MEET THE EXPERT 
PARIS - GRENOBLE 
SAISON 1 - 2014/2015 
L’essentiel des 
expertises de GEM
Bienvenue à Meet the Expert ! 
Meet the Expert est un cycle de mini conferences conçues pour des entre-prises 
et animées ...
Sessions à Grenoble 
de 18h00 à 20h00, 12 rue Pierre Sémard, 38 003 Grenoble 
« Optimiser la rentabilité des politiques de...
Jérôme 
Barrand 
Création en 2009 d’agil’OA, entreprise 
de conseil, formation et de vente d’outils 
d’aide au coaching, a...
Sylvie 
Blanco 
Plusieurs années d’expérience en tant que 
consultant en création et développement 
d’activités high tech ...
Olivier 
Cateura 
Management et Marketing de l’Energie, une 
formation en alternance, professionnalisante 
et internationa...
Introduire l’Agir ensemble 
dans les démarches 
d’accompagnement 
Objectifs 
Comprendre les liens entre l’agir ensemble et...
Mark 
Esposito 
Il Sole24ore, The Huffington Post, CNBC, 
CNN, Linkiesta. 
Grounded in both Humanities and Eco-nomics 
of ...
Jean-François 
Fiorina 
du monde de l’enseignement supérieur en 
France et du marché mondial de l’Educa-tion, 
il est reco...
Jean-Claude 
Lemoine 
de France sur son secteur, l’entreprise est 
revendue à un fond d’investissement. 
C’est donc en 200...
L’Acheteur de demain : 
comment la fonction 
achat va évoluer 
Objectifs 
Anticiper la fonction de l’acheteur de demain. C...
Vincent 
Mangematin 
Pour plus d’information : 
http://scholar.google.fr/citations?u-ser= 
sM8-loEAAAAJ&hl=fr 
vincent.man...
Benoît 
Meyronin 
Management du service & conduite du 
changement : le cas de la SNCF Vuibert, 
2010, avec M. Euverte et H...
Agnès 
Muir-Poulle 
réunissant des entreprises et des cher-cheurs 
sur les transformations du monde 
du travail contempora...
Daniel Ray 
créé Critères, société de conseil en Marke-ting 
et Etudes, dont il était le gérant. Après 
le rachat de cette...
Loïck Roche 
The Laugh of The Mona Lisa, An Essay on 
Suicide, www.scribd.com/doc/55820193/ 
An-Essay-on-Suicide-Loick-Roc...
Dominique 
Steiler 
Références 
Strub, L. and Steiler. D. (2014), « Inves-tir 
dans le capital Pleine Conscience : 
l’évid...
ACCÈS PARIS ACCÈS GRENOBLE 
Les conférences 
Meet the Expert 
Grenoble ont lieu 
tous les mois sur le 
Campus de Grenoble ...
36 Meet the Expert - Saison 1 
Conception : Insign Communications / DIKOMO - Mai 2014 
12, rue Pierre Sémard - BP 127 
380...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Meet the expert Grenoble Ecole de Management, saison 1, 2014 2015

1 179 vues

Publié le

L'essentiel des expertises de GEM
Meet the Expert est un cycle de mini conférences conçues pour des entreprises et animées par des enseignants chercheurs de Grenoble Ecole de Management. Venez rencontrer un de nos experts tous les mois, à Paris ou à
Grenoble, et échanger sur des thèmes clés du management des entreprises.
Venez également confronter vos points de vue et vos pratiques avec ceux d’autres entreprises. Le format est simple : une heure de conférence-échange
suivie d’un moment de convivialité !
N’hésitez pas : inscrivez-vous !

Publié dans : Économie & finance
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 179
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
20
Actions
Partages
0
Téléchargements
8
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Meet the expert Grenoble Ecole de Management, saison 1, 2014 2015

  1. 1. MEET THE EXPERT PARIS - GRENOBLE SAISON 1 - 2014/2015 L’essentiel des expertises de GEM
  2. 2. Bienvenue à Meet the Expert ! Meet the Expert est un cycle de mini conferences conçues pour des entre-prises et animées par des enseignants chercheurs de Grenoble Ecole de Management. Venez rencontrer un de nos experts tous les mois, à Paris ou à Grenoble, et échanger sur des thèmes clés du management des entre­prises. Venez également confronter vos points de vue et vos pratiques avec ceux d’autres entreprises. Le format est simple : une heure de conférence-échange suivie d’un moment de convivialité ! N’hésitez pas : inscrivez-vous ! Benoît Aubert, Directeur Marketing et Développement Benoît Meyronin, Directeur Délégué Marketing et Développement SOMMAIRE Sessions à Paris 4- Sessions à Grenoble 5- Résumés et conférenciers par ordre alphabétique 6- Jérôme Barrand 6- Sylvie Blanco 8- Olivier Cateura 10 Jocelyne Deglaine 12 Mark Esposito 14 Jean-François Fiorina 16 Jean-Claude Lemoine 18 Salvator Maira 20 Vincent Mangematin 22 Benoît Meyronin 24 Agnès Muir-Poulle 26 Daniel Ray 28 Loïck Roche 30 Dominique Steiler 32 Accès 34 Inscriptions - Renseignements www.grenoble-em.com/mte +33 4 76 70 65 36
  3. 3. Sessions à Grenoble de 18h00 à 20h00, 12 rue Pierre Sémard, 38 003 Grenoble « Optimiser la rentabilité des politiques de Gestion du Capital Client » par Daniel Ray, le 23 septembre 2014 - Page 28 « Le Management, prochain levier de succès de l’innovation » par Sylvie Blanco, le 21 octobre 2014 - Page 8 « L’Agilité : du Management du changement au changement du Management » par Jérôme Barrand, le 18 novembre 2014 - Page 6 « Business Models : penser stratégiquement l’innovation et le changement » par Vincent Mangematin, le 16 décembre 2014 - Page 22 « L’Entrepreneuriat c’est prendre son destin en main » par Jean-Claude Lemoine, le 20 janvier 2015 - Page 18 « Manager en pleine conscience » par Dominique Steiler, le 24 fevrier 2015 - Page 32 « Le Management est mort, les hommes l’ont tué » par Loïck Roche, le 17 mars 2015 - Page 30 « De la nécessité de développer l’impertinence constructive dans les organisations » par Agnès Muir-Poulle, le 31 mars 2015 - Page 26 « Géopolitique et stratégie d’entreprise » par Jean-François Fiorina, le 21 avril 2015 - Page 16 « Fast Expanding Markets : The revolution of the real economy » par Mark Esposito, le 19 mai 2015 - Page 14 « La Révolution du service : pourquoi et comment s’engager dans la culture de service » par Benoît Meyronin, le 23 juin 2015 - Page 24 « L’Energie demain : de la transition énergétique aux Smart Cities » par Olivier Cateura, le 7 juillet 2015 - Page 10 Sessions à Paris de 19h00 à 21h00, 64/70 rue du Ranelagh, 75016 Paris « Optimiser la rentabilité des politiques de Gestion du Capital Client » par Daniel Ray, le 19 juin 2014 - Page 28 «Le Management, prochain levier de succès de l’innovation» par Sylvie Blanco, le 10 juillet 2014 - Page 8 «L’Agilité : du Management du changement au changement du Management» par Jérôme Barrand, le 18 septembre 2014 - Page 6 « Business Models : penser stratégiquement l’innovation et le changement » par Vincent Mangematin, le 16 octobre 2014 - Page 22 « L’Entrepreneuriat c’est prendre son destin en main » par Jean-Claude Lemoine, le 13 novembre 2014 - Page 18 « Géopolitique et stratégie d’entreprise » par Jean-François Fiorina, le 11 décembre 2014 - Page 16 « Le Management est mort, les hommes l’ont tué » par Loïck Roche, le 15 janvier 2015 - Page 30 « Introduire l’Agir ensemble dans les démarches d’accompagnement » par Jocelyne Deglaine, le 12 février 2015 - Page 12 « Manager en pleine conscience » par Dominique Steiler, le 12 mars 2015 - Page 32 « La Révolution du service : pourquoi et comment s’engager dans la culture de service » par Benoît Meyronin, le 16 avril 2015 - Page 24 « L’Energie demain : de la transition énergétique aux Smart Cities » par Olivier Cateura, le 7 mai 2015 (petit déjeuner) - Page 10 « L’Acheteur de demain : comment la fonction achat va évoluer » par Salvator Maira, le 18 juin 2015 - Page 20 « De la nécessité de développer l’impertinence constructive dans les organisations » par Agnès Muir-Poulle, le 09 juillet 2015 - Page 26 4 5 Meet the Expert - Saison 1 Meet the Expert - Saison 1
  4. 4. Jérôme Barrand Création en 2009 d’agil’OA, entreprise de conseil, formation et de vente d’outils d’aide au coaching, au recrutement et au conseil (Agile Profile). Références : Le manager agile, Dunod 2006, Prix Muta-tions et Travail 2007, Dunod 2012 2e ed Développer l’agilité dans son entreprise, Jérôme Barrand & Jocelyne Deglaine, ESF éditeurs 2013. Expertises : Agilité des hommes et des organisations A Grenoble Le 18 novembre 2014 Conférence de 18h00 à 19h00 Cocktail à 19h00 L’Agilité : du management du changement au changement du management Jérôme Barrand, Professeur, Directeur de l’Institut d’Agilité des Organisations (IAO) à GEM, Président d’agil’OA. formation initiale en économie puis en économétrie à Paris 1 La Sorbonne, puis en stratégie, prospective et innovation à Paris 9 Dauphine Assistant au CNAM puis à l’Ecole Centrale Paris où il passe son doctorat en génie industriel A GEM gére successivement la recherche, la formation continue, le département Technologie et Management, les troisièmes cycles En 2000 Création d’Agilis, entreprise de conseil en agilité pour PMI Création de l’IAO à GEM : missions en agilité auprès de grands groupes et PMI. Dévelop-pement d’outils de diagnostic d’agilité d’une entreprise. Création d’une certification de coach agile avec J. Deglaine en 2009. A Paris Le 18 septembre 2014 Conférence de 19h00 à 20h00 Cocktail à 20h00 Objectifs A l’issue de cette conférence, les participants auront compris les évolutions de l’entreprise dans la société de l’information, auront pris conscience de la nécessité de changer nos comportements, auront cerné une définition et les principales caractéristiques d’une entreprise agile. Principaux thèmes abordés Les caractéristiques de la société de l’information : montée de la finitude, montée de la complexité, montée de l’incertitude, montée de l’interdépen-dance, montée de l’individualité Les caractéristiques de l’entreprise agile : stratégie et organisation, mana-gement, offre et relation client Notre société vit des changements structurels forts et ne peut continuer à fonctionner sur les seuls principes établis depuis la 1ère révolution industrielle et portés depuis par ce qu’on appelle couramment le taylorisme. Ces changements sont principalement l’émergence de la société de l’information, la mondialisation, la saturation rapide des marchés, la turbulence constante de notre environnement politique, économique, écologique, technologique ou règlementaire. La performance immédiate quantitative plie devant la performance pérenne qualitative et quantitative. Les logiques de maximum (de taille, de CA, de rentabilité) tendent progressi-vement à s’effacer au profit de logiques d’opti-mum (multi critères et multi acteurs). La quête de la richesse et du pouvoir laisse la place à une quête de satisfaction et de sens. L’indivi-dualisme cède face à la montée de l’altruisme. Plus que la technologie, l’Homme devient la vraie source de création de valeur dans notre société devenue relationnelle. Telles sont les tendances qui vont permettre la pérennité des organisations face à la turbulence. Telles sont les bases fondatrices d’un management agile. L’agilité est une perpétuelle recherche d’équi-libre entre une dimension active (faire et prouver que l’on sait faire), une dimension réactive (être opportuniste face aux changements observés pour fidéliser) et une dimension proactive (créa-tion de valeur). Il faut savoir reconnaître dans l’instant chaque situation et adopter spontané-ment le bon fonctionnement. L’agilité ne saurait donc être un état stable et définitif, mais une propension, une aptitude, un cadre général à maintenir et alimenter constamment. L’agilité est donc un modèle stratégique et comportemental. 6 7 Meet the Expert - Saison 1 Meet the Expert - Saison 1
  5. 5. Sylvie Blanco Plusieurs années d’expérience en tant que consultant en création et développement d’activités high tech Références: « Innovation buy-in at Schneider Electric: the kibiz method », in Discontinuous inno-vation, Imperial college press. (2013) Management de l’innovation, 2ème édition, Pearson Education, 2012, co-édité par S. Blanco et S. Le Loarne Expertises : Management de l’Innovation et de la Technologique A Grenoble Le 21 octobre 2014 Conférence de 18h00 à 19h00 Cocktail à 19h00 Le Management, prochain levier de succès de l’innovation Sylvie BLANCO, Professeur et Directrice de la Valorisation en MTI Docteur en Sciences de Gestion de l’Université de Grenoble, sur le sujet de l’anticipation par les signaux faibles et la veille stratégique Professeur en MTI, spécialisée en ma-nagement stratégique de l’innovation et anticipation face aux ruptures, techno-en-trepreneuriat Directrice de la Recherche Partenariale (2009-2012), puis de la Valorisation MTI, la R&D de l’executive education en partena-riat avec les experts entreprises Membre du comité de coordination du cam-pus d’innovation GIANT, directrice scienti-fique des programmes MTI de l’IRT Nanoelec A Paris Le 10 juillet 2014 Conférence de 19h00 à 20h00 Cocktail à 20h00 Objectifs Disposer d’une lecture critique des dynamiques actuelles et des enjeux transformationnels de l’innovation – elle-même en pleine mutation Découvrir le rôle de levier accru et incontournable du management au 21ème siècle pour réussir durablement par l’innovation Partager autour de l’idée de développer une ambition de l’innovation par et pour le management et les managers, de toutes fonctions et de tous niveaux Principaux thèmes abordés L’innovation au 21ème siècle : l’impératif d’innover autrement : la transfor-mation des modèles d’innovation Le management de l’innovation pour les managers : les enjeux et le rôle du management dans la réussite de l’innovation L’ambition de l’innovation comme levier de mobilisation des managers Depuis Schumpeter, la place du progrès tech-nique comme facteur de croissance écono-mique reste bien ancrée dans les croyances et les systèmes. Toutefois, les limites du modèle suscitent aujourd’hui de nouvelles dyna-miques, initiées notamment par les pouvoirs publics. Quelles conséquences ? Une néces-saire implication du top management pour préempter l’action publique et transformer en continu les marchés et les métiers établis pour ne pas manquer un tournant stratégique. Dans le même temps, les managers restent soumis à la loi des KPI. Se réinventer en restant dans l’excellence opérationnelle et relationnelle avec le client constitue un défi difficilement acceptable. Toutefois, des pistes de solutions émergent autour de trois lignes directrices : la co-création de valeur pour voir les choses différemment ; la collaboration ouverte et l’expérience coopérative dans de nouveaux lieux d’innovation ; la dynamisation des business models. En pratique, pour un management levier de réussite plutôt que maillon faible, il semble pertinent de démarrer par la formulation d’une ambition partagée et spécifique à chaque fonc-tion : penser aux yaourts, à l’impératif d’une substitution totale par le « bio » et aux compé-tences que vous réuniriez pour démarrer. 8 9 Meet the Expert - Saison 1 Meet the Expert - Saison 1
  6. 6. Olivier Cateura Management et Marketing de l’Energie, une formation en alternance, professionnalisante et internationale. Olivier contribue également aux activités de Grenoble Ecole de Manage-ment au sein de la KIC InnoEnergy (EU –EIT). Références : « Smart Grids & Smart Cities are not mar-kets… » Conférence “Net Zero Cities” Fort Collins, CO. USA. 23-24 Octobre 2013. « Où vont les grands énergéticiens français ?» Tribune (p.27-28) dans Energie Plus, 15 février 2014. « Le modèle coopératif comme source d’un avantage concurrentiel : le cas Enercoop ». avec A. Becuwe. Chapitre 3, dans Joannidès & Jaumier, L’entreprise coopérative : l’organisa-tion de demain ?, Editions Ellipses, Mai 2014. Vous pouvez le retrouver sur Linkedin : www. linkedin.com/in/cateura Expertises : Marché et marketing de l’énergie A Grenoble Le 7 juillet 2015 Conférence de 18h00 à 19h00 Cocktail à 19h00 L’Energie demain : de la transition énergétique aux Smart Cities. Objectifs Comprendre les grands enjeux autour des systèmes énergétiques d’aujourd’hui et demain Découvrir des projets d’innovations technologiques et sociales originaux Principaux thèmes abordés Management de l’énergie Stratégie d’innovation Energies renouvelables Smart grids & smart cities. Alors que la France accueillera en décembre 2015, la Conférence des Nations-Unies Paris Climat 2015 (COP 21), il nous semble utile de faire le point sur les enjeux énergétiques dans la lutte contre le changement climatique. Quelle est la responsabilité de l’énergie dans le dérèglement climatique ? Quelles sont les politiques publiques d’adaptations mises en oeuvre ? Quelles sont les innovations techno-logiques et sociales à notre disposition ? L’énergie est en effet un des enjeux majeurs pour le développement de nos sociétés, cependant, par une composition, à l’échelle de la planète, très fortement carbonée, nos systèmes énergétiques vont connaître une transformation radicale. Si les situations sont très contrastées selon les différents pays, tous développent des politiques d’efficacité éner-gétique et de développement des énergies renouvelables. Plusieurs approches nouvelles méritent que l’on s’y intéressent : politique de transition énergétique, troisième révolution industrielle (Rifkin), économie sociale et soli-daire de l’énergie, innovations technologiques autour des smart grids et des smarts cities… Le secteur de l’énergie reste plus que jamais au coeur des grands enjeux du XXIème siècle, c’est aussi pour cela que Grenoble Ecole de Management y a développé une expertise unique et une formation de référence. Olivier Cateura est Professeur de Manage-ment Stratégique et spécialiste des marchés de l’énergie à Grenoble Ecole de Management Depuis 2007, il y enseigne le management stratégique, l’analyse concurrentielle, l’intelligence économique et l’économie de l’énergie. Ses thèmes de recherche traitent particulièrement des écosystèmes d’in-novation, des stratégies concurrentielles des firmes énergétiques et des nouveaux modèles économiques du secteur de l’énergie (smart grids, stockage, efficacité énergétique…). Diplômé de Sciences Po Aix-en-Provence et de EMLYON Business School, Olivier est Docteur en Sciences de Gestion (Univer-sité Montpellier I). Il a réalisé sa thèse de doctorat CIFRE en tant que Chargé de mission au sein d’Electrabel, Groupe Suez (2003-2006). Après avoir été responsable du Mastère Spécialisé (MS) en Management Technolo-gique et Innovation (2007-2009), il a ensuite conçu et anime toujours, avec Grenoble INP – ENSE3, le Mastère Spécialisé (MS) en A Paris Le 7 mai 2015 Petit déjeuner à 8h00 Conférence de 8h30 à 9h30 10 11 Meet the Expert - Saison 1 Meet the Expert - Saison 1
  7. 7. Introduire l’Agir ensemble dans les démarches d’accompagnement Objectifs Comprendre les liens entre l’agir ensemble et l’intelligence collective Analyser les liens entre Contexte/Agir/l’Etre Expérimenter l’Agir ensemble Principaux thèmes abordés L’intelligence collective : plusieurs définitions et intérêt Des démarches d’accompagnement innovantes et leurs bénéfices Capacité agir aujourd’hui : postures et leviers d’actions Plusieurs facteurs peuvent expliquer l’incapacité des équipes à développer une « intelligence collective ». Parmi ceux-ci nous pouvons citer : La non identification d’un but commun à atteindre L’absence d’opérationnalisation du proces-sus de travail L’absence d’instauration d’un climat de col-laboration et coopération (partage, critiques constructives, valorisation du travail effectué) L’absence d’organisation, de répartitions des rôles en fonction des compétences de cha-cun (partage des objectifs, tâches, moyens...) Une insuffisance d’Informations, d’écoute et de respect mutuel L’absence de formalisation des échanges, des règles de fonctionnement collectif et d’analyse de leurs conséquences sur les différents interlocuteurs en interaction L’absence d’évaluation de l’avancement des travaux, du rendement et de la satis-faction des membres de l’équipe L’absence de cadre protecteur interdi-sant l’expression des sentiments et des désaccords ce qui engendrent par voie de conséquence immobilisme et conflits de valeurs /ou de besoins. Pour développer cette intelligence collective, il est nécessaire de se donner du temps et de mettre en place un processus éducatif continu. Les démarches d’accompagnement traditionnelles se centrent soit sur les connais-sances techniques soit sur les problèmes de communication interpersonnelle et ne sont plus suffisantes. Un autre élément fondamental n’est donc pas pris en compte : l’agir ensemble. Or, aujourd’hui, les environnements complexes et changeants dans lesquels nous vivons imposent de mieux comprendre son contexte et de savoir adapter sa manière d’agir individuelle et collective. C’est cette dimension supplémen-taire que nous proposons de vous présenter. Jocelyne Deglaine est consultante, profes-seur associé à Grenoble Ecole de Mana-gement depuis 1991. Elle est spécialiste en gestion des ressources humaines et en développement personnel. Responsable Adjointe de l’Institut d’Agilité des Organisations et responsable péda-gogique de la formation de certification de coach agile à GEM, ainsi que responsable pédagogique et intervenante en formation professionnelle et initiale. Accompagne les individus, les dirigeants, les équipes et les organisations dans les changements culturels, organisationnels et relationnels. Formation : Formée à l’Analyse transactionnelle, 101- 202 - Supervision - Groupe Didactique - Groupe de Thérapeutes Certifiée en Coaching et Team Building (C&T Vincent Lenhardt) A Paris Le 12 février 2015 Conférence de 19h00 à 20h00 Cocktail à 20h00 Jocelyne Deglaine Certifiée MBTI – indicateur typologique de Myers-Briggs, version française G. Cailloux et P. Cauvin Certifiée Formateur Process Communication Management® Certifiée Agile Profile® recrutement-trai-ning- coaching Advanced Posgraduate Diploma - Grenoble Ecole de Management / Brunel University London DESS de Psychologie du travail - Université des Sciences Sociales de Grenoble Références : Développer l’agilité dans l’entreprise - De nouveaux leviers d’action et d’intelligence collective, Jérôme Barrand et Jocelyne Deglaine, 2013, ESF Editeur Expertises : Coaching, Agilité 12 13 Meet the Expert - Saison 1 Meet the Expert - Saison 1
  8. 8. Mark Esposito Il Sole24ore, The Huffington Post, CNBC, CNN, Linkiesta. Grounded in both Humanities and Eco-nomics of Strategy, Mark has a B.A. and a M.A. in Human and Social Studies from the University of Turin in Italy, a Master of Business Administration in Organizational Theory and a Doctoral Degree in Business Strategy and Economics from the Interna-tional School of Management, on a joint program with St. John’s University in New York City. Mark has worked in projects with The European Parliament, The World Eco-nomic Forum, Women’s Forum, The NATO and the UN for the last 10 years. His full profile can be found at: http://www. mark-esposito.com Expertises : Trade in emerging countries Ethics Corporate social responsibility A Grenoble Le 19 mai 2015 Conférence de 18h00 à 19h00 Cocktail à 19h00 Fast Expanding Markets : The revolution of the real economy Objectives Where is growth in a world which is becoming scarce of opportunities be-cause of market saturation and globalized trends ? The research on Fast Expanding Markets demonstrates that growth is where we don’t search for it. A way to understand a new economic lens will be shared during the session. Main topics What are Fast Expanding Markets The initial search The modelling The pilot testing The discovery and early detection The institutional framework With the increasingly rapid change of the social, demographical and technological dimensions of business, compounded by the continuous economic and financial woes of the world, many firms have been less inclined to drive im-provement in revenues in favor of cost cutting. The problem with this action is that it does not necessary confer sustainable competitive ad-vantage. To grow the top line, it is increasingly important to find new sources of growth. One way for companies to do so is to identify markets that are growing or about to grow at breakneck speed. These fast-expanding markets, or FEMs, pertain to a broad range of maturities within existing markets and are not exclusive occurrences of emerging econo-mies, but can be found through the layers of any productive endeavor, market size and in-dustry, Opportunities from these markets Exponential growth in absolute terms Ability to mobilize new economic intelligence in our societies The downside of Fast Expanding Markets and the cycle in any geographic location of the world. Arguably, there are many markets that initially show a great deal of growth potential but which are unable to sustain significant growth over a longer horizon. Therefore, a broad and generic definition of FEMs can be markets with a growth of 15% every year for at least three years. While this definition is not necessarily generally accep-ted, it should provide an idea of the magnitude of growth to the participants of this session. There is ground to believe that these markets will serve as a source of the growth in the next decade, and as an opportunity to forecast how the productive landscape is profiling, looking at a more sustained value proposition, coupled with a rapid pace of development, as is not the case with most traditional markets. Mark Esposito, Professor of Business & Economics and Director of the Lab-Cen-ter for Competitiveness and the Political Economy and Sustainable Competitiveness Initiative. He is a member of the teaching faculty at Harvard University Extension School, an Associate Professor of Business & Economics at Grenoble Graduate School of Business in France, and a Senior Asso-ciate at the University of Cambridge-CISL in the UK. He serves as Institutes Council Co-Leader, at the Microeconomics of Competitiveness program (MOC) at the Institute of Strategy and Competitiveness, at Harvard Business School. Mark is the Founding Director of the Lab-Center for Competitiveness. He is the author and co-author of 8 books, and his academic work appears regu-larly in the Academy of Management, as well as The Economist, Harvard Business Review, The Guardian, The Financial Times, 14 15 Meet the Expert - Saison 1 Meet the Expert - Saison 1
  9. 9. Jean-François Fiorina du monde de l’enseignement supérieur en France et du marché mondial de l’Educa-tion, il est reconnu par ses pairs pour sa ca-pacité à défricher des territoires nouveaux. Egalement passionné de géopolitique, il est co-fondateur du Festival de Géopolitique de Grenoble (2007), rédacteur des Notes CLES (Comprendre Les Enjeux Straté-giques) depuis 2010 – http://notes-geo-politiques. com et contribue à certaines tribunes, dont par exemple http://lecercle. lesechos.fr/user/40969/contributions . Il est aussi l’auteur de 2 Livres Blancs : Former les Dirigeants de 2030 (2012) et Portraits de l’Ecole du Futur (2013) et tient un Blog: http://blog.educpros.fr/fiorina. Expertises : Ecole du Futur MOOC Design thinking Certifications A Grenoble Le 21 avril 2015 Conférence de 18h00 à 19h00 Cocktail à 19h00 Géopolitique et stratégie d’entreprise Jean-François Fiorina est Directeur de l’ESC Grenoble et Directeur adjoint de Grenoble Ecole de Management Il arrive en 2000 à Grenoble Ecole de Management, en tant que Responsable des Mastères Spécialisés. En 2003, il prend la tête de l’ESC Grenoble, regroupant, au sein du groupe, le programme Grande Ecole, 8 MS, 1 MSc, 1 Bachelor, 3 formations continues diplômantes, 3000 étudiants sur 4 sites en France et 2 à l’étranger. Directeur Adjoint de Grenoble Ecole de Management depuis septembre 2012, il est également Président de la banque Passerelle depuis 2007 et vice-président d’Atout+3 depuis 2008 tout en gardant ses fonctions de Directeur de l’ESC Grenoble. Ardent défenseur de la pédagogie diffé-renciée, il milite et oeuvre pour un ensei-gnement des futurs managers, ouvert sur la société et sur le monde, basé sur la création de passerelles entre les différentes disciplines : management, ingénierie, design, art, géopolitique… Fin connaisseur A Paris Le 11 décembre 2014 Conférence de 19h00 à 20h00 Cocktail à 20h00 Mondialisation, internationalisation, globalisation …, autant de mots qui sus-citent autant de fascination que de haine. Ils sont cependant devenus – pour le meilleur et pour le pire - une réalité des entreprises et ce, quelle que soit leur nationalité, taille ou secteurs d’activités. Objectifs Montrer ce que recouvrent ces différentes notions En expliquer les raisons, notamment l’évolution de l’environnement écono-mique, géopolitique et technologique Présenter les stratégies que les entreprises et les Etats – plus particulière-ment la Chine - ont mises en place et leurs conséquences à tous niveaux Identifier les enjeux futurs Pour cela, l’intervenant s’appuiera sur de nombreux exemples en ne cher-chant pas à juger mais à expliquer. Cette intervention s’adresse à tous ceux qui souhaitent comprendre, mieux se positionner en tant qu’acteur, surtout en cette forte période de crise économique. Elle s’articule de la manière suivante : La mondialisation est (presque) partout L’évolution de l’environnement des entreprises depuis la chute du mur de Berlin Les limites de la mondialisation Les différentes approches stratégiques 16 17 Meet the Expert - Saison 1 Meet the Expert - Saison 1
  10. 10. Jean-Claude Lemoine de France sur son secteur, l’entreprise est revendue à un fond d’investissement. C’est donc en 2008 qu’il intègre GEM ou il donnait des cours d’analyse financière depuis 1993, afin de développer l’entre-preneuriat et les pédagogies nécessaires à la formation des futurs entrepreneurs. Il est aujourd’hui le Directeur de l’Institut de l’entrepreneuriat. Il est Vice-Président de la Banque Populaire des Alpes (et Président de ses comités d’audit, des comptes et des rémunérations) ainsi que Président de la Banque de Sa-voie. Il a été administrateur de nombreuses sociétés ainsi que juge au Tribunal de com-merce de Grenoble après avoir été élu à la Chambre de Commerce et de l’Industrie. Expertises : Création d’entreprises Entrepreneuriat A Grenoble Le 20 janvier 2015 Conférence de 18h00 à 19h00 Cocktail à 19h00 L’Entrepreneuriat, c’est prendre son destin en main Jean-Claude Lemoine est Directeur de l’Institut de l’Entrepreneuriat à GEM Après une formation atypique qui va d’un CAP d’électromécanique à un DESS en ad-ministration des entreprises suivi en cours du soir, Jean-Claude a débuté sa carrière en qualité d’analyste financier dans le sec-teur bancaire au Crédit Agricole puis avec des fonctions dans l’ingénierie financière en tant que Responsable de Département dans le groupe des Banques Populaire puis de Directeur d’Exploitation d’une filiale de la Banque Rhône Alpes. Entrepreneur, à 32 ans il crée sa première entreprise, INGE FINANCE, un cabinet spécialisé dans le diagnostic d’entreprise et l’ingénierie financière plus particulièrement dans les entreprises en difficultés. Après avoir créé un fond d’investissement LBA INVESTISSEMENT en 2000, il rachète en 2003 la société KARTING, spécialisée dans le prêt à porter féminin senior (16 M€ de CA, 186 pers). Meilleure rentabilité A Paris Le 13 novembre 2014 Conférence de 19h00 à 20h00 Cocktail à 20h00 Objectifs A l’issue de cette conférence, les participants sauront qu’entreprendre : C’est tout d’abord une initiative personnelle et non pas un métier. C’est une manière d’être indépendant et de prendre un certain nombre de décisions qui influent directement sur notre vie. Principaux thèmes abordés Le contexte de la vie salariale. Pourquoi choisir l’entrepreneuriat ? Comment le faire ? Peut-on être entrepreneur dans une entreprise dont on n’est pas actionnaire ? « Le meilleur moyen de prédire le futur, c’est de le créer. » Peter Drucker La plupart d’entre nous connaissent la vie de salarié. Il paraît difficile de s’épanouir totalement dans ce que l’on fait dans la mesure où la straté-gie que l’on doit appliquer est celle de l’entre-prise et donc de ses actionnaires. Donc pas la nôtre. On n’a donc pas notre destin en main. Entreprendre c’est justement sauter le pas. Et le plus tôt sera le mieux. L’expérience n’est pas obligatoire. Seuls l’éner-gie et la persévérance comptent vraiment. Innover est fondamental. Pas pour le principe mais tout simplement pour se différencier de compétiteurs qui occupent déjà le marché. L’entrepreneuriat n’est pas que technologique, il peut être aussi de service ou d’usage. Il doit surtout être réaliste. Mais en conclusion…il n’est pas nécessaire d’entreprendre pour être heureux, et c’est tout ce qui compte. Il faut le faire si on en ressent le besoin. 18 19 Meet the Expert - Saison 1 Meet the Expert - Saison 1
  11. 11. L’Acheteur de demain : comment la fonction achat va évoluer Objectifs Anticiper la fonction de l’acheteur de demain. Comprendre le panorama des usages et des outils en soulignant la nécessité de futures évolutions. Proposer un management de la fonction Achats, fondé sur l’innovation, la responsabilité globale et l’intégration des fournisseurs. Acquérir les réflexes des managers de la responsabilité globale, des chefs de projets multi technologues, créateurs de valeur durable, membres de communautés de pratique où ils collaborent avec leurs partenaires à la veille stratégique et à l’innovation. Principaux thèmes abordés Les achats à l’ère : de l’économie de globale de l’économie de l’immatérielle de la Maitrise de l’innovation? Le management de la fonction Achats a beau-coup évolué depuis une quinzaine d’années et il va encore subir de nombreuses transformations dans les prochaines décennies. En effet, les Achats sont très ouverts sur l’extérieur ce qui conduit à des ajustements pour s’adapter aux changements dans l’environnement industriel, technologique, énergétique, juridique, social ou politique. Les Achats sont également une fonc-tion support qui interagit avec l’ensemble des autres fonctions de l’entreprise et plus particu-lièrement avec la production, la logistique et la recherche et développement. Les changements dans chacune de ces fonctions impactent donc indirectement la fonction Achats. C’est en vue d’appréhender ces changements que nous avons pris le parti d’interroger des experts de la fonction Achats, académiques, professionnels et consultants. Cette recherche permettra d’an-ticiper la fonction de l’acheteur de demain. Une première partie proposera, sur la base d’une revue de la littérature, un panorama des usages et des outils en soulignant la nécessité de futures évolutions. La seconde partie présentera la méthodolo-gie de la recherche et le mode de sélection des acteurs-experts qui y ont participé. La troisième partie fera la synthèse des retours d’expériences des professionnels interrogés pour proposer un management de la fonction Achats, fondé sur l’innova-tion, la responsabilité globale et l’intégra-tion des fournisseurs. Salvator Maira est le Directeur de l’Institut de la Santé de Grenoble Ecole de Management Ingénieur, il a fait l’essentiel de sa carrière chez Schneider-Electric. Après avoir dévelop-pé la fonction Assurance Qualité fournis-seurs, il prend la responsabilité à la Direction des Achats d’un segment de marché tech-nique. En 2001, la direction des achats Cor-porate Schneider Electric lui confie le poste de chef du projet « e-sourcing Corporate » et déploie la place de marché Schneider.Sour-cingParts. com au niveau Mondial. En 2005 il rejoint Grenoble Ecole de Mana-gement en tant qu’Enseignent/Chercheur, Directeur de l’enseignement Achats et Responsable pédagogique et scientifique des Mastère Spécialisé Achats. Après avoir audité de nombreuses orga-nisations achats de grands groupes, il refonde en 2005 les nouveaux MS Mana-gement de la Fonction Achats intégrant la notion d’achats collaboratifs, l’innovation et les outils e-sourcing. En Janvier 2008 il fonde l’Institut IRIMA A Paris Le 18 juin 2015 Conférence de 19h00 à 20h00 Cocktail à 20h00 Salvator Maira (Institut de Recherche et d’Innovation en Management des Achats) Depuis Janvier 2014 il est Directeur de l’Institut de la Santé de Grenoble Ecole de Management. Il a collaboré à la rédaction de nombreux articles et d’ouvrages en particulier sur les outils d’aide à la décision, Références : « L’acheteur de demain » (article, publication en 2 langues FR, GB) « L’Europe malade de sa santé public : le remède Français » (article, publication en 4 langues : Fr , GB, It , Esp) Collaboration dans la publication du livre Des idées pour décider. Pilotage et systèmes d’information, édition Pearson- Education Expertises : Achats 20 21 Meet the Expert - Saison 1 Meet the Expert - Saison 1
  12. 12. Vincent Mangematin Pour plus d’information : http://scholar.google.fr/citations?u-ser= sM8-loEAAAAJ&hl=fr vincent.mangematin@grenoble-em.com Expertises : Business Models Innovation subversive Nanotechnologies Santé mobile A Grenoble Le 16 décembre 2014 Conférence de 18h00 à 19h00 Cocktail à 19h00 Business Models : penser stratégiquement l’innovation et le changement Vincent Mangematin est professeur en management stratégique et Directeur de la recherche à GEM. Ses recherches s’intéressent aux phénomènes émergents pour mieux comprendre comment les entreprises créent de nouveaux business models, valorisent les activités quand les marchés sont évanescents et bénéficient des transformations liées à l’économie digitale. Récemment, il s’est particulièrement intéressé aux évolutions de l’industrie pharmaceutique et du bien-être. Son expertise porte également sur le secteur des biotechnologies, des nano-technologies et des industries culturelles. Il est éditeur associé à Technovation, M@n@gement et membre des comités éditoriaux de Long Range Planning, Research Policy et Organisation Studies. A Paris Le 16 octobre 2014 Conférence de 19h00 à 20h00 Cocktail à 20h00 Objectifs A l’issue de cette conférence, les participants auront Compris comment les transformations de business models modifient com-plètement les règles du jeu Pris conscience des possibilités offertes par l’innovation de business model pour renouveler la stratégie Cerné les principales définitions et caractéristiques des business models Principaux thèmes abordés Saisir l’émergence de nouveaux business models liés à l’économie digitale Bénéficier de l’innovation technologique grâce aux nouveaux business models Concevoir de nouveaux business models pour bénéficier des marchés bifaces Business model est un terme à la mode. Il se définit par l’anticipation par le management de ce que veulent les consommateurs, la manière dont l’entreprise va répondre à cette anticipation et les modalités pour en bénéficier. Le terme bu-siness model recouvre ainsi plus que le proces-sus de création et de capture de valeur. Il s’agit tout d’abord de choisir les consommateurs et de questionner à nouveau le modèle écono-mique existant. L’utilisateur est-il le payeur ? Les consommateurs actuels génèrent ils des externalités qui peuvent être monétisables ? Si les sites de rencontre s’adressent au plus grand nombre, ils ont développés des com-pétences qui pourraient être utiles dans des marchés B2B. Comment les marchés sont-ils adressés ? L’analogie Bus ou Taxi est très utile. Bus, avec un service régulier peu onéreux et collectif ou taxi avec un service person-nalisé, à la demande et plus cher. Comment choisit-on de s’adresser aux consommateurs ? Peut-on combiner bus et taxi ? Dans quelle mesure les services individualisés se substi-tuent- ils aux produits, au moins partiellement ? La troisième dimension recouvre le traditionnel « value creation/value capture » qui permet de maximiser les revenus de l’entreprise dans une configuration donnée. Enfin, l’organisation de la chaine de valeur au sein de l’entreprise est un élément important. La performance d’une entreprise ou d’une organisation, c’est-à-dire la réalisation de ses objectifs à moindre ressource dépend des business models adoptés, de la manière de les combiner et des synergies. Les transformations de business models peuvent être fatales aux entreprises d’un secteur donné. Au-delà de la transfor-mation de l’industrie du disque en musique en ligne ou des compagnies aériennes low cost, à quelles évolutions doit-on s’attendre dans des secteurs fortement régulés comme la pharma-cie, la médecine ou l’éducation ? 22 23 Meet the Expert - Saison 1 Meet the Expert - Saison 1
  13. 13. Benoît Meyronin Management du service & conduite du changement : le cas de la SNCF Vuibert, 2010, avec M. Euverte et H. Joseph-An-toine Le marketing territorial Vuibert, 2009 ; 2ème édition, 2012 Son dernier livre, publié en septembre 2012, est un ouvrage collectif sur l’innova-tion de service (Presses Universitaires de Grenoble, avec A. Munos). Il a créé et il anime le blog www.marke-ting- des-services.com. Expertises : Marketing des services Marketing des territoires A Grenoble Le 23 juin 2015 Conférence de 18h00 à 19h00 Cocktail à 19h00 La Révolution du service : pourquoi et comment s’enga­ger dans la « culture de service » Objectifs Maîtriser les fondamentaux du marketing des services Avoir quelques points de repère, des « bonnes pratiques » et des ressources identifiées pour installer une culture de service dans son entreprise. Principaux thèmes abordés Le service, un changement de paradigme ? Qu’est-ce qu’un « service » ? La méthode en « 3D » ou comment installer durablement une culture de service en entreprise La « symétrie des attentions » ou l’exigence managériale comme pivot d’une transformation culturelle durable Toutes les entreprises mais aussi les admi-nistrations sont aujourd’hui concernées par un changement majeur de paradigme : entrer dans l’ère de la différenciation par le service, tant au niveau de leurs offres qu’en termes de comportements. Or cette transformation culturelle est longue et complexe à appréhender, et elle nécessite la mise en oeuvre de méthodologies adaptées. En lien avec l’Académie du Service, socié-té dont il est l’un des associés fondateurs, Benoît Meyronin a développé une méthode originale qui se fonde sur les acquis du Mar-keting des Services. C’est principalement cette méthode qu’il aura l’occasion de présenter lors de ces rencontres, en s’appuyant sur de nombreux exemples issus de divers secteurs : banque/ assurance, retail, loisirs, transport public, etc. Benoît Meyronin est professeur de marketing à Grenoble Ecole de Management et titulaire des chaires BNP Paribas Cardif « Ingénierie du service » et Orange « Digital Natives ». Benoît est titulaire d’un doctorat en sciences économiques et d’une Habilitation à Diriger des Recherches en sciences de gestion. Agé de 43 ans, il est également directeur R&D de l’Académie du Service, dont il est l’un des cinq associés fondateurs. Ses domaines d’ex-pertise sont le management des services et le marketing urbain. Il intervient régulièrement auprès d’entreprises et d’organismes publics, tant en conseil qu’en formation : SNCF, RATP, Cie des Alpes, BNP Paribas, Société Générale, Leroy Merlin… Références Il a publié une dizaine d’articles de recherche et cinq ouvrages, notamment : Du management au marketing des services Dunod, 2007 ; 2ème édition, 2011, avec C. Ditandy A Paris Le 16 avril 2015 Conférence de 19h00 à 20h00 Cocktail à 20h00 24 25 Meet the Expert - Saison 1 Meet the Expert - Saison 1
  14. 14. Agnès Muir-Poulle réunissant des entreprises et des cher-cheurs sur les transformations du monde du travail contemporain. Références Petit Traité d’impertinence Constructive (2014) Contribution à l’ouvrage collectif Manifeste pour une éducation à la Paix Economique. Expertises : Prévention et gestion des conflits Développement personnel A Grenoble Le 31 mars 2015 Conférence de 18h00 à 19h00 Cocktail à 19h00 De la nécessité de développer l’impertinence constructive dans les organisations Objectifs Avoir des repères sur les enjeux du développement de la compétence d’impertinence constructive dans les organisations Découvrir les bonnes pratiques des organisations nutritives et leurs leviers pour créer de la valeur et du bien être Avoir des repères sur les compétences à mettre en place Principaux thèmes abordés Et si l’impertinence pouvait aussi être constructive et utile pour innover ? Les causes et les conséquences du manque d’impertinence constructive dans les organisations Les enjeux et les bénéfices à favoriser des débats sur des sujets de controverse Les bonnes pratiques et les résultats des organisations nutritives et bienveillantes Le servant leadership A notre époque, est-il facile de dire que l’on n’est pas d’accord à son chef ? Que les procé-dures trop lourdes empêchent d’être réactifs et adaptés ? Est-ce possible de dire à son res-ponsable que son comportement peu ouvert met en difficulté toute une équipe ? A l’évi-dence non pour beaucoup de personnes tra-vaillant dans les organisations françaises. Fort de ces constats, Agnès Muir Poulle dresse à la fois une autopsie des causes et des consé-quences de ces difficultés à trois niveaux, les individus, les organisations, la société. Cet état de fait n’est pourtant pas une fatalité. Il y a urgence à apprendre à mener un débat constructif sur des sujets de controverse car il ne peut y avoir de performance durable et de bien-être sans qualité du dialogue et diversité des points de vue. Cette compétence s’ap-pelle l’impertinence constructive et à ce titre peut s’apprendre. Sa finalité est de trouver des solutions originales aux problématiques de l’entreprise. Elle est un levier pour alimenter de façon positive une dynamique d’innovation dans toutes les fonctions. Toutefois, l’impertinence constructive ne peut s’exprimer et porter ses fruits que dans des environnements propices mais aussi grâce à une posture et des compétences managériales adaptées. La conférence sera l’occasion de découvrir les bonnes pratiques des entreprises nutritives performantes telles que ARaymond, Techné, La boite à outils, Latécoère, Sogilis, Manutan et bien d’autres …. Agnès Muir Poulle est professeur en Lea-dership, Management et Comportements Organisationnels. Diplômée de l’IEP Grenoble et d’un Master du CELSA Formatrice et coach depuis 25 ans ; spécialisée dans le développement des compétences managériales et relationnelles ( EADS, Soitec, CNRS, Roche Diagnos-tics, Schneider, Sofradir, Clause Vegetable Seeds, Automobiles Peugeot, Disneyland Paris…) Membre de la chaire « Mindfulness, Bien-être au travail et Paix Èconomique » et res-ponsable de la communauté de pratiques A Paris Le 9 juillet 2015 Conférence de 19h00 à 20h00 Cocktail à 20h00 26 27 Meet the Expert - Saison 1 Meet the Expert - Saison 1
  15. 15. Daniel Ray créé Critères, société de conseil en Marke-ting et Etudes, dont il était le gérant. Après le rachat de cette entité par Ernst & Young, il a passé quatre ans en tant que Directeur de Mission dans ce Cabinet, responsable de la cellule Marketing au sein d’Ernst & Young Entrepreneurs Conseil. Actuellement Directeur Scientifique de la société Academics for Business Fréquemment sollicité en tant qu’expert par les médias, la presse spécialisée et/ ou économique (France 5, France Inter, La Tribune, les Echos, Challenges, Marke-ting Magazine, Relation Client Magazine, Courrier Cadres…), et souvent invité à s’exprimer dans des Séminaires et/ou Conférences sur les problématiques de relation client. Expertises: Relation Client Fidélité Réclamation A Grenoble Le 23 septembre 2014 Conférence de 18h00 à 19h00 Cocktail à 19h00 Optimiser la rentabilité des politiques de Gestion du Capital Client Objectifs Mieux comprendre la réalité des relations entre la satisfaction, la fidélité des clients et la rentabilité de l’entreprise Cerner les limites des politiques actuelles de satisfaction et de fidélisation client Acquérir un certain nombre de méthodes et d’outils permettant d’optimiser le ROI des politiques de relation client. Principaux thèmes abordés Enjeux et perspectives des programmes de qualité, de satisfaction et de fidélisation : les liens satisfaction - fidélité - profit : mythes et réalité; comprendre les vraies relations entre satisfaction, fidélité et rentabilité Quelques éléments pour des programmes plus rentables: éviter les erreurs habituelles; quelques pistes méconnues pour optimiser la rentabilité des politiques de réclamation, satisfaction et fidélité En tant que client, nous mesurons personnel-lement combien les déclarations du type « le client est au coeur de nos préoccupations » ne sont trop souvent que de simples incantations, voire de la stricte poudre aux yeux… Mais dans le capitalisme financier actuel, les poli-tiques de satisfaction et de fidélisation clients peuvent-elles réellement être rentables ? Le ROI de telles politiques est ainsi de plus en plus questionné par les directions générales, comme l’attestent d’ailleurs les nombreux atermoiements à ce sujet : arrêt pur et simple de tels programmes ou au contraire surin-vestissements dans des outils extrêmement coûteux, décalage entre annonce et réalité, démotivation des collaborateurs par manque de sens et volte-face permanente… Dans ce contexte, il devient indispensable de « remettre les choses à leur place», et ainsi aider les participants à mieux rentabiliser leurs politiques de relation client, en donnant du sens aux réflexions concer-nant la relation client en fournissant un cadre à la fois théorique et immédiatement opérationnel qui per-mette de mieux comprendre les tenants et les aboutissants de tels programmes en présentant aux participants des outils et méthodes scientifiquement éprouvées permettant d’éviter un certain nombre d’écueils connus (ou méconnus !). Daniel Ray est Professeur de Marketing et Responsable de l’Institut du Capital Client Docteur en Sciences de Gestion, Université Paris I-Sorbonne Directeur Scientifique de la Chaire BNP Paribas-Cardif Thèmes de recherche : mesure et déve-loppement du Capital Client ; marketing de l’innovation technologique A publié de nombreux articles de recherche dans des revues à Comité de Lecture. Auteur de l’ouvrage « Mesurer et développer la satisfaction client » (2001), Ed. d’Organisa-tion, récompensé par le prix Nepveu-Niviel de l’Académie des Sciences Commerciales (2001) et une « mention spéciale » du 1er Prix Qualité et Performance (2002). A éga-lement participé en tant que co-auteur à la rédaction de différents manuels. Expérience professionnelle et conseil : Après avoir travaillé pendant cinq ans au sein du Département Industrie et Hautes technologies de TNS-Sofres, Daniel Ray a A Paris Le 19 juin 2014 Conférence de 19h00 à 20h00 Cocktail à 20h00 28 29 Meet the Expert - Saison 1 Meet the Expert - Saison 1
  16. 16. Loïck Roche The Laugh of The Mona Lisa, An Essay on Suicide, www.scribd.com/doc/55820193/ An-Essay-on-Suicide-Loick-Roche Les 7 règles du Storytelling : inspirer et transformer vos équipes par un leadership authentique, Éditions Pearson (ouvrage coécrit avec J. Sadowsky) Loïck Roche tient régulièrement un blog loickroche.blog.lemonde.fr Expertise Ethique et Management Bien-être performance des organisations A Grenoble Le 17 mars 2015 Conférence de 18h00 à 19h00 Cocktail à 19h00 Le management est mort, les hommes l’ont tué ! Objectifs : Penser autrement certaines situations de management Substituer, au constat des échecs – les effets observés –, la recherche et la compréhension des causes Rééquilibrer ses postures de management et de leadership Principaux thèmes abordés : Éthique & Pathologies dans les organisations Progrès Managérial & Leadership Bien-être & Performance Attention sur ce qui va suivre, il doit être entendu qu’il existe de très belles entreprises. Mieux, que celles-ci constituent la majorité. Mais il existe aussi des organisations plus discutables. Ce sont celles-ci dont je parle… Pour qu’une entreprise fonctionne, il faut commencer par le commence-ment, une organisation, cela permet de faire du management, et le management, cela permet le progrès des hommes et des femmes. Seulement, le maillon management a cassé. Pire ! Le mana-gement est mort parce que les hommes l’ont tué ! Par abandon des notions de commande-ment, de respect de la règle, de contrôle ; Par non-reconnaissance de la peur, de son incompétence… à manager. On manque cruellement de managers sachant manager, la peur peut entraîner des réactions de violence, d’évitement des personnes que l’on manage ; Par capitulation face à la violence de certains syndicats, qui se comportent parfois en caïds ; Liste à la Prévert qui s’achève sur la lâcheté en toute fin de la peur de mourir. Peur qui fait empêchement trop souvent à recruter plus fort que soi, à préparer sa succession et tout simplement, peur qui peut faire empêchement à favoriser les lignes de vie au sein des entreprises pour ne laisser subsister que des lignes de mort. Si l’on veut transformer ces lignes de mort en lignes de vie, il convient non de faire semblant d’y aller, s’attaquer aux effets, mais de s’attaquer aux causes et donc de mettre les hommes et les femmes au centre des organisations. Il nous faut comprendre que le management, avant tout autre chose, c’est quelque chose de physique. « Gardez-moi des seuls intellectuels ! » « Aucune théorie n’a jamais guéri aucune an-goisse, aucune névrose » (F. Giroud). On peut tout connaître des théories du ma-nagement et être un piètre voire un manager dangereux. Ce qu’il faut comprendre, c’est que les hommes ont besoin de sens et de reconnais-sance et qu’au-delà du management il faut avant tout mettre du leadership, c’est-à-dire une capa-cité à diriger, à donner une direction, à inspirer les hommes et les femmes qui font les entreprises. Loïck Roche est directeur général de Grenoble Ecole de Management Diplômé de l’ESSEC. Il est docteur en philoso-phie, docteur en psychologie, et titulaire d’une HDR (habilitation à diriger des recherches) en sciences de gestion. Directeur général de Grenoble Ecole de Mana-gement, Président du Chapitre des Grandes Écoles de Management, auteur ou coauteur d’une trentaine d’essais ou d’ouvrages, il est spécialiste du bien-être et de la performance des organisations. Références Parmi ses dernières publications Le Slow Management, Éloge du Bien-être au travail, Éditions des PUG (ouvrage coécrit avec J. Sadowsky et D. Steiler) A Paris Le 15 janvier 2015 Conférence de 19h00 à 20h00 Cocktail à 20h00 30 31 Meet the Expert - Saison 1 Meet the Expert - Saison 1
  17. 17. Dominique Steiler Références Strub, L. and Steiler. D. (2014), « Inves-tir dans le capital Pleine Conscience : l’évidence d’une valeur ajoutée pour les entreprises en termes de bien-être et de per-formance au travail », In Psychologie Positive et Environnement professionnel, DeBoeck. Steiler, D. (2012), « La paix intérieure vers la paix économique », In Introduction à la paix économique, Duymedjian & Huissoud éditeurs, PUG. Steiler, D. and Duymedjian (2012), « Mind-fulness as a mediator between the effective and the ethical manager » In Ethique et ma-nagement, O’Sullivan, P. éditeur, Elsevier. Steiler, D. (2012), « La mindfulness en entre-prise : bien-être et performance », In Psy-chologie positive et bien-être au travail, Jean Cottraux ed., Masson, Paris, pp.133-152. Expertises : Gestion du stress Bien-être au travail Développement personnel A Grenoble Le 24 février 2015 Conférence de 18h00 à 19h00 Cocktail à 19h00 Manager en pleine conscience Objectifs Comprendre le concept de mindfulness Envisager les évolutions vers une gouvernance bienveillante ET performante Principaux thèmes abordés Bien-être au travail : bien loin du monde des bisousnours Du soin de soi au souci de l’autre Conscience en situation Mindfulness et paix économique Si les hommes se sont un jour rassemblés pour mettre en commun leur force de travail, c’était avant tout pour tendre vers un mieux vivre ensemble et leur permettre de prendre soin les uns des autres. Nous croyons que l’entreprise d’aujourd’hui conserve cette même mission : renforcer le tis-su social de manière durable et respectueuse de l’environnement. Dans cette vision, les richesses créées ne sont pas une fin en soi, mais participent, tout comme la création de valeur, de bien-être et de sens, aux moyens qui permettront d’atteindre ce but supérieur au profit de la société d’aujourd’hui et de demain. Pour par-ticiper à cette vision, le développement de la conscience des managers est un axe majeur et prioritaire. Dominique Steiler est professeur senior à GEM, directeur du Centre Développement Per-sonnel et titulaire de la chaire « Mindfulness, Bien-être au travail et Paix économique ». Docteur en management de l’Université de Newcastle upon Tyne (UK), il a orienté ses recherches et son travail de consultant sur le développement personnel, la gestion du stress, le bien-être et leurs relations avec la perfor-mance et la création de valeur. Initialement diplômé d’un troisième cycle en réadaptation sociale, puis breveté officier pilote de chasse de l’Aéronautique navale française, il applique une approche opérationnelle et relationnelle pragmatique et humaniste. Il a consacré les vingt dernières années de son travail à la transforma-tion personnelle et managériale et l’évolution des comportements professionnels orientés vers un monde économique durable et pacifié. « Quand le désir d’échapper au système actuel de guerre économique est mentionné, nous nous heurtons souvent face à l’ampleur de la tâche, à un sourire moqueur parfois accompagné d’un jugement définitif sur la nature totalement utopique de cette entreprise. La mindfulness peut alors être suggérée comme un vecteur possible de déve-loppement : qui veut la paix prépare la paix ! » A Paris Le 12 mars 2015 Conférence de 19h00 à 20h00 Cocktail à 20h00 32 33 Meet the Expert - Saison 1 Meet the Expert - Saison 1
  18. 18. ACCÈS PARIS ACCÈS GRENOBLE Les conférences Meet the Expert Grenoble ont lieu tous les mois sur le Campus de Grenoble 12, rue Pierre Sémard 38003 Grenoble Les conférences Meet the Expert Paris ont lieu tous les mois sur le Campus de Paris 64/70 rue du Ranelagh 75016 Paris Bd de Beauséjour BeauséjourRue Oswaldo Cruz Av. Vion-Whitcomb Metro Ligne 9 Ranelagh Indications n La sortie du métro se fait sur l’avenue Mozart. Prendre la 1ère à droite en sortant du métro, vous êtes dans la Rue du Ranelagh. Le 64/70 se trouve environ 150m plus loin, à gauche juste après l’entrée de l’hôtel particulier. Av. Mozart Av. Mozart n Si vous arrivez à la Gare de Lyon depuis Grenoble, prenez la ligne 14, changez à St Augustin et empruntez la ligne 9 en direction de Pont de Sèvres. Descendez à l’arrêt de métro Ranelagh. Comptez environ 30 minutes de trajet. Ranelagh Rue du Ranelagh Ligne 9 Campus GEM Paris Rue de l’Assomption M Cité Scolaire Molière Rue du Ranelagh AV. Rue du Ranelagh RER Arrêt Ranelagh Av. Mozart Av. Mozart Rue de l’Assomption Rue de l’Assomption Théodore Rousseau Av. Adrien Hebrard Tram Ligne A - Arrêt Saint-Bruno Ligne B - Arrêts Saint-Bruno ou Palais de Justice Indications n A pied, depuis la gare prendre le passage sou­ter­rain direction europole, puis traverser la place Schuman. Après le porche tourner à gauche et marcher 5Om n En voiture depuis Lyon : sortie 16 Europole - Grenoble gare - Polygone scientifique n En voiture depuis Chambéry : direction Lyon puis sortie 2 Europole - Fontaine centre - Grenoble gare 34 35 Meet the Expert - Saison 1 Meet the Expert - Saison 1 Av. Léopold Rue de Boulainvilliers Rue de Boulainvilliers Rue Pajou Rue Antoine Arnauld Square Mozart Rue Davioud Rue Davioud Rue Marietta Martin Rue des vignes Rue des Marronniers Rue Singer Rue Singer Rue Raynouard Rue Robert le Coin Av. des Chalets Hammeau de Boulainvilliers 64/70 rue du Ranelagh Campus GEM Grenoble 12, rue Pierre Sémard
  19. 19. 36 Meet the Expert - Saison 1 Conception : Insign Communications / DIKOMO - Mai 2014 12, rue Pierre Sémard - BP 127 38003 Grenoble Cedex 01 - France +33 (4) 76 70 60 60 info@grenoble-em.com grenoble-em.com

×