SIAT 2010 
Ben Hadjmbarek Kamel
Introduction 
 La bio-attitude envahit plusieurs secteurs: 
- Produits alimentaires, produits cosmétiques, 
produits d’en...
Définition 
 Aquaculture biologique / Aquaculture conventionnel 
Environnement 
Bien être de l’animale Consommateur 
Aqua...
Définition 
L‘aquaculture biologique est définie légalement par de 
nombreux pays: 
 LL’’UUnniioonn EEuurrooppééeenn 
L’a...
Définition 
 Etats UUnniiss 
Le mots biologique « organic » est définie officiellement dans le standard 
biologique natio...
Les objectifs de la production biologique 
Bénéfices socio-économique et environnemental, 
Satisfaire une demande d’un ali...
Les espèces retenues en aquaculture biologique 
Historique 
• Initialement les produits de l’aquaculture biologique ont é...
 Espèces 
Les espèces utilisées sont des espèces locales. 
 Salmonidés d’eau douce 
- Salmon truitta ( truite fario) 
-O...
 Poissons tropicaux 
 Tilapia 
-Oreochromis sp 
 Poisson chat 
- Pangasius sp 
 Chanos 
- Pangasius sp 
 Crevette pén...
Produits aquacoles biologiques présents sur le marché internationale en 2007 
Espèce Pays d’origine Produits 
Carpe et esp...
L’aquaculture biologique en 
2009 
• 240 opérateurs dans 29 pays
L’aquaculture biologique en 
2009 
 Production de 53500 tonnes ( 230 million d’Euro) , environ 0,1 % du 
volume de la pro...
La Certification et le contrôle en aquaculture biologique 
Référentiel 
Conformité 
Produit 
Consommateur 
Confiance 
Prod...
Les parties impliqué dans le contrôle et la certification 
Autorité compétente 
-Définir un référentiel 
(C.C et règlement...
Réglementation 
A l’échelle internationale l’aquaculture biologique est organisé par plusieurs textes 
réglementaire dont:...
Union Européen 
 RÈGLEMENT (CE) N° 834/2007 du 28 juin 2007 
Relatif à la production biologique et à l'étiquetage des pro...
 Guides 
 Le Guide de lecture pour l’application des règlements CE 834/2007 et CE 889/2008 
 Le Guide d’étiquetage des ...
Aspects techniques de l’aquaculture biologique ( RCE N° 
710/2009) 
Structures d’élevage 
 Eau douce: 
- Rivières; Lacs, ...
Structure d’élevage 
 Eau Marine: 
- Bassins à terre , Cages en mer 
•Les systèmes de recirculation en circuits fermés so...
Caractéristiques d’un site propre pour l’aquaculture biologique 
 Un site ne doit pas présenter d’indice visuel de présen...
Période de conversion: 
Type de structure 
Période de 
Conversion 
(en mois) 
Exemples 
Pleine eau 3 Cages en mer, 
élevag...
Espèces Structure d’élevage Densité de peuplement 
Salmonidés d’eau douce 
Etang, Lac, Enclos, 
bassin en béton; 
bassin à...
Espèces Structure d’élevage Densité de peuplement 
esturgeons d’eau douce Etang, Lac, Enclos, 
bassin en béton; 
bassin à ...
Origine des animaux 
 Pour la reproduction : en l’absence de disponibilité d’animaux biologiques, 
des animaux capturés à...
L’utilisation des OGM est interdite 
 L'utilisation d'OGM dans la production biologique est interdite. il ne devrait 
pas...
Gestion des animaux 
 La manutention : limitée au minimum; s’effectue avec le plus grand soin, à 
l’aide des équipements ...
Les aliments utilisés en aquaculture biologique 
 Animaux carnivores 
Aliments issus de l’aquaculture biologique: 
 Fari...
Les aliments utilisés en aquaculture biologique 
Certains animaux élevés selon le système extensif 
 Sont nourris à l’ai...
Mixité d’élevage biologique et conventionnel 
 La mixité (élevage de la même espèce en biologique et en non-biologique) 
...
Situation en Tunisie 
Le sujet de l’aquaculture biologique en Tunisie a fait l’objet de trois réunions: 
 Le 04 Mai 2010 ...
Situation en Tunisie 
 6 Juillet 2010 à la Direction Générale de la Pêche et de l’Aquaculture 
Sujet: la création des pro...
Situation en Tunisie 
 Le 31 Aout 2010 au Centre Technique d’Aquaculture: 
Sujet: La préparation d’un projet de cahier de...
Tunisie : L’aquaculture biologique: Aperçue général et Aspects techniques
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Tunisie : L’aquaculture biologique: Aperçue général et Aspects techniques

1 279 vues

Publié le

présentation : L’aquaculture biologique: Aperçue général et Aspects techniques

Publié dans : Alimentation
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 279
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
43
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Tunisie : L’aquaculture biologique: Aperçue général et Aspects techniques

  1. 1. SIAT 2010 Ben Hadjmbarek Kamel
  2. 2. Introduction  La bio-attitude envahit plusieurs secteurs: - Produits alimentaires, produits cosmétiques, produits d’entretiens, ….  La production biologique des êtres vivants aquatiques: - Est encore à ses débuts; - Par comparaison avec l'agriculture biologique, est considérée comme un secteur relativement nouveau d’un point de vue organisationnel et production.
  3. 3. Définition  Aquaculture biologique / Aquaculture conventionnel Environnement Bien être de l’animale Consommateur Aquaculture biologique: Maximiser le Respect En aquaculture biologique les exigences en matière du respect de l’environnement et du consommateur sont plus strictes. Aux qu’elles s’ajoutes la notion de respect du bien être de l’animale.
  4. 4. Définition L‘aquaculture biologique est définie légalement par de nombreux pays:  LL’’UUnniioonn EEuurrooppééeenn L’aquaculture biologique : conformité des méthodes de production , transformation et de commercialisation aux réglementations et cahiers des charges en vigueurs • Article 2 , paragraphe a du règlement CE n°834/2007: « production biologique: l'utilisation du mode de production conforme aux règles fixées dans le présent règlement à tous les stades de la production, de la préparation à la distribution » • Article 2 , paragraphe a du règlement CE n°889/2008: « non biologique: qui n’est pas issu d’une production réalisée conformément aux dispositions du règlement (CE) n° 834/2007 et du présent règlement ou qui n’est pas lié à ce type de production »
  5. 5. Définition  Etats UUnniiss Le mots biologique « organic » est définie officiellement dans le standard biologique national du département de l’agriculture des Etats Unis ( USDA): « An ecological production management system that promotes and enhances biodiversity, biological cycles, and soil biological activities. It is based on minimal use of off-farm imputs and on management practices that restore, maintain and enhance ecological harmony. » ( National Breeding Center for Southern Marine Aquaculture)  TTuunniissiiee Loi n°99-30 du 5 avril 1999 , article 2: « Mode de production biologique: le mode de produire les produits agricoles naturels ou transformés sans utilisation de produits chimiques de synthèse. »
  6. 6. Les objectifs de la production biologique Bénéfices socio-économique et environnemental, Satisfaire une demande d’un aliment sain et de qualité : • Mise à la disposition des consommateurs de produits sains, sûrs et de bonne qualité • Développement d’une industrie sans risque pour l’environnement. •Création de conditions d’emploi durable, en particulier dans les zones qui sont dépendantes des activités de pêche. • Développement de normes rigoureuses en matière de santé et de bien-être des animaux. • Accorder une valeur ajouté des produits à l’exportation .
  7. 7. Les espèces retenues en aquaculture biologique Historique • Initialement les produits de l’aquaculture biologique ont été confondues avec les produits agricoles. •l’élevage biologique extensif des carpes en Australie et Allemagne a démarrer au début des année 90 . • 1995, implantation du premier projet d’élevage biologique de Saumon en Irlande. • Réussite de la production biologique du Saumon au début en Allemagne puis en France et au Royaume Uni , suivit par le loup , la daurade , les salmonidés d’eau •d oLuac pe.r o duction biologique des crevettes a démarrer en 1998 en Equateur puis au Pérou , Brésil, Bangladesh, Thaïlande et au Vietnam . • Le succès de la commercialisation du saumon et des crevettes biologiques a inciter le développement de la production biologiques des autres espèces en Europe, Asie et en Amérique latine à partir de l’an 2000: - Démarrage de la production de truite en Europe. - Implantation d’un grand projet pour l’élevage du poisson chat au Vietnam . - Démarrage de la production du Tilapia en Equateur et au Honduras. - Plusieurs projet d’élevage du loup et de la daurade sont converties en mode biologique.
  8. 8.  Espèces Les espèces utilisées sont des espèces locales.  Salmonidés d’eau douce - Salmon truitta ( truite fario) -Oncorbyncbus mykiss ( truite arc en ciel) - Salvelinus fontinalis ( omble de fontaine) - Salmo salar ( Saumon) - Salvelinus alpinus ( omble) - Thymalus thymalus ( Ombre commun) - Salvelinus namaycash ( truite grise) -Hucho bucho ( huchon)  Salmonidé d’eau marine - Salmon Sala - Salmon Trutta - Oncorbyncbus mykiss  Poissons de la méditerrané -Dicentrarchus labrax ( loup) - Sparus aurata ( daurade) - Argunosomus regius ( maigre commun)  Carpes de la famille des cyprinidés
  9. 9.  Poissons tropicaux  Tilapia -Oreochromis sp  Poisson chat - Pangasius sp  Chanos - Pangasius sp  Crevette pénéides et macrobrachium - Penaeus monodon - Penaeus Vannamai - Macrobranchium sp  Algues marines
  10. 10. Produits aquacoles biologiques présents sur le marché internationale en 2007 Espèce Pays d’origine Produits Carpe et espèces accompagnatrices (tanche, carpe herbivore, sandre, anguille, poisson chat européen…) Allemagne, Autriche et Hongrie Entiers frais, parfois fumés, Truite fario, truite arc en ciel, omble Royaume-Uni, Allemagne, Italie, France, Danemark, Norvège, Suède, Suisse, Autriche. Frais, fumés, esturgeon européen Espagne Frais, caviar Saumon atlantique Royaume-Uni, Irlande, Norvège Frais, fumés, congelés et marinés Loup et dorade France, Grèce, Frais, entiers congelés Tilapia Honduras, Equateur, Brésil Congelés, filets Pangasius (poisson chat du Mékong) Vietnam Filets congelés Moule de la Nouvelle Zélande (Perna Nouvelle Zélande Congelés canaliculus), Crevette royale blanche du Pacifique Equateur, Pérou, Brésil Congelés Crevette géante tigrée Vietnam, Indonésie et Thaïlande Congelés Micro – algues (spiruline, chlorelle) Taiwan, Hawaii (USA), Inde, Poudre, thé, comprimés
  11. 11. L’aquaculture biologique en 2009 • 240 opérateurs dans 29 pays
  12. 12. L’aquaculture biologique en 2009  Production de 53500 tonnes ( 230 million d’Euro) , environ 0,1 % du volume de la production mondiale de l’aquaculture.  70 % des produits sont vendues avec un label biologique.  De 2010 à 2013 : Taux de croissance annuel prévue = 40 à 60%.  La production biologique estimée en valeur pour 2011: 500 million d’Euro.  Les principaux marchés : France, Allemagne, Suisse, Royaume Uni.
  13. 13. La Certification et le contrôle en aquaculture biologique Référentiel Conformité Produit Consommateur Confiance Producteur
  14. 14. Les parties impliqué dans le contrôle et la certification Autorité compétente -Définir un référentiel (C.C et règlement) - Agrée et supervise les organismes de contrôle et de certification Organisme de contrôle et de certification -Inspection des exploitations -donner une garantie ( licence) sur le respect rigoureux des référentiels - Contrôle continue. Opérateur - Demander son inscription auprès des organismes de certification. -S’engage à suivre les dispositions d’une production biologique. - être inspecter par un organisme de certification - Fournir les données nécessaires.
  15. 15. Réglementation A l’échelle internationale l’aquaculture biologique est organisé par plusieurs textes réglementaire dont: Japon 2000 : JAS (Japan Agricultural Standard) Etats Unis 2002 : NOP (National Organic Program)
  16. 16. Union Européen  RÈGLEMENT (CE) N° 834/2007 du 28 juin 2007 Relatif à la production biologique et à l'étiquetage des produits Biologiques et abrogeant le règlement (CEE) n° 2092/91.  LE REGLEMENT (CE) N° 889/2008 du 5 Septembre 2008 Modifié en août 2009 et en mars 2010,Portant modalités d’application du règlement (CE) N° 834/2007 du Conseil relatif à la production biologique et à l’étiquetage des produits biologiques en ce qui concerne la production biologique, l’étiquetage et les contrôles.  RÈGLEMENT (CE) N° 1235/2008 du 8 décembre 2008 ( modifié) Portant modalités d’application du règlement (CE) n° 834/2007 du Conseil en ce qui concerne le régime d’importation de produits biologiques en provenance des pays tiers.  RÈGLEMENT (CE) N ° 710/2009 du 5 août 2009 Modifiant le règlement (CE) n° 889/2008 portant modalités d’application du règlement (CE) n° 834/2007 du Conseil en ce qui concerne la production biologique d’animaux d’aquaculture et d’algues marines.  RÈGLEMENT (UE) N° 271/2010 du 24 mars 2010 Modifiant le règlement (CE) n° 889/2008 portant modalités d’application du règlement (CE) n° 834/2007 du Conseil en ce qui concerne le logo de production biologique de l’Union européenne. (paru au journal officiel de l'Union européenne du 31/03/2010).
  17. 17.  Guides  Le Guide de lecture pour l’application des règlements CE 834/2007 et CE 889/2008  Le Guide d’étiquetage des denrées alimentaires biologiques Ces guides, à titre d’information, ont pour vocation d’aider les professionnels, les organismes de contrôle et les structures de développement de l’agriculture biologique dans la lecture et pour l’application de la réglementation..  Cahier des charges FR Cahier des charges concernant le mode de production biologique d’animaux d’élevage et complétant les disposions des règlements (CE) n° 834/2007 et (CE) n° 889/2008 de la commission. Parue au journal officiel de la République Française du 15 JANVIER 2010
  18. 18. Aspects techniques de l’aquaculture biologique ( RCE N° 710/2009) Structures d’élevage  Eau douce: - Rivières; Lacs, Etangs , bassins en béton ou à terre… •Les systèmes de recirculation en circuits fermés sont interdits, sauf dans le cas des écloseries, des nurseries et des installations de production d’espèces utilisées comme aliments pour animaux d’élevage biologique.
  19. 19. Structure d’élevage  Eau Marine: - Bassins à terre , Cages en mer •Les systèmes de recirculation en circuits fermés sont interdits, sauf dans le cas des écloseries, des nurseries et des installations de production d’espèces utilisées comme aliments pour animaux d’élevage biologique.
  20. 20. Caractéristiques d’un site propre pour l’aquaculture biologique  Un site ne doit pas présenter d’indice visuel de présence d’hydrocarbure.  Les zones d’estuaires et les zones placées directement sous influence estuariennes sont exclues.  Les normes de la qualité des eaux (hydrocarbure, métaux lourds …) suivis pour qualifier un site donné comme propre pour l’aquaculture biologique, doit être au moins égale à celle prévus pour l’habilitation des sites conchylicoles.  Un élevage de poissons biologiques en mer doit être éloigné d’autres élevages non biologiques d’une distance, tout en tenant compte des courants marins, pouvant garantir l’absence d’échange d’eau entre un site d’élevage conventionnel et un site d’élevage selon le mode biologique, soit une distance indicatif de 5 km. Cette distance sera déterminée en fonction des données courantologiques lors de l’habilitation du site.
  21. 21. Période de conversion: Type de structure Période de Conversion (en mois) Exemples Pleine eau 3 Cages en mer, élevages de mollusque Sur la terre ferme Installations ne pouvant pas être vidangées, ni nettoyées, ni désinfectées 24 Lacs, lagunes Installations qui ont été vidangées ou soumises à vide sanitaire avant le début de l’activité. 12 Bassins en terre Installations vidangées nettoyées et désinfectées avant le début de l’activité. 6 Bassins en béton
  22. 22. Espèces Structure d’élevage Densité de peuplement Salmonidés d’eau douce Etang, Lac, Enclos, bassin en béton; bassin à terre…. - Saumon: 20 kg/m 3 - Truite fario et truite arc-en-ciel: 25 kg/m 3 - Omble chevalier: 20 kg/m 3 - Autres: < à 15 kg/m3 salmonidés en eau de mer Cages en mer 10 kg/m 3 Cabillaud et autres gadidés, du bar (Dicentrarchus labrax), de la dorade (Sparus aurata), du maigre commun , du turbot , du pagre commun, de l'ombrine tropicale et des autres sparidés, - Cages en eaux libres. - Structures ouvertes situées sur la terre ferme. - Turbot: 25 kg/m 2 - Autres que le turbot: 15 kg/m 3 Bar, Dorade, de maigre, mulets et d’anguille bassins terrestres situés dans des zones de marée ou des lagunes côtières 4 kg/m 3 Densité d’élevage
  23. 23. Espèces Structure d’élevage Densité de peuplement esturgeons d’eau douce Etang, Lac, Enclos, bassin en béton; bassin à terre…. 30 kg/m 3 famille de la carpe (cyprinidés) et autres espèces associées dans un cadre de polyproduction: ( la perche, le brochet, le loup atlantique, les corégones et l’esturgeon) Lacs, Etangs ( extensif) (l’apport d’azote est plafonné à 20 kg/ha. ) La production est limitée pour les espèces concernées à 1 500 kg de poisson par hectare et par an. Poissons d’eau douce tropicaux: - - Chanos , tilapia , - Poisson-chat du Mékong Bassins et cages - 20 Kg/m3 - 10 Kg/m3 Mollusques et échinodermes Filières, radeaux, élevage à plat, poches en filet… Ne dépasse pas la densité des élevages en conventionnel. Densité d’élevage
  24. 24. Origine des animaux  Pour la reproduction : en l’absence de disponibilité d’animaux biologiques, des animaux capturés à l’état sauvage ou des animaux non biologiques peuvent être introduits. Ces animaux seront utilisables aux fins de reproduction après avoir été conduits 3 mois en bio.  Pour le grossissement : en l’absence de disponibilité de juvéniles biologiques, il est possible d’introduire des juvéniles non-biologiques dans les limites suivantes: Pourcentage minimal d’introduction de Juvéniles non biologiques 100% 80% 50% 0% Date limite Jusqu’au 31/12/2011 Du 01/01/2012 au 31/12/2013 Du 01/01/2014 au 31/12/2015 Après le 31/12/2015
  25. 25. L’utilisation des OGM est interdite  L'utilisation d'OGM dans la production biologique est interdite. il ne devrait pas être possible d'étiqueter un produit en tant que produit biologique lorsque l'étiquetage doit indiquer qu'il contient des OGM, est constitué d'OGM ou est obtenu à partir d'OGM. Prophylaxie et soins vétérinaires  La prévention est la règle prioritaire. Elle est basée sur le maintien de la qualité de l’eau et l’espace vitale accordé aux animaux et sur le contrôle de toute source de stress. -Seulement 2 traitements allopathiques + 1 traitement antiparasitaire par an sont autorisés pour les espèces dont cycle de production dépasse un an . -les espèces dont le cycle de production ne dépassant pas un an, seulement un seule traitement allopathique et un seule traitement antiparasitaire par an est autorisé.
  26. 26. Gestion des animaux  La manutention : limitée au minimum; s’effectue avec le plus grand soin, à l’aide des équipements appropriés et selon les procédures adéquates de manière à éviter aux animaux tout stress et tout dommage physique.  L’apport exogène d’oxygène dans les bassins est possible uniquement dans les conditions suivantes :  Sous forme mécanique (aérateur).  L’utilisation de l’oxygène liquide est interdite, Uniquement à titre exceptionnel et de façon non permanente : (montée en température, chute de pression atmosphérique, pollution accidentelle en amont du site de l’exploitation, baisse de salinité due à des conditions climatiques, efflorescence algal ou pour les manipulations ponctuelles de gestion d’élevage tel que échantillonnage et tri, période de jeûne ou pour assurer la survie du stock d’élevage).  Toute utilisation d’hormones ou de dérivés hormonaux est interdite.
  27. 27. Les aliments utilisés en aquaculture biologique  Animaux carnivores Aliments issus de l’aquaculture biologique:  Farines et huiles de poisson provenant l’aquaculture biologique.  Farines, huiles de poisson et ingrédients issus de poissons des pêcheries durables.  Si non, des farines et huiles de poisson issues de chutes de parage de produits aquacoles non biologiques, ou de poissons capturés pour la consommation humaine peuvent être utilisées à titre temporaire jusqu’au 31 décembre 2014. Les aliments de ce type ne peuvent excéder 30 % de la ration quotidienne.  Matières premières alimentaires biologiques d’origine végétale et animale faisant l’objet d’une liste bien définie. - La ration peut comprendre au maximum 60 % de produits végétaux biologiques
  28. 28. Les aliments utilisés en aquaculture biologique Certains animaux élevés selon le système extensif  Sont nourris à l’aide d’aliments disponibles dans le milieu naturelle ( étang , lac ).  En cas d’insuffisance : il est autorisé d’employer des aliments biologiques d’origine végétale, obtenus de préférence dans l’exploitation, ou encore des algues marines ou une rations comprenant moins de 10 % de farines ou d'huiles de poisson issu de pêcheries durables.
  29. 29. Mixité d’élevage biologique et conventionnel  La mixité (élevage de la même espèce en biologique et en non-biologique) est autorisée en écloserie et nurserie, sous réserver que les unités soient clairement séparées et que les systèmes de distribution de l’eau soient distincts.  La mixité peut également être possible dans le cas du grossissement, sous réserve que les phases de production et les périodes de manipulation ne soient pas les mêmes pour les animaux biologiques et non-biologiques .Cette mixité est possible uniquement si la distance entre la production bio et la production non bio garantit l’absence d’échange d’eau entre les deux unités, et avec accord de l’autorité compétente.
  30. 30. Situation en Tunisie Le sujet de l’aquaculture biologique en Tunisie a fait l’objet de trois réunions:  Le 04 Mai 2010 au Centre Technique d’Aquaculture: Sujet: Détermination des conditions nécessaires pour l’élevage biologique des êtres vivants aquatiques.  Recommandations:  Pour répondre à la requête de(s) promoteur(s): Voir la possibilité d’autorisé l’un des organismes de certification et de contrôle, accrédité en agriculture biologique en Tunisie et agrée par l’Union Européen, pour la certification et le contrôle des projets déposant auprès de la DGPA une demande de conversion en mode biologique ( en adoptant la réglementation européenne comme référentiel).  Création d’une comité technique spécialisée en aquaculture pour l’élaboration d’un projet de cahier des charges Tunisien pour l’aquaculture biologique définissant les conditions nécessaires pour cette activité en Tunisie .  Incorporer des spécialistes en aquaculture au sein de la comité nationale de l’agriculture biologique afin de participer à l’étude des dossiers concernant l’aquaculture biologique.
  31. 31. Situation en Tunisie  6 Juillet 2010 à la Direction Générale de la Pêche et de l’Aquaculture Sujet: la création des projets d’aquaculture biologique.  Aboutissements: - Création d’un groupe de travail présidé par le Centre Technique d’Aquaculture et composé par des représentants de la DGPA, DGAB, CTAB, INSTM, INAT. Ce groupe sera chargé par l’élaboration d’un projet de cahier des charges pour l’aquaculture biologique en Tunisie qui sera étudier par la suite par une comité plus large regroupant tout les intervenant du secteurs. - Se référant à la réglementation européenne et à la liste des organismes de contrôle et de certification agrée pour la certification et le contrôle dans le secteurs de la production animale en Tunisie pour répondre aux demandes des promoteurs qui veulent s’investir en aquaculture biologique.
  32. 32. Situation en Tunisie  Le 31 Aout 2010 au Centre Technique d’Aquaculture: Sujet: La préparation d’un projet de cahier des charges pour l’aquaculture biologique en Tunisie.  Suivi et organisation du travail du groupe chargé par l’élaboration du projet de cahiers des charges pour l’aquaculture biologique en Tunisie.

×