Troubles anxieux de l'enfant et de l'adolescent

1 840 vues

Publié le

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 840
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
130
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Perspective psychanalytique: Freud & petit Hans. Perspective comportementale/Watson & petit albert, 11 mois. Perspective ethologique et developpementale: Bolwby Perspective classificatoire /DSM , 1980
  • Prévalence =10 %; selon les études et l’age, varie entre 6 et 18 %
  • Troubles anxieux de l'enfant et de l'adolescent

    1. 1. Troubles anxieux de l’enfant et de l’adolescent. Amine BENJELLOUN.
    2. 2. Évolution des peurs selon l’âge:• Nné: événements immédiats et situations soudaines.• 6 mois à 2 ans: situations nouvelles, personnes, séparation des proches.• 2 ans à 4 ans: seul, noir, animaux…• 4 ans à 7 ans: créatures imaginaires.• 7 ans à l’ado: peurs réalistes mais peu probables.• L’adolescence: anxiété sociale.• Difficulté:le normal et le pathologique?
    3. 3. • Peurs: associées a des situations spécifiques.• Angoisse: diffuse, avec une anticipation de circonstances néfastes, plutôt qu’une menace immédiate.• Anxiété: résultante des sentiments de peur et d’angoisses. – Maturité cognitive. – Exigences normatives (culture).
    4. 4. • Pathologique ? – Intense / stade de développement. – Perturbation du fonctionnement quotidien. – Entrave le développement. – Non apaisé par le réconfort, l’appel à la raison, ou l’évidence.
    5. 5. Modalités d’expression de l’anxiété:• Comportemental: évitement, fuite, compulsion.• Cognitif: ruminations, interprétations erronées, obsessions.• Affectif: peur, angoisse, panique, détresse.• Somatique: FC, FR, sueurs, crampes , douleurs.
    6. 6. § ECAP: Échelle Comportementale d’Anxiété Phobique(Vera, 1996): auto questionnaire en 76 items; « Image desoi & compétence , réussiteprofessionnelle »; « Intégration groupe des pairs »;« Dangers menaçant l’intégrité physique ou celle desparents ». § FSS:Fear Survey Schedule for Children; 89 items. § R-CMAS « Ce que je pense et ce que je ressens »;37 items: « Anxiété physiologique »; « Inquiétude / hypersensibilité »; « Préoccupations sociales /concentration »; « Mensonge »
    7. 7. « J’ai peur du Sbâa… »
    8. 8. Nature de l’anxiété observée:• A. flottante: Anxiété généralisée ( ou « hyperanxiété »);3% & 6% à l’adolescence.• A. paroxystique: Trouble panique.1 à 5% & 40 à 60% à l’adolescence!• A. réactionnelle: État de stress post traumatique.Non évalué.• A.focale: – Anxiété de séparation ;4 à 5%. – Phobie spécifique ;4 à 5%. – Phobie sociale ;1%. – Trouble obsessionnel compulsif ; 1% & 2% à l’adolescence.
    9. 9. Quid des classifications internationales ?• DSM -IV: -Anxiété de séparation.• CIM -10 : -Angoisse de séparation. -Phobie sociale. -Anxiété généralisée.• CFTMEA-R: -Phobie scolaire. -Angoisse de séparation.• 0 To Three: -État de stress traumatique (100). -Troubles de l’anxiété de la première et de la petite enfance.(201)
    10. 10. L’anxiété de séparation:
    11. 11. Trouble obsessionnel-compulsif:• Peut etre le plus grave et le plus stable.• Prévalence <1 % enfants & 1 à 2 % adolescents.• Tendance à se retrouver dans une meme famille , sous des modalités differentes.• Critéres diagnostiques identique à ceux de l’adulte.• Comorbidité élevée: – TA et depressifs dans 35 à 40 %; T. alimentaires; tics .• Avancées éthiopathogéniques & thérapeutiques.
    12. 12. Trouble obsessionnel-compulsif:• Obsessions: – Excessives et déraisonnables &lutte anxieuse. – Détresse & retentissements multiples. – Idées (NIMH): • Contamination: 40 %.;Malheur (proche ) :24 %.; Perfection :17 %. • Maladie fatale, image porno, thémes religieux. • Efforts pour les neutraliser anxiogénes.
    13. 13. Trouble obsessionnel-compulsif:• Compulsions: – Caractère rigide et impératif. – Si résistance → ⇑ anxiété (AP). – Lavage :85 % ; comp de répétitions :51% ; vérification :46% ; toucher :20 %.
    14. 14. Trouble obsessionnel-compulsif:• Ethiopathogénie: – Associations connues: TC, épilepsie,SNN... – NGC: GT, C de Sydenham, S parkinsoniens, CO, guepes… – Anomalies métaboliques et morphologiques impliquant NGC , cortex frontal, cingulaire antérieur.
    15. 15. Trouble obsessionnel-compulsif:• A: TTT cognitivo comportemental.• B: Plusieurs études: – Clomipramine. – Fluoxétine(n=14); Fluvoxamine(n=20); Citalopram (n=23); Paroxetine (n=20); Sertraline (n=92). – Effet anti depresseur ≠effet anti obssesionnel; éfficacité a partir de la 8éme semaine. – Effet à long terme non connu.
    16. 16. Et le PANDAS ?• De Osler (1884) à Swedo (1980)…• Pédiatric Autoimmune Neuropsychiatric Disorders Associated with Streptococcal.• Phénoméne auto-immun:ac anti noyaux caudés et noyaux sous thalamiques .• Ac D8/17 (Zabriskie): – La vulnérabilité est developementale et familiale . – Présence du D8 / 17:caractéristique génétiquement prédeterminé,marqueur trait persistant après la fin de la maladie, héréditaire.
    17. 17. Et le PANDAS ?– Diagnostic de TOC et /ou de tics.– Début prépubère.– Évolution par accés.– Anomalies neuro discretes (motricité↑ , mvts anormaux mais sans chorée de Sydenham).– Signes cliniques ou biologiques d’infection au SBHA (culture de gorge +, ou ASLO ↑ et /ou Antisteptodornase B ↑).
    18. 18. Et le PANDAS?• Traitements immunomodulateurs: – Plasmaphérese (45ml/kg/séance,5 seances /15j). (NIMH innefficace) – Ou Ig totale iv (1g/Kg/j , 2 j suivis).• Penicillothérapie selon le modèle du RAA.• IRS?

    ×