Catalogue de produits typiquesde la région de Poitou-Charentes
•   Le sel (Île de Ré)•   Les huîtres•   Les moules•   Les charentaises•   Le cognac•   Le pineau de Charentes•   Les mojh...
Lhistoire du sel•   Les premiers marais de lîle de Ré    auraient été créés au 12ème et 13ème    siècle à linstigation des...
La culture du sel•   Les travaux du printemps      Après la saunaison, en automne, le champ-de-marais est innondé    de fa...
La récolte•   Le saunier va récolter son sel marin régulièrement tous les deux jours. Avec    son SIMOUSSI (grand râteau e...
Fleur de Sel•   Naturellement blanche, fine et légère, et ayant une odeur proche de celle de    la violette, la Fleur de s...
Le sel gris marin•   Lîle de Ré, située sur la côte Atlantique, face à La Rochelle, bénéficie dun    ensoleillement except...
Les huîtres•À La Rochelle et tout le département (Charente-Maritime) leshuîtres sont un produit très typique.
• En France, on mange quatre types d’huîtres:-Huître plate. Il y en a plusieurs types.-Belon. Elles viennent de la région ...
On en mange avec…• Il y a beaucoup de manières pour préparer ce plat, mais on en mange très  froid, et habitualement nous ...
Et à La Rochelle…• À La Rochelle on produit un type d’huître que nous appellons “huître de Marennes-  Oléron”. On trouve c...
LES MOULES•   Conchyliculture       Élevage des    coquillages•   Types:•   Ostréiculture (élevage des huîtres)•   Mytilic...
Mytiliculture•   La mytiliculture désigne lélevage    des mollusques appelés moules.•   Méthodes de mytiliculture:     - p...
Les charentaises, ces confortables pantoufles aux motifs écossais, tiennentleur nom de leur région d’origine, la Charente....
LE                  COGNACLe cognac est une eau-de-viefine, produite dans une régiondélimitée centrée autour deCognac, sur...
Au IIIe siècle, lempereur romain Probus permit aux vignerons      gallo-romains de produire eux-mêmes leur vin. Il libéra ...
Au début du XVIIe siècleapparaît la distillation simple,afin de diminuer les frais detransport et de stockage, carun alcoo...
LE piNEAu dE             ChArENtEsLe pineau des Charentes est unemistelle, une boisson alcoolisée de type:• «Vin de liqueu...
Sa zone de production sétend sur 1500 hectares etrecouvre à peu près celle de Cognac.Le rendement final du pineau des Char...
Selon la légende, le pineaudes Charentes est le fruitdu hasard et a été créé parun vigneron charentais en1589.Lhomme versa...
Le pineau étant une mistelle, il correspond à unedes définitions de prémix (le mélange dun distillatavec du jus de fruit).
La mojhette est une variété de haricot nain blanc et bombé, à la peau fine et nacrée. Ce légumeau goût particulier est cul...
Catálogo de productos típicos de la región de Poitou-Charentes
Catálogo de productos típicos de la región de Poitou-Charentes
Catálogo de productos típicos de la región de Poitou-Charentes
Catálogo de productos típicos de la región de Poitou-Charentes
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Catálogo de productos típicos de la región de Poitou-Charentes

663 vues

Publié le

Catalogue de produits typiques de la région de Poitou-Charentes

Publié dans : Voyages
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
663
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
97
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Catálogo de productos típicos de la región de Poitou-Charentes

  1. 1. Catalogue de produits typiquesde la région de Poitou-Charentes
  2. 2. • Le sel (Île de Ré)• Les huîtres• Les moules• Les charentaises• Le cognac• Le pineau de Charentes• Les mojhettes
  3. 3. Lhistoire du sel• Les premiers marais de lîle de Ré auraient été créés au 12ème et 13ème siècle à linstigation des Religieux de Saint Michel en lHerm, alors seigneurs des îles dArs et de Loix.• Les premières traces des marais remontent officiellement au dernier quart du 15ème siècle.• Les marais ont été gagnés sur la mer par un système dendiguement qui emprisonne les dépôts dalluvions et de vase.
  4. 4. La culture du sel• Les travaux du printemps Après la saunaison, en automne, le champ-de-marais est innondé de façon à immerger pièces et chemins qui seront ainsi protégés du gel éventuel et de lérosion. Les pluies hivernales viennent encore élever le niveau des eaux dans les bassins. Cependant, même sous leau, le modelé se dégrade, les fonds se ramollissent et des boues se déposent.• La décantation La première étape consiste à faire "boire" le vasais lors dune grande marée. Cette eau de mer contiendra environ 28 grs de sel par litre deau.• La concentration Cette eau va passer ensuite par la pompe du "GROUMAT" et circuler très lentement dans la métière. Le soleil et le vent (vent sec) vont commencer à évaporer cette eau.• La cristalisation Le saunier va ensuite faire passer cette eau par la pompe d‘amissaunée qui alimente le champ de marais. Cette eau, qui est concentrée à 100 grs de sel par litre, va maintenant circuler, toujours très lentement, dans les tables, puis les muants (180 grs/l). Leau des muants, qui est devenue une saumure, va alimenter les nourrices, et comme son nom lindique, la nourrice va nourrir l‘aire saunante en saumure; et cest simplement lorsque leau atteindra les 260 grs de sel par litre que lon verra les chlorures de sodium se cristalliser.• Les travaux du Printemps Après la saunaison, en automne, le champ-de-marais est innondé de façon à immerger pièces et chemins qui seront ainsi protégés du gel éventuel et de lérosion. Les pluies hivernales viennent encore élever le niveau des eaux dans les bassins. Cependant, même sous leau, le modelé se dégrade, les fonds se ramollissent et des boues se déposent.
  5. 5. La récolte• Le saunier va récolter son sel marin régulièrement tous les deux jours. Avec son SIMOUSSI (grand râteau en bois), il va pousser et tirer le sel qui se sera formé dans les aires saunantes. Ce sel sera regroupé au pied du chemin de sel.• Ensuite, avec le SOUVRON, la saunière va remonter ce sel sur le chemin et le déposera en petits cônes de 30 à 50 kg chacun.• Le lendemain, avec sa BROUETTE ou sa BAZENNE (panier que lon porte sur lépaule), le saunier va remonter le sel sur le PILOT qui se trouve sur la BOSSE. Ce sel sera stocké sur la bosse jusquà la fin de la saison.• Ce sel marin sera utilisé "Brut de Récolte". La saison de récolte du sel seffectue, en général de Juin à Septembre suivant les années. Cette activité est très liée aux conditions climatiques. La moindre pluie va arrêter le processes de cristalisation.
  6. 6. Fleur de Sel• Naturellement blanche, fine et légère, et ayant une odeur proche de celle de la violette, la Fleur de sel, récoltée à la main à la surface des aires saunantes. Elle se compose de fins cristaux riches en magnésium et en iode. Elle se récolte en été et demande des conditions atmosphériques et météorologiques particulières. Le vent est un élément essentiel dans le processus délaboration de la Fleur de Sel. Avec ce vent, il arrive parfois que les éléments naturels inhérents au mode de récolte comme des brins dherbe ou de paille... se mêlent au sel. Ceci est du au mode de récolte manuel. "Brut de récolte", la Fleur de Sel est le sel de table par excellence, contrairement aux sels industriels, son parfum fait ressortir et met en valeur le goût des aliments en les salant discrètement.
  7. 7. Le sel gris marin• Lîle de Ré, située sur la côte Atlantique, face à La Rochelle, bénéficie dun ensoleillement exceptionnel. Le sel marin est récolté manuellement en été sur le fond des aires saunantes dans les marais salants. cest le cheminement de leau au travers des différents bassins du marais qui va permettre, par évaporation, datteindre le niveau de saturation nécessaire à la cristallisation. Cest au cours de ce processus de cristallisation et lors de la récolte que le sel marin prend sa légère teinte grise, due à largile dont sont faites les aires saunantes.
  8. 8. Les huîtres•À La Rochelle et tout le département (Charente-Maritime) leshuîtres sont un produit très typique.
  9. 9. • En France, on mange quatre types d’huîtres:-Huître plate. Il y en a plusieurs types.-Belon. Elles viennent de la région de Riec sur Belon.-Bouzigue. Elles vinnent de Marseille et cette région-Gravette. Elles s’appellent vraiement “Ostrea edulis” et on les trouve dans le Bassin d’Arcachon.
  10. 10. On en mange avec…• Il y a beaucoup de manières pour préparer ce plat, mais on en mange très froid, et habitualement nous buvons du champagne pour les accompagnerBon appetit!
  11. 11. Et à La Rochelle…• À La Rochelle on produit un type d’huître que nous appellons “huître de Marennes- Oléron”. On trouve cette huître à l’Île d’Oléron (à côte de la ville).• Ce mollusque est connu parce qu’il a un couleur vert très caractéristique.
  12. 12. LES MOULES• Conchyliculture Élevage des coquillages• Types:• Ostréiculture (élevage des huîtres)• Mytiliculture (élevage des moules)• Vénériculture (élevage des palourdes)• Cérastoculture (élevage des coques)• Pectiniculture (élevage des coquilles Saint-Jacques et autres pectinidés)• Halioticulture (élevage des ormeaux)
  13. 13. Mytiliculture• La mytiliculture désigne lélevage des mollusques appelés moules.• Méthodes de mytiliculture: - par épandage - sur bouchots - suspendu sur tables délevage en Mediterranée• Deux espèces sont exploitées : - Mytilus edulis : sur les côtes charentaises, vendéennes et bretonnes ainsi que dans tout le nord de lEurope. - Mytilus galloprovincialis : côtes méditerranéennes, bretonnes, espagnoles, portugaises
  14. 14. Les charentaises, ces confortables pantoufles aux motifs écossais, tiennentleur nom de leur région d’origine, la Charente.Ces pantoufles ont en effet été inventées au XVIIe siècle, à partir des rebutsde feutres de papeterie utilisés dans lindustrie papetière. Cette activité étaitalors implantée sur la Charente et sur ses affluents, dans la régiondAngoulême.À lépoque les charentaises étaient appelées les silencieuses.
  15. 15. LE COGNACLe cognac est une eau-de-viefine, produite dans une régiondélimitée centrée autour deCognac, sur une grande partie dela Charente, la totalité de laCharente-Maritime, et quelquesenclaves en Dordogne et dansles Deux-Sèvres et en respectantdes normes et des règles deproduction afin de pouvoir obtenirlappellation cognac.
  16. 16. Au IIIe siècle, lempereur romain Probus permit aux vignerons gallo-romains de produire eux-mêmes leur vin. Il libéra le vignoble de Saintonge des taxes et permit lexportation des premières barriques de vin dans tout lEmpire.Au XVe siècle, le vin de la régionest apprécié bien au-delà de sonterritoire depuis des siècles, mais,peu alcoolique, il voyage mal. Ondécide alors de le distiller pour letransporter en barriques le long dela Charente, à destination desroyaumes du nord.Les Néerlandais raffolent de cebrandwijn (« vin brûlé », doù le motbrandy), quils boivent coupé deaudans les tavernes, les ports, surleurs bateaux, plus rarement chezeux.
  17. 17. Au début du XVIIe siècleapparaît la distillation simple,afin de diminuer les frais detransport et de stockage, carun alcool concentré, que lonpeut couper deau à larrivée,occupe moins de volume quele vin lui-même.Les premiers alambics sontinstallés en Charente par lesHollandais, appelés à cetteépoque pour canaliser lemarais poitevins dans lecadre de sociétés par actions,après avoir déjà assurél’exportation du sel.
  18. 18. LE piNEAu dE ChArENtEsLe pineau des Charentes est unemistelle, une boisson alcoolisée de type:• «Vin de liqueur de qualité produit dansune région déterminée» (VLQPRD) auniveau européen.• «Vin de liqueur dappellation doriginecontrôlée» (VLAOC) en France.Elle est obtenue par mélange de moût(cest-à-dire, de jus de raisin) et deau-de-vie de cognac.Cette boisson est produite dans unerégion qui contient une partie de laCharente-Maritime et de la Charente. Lepineau des Charentes est une AOC(appellation dorigine contrôlée).
  19. 19. Sa zone de production sétend sur 1500 hectares etrecouvre à peu près celle de Cognac.Le rendement final du pineau des Charentes parhectare de vigne nécessaire à son élaboration est de27 hectolitres.Sa fabrication est autorisée uniquement pour lesbouilleurs de cru individuels ou les coopératives deproducteurs, avec les produits de leur récolte, dans lerespect des usages locaux.
  20. 20. Selon la légende, le pineaudes Charentes est le fruitdu hasard et a été créé parun vigneron charentais en1589.Lhomme versa par erreurdu moût de raisin dans unebarrique qui contenait deleau de vie de cognac.Lorsque la barrique futouverte quelques annéesplus tard, le pineau desCharentes était né.
  21. 21. Le pineau étant une mistelle, il correspond à unedes définitions de prémix (le mélange dun distillatavec du jus de fruit).
  22. 22. La mojhette est une variété de haricot nain blanc et bombé, à la peau fine et nacrée. Ce légumeau goût particulier est cultivé dans les zones de marais dans la vallée de l’Arnoult entreRochefort et Marenne Elle se déguste traditionnellement avec le jambon vendéen ou encore bien chaude sur une tartine grillée frottée à lail et bien beurrée (gralée de mogette).

×