Que faut-il entendre par Management Collaboratif? Ses conditions, ses avantages.
C’est un fait que dans toute entreprise, ilfaut faire appel à des compétences variées ;elles sont le fruit de l’apprentiss...
Et pourtant, si les « spécialistes » ou «experts » s’en donnaient la peine, chacunpourrait comprendre les problèmes encaus...
Les managers doivent être capablesd’expliquer aux autres ce qu’ils font, lesproblèmes auxquels ils sont confrontés etquell...
Pour ces raisons, il y a lieu- de décloisonner les activités en organisantrégulièrement des réunions d’information- de fai...
Il y a donc un climat nouveau à faire naîtreau sein de l’entreprise de manière que lescritiques soient constructives et no...
Ceci nous conduit à penser que cest dèslEcole que, quelle que soit la disciplineenseignée, lon doive inculquer aux étudian...
Management collaboratif
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Management collaboratif

625 vues

Publié le

Ce document a pour but de jeter les bases du Management Collaboratif et d'éclairer sur son utilisation dans la communication, la prise de décision et la conduite de projets

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
625
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
11
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Management collaboratif

  1. 1. Que faut-il entendre par Management Collaboratif? Ses conditions, ses avantages.
  2. 2. C’est un fait que dans toute entreprise, ilfaut faire appel à des compétences variées ;elles sont le fruit de l’apprentissage, desétudes théoriques, de l’expériencepratique,du talent des différentes personnesqui composent l’entreprise ; elles sontsouvent difficiles à faire comprendre à ceux« qui ne sont pas du métier » et celaexplique en partie l’absence de dialogueentre les différents spécialistes et ladifficulté de prendre des décisionsauxquelles chacun aurait contribué.
  3. 3. Et pourtant, si les « spécialistes » ou «experts » s’en donnaient la peine, chacunpourrait comprendre les problèmes encause même si les calculs, théories ouconnaissances qui les sous-tendentdemeurent en filigrane. Un langagecommun permet de débattre, de réfléchirensemble sans pour autant exiger desparticipants d’être mathématiciens,statisticiens, mécaniciens, chimistes,électronicien etc.
  4. 4. Les managers doivent être capablesd’expliquer aux autres ce qu’ils font, lesproblèmes auxquels ils sont confrontés etquelles solutions ils proposent ; aux autresde donner leur point de vue, quitte à poserdes questions et surtout d’éclairer le débatpar les conséquences qu’ils entrevoient suiteà l’adoption de telle ou telle solution.Refuser la dialogue sous prétexte que lesujet est trop technique ou mêmestratégique est une grave erreur car lecontexte général peut très bien être expliquéet cela peut faire apparaître, tout au moinsaux yeux d’autres spécialistes, d’autresproblèmes, techniques ou non, qui peuventêtre plus ou moins critiques.
  5. 5. Pour ces raisons, il y a lieu- de décloisonner les activités en organisantrégulièrement des réunions d’information- de faire participer le plus grand nombrede spécialistes aux prises de décisions et derecueillir l’avis de chacun- d’inciter les responsables à faire part deleurs idées avant le lancement de projets età recueillir les suggestions des uns ou desautres
  6. 6. Il y a donc un climat nouveau à faire naîtreau sein de l’entreprise de manière que lescritiques soient constructives et nonacrimonieuses ce qui aura pourconséquence de faciliter l’innovation etd’augmenter les chances de succès desprojets (et a contrario de réduire les risquesd’échecs). Le management collaboratif doitfaire partie de la culture d’entreprise.
  7. 7. Ceci nous conduit à penser que cest dèslEcole que, quelle que soit la disciplineenseignée, lon doive inculquer aux étudiantsla notion suivante de métadiscipline:- Pourquoi fait-on cela?- Quelles en sont les bases?- Quelles sont les principales hypothèsessouis-jacentes?- Comment cela est-il utilisé?- Quelles sont les principales appkications?La métadiscipline est indépendante de lathéorie et a seulement pour but de pouvoircommuniquer soit des modes opératoirespratiques, soit le contexte dans lequel seplace la discipline concernée. Cest en celaquelle rejoint le Management Collaboratifqui est basé sur la communication etléchange.

×