PHASE 1: INTRODUCTION À LA PROBLÉMATIQUEPHASE 1: INTRODUCTION À LA PROBLÉMATIQUE
URBAINE ET CONFRONTATION À LA RÉALITÉURBA...
RESTRUCTURATIONRESTRUCTURATION
D’UNE FRANGE URBAINED’UNE FRANGE URBAINE
PARIS-SEINE RIVE GAUCHEPARIS-SEINE RIVE GAUCHE
PLAN DE TRAVAIL:
Introduction
.
Étude du projet a l’échelle de l’ensemble:
•Les différents champs d’action.
• Coordination...
INTRODUCTION
Cette recherche bibliographique consiste a présenter
une intervention urbaine sur un site anciennement
indust...
INTRODUCTION
Paris Rive Gauche, ou Seine
Rive Gauche, est un nouveau
quartier qui occupe la partie du
XIIIe arrondissement...
Au début desAu début des
années 1990, cetteannées 1990, cette
zone était occupée parzone était occupée par
des terrains in...
INTRODUCTION
Les Grands Moulins de Paris : situés le
long de la Seine dans le quartier
Masséna, ils ont été endommagés par...
INTRODUCTION
Les Frigo : anciens entrepôts frigorifiques de la
SNCF situés le long de la rue de Tolbiac. Ils sont
occupés ...
INTRODUCTION
l'usine SUDAC (usine d'air
comprimé, où va s'implanter
l'École d’architecture Paris-Val de
Seine) et la Halle...
INTRODUCTION
La Halle Freyssinet : vaste
halle à trois travées, c'est
l'entrepôt de la SERNAM, le
long de la rue du
Cheval...
INTRODUCTION
L’aspect actuel ingrat des
Magasins généraux
cache un bon exemple
des qualités de ce type
d’architecture. Leu...
LA SEINE
Paris, comme beaucoup de
villes, s’est bâtie le long du fleuve.
Son activité a engendré la création de
grands axe...
ETUDE DU PROJET
A L’ECHELLE DE
L’ENSEMBLE
•Les différents champs d’action.
• Coordination des projets urbains.
•Le tissage...
ETUDE DU PROJET
A L’ECHELLE DE
L’ENSEMBLE
LES DIFFERENTS CHAMPS D’ACTIONLES DIFFERENTS CHAMPS D’ACTION
Projet d’aménagemen...
programme quantitatif
26%
8%
4%
6%9%
47%
bureaux
univercité
espaces vertes
commerces
équipement
pubique17500
surface resta...
ETUDE DU PROJET
A L’ECHELLE DE
L’ENSEMBLE
La diversité du programme et l’immensité de la zone
implique forcément le rassem...
ETUDE DU PROJET
A L’ECHELLE DE
L’ENSEMBLEPar ailleurs d’autres outils d’information et de
concertation ont vu le jour :
-u...
L’AVENUE DE FRANCEL’AVENUE DE FRANCE
conception d'ensemble : Paul Andreu, aménagement : Jean-Michel
Wil motte et Patrick C...
Pour l’heure, l’avenue de France vit une
existence exclusivement longitudinale. Les
bâtiments et espaces verts qui vont oc...
LES QUAISLES QUAIS
LA PASSERELLE DE BERCY-LA PASSERELLE DE BERCY-
TOLBIACTOLBIAC
A nous la Seine! c'est ce que pourront dire les habitants
de...
LE PROLONGEMENT DE LA RUELE PROLONGEMENT DE LA RUE
CHARCOTCHARCOT
l’ancien 13ème rejoindra Paris Rive Gauche d’une seule e...
LE PROLONGEMENT DE LA RUELE PROLONGEMENT DE LA RUE
CHARCOTCHARCOT
Un ouvrage - pont
cet ouvrage définitif sera prolongé pa...
RUE DES GRANDS MOULINSRUE DES GRANDS MOULINS
la nouvelle rue
des Grands
Moulins rejoint l'avenue
de France. Ouverte à la
c...
LA RUE CHEVALERETLA RUE CHEVALERET
architectes coordonnateurs : Bruno Fortier et Jean-Thierry Bloch
elle est élargie et bo...
Recouvrement des vois ferrées
Coupes transversales de l’ensemble du projet au niveau de la rue
TOLBIAC
AMENAGEMENT DE LA RUEAMENAGEMENT DE LA RUE
WATTWATT
Le projet de l'équipe lauréateLe projet de l'équipe lauréate
jean-thie...
AMENAGEMENT DE LA RUEAMENAGEMENT DE LA RUE
WATTWATT
Au débouché
nord-est de la rue, les
trois niveaux du site se
dévoilent...
Emprise ferroviaire debut 1990La zac seine rive gauche
ETUDE DU PROJET
A L’ECHELLE DE
L’ENSEMBLE
LE JARDIN L’ELEMENT FEDERATEURLE JARDIN L’ELEMENT FEDERATEUR
Visible et accessib...
ETUDE DU PROJET
A L’ECHELLE DE
L’ENSEMBLE
LE JARDIN L’ELEMENT FEDERATEURLE JARDIN L’ELEMENT FEDERATEUR
Le jardin constitue...
ETUDE DU PROJET
A L’ECHELLE DE
L’ENSEMBLE
LE JARDIN L’ELEMENT FEDERATEURLE JARDIN L’ELEMENT FEDERATEUR
Il est bordé par un...
ETUDE DU PROJET
A L’ECHELLE DE
L’ENSEMBLE
La halle, dont la nef centrale abrite un prolongement du jardin, est complétée
d...
ETUDE DU PROJET
A L’ECHELLE DE
L’ENSEMBLE
Implantation universitaire et culturelle
université
collége
Bibliothèqu
e et
ann...
Secteur AUSTERLITZSecteur AUSTERLITZ
L’avenue
Pierre
Mondes
L’avenue
Pierre
Mondes
L’ architecte
coordonnateur du
périmètr...
SECTEUR TOLBIACSECTEUR TOLBIAC
((architecte coordonnateur :
Roland Schweitzer), de l'avenue
Vincent-Auriol à la rue de
Tol...
SECTEUR MASSENASECTEUR MASSENA
 le quartier Massénale quartier Masséna
(architectes(architectes
coordonnateurs :coordonna...
Concours pour la massenaConcours pour la massena
Sur les 11 équipes sélectionnées par le jury pour participer a laSur les ...
Hypothèse de plan masse la part du videHypothèse de plan masse la part du vide
parait aussi vaste que celle du pleinparait...
1.Christian de Portzamparc réinvente l'îlot urbain
Christian de PortzamparcChristian de Portzamparc
réinvente l'îlot urbai...
Ch. de Portzamparc veut
retrouver la rue, moteur de
l'animation et des échanges, sur
laquelle s'ouvrent les jardins
intéri...
Portzamparc démolit pour rétablir la lecturePortzamparc démolit pour rétablir la lecture
de l'alignement sur rue, sans pou...
Pour faire bref :Pour faire bref : l'Age I est celui de lal'Age I est celui de la
ville classiqueville classique, avec ses...
Source TA 425Source TA 425
Similitudes des vuesSimilitudes des vues
;chercher la lumière ;infiltrer;chercher la lumière ;i...
Exemple de l’age 1Exemple de l’age 1erer
de la ville dans le quartier massena:de la ville dans le quartier massena:
Les Gr...
Exemple de l’age 2 de la villeExemple de l’age 2 de la ville::
En pleine époque
fonctionnaliste, l'architecte
a "voulu éch...
La faille entre 2ilotsLa faille entre 2ilots // dois étre sup>8m.// dois étre sup>8m.
La faille entre 2ilots en angle≥6m p...
Transparence visuelleTransparence visuelle
En face du vide ;En face du vide ;
plein ,s’articule tjs uneplein ,s’articule t...
Le plan d'aménagement a été confié àLe plan d'aménagement a été confié à
Christian de PortzamparcChristian de Portzamparc....
La proposition de ch.de .Portzamparc frappe par sonLa proposition de ch.de .Portzamparc frappe par son
ordre et sa diversi...
2.Roland Castro :2.Roland Castro :
le tissus est fort en partie issu des traces du lieu .il tient la ville oule tissus est...
Rattachée a la chair duRattachée a la chair du
lieu ,l’histoire du lieu.lieu ,l’histoire du lieu.
Le découpage du quartier...
L’îlot est fermé ;de par la continuité ,la mitoyenneté;une ville denseL’îlot est fermé ;de par la continuité ,la mitoyenne...
La ville dense installe la forme urbaine :îlot ferméLa ville dense installe la forme urbaine :îlot fermé
,mitoyenneté,clar...
4.O.Girard,L.Israel-4.O.Girard,L.Israel-
J.CoulonJ.Coulon
Rencontre (bâti ,espace public et nature) jouant du relief,il as...
Régulée, hiérarchisée,la ville cherche laRégulée, hiérarchisée,la ville cherche la
diversité dans l’utilisation de l’îlot ...
J-C TREUTTEL,J-CJ-C TREUTTEL,J-C
GARTIASGARTIAS
Décline des principes claires de découpages afin de pouvoir lotir et bâtir etDécline des principes claires de découpages a...
conclusionconclusion
Forte de ses nombreux atouts, l'opération Paris RiveForte de ses nombreux atouts, l'opération Paris R...
 Enfin, en inscrivant en 2001 l’opération dans une logique deEnfin, en inscrivant en 2001 l’opération dans une logique de...
Bibliographie:Bibliographie:
Site web:
parisrivegauche.comparisrivegauche.com
Google.fr l’îlot ouvert;portzamparc; massena...
Paris seine rive gauche affichage
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Paris seine rive gauche affichage

2 815 vues

Publié le

1 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 815
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
7
Actions
Partages
0
Téléchargements
95
Commentaires
1
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Paris seine rive gauche affichage

  1. 1. PHASE 1: INTRODUCTION À LA PROBLÉMATIQUEPHASE 1: INTRODUCTION À LA PROBLÉMATIQUE URBAINE ET CONFRONTATION À LA RÉALITÉURBAINE ET CONFRONTATION À LA RÉALITÉ URBAINE.URBAINE. 1-RECHERCHE BIBLIOGRAPHIQUE1-RECHERCHE BIBLIOGRAPHIQUE CHARGÉ D’ATELIER:CHARGÉ D’ATELIER: Mme LAHLOUHMme LAHLOUH ASSISTANS:ASSISTANS: Mr AIT YOUNESMr AIT YOUNES Mr BEN DALIMr BEN DALI RECHERCHE ÉLABORÉE PAR:RECHERCHE ÉLABORÉE PAR: ALAAEDDINE ABDELMOUIZ THORAYAALAAEDDINE ABDELMOUIZ THORAYA HAMZA NAZIHAHAMZA NAZIHA SIAMER NESRINE AZIZASIAMER NESRINE AZIZA
  2. 2. RESTRUCTURATIONRESTRUCTURATION D’UNE FRANGE URBAINED’UNE FRANGE URBAINE PARIS-SEINE RIVE GAUCHEPARIS-SEINE RIVE GAUCHE
  3. 3. PLAN DE TRAVAIL: Introduction . Étude du projet a l’échelle de l’ensemble: •Les différents champs d’action. • Coordination des projets urbains. •Le tissage des continuité urbaine. • le jardin l’élément fédérateur. • Implantation universitaire et culturelle •Quartier par quartier: •Quartier Austerlitz.Quartier Austerlitz. •Quartier Tolbiac.Quartier Tolbiac. •Quartier Masséna (le concours).Quartier Masséna (le concours). •. Conclusion:
  4. 4. INTRODUCTION Cette recherche bibliographique consiste a présenter une intervention urbaine sur un site anciennement industriels. Il s’agit de restructurer une frange d’extension de la ville de Paris en la réorganisant afin de l’inscrire dans une logique de relations a l’environnement urbain existant et en réordonnant le sens de l’espace à partir de l’existant pour retrouver des valeur d’usage, insuffler de l’urbanité, réintroduire des services urbains élémentaire (voiries de dessertes, transports en commun,….), etc
  5. 5. INTRODUCTION Paris Rive Gauche, ou Seine Rive Gauche, est un nouveau quartier qui occupe la partie du XIIIe arrondissement située entre les voies ferrées de la gare d'Austerlitz et la Seine, jusqu'au boulevard périphérique
  6. 6. Au début desAu début des années 1990, cetteannées 1990, cette zone était occupée parzone était occupée par des terrains industrielsdes terrains industriels dont certains étaientdont certains étaient désaffectés, ainsi quedésaffectés, ainsi que par quelquespar quelques immeubles d'habitation.immeubles d'habitation. INTRODUCTION Emprises ferroviaires début 90
  7. 7. INTRODUCTION Les Grands Moulins de Paris : situés le long de la Seine dans le quartier Masséna, ils ont été endommagés par un incendie mais seront restaurés et intégrés dans l'Université Paris 7-Denis Diderot. Les Grands Moulins de Paris Quelques bâtiments, ultimes témoignages architecturaux du passé industriel ont été préservés dont :
  8. 8. INTRODUCTION Les Frigo : anciens entrepôts frigorifiques de la SNCF situés le long de la rue de Tolbiac. Ils sont occupés par des dizaines d'artistes depuis le début des années 1980. L'immeuble est reconnaissable aux fresques qui couvrent sa façade. Les Frigos
  9. 9. INTRODUCTION l'usine SUDAC (usine d'air comprimé, où va s'implanter l'École d’architecture Paris-Val de Seine) et la Halle aux farines, dans le quartier Masséna.
  10. 10. INTRODUCTION La Halle Freyssinet : vaste halle à trois travées, c'est l'entrepôt de la SERNAM, le long de la rue du Chevaleret.
  11. 11. INTRODUCTION L’aspect actuel ingrat des Magasins généraux cache un bon exemple des qualités de ce type d’architecture. Leur reconversion va mettre en valeur un point de vue exceptionnel sur la Seine. Magasins généraux
  12. 12. LA SEINE Paris, comme beaucoup de villes, s’est bâtie le long du fleuve. Son activité a engendré la création de grands axes à partir des quais. La seine
  13. 13. ETUDE DU PROJET A L’ECHELLE DE L’ENSEMBLE •Les différents champs d’action. • Coordination des projets urbains. •Le tissage des continuité urbaine. •le jardin l’élément fédérateur. •Implantation universitaire et culturelle. •Quartier par quartier: Quartier Austerlitz.Quartier Austerlitz. Quartier Tolbiac.Quartier Tolbiac. Quartier Masséna (le concours).Quartier Masséna (le concours).
  14. 14. ETUDE DU PROJET A L’ECHELLE DE L’ENSEMBLE LES DIFFERENTS CHAMPS D’ACTIONLES DIFFERENTS CHAMPS D’ACTION Projet d’aménagement de 130 hectare de paris rive gauche un programme Centré sur la qualité de vie, la mixité urbaine et social, l’emploi, la vocation Universitaire et culturelle du site, le patrimoine, l’environnement, les transport en commun et les modes de circulation douce ainsi que les liaisons avec les autres quartiers Autour de son bâtiment phare qu'est la Bibliothèque nationale de France émergent aujourd'hui de nouveaux quartiers rassemblant tous les équipements utiles à la vie quotidienne. Y voient progressivement le jour logements, bureaux et activités, commerces, services, écoles, universités, équipements publics et culturels: peu à peu se tisse, s'imbrique et se complète tout ce qui fait d'une ville un lieu pour vivre
  15. 15. programme quantitatif 26% 8% 4% 6%9% 47% bureaux univercité espaces vertes commerces équipement pubique17500 surface restante
  16. 16. ETUDE DU PROJET A L’ECHELLE DE L’ENSEMBLE La diversité du programme et l’immensité de la zone implique forcément le rassemblement de nombreux partenaires: Les politiques a différents échelons territoriaux, les investisseurs en matière d’aménagement, les experts et professionnels de différents domaines techniques, des partenaires économiques et sociaux et les populations consternées. Afin d’assurer la coordination des différents projets urbains et procurer une certaine stabilité des principes directeurs dans le temps et de mieux répondre a la complexité et a la longue durée de ces restructurations. La SEMAPA organisme aménageur a fait engager le projet dans un cadre opérationnel d’une ZAC classique. Coordination des projets urbains. SEMAPA: société d’économie mixte d’aménagement de paris. ZAC: zone d’aménagement concerté.
  17. 17. ETUDE DU PROJET A L’ECHELLE DE L’ENSEMBLEPar ailleurs d’autres outils d’information et de concertation ont vu le jour : -un comité de site qui permet de coordonner les différents modes de transports et les équipements de Paris Rive Gauche - le centre d’information, avenue de France, accueille tout public. -- le site Internet : parisrivegauche.com -- le magazine de Paris Rive Gauche, trimestriel, est distribué à tous les habitants du treizième arrondissement. Il traite de l’actualité de la vie du quartier. - - la lettre d’information aux habitants "Dans votre quartier", émise par la Semapa, est distribuée aux résidents et riverains du quartier de Paris Rive Gauche.
  18. 18. L’AVENUE DE FRANCEL’AVENUE DE FRANCE conception d'ensemble : Paul Andreu, aménagement : Jean-Michel Wil motte et Patrick Céleste Cet axe entièrement nouveau longe les voies ferrées en les surplombant, depuis la gare d'Austerlitz (où il porte le nom d'avenue Pierre Mendès-France) jusqu'au boulevard Masséna (petite ceinture). LE TISSAGE DESLE TISSAGE DES CONTINUITÉS URBAINESCONTINUITÉS URBAINES
  19. 19. Pour l’heure, l’avenue de France vit une existence exclusivement longitudinale. Les bâtiments et espaces verts qui vont occuper la plate-forme trait d’union avec la rue du Chevaleret, la future activité de la Halle Sernam vont lui donner une vocation nouvelle d’irrigation transversale. “Le challenge est assez complexe, commente Ludovic Vion. L’avenue est à la fois un axe longitudinal de plus de 2,5 km, et une desserte latérale. Les solutions devront la faire vivre dans ces deux dimensions".
  20. 20. LES QUAISLES QUAIS
  21. 21. LA PASSERELLE DE BERCY-LA PASSERELLE DE BERCY- TOLBIACTOLBIAC A nous la Seine! c'est ce que pourront dire les habitants des 12è et 13è arrondissements en juillet 2006. En 2006, une passerelle piétonne (dessinée par Dietmar Feichtinger) devrait relier l'esplanade de la Bibliothèque nationale de France au jardin de Bercy, de l'autre côté de la Seine.
  22. 22. LE PROLONGEMENT DE LA RUELE PROLONGEMENT DE LA RUE CHARCOTCHARCOT l’ancien 13ème rejoindra Paris Rive Gauche d’une seule enjambée du faisceau ferroviaire de la gare d'Austerlitz depuis l'avenue de France jusqu'àux voies bordant la halle Sernam.
  23. 23. LE PROLONGEMENT DE LA RUELE PROLONGEMENT DE LA RUE CHARCOTCHARCOT Un ouvrage - pont cet ouvrage définitif sera prolongé par une passerelle provisoire jusqu'à la rue du Chevaleret. La liaison sera réalisée fin 2005.
  24. 24. RUE DES GRANDS MOULINSRUE DES GRANDS MOULINS la nouvelle rue des Grands Moulins rejoint l'avenue de France. Ouverte à la circulation depuis mi août, c'est la première liaison entre l'ancien 13ème et Paris Rive Gauche qui est réalisée depuis le début des travaux de la zac
  25. 25. LA RUE CHEVALERETLA RUE CHEVALERET architectes coordonnateurs : Bruno Fortier et Jean-Thierry Bloch elle est élargie et bordée de jardins qui facilitent la transition avec le quartier moderne surélevé.
  26. 26. Recouvrement des vois ferrées
  27. 27. Coupes transversales de l’ensemble du projet au niveau de la rue TOLBIAC
  28. 28. AMENAGEMENT DE LA RUEAMENAGEMENT DE LA RUE WATTWATT Le projet de l'équipe lauréateLe projet de l'équipe lauréate jean-thierry Bloch, Fernandojean-thierry Bloch, Fernando Vega-sanchezVega-sanchez :: Bruno Fortier,, SylvainBruno Fortier,, Sylvain Dubuisson et les éclairagistesDubuisson et les éclairagistes de Light-ciblesde Light-cibles
  29. 29. AMENAGEMENT DE LA RUEAMENAGEMENT DE LA RUE WATTWATT Au débouché nord-est de la rue, les trois niveaux du site se dévoilent: l'avenue de France, le niveau des voies ferrées et la rue Watt.
  30. 30. Emprise ferroviaire debut 1990La zac seine rive gauche
  31. 31. ETUDE DU PROJET A L’ECHELLE DE L’ENSEMBLE LE JARDIN L’ELEMENT FEDERATEURLE JARDIN L’ELEMENT FEDERATEUR Visible et accessible depuis l’avenue de France par les liaisons transversales nombreuses, il est l’élément fédérateur entre le « quartier haut » et le « quartier bas ».
  32. 32. ETUDE DU PROJET A L’ECHELLE DE L’ENSEMBLE LE JARDIN L’ELEMENT FEDERATEURLE JARDIN L’ELEMENT FEDERATEUR Le jardin constitue l’élément central de la composition et une « respiration » à l’échelle du site.
  33. 33. ETUDE DU PROJET A L’ECHELLE DE L’ENSEMBLE LE JARDIN L’ELEMENT FEDERATEURLE JARDIN L’ELEMENT FEDERATEUR Il est bordé par une promenade en balcon allant du boulevard Vincent Auriol à la rue de Tolbiac.
  34. 34. ETUDE DU PROJET A L’ECHELLE DE L’ENSEMBLE La halle, dont la nef centrale abrite un prolongement du jardin, est complétée dans sa trame latérale par des petits immeubles de logements, et accueille à rez-de-chaussée des activités, le long d’une rue dite des « Entrepreneurs », venant conforter la dynamique de la rue Louise Weiss. LE JARDIN L’ELEMENT FEDERATEURLE JARDIN L’ELEMENT FEDERATEUR
  35. 35. ETUDE DU PROJET A L’ECHELLE DE L’ENSEMBLE Implantation universitaire et culturelle université collége Bibliothèqu e et annexes
  36. 36. Secteur AUSTERLITZSecteur AUSTERLITZ L’avenue Pierre Mondes L’avenue Pierre Mondes L’ architecte coordonnateur du périmètre compris entre l’avenue Pierre Mendès- France, le boulevard Vincent Auriol et la Seine est CHRISTIAN DEVILLERS.
  37. 37. SECTEUR TOLBIACSECTEUR TOLBIAC ((architecte coordonnateur : Roland Schweitzer), de l'avenue Vincent-Auriol à la rue de Tolbiac : l'édifice-phare de ce quartier est la Bibliothèque Nationale de France, entourée par des logements, des bureaux et des équipements de loisir (cinémas, restaurants).
  38. 38. SECTEUR MASSENASECTEUR MASSENA  le quartier Massénale quartier Masséna (architectes(architectes coordonnateurs :coordonnateurs : Christian deChristian de Portzamparc pour laPortzamparc pour la partie nord, Yves Lionpartie nord, Yves Lion pour la partie sud enpour la partie sud en cours d'étude), de la ruecours d'étude), de la rue de Tolbiac au boulevardde Tolbiac au boulevard périphérique :périphérique : université Paris 7-Denisuniversité Paris 7-Denis Diderot.Diderot.
  39. 39. Concours pour la massenaConcours pour la massena Sur les 11 équipes sélectionnées par le jury pour participer a laSur les 11 équipes sélectionnées par le jury pour participer a la 1ere phase (94-95) 10 ont rendu et 5 ont été sélectionnées pour1ere phase (94-95) 10 ont rendu et 5 ont été sélectionnées pour la 2éme phase (95).la 2éme phase (95). Le Grand prix de l'urbanisme 2004 a été attribué à ChristianLe Grand prix de l'urbanisme 2004 a été attribué à Christian de Portzamparc, architecte urbaniste, par un jury internationalde Portzamparc, architecte urbaniste, par un jury international présidé par le directeur général de l'urbanisme, de l'habitat et deprésidé par le directeur général de l'urbanisme, de l'habitat et de la construction, François Delarue.la construction, François Delarue. Ce jury est précédé d'une consultation auprès d'un large publicCe jury est précédé d'une consultation auprès d'un large public qui a permis de pointer l'évolution des attentes face à l'urbanismequi a permis de pointer l'évolution des attentes face à l'urbanisme et d'autre part de constituer un "vote du public". Ce jury, à laet d'autre part de constituer un "vote du public". Ce jury, à la composition riche, diversifiée et prestigieuse a d'abord choisi cinqcomposition riche, diversifiée et prestigieuse a d'abord choisi cinq personnalités contrastées qu'il a "nominées" En effet, le grandpersonnalités contrastées qu'il a "nominées" En effet, le grand prix ne salue pas la réussite d'un objet, d'un quartier ou d'unprix ne salue pas la réussite d'un objet, d'un quartier ou d'un espace public mais une personnalité qui, au travers de sonespace public mais une personnalité qui, au travers de son parcours, ouvre des perspectives à la ville.parcours, ouvre des perspectives à la ville.
  40. 40. Hypothèse de plan masse la part du videHypothèse de plan masse la part du vide parait aussi vaste que celle du pleinparait aussi vaste que celle du plein reparti jusqu’en cœur d’îlot.reparti jusqu’en cœur d’îlot. Le plan masse a étéLe plan masse a été donné par la paz il a étédonné par la paz il a été demandé aux lauréats dedemandé aux lauréats de considérer le site commeconsidérer le site comme un terrainun terrain d’expérimentation et ded’expérimentation et de vérification de leursvérification de leurs reflections surreflections sur le thème dele thème de la constitution du tissusla constitution du tissus dans la ville dense.dans la ville dense. Paz :plan d’aménagement par zone.Paz :plan d’aménagement par zone.
  41. 41. 1.Christian de Portzamparc réinvente l'îlot urbain Christian de PortzamparcChristian de Portzamparc réinvente l'îlot urbain:réinvente l'îlot urbain: Le lieu compte plus que l'objetLe lieu compte plus que l'objet dans laquelle il interroge l'îlotdans laquelle il interroge l'îlot sur sa capacité à accueillir dessur sa capacité à accueillir des formes contemporainesformes contemporaines d'architecture, :d'architecture, : a) ouverture à la lumière, aua) ouverture à la lumière, au ciel et la vue, que proposeciel et la vue, que propose l'immeuble autonome de lal'immeuble autonome de la théorie modernethéorie moderne b)avec la densité et lab)avec la densité et la mixité qu'offre la villemixité qu'offre la ville traditionnelle.traditionnelle. fin des années quatre vingt, les projets pour Atlanpole a Nantes (1988) concept de «l'îlotfin des années quatre vingt, les projets pour Atlanpole a Nantes (1988) concept de «l'îlot ouvert» esquissé ; le projet fut abandonné.ouvert» esquissé ; le projet fut abandonné. Idem pour la porte d’asnieres(1994)
  42. 42. Ch. de Portzamparc veut retrouver la rue, moteur de l'animation et des échanges, sur laquelle s'ouvrent les jardins intérieurs ;Les hauteurs sont variées, affin de favoriser la meilleure exposition au soleil de chaque appartement.
  43. 43. Portzamparc démolit pour rétablir la lecturePortzamparc démolit pour rétablir la lecture de l'alignement sur rue, sans pour autant lede l'alignement sur rue, sans pour autant le construire dans sa continuité, et fabriquerconstruire dans sa continuité, et fabriquer un cœur d'îlot intime.un cœur d'îlot intime. Frappé par la réussite de cetFrappé par la réussite de cet hybride urbainhybride urbain qui croise deux conceptions de la villequi croise deux conceptions de la ville apparemment antinomiques, et reprenant laapparemment antinomiques, et reprenant la notion de règle du jeu des îlots d'Atlanpole,notion de règle du jeu des îlots d'Atlanpole, Portzamparc va alors formuler un scénarioPortzamparc va alors formuler un scénario et des méthode d'urbanisation pour ce qu'ilet des méthode d'urbanisation pour ce qu'il appelleappelle l'Age III de la villel'Age III de la ville.. faire du vide et du plein 1faire du vide et du plein 1ee seuleseule matièrematière.. .. Créer des espaces intérieursCréer des espaces intérieurs conviviaux en dégageant desconviviaux en dégageant des vues.vues.
  44. 44. Pour faire bref :Pour faire bref : l'Age I est celui de lal'Age I est celui de la ville classiqueville classique, avec ses îlots fermés ;, avec ses îlots fermés ; l'Age II est celui du Mouvement Modernel'Age II est celui du Mouvement Moderne avec ses architectures indifférentes auavec ses architectures indifférentes au site et à la ville. Quant à l'Age IIIsite et à la ville. Quant à l'Age III (aujourd'hui).(aujourd'hui). Or, selon Portzamparc, l'îlot "ouvert",Or, selon Portzamparc, l'îlot "ouvert", bâti de volumes diversifiés et fragmentés,bâti de volumes diversifiés et fragmentés, avec un alignement sur rue creuséavec un alignement sur rue creusé d'échancrures, permet de retrouver lad'échancrures, permet de retrouver la densité de la ville ancienne tout endensité de la ville ancienne tout en ménageant vues et lumières en cœurménageant vues et lumières en cœur d'îlot.d'îlot.
  45. 45. Source TA 425Source TA 425 Similitudes des vuesSimilitudes des vues ;chercher la lumière ;infiltrer;chercher la lumière ;infiltrer l’air et la nature.l’air et la nature. L’îlot ouvert donneL’îlot ouvert donne naissance a 1naissance a 1ee manièremanière d’utiliser le vide et ded’utiliser le vide et de travailler l’articulation videtravailler l’articulation vide plein en intégrant la rueplein en intégrant la rue ;le constituant masse-;le constituant masse- creux donne le sentimentcreux donne le sentiment de fragment des ruesde fragment des rues étroites.étroites.
  46. 46. Exemple de l’age 1Exemple de l’age 1erer de la ville dans le quartier massena:de la ville dans le quartier massena: Les Grands Moulins ont été construits en 1923 dans un style classicisant, avec de grandes arcades et un toit en ardoise ;conservés, pour être transformés en université. Une partie du toit a disparu dans un incendie en 1997. Dans la première moitié du siècle, le bâtiment servait d'"usine" à glace et d'entrepôt gelé. Les réfrigérateurs généralisés après 1945, le bâtiment trouve une nouvelle destinée artistique : depuis 1983, 250 artistes ont aménagé une centaine d'ateliers en perçant des fenêtres sur la façade aveugle. Ateliers du "91 quai de la gare" ou "Le frigo" Grands Moulins de Paris
  47. 47. Exemple de l’age 2 de la villeExemple de l’age 2 de la ville:: En pleine époque fonctionnaliste, l'architecte a "voulu échapper à la monotonie de l'orthogonalité en réinventant des formes baroques et lyriques". D'où "ce bâtiment au mouvement de vaisseau -arrondi de la coque et de la proue- posé sur la pente du boulevard". Cependant l'architecte est influencé par les "formidables facultés" techniques de l'époque, notamment du béton armé. Caserne de pompiers,
  48. 48. La faille entre 2ilotsLa faille entre 2ilots // dois étre sup>8m.// dois étre sup>8m. La faille entre 2ilots en angle≥6m pour laLa faille entre 2ilots en angle≥6m pour la transparence ettransparence et La distance entre la rue et l’ilot ≥12m…etcLa distance entre la rue et l’ilot ≥12m…etc l’éclairage.l’éclairage.
  49. 49. Transparence visuelleTransparence visuelle En face du vide ;En face du vide ; plein ,s’articule tjs uneplein ,s’articule tjs une proportion de continuitéproportion de continuité (65%)sur la périphérie soit(65%)sur la périphérie soit 40%de vide taillé dans un40%de vide taillé dans un bloc 100% plein;unebloc 100% plein;une modulation des hauteursmodulation des hauteurs dynamiquesdynamiques
  50. 50. Le plan d'aménagement a été confié àLe plan d'aménagement a été confié à Christian de PortzamparcChristian de Portzamparc. Le quartier. Le quartier s'articule de part et d'autre de la futures'articule de part et d'autre de la future avenue de France, tracée sur dalle auavenue de France, tracée sur dalle au dessus des voies ferrées. Pour lesdessus des voies ferrées. Pour les quartiers d'habitation, l'architecte proposequartiers d'habitation, l'architecte propose des "îlots verts" : il veut retrouver la rue,des "îlots verts" : il veut retrouver la rue, moteur de quartiers d'habitation,moteur de quartiers d'habitation, l'architecte propose des "îlots ouverts" : ill'architecte propose des "îlots ouverts" : il veut retrouver la rue, moteur deveut retrouver la rue, moteur de l'animation et des échanges, sur laquellel'animation et des échanges, sur laquelle s'ouvrent les jardins intérieurs (ce qui nes'ouvrent les jardins intérieurs (ce qui ne plaît pas aux premiers habitants parait-il,plaît pas aux premiers habitants parait-il, qui souhaitent des jardins privatifs…). Lesqui souhaitent des jardins privatifs…). Les hauteurs sont variées, affin notamment dehauteurs sont variées, affin notamment de favoriser la meilleure exposition au soleilfavoriser la meilleure exposition au soleil de chaque appartement.de chaque appartement.
  51. 51. La proposition de ch.de .Portzamparc frappe par sonLa proposition de ch.de .Portzamparc frappe par son ordre et sa diversité, son organisation gle :il a développé leordre et sa diversité, son organisation gle :il a développé le thème des trois villes:assumer l’héritage urbain classique etthème des trois villes:assumer l’héritage urbain classique et parisien (age1) celui du mouvement moderne (age 2),a lesparisien (age1) celui du mouvement moderne (age 2),a les dépasser pour 1dépasser pour 1ee autre reconstitution de la ville (age3);synthèseautre reconstitution de la ville (age3);synthèse des 2 premiers ages avec le système de l’îlot ouvert ou sedes 2 premiers ages avec le système de l’îlot ouvert ou se mêlent a la fois la permanence de cette structure urbainemêlent a la fois la permanence de cette structure urbaine traditionnelle, et la remise en cause de la mitoyenneté ce qui atraditionnelle, et la remise en cause de la mitoyenneté ce qui a plu aux jurys quoique cette proposition peut se lire comme 1plu aux jurys quoique cette proposition peut se lire comme 1ee rupture avec les ages précédents et rejet total au eltsrupture avec les ages précédents et rejet total au elts constituants de la ville cla et moderne ;ce que Portzamparcconstituants de la ville cla et moderne ;ce que Portzamparc interdit.interdit.
  52. 52. 2.Roland Castro :2.Roland Castro : le tissus est fort en partie issu des traces du lieu .il tient la ville oule tissus est fort en partie issu des traces du lieu .il tient la ville ou se développent des typologies variés.se développent des typologies variés.
  53. 53. Rattachée a la chair duRattachée a la chair du lieu ,l’histoire du lieu.lieu ,l’histoire du lieu. Le découpage du quartierLe découpage du quartier par bandespar bandes perpendiculaires a laperpendiculaires a la seine (Logt;commercesseine (Logt;commerces principaux;place publicprincipaux;place public avec église et école.)avec église et école.)
  54. 54. L’îlot est fermé ;de par la continuité ,la mitoyenneté;une ville denseL’îlot est fermé ;de par la continuité ,la mitoyenneté;une ville dense grâce a son découpage parcellaire,l’identification de l’espace public ougrâce a son découpage parcellaire,l’identification de l’espace public ou privée,un ordonnancement ,une homogénéité et une diversité.privée,un ordonnancement ,une homogénéité et une diversité. 3.J.wirtz-B.Huet3.J.wirtz-B.Huet
  55. 55. La ville dense installe la forme urbaine :îlot ferméLa ville dense installe la forme urbaine :îlot fermé ,mitoyenneté,clarté,du découpage,identification des parties…,mitoyenneté,clarté,du découpage,identification des parties…
  56. 56. 4.O.Girard,L.Israel-4.O.Girard,L.Israel- J.CoulonJ.Coulon Rencontre (bâti ,espace public et nature) jouant du relief,il associe laRencontre (bâti ,espace public et nature) jouant du relief,il associe la voierie perpendiculaire fleuve de desserte sur talus ou viaduc,duvoierie perpendiculaire fleuve de desserte sur talus ou viaduc,du terrain naturel ou s’installe des îlots très structuré mais en parti ouvertsterrain naturel ou s’installe des îlots très structuré mais en parti ouverts reliés par des promenades plantés ,régulé,hiérarchisés .présence trèsreliés par des promenades plantés ,régulé,hiérarchisés .présence très marquée du végétale,en partie ouverte a l’orientation en s’articulant enmarquée du végétale,en partie ouverte a l’orientation en s’articulant en 2l inversés sans mitoyenneté pour accueillir la lumière.2l inversés sans mitoyenneté pour accueillir la lumière.
  57. 57. Régulée, hiérarchisée,la ville cherche laRégulée, hiérarchisée,la ville cherche la diversité dans l’utilisation de l’îlot taillée pour ladiversité dans l’utilisation de l’îlot taillée pour la recherche de la lumière.recherche de la lumière.
  58. 58. J-C TREUTTEL,J-CJ-C TREUTTEL,J-C GARTIASGARTIAS
  59. 59. Décline des principes claires de découpages afin de pouvoir lotir et bâtir etDécline des principes claires de découpages afin de pouvoir lotir et bâtir et s’offrir une liberté typologique d’îlot de forme de programmes;l’idée dess’offrir une liberté typologique d’îlot de forme de programmes;l’idée des pilotis ,crée un double réseau de rues ,principale(en viaduc au nord-sud)sur lepilotis ,crée un double réseau de rues ,principale(en viaduc au nord-sud)sur le quel se loge des parkings et de desserte locale sur niveau naturel.quel se loge des parkings et de desserte locale sur niveau naturel.
  60. 60. conclusionconclusion Forte de ses nombreux atouts, l'opération Paris RiveForte de ses nombreux atouts, l'opération Paris Rive Gauche est promise à un avenir florissant qui n'est pas sansGauche est promise à un avenir florissant qui n'est pas sans retentissement sur l'ensemble de la capitale. Ce succès est dûretentissement sur l'ensemble de la capitale. Ce succès est dû à plusieurs aspects qui agissent en synergieà plusieurs aspects qui agissent en synergie  En attirant les sièges sociaux des entreprises internationalesEn attirant les sièges sociaux des entreprises internationales  En créant un reliefEn créant un relief qui franchit le faisceau des voies ferrées etqui franchit le faisceau des voies ferrées et permet le prolongement des rues transversales existantes jusqu’auxpermet le prolongement des rues transversales existantes jusqu’aux berges, c’est une ouverture du 13e arrondissement sur la Seine etberges, c’est une ouverture du 13e arrondissement sur la Seine et la continuité entre l'ancien et le nouveau quartier qui sont icila continuité entre l'ancien et le nouveau quartier qui sont ici assurés.assurés.  En associant des fonctions et des activités diversifiéesEn associant des fonctions et des activités diversifiées (habitat,(habitat, bureaux, commerces, enseignement, activités artistiques etbureaux, commerces, enseignement, activités artistiques et culturelles), Paris Rive Gauche génère de nouveaux quartiers vouésculturelles), Paris Rive Gauche génère de nouveaux quartiers voués à être vivants et variés.à être vivants et variés. INTRODUCTION
  61. 61.  Enfin, en inscrivant en 2001 l’opération dans une logique deEnfin, en inscrivant en 2001 l’opération dans une logique de développement durable, la Ville de Paris souhaite:développement durable, la Ville de Paris souhaite: --Développer la mixité urbaine et socialeDévelopper la mixité urbaine et sociale en rééquilibranten rééquilibrant notamment la part du logement social et des logements étudiantsnotamment la part du logement social et des logements étudiants --Renforcer la fonction universitaireRenforcer la fonction universitaire et intégrer l’université dans laet intégrer l’université dans la ville.ville. --Conforter la fonction de pôle d’emplois diversifiésConforter la fonction de pôle d’emplois diversifiés A côté des grands sièges sociaux, en augmentant les surfacesA côté des grands sièges sociaux, en augmentant les surfaces destinées aux activités liées à la recherche, à l’artisanat, aux PMEdestinées aux activités liées à la recherche, à l’artisanat, aux PME et PMI…et PMI… -- Favoriser la conservation du patrimoineFavoriser la conservation du patrimoine et l’affirmation d’unet l’affirmation d’un projet culturelprojet culturel --Créer un environnement exemplaireCréer un environnement exemplaire en augmentant la surfaceen augmentant la surface d’espaces verts de quartier propices au développement de la vied’espaces verts de quartier propices au développement de la vie sociale.sociale. -- Renforcer les circulations douces et les transports collectifsRenforcer les circulations douces et les transports collectifs -- Améliorer les “ coutures ” avec les tissus environnantsAméliorer les “ coutures ” avec les tissus environnants :: ancien 13ème arrondissement et Ivry sur Seine.ancien 13ème arrondissement et Ivry sur Seine. INTRODUCTION
  62. 62. Bibliographie:Bibliographie: Site web: parisrivegauche.comparisrivegauche.com Google.fr l’îlot ouvert;portzamparc; massena;semapaGoogle.fr l’îlot ouvert;portzamparc; massena;semapa Google-earth.fr paris rive gaucheGoogle-earth.fr paris rive gauche ouvragesouvrages Conception et coordination des projets urbains par Nicole eleb harle.Conception et coordination des projets urbains par Nicole eleb harle. Elements d’introduction a l’urbanisme par Maouia SAIDOUNIElements d’introduction a l’urbanisme par Maouia SAIDOUNI Revues:Revues: TA425TA425 Lettre d’information aux habitants de paris rive gauche mai2002-n°18Lettre d’information aux habitants de paris rive gauche mai2002-n°18 1313ee paris rive gauche.paris rive gauche.

×