Travailler en sécurité  avec de la radioactivité  dans les unités de recherche  à  Necker Heather Etchevers (U781)
Introduction  <ul><li>Radioprotection </li></ul><ul><ul><li>Ensemble des mesures prises pour protéger des dangers des rayo...
Agenda <ul><li>Notions de physique de base </li></ul><ul><li>Interactions rayonnement – matière </li></ul><ul><li>Types et...
Notions de physique de base <ul><li>Rayonnement ionisant : </li></ul><ul><ul><li>Tout rayonnement dont l’énergie est supér...
Classification des rayonnements non ionisants ionisants électromagnétiques h   < 12.4 eV     > 0.1   m électromagnétiqu...
Définitions de quelques termes <ul><li>La demi-vie T est la durée nécessaire pour qu’un échantillon contenant N atomes rad...
Les éléments manipulés sous l’autorisation de C. Antignac <ul><li>3 H  </li></ul><ul><li>14 C </li></ul><ul><li>35 S </li>...
3 H – thymidine triti é <ul><li>Tests d’incorporation dans l’ADN lors de la division cellulaire </li></ul><ul><li>Alternat...
35 S – méthionine, UTP <ul><li>Marquage de synthèse de protéines ou de sondes ARN antisens </li></ul><ul><li>Alternative :...
14 C – acétate ou ... <ul><li>Tests de métabolisme des lipides, oxydation des acides gras... </li></ul><ul><li>Alternative...
32 P – nucléotides ATP, CTP <ul><li>Marquage de sondes ADN </li></ul><ul><li>Alternative : marquage par biotine, digoxygén...
L’utilité des constants <ul><li>Correction de la décroissance </li></ul><ul><li>A = activité au moment dans le temps « t »...
Exemple <ul><li>250 MBq de  35 S est arrivé le 19 mai 2006 </li></ul><ul><li>100 MBq de  35 S a été utilisé le 24 mai </li...
Calcul <ul><li>A = A o e  -    t </li></ul><ul><li>A   = activité le 30 juin ? </li></ul><ul><li>A  0   = activité du dép...
Interactions rayonnement – matière <ul><li>Transfert d’énergie </li></ul><ul><li>A des matières physiques </li></ul><ul><l...
Physique <ul><li>la probabilité d ' interaction RI -matière dépend  </li></ul><ul><ul><li>de la nature du rayonnement   </...
Le pouvoir de pénétration X
Particules charg é s légers <ul><li>interactions avec les électrons      ionisations  </li></ul><ul><li>interactions avec...
Types et origines des expositions <ul><li>Externe </li></ul><ul><ul><li>Irradiation  à  distance </li></ul></ul><ul><ul><l...
Interactions biologiques <ul><li>DIRECT </li></ul><ul><li>Modification des liens chimiques </li></ul><ul><ul><li>ADN </li>...
Rayonnements ionisants effets biologiques ----- ----- --x-- ----- --x-- ----- ----- ----- Cell mutée --x-- ----- effets st...
Pénétration des tissus Alpha particles Beta particles Gamma rays
 
La contamination des  surfaces de travail  = le plus grande danger pour le travailleur
Attention! Expositions <ul><li>Exposition externe </li></ul><ul><li>Absorption (peau fissurée, sèche) </li></ul><ul><li>In...
Effets possibles de l’irradiation <ul><li>Aucun </li></ul><ul><li>Mutation – réparation </li></ul><ul><li>Impossibilité de...
Toxicité <ul><li>En règle général, pour les produits qu’on utilise couramment : </li></ul><ul><ul><li>les plus énergétique...
Évaluation des risques <ul><li>Études des postes </li></ul><ul><ul><li>Fréquence des manipes </li></ul></ul><ul><ul><li>Ac...
Moyens de protection <ul><li>Réduire le temps </li></ul><ul><li>Augmenter la distance </li></ul><ul><li>S’abriter derrière...
Réduire le temps de la manipe <ul><li>Effectuer tous les gestes  à  blanc une fois avec les contraintes de protection </li...
Augmenter la distance <ul><li>Loi d’inverse carr é </li></ul><ul><li>Dose 1 (distance) 2 1  = Dose 2 (distance) 2 2 </li><...
Les écrans a bon escient <ul><li>Penser radiation – ombre </li></ul><ul><li>L’écran n’est utile que si on se trouve derriè...
Détection de contamination ou du rayonnement <ul><li>Les compteurs Geiger-Muller </li></ul><ul><ul><li>ionisation du gaz, ...
Surveillance des travailleurs <ul><li>Les “badges” d’émulsion photographique (utiles quand  E max  > 0.25 MeV :  32 P et  ...
Médecine du travail <ul><li>Pour l’INSERM  à  Necker </li></ul><ul><ul><li>Dr Lelorrain poste 95306 </li></ul></ul><ul><ul...
Bonnes pratiques et consignes <ul><li>Avant </li></ul><ul><li>Pendant </li></ul><ul><li>Après – la pièce </li></ul><ul><li...
Avant la manipe <ul><li>Protéger les surfaces avec du papier plastifiée (Benchcoat) – plastique contre paillasse, sur plat...
Pendant la manipe <ul><li>Informer qqn si tu vas seul au 7e </li></ul><ul><li>Ne pas toucher la pipette elle-même au tube ...
Encore pendant la manipe <ul><li>Si tu quittes la pièce en cas d’urgence, il faut pouvoir distinguer chaud de froid – util...
Après la manipe <ul><li>VERIFIER avec compteur Geiger (sauf  3 H) </li></ul><ul><ul><li>tes doigts et tes manches! </li></...
Après la manipe – un peu plus <ul><li>Vider flacons inutiles / finis </li></ul><ul><ul><li>consigner dans déchets liquides...
Les registres <ul><li>On est tenu responsable de la source d ès  sa livraison jusqu’ à l’évacuation de sa totalité </li></...
Pour les utilisateurs du  3 H et  14 C <ul><li>VOUS ferez le contrôle  une fois par mois  dans le local   (du nouveau) </l...
Exemples des registres - source FEUILLE DE SUIVI DE  SOURCE RADIOACTIVE NON SCELLEE Radioélément :   32 P,  33 P,  35 S,  ...
Exemples des registres - déchets FEUILLE DE SUIVI DES DECHETS DE RADIOELEMENTS DE PERIODE INFERIEURE A 100 JOURS Feuille d...
Radioactive Waste Disposal USF Guide for determining amount of activity in waste category NOTE:   This is a  guide  for co...
Servez-vous bien du compteur Geiger ? <ul><li>Passages lentes, régulières sur surfaces de travail </li></ul><ul><li>La fen...
Ce qu’il faut faire en cas de petit accident <ul><li>Pipettes, paillasse... NETTOYER </li></ul><ul><li>Utiliser du déterge...
A faire en cas de + gros accident <ul><li>La blouse est contaminée: la laisser dans un récipient dans la pièce </li></ul><...
A faire en cas de déversement <ul><li>Aider d’abord une personne blessée </li></ul><ul><li>Délimiter et couvrir avec un ab...
Fermez les pièces a clef SVP! N.B. :  Cette déclaration ne dégage pas la responsabilité du titulaire de l'autorisation en ...
Quelques coûts non exhaustifs <ul><li>Pot de radioactivité :  100 - 400  € </li></ul><ul><li>Révision annuelle d’un compte...
Résumé Physique Les accidents Moyens de protection Expos externes Les coûts Expos internes Effets biologiques Détection de...
Pour plus de renseignements <ul><li>Flora Legendre (legendre@necker.fr) </li></ul><ul><li>Heather Etchevers (etchevers@nec...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Comment Travailler en Sécurité avec de la Radioactivité

5 252 vues

Publié le

Training for users of radioactivity in a biomedical research context - beta emitters only. In French.

Publié dans : Formation, Économie & finance
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
5 252
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
36
Actions
Partages
0
Téléchargements
79
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Comment Travailler en Sécurité avec de la Radioactivité

  1. 1. Travailler en sécurité avec de la radioactivité dans les unités de recherche à Necker Heather Etchevers (U781)
  2. 2. Introduction <ul><li>Radioprotection </li></ul><ul><ul><li>Ensemble des mesures prises pour protéger des dangers des rayonnements ionisants tout en permettant leur utilisation </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>les travailleurs </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>la population </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>les écosystèmes </li></ul></ul></ul><ul><li>Votre mise à jour face à des nouvelles législations françaises et européennes </li></ul>
  3. 3. Agenda <ul><li>Notions de physique de base </li></ul><ul><li>Interactions rayonnement – matière </li></ul><ul><li>Types et origines des expositions </li></ul><ul><li>Évaluation des risques </li></ul><ul><li>Moyens de protection </li></ul><ul><li>Détection de rayonnements </li></ul><ul><li>Bonnes pratiques et consignes </li></ul><ul><li>Les coûts cach é s des manipes / Accidents </li></ul>
  4. 4. Notions de physique de base <ul><li>Rayonnement ionisant : </li></ul><ul><ul><li>Tout rayonnement dont l’énergie est supérieure à l’énergie de liaison des électrons les moins liés des atomes constituant la matière vivante </li></ul></ul><ul><li>C , H , O , N </li></ul><ul><li>E RI  12,4 eV (electron-volts) </li></ul>1 eV = 1,60 . 10 -19 J
  5. 5. Classification des rayonnements non ionisants ionisants électromagnétiques h  < 12.4 eV  > 0.1  m électromagnétiques h  > 12.4 eV  < 0.1  m particules non chargées chargées légères lourdes UV - visible - IR micro-ondes ondes radio photons X et  neutrons  +  -  p+
  6. 6. Définitions de quelques termes <ul><li>La demi-vie T est la durée nécessaire pour qu’un échantillon contenant N atomes radioactifs n’en contienne plus que N/2 </li></ul><ul><li>L’activité est le nombre de désintégrations par seconde. S’exprime en becquerels (Bq) – anciennement curies (Ci) </li></ul><ul><li>1 Bq = 1 dps (1 Ci = 3.7 x 10 10 dps) </li></ul>
  7. 7. Les éléments manipulés sous l’autorisation de C. Antignac <ul><li>3 H </li></ul><ul><li>14 C </li></ul><ul><li>35 S </li></ul><ul><li>32 P </li></ul><ul><li>33 P </li></ul><ul><li>Nos corps sont aussi constitués de ces mêmes éléments - risque d’ incorporation </li></ul>
  8. 8. 3 H – thymidine triti é <ul><li>Tests d’incorporation dans l’ADN lors de la division cellulaire </li></ul><ul><li>Alternative: BrdU </li></ul><ul><ul><li>sensibilit é </li></ul></ul><ul><ul><li>toxicité </li></ul></ul><ul><ul><li>coût des produits et leur élimination – voir fin </li></ul></ul><ul><li>Demi-vie: 12,28 ans </li></ul><ul><li>Émissions  </li></ul><ul><ul><li>E moyen = 5.7 keV Distance air : 6 nm </li></ul></ul><ul><ul><li>E max = 18.6 keV Distance H 2 O : 6E-3 nm </li></ul></ul>
  9. 9. 35 S – méthionine, UTP <ul><li>Marquage de synthèse de protéines ou de sondes ARN antisens </li></ul><ul><li>Alternative : marquage par biotine, digoxygénin, fluorescéine... </li></ul><ul><ul><li>problèmes de sensibilité à surmonter </li></ul></ul><ul><ul><li>coût des produits et équipement d’analyse </li></ul></ul><ul><li>Demi-vie: 87,44 jours </li></ul><ul><li>Émissions  : </li></ul><ul><ul><li>E moyen = 49 keV Distance air : 26 cm </li></ul></ul><ul><ul><li>E max = 167 keV Distance H 2 O : 0,32 mm </li></ul></ul>
  10. 10. 14 C – acétate ou ... <ul><li>Tests de métabolisme des lipides, oxydation des acides gras... </li></ul><ul><li>Alternatives : Molecular Probes?... </li></ul><ul><li>Demi-vie : 5730 ans (!) </li></ul><ul><li>Émissions  : </li></ul><ul><ul><li>E moyen = 49 keV Distance air : 24 cm </li></ul></ul><ul><ul><li>E max = 156 keV Distance H 2 O : 0,28 mm </li></ul></ul>
  11. 11. 32 P – nucléotides ATP, CTP <ul><li>Marquage de sondes ADN </li></ul><ul><li>Alternative : marquage par biotine, digoxygénin, fluorescéine... </li></ul><ul><ul><li>problèmes de sensibilité à surmonter </li></ul></ul><ul><ul><li>coût des produits et équipement d’analyse </li></ul></ul><ul><li>Demi-vie: 14,29 jours </li></ul><ul><li>Émissions  : </li></ul><ul><ul><li>E moyen = 0,7 MeV Distance air : 7,9 m </li></ul></ul><ul><ul><li>E max = 1,71 MeV Distance H 2 O : 0,76 cm </li></ul></ul>
  12. 12. L’utilité des constants <ul><li>Correction de la décroissance </li></ul><ul><li>A = activité au moment dans le temps « t » </li></ul><ul><li>Activité (en Bq) de départ quand t = 0 </li></ul><ul><li>t = combien de temps est passé </li></ul><ul><li> = constant de décroissance = (0,693 / demi-vie) </li></ul>A = A o e -  t
  13. 13. Exemple <ul><li>250 MBq de 35 S est arrivé le 19 mai 2006 </li></ul><ul><li>100 MBq de 35 S a été utilisé le 24 mai </li></ul><ul><li>Le reste est mis au congélateur </li></ul><ul><li>Le 30 juin, on souhaite répéter l’expérience </li></ul><ul><li>? Y a-t-il assez d’activité résiduelle pour la refaire ? Faut-il en recommander ? </li></ul>
  14. 14. Calcul <ul><li>A = A o e -  t </li></ul><ul><li>A = activité le 30 juin ? </li></ul><ul><li>A 0 = activité du départ </li></ul><ul><li>(sur les 250 - 100 = 150 MBq ) </li></ul><ul><li>t = temps écoulé (42 jours) </li></ul><ul><li> = constant ( 0.693 / 87 jours = 0,00797) </li></ul><ul><li>A = (150)e - (0,00797)(42) </li></ul>A= 107,32 MBq > 100 MBq (Oui, on peut répéter l’expérience si les volumes le permettent)
  15. 15. Interactions rayonnement – matière <ul><li>Transfert d’énergie </li></ul><ul><li>A des matières physiques </li></ul><ul><li>A des matières biologiques </li></ul><ul><ul><li>Effets déterministes </li></ul></ul><ul><ul><li>Effets stochastiques </li></ul></ul>
  16. 16. Physique <ul><li>la probabilité d ' interaction RI -matière dépend </li></ul><ul><ul><li>de la nature du rayonnement </li></ul></ul><ul><ul><li>du milieu considéré </li></ul></ul>Ionisations perte d’énergie distance (d) parcourue pouvoir d’arrêt du milieu calcul d’écrans de protection RI matière d
  17. 17. Le pouvoir de pénétration X
  18. 18. Particules charg é s légers <ul><li>interactions avec les électrons  ionisations </li></ul><ul><li>interactions avec les noyaux  rayonnement de freinage des  - : </li></ul><ul><ul><li>Conversion en  / X plus pénétrants ! </li></ul></ul><ul><ul><li>parcours sinueux ( air : qq m ; tissus ~ 1 cm ) </li></ul></ul><ul><ul><li>Pl é xi >> plomb; papier plastifi é >> papier d’aluminium </li></ul></ul>+ rayonnement X de freinage e -
  19. 19. Types et origines des expositions <ul><li>Externe </li></ul><ul><ul><li>Irradiation à distance </li></ul></ul><ul><ul><li>Irradiation par contamination de la peau </li></ul></ul><ul><li>Interne </li></ul><ul><ul><li>Contamination puis irradiation </li></ul></ul><ul><ul><li>Incorporation biologique des radionuclides </li></ul></ul>
  20. 20. Interactions biologiques <ul><li>DIRECT </li></ul><ul><li>Modification des liens chimiques </li></ul><ul><ul><li>ADN </li></ul></ul><ul><ul><li>proteines </li></ul></ul><ul><ul><li>sucres </li></ul></ul><ul><ul><li>ARNS </li></ul></ul><ul><li>INDIRECT </li></ul><ul><li>Ionisation H 2 O </li></ul><ul><li>Formation peroxides </li></ul><ul><li>Endommagement par radicaux libres </li></ul>
  21. 21. Rayonnements ionisants effets biologiques ----- ----- --x-- ----- --x-- ----- ----- ----- Cell mutée --x-- ----- effets stochastiques somatiques --x-- ----- effets stochastiques héréditaires effet nul sur l ' organisme Cellule réparée effets déterministes Mort immédiate ou différée --x-- ----- --x-- ----- --x-- ----- --x-- ----- --x-- ----- --x-- -----
  22. 22. Pénétration des tissus Alpha particles Beta particles Gamma rays
  23. 24. La contamination des surfaces de travail = le plus grande danger pour le travailleur
  24. 25. Attention! Expositions <ul><li>Exposition externe </li></ul><ul><li>Absorption (peau fissurée, sèche) </li></ul><ul><li>Ingestion </li></ul><ul><ul><li>gouttelettes </li></ul></ul><ul><ul><li>contamination des voies nasales / lèvres </li></ul></ul><ul><ul><li>hygiène mediocre </li></ul></ul><ul><li>Inhalation (gouttelettes, évaporation) </li></ul>
  25. 26. Effets possibles de l’irradiation <ul><li>Aucun </li></ul><ul><li>Mutation – réparation </li></ul><ul><li>Impossibilité de réparation </li></ul><ul><ul><li>pas de conséquence sur l’ensemble </li></ul></ul><ul><li>Impossibilité de réparation </li></ul><ul><ul><li>conséquences style cancer </li></ul></ul><ul><li>Mort directe des cellules / tissus </li></ul>
  26. 27. Toxicité <ul><li>En règle général, pour les produits qu’on utilise couramment : </li></ul><ul><ul><li>les plus énergétiques sont les plus dangereux en exposition externe </li></ul></ul><ul><ul><li>les moins énergétiques sont les plus dangereux en exposition interne </li></ul></ul><ul><ul><li>l’énergie des émetteurs faibles est dissipée sur le moins de distance = le plus de dommages </li></ul></ul><ul><li>Notre autorisation est pour les moyens/faiblards ( 32 P, 33 P, 14 C, 35 S, 3 H) </li></ul>
  27. 28. Évaluation des risques <ul><li>Études des postes </li></ul><ul><ul><li>Fréquence des manipes </li></ul></ul><ul><ul><li>Activité manipulée par an </li></ul></ul><ul><ul><li>Moyens de protection employés </li></ul></ul><ul><ul><li>Nature du radionuclide ( 35 S étant + volatile) </li></ul></ul><ul><li>Les personnes compétentes en radioprotection (PCR) ne peut faire l’étude de poste que si vous lui dites ce que vous voulez faire!!! </li></ul>
  28. 29. Moyens de protection <ul><li>Réduire le temps </li></ul><ul><li>Augmenter la distance </li></ul><ul><li>S’abriter derrière des écrans </li></ul>
  29. 30. Réduire le temps de la manipe <ul><li>Effectuer tous les gestes à blanc une fois avec les contraintes de protection </li></ul><ul><ul><li>pipettages </li></ul></ul><ul><ul><li>rebouchage de tubes </li></ul></ul><ul><ul><li>rinçages </li></ul></ul><ul><ul><li>vidanges </li></ul></ul><ul><li>Se minuter ou minuter la personne qui vous forme </li></ul>
  30. 31. Augmenter la distance <ul><li>Loi d’inverse carr é </li></ul><ul><li>Dose 1 (distance) 2 1 = Dose 2 (distance) 2 2 </li></ul><ul><li>En pratique </li></ul><ul><ul><li>Tenir les tubes avec les boites ou les flacons </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>pour les transporter jusqu’au centri </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>pour les tenir pendant le pipettage </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Éloigner le visage ! </li></ul></ul>
  31. 32. Les écrans a bon escient <ul><li>Penser radiation – ombre </li></ul><ul><li>L’écran n’est utile que si on se trouve derrière </li></ul><ul><li>Porter la blouse A TOUT MOMENT </li></ul><ul><li>Porter DEUX paires de gants </li></ul><ul><ul><li>vérifier les bouts des doigts après ouverture de tubes pour contamination </li></ul></ul><ul><li>32 P et 33 P – rester derrière l’écran de pléxiglass </li></ul><ul><li>Distance parcourue par les  phosphore : </li></ul><ul><ul><li>> 7 m dans l’air! </li></ul></ul>
  32. 33. Détection de contamination ou du rayonnement <ul><li>Les compteurs Geiger-Muller </li></ul><ul><ul><li>ionisation du gaz, mesure du  potentiel </li></ul></ul><ul><ul><li>bon pour 32 P, 33 P, 35 S si tenu tout près (mm) </li></ul></ul><ul><ul><li>35 S E max = 167 keV </li></ul></ul><ul><li>Les compteurs à scintillation </li></ul><ul><ul><li>ionisation de produit organique </li></ul></ul><ul><ul><li>émission de photons proportionnelle à A </li></ul></ul><ul><ul><li>essuyer une surface, mesurer ce qui se détache </li></ul></ul><ul><ul><li>ok pour 3 H (E max = 18.6 keV), 14 C </li></ul></ul>
  33. 34. Surveillance des travailleurs <ul><li>Les “badges” d’émulsion photographique (utiles quand E max > 0.25 MeV : 32 P et 33 P) </li></ul><ul><li>Les bagues thermoluminescentes ( 35 S) </li></ul><ul><li>La radiotoxicologie </li></ul><ul><ul><li>récupération des radionuclides fixées dans le corps par moyen des déjections solides ou liquides </li></ul></ul><ul><ul><li>dans notre cas, les urines – le moindre mal!! </li></ul></ul><ul><ul><li>seuil maximum par jour </li></ul></ul>
  34. 35. Médecine du travail <ul><li>Pour l’INSERM à Necker </li></ul><ul><ul><li>Dr Lelorrain poste 95306 </li></ul></ul><ul><ul><li>Il convient de lui signaler vos manipes AU MOINS UNE FOIS PAR AN !!! </li></ul></ul><ul><ul><li>Carte de suivi individuelle existe (même principe que le carnet de santé) </li></ul></ul><ul><li>Pour les étudiants: suivi médical ? </li></ul><ul><li>Pour les autres : dire au PCR le médecin du travail habituel ( à exiger de l’employeur) </li></ul><ul><li>Dr Lelorrain reçoit les résultats sinon </li></ul>
  35. 36. Bonnes pratiques et consignes <ul><li>Avant </li></ul><ul><li>Pendant </li></ul><ul><li>Après – la pièce </li></ul><ul><li>Après – soi-même </li></ul>
  36. 37. Avant la manipe <ul><li>Protéger les surfaces avec du papier plastifiée (Benchcoat) – plastique contre paillasse, sur plateau si disponible </li></ul><ul><li>Apporter des c ô nes à filtres et toute autre matériel spécifique </li></ul><ul><li>Mettre </li></ul><ul><ul><li>son badge a l’ intérieur de la blouse </li></ul></ul><ul><ul><li>la bague a l’ l’ intérieur des 2 gants gauches </li></ul></ul><ul><li>Vérifier présence du témoin sur tableau </li></ul>
  37. 38. Pendant la manipe <ul><li>Informer qqn si tu vas seul au 7e </li></ul><ul><li>Ne pas toucher la pipette elle-même au tube – sinon, décontaminer </li></ul><ul><li>Mettre les plastiques contaminées </li></ul><ul><ul><li>dans un sachet </li></ul></ul><ul><ul><li>puis dans bo î te plexi </li></ul></ul><ul><ul><li>pas directement dans le bocal! </li></ul></ul>
  38. 39. Encore pendant la manipe <ul><li>Si tu quittes la pièce en cas d’urgence, il faut pouvoir distinguer chaud de froid – utiliser le scotch jaune dans la pièce </li></ul><ul><li>Ouverture originelle des sources dans une boite a gants (P), dans une sorbonne (S) ou derrière un écran (C, H) pour éviter l’incorporation </li></ul>
  39. 40. Après la manipe <ul><li>VERIFIER avec compteur Geiger (sauf 3 H) </li></ul><ul><ul><li>tes doigts et tes manches! </li></ul></ul><ul><ul><li>les bouts des pipettes </li></ul></ul><ul><ul><li>les racks pour les tubes </li></ul></ul><ul><ul><li>les poignées des frigos/congélos/portes </li></ul></ul><ul><li>Jeter QUE ce qui est chaud en poubelle solides radioactives – gants, papiers, c ô nes </li></ul><ul><li>Jeter ce qui ne l’est pas en poubelle jaune de labo pour incinération </li></ul>
  40. 41. Après la manipe – un peu plus <ul><li>Vider flacons inutiles / finis </li></ul><ul><ul><li>consigner dans déchets liquides / solides </li></ul></ul><ul><ul><li>marquer « fini » et le volume prélevé sur feuille source </li></ul></ul><ul><li>Décontaminer si nécessaire </li></ul><ul><ul><li>On peut demander de l’aide au(x) PCRs </li></ul></ul><ul><li>Consigner les remarques </li></ul><ul><ul><li>« Poste 3 trouvé contaminé – nettoyé. RAS après manipe » </li></ul></ul><ul><li>Accrocher son badge ou la bague de surveillance a la sortie de la pièce </li></ul><ul><li>Signaler une poubelle bientôt pleine au PCR </li></ul>
  41. 42. Les registres <ul><li>On est tenu responsable de la source d ès sa livraison jusqu’ à l’évacuation de sa totalité </li></ul><ul><li>1 fiche pour chaque réception de source </li></ul><ul><li>Fiches pour le cumul des déchets par radionuclide </li></ul><ul><ul><li>solides </li></ul></ul><ul><ul><li>liquides </li></ul></ul><ul><ul><li>fioles de scintillation </li></ul></ul><ul><li>Registre obligatoire des entrées / sorties / contrôles </li></ul><ul><li>PCRs font des contrôles mensuels consignés </li></ul>
  42. 43. Pour les utilisateurs du 3 H et 14 C <ul><li>VOUS ferez le contrôle une fois par mois dans le local (du nouveau) </li></ul><ul><li>Carrés de Whatman 1 cm 2 à frotter fort sur un nombre de surfaces défini par poste (voir avec PCR) </li></ul><ul><li>Comptage dans 3 ml de liquide de scintillation </li></ul><ul><li>Feuille de contrôle à remplir </li></ul>FEUILLE DE SUIVI DES CONTROLES SURFACIQUES PERIODIQUES REGLEMENTAIRES Bruit de fond de l’appareil (préciser l’unité): N° et réf du matériel de mesure : Radioélément recherché Nom de la PCR: N° de la pièce : Valeur de la mesure après décontamination Valeur de la mesure N° du point de contrôle (Voir plan joint)
  43. 44. Exemples des registres - source FEUILLE DE SUIVI DE SOURCE RADIOACTIVE NON SCELLEE Radioélément : 32 P, 33 P, 35 S, 3 H, 14 C, …(rayer mentions inutiles!) * FEUILLE N° : Date de livraison : Activité : Contrôle de non-contamination de l’emballage : Bruit fond : Mesure : Fournisseur : Volume : Date d'activité : Intégrité de l’emballage : Oui Non* Molécule marquée : Activité restante Volume restant Activité prélevée Volume prélevé Date du prélèvement Utilisateur (nom et prénom)
  44. 45. Exemples des registres - déchets FEUILLE DE SUIVI DES DECHETS DE RADIOELEMENTS DE PERIODE INFERIEURE A 100 JOURS Feuille de suivi N°: Radioélément : 32 P, 33 P, 35 S, 51 Cr, 59 Fe, 125 I, … * Type de déchet :déchets biologiques solides, liquides, déchets chimiques…* N° de la feuille de suivi de la source en cours Activité déposée Nom du manipulateur Date - A la fermeture du sac ou du récipient : Résultat du frottis extérieur avant transport : Appareil de mesure utilisé : Mis en décroissance le : Arrêt de la décroissance calculée pour le : NOM et SIGNATURE :
  45. 46. Radioactive Waste Disposal USF Guide for determining amount of activity in waste category NOTE: This is a guide for common lab experiments using radioisotopes – the best way to determine activity in waste is to conduct direct activity measurements. 0 40 60 Sequencing 1 49 50 Nick Translation 9 1 90 Cell Free Synthesis 1 49 50 Hybridization 1 1 98 End labeling 1 4 95 Labeling cells % vials % Solid % Liquid Lab procedure
  46. 47. Servez-vous bien du compteur Geiger ? <ul><li>Passages lentes, régulières sur surfaces de travail </li></ul><ul><li>La fenêtre doit être aussi près que possible sans toucher </li></ul><ul><li>La fenêtre mica est tres fragile </li></ul><ul><li>Varier l’angle du tube pour qu’il ne soit pas a l’ombre des objets de la paillasse ou par terre </li></ul><ul><li>Vérifier surfaces, poignées, tiroirs, frigos, emballages des flacons! </li></ul><ul><li>Définir une contamination et l’indiquer jusqu’a son nettoyage par scotchs, marqueurs, etc. </li></ul>
  47. 48. Ce qu’il faut faire en cas de petit accident <ul><li>Pipettes, paillasse... NETTOYER </li></ul><ul><li>Utiliser du détergent TFD4 sur un sopalin et frotter bien et souvent </li></ul><ul><li>Le but est de transférer la radioactivité sur le(s) sopalin(s) – rincer, tout jeter en solides appropriées </li></ul><ul><li>On peut tremper la nuit – mais marquer le bac – et jeter la liquide contaminée la ou il faut, rincer et contrôler le bac </li></ul>
  48. 49. A faire en cas de + gros accident <ul><li>La blouse est contaminée: la laisser dans un récipient dans la pièce </li></ul><ul><li>Ta peau </li></ul><ul><ul><li>laver / tremper plusieurs minutes au-dessus d’un bac pour ne pas répandre </li></ul></ul><ul><ul><li>Savon habituelle, ne pas frotter beaucoup ! </li></ul></ul><ul><ul><li>Sécher, vérifier par contaminamètre </li></ul></ul><ul><li>Signaler ces évènements à son chef ET au PCR </li></ul><ul><li>Suivi de la contamination – rassembler détails </li></ul>
  49. 50. A faire en cas de déversement <ul><li>Aider d’abord une personne blessée </li></ul><ul><li>Délimiter et couvrir avec un absorbant </li></ul><ul><li>Marquer avec du scotch autour </li></ul><ul><ul><li>le temps de chercher de l’aide </li></ul></ul><ul><ul><li>le temps de signaler le problème </li></ul></ul><ul><ul><li>le temps de rassembler des materiaux </li></ul></ul><ul><li>Pousser la contamination vers son centre </li></ul><ul><li>Décontaminer petit bout par petit bout </li></ul>
  50. 51. Fermez les pièces a clef SVP! N.B. : Cette déclaration ne dégage pas la responsabilité du titulaire de l'autorisation en cas d'incident lié à la manipulation incontrôlée de la source ou la dispersion des produits qu'elle contient. DIRECTION GENERALE DE LA SURETE NUCLEAIRE ET DE LA RADIOPROTECTION 6 Place du Col. Bourgoin 75572 PARIS Cedex 12 Tél. : 01.43.19.71.61. DECLARATION DE PERTE OU DE VOL D'UNE SOURCE RADIOACTIVE (application de l'article R43-46 du Code de la Santé Publique)
  51. 52. Quelques coûts non exhaustifs <ul><li>Pot de radioactivité : 100 - 400 € </li></ul><ul><li>Révision annuelle d’un compteur Geiger-Muller : 100 € </li></ul><ul><li>Réparation d’une fenêtre mica brisée : 300 € </li></ul><ul><li>Évacuation d’un fut de 30L de 3 H/ 14 C: 870 € </li></ul><ul><li>Evacuation des fioles de scintillation 120L: 920 € </li></ul><ul><li>Suivi obligatoire par radiotoxicologie (abonnement): 240 euros / an / travailleur (tous produits) </li></ul><ul><li>Abonnement mensuel pour badges 32 P/ 33 P : </li></ul><ul><li>120 € / an / travailleur </li></ul><ul><li>Consommables de radioprotection (eg. Benchcoat, 1 € la feuille) </li></ul>
  52. 53. Résumé Physique Les accidents Moyens de protection Expos externes Les coûts Expos internes Effets biologiques Détection des expos Bonnes pratiques Vogue , novembre 1916
  53. 54. Pour plus de renseignements <ul><li>Flora Legendre (legendre@necker.fr) </li></ul><ul><li>Heather Etchevers (etchevers@necker.fr) </li></ul><ul><li>Site web de l’IRSN </li></ul><ul><li>Calculatrice des activités résiduelles, etc .: </li></ul><ul><li>http://www.graphpad.com/quickcalcs/radcalcform.cfm </li></ul>

×