisateur, public et privé, spontané ou réglementé. Le centre est à la fois le symbole de la ville et sa partie la plus animée. Alors pour atteindre l'objectif de transformer El Hamma en ville, nous nous concentrons dans cette problématique spécifique à la création du centre urbain pour El Hamma. Le centre d’une ville est il donc : - Le point focal du contrôle social et politique. -Le point privilégié de cumulation et de représentation. - Le point condensateur et propulseur des échanges socio-économiques et culturels. - Le point où l'offre des besoins et des services se fait sélectionner par la qualité, la rareté et le coût. En résumé : comment la création d’un centre multifonctionnel et attractif peut transformer El Hamma en ville ? 7.1 /Choix de la zone d’aménagement Pour répondre à la problématique spécifique, le choix de la zone d’intervention a été axé sur la localisation du centre-ville naturel (le stade du 20 août) selon le modelé théorique. La zone choisie est délimitée au Nord, par la rue Boualem Bouchaib au Sud par la rue Mohamed Belouzdad, à l’est par la rue Rabah Takdjourt et à l’ouest par le jardin d’essai. Notre terrain d’intervention est relativement plat avec une différence de niveau de 10m entre la rue Belouzdad (21m) et la rue de la rue Boualem Bouchaib (10m)
  • 42. Page 37 Figure 23: Schéma d’aménagement Source: l'auteur 7.2 /Principes d’aménagement: Afin de mettre en œuvre notre stratégie citée précédemment, deux actions majeures sont appliquées : • La requalification des voies de Mohamed Belouzdad (parcours structurant centralisant), et la rue Rabah Takdjourt (parcours structurant de la ville) • La création d’une voie qui passe à côté du jardin d’essai • La transformation de la Rue Boualem Bouchaib en coulée verte en contitiuté avec l'allé des chmaerops du jardin d'essai • L'ajout d'une porte au jardin d'essai au début de la coulée verte et ouvrir de perspectives sur ce dernier par la transformation de sa clôture en • clôture civique • L’injection de différents équipements • L’aménagement d’une placette centrale La requalification des voies de Mohamed Belouzdad la transformation cette rue vitale en un grand boulvard, en prolongeant les trottoirs jusqu'à 10 mètres et en ajoutant de nouvelles commodités à ce corridor. Améliorer la sécurité des piétons, des cyclistes et des véhicules. Ajouter des zones de plantation remplis d'arbres, d'arbustes et de plantes vivaces tout au longe du boulevard . Offrir de nouveaux bancs et des espaces autorisé pour les futurs cafés-terrasses. Des réalignements de trottoirs, une voie cyclable et des espaces réservée au stationnement sont ajoutées dans la rue de Belouzdad et un nombre important de supports à vélos supplémentaires ajoutés au plaisir des habitant. l’utilisation des fosses d'arbres continues et des pavés perméables pour maximiser la capture des eaux pluviales et soutenir des arbres plus sains. des fosses de plantation généreuses et continues permettent aux arbres de se développer à leur plein potentiel. la préservation des arbres existants et ajouter de nouveaux arbres ajoutés le long des bords et protégées par des protège-arbres distinctifs aident à encadrer la rue D'autres mesures de durabilité comprennent l'utilisation d'un éclairage LED pour réduire la pollution lumineuse. 2 3 1 5 4
  • 43. Page 38 Figure 25: le type de fosses d'arbres utilisées Source: l'auteur Figure 26:Le type d ’arbre existant à Belouzdad (L'Orme de montagne) avec une distance de 7m entre elles Source: l'auteur 2m 3 m La requalification la rue Rabah Takdjourt Le réalignement de trottoirs, en les prolongeant jusqu’à 5 mètres de largeur. Réserver une ligne au stationnement et une autre à la piste cyclable ajouter des zones de plantation remplis d'arbres, d'arbustes et de plantes vivaces tout au longe de la rue . Offrir de nouveaux bancs, des poubelles et des supports à vélos. La création d’une voie qui passe à côté du jardin d’essai Le réalignement de trottoirs, en les prolongeant jusqu’à 5 mètres de largeur. Réserver une ligne au à la piste cyclable ajouter des zones de plantation remplis d'arbres, d'arbustes et de plantes vivaces tout au longe de la rue . Offrir de nouveaux bancs, des poubelles et des supports à vélos. La transformation de la Rue Boualem Bouchaib en coulée verte Afin d’assurer contitiuté de l'allé des chmaerops du jardin d'essai avec la coulée verte, nous gardons le même types d’arbre de cette allée (Ficus macrophylla) ce grand type d’arbre donne un effet d’une voie voûtée avec des fosses d'arbres qui font 5 m de largeur et un trottoir pour les piétons qui fait plus de 5 m. L'ajout d'une porte au jardin d'essai au début de la coulée verte L'ajout d'une porte au jardin d'essai au début de la coulée verte tout en la connectons avec la placette du centre . Ouvrir et intégrer le jardin d’essai avec la ville par la transformation de sa clôture en clôture civique la même que celle sur la rue de Belouzdad.
  • 44. Page 39 La délocalisation de maison de citoyens vers le centre Un édifice qui représente la fonction administrative et civique divisée en deux bâtiments un de bureaux dédiés aux employés et l’autre pour les sévices municipaux aux citoyennes. Les échanges intellectuels ou affectifs, individuels ou collectifs, multiples et infiniment variés, qui Il est bien évident que les fonctions de services sont représentées au centre, étant liées aux autres fonctions, nous convertirons le bâtiment de la mairie actuelle en un immeuble de bureau et de services. Et enfin l’injection d’un centre commercial sur la rue de Belouzdad . Le centre a un très grand rôle à jouer pour l’activité commerciale, il essaye d'offrir des marchandises et des services d'une espèrent et d'une qualité impossible à obtenir ailleurs : Le centre a un très grand rôle à jouer pour l’activité commerciale, il essaye d'offrir des marchandises et des services d'une espèrent et d'une qualité impossible à obtenir ailleurs Figure 27: l'allé des chmaerops du jardin d'essai Source: l'auteur Allée des Chamaerops Figure 28: la clôture du jardin d’essai sur la rue de Belouzdad Source: l'auteur L’injection de différents équipements Afin de donner à notre centre une polyfonctionnalité il est nécessaire que notre centre assure une diversité de fonctions : 1 2 forment la vie sociale et culturelle, constituent un aspect important de la vie urbaine afin d’assurer une ville sociale et culturale nous injectons un centre cultural au niveau de notre centre 3 Et un mussé botanique en qui permettre aux visiteur du jardin d’essai à y accède à travers le coulé vert. 5 4
  • 45. Page40 Notre placette était pansée comme un cadre de vie citadin, un lieu de rencontre et dont les habitant peuvent profiter dans les cafés , et les événements culturels qui s'y déroulent. Un endroit où ils peuvent se détendre en prenant une pause à l'ombre de ses magnifiques arbres. L'idée principale est de créer des espaces verts spacieux et ensoleillés offrant de nombreuses activités, améliorant considérablement l'attractivité du centre tout en reliant la rue de Belouzdad (parcours structurant centralisant) et la rue rabah takjourt (parcours structurant)Avec le jardin d'essai) Lors de l'aménagement de notre placette, nous avons met en priorité les piétonnes. La circulation des véhicules a été réduite aux transports de services et n'est accessible qu'aux résidents, au cycliste et aux pompiers. Notre stratégie de conception consistait de crier un lac artificiel qui reliait la rue de Belouzdad et la porte ajoutée du jardin d'essai le reste de la placette est divisé en plusieurs îlots, et à introduire une série d'espaces de poche entrelacés et crée des raccourcis pour les accès piétons. Chaque programme est distribué sur le terrain et connecté à l'aide d'un chemin piéton. Le tracé utilisé offre diverses promenades et crée différentes poches d'espace. Certains sont plantés d'herbe à poser, certains avec des fleurs ou des buissons vivaces, et certains sont remplis de trottoirs liés à l’eau. Une liste de programmes étendus : d'un espace de rassemblement assez grand pour accueillir les évènements municipaux occasionnellement et des événements musicaux, une salle de sport en plein air, une aire de jeux, un terrain de foot et une zone de vendeurs et des places assises et des îlots de plantation offrant des retraites calmes et des espaces plus privés entre ces îles. Notre placette est sans barrières architectoniques, comme les marches et les bordures, dans la partie sud ce qui le rend accessible aux personnes ayant des besoins de mobilité variés. L’aménagement d’une placette centrale
  • 46. Page41 Figure 30 : Plan d’aménagement urbain Source: l'auteur Figure 29 : la 3d du projet urbain Source: l'auteur
  • 48. Page 43 Toute ville urbaine doit répondre aux besoins et aux exigences de ses habitants dans un tissu suffisamment riche représentant les fonctions essentielles de la vie urbaine et communautaire que l’homme doit retrouver dans son environnement parmi les fonctions principales, on retrouve le commerce qui est depuis des siècles l'axe des regroupement et de rencontres dans toutes les agglomérations humaines. Le commerce fut l’une d’activité les plus ancienne de l’humanité après l’agriculture, à l’aube d’une mondialisation accrue, les centres commerciaux s’imposent dans les champs visuels sociaux et urbains des villes comme des lieux de rencontre d’échanges sociaux et surtout d’éponge absorbante des envies de surconsommation de l’homme du XXIe siècle. L’accroissement du développement technologique a créé un modèle d’homme moderne programmé à la consommation qu’elle soit matérielle ou immatérielle qu’elle concerne des produits ou des services. En somme, l’homme du XXIe siècle est devenu une machine à consommer et l’assume comme un réflexe ancré dans ses nouvelles mœurs sociales. Cette consommation dans les villes s’est vue abritée dans de grands espaces ouverts et visible considérés comme les centres de gravité de ces mœurs contemporaines que sont ,(Centres commerciaux). Ces derniers s’imposent alors comme le lieu de consommation le plus privilégié dans le paysage urbain mondial. La grande distribution s’implante et fleurit aux quatre coins du monde où l’on assiste à la disparition graduelle des petits commerces traditionnels face à ces monstres de l’achat et de la consommation. Chaque implantation de ce type d’équipement représente une opportunité de redynamisation des tissus urbains des villes et de leurs images. La ville représente un lieu d’échange et de travail, elle est donc un enjeu de pouvoir et d’économie, et ce sont les commerces qui la transfèrent à un espace de vie et de sociabilité. D'ailleurs, depuis toujours, la ville et le commerce sont deux phénomènes indissociables. Il est l’une des activités les plus importantes parmi les activités des civilisations humaines, son évolution est liée à l’évolution des espaces commerciaux. L’architecture de ces espaces (architecture commerciale) bien qu’elle y fut toujours présente, elle n’était cependant pas prise en considération soit lors de la conception ou dans la recherche académique et ce jusqu’au 20 Emme siècle, ou L’espace commercial a évolué, il est passé d’un simple espace spontané et parfois ouvert, à un espace divisé et très sophistiqué qui tente d’imiter les espaces publics de la ville. Les espaces commerciaux aujourd’hui ne sont pas seulement des espaces dédiés au commerce, mais dès la fin du XX siècle, ils se sont devenus des espaces de loisirs qui ont dépassé leurs limites spatiales et fonctionnelles pour être l’un des sensibles contributeurs dans l’aménagement et la planification urbaine. VIII.Projet architectural: 8.1 / Thématique:
  • 49. Page 44 Ils organisent leurs environnements et réorganisent le devenir de la ville, ils sont aussi les lieux d’une sociabilité et le miroir qui reflète constamment l’évolution de la société. Par ailleurs, les centres commerciaux sont aujourd’hui omniprésents et occupent une place importante dans la vie quotidienne. 8.2/Objectifs : Le projet va permettre de renforcer la centralité de notre centre tout en dessinant la relation entre le parcours structurant centralisant (la rue de Belouzdad) et la placette centrale jusqu’au jardin d’essai à travers sa conception. - Créer un équipement de repère pour attirer le flux au centre-ville créé - Redynamiser l’activité commerciale à EL hamma qui est jusqu’alors mal organisée et cantonnée aux magasins et autres boutiques ou étalée aussi dans des marchés généralement illicites. - Compléter les activités commerciales manquantes à l’échelle du quartier et de la ville tout en offrant des espaces de rassemblement, d’échange et de détente au habitant - Profiter de la centralité de Belouzdad qui a un très grand rôle à jouer ; il permettre d'offrir des marchandises et des services d'une espère et d'une qualité impossible à obtenir ailleurs : c'est le rôle essentiel d'un parcours structurant centralisant en matière de commerce et de sa prospérité.
  • 50. Page 45 8.3 /recherche thématique • Définition d’un Centre commercial : Un centre commercial, shopping center ou mall en anglais, est une galerie marchande qui abrite un nombre important de magasins de différentes enseignes et souvent un hypermarché, dont l'attractivité alimente en consommateurs ces magasins. Un centre commercial est destiné à rendre les moments de shopping agréables pour les visiteurs. C'est pourquoi il offre généralement une série de services gratuits (parking, chariots d'achat, paniers) ou payants (Photomatons, photocopieurs, etc.), et parfois des attractions (manèges ou jeux pour enfants, animations musicales, foires, etc.). Définition selon la loi d'orientation du commerce et de l'artisanat du 27 décembre 1973: Groupement de plusieurs magasins de détail implantés en un même lieu et constituant une unité économique au regard de leur conception générale ou en raison des conditions communes d’exploitation. • Classification des centres commerciaux : Un centre commercial se définit comme un ensemble d’au moins 20 magasins et services totalisant une surfac commerciale utile (dite surface GLA) minimale de 5 000 m2, conçu, réalisé et géré comme une entité. La classification des centres commerciaux est faite selon deux critères fondamentaux qui sont la localisation e la taille: Selon la localisation: Les centres commerciaux urbains Les centres commerciaux périphériques Ils sont implantés dans des tissus urbains et bénéficiant d’une bonne desserte par transport commun, leur superficie varie de 5 000 à 20 000 m², et réunissent une vingtaine de magasins et de services : ils prennent parfois la forme de galerie dans lesquelle les boutiques se rangent le long d’une rue couverte ; leur parking est souterrain. Le rôle majeur de ces centres est de structurer ou de renforcer un pôle urbain. Ils sont implantés généralement à la périphérie de la ville dans les agglomérations, leurs surfaces de vente s’étendent de 40 000 à 100 000 m². Bien équipés, ils proposent presque tous les services d’un centre-ville : le supermarché d’alimentation, les magasins spécialisés, les services, les restaurants et les cinémas. Ils ont un avantage majeur supplémentaire Kulturbau and mall , Berlin Parenthesis Complex Figure 31 :classification des centre commerciaux selon la localization Source: l'auteur
  • 51. Page 46 Selon la taille : Les Centres Commerciaux Super Régionaux Leur surface GLA est supérieure à 80 000 m² et ils totalisent au moins 150 magasins et services. Belle Epine, France Les Centres Commerciaux Régionaux Cap 3000 Nice France Leur surface GLA est supérieure à 40 000 m2 et ils totalisent au moins 80 magasins et services. Les Grands Centres Commerciaux Croix Dampierre; France Leur surface GLA est supérieure à 20 000 m2 et ils totalisent au moins 40 magasins et services. Fleur d'Eau, Angers France Usine Center France Les Petits Centres Commerciaux Leur surface GLA est supérieure à 5 000 m2 et ils totalisent au moins 20 magasins et services. Les Centres Commerciaux à thème Ce sont des centres commerciaux spécialisés, par exemple dans l’équipement de la maison ou les boutiques de fabricants. L’échange Les activités qui prennent en charge cette entité sont des activités destinées à faciliter les contacts administratifs commerciales, économiques, et les activités comme les agences bancaires, les bureaux de transitaires Détente et loisir Le loisir est une activité qui apporte des satisfactions, ses objectifs sont d'assurer un équilibre psychologique et physique. Il doit être accessible à tous. Accueil Représente l'espace où se fait le premier contact entre l'usager et l'équipement, c'est donc un espace d'articulation, comme les halls d'accueil et les cours centrales Vente Gestion logistique location, La fonction travail comporte: A /La gestion: tout ce qui concerne la gestion administrative de l'équipement (décision, exécution, facturation, coordination et organisation) B /La logistique: c'est une activité qui permet l'entretient des biens matériels • l’organigramme fonctionnel d’un centre commercial : Figure 33 : l’organigramme fonctionnel d ’un centre commercial Source: l'auteur Figure 32 :classification des centre commerciaux selon la taiille
  • 52. Page 47 • Exemple d’un centre commercial : Pour une meilleure définition des espaces, des activités et du programme , une analyse d’exemples a été menée. • Exemple d’un centre commercial : Forum Gdansk est une nouvelle destination de shopping moderne, située dans le centre-ville de Gdansk. Forum Gdansk combine une grande variété d'espaces commerciaux, de loisirs, culturels et gastronomiques. La conception prévoit également une nouvelle plaque tournante des transports en commun et de nombreux espaces publics verts. Forum Gdansk est un chef-d'œuvre de conception, d'ingénierie et de gestion de l'eau, il comprend une plate-forme ferroviaire souterraine, le canal Radunia a été restauré dans son état d'origine. Figure 34 :Forum Gdansk Source: l'auteur Forum comprend 62 000 m2 GLA pour le commerce, un cinéma multi-écrans, des équipements de loisirs, des restaurants et 1 100 places de parking.Forum Gdansk a été conçu pour revitaliser les zones historiques des anciens marchés de la vieille ville (Targ Sienny et Targ Rakowy) en combinant le programme de vente au détail avec des espaces publics de haute qualité et des infrastructures modernes.Le Forum est situé dans un lieu lié à l'histoire commerciale de Gdansk. Auparavant, la zone était sillonnée de voies ferrées et parsemée de bâtiments restants de Gildia, un centre commercial construit dans les années 90. . Le développement a donné une nouvelle vie aux environs du Forum et a exprimé la tradition commerciale de la ville. Le Forum Gdańsk comprend un hôtel de caractère et le centre multifonctionnel du patrimoine de Gdansk. Le centre dispose d'une nouvelle plaque tournante des transports en commun et est situé à côté de la gare principale, de la vieille ville et des principaux bâtiments municipaux. Le Forum est un lieu où l'espace public façonne l'espace commercial, et non l'inverse. Cela fait du Forum Gdansk un projet unique au niveau européen. Son architecture se distingue par son design moderne, qui se fond dans la tradition de la ville commerciale. Situé à proximité de la vieille ville de Gdansk, le projet est
  • 53. Page48 unique en raison de solutions d'ingénierie complexes assurant la couverture des voies ferrées adjacentes et l'intégration du canal fluvial existant. L'intégration des voies ferrées dans la structure du centre a permis de récupérer plus de 1,5 hectare de terrain utilisable. Les berges du canal de Radunia ont également été revitalisées et recouvertes d'une verrière, créant un passage piéton entre le centre-ville et le nœud des transports en commun. Le Forum Gdansk est stratégiquement situé dans le quartier de Tri-City : à côté de la gare de Gdansk Glowny, de la vieille ville historique et des principaux bâtiments municipaux, ce n'est pas seulement une célèbre destination de shopping - il est devenu le nouveau centre de la vie publique et culturelle. Figure 35 : Forum Gdansk Source: l'auteur Figure 35 : L'espace extérieur du Forum Gdansk Source: l'auteur
  • 54. • Programme : Page 49 Entité Espace N Surface Exigences Hall d’accueil - réception 1 éclairage naturel, circulation fluide , desk de réception visible à partir de l’entrée, espace d’attente avec mobilier confortable sanitaires 4 29m² accessible et facilement identifiable. Bureau du directeur 1 25m² mobilier confortable, panneaux amovibles/translucides , isolation acoustique, connexion visuelle avec les autres espaces Secrétariat 1 20 m² Bureau des ressources humaines 1 20m² mobilier confortable, panneaux amovibles/translucides , isolation acoustique, connexion visuelle avec les autres espaces Bureau de gestion et de comptabilité 1 20m² mobilier confortable, panneaux amovibles/translucides , isolation acoustique, connexion visuelle avec les autres espaces Des bureaux 2 16m² mobilier confortable, panneaux amovibles/translucides , isolation acoustique, connexion visuelle avec les autres espaces archives 1 5 m² espace sécurisé, faible éclairage, accessible uniquement au personnel Salle de réunion 1 35m² écran de projection, isolation acoustique, éclairage artificiel. Bowling 1 400 m² - Un bon éclairage - Aménagement adéquat. Billard 1 140 M² - Un bon éclairage - Aménagement adéquat. Jeux de société 1 75m² - Un bon éclairage - Aménagement adéquat. Espace d’exposition 1 400m²
  • 55. Page 50 Salle de jeux 1 170 m² -Isolation acoustique -Eclairage artificiel -Aération avec des gaines -Installation coupe feu -Fluidité de circulation Salle de sport 1 300m² -Isolation acoustique -Eclairage artificiel -Aération avec des gaines -Installation coupe feu -Fluidité de circulation -Revêtements du sol avec tapis -Confort thermique Salle de cinéma 1 500 m² -Effet d’éclairage pour cinéma -Confort acoustique -Confort thermique -Visibilité (pente) -Coupe feu et évacuation rapide Espace jeux pour enfants 1 105 m² Salle de Squash 1 125m² un terrain de jeu entièrement entouré de murs et éventuellement de paroi(s) de verre pour permettre la présence de spectateurs. Restaurant 6 115 m² - Un bon éclairage naturel et artificiel. - Une bonne aération. -Séparation entre espace propre et espace de service. Le restaurant doit être en relation avec l’espace de détente et loisirs, l’exposition et le commerce. Cafeteria 8 50-70 m² - Un bon éclairage et une bonne aération (ventilation et climatisation). - Aménagement adéquat. Fast Food 8 50-70 m² -Un bon éclairage et une bonne aération (ventilation et climatisation). - Aménagement adéquat. Salon de thé 1 70 m² -Un bon éclairage et une bonne aération (ventilation et climatisation). - Aménagement adéquat. Crémerie 3 50m² -Vitrines réfrigérées. confiserie 3 50m² cuisine 6 50m² - Un bon éclairage et une bonne aération (ventilation et climatisation).
  • 56. Page 51 Des agences: d’assurance de voyage immobilière postale publicitaire bancaire de marketing événementielle d’assurance 8 70-105 m² -Aération naturelle et artificielle éclairage naturelle et artificielle -Accessibilité a partir de l’unité commerciale -Transparence -Visibilité -Proche des issus de secourt Des boutiques de prêt à porte Des boutique de lux bijouterie 17 6 1 70 -105m² 70 -105m² 70 m² -Accessibilité a partir de l’espace de circulation de l’unité de commerce -Eclairage artificiel -Aération avec des gaines -Transparences -Attraction et repérage -installation coupe-feu Pharmacie Cosmétique librairie Fleuriste Boutique d’artisanat Horlogerie / Lunetterie 1 1 1 1 1 1 1 70 m² 70 m² 70 m² 70 m² 70 m² 70 m² 70 m² -Accessibilité a partir de l’espace de circulation de l’unité de commerce -Aménagement qui permet de repéré lés médicaments et les produit --Eclairage artificiel -Aération avec des gaines -Confort thermique Salon de coiffure homme /femme 1 140 m² -Accessibilité a partir de la partie commercé(le parcoure ) Studio de photographie 1 70 m² -Eclairage artificiel uniquement Magasin électroménagers 1 70 m² Accessibilité a partir de la partie commercé (parcoure) Vent meubles 1 500 m² Accessibilité a partir de la partie commercé (parcoure) Mobilier de bureaux 195 m² Accessibilité a partir de la partie commercé (parcoure) Matérielle informatiques 1 130 m² -Accessibilité à partir de la partie commercée (parcoure) -Eclairage artificiel Matérielle de sport 1 170 m² -Accessibilité a partir de la partie commercé (le parcoure) Instrument de musique 1 70 m² -Accessibilité a partir de la partie commercé (le parcoure)
  • 57. Page 52 8.4 /Esquisse architecturale • Genèse du volume: Le recul et l’alignement : il s’agit de créer un retrait par rapport aux quatre côtés de la parcelle et l’Alignement par rapport aux limites du terrain pour assurer l’articulation avec l’environnement immédiat ce qui permet de définir les parois du projet, tout en gardant la forme du terrain. Monter en hauteur : en respectant les gabarits de notre site notre projet a un gabarit de R+2 à R+3 Soustraction :soustraire pour créer le passages urbains , des terrasse et l’atrium. Resultat :notre Rdc urbain est en continuité avec l’espace public et qui assure l’articulation de la rue Belouzdad avec la placette central à travers des gradins et une placette secondaire aménagé Imbrication: afin d’offrir au volume centrale des balcons en déniée étage donnant directement sur la rue de Belouzdad afin du profiter de la vue sur les monuments historique et les bois des arcades . Source: l'auteur
  • 58. Détente et loisir Restauration Administration et agences Des grandes surfaces de vente Boutique de luxe +bijouterie et une cafeteria de luxe Page 53 Figure 36 : Principe de circulation du projet Source: l'auteur Figure 37 : organisation spatiale du projet Source: l'auteur • Circulation : • Dispatching : Des boutiques Commerce Salle d’exposition Parking Stockage
  • 59. Page 54 IX. Approche technique: La conception du projet architectural nécessite l’interaction de trois facteurs : forme, fonction et technique. Aujourd’hui, la technique ne se limite plus à assurer la stabilité, elle devient un élément de composition et de création formelle. L`objectif, recherché dans cette phase, est celui d’exploiter les possibilités techniques et les subordonner à la forme qu`on veut obtenir. Problématique Quelles dispositions techniques et constructives susceptibles de répondre aux exigences formelles et fonctionnelles du projet tout en assurant la sécurité des usagers dans les cas les plus défavorables (séisme et incendie)? 1. / Choix du système constructif: Le choix du système structurel est lié à la nature des espaces et à d’autres considérations notre équipement exige une structure qui assure sa vocation, etc.). Notre équipement exige une structure qui assure sa vocation, avec un maximum de portée. Les objectifs thématiques et programmatiques nous ont donc orientés dans notre projet à une structure métallique. Structure métallique : 2. / Structure métallique : La structure métallique est utilisée pour répondre à des exigences fonctionnelles, dégagement de grands espaces, car elle s’adapte aussi parfaitement aux grands projets à caractère évolutif et technologique contemporain de l’architecture et assure les différents avantages : - Considération d’ordre esthétique et pratique. - Facilité de montage, démontage et de la restauration. - Flexibilité des espaces. - Légèreté de la structure. - Retombées réduites aux grandes portées. - Bon comportement en cas de séisme o Poteaux métalliques : Les poteaux utilisés pour notre projet sont les poutrelles aciers HEB à ailes larges qui sont aptes à recevoir des charges importantes et en forces transversales, car elles présentent une bonne résistance à la torsion. Ils seront traités contre la corrosion par une peinture antirouille à l’usine et ils seront protégés contre le feu avec des panneaux coupe-feu en plâtre. Pour obtenir un effet esthétique, un autre type de profilés CHS est utilisé dans les espaces de circulation les Profilés creux circulaires , leur résistance et leur durabilité en font un excellent choix pour la construction. Ils peuvent être utilisés pour créer des designs attrayants, ajoutant une touche de sophistication.
  • 60. Page 55 o Poutres métalliques : Nous avons prévu au niveau du bloc central des poutres alvéolaires, ou ajourées dont l'âme est découpée en cercle ou en hexagones, elles sont reconstituées par soudage, ceci permet d'alléger le poids et surtout de faciliter le passage des câbles, des gaines et des fluides dans la hauteur de la poutre ( dans notre cas less gaines des restaurants ). Elles sont préfabriquées sur commande en usine, elles peuvent atteindre des portées importantes afin de dégager l’espace et d'avoir un plan libre sans poteaux intermédiaires. Elles sont protégées par faux plafond traité, une composition résistante au feu. (dans les deux sens pour éviter la différence de rigidité). Elles sont protégées par faux plafond traité, une composition résistante au feu. Pour les deux autres volume nous avons opté pour des poutres reconstituées soudées (PRS):À partir de tôle ou de plaques, on peut obtenir des poutres symétriques ou dissymétriques. En soudant les pièces à savoir les ailes et l'âme les unes aux autres. En fonction de la portée ; quand la portée augmente la hauteur de poutre nécessaire devient importante ces poutres sont couramment utilisées pour des profils dont la hauteur est supérieure a 400 mm. 300mm 500mm 20mm 30mm Elles ont une portée (8 à 20 m) et un hauteur de( 1/10 à 1/30) Figure 41 : poutres reconstituées soudées (PRS) Elles ont une portée (10 à 40 m) et un hauteur de( 1/18 à 1/25) Figure 40 : poutres alvéolaires Figure 38 :profilé HEB Figure 39 :profilés CHS
  • 61. Page 56 o Plancher collaborant Le plancher collaborant, encore appelé plancher mixte, est un plancher qui est constitué de béton et de tôle d’acier nervuré, les tôles profilées ont un rôle d’armature et de coffrage, ce type de plancher assure une liaison mécanique entre les poutres métalliques et la dalle en béton. Le choix de ce type de plancher est dicté par - Des portées supérieures à 6 m, donc on élimine les planchers à corps creux. - La facilite de la mise en œuvre. - la capacité de s’étendre sur des grandes portées. -Sa grande résistance aux charges ainsi qu’à son rôle de contreventement horizontal dans l’ossature du bâtiment -Il, travaille au contreventement horizontal. Figure 43 :palle de stabilité choisi Figure 42 :plancher collaborant o Contreventement : Afin de stabiliser de rigidifier notre structure nous avons opté pour un type de palle de stabilité suivant
  • 62. Page 57 9.4 / La 3d de la structure: 9.3 / La trame structurelle : Figure 45 :la 3d de la structure Figure 44 :La trame structurelle
  • 70. • . - Photo de Grotte de Cervantes, Alger—Tripadvisor. (s. d.). Consulté 28 janvier 2023, à l’adresse https://www.tripadvisor.fr/LocationPhotoDirectLink-g293718-d3462029-i50015932-Grotte_de_Cervantes- Algiers_Algiers_Province.html • 101ème Conférence—Point 2. (s. d.). Consulté 19 février 2023, à l’adresse http://archive.ipu.org/conf-f/101-2.htm • Alger et ses environs, d’après les levés de précision du Service géographique de l’Armée, mis à jour par le Bureau topographique du 19e corps... | Gallica. (s. d.). Consulté 27 janvier 2023, à l’adresse https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b532098126/f1.item.zoom?fbclid=IwAR1RyOL1QzD- jyHIsO6qOH9pif0Srn6gOU9lNMuCrdtIfSijPPnLdwyP3co • Alger_1960_plan_gandini.jpg (Image JPEG, 3507 × 5521 pixels)—Redimensionnée (12%). (s. d.). Consulté 27 janvier 2023, à l’adresse http://alger-roi.fr/Alger/plans/images/Alger_1960_plan_gandini.jpg?fbclid=IwAR16cl-3E- _JjYyCvLT2EoJqwt8fu68R1ckkpRmHCQyPJgrH2vOYym_-Wjw • Analyse Centre Commercial. (s. d.). calameo.com. Consulté 27 avril 2023, à l’adresse https://www.calameo.com/read/0008998692eb1bf759774 • Articles Abdelmadjid Meskoud Alger | vitaminedz. (s. d.). Consulté 23 juillet 2023, à l’adresse https://www.vitaminedz.com/fr/Alger/abdelmadjid-meskoud-16143-Articles-1.html • Biographie d’Abdelmadjid Meskoud Alger—MUSIQUE Abdelmadjid Meskoud | vitaminedz. (s. d.). Consulté 28 janvier 2023, à l’adresse https://www.vitaminedz.com/fr/Algerie/biographie-d-abdelmadjid-meskoud-32705-Articles-16-16143-1.html • Biographie de Mohamed BELOUIZDAD Alger—PERSONNAGES Mohamed BELOUIZDAD | vitaminedz. (s. d.). Consulté 28 janvier 2023, à l’adresse https://www.vitaminedz.com/fr/Alger/biographie-de-mohamed-belouizdad-55505-Articles-16-16217-1.html • Carte du territoire d’Alger dressée au Dépôt général de la guerre... / Sous la direction de M. le lieutenant général Pelet, d’après les levés de MM. Les officiers d’Etat-major employés à l’armée d’Afrique... | Gallica. (s. d.). Consulté 27 janvier 2023, à l’adresse https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b531797152/f1.item.zoom?fbclid=IwAR3dBtJCNiBeoqQKcNzCicQE0s3djL_JUPWrooZTqzPSjr 9Uf4dRVcci-L4 • CRB: Boulakhoua, “Le CRB ne se refuse pas”—Algerie360. (s. d.-a). Consulté 28 janvier 2023, à l’adresse https://www.algerie360.com/crb-boulakhoua-le-crb-ne-se-refuse-pas/ • CRB: Boulakhoua, “Le CRB ne se refuse pas”—Algerie360. (s. d.-b). Consulté 23 juillet 2023, à l’adresse https://www.algerie360.com/crb-boulakhoua-le-crb-ne-se-refuse-pas/ • CRB : Décès du célèbre supporter du CRB Hacène Dehimi, alias Yamaha—Sports : Liberté. (s. d.). Consulté 28 janvier 2023, à l’adresse https://www.liberte-algerie.com/sports/deces-du-celebre-supporter-du-crb-hacene-dehimi-alias-yamaha-370095 • La légende Hacène Lalmas, première star de l’après-indépendance. (s. d.-a). Consulté 28 janvier 2023, à l’adresse https://lagazettedufennec.com/legende-hacene-lalmas-premiere-star-de-lapres-independance/ • La légende Hacène Lalmas, première star de l’après-indépendance. (s. d.-b). Consulté 23 juillet 2023, à l’adresse https://lagazettedufennec.com/legende-hacene-lalmas-premiere-star-de-lapres-independance/ • Le rendez-vous manqué – Vivre à Belcourt. (s. d.). Consulté 28 janvier 2023, à l’adresse https://belcourtois.com/index.php/projet/le- rendez-vous-manque/ • Les 3 types de commerces : Définition, exemples et avantages. (s. d.). appvizer.fr. Consulté 27 avril 2023, à l’adresse https://www.appvizer.fr/magazine/biens/commerce-detail/les-types-de-commerce • Mohamed Belouizdad : Le « premier » des chefs et âme de l’OS - Histoire : EL Moudjahid. (s. d.-a). Consulté 23 juillet 2023, à l’adresse https://www.elmoudjahid.dz/fr/histoire/mohamed-belouizdad-le-premier-des-chefs-et-ame-de-l-os-178557 • Mohamed Belouizdad : Le « premier » des chefs et âme de l’OS - Histoire : EL Moudjahid. (s. d.-b). Consulté 23 juillet 2023, à l’adresse https://www.elmoudjahid.dz/fr/histoire/mohamed-belouizdad-le-premier-des-chefs-et-ame-de-l-os-178557 • Pelet, J.-J.-G. (1777-1858) C. (1834). Carte du territoire d’Alger dressée au Dépôt général de la guerre... / Sous la direction de M. le lieutenant général Pelet, d’après les levés de MM. Les officiers d’Etat-major employés à l’armée d’Afrique... Gallica. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b531797152 • Plan d’Alger (1950). (s. d.). Consulté 22 juillet 2023, à l’adresse http://www.lestizis.fr/Cartes-Plans/slides/Plan-Alger-Small.html • Plan d’Alger-Mustapha en 1911. (s. d.). Consulté 22 juillet 2023, à l’adresse http://www.lestizis.fr/Cartes-Plans/slides/Alger- Mustapha-1911-Small.html • Plansalger. (s. d.). Consulté 27 janvier 2023, à l’adresse http://diaressaada.alger.free.fr/e-plans/plansalger.html • Recherche thématique sur Les centres commerciaux. (2018, novembre 14). ArchiGuelma. https://archiguelma.blogspot.com/2018/11/recherche-thematique-centres-commerciaux.html BIOGRAPHIE webographie livres et documents Benoun, M. (2008). Définitions du commerce et de la distribution. CNERU. (2017). Raport du pos 64 belouizdad. Dupont, P. (s. d.). Passage `` en caisses ’ ’ : Histoire, état des lieux et critiques des centres commerciaux. Goudjil, D., & Debiane, S. (2020). El Hamma entre hier et aujourd’hui, quel trait d’union? zahafi, I. A. (2022). Parcours et un centre d’interprétation LE FORMICARIUM. République algérienne démocratique et populaire École Polytechnique d’Architecture et d’Urbanisme « Le Moudjahid Hocine Ait Ahmed ».
  • 71. MERCI