SlideShare une entreprise Scribd logo
LA SPONDYLOLYSE ET LE
SPONDYLOLISTHESIS CHEZ L’ENFANT
R. ELBAUM
CLINIQUE EDITH CAVELL
CHU ERASME
DEFINITION
• SPONDYLOLYSE: solution de continuité au
niveau de l’isthme de la vertèbre
• SPONDYLOLYSTHESIS: « glissement en avant
d’un corps vertébral, provoqué par la rupture
de la continuité ou l’élongation des isthmes »
(TAILLARD)
Rappel Historique
Herbiniaux : 1782
« Projection du rachis en avant dans
certaines formes de dos creux »
- Meyerding 1932 : Première
classification
Arthrodèse postérieure médiane
- Jenkins 1936 : - Réduction
- Arthrodèse antérieure
- Gill 1955 : Résection arc postérieur
- Kimura 1968 : Reconstruction
isthmique
- Harrington 1976 : Instrumentation
en distraction
- Wiltse : 1976 - Classification en 5 types
Boxall : 1979 Cyphose lombo-sacrée
Newell LM. Spondylolysis, an
historical review. Spine 1995
ANATHOMOPATHOLOGIE
ANATHOMOPATHOLOGIE
La spondylolyse, entité médicale et entité
paléopathologique
Ludovic Debono (1)*, Bertrand Mafart (2)
2004
Classification de MEYERDING (1932)
GRADE 1 GRADE 2 GRADE 4GRADE 3
Classification de Wiltse et
Newmann 1976
Type 1 Forme congénital ou dysplasique avec
dysplasie des arcs postérieurs et massif articulaire
fuyant
Type 2 isthmique pur par lyse acquise avec rupture
ou allongement de l’isthme
Type 3 Dégénératif
Type 4 ,5 et 6 macrotraumatique,pathogène ou
iatrogène
Classification de Marchetti 1997
SPL
Type 1
développemental
SPL avec lyse
congenitale
surajoutée
SPL avec
allongement
isthmique
Type 2
Acquis
Traumatique Iatrogène Pathologique Dégénératif
ETHIOPATHOGENIE
• SPL et LISTHESIS sont des
lésions acquises
• Il n’existe pas de forme
néonatale (1 cas décrit chez
1 nouveau né de 3mois!)
• La spondylolyse n’apparaît
qu’après l’âge de la marche
• La plupart surviennent entre
5 et 7ans
Facteurs Favorisants
• Génétique
• Traumatique
• Trophostatique
• Dysplasique
Multifactorielle
Taillard (Clin.Orthop. 1976)
Facteurs Génétiques
-Prédominance
- Masculine dans les formes peu ou pas déplacées
- Féminine dans les formes très déplacées
Variabilité ethnique
- 5,6 % : sujets de race blanche
- 1,9 % : sujets de race noire
- 20% à 60 % : communauté eskimos
J.L Jouve
Facteurs morphologiques
Pente sacrée Incidence lombo-pelvienne
Facteurs morphologiques
Angle LS sup à 90°
pas de cyphose
couple charnière équilibré
Cyphose LS
Angle LS inf à 90°
Couple charnière déséquilibre
Sacrum horizontal Sacrum vertical
L’évolution et la gravité de la spondylolyse
est liée à la gravité de la dysplasie initiale et de la
morphologie sacrée.
Facteurs Traumatiques
 Traumatismes aigus à haute énergie
1 - UN TRAUMATISME AIGU NE GENERE PAS A LUI SEUL
DE SPONDYLOLYSE ISOLEE
2 - UN TRAUMATISME AIGU N’AGGRAVE PAS A LUI SEUL
UN SPONDYLOLISTHESIS DE BAS GRADE
-Floman Y. J Spinal Dis 1991
300 fractures thoracolombaires
7 spondylolisthésis grade 1 associés
Aucun spondylolisthésis aggravé par la
fracture sus jacente
3 - UN TRAUMATISME AIGU PEUT AGGRAVER
UN SPONDYLOLISTHESIS DE HAUT GRADE
J.L Jouve
Facteurs Traumatiques ou Fractures
de Stress?
Effet « WOODI WOOD PECKER »
Spondylolyse et activite sportive
Sur 1430 Athlètes(Rossi)
Pourcentage global:
17,7% DE LYSE ISTHMIQUE
SELON LE SPORT:
•PLONGEURS 63%
•HALTEROPHILES 36%
•GYMNASTES 33%
•LUTTEURS 33%
•AUTRES ATHLETES 22%
Les spondylolyses chez l’enfant.
quelques chiffres:
• 4% A L’AGE DE 6ANS
• 6% A L’AGE ADULTE
• EGALE DANS LES DEUX SEXES
• 15% FORMES FAMILIALES
(Winne, Davis et Scott)
• 30 à 60% CHEZ LES ESQUIMAUX
HISTOIRE NATURELLE
1 Rupture isthmique dans la petite enfance sous l’effet de facteurs
favorisants
(Age de survenue entre 3 et 12 ans)
2 Glissement vertébral significatif durant une période brève
3 Stabilisation dans une nouvelle situation d’équilibre
Formes peu ou pas déplacées Formes très déplacées
Asymptomatique
Persistance d’un glissement mineur
lié à la dégénérescence discale
(80%)
Symptomatique (20%)
J.L Jouve
HISTOIRE NATURELLE
Rupture isthmique du grand enfant parfois de l’adolescent
sous l’effet de facteurs favorisants (microtraumatismes +++)
SPONDYLOLYSE UNI OU BILATERALE
Consolidation spontanée ou
après traitement
Pérennisation de la lyse
Formes peu ou pas déplacées
« Fracture de fatigue »
J.L Jouve
TU… G
2002 2 003 2006
HISTOIRE NATURELLE
Rupture ou allongement isthmique du petit enfant
sous l’effet de facteurs favorisants (dysplasiques +++)
Glissement rapide
Formes à grand déplacement
Haut grade
Formes à sacrum horizontal
Bon pronostic
Formes à sacrum vertical
Mauvais pronostic
J.L Jouve
BEN…Z
2003 2005
Evolution du glissement
• 50 à 65% des SPL présenteront un glissement
(Congdon & Chandler)
• Glissement lent et progressif entre 12 et 17 ans
(Taillard)
• Rare après 20 ans (sauf SPL dégénératif)
• SPL Grade 1 à 2: évolutivité faible
• SPL Grade 3 à 4: Ptose possible mais jamais brutale
TABLEAU CLINIQUE
TABLEAU CLINIQUE
• Asymptomatique (80%)
• Rétraction ischio-jambiers++ (faux
Lassegue)
• Lombalgie aigue inaugurale (témoin
d’une rupture isthmique aigue)
• Lombalgie chronique ou récurrente
(+/- 1an)
• Cyphose lombo-sacrée
• Radiculalgie L5/S1(parx)
• Syndrome queue de cheval (SPL Gr4)
• Scoliose associée
SPONDYLOLISTHESIS
SPONDYLOPTOSE
Contracture des ischiojambiers
BILAN RX
BILAN RX: LE 3/4
« le collier du petit chien »
BILAN RX
Scintigraphie au Technétium
BILAN: CT SCAN
BILAN:IRM
PRISE EN CHARGE DES SPONDYLOLYSES
ET SPONDYLOLYSTHESIS
SYMPTOMATOLOGIE
GRADE
AGE
TYPE
SPONDYLOLYSES
PEU ou PAS DEPLACEES
ASYMPTOMATIQUE :
Aucun traitement
Surveillance radiologique
annuelle
Aucune contre indication
sportive
SYMPTOMATIQUE :
Traitement conservateur :
•Repos sportif
•Rééducation,Physio
•Antalgiques, AINS
•corset ou lombostat
Echec du traitement conservateur :
•Reconstrution isthmiques +++
•Arthrodése postérolatérale
(Wiltse)
 En cas de lombalgie aigue
• Soit rechercher la consolidation de l’isthme
Plâtre bermuda ou corset hémiculotte 3mois (Dubousset)
Corset en délordose 30-60% consolidation (Pagnotta)
• Soit attendre la sédation des plaintes:
-Antalgiques mineurs
- Lombostat souple
- Suspension des activités sportives
Reprise des activités sportives dès la sédation de la
douleur
 En cas de lombalgie chronique
• AINS
• Traitement fonctionnel par
programme de réeducation intensif
• Lombostat ,corset pantalon
• Sports autorisés
natation,vélo,yoga…
• Attendre une année de recul
• En cas d’échec ou de récidive
1. Reconstruction isthmique
2. Arthrodèse postérolatérale de
Wiltse
Reconstruction Isthmique
VISSAGE (Coll Bergoin)
)
Arthrodèse postérolatérale de Wiltse
Coll Nordin
– Arthrodèse intersomatique antérieure
– Arthrodèse postéro-latérale
– Arthrodèse intersomatique postérieure
– Arthrodèses combinées
– Réduction du glissement quand il est
important
– …
SPONDYLOLYSES A GRAND
DEPLACEMENT
 REDUCTION PAR HAMAC
Coll St Vincent de Paul
L’AVENIR?
CONCLUSION
• la spondylolyse de l’enfant est une anomalie
fréquente et asymptomatique dans la
majorité des cas.
• Elle nécessite une simple surveillance clinique
et radiologique.
• Elle justifie d’un traitement orthopédique ou
chirurgicale dans des indications spécifiques
ou dans les formes symptomatiques.

Contenu connexe

Tendances

Luxations de l’épaule.
Luxations de l’épaule.Luxations de l’épaule.
Luxations de l’épaule.
L-ilia
 
07 coxarthrose
07  coxarthrose07  coxarthrose
07 coxarthrose
Soulaf Sel
 
04 fractures du cotyle (1)
04  fractures du cotyle (1)04  fractures du cotyle (1)
04 fractures du cotyle (1)
latifahanachi
 
fractures diaphysaires des os de l'avant bras
fractures diaphysaires des os de l'avant brasfractures diaphysaires des os de l'avant bras
fractures diaphysaires des os de l'avant bras
guest195328
 
1 anatomie et semiologie rdiologique (version 1)
1 anatomie et semiologie rdiologique (version 1)1 anatomie et semiologie rdiologique (version 1)
1 anatomie et semiologie rdiologique (version 1)
Med Achraf Hadj Ali
 
Fractures de læextrúmitú supúrieure de læhumúrus
Fractures de læextrúmitú supúrieure de læhumúrusFractures de læextrúmitú supúrieure de læhumúrus
Fractures de læextrúmitú supúrieure de læhumúrus
Hamlaoui Saddek
 

Tendances (20)

Luxations de l’épaule.
Luxations de l’épaule.Luxations de l’épaule.
Luxations de l’épaule.
 
Fractures generalites
 Fractures generalites Fractures generalites
Fractures generalites
 
Chirurgie orthopédique pédiatrique
Chirurgie orthopédique pédiatrique  Chirurgie orthopédique pédiatrique
Chirurgie orthopédique pédiatrique
 
Aspect particulier en traumatologie pédiatrique
Aspect particulier en traumatologie pédiatriqueAspect particulier en traumatologie pédiatrique
Aspect particulier en traumatologie pédiatrique
 
L'embrochage centromédullaire élastique stable (ECMES) chez l'enfant
L'embrochage centromédullaire élastique stable (ECMES) chez l'enfantL'embrochage centromédullaire élastique stable (ECMES) chez l'enfant
L'embrochage centromédullaire élastique stable (ECMES) chez l'enfant
 
Traumato cheville & pied
 Traumato cheville & pied Traumato cheville & pied
Traumato cheville & pied
 
07 coxarthrose
07  coxarthrose07  coxarthrose
07 coxarthrose
 
Kyste hydatique du foie [enregistrement automatique]
Kyste hydatique du foie [enregistrement automatique]Kyste hydatique du foie [enregistrement automatique]
Kyste hydatique du foie [enregistrement automatique]
 
Prise en charge d’un traumatisme du rachis cervical 2015
Prise en charge d’un traumatisme du rachis cervical 2015Prise en charge d’un traumatisme du rachis cervical 2015
Prise en charge d’un traumatisme du rachis cervical 2015
 
04 fractures du cotyle (1)
04  fractures du cotyle (1)04  fractures du cotyle (1)
04 fractures du cotyle (1)
 
Lésions des tendons extenseurs
Lésions des tendons extenseurs Lésions des tendons extenseurs
Lésions des tendons extenseurs
 
Pbve dr hacid
Pbve  dr hacidPbve  dr hacid
Pbve dr hacid
 
Ostéomyélite et ostéoarthrites chez l'enfant 2014
Ostéomyélite et ostéoarthrites chez l'enfant 2014Ostéomyélite et ostéoarthrites chez l'enfant 2014
Ostéomyélite et ostéoarthrites chez l'enfant 2014
 
ostéochondrose
 ostéochondrose ostéochondrose
ostéochondrose
 
fractures diaphysaires des os de l'avant bras
fractures diaphysaires des os de l'avant brasfractures diaphysaires des os de l'avant bras
fractures diaphysaires des os de l'avant bras
 
Pathologie orthopedique de l'enfant
Pathologie orthopedique de l'enfantPathologie orthopedique de l'enfant
Pathologie orthopedique de l'enfant
 
1 anatomie et semiologie rdiologique (version 1)
1 anatomie et semiologie rdiologique (version 1)1 anatomie et semiologie rdiologique (version 1)
1 anatomie et semiologie rdiologique (version 1)
 
path chir Chapitre2
 path chir Chapitre2 path chir Chapitre2
path chir Chapitre2
 
Fractures de læextrúmitú supúrieure de læhumúrus
Fractures de læextrúmitú supúrieure de læhumúrusFractures de læextrúmitú supúrieure de læhumúrus
Fractures de læextrúmitú supúrieure de læhumúrus
 
Spondylarthropathies
SpondylarthropathiesSpondylarthropathies
Spondylarthropathies
 

Similaire à Spondylolyse chez l'enfant

Angulation anormale du genou chez l'enfant
Angulation anormale du genou chez l'enfantAngulation anormale du genou chez l'enfant
Angulation anormale du genou chez l'enfant
imma-dr
 
10 pathologies micro-traumatique du systeme extenseur
10  pathologies micro-traumatique du systeme extenseur10  pathologies micro-traumatique du systeme extenseur
10 pathologies micro-traumatique du systeme extenseur
tyuit
 
Dysplasies osseuses identifiables à la naissance
Dysplasies osseuses identifiables à la naissanceDysplasies osseuses identifiables à la naissance
Dysplasies osseuses identifiables à la naissance
imma-dr
 
Les Fractures de Fatigue Chez Le Sportif
Les Fractures de Fatigue Chez Le SportifLes Fractures de Fatigue Chez Le Sportif
Les Fractures de Fatigue Chez Le Sportif
Yann Gomiero
 
Coxagonarthrosekine2007
Coxagonarthrosekine2007Coxagonarthrosekine2007
Coxagonarthrosekine2007
Soulaf Sel
 

Similaire à Spondylolyse chez l'enfant (20)

Angulation anormale du genou chez l'enfant
Angulation anormale du genou chez l'enfantAngulation anormale du genou chez l'enfant
Angulation anormale du genou chez l'enfant
 
Angulation anormale du genou chez l'enfant
Angulation anormale du genou chez l'enfantAngulation anormale du genou chez l'enfant
Angulation anormale du genou chez l'enfant
 
Arthrite juvenile ic
Arthrite juvenile icArthrite juvenile ic
Arthrite juvenile ic
 
10 pathologies micro-traumatique du systeme extenseur
10  pathologies micro-traumatique du systeme extenseur10  pathologies micro-traumatique du systeme extenseur
10 pathologies micro-traumatique du systeme extenseur
 
Irene pérez íñiguez_rapport_stages_2- def
Irene pérez íñiguez_rapport_stages_2- defIrene pérez íñiguez_rapport_stages_2- def
Irene pérez íñiguez_rapport_stages_2- def
 
4.diformitati fr
4.diformitati fr4.diformitati fr
4.diformitati fr
 
Hip trauma and sports in children
Hip trauma and sports in childrenHip trauma and sports in children
Hip trauma and sports in children
 
Dysplasies osseuses identifiables à la naissance
Dysplasies osseuses identifiables à la naissanceDysplasies osseuses identifiables à la naissance
Dysplasies osseuses identifiables à la naissance
 
Epu chantecler 2014
Epu chantecler 2014Epu chantecler 2014
Epu chantecler 2014
 
Le genou de l'enfant et de l'ado sportif
Le genou de l'enfant et de l'ado sportifLe genou de l'enfant et de l'ado sportif
Le genou de l'enfant et de l'ado sportif
 
Cours parkinson 2012
Cours parkinson 2012Cours parkinson 2012
Cours parkinson 2012
 
Troubles statiques et rotationnels des membres inferieurs
Troubles statiques et rotationnels des membres inferieursTroubles statiques et rotationnels des membres inferieurs
Troubles statiques et rotationnels des membres inferieurs
 
La myélopathie cervicale
La myélopathie cervicaleLa myélopathie cervicale
La myélopathie cervicale
 
Les Fractures de Fatigue Chez Le Sportif
Les Fractures de Fatigue Chez Le SportifLes Fractures de Fatigue Chez Le Sportif
Les Fractures de Fatigue Chez Le Sportif
 
Coxagonarthrosekine2007
Coxagonarthrosekine2007Coxagonarthrosekine2007
Coxagonarthrosekine2007
 
P103
P103P103
P103
 
Les tendinopathies chez l'enfant
Les tendinopathies chez l'enfant   Les tendinopathies chez l'enfant
Les tendinopathies chez l'enfant
 
Jm Louchet Jfk2007
Jm Louchet Jfk2007Jm Louchet Jfk2007
Jm Louchet Jfk2007
 
INSTABILITE SCAPULO HUMERALE DIAGNOSTIC ET SURVEILLANCE POST THERAPEUTIQUE.pdf
INSTABILITE SCAPULO HUMERALE DIAGNOSTIC ET SURVEILLANCE POST THERAPEUTIQUE.pdfINSTABILITE SCAPULO HUMERALE DIAGNOSTIC ET SURVEILLANCE POST THERAPEUTIQUE.pdf
INSTABILITE SCAPULO HUMERALE DIAGNOSTIC ET SURVEILLANCE POST THERAPEUTIQUE.pdf
 
Sténose spinale: quelques informations pertinentes!
Sténose spinale: quelques informations pertinentes!Sténose spinale: quelques informations pertinentes!
Sténose spinale: quelques informations pertinentes!
 

Plus de ROBERT ELBAUM

Instabilité Scapulo humérale de l'enfant
Instabilité Scapulo humérale de l'enfantInstabilité Scapulo humérale de l'enfant
Instabilité Scapulo humérale de l'enfant
ROBERT ELBAUM
 
Le pbve version 2009 copie - copie
Le pbve version 2009   copie - copieLe pbve version 2009   copie - copie
Le pbve version 2009 copie - copie
ROBERT ELBAUM
 

Plus de ROBERT ELBAUM (16)

Posttraumatic radio ulnar synostosis
Posttraumatic radio ulnar synostosis   Posttraumatic radio ulnar synostosis
Posttraumatic radio ulnar synostosis
 
French Functional Method for Congenital Clubfoot: 20 years of experience
French Functional Method for Congenital Clubfoot: 20 years of experienceFrench Functional Method for Congenital Clubfoot: 20 years of experience
French Functional Method for Congenital Clubfoot: 20 years of experience
 
Les boiteries chez l'enfant
Les boiteries chez l'enfantLes boiteries chez l'enfant
Les boiteries chez l'enfant
 
Orthopaedic support with 3D printing in children
Orthopaedic support with 3D printing in childrenOrthopaedic support with 3D printing in children
Orthopaedic support with 3D printing in children
 
Digitized manual palpation: a new method of evaluating posture and its defor...
 Digitized manual palpation: a new method of evaluating posture and its defor... Digitized manual palpation: a new method of evaluating posture and its defor...
Digitized manual palpation: a new method of evaluating posture and its defor...
 
Knee osteochondritis and platelet rich plasma
Knee osteochondritis and platelet  rich plasmaKnee osteochondritis and platelet  rich plasma
Knee osteochondritis and platelet rich plasma
 
Fractures in Children: Is conservative treatment still alive?
Fractures in Children: Is conservative treatment still alive?Fractures in Children: Is conservative treatment still alive?
Fractures in Children: Is conservative treatment still alive?
 
Congenital Hallux varus: How to deal with it?
Congenital Hallux varus: How to deal with it?Congenital Hallux varus: How to deal with it?
Congenital Hallux varus: How to deal with it?
 
Osteotomy around the knee in children.when and why?
Osteotomy around the knee in children.when and why?Osteotomy around the knee in children.when and why?
Osteotomy around the knee in children.when and why?
 
Quel sport pour quelle enfant?
Quel sport pour quelle enfant?Quel sport pour quelle enfant?
Quel sport pour quelle enfant?
 
Avulsion simultanée bilatérale tubérosité tibiale antérieure
Avulsion simultanée bilatérale tubérosité tibiale antérieureAvulsion simultanée bilatérale tubérosité tibiale antérieure
Avulsion simultanée bilatérale tubérosité tibiale antérieure
 
Pathologie ortho de l'enfant module 1
Pathologie ortho de l'enfant module 1Pathologie ortho de l'enfant module 1
Pathologie ortho de l'enfant module 1
 
Instabilité Scapulo humérale de l'enfant
Instabilité Scapulo humérale de l'enfantInstabilité Scapulo humérale de l'enfant
Instabilité Scapulo humérale de l'enfant
 
Ostéotomie correctrice pour cubitus varus
Ostéotomie correctrice pour cubitus varusOstéotomie correctrice pour cubitus varus
Ostéotomie correctrice pour cubitus varus
 
L'orthopédie pédiatrique et la Chaine de l'Espoir:une longue histoire
L'orthopédie pédiatrique et la Chaine de l'Espoir:une longue histoireL'orthopédie pédiatrique et la Chaine de l'Espoir:une longue histoire
L'orthopédie pédiatrique et la Chaine de l'Espoir:une longue histoire
 
Le pbve version 2009 copie - copie
Le pbve version 2009   copie - copieLe pbve version 2009   copie - copie
Le pbve version 2009 copie - copie
 

Spondylolyse chez l'enfant

  • 1. LA SPONDYLOLYSE ET LE SPONDYLOLISTHESIS CHEZ L’ENFANT R. ELBAUM CLINIQUE EDITH CAVELL CHU ERASME
  • 2. DEFINITION • SPONDYLOLYSE: solution de continuité au niveau de l’isthme de la vertèbre • SPONDYLOLYSTHESIS: « glissement en avant d’un corps vertébral, provoqué par la rupture de la continuité ou l’élongation des isthmes » (TAILLARD)
  • 3. Rappel Historique Herbiniaux : 1782 « Projection du rachis en avant dans certaines formes de dos creux » - Meyerding 1932 : Première classification Arthrodèse postérieure médiane - Jenkins 1936 : - Réduction - Arthrodèse antérieure - Gill 1955 : Résection arc postérieur - Kimura 1968 : Reconstruction isthmique - Harrington 1976 : Instrumentation en distraction - Wiltse : 1976 - Classification en 5 types Boxall : 1979 Cyphose lombo-sacrée Newell LM. Spondylolysis, an historical review. Spine 1995
  • 5. ANATHOMOPATHOLOGIE La spondylolyse, entité médicale et entité paléopathologique Ludovic Debono (1)*, Bertrand Mafart (2) 2004
  • 6. Classification de MEYERDING (1932) GRADE 1 GRADE 2 GRADE 4GRADE 3
  • 7. Classification de Wiltse et Newmann 1976 Type 1 Forme congénital ou dysplasique avec dysplasie des arcs postérieurs et massif articulaire fuyant Type 2 isthmique pur par lyse acquise avec rupture ou allongement de l’isthme Type 3 Dégénératif Type 4 ,5 et 6 macrotraumatique,pathogène ou iatrogène
  • 8. Classification de Marchetti 1997 SPL Type 1 développemental SPL avec lyse congenitale surajoutée SPL avec allongement isthmique Type 2 Acquis Traumatique Iatrogène Pathologique Dégénératif
  • 9. ETHIOPATHOGENIE • SPL et LISTHESIS sont des lésions acquises • Il n’existe pas de forme néonatale (1 cas décrit chez 1 nouveau né de 3mois!) • La spondylolyse n’apparaît qu’après l’âge de la marche • La plupart surviennent entre 5 et 7ans
  • 10. Facteurs Favorisants • Génétique • Traumatique • Trophostatique • Dysplasique Multifactorielle Taillard (Clin.Orthop. 1976)
  • 11. Facteurs Génétiques -Prédominance - Masculine dans les formes peu ou pas déplacées - Féminine dans les formes très déplacées Variabilité ethnique - 5,6 % : sujets de race blanche - 1,9 % : sujets de race noire - 20% à 60 % : communauté eskimos J.L Jouve
  • 12. Facteurs morphologiques Pente sacrée Incidence lombo-pelvienne
  • 13. Facteurs morphologiques Angle LS sup à 90° pas de cyphose couple charnière équilibré Cyphose LS Angle LS inf à 90° Couple charnière déséquilibre Sacrum horizontal Sacrum vertical
  • 14. L’évolution et la gravité de la spondylolyse est liée à la gravité de la dysplasie initiale et de la morphologie sacrée.
  • 15. Facteurs Traumatiques  Traumatismes aigus à haute énergie 1 - UN TRAUMATISME AIGU NE GENERE PAS A LUI SEUL DE SPONDYLOLYSE ISOLEE 2 - UN TRAUMATISME AIGU N’AGGRAVE PAS A LUI SEUL UN SPONDYLOLISTHESIS DE BAS GRADE -Floman Y. J Spinal Dis 1991 300 fractures thoracolombaires 7 spondylolisthésis grade 1 associés Aucun spondylolisthésis aggravé par la fracture sus jacente 3 - UN TRAUMATISME AIGU PEUT AGGRAVER UN SPONDYLOLISTHESIS DE HAUT GRADE J.L Jouve
  • 16. Facteurs Traumatiques ou Fractures de Stress? Effet « WOODI WOOD PECKER »
  • 17. Spondylolyse et activite sportive Sur 1430 Athlètes(Rossi) Pourcentage global: 17,7% DE LYSE ISTHMIQUE SELON LE SPORT: •PLONGEURS 63% •HALTEROPHILES 36% •GYMNASTES 33% •LUTTEURS 33% •AUTRES ATHLETES 22%
  • 18. Les spondylolyses chez l’enfant. quelques chiffres: • 4% A L’AGE DE 6ANS • 6% A L’AGE ADULTE • EGALE DANS LES DEUX SEXES • 15% FORMES FAMILIALES (Winne, Davis et Scott) • 30 à 60% CHEZ LES ESQUIMAUX
  • 19. HISTOIRE NATURELLE 1 Rupture isthmique dans la petite enfance sous l’effet de facteurs favorisants (Age de survenue entre 3 et 12 ans) 2 Glissement vertébral significatif durant une période brève 3 Stabilisation dans une nouvelle situation d’équilibre Formes peu ou pas déplacées Formes très déplacées Asymptomatique Persistance d’un glissement mineur lié à la dégénérescence discale (80%) Symptomatique (20%) J.L Jouve
  • 20. HISTOIRE NATURELLE Rupture isthmique du grand enfant parfois de l’adolescent sous l’effet de facteurs favorisants (microtraumatismes +++) SPONDYLOLYSE UNI OU BILATERALE Consolidation spontanée ou après traitement Pérennisation de la lyse Formes peu ou pas déplacées « Fracture de fatigue » J.L Jouve
  • 21. TU… G 2002 2 003 2006
  • 22. HISTOIRE NATURELLE Rupture ou allongement isthmique du petit enfant sous l’effet de facteurs favorisants (dysplasiques +++) Glissement rapide Formes à grand déplacement Haut grade Formes à sacrum horizontal Bon pronostic Formes à sacrum vertical Mauvais pronostic J.L Jouve
  • 24. Evolution du glissement • 50 à 65% des SPL présenteront un glissement (Congdon & Chandler) • Glissement lent et progressif entre 12 et 17 ans (Taillard) • Rare après 20 ans (sauf SPL dégénératif) • SPL Grade 1 à 2: évolutivité faible • SPL Grade 3 à 4: Ptose possible mais jamais brutale
  • 26. TABLEAU CLINIQUE • Asymptomatique (80%) • Rétraction ischio-jambiers++ (faux Lassegue) • Lombalgie aigue inaugurale (témoin d’une rupture isthmique aigue) • Lombalgie chronique ou récurrente (+/- 1an) • Cyphose lombo-sacrée • Radiculalgie L5/S1(parx) • Syndrome queue de cheval (SPL Gr4) • Scoliose associée
  • 31. BILAN RX: LE 3/4 « le collier du petit chien »
  • 36. PRISE EN CHARGE DES SPONDYLOLYSES ET SPONDYLOLYSTHESIS SYMPTOMATOLOGIE GRADE AGE TYPE
  • 37. SPONDYLOLYSES PEU ou PAS DEPLACEES ASYMPTOMATIQUE : Aucun traitement Surveillance radiologique annuelle Aucune contre indication sportive SYMPTOMATIQUE : Traitement conservateur : •Repos sportif •Rééducation,Physio •Antalgiques, AINS •corset ou lombostat Echec du traitement conservateur : •Reconstrution isthmiques +++ •Arthrodése postérolatérale (Wiltse)
  • 38.  En cas de lombalgie aigue • Soit rechercher la consolidation de l’isthme Plâtre bermuda ou corset hémiculotte 3mois (Dubousset) Corset en délordose 30-60% consolidation (Pagnotta) • Soit attendre la sédation des plaintes: -Antalgiques mineurs - Lombostat souple - Suspension des activités sportives Reprise des activités sportives dès la sédation de la douleur
  • 39.  En cas de lombalgie chronique • AINS • Traitement fonctionnel par programme de réeducation intensif • Lombostat ,corset pantalon • Sports autorisés natation,vélo,yoga… • Attendre une année de recul • En cas d’échec ou de récidive 1. Reconstruction isthmique 2. Arthrodèse postérolatérale de Wiltse
  • 42. – Arthrodèse intersomatique antérieure – Arthrodèse postéro-latérale – Arthrodèse intersomatique postérieure – Arthrodèses combinées – Réduction du glissement quand il est important – … SPONDYLOLYSES A GRAND DEPLACEMENT
  • 43.  REDUCTION PAR HAMAC Coll St Vincent de Paul
  • 45. CONCLUSION • la spondylolyse de l’enfant est une anomalie fréquente et asymptomatique dans la majorité des cas. • Elle nécessite une simple surveillance clinique et radiologique. • Elle justifie d’un traitement orthopédique ou chirurgicale dans des indications spécifiques ou dans les formes symptomatiques.