Genève, le 8 mai 2014
épidémiologie et acquisition des
β-lactamases à large spectre étendu (BLSE)
[dans une unité d’orthop...
 L’hôpital est un milieu propice au développement et
à la transmission d’agents infectieux.
 Les BLSE sont en pleine augmentation au niveau
mondial, européen ainsi qu’aux HUG.
10 ans plus tard
0
200
400
600
800
19...
 Un large spectre étendu des résistances antibiotiques
des BLSE
antibiotiques
β-lactames
pénicillinescéphalosporines
 BLSE – pourquoi se préoccuper?
 Réponse clinique diminuée
 Hospitalisation prolongée = coûts augmentés
 Mortalité éle...
0
2
4
6
8
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec
2009
« nouveau cas » BLSE attribué à l’unité « nouveau cas » BLS...
 Méthode
• Information à tous les soignants et patients de l’unité
• Renforcement des mesures de prévention de disséminat...
 Résultats
• Période: mars2009 – novembre 2010
• Unité d’orthopédie septique
• 186 patients admis
• Taux d’occupation: 83...
 Résultats
361, 64%
204, 36%
PRELEVEMENTS: 36% de taux positivité BLSE
négatifs positifs
n= 565
 Résultats
141, 76%
45, 24%
PATIENTS: 25% de taux positivité BLSE
négatifs positifs
n= 186
 Résultats
39, 63%9, 14%
8, 13%
3, 5%
2, 3% 1, 2%
souches BLSE des PATIENTS
Escherechia coli K. pneumoniae Enterobacter s...
 Investigations pendant l’épidémie BLSE
 Typisation de toutes les souches
 Même souche si ≥ 97,5% de similarités entre ...
 Investigations pendant l’épidémie BLSE
 Typisation de toutes les souches
 Même souche si ≥ 97,5% de similarités entre ...
 Résultats épidémiologiques:
 Transmission entre patients
 Pas de transmission soignants <–> patients
 Réservoir dans ...
épidémiologie et acquisition des
β-lactamases à large spectre étendu (BLSE)
Conclusions :
• Transmission nosocomial entre ...
MERCI POUR VOTRE ATTENTION
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

7ème Journée de la recherche clinique: Epidémiologie et acquisition des β-lactamases à large spectre étendu (BLSE)

628 vues

Publié le

Epidémiologie et acquisition des
β-lactamases à large spectre étendu (BLSE)A de Agostinho1, G Renzi2, T Haustein1, G Jourdan3, C Bonfillon6, M Rougemont3,
P Hoffmeyer3, S Harbarth1,4, I Uçkay1,3,4

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
628
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
8
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

7ème Journée de la recherche clinique: Epidémiologie et acquisition des β-lactamases à large spectre étendu (BLSE)

  1. 1. Genève, le 8 mai 2014 épidémiologie et acquisition des β-lactamases à large spectre étendu (BLSE) [dans une unité d’orthopédie septique] A Agostinho1, G Renzi2, T Haustein1, G Jourdan3, C Bonfillon6, M Rougemont3, P Hoffmeyer3, S Harbarth1,4, I Uçkay1,3,4 1Serv. prévention et contrôle de l’infection, 2Lab. de bactériologie, 3Serv. de chirurgie orthopédique et traumatologie de l’appareil moteur, 4Serv. de maladies-infectieuses Hôpitaux Universitaires de Genève 7ème Journée de la recherche clinique
  2. 2.  L’hôpital est un milieu propice au développement et à la transmission d’agents infectieux.
  3. 3.  Les BLSE sont en pleine augmentation au niveau mondial, européen ainsi qu’aux HUG. 10 ans plus tard 0 200 400 600 800 1995 1997 1999 2001 2003 2005 2007 2009 2011 2013 nombredepatients E. coli Klebsiella spp Autres Incidence BLSE aux HUG de 1995 à 2013Incidence BLSE aux HUG de 1995 à 2013 source: spci
  4. 4.  Un large spectre étendu des résistances antibiotiques des BLSE antibiotiques β-lactames pénicillinescéphalosporines
  5. 5.  BLSE – pourquoi se préoccuper?  Réponse clinique diminuée  Hospitalisation prolongée = coûts augmentés  Mortalité élevée Mortalité en cas de bacteremia BLSE vs non-BLSE Schwaber & Carmeli. JAC 2007
  6. 6. 0 2 4 6 8 Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec 2009 « nouveau cas » BLSE attribué à l’unité « nouveau cas » BLSE NON-attribué à l’unité 0 2 4 6 8 Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec 2010  Investigation d’une épidémie à BLSE *unité d’orthopédie septique+  énorme pression de sélection antibiotique  local de vie, séjours prolongés, contacts / nursing fréquent
  7. 7.  Méthode • Information à tous les soignants et patients de l’unité • Renforcement des mesures de prévention de dissémination des germes – Hygiène des mains – Isolement des patients – Utilisation d’Equipement de protection individuel – Augmentation du niveau de nettoyage et désinfection de l’unité • Dépistage systématique de tous les patients à l’admission et sortie • Typisation moléculaire des souches • Dépistage des soignants • Limitation des entrées • Contrôles réguliers (des pratiques, de l’environnement, ...) • Fermeture de l’unité
  8. 8.  Résultats • Période: mars2009 – novembre 2010 • Unité d’orthopédie septique • 186 patients admis • Taux d’occupation: 83% • 565 frottis anaux (patients) • 49 frottis annaux (41 soignants)
  9. 9.  Résultats 361, 64% 204, 36% PRELEVEMENTS: 36% de taux positivité BLSE négatifs positifs n= 565
  10. 10.  Résultats 141, 76% 45, 24% PATIENTS: 25% de taux positivité BLSE négatifs positifs n= 186
  11. 11.  Résultats 39, 63%9, 14% 8, 13% 3, 5% 2, 3% 1, 2% souches BLSE des PATIENTS Escherechia coli K. pneumoniae Enterobacter spp Citrobacter spp Morganella morganii Proteus vulgaris n= 53
  12. 12.  Investigations pendant l’épidémie BLSE  Typisation de toutes les souches  Même souche si ≥ 97,5% de similarités entre les souches  patients et soignants compris BLSE Ecoli 2
  13. 13.  Investigations pendant l’épidémie BLSE  Typisation de toutes les souches  Même souche si ≥ 97,5% de similarités entre les souches  patients et soignants compris BLSE Ecoli 1 BLSE Ecoli 2 BLSE KPneu BLSE Mmor BLSE Ckos
  14. 14.  Résultats épidémiologiques:  Transmission entre patients  Pas de transmission soignants <–> patients  Réservoir dans la communauté, autres lieux de soins
  15. 15. épidémiologie et acquisition des β-lactamases à large spectre étendu (BLSE) Conclusions : • Transmission nosocomial entre patients difficile à déterminer • Réservoir communautaire important • Souche plus présente: Escherichia coli • Les soignants sont aussi porteurs de BLSE • Pas de transmission soignants <-> patients • BLSE provoquent très peu d'infections orthopédiques
  16. 16. MERCI POUR VOTRE ATTENTION

×