Presentation "Médias : influence, pouvoir et fiabilité"
Prochain SlideShare
Loading in...5
×

Vous aimez ? Partagez donc ce contenu avec votre réseau

Partager

Presentation "Médias : influence, pouvoir et fiabilité"

  • 2,388 vues
Uploaded on

Présentation de mon ouvrage par l'éditeur (L'Harmattan, 2012), comprenant la table des matières en intégralité. Le livre est disponible à......

Présentation de mon ouvrage par l'éditeur (L'Harmattan, 2012), comprenant la table des matières en intégralité. Le livre est disponible à http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=38392 et peut être commandé en librairies, ou via Internet.

Plus dans : Éducation
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Êtes-vous sûr de vouloir
    Votre message apparaîtra ici
    Be the first to comment
No Downloads

Vues

Total des vues
2,388
Sur Slideshare
1,521
From Embeds
867
Nombre d'ajouts
2

Actions

Partages
Téléchargements
7
Commentaires
0
J'aime
2

Ajouts 867

http://www.scoop.it 863
http://julien-lecomte.tumblr.com 4

Signaler un contenu

Signalé comme inapproprié Signaler comme inapproprié
Signaler comme inapproprié

Indiquez la raison pour laquelle vous avez signalé cette présentation comme n'étant pas appropriée.

Annuler
    No notes for slide

Transcript

  • 1. Vient de paraître Édition -Diffusion5-7, rue de l’École Polytechnique 75005 ParisTél. 01 40 46 79 20 (comptoir et renseignement libraires)Tél. 01 40 46 79 14 (manuscrits et fabrication)Tél. 01 40 46 79 22 (service de promotion)Fax 01 43 25 82 03 (commercial) MÉDIAS: INFLUENCE, POUVOIR ET FIABILITÉ A quoi peut-on se fier ? Julien Lecomte Collection Questions contemporaines ISBN : 978-2-336-00548-5 • octobre 2012 • 256 pages Prix éditeur : 25 € Ce livre est un recueil d’éléments permettant de comprendre et d’analyser les médias, appliqués au contexte contemporain. Dans un premier temps, à par tir d’études de cas récents, il interroge les raisons d’être de différents reproches typiques adressés aux médias : dérives de la propagande, accointances politiques en France et chez nos voisins, fonctionnement de la presse, présence d’idéologies culturelles, lobbying et business, formatage des contenus, etc. Parallèlement à ce mouvement de remise en cause, il présente et met en pratique un panel d’outils et de théories permettant de les décrypter et d’évaluer la fiabilité des contenus qu’ils véhiculent. Dans un second temps, cet ouvrage questionne les rapports individuels et sociaux que les usagers entretiennent avec les médias. En réfléchissant à par tir des différents comportements d’adhésion et de rejet typiques, il montre combien la prise en compte des dimensions affective, cognitive et sociale peut enrichir la critique traditionnelle des médias : comment se positionner pour élaborer un jugement critique et nuancé à leur égard ?Julien Lecomte est titulaire d’un master en information et communication, ainsi que de l’agrégation de l’enseignementsecondaire supérieur. Spécialisé dans les questions de philosophie et de sociologie des médias, il interroge les liensentre dispositifs médiatiques, culture et éducation. Visitez notre site internet et commandez en ligne : http://www.editions-harmattan.fr Vous pouvez aussi commander cet ouvrage chez votre libraire habituel
  • 2. TABLE DES MATIERESRemerciements 3.6.1. Le public est une cible : il faut lui plaire 3.6.2. Business et formatageINTRODUCTION 3.6.3. La course à l’info : flux de dépêches, marketing et scoopPARTIE 1 – DES CRITIQUES ENVERS LES MEDIAS 3.6.4. Le story telling : narratologie, récits et médias1. Propagande et politique 3.7. Eléments d’épistémologie des sciences et Impostures1.1. La propagande nazie intellectuelles La critique historique 4. A quoi peut-on se fier ? Des dimensions de la communication1.2. La communication politique PARTIE 2 – DES RAPPORTS AUX MEDIAS Dépenses électorales de politiciens 1. Des paradoxes des critiques par rapport aux médias1.3. Des médias sous la tutelle des politiques ? 1.1. Des croyances contradictoires en elles-mêmes 1.3.1. En France : Nicolas Sarkozy 1.1.1. Les théories du complot 1.3.2. Berlusconi et ses télévisions privées 1.1.2. Economique ? « Société de consommation ! » 1.3.3. La RTBF et le CSA belge 1.2. Politiciens ? « Tous des pourris ! » 1.3.4. Et ailleurs ? 1.2.1. « Tous des pourris… Surtout les autres ! »1.4. Les politiques et les médias : indignes de confiance ? 1.2.2. Lazarsfeld, The people’s choice 1.4.1. Opinions déclarées par rapport aux médias 1.2.3. Appartenances politiques des journalistes, bis 1.4.2. Il existe des tendances de méfiance à l’égard des 1.3. La différence entre le déclaratif et le comportemental médias 1.3.1. Sur Internet : prudence, mais seulement dans les2. Des fonctionnements typiques des médias discours2.1. Les médias mettent en forme les contenus 1.3.2. Une valorisation sociale de certains contenus et Focus sur la tension entre information et communication médias2.2. Choix de l’info, stéréotypes et clichés 1.3.3. Une appropriation socio-affective 2.2.1. Idéologies et lieux communs : opinions, valeurs et 1.4. Une attitude schizophrénique ? identité Eviter de toujours parler des médias comme un tout 2.2.2. L’agenda setting 2. La coconstruction du message : culture et réception 2.2.3. Généralisations, raccourcis et vocabulaire 2.1. Les publics des médias 2.2.4. Identifier les failles logiques et la rhétorique 2.1.1. La question sociologique et idéologique des publics2.3. Traitement médiatique et appartenances identitaires 2.1.2. Les pairs, les vrais leaders d’opinions ? 2.3.1. Appartenances communautaires en Belgique 2.1.3. La liberté du « récepteur » 2.3.2. Le traitement médiatique de Barack Obama 2.1.4. Opinions négatives et usages acritiques2.4. Les comics aux USA 2.2. Quelles pratiques des « nouvelles » technologies ? 2.4.1. Les sens du contenu : dénotation et connotation 2.2.1. Que deviennent la formalisation et l’expertise ? 2.4.2. Application aux héros de comics 2.2.2. Au-delà des schémas binaires 2.4.3. Analyses de contenus : des schémas binaires aux 2.3. Outils appliqués à Internet schémas ternaires 2.3.1. Wikipédia2.5. Clips, publicités et émissions de télé 2.3.2. Conception d’un blog ou d’un site de veille et de 2.5.1. L’émission de télé-réalité « Belle toute nue » curation 2.5.2. Dove et sa campagne Real Beauty 3. Prolongements 2.5.3. Les clips hip-hop et R’n’B 3.1. De l’épistémologie2.6. La poule et l’oeuf Nos sens sont comme des médias3. La nouvelle propagande est économique 3.2. Impasses et partis pris de cet ouvrage3.1. Quelques tarifs de publicités3.2. Analyse de publicités CONCLUSION GENERALE 3.2.1. Jupiler, « les hommes savent pourquoi » 3.2.2. « No Martini, no party » BIBLIOGRAPHIE3.3. Le modèle « qui dit quoi, pourquoi ? » Ouvrages scientifiques et philosophiques La question des buts : informer versus convaincre Articles de presse, études de cas et illustrations (par thématiques)3.4. Théories marxistes : industries culturelles et idéologies A. Propagande, campagnes et enjeux politiques 3.4.1. Théories critiques et productions culturelles B. Médias et construction de l’information 3.4.2. Bourdieu et l’habitus de classe C. Idéologies et productions culturelles 3.4.3. Adorno, Horkheimer et la question de D. Publicité et enjeux économiques l’uniformisation E. Des charlatans3.5. Vers un nouveau type de publicité ? F. Attitudes et opinions face aux médias3.6. Les répercussions dans les médias Plan des figures------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- BON DE COMMANDE A retourner à L’HARMATTAN, 7 rue de l’Ecole Polytechnique 75005 Paris Veuillez me faire parvenir ....... exemplaire(s) du livre MÉDIAS: INFLUENCE, POUVOIR ET FIABILITÉau prix unitaire de 25 € + 3 € de frais de port, + 0,80€ de frais de port par ouvrage supplémentaire, soit un total de ......... €.NOM :ADRESSE :Ci-joint un chèque de ............ €.- en euros sur chèques domiciliés sur banque française.- par virement en euros sur notre CCP 20041 00001 2362544 N 020 11 Paris- par carte bancaire Visa N°................................ date d’expiration ...../...../...../ et le numéro CVx2 (les 3 derniers chiffres au dos de votre carte, àgauche de votre signature) : …………………………..