Le mécanisme d’effet référé  et son utilisation  en réflexothéarpie manuelle Wardavoir Helyett Kinésithérapeute  Licenciée...
Le thème de réflexion   Les modifications que présentent les structures somatiques sont parfois difficiles à interpréter l...
La douleur <ul><li>Expérience sensorielle et émotionnelle  </li></ul><ul><li>désagréable, liée à une lésion tissulaire  </...
<ul><li>Le stimulus nociceptif n’est pas obligatoirement </li></ul><ul><li>douloureux, donc conscient. </li></ul><ul><li>I...
La douleur : 3 origines possibles <ul><li>Locale </li></ul><ul><li>S.N. Périphérique </li></ul><ul><li>   douleur rapport...
<ul><li>Signes référés somatiques en relation avec le système urinaire : </li></ul><ul><li>Irradiations douloureuses </li>...
Un des nombreux exemples  décrits par Mackenzie Signes réflexes référés  : viscéro - moteur  psoïtis.  viscéro - sensible ...
La zone réflexe = signe référé <ul><li>Conscient </li></ul><ul><li>   Influx supraliminaires </li></ul><ul><li>   Modifi...
La relation viscéro - somatique Peau Viscère Ch. Latéro-vertébrale F. Spino-thalamique Théorie de la convergence-facilitat...
Peau Muscle Viscère Vaisseau Peau Muscle Tissu Sous cutané Viscère Vaisseau Afférences Efférences Unité neurale D’après J....
Bilan des signes référés = bilan visuel et palpatoire des zones  réflexes Relevé visuel et palpation des modifications   ...
Les phénomènes nerveux de convergence,  facilitation, sommation spatiale et temporelle  permettent une interaction entre l...
Le réflexe cuti-musculo-viscéral Wardavoir H., Réflexothérapie et kinésithérapie, 1997
Relations hétéro-topiques et hétéro -latérales Afférences Efférences homo-segmentaires Efférences hétéro-segmentaires Répo...
Réflexothérapie et effets à distance <ul><li>Etude en laboratoire sur sujets sains </li></ul><ul><li>Etude comparative ent...
<ul><li>Résultats généraux : </li></ul><ul><li>Augmentation de la T° cutanée </li></ul><ul><li>Augmentation du flux sangui...
Résultats <ul><li>Les sujets avec les T° cutanées les plus basses présentent la plus nette augmentation de T°  (de 1 à 2,5...
Des cas particuliers  <ul><li>Asymétrie de T° cutanée >1°C  </li></ul><ul><li>Inversion du sens de l’écart  </li></ul><ul>...
<ul><li>Augmentation plus importantes des valeurs côté hétérolatéral à la stimulation  </li></ul><ul><li>Traumatisme ancie...
Réflexothérapie et algohallucinose <ul><li>Etude contrôlée et randomisée sur un  nombre restreint de cas (étude pilote) </...
Réflexothérapie et algohallucinose <ul><li>Résultats après un mois de traitement : </li></ul><ul><li>Effet non nociceptif ...
Les structures somatiques peuvent être le siège de signes référés.  Les zones réflexes sont à l’origine ou à la terminaiso...
Et … «  C’est peut - être dans la manière dont la douleur viscérale irradie que l’on trouve la meilleure démonstration de ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

26 Wardavoir

1 157 vues

Publié le

JFK2009

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 157
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
7
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

26 Wardavoir

  1. 1. Le mécanisme d’effet référé et son utilisation en réflexothéarpie manuelle Wardavoir Helyett Kinésithérapeute Licenciée en Sciences de la Santé Publique Professeure invitée des Hautes Ecoles et Universités Bruxelles
  2. 2. Le thème de réflexion Les modifications que présentent les structures somatiques sont parfois difficiles à interpréter lors du bilan de l’appareil locomoteur … … Celles-ci peuvent être les manifestations d’une pathologie algogène, déclarée ou latente, d’une structure profonde.
  3. 3. La douleur <ul><li>Expérience sensorielle et émotionnelle </li></ul><ul><li>désagréable, liée à une lésion tissulaire </li></ul><ul><li>existante ou potentielle, ou décrite en termes </li></ul><ul><li>évoquant une telle lésion </li></ul><ul><li>ANAES, IASP, ASA,OMS </li></ul>
  4. 4. <ul><li>Le stimulus nociceptif n’est pas obligatoirement </li></ul><ul><li>douloureux, donc conscient. </li></ul><ul><li>Influx nociceptif infraliminaire. </li></ul><ul><li>L’augmentation d’intensité du stimulus nociceptif </li></ul><ul><li>jusqu’à apparition de la sensation douloureuse </li></ul><ul><li>indique le seuil douloureux </li></ul><ul><li>Influx nociceptif supraliminaire : </li></ul><ul><li>douleur spontanée </li></ul><ul><li>La douleur provoquée résulte de l’addition d’une </li></ul><ul><li>stimulation supraliminaire non nociceptive à une </li></ul><ul><li>stimulation nociceptive infraliminaire. </li></ul>Stimulus nociceptif et douleur
  5. 5. La douleur : 3 origines possibles <ul><li>Locale </li></ul><ul><li>S.N. Périphérique </li></ul><ul><li> douleur rapportée </li></ul><ul><li>S.N. Central </li></ul><ul><li> douleur référée </li></ul>Douleur locale Douleur référée Douleur rapportée Vésicule biliaire Poumon R. Cut. Th2 M.Trapèze M. Elev. Scapula M. Supra- épineux N. Supra scapulaire Lig . Transverse
  6. 6. <ul><li>Signes référés somatiques en relation avec le système urinaire : </li></ul><ul><li>Irradiations douloureuses </li></ul><ul><li>Tensions musculaires </li></ul><ul><li>Algies musculaires </li></ul>Douleurs et autres signe référés somatiques
  7. 7. Un des nombreux exemples décrits par Mackenzie Signes réflexes référés : viscéro - moteur psoïtis. viscéro - sensible douleur iliaque et lombaire D. viscéro - viscéral irritabilité de la vessie. Plainte du patient : cystite avec pollakiurie. Origine : appendicite mise en évidence lors de la chirurgie. Etudes électrophysiologiques documentant le phénomène de convergence impliqué dans l’hyperalgésie viscéro-viscérale Foreman RD,Progress in Brain Research, 2000
  8. 8. La zone réflexe = signe référé <ul><li>Conscient </li></ul><ul><li> Influx supraliminaires </li></ul><ul><li> Modifications </li></ul><ul><li>conscientes </li></ul><ul><li>Douleur spontanée </li></ul><ul><li> Sensibilité modifiée </li></ul>Douleurs provoquées Sensations provoquées Convergence neuronale Facilitation Sommation Inconscient  Influx infraliminaires  Modifications inconscientes  Bilan visuel  Recherche des signes  Palpation
  9. 9. La relation viscéro - somatique Peau Viscère Ch. Latéro-vertébrale F. Spino-thalamique Théorie de la convergence-facilitation Giamberadino et al (1996,2003) ; Roza et al (1998) Théorie de l’arc réflexe Jänig et al (1995) ; Wesselmann et al (1997) A  A  C C. IX F. S.Thal. Cordon dorsal Cordon latéral F. D. Lat.
  10. 10. Peau Muscle Viscère Vaisseau Peau Muscle Tissu Sous cutané Viscère Vaisseau Afférences Efférences Unité neurale D’après J. Bossy
  11. 11. Bilan des signes référés = bilan visuel et palpatoire des zones réflexes Relevé visuel et palpation des modifications  en tension  en trophicité Palpation : addition d’une modalité sensorielle normalement non douloureuse à un pool d’influx nociceptifs infraliminaires  Sensations et douleurs provoquées Dans les différentes couches tissulaires :  Tissu cutané  Tissu conjonctif  Tissu sous cutané  Muscle
  12. 12. Les phénomènes nerveux de convergence, facilitation, sommation spatiale et temporelle permettent une interaction entre les différentes structures concernées par la thérapie : les zones réflexes : lieu de stimulations. les éléments profonds : cible de l’effet thérapeutique recherché. Toute réflexothérapie a pour but d’induire une réponse réflexe thérapeutique d’éléments profonds à partir de stimulations spécifiques dans les structures somatiques
  13. 13. Le réflexe cuti-musculo-viscéral Wardavoir H., Réflexothérapie et kinésithérapie, 1997
  14. 14. Relations hétéro-topiques et hétéro -latérales Afférences Efférences homo-segmentaires Efférences hétéro-segmentaires Réponses hormonales Réponses hétérotopiques Réponses homotopiques C. Supra segmentaires Sang Chémorec. central Glande Réponses homolatérales Réponses hétérolatérales
  15. 15. Réflexothérapie et effets à distance <ul><li>Etude en laboratoire sur sujets sains </li></ul><ul><li>Etude comparative entre côté ipsilatéral et controlatéral à la stimulation </li></ul><ul><li>Stimulations réflexes métamériques dans les territoires d’innervation pour la vascularisation du M. Sup. (2001) et du M.Inf. (2002) </li></ul><ul><li>Observation des effets à distance : </li></ul><ul><ul><li>Laser doppler </li></ul></ul><ul><ul><li>Capillaroscopie (M.S.) </li></ul></ul><ul><ul><li>Thermométrie cutanée </li></ul></ul><ul><ul><li>TCPO2 (M.I.) </li></ul></ul>Wardavoir Helyett Etude réalisée au laboratoire vasculaire du service d’angiologie de l’Hôpital ST Eloi, CHU de Montpellier, 2001 - 2002
  16. 16. <ul><li>Résultats généraux : </li></ul><ul><li>Augmentation de la T° cutanée </li></ul><ul><li>Augmentation du flux sanguin </li></ul><ul><li>Amélioration de l’image en capillaroscopie </li></ul><ul><li>davantage marqué chez les sujets dont la t° cutanée est basse (entre 24°C et 27°C) </li></ul>Réflexothérapie et effets à distance Wardavoir Helyett Etude réalisée au laboratoire vasculaire du service d’angiologie de l’Hôpital ST Eloi, CHU de Montpellier, 2001 - 2002
  17. 17. Résultats <ul><li>Les sujets avec les T° cutanées les plus basses présentent la plus nette augmentation de T° (de 1 à 2,5°C) </li></ul><ul><li>Ce sont aussi ceux qui présentent les plus fortes augmentations du flux </li></ul><ul><li>Les paramètres évoluent-ils dans le sens d’une symétrisation ? </li></ul><ul><li>T° cutanée : diminution de l’écart, tendance à la symétrisation </li></ul><ul><li>Flux : augmentation de l’écart au profit du côté stimulé (augmentation du flux), surtout pour les sujets avec les T° cutanées les plus basses. </li></ul><ul><li>TCPO2 : augmentation de l’écart au profit du côté stimulé </li></ul>Wardavoir Helyett Etude réalisée au laboratoire vasculaire du service d’angiologie de l’Hôpital ST Eloi, CHU de Montpellier, 2001 - 2002
  18. 18. Des cas particuliers <ul><li>Asymétrie de T° cutanée >1°C </li></ul><ul><li>Inversion du sens de l’écart </li></ul><ul><li>T° cutanée, flux, TCPO2 </li></ul><ul><li>Cliniquement souvent constaté dans l’application des réflexothérapies manuelles pour les CRPS Type 1 </li></ul><ul><li>Le résultat est une symétrisation des valeurs </li></ul>Wardavoir Helyett Etude réalisée au laboratoire vasculaire du service d’angiologie de l’Hôpital ST Eloi, CHU de Montpellier, 2001 - 2002
  19. 19. <ul><li>Augmentation plus importantes des valeurs côté hétérolatéral à la stimulation </li></ul><ul><li>Traumatisme ancien (qq mois-qq années) du M.I. </li></ul><ul><li>Sensations irradiantes dans le M.I. lors de l’application des stimulations </li></ul><ul><li>Effet contro-latéral, cliniquement souvent constaté et utilisé en réflexothérapie manuelle </li></ul>Des cas particuliers Wardavoir Helyett Etude réalisée au laboratoire vasculaire du service d’angiologie de l’Hôpital ST Eloi, CHU de Montpellier, 2001 - 2002
  20. 20. Réflexothérapie et algohallucinose <ul><li>Etude contrôlée et randomisée sur un nombre restreint de cas (étude pilote) </li></ul><ul><li>Panel constitué d’amputés vasculaires du membre inférieur </li></ul><ul><li>Panel présentant une douleur de classe 3 </li></ul><ul><ul><li>EVA > 6/10 </li></ul></ul><ul><ul><li>MGPQ 13/ 20 mots choisis </li></ul></ul><ul><li>Température cutanée élevée (>28°C) avec une asymétrie (>1°C) </li></ul>Wardavoir H., Baillet B., Brygo N. Etude réalisée au Centre Calve, Berck-sur-mer, 2004 <ul><li>Post effet immédiat : </li></ul><ul><li>Irradiation à distance de la sensation liée au BGM </li></ul><ul><li>Apparition d’une sensation fantôme lors de la stimulation de P.R. </li></ul><ul><li>Augmentation des sensations douloureuses du moignon </li></ul><ul><li>Augmentation de la T° Cutanée </li></ul><ul><li>Modifications !!! côté traité Modifications !!! côté non </li></ul><ul><li>traité mais en sens inverse (symétrisation) </li></ul>
  21. 21. Réflexothérapie et algohallucinose <ul><li>Résultats après un mois de traitement : </li></ul><ul><li>Effet non nociceptif des stimulations réflexes en BGM chez le </li></ul><ul><li>sujet amputé </li></ul><ul><li>Réapparition des sensations fantômes utiles lors de la rééducation proprioceptive (schéma corporel, port de la prothèse) </li></ul><ul><li>Diminution de l’intensité de la douleur à l’EVA (classe 2) </li></ul><ul><li>Diminution conjointe et plus marquée du nombre de mots dans le </li></ul><ul><li>MGPQ (classe 1 exp vs classe 2 contrôle, cpte NV et NP +++) </li></ul><ul><li>Diminution de la T° cutanée et symétrisation uniquement chez les sujets traités </li></ul><ul><li>Les patients dont la T° cutanée s’équilibre sont aussi ceux qui </li></ul><ul><li>deviennent moins douloureux </li></ul>Wardavoir H., Baillet B., Brygo N. Etude réalisée au Centre Calve, Berck-sur-mer, 2004
  22. 22. Les structures somatiques peuvent être le siège de signes référés. Les zones réflexes sont à l’origine ou à la terminaison de l’arc réflexe intéressé :  comme zones diagnostiques  comme lieux de stimulations thérapeutiques ……
  23. 23. Et … «  C’est peut - être dans la manière dont la douleur viscérale irradie que l’on trouve la meilleure démonstration de sa nature »  Mackenzie

×