Récap septembre 2011

784 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
784
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
16
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Récap septembre 2011

  1. 1. Résultats semestriels 2011 Septembre 2011 Membre de INTEGRA PARTNERS Publications du jour Stokvis CA S1 2011 REX S1 2011 RNPG S1 2011 256.3 MDH 36.9% 14.9 MDH 29.7% 7.8 MDH 50.6% Suite aux événements politiques qu’a connus la région et qui ont impactés indirectement le rythme des investissements en équipement au Maroc, Stokvis a vu son activité reculer. En effet, le chiffre d’affaires de la société s’est dégradé de 36.9% à 256.3 MDH essentiellement à cause de la baisse de l’activité BTP. La bonne maitrise des charges d’exploitation a permis une quasi stagnation de l’EBITDA (-1%) à 21.6 MDH, boostant ainsi la marge d’EBITDA à 8.4% vs 5.4% un an auparavant. La constatation d’une provision pour dépréciation de certaines créances agricoles avait un impact direct sur le résultat d’exploitation qui s’est délesté de 29.7% à 14.9 MDH.Département recherches et études Plombé par la baisse des résultats d’exploitation et financier combiné au retour au taux normal de l’IS, le résultat net s’est établi à 7.8 MDH, soit un recul de 50.6%. Auto hall CA S1 2011 REX S1 2011 RNPG S1 2011 1516.9 MDH  7.7% 156.8 MDH  14.8% 112.6 MDH  18% Au terme du 1er semestre, l’activité de Auto Hall a enregistré: 1– une baisse des ventes en quantité des véhicules industriels de 34.1% à 1092 unités. 2– une hausse des ventes en quantités des véhicules utilitaires légers (+17.4% à1656 unités), des voitures particulières (+35.6% à 3545 unités) et des tracteurs agricoles (+25.3% à 600 unités) Côté parts de marché, la société détient:  31% de la part des véhicules industriels (contre 48% un an auparavant),  24.7% des véhicules utilitaires légers (contre 21.3%),  7% des voitures particulières (contre 5.5%)  31% des tracteurs agricoles (contre 24% un an auparavant) Ainsi, le chiffre d’affaires de la société s’est établi à 1516.9, en progression de 7.7%. La marge brute, quant à elle, a reculé passant de 21% à 18.2%. La forte croissance des dotations d’exploitation liées au rythme d’investissement a impacté négativement le résultat d’exploitation qui s’est dégradé de 14.8% à 156.8 MDH. la marge opérationnelle s’affiche ainsi à 10.3% (vs 13.1% à fin juin 2010). En définitive, le résultat net consolidé a perdu 18% à112.6 MDH affecté par la baisse du résultat d’exploitation et celle du résultat financier. À fin août 2011, Auto Hall a réalisé un chiffre d’affaires consolidé en hausse de 8% par rapport à fin août 2010. Les informations contenues dans cette publication proviennent de sources que nous jugeons être de confiance. Il n’est néanmoins donné aucune garantie quant à l’exactitude de ces informations. www.integrabourse.com
  2. 2. Résultats semestriels 2011 Septembre 2011 Membre de INTEGRA PARTNERS Publications du jour Promopharm CA S1 2011 REX S1 2011 RNPG S1 2011 228.4 MDH  15.9% 60 MDH  26.5% 42.2 MDH  17.9% Au titre du 1er semestre 2011, Promopharm a réalisé de bons résultats semestriels. En effet, le chiffre d’affaires a augmenté de 15.9% à 228.4 MDH. Profitant d’une bonne maitrise des charges, le résultat d’exploitation s’est affiché à 60 MDH vs 47.4 MDH un an auparavant, ce qui correspond à une marge opérationnelle de 2.2 points à 26.3%. In fine, le résultat net ressort à 42.2 MDH, soit un bond de 17.9%. Le management de la société a maintenu ses prévisions de résultat pour 2011 à près de 70 MDH. Colorado CA S1 2011 REX S1 2011 RNPG S1 2011Département recherches et études 336 MDH  2% 73 MDH 8.1% 48 MDH 4.1% Malgré le ralentissement de l’activité du secteur du bâtiment, Colorado a pu tirer son épingle du jeu en publiant un chiffre d’affaires en légère amélioration (+2%). Cette variation résulte essentiellement d’un effet volume. La baisse du taux de la marge brute (44.3% vs 46.11% un an auparavant) relative à la flambée des prix de certaines matières premières (pigments, résines, et solvants) combinée à la hausse des charges de personnel (+8.3%) ont impacté négativement le résultat d’exploitation. Ce dernier s’est affaibli de 8.1% à 73 MDH. In fine, le résultat net a perdu 4.1% à 48 MDH, correspondant à une marge nette de 14.3% (vs 15.2% un an auparavant). Coté perspectives, la société prévoit une stagnation du chiffre d’affaires 2011 par rapport à celui de l’année précédente. La marge brute devrait s’affaiblir de plus en raison de la non répercussion totale de la forte évolution des prix de la matière première sur les prix de ventes de Colorado. Eqdom PNB S1 2011 RBE S1 2011 RNPG S1 2011 355.4 MDH  4.2% 231.9 MDH  4.6% 120.7 MDH  2.8% Au titre du premier semestre, les créances sur la clientèle ont enregistré une hausse de 3% à 8.3 MDH, et ce malgré le contexte économique difficile marqué par une demande de crédit modérée, une concurrence forte et un niveau de risque plus élevée. Le PNB consolidé de Eqdom s’affiche à 355.4MDH, en hausse de 4.2% par rapport à une année auparavant grâce à la baisse plus importante des charges d’exploitation que celle des produits d’exploitation. Toutefois, le coefficient d’exploitation a légèrement reculé passant de 35% à fin juin 2010 à 34.7% à fin juin 2011. En effet, l’accroissement des charges générales d’exploitation est lié au développement de l’activité et à l’extension du réseau. L’augmentation des dotations nettes aux provisions ont limité la croissance du résultat courant et celle du résultat net qui se sont établies respectivement à 1.2% et 2.6% par rapport à une année auparavant. Les informations contenues dans cette publication proviennent de sources que nous jugeons être de confiance. Il n’est néanmoins donné aucune garantie quant à l’exactitude de ces informations. www.integrabourse.com
  3. 3. Résultats semestriels 2011 Septembre 2011 Membre de INTEGRA PARTNERS Publications du jour Disway CA S1 2011 REX S1 2011 RNPG S1 2011 687 MDH 20.7% 34.8 MDH 37.6% 21.9 MDH 43.6% Les indicateurs financiers de Disway sont en baisse impacté par un contexte difficile marqué par :  Révolution politique tunisienne induisant une baisse de 60 MDH du chiffre d’affaires à l’export,  Ralentissement général de la demande touchant tous les segments notamment avec la non reconduction des grands projets de l’éducation (Nafida, Génie),  Forte concurrence du marché parallèle et informel en plus de l’arrivé de nouveaux concurrents, ce qui a généré une pression sur les prix et les marges,Département recherches et études Ainsi, le chiffre d’affaires s’est contracté de 20.7% à 687 MDH. Malgré la baisse des charges d’exploitation suite au déploiement de synergie de fusion, les marges se sont affaissées à cause de la baisse plus importante du chiffre d’affaires. Par conséquent, la marge opérationnelle passe de 7.3% à 5.7% avec un résultat d’exploitation en baisse de 37.6% à 34.78 MDH. Le résultat financier s’améliore par rapport à l’année précédente profitant sans doute de l’effet de change. Le résultat net recule de 43.6% à 21.9 MDH alourdi par le résultat déficitaire de la filiale tunisienne ainsi que la hausse du taux d’imposition suite à l’expiration de l’avantage fiscal lié à l’introduction en bourse. CTM CA S1 2011 REX S1 2011 RNPG S1 2011 197.4 MDH  4.4% 6.7 MDH  412.3% 3.8 MDH  3.6 MDH Le chiffre d’affaire de CTM s’est bonifié de 4.4% au titre du 1er semestre 2011 pour s’établir à 197.4 MDH. Cette performance est attribuée essentiellement au segment transport de voyageurs Interurbain (+7.2%) et au segment messagerie (+3%). Le résultat d’exploitation a enregistré une forte croissance passant de 1.3 MDH en S1 2010 à 6.7 MDH en S1 2011 expliquée par une maîtrise des charges d’exploitation, ce qui correspond à une marge d’exploitation de 3.4% (vs 0.7% un an auparavant). In fine, le résultat net s’est établi à 3.8 MDH contre 0.2 MDH le premier semestre de l’année précédente. Cette croissance exceptionnelle ne reflète en aucun cas les réalisations annuelles du faite de la cyclicité de l’activité de transport de voyageurs. Les informations contenues dans cette publication proviennent de sources que nous jugeons être de confiance. Il n’est néanmoins donné aucune garantie quant à l’exactitude de ces informations. www.integrabourse.com
  4. 4. Résultats semestriels 2011 Septembre 2011 Membre de INTEGRA PARTNERS Publications du jour CIH PNB S1 2011 RBE S1 2011 RNPG 2010 684 MDH 5.3% 300.1 0.8% 166.7 MDH 583.2% Après une année d’assainissement, le CIH s’est focalisé sur l’activité commerciale comme le montre l’accroissement de 6.7% de l’encours sain des crédits tiré principalement par les crédits immobiliers acquéreurs (+7%) et promoteurs (+8.6%) ainsi que les crédits aux entreprises (+21.4%). Pour soutenir son effort commercial CIH a ouvert 9 nouvelles agences pour rattraper le retard accusé en terme d’ouverture d’agences. Les dépôts ont également marqué une croissance de 5.3% à 12 167 MDH en faveur des dépôts non rémunérés améliorant ainsi la structure des ressources. Par conséquent la marge d’intérêts, composante principale du PNB du CIH, a progressé de 5.8% boostant le PNB social à 669.7 MDH, en hausse de 8.5%. Dans le cadre de son plan stratégique, le CIH affiche une maîtrise des charges d’exploitation se traduisant par la baisse de son coefficient d’exploitation de 2.7 points à 58%.Département recherches et études Le résultat net a marqué un bond par rapport à S1 2010 (+56.3%) atteignant 182 MDH appuyé par la baisse notable du coût du risque. Côté comptes consolidé, malgré la baisse du PNB (-5.2%), le RNPG s’est établi à 166.7 MDH vs 24.4 MDH une année auparavant profitant principalement de la baisse du coût du risque. Il est à signaler que le taux des créances en souffrance demeure élevé à 10.8% au même niveau que S1 2010. Le taux de couverture en provisions a baissé passant de 37.5% à 34.5%. BMCI PNB S1 2011 RBE S1 2011 RNPG 2010 1436.8 MDH 1.9% 840.5 1.9% 469.9 MDH 0.8% La BMCI affiche pour le premier semestre 2011 un léger repli de 0.9% des dépôts de la clientèle (48.6 milliards de DH) contre une croissance de 8.3% des crédits (56.9 milliards de DH), ce qui se traduit par un coefficient d’emploi (Crédits/ Dépôts) supérieur à 100%. Le PNB de la banque a enregistré une légère hausse de 1.9% pour s’établir à 1 436.8 MDH. Cette appréciation s’explique par l’effet combiné de la maîtrise des coûts des ressources et la dynamique affichée dans le financement de l’économie. Ainsi, la marge d’intérêts a marqué une croissance de 6.2% en comparaison avec le même semestre de l’année précédente. Le coefficient d’exploitation a atteint 41.5% (vs 39.2% en S1 2010) impacté par les investissements et la stratégie de développement engagés par la banque. Ainsi, le résultat brut d’exploitation a baissé de 1.9%. Le coût du risque quant à lui est en baisse de 21.3% par rapport au 1er semestre 2010limitant la baisse du résultat net à 0.8% pour s’établir à 469.8 MDH. Les informations contenues dans cette publication proviennent de sources que nous jugeons être de confiance. Il n’est néanmoins donné aucune garantie quant à l’exactitude de ces informations. www.integrabourse.com
  5. 5. Résultats semestriels 2011 Septembre 2011 Membre de INTEGRA PARTNERS SMI CA S1 2011 REX S1 2011 RNPG S1 2011 544.5 MDH  83% 266.1 MDH  193% 265.3 MDH  288% Le chiffre d’affaires de l’argentier SMI a enregistré un bond de 83% à 544.5 MDH profitant de : - L’allégement des engagements de couverture; - L’amélioration du cours moyen de couverture suite à la restructuration du portefeuille des couvertures; - La hausse du cours de l’argent. Le résultat d’exploitation a atteint 266.1 MDH, en accroissement de 193% tiré par la performance du chiffre d’affaires ainsi que le renforcement de la marge grâce à l’effet prix.Département recherches et études Cette embellie s’est traduite par l’amélioration de la situation de la trésorerie générant un résultat financier en hausse par rapport à S1 2010. Le résultat non courant s’est également amélioré sous l’effet de la reprise des provisions liées aux restructurations du portefeuille de couverture. Intégrant ces éléments positifs, le résultat net est passé de 67.7 MDH à 265.3 MDH. Comme à l’accoutumée, SMI a confirmé de nouvelles réserves (+228 tonnes d’argent métal) portant le total des réserves à 2 768 tonnes. Managem CA S1 2011 REX S1 2011 RNPG S1 2011 1 760.4 MDH  36% 423.2 MDH  172% 305.2 MDH  241% Dans une moindre mesure, le chiffre d’affaires s’est hissé de 36% à 1 760.4 MDH en raison de l’accroissement des cours des ventes et à l’allégement des engagements de couverture notamment pour l’argent. Le résultat d’exploitation s’est bonifié de172% à 423.2 MDH boosté par la croissance des ventes, l’amélioration de la marge et les investissements limités par rapport au chiffre d’affaires. A l’image de SMI, le résultat financier s’est amélioré de 43 MDH profitant des gains de change, ce qui a boosté davantage le résultat net part du groupe à 305.2 MDH. En plus des nouvelles réserves d’argent, SAMINE, CMG et CTT ont également confirmé de nouvelles réserves s’élevant respectivement à 184 KTTV de fluorine, 1 171 KTTV de zinc et 1 030 TM de cobalt. Le management précise que le deuxième semestre pourrait connaitre un ralentissement de la production pour SMI en particulier sous l’effet des difficultés d’approvisionnement en eau de l’usine et pour Managem en général en raison des incertitudes sur les cours et les marchés internationaux. Les informations contenues dans cette publication proviennent de sources que nous jugeons être de confiance. Il n’est néanmoins donné aucune garantie quant à l’exactitude de ces informations. www.integrabourse.com
  6. 6. Résultats semestriels 2011 Septembre 2011 Membre de INTEGRA PARTNERS CMT CA S1 2011 REX S1 2011 RNPG S1 2011 337.9 MDH  30.3% 245.3 MDH  50.4% 197.2 MDH  41.6% Profitant de l’évolution favorables des cours des métaux, la compagnie minière de Touissit a le vent en poupe. En effet, le chiffre d’affaires de la société s’est amélioré de 30.3% à 337.9 MDH grâce à un effet prix des métaux. Les volumes sont restés inchangés. La bonne croissance des produits d’exploitation (+33%) combinée à l’amélioration de la marge liée à l’effet prix ont affecté positivement le résultat d’exploitation qui ressort à 245.3 MDH, soit une performance éminente de 50.4%. Force est de constater que la marge opérationnelle a gagné 9.7 points passant de 62.9% à fin juin 2010 à 72.6%. In fine, le résultat net s’est raffermi de 41.6% à 197.2 MDH, correspondant à une marge nette de 58.4% vs 53.7% un an auparavant.Département recherches et études Au cours du 1er semestre 2011, la société a découvert un tonnage supplémentaire de 180Kt pour un volume extrait de 165 Kt maintenant ainsi la durée de vie de la mine à 14 ans. Côté perspectives, CMT poursuit les recherches d’opportunités de croissance externe. Au niveau national, des recherches de Plomb et Cuivre ont été identifiées et les conditions de leur développement sont en cours de formalisation. Delta holding CA S1 2011 REX S1 2011 RNPG S1 2011 1 382.4 MDH  23.9% 200.4 MDH  13.3% 128.6 MDH  11% Dans un contexte marqué par la hausse du cours du pétrole et la fluctuation des cours des métaux et des taux de change, les indicateurs d’activité de Delta holding affiche une performance appréciable grâce à sa politique de diversification et sa stratégie commerciale lui permettant de gagner des parts de marché. En effet, le chiffre d’affaires d’est apprécié de 23.9% atteignant 1 392.4 MDH. Le résultat d’exploitation et le RNPG enregistre une croissance respective de 13.3% et de 11% traduisant une baisse des marges. Les informations contenues dans cette publication proviennent de sources que nous jugeons être de confiance. Il n’est néanmoins donné aucune garantie quant à l’exactitude de ces informations. www.integrabourse.com
  7. 7. Résultats semestriels 2011 Septembre 2011 Membre de INTEGRA PARTNERS BCP PNB S1 2011 RBE S1 2011 RNPG S1 2011 4 949 MDH  2% 2 595 965.8 MDH 26% Le groupe Banque Centrale Populaire a réalisé une bonne performance sur le premier semestre 2011 avec des indicateurs d’activité orientés à la hausse. En effet, les encours des créances à l’économie ont affiché une hausse de 7.5% à 154.6 milliards de dirhams consolidant la part du marché du groupe de 39 points de base à 23.6%. Cette hausse a été plus marquée sur le marché de l’entreprise qui s’est renforcé de 8.8%. Les dépôts classiques se sont également appréciés de 5.6% à 177.4 milliards de dirhams portant la part de marché à 28.4%, soit un accroissement de 142 points de base. La politique de proximité, qui se déploie à travers le réseau de couverture le plus large au Maroc, est à l’origine de ce succès. Le PNB consolidé du groupe (intégrant les BPR) s’est renforcé de 2% atteignant 4.95 milliards de dirhams avec une contribution majoritaire de la marge d’intérêt. Néanmoins, le coefficient d’exploitation ressort en hausse par rapport à son niveau de fin d’année passant de 45.8% à 47.6% témoignant d’une baisse de la productivité du groupe. Le résultat net consolidé s’est établi à 1.5 milliards de dirhams. En l’absence d’indicateurs proforma pour le semestre S1Département recherches et études 2010, nous ne pouvons pas apprécier l’évolution des agrégats financiers du groupe. Au niveau de la Banque Centrale Populaire (entité cotée à la bourse de Casablanca), le résultat net part du groupe affiche une croissance de 26% à 966 MDH tirée à priori principalement par un effet de périmètre (intégration de la BPR Casablanca). Sur le plan de la gestion du risque, la société a décidé d’affecter une enveloppe de 800 MDH aux provisions sur base collective (Provision pour risques généraux dans les comptes IFRS (comptes PCEC) afin de couvrir des risques sectoriels non avérés. Attijariwafa bank PNB S1 2011 RBE S1 2011 RNPG 2010 7 937 MDH  14.8% 4 496  20.4% 2 236 MDH 15.2% Au terme du premier semestre 2011, le PNB consolidé du groupe, ATW, s’est apprécié de 14.8% pour atteindre 7.94 milliards de dirhams profitant principalement de l’appréciation de la marge d’intérêt (+12%). Une ventilation du PNB par nature des revenus montre que la marge d’intérêt, produit récurrent, est le principal contributeur dans la croissance avec une part de 61.1% du PNB. Cette performance se justifie par la dynamique de la distribution des crédits avec une progression de 10.6% grâce à la stratégie de diversification et d’innovation du groupe. Le groupe poursuit sa politique de maîtrise des charges avec une baisse de 40 points de base du coefficient d’exploitation par rapport à fin 2010 pour s’établir à 43.4%. Ainsi, le résultat brut d’exploitation s’est affiché à 4 496 MDH, en hausse de 20.4% par rapport à la même période de l’année précédente. Le coût du risque quant à lui, a connu une légère hausse passant de 330.4 MDH à 396MDH maintenant le coût du risque pratiquement au même niveau de l’année dernière à 0.35% suite à l’anticipation des effets de la crise en Tunisie et en Côte d’Ivoire dans les comptes 2010. Néanmoins, on note que le taux de couverture a connu une baisse passant de 74.4% à 70.3%. Par conséquent, le résultat net part du groupe s’est bonifié de 15.2% à 2 236.2 MDH. Les informations contenues dans cette publication proviennent de sources que nous jugeons être de confiance. Il n’est néanmoins donné aucune garantie quant à l’exactitude de ces informations. www.integrabourse.com
  8. 8. Résultats semestriels 2011 Septembre 2011 Membre de INTEGRA PARTNERS CDM PNB S1 2011 RBE S1 2011 RNPG S1 2011 1 056 MDH  6.4% 557  4.3% 189 MDH 15.4% Malgré la bonne tenue de l’activité récurrente du Crédit Du Maroc, le résultat net a été plombé par la montée du coût du risque. En effet, la banque a clôturé le semestre avec une progression de 6.4% du PNB qui a atteint 1 056 MDH principalement grâce à la hausse de la marge d’intérêts. Cette performance s’explique par le renforcement de l’encours crédit qui s’est consolidé de 6.4% par rapport à fin 2010 tiré principalement par les crédits immobiliers (+9.5%). Au niveau des ressources, les dépôts de la banque ont enregistré une croissance de 8.4% par rapport à fin juin 2010 (-0.4% par rapport à fin 2010) avec une hausse de 8.6% des comptes d’épargne (rémunérés). Le résultat brut d’exploitation s’est hissé de 4.4% à 557 MDH limité par la dégradation du coefficient d’exploitation passant de 46.2% à 47.3%. Néanmoins, l’impact de l’environnement économique difficile amplifié le coût du risque limitant le RNPG à 189 MDH, en baisse de 15.4% par rapport à S1 2010. BMCE PNB S1 2011 RBE S1 2011 RNPG 2010 4 055.7 MDH  8% 1 631  5.5% 516.9 MDH 0.0%Département recherches et études Le groupe BMCE affiche une croissance de 10% des crédits à la clientèle par rapport à fin juin 2010. Les dépôts se sont renforcés également de 13%. Le produit net bancaire consolidé s’est renforcé de 8% par rapport à fin juin 2010 s’établissant à 4 055.7 MDH principalement grâce au bond de la marge d’intérêt. Le coefficient d’exploitation s’est dégradé passant de 58.8% à 59.8% induisant une hausse moins prononcée du résultat brut d’exploitation (+5.5%) à 1 631 MDH. Le RNPG s’est établi à 516 MDH, pratiquement au même niveau de l’année précédente impacté par la hausse du coût du risque. Les informations contenues dans cette publication proviennent de sources que nous jugeons être de confiance. Il n’est néanmoins donné aucune garantie quant à l’exactitude de ces informations. www.integrabourse.com
  9. 9. Résultats semestriels 2011 Septembre 2011 Membre de INTEGRA PARTNERS Acred PNB S1 2011 RBE S1 2011 RNPG S1 2011 54 MDH  6.6% 27 MDH  7.1% 12.4 MDH  6.4% Au terme du 1er semestre 2011, Acred a enregistré un encours net de 1480 MDH, en légère progression de 1.1% par rapport à 2010 grâce à la poursuite de la politique de fidélisation de la clientèle. Le PNB, quant à lui, s’est bonifié de 6.6% à 54 MDH suite à l’augmentation des produits d’exploitation bancaires (+7% à 88MDH) et l’évolution maitrisée des charges d’exploitation bancaires (+7.7% à 34 MDH). En raison du rythme d’investissement, les charges générales d’exploitation ont affiché une croissance de 7.2% portant de coefficient d’exploitation à 51.9% contre 51%. Par ailleurs, le RBE s’est établi à 26.5 MDH, correspondant à une croissance de 7.1%. le coût du risque se situe à un niveau quasi stable par rapport à un an auparavant (0.8% vs 0.7% à fin juin 2010).Département recherches et études In fine, le résultat net s’est distingué par une performance positive de 6.4% à 12.4 MDH Salafin PNB S1 2011 RNPG S1 2011 142 MDH 1% 48.4 MDH 10% Dans un contexte sectoriel caractérisé par le ralentissement de l’activité de crédit avec une baisse de 1% du niveau de la production de crédit en par rapport à S1 2010, SALAFIN enregistre une hausse de 8% de sa la production au terme de S1 2011 à 513.7 MDH tirée principalement par la performance de la branche d’activité Financement Automobile (activité historique de la société) en croissance de 27%. Le PNB (Produit Net Bancaire) s’établit à 142 MDH, en baisse de 1% par rapport au premier semestre 2010. Les charges générales d’exploitation s’établissent à 41.6 MDH, en hausse de 4%, ce qui dégrade légèrement le coefficient d’exploitation maintenu tout de même à un niveau bas de 29%. Malgré les bonnes performances de recouvrement, avec un total de créances recouvertes de 111 MDH, la forte dégradation du profil du risque clients a contraint la société à doter un montant de 31.5 MDH au titre des provisions pour créances en souffrance (en baisse de 4%). Le taux de couverture des créances en souffrance nettes par les provisions s’établit ainsi à 90.2% au titre de S1/2011. Le Résultat net, impacté par la forte hausse du coût du risque, s’établit à 48.4 MDH, en baisse de 10%. Les informations contenues dans cette publication proviennent de sources que nous jugeons être de confiance. Il n’est néanmoins donné aucune garantie quant à l’exactitude de ces informations. www.integrabourse.com
  10. 10. Résultats semestriels 2011 Septembre 2011 Membre de INTEGRA PARTNERS SOFAC PNB S1 2011 RNPG S1 2011 49.5 MDH  13% 6.1 MDH 44.9MDH Au terme du premier semestre, Sofac a le vent en poupe en affichant des indicateurs reluisants. Ces indicateurs reflètent 1) la position historique de Sofac sur le marché du crédit à la consommation et 2) les actions commerciales fondées sur l’extension du réseau de distribution via l’ouverture de nouvelles agences (+59.3%), le renforcement de la synergie avec Poste Maroc (+59.3%) et la consolidation de la relation avec le réseau des concessionnaires et des agents. Grâce à la forte évolution du financement automobile (+89.2% à 272 MDH) et celle du prêt personnel (+15.3%), Sofac a vu sa production augmente de 41.7% à 572 MDH. Par conséquent, la part de marché globale s’est bonifiée de 2.2 points. Côté PNB, ce dernier s’est évolué selon le communiqué de presse de 13% à 49.5 MDH. In fine, le résultat net ressort à 6.1 MDH contre –38.8 MDH un an auparavant.Département recherches et études Les actionnaires prévoient des perspectives 2011 en ligne avec la tendance haussière du 1er semestre. Les informations contenues dans cette publication proviennent de sources que nous jugeons être de confiance. Il n’est néanmoins donné aucune garantie quant à l’exactitude de ces informations. www.integrabourse.com
  11. 11. Résultats semestriels 2011 Septembre 2011 Membre de INTEGRA PARTNERS CNIA CA S1 2011 RNPG S1 2011 1 707 MDH  4% 130 MDH 25% La bonne tenue de l’activité assurance s’est traduite par une hausse de 4% du chiffre d’affaires de la CNIA à 1 707 MDH tiré principalement par l’activité non vie (+5%) cœur de métier de la CNIA. L’activité vie quant à elle a enregistré un recul de 5% à 242 MDH. L’amélioration de la sinistralité et l’optimisation des charges d’exploitation combinées à la stabilité du résultat financier ont boosté le résultat technique Non Vie à 166 MDH, soit une hausse de 80% par rapport à S1 2010. Le résultat technique Vie a plus que doublé passant de 19 à 51 MDH principalement sous l’effet de la hausse du résultat financier. Par conséquent, le résultat technique global s’est hissé de 94% à 217 MDH. Compte tenu de ce qui précède ainsi que de l’effet de l’impôt, le résultat net s’affiche à 130 MDH, soit un accroissement de 25% par rapport à S1 2010. Atlanta CA S1 2011 RNPG S1 2011 1 517 MDH  8% 153.6 MDH 17.4% Au cours du 1er semestre, l’activité de Atlanta a été marquée par une solide progression du chiffre d’affaires et des résultats ainsi que par la reprise des projets de croissance. Le chiffre d’affaires de la société au 30 juin 2011 s’affiche àDépartement recherches et études 711 MDH, en progression de +5.5% par rapport au 1er semestre 2010. La répartition du chiffre d’affaires entre les différentes branches de la société a mis en évidence de nouveau une hausse de l’activité « VIE » (+19.7%), et ce grâce au bon développement des produits de bancassurance commercialisés par le CIH. L’activité « NON VIE » s’est hissé de 4.5%. La compagnie poursuit l’optimisation de la gestion et la meilleure sélection de ses risques, ce qui s’est traduit par une marge d’exploitation en amélioration. Cependant, cette hausse n’a pas compensé la baisse du résultat financier induisant une baisse du résultat net de 147 à 103 MDH amplifiée par un effort accru de provisionnement. Le chiffre daffaires consolidé atteint 1517 MDH, en hausse de 8% (+ 12.5% pour la branche Vie et +7 .7% pour la branche Non vie). Le résultat net consolidé atteint 153.6 MDH contre 186 MDH enregistré au 30 juin 2010. Agma CA S1 2011 RNPG S1 2011 59 MDH 3.8% 25.2 MDH 4.5% Le conseil d’administration de la société AGMA LAHLOU-TAZI a présenté les résultats semestriels 2011. Le volume des primes émises de 687 MDH enregistre une hausse de 7.3 MDH par rapport à 2010. Néanmoins, les encaissements ont atteint un montant de 616.7 MDH à fin juin 2011, soit une baisse de 31.4 MDH par rapport à 2010 suite au décalage de l’encaissement de la prime annuelle d’un assuré important. Ainsi, le chiffre d’affaire affiche une baisse de 3.8% à 59 MDH. La baisse des charges d’exploitation de 1.3% ainsi que la hausse de 15.8% du résultat financier n’ont pas pu compenser la baisse du chiffre d’affaires causant la baisse du résultat net qui est passé de 26.4 MDH en S1 2010 à 25.2 MDH en S1 2011. Globalement, la compagnie est engagée dans une stratégie de développement de sa part de marché dans le segment des particuliers ainsi que celui des PME/PMI. Dès lors, la compagnie anticipe une évolution des indicateurs en fin d’année. Il est à signaler que la société a réussi le renouvellement de la certification selon la norme ISO 9001 version 2008. Cette dernière a été délivrée par le bureau Véritas et profite ainsi d’une double accréditation française « COFRAC » et anglaise « UKAS ». Les informations contenues dans cette publication proviennent de sources que nous jugeons être de confiance. Il n’est néanmoins donné aucune garantie quant à l’exactitude de ces informations. www.integrabourse.com
  12. 12. Résultats semestriels 2011 Septembre 2011 Membre de INTEGRA PARTNERS Wafa Assurance CA S1 2011 RNPG S1 2011 2650 MDH  20% 398 MDH  23.6% Au terme du premier semestre 2011, le chiffre d’affaires de Wafa assurance s’est bonifié de 20% par rapport à une année auparavant pour s’établir à 2650 MDH profitant de la croissance de l’activité vie (+28.9%) mais également de l’activité non vie (+13.8%). En effet, le chiffre d’affaires vie qui s’est établi à 1167 MDH a été tiré par la bancassurance, celui du non vie s’affichant à 1483 MDH a été réalisé grâce aux segments : marché de l’entreprise et l’automobile. Impacté positivement par l’amélioration de la sinistralité et la bonne performance du résultat financier, le résultat technique non-vie a crû de 33.3% à 425 MDH. Le résultat technique vie, quant à lui, a progressé de 56.5% passant ainsi à 114 MDH. Cette croissance résulte du raffermissement de l’activité décès et de l’amélioration de la marge financière en épargne. In fine, le résultat net s’est renforcé à fin juin 2011 à 398 MDH en hausse de 23.6%Département recherches et études Les informations contenues dans cette publication proviennent de sources que nous jugeons être de confiance. Il n’est néanmoins donné aucune garantie quant à l’exactitude de ces informations. www.integrabourse.com
  13. 13. Résultats semestriels 2011 Septembre 2011 Membre de INTEGRA PARTNERS CIMAR CA S1 2011 REX S1 2011 RNPG S1 2011 2 033 MDH  11.2% 675 MDH  3.5% 579 MDH  4% Après une année de stagnation, les ventes de ciment reprennent affichant une progression de 7.2% sur le premier semestre 2011. Dans ce contexte, les ventes de ciment de Ciments Du Maroc ont enregistré une progression de 4.3% boostant le chiffre daffaires consolidé de 4.7% à 2 033 MDH. Lexcédent brut dexploitation, quant à lui, sest établi à 892 MDH, en progression de 17.6% sous leffet favorable de laugmentation de la production de lusine dAït Baha induisant une réduction des achats de clinker. Ainsi la marge dEBE sest renforcée significativement passant de 39.1% à 43.9%. Le résultat dexploitation enregistre une amélioration de 3.5 % à 675 MDH impacté par la forte augmentation des dotations aux amortissements générées par lusine dAït Baha. Le résultat financier, intégrant une stabilité des dividendes reçus au titre de la participation dans la société Suez Cement Company, et une augmentation des charges financières due au financement de lusine dAït Baha, génère un produit net de 80 MDH, en retrait de 9 MDH. In fine, le résultat net du premier semestre 2011 sest établi à 579 MDH, en progression de 4% par rapport à la même période de lannée précédente. Holcim CA S1 2011 REX S1 2011 RNPG S1 2011 1 815 MDH 8.2% 590.4 MDH 22.7% 374.8 MDH 12.4%Département recherches et études Dans un environnement concurrentiel caractérisé par l’arrivé d’un nouveau concurrent national, Holcim Maroc a réalisé un chiffre d’affaires consolidé en baisse de 8.2% par rapport à S1 2009 pour s’établir à 1 815 MDH. La baisse a été accentuée par le décroissement de la consommation dans la région de l’oriental (zone de prépondérance de Holcim) suite à l’arrêt des travaux de l’autoroute Fès-Oujda. L’EBITDA a subi une baisse de 16.9% à 780 MDH plombé par la dégradation de la marge brute (- 6 points par rapport à S1 2010) entre autres sous l’effet du renchérissement du pétrole non répercuté sur le prix de vente. L’optimisation des charges de personnel (-31.3%) n’a pas pu compenser entièrement la baisse de marge brute ainsi que la hausse des dotations d’exploitation induisant une baisse de 22.7% du résultat d’exploitation. In fine, le RNPG ressort à 374.8 MDH, en recul de 12.4%. Notons que la société fait l’objet d’un contrôle fiscal au titre des exercices 2007-2010 inclus dont l’impact n’est pas mesurable à ce jour. Lafarge CA S1 2011 REX S1 2011 RNPG S1 2011 2785 MDH 0.1% 1235 MDH 7.8% 864.4 9.1% Impactée par la disparité de la demande par région au détriment de de ses marchés ainsi que la surcapacité au niveau de la région du Grand Casablanca, Lafarge a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 2785 MDH, en quasi stagnation par rapport à S1 2010 (-0.1%), et ce malgré une légère hausse des volumes de ciment vendus (+1.3%). Malgré la bonne marche de l’outil industriel et les gains de productivité, Lafarge a vu ses indicateurs financiers se détériorer sous l’effet du renchérissement du coût des combustibles et de la sacherie. En effet, le résultat d’exploitation courant s’est délesté de 7.8% à 1235 MDH et le résultat net consolidé de 9.1% à 866 MDH. Ainsi, la marge opérationnelle ressort à 44.3% vs 48% un an auparavant. Le management de la société prévoit le maintien du rythme de croissance des ventes. Par ailleurs, le Conseil d’administration proposera à l’AGE la distribution exceptionnelle par voie de réduction du nominal de 100 DH à 30 DH par action, et ce afin de maintenir une structure financière optimisée. Les informations contenues dans cette publication proviennent de sources que nous jugeons être de confiance. Il n’est néanmoins donné aucune garantie quant à l’exactitude de ces informations. www.integrabourse.com
  14. 14. Résultats semestriels 2011 Septembre 2011 Membre de INTEGRA PARTNERS ALM CA S1 2011 REX S1 2011 RNPG S1 2011 384.9 MDH  31.1% 39.7 MDH  13.1% 34.8 MDH  12% Le premier semestre 2011 a été marqué par la hausse des prix de la billette d’aluminium, ce qui a impacté les achats consommés de métal ayant enregistré un bond de 40.1%. Cette progression des prix de l’aluminium a été, par conséquent, reflétée partiellement sur les prix de vente de ALM. En effet, le chiffre d’affaires de la société a enregistré une hausse éminente de 31.1% à 384.9 MDH. Dans un contexte de concurrence soutenue, la marge brute s’est affaiblie passant de 27.4% à 23.4%, ce qui confirme la non répercussion totale de la hausse des prix de matière première sur les prix de vente. Dans ces conditions, le résultat d’exploitation s’est établi à 39.7 MDH, en hausse de 13.1%, ce qui correspond à une marge opérationnelle de 10.3% vs 11.9% à fin juin 2010. Par ailleurs, le résultat financier s’est bonifié de 43.6% à 2.3 MDH ramenant le résultat net à 34.8 MDH, soit une hausseDépartement recherches et études de 12% par rapport à une année auparavant. Les informations contenues dans cette publication proviennent de sources que nous jugeons être de confiance. Il n’est néanmoins donné aucune garantie quant à l’exactitude de ces informations. www.integrabourse.com
  15. 15. Résultats semestriels 2011 Septembre 2011 Membre de INTEGRA PARTNERS Addoha CA S1 2011 REX S1 2011 RNPG S1 2011 2807.7 MDH 11.6% 525.1 MDH 44.4% 448.1 MDH 30% Le groupe Addoha vient de publier des résultats semestriels en berne avec un RNPG de 448.1MDH, en repli de 30% par rapport à une année auparavant. Cette baisse s’explique par :  La baisse du chiffre d’affaires (-11.6%) qui s’est établi à 2.8 milliards de DH (2.5 milliards de DH retraité du CA de la station balnéaire de Saidia (SAS)). En effet, le chiffre d’affaires correspond à la livraison de 9072 unités réparties entre les segments social et intermédiaire et le haut standing avec respectivement 8702 et 370 unités.  La détérioration de la marge opérationnelle (18.7% contre 29.7% un an auparavant) principalement suite à l’accroissement des achats consommés.Département recherches et études  La baisse du résultat financier passant de -50 MDH un an auparavant à -148 MDH . Rappelons que les prévisions du groupe ne tenaient pas compte de l’opération de SAS conclue avec la CDG Développement et la SMIT et qui consiste à la cession des terrains nus destinés à la réalisation des complexes hôteliers et touristiques. Cette cession devrait impacter positivement l’endettement du groupe suite au désendettement bancaire de la SAS pour un montant de 900 MDH. A la date du 20 septembre 2011, le chiffre d’affaires sécurisé du groupe Addoha s’affiche à 22 milliards de dirhams correspondant à 34194 compromis de vente. CGI CA S1 2011 REX S1 2011 RNPG S1 2011 972 MDH  56% 134 MDH  23% 107 MDH 32% Le premier semestre 2011 a été marqué par la création d’une joint venture entre CGI et Braemar Golf Development UK pour la gestion golfique du Maroc, la signature des conventions de partenariats avec différents organismes, le renforcement des fonds propres des filiales dédiées au logement social (DYar Al Mansour : 324 MDH et Immolog : 200 MDH). De plus, la société a profité des réalisations de l’entité sociale qui a enregistré une forte croissance de 50% boostant ainsi le chiffre d’affaires du groupe à 972 MDH, soit une progression de 56%. Malgré le rythme d’investissement soutenu (+47% à 1380 MDH), le REX s’est bonifié de 23% à 134 MDH. In fine, le résultat net consolidé ressort à 69 MDH, en progression de 6%. Le RNPG, quant à lui, a été touché par la joint venture Immolog détenue à 50% qui a impacté le résultat en mise en équivalence passant de 92 MDH au 1er semestre 2010 à 37 MDH au 1er semestre 2011. La société prévoit une accélération du chiffre d’affaires sur l’exercice 2011 grâce au démarrage des livraisons de grands projets (Casa green Town ) et dont les premiers clients seront livrés le dernier trimestre 2011. Les informations contenues dans cette publication proviennent de sources que nous jugeons être de confiance. Il n’est néanmoins donné aucune garantie quant à l’exactitude de ces informations. www.integrabourse.com
  16. 16. Résultats semestriels 2011 Septembre 2011 Membre de INTEGRA PARTNERS Alliances CA S1 2011 REX S1 2011 RNPG S1 2011 1677 MDH  7% 490 MDH  25% 257.8 MDH  15.4% ADI affiche un chiffre d’affaires consolidé en hausse de 7% à 1 677 MDH tout à fait conforme avec les prévisions communiqués pour le premier semestre 2011. Cette performance est attribuable en grande partie à la prouesse des ventes de la société mère qui sont passées de 387 MDH à 602 MDH, soit un bond de 56%. En effet, ADI a livré l’hôtel Ibis à Tanger et l’hôtel Barcelo à Fès boostant ainsi significativement les ventes du pôle prestation de services. Alliances Darna prévoit la livraison de près de 10 000 unités pour l’année 2011 dont la majorité est programmée pour le 2ème semestre. En effet, ce deadline de livraison s’explique par l’accélération en début 2010 des chantiers de logements sociaux suite à l’exonération accordée combinée à un délai de construction de 18 mois en moyenne. Le résultat d’exploitation s’est renforcé de 25% annonçant un raffermissement de la marge opérationnelle suite à une maîtrise des charges (notamment les autres charges externes et les dotations d’exploitation).Département recherches et études En l’absence de produits non courants (vs 29.6 MDH) pour S1 2010, le RNPG ressort à 258 MDH, en accroissement de 15%. Concernant le pôle logements sociaux et intermédiaires, 25 000 unités sont en cours de construction par Alliances Darna avec une réserve foncière dédiée de 1 860 hectares. Afin de soutenir le développement de cette activité, ADI a souscrit une augmentation de capital de 564 MDH en faveur de la société d’immobilier social. Le pôle résidentiel et golfique a connu le démarrage des travaux des Allées Marines à Casablanca, Clos des pins à Rabat, Station Taghazout, la Médina III de Al Maaden et Akenza (Marrakech) et Lixus-Phase II (Larache). Le lancement de ces projets ainsi que d’autres concernant les pôles prestation de services et construction confortent les perspectives de la société mais nécessite un fonds de roulement important, c’est pourquoi la société a lancé la 2ème tranche de l’Emission obligataire de 1 milliard de dirhams. Dans ce sens, notons que le gearing de la société s’établit à un niveau élevé (150%), ce qui ne lui laisse pas beaucoup de marge pour le financement de ses projets assez ambitieux notamment dans un contexte de ralentissement des ventes touristiques. Les informations contenues dans cette publication proviennent de sources que nous jugeons être de confiance. Il n’est néanmoins donné aucune garantie quant à l’exactitude de ces informations. www.integrabourse.com
  17. 17. Résultats semestriels 2011 Septembre 2011 Membre de INTEGRA PARTNERS Sonasid CA S1 2011 RNPG S1 2011 2 760 MDH  25.7% 92 MDH  11.1% Dans un contexte de reprise modérée du marché de l’acier, Sonasid a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 2 760 MDH, en hausse de 25.7%. La marge opérationnelle du groupe s’est également affermie par rapport à S2 2010 grâce aux efforts de réduction de coût à l’aciérie et dans les laminoirs, l’optimisation des coûts logistiques et la capture de nouveaux volumes rentables à l’export. Ce qui s’est traduit par une hausse de l’EBITDA de 14.7% à 256 MDH. Le résultat net s’est ainsi consolidé de 11.1% à 92 MDH. Delattre CA S1 2011 REX S1 2011 RNPG S1 2011 97 MDH 19 MDH  21.1% 12.5 MDH  6.5% Avec une production en augmentation de 15.9% à 276.9 MDH au premier semestre 2011, DLM confirme l’intérêt de la diversification de ses secteurs d’activité. L’énergie constitue la part prépondérante dans le chiffre d’affaires avec une contribution de 80%. La marge opérationnelle s’est renforcée de 28 points de base à 8.45% grâce à la gestion rigoureuse des chargesDépartement recherches et études d’exploitation. Ainsi, le résultat d’exploitation s’est renforcé de 21.1% à 19 MDH. Le résultat net, quant à lui, est en hausse de 6.5% à 12.5 MDH. Concernant les perspectives, le carnet de commandes totalise 1 163 MDH à fin juin 2011 contre 599 MDH en début de l’année assurant deux ans d’activité pour la société. Ceci est directement lié à la dynamique des secteurs d’activité des business Units de DLM notamment les chantiers d’infrastructures et les projets miniers qui constituent des domaines d’expertise de la compagnie. Stroc CA S1 2011 REX S1 2011 RNPG S1 2011 283.8 MDH  38% 40.2 MDH  121% 22.3 MDH  72% La dernière recrue de la cote affiche une forte croissance de ses indicateurs semestriels. Le chiffre daffaires, en hausse de 38%, sétablit à 283.8 MDH contre des prévisions annuelles de 540.8 MDH (Business plan de l’IPO). Cette performance a boosté le résultat dexploitation de 121% notamment avec une meilleure maîtrise des charges dexploitation. Le résultat net sélève à 22.3 MDH (contre 31.5 MDH prévue pour l’année), en hausse de 72% limité par une provision pour risques généraux. Le conseil dadministration a validé lacquisition des sociétés Handassa, Atral et Maringis auprès du holding Al Istitmar. Le management précise que le second semestre pourrait connaitre un ralentissement de la croissance lié à un conflit social. Timar CA S1 2011 REX S1 2011 RNPG S1 2011 90.3 MDH  21% 6.1 MDH  20.2% 5.1 MDH  28.7% Timar enregistre une croissance de 21% de son chiffre daffaires (90.3 MDH) tiré par le dynamisme du trafic maritime sur le port Tanger Med. Le résultat dexploitation et le résultat net se sont appréciés respectivement de 20.2% et de 28.7%. La marge nette du transporteur a profité d’une meilleure gestion de trésorerie ainsi qu’un effet de change positif. Au final, Timar a signé un accord de partenariat avec le groupe suisse de transport aérien et maritime Panalpina. Cet accord devrait soutenir le développement des activités maritime et aérienne de la société notamment après l’implantation de Timar en Tunisie et au Sénégal. Les informations contenues dans cette publication proviennent de sources que nous jugeons être de confiance. Il n’est néanmoins donné aucune garantie quant à l’exactitude de ces informations. www.integrabourse.com
  18. 18. Résultats semestriels 2011 Septembre 2011 Membre de INTEGRA PARTNERS Ennakl CA S1 2011 REX S1 2011 RNPG S1 2011 697 MDH 43.1% 41.1 MDH 48.7% 36.1 MDH 49.2% Au terme du deuxième semestre 2011, la société Ennakl a réalisé un chiffre d’affaires de 121.3 Mdt, soit 697.2 MDH, en retrait de 43.1% par rapport à S1 2010. Ce repli se limite à 27.9% si l’on retraite le chiffre d’affaires des ventes de véhicules industriels. Cette baisse résulte de l’effet combinée du ralentissement de la demande en générale (-36% sur les véhicules légers) sous l’effet de la situation politique de la Tunisie et du déblocage en mars de l’avance sur quotas d’importation des véhicules neufs au titre de 2011. Le résultat d’exploitation, quant à lui, ressort à 7.1 Mdt, soit 41.1 MDH, ce qui correspond à une marge opérationnelle de 5.89% vs 6.5% un an auparavant. Le résultat financier s’est également délesté passant de 1.3 Mdt (7.5 MDH) à 663.4 Kdt (3.8 MDH) amplifiant la baisse du résultat net qui s’est affiché à 6.3 Mdt (36.1 MDH) vs 12.3 Mdt un an auparavant. Auto Nejma CA S1 2011 REX S1 2011 RNPG S1 2011 556.2 MDH 5% 70.7 MDH 19.2% 49.4 MDH 15%Département recherches et études Après une année 2010 particulièrement favorable, ponctuée par un chiffre d’affaires assez important, la société auto Nejma enregistre une régression à 556.2 MDH. Au terme des six premiers mois de l’année 2011, les ventes cumulées de voitures ont rapporté 556.2 MDH, signant une décroissance de près de 5% par rapport à la même période de l’année précédente. Le résultat d’exploitation du groupe a reculé de 19.2%, à 70.7 MDH, ce qui s’explique principalement par l’augmentation des charges de personnel ainsi que celles des impôts et taxes. En effet, Auto Nejma enregistre une baisse de sa marge d’exploitation qui est passée de 14.9% à 12.7%. Cela n’empêche, la société a pu diminuer ses charges d’intérêts qui passent de 5 MDH à 0.44 MDH, et ce en soldant le compte de trésorerie-passif qui figurait dans le bilan de l’année 2010. Ce qui, in fine, conduit à la baisse de 15% du bénéfice net part du groupe, qui ressort à 49.4 M DH. Fenie Brossette CA S1 2011 REX S1 2011 RNPG S1 2011 241.6 MDH 24.5% 13.3 MDH 64.7% 9.1 MDH 65.9% Impactée par la baisse de l’activité liée aux délais de démarrage des nouveaux chantiers d’infrastructures, la société Fenie Brossette a affiché un chiffre d’affaires de 241.6 MDH, soit un repli de 24.5%. La baisse de certaines charges d’exploitation non proportionnelle à celle du chiffre d’affaires conjuguée à la hausse des dotations et des charges externes ont contribué significativement au recul du résultat d’exploitation (-64.7% à 13.3 MDH), ce qui correspond à une marge opérationnelle de 5.5% contre 11.7% un an auparavant. In fine, le résultat net s’est fortement détérioré passant de 26.8 MDH au 1er semestre 2010 à 9.1 MDH un an après suite au fléchissement du résultat d’exploitation combiné au recul du résultat financier Les informations contenues dans cette publication proviennent de sources que nous jugeons être de confiance. Il n’est néanmoins donné aucune garantie quant à l’exactitude de ces informations. www.integrabourse.com
  19. 19. Résultats semestriels 2011 Septembre 2011 Membre de INTEGRA PARTNERS Label Vie CA S1 2011 REX S1 2011 RNPG S1 2011 2568.2 MDH  11.6% (proforma) 89.7 MDH  414% 25.3 MDH  245.8% Dopé par l’intégration des magasins Cach & Carry, le chiffre d’affaires de Label Vie progresse de 130.5% à 2568.2 MDH. Cette progression baisse à 11.6% hors effet de périmètre. En effet, les ventes réalisées par les magasins déjà ouverts à fin juin 2010 ont progressé de 6%. Les 4 nouveaux supermarchés qui ont vu le jour au cours de l’année écoulée ont également contribué dans le renforcement des ventes. Le résultat d’exploitation s’est établi à 89.7 MDH contre 39.5 MDH publié en S1 2010 (17.4 MDH en proforma) profitant du raffermissement de la marge brute relative aux ventes de services ainsi que du redressement du résultat d’exploitation de MCCM passant de -23 à 4 MDH. Néanmoins, les charges financières se sont alourdies par la dette relative à l’acquisition de MCCM plombant le résultat financier qui s’est élevé à -51.4 MDH contre -9.2 en S1 2010. Partant des éléments cités, le résultat net ressort à 25.3 MDH, contre 38.2 MDH publié en S1 2010 et 7.9 MDH en proforma.Département recherches et études Le management de la société compte poursuivre son programme d’investissement conforté par la reprise globale des marchés. Involys CA S1 2011 REX S1 2011 RNPG S1 2011 20.9 MDH  76.4% 4.2 MDH  5.4 MDH 3.8 MDH  5.2 MDH Involys a réalisé de bons résultats semestriels passant du rouge au vert. En effet, le chiffre d’affaires de la société a grappillé 76.4% à 20.9 MDH. Malgré la hausse des charges d’exploitation (+9% à 17.7 MDH), le résultat d’exploitation ressort à 4.2 MDH, en hausse de 5.4 MDH par rapport à une année auparavant, ce qui correspond à une marge opérationnelle de 20.1%. In fine, le résultat net s’est établi à 3.8 MDH contre –1.4 MDH à fin juin 2010. Au terme du 1er semestre 2011, la société a maintenu sa politique d’investissement notamment en R&D en lui réservant 2.7 MDH. Les partenariats et la diversification de l’offre de Involys aussi bien au Maroc qu’à l’étranger notamment en Afrique permettent à Involys de s’engager sur des projets d’envergure. Berliet CA S1 2011 REX S1 2011 RNPG S1 2011 251.4 MDH  21.8% 1.3 MDH  6.5 MDH -1.8 MDH  76.3% Berliet a publié des résultats semestriels en amélioration. En effet, le chiffre d’affaires de la société a connu un accroissement de 21.8% à 251.4 MDH. Le résultat d’exploitation, quant à lui, est passé du –5.2 MDH à 1.3 MDH, gagnant ainsi 6.5 MDH. Toutefois, le résultat net demeure déficitaire (-1.8 MDH contre –7.6 MDH un an auparavant). Les informations contenues dans cette publication proviennent de sources que nous jugeons être de confiance. Il n’est néanmoins donné aucune garantie quant à l’exactitude de ces informations. www.integrabourse.com
  20. 20. Résultats semestriels 2011 Septembre 2011 Membre de INTEGRA PARTNERS C. Laitière CA S1 2011 REX S1 2011 RNPG S1 2011 3 045 MDH  6.1% 354.4 MDH 14.3% 225.9 MDH 20.4% Centrale laitière, leader national des produits laitiers au Maroc, annonce aujourd’hui un chiffre d’affaires consolidé de 3 045 MDH sur le premier semestre de l’année 2011, soit une hausse de 6.1%. Comme déclaré par la société, les ventes totales du segment « LAIT » ont bénéficié d’une demande soutenue, elles s’inscrivent en hausse de 9.5% par rapport au premier semestre de l’exercice précédent lorsque le marché du « LAIT » ne croit que de 6.9%. De même pour le segment « PLF », l’évolution est de 7.2%, soit plus que le double de la progression du marché. La Centrale Laitière s’impose comme le leader sur l’ensemble des segments, que ce soit au niveau du LAIT ou des PLF avec 57.3% de part de marché (VS 55.9% en 2010), et ce malgré la décélération du marché des PLF qui n’atteint plus que +3% (VS une moyenne de 15% enregistrée ces trois dernières années). La Centrale Laitière a vu en revanche régresser son résultat d’exploitation. Ce dernier sest replié de 14.3% à 354.4 MDH, sous leffet de l’inflation des prix des matières premières non-répercutée sur le prix des consommateurs ainsi que le maintien des investissements à un niveau élevé. La dégradation du résultat d’exploitation a été atténuée par de multiples efforts de productivité d’une part et d’un effort au niveau marketing et commercial d’autre part. Le résultat Net Part du groupe nest pas en reste, sa situation sestDépartement recherches et études réduite de 20.4%, ce qui s’explique principalement par la régression du résultat d’exploitation ainsi que celle du résultat financier. In fine, la Centrale Laitière a mis en place deux plans stratégiques : un plan commercial afin de renforcer sa position sur le marché et un plan opérationnel qui consiste à améliorer sa marge opérationnelle ainsi que son niveau de productivité. Oulmès CA S1 2011 REX S1 2011 RNPG S1 2011 568 MDH 0.9% 21 MDH 36.6% 8 MDH  33.3% Le chiffre d’affaires de la société des Eaux Minérales d’Oulmès s’est élevé à 568 MDH, pratiquement au même niveau de S1 2011. Retraité de la cession des stocks de l’activité sodas, le chiffre d’affaires ressort à 461 MDH, en hausse de 14% par rapport à l’année précédente. La hausse de matières premières, notamment du PET (dérivé de pétrole utilisé pour la fabrication des bouteilles) qui a pris 20% entre 2010 et 2011, a plombé le résultat d’exploitation qui a baissé de 36.6% à 21 MDH. En effet, la société n’a pas répercuté la hausse des intrants sur le prix de vente afin de préserver ses parts de marché dans un contexte concurrentiel. Par conséquent, le résultat net s’est affaissé de 33.3% passant de 12 à 8 MDH. Pour faire face à la contraction de ses marges, la société a mis en place un plan de compression des coûts qui devrait commencer à donner ses fruits à partir du 4ème trimestre 2011. SBM CA S1 2011 REX S1 2011 RNPG S1 2011 1 260.2 MDH  4.3% 290.8 MDH  0.4% 201.5 MDH 0.6% Impacté par la hausse des tarifs suite à la répercussion de l’augmentation de la Taxe Intérieure de Consommation sur les boissons et du coût de marquage fiscal sécurisé applicable depuis juin 2010, le volume des ventes de Brasserie du Maroc s’est décontracté de 6.1% à 466 371 hectolitres. Le chiffre d’affaires a affiché un accroissement de 4.3% à 1260.2 MDH reflétant la hausse des prix de vente. La hausse concomitante des charges a limité la progression du résultat d’exploitation à 0.4% atteignant 290.8 MDH. Dans ces conditions, le résultat net s’est élevé à 201.5 MDH, en retrait de 0.6% par rapport au même semestre de l’année précédente. Il est à noter que la baisse des volumes de vente est accentuée par la coïncidence de l’été avec les deux mois de Châabane et Ramadan. Les efforts de la société portent sur l’optimisation des coûts afin de maintenir son résultat opérationnel. Les informations contenues dans cette publication proviennent de sources que nous jugeons être de confiance. Il n’est néanmoins donné aucune garantie quant à l’exactitude de ces informations. www.integrabourse.com

×