Q.C.M corrigés de génétique
cours de préparation du résidanat 2011
aspect génétique de la synthèse des protéines
1/Parmi l...
e. Discontinue pour l’un des brins
6/La réplication de l’ADN nécessité de façon générale :
a. Une matrice d’ADN
b. Du dATP...
11/Chez les eucaryotes, la maturation post-transcriptionnelle des transcrits primaires :
a. Se déroule pendant l’élongatio...
17-Validez les affirmations vraies :
a. Les appariements entre les bases A, T, G et C de l’ADN s’opèrent de façon aléatoir...
a. Phénotype
b. Locus
c. Allèle
d. Génotype
e. Gène
25) A laquelle des propositions suivantes correspond la définition d’u...
Réponses aux Q.C.M
1-c
2-e
3-c et e
4-b et c
5-e
6-c, d et e
7- a, c et d
8- c, d et e
9-a
10-a et d
11-b et d
12- d
13- a...
23-c
24-d
25-c
26-a et b
27-a
28-a et c
Références :
100 QCM corrigés GENETIQUE BIOLOGIE MOLECULAIRE ; P. Lapie, J.
Deutsc...
Qcm | génétiques de la synthèse des protéines
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Qcm | génétiques de la synthèse des protéines

2 273 vues

Publié le

Qcm | génétiques de la synthèse des protéines

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 273
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
102
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Qcm | génétiques de la synthèse des protéines

  1. 1. Q.C.M corrigés de génétique cours de préparation du résidanat 2011 aspect génétique de la synthèse des protéines 1/Parmi les caractères de l’enveloppe nucléaire, on peut souligner : a. Sa présence dans tous les types cellulaires b. Une membrane interne riche en lamines c. Un nombre variable de pores nucléaires d. Un rôle essentiellement structural e. Une désorganisation durant la phase S du cycle cellulaire 2/Chez les eucaryotes, la chromatine est : a. colorable par des colorants acides b. se présente continuellement sous une forme condensée c. est une association stricte d’ADN et d’histones d. est directement liée à la membrane interne de l’enveloppe nucléaire e. Peut être associée aux nucléoles 3/Les nucléoles : a. sont délimités par une structure membranaire b. Sont présents pendant toute la durée du cycle cellulaire c. Sont formés à partir de régions spécifiques de certains chromosomes d. Constituent le site d’assemblage et de stockage des ribosomes e. Peuvent varier d’aspect selon l’activité cellulaire 4/Chez les eucaryotes les ARNr : a. sont uniquement formés à partir d’un précurseur 45S b. Sont transcrits à partir de multiples copies de gènes d’ARNr c. Sont associés à des protéines pour franchir l’enveloppe nucléaire d. Sont présents sous la forme maturée 28S dans la petite sous unité ribosomale e. Continuent à être synthétisés durant la division cellulaire 5/La réplication est toujours : a. Unidirectionnelle b. Conservative c. Réalisée à partir d’un seul point d’initiation d. Associée à une polymérisation des nucléotides se réalisant dans le sens 3’>5’
  2. 2. e. Discontinue pour l’un des brins 6/La réplication de l’ADN nécessité de façon générale : a. Une matrice d’ADN b. Du dATP, dCTP, dGTP, dUTP c. La présence d’un cation divalent d. La présence d’une primase e. D’ADN polymérase I et III 7/La progression de la réplication : a. S’effectue sous la forme d’une fourche dite de réplication b. Ne nécessite pas d’énergie c. Nécessite la présence de protéines stabilisantes d. Est accompagnée, du côté du brin retardé, par des processus similaires à ceux de la réparation de l’ADN e. S’effectue sans coupure de la molécule d’ADN 8/La réplication de l’ADN chez les eucaryotes : a. Présente des mécanismes très différents de ceux observés chez les procaryotes b. S’effectue à la même vitesse que chez les bactéries c. Est plus ou moins rapide selon l’état de la chromatine d. Requiert des polymérases différentes pour la synthèse de chacun des néobrins e. S’effectue à partir de plusieurs points d’initiation 9/Dans les cellules eucaryotes, la transcription : a. Permet l’élaboration d’une molécule monocaténaire contenant de courtes séquences d’appariement b. Est initiée par l’ARN polymérase σ qui reconnait les motifs TATA contenus dans le site promoteur c. Conduit à l’élaboration d’une molécule hybride ARN/ADN transitoire qui se dissocie lorsque l’ARN polymérase atteint le site de terminaison d. Implique la lecture du brin codant dans le sens 3’>5’ e. Aboutit à la synthèse de transcrits primaires polycistroniques 10/Chez les bactéries : a. L’extrémité 5’P des ARNm est protégée par une coiffe b. L’ARNm correspond à une unité de transcription traduite en plusieurs protéines c. Toutes les unités de transcriptions parcourues par l’ARN polymérase II donnent naissance à de l’ARNm d. L’arrêt de transcription de l’ARNm est parcouru par le facteur ρ e. Les ARNm sont polyadénylés
  3. 3. 11/Chez les eucaryotes, la maturation post-transcriptionnelle des transcrits primaires : a. Se déroule pendant l’élongation de la chaine ribonucléotidique b. Met en jeu des particules snRNP (small nuclear ribonucleoprotein) c. Se traduit par des excisions successives des introns dans le cytoplasme d. Est réalisée par des endonucléases e. Est liée au fait que tous les gènes codant les protéines sont en mosaïque 12/Une séquence nucléotidique est traduite quand elle est sous forme : a. D’ADN b. D’ARNr c. D’ARNt d. D’ARNm e. D’ARN nucléaires hétérogènes (ARNnh) 13/Le code génétique est dit : a. Redondant b. Universel c. Chevauchant d. A triplet e. A ponctuation 14/Chez les eucaryotes, la traduction implique : a. La lecture de l’ARNm dans le sens 3’>5’ b. Le transfert du peptidyl- ARNt du site P vers le site A des ribosomes c. La lecture de l’ARNm au fur et à mesure de sa transcription d. La formation de l’Aminoacyl ARNt e. La formation d’une liaison peptidique grâce à une peptidyl-transférase en présence d’ATP 15- Voici un anticodon de séquence 5’GUU 3’ a. 5’ CAA 3’ est le fragment d’ARNm correspondant b. 3’GTT 5’ est l’ADN matrice c. 5’AAC 3’ est le fragment d’ARNm correspondant 16- Parmi les différences entre l’ARN et l’ADN dites celles qui sont vraies : a. Le ribose est un constituant de l’ADN tandis que le désoxyribose est un constituant de l’ARN b. L’ARN est sous forme monocaténaire tandis que l’ADN se trouve sous forme bicaténaire c. En plus des 4 bases, C, A, G, T, l’uracile entre dans la composition de l’ARN tandis que seuls C, T, G, A constituent l’ADN d. La différence entre un ARN et un ADN est un groupement OH au niveau du carbone 2’ du ribose
  4. 4. 17-Validez les affirmations vraies : a. Les appariements entre les bases A, T, G et C de l’ADN s’opèrent de façon aléatoire. b. Il ya autant de bases T et C dans l’ADN que de bases A et G. c. Les ARN peuvent former des structures en double hélice d. Les gènes d’une cellule sont en majorité codants. 18- Les liaisons phosphodiesters des polynucléotides unissent : a. Des bases puriques et pyrimidiques b. Des pentoses c. Des nucléosides monophosphates d. Des nucléosides triphosphates 19- L’ADN d’un gène morcelé est hybridé avec l’ARNm mature correspondant. Il se forme alors une structure avec des régions complémentaires (ARN-ADN) séparées par des boucles d’acides nucléique monocaténaire. Parmi les propositions suivantes, lesquelles sont bonnes ? a. Les boucles sont faites d’ADN b. Les boucles correspondent aux exons du gène c. Quand ils sont hybridés, l’ADN et l’ARN sont antiparallèles d. Le brin d’ADN qui s’hybride à l’ARNm est le brin sens 20) En ce qui concerne les triplets possibles de l’ADN, qu’y a t-il de vrai dans l’énoncé suivant ? a. Un triplet a toujours une signification envers un acide aminé b. Plusieurs triplets peuvent correspondre à un même acide aminé c. La perte ou l’addition d’une base ne perturbe pas le cadre de lecture d. Le changement de nature d’une base d’un triplet perturbe la lecture de tous les triplets suivants 21) Dans les acides nucléiques, quelles sont les possibilités d’appariement des bases des deux brins d’ADN complémentaires ? a. A-U b. G-C c. A-G d. A-C 22) La reconnaissance entre codon et anticodon repose sur : a. La complémentarité de leurs bases b. Une bonne activité de l’amino acyl ARNt synthétase c. Le bon positionnement des sous unités du ribosome 23) Les amino acyl ARNt synthétases sont les enzymes qui : a. catalysent la liaison peptidique entre deux acides aminés consécutifs dans la chaîne peptidique en formation b. permettent la reconnaissance du site P dans le ribosome par l’ARNt initiateur c. relient le bon acide aminé à l’ARNt porteur du bon anticodon 24) La constitution génétique d’un individu est appelée
  5. 5. a. Phénotype b. Locus c. Allèle d. Génotype e. Gène 25) A laquelle des propositions suivantes correspond la définition d’un locus a. Ensemble de gènes responsables d’une malformation congénitale b. Variante d’un gène donné c. Position d’un gène sur un chromosome d. Ensemble des gènes d’une cellule 26) Toutes les propositions suivantes concernant les allèles sont exactes, sauf une , laquelle ? a. Dans une cellule diploïde, il existe deux allèles par gène b. Les allèles d’un gène correspondent à des séquences différentes de nucléotides c. Les allèles correspondent toujours à des phénotypes anormaux 27) la maturation des pré ARNm : a. consiste en l’excision des introns b. consiste en l’excision des exons c. conduit directement à l’obtention de l’ARN d. précède la phase de transcription 28) il ya dans l’ADN autant : a. d’adénine que de thymine b. d’adénine que de cytosine c. de cytosine que de guanine d. de cytosine que de thymine
  6. 6. Réponses aux Q.C.M 1-c 2-e 3-c et e 4-b et c 5-e 6-c, d et e 7- a, c et d 8- c, d et e 9-a 10-a et d 11-b et d 12- d 13- a, b et d 14-d 15- c 16-b et d 17- b et c 18- c 19-a et c 20- b 21- b 22-a
  7. 7. 23-c 24-d 25-c 26-a et b 27-a 28-a et c Références : 100 QCM corrigés GENETIQUE BIOLOGIE MOLECULAIRE ; P. Lapie, J. Deutsch. Edition : MALOINE. 1999. 100 QCM corrigés BILOGIE CELLULAIRE . J. Foucrier, Y. Bassaglia. D. Péchinot.

×